Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityAventures au pays des cochons
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -16%
    Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
    Voir le deal
    56.99 €

    Aventures au pays des cochons
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    William BennettDark Rises
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
    Dark Rises
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un :
    Aventures au pays des cochons William-copy
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Aventures au pays des cochons Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons Gj7EEJtAventures au pays des cochons Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 140
    Messages : 1660
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 30 Juil 2022 - 9:15
    taggercitereditionsupprimeradresse

    ★Aventures au pays des cochons★
    w/ @Joyce Millett
    ♪♫


    Voilà finalement arrivé le tant attendu 30 juillet. Le moment où la ville de Lowell, Massachussetts et son célèbre musée de la courtepointe brillerait à travers toutes les plus belles villes du monde. Grâce à la 34ème édition de son festival du cochon.

    Il avait récupéré Joyce à Harvard pour l’occasion, vêtu d’un accoutrement absolument inusité chez lui – camisole blanche et jeans troué. Question de se fondre dans la masse, mentionna-t-il d’entrée de jeu devant l’écarquillement de sourcil de l’étudiante avec laquelle il s’apprêtait dans un tortueux processus d’activisme.

    Trente joyeuses minutes plus tard, durant lesquelles ils établirent là où se rencontrait et divergeaient leur culture musicale, ils stationnaient sur le site des festivités, dans le plus large parc public de la petite ville d’environ 100 000 habitants. Les festivaliers ne manquaient pas, probablement charmés tout autant qu’eux par les activités proposées et, surtout, par toute la richesse et la diversité de l’offre alimentaire mettant en vedette un seul ingrédient principal – le porc, sous toute ses formes.

    Bennett se laissa rapidement gagner par l’ambiance.

    « J’espère que tu es prête pour la journée la plus excitante de ton existence, Joyce. »

    Parce que lui l’était.

    Honnêtement, ces derniers mois avaient pesé très lourds sur les épaules de Bennett, et les tensions que les différentes sphères non-conciliables de sa vie exerçaient les unes contre les autres ne s’étaient jamais fait sentir aussi durement que durant cette période. Et donc, même s’il ne l’avait pas mentionné à sa compagne d’aventure, il aspirait honnêtement à passer du bon temps aujourd’hui.

    Il espérait qu’elle ne lui en voudrait pas trop de ne pas exactement être arrivé avec le bon état d’esprit. Après tout, ils étaient ici en mission : ils devaient tenter d’approcher un administrateur public qu’ils soupçonnaient de corruption, à la solde d’industriels qui polluaient les mers. Pas pour sa gaver de barbe-à-papa en écoutant des artistes locaux gratter leurs trois accords à la guitare.

    William s’affranchit du droit d’entrée pour deux et entreprit de parcourir le programme. Sans lever les yeux de celui-ci, il s’adressa à Joyce.

    « Alors… il y a  apparemment un certain John Forget-it – non, Fogerty, qui se produit actuellement sur la scène principal. Sinon, il y a un tournoi de poches qui débute dans…  »

    Il consulta rapidement sa montre.

    « 28 minutes. Ouuuuuu – une dégustation de bacon!  »

    Il leva des yeux d’enfants qui découvre un magasin de bonbon.

    Diable, mais pourquoi n’entendait-il parler de cet événement que maintenant ?




    code by lumos s.


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 8 Aoû 2022 - 17:31
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Était-ce l'âge ou la fatigue du décalage horaire qui rendait Joyce si perméable à la gueule de bois ? Elle l'ignorait, mais était en revanche certaine d'une chose ; son estomac était aussi remué que s'il avait passé la nuit entière à danser – et plus en mode pogo qu'une douce valse – alors qu'elle avait pourtant simplement organisé un repas pour son quart de siècle. Repas, certes, agrémenté de nombreuses bouteilles de rosé et de bières, parce qu'il fallait tout de même célébrer, mais ce n'était pas comme si elle avait abusé au point de sortir en boîte après ! À deux heures maximum, tout le monde était rentré chez soi, à l'exception d'Haley avec qui Joyce avait encore papoté quelque temps dans les chaises longues du jardin de la Dudley house et dans lesquelles elles s'étaient finalement endormies. Ce qui expliquait en partie le bâillement qu'elle tentait d'étouffer en attendant la voiture de William Bennett. La surprise qui l'avait cependant ébahie en le voyant apparaître habillé de façon aussi détendue, lui qui l'avait habituée à un tout autre style, a au moins eu le mérite de la tirer de sa fatigue et de la faire sourire par la même occasion. Ils étaient dans une véritable mission d'infiltration, avec un costume. Ne manquait plus que les gadgets des films et elle ne peut s'empêcher de le taquiner en lui demandant sur quel bouton sont programmés les sièges éjectables de la voiture, et à quelle heure ils ont rendez-vous avec M.
    Le trajet défile rapidement jusqu'à la petite ville en périphérie de Boston où a lieu le festival. L'ambiance sur place ne trompe pas : gamins qui hurlent en courant, poussière qui se soulève à chaque pas, odeur affreuse du porc en train de griller et qui remue dangereusement l'estomac de Joyce. Elle n'aurait vraiment pas dû boire ce dernier verre de rosé en regardant les étoiles…

    – Je sais pas si "prête" est le terme approprié, mais… disons en tout cas que je ne compte pas repartir tant que nous n'aurons pas avancer dans notre enquête.

    Et la détermination qui brillait dans ses yeux annonçait clairement que, s'il le fallait, elle était prête à rester dormir toute l'année sur place histoire d'attendre l'édition suivante pour réunir assez d'indice pour inculper – ou en tout cas mettre en doute –, ce charlatan de Milton. Et encore, elle pensait charlatan parce que son cerveau n'arrivait pas à formuler une insulte plus adéquate, ce qui ne l'empêchait pas en revanche de le ressentir bien fort. Ce mec était un véritable problème pour les océans et elle n'en pouvait plus de supporter toutes ces bêtises alors que la planète brûlait – littéralement – et que les océans se vidaient des espèces maritimes pour se remplir de pollution et de plastique.
    Suivant William à l'intérieur du festival, elle tâche de jeter un œil autour d'eux, même si rien, absolument rien ne la ravit dans tout ce qui l'entoure. Clair contraste avec son ancien professeur, qui est déjà plongé dans le programme comme un enfant sur sa liste au Père Noël.

    – Est-ce que tu crois qu'un mec qui pollue autant en échange de pot de vin est du genre à participer à un tournoi de poches ?

    Mais elle sent déjà qu'elle a perdu son attention pour l'odeur fumée du bacon qui grésille à quelques pas d'eux. Et elle sait aussi que si elle s'approche plus près, elle rendra probablement son petit déjeuner sur ses pieds.

    – Hmm… bon. Je te propose de nous séparer stratégiquement. Toi tu n'as qu'à prendre ce côté – dit-elle en désignant la direction d'où provenait l'odeur du bacon grillé – et moi je me charge de l'autre partie. Rendez-vous au tournoi de poche dans… vingt minutes ?

    Elle ne savait pas pourquoi, mais elle le sentait étrangement bien ce tournoi… D'un geste de la main, elle salue son compatriote avant de lui tourner le dos pour partir en quête de l'homme de la photo qui trône depuis plusieurs mois au-dessus de son bureau, un peu comme la cible d'un chasseur de prime.


    @William Bennett
    William BennettDark Rises
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
    Dark Rises
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un :
    Aventures au pays des cochons William-copy
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Aventures au pays des cochons Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons Gj7EEJtAventures au pays des cochons Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 140
    Messages : 1660
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 15 Aoû 2022 - 18:02
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Les étudiants ne changeront jamais. Les quelques kilomètres, mais surtout son piètre état, lui apprit qu’elle célébrait la veille son premier quart de siècle. Célébrations qui la laissaient dans un état somme tout flageolant contrastant assez férocement avec l’enthousiasme de William, lui-même prêt à faire la fête toute la nuit.

    Tant qu’il y avait du bacon.

    « Je ne sais pas s’il sera du genre à y participer, mais il ne traînera probablement pas très loin lorsque viendra le temps de remettre le prix aux gagnants en tout cas. », lui répondit-t-il sans la regarder, ses yeux tentant de retracer le fumet que ses narines lui transmettaient.

    Lui-même ne savait pas exactement comment approcher la situation. Même s’il parvenait à approcher Milton durant ce festival, ce n’était pas comme ci ils projetaient de le ligoter et de l’enfermer dans l’une des toilettes chimiques jusqu’à ce qu’il avoue sa corruption. Au mieux, ils pourraient probablement mieux cerner son entourage, discuter avec quelques-uns de ses vieux amis ou des membres de sa famille. Provoquer des opportunités.

    « Parfait, on fait ça. On se rejoint aux poches dans 20 minutes. »

    Il soupçonnait qu’elle avait besoin de temps pour se purger des excès de la ville, pour être honnête, alors il accepta sans hésitation de lui laisser un peu d’espace.

    Vingt-et-une minutes plus tard, il débarquait devait le petit kiosque d’inscription, burger à moitié mangé dans une main, bière à moitié bue dans l’autre, n’ayant absolument rien de significatif à rapporter, pour la simple et bonne raison qu’il n’avait même pas chercher quoi que ce soit. Il blâmait ça sur l’odeur, qui étouffait son flair de détective. Voilà.

    Lorsqu’il aperçut Joyce, il leva la main dans sa direction.

    « Je ne savais absolument pas qu’on pouvait mettre du bacon dans un Sloppy Joe, mais c’est purement divin. »

    Se rappelant soudainement la raison de leur présence ici, il s’empressa de rajouter.

    « Je n’ai cependant pas aperçu quiconque figurant sur notre liste VIP. Et toi ? As-tu eu plus de chance que moi dans tes aventures ? »


    @Joyce Millett


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 23 Aoû 2022 - 14:16
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Si Joyce avait pu être meilleure maîtresse de son agenda, elle n'aurait certainement pas mis son anniversaire la veille d'une fête aux cochons. Par manque de chance, les éléments s'étaient ainsi enchaînés et elle devait désormais assumer son quart de siècle peu frais et l'odeur de bacon qui tentait de se frayer un chemin jusqu'à son estomac pour le plus grand déplaisir de celui-ci. Il fallait croire que les éléments jouaient en sa défaveur ; qu'importe, elle n'était pas prête pour autant à retirer son chapeau de Colombo.

    Diviser pour mieux régner, disait l'adage. En l'occurrence, c'était surtout diviser pour mieux s'éloigner de l'odeur de bacon qui lui donnait envie de rendre le petit déjeuner qu'elle n'avait même pas pris, mais la conclusion revenait au même. Et bien rapidement, Joyce tourne les talons en direction d'une bouteille d'eau et de quoi éponger le contenu de son estomac, bien plus que dans le but de repérer celui pour lequel ils ont fait le trajet.
    Le festival n'est pas si étendu, et l'étudiante a vite fait le tour de sa partie, avec une évidence décourageante : il y a de la viande absolument partout, et ce qui ressemble au paradis pour les festivaliers et l'illustration des enfers dans sa tête. À force de naviguer entre les stands, elle parvient à convaincre un homme de lui vendre un hot-dog sans saucisse et une grande bouteille d'eau dans laquelle noyer son désespoir. Entre le pain et le sucre contenu dans le ketchup qui l'inonde – l'homme a dû vouloir compenser l'absence de viande ainsi –, elle parvient cependant à remettre son ventre plus ou moins à l'endroit et c'est avec une bien meilleure mine et des lunettes de soleil avec des verres en forme de cochons qu'on lui a offerts à un stand – avec un échantillon de saucisson qu'elle a refusé, mais les lunettes elles sont une parfaite protection au soleil qui pique en cette fin de mois de juillet. Bien meilleure mine, donc, même si mine un peu ridicule ; elle décide cependant de considérer ça comme un déguisement ; quoi de mieux pour se fondre dans la foule ?
    Vingt minutes plus tard, elle retrouve un William qui a l'air aussi euphorique qu'un enfant dans un magasin de jouet en pleine nuit. À croire qu'il a l'air plus convaincu par l'endroit que par la mission qu'ils se sont données…

    – On va dire que je te crois sur paroles…

    Autant dire que l'expérience ne tente ni ses papilles de végétarienne, ni son estomac de lendemain de soirée. Remontant ses lunettes sur le haut de son crâne elle observe l'homme devant elle avant de secouer la tête négativement.

    – Non, il n'est peut-être pas encore là.

    Ils ont cependant un point de certitude – ou du moins, de quasi certitude, après tout sa voiture a pu valser sur le chemin, se planter dans un arbre et plus de proie à pourchasser – Milton sera là à la remise de prix. Une bonne raison donc pour aller s'inscrire – et peut-être même gagner, après tout ça leur permettrait au moins de l'approcher d'un peu plus près et ça leur donnerait même une parfaite excuse pour l'aborder.

    – Je crois qu'on va pas tellement avoir le choix, dit-elle en désignant le stand d'inscription au concours où se pressait une petite foule. J'espère que t'es bon pour viser !

    Game is on.
    William BennettDark Rises
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
    Dark Rises
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un :
    Aventures au pays des cochons William-copy
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Aventures au pays des cochons Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons Gj7EEJtAventures au pays des cochons Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 140
    Messages : 1660
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 11 Oct 2022 - 16:13
    taggercitereditionsupprimeradresse
    « C’est une méthode bien connue pour démontrer sa dominance – arriver aussi tard que possible… »
    Il rinça sa plus récente bouchée de burger avec une bonne rasade de bière, suffisamment ambitieuse pour le forcer à s’essuyer légèrement la barde du revers d’une main déjà bien occupée. Il se laissait définitivement gagner par l’ambiance, et les mœurs, de l’endroit.

    « Sympa, les lunettes… », mentionna-t-il en avisant que Joyce aussi se laissait tranquillement gagner par l’esprit de ce haut lieu du ‘Hillbillisme’. Et qu’elle reprenait un peu de couleur.

    « Tu as raison – il faut ce qu’il faut… », répondit-il avec un sacrifice absolument feint à l’idée de devoir s’inscrire à ce tournoi de poche. Ça allait être tout bonnement fantastique, qu’ils perdent ou qu’ils gagnent.

    Right. Joyce, Milton, les Polluards… Ils devaient gagner.

    Idéalement avant 19h, parce qu’il y avait ce band qui se produisait sur la scène principale…

    « Je suis un joueur de pression – je brille quand les enjeux sont élevés. Et généralement, les enjeux deviennent beaucoup plus élevés après deux ou trois bières… »

    Sourire aux lèvres, il s’inséra dans la file d’attente aux côtés de Joyce, scrutant leurs futurs adversaires en attendant leur tour. Il se sentait comme dans une aventure de Sherlock Holmes.

    Dis-moi, tu as réfléchis à ce que tu allais faire quand nous allons le croiser ? »

    Il savait que l’utilisation du mot ‘si’ ne serait absolument pas bien reçue par sa co-festivalière.


    @Joyce Millett


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 18 Oct 2022 - 17:43
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Les sourcils froncés de Joyce ne laissent aucun doute quant à son jugement sur la question. Une méthode pour démontrer sa dominance… elle qui pensait sa nausée passée se voit soudain assaillie par une remontée acide qui n'a rien à voir avec l'odeur de lard grillé et les réminiscences alcoolisées de la veille. Elle trouve, en tout cas, que ce type irait parfaitement dans le décor : il a l'air d'être un porc.

    – Je compte lancer une nouvelle mode.

    Elle remet les affreux verres en place sur le bout de son nez, consciente du ridicule de la situation. Mais après tout, ne se fond-t-elle pas d'autant mieux dans son environnement ainsi ? Une végétarienne en pleine foire du cochon, c'était assez absurde pour qu'elle se prenne des regards douteux en refusant de dévorer une saucisse ou de se précipiter sur le premier jambon venu. Alors autant crédibiliser le tout avec un accessoire histoire de se costumer pour passer inaperçue – ne faisaient-ils pas tous ça das les films ?
    Mais Joyce n'était pas là pour s'amuser à porter des verres teintés ou faire semblant de lire un journal en espionnant des gens. Elle était là pour une personne précise, un objectif bien ancré dans la tête. Et s'il fallait passer par un tournoi de poche pour l'atteindre, autant essayer le tout pour le tout.

    – Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit que ce sont surtout les parties de beer pong qui ont entraîné ton adresse et ta précision.

    Malgré son statut de professeur à Harvard quand elle n'était qu'étudiante – bon, bientôt elle serait officiellement doctorante ce qui lui offrait un statut entre les deux un peu plus valorisant –, Joyce n'avait aucune peine à l'imagine en pleine soirée à viser d'une balle orange fluo des gobelets rouges remplis de bière.
    Ça l'amuse ; sourire pourtant qu'elle perd vite.

    – Je… heu… non, avoue-t-elle, presque honteuse de ne pas être arrivée à ce point là du point pendant ses réflexions.

    La partie "trouver Milton" avait été si complexe et celle "le voir s'en aller menotté par la police" si jouissive qu'elle en avait oublier le principal : comment réagir face à lui ?
    William BennettDark Rises
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
    Dark Rises
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un :
    Aventures au pays des cochons William-copy
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Aventures au pays des cochons Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons Gj7EEJtAventures au pays des cochons Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 140
    Messages : 1660
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 21 Déc 2022 - 3:18
    taggercitereditionsupprimeradresse
    « De beer pong ???  » répondit-il d’un air absolument ébahi.

    Est-ce que j’ai vraiment la tête d’un joueur de beer pong ? »

    Il ouvrit les bras bien large pour autoriser l’étudiante à l’inspecter minutieusement sous toute ses coutures. Il exagérait bien entendu son air scandalisé. Étudiant sérieux, il participait néanmoins aux activités sociales de son campus. Il savait que, même si on ne le mentionne que très rarement ouvertement, les connections humaines établies durant cette période exercent tout au moins autant d’influence sur le futur que les résultats académiques.

    Il avait donc, effectivement, été joueur de beer pong, à ses heures… Car peu de liens se tissent aussi solidement que ceux qui unissent deux mecs qui vont s’aider à aller pisser aux petites heures du matin, bien bourrés…

    Mais ça, c’était une histoire pour un autre jour.

    «Je veux dire, j’ai fait la NCAA pendant 4 ans, j’ai des pratiques au champ de tir à toutes les semaines, et tu crois que mes bases, c’est le beer pong ? Veux-tu bien me dire qu’est-ce qui a pu te donner cette impression ….»

    Il ponctua la conclusion de sa défense d’une rasade ‘à la viking’ de sa bière, versant avec avidité le contenu de son verre qu’il tenait par le dessus. Avec tellement d’avidité qu’un léger filet dégoulina le long de sa barbe. Mais qu’à cela ne tienne, il l’essuya avec son bras porteur, envoyant valser quelques gouttes dans le processus.

    «Huumm! Il faut AB-SO-LU-MENT que tu goutes à la Congress Street, de Trillium. Elle est à se jeter par terre. »

    «Bennett et Millet ? Par ici, terrain #4. »

    «Oh, oh, Joyce, ils nous appellent! C’est à nous! »

    Ses deux mains occupées par des victuailles, il choisit de sacrifier sa bière, par commodité plus que par envie, et c’est à grande gorgée qu’il se rendit à côté du terrain qu’on lui avait indiqué. Une fois les pieds plantés à côté de sa base, il déposa son verre vide par terre, avant de se retourner vers l’étudiante.

    «Ne t’inquiète pas trop, pour Milton. Je suis convaincu que dès que tu le verras, tu sauras quoi faire. N’oublie pas que nous ne sommes pas dans un film. We are playing the long game, here. On veut le voir. On veut voir avec qui il parle. On veut voir ce qu’il aime. On veut qu’il nous ouvre des portes. On veut voir ce qui le fait vibrer… et ce qui le terrifie lorsque la noirceur s’installe. »


    @Joyce Millett


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 13 Jan 2023 - 0:55
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Pas certaine de la rhétorique de sa question, Joyce observe William de haut en bas, pour le moins dubitative. Plutôt beau gosse et musclé ce qui allait généralement de paire avec une certaine popularité, et la mousse de bière qu'elle avait vu accrochée à sa barbe quelques instants plus tôt confirmait qu'il aimait la bière. Deux indices qui correspondait plutôt bien au profil du joueur typique de beer pong. Bien sûr, la marge d'erreur n'était pas inexistante, surtout considérant qu'il avait terminé l'université depuis plusieurs années ayant eu largement le temps de changer de physique. Mais, tout de même, quand elle l'observe de haut en bas, bras écarté avec son air faussement étonné sur le visage, elle ne rentre pas dans son jeu.
    Même si c'est vrai que... maintenant qu'il en parlait, il était effectivement pas complètement illogique qu'il tienne ses capacités à viser d'un tout autre domaine... sauf si la NCAA et le champ de tir n'avaient servi qu'à un perfectionnement et non pas à fonder les bases de ses talents.

    - Il faut bien commencer quelque part.

    Surtout vu la manière dont il boit sa bière. Non, définitivement, il avait le profil. Et rien que l'image faisait remonter les nausées dont elle pensait pourtant s'être débarrassées.

    - Ca ira, merci.

    Heureusement leur attention est détournée par l'appel de son nom qui n'a jamais autant sonné comme une porte de sortie. En direction des Enfers. Un terrain de jeu sur lequel elle n'a aucune assurance de gagner et très peu de maîtrise, tout ça pour se rapprocher d'un homme qu'elle pense coupable d'escroquerie et qui s'amuse à polluer les océans et à tuer les créatures marines et l'environnement. Joyce est loin de gérer et prend soudain conscience de l'affaire vertigineuse dans laquelle elle s'est lancée ; ce n'est pas une expédition sur l'océan ou l'analyse d'un échantillon prélevé en plein mer. Ce n'est même pas un départ sur le bateau de son association pour aller libérer des animaux pris en piège dans un filet de pêche ou tenter de ramener à l'eau une baleine échouée. C'est une affaire comme on les voit dans les films, le genre qui demande de vrais policiers, de vrai juges, un vrai cadre. Et si William en a peut-être l'habitude grâce à son métier, elle ne sait personnellement pas dans quoi elle se lance... Et merde.

    - On aurait peut-être dû donner un nom d'emprunt...

    Enfin, il était un peu tard pour y penser et il ne leur restait désormais plus qu'à avancer vers leur destiné. Et si le plus expérimenté se fend d'une diatribe rassurante, la tension reste pour autant palpable dans l'estomac de l'étudiante. Peut-être bien, effectivement, qu'ils ne sont pas dans un film, mais les sensations sont toutes aussi palpables. Est-ce que Milton se balade avec un flingue sur lui ? Est-ce qu'il pourrait les griller et décider de leur tirer une balle dans la tête ? Ou ruiner toute leur carrière - avant même que la sienne n'ait commencé ?
    C'était trop tard pour reculer néanmoins et elle lui emboîte le pas en direction de ce jeu pour le premier tour de leur équipe sur le terrain numéro 4. Les coussinets de maïs sont distribués à chacun et Joyce les partage et en donne un exemplaire supplémentaire à William avant de lui indiquer du menton de commencer.

    - Je crois que c'est le moment d'être tout à fait honnête avec toi... je n'ai jamais joué à ce jeu avant aujourd'hui.

    L'expérience n'est clairement pas de son côté en tout cas. Premier obstacle sur la longue route qui les attend ; espérons que la chance du débutant soit de leur côté.

    - Mais peut-être que mon expérience à moi au beer pong pourra compenser tout ça.

    Et puis vu ce qu'elle avait bu la veille, il devait bien lui rester encore un peu d'alcool dans le sang pour faire illusion à la sensation festive du jeu.
    William BennettDark Rises
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
    Dark Rises
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un :
    Aventures au pays des cochons William-copy
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Aventures au pays des cochons Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Aventures au pays des cochons 5PoHBm2
    Aventures au pays des cochons Gj7EEJtAventures au pays des cochons Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 140
    Messages : 1660
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 16 Jan 2023 - 17:47
    taggercitereditionsupprimeradresse
    «Ne t’inquiète donc pas. Ça a été créé pour divertir les hillbillies qui en sont à leur quatrième ou cinquième bud light en début d’après-midi. Tu vas figurer le tout. »

    Il n’avait pas le cœur de l’annoncer tout haut à Joyce, mais pour être honnête, qu’ils gagnent ou pas ce tournoi ne changerait probablement pas grand-chose. Même si leur invraisemblable scénario de film d’espionnage d’adolescents se concrétisait et que leur cible venait effectivement leur remettre leur trophée à la fin de la soirée, ce n’est pas exactement comme s’ils pouvaient lire les pensées de ce dernier à travers une poignée de main.

    L’espace d’un instant, il se sentit coupable d’avoir joué de la passion de Joyce pour l’entraîner bien égoïstement dans une petite fête. Il allait devoir trouver quelque chose avant la fin pour se racheter… Y avait-il un stand de jeu où il pourrait lui gagner un immense dauphin en peluche ?
    «Je te préviens tout de suite, cependant – ces poches ne rebondissent pas! »

    De par les règles officielles, William se sépara de sa partenaire pour se diriger vers la seconde boîte trouée, où il serra la main de son adversaire tout en lui demandant ce qu’il pensait des efforts nationaux en matière de préservation de la faune marine. Il n’eut comme réponse qu’un éloquent regard de poisson rouge et il décida rapidement de passer à autre chose. La conversation coula beaucoup plus fluidement lorsqu’il fut question de toute l’oppression affligé à ce cher Donald par le système politique américain…

    Quelques lancers plus tard, par une étrange combinaison de hasard, de talent et de destinée, ils sortirent victorieux de la première ronde. Après un bref échange de politesse avec leurs opposants et de plus longues félicitations internes, ils se préparèrent pour leur deuxième partie.

    «Ouais, tu vois, il y a vraiment une parabole parfaite, je crois, et avec une légère torsion du poignet, on dirait que ça permet de… tu vois ? »

    Il accompagnait bien entendu ses descriptions de geste de la main, mimant le comportement de l’un des sacs utilisés pour la compétition. Leur conversation tactique fut cependant interrompue par l’annonce du maître de cérémonie.

    «Sur le terrain numéro 3, Bennett et Millet affronteront … Milton Senior et Milton Junior.»

    William leva des yeux ébahis vers Joyce et ses lunettes porcines. La divine providence semblait définitivement veiller sur eux!


    @Joyce Millett


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 7 Fév 2023 - 18:01
    taggercitereditionsupprimeradresse
    – J’ai un peu l’impression que l’alcool leur permet justement de viser bien mieux que quand ils sont sobres…

    D’un autre côté, il devait probablement rester un peu d’ébriété dans ses veines après la soirée décadente – du moins sur ce point-là de la veille – alors autant en profiter. Tout était une question de confiance en soi dans tous les cas, c’est en tout cas ce dont elle essaie de se persuader en suivant William. Après tout, Usain Bolt n’est-ce pas 50% de longues jambes et 50% de mental ? Pas sûr en vrai, mais… fallait qu’elle arrête de chercher des contre-exemples pour ébranler ses théories. Les sportifs ça ne comptait pas et le jeu de poche n’était pas vraiment ce qu’on pouvait appeler un « événement sportif ». Après tout, il ne figurait pas au JO – contrairement au curling.
    Le premier jeu commence, et si la biologiste n’en mène pas large, elle semble cependant hériter de la chance des débutants. Et son adversaire, lui, de la malchance de l’ivresse. Clairement, il en est à bien plus qu’une ou deux bières et n’en met pas une là où il faut. Dans le public, quelques blagues de beauf retentissent et elle doit se retenir de lever les yeux au ciel et de balancer l’objet dans sa main sur les idiots qui croient encore marrant de faire des blagues sexistes au 21e siècle – gnagnagna on peut plus rien dire de toute manière, c’est juste de l’humour – et même faire semblant de rire pour rentrer dans le rang. Clairement, elle est bien loin de sa zone de confort. Faut croire que c’est ça les missions d’infiltration… supporter des porcs – et elle ne parle pas là des animaux – toute une près-midi sur une odeur de bière et de saucisse. L’angoisse. Ça avait l’air bien plus palpitant dans les films, elle est à deux doigts de regretter qu’ils ne soient pas plutôt à la poursuite d’un gang de dealers de cocaïne. Vegan, de préférence.
    La victoire en poche, quelques échange de poignées plus tard et un triomphe fort peu modeste de sa propre équipe – il faut dire que cette victoire l’avait mise un peu plus dans le bain et qu’elle commençait presque à apprécier le jeu, et surtout gagner –, ils se dirigent vers les organisateurs en attendant que les autres matchs se terminent et d’avoir la suite de leur tableau en tête. L’agent du FBI est à fond sur la théorie et elle l’écoute attentivement, désormais bien trop investie dans le jeu, si bien qu’elle en oublierait presque la véritable raison de leur venue. Le maître de cérémonie, lui, n’oublie rien, et c’est un rappel à l’ordre quand elle entend son nom et celui de William face à ceux de la famille Milton.
    Forcément, il faut que ce soit ces personnes qui se reproduisent. Et si elle veut bien laisser le bénéfice du doute au fils, vu la tête de ce dernier, c’est compliqué.

    – Faut qu’on les laisse gagner. Ou perdre. Mince, je sais pas.

    Panique, panique, panique. Elle se ressaisit cependant, remet en place les ignobles lunettes de camouflage – et surtout de gueule de bois – sur le bout de son nez et suit son complice en direction du terrain trois où sont déjà les Millet.

    – Bennett et Millet ! Prêts à perdre ? demande le père.
    – Ça sait tirer les femmes, maintenant ? se marre le fils.

    Ok. Aucun bénéfice du doute pour le gosse. C’est le portrait craché de son paternel de tous les points de vue et si l’envie de lui refaire ledit portrait d’un coup de poing bien placé lui vient en tête, elle se retient et rit bêtement.

    – Je ferai de mon mieux en tout cas.

    – Charmante en tout cas… c’est ta copine ? interroge Milton Senior en regard William comme si elle n’existait plus.

    Elle déteste le regard du fils qui s’attarde sur elle et s’empresse de répondre à sa place.

    – Sa fiancée !

    Elle ignore dans quoi elle s0embarque, mais même pour l’océan, elle n’a pas envie de subir les sales pattes des deux Milton qui « s’égare » pendant le jeu.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum