Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityOld Bitter memories [William]
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -50%
    BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
    Voir le deal
    19.99 €

    Old Bitter memories [William]
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 27 Juil - 14:20
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Old Bitter Memories

    FBI building
    27/07/2023
    @William Bennett
    divorce, disparition

    Ilithya était rentrée le 25 Juillet de son petit voyage suivant le Summer Camp, un moment où elle avait juste apprécié de pouvoir être loin de ses habitudes à Boston. Parenthèse qui avait été totalement détruite par un coup de fil à 3h du matin le 26, soit la veille. Elle ne savait pas pourquoi elle était encore debout à cette heure, probablement qu'elle sentait que quelque chose allait arriver. Elle ne connaissait pas le numéro mais avait décroché, chose qu'elle ne faisait pas d'habitude, comme poussée par un étrange pressentiment. Et elle s'était effondrée quand elle avait compris qu'il s'agissait du gouvernement égyptien à l'autre bout. Automatiquement sa gorge s'était nouée alors qu'on lui annonçait qu'ils avaient retrouvé un effet ayant appartenu à son frère. Visiblement son carnet de notes... Un touriste l'avait trouvé à quelques kilomètres de l'ancien site de fouilles où son jumeau avait disparu quelques années plus tôt. Preuve qu'ils n'avaient pas fait leur travail correctement ! Comment un touriste avait pu tomber dessus mais pas eux ?! Ou alors ils savaient très bien ce qu'il s'était passé et ils étouffaient l'affaire... Ou pire ! Son frère était mêlé à quelque chose de bien plus grave mais si ça se trouvait... Haut le coeur. Vomir n'était pas la solution. Ilithya avait tellement tenté de se persuader qu'il n'était plus de ce monde, mais au fond d'elle, elle avait toujours gardé le plus petit des espoirs. Portant ses doigts à l'amulette qui avait appartenu à son frère, elle la tritura pendant des heures avant de finalement une décision qui allait certainement lui coûter... Lui coûter très cher.
    Le 27/07, 14h... Elle avait enfilé un short en jean et un haut noir et avait enfin décidé de se mettre en route. Elle attrape son sac à main avant de fermer la porte et d'une main tremblante, elle ouvre la portière de sa voiture. Conduire la calme un minimum alors qu'elle retourne dans sa tête les mots qu'elle va pouvoir prononcer en SA présence... Oui, elle avait décidé de se jeter une nouvelle fois dans la gueule du loup, après 4 ans, après lui avoir caché tant de choses... Ou du moins une très importante qu'il n'avait certainement toujours pas digéré. Elle inspire et expire fortement plusieurs fois alors qu'elle est garée sur le parking du FBI, n'osant toujours pas sortir du véhicule. *Bordel, mais prends ton courage à deux mains un peu !*, Qu'elle pense. Et elle sort pour se retrouver quelques minutes plus tard dans un bâtiment vitré. Son pas qui était hésitant quelques secondes plus tôt, ne l'est plus. Elle se présente à l'accueil et on lui demande de quoi il s'agit :

    - Je suis là pour voir l'Agent Bennett, qu'elle dit d'une voix presque trop calme pour quelqu'un qui va se retrouver face à son ex mari après 4 ans d'absence.

    On lui demande ensuite si elle a rendez-vous, à quoi elle répond bien que non. Elle fut orienté vers le bon département en ayant comme information qu'elle pouvait toujours essayer mais rien n'était sûr quant à la possibilité de rencontrer l'agent convoité. Elle remercie rapidement la personne derrière son large bureau avant de suivre les instructions communiquées. Elle arrive ensuite dans la partie tant convoitée, celle visiblement toujours autorisée au public... Et puis on l'arrête sur sa lancée, lui demandant une nouvelle fois ce qu'elle recherche. Elle répète ce qu'elle a prononcé plus tôt et l'agent secoue la tête en lui précisant que son collègue de l'accueil les a prévenus. Tiens donc... Ilithya hausse un sourcil alors qu'on lui demande de patienter sur une chaise. Les minutes défilent et puis elle se perd dans ses pensées, tapotant sa cuisse de ses doigts fins ou encore mordant sa lèvre inférieure, signe qu'elle est nerveuse, beaucoup trop nerveuse à l'idée de potentiellement le revoir. Elle a donné son nom à l'autre agent... Mr Bennett savait donc qui l'attendait. Et elle par contre, ne savait pas s'il accepterait de la revoir. Ses doigts jouent une nouvelle fois avec l'amulette autour de son cou avant de remarquer que la lumière change légèrement, dû à la silhouette qui vient tout juste de se dresser devant elle. Elle lève la tête et son regard croise le sien pour la première fois depuis plusieurs années. Elle se relève :

    - William..., qu'elle prononce avec difficulté. Sa gorge se serre alors qu'elle sort se prénom si significatif pour elle. Sa voix se casse presque sur la fin alors qu'elle a du rassembler ses esprits pour pouvoir lui faire face. Électricité chargeant soudain la pièce elle n'ose esquisser un sourire, de peur qu'il le prenne de travers. Elle tend vers lui une main en espérant qu'il puisse la serrer, un drapeau blanc lancé chargé d'espoirs.
    William Bennett CITIZEN
    À Boston ou ailleurs

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
     CITIZENÀ Boston ou ailleurs
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un : Old Bitter memories [William] AUmxInHb_o
    Old Bitter memories [William] William-copy
    Old Bitter memories [William] 5PoHBm2
    Old Bitter memories [William] 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Old Bitter memories [William] Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Old Bitter memories [William] 5PoHBm2
    Old Bitter memories [William] Gj7EEJtOld Bitter memories [William] Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 145
    Messages : 1672
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 8 Nov - 13:38
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Old Bitter Memories
    Ilithya & William
    tw ✧ None

    Son micro-bureau commençait tout doucement à s’embourber. À force de toujours vouloir se mettre le nez dans les affaires qui ne le concernaient pas directement, son patron avait fini par en avoir marre et, très certainement pour lui donner une petite leçon, avait décidé d’exaucer les souhaits de William en l’affectant à deux fois trop de dossiers. Bien trop orgueilleux pour aller cogner à la porte de son supérieur pour lui faire savoir qu’il comprenait, il s’était mis en tête de lui prouver le contraire en réussissant à livrer la marchandise. Courir après autant de lapin simultanément le rendait fou et menaçait sérieusement d’éroder les dernières onces de bienveillances qui lui restaient encore.

    Le contexte se prêtait donc excessivement mal à l’arrivée de ce jeune agent dont il ne se rappelait pas exactement le nom.

    «  Bill – il y a un walk-in qui a spécifiquement demandé à te voir »

    Il leva un sourcil peu impressionné vers celui qui venait d’interrompre sans ménagement trois fils de pensés chaotiquement indépendant – et qui ne s’en allaient honnêtement nulle part de toute façon - .

    « Est-ce que j’ai l’air d’un détective privé ? »

    Il reporta son attention sur le dossier ouvert devant lui, comme si magiquement, l’information qui lui manquait depuis trois mois allait subitement apparaître dans l’instant.

    «  Pas de problème, boss, ça me fera plaisir de m’en occuper. »


    Quelque chose dans le sourire du jeune homme lui fit relever la tête.

    « Comment il s’appelait ?  »

    «   Elle s’est présentée comme étant Ilithya Wright. Nous sommes en train de voir ce que nous avons sur elle. »

    Il referma son dossier avant de se relever sans hâte, masquant complètement l’immense ‘WHAT THE ACTUAL FUCK’ qui résonnait, tonitruant, au fond de son âme.

    « Ce ne sera pas nécessaire. J’arrive. »

    «  Vous êtes sûr ? Parce que ça ne me dérangerait pas du tout de… »

    William ne daigna même pas lui répondre, trop occupé qu’il était à tenter de conserver les pans de son univers intacts. Que faisait-elle ici ? Pourquoi maintenant ? Il ne voyait pratiquement plus les corridors qu’il parcourait machinalement, plongés dans les souvenirs de leur idylle amoureuse et toute la désolation que sa conclusion hâtive avait semée. Se reconstruire avait sans conteste était l’un des épisodes les plus pénibles de son existence. Que lui voulait-elle ?

    Ouvrant la porte de la salle d’attente, il eut l’impression de voir une revenante. Parce qu’il ne voyait pas que la jeune trentenaire qui se tenait devant lui – à ce visage jadis tant aimé se superposait celui de cette jeune et brillante universitaire rencontrée à Columbia qui l’avait accompagné au bal des finissants. Celle auprès de qui il avait fait la migration vers le monde adulte. Avec qui il avait emménagé dans son premier appartement. Il voyait également son sourire radieux, alors qu’elle lui disait ‘oui’ devant toute leurs familles et leurs proches réunies. Son sourire, plus coquin celui-là, lorsqu’elle lui embrassait le cou.

    Mais plus rien de tout cela n’était vrai. Ce n’était plus que les chimères d’un passé révolu. Et ces sourires n’existaient plus.

    Ou à tout le moins, ils n’existaient plus pour lui.

    « Ilithya, » répondit-il relativement sèchement à celle qu’il considérait comme responsable de la fin de leurs projets de vie commune.

    « Tu peux me suivre. »

    Sans réellement l’attendre, il la guida vers une salle de réunion qui leur servait également de salle d’interrogation. Vitrée, mais insonorisée. Une large table ovale, avec une bonne douzaine de chaises. Il lui tendit la porte ouverte.

    « Entre, je t’en prie. »

    Il referma ensuite la porte et vint s’assoit devant elle. Après un court moment de silence malaisant, il demanda :

    « Que me vaut l’honneur ? Tu as été témoin du piratage d’un film sur blu-ray ? »

    Honnêtement, il savait qu’il lui devait plus que ça. Peu importe le contexte de leurs derniers moments, ils avaient partagé plusieurs années à s’épanouir ensemble. Ça aurait dû lui valoir au moins une forme de cordialité. Au lieu de quoi, placé face à la réalité que ce n’était pas parce que leur relation était terminée qu’elle avait pour autant cessée d’exister, réalité à laquelle il ne parvenait visiblement pas à faire face dans le moment, il se réfugiait derrière une sorte d’hostilité mal venue.


       
    @Ilithya Wright


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 9 Nov - 19:22
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Old Bitter Memories

    FBI building
    27/07/2023
    @William Bennett
    divorce, disparition

    Tension, atmosphère chargée, Ilithya fronce le nez lorsau'elle constate la distance qu'il met entre eux. Par le passé, cela aurait pu etre une de ces fameuse situation où elle se serait jetée dans ses bras, pour qu'il la reconforte, alors qu'ils étaient encore quelque chose, alors qu'il échangeaient régulierement des sourires...  Alors qu'aujourd'hui, ils ne sont plus que l'ombre d'eux même, leur couple n'étant que les vestiges d'une bataille peu glorieuse, une qu'Ilithya avait lamentablement perdue...
    Les muscles de sont corps se détendent légèrement lorsqu'il finit par dire qu'elle peut le suivre; autorisation accordée, l'espoirt renait lentement d'en apprendre potentiellement un peu plus sur son jumeau disparut. Le bruits de ses talons est étouffé par la moquette au sol et ils finissent par entre dans une grande salle vitrée, une imposante table en son centre. elle hausse un sourcil et cela lui échappe:

    - Pas de traitement de faveur alors, quel dommage...

    Son regard se darde sur lui, ferme. S'il veut jouer à ce jeu, elle est prête à en découdre.
    Et puis il lui demande si elle est là pour une histoire de film piraté. Premier coup porté au flan et il ne l'a pas loupée; son regard change pendant une fraction de seconde, mélange de peine et d'une irresistible envie de l'étripper. Elle prend sur elle, inspire le plus discrètement possible et elle finit par se lancer:

    - Humour, ton méchanisme de défense préféré...

    Et oui, après tout, elle le connait...

    - Non, j'ai... Les mots restent coincés alors que sa gorge se resserre, santant la vague de peine monter, traçant doucement son chemin jusqu'à ses iris. Elle ne doit pas pleurer, c'est la promesse qu'elle s'est faite si jamais elle venait à lui demander son aide. Shit, elle détèste vraiment etre ainsi face à lui.

    - J'ai reçu un appel d'Egypte... C'est à propos de William...

    Elle n'arrive pas à croire qu'elle devra bientôt lui etre redevable, s'il acceptait de l'aider, bien entendu.

    - Il y a eu du nouveau. Enfin, pour moi...

    Elle croise une jambe et se mord brièvement la lèvre inférieure, signe de sa nervoisitée grandissante. Elle inspire une nouvelle fois pour se donner du courage et ne peut s'empêcher de dire:

    - Merde, j'arrive pas à croire que je suis là ! Mais... Tu voudrais bien jeter un oeil aux nouveaux éléments ?

    Voilà, elle l'avait enfin dit, poid quittant sa poitrine bien trop compressée depuis qu'elle avait passé la porte de l'imposant batiment.

    - Crois moi, si je pouvais, j'serais allé demander à quelqu'un d'autre mais... Ça me coûte de l'admettre, mais t'es le meilleur que je connaisse.

    Et c'était bien vrai, depuis toujours, elle l'avait pensé. C'est d'ailleurs ça qui l'avait séduite, qui avait fait qu'elle avait lentement succombé pour lui, ce côté tenace, et ensuite carriériste lorsqu'il était entré au FBI. Telle les deux faces d'une même pièce en ce point, c'était une des raisons pour lesquelles leur mariage avait volé en éclats. Nostalgique, Ilithya penche la tête sur le côté alors qu'un éclair de regret pointe le bout de son nez pour moins d'une seconde. Décidemment, elle aurait réellement mieux fait d'aller voir quelqu'un d'autre pour cette "affaire"...


    PS: désolée s'il y a quelques fautes, j'ai écrit sur un clavier anglais... Je me perds parfois Old Bitter memories [William] 1881463262
    William Bennett CITIZEN
    À Boston ou ailleurs

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    William Bennett
     CITIZENÀ Boston ou ailleurs
    Informations
    Âge : 35
    Lieu de naissance : New-York, bien qu'ayant des origines albanaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Downtown Boston.
    Situation sentimentale : Célibataire, maintenant qu'il a fait sciemment fait partir l'amour de sa vie
    Études & Métiers : Enquêteur du FBI
    Date d'inscription : 12/10/2021
    Pseudo & pronom IRL : Lovecraft
    Icon : Let's play the Game, shall we now ?
    Avatar utilisé : Liam Hemsworth
    Crédits : : Polaroid Papers (avatar) : Lovebug (code profi)
    Multicomptes : /
    Description un : Old Bitter memories [William] AUmxInHb_o
    Old Bitter memories [William] William-copy
    Old Bitter memories [William] 5PoHBm2
    Old Bitter memories [William] 219ad36cfc40cc9c104b4435a576df0e86576b01Old Bitter memories [William] Gj7EEJt
    ☾ HIT ME WITH YOUR BEST SHOT

    Infos ⊹ L'un des plus jeune et plus prometeur enquêteur du bureau du FBI à Boston. Spécialisé dans les crimes financiers et la corruption. Anciennement homme de famille, ce volet de sa vie s'écroule suite à son divorce. Il est maintenant rendu à mettre le feu à sa vie et à ses valeurs pour voir jusqu'où s'élèvera le brasier. De plus en plus addict au pouvoir, il joue maintenant un double jeu dangereux avec ceux que sa profession voudrait mettre derrière les barreaux.


    Credit du code du profil : Lovebug
    Description deux :
    Old Bitter memories [William] 5PoHBm2
    Old Bitter memories [William] Gj7EEJtOld Bitter memories [William] Tumblr_inline_nub94hjnU41qlt39u_250
    ☾ TIMELINE

    Février 1989 ⊹ Naissance à New-York. Sept 2007 ⊹ Accepté à Columbia en finance (New-York). Octobre 2012 ⊹ Engagé au FBI, section crimes financiers (New-York). Août 2014 ⊹ Il se marie avec sa fiancée, rencontrée à Columbia (New-York). Décembre 2018 ⊹ Il se divorce. Janvier 2019 ⊹ Obtient une promotion et est transferé à Boston. Février 2019 ⊹ Emménage avec sa soeur, Bisha (Boston). Octobre 2019 ⊹ Trouve son propre appartement (Boston).
    Octobre 2021 ⊹ Retourne habiter avec Bisha (Boston).


    Credit du code du profil : Lovebug
    Warning : WARNING // concernant (William) Langage occasionnellement abusif. Partage des vues politiques très à droite. Référence à la religion catholiqueTRIGGER // refuse de jouer ; L'extrême violence. Des actes sexuels explicites. Discutons-en au préalable.
    RPS : 145
    Messages : 1672
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t139889-william-bennett-liam-hemsworth
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t139928-william-bennett-let-s-play-the-game-shall-we
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t141523-the-hunger-in-my-soul-w-bennett
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 30 Nov - 17:53
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Old Bitter Memories
    Ilithya & William
    tw ✧ None


    Il roula sa langue sept fois dans sa bouche pour s’empêcher de rétorquer qu’il s’agissait effectivement d’un traitement de faveur. La grande salle était très souvent sollicitée, et les murs vitrés faisaient en sorte qu’ils étaient à la vue de tous. Forçant William à conserver une certaine retenue. Il réalisait que sa froideur ne rendait pas hommage aux belles années partagées. Mais il ne savait pas comment gérer cette personne qui se trouvait devant lui, qui n’était plus exactement celle qu’il avait connu. Tout comme il n’était plus celui qu’elle avait épousé…

    Il leva les yeux au ciel lorsqu’elle lui annonça la raison de sa visite. Bien entendu que c’était à propos de son frère. Il aurait dû s’en douter. Ironiquement, cet aveu parvint à diffuser une bonne partie de la tension de l’agent du FBI. Il avait soutenu son ex-épouse à travers cet horrible traumatisme du mieux qu’il le pouvait, ne pouvant s’empêcher de vivre à travers elle toute la peine qu’il aurait pu ressentir si jamais l’une de ses deux sœurs avait disparue mystérieusement. Sans la preuve définitive de son décès, il subsistait toujours ce doute, cette possibilité qu’on ne pouvait pas abandonner. Parce que ça équivaudrait à le tuer de leurs propres mains…

    S’il leur restait un terrain neutre, c’était bien celui-ci. Ils s’étaient échangés un million de méchancetés dans les dernières semaines de leur vie commune, mais jamais, au grand jamais, il n’avait impliqué quoi que ce soit de négatif autour du frère de la séduisante anglaise. Même dans ses plus grands moments d’exaspération, lorsque lui semblait que sa propre vie se défilait sous ses pieds.

    Il poussa un profond soupir et vint prendre place sur la chaise juste à la gauche d’Ilythia, faisant fi de son dernier commentaire selon lequel elle aurait mille fois préférée ne pas avoir affaire à lui. Il comprenait le sentiment, après tout.

    « Je ne peux rien te promettre, Ily… »

    Pas par esprit de vengeance ou parce qu’il lui en voulait encore, mais simplement parce que l’influence du FBI était très modeste en dehors du sol américain. Il espérait que le recours à cet ancien surnom suffirait à lui témoigner de la sincérité de sa réponse.

    Posant son regard dans le sien, il poursuivit.

    « Raconte-moi tout. Avec autant de détails que tu te rappelles. Qui t’a appelé ? Quand ? Et qu’est-ce qu’ils t’ont dit, au juste ? »

    Il n’aurait pas besoin de prendre de notes. Parce qu’il ne s’agirait jamais d’un dossier comme les autres.  



       
    @Ilithya Wright


    Power is a cruel Master
    No light, no light in your bright blue eyes. I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day. You can't choose what stays and what fades away
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum