Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityon stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -28%
    Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
    Voir le deal
    279.99 €

    on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob)
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Kristofer VermeerI want it, I got it
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Kristofer Vermeer
    I want it, I got it
    Informations
    Âge : 34
    Lieu de naissance : Delft (Pays-Bas)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Cambridge ; souvent chez Percy.
    Situation sentimentale : En couple avec Perceval H. ; papa de Nola B..
    Études & Métiers : Acteur et professeur de théâtre.
    Date d'inscription : 04/05/2022
    Pseudo & pronom IRL : Nepy. Elle
    Icon : on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 47718f7f48bdaa6c3bb71fdd6e6bd08c4bed5f0d
    Avatar utilisé : Jonathan Bailey.
    Crédits : vesnaproduction.
    Multicomptes : Helena Walsh. Salvatore Denaro.
    Description un : on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 D3f40f5afb92f9ee8d6245bf67859e0ea2a5c065

    ❝ story ❞

    néerlandais d'origine, il vient d'une famille de saltimbanque possédant un cabaret dans les environs de dhelft - ancien enfant star de son pays, il a exercé ses multiples talents sur les scènes du west end londonnien avant de s'envoler pour hollywood - il est prêt à tout pour obtenir un rôle, y compris passer sous le bureau et n'a pas hésité à le faire à de nombreuses reprises - bisexuel assumé, il est tombé amoureux une seule fois et en a atrocement souffert.

    on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 7Niz
    Description deux :
    ❝ relationships ❞

    - love & lust -
    micah; ex et mère de sa fille (pnj)
    perceval; petit ami
    wade; ex petit ami

    - friends & family -
    lex; cousin de Percy
    nola; fille (pnj)
    oliver; bff
    wendy; amie sarcastique

    - i loathe you -

    - more to come -

    Description trois : on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 Ab1a1c649bc428c64c823a5377825e07c75b324b
    on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 Kitt10
    RPS en cours : - oliver m. #1
    - perceval h. #9 - #10 - #11 - #12 - #13
    - TG #marathon
    - TG #thesunrock
    - wendy w. #5 - #6

    10/10 - FULL .
    Warning : Abus de position dominante. Abus sexuel. Usage de drogue.
    RPS : 238
    Messages : 2472
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t147505-kristofer-vermeer-jonathan-bailey
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155402p10-kristofer-helena-salvatore-repertoire-rps#8223660
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156467-kristofer-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t149130-meetsachussets-kittcatclub
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 22 Mai - 18:13
    taggercitereditionsupprimeradresse
    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif

    on stage each night: Fred Astaire, the American dream.

    on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 Glass-10 with @Jacob T. Walsh & @Kristofer Vermeer
    on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 Megaph10 warning : aucun.
    on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 Calend10 09.02.2023 on stage each night : Fred Astaire, the American dream (Jacob) - Page 2 Marker10 MNO productions, City Center.

    D’un point de vue physique, ils n’avaient strictement rien en commun et pourtant, plus ils discutaient l’un avec l’autre, plus Kitt trouvait qu’ils possédaient un nombre de points communs démentiels au point qu’il pouvait s’interroger sur ces derniers. Jacob s’avérait être sur bien des points une version plus jeune et blonde de lui. Il en serait même à lui prodiguer des conseils pour qu’il ne reproduise pas les mêmes erreurs qu’il avait commise : ne tombe pas amoureux, ne prend pas de décision qui pourrait ruiner ta carrière, évite de passer sous la table pour un rôle. Mais il pressentait qu’il n’avait pas réellement besoin de les lui formuler. Le jeune homme était intelligent et savait mener sa barque. Sans le moindre doute, il saurait tirer son épingle du jeu. Le côté positif quant au fait qu’ils ne souhaitaient pas faire carrière sur les mêmes rayons, c’est qu’au moins ils ne marcheraient pas sur les plate-bandes l’un de l’autre. Pour dire la vérité, même s’il passait ce casting, Kitt ne souhaitait pas réellement être embauché au fond de lui. Il s’agissait davantage de ne pas perdre la main et de continuer de rester dans l’esprit des casteurs qui pourraient se passer son nom entre eux. Il avait suffisamment fréquenté le milieu pour savoir comment cela se passait et même si ceux devant lesquels il passait était bien plus jeune que lui, il y avait de fortes chances qu’ils évoluent au gré de leur parcours professionnel pour aboutir en Californie. Le but était donc également de se construire son petit carnet d’adresse d’artiste sérieux de la côte Est. Cela passait aussi par le fait qu’il se retenait de draguer ceux et celles qui se trouvaient de l’autre côté de la table. Il hocha la tête, comprenant la volonté de carrière de Jacob, ce dernier faisant l’exact opposé de ce que Kitt faisait. Il ne put s’empêcher de craquer un sourire quand il réalisa ce nouveau point commun.

    “C’est horrible quand ils font ça.” grogna-t-il. Comment pouvait-on effacer aussi facilement une belle histoire d’amour surtout quand elle avait duré autant de temps ? Il ne comprendrait sans doute jamais comment ils pouvaient effacer toute une histoire de leur mémoire, retirer aussi facilement les sentiments qui les avaient assaillis tout ce temps et faire comme si cela ne représentait rien. Il ne s’agissait après tout pas d’une simple histoire de cul ne dépassant pas la nuit. Quand on commençait à vivre ensemble et qu’on envisageait un avenir conjugué à deux, la fin de cette histoire devait laisser des traces, et pas uniquement sur la personne larguée. “Elle n’en vaut pas la peine du coup. Je sais que c’est difficile…” et il en savait quelque chose. “... mais la meilleure réponse à son indifférence est de lui balancer ta propre indifférence. Tu as bien raison de te refuser toute faiblesse à elle désormais.” C’est ce qu’il aurait dû faire avec Wade mais il avait été bien trop faible, l’alchimie avait repris bien trop vite entre eux et il s’était laissé guidé un peu trop par un espoir stupide et voué à l’échec. Il hocha lentement la tête : Wade s’était servi de lui assurément, du moins c’était ce qu’il voulait croire. Mais la pareille était peut être vraie également. Il s’était bercé d’illusions en revenant à Boston, tel l’enfant prodigue qui attendait qu’on lui tendrait les bras avec impatience et reconnaissance. L’un avait avancé dans son existence ; pas l’autre. Il commençait à le réaliser et à devoir tirer un trait sur le seul qu’il ait jamais aimé. Il lui adressa un check complice accompagné d’un sourire désabusé devant leur point commun de plus.

    Il haussa les épaules. “Je sais pas trop. Une sorte d’émission pour rencontrer l’amour  l’aveugle.” Son sourire s’accentua. “Même si j’en ai rien à faire de l’amour, mais je rate pas l’occasion de rencontrer des producteurs et si ça me permet de m’envoyer en l’air en même temps. Que demande le peuple ?” Il lui adressa un clin d’oeil complice, persuadé qu’ils s’entendaient également de ce point de vue là avant que son nom ne soit appelé. “J’arrive!” répondit-il en se levant et en griffonnant rapidement son numéro de téléphone sur un bout de papier qu’il tendit à Jacob. “Si à l’occasion, tu veux boire un verre et me tenir au jus du casting pour toi.” Il lui adressa un signe de tête appréciateur, y répondant avec toute la superstition des gens de théâtre. “A toi aussi.” avant de se laisser engloutir par les professionnels.


    9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif 9120329c20bb8ecb072c78ecf10df20bbf61fc63.gif
    ❝ I thought I needed space to find my balance. ❞ But I might need a hand and If you could be that I might need some help to find my balance.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 11 Juin - 12:29
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Les similitudes entre leurs histoires respectives étaient effrayantes. Ce n’était pas forcément plaisant de se dire que Kitt avait vécu la même peine de coeur que lui, et sans doute que des millions. Pourtant, d’une certaine façon, ça avait quelque chose de rassurant. Jacob était heureux de ne pas être le seul à traverser tout cela et était surtout soulagé de pouvoir s’exprimer face à quelqu’un qui le comprenait totalement. Il se rappelait de son verre avec Wade, il y a quelques semaines, où il avait plutôt essayé de changer de sujet en réalisant qu’ils n’étaient absolument pas sur la même longueur d’ondes. Wade se rangeait presque du côté de Love, ce qui était frustrant. Cela aurait bien plus de sens pour Jacob lorsqu’il ferait 1+1 et lierait les deux jeunes hommes entre eux, mais pour l’instant, il n’en était pas encore venu à cette conclusion. Kristofer était un vent d’air frais, même si s’appitoyer ensemble sur leurs sorts n’était peut-être pas ce qu’il y avait de plus joyeux.
    Tu l’as dit. Jacob ne le comprendrait jamais. Il pouvait, à la limite, concevoir que Love essaye d’avancer sans lui dans la vie - quoi que - mais la facilité avec laquelle elle le faisait était déconcertante et blessante. A aucun moment, son ex petite-amie n’avait montré le moindre signe de faiblesse, le moindre sentiment à son égard, durant les quelques conversations qu’ils avaient eu depuis l’arrivée de Jake à Boston. Pour elle, c’était comme si leur histoire n’avait jamais existé. Ca aurait été si simple s’il pouvait en faire autant, malheureusement Jacob n’avait pas la faculté de noyer tout ce qu’il ressentait pour la jeune femme. Ses sentiments étaient bel et bien présents, prêts à le torturer pour le restant de ses jours si elle ne le faisait plus jamais sien. Car même s’il essayait, Jacob n’était pas certain de cesser un jour de l’aimer. Et la détester. Ce deuxième sentiment était bien plus présent ces derniers temps et peut-être que s’il nourrissait sa haine, cela ferait taire l’amour. De fait, cette conversation au cours de laquelle il pouvait la critiquer sans aucune retenue l’aidait. Ouai… C’est ce que j’essaye de faire. Mais le simple fait d’être à Boston prouve que je ne suis pas aussi indifférent que je le prétends. Car s’il n’y avait réellement plus d’espoir, c’est à New-York ou Londres que devrait se trouver l’acteur à présent. Il s’accrochait, malgré lui, à la faible possibilité qu’ils se retrouvent un jour. Le proverbe “ tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir “ ne sortait pas de nul part.
    Jake ne put s’empêcher de rire lorsque Kristofer lui expliqua le principe de l’émission qu’il avait fait il y a quelques semaines. L’amour n’était absolument pas aveugle, en tout cas pas pour lui. Il ne se pensait pas capable de tomber amoureux de quelqu’un qu’il ne pouvait pas voir, mais en même temps, Jacob ne pensait pas pouvoir tomber amoureux tout court. Pas de quelqu’un de nouveau. Et t’en as rencontré ? Demanda JT en riant. La probabilité était quand même faible mais si Kitt y avait trouvé son compte, c’était déjà mieux que rien. Il n’obtenu pas de réponse à sa question car son collègue était appelé pour passer son audition. Jake récupéra le numéro de téléphone qu’il lui tendait et dont il avait bien l’intention de faire usage. Compte sur moi pour te recontacter. Si ce n’était pour parler casting ou pour énumérer les défauts de Love, pour passer un bon moment. Cette seule conversation suffisait à Jacob pour conclure que Kitt n’était ni hétérosexuel, ni en possession d’une petite vertue, et c’était là deux grandes qualités qu’ils partageaient. De vrais doubles ! - Ou pas.

    TOPIC TERMINÉ.

    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum