Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityÇa fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun)
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -16%
    Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
    Voir le deal
    56.99 €

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun)
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Helena WalshLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Helena Walsh
    Love Shot
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New York
    Quartier.s d'habitation & Colocation : City center
    Situation sentimentale : Célibataire sur les papiers ; en couple dans sa tête.
    Études & Métiers : Esthéticienne ; apprentie masseuse.
    Date d'inscription : 16/02/2023
    Pseudo & pronom IRL : Elle/elle
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) 84a53e04df30e3a6b43fafa0c6482f2029f316e9
    Avatar utilisé : Lily James
    Crédits : amyjacob (gif) ; ultraviolences (avatar)
    Multicomptes : Kristofer Vermeer. Salvatore Denaro.
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - family business -
    jacob w. (pnj) ; frère
    rebecca w. (pnj) ; tante

    - love -
    jared o. ; coach sportif (de chambre)
    jude m. : blind date (prince)
    mason d. : patron et coup d'un soir.
    perceval h. ; ex (porte-monnaie).

    - friends -
    ji-hun h. ; ami héroïque et cobaye de massage.
    matthieu d. ; frère de cœur.
    thea l. ; amie proche.

    - autre -
    dante ; compagnon de galère.
    Description trois : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Helena
    RPS en cours : - Ellie T. #1
    - Jared O. #1
    - Jude M. #1
    - Ji-hun H. #3
    - Mason D. #1
    - Thea L. #2

    0/5
    Warning : prostitution ; adultère ; érotomanie (maladie mentale).
    RPS : 101
    Messages : 414
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t157366-helena-walsh-lily-james
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t157529-meetsachussets-sugahell
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 25 Fév - 16:09
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ !

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Glass-10 with @Ji-hun Hwang & @Helena Walsh
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Megaph10 warning : érotomanie.
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Calend10 29.11.2022 Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Marker10 Wizzhair'd aesthetic center.

    Elle déboutonna sa blouse, laissant entrevoir la naissance de sa poitrine, baissa légèrement la tête et avança ses lèvres en duckface pour les rendre aussi désirable que lui donner un air enfantin. C’était ce qui plaisait à son sugar daddy. Noël approchant, elle avait repéré un Gucci Diana Bleu Royal qui lui irait parfaitement au teint. Elle se devait donc de tout mettre en oeuvre pour obtenir ce qu’elle désirait. Elle finissait toujours par l’avoir. Elle appuya sur le bouton central de son téléphone et satisfaite du rendu se reboutonna la blouse avant de l’envoyer à son généreux bienfaiteur. Elle ne pouvait pas compter sur Lewis pour satisfaire ce genre de folie. Son salaire ne le lui permettait pas au delà du fait que cela ne manquerait pas d’alerter sa blondasse. Le mois de décembre n’était jamais un bon mois pour eux, les fêtes de fin d’année le poussant à renouer avec sa famille et à s’éloigner, sans égard, d’elle. C’est dans ces moments là qu’elle pouvait vriller et passer du côté obscur de son amour. Mais il lui suffisait qu’il lui adresse un sourire ou que son regard ciel se pose sur elle pour que la jeune femme ne se sente toute chose et fonde en lui pardonnant le silence radio infligé. Elle l’aimait trop pour lui en vouloir bien longtemps.

    Elle entendit la porte d’entrée tinter, signifiant l’arrivée d’un nouveau client, certainement son rdv de 15h30 et se redressa, plaquant un large sourire chaleureux et ensoleillé sur son visage. “Bonjour !” salua-t-elle la silhouette du jeune homme qui se trouvait juste devant l’accueil aux inspirations bobo-chic. “Vous aviez rendez-vous ?” Elle pianota de ses doigts parfaitement manucurées sur la tablette pour vérifier son nom. “Monsieur Hwang ?” Elle releva les yeux vers lui pour en avoir la confirmation. “Une épilation complète du corps ?” interrogea-t-elle. La majorité de la clientèle de la jeune femme se composait de femmes mais il lui arrivait régulièrement d’avoir des hommes, adressés par son meilleur ami ou par leur femme qui ne supportait plus leur dos velu. Un rapide coup d’oeil sur le physique de son client lui suffit à jauger la quantité de cire et la facilité qu’elle aurait de retirer ses poils. “Jambes, bras, torse et dos ?” Sans se départir de son professionnalisme et de sa douceur joyeuse, elle poursuivit : “On fait le maillot et le sillon fessier également ?”


    ❝ fleur de saison❞ so it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. you can tell me when it's over if the high was worth the pain. got a long list of ex-lovers, they'll tell you i'm insane 'cause you know I love the players and you love the game.
    Ji-hun HwangMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ji-hun Hwang
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 28
    Lieu de naissance : Hamheung, ville de la région de Hamgyeong du sud. La Corée du Nord l'a vu naître, l'a élevé. Elle a forgé une partie de l'homme qu'il est aujourd'hui, mais c'est sur un tout autre continent qu'il désire construire son avenir.
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Il a vécu la Pforzheimer House durant une année, l'a quitté en juillet pour s'installer provisoirement chez un ami, à Chinatown, Boston, le temps de déménager dans un studio au 499 Beacon St.
    Situation sentimentale : Il a retrouvé les champs, un petit peu plus d'un mois avant le printemps. Maintenant que n'existe plus de pression, la relation peut enfin préparer sa floraison ; dans une relation avec Lilia, demoiselle qu'il connaît depuis un an déjà ; 2024년 2월 16일
    Études & Métiers : doctorant en pharmacologie, au sein du laboratoire de l'école de médecine, il assiste également son superviseur dans ses recherches et participe activement à des conférences. En-dehors de ça, il fait du tutorat en sciences et en coréen ; ça paye bien mieux que serveur à la Luna Caffe, même si sa passion pour les latte art ne s'est pas envolée.
    Date d'inscription : 16/04/2022
    Pseudo & pronom IRL : Huimei (elle)
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Ezgif-7-3a264b5664
    Avatar utilisé : Lee Jong-seok
    Crédits : hanastuki-sen (avatar) onlyjongsuk (gif)
    Multicomptes : Soo-min Woo (Yoo-jeong Kim)
    Description un :
    Awards:
    Warning : régime totalitaire, sanctions (ex : camp de concentration, travail forcé, exécution publique), patriarcat social / juridique, tortures / actes de barbarie, détention provisoire, violences policières (Japon), ablation d'un rein, 18+, racisme / discrimination / bashing subis, grossesse extra-utérine de son ex-copine / maladie : insuffisance rénale.
    RPS : 759
    Messages : 18366
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t146845-ji-hun-hwang-lee-jong-suk#6299836
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t171640-ji-hun-hwang-x-repertoire-rps#8363822
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155646-ji-hun-hwang-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t146952-meetsachussets-jho
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t157483-ji-hun-hwang-complement-de-personnage#7065050
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 27 Fév - 14:25
    taggercitereditionsupprimeradresse
    La compétition qui se tenait dans le Minnesota n'était plus très loin. Quatre jours de rencontres durant lesquels Ji-hun s'entraînera le matin avant les préliminaires, et se maintiendra en forme durant l'après-midi, pour passer sa discipline le vendredi. Programme plus lourd qu'il n'y paraissait aux yeux des spectateurs et sur le papier. Pour ça il fallait se rendre à l'évidence : pas le temps de se raser correctement chaque journée. Il avait pu s'en occuper jusqu'alors, puisqu'il n'avait été question que d'une demi journée sportive chaque deux semaines, mais s'orienter vers un professionnel était vivement recommandé cette fois-là. La fille de sa marraine d'accueil ayant l'habitude des salons d'esthétique, elle lui avait recommandé de se rendre au Wizzhair'd pour ce faire et, les yeux fermés, c'était ce qu'il avait fait.

    Rendez-vous la veille du départ, il était arrivé à l'endroit indiqué par les coordonnées GPS quelques minutes avant l'heure à laquelle il devait passer, non sans crainte. Il n'avait jamais passé les portes de ce genre d'endroits mais l'énergie qui se dégageait de la femme qui le salua à son entrée, déjà, le rassura – un peu. Bonjour, répondit-il à la suite de la brune derrière le comptoir de l'accueil. Et il affirma avoir rendez-vous. Les lèvres s'ouvrirent pour spécifier son nom, mais elle le devança et il n'eut qu'à hocher la tête et confirmer : c'est bien moi. La suite alla beaucoup trop vite pour lui ; qu'est-ce que voulait dire épilation complète ? Il se demanda si elle désignait là la possibilité de retirer un follicule sur deux, mais quel intérêt ? Je préférerai qu'on retire tout, conclut-il de sa réflexion, mais revint sur sa décision, tout des jambes, des cuisses, et des aisselles aussi, s'il vous plaît.

    Ceci devra bien suffire pour l'aider dans sa dynamique. Les propositions suivantes laissèrent quelques secondes se suspendre, et il en profita pour retirer son manteau ; il faisait chaud ou c'était lui ? Ses cordes vocales vibrèrent, hésitant pour il ne savait quelle raison avant d'informer : Je pense que les côtés de... (mon sexe) Ce qui dépasse... (du slip) Je pourrais le faire moi-même. Merci. Poli, tout de même, il opina du chef. Membres inférieurs et aisselles, pour une première expérience c'était déjà pas mal. C'est pour une compétition de natation, informa-t-il, au cas où. On ne savait jamais, si dans la pratique il y avait une façon spécifique de procéder. Je vous suis, supposa-t-il, veste serrée à pleine main. Il était conscient de devoir y passer, il espérait simplement qu'il ne souffrira pas autant que dans les vidéos.

    Il n'aurait pas dû, il le savait. Mais le scientifique en lui avait fait son curieux, et ce qu'il avait visionné la veille lui avait presque fait regretter sa prise de rendez-vous. Il croyait fort que ces hommes n'étaient pas très courageux et trop douillets, et que, comme ces femmes, il sera heureux de voir ces maudits poils arrachés par la cire ; oui, il y croyait fort – il essayait. Je pose ça là, je suppose, interrogea-t-il l'esthéticienne lorsqu'il vit le portant et les cintres pendus les uns après les autres. Je vous laisse me guider, c'est ma première fois, déclara-t-il. Ça aussi, ça pouvait être important de le savoir.

    @Helena Walsh




    Blossoming
    In the land of cherry blossoms,
    Love bloomed like delicate petals.
    Hearts entwined, two souls aligned.
    Helena WalshLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Helena Walsh
    Love Shot
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New York
    Quartier.s d'habitation & Colocation : City center
    Situation sentimentale : Célibataire sur les papiers ; en couple dans sa tête.
    Études & Métiers : Esthéticienne ; apprentie masseuse.
    Date d'inscription : 16/02/2023
    Pseudo & pronom IRL : Elle/elle
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) 84a53e04df30e3a6b43fafa0c6482f2029f316e9
    Avatar utilisé : Lily James
    Crédits : amyjacob (gif) ; ultraviolences (avatar)
    Multicomptes : Kristofer Vermeer. Salvatore Denaro.
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - family business -
    jacob w. (pnj) ; frère
    rebecca w. (pnj) ; tante

    - love -
    jared o. ; coach sportif (de chambre)
    jude m. : blind date (prince)
    mason d. : patron et coup d'un soir.
    perceval h. ; ex (porte-monnaie).

    - friends -
    ji-hun h. ; ami héroïque et cobaye de massage.
    matthieu d. ; frère de cœur.
    thea l. ; amie proche.

    - autre -
    dante ; compagnon de galère.
    Description trois : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Helena
    RPS en cours : - Ellie T. #1
    - Jared O. #1
    - Jude M. #1
    - Ji-hun H. #3
    - Mason D. #1
    - Thea L. #2

    0/5
    Warning : prostitution ; adultère ; érotomanie (maladie mentale).
    RPS : 101
    Messages : 414
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t157366-helena-walsh-lily-james
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t157529-meetsachussets-sugahell
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 3 Mar - 20:28
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ !

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Glass-10 with @Ji-hun Hwang & @Helena Walsh
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Megaph10 warning : aucun.
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Calend10 29.11.2022 Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Marker10 Wizzhair'd aesthetic center.

    C’était ce qui lui plaisait dans ce métier, la faculté de rencontrer de nouvelles personnes et de leur apporter le plaisir d’une peau soyeuse, d’une beauté intérieure qui résonnait sur l’extérieur. Observant avec bienveillance et affabilité son client, elle ne se départissait pas de son sourire, constatant néanmoins la nervosité du jeune homme. Le laissant prendre la parole et détailler ce qu’il souhaitait faire, elle hocha la tête et confirma en pianotant sur sa tablette pour faire en sorte que ses préférences soient indiquées pour la prochaine fois. “Jambes, cuisses, aisselles. C’est noté.” confirma-t-elle avant de relever ses yeux sur son interlocuteur, observant furtivement ses épaules. C’était une évidence maintenant qu’il l’avait révélé. “Vous faites partie d’une équipe de natation ?” demanda-t-elle en dépit de l’évidence. On ne faisait pas des compétitions de natation pour le plaisir après tout. Elle termina de pianoter doucement avant de contourner l’accueil pour l’inciter à la suivre. “Suivez moi, s’il vous plaît.” l’invita-t-elle avant de lui montrer le chemin jusqu’à la cabine où elle effectuerait les soins. Chaque fille avait eu le droit de décorer leur pièce personnelle selon leur propre goût. Helena avait opté pour des murs blancs et rose pâle agrémentés de fleurs séchés et de tapis épais invitant au bien être et à la relaxation. Elle savait que ce n’était pas le moment le plus agréable qui soit mais elle souhaitait faire en sorte d’apaiser les tensions que tout client ressentait nécessairement à l’idée d’une épilation.

    Constatant la nervosité grandissante de son client, elle alluma la cire pour que cette dernière réchauffe en même temps que son diffuseur d’huile essentiel qu’elle mit sur sérénité. Une douce musique apaisante s’échappait d’enceintes tandis qu’elle ouvrit le tiroir pour attraper un slip en tissu qu’elle lui remit. “Tenez. Vous pouvez mettre ça ou garder vos sous-vêtements si vous le désirez.” Elle lui désigna le paravent derrière lequel il pouvait installer ses affaires. “Vous pouvez vous déshabiller là et, quand vous êtes prêt, vous pourrez vous allonger sur la table. Je reviens.” Elle lui adressa un sourire amical avant de sortir de la pièce afin de lui permettre de se déshabiller en toute quiétude et appréhender les lieux. Elle ressortit de la pièce en refermant la porte derrière elle avant de se rendre dans la buanderie pour y prendre des serviettes propres qui sentait bon la fleur de lotus. Après quelques minutes, elle toqua à la porte, s’assurant qu’il était prêt. “Je peux ?” demanda-t-elle avant de rentrer à nouveau une fois qu’il lui eut confirmé.

    “Nerveux ?” demanda-t-elle en dépit de l’évidence des premières fois. “C’est normal pour la première fois mais tout va bien se passer, ne vous inquiétez pas.” Elle déposa les serviettes chaudes sur le porte serviette chauffée et pris la plus grande pour recouvrir le corps de Ji-hun afin de l’enfermer dans un cocon réconfortant et doux. “Vous ne sentirez presque rien, rassurez-vous.” Particulièrement douée lors de ses cours, elle avait appris avec les années à perfectionner sa technique de sorte qu’elle obtenait des résultats impeccables sans la moindre douleur. Elle se releva pour prendre le pot de cire chaude qu’elle posa sur le petit portant à roulette à côté d’elle, y disposant les bandes. “Je vais tout d’abord vous appliquer un gommage avec un gant de crin pour éliminer les peaux mortes et déloger les poils sous peau.” indiqua-t-elle avant de commencer ce dernier avec des gestes circulaires énergiques. “Ca ne vous fait pas mal ?” Elle espérait qu’il se détende ; à défaut, l’anticipation le crisperait et le ferait souffrir malgré ses précautions. “C’est une compétition importante ?” Elle avait appris que faire parler les clients les détendait et leur permettait de penser à autre chose.



    ❝ fleur de saison❞ so it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. you can tell me when it's over if the high was worth the pain. got a long list of ex-lovers, they'll tell you i'm insane 'cause you know I love the players and you love the game.
    Ji-hun HwangMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ji-hun Hwang
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 28
    Lieu de naissance : Hamheung, ville de la région de Hamgyeong du sud. La Corée du Nord l'a vu naître, l'a élevé. Elle a forgé une partie de l'homme qu'il est aujourd'hui, mais c'est sur un tout autre continent qu'il désire construire son avenir.
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Il a vécu la Pforzheimer House durant une année, l'a quitté en juillet pour s'installer provisoirement chez un ami, à Chinatown, Boston, le temps de déménager dans un studio au 499 Beacon St.
    Situation sentimentale : Il a retrouvé les champs, un petit peu plus d'un mois avant le printemps. Maintenant que n'existe plus de pression, la relation peut enfin préparer sa floraison ; dans une relation avec Lilia, demoiselle qu'il connaît depuis un an déjà ; 2024년 2월 16일
    Études & Métiers : doctorant en pharmacologie, au sein du laboratoire de l'école de médecine, il assiste également son superviseur dans ses recherches et participe activement à des conférences. En-dehors de ça, il fait du tutorat en sciences et en coréen ; ça paye bien mieux que serveur à la Luna Caffe, même si sa passion pour les latte art ne s'est pas envolée.
    Date d'inscription : 16/04/2022
    Pseudo & pronom IRL : Huimei (elle)
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Ezgif-7-3a264b5664
    Avatar utilisé : Lee Jong-seok
    Crédits : hanastuki-sen (avatar) onlyjongsuk (gif)
    Multicomptes : Soo-min Woo (Yoo-jeong Kim)
    Description un :
    Awards:
    Warning : régime totalitaire, sanctions (ex : camp de concentration, travail forcé, exécution publique), patriarcat social / juridique, tortures / actes de barbarie, détention provisoire, violences policières (Japon), ablation d'un rein, 18+, racisme / discrimination / bashing subis, grossesse extra-utérine de son ex-copine / maladie : insuffisance rénale.
    RPS : 759
    Messages : 18366
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t146845-ji-hun-hwang-lee-jong-suk#6299836
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t171640-ji-hun-hwang-x-repertoire-rps#8363822
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155646-ji-hun-hwang-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t146952-meetsachussets-jho
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t157483-ji-hun-hwang-complement-de-personnage#7065050
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 4 Mar - 15:18
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Ji-hun faisait bien partie d’une équipe de natation, et il acquiesça du chef dans ce sens. Incapable cela dit d’ajouter énormément plus, tant la nouveauté du lieu et de la prestation le rendait presque muet. Mais il aimait faire de nouvelles expériences – de nouvelles connaissances aussi, pour cette raison il ne s’était pas désisté. La silhouette féminine fut bien évidemment suivie du grand brun et ils entrèrent tous deux dans la pièce où les « tortures » probablement surjouées dans les vidéos regardées la veille allaient se passer. Un comble pour celui dont la seule crainte était de souffrir, physiquement et mentalement ; un grand pas en avant, comme dirait l’Autre. Délesté de sa veste, il alla la ranger à l’endroit indiqué et finit enfin par apprécier le charme qui se dégageaient des couleurs choisies et des décorations ici et là ajoutées. Pourtant encore chaussés, le tapis épais à ses pieds lui sembla le chatouiller d’une agréable façon, si bien qu’il lui vint l’idée de jouer avec les poils duveteux de sa semelle que très peu usée. La musique relaxante vint ajouter un peu de quiétude à l’atmosphère.

    La voix de la brune le ramena à la réalité, et il baissa le regard sur le fameux sous-vêtement qu’elle lui avait sorti. Il le prit, l’examina respectueusement et poliment avant de poser son regard sur le paravent, derrière lequel il était invité à se changer. Merci, s’inclina-t-il poliment. Ses instructions étaient claires, lui faisant presque oublier qu’il était complètement paumé dans cet univers ; l’esthétique sonnait plus facilement avec femmes qu’hommes dans sa tête. Il se cacha derrière l’abri et retira un à un ses vêtements. Au moment de choisir entre le boxer noir qu’il portait et le tissu qu’on lui avait cédé, il se dit que ça rendrait l’épilation plus facile s’il enfilait le dessous masculin de l’enseigne. Il fut toutefois un peu moins sûr lorsqu’il se sentit un peu étriqué, forme de son pénis bien dessinée. Le maintien était supérieur à ce dont il était habitué ; pudicité à zéro pourcent toutefois, heureusement. Il sortit du refuge offert aux clients et, devant la table, décida de s’allonger sur sa colonne vertébrale, un bras plié sous sa nuque en attendant que vienne le moment.

    Quelques minutes à peine, des petits coups résonnèrent contre la porte. Bien sûr , l’autorisa-t-il. Il n’était peut-être pas le speedy gonzales du déshabillage, mais n’était pas non plus lent. Il la regarda s’aventurer dans la pièce et suivit les directions empruntées qu’importe où elle allait. Disons que je suis tombé sur des images, malencontreusement , insista-t-il sur ce dernier mot. Mais incapable de mentir, et se le refusant, un éclat de rire s’échappa affirmant qu’il avait fait ses propres recherches. Bref, je suppose que je n’aurais pas dû, ça ressemblait vraiment à l’Enfer, fit-il, lui épargnant les détails sordides que ses yeux avaient capté, mais je n’ai d’autre choix que de vous faire confiance, maintenant que je suis allongé-là. À poil – enfin presque. La serviette posée sur le haut de son corps le fit soupirer discrètement de bien-être, et ses pieds pointés vers le plafond finirent par se détendre. Légèrement relevé à l’aide de son avant-bras toujours planqué sous sa tête, il observa les préparations de la professionnelle ; gommage, gant de crin, peaux mortes, poils sous peau.

    Je n’ai jamais entendu parler de tout ça , rit-il lorsqu’elle énuméra les éléments qu’elle allait utiliser. Un simple rasoir et c’en avait été terminé. Ne vous en faites pas, j’ai connu pire, plissa-t-il les yeux – et elle le découvrira probablement lorsqu’une fois tourné sur le ventre elle aura vu sur la longue cicatrice de son flanc, tantôt creusée, tantôt boursouflée. Um, affirma-t-il, la première de la saison qui nous confronte aux meilleures équipes nationales. Il ne fallait pas s’inquiéter si ses muscles paraissaient contractés, il avait simplement accumulé les heures d’entraînements ces dernières semaines. J’ai rejoint les Crimson cette année, indiqua-t-il, et je suis doctorant à Harvard, à côté de ça. Un emploi du temps bien chargé, un homme qui ne cessait de chercher à s’accomplir. Des projets ambitieux plein la tête, pour un jour être reconnu comme l’un des meilleurs chercheurs que la terre ait compté, et avoir l’honneur d’être chef d’un merveilleux foyer, une femme aimante à ses côtés. Et vous, s’intéressa-t-il sérieusement à son interlocutrice. Il était vrai que converser le rassurait ; qui était-elle ?

    Il attendit d’en apprendre un peu plus, de son prénom à la raison qui l’avait mené à faire ce choix de carrière-là, l’école qu’elle avait fréquentée et pourquoi pas la ville d’où elle venait, son âge et peut-être si elle était mariée. Ji-hun savait écouter, appréciait ça lui aussi. C’est Liv qui m’a recommandé votre salon, agrémenta-t-il ensuite la conversation, elle doit être une cliente très régulière. Petite remarque moqueuse, parce que la gamine irlandaise de presque vingt ans aimait se faire jolie, et elle avait de quoi. De beaux cheveux roux, longs et ondulés, une bonne bouille ronde qui lui donnait un air de poupée, contrastant avec les courbes de femme de son corps enveloppé. Elle était sociable et naïve, tombait rapidement amoureuse ; elle était tombée pour lui, et peut-être que c’était encore le cas aujourd’hui. Elle m’a dit beaucoup de bien de vous, sourit-il.

    @Helena Walsh



    Blossoming
    In the land of cherry blossoms,
    Love bloomed like delicate petals.
    Hearts entwined, two souls aligned.
    Helena WalshLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Helena Walsh
    Love Shot
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New York
    Quartier.s d'habitation & Colocation : City center
    Situation sentimentale : Célibataire sur les papiers ; en couple dans sa tête.
    Études & Métiers : Esthéticienne ; apprentie masseuse.
    Date d'inscription : 16/02/2023
    Pseudo & pronom IRL : Elle/elle
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) 84a53e04df30e3a6b43fafa0c6482f2029f316e9
    Avatar utilisé : Lily James
    Crédits : amyjacob (gif) ; ultraviolences (avatar)
    Multicomptes : Kristofer Vermeer. Salvatore Denaro.
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - family business -
    jacob w. (pnj) ; frère
    rebecca w. (pnj) ; tante

    - love -
    jared o. ; coach sportif (de chambre)
    jude m. : blind date (prince)
    mason d. : patron et coup d'un soir.
    perceval h. ; ex (porte-monnaie).

    - friends -
    ji-hun h. ; ami héroïque et cobaye de massage.
    matthieu d. ; frère de cœur.
    thea l. ; amie proche.

    - autre -
    dante ; compagnon de galère.
    Description trois : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Helena
    RPS en cours : - Ellie T. #1
    - Jared O. #1
    - Jude M. #1
    - Ji-hun H. #3
    - Mason D. #1
    - Thea L. #2

    0/5
    Warning : prostitution ; adultère ; érotomanie (maladie mentale).
    RPS : 101
    Messages : 414
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t157366-helena-walsh-lily-james
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t157529-meetsachussets-sugahell
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 7 Mar - 20:20
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ !

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Glass-10 with @Ji-hun Hwang & @Helena Walsh
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Megaph10 warning : érotomanie.
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Calend10 29.11.2022 Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Marker10 Wizzhair'd aesthetic center.

    Un sourire amusé glissa sur ses lèvres alors qu’il indiquait avoir commis une erreur, certes compréhensible mais de débutant. Haussant négativement la tête mais faisant preuve de miséricorde, elle ne put s’empêcher de le relever : “Il ne faut pas croire tout ce qu’on voit sur internet. C’est comme lorsque vous allez voir si le bouton sur le bout de votre langue qui vous fait mal est dangereux et que vous en ressortez comme persuadé de mourir sous 3 mois.” Elle haussa les épaules, continuant le gommage et la préparation de la peau qu’elle entreprit de nettoyer. “Ca va être un peu froid.” prévint-elle avant de passer sur les jambes un gant imbibé d’eau puis d’essuyer avec une serviette tiède. “En principe, lorsque ce n’est pas fait par une professionnelle, c’est effectivement très douloureux selon la sensibilité de chacun.” Elle lui adressa un clin d’oeil : “Vous avez de la chance, je suis une professionnelle.” Elle savait que ce n’était pas toujours une partie de plaisir et le meilleur moment que les clients pouvaient passer mais elle veillait toujours à ce que cela soit le moins douloureux possible et dans une ambiance sereine, ce qui lui avait permis de se constituer une petite clientèle de fidèles habitués. Elle saisit ensuite le bol de cire qu’elle mélangea avec une petite spatule, veillant à ce que ce dernier refroidisse pour ne pas brûler la délicate peau du nageur dont elle écouta attentivement les réponses. “Ca va être un peu chaud. N’hésitez pas à me le dire si ça l’est trop.” Une douce odeur de miel s’éleva dans les airs, se mêlant avec les huiles essentielles alors qu’elle commençait à appliquer avec délicatesse la cire sur l’intégralité de la jambe droite.

    “C’est impressionnant !” commenta-t-elle. “Ca se déroule à Boston ou vous devez faire le déplacement ?” lui demanda-t-elle avant de s’attaquer à la jambe gauche. Elle s’y connaissait un peu ayant participé à quelques compétitions de cheerleading mais elle avait été trop préoccupée par les footballeurs pour que leur équipe soit sélectionnée à des compétitions plus que régionales. “Doctorant en quoi ?” demanda-t-elle, ingénue et discrètement fouineuse. C’était peut-être un élève du professeur Richards, son professeur Richards. Se passant la langue sur les lèvres, elle sentit son coeur battre la chamade mais tenta de ne rien en montrer. “Moi ? J’ai fait un peu de psycho, de mode et de langues étrangères.” Elle rougit légèrement avant de poursuivre : “J’ai suivi les cours d’histoire antique mais plus par plaisir que par volonté de faire carrière. J’ai fait un peu de latin qui m’a fait me rendre compte que archéologue, c’est bien pour Indiana Jones, pas pour moi.” plaisanta-t-elle, sans mentionner la véritable raison derrière laquelle elle s’était mise systématiquement au premier rang des cours du professeur Richards. “Ca me plaît de prendre soin des autres. Je suis en train de suivre des cours pour compléter ma formation et prodiguer des massages également.”

    Elle sourit à nouveau, les paroles de Ji-hun la touchant. “Oh, c’est adorable de sa part.” Elle penserait à lui offrir une réduction la prochaine fois et à l’appliquer également sur son nouveau client. “Comment va-t-elle ?” interrogea-t-elle avant de tapoter pour voir si la cire avait pris. “Je vais tirer maintenant. Prêt ?” Elle lui jeta un coup d’oeil amusé, attendant de le voir se tendre, et tira avec délicatesse mais fermeté sur les bandes, appliquant immédiatement un linge humide pour calmer toute éventuelle douleur. Elle répéta l’opération sur toute la jambe droite, passant la main sur cette dernière sur cette dernière pour vérifier que tout résidu et poil avait bien été retiré. Impeccable.


    ❝ fleur de saison❞ so it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. you can tell me when it's over if the high was worth the pain. got a long list of ex-lovers, they'll tell you i'm insane 'cause you know I love the players and you love the game.
    Ji-hun HwangMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ji-hun Hwang
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 28
    Lieu de naissance : Hamheung, ville de la région de Hamgyeong du sud. La Corée du Nord l'a vu naître, l'a élevé. Elle a forgé une partie de l'homme qu'il est aujourd'hui, mais c'est sur un tout autre continent qu'il désire construire son avenir.
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Il a vécu la Pforzheimer House durant une année, l'a quitté en juillet pour s'installer provisoirement chez un ami, à Chinatown, Boston, le temps de déménager dans un studio au 499 Beacon St.
    Situation sentimentale : Il a retrouvé les champs, un petit peu plus d'un mois avant le printemps. Maintenant que n'existe plus de pression, la relation peut enfin préparer sa floraison ; dans une relation avec Lilia, demoiselle qu'il connaît depuis un an déjà ; 2024년 2월 16일
    Études & Métiers : doctorant en pharmacologie, au sein du laboratoire de l'école de médecine, il assiste également son superviseur dans ses recherches et participe activement à des conférences. En-dehors de ça, il fait du tutorat en sciences et en coréen ; ça paye bien mieux que serveur à la Luna Caffe, même si sa passion pour les latte art ne s'est pas envolée.
    Date d'inscription : 16/04/2022
    Pseudo & pronom IRL : Huimei (elle)
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Ezgif-7-3a264b5664
    Avatar utilisé : Lee Jong-seok
    Crédits : hanastuki-sen (avatar) onlyjongsuk (gif)
    Multicomptes : Soo-min Woo (Yoo-jeong Kim)
    Description un :
    Awards:
    Warning : régime totalitaire, sanctions (ex : camp de concentration, travail forcé, exécution publique), patriarcat social / juridique, tortures / actes de barbarie, détention provisoire, violences policières (Japon), ablation d'un rein, 18+, racisme / discrimination / bashing subis, grossesse extra-utérine de son ex-copine / maladie : insuffisance rénale.
    RPS : 759
    Messages : 18366
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t146845-ji-hun-hwang-lee-jong-suk#6299836
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t171640-ji-hun-hwang-x-repertoire-rps#8363822
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155646-ji-hun-hwang-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t146952-meetsachussets-jho
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t157483-ji-hun-hwang-complement-de-personnage#7065050
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 11 Mar - 14:33
    taggercitereditionsupprimeradresse
    La cire tournoya dans le bol à l’aide de la spatule, sous le regard observateur du brun qui répondait aux questions de l’esthéticienne qui donnait l’élan. Les odeurs envahirent la pièce, mais ce fut surtout le mélange qui s’étalait sur ses jambes qui retint l’attention du plus jeune. Maintenant fait, il ne pouvait plus faire machine arrière, et ça commença sérieusement à l’inquiéter. Je pars dans le Minnesota, pour quelques jours, la corrigea-t-il. C’était le rendez-vous annuel de la moitié de saison, et d’après ce qu’il avait compris ça faisait quelques années que ça se passait là-bas. Le membre droit fut recouvert sur l’avant, et ce fut au tour du gauche de subir le même sort. Il avait l’impression qu’on lui avait balancé un pot de caramel au miel dessus, il sentit toutefois que ça emprisonnait bien les poils ; est-ce qu’il aurait dû s’amuser à les couper aux ciseaux un peu avant de se pointer ici ? Il n’avait lu ça nulle part, et on ne lui avait pas conseillé de le faire au téléphone.

    Doctorant en pharmacologie , compléta-t-il, je suis formé en biologie et chimie, de base. Deux masters qu’il avait obtenus la même année, malgré les responsabilités qui lui incombaient à côté ; l’armée, les travaux agricoles, la natation. Comme tous ceux de sa nation, il avait su gérer d’une main de maître ses plannings pour se donner corps et âme à sa Corée, parce qu’il n’avait en tête que l’objectif de la rendre plus puissante qu’elle ne l’était déjà. Fierté du général Kim Jong-un et de sa femme, fierté de son père et de sa mère, fierté de ses deux plus jeunes sœurs, fierté qu’il avait éprouvée pour lui-même aussi. Il n’avait pas chômé et son corps était marqué de petites cicatrices aujourd’hui blanchies – invisibles pour la plupart, si on n’y prêtait pas une attention particulière ; sauf celle-là, à son flanc, longue et inesthétique. Et vous, retourna-t-il la question. Les échanges étaient tout de même plus intéressants quand les interlocuteurs apprenaient l’un de l’autre.

    Ça ne brûlait pas, ça ne piquait pas, ça ne tirait pas. Plus de peur que de mal, elle avait raison. Psychologie, mode, langues étrangères, histoire antique. Aux yeux de Ji-hun elle parut curieuse et instruite, quand cette accumulation d’intérêts pouvait laisser croire qu’elle était indécise, manquait de résolution. Il ne put s’empêcher de laisser un sourire rieur se glisser sur ses lèvres pleines à la mention d’Indiana Jones parce que, cette référence, il la connaissait – pour une fois. Vous le faites très bien, lui assura-t-il non sans lui adresser une esquisse douce et sincère. Ça se voyait qu’elle prenait plaisir au contact de ses clients. Il n’y avait qu’à voir l’accueil avec lequel elle l’avait reçu, et toutes ces petites attentions, autant dans les gestes que dans les paroles, qu’elle avait pour lui et sa première fois. Formation sur les massages qui fit tilt ; sentait-elle à quel point son corps en aurait besoin ? Pour sûr qu’en tant que sportif, il pourrait faire partie de sa fidèle clientèle si elle s'y mettait.

    Le compliment fusa et lui permit de bifurquer sur Liv, fille de sa marraine d’accueil, qui lui avait conseillé cet établissement. Elle va bien, toujours égale à elle-même , plissa-t-il les yeux en pensant à ce « sacré numéro ». Pipelette à la moindre occasion, débordante d’énergie et une détermination qu’on ne saurait lui enlever. Il ouvrit grands les yeux lorsqu’elle le prévint qu’il était temps de tirer sur le produit, et il n’hésita pas à dire franchement : non. Ne pouvait-elle pas le laisser poser un peu plus longtemps ? Forcément, il se tendit. Ses orteils pointèrent vers le plafond, son mollet prit du volume et scratch. Son tronc se courba à la force de ses abdominaux , ses pectoraux furent plus marqués et sa mâchoire se serra tout au long de l'opération. Réaction inévitable, plus pour le bruit et les gestes vifs que la douleur en elle-même. Il reprit sa respiration quelques secondes après. Ne me prévenez pas la prochaine fois, s’il vous plaît , lui requéra-t-il ; être surpris, c'était peut-être mieux ?

    Parce qu’il n’était pas bon d’appréhender le mal, et qu’il fallait bien terminer cette deuxième jambe tartinée de cire. Crispation du faciès semblable à la première fois, ses veines gonflèrent du poitrail aux épaules par la tension de ses bras, mais ça lui parut moins brutal. Premiers côtés faits, il s’autorisa à s'asseoir pour voir le résultat qu’elle caressait de sa paume pour s’assurer de l’absence de poils récalcitrants. Bien plus rapide et efficace que le rasoir, il fallait l’avouer. On dirait une toute nouvelle couche de peau , commenta-t-il – une peau de bébé si on faisait abstraction de la rougeur que les bulbes avaient laissé en sortant des pores. Ça va rester comme ça le temps de la compétition, demanda-t-il ; combien de jours ou semaines gardera t-il la peau lisse ? Il se réinstalla de nouveau et tourna la tête vers elle : c’est la partie du corps qui fait le plus mal ? Parce qu’il restait encore les mollets et les aisselles desquels s’occuper, alors ça l’arrangerait...

    @Helena Walsh



    Blossoming
    In the land of cherry blossoms,
    Love bloomed like delicate petals.
    Hearts entwined, two souls aligned.
    Helena WalshLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Helena Walsh
    Love Shot
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New York
    Quartier.s d'habitation & Colocation : City center
    Situation sentimentale : Célibataire sur les papiers ; en couple dans sa tête.
    Études & Métiers : Esthéticienne ; apprentie masseuse.
    Date d'inscription : 16/02/2023
    Pseudo & pronom IRL : Elle/elle
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) 84a53e04df30e3a6b43fafa0c6482f2029f316e9
    Avatar utilisé : Lily James
    Crédits : amyjacob (gif) ; ultraviolences (avatar)
    Multicomptes : Kristofer Vermeer. Salvatore Denaro.
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - family business -
    jacob w. (pnj) ; frère
    rebecca w. (pnj) ; tante

    - love -
    jared o. ; coach sportif (de chambre)
    jude m. : blind date (prince)
    mason d. : patron et coup d'un soir.
    perceval h. ; ex (porte-monnaie).

    - friends -
    ji-hun h. ; ami héroïque et cobaye de massage.
    matthieu d. ; frère de cœur.
    thea l. ; amie proche.

    - autre -
    dante ; compagnon de galère.
    Description trois : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Helena
    RPS en cours : - Ellie T. #1
    - Jared O. #1
    - Jude M. #1
    - Ji-hun H. #3
    - Mason D. #1
    - Thea L. #2

    0/5
    Warning : prostitution ; adultère ; érotomanie (maladie mentale).
    RPS : 101
    Messages : 414
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t157366-helena-walsh-lily-james
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t157529-meetsachussets-sugahell
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 2 Avr - 19:42
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ !

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Glass-10 with @Ji-hun Hwang & @Helena Walsh
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Megaph10 warning : érotomanie.
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Calend10 29.11.2022 Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Marker10 Wizzhair'd aesthetic center.

    “Le Minnesota ?” répéta-t-elle, tentant de puiser dans ses souvenirs où ce dernier se trouvait. Mais pour toute avouer, elle n’en avait pas grande idée dès lors qu’elle n’avait jamais été très bonne en géographie, et dans le reste des matières pour être honnête, lorsqu’elle était à l’école. La seule chose qu’elle savait, c’était qu’il y avait un film de Keanu Reeves qui comportait le nom de l’état américain dans son titre et que le beau brun ténébreux y était particulièrement charmant. “C’est loin ? Vous y allez en avion ?” Question sans doute stupide compte tenu des distances abyssales existant entre les villes d’un même Etat mais quand on était une New Yorkaise d’origine, on vivait nécessairement un peu déconnectée de ce genre de vacuité. “Tu va filer dans l’eau comme personne sans tous ces poils pour te retenir.” plaisanta-t-elle se figurant une allégorie toute cartoonesque dédits poils qui vent debout contre l’eau se dressait comme les chats qui s’accrochent toute griffe dehors aux portes pour ne pas pénétrer dans la baignoire ou autre expérience désagréable.

    “Oh un docteur ! C’est hyper impressionnant.”
    commenta-t-elle, d’une voix sincère. Elle admirait ceux qui avait la patience et l’intelligence suffisante pour poursuivre de longues études et s’y tenir. Elle devait bien avouer qu’elle n’était pas de ce bois-là, au grand désespoir de ses parents qui avaient nourri de grands espoirs à son encontre. Jusqu’à l’arrivée de l’enfant cadet prodigue, nouvelle prunelle de leurs yeux. Et avant que les garçons et les histoires d’amour ne viennent tourner la tête de cette blonde écervelée dans toute sa splendeur. “Ca doit être hyper difficile ! Et en plus, vous faites de la natation en compétition.” Elle imaginait qu’en plus des heures de cours et des entraînements, ses journées étaient bien remplies. “Vous arrivez quand même à profiter de la vie ?” demanda-t-elle innocemment et sans aucune arrière pensée négative. Elle n’avait pas suffisamment de recul pour considérer que ses paroles pouvaient parfois choquer ou être mal perçues. Il n’y avait pas une once de malignité en elle. Sauf quand il s’agissait de Madame Richards. “Vous avez une petite amie ? Il ne faut jamais laisser l’amour de côté.” commenta-t-elle alors qu’elle ne vivait que par et pour ça en grande romantique qu’elle était.

    Le sourire envahit ses joues quand il la complimenta. Elle aimait passionnément son métier, faire place net pour rendre la peau douce et offrir une nouvelle vision à ses clients. Il n’y avait rien de plus satisfaisant que de voir leur regard sur eux-même changer. “Merci.” souffla-t-elle alors qu’elle se plaçait avec beaucoup de délicatesse et de professionnalisme. “On ne la changera pas.” Elle grimaça cependant face à sa réaction quand elle lui retira la première bande. En principe, ce n’était pas douloureux mais le fait de l’avoir prévenu avait titillé son anxiété. Voilà la raison pour laquelle elle aurait peut être du être davantage attentive en psycho. “Désolée.” s’excusa-t-elle, un peu frustrée avec elle même. Elle le laissa observer son travail et fut rassurée de voir qu’il appréciait. Elle alla même jusqu’à lui sourire avant de lui demander de mettre sur le ventre afin de terminer son travail sur les jambes qu’elle recouvrit à nouveau de cire. “Oui, sans la moindre difficulté. Vous continuerez d’avoir une peau de bébé pendant 3 à 4 semaines.” lui assura-t-elle. “Après, certaines personnes ont les poils qui repoussent plus rapidement mais généralement ce sont les personnes latines.” précisa-t-elle forte de son expérience.

    Une fois l’arrière des jambes totalement enduits, elle attendit que le produit se durcisse et prépara un autre type de cire pour les aisselles. “Les aisselles sont parfois un peu plus douloureuses oui, mais ce ne sont pas les pires endroits.” le rassura-t-elle. Elle grimaça à ses propres souvenirs lorsque sa collègue de travail lui épilait le maillot. Même s’il s’agissait de gestes professionnels et donc avec un doigté expert, cela restait particulièrement douloureux. “Mais j’imagine que ce n’est rien en comparaison du sport. Vous ne vous êtes jamais blessé ?” demanda-t-elle, ingénue et appréciant profondément d’en découvrir davantage de la part de ce sportif de haut niveau, elle qui ne connaissait que le sport en chambre.

    Spoiler:


    ❝ fleur de saison❞ so it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. you can tell me when it's over if the high was worth the pain. got a long list of ex-lovers, they'll tell you i'm insane 'cause you know I love the players and you love the game.
    Ji-hun HwangMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ji-hun Hwang
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 28
    Lieu de naissance : Hamheung, ville de la région de Hamgyeong du sud. La Corée du Nord l'a vu naître, l'a élevé. Elle a forgé une partie de l'homme qu'il est aujourd'hui, mais c'est sur un tout autre continent qu'il désire construire son avenir.
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Il a vécu la Pforzheimer House durant une année, l'a quitté en juillet pour s'installer provisoirement chez un ami, à Chinatown, Boston, le temps de déménager dans un studio au 499 Beacon St.
    Situation sentimentale : Il a retrouvé les champs, un petit peu plus d'un mois avant le printemps. Maintenant que n'existe plus de pression, la relation peut enfin préparer sa floraison ; dans une relation avec Lilia, demoiselle qu'il connaît depuis un an déjà ; 2024년 2월 16일
    Études & Métiers : doctorant en pharmacologie, au sein du laboratoire de l'école de médecine, il assiste également son superviseur dans ses recherches et participe activement à des conférences. En-dehors de ça, il fait du tutorat en sciences et en coréen ; ça paye bien mieux que serveur à la Luna Caffe, même si sa passion pour les latte art ne s'est pas envolée.
    Date d'inscription : 16/04/2022
    Pseudo & pronom IRL : Huimei (elle)
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Ezgif-7-3a264b5664
    Avatar utilisé : Lee Jong-seok
    Crédits : hanastuki-sen (avatar) onlyjongsuk (gif)
    Multicomptes : Soo-min Woo (Yoo-jeong Kim)
    Description un :
    Awards:
    Warning : régime totalitaire, sanctions (ex : camp de concentration, travail forcé, exécution publique), patriarcat social / juridique, tortures / actes de barbarie, détention provisoire, violences policières (Japon), ablation d'un rein, 18+, racisme / discrimination / bashing subis, grossesse extra-utérine de son ex-copine / maladie : insuffisance rénale.
    RPS : 759
    Messages : 18366
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t146845-ji-hun-hwang-lee-jong-suk#6299836
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t171640-ji-hun-hwang-x-repertoire-rps#8363822
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155646-ji-hun-hwang-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t146952-meetsachussets-jho
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t157483-ji-hun-hwang-complement-de-personnage#7065050
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 6 Avr - 22:24
    taggercitereditionsupprimeradresse
    mention : noyade
    Si c'était loin ? Il n'en avait aucune idée. La carte du monde avait toujours été trafiquée dans ses livres scolaires lorsqu'il était enfant, et le peu qu'il avait étudié intensivement pour valider ses connaissances des États-Unis ne lui permettait pas d'en supposer la distance. Il ne put répondre à la jeune femme sur cette question, mais lorsqu'il s'agit du moyen de locomotion il acquiesça : en avion, oui. Aller-retour, et on est logés dans un super hôtel il paraît. Celui-là même tenu par des travailleurs-étudiants de l'Université de Minneapolis elle-même ; un très beau projet qu'il félicitait et qu'il était pressé d'admirer. Je l'espère bien, s'exclama-t-il, yeux plissés – amusé. Il avait été informé des résultats des années passées, Harvard ne finissait jamais premier dans ce genre de compétition, mais il avait tout de même en tête des performances à surpasser – surtout les siennes en priorité.

    De l'annonce de son doctorat il n'en fit pas tout un plat. Ji-hun savait rester humble et accessible, même s'il n'était pas peu fier du parcours qu'il avait traversé pour en arriver jusqu'ici. Il ne confirma pas plus la difficulté, puisqu'il avait été entraîné à la multiplication des activités depuis tout petit. École, art, sport, répétitions des parades et travaux dans les champs, son quotidien avait toujours été rythmé. Il ne savait comment vivre autrement et appréhendait beaucoup qu'un jour ses journées puissent être marquées par l'ennui. Il m'arrive de sortir oui, affirma-t-il en observant toujours l'application et la douceur avec laquelle elle travaillait. À l'annonce de l'amour, il releva ses agates foncées et déclara : je n'ai pas de copine, non. Célibataire depuis son premier jour sur terre, il se contentait de se distraire quand le stress l'envahissait un peu trop fort. Il draguait, flirtait, couchait et faisait l'amour parfois ; ça s'arrêtait là.

    Compliment qu'il sortit soudain, parce qu'il était vrai. La demoiselle à ses jambes avait eu beau peiné à se chercher, il n'en était pas moins qu'elle s'était aujourd'hui trouvée dans un métier qui lui plaisait et qu'elle faisait par passion pour les autres et leur bien-être, et Ji-hun appréciait ça. Tous deux avaient un peu le même objectif dans la vie, même si c'était dans des domaines peu similaires. Enfin, il aurait pu changer d'avis au moment où elle lui arracha les poils. Le corps se tendit, plus par appréhension de la douleur qu'elle-même – il n'avait que très peu senti le bulbe s'échapper de son nid, mais quand même. Les veines de son cou à son buste étaient de sortie, mais elles se dégonflèrent aussitôt de la pression sanguine lorsque c'en fut fini. Je vais donc être un très mauvais client, plaisanta-t-il quand elle l'informa que ses poils ne devraient pas réapparaitre aussi vite que les personnes aux origines latines.

    Posé maintenant sur le ventre, l'opération se répéta. J'ai pratiqué la natation à six ans, se confia-t-il alors qu'elle imbibait l'arrière de ses jambes de cire, mon corps a eu le temps de se faire aux entraînements soutenus je suppose, puisque je n'ai jamais connu de quelconques blessures. Corps solide pour un esprit fort, l'un n'allait jamais sans l'autre. J'ai toujours eu un certain attrait pour l'eau, continua-t-il alors qu'elle tournait un mélange dans un autre bol – il en percevait le son pendant qu'il parlait, et ça a commencé le jour où j'ai failli me noyer. Un jour, en s'approchant trop près du bord, il était tombé à l'eau, il avait dû se dépêtrer de cette mésaventure tout seul jusqu'à ce qu'on remarque son absence et vienne le sauver. Ça aurait pu être dramatique, lui filer une peur bleue de l'eau et pourtant : aujourd'hui il était nageur de haut niveau ! Et vous, vous pratiquez une activité , demanda-t-il, curieux.

    Pas forcément sportive, elle pouvait être artistique aussi. Toute personne avait besoin de décompresser en-dehors du boulot et du quotidien. Le stress guettait les personnes à chaque coin de rue, il fallait absolument pouvoir s'en dépêtrer dans un moment qui nous était entièrement et uniquement dédié. Un compagnon pour vous masser après une dure journée peut-être , posa-t-il en retour de la curiosité qu'elle s'était permise plus tôt concernant sa vie privée. L'atmosphère était agréable – presque intime, avec l'impression même que tout pouvait être déballé sur cette table où on l'avait installé. Mais il serra les fesses, muscles apparents bien évidemment. Comme demandé plus tôt, elle avait tiré sur les bandes sans l'en informer, et ce fut bien moins « douloureux », comme espéré.

    @Helena Walsh
    hj : ne t'en fais pas Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) 2511619667



    Blossoming
    In the land of cherry blossoms,
    Love bloomed like delicate petals.
    Hearts entwined, two souls aligned.
    Helena WalshLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Helena Walsh
    Love Shot
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New York
    Quartier.s d'habitation & Colocation : City center
    Situation sentimentale : Célibataire sur les papiers ; en couple dans sa tête.
    Études & Métiers : Esthéticienne ; apprentie masseuse.
    Date d'inscription : 16/02/2023
    Pseudo & pronom IRL : Elle/elle
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) 84a53e04df30e3a6b43fafa0c6482f2029f316e9
    Avatar utilisé : Lily James
    Crédits : amyjacob (gif) ; ultraviolences (avatar)
    Multicomptes : Kristofer Vermeer. Salvatore Denaro.
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - family business -
    jacob w. (pnj) ; frère
    rebecca w. (pnj) ; tante

    - love -
    jared o. ; coach sportif (de chambre)
    jude m. : blind date (prince)
    mason d. : patron et coup d'un soir.
    perceval h. ; ex (porte-monnaie).

    - friends -
    ji-hun h. ; ami héroïque et cobaye de massage.
    matthieu d. ; frère de cœur.
    thea l. ; amie proche.

    - autre -
    dante ; compagnon de galère.
    Description trois : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Helena
    RPS en cours : - Ellie T. #1
    - Jared O. #1
    - Jude M. #1
    - Ji-hun H. #3
    - Mason D. #1
    - Thea L. #2

    0/5
    Warning : prostitution ; adultère ; érotomanie (maladie mentale).
    RPS : 101
    Messages : 414
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t157366-helena-walsh-lily-james
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t157529-meetsachussets-sugahell
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 16 Avr - 15:38
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ !

    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Glass-10 with @Ji-hun Hwang & @Helena Walsh
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Megaph10 warning : érotomanie.
    Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Calend10 29.11.2022 Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Marker10 Wizzhair'd aesthetic center.

    Si Lena avait toujours eu la passion des voyages, elle ne s’était jamais trop intéressée à la géographie, se laissant davantage portée par les invitations de ses soupirants et son feed instragram. Peu intéressée par la culture des pays qu’elle avait pu traversés, elle avait principalement posé dans les lieux paradisiaques afin de cultiver la jalousie des uns et des autres et s’était empiffrée de spécialités locales dans les hôtels de luxe auxquels elle prétendait. Au final, elle connaissait bien peu de choses en dehors de sa zone de confort et le Minnesota n’en faisait définitivement pas parti. Son sourire, cependant, s’éclaira lorsque Ji-hun évoqua l’hôtel dans lequel il serait logé. S’agissant d’une équipe de natation de Harvard, il n’y avait aucun doute qu’il s’agirait d’un palace avec piscine et elle l’enviait d’une certaine manière, ayant bien envie de se faire un spa. “Génial! Vous pourrez bien vous détendre avant et après la compétition comme ça. J’espère qu’ils vous offriront des massages pour vous préparer.” Si elle ne connaissait rien au sport, elle avait regardé le documentaire Netflix que l’équipe de gymnastique américaine et savait qu’un masseur était dédié justement à détendre les muscles des athlètes. Elle espérait juste qu’il n’y ait pas d’abus dans l’équipe de natation. “Vous reviendrez me montrer la médaille d’or que vous allez décrocher du coup. On fera une photo pour accrocher dans le salon et s’attribuer illégitimement le mérite.” plaisanta-t-elle, plutôt fière d’elle d’avoir réussi à placer un mot savant dans sa phrase. Pas qu’elle voulait l’impressionner, mais elle avait quand même un docteur sous le pinceau. Et elle avait regardé New York Police Judiciaire jusque tard dans la nuit quelques jours auparavant.

    Elle ne put s’empêcher de soupirer et de provoquer un petit son de langue désapprobateur. “Comment ça, pas de copine ? Un beau garçon comme vous, elles devraient se battre.” Elle lui adressa un sourire, même s’il était incapable de le voir, étant en train de se faire tartiner de cire l’arrière des cuisses. Certes, les années d’université étaient sans le moindre doute les meilleures pour expérimenter, s’amuser sans se prendre la tête et profiter de chaque instant. C’était sans doute ce que Ji-hun, à l’instar de ses camarades de classe ou de natation, faisait. Mai la jeune femme restait une incorrigible romantique qui était amoureuse même du concept de l’amour. La faute sans doute à tous ces romans Harlequin dérobés à sa mère, ou ces comédies romantiques qui avaient formé son adolescence. Si elle avait retenu une seule chose de ses années d’étude, c’était la théorie selon laquelle l’être humain était, à l’origine, composé de deux têtes, quatre bras, quatre jambes et un coeur. Un être humain qui était si puissant et qui rivalisait avec celle de Zeus que ce dernier prit peur et le sépara en deux d’un coup d’éclair. Depuis lors, chaque moitié recherchait celle qu’elle avait perdue. C’était exactement ce que la belle n’avait eu de cesse jusqu’à ce que son regard ne croise celui de son beau professeur.

    “Vous avez failli vous noyer ?” s’exclama-t-elle alors qu’elle arrachait les bandes de cire refroidies, amoindrissant la douleur d’un linge frais sur chaque jambe qu’elle pressa. “C’est horrible. Que s’est-il passé ?” Il ne serait pas là sous ses doigts experts si on ne l’avait pas sorti de l’eau mais cela n’en restait pas moins terrifiant et un frisson ricocha le long de son épine dorsale en imaginant pareille scène. Elle secoua ses boucles blondes, refusant d’imaginer la terreur qu’il avait dû ressentir alors que les eaux se refermaient sur lui. Cela avait tout d’une vision cauchemardesque. “Pas la natation, déjà.” plaisanta-t-elle lorsqu’il lui demanda si elle avait des activités et fit mine de réflechir. “J’ai été pendant longtemps cheerleader et je connais encore les routines. Sinon, j’adore les voyages et le shopping.” Un sourire trahit ses traits, ne pensant pas à réfréner ses paroles qu’elle laissait s’échapper sans filtre. “Et m’amuser avec les messieurs.” Elle nettoya une dernière fois l’arrière des cuisses de toute trace de cire avant de l’inviter à se retourner à nouveau sur le dos pour s’occuper d’une partie plus sensible.

    Elle poussa un soupir amoureux en suite de sa question. “C’est plutôt moi qui les lui prodigue.” laissa-t-elle échapper alors que son esprit glissait sur son amoureux. “Mais je ne le vois pas souvent : il travaille beaucoup et…” Il passe beaucoup trop de temps avec son épouse légitime alors qu’il pourrait le passer avec elle, sa maîtresse éperdue d’amour. “...  il a très peu de temps à m’accorder.” Elle haussa les épaules, faisant comme si de rien n’était avant de positionner les bras de son client pour lui appliquer un autre mélange pour les aisselles. “Ce n’est pas grave, je trouve toujours de quoi m’occuper.” Notamment avec son sugar daddy. “Vous voulez que je vous présente à l’une de mes amies célibataires ?” Elle commença à scanner ces dernières pour savoir si l’une d’entre elles pourraient lui correspondre. “Décrivez moi la femme idéale à vos yeux.”


    ❝ fleur de saison❞ so it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. you can tell me when it's over if the high was worth the pain. got a long list of ex-lovers, they'll tell you i'm insane 'cause you know I love the players and you love the game.
    Ji-hun HwangMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ji-hun Hwang
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 28
    Lieu de naissance : Hamheung, ville de la région de Hamgyeong du sud. La Corée du Nord l'a vu naître, l'a élevé. Elle a forgé une partie de l'homme qu'il est aujourd'hui, mais c'est sur un tout autre continent qu'il désire construire son avenir.
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Il a vécu la Pforzheimer House durant une année, l'a quitté en juillet pour s'installer provisoirement chez un ami, à Chinatown, Boston, le temps de déménager dans un studio au 499 Beacon St.
    Situation sentimentale : Il a retrouvé les champs, un petit peu plus d'un mois avant le printemps. Maintenant que n'existe plus de pression, la relation peut enfin préparer sa floraison ; dans une relation avec Lilia, demoiselle qu'il connaît depuis un an déjà ; 2024년 2월 16일
    Études & Métiers : doctorant en pharmacologie, au sein du laboratoire de l'école de médecine, il assiste également son superviseur dans ses recherches et participe activement à des conférences. En-dehors de ça, il fait du tutorat en sciences et en coréen ; ça paye bien mieux que serveur à la Luna Caffe, même si sa passion pour les latte art ne s'est pas envolée.
    Date d'inscription : 16/04/2022
    Pseudo & pronom IRL : Huimei (elle)
    Icon : Ça fait SCRATCH ! quand ça s'envole et puis WIZZ ! (Ji-hun) Ezgif-7-3a264b5664
    Avatar utilisé : Lee Jong-seok
    Crédits : hanastuki-sen (avatar) onlyjongsuk (gif)
    Multicomptes : Soo-min Woo (Yoo-jeong Kim)
    Description un :
    Awards:
    Warning : régime totalitaire, sanctions (ex : camp de concentration, travail forcé, exécution publique), patriarcat social / juridique, tortures / actes de barbarie, détention provisoire, violences policières (Japon), ablation d'un rein, 18+, racisme / discrimination / bashing subis, grossesse extra-utérine de son ex-copine / maladie : insuffisance rénale.
    RPS : 759
    Messages : 18366
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t146845-ji-hun-hwang-lee-jong-suk#6299836
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t171640-ji-hun-hwang-x-repertoire-rps#8363822
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155646-ji-hun-hwang-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t146952-meetsachussets-jho
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t157483-ji-hun-hwang-complement-de-personnage#7065050
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 23 Avr - 13:53
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Ji-hun ne put s'empêcher de rire lorsqu'elle fit mention de la médaille d'or et de cette photographie qui pourrait élever un peu plus la notoriété du salon d'esthétique dans lequel il recevait les soins. Il ne croyait pas vraiment à la victoire d'Harvard, puisque les autres équipes nationales lui avaient été rapportées comme étant d'un niveau incroyable, mais il pouvait toutefois tenter d'obtenir les meilleurs temps dans sa discipline, peut-être même battre ses propres records. Il s'entraînait énormément pour atteindre ces objectifs-ci, et ça devait se sentir au volume des muscles qui vivaient sous ses doigts professionnels. Ils n'étaient pas épargnés par la natation et pas de copine pour les lui détendre régulièrement. Merci, fit-il suite au compliment qu'elle lui octroya, même si c'était bien plus qu'un problème d'attraction. Il ne s'attarda pas à partager ses convictions sur le mariage et la famille.

    Conscient à présent qu'il n'allait pas avoir à passer les portes de l'institut trop souvent grâce à ses origines asiatiques, il se posta sur le ventre et put être tartiné sur l'arrière des mollets. Oui, j'étais encore tout jeune, acquiesça-t-il quant à la noyade à laquelle il avait échappée, je ne saurais dire exactement. L'âge n'avait pas été un détail qui l'avait marqué, mais il était encore dans sa province de naissance, et c'était bien avant qu'il débute l'école – et donc choisisse la natation. Comme tous les enfants, je n'ai pas fait attention, dit-il, j'étais non loin d'une berge ce jour-là, je me suis trop approché du bord et j'ai glissé. L'eau était froide mais pas gelée, l'hiver était déjà loin derrière. Dans son pays natal on appelait le printemps « la saison des morts », ça devait probablement être à cette période qu'il avait failli y passer. Une drôle de façon qu'a eu l'eau de me faire comprendre qu'elle m'avait choisi, pas vrai, demanda-t-il, le ton rhétorique de la question bien défini.

    Vous préférez quel élément, vous, se permit-il d'en savoir davantage sur la trentenaire qui tapotait d'ores et déjà sur les bandes pour tâter si la cire était prête ; il paraissait que ça en disant long sur le caractère. Le nord-coréen possédait une bonne intuition, était calme et ressentait le monde plus qu'il ne savait le comprendre, mais comme l'océan ses pensées étaient impénétrables et ce côté mystérieux pouvait en effrayer plus d'un – surtout d'une. En tout cas l'esthéticienne ne semblait pas être très attachée à cet élément pour les activités physiques puisqu'elle refusa de s'imaginer y barboter des heures durant. Les poils furent délogés, les fesses du nageur contractées pour atténuer la pseudo-douleur ressentie – plutôt imaginée – ; et avec les jambes c'en était terminé. Les voyages et le shopping, répéta-t-il, amusé ; de temps en temps il s'y pliait. Ça n'avait rien d'un sport, mais peut-être qu'une journée à ses côtés, à courir après les magasins ou les monuments à visiter, le ferait changer d'avis.

    Pour ce qui était des hommes, en revanche, il n'eut aucun doute : elle était jolie, devait plaire à plus qu'elle n'avait pu dire « oui ». Même lui aurait craqué si elle n'avait pas fait mention de cet homme à qui elle réservait les meilleurs massages de sa vie. Oh, se montra-t-il compatissant lorsqu'elle lui avoua ne pas pouvoir profiter pleinement de son compagnon, mais je suis sûr qu'il tient à vous. Ce n'est pas parce que des hommes aspirent à développer leur carrière qu'ils sont moins attachés à leur partenaire. Il supposait, en tout cas. Il en serait ainsi pour lui. Placé de nouveau sur le dos, il demanda : je dois mettre le bras sous ma nuque ? Question probablement étrange, mais il avait encore besoin d'être guidé pour cette première expérience. Il se plaça comme indiqué et la regarda appliquer généreusement la nouvelle mixture sur les poils de son sous-bras.

    Vraiment, se montra-t-il surpris de la proposition, je ne suis pas certain que vos amies apprécieraient que vous les proposiez au premier venu qui passe les portes de votre boutique. C'était toutefois fort appréciable qu'elle ait ainsi confiance en l'homme qu'il était, ou peut-être que ses copines étaient seules depuis trop d'années et qu'elles avaient l'entrejambe qui les titillait. Si elles vous ressemblent, je crois que je n'aurais aucune autre qualité à ajouter, lança-t-il un brin charmeur, il fallait bien l'avouer. Il posa son regard sur le faciès de la blonde qui se chargeait de son aisselle, et la dévisagea un instant sans parler. Douce, sympathique et passionnée – plus âgée, il ne lui en fallait pas plus pour être intéressé. Cela dit, commença-t-il tout en baissant ses yeux bridés sur les doigts qui vérifiaient si la cire avait bien séché, je ne suis pas prêt à me caser. Il préférait être honnête plutôt que promettre des merveilles.

    En tant qu'étudiant-chercheur il ne validait pas les pré-requis à la fondation d'une relation sérieuse – celle qui mènerait à la construction d'un foyer équilibré. Il n'avait pas encore terminé ses études et, malgré qu'il avait un pied dans la vie active par nombreux biais, n'avait pas un travail assez stable et bien rémunéré pour supporter ce genre de responsabilités ; traditionnel qu'il était. Pas besoin de décrire sa femme idéale, même s'il avait une idée fixée de celle qu'il espérait trouver dans quelques années. A-ouh, lâcha-t-il, les picotements ayant le temps de se répandre entre le moment où elle tira sur la bande et l'instant où elle posa le linge pour atténuer la douleur, vous me punissez pour vous avoir trouver à mon goût. Il s'exclama, plaisantin. Le sourire large et le rire franc avant d'avouer : j'appréhende l'autre côté maintenant. Vous aviez raison, c'est bien plus sensible ici.

    @Helena Walsh




    Blossoming
    In the land of cherry blossoms,
    Love bloomed like delicate petals.
    Hearts entwined, two souls aligned.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum