Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityHow many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob)
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -39%
    Le deal à ne pas rater :
    Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
    1190 € 1950 €
    Voir le deal

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob)
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 19 Fév - 21:12
    taggercitereditionsupprimeradresse

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner?

    Massachussetts General Hospital
    19.02.2023
    @Helena Walsh & @Jacob T. Walsh
    érotomanie

    Jacob était déjà passé voir sa chère sœur jeudi et n’avait pas vraiment l’intention de venir lui rendre à nouveau visite, jusqu’à ce qu’elle lui demande de passer la chercher pour la ramener chez elle. Il avait cependant fait des pancakes en ce dimanche pluvieux et était d’humeur suffisamment généreuse pour partager ses talents culinaires avec Lena. Il faut dire qu’il n’avait pas une liste longue comme le bras de personnes qu’il pouvait contacter dans le but de partager un brunch et ce n’est clairement pas avec sa cousine, ou pire sa tante, qu’il souhaitait le faire. Damya bossait… Il ne lui restait que Helena. Sa sœur aînée lui avait fait un peu pitié lors de sa dernière visite, c’était l’occasion de faire d’une pierre deux coups: lui offrir sa compagnie et profiter de la sienne - en quelque sorte. Nul doute qu’ils finiraient sûrement par se disputer ou, au minimum, se lancer des piques mais au moins, elle ne pourrait pas lui reprocher de n’en avoir rien à faire d’elle. Il était aux petits soins, tel le grand frère exemplaire qu’il était.  

    Une fois le tout emballé et la vaisselle faite - Jacob ne tenait pas à recevoir un énième message de Rebecca lui demandant de faire le ménage -, l’acteur passa rapidement à la douche et s'habilla, de manière sans doute un peu trop classe pour aller à l’hôpital. Ça aurait été idéal pour un brunch, malheureusement les heures de visites ne lui permettaient d’y aller qu’à 14 heures ou à 18H30, ce serait donc un goûter, très tôt. Comme à son habitude, Jacob salua les infirmières avec le sourire le plus charmeur qu’il ait en réserve avant d’entrer dans la chambre d’Helena Walsh. Bonjour Lena. T’as l’air en pleine forme. Il lui adresse un sourire moins sincère, avant de poser sur la table ses petits-plats. Comment avait-elle pu se retrouver dans cette situation restait un grand point d'interrogation. Trop distraite, ou trop concentrée sur les mauvaises personnes, Lena était un vrai sketch à elle seule. Les deux bras plâtrés, une minerve autour du cou, sa sœur semblait tout droit sortie d’une comédie. Je nous ai fait des pancakes. Je me suis dit que tu devais en avoir marre de la bouffe qu’ils te servent ici. Prenaient-ils seulement la peine de la nourrir ? Vu son état, Lena ne pouvait définitivement pas soulever une fourchette seule. Une chance pour elle que Jacob soit à présent sur Boston, ce qui risquait d’ailleurs de s’éterniser un peu plus longtemps que prévu.

    L’idée de repartir à Londres, ou encore de descendre sur New-York, était pour l’instant mise de côté. Jacob tenait à prouver à Love qu’avec ou sans elle, il n’allait nulle part et qu’elle avait, de-ce-fait, fait le mauvais choix en le gardant loin d’elle par peur de le voir sortir de sa vie à la première occasion. Comme la chance lui souriait, il avait été informé pas plus tard que vendredi que la production de Dirty Dancing allait monter le spectacle sur Boston et qu’il était (presque) assuré d’obtenir le rôle qu’il tenait dans le West End. Son expérience était la bienvenue et Jacob n’avait aucun doute sur le fait qu’il n’y avait pas d’autres candidats potentiels dans les cent kilomètres à la ronde. S’il n’obtenait pas le rôle de la Bête, qu’il n’était plus certain de vouloir, celui de Johnny Castle serait sien. Elle est où ta télécommande ? On s’entend à peine ici. Une fois la main dessus, il coupa la télévision sans se soucier du programme qui tournait, puis vint s’asseoir sur le bord du lit. Je vois que t'as reçu tes roses. De rien. Elle n'était pas en mesure d'envoyer un message, mais tout de même.
    Helena WalshLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Helena Walsh
    Love Shot
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New York
    Quartier.s d'habitation & Colocation : City center
    Situation sentimentale : Célibataire sur les papiers ; en couple dans sa tête.
    Études & Métiers : Esthéticienne ; apprentie masseuse.
    Date d'inscription : 16/02/2023
    Pseudo & pronom IRL : Elle/elle
    Icon : How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) 84a53e04df30e3a6b43fafa0c6482f2029f316e9
    Avatar utilisé : Lily James
    Crédits : amyjacob (gif) ; mooncalf (avatar)
    Multicomptes : Kristofer Vermeer. Salvatore Denaro.
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - family business -
    jacob w. (pnj) ; frère
    rebecca w. (pnj) ; tante

    - love -
    clive w. ; amant (imaginaire)
    jared o. ; coach sportif (de chambre)
    jude m. : blind date (prince)
    perceval h. ; ex (porte-monnaie).

    - friends -
    ji-hun h. ; ami héroïque et cobaye de massage.
    matthieu d. ; frère de cœur.
    thea l. ; amie proche.

    - autre -
    dante ; compagnon de galère.
    Description trois : How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Helena
    RPS en cours : - Ellie T. #1
    - Jared O. #1
    - Jude M. #1
    - Ji-hun H. #3
    - Thea L. #2

    0/5
    Warning : prostitution ; adultère ; érotomanie (maladie mentale).
    RPS : 96
    Messages : 395
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t157366-helena-walsh-lily-james
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t157529-meetsachussets-sugahell
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 23 Fév - 20:30
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner?

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Glass-10 with @Jacob T. Walsh & @Helena Walsh
    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Megaph10 warning : érotomanie.
    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Calend10 19.02.2023 How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Marker10 Massachussetts General Hospital.

    Elle était contente. Bientôt, elle pourrait sortir. Ce n’était pas tant qu’elle n’appréciait pas de se retrouver logée, nourrie, blanchie par le service hospitalier mais elle commençait sérieusement à s’ennuyer ferme. Leur offre ne proposait même pas HBO de sorte qu’elle n’avait pas pu avancer dans son visionnage de Gossip Girl ou Love is blind et avait dû se contenter des émissions des chaînes gratuites. C’était un scandale absolu. La moue boudeuse, elle leva un regard rempli d’espoir quand elle entendit la porte de sa chambre s’ouvrir avant que la lueur d’espoir ne s’éteigne en reconnaissant la silhouette de son cadet. Ce n’était pas Lewis. Sa morue l’avait encore sans doute empêcher de passer la voir, peu important le fait qu’elle ignorait son existence et qu’ils ne s’étaient pas reparler depuis leur dispute. Le fait qu’elle ait eu son accident ne l’avait pas empêché de la couvrir d’attentions tout de même : chambre individuelle, cadeaux de convalescence, roses rouges qui trônaient fièrement à côté de son lit. Elle adressa cependant un sourire à Jacob, ce dernier représentant une bouffée d’oxygène dans son train-train quotidien et aseptisé quant bien même il l’agaçait au plus haut point. Il n’y avait pas à se la jouer bien à l’aise sur ses deux jambes, sans minerve et bras dans le plâtre. “Salut !” répondit-elle, ne prenant pas la peine de relever la pique, qui dissimulait un compliment. Les infirmières lui avaient lavé les cheveux hier, ces derniers cascadant en ondes soyeuses sur son oreiller, telle la Belle au bois dormant qui attendait de pied ferme le baiser de son prince charmant.

    Ses yeux s’arquèrent et son sourire se fit plus sincère à la pensée d’une nourriture saine. Enfin saine pour elle. “Oh trop bien!” Les remerciements ne faisaient pas partie de son vocabulaire quand il s’agissait de son frère. “Vas-y, balance ! J’en peux plus des yaourt au bifidus actif là.” Ses doigts pianotèrent, tel un enfant impatient et aux mouvements limités. On lui avait promis que dans la semaine qui suivait, on lui poserait des plâtres plus légers et qu’elle pourrait sortir. En attendant, elle était incapable de plier le bras et de baisser la tête, attendant qu’on la nourrisse comme les oisillons dans le nid. Elle le laissa baisser le son de la télévision poussant un petit cri de plaisir quand la pâte sucrée glissa dans sa trachée. L’espace d’un instant, elle hésita : “Attends, c’est toi qui les a faits ? T’as pas mis de la mort au rat ou des laxatifs dedans ?” Il lui suffisait d’appuyer sur le bouton d’alerte des infirmières qui était toujours à portée de sa main et qu’elle n’hésitait pas à user et abuser.

    “Mmmmh ?” demanda-t-elle de manière compréhensible avant de reporter son regard sur les bouquets de rose. Des rouges évidemment de la part de son amant.  “Oui, elles sont belles. Elles viennent de Lewis. Je le présente aux parents quand ils viendront me voir.” Des rouges également de la part de son sugar daddy. Des blanches de ses amis. Quelques roses oranges aussi. “Merci pour la tienne.” concéda-t-elle. C’était gentil malgré tout et ça lui avait fait plaisir. Elle adorait les roses. “T’en as envoyé à Love ?” demanda-t-elle innocemment.


    ❝ fleur de saison❞ so it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. you can tell me when it's over if the high was worth the pain. got a long list of ex-lovers, they'll tell you i'm insane 'cause you know I love the players and you love the game.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 14 Mar - 20:22
    taggercitereditionsupprimeradresse

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner?

    Massachussetts General Hospital
    19.02.2023
    @Helena Walsh & @Jacob T. Walsh
    érotomanie

    C’est une triste réalité de constater que sa meilleure - et unique - option pour partager des pancakes en ce beau dimanche n’est autre que sa sœur aînée, hospitalisée. Jacob ne peut même pas mettre le doigt sur leur dernier repas en tête-à-tête tant celui-ci remonte loin. La plupart du temps, s’ils partagent un moment ensemble, c’est parce que les parents les y obligent et par chance, ça arrive assez rarement. L’un à New-York (ou Londres), l’autre à Boston, ce n’était pas bien compliqué de s’éviter en dehors de quelques messages par-ci par-là. Aujourd’hui, il est carrément à l’initiative de leur petit rendez-vous mais il est inutile de s’y habituer. S’il a bien l’intention de s'implanter à Boston pour les quelques mois à venir, Jake a aussi décidé qu’il avait fini de rester dans son coin. Quitte à devoir construire sa vie ici, autant commencer dès maintenant à se construire un petit cercle d’amis, sans qui il n’a aucune chance de survivre. Les répétitions, s’il obtient le rôle, devraient également l’aider à faire quelques nouvelles rencontres et pourquoi pas se lier à quelques personnes.

    En attendant, il est au Massachusetts General Hospital avec l’envie d’applaudir Lena pour ne pas l’avoir accueilli par une remarque cinglante. Peut-être qu’elle a senti qu’il venait avec une offre de paix et non pour se foutre de sa poire. En parlant de yaourt au bifidus actif, tu portes des langes? Ou quelqu’un vient-il généreusement l’essuyer lorsqu’elle a besoin de se soulager ? L’idée le révulse. Jacob chasse rapidement ça de son esprit pour lui servir un pancakes sur une serviette en papier et en fait de même pour lui, ajoutant une tonne de sirop d’érable sur ce dernier. Quitte à se faire plaisir, autant le faire jusqu’au bout. Il sera encore temps de reprendre un régime sec lorsqu’il aura un contrat dans la main ! Non. Je dois avouer que je suis un peu déçu de ne pas y avoir pensé. Aux laxatifs, il a quand même ses limites. Mais il a beau la maudire en moyenne trois cent jours par an, JT n’irait pas jusqu’à là pour l’emmerder, littéralement. C’est saupoudré d’un peu de gratitude, je me suis dit que tu pouvais en avoir besoin. Promis, cela ne lui brûlerait pas la langue de lui souffler un petit “merci”.

    Un regard distrait vers les roses, Jacob eut un sourire en coin en se demandant qu’elle est le vrai du faux dans les paroles d’Helena. Elle est très douée pour rendre le monde qu’elle se crée réel, ces roses doivent bien venir de quelque part puisqu’elle n’est pas vraiment en mesure de se les commander elle-même. Ce serait mieux s’il était là, au lieu de t’envoyer des roses. JT lui fait remarquer, avant de hocher la tête lorsqu’elle le remercie. De rien. Il n’a pas le cœur à faire de son geste - ou des remerciements de sa sœur - une grande affaire d’état parce qu’elle trouve les mots parfaits pour frapper où ça fait mal avant même qu’il n’ait l’occasion de dire quoi que ce soit. Un rire amer lui échappe, qu’il vient étouffer avec une grande bouchée de pancakes. Non, elle n’a rien reçu. Nada. Même pas un message. Il est plutôt fier de lui car l’envie de se pointer sur le pas de sa porte s’est présentée approximativement deux-cent-trente fois sur la journée du quatorze février. Puisque la supplier et lui faire de belles déclarations ne fonctionne pas, elle va avoir le droit à toute mon indifférence à présent. Est-ce qu’elle occupe chacune de ses pensées, même lorsqu’il se perd dans les bras d’une autre ? Oui, mais Love n’a pas encore de pouvoir de télépathie pour le savoir. J’en ai marre d’attendre. Assez c’est assez. Jacob a suffisamment creusé la tombe de sa dignité depuis qu’il est à Boston, il est temps de reprendre du poil de la bête et s’amuser un petit peu. Tu vas aller vivre chez ton Lewis quand tu sors d’ici? Parce que ça va être compliqué seule. Il demande, enclin à entrer dans son jeu pour découvrir jusqu’ou peut aller ce dernier.

    Helena WalshLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Helena Walsh
    Love Shot
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New York
    Quartier.s d'habitation & Colocation : City center
    Situation sentimentale : Célibataire sur les papiers ; en couple dans sa tête.
    Études & Métiers : Esthéticienne ; apprentie masseuse.
    Date d'inscription : 16/02/2023
    Pseudo & pronom IRL : Elle/elle
    Icon : How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) 84a53e04df30e3a6b43fafa0c6482f2029f316e9
    Avatar utilisé : Lily James
    Crédits : amyjacob (gif) ; mooncalf (avatar)
    Multicomptes : Kristofer Vermeer. Salvatore Denaro.
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - family business -
    jacob w. (pnj) ; frère
    rebecca w. (pnj) ; tante

    - love -
    clive w. ; amant (imaginaire)
    jared o. ; coach sportif (de chambre)
    jude m. : blind date (prince)
    perceval h. ; ex (porte-monnaie).

    - friends -
    ji-hun h. ; ami héroïque et cobaye de massage.
    matthieu d. ; frère de cœur.
    thea l. ; amie proche.

    - autre -
    dante ; compagnon de galère.
    Description trois : How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Helena
    RPS en cours : - Ellie T. #1
    - Jared O. #1
    - Jude M. #1
    - Ji-hun H. #3
    - Thea L. #2

    0/5
    Warning : prostitution ; adultère ; érotomanie (maladie mentale).
    RPS : 96
    Messages : 395
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t157366-helena-walsh-lily-james
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t157529-meetsachussets-sugahell
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 4 Avr - 19:51
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner?

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Glass-10 with @Jacob T. Walsh & @Helena Walsh
    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Megaph10 warning : érotomanie.
    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Calend10 19.02.2023 How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Marker10 Massachussetts General Hospital.

    Si elle avait un coeur, sans doute serait-elle touchée de la venue en ce jour du seigneur de son petit frère, celui que ses parents se plaisent à décrire comme réussite et star de la famille, à ses chevets. Non. C’est une réflexion idiote. Elle a bien un coeur qui bat la chamade quand son bel amant lui sourit ou que son sugar daddy lui offre une sublime montre de chez Tiffany. Un coeur qui se serre quand elle regarde ces sortes de mini-vidéos de rescousse d’animal meurtri sur la voie publique et qui termine paisiblement le reste de leur existence dans le confort d’une famille aimante. Un coeur qui se gonfle d’amour lorsqu’elle se laisse emportée par la magie d’un film lorsque les deux amants se ratent à quelques secondes d’écart. Mais un coeur qui s’assèche aussitôt qu’il s’agit de son petit frère qu’il lui est si facile d’accuser de tous les maux. Bon peut-être pas la responsabilité de son accident certes. Mais pour tout le reste, sans la moindre difficulté : le fait qu’elle ne soit plus la favorite de ses parents, la cicatrice sur son genou droit, son échec scolaire, la faim dans le monde, le réchauffement climatique. Jacob Walsh, l’enfant du diable, est responsable de tout. Et c’est donc avec une logique imparable qu’elle lui lance un regard indifférent, le transperçant comme si elle pouvait voir au travers de lui tant il est insignifiant à ses yeux.

    “Ewwww.” répliqua-t-elle à sa question particulièrement intime et déplacée. “Tu m’as pris pour la tante Wanda ? J’appelle une infirmière quand j’ai envie.” Elle fit un signe de tête vers la sonnette qui se trouvait à la portée de ses doigts, seules parties mobiles de la partie supérieure de son corps. La bouche en cul de poule du fait de sa minerve qui la grattait et dont elle rêvait tant de se débarrasser, ses yeux se mettent à briller devant le sirop d’érable versé généreusement par son cadet et l’espace d’un instant, un sourire se glisse même sur ses lèvres. Elle serait presque contente de le voir, dis donc. Elle a dû choper une infection nosocomiale à force de rester à l’hôpital. Il n’y a pas d’autre explication. “Tu as enfin réalisé la chance que tu avais de m’avoir comme soeur après que j’ai failli mourir ?” demanda-t-elle sérieusement quant bien même la réponse semblait évidente à ses yeux. Légèrement drama queen sur les bords au passage. Elle ouvrit grand la bouche et attendit qu’il lui donne la becquée, salivant d’envie à la redécouverte des saveurs si éloignée de la qualité des plus limitées de la nourriture hospitalière.

    “S’il pouvait, il se serait là évidemment.” Elle se mit aussitôt sur la défensive, prête à défendre l’amour de sa vie même s’il était la raison pour laquelle elle se trouvait désormais alitée. Au moins avait-il compris combien il tenait à elle quand il avait réalisé qu’il aurait pu la perdre définitivement. Restait toujours l’épineux problème de sa légitime qu’il se refusait obstinément à quitter sans que la jolie blonde ne comprenne pourquoi. “Il est fou amoureux et ce n’est qu’une question de temps à ce qu’on s’installe ensemble.” poursuivit-elle, même si pour le coup, elle tirait un peu des plans sur la comète. Il était certes revenu vers elle mais son appartement demeurait trop petit pour qu’ils y vivent en couple. Dès qu’elle récupérait l’usage de ses bras et donc la possibilité de surfer sur le net, elle commencerait ses recherches d’appartement.

    La jeune esthéticienne tourna lentement la tête vers son frère lorsque ce dernier lui répondit quand à son ex. Enfin … tourna la tête le plus qu’elle put. Impressionnée, elle lui jeta un regard appréciateur et l’espace de quelques secondes, une étincelle de fierté naquit dans son regard chaleureux. “Hé bien, hé bien, je suis impressionnée Jack!” Pas de Jacrotte pour cette fois. “Bien joué ! J’aime entendre ça.” dit-elle, chose dont elle se savait incapable de faire même si elle tentait à chaque fois qu’elle se disputait avec le beau professeur. “Elle ne te méritait pas.” commenta-t-elle doctement, sans préciser si Love ne méritait pas son frère parce qu’il était trop bien pour elle ou l’inversement. Elle n’avait pas encore totalement décidé. Il fallait bien avouer qu’elle n’avait pas su sur quel pied danser quand elle avait appris la séparation entre ce dernier et sa petite amie. D’un côté, elle avait salué la performance de la jeune femme qui était parvenu à briser Jacob bien plus facilement que Lena en 30 ans de tentative. De l’autre côté, elle s’était renseigner sur le vaudou pour se venger de cette greluche qui avait oser faire du mal à son petit frère de cette manière. Si quelqu’un devait le faire souffrir, c’était Helena et personne d’autre ! “Non, je retournerai chez moi mais je devrais savoir me débrouiller. Les plâtres seront juste sur les avants bras et plus de minerve sauf la nuit. Il passera sans doute de temps en temps pour s’occuper de moi.” Elle haussa les épaules, mais ces dernières ne bougèrent guère. “Ou je le retrouverai dans sa garçonnière. De toute manière, j'aurai sans doute une aide ménagère et un infirmier.”


    ❝ fleur de saison❞ so it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. you can tell me when it's over if the high was worth the pain. got a long list of ex-lovers, they'll tell you i'm insane 'cause you know I love the players and you love the game.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 4 Mai - 22:40
    taggercitereditionsupprimeradresse

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner?

    Massachussetts General Hospital
    19.02.2023
    @Helena Walsh & @Jacob T. Walsh
    érotomanie

    Étaient-ils aussi infectes l’un avec l’autre durant l’enfance ? Jacob se souvient de bien des disputes, de moments où il n’aurait pas hésité à la laisser enfermée dans un placard des heures durant en prétendant ne pas savoir où elle se trouve mais malgré tout, il a l’impression d’atteindre des plafonds à présent. Lena est particulièrement détestable depuis que son frère a posé bagages à Boston et il se demande si tout ça n’est vraiment que de la jalousie pure et dure. Elle lui a bien fait comprendre qu’il n’avait absolument rien à faire sur son terrain de jeu mais ce n’est pas comme s’ils avaient les mêmes fréquentations. Pas un ami en commun, certainement pas un seul lieu non plus vu ses goûts discutables. En résumé, ils ne sont amenés à se croiser que lorsqu’ils le désirent - soit jamais, aujourd’hui faisant exception à la règle - ou lorsque les parents décident de les réunir. Ce n’est pas insurmontable mais la fausse-blonde semble déterminée à faire de sa vie un enfer sur terre, comme si être présent dans cette ville maudite n’était pas suffisant.

    Je sais pas, c’est légitime de se poser la question vu ton équipement. Ses membres sont accrochés de partout afin de la maintenir en place, ça ne doit pas être facile de la déplacer jusqu’aux toilettes. Failli mourir, tout de suite les grands mots. D’accord, physiquement, Helena a pris assez cher. Plusieurs membres cassés, des mois de rééducation devant elle, Jacob ne l’envie pour rien au monde. De là à dire qu’elle avait failli y laisser sa vie, il y a une marge et pas des moindres. A son humble avis, Helena récolte simplement la monnaie de sa pièce. Une petite leçon de l’au-delà afin de se montrer plus prudente à l’avenir, bien qu’elle ne semble pas tirer la moindre conclusion de sa petite mésaventure. Je suis curieux de savoir ce qui te fait penser que j’ai de la chance de t’avoir. Cite moi une seule chose que tu n’aies jamais faite pour moi ? Elle va chercher longtemps car la réponse est; rien. Jacob ne lui souhaite pas malheur pour autant et sait qu’il serait, malgré lui, très affecté si quelque chose venait à arriver à Lena. Elle a ses travers, comme tout le monde, mais elle n’en reste pas moins sa sœur aînée pour qui il retournerait la planète Terre au besoin. C’est peut-être exagéré comme réflexion mais le fait est qu’il tient bel et bien à la jeune femme, ce qu’il ne lui ferait pas savoir, sa présence étant plus que suffisante pour le prouver.

    Qu’est-ce qui l’empêche d’être là ? Jacob demande avec un réel intérêt, curieux de savoir s’il s’agit d’une femme ou d’une acrrière qui le retient loin de “l’amour de sa vie”, pourtant gravement blessé. Il n’essaye pas de la blesser, seulement de comprendre ce qui fait qu’il n’est pas présent pour lui tenir la main - ou en l'occurrence le bout des doigts. Il te l’a dit ? Mot pour mot ? Ou s’agit-il d’une autre conclusion farfelue, d’une déduction entre les lignes, pour autant qu’il lui aie seulement adressé la parole ? Je lui souhaite bien du courage en tout cas. Je sais ce que c’est de vivre vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec toi et crois-moi, il n’est pas prêt. Personne ne le serait mais ce pauvre homme ignore ce dans quoi il s’engage.

    La conversation tourne brièvement vers Love et ce serait mentir de dire que Jacob n’est pas fier de son petit accomplissement à la Saint-Valentin. Ce n’est pas grand chose mais il prend ses distances, comme son ex petite-amie le lui a demandé, et la laisse à présent sans la moindre attention de sa part. Exactement comme elle l’a laissé cette dernière année, ce qui a plutôt bien fonctionné pour l’avoir à ses pieds à présent, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas dans l’autre sens. Merci mais ne dis pas ça. Il ne peut que la corriger lorsqu’elle dénigre Love. Ce n’est que temporaire cette rupture. Il a beau la détester plus souvent qu’il ne l’aime dernièrement, Jacob ne peut pas abandonner tout espoir qu’ils se retrouveront dans un avenir plus ou moins proche. Sa garçonnière ? De l’homme marié, Lewis devient soudainement, dans l’esprit de Jake,  un étudiant d’une vingtaine d’année tout au plus, en colocation avec cinq potes. Non pas qu’une option soit mieux qu’une autre pour elle. Profite de tes blessures pour l’avoir à tes pieds. Il conseille, sincère, estimant que c’est le moment idéal pour le faire craquer à prendre soin d’elle au quotidien et non quand ça l’arrange.
    Helena WalshLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Helena Walsh
    Love Shot
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New York
    Quartier.s d'habitation & Colocation : City center
    Situation sentimentale : Célibataire sur les papiers ; en couple dans sa tête.
    Études & Métiers : Esthéticienne ; apprentie masseuse.
    Date d'inscription : 16/02/2023
    Pseudo & pronom IRL : Elle/elle
    Icon : How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) 84a53e04df30e3a6b43fafa0c6482f2029f316e9
    Avatar utilisé : Lily James
    Crédits : amyjacob (gif) ; mooncalf (avatar)
    Multicomptes : Kristofer Vermeer. Salvatore Denaro.
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - family business -
    jacob w. (pnj) ; frère
    rebecca w. (pnj) ; tante

    - love -
    clive w. ; amant (imaginaire)
    jared o. ; coach sportif (de chambre)
    jude m. : blind date (prince)
    perceval h. ; ex (porte-monnaie).

    - friends -
    ji-hun h. ; ami héroïque et cobaye de massage.
    matthieu d. ; frère de cœur.
    thea l. ; amie proche.

    - autre -
    dante ; compagnon de galère.
    Description trois : How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Helena
    RPS en cours : - Ellie T. #1
    - Jared O. #1
    - Jude M. #1
    - Ji-hun H. #3
    - Thea L. #2

    0/5
    Warning : prostitution ; adultère ; érotomanie (maladie mentale).
    RPS : 96
    Messages : 395
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t157366-helena-walsh-lily-james
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t157529-meetsachussets-sugahell
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 10 Juin - 14:42
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner?

    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Glass-10 with @Jacob T. Walsh & @Helena Walsh
    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Megaph10 warning : érotomanie.
    How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Calend10 19.02.2023 How many girls become a sinner while waiting for a roast beef dinner? (Lena & Jacob) Marker10 Massachussetts General Hospital.

    Etait-elle un peu trop mélodramatique ? C’était une possibilité mais elle n’était pas si éloignée de la réalité. Certes, l’accident de voiture dont elle avait été victime n’était pas si grave et son pronostic vital n’avait pas été engagé mais son coeur lui avait manqué de se briser en croyant perdre l’amour de Lewis, celui pour lequel il battait uniquement. Son seul air. Son seul soleil. Son unique raison de vivre. Tout le reste n’était qu’accessoire et sans importance aux yeux de la blondinette. Plus encore lorsqu’il s’agissait de son petit frère dont elle s’interrogeait sur la réelle raison de sa venue. Sans doute avait-il l’intention de se moquer d’elle ou de la faire sortir de ses gonds sans qu’elle ne soit capable de réagir, coincée dans ce lit avec chacun de ses membres attachés. Pour toute défense, elle avait sa langue acérée et son regard mordant qu’elle ne se priverait pas d’utiliser. “Parfaitement, failli mourir et je pèse mes mots!” s’enorgueillit-elle, même si elle doutait qu’il puisse exister pire que de mourir. En un certain sens, si elle était passée de vie à trépas, cela aurait été tout aussi romantique que ne l’avait été la suite des évènements quand Lewis était venu à son secours, croyant la perdre à tout jamais. Y avait-il plus belle mort que celle par amour ? Qu’expirer dans les bras de l’être aimé ? Et que de hanter par la suite chacun de ses jours, chacune de ses nuits jusqu’à rendre impossible la poursuite d’un quelconque amour ? Jane Eyre n’avait qu’à bien se tenir.

    Elle fronça les sourcils, une petite moue se dessinant sur ses lèvres légèrement asséchées maintenant qu’elle ne pouvait les hydrater correctement sans appeler une infirmière. “Tu es mon frère et connu comme tel.” répliqua-t-elle, toute en suffisance familiale. “Je n’ai pas été au bout quand j’ai voulu t’étrangler dans ton sommeil.” nota-t-elle dans ses souvenirs. “C’est quand même un bon point pour me remercier d’être en vie et de m’avoir comme aînée.” Même s’il fallait être honnête, ce dont elle avait souvent la plus grande difficulté à être, elle avait plus de temps à faire de sa vie un enfer qu’un paradis sur terre. C’était entièrement sa faute néanmoins : il lui appartenait de ne pas naître, ou du moins après elle pour qu’elle puisse rester la petite dernière, la chérie favorite de leurs parents. Ce n’était pourtant pas grand-chose demandé. “Tu ne fais aucun effort.” lâcha-t-elle avec une mauvaise foi assumée. Au fond d’elle même, si on creusait bien, longtemps, profondément, elle devait bien admettre qu’elle appréciait tout de même qu’il vienne la voir, ne la laissant pas seule durant ces trop longs après-midis loin de son amant. Elle avait beau être noyée de fleurs et d’attentions, elle avait surtout besoin de sa présence. Mais à la place, seul Jacob répondait à l’appel silencieux. Elle lui en était reconnaissante mais refuserait de l’admettre. “Sache que certains ont un vrai métier et des obligations, pas celui d’un saltimbanque comme toi.” répliqua-t-elle, piquante dès lors qu’on s’attaquait à Lewis. “C’est quelqu’un d’important. Son temps est précieux.” Et sa femme, une vraie peau de vache qui ne pouvait manifestement pas le lâcher.

    Elle ne répondit pas totalement à sa question, la réponse pouvant éventuellement la mettre à mal dans ses illusions et elle ne voulait garder que le meilleur, malgré le fait que ses amis l’alertaient régulièrement des signaux rouges que le professeur envoyait. “Je suis un vrai bonheur au quotidien, ne dis pas n’importe quoi.” Elle voulut secouer ses boucles blondes soyeuses mais du fait de son alitement, elles n’avaient rien de soyeux et surtout, la douleur vibrante qu’elle ressentit dans son cou lui rappeler pourquoi elle était attachée de toute part. “Il va bien s’occuper de moi.” Tentait-elle de convaincre Jacob ou elle-même ? Sans le moindre doute un peu des deux. Elle refusait de l’admettre mais elle demeurait blessée qu’il ne vienne pas aussi souvent qu’elle l’espérait. Après ce qu’elle avait traversé pour lui, c’était pourtant la moindre des choses. Un soupir envahit sa cage thoracique aussitôt suivie d’une grimace de douleur avant qu’elle ne reporte son intérêt sur l’histoire de coeur de Jacob. “Evidemment.” répondit-elle. “Elle est au courant ?” demanda-t-elle, légèrement piquante. Cette pauvre fille ne méritait pas son cadet. Et pour une fois, cela n’avait rien de médisant de sa part. Même si elle se demandait encore ce qu’elle avait pu lui trouver, il était évident que Jacob était dans une toute autre catégorie et qu’elle aurait dû être heureuse d’avoir ne serait-ce qu’éveiller son intérêt. Elle méritait la peine de mort pour lui avoir fait de la peine. Seule Helena était en droit de le faire souffrir et elle le vengerait quoi qu’il advienne. “C’est déjà en marche. Et toi, joue la carte de la tristesse parce que ta grande soeur a failli mourir.” répliqua-t-elle, toujours avec son ton mélodramatique, histoire que cet incident leur serve à tous les deux. Quelques secondes passèrent avant qu’à sa grande surprise, elle reprit la parole : “Merci.” Merci pour le conseil. Merci d’être venu. Avait-elle besoin de s’abaisser à préciser. “Ca se passe bien avec Tante Rebecca ?”


    ❝ fleur de saison❞ so it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. you can tell me when it's over if the high was worth the pain. got a long list of ex-lovers, they'll tell you i'm insane 'cause you know I love the players and you love the game.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum