Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityAventures au pays des cochons - Page 2
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment :
    Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : ...
    Voir le deal
    14.50 €

    Aventures au pays des cochons
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    William Bennett CITIZEN
    À Boston ou ailleurs

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
     CITIZENÀ Boston ou ailleurs
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un : Aventures au pays des cochons - Page 2 AUmxInHb_o
    Aventures au pays des cochons - Page 2 William-copy
    Aventures au pays des cochons - Page 2 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons - Page 2 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Aventures au pays des cochons - Page 2 Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Aventures au pays des cochons - Page 2 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons - Page 2 Gj7EEJtAventures au pays des cochons - Page 2 Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 145
    Messages : 1674
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 4 Avr - 18:28
    taggercitereditionsupprimeradresse
    «Gagner ou perde, ça n’a pas d’importance, je dirais. Ce qu’il faut, c’est marquer leur esprit. On veut après tout s’infiltrer près de leurs secrets…»

    Cette avenue n’était cependant pas toute tracée d’avance, et pour une énième fois, William fut complètement sidéré de constater l’absolu manque de classe de ceux occupant une position d’élite de leur nation. Leurs commentaires d’entrées de jeu auraient pu être pris pour une forme de plaisanterie entre opposant, mais le doute s’estompa rapidement...

    Sa copine ?

    Alors qu’il assimilait les implications de cette question, et les ouvertures qu’elle présentait, Joyce, elle s’empressa de la refermer. Elle n’accepterait manifestement pas l’idée de jouer le rôle d’appât. Et pour être honnête, au vu du tableau que les Milton leur offraient à première vue, William ne pouvait lui en vouloir qu’à moitié

    Avant qu’il ne puisse réagir adéquatement, il se vit catapulté au titre de fiancé et il dût aller puiser dans toutes ses ressources pour conserver les apparences. Et pour ne pas laisser son égo s’emballer qu’elle le considère comme ‘husband material’. Il fit donc un pas sur le côté pour se rapprocher de Joyce, hésitant à faire plus. Fils de bonne famille, il ne voulait absolument pas profiter de la situation pour mettre l’étudiante dans une position inconfortable. Lui-même, d’ailleurs, avait généralement été très strict envers lui-même lorsqu’il était question de physicalité envers un membre du sexe opposé : uniquement lorsque ses intentions étaient absolument sincères.

    «Oh, fiancés, hein ? Toutes nos félicitations! Même si ça veut dire qu’il est encore temps de réaliser ses erreurs…»

    Le sourire narquois de Milton père et celui de prédateur de Milton fils lui donna envie de gonfler le torse et d’aller se planter à deux pouces de leur nez, mais il demeura dans la bienséance et se contenta de jouer l’idiot bienheureux.  

    «Beaucoup de temps, même. Les noces sont prévues pour le 17 juin.»

    La date n’était pas anodine du tout :  cette année, le gala principal de la fondation des Milton se tenait toujours à la fin juin. Et la prochaine édition devait se tenir le vendredi 30 juin 2023. Il espérait qu’avec un peu de chance, cela leur vaudrait peut-être une invitation ?

    «Par contre, vous, vous allez rapidement regretter votre décision de vous inscrire à ce tournoi. Les perdants payent la tournée ?»

    Il se doutait légèrement de ce qui devait leur trotter dans la tête, et il s’assura que cela ne puisse pas arriver. Il prit rapidement Milton junior par les épaules et l’entraîna à sa suite vers le panier le plus éloigné. Question de ne pas le laisser seul avec Joyce.

    «Et toi, tu vas jouer contre moi. Ma mademoiselle affronte toujours les plus gros joueurs…»

    Il avait grandi avec deux petites sœurs à protéger, après tout.

    Une fois les joueurs en position, aux opposés du terrain, William leva bien haut la main et s’écria.

    «You got this, BABE! Mets leur en plein la gueule!»


    @Joyce Millett


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 11 Avr - 17:43
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Ok, elle s’était peut-être aventurée sur une pente glissante – un premier mensonge finissait toujours par en entraîner une dizaine d’autres –, mais ça lui laissait un minimum de répit. Enfin… minimum le terme était correct puisque l’argument ne semble pas être complètement rédhibitoire au fils Milton vu le regard qui ne semblait pas se dévisser de son corps… et pas forcément au bon niveau. Si une bague de fiançailles ne l’arrêtait pas alors… mince d’ailleurs, elle n’avait même pas de bague. Il fallait espérer qu’aucun des deux ne percute sur ce détail ou il faudrait trouver une excuse ; elle venait de dire oui et il fallait encore l’ajuster… Ça corroborait au moins la date  de ce faux mariage, onze mois plus tard.

    – Ça me paraît être le bout du monde tellement j’ai hâte de t’épouser !

    Tellement elle avait hâte, surtout, de se débarrasser des deux gros poissons qu’ils étaient pourtant venus pêcher. Dilemme insupportable de devoir gérer le tout à la fois ; l’envie de fuir – si elle n’écoutait qu’elle, elle aurait rapidement rejoint le parking pour fuir l’odeur de porc grillé et ces deux idiots –, mais le devoir de rester. Est-ce que toutes les missions sous infiltrations étaient toujours aussi peu agréables ? Surtout que Joyce prenait gentiment conscience de ce qu’impliquait la date du mariage, ou plutôt de ce qui suivrait peut de temps plus tard ; William et elle avait assez étudié leur cible pour connaître la date du gala annuel de la fondation Milton, autrement dit le Graal pour leur enquête… et un deuxième cauchemar pour la future doctorante. Mais puisque ça semblait être le plan de son coéquipier qui s’y connaissait certainement bien mieux dans les infiltrations qu’elle, autant s’engouffrer dans la brèche ouverte. Il fallait donc tout faire pour obtenir une invitation. Enfin… tout, dans la mesure de la décence.
    Et rendre ivre leurs adversaires – encore plus qu’ils ne l’étaient déjà – rentrait dans la descente, ou tout du moins dans sa descente à elle. Après tout, ils ne cherchaient rien d’illégal, simplement une invitation à une fête – pour les détruire derrière, mais ça, c’était autre chose. C’était en tout cas finement joué de la part de l’enquêteur du FBI ; qui que soit le gagnant, il devrait tous forcément aller voire un verre ensemble par la suite, et les informations valaient bien quelques bières, même si elles étaient offertes à des crétins.

    Mais avant cela, il fallait diviser – pour mieux régner, disait le proverbe. Or Joyce n’avait aucune envie de se retrouver avec le fiston qui n’avait pas ses yeux dans sa poche, ce qui devait sûrement valoir également pour ses doigts. Et si les terrains n’étaient pas très loin – assez proche pour que William accourt au moindre cri, du moins l’espérait-elle –, ça ne la réjouissait tout de même pas vraiment. Heureusement, le plus rapide dans ce jeu là est son faux-fiancé – qu’elle avait décidément fort bien choisi – qui attrape l’ennemi par les épaules, la laissant ainsi seule avec le père. Si elle se sait pas complètement tirée d’affaires – après tout, combien y a-t-il d’histoires sordides de vieux directeur harcelant leurs collaboratrices –, au moins il a l’air moins entreprenant que son fils et probablement plus secret ; il n’oserait rien entreprendre sur un terrain pareil en plein festival, avec autant de témoins autour. Du moins elle l’espère.

    Deux pouces offerts à son compagnon d’aventure, elle offre un sourire à Milton senior avant d’attraper les munitions du jeu. Désormais plus familière avec les règles, elle espère que la chance des débutants ne l’aura pas complètement désertée non plus.

    – Honneur aux dames.

    La galanterie l’agace, mais elle n’est pas en position de force alors se contente d’un sourire et de se placer face à sa cible – celle du jeu, pas celle de la vie.

    La partie ne dure pas très longtemps, assez tout de même pour qu’elle fasse semblant de s’intéresser au domaine de Milton père, prétendant être étudiante en communication et non pas en biologie marine. “Je cherche justement un stage !”, ça fait légèrement désespéré et elle se demande si elle n’a pas été trop loin – tout est pas très droit dans sa tête –, mais Milton senior ne relève pas et sombre dans le panneau, lui tendant une carte de visite. Il faut lui écrire un mail, une porte d’entrée si cette histoire de gala tombe à l’eau… Plus concentrée sur le plan d’action que sur le jeu, elle loupe cependant ses coups, et il faut reconnaître que son adversaire n’a pas totalement volé sa victoire de l’année précédente ; il est excellent et elle se fait rétamer. Tant pis, au moins seront-ils contents de gagner…
    William Bennett CITIZEN
    À Boston ou ailleurs

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
     CITIZENÀ Boston ou ailleurs
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un : Aventures au pays des cochons - Page 2 AUmxInHb_o
    Aventures au pays des cochons - Page 2 William-copy
    Aventures au pays des cochons - Page 2 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons - Page 2 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Aventures au pays des cochons - Page 2 Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Aventures au pays des cochons - Page 2 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons - Page 2 Gj7EEJtAventures au pays des cochons - Page 2 Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 145
    Messages : 1674
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 5 Mai - 22:07
    taggercitereditionsupprimeradresse
    «Et bien, Mr Bennett, on dirait que votre future épouse va devoir recevoir des leçons de maniement de poche. J’offre des leçons le vendredi soir, si jamais. »

    Son jeune adversaire ne savait manifestement pas ce que l’expression ‘humble dans la victoire’ signifiait. L’espace de quelques secondes, William caressa l’idée de lui casser le nez, vite fait bien fait. Ça aurait bien cadrer avec son personnage de festivalier du cochon, en plus. Sa maturité pris cependant rapidement le dessus, et c’est avec un grand sourire qu’il rétorqua :

    «Mouais, je ne suis pas certain – enfin, je suis convaincu que vous avez des disponibilités, hein, c’est juste que ma pauvre colombe est tellement habituée de manipuler les sacs surdimensionnés que nous avons à la maison. Ça l’ennuie quand elle se retrouve avec des poids plumes, et elle perd très rapidement l’intérêt… »

    Il donna une bonne tape dans le dos à Milton junior, qui manqua basculer vers l’avant.

    «Allez, chose promise, chose due : on vous offre le prochain verre, à toi et à ton père, en l’honneur de votre victoire bien méritée. Une chose est certaine : vous savez comment l’enfiler… »

    Traversant le terrain, il communiqua également ses félicitations sincères à Milton père, avant de de complimenter finement le jeu de sa ‘fiancée’ d’un moment. Il dût rapidement mettre fin à leur pep talk, cependant, ne sachant pas trop sur quel pied danser, franchement hésitant à mettre le pied dans la bulle d’intimité de Joyce comme un vrai futur M Millett se devrait de le faire. Il parvint cependant de se rapprocher de quelques centimètres que ce que sa zone de confort lui suggérait habituellement, question de jouer le jeu. Tout en espérant ne pas lui laisser croire qu’il tentait de profiter de la situation.

    Parce que, pour être complètement honnête, les profits seraient considérables, aussi imaginaire la situation soit-elle…

    Il en était à combien de bière, déjà ?

    «Hey, »

    Il consulta rapidement sa montre pour détourner le regard et briser ce cheminement de pensée absolument inapproprié.

    « Joyce et moi avions donné rendez-vous à des amis dans 5 minutes, et vous, vous avez une prochaine ronde qui vous attend. Que diriez-vous qu’on se retrouve devant la scène principale, vers 19h ? On verra ce que les barmans ont de meilleur à offrir ? »

    «Marché conclu, Mr Bennett. Mademoiselle Millet… Au plaisir de vous retrouver un peu plus tard. »

    Et après une poignée de main, le quatuor se sépara.

    « Et voilà, c’est fait. Premier contact établi… future Mme Bennett », la taquina-t-il avec le sourire.

    « Ça va ? Comment tu les as trouvés ? À ce stade-ci, je crois qu’on peut tout aussi bien les ghoster que tenir notre parole. Tout dépend d’à quel point t’as envie de changer d’air.  »


    @Joyce Millett


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 16 Mai - 11:03
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Est-ce la pression de devoir gagné pour se retrouver face aux Milton qui est retombée, ou simplement la chance du débutant qui avait tourné, toujours est-il que Joyce avait été particulièrement ridicule dans cette partie – pile, en plus, au moment où sa gueule de bois commençait à se calmer, ce qui aurait plutôt dû avoir un effet contraire surs ses performances. Son adversaire doit certainement se demander comment William et elle ont pu en arriver là dans la compétition – la réponse tenant en un concours de chances et de circonstances –, mais il est probablement trop narcissique pour se poser des question et préfère se contenter de sa victoire dans un triomphe qui n’a rien de modeste. Tant mieux, plus il sera flatté, plus il baissera la garde.

    – Bravo, se force-t-elle à lâcher en lui tendant une main qu’il s’empresse de serrer.
    – Tout le monde n’est pas fait pour ce jeu-là.

    La future doctorante doit serrer les dents très fort pour ne pas lui renvoyer des insultes à la gueule. Sérieux, qui dit ce genre de chose quand il vient de gagner, hein ? Ça le buterait de lâcher un “Vous inquiétez pas, ça sera pour la prochaine fois” ? Apparemment, oui. Mais vu que faire une scène n’était certainement pas le moment adéquat s’ils voulaient avoir une chance de poursuivre leur mission – blablabla, sois proche de tes amis, encore plus de tes ennemis, mais personne n’expliquait comment faire quand l’ennemi en question était un crétin – elle se contente d’un sourire de toutes ses dents et est heureusement sauvée par le gong ou, plutôt, par le retour de son faux futur maria et de junior. Félicitation de rigueur, Joyce s’autorise même à pose une main doucement sur le bras de son fiancé d’un jour, geste qui se veut à la fois tendre et pudique comme pourrait l’exprimer un jeune couple. Au moins si les Milton parviennent à vider l’océan de toute vie, rendant alors la biologie marine inutile, elle pourra toujours se reconvertir dans le théâtre.
    Et si le FBI virait William, il pourrait clairement prétendre à un beau duo tous les deux. D’un coup d’œil à sa montre et avec comme excuse un rendez-vous tout aussi imaginaire que leur relation, il trouve l’échappatoire et met fin à leur conversation tout en maintenant le verre à 19h. Poignées de main échangées – qui dure un peu trop longtemps au goût de Joyce dont la paume se rappelle trop bien celle de Milton fils –, leurs adversaires s’éclipsent vers d’autres horizons et elle sent un soupir de soulagement relâcher la tension dans ses épaules. Même si du coup ça la laisse en tête à tête avec son faux futur époux qui lui rappelle d’ailleurs le mensonge servi sur un plateau à leur cible.

    – Désolée, grimace-t-elle. J’avais peur que le fils soit un peu trop envahissant et j’ai sauté sur la première excuse venue.

    Au moins, comme ça ils étaient définitivement [i]sous couverture[i] avec une identité falsifiée puisque ça ne reflétait pas la vérité sur leur état civil. Il fallait espérer au passage que ça ne gênerait pas son comparse ; après tout si elle s’était dernière rapprochée de Jay, elle restait toujours officiellement célibataire depuis sa rupture avec Denzel, mais elle ignorait ce qu’il en était de son côté à lui. Il serait problématique de se retrouver avec une femme – une vraie – énervée sur le dos.

    – Hors de question de laisser tomber maintenant, elle sort, triomphante, la carte de visite de Milton père. J’ai l’impression qu’on a enfin pu avancer un peu, la mission progresse !

    Ce qui était étrangement palpitant. Il faut croire qu’elle commençait à se laisser prendre au jeu de l’infiltration, trouvant même une forme d’amusement là-dedans, jusqu’à allant presque oublier le motif initial de tout ça et tous les dégâts dont était coupable celui qu’ils traquaient.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum