Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilitylevitating - ft stella - Page 3
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -55%
    Le deal à ne pas rater :
    Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
    21.99 € 49.04 €
    Voir le deal

    levitating - ft stella
    Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
    Maddox GardnerFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Maddox Gardner
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : boston
    Quartier.s d'habitation & Colocation : amarrée à un dock
    Situation sentimentale : célibataire
    Études & Métiers : employée dans un laser tag/arcade
    Date d'inscription : 02/03/2024
    Pseudo & pronom IRL : quicksand (they/them)
    Icon : levitating - ft stella - Page 3 Aab33a13bbfc05e780aec17cef8ae8bc
    Avatar utilisé : hailee steinfeld
    Crédits : pretty nympheas (ava)
    Multicomptes : aucun
    Description un :
    « mad - née à boston, 97' - famille dysfonctionnelle, parents toxico et sept enfants qui se baladent - dans la galère depuis toujours, enchaine les dettes - vit à bord d'un voilier trop étroit - n'a jamais suivi d'études supérieurs - fréquente toutes sortes de raves, consume un peu trop, enchaine les relations éphémères - passionnée de littérature qui a abandonné ses rêves d'écriture - bipolaire, comme sa mère - travaille actuellement dans une arcade, esclave d'une bande de gamins chaque jour -

    les gardners | hazel, kara, enzio, paxton & samuel - une fratrie soudée dans la galère.
    les autres | stella - meilleure amie, la seule étoile dans ton ciel, alex - pote que tu traînes dans tes soirées, ares - flirt, prénom - lien
    Warning : bipolarité - alcool - drogues - abandon - sexe - propos vulgaires - famille dysfonctionnelle
    RPS : 29
    Messages : 252
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t169305-maddox-gardner-hailee-steinfeld#8110569
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t169407-maddox-fiche-de-liens#8119877
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t169408-meetsachussets-madmax#8119886
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 12 Avr - 8:41
    taggercitereditionsupprimeradresse

    tu constates dans ton reflet le maquillage de fin de soirée, dégâts collatéraux que tu tentes de réparer en vain dans cette volonté de plaire à tous. et pourtant ce soir, il n'y en a qu'une seule que tu veux apprivoiser. trois galaxies d'écart entre vous alors que tu la contemples de l'autre côté de l'ascenseur, que ton corps hurle tout haut le manque, l'incendie allumé dans ton abdomen, la douleur qui écrase ta poitrine pendant que les questions te submergent. visiblement irritée, l'impression de perdre l'ascendant et l'alcool qui ne fait qu'alourdir tes inquiétudes. qu'est-ce que ça change où vous êtes. tu hausses les épaules, insolente. "t'es pas obligée de me suivre si t'as pas envie." la vérité c'est que tu ne te souviens pas de son nom, une vague silhouette qui reste en mémoire, mais seulement la réminiscence d'une pensée. celle de vouloir partager cette forteresse deluxe avec ta sirène. ton astre céleste entourée de ronces. tu navigues dans un océan d'épines, à la recherche d'un phare lointain pour te guider. un pas en avant. tu creuses doucement l'écart qu'elle t'impose."on va sur le toit." tu observes du coin de l'œil les chiffres défiler sur le cadran, chaque étage qui te rapproche de l'arrivée. tu bats des cils, de retour dans ses prunelles sombres. un second pas. "je veux te faire profiter de la vue." voix de velours, la braise dans tes yeux. tu choisis tes mots avec intention. tu mords ta lèvre dans un sourire cruel, arque un sourcil sensuel. tu pourrais franchir ce dernier pas, abîme qui te sépare d'elle. mais à la place, féline qui se joue de sa victime. un clin d'œil animal que tu lui jettes, en harmonie parfaite avec l'ouverture des portes de votre cage métallique derrière lesquelles tu disparais immédiatement. tu ne l'attends pas. parce que si tu restes une seconde de plus dans cette prison, tu vas étouffer, exploser. Le sentiment d'être faible face à elle, cette contradiction de vouloir lui appartenir sans jamais être possédée. c'est ça votre problème, deux bêtes sauvages. tu vacilles jusqu'à ce portail verrouillé, dernier obstacle de ton odyssée. tu sors de ta poche une épingle à cheveux que tu tords dans un savoir-faire alarmant, technique apprise lors de l'été 2012 dans un après-midi habituel pour les gardners. tu tournes dans la serrure avec habileté, tentant de visualiser l'alignement alors que ton esprit est saccadé de souvenirs brûlants. elle, derrière le comptoir du bar, son air tranchant, vos mains entrelacées sur la route, toi plaquée contre cette naïade, cet échange fougueux qui te hante. celui dont tu peux encore ressentir les picotements sur ta peau, à l'intérieur de toi, qui te ronge alors que tu dois te concentrer sur tes actions. et puis, soupire soulagé quand tu entends le déclic et la poignée capituler. le passage s'ouvre pour t'offrir l'accès au rooftop. les lumières de la piscine qui éclairent dans une ondulation rythmée par les douces vagues sur la surface, la vapeur qui s'en échappe. tu pénètres dans l'éden.

    Stella VargasFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Stella Vargas
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : boston
    Quartier.s d'habitation & Colocation : city center (wth basile)
    Situation sentimentale : phobic single
    Études & Métiers : nephilim barmaid
    Date d'inscription : 10/02/2024
    Pseudo & pronom IRL : seventhsea, she/her
    Icon : levitating - ft stella - Page 3 4617f0bcd0f47fe44888dc7020c4b930
    Avatar utilisé : bruna marquezine
    Crédits : poets-dept (ava), ketsiyah (icons)
    Multicomptes : none
    Description un :
    levitating - ft stella - Page 3 Gqyyhb10
    RPS en cours :
    Warning : mention d'addiction, alcool, drogue, état dépressif, sexe, violence verbale, vulgarité
    RPS : 53
    Messages : 1018
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t168637-stella-vargas-alexa-demie#8049981
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t168678-stella-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t168677-stella-vargas-fiche-de-liens#8052530
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t168704-meetsachussets-ziamore#8053720
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 12 Avr - 22:16
    taggercitereditionsupprimeradresse




    Volatile chimère, appuyée contre les barreaux imaginaires de cette cage de fer, laissant le froid battre son dos et endormir sa peau, elle contemplait leurs innombrables ténèbres danser dans la lumière. Ils se frappaient dans un chaos malhabile, dans cette lutte de regards qui lui retournait la poitrine. Ses bras croisés révélant des fragilités dociles. Cœur balançoire à la mélodie fébrile tanguant sous ses couches de chairs volubiles, se cachant de la tornade dévastatrice, du tumulte bouillant de ses envies. Le feu brûlant chaque fibre de son être réduisait en cendres toute once de culpabilité naissante. C'était elle, l'enfant de la mer et du septième ciel. Un parfum de terre et la saveur du sel collée à ses lèvres. La pulpe endolorie de ce baiser, le vestige d'un goût sucré. Ces mots comme des pierres jetées, crachant l'amer de la jetée. Le silence embrasant instantanément le bout de sa langue, elle leva les yeux vers ce plafond de verre et s'échappa du piège de la sirène. Vexée et enchaînée à l'acier, l'anxiété émiettée, se mordit la joue de colère, ravalant l'impulsivité. Sang latin mal chauffé. La réponse du corps attiré qui refusait de s'éloigner, laissant l'entaille du myocarde pleurer, ses peurs irraisonnées suinter. Elle se redressa et enfila d'un geste sa veste de soie. Douce funambule attendait ravie de monter sur le toit. Joie qu'elle cachait déjà. Le visage éclairait son impassibilité. Ses prunelles assombries plongèrent dans son océan, se fondant sur les vagues qui déferlaient sur ses flots. Caresse de velours ondulant sur les eaux impétueuses de son obsession, pour elle, pour celle qui la ferait chavirer à l'éternel. La féline s'approchait encore, déclenchant mille et une palpitations. J'en profite déjà. Les pensées s'bousculaient, s'effritaient dans cet esprit embué, désinhibé. Brouillard sur le Léthé, ne savait plus où elle mettait les pieds. Danseuse d'Orphée au bord de la marée. « C'est pas de ça que je veux profiter. » Elle résistait, r'fusait d'admirer ces courbes galbées, parfaitement dessinées dans sa robe moulée. Lourds, les sous-entendus. Ils étaient sournois et se glissaient entre elles, sur leurs lippes brillant de miel. Elle voulait plus que le bain d'étoiles de Prométhée, qu'une demi-lune nimbée d'astres scarifiés. Elle voulait plus que la r'garder, que sentir son parfum d'été ou savourer son derme muscé. Sauvage carnassier voulait marquer, la posséder, mais ne jamais s'enfermer dans une prison dorée. Malicieuse liberté dont elle était persuadée de ne jamais vouloir se séparer. A cette déesse succomber et l'oublier. Les portes s'ouvrirent dans un fracas derrière lequel muse s'échappa déjà, derrière ces peintures faites à la main qu'elle effacerait de son âme dès le lend'main. Elle la suivit, les doigts dans ses poches enfouis. Ce nouveau fossé creusé avec le bout de ses ongles noirs. Rancune tenace qui transparaissait dans ses ébènes, brillait d'une lueur d'orfèvre. Vomissait sur le papier peint qu'les riches ignoraient. Un tapis tissé sur le parquet. Un, deux, trois pas s'approchaient et elle souriait enfin, cette cambrioleuse aux doigts d'satin. Fière. Allumeuse. L'adrénaline courcircuitant chacun de ses membres engourdis par l'alcool. « Tu crois qu'elles valent combien ces suites ? » Paradis promis. La nymphe s'évadait en haut de l'escalier. La barque tanguait alors qu'elle montait, s'accrochant désespérément à la barre. Elle s'arrêta au sommet de cette montagne. Une nappe d'eau éclairée par quelques lueurs tamisées et les vapeurs ourlées s'effilant vers l'étendue empyrée, de longues chaises en bois vernis matelassées et l'air frais lui fouettait le visage. La tendresse de l'instant. Elle la bouscula consciemment, s'avançant, observant les immeubles et les néons qui réveillaient cette fade obscurité. Puis se r'tournant vers elle, les onyx suaves glissant lentement de haut en bas, remontant finalement pour attiser sa flamme. « T'as raison, la vue est superbe. » Surtout celle que j'ai d'vant moi. Provocatrice. Gratte-ciel suspendu à l'arc olympien. Elle balança ses chaussures, maladroite, et s'installa sur ces coussins. Ne l'invita pas dans ses bras. L'appela simplement du regard parce qu'elle ne voyait qu'elle, plus qu'elle sous ces points lumineux édulcorant le ciel.



    Maddox GardnerFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Maddox Gardner
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : boston
    Quartier.s d'habitation & Colocation : amarrée à un dock
    Situation sentimentale : célibataire
    Études & Métiers : employée dans un laser tag/arcade
    Date d'inscription : 02/03/2024
    Pseudo & pronom IRL : quicksand (they/them)
    Icon : levitating - ft stella - Page 3 Aab33a13bbfc05e780aec17cef8ae8bc
    Avatar utilisé : hailee steinfeld
    Crédits : pretty nympheas (ava)
    Multicomptes : aucun
    Description un :
    « mad - née à boston, 97' - famille dysfonctionnelle, parents toxico et sept enfants qui se baladent - dans la galère depuis toujours, enchaine les dettes - vit à bord d'un voilier trop étroit - n'a jamais suivi d'études supérieurs - fréquente toutes sortes de raves, consume un peu trop, enchaine les relations éphémères - passionnée de littérature qui a abandonné ses rêves d'écriture - bipolaire, comme sa mère - travaille actuellement dans une arcade, esclave d'une bande de gamins chaque jour -

    les gardners | hazel, kara, enzio, paxton & samuel - une fratrie soudée dans la galère.
    les autres | stella - meilleure amie, la seule étoile dans ton ciel, alex - pote que tu traînes dans tes soirées, ares - flirt, prénom - lien
    Warning : bipolarité - alcool - drogues - abandon - sexe - propos vulgaires - famille dysfonctionnelle
    RPS : 29
    Messages : 252
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t169305-maddox-gardner-hailee-steinfeld#8110569
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t169407-maddox-fiche-de-liens#8119877
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t169408-meetsachussets-madmax#8119886
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 14 Avr - 9:30
    taggercitereditionsupprimeradresse

    tu dévales les escaliers si vite que ton corps suit difficilement le balancement des vagues qui t'emportent vers le haut, heurtant les parois de temps en temps. à demi essoufflée dans ta course, tu réponds à sa question. "aucune idée, mais si tu peux te payer ça un jour,  j'emménage direct avec toi." un rire taquin. toi, t'as pas prévu de réussir. t'es pas destinée à ça. les soirées intenses que tu enchaines, échappatoire à cette fatalité que tu supposes, celle du destin médiocre de ta lignée familiale. combustible qui tente de s'asphyxier avant même d'atteindre la ligne d'arrivée. au final, un schéma qui se répète entre les générations, une chanson au refrain trop accrocheur. tes pensées anesthésiées comme celles de ton paternel, votre poison favori qui coule dans tes veines. mais t'as pas envie de méditer là-dessus. tu as autre chose qui t'obnubile devant toi, qui prend le dessus dans ton esprit. elle te bouscule gentiment, et tu reviens à la réalité du moment. tu décroches un sourire incontrôlé, dans la sincérité de vos jeux : joviales, enjouées, insoumises. tu la regardes dans les yeux, pendant que tu essayes de graver cette instant dans tes souvenirs, avant que tu ne les regrettes. l'alchimie entre vous en osmose, tes pommettes qui rosirent à ses paroles, ton palpitant que tu ne peux empêcher de taire. "fuck." tu laisses échapper dans un soupire, inaudible, sans même t'en rendre compte quand tu la vois te dévisager. tu tournes la tête immédiatement, vulnérable si tu y cogites trop longtemps. pourtant, tu suis les pas de ta sirène. laissant ton regard trainer sur la cime des immeubles, boston ton éternelle, cette nuit témoigne de tes erreurs. tu t'arrêtes, elle s'installe. tu constates les sièges libres tout autour de vous, conforts de rois auquel tu n'as jamais eu droit. tu considères tes nombreuses options et leurs conséquences immortelles. tu enlèves tes talons délicatement, lentement. parce que tu sais te faire attendre, mais aussi parce que ton équilibre est remis en question dans le remous de la liqueur qui te noie. ta robe qui te prive de la liberté de tes mouvements, qui te frustre, mais tu parviens à te glisser à côté d'elle. sa chaleur qui t'étreint à nouveau. tu inspires son parfum, cette fragrance qui redessine tes croyances, drogue qui te fait planer au dessus de la ville. tu reposes ta tête contre la sienne : front contre front, cette position qui a partagé tant de vos secrets. proximité salvatrice qui apaise ton entière existence. c'est doux, quand la brise boréale patine sur ta peau brulante, quand le clapotis des vagues se mélange à la symphonie silencieuse de vos souffles. le temps qui s'arrête, aujourd'hui n'existe pas. tu étudies le dôme étoilé au dessus de vous, tends le bras vers les ténèbres qui surplombent vos corps, ta main qui effleure le cosmos comme si tu pouvais le saisir. tu pointes ces lanternes astrales hasardeusement, une par une. "jupiter. orion. altaïr." t'en as aucune idée vraiment, ce soir tu réécris leurs noms. tu navigues sur cette voûte, la carte des étoiles se réinvente pour ton imposture. peut-être que tu aurais pu écouter avec plus d'attention tes cours de science, ou peut-être juste que tu t'en fous. l'authenticité de tes informations n'importe peu dans ce moment qui n'appartient qu'à vous deux. déesses qui reconstruisent le monde. tu réajustes ta position pour t'éloigner de quelques centimètres avec peine, suffisamment pour t'autoriser de la contempler. tes prunelles qui parcourent son visage, qui ruissèlent le long de la pureté de sa mâchoire, qui remontent le fleuve jusqu'à ses lèvres humides qui t'appellent, englouties par ses abysses sombres. tu chavires sur ta barque. et tu susurres quelques mots avant de perdre pieds complètement. "mais toi, tu restes mon étoile préférée."


    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum