Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel
    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 14:10:34
    taggercitereditionsupprimeradresse
    ELYON NAUSICAÄ BERNADOTTE

    naissance
    6 janvier 1996
    nom et prénom (s)
    Elyon Nausicaä
    nationalité(s)
    suédoise
    origine(s)
    sud-africaines, belges, allemandes, néerlandaises, anglaises, indiennes, indonésiennes, norvégiennes et enfin des gouttes très éloignées d'éthiopien et d'angolais.
    orientation sexuelle
    bisexuelle
    statut amoureux
    divorcée
    études
    3e année d'Arts Plastiques
    bourse
    non boursière
    statut social
    très riche
    job étudiant
    aucun


    — Au début de mes études, clairement j'étais Student, sans couleur ni attache de quelque sorte que ce soit. Je voulais juste tracer mon petit bonhomme de chemin. Mais à l'ouverture de la Pforzheimer House, ça a été un déclic, un coup de cœur. Une évidence. Mon côté ambitieux a trouvé l'écho qu'il lui fallait et je me suis trouvé une sorte de cocon. Le fait de protéger et d'être protéger ceux qui en font désormais partie, même de loin, même sans en avoir l'air, ça me plaît. Disons que ça me correspond totalement, et que j'en avais bien besoin après tout ce qui m'est arrivé.
    Lorsque l'on est princesse, on attend de vous que tout soit au cordeau. On s'attendait à ce que je fasse de longues études pompeuses, ce que j'ai commencé au départ en prenant Politique - en Suède. Résultat, après ce qui m'est arrivé je ne me reconnaissais pas dans ces études... d'où mon dépot de dossier à Harvard, mais en Arts Plastiques. J'ai toujours été une artiste dans l'âme, et autant dire que j'ai enfin pu briller à mon admission. L'entretien avec le Doyen ne m'a même pas parut long - et pourtant je crois que je déteste toujours autant le fait d'être passée au crible, et durant ledit entretien, j'ai même fait un portrait du Doyen. Je me suis payé ce petit culot avant de le lui remettre, parce que j'ai trouvé qu'il possédait un visage extrêmement intéressant à coucher sur le papier. Je ne sais pas bien comment il l'a pris... mais ça ne m'a pas empêchée d'être retenue pour pénétrer les bancs d'Harvard... c'est le principal, n'est-ce pas ?


    déterminée ;; tête en l'air ;; amoureuse de l'amour ;; revancharde ;; rancunière ;; gourmande ;; ultra sportive ;; insomniaque ;; habile ;; curieuse ;; possessive envers son cocon familial et ses plus proches amis ;; généreuse ;; bavarde comme une pie ;; très, très, très tactile ;; taquine sur les bords et au milieu ;; colérique dans ses mauvais jours ;; perfectionniste ;; très (beaucoup trop) entière ;; complètement gaga avec les enfants, et plus encore avec son bb husky ;;

    Un fille du roi Charles XVI Gustave et de la reine Silvia de Suède. Deux soeur de Victoria, Carl Philip, Madeleine & Sigrid (sa jumelle). Trois Celle dont elle est la plus proche, c'est Madeleine. Quatre a vécu une enfance heureuse en Suède, Stockholm a toujours été son petit paradis, et quitter sa ville natale a été un déchirement. Cinq très fleur bleue depuis son enfance, elle connaît toutes les chansons Disney, y compris celles de la Reine des Neiges. C'est son "secret inavouable". Six sa couleur préférée ? Il y en a deux : le rouge & le noir, comme le roman de Stendhal, qu'elle adore. Sept fan de nouvelles technologies, elle possède pas moins de 85 coques différentes pour son smartphone, toutes décorées avec une licorne. Huit fan de sport, chaque matin elle se lève à cinq heures pour au moins deux heures de yoga intensifs. Neuf il y a trois ans, elle est tombée follement amoureuse d'un homme rencontré par hasard. Ils se sont mariés sur un coup de tête à Vegas, mais lorsqu'il a découvert son identité de princesse, il l'a lourdée telle une malpropre et a annulé le mariage dans la foulée. Dix ne va jamais nulle part sans son garde du corps et confident, Rodric. Il connaît tous ses secrets. Onze possède son brevet de pilotage ainsi que son propre avion. Douze c'est en pilotant cet avion, en compagnie de Rodric, qu'elle a eut son accident. Si elle a pu amerrir en urgence, et que Rodric les a sorti de la carlingue en flammes, on a dû lui faire un curetage à cause d'une gravissime hémorragie. Elle a fait trois mois de coma et s'est réveillée difficilement, incapable de bouger ses jambes. Treize son chiffre maudit ? Le treize justement. C'est un treize qu'elle a eu son accident. Quatorze depuis près de trois ans, elle est en fauteuil roulant et vit très, très mal son handicap. Quinze si elle a commencé des études de politique avant son accident, elle a abandonné et opté pour ce qui l'intéressait vraiment : des études d'Arts, à Harvard. Seize est douée avec la peinture à l'huile, mais son dada, c'est surtout le fusain. Dix-sept pour elle, rien n'est gris. C'est blanc ou noir. Trop entière pour agir autrement. Dix-huit en bonne insomniaque, elle est très productive la nuit. C'est la reine des cookies fondant cœur Nutella de trois heures du matin (les meilleurs selon elle). Dix-neuf sa jumelle Sigrid est sa vie. Bien qu'elle soit née deux minutes avant Elyon, c'est comme si rien ne les différenciait. Vingt avant des examens, elle est capable de s'enfermer des jours non-stop pour réviser et coupe son téléphone. Elle est littéralement injoignable. Vingt-et-un si son rôle de princesse lui tient très à cœur, dans "l'intimité", elle jure comme un charretier sans en ressentir la moindre honte. Vingt-deux putain, bordel, chiotte et cul doivent être les mots qu'elle prononce le plus dans une journée. Vingt-trois côté compagnon... elle est fan de son bébé husky, offert par Rodric : Orion. Sa petite étoile filante :heaart:


    pseudo pompompidou ; charlie
    âge 20
    nationalité toujours franco-faune
    forum connu par... mon premier compte :heaart:
    ILH, j'en pense quoi ? que je suis comme à la maison ! ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 1365124802
    autres comptes ? @Simba J. Dumbledore
    avatar utilisé Candice Swanepoel
    crédits images Nelliel & Tumblr
    nombre de mots par rp de 200 à 1000 mots, ça peut varier Vic
    type personnage inventé

    code études
    nom des études ;; nom de la faculté ;; année d'étude - explicatif pour remplir correctement dans ce sujet : arts-plastiques ;;
    department of art ;; 3ème année
    Code:
    @"Elyon N. Bernadotte" » <i>(arts plastiques)</i>

    code bottin
    Code:
    » <span class="pris">CANDICE SWANEPOEL</span> » @"Elyon N. Bernadotte"
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 14:11:10
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Un jour, une histoire


    Douleur.
    Des bips incessants me vrillent les tympans. Mes paupières sont aussi lourdes que de la ferraille rouillée, m’empêchant de me rendre compte de l’environnement où je me trouve. Mes doigts se mettent à gigoter et, pendant une seconde, il me semble entendre une voix articuler mon prénom : Elyon. Voix masculine. Une voix que je connais.
    Elyon…
    Elyon…
    Cette répétition me fait pousser un grognement. Que dis-je, un râle. La douleur sourde résonne dans l’intégralité de mon corps et je gémis plus fortement encore. Le son des bips me hérisse. Je voudrais devenir sourde là, tout de suite. Sourde, et incapable de ressentir… ni bonheur, ni douleur. Mon prénom est murmuré une nouvelle fois et enfin, une épiphanie me percute.
    Rodric.
    Il est là, près de moi et serre ma main comme si son existence tout entière ne dépendait plus qu’une chose : la rétorque de mes doigts contre les siens. Sa puissance n’a rien perdu de sa superbe…
    Je me perds un instant à me souvenir la première fois qu’il m’a serré la main. Stockholm, premier jour de l’hiver, je devais avoir quinze ans. Lorsque l’on est princesse de Suède, personnage public à la merci de vautours dès que l’on pose un pied dehors, un garde du corps devient nécessaire. Les ordres de mon père avaient été très clairs ; où j’irais, il devrait me suivre telle une ombre. Je crois bien ne jamais avoir vu Rodric se plaindre de mon rythme, ou même se plaindre tout court. Cet homme a toujours été une sorte de Saint à mes yeux… il me protégeait de la pluie dès que la moindre goutte d’eau menaçait de quitter les cumulonimbus, déposait une veste contre mes épaules au moindre petit vent, me proposait un mouchoir à chacune de mes larmes… cet homme, plus qu’un garde du corps, est devenu mon confident. Mon ami. Quelqu’un que je pouvais appeler à n’importe quelle heure de la nuit, il répondait présent après moins d’une sonnerie. Mieux encore, il avait fini par me proposer de prendre un appartement proche du mien, afin que je puisse le solliciter pour absolument tout et n’importe quoi. Aussi, plus qu’un garde du corps, j’ai vécu des fous rires, des après-midis insolites à DisneyLand Paris sur un coup de tête, boire une bière tout juste brassée à la fête de la bière de Munich en nous y rendant avec l’avion que je possède et que je conduis… il a déjà cassé le nez de deux personnes m’ayant manqué de respect, et est parti m’acheter du Nutella à quatre heures du matin parce que je n’avais pas le moral. Bien plus qu’un garde du corps, plus encore qu’un ami, il m’a sauvé la vie. Littéralement. Immanquablement. Que je sois princesse de Suède ou bien simplement Elyon, il n’a pas hésité à faire fi de tous dangers, à se mettre entre parenthèses pour me sortir d’une carlingue en flammes.
    En flammes… l’accident. Nous nous étions promis de fêter l’obtention de mon permis de vol avec l’avion que je m’étais offert par mes propres deniers. Il n’a pas hésité une seconde… il a passé tous les examens nécessaires afin de devenir mon co-pilote, trop conscient que ce petit voyage, je n’en n’avais que trop besoin. Je venais de vivre l’idylle la plus merveilleuse et la plus destructrice de mon existence tout entière, m’ayant conduite à faire la connerie la plus débile de mon existence : me marier à Vegas. Trois jours après la noce, mon « mari » a découvert que j’étais une Bernadotte dans un torchon à people. Ni une ni deux, il a disparu sans laisser de trace. Pas moyen de le retrouver, même avec la meilleure volonté du monde. Alors si le surlendemain je me suis noyée dans l’alcool jusqu’à en vomir mes dernières tripes, je me suis reprise en main… grâce à Rodric. Il a séché mes larmes, énoncé une à une chaque qualité qui fait de moi la femme que je suis devenue et insulté l’homme dont j’étais plus mordue qu’un chien après un os dans pratiquement quinze langues. Le fou-rire dont j’ai été victime m’a duré pas moins de trente minutes. Mes côtes s’en souviennent encore… et c’est probablement cet ensemble de choses, les encouragements infaillibles de mon garde du corps et ami qui m’ont poussée à passer ce foutu permis. Je voulais voler. M’envoler. Partir loin, oublier jusqu’à ma propre existence au-dessus d’étendues si bleues que mon regard océan en aurait fait pâle figure.
    Et nous l’avons fait… nous envoler.
    Surplomber les nuages…
    Goûter la vraie liberté.
    Envoyer valser la belle cage dorée dans laquelle nous étions enfermés… jusqu’à cette alerte.

    ***

    La douleur s’intensifie, m’imposant une sorte de réveil sortie tout droit d’un film d’horreur : moi, hurlant tel un beau diable, peinant à m’asseoir sur un lit d’un confort somme toute plus que sommaire. Mes cordes vocales semblent brisées, inutiles. La salive parvient à peine à se glisser dans ma gorge afin de me permettre d’émettre ne serait-ce qu’un son… je ne sais pas où je suis. Je ne sais pas ce que je fais là.
    Je suis perdue…
    Elyon… Cette voix douce et rassurante me ramène, peu à peu, à une sorte de réalité dont je ne veux pas. Les doigts puissants de Rodric entourent les miens, en caressent la pulpe, m’intimant de prendre mon temps pour regarder autre chose que ce putain de mur blafard en face de moi. Blafard… voilà qui correspond également à mon visage, amaigri par trois mois de coma profond. Ma respiration tente de reprendre un rythme autre qu’erratique, lorsque ma main libre se pose sur mon ventre… plat.
    Plat.
    Plat…
    Je hurle. Ma douleur est si forte que mes cordes vocales reviennent à la vie, me permettant de lâcher toute la peine qui s’écoule dans l’intégralité de mon système.
    Mon bébé… n’est plus là…
    Je voudrais dire ces mots. Je voudrais les articuler, les rendre réels et ensuite me pincer pour faire de tout ceci un bête cauchemar sans conséquence. Mais si l’eau de mes yeux déborde à grands flots, ma voix est comme morte. Morte comme ce fœtus qui n’a rien demandé à personne, fruit d’un amour fou, impossible et implacable. Ce bébé, je le voulais. Je le voulais tellement que je m’y étais accrochée telle une bouée de sauvetage. Mieux encore, je me trouvais amoureuse de mon petit ventre s’arrondissant. Mais tout ceci n’est plus cendres… tout ceci n’est qu’un gigantesque rien désormais.
    Elyon regardez-moi… s’il vous plaît regardez-moi
    Rodric a pris mon visage en coupe entre ses doigts puissants, et essuie les flots de larmes que je ne peux retenir. Mon corps tremble telle une feuille morte. Je voudrais retourner dans ce foutu coma, ne plus jamais me réveiller de ce cauchemar atroce. Pourtant, en pleine tempête, je retrouve la présence rassurante de mon garde du corps à mes côtés. Il ne m’aurait jamais abandonnée… pour rien au monde. Mieux encore, il m’a veillée jour et nuit depuis trois mois et donné des nouvelles à mes parents, frère et sœurs à chaque heure. Il a été là.
    Là.
    Vous êtes en vie. Vous êtes en vie et vous êtes une battante, votre Altesse… je ne sais que trop bien à quel point vous détestez que je m’adresse à vous de cette manière protocolaire, mais je veux que vous ayez conscience d’une chose : vous êtes en vie.
    Cette donnée pourrait me réjouir, mais je ne suis pas au bout de mon cauchemar. Ma vie a été tellement simple, tellement évidente jusqu’ici qu’il fallait bien qu’un drame me traverse. Me percute. Bouleverse cette existence trop parfaite. Les souvenirs me reviennent telle une baffe en pleine poire : l’alarme de l’avion, le besoin d’amerrir d’urgence, les flammes… Rodric m’a sortie de la carlingue en flammes, au péril de sa vie. Je n’étais qu’à moitié consciente, mais je m’en souviens quoi qu’il en soit.
    La suite n’est que brume et bribes de souvenirs mêlés. Je ne découvre que bien après la mort de mes jambes, après un discours ronflant du grand ponte s’étant occupé de m’opérer en urgence trois mois plus tôt. S’il a dû effectuer un curetage pour mon bébé à la suite d’une gravissime hémorragie, ma colonne vertébrale était inopérable, en tout cas dans l’immédiat. Le mot « rééducation » manqua de me faire envoyer tous les objets présents dans la pièce à la tête du fameux ponte, et encore une fois, une chance que Rodric soit à mes côtés pour m’empêcher de commettre un geste que j’aurais assurément regretté après.
    Rééducation… à quoi bon ?
    Oh, je fis ce que l’on attendait de moi, à muscler chaque jour mes bras pour compenser l’inertie de mes membres inférieurs. Ironie du sort, je n’avais pas perdue que mes jambes, au final. Pour avoir voulu voler au-dessus des nuages, pour avoir voulu toucher la vraie liberté du doigt, j’ai perdu tout ce qui comptait à mes yeux.
    Pourrais-je un jour avoir à nouveau des enfants ? « Chaque chose en son temps » avait dit le ponte. Une bien curieuse façon de dire que ce ne serait sûrement pas possible. Addition bien salée pour avoir voulu toucher un rêve du bout de l’ongle… mais je gardais mon amertume enfermée à double tours dans mon âme. Je n’en disais mot, m’accrochant une fois encore à celui qui, envers et contre tout, m’avait sauvé la vie : Rodric.
    Pour lui, je devais relever la tête et continuer. Non pas à pieds, mais en fauteuil... mais continuer. Oui, continuer.

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 14:15:54
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Re-Bienvenue ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 208576344
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 14:19:29
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Merci à toi ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 73120010
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 14:21:47
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Rebienvenue Vic
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 14:23:31
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Merci Vic
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 6946b9672697b45e15d1e0300b235d055fa58d33
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©lunarruinn (av) ©silverduckie (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description un :
    ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 29c59551108410c80f71cbb0b8cf282bd66a71f0 Katalia elle aime les voyages, le luxe, la mode, étudier, l'équitation, gagner des compétitions, la peinture, faire des messes basses et se donner des apparences parfaites. Elle déteste les enfants, l'échec, qu'on s'attaque à ses proches, qu'on s'occupe de ses affaires, qu'on entre dans son espace vital (pas tactile). On dit d'elle qu'elle
    On dit d'elle qu'elle est déterminée, parfois sarcastique, qu'elle joue de charisme, précieuse, ambitieuse, futée, insatiable, piquante. Elle dit d'elle-même qu'elle est égoïste, qu'elle sait garder ses mots, veut atteindre les sommets, bonne cavalière, peintre amateure, tendance à beaucoup trop mentir, distante et n'assume pas sa sensibilité et son manque d'indépendance /besoin de reconnaissance.
    Description deux :
    ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 8QG11Hi
    Aidan meilleur copain · Capucine amie · Céleste âme jumelle · Gabriela (pnj) cousine complice · Ilario (pnj) cousin conflictuel · Ivan ex-aventure secrète · Lukas indispensable · Magdalena belle-sœur · Matteo complicité · Neal grand frère de cœur · Ottis copain · Rosalia (pnj) cousine conflictuelle · Théodora ennemie jurée
    Description trois :
    Spoiler:
    RPS en cours :
    (3/3) INDISPONIBLE
    Ottis Loéva Matteo
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 64
    Messages : 17316
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 14:37:44
    taggercitereditionsupprimeradresse
    toujours aussi canon toi ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 4205929361 re bienvenue à la maison ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 1562094367
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 15:04:55
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Merci ma loute @Katalia Borgia ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 73120010
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 15:32:46
    taggercitereditionsupprimeradresse
    re bienvenue parmi nous :heaart:
    Rhys AckermanMODÉRATION & DESIGN
    Élève de l'université Harvard

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Rhys Ackerman
    MODÉRATION & DESIGNÉlève de l'université Harvard
    Informations
    Âge : 22
    Lieu de naissance : brighton, uk
    Quartier.s d'habitation & Colocation : dans un dortoir à harvard
    Situation sentimentale : célibataire
    Études & Métiers : étudiant en troisième année d'undergraduate, option droit + bosse à l'administration d'harvard et revend les réponses des exams
    Date d'inscription : 15/03/2013
    Pseudo & pronom IRL : dark dreams. (she/her)
    Icon : crédit: chnellir@tumblr
    Avatar utilisé : kim taehyung
    Crédits : ichi. (dramaclubsandwich@tumblr) (av)
    Multicomptes : kaiden, kaze, donovan, kyro
    Description un :
    ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel Fd74fe62199baa6bb5c86ff1515a188ff52a241e rhys ackerman
    single · bisexual · london
    future law school student
    basketball player
    rich guy · korean education photographic memory
    selling exams answers

    RPS en cours :
    05 RPs › 04/02 → 11/02
    00 RPs › 11/02 → 18/02
    03 RPs › 18/02 → 25/02
    01 RPs › 25/02 → 03/03

    FEVRIER : 11
    Warning : sexe, alcool, drogues (amphétamines), langage vulgaire
    RPS : 55
    Messages : 61918
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t165819-rhys-ackerman-kim-taehyung
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t158086-
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t166603-rhys-ackerman-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t166159-meetsachussets-rackerman
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 26 Mar - 15:59:39
    taggercitereditionsupprimeradresse
    RE-BIENVENUUUUUUE ELYON N. BERNADOTTE ► candice swanepoel 1688815589



    “take a deep breath and remember who the fuck you are ”
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum