Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityKhol - (TW) Ghost of the past • Khol
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -56%
    Le deal à ne pas rater :
    Casque PC Sennheiser EPOS – GSP 300 BLUE
    34.99 € 79.99 €
    Voir le deal

    (TW) Ghost of the past • Khol
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Neal T. Hood-SpritzFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Neal T. Hood-Spritz
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 30
    Lieu de naissance : Naples en Italie
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Winthrop au 10 Cottage Ave avec mon mari
    Situation sentimentale : marié avec Lukas
    Études & Métiers : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & bosse pour la Mafia Italienne
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Nagini
    Icon : I am an angel with a shootgun
    Avatar utilisé : Thomas Brodie-Sangster.
    Crédits : Nagini
    Multicomptes : Ange K. Murray
    Description un : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 59ed1abd857d9b0dd6ba8b2451b6d156

    Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère le 25 Avril 2005 ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Boston en Novembre 2018 ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillait comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire tous les événements après 2014 avant de les retrouver ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples par le père de Côme • A été opéré le 4 Octobre 2021 pour extraire le morceau de balle restant dans sa tête avec succès • S’est marié à Lukas le 7 Novembre 2021 • A acheté une maison avec Lukas fin 2021 • Travaille de nouveau pour la Mafia depuis mi-juin 2022 • A des pertes de mémoires récurrentes • A perdu connaissance et frôlé l'arrêt cardiaque le 8 avril 2023 lors du TD Garden
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol MOkWYp

    LOVE
    ◆ Lukas : my husband
    ◆ Côme : mafia boy
    ◆ Rob : ex and boss in the Mafia (PNJ)

    FAMILY
    ◆ Aurore : daughter (PNJ)

    SEX
    ◆ Griffith : ex sexfriend

    FRIENDS
    ◆ Hélios : take care of each other
    ◆ Milo : ex boxing partner
    ◆ Oliver : boxing partner
    ◆ Salvatore : Mafia curiosity

    HATE
    Description trois : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 8DCqo3D

    Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume et boit ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ Porte un bracelet offert par Lukas depuis Août 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■ A un tatouage sur l’omoplate représentant un tournesol depuis Novembre 2021 ■ Pratiquait la boxe pendant dix ans avant d’arrêter à cause de sa jambe et de reprendre dans des combats illégaux depuis Novembre 2021 ■ A déjà tué quatre hommes (Antonio de la Mafia, un homme sur ordre de la Mafia, le violeur de Tova et son père)

    A strong past for a relationship that is a little too unique
    Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Jnijkv10

    Travail au Lord Hobo
    Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
    Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
    Mercredi : soirée off
    Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
    Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
    Samedi :  12:00 am – 03:00 am
    Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

    Travail au Holy Motors
    Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
    Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
    Mercredi : off
    Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
    Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
    Samedi :  off
    Dimanche : off
    RPS en cours : RPs - 7/5
    Salvatore
    Griffith
    Oliver
    Lukas
    Khol
    Lukas
    TG Public : Sun Rock

    QnT - 0/5
    Warning : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à l'alcool et au sexe, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping
    RPS : 138
    Messages : 45620
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110495-neal-t-hood-thomas-brodie-sangster
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155428-neal-ange-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156146-neal-ange-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155422-meetsachussets-neal-devil
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t162809-neal-t-hood-spritz-complement-de-personnage#7575269
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 8 Oct - 15:54
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Lundi 9 Octobre. Soirée.

    Une nouvelle mission pour la Mafia Italienne m’était tombée dessus en début de soirée. J’avais quitté mon service au Lord Hobo en avance prétextant me sentir mal et j’avais suivi les indications comme toujours. Une adresse. Un hôtel. Une chambre. Un homme. Des actes. Je m’étais sagement rendu à l’hôtel trouvant rapidement la chambre au sein de laquelle ma proie demeurait. Une proie qui avait ouvert la porte. Une proie qui s’attendait totalement à ma présence pensant que j’étais le prostitué qu’on lui avait promis pour cette soirée. Cela aurait pu être mon rôle. Dans le passé, ça l’avait si souvent été. Dans le passé, je n’étais que ça pour la Mafia. Cependant, dans ce présent, les choses avaient changé. Les règles avaient été déposées. Je n’étais plus juste ce corps que les autres usaient. Je refusais même d’être réduit à ce rôle. Dans ce présent, j’étais un vrai mafieux qui pouvait agir. C’était d’ailleurs ce que j’avais fait. Il avait suffit de quelques minutes pour mettre en confiance l’homme. Quelques mots bien soufflés. Quelques gestes bien orchestrés. Et, bien trop rapidement, l’homme était sous mon corps me laissant le loisir d’accomplir ma mission. Les menaces avaient été soufflées au creux de son oreille. Cependant, l’homme n’avait guère apprécié le changement d’ambiance. Il ne s’était pas montré docile. Il avait tout de suite basculé les positions lançant la bagarre. Les coups s’étaient échangés. J’en avais donné. J’en avais reçu. Je l’avais blessé. Il m’avait blessé. Lorsque la proie s’apprêtait soudainement à fuir, je dégainais mon arme et le bruit le stoppait dans sa course. Soudainement, il était devenu bien plus sage me permettant de mener à bien ma mission. J’avais récupéré l’argent pour Rob et j’avais laissé filer le mec comme c’était prévu. D’autres étaient là pour s’en occuper quand il allait sortir de l’hôtel. Seul dans la chambre, je m’empressais de remettre de l’ordre avant de passer par la salle de bain pour constater les dégâts. Ma lèvre et mon arcade étaient ouvertes. Le sang s’écoulait lentement des plaies. « Fait chier ! » L’exclamation passait la barrière de mes lèvres alors que je me rendais compte que je n'avais rien pour me soigner. Ajustant le chapeau sur ma tête pour masquer au maximum mon visage, je m’empressais de quitter les lieux pour rentrer et aller soigner ces blessures. Je me retrouvais dans la rue téléphone en main pour faire savoir que la mission était accomplie. Trop concentré sur le message que j’étais en train de composer, je ne faisais pas attention à mes pas. Je ne faisais pas suffisamment attention au monde autour de moi. Mon corps percutait alors le corps d’un autre. Mon corps partait en arrière me laissant finir ma course le cul au sol, le chapeau perdu. Mes prunelles sombres se relevaient aussitôt et le « Déso… » franchissait mes lèvres sans être totalement soufflé. Le bug s’emparait de l’être. Gamin qui avait l’impression de revoir un fantôme. Gosse qui avait la sensation de se retrouver face à un visage connu. Pourtant, quelque chose clochait. Ce n’était pas la personne de mon passé. Si ? La tête s’emmêlait. Les pensées chahutaient. Les souvenirs se mélangeaient. Je restais là à fixer cet inconnu jusqu’à ce que je me rende compte de ce que je faisais. C’était déplacé. Et, bordel, je me dévoilais trop laissant voir les blessures sur mon visage. Je m’empressais de bouger. Je me relevais récupérant le chapeau que je remettais sur ma tête. Je m'emprssais d'ailleurs de baisser la tête marmonnant un « Désolé… » en entier. Je me décalais lentement pour laisser l’étranger continuer sa route. Et moi, je reprenais la mienne malgré le chaos à l’intérieur de la tête.

    @Khol Canova
    Khol CanovaMembre de la Dudley House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Khol Canova
    Membre de la Dudley House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : Milan, Italie (origines et nationalité italiennes)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Sur le campus
    Situation sentimentale : (en couple depuis début janvier 2024) C'est en Italie qu'il a officialisé avec Jaël pour devenir son petit ami. Il a dit oui à la relation, oui au bonheur... Même s'il a terriblement peur encore et de merder.
    Études & Métiers : 8ème année en mode.
    Date d'inscription : 01/10/2023
    Pseudo & pronom IRL : poisonous
    Icon : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Christian-daloii-christian
    Avatar utilisé : Christian Daloi
    Crédits : Letsheresy & Tenor
    Multicomptes : Ravi
    Description un : Vincent - Cousin maternel
    Tullio - Cousin maternel
    Jaël - Ambiguïté, sentiments... Confusion. Addiction.
    Griffith - Meilleur ami, plan cul "régulier".
    Lune - Meilleure amie - Ambiguïté, séduction.
    Ange - L'ami de l'enfer déguisé en ange. Flirt. Attraction. Froideur (décembre 2023) suite au changement d'Ange et Khol ne le prend pas, surtout avec sa propre mésaventure.
    Neal - Passé d'ambiguïté italienne... Relation du passé dangereuse. Emprise encore forte.
    Ruben - Aventure. Amitié possible en développement...
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol My4GJ0Pz_o
    RPS en cours : fermé (sauf exception) HansAngeGriffithLuneNealHans & RubenRuben ☽ Vincent
    Warning : Le personnage est sujet à aborder le langage cru, vulgaire, la sexualité (même voir débridée), l'abandon, de la négligence parentale (pas de maltraitance), certaines difficultés psychologiques comme la dépression. La cigarette. L'usage passée des drogues. TCA (trouble alimentaire)
    RPS : 78
    Messages : 1953
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t165950-khol-canova-repertoire-rps#7822362
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t165218-khol-canova-fiche-de-liens
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Oct - 3:43
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Qu'avais-je donc en tête...? Le sombre me rattrape, la bulle de noirceur m'empoisonne quand je me retrouve seul à errer dans les rues de la ville. L'italien, les mains plongées dans son pantalon noir et encore propre. l'haleine légèrement puante d'alcool, mais n'ayant pas trop bu. J'en redresse les yeux vers le ciel, m'arrêtant pour observer quelques étoiles dans la noirceur d'automne et j'en souffle un coup, exaspéré. Je sors un paquet d'clopes, l'une que je viens fourguer entre mes lèvres et je l'allume de l'autre. Poison, vice. Je m'en fou. Fume, Khol. J'en glisse sur mes pieds jusqu'à baisser les yeux, raser quelques feuilles mortes qui s'envolent au vent. Comme j'aimerais être aussi léger qu'elles et m'envoler moi aussi. La cigarette traîne entre mes lippes et trône sa divine emprise, infernale addiction quand je peux me passer de bien d'autres... Mais pas d'elle. J'en avalerais chaque comprimé, pourtant, qui pourraient effacer mes tourments les plus profonds. Jusqu'au dernier. Et là elle vient, cette pensée pour Emilia et j'en relève encore les yeux vers le ciel. L'italien la tête dans les nuages que je suis ne perçois guère l'autre humain arriver. Percuté, j'en perds un peu l'équilibre et je me rattrape du mieux que je le peux. Et ça me frappe là. La Providence. Le Destin qui m'frappe encore. Mon monde revient me retomber sur la tête. Les vieux nuages de jadis, pays natal quand l'homme je le reconnais. Mon coeur se serre, l'espace de quelques secondes dans l'infini sagesse du temps et soudain, le désolé me paraît si loin qu'il me fuit déjà. Les yeux inquiets, car reluisant est le rubis contre son visage et ma main se fait imposante sur le bras de l'homme. "- Neal." Quand je reconnais son prénom sans chercher, parce qu'il me saute aux yeux, aux lèvres. Quand il est l'un de mes pires démons du passé. Celui qui en a laissé une trace très profonde, parce que les premiers émois sont les plus puissants et ne s'oublient jamais... Quand le cerveau reste en santé. Ce que le sien n'est pas. Il m'a oublié, je le sais. D'une part. Ses yeux, ils parlent et je tire légèrement l'aîné vers moi pour le regarder. Mon autre main vient sur le chapeau que je retire et mes ambres se font inquisitrices, inquiètes. Peu de gens ont bien pu voir cette parcelle de ma personnalité, quand la barrière là s'abaisse pour l'etre qu'il est et j'en mords l'intérieur de ma joue. Je connais la vérité, parce qu'elle est la même qu'autrefois. Des gens dangereux provenant de mon pays natal et je lui fais calmement signe de me suivre, remettant le chapeau en place. Et cette fois, j'ai beau être doux, je suis ferme dans mes gestes pour qu'il me suive. J'en ai le bout des doigts rougeoyants à cause de son chapeau, mais je m'en fiche. Cette fois, je me remets en quête de calme où l'heure est silencieuse, mis à part dans ma résidence. J'en passe donc l'oubli et je me dirige vers un endroit désert où je peux prendre mon sac et l'ouvrir Permis de bosser bien dur et fort, mais pas cette fois... Je fais avancer le fantôme devant, avant d'attraper mon téléphone afin d'allumer le derrière, la lumière. Agressante, est-elle, mais obligatoire. J'en défais ma veste que je jette sur la première place au sol disponible. "- Assieds-toi " que j'ordonne d'une voix ferme, mais plutôt douce quand je tends les bras pour venir attraper le kit de couture que je viens poser près de lui. J'ouvre et je cherche ce que je veux. Quand je reconnais comment coudre celui que j'ai autrefois cousu. Je ne suis guère infirmier, mais grâce à lui et à ses conneries d'autrefois... Je sais recoudre la peau. Je sors donc l'aiguille que je vais faire chauffer sous la flamme bientôt ainsi qu'un fil qui se rapproche le plus possible de la couleur peau, qu'il faudra retirer d'ici quelques jours. Je ne parle pas vraiment. Je me tais, quand je me doute que même moi, je suis le fantôme sur lequel il n'a même pas un prénom. J'en ai toujours mon kit avec moi dans mon sac... Pour bien des raisons. Et ce soir me prouve que j'avais bien fait.  



    @Neal T. Hood-Spritz
    Neal T. Hood-SpritzFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Neal T. Hood-Spritz
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 30
    Lieu de naissance : Naples en Italie
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Winthrop au 10 Cottage Ave avec mon mari
    Situation sentimentale : marié avec Lukas
    Études & Métiers : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & bosse pour la Mafia Italienne
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Nagini
    Icon : I am an angel with a shootgun
    Avatar utilisé : Thomas Brodie-Sangster.
    Crédits : Nagini
    Multicomptes : Ange K. Murray
    Description un : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 59ed1abd857d9b0dd6ba8b2451b6d156

    Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère le 25 Avril 2005 ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Boston en Novembre 2018 ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillait comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire tous les événements après 2014 avant de les retrouver ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples par le père de Côme • A été opéré le 4 Octobre 2021 pour extraire le morceau de balle restant dans sa tête avec succès • S’est marié à Lukas le 7 Novembre 2021 • A acheté une maison avec Lukas fin 2021 • Travaille de nouveau pour la Mafia depuis mi-juin 2022 • A des pertes de mémoires récurrentes • A perdu connaissance et frôlé l'arrêt cardiaque le 8 avril 2023 lors du TD Garden
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol MOkWYp

    LOVE
    ◆ Lukas : my husband
    ◆ Côme : mafia boy
    ◆ Rob : ex and boss in the Mafia (PNJ)

    FAMILY
    ◆ Aurore : daughter (PNJ)

    SEX
    ◆ Griffith : ex sexfriend

    FRIENDS
    ◆ Hélios : take care of each other
    ◆ Milo : ex boxing partner
    ◆ Oliver : boxing partner
    ◆ Salvatore : Mafia curiosity

    HATE
    Description trois : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 8DCqo3D

    Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume et boit ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ Porte un bracelet offert par Lukas depuis Août 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■ A un tatouage sur l’omoplate représentant un tournesol depuis Novembre 2021 ■ Pratiquait la boxe pendant dix ans avant d’arrêter à cause de sa jambe et de reprendre dans des combats illégaux depuis Novembre 2021 ■ A déjà tué quatre hommes (Antonio de la Mafia, un homme sur ordre de la Mafia, le violeur de Tova et son père)

    A strong past for a relationship that is a little too unique
    Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Jnijkv10

    Travail au Lord Hobo
    Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
    Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
    Mercredi : soirée off
    Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
    Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
    Samedi :  12:00 am – 03:00 am
    Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

    Travail au Holy Motors
    Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
    Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
    Mercredi : off
    Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
    Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
    Samedi :  off
    Dimanche : off
    RPS en cours : RPs - 7/5
    Salvatore
    Griffith
    Oliver
    Lukas
    Khol
    Lukas
    TG Public : Sun Rock

    QnT - 0/5
    Warning : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à l'alcool et au sexe, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping
    RPS : 138
    Messages : 45620
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110495-neal-t-hood-thomas-brodie-sangster
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155428-neal-ange-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156146-neal-ange-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155422-meetsachussets-neal-devil
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t162809-neal-t-hood-spritz-complement-de-personnage#7575269
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Oct - 18:58
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Tu le connais Neal… Arrête-toi… Regarde-le… Tu le connais Neal… La voix cognait à l’intérieur de ma tête. Les mots étaient soufflés dans mes pensées tandis que mes pas commençaient déjà à me pousser à m’éloigner de lui. Lui l’étranger que je venais de percuter à la fin de ma mission. Lui l’étranger qui n’en était pas réellement un. Lui l’étranger qui tombait comme un coup soudain du destin. Je refusais de m’attarder sur les propos de ma tête. Je n’avais aucune envie de me laisser avoir par ce chaos qui savait si bien se jouer de moi. Je ne voulais pas m’arrêter. Pas ce soir. Pas après ma mission. Pas dans l’état dans lequel je me trouvais. J’avais simplement envie de rentrer chez moi. Je voulais juste passer sous une douche avant de m’occuper de mes plaies. Et, ensuite… Ensuite, j’avais bien envie de plonger dans un corps à corps avec mon mari s’il était déjà rentré. L’envie avait été allumée avec la proie. L’adrénaline était trop élevée après le combat. Le besoin de soumission était intense comme à chaque fois. Alors ouais, coucher avec mon mari pourrait aider. Un peu. Ça pourrait apaiser le feu brûlant de l’envie. Ça pourrait m’aider à me contrôler et ainsi m’empêcher d’aller chercher un homme comme Rob… Un homme dominant qui maniait les baises bestiales à la perfection. Cependant, tous mes plans tombaient à l’eau lorsque la main se refermait sur mon bras. La main de l’étranger. Le contact semblait connu. Mon corps ne se défendait pas face à la prise soudaine. Je ne tentais pas de fuir le lien créé. Je ne cherchais guère à me défaire de cette emprise. Encore moins lorsque mon prénom glissait entre les lèvres de cet étranger. La confirmation tombait pleinement. Il n’était pas un étranger. Il ne pouvait pas l’être. Il me connaissait. Et, putain, je le connaissais sans doute. Pourtant, les pensées s’entremêlaient. Le passé et le présent se mélangeaient. Ça me perdait. Ça me rendait incapable de répondre. Ça me poussait à ne pas être fichu de mettre un nom sur ce visage. Ce visage qui semblait connu et qui, en même temps, ne l’était pas. Ma langue glissait sur mes lèvres sous cet agacement. La douleur picotait l’être sans que je ne bronche pourtant. Et, l’étranger me tirait vers lui. Je me laissais faire. Trop sage. Trop docile. Si soumis. Si acceptant. Il retirait mon chapeau sans que cela ne me pousse à hurler. Je le laissais faire encore. Iris sombres posées sur lui, j’observais son regard qui se promenait sur mon visage et ses blessures. Il semblait inquiet. C’était comme s’il tenait bien trop à moi. Il semblait inquisiteur. C’était comme s’il savait déjà ce qui se cachait derrière mon état. C’était comme s’il avait bien trop de connaissance. Ça me déplaisait. Ça me plaisait. Merde. Je ne savais plus. Je n’avais même pas le temps de réfléchir que le signe était fait pour que je le suive. C’était doux. C’était ferme. Et, lorsque le chapeau fut de nouveau en place, j’hésitais sur mon comportement. Devais-je réellement le suivre ? Une partie de mon être me criait de fuir. Néanmoins, ce n’était pas elle qui gagnait alors que je me contentais de suivre l’inconnu qui n’en était pas un. Je le suivais sans rien dire. Je le suivais sans rien tenter. Gamin docile. Gosse qui appréciait de suivre les ordres. Je ne manquais pas un seul de ses gestes. Je l’observais ouvrir son sac me tendant aussitôt. Ma main bougeait lentement. J’étais prêt à dégainer l’arme s’il m’attaquait. Cependant, la lumière du téléphone était soudainement allumée. Elle m’agressait. Je plissais les yeux sous cette force. Je gémissais sous la soudaineté imprévisible de cette source. L’ordre tombait mêlant douceur et fermeté. Je ne réfléchissais même pas. J’obéissais aussitôt. Je m’asseyais au sol. Sur la veste de l’étranger pas étranger ? À côté ? Aucune idée. J’agissais juste automatiquement. J’agissais bien trop rapidement sans pour autant le quitter des yeux. Lui qui ouvrait un kit de couture. Lui qui sortait une aiguille. Lui qui la faisait chauffer. Le « Qu’est-ce que tu fais ? » passait aussitôt la barrière de mes lèvres. La défense se réveillait soudainement. L’alarme cognait quelque part dans la tête. Une partie me disait en sécurité auprès d’un être que je connaissais. L’autre me hurlait que j’étais en danger avec cet étranger. Je ne savais plus ce que je devais croire. Je me relevais soudainement m’éloignant de quelques pas de l’inconnu. Je m'éloignais jusqu'à ce que je ne puisse plus le faire bloqué par un mur ou que sais-je. Je refusais de regarder derrière moi. Je ne voulais pas le quitter des yeux. Je m’éloignais comme pour sortir de son emprise. L’empêcher de me toucher. M’empêcher d’obéir à ses demandes. Mon regard restait rivé sur lui. Les flashs chahutaient dans mon crâne. Et le « Khol… ? » était soudainement murmuré. Incertain. Perdu. Être humain à la mémoire qui se jouait bien trop de lui. Être humain aux souvenirs bancals.

    @Khol Canova
    Khol CanovaMembre de la Dudley House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Khol Canova
    Membre de la Dudley House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : Milan, Italie (origines et nationalité italiennes)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Sur le campus
    Situation sentimentale : (en couple depuis début janvier 2024) C'est en Italie qu'il a officialisé avec Jaël pour devenir son petit ami. Il a dit oui à la relation, oui au bonheur... Même s'il a terriblement peur encore et de merder.
    Études & Métiers : 8ème année en mode.
    Date d'inscription : 01/10/2023
    Pseudo & pronom IRL : poisonous
    Icon : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Christian-daloii-christian
    Avatar utilisé : Christian Daloi
    Crédits : Letsheresy & Tenor
    Multicomptes : Ravi
    Description un : Vincent - Cousin maternel
    Tullio - Cousin maternel
    Jaël - Ambiguïté, sentiments... Confusion. Addiction.
    Griffith - Meilleur ami, plan cul "régulier".
    Lune - Meilleure amie - Ambiguïté, séduction.
    Ange - L'ami de l'enfer déguisé en ange. Flirt. Attraction. Froideur (décembre 2023) suite au changement d'Ange et Khol ne le prend pas, surtout avec sa propre mésaventure.
    Neal - Passé d'ambiguïté italienne... Relation du passé dangereuse. Emprise encore forte.
    Ruben - Aventure. Amitié possible en développement...
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol My4GJ0Pz_o
    RPS en cours : fermé (sauf exception) HansAngeGriffithLuneNealHans & RubenRuben ☽ Vincent
    Warning : Le personnage est sujet à aborder le langage cru, vulgaire, la sexualité (même voir débridée), l'abandon, de la négligence parentale (pas de maltraitance), certaines difficultés psychologiques comme la dépression. La cigarette. L'usage passée des drogues. TCA (trouble alimentaire)
    RPS : 78
    Messages : 1953
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t165950-khol-canova-repertoire-rps#7822362
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t165218-khol-canova-fiche-de-liens
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 10 Oct - 2:34
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Les années ont passées, mais ton visage n'a pas changé, Neal. Plus mature, plus adulte, je te le donne. Ça, y'a pas de doute. Toutefois, regarde moi. Regarde comment je suis autant un fantôme du passé que tu l'es. Nos chemins étaient comme ceux des chemins de fer en Italie. De jadis nous avions quelque chose qui nous attachait, qui nous faisait une idylle d'été.  Milan. Te souviens-tu de Milan...? Je ne crois pas, pas à tes yeux. Pas à la façon dont tu m'as regardé. Je suis une énigme que tu tentes de résoudre et je ne tente pas de remettre les morceaux en place. Si tu ne te souviens pas de moi, je ne vaux sûrement pas la peine que tu te souvienne. Je n'étais peut-être pas aussi important que tu l'étais pour moi à cette époque. Tu es un peu plus vieux que moi, mais cela ne m'a jamais arrêté. Ça ne m'a pas empêché de me rapprocher de toi à ces temps italiens. Jadis, je croyais bien que c'était pour toi que je commençais à éprouver quelque chose pour la première fois d'ma putain d'vie et t'as disparu du jour au lendemain, mettant fin à tout ça. J'ignore pourquoi, d'ailleurs. Tu t'es enfuis, sans un regard derrière. Sans aucune considération pour un italien qui voulait seulement t'aider. Qui t'aurais hurlé de l'amener loin d'ici... Mais je ne crie pas. Je n'ai jamais crié. Si. Une fois. De douleur et de chagrin, lorsqu'Emilia est décédée.  Tu ne te souviens pas des histoires sur ma grand-mère, n'est-ce pas ? Elle me tirait de si jolis sourires. Elle m'a sauvée la vie, Emilia. Oh Neal, si tu savais comme les premiers temps ont été difficiles quand tu as disparu. Terminé, de t'aider à te remettre de tes blessures et lorsque j'ai compris que tu étais parti... Je crois bien que j'ai compris que tu m'avais utilisé. Pas vrai...? Dis moi que je mens. Dis moi que j'ai tort. Je t'en prie, dis moi que je n'ai aucune raison de t'en vouloir et de te tourner le dos comme tu m'as tourné le dos lorsque j'aurai fini de t'aider une fois de plus. Parce que mon coeur ne supporte pas cette vision ensanglantée sur ton visage. Et que pour une fois de plus, je serais celui qui t'accueillera comme un ange gardien. Peut-être pour la dernière fois. Oui, sûrement. Parce que tu vas t'enfuir encore, pas vrai...? Ou ce sera moi...? Ça me fait mal, mais mon coeur s'est barricadé depuis longtemps. Il serre, mais il vit. Tu es l'un des rares à pouvoir encore lui faire mal et ta simple présence lui provoque des sentiments mitigés. Suis-je content de te revoir...? Pas vraiment. Mais... Je le suis. Quel paradoxe tu me provoque.

    Il se fait docile, soumis à mon ordre et s'asseye sur la veste posée au sol. La vue de l'aiguille semble déclencher quelque chose et il réagit. Se soulevant, il me fait face et recule. Je le vois, dans son regard. Quelque chose ne va pas et je fronce un peu les sourcils. Je décide de poser l'aiguille sur le boîtier ainsi que le briquet afin de commencer à marcher dans sa direction. Mes deux mains sont ainsi à vue, ne voulant pas lui faire penser que j'ai quelque chose entre les mains. Il se bute contre quelque chose que je devine être un mur, vu que mes yeux s'élèvent un peu sur la brique. Sa question fut légitime, mais je ne suis pas un ennemi. Je tente, quand il est blessant sur le chemin de l'ignorance. La perte de mémoire évidente que je ne cherche pas à découvrir la profondeur, de peur de raviver de bien mauvais souvenirs. Et s'il tarde son regard sur moi, j'en fais de même. Néanmoins, deux mètres maintenant nous sépare lorsque mon prénom est prononcé et je m'arrête brusquement. Mes ambres semblent pâlir et j'abaisse lentement mes mains. Ma réaction est, contrairement à la sienne, dénuée de vie. Tout se joue dans mon regard quand la tristesse passe enfin. Je finis par relever encore une fois la main vers lui, paume tendue vers le ciel. "- Si tu te souviens de mon prénom, mais que tu ne m'as pas repoussé quand je t'ai touché tout à l'heure... Tu dois savoir intérieurement que tu peux me faire assez confiance pour que je t'aide. Alors viens." Ce sont mes doigts qui viennent s'enrouler autour de sa paume. J'impose une certaine force afin de lui signaler silencieusement qu'il doit me suivre. "- Tu t'enfuira dans la nuit à  nouveau quand j'aurai terminé.... Laisse moi faire comme je le faisais autrefois." Je le ramène donc vers la veste. "- Assied toi" que je lui commande encore une fois avant de calmement poser un genou, puis l'autre, au sol. "- Je n'ai jamais été le genre à te poser des questions, même si je sais. Malgré toutes ces années, ça n'a pas changé et ça ne changera pas." Je soupire avant de porter la main à la manche de ma chemise que je déchire. Je viens prendre mon sac où je sors une bouteille d'eau à moitié terminée. Je l'ouvre et imbibe le bout de tissu improvisé. Gentiment, je viens retirer son chapeau et je commence simplement à nettoyer autour de ses blessures afin de le libérer de ce fer rougeoyant.
     



    @Neal T. Hood-Spritz
    Neal T. Hood-SpritzFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Neal T. Hood-Spritz
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 30
    Lieu de naissance : Naples en Italie
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Winthrop au 10 Cottage Ave avec mon mari
    Situation sentimentale : marié avec Lukas
    Études & Métiers : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & bosse pour la Mafia Italienne
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Nagini
    Icon : I am an angel with a shootgun
    Avatar utilisé : Thomas Brodie-Sangster.
    Crédits : Nagini
    Multicomptes : Ange K. Murray
    Description un : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 59ed1abd857d9b0dd6ba8b2451b6d156

    Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère le 25 Avril 2005 ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Boston en Novembre 2018 ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillait comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire tous les événements après 2014 avant de les retrouver ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples par le père de Côme • A été opéré le 4 Octobre 2021 pour extraire le morceau de balle restant dans sa tête avec succès • S’est marié à Lukas le 7 Novembre 2021 • A acheté une maison avec Lukas fin 2021 • Travaille de nouveau pour la Mafia depuis mi-juin 2022 • A des pertes de mémoires récurrentes • A perdu connaissance et frôlé l'arrêt cardiaque le 8 avril 2023 lors du TD Garden
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol MOkWYp

    LOVE
    ◆ Lukas : my husband
    ◆ Côme : mafia boy
    ◆ Rob : ex and boss in the Mafia (PNJ)

    FAMILY
    ◆ Aurore : daughter (PNJ)

    SEX
    ◆ Griffith : ex sexfriend

    FRIENDS
    ◆ Hélios : take care of each other
    ◆ Milo : ex boxing partner
    ◆ Oliver : boxing partner
    ◆ Salvatore : Mafia curiosity

    HATE
    Description trois : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 8DCqo3D

    Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume et boit ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ Porte un bracelet offert par Lukas depuis Août 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■ A un tatouage sur l’omoplate représentant un tournesol depuis Novembre 2021 ■ Pratiquait la boxe pendant dix ans avant d’arrêter à cause de sa jambe et de reprendre dans des combats illégaux depuis Novembre 2021 ■ A déjà tué quatre hommes (Antonio de la Mafia, un homme sur ordre de la Mafia, le violeur de Tova et son père)

    A strong past for a relationship that is a little too unique
    Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Jnijkv10

    Travail au Lord Hobo
    Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
    Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
    Mercredi : soirée off
    Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
    Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
    Samedi :  12:00 am – 03:00 am
    Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

    Travail au Holy Motors
    Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
    Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
    Mercredi : off
    Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
    Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
    Samedi :  off
    Dimanche : off
    RPS en cours : RPs - 7/5
    Salvatore
    Griffith
    Oliver
    Lukas
    Khol
    Lukas
    TG Public : Sun Rock

    QnT - 0/5
    Warning : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à l'alcool et au sexe, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping
    RPS : 138
    Messages : 45620
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110495-neal-t-hood-thomas-brodie-sangster
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155428-neal-ange-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156146-neal-ange-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155422-meetsachussets-neal-devil
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t162809-neal-t-hood-spritz-complement-de-personnage#7575269
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 10 Oct - 18:07
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Les réflexes ne s’effaçaient pas. Encore moins ce soir. Toujours moins après avoir accompli une mission. Je m’étais laissé entraîné car une partie de mon être m’y avait poussé. J’avais sagement obéit à l’ordre car j’avais toujours été conditionné à cette obéissance. Baisser la tête. Écouter. Se taire. Obéir. Cependant, lorsque l’aiguille était sortie sous mes prunelles, la tension s’accentuait dans le corps. L’alerte cognait partout à l’intérieur de ma tête. La défense s’était aussitôt éveillée me poussant à m’éloigner sans attendre. J’étais prêt à accepter la punition pour ma désobéissance. Mais, putain, j’étais surtout prêt à me battre pour ne pas me faire avoir. Gamin effrayé à l’idée d’être démasqué par autrui. Gosse qui avait la trouille d’être tombé dans un piège. L’interrogation quittait presque aussitôt mes lèvres pour que j’en apprenne plus sur ses gestes. Et, dans l’attente, je m’éloignais autant que je le pouvais. Je m’éloignais sans jamais le quitter des yeux. Il ne fallait jamais lâcher la cible du regard. JAMAIS. L’inconnu levait les deux mains. Il se présentait comme un innocent. L’était-il réellement ? Ou bien n’était-ce que ce qu’il voulait me faire croire ? Est-ce qu’il essayait juste de me berner pour mieux attaquer ? Je n’en savais rien. Tout s’embrouillait. Mes iris demeuraient rivés sur lui. Les pensées s’agitaient à l’intérieur de ma tête. Et, finalement, sans même que je ne parvienne à le contrôler, le prénom incertain passait la barrière de mes lèvres. Khol… Ça résonnait dans la nuit. Ça cognait dans la tête. Les images se mélangeaient dans mon esprit. Les souvenirs semblaient se dessiner, mais ils demeuraient trop flous. Les mains de l’inconnu s’abaissaient aussitôt. C’était comme s’il pensait que tout était terminé. C’était comme si le fait d’avoir soufflé ce prénom arrangeait toute la situation. Néanmoins, ce n’était pas le cas. L’énigme était toujours à résoudre. L’incertitude était toujours trop intense. Je le connaissais. J’en étais persuadé à présent. Il connaissait mon prénom. Je connaissais le sien. Mais, quelle était l’histoire qui se cachait derrière tout cela ? Mes sourcils se fronçaient tandis que je tentais de forcer la tête. Je me concentrais pour naviguer parmi le flot de souvenirs à moitié effacé de la tête bien trop amochée. Khol… Mes prunelles se posaient sur la main qu’il tendait vers moi et je n’osais pas bouger. Je n’osais pas prendre la main. Malgré les quelques paramètres rassurants, je ne parvenais pas à céder. Il y avait toujours une alerte quelque part. Il y avait toujours ce je ne savais quoi qui me retenait d’accepter d’abaisser les défenses.

    Sa voix résonnait alors. Les mots tombaient entre nous. Des mots qui me poussaient à le dévisager encore plus parce que, merde, il semblait un peu trop me connaître. Il semblait savoir la manière dont je fonctionnais. La façon dont mon corps et ma tête fonctionnaient face aux autres. Il semblait beaucoup trop me connaître et quelque part ça faisait mal. Ça faisait mal au cœur de me dire que la tête avait balayé quelqu’un comme ça. Ça apaisait la panique. Ça éveillait la curiosité. Ses doigts s’enroulaient autour de ma paume. Je ne me dégageais pas. J’acceptais le contact. J’acceptais d’avancer. Un pied devant l’autre. J’acceptais de sombrer dans cette histoire bien trop floue et incertaine. Sa voix se faisait entendre une nouvelle fois et ça réveillait quelque chose. L’Italie. Un visage. Une aiguille. Des blessures. L’Italie. Un corps. Un réconfort. Du bien-être. L’énigme semblait difficile à résoudre ou peut-être que ce n’était que moi qui refusait de la résoudre parce qu’elle semblait être liée à ma vie Italienne. Un frisson courrait sur ma peau à cette pensée tandis que je m’asseyais sagement suite à la demande. Khol suivait. Il s’installait les genoux au sol parlant de nouveau. Il venait confirmer les pensées qui s’agitaient à l’intérieur de mon crâne. Il venait confirmer les souvenirs au voile flou. Ces souvenirs qui devenaient de plus en plus net au fil des secondes. Et le « Khol… » sortait de nouveau entre mes lèvres. Il n’était plus incertain. Il était réel. Il était touché. Il était sincère. Il était empli d’un peu trop d’émotions. Khol… Est-ce que ça pouvait réellement être le même Khol que celui de ma tête ? Que celui des souvenirs d’Italie ? Il semblait si… Différent. Mes prunelles se baissaient alors qu’il s’agitait à mes côtés. La chemise était déchirée. Une bouteille d’eau était sortie. Lorsque mon chapeau était retiré, je relevais les yeux sur lui. Visage du passé qui se confondait avec le visage du présent. Ouais, il était bien trop différent. Pourtant, malgré l’incertitude, une partie de mon être me soufflait que c’était la même personne. C’était aisé à vérifier. Les sensations ne mentaient jamais. Cependant, avant que je ne puisse agir, mes poings se serraient soudainement. Le bout de tissu couvert d’eau venait d’entrer en contact avec mes blessures. Ça picotait désagréablement. Ça heurtait réellement. C’était supportable. Mais, ça en demeurait dérangeant. Je levais doucement ma main pour venir repousser celle de Khol en marmonnant « J’pas b’soin… » La fin de la phrase ne venait pas même si je désignais lentement mes blessures de ma main. Je n’avais pas besoin de ça. De soins. Du fait qu’on s’occupe de moi. Je pouvais me débrouiller. Je savais me débrouiller. Je bougeais alors avec lenteur. Regard planté dans celui de l’étranger qui n’était pas un étranger, mon visage s’approchait du sien. Mes lèvres venaient frôler les siennes. Ce n’était pas un vrai baiser. Ce n’était qu’un contact bien trop léger. Ce n’était qu’une manière de vérifier. Je m’empressais d’ailleurs de me reculer pour me rasseoir sagement. Tout s’agitait à l’intérieur de moi. Les sensations ne mentaient jamais n’est-ce pas ? Alors, elles venaient de me confirmer que cet étranger était bel et bien le Khol de mon passé. Elles venaient de tirer un peu plus sur le voile flou qui m’avait empêché de trouver les souvenirs. Ma tête se baissait et je murmurais un « Ça fait longtemps… » Preuve soudaine que la tête avait cédé et que j'avais accès à mes souvenirs. Preuve soudaine que je savais qui il était. Je gardais la tête baissée et je me mettais à jouer nerveusement avec mes doigts dans l'attente de la suite de cette entrevue imprévue.

    @Khol Canova
    Khol CanovaMembre de la Dudley House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Khol Canova
    Membre de la Dudley House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : Milan, Italie (origines et nationalité italiennes)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Sur le campus
    Situation sentimentale : (en couple depuis début janvier 2024) C'est en Italie qu'il a officialisé avec Jaël pour devenir son petit ami. Il a dit oui à la relation, oui au bonheur... Même s'il a terriblement peur encore et de merder.
    Études & Métiers : 8ème année en mode.
    Date d'inscription : 01/10/2023
    Pseudo & pronom IRL : poisonous
    Icon : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Christian-daloii-christian
    Avatar utilisé : Christian Daloi
    Crédits : Letsheresy & Tenor
    Multicomptes : Ravi
    Description un : Vincent - Cousin maternel
    Tullio - Cousin maternel
    Jaël - Ambiguïté, sentiments... Confusion. Addiction.
    Griffith - Meilleur ami, plan cul "régulier".
    Lune - Meilleure amie - Ambiguïté, séduction.
    Ange - L'ami de l'enfer déguisé en ange. Flirt. Attraction. Froideur (décembre 2023) suite au changement d'Ange et Khol ne le prend pas, surtout avec sa propre mésaventure.
    Neal - Passé d'ambiguïté italienne... Relation du passé dangereuse. Emprise encore forte.
    Ruben - Aventure. Amitié possible en développement...
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol My4GJ0Pz_o
    RPS en cours : fermé (sauf exception) HansAngeGriffithLuneNealHans & RubenRuben ☽ Vincent
    Warning : Le personnage est sujet à aborder le langage cru, vulgaire, la sexualité (même voir débridée), l'abandon, de la négligence parentale (pas de maltraitance), certaines difficultés psychologiques comme la dépression. La cigarette. L'usage passée des drogues. TCA (trouble alimentaire)
    RPS : 78
    Messages : 1953
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t165950-khol-canova-repertoire-rps#7822362
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t165218-khol-canova-fiche-de-liens
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 10 Oct - 20:51
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Le prénom une seconde fois murmurée, je contente de lui signaler qu'il a raison en hochant doucement de la tête. Bête effrayée, il me faut user d'une certaine douceur pour l'amadouer afin qu'il cèede. Qu'il me donne sa main pour le ramener sur la veste et la faible lumière du téléphone qui nous éclaire. À nouveau, nous nous asseyons et cette fois, je viens essayer de m'occuper de lui. Mon coeur martèle. Il fait mal, mais... Le Khol d'autrefois n'est plus, parce que la barricade est trop puissante. Elle se fissure pourtant au fantôme du passé, laisse s'infiltrer l'air toxique pour m'embrouiller, mais il tient, ce mur. J'en ai les doigts sûrs lorsque le tissu imbibé d'eau vient sur son visage et je plisse le nez quand je remarque que ça lui fait mal, mais je n'ai pas le choix, Neal. Laisse-moi faire.. Mais têtu comme il peut l'être, voilà qu'il me repousse et avec une certaine douceur que je ne veux pas contrer. J'abaisse donc lentement ma main, perplexe. L'orgueil ? Ne voulait-il vraiment pas être aidé...? Je ne peux pas le laisse comme ça. Nos regards se sont souvent croisés, mais je tente d'en faire abstraction, même si c'est difficile. Mes doigts serrent le bout de tissu déchiré. Je suis énervé, mais je suis inquiet. J'ai envie de le laisser comme de me rapprocher pour le serrer contre moi. Neal provoque le paradoxe ultime de mon passé comme de mon présent et j'en suis boulerversé. Je ne pensais jamais le recroiser un jour et le voilà dans cette putain d'ville avec... Des blessures d'antan que j'ai soigné cent fois. Je me souviens encore de son odeur. Oui. Peut-être que certains diront que j'ai su développer des sentiments pour lui, autrefois. Mais que jamais je n'en ai eu l'occasion de les expoiter, de les montrer.. Parce qu'il s'est enfui. Il est parti. Il est mon némésis. Une faiblesse.

    Qu'est-ce qu'il fait !? Il bouge. Lentement, mais c'est à moi cette fois de me braquer. L'alerte qui se déclenche dans ma tête alors que je serre le tissu jusqu'à ce que mes jointures blanchissent. Il se rapproche. Encore trop... Et ses lèvres frôlent les miennes. Mon réflexe premier, si c'était autrefois, je me serais avancé sans problème. Mais là... C'est différent. Je sens que les choses m'échappe et la peine se lit de nouveau dans mes ambres qui s'embrouillent. Menace depuis des mois de dévoiler des sentiments tant négatifs... Qu'un déluge peut tomber et je me contente de le regarder longuement. Et mes yeux observent l'être plus fragile, nerveux dans son coin. Soumis. Je prends plusieurs secondes avant de bouger. Déposant le morceau de tissu au sol, je me rapproche d'un genou, puis de l'autre. Oh, ça fait longtemps... Ça oui. L'un de mes bras glissent dans son dos pour entourer sa taille et je le ramène à moi. Je me laisse tomber sur le côté, sur l'une de mes fesses afin qu'il soit à demi assis contre mes cuisses. Mon autre main libre, mes doigts viennent glisser sous son menton afin qu'il redresse la tête pour me regarder. J'en viens à venir déposer un lent baiser sur son front, faisant attention à ses blessures avant de descendre le menton pour regarder dans son regard. "- Longtemps... ? Des années. Neuf ans." Je glisse ensuite ma main contre l'une des siennes afin que nos doigts s'entremmêlent. Ça n'a rien de romantique tout ça parce que je ne l'ai jamais été. Mais c'est d'une douceur unique, parce qu'il est celui qui me ramène dans ces temps lointains. "- Je me demandais si tu étais encore vivant ou si quelqu'un avait fini par t'avoir..." Je souffle mes mots, sans pouvoir les arrêter. J'éprouve encore une certaine affection pour Neal, même si les sentiments ont changés. Que ce n'est jamais à lui que ce sera ma vie, comme la sienne ne sera pas la mienne. Le Destin nous a séparé depuis longtemps, mais la page n'est, visiblement, pas encore entièrement tournée.

    "- Je vois que tu t'es envolé bien loin, petit oiseau. Trop loin et ta chute a été terrible. Je ne sais pas où tu as posé tes pattes aventurières, mais je veux seulement guérir les maux physiques qui vont t'empêcher de pouvoir t'envoler à nouveau. Parce que je sais... Je sais que c'est ce que tu vas faire." J'affiche un petit sourire, même si mon regard exprime encore cette peine de le voir disparaître. Mais... Il serait peut-être mieux qu'il s'en aille. Je n'en sais rien, mais le bordel de ma vie venait de prendre un plongeon vertigineux. "- J'ai maintes fois pansé tes blessures, Neal.. Maintes fois j'ai recousu ta peau. Me laisseras-tu encore t'aider..?" Parce que je demande, cette fois. Ma main contre sa hanche se fait un peu plus ferme, mais je ne le forcerait pas à se faire soigner. Je peux le forcer à me regarder et à rester jusqu'au soleil levant... Mais j'ai l'impression que j'ai un mirage sous les mains. Que mes yeux et mon esprit me jouent un sale tour et je ne trouve rien de tout cela drôle.

     



    @Neal T. Hood-Spritz
    Neal T. Hood-SpritzFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Neal T. Hood-Spritz
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 30
    Lieu de naissance : Naples en Italie
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Winthrop au 10 Cottage Ave avec mon mari
    Situation sentimentale : marié avec Lukas
    Études & Métiers : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & bosse pour la Mafia Italienne
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Nagini
    Icon : I am an angel with a shootgun
    Avatar utilisé : Thomas Brodie-Sangster.
    Crédits : Nagini
    Multicomptes : Ange K. Murray
    Description un : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 59ed1abd857d9b0dd6ba8b2451b6d156

    Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère le 25 Avril 2005 ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Boston en Novembre 2018 ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillait comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire tous les événements après 2014 avant de les retrouver ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples par le père de Côme • A été opéré le 4 Octobre 2021 pour extraire le morceau de balle restant dans sa tête avec succès • S’est marié à Lukas le 7 Novembre 2021 • A acheté une maison avec Lukas fin 2021 • Travaille de nouveau pour la Mafia depuis mi-juin 2022 • A des pertes de mémoires récurrentes • A perdu connaissance et frôlé l'arrêt cardiaque le 8 avril 2023 lors du TD Garden
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol MOkWYp

    LOVE
    ◆ Lukas : my husband
    ◆ Côme : mafia boy
    ◆ Rob : ex and boss in the Mafia (PNJ)

    FAMILY
    ◆ Aurore : daughter (PNJ)

    SEX
    ◆ Griffith : ex sexfriend

    FRIENDS
    ◆ Hélios : take care of each other
    ◆ Milo : ex boxing partner
    ◆ Oliver : boxing partner
    ◆ Salvatore : Mafia curiosity

    HATE
    Description trois : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 8DCqo3D

    Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume et boit ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ Porte un bracelet offert par Lukas depuis Août 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■ A un tatouage sur l’omoplate représentant un tournesol depuis Novembre 2021 ■ Pratiquait la boxe pendant dix ans avant d’arrêter à cause de sa jambe et de reprendre dans des combats illégaux depuis Novembre 2021 ■ A déjà tué quatre hommes (Antonio de la Mafia, un homme sur ordre de la Mafia, le violeur de Tova et son père)

    A strong past for a relationship that is a little too unique
    Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Jnijkv10

    Travail au Lord Hobo
    Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
    Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
    Mercredi : soirée off
    Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
    Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
    Samedi :  12:00 am – 03:00 am
    Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

    Travail au Holy Motors
    Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
    Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
    Mercredi : off
    Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
    Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
    Samedi :  off
    Dimanche : off
    RPS en cours : RPs - 7/5
    Salvatore
    Griffith
    Oliver
    Lukas
    Khol
    Lukas
    TG Public : Sun Rock

    QnT - 0/5
    Warning : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à l'alcool et au sexe, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping
    RPS : 138
    Messages : 45620
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110495-neal-t-hood-thomas-brodie-sangster
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155428-neal-ange-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156146-neal-ange-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155422-meetsachussets-neal-devil
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t162809-neal-t-hood-spritz-complement-de-personnage#7575269
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 11 Oct - 17:41
    taggercitereditionsupprimeradresse
    L’identité était confirmée. Ma voix n’était plus interrogative tandis que je soufflais son prénom et qu’il hochait la tête pour me confirmer que j’avais le bon. L’inconnu s’appelait Khol et il n’était clairement pas un inconnu. Pas pour moi en tout cas. Mon corps l’avait rapidement reconnu acceptant de le suivre et de se laisser manier sans la moindre hésitation. La tête avait eu du mal à céder elle. Cependant, c’était toujours le cas depuis l’incident du Lord Hobo qui avait tout foutu en bordel. La tête était bien trop cabossée pour fonctionner à la perfection. Les souvenirs étaient compliqués à attraper. Surtout les plus anciens. Surtout les plus sensibles. Surtout ceux que j’avais consciemment noyé pour oublier le passé désastreux Italien. Mais, lentement, ça se replaçait à l’intérieur de mes pensées. Le voile se soulevait me laissant observer les souvenirs. Ces souvenirs qui se mélangeaient un peu. Beaucoup. J’avais du mal à suivre. C’était compliqué de tout comprendre. Et ça faisait mal aussi parce que ça m’obligeait à aller fouiller ce coin un peu trop sombre que j’avais l’habitude de délaisser. Mais, je le faisais quand même et l’incertitude demeurait dans l’être. Khol… Je le connaissais de l’Italie, j’en étais persuadé. Je le connaissais de la période mafieuse passée, celle où mon corps était utilisé comme un vulgaire objet. Ouais, ça aussi j’en étais certain. Khol et son aiguille. Moi et mes blessures. Cette réalité aussi s’imposait dans la tête. Le jeune homme avait pris soin de moi par le passé. Il avait dû le faire plus d’une fois j’en étais certain même si les circonstances exactes des rencontres m’échappaient. Khol et son corps. Moi et ma quête de réconfort. Là, ça devenait plus flou. Là, ça devenait plus difficile. Je me souvenais de ses bras. Je me souvenais de ses lèvres. Je me souvenais de son corps proche du mien. Mais… Est-ce que ça avait déjà été aussi loin ? Est-ce que son corps nu s’était déjà trouvé contre le mien ? Un flash soudain dans la tête venait souffler que oui et que ça n’avait rien eu d’une baise sans importance. Ça faisait plus penser à un corps à corps emplis de bien trop de choses. Bien trop de sentiments. Bien trop de douceur. Mais… Est-ce qu’il avait vraiment eu lieu ? Une fois ? Plusieurs fois ? Ou, putain, est-ce que c’était juste un désir qui avait cogné en moi ? Je n’en savais rien. Je ne parvenais pas à démêler le vrai du faux à ce sujet. J’avais juste besoin d’une ultime confirmation et mes lèvres venaient alors frôler celle de l’étranger qui n’était plus. Les sensations parcouraient le corps sans même attendre. Le frôlement était suffisamment pour éveiller des choses. Le frôlement était suffisant pour confirmer la situation. Mes souvenirs étaient réels. Je le connaissais. Pourtant, je ne poussais pas le vice plus loin. Je ne cherchais pas un vrai baiser. Je ne tentais pas de m’approcher plus. Une partie de moi le voulait pour savoir si nos corps s’étaient déjà unis. Cependant, je savais que je ne pouvais pas faire ça. Gamin marié. Gosse rangé.

    Je m’empressais de remettre de la distance baissant aussitôt la tête parce que je m’en voulais d’avoir agit de cette manière. Jouant nerveusement avec mes doigts, le murmure m’échappait prouvant ainsi que je n’étais plus autant dans le flou que quelques instants plus tôt. Je prouvais que je savais qui il était. Je prouvais que les souvenirs étaient là. Au moins un peu. Son bras glissait dans mon dos pour entourer ma taille. Les frissons courraient sur ma peau au contact dont je ne me défaisais pas. Je ne cherchais même pas à fuir. Je le laissais me ramener à lui. J’acceptais de me trouver à demi assis contre ses cuisses. Ça avait quelque chose d’apaisant. Ça avait quelque chose de réconfortant. Ça avait quelque chose de connu. Ses doigts glissaient alors sous mon menton pour me faire redresser la tête et je suivais sagement le mouvement. Toujours aussi docile. Toujours aussi soumis. Encore plus face à lui peut-être. Lui qui rythmait avec le passé Italien. Mes prunelles se fermaient lorsque ses lèvres se déposaient sur mon front. Ça attirait un bref sourire sur mes lèvres. Ça attirait ce je-ne-savais-quoi qui faisait un peu trop de bien. Ouais, c’était foutrement agréable. J’avais l’impression d’oublier la totalité de ma soirée pour m’enfermer dans un espace particulier. Mes yeux s’ouvraient de nouveau et nos regards se trouvaient tandis que sa voix s’élevait. Les mots me poussaient à me tendre. J’avais l’impression de sentir un reproche dans sa voix. J’avais l’impression qu’il m’en voulait de ces neuf années d’absence. Neuf années… Ça faisait énormément ouais. Je déglutissais difficilement incapable de répondre. Sa main venait glisser contre la mienne laissant nos doigts s’entremêler. Mon regard se perdait un instant sur ce lien avant de remonter sur lui. Lui qui soufflait des mots. Lui qui lançait bien trop de choses. Je secouais négativement la tête sans pouvoir m’en empêcher. Je secouais négativement la tête en voyant la peine dans son regard parce que, putain, il n’avait pas l’histoire. Je secouais négativement la tête m’empressant de souffler « Je… Non… Je… J’ai… Je… Pardon… » Le soupir passait la barrière de mes lèvres. Je ne savais pas par où commencer. Je ne savais pas comment expliquer. Mon regard balayait autour de nous comme pour être certain de la sécurité des lieux. Et je reprenais « Je… J’devais… Il fallait… J’pouvais plus supporter… Je… J’supportais plus la vie que j’avais… La façon dont… Dont ils m’utilisaient… J’pouvais plus… Il fallait que j’parte… Alors je… J’ai… J’ai commis un acte… Dangereux… Et je… J’pouvais plus rester en Italie après… » Oh non je ne pouvais plus. Pas après avoir tué le dirigeant de la Mafia. J’avais réussi à berner tout le monde en me tirant une balle si proche du cœur et en prenant le risque d’y passer ce jour-là. J’avais réussi à faire gober mon histoire et à quitter la Mafia. Et, aussitôt cet acte commis, la fuite s’était mise en place. Ma langue glissait sur mes lèvres avant que je ne continue le récit « Je… J’pas arrêté de bouger après… J’avais… Peur qu’on me retrouve et que je… Que ça tourne mal… Et je… Petit à petit, je… J’ai juste essayé… Essayé de construire autre chose que cette vie-là… » J’haussais doucement les épaules. Ouais, j’avais essayé de construire autre chose que la vie de mafieux et j’y étais parvenu pendant des années à bouger sans cesse avant de me poser pour une nouvelle vie. Une nouvelle vie au sein de laquelle le passé avait fini par me rattraper. J’avais fini par être enrôlé de nouveau dans la Mafia. Gamin incapable d’y résister. Gosse qui en avait besoin dans le fond. J’aimais en faire partie à présent. Je n’étais plus juste un corps utilisé et, même si ça pouvait me manquer parfois, j’aimais pouvoir lâcher la bête qui dormait en moi pour la Mafia. Fuyant le regard de Khol, je baissais de nouveau la tête avant de murmurer « Je… J’pas… J’voulais pas t’abandonner… Je… Mais je… Il fallait que je prenne la fuite et je… J’refusais d’entraîner qui que ce soit avec moi là-dedans… » Ou peut-être que j’avais juste eu trop peur de laisser la possibilité à qui que ce soit de me suivre. Gamin persuadé que tout le monde refuserait. Gosse convaincu qu’il n’était bon qu’à être baisé. Relevant doucement le regard, mes prunelles trouvaient celles de Khol tandis que je lui confiais « Veux pas m’envoler… » Oh non. Ce n’était pas une envie qui cognait en moi. Certainement pas maintenant. Certainement plus à présent. Le fantôme du passé était sous les yeux et, à présent que les souvenirs s’étaient installés, je ne voulais pas qu’il redevienne un fantôme. Passant ma main libre dans mes cheveux, je finissais par marmonner « J’pas b’soin de soins… Ça va… » Ouais ça allait. Les blessures n’étaient pas si graves que ça. Je pouvais m’en occuper seul plus tard. Je ne voulais pas qu’il prenne soin de moi. Je ne voulais pas rester longtemps ici. Parce que la tension était là. Parce que les envies cognaient à la porte. Et, bordel, je n’avais pas envie que tout ça dégénère. Je n’avais pas envie d’échapper le contrôle que je m’efforçais de conserver.

    @Khol Canova
    Khol CanovaMembre de la Dudley House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Khol Canova
    Membre de la Dudley House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : Milan, Italie (origines et nationalité italiennes)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Sur le campus
    Situation sentimentale : (en couple depuis début janvier 2024) C'est en Italie qu'il a officialisé avec Jaël pour devenir son petit ami. Il a dit oui à la relation, oui au bonheur... Même s'il a terriblement peur encore et de merder.
    Études & Métiers : 8ème année en mode.
    Date d'inscription : 01/10/2023
    Pseudo & pronom IRL : poisonous
    Icon : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Christian-daloii-christian
    Avatar utilisé : Christian Daloi
    Crédits : Letsheresy & Tenor
    Multicomptes : Ravi
    Description un : Vincent - Cousin maternel
    Tullio - Cousin maternel
    Jaël - Ambiguïté, sentiments... Confusion. Addiction.
    Griffith - Meilleur ami, plan cul "régulier".
    Lune - Meilleure amie - Ambiguïté, séduction.
    Ange - L'ami de l'enfer déguisé en ange. Flirt. Attraction. Froideur (décembre 2023) suite au changement d'Ange et Khol ne le prend pas, surtout avec sa propre mésaventure.
    Neal - Passé d'ambiguïté italienne... Relation du passé dangereuse. Emprise encore forte.
    Ruben - Aventure. Amitié possible en développement...
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol My4GJ0Pz_o
    RPS en cours : fermé (sauf exception) HansAngeGriffithLuneNealHans & RubenRuben ☽ Vincent
    Warning : Le personnage est sujet à aborder le langage cru, vulgaire, la sexualité (même voir débridée), l'abandon, de la négligence parentale (pas de maltraitance), certaines difficultés psychologiques comme la dépression. La cigarette. L'usage passée des drogues. TCA (trouble alimentaire)
    RPS : 78
    Messages : 1953
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t165950-khol-canova-repertoire-rps#7822362
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t165218-khol-canova-fiche-de-liens
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 12 Oct - 8:50
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Oh, bien sûr que je lui en voulais d'être parti sans aucune explication derrière. Rien. J'étais démuni, chez moi. Bien sûr, je n'avais absolument rien à lui offrir, sauf mon réconfort. Mes bras. Moi. Je n'ai jamais eu d'argent, je n'ai jamais eu de jolies choses sauf les vêtements que je réussissais à conffectionner. Le tout grâce à la présence d'Emilia dans ma vie qui avait tout changée. Mon bras autour de lui et sa présence près de moi, je me suis seulement mis à la serrer. Ma main dans la sienne se fait douce, quand je pourrais la serrer pour lui montrer comment mon coeur a souffert de son absence. Il balbutie, mais je ne le presse pas de parler. J'ai envie qu'il se sent prêt de lui-même, de balancer ce qu'il veut me dire sans que ça ne vienne de moi qui le force et je fronce les sourcils lorsqu'il commence à me parler de l'Italie. Je savais bien qu'ils l'utilisaient, mais je ne sais pas tous les détails parce que je n'ai pas posé de questions. Ce n'était pas à moi de les poser. Je n'avais pas le droit. Il serait forcément parti, aussi. Mais... Il est parti, de toute façon ! J'en avale un peu de travers avant de comprendre que les choses avec la mafia italienne sont devenues incontrôlables et je serre doucement un peu plus ma main contre la sienne. Lui apporter un peu plus de soutien, mais l'encourager gentiment à continuer. Je finis par moi-même baisser le menton et je soupire un peu lourdement avant de sentir que ça se serre toujours au niveau de mon coeur. Vivre une autre vie que celle-là... Je le comprends, mais j'avais pensé que j'étais assez important pour lui afin qu'il ne m'abandonne pas derrière. Je l'aurai suivi, s'il me l'avait demandé. Je me foutais bien du danger que la mafia représentait et c'est toujours le cas aujourd'hui. Si je devais suivre celui pour qui je devais donner ma vie, je l'aurai fait sans hésiter. Aujourd'hui, même s'il n'est plus cet homme, je veux toujours l'aider. Une partie de moi lui en veut terriblement, mais je suis inquiet.

    J'ignore que Neal est de retour avec les mafieux. Si je le savais, je ne serais pas ravi... Mais il fait bien ce qu'il veut de sa vie. Je n'ai jamais eu un mot sur ce détail et je ne l'aurai jamais. Néanmoins, je suis toujours blessé par son départ. À mes yeux, cela ne justifie pas un abandon drastique de tout et n'importe qui de son passé sans aucune explication. Est-ce que j'en demandais trop...? Je ne crois pas. Mon regard exprime toujours ma tristesse. Mon chagrin d'un passé si noir qui me rattrape. Quand il a été l'une des causes de mes plus grandes détresses dans la fin de mon adolescence. Juste avant la mort d'Emilia et je lui en ai voulu. J'aurai pu traverser bien plus aisément la mort de la vieille dame s'il avait été là. Plusieurs étapes qu'il a simplement balayé d'un coup de balai. Je finis par simplement abandonner l'idée de le soigner, puisque je ne peux pas aller contre sa volonté. Il est pleinement conscient et il sait ce qu'il fait. Je délaisse ainsi sa main pour venir attraper le téléphone et je diminue la luminosité afin qu'elle nous permet encore de nous voir, mais de façon bien plus discrète. "- Je t'ai toujours ouvert mes bras, mon refuge. Je n'avais rien, mais tu étais un peu tout quand tu venais me voir... Si j'avais su que tu voulais fuir, j'aurai pu te dire que je rêvais de fuir ma vie là-bas." Parce qu'elle n'était pas ce qu'elle croyait, lui non plus. Je ne lui ai jamais parlé de ma famille. Comment j'ai été laissé pour compte. Rien de tout ça. Et la vieille dame aurait été ravi que je puisse m'envoler, moi. "- Je n'ai jamais eu peur de ceux qui t'ont engagés. Pourchassés. Ceux qui t'ont blessés. Jamais... Et ce ne sera jamais le cas. Gli sputo sulla schiena. (je leur crache sur le dos)" Je grimace légèrement avant de venir simplement refermer un peu plus mes bras autour de lui cette fois et je le ramène davantagecontre moi afin que mon front se dépose contre son épaule. Je souffle un petit coup. "- J'sais plus quoi faire..." Que je murmure alors que mes doigts viennent s'accrocher à ses vêtements, cette fois. Si autrefois je pouvais le protéger, j'avais l'impression d'avoir failli à une grande tâche. D'être complètement idiot et mon corps se tend contre le sien. Je n'ai pas de bonnes pensées. Je sais que s'il reste trop proche je vais finir par commettre un pas de trop. Une page qui n'a jamais été complètement tournée. De la frustration à evacuer. Et je sais que si je m'en prends ainsi à lui, je ne serais pas doux, bien au contraire. Je lui en veux. Mais... Une partie de moi crie intérieurement de le laisser proche. Et je ne veux pas. Le paradoxe continue de me faire mal. Très mal, même.

    "- Je suis peut-être ce qu'il ne te faut pas... Parce que si tu as pu partir d'Italie sans me dire au revoir, peut-être que..." Je hausse légèrement des épaules en finissant par reculer la tête. "- Peut-être que je ne suis qu'une ombre du passée que tu ne dois pas recroiser.. Je suis désolé de ne pas avoir su t'apporter de l'aide quand tu as eu des ennuis. Je ne t'ai jamais posé de questions.. Ce que j'ai su, c'est de toi que ça venait. De comment je te trouvais. Les pièces que j'ai rassemblé moi-même. Mais je me suis installé auprès de toi chaque fois pour te soigner sans poser une seule question... Jamais. Mais cette fois, j'en ai une pour toi." Mon regard se fait, cette fois-ci, assez sérieux lorsqu'il vient tomber dans celui du plus vieux. "- Tu veux que je disparaisse ?" Quand il est maintenant temps de faire un choix. Je suis prêt, à partir, s'il le faut et ne plus jamais le revoir. Le rayer de ma vie, si telle est sa décision finale.

     



    @Neal T. Hood-Spritz
    Neal T. Hood-SpritzFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Neal T. Hood-Spritz
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 30
    Lieu de naissance : Naples en Italie
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Winthrop au 10 Cottage Ave avec mon mari
    Situation sentimentale : marié avec Lukas
    Études & Métiers : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & bosse pour la Mafia Italienne
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Nagini
    Icon : I am an angel with a shootgun
    Avatar utilisé : Thomas Brodie-Sangster.
    Crédits : Nagini
    Multicomptes : Ange K. Murray
    Description un : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 59ed1abd857d9b0dd6ba8b2451b6d156

    Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère le 25 Avril 2005 ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Boston en Novembre 2018 ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillait comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire tous les événements après 2014 avant de les retrouver ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples par le père de Côme • A été opéré le 4 Octobre 2021 pour extraire le morceau de balle restant dans sa tête avec succès • S’est marié à Lukas le 7 Novembre 2021 • A acheté une maison avec Lukas fin 2021 • Travaille de nouveau pour la Mafia depuis mi-juin 2022 • A des pertes de mémoires récurrentes • A perdu connaissance et frôlé l'arrêt cardiaque le 8 avril 2023 lors du TD Garden
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol MOkWYp

    LOVE
    ◆ Lukas : my husband
    ◆ Côme : mafia boy
    ◆ Rob : ex and boss in the Mafia (PNJ)

    FAMILY
    ◆ Aurore : daughter (PNJ)

    SEX
    ◆ Griffith : ex sexfriend

    FRIENDS
    ◆ Hélios : take care of each other
    ◆ Milo : ex boxing partner
    ◆ Oliver : boxing partner
    ◆ Salvatore : Mafia curiosity

    HATE
    Description trois : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol 8DCqo3D

    Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume et boit ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ Porte un bracelet offert par Lukas depuis Août 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■ A un tatouage sur l’omoplate représentant un tournesol depuis Novembre 2021 ■ Pratiquait la boxe pendant dix ans avant d’arrêter à cause de sa jambe et de reprendre dans des combats illégaux depuis Novembre 2021 ■ A déjà tué quatre hommes (Antonio de la Mafia, un homme sur ordre de la Mafia, le violeur de Tova et son père)

    A strong past for a relationship that is a little too unique
    Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Jnijkv10

    Travail au Lord Hobo
    Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
    Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
    Mercredi : soirée off
    Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
    Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
    Samedi :  12:00 am – 03:00 am
    Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

    Travail au Holy Motors
    Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
    Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
    Mercredi : off
    Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
    Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
    Samedi :  off
    Dimanche : off
    RPS en cours : RPs - 7/5
    Salvatore
    Griffith
    Oliver
    Lukas
    Khol
    Lukas
    TG Public : Sun Rock

    QnT - 0/5
    Warning : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à l'alcool et au sexe, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping
    RPS : 138
    Messages : 45620
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110495-neal-t-hood-thomas-brodie-sangster
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155428-neal-ange-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t156146-neal-ange-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155422-meetsachussets-neal-devil
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t162809-neal-t-hood-spritz-complement-de-personnage#7575269
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 12 Oct - 17:35
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je ne pouvais pas le nier : j’avais pris la fuite comme un putain de voleur. J’avais quitté l’Italie comme ça, sans rien annoncer à ceux qui pouvaient faire partie de mon existence. J’avais pris la fuite de mon pays natal en abandonnant tout derrière moi comme si toute cette vie n’était qu’une parenthèse que j’avais envie de fermer. Et, au fond, ça l’était ouais. Lorsque j’avais réussi à me défaire des chaînes qui entravaient mon quotidien, j’avais simplement fermé le livre de cette histoire bien trop sombre. J’avais juste choisi de passer à autre chose pour tenter une nouvelle voie – et on ne pouvait pas dire que cela m’avait réellement réussi puisque, depuis quelques mois, j’étais de nouveau dans cette organisation que j’avais cherché à fuir. Cette Mafia qui avait été la seule au courant de mon départ d’Italie. Ils devaient obligatoirement l’être après les événements. Tout ça m’avait demandé des mois de préparation. Ça m’avait demandé des mois d’étude pour être certain que rien ne viendrait faire capoter ma tentative de liberté. Ça m’avait demandé des mois de répétition même lorsque j’étais trop épuisé. J’avais conservé ce plan secret pendant de si longs mois. Gosse qui ne comptait que sur lui pour réussir à s’en sortir. Gamin qui refusait de donner sa confiance pour qu’on l’aide à s’échapper de cet Enfer. J’avais déjà tellement donné ma confiance à des gens autour de moi. Et, à chaque fois, ça avait fini par se retourner contre moi. Si j’avais raconté mon plan à quelqu’un, j’aurai eu encore moins de certitude quant à sa réussite car le risque de trahison était présent. Si j’avais raconté mon plan à quelqu’un, peut-être que je n’aurai pas pu prétendre à ma liberté. Alors ouais, j’avais gardé le secret et j’avais mis mon plan à exécution tout seul. Les choses s’étaient enchaînées ensuite. Mon temps à l’infirmerie de la Mafia. Mon temps à jouer la comédie auprès des autres. Mon temps à obtenir ma libération et mon droit de fuite. Ma fuite… Lorsqu’elle était arrivée, je n’avais pas réfléchit plus longtemps. Je ne m’étais plus accroché à ce passé tumultueux. J’étais juste parti en laissant tout et tout le monde derrière moi. Gamin amoché par l’existence. Gosse bien trop utilisé par les mains d’autrui. Je m’étais enfuis et je l’avais laissé. Lui. Khol. J’avais juste cessé de venir. J’avais simplement disparu. Comme ça. Pouf. Et, là, face à son regard triste, la culpabilité bouffait l’être. Je n’avais jamais voulu l’abandonner. Je n’avais jamais osé penser qu’il prendrait les choses de cette manière. La voix à l’intérieur de ma tête n’avait jamais cessé de me rabaisser et de me convaincre que je n’étais rien. Pourtant, j’étais peut-être quelque chose et je faisais savoir qu’il était quelque chose pour moi tandis que je ne voulais pas m’envoler à présent qu’il était à mes côtés. Coup soudain du destin. Il délaissait ma main abaissant la lumière de son téléphone avant de prendre la parole. J’écoutais sagement les propos. J’écoutais ces mots qui semblaient être emplis de reproches. L’Italien se faisait entendre lorsqu’il parlait de la Mafia et ça me décrochait un bref sourire. Un sourire qui s’effaçait bien vite lorsque je m’expliquais « Je… J’pouvais pas en parler… Je… J’étais pas sûr de… J’ai dû faire des choses pour m’en sortir… Des choses qui auraient pu me coûter la vie… Alors je… J’pouvais pas parler de mon plan… Dire que j’prévoyais de fuir… Si je t’avais dit que je voulais fuir et que, pour le faire, j’devais me tirer une balle dans la poitrine, tu aurais essayé de m’en empêcher… » Je baissais la tête lorsque la voix à l’intérieur de mes pensées venaient crier que non, il n’aurait pas essayé. Il n’aurait rien fait, Neal. Tu ne vaux rien. Tu n’es rien. Je me donnais juste trop d’importance alors que je n’en avais pas autant. Ça charcutait la tête un instant. Ça me faisait perdre pied.

    Déglutissant difficilement, je fermais les yeux en reprenant la parole « J’pouvais pas prendre le risque de raconter mes plans… J’voulais pas parler de ma fuite… ELLE… Le… La… La voix dans ma tête… ELLE disait que ça servait à rien hormis prendre le risque de tout voir tomber à l’eau… ELLE disait… ELLE dit… J’suis rien… » Je mordillais nerveusement ma lèvre face à ces aveux qui me heurtaient et qui prouvaient à quel point le trouble pouvait avoir de l’impact sur moi. La voix dans ma tête était plus forte que tout le reste. Elle l’avait toujours été et peut-être bien qu’elle le serait toujours en dépit de ce que les autres pouvaient me dire. Le gémissement passait soudainement la barrière de mes lèvres lorsque mes dents écorchaient douloureusement ma blessure. Je m’empressais de relâcher ma lèvre. Les bras de Khol se refermaient encore plus autour de moi. Je me laissais faire sans broncher. J’appréciais un peu trop cette prise. J’aimais un peu trop ce contact. Son contact. Le jeune homme me ramenait davantage contre lui et le soupir de bien-être m’échappait sans que je ne sache le contrôler. C’était simplement agréable. C’était délicieux. Je me sentais presque à ma place. Je me sentais dans une bulle de laquelle je connaissais tous les recoins. Une bulle au sein de laquelle je me savais en sécurité. Le front de Khol se déposait contre mon épaule et, sans même en avoir réellement conscience, l’une de mes mains se levait pour que mes doigts glissent sur lui. Sur son visage. Dans ses cheveux. Les caresses ne s’arrêtaient pas. Elles se faisaient avec douceur et peut-être avec bien trop de sentiments. Son murmure me poussait à froncer les sourcils. Ça voulait dire quoi qu’il ne savait plus quoi faire ? J’étais totalement paumé. Je n’y comprenais rien. Je ne savais pas à quoi correspondait réellement cette interrogation. J’étais prêt à ouvrir la bouche pour l’interroger lorsque je sentais son corps se tendre contre le mien. Ça déréglait la tête. Ça coupait les pensées. Mon cœur cognait plus fort dans ma poitrine. Je fermais rapidement les yeux m’efforçant de contrôler ma respiration. Il y avait ce je ne savais quoi dans l’air qui venait de changer. Il y avait ce truc qui aurait pu me pousser à lui dire de me faire tout ce qu’il avait envie. Il y avait ce je ne savais quoi qui aurait pu me pousser à m’offrir totalement à lui. Là. Tout de suite. À le supplier de se rapprocher, de me toucher, de… D’évacuer cette tension. La sienne. La mienne. D’évacuer des frustrations et peut-être même une haine qu’il pouvait avoir à mon égard. Heureusement pour moi, sa voix résonnait de nouveau et je me concentrais sur elle pour ne pas déraper. Les mots étaient réels. Ils déplaisaient. Ils étaient forts. Ça venait faire chahuter un peu plus mes souvenirs. Ça tirait encore plus sur le voile flou de ma tête. Je n’avais pas le temps de me perdre de nouveau dans ses souvenirs car son regard sérieux rencontrait le mien tandis que l’interrogation résonnait. Le « Non… » était aussitôt marmonné avant que je ne baisse les yeux. Il m’avait échappé presque instantanément. Il avait glissé si aisément. Si rapidement. Déglutissant difficilement, ma main abandonnait son visage et je me remettais à jouer nerveusement avec mes doigts comme un gamin tandis que ma voix se faisait entendre « Tu n’es pas la première ombre à entrer dans mon tableau actuel… » Oh non. Il n’était pas le premier fantôme de mon passé à resurgir. Il y en avait tant qui avait surgit. « Tu sais Khol… Si tu avais posé des questions avant, je… Je n’aurai pas pu te répondre… Je n’avais pas le droit de raconter… J’peux maintenant… Et tu… Tu n’as pas à être désolé de quoi que ce soit… C’était juste ma vie… C’est ma vie… » Oh… Merde. Attendez… Est-ce que je venais de sous-entendre que ma fuite avait été vaine et que la Mafia était toujours dans ma vie ? Peut-être un peu ouais. Ce n’était pas clair. Mais, c’était là quelque part. La panique me gagnait. Elle me poussait à bouger. Je me défaisais de la prise de Khol pour venir m’installer à califourchon sur lui. Mes mains se posaient sur ses épaules. Mon regard se perdait dans le sien. Les frissons se mettaient à courir sur ma peau. L’envie montait. La chaleur picotait la peau. J’avais conscience du danger de mon geste. Au vu de mon état, je savais que c’était foutrement risqué. Je reprenais alors la parole pour souffler « Je ne veux pas que tu disparaisses Khol… » C’était dit une nouvelle fois. Plus clairement que le simple non qui m’avait échappé. C’était soufflé dans un murmure comme une confession. Ou peut-être une supplication. Sans que je ne le contrôle, mon corps gesticulait un bref instant contre le sien comme pour souffler sur des braises interdites. Je m’immobilisais bien vite et, le regard perdu dans celui du jeune homme, je savais déjà que mes yeux lui soufflaient qu’il pouvait faire tout ce qu'il voulait. Qu'il pouvait me faire tout ce qu'il désirait.

    @Khol Canova
    Khol CanovaMembre de la Dudley House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Khol Canova
    Membre de la Dudley House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : Milan, Italie (origines et nationalité italiennes)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Sur le campus
    Situation sentimentale : (en couple depuis début janvier 2024) C'est en Italie qu'il a officialisé avec Jaël pour devenir son petit ami. Il a dit oui à la relation, oui au bonheur... Même s'il a terriblement peur encore et de merder.
    Études & Métiers : 8ème année en mode.
    Date d'inscription : 01/10/2023
    Pseudo & pronom IRL : poisonous
    Icon : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol Christian-daloii-christian
    Avatar utilisé : Christian Daloi
    Crédits : Letsheresy & Tenor
    Multicomptes : Ravi
    Description un : Vincent - Cousin maternel
    Tullio - Cousin maternel
    Jaël - Ambiguïté, sentiments... Confusion. Addiction.
    Griffith - Meilleur ami, plan cul "régulier".
    Lune - Meilleure amie - Ambiguïté, séduction.
    Ange - L'ami de l'enfer déguisé en ange. Flirt. Attraction. Froideur (décembre 2023) suite au changement d'Ange et Khol ne le prend pas, surtout avec sa propre mésaventure.
    Neal - Passé d'ambiguïté italienne... Relation du passé dangereuse. Emprise encore forte.
    Ruben - Aventure. Amitié possible en développement...
    Description deux : Khol - (TW) Ghost of the past • Khol My4GJ0Pz_o
    RPS en cours : fermé (sauf exception) HansAngeGriffithLuneNealHans & RubenRuben ☽ Vincent
    Warning : Le personnage est sujet à aborder le langage cru, vulgaire, la sexualité (même voir débridée), l'abandon, de la négligence parentale (pas de maltraitance), certaines difficultés psychologiques comme la dépression. La cigarette. L'usage passée des drogues. TCA (trouble alimentaire)
    RPS : 78
    Messages : 1953
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t165950-khol-canova-repertoire-rps#7822362
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t165218-khol-canova-fiche-de-liens
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 2 Nov - 6:22
    taggercitereditionsupprimeradresse
    J'ignore tout par quoi il a du traverser pour s'en sortir. De ne pas savoir que c'était vain, puisqu'encore il est relié à ce monde si sombre de la mafia. Celle que j'aurai pu rejoindre si Emilia ne m'avait pas pris sous son aile. Je me serais retrouvé dans les mêmes rangs que Neal, mais sûrement pas dans le même métier, même si j'ignore ce qu'il faisait et je ne suis pas pour le juger le jour où je saurais. Je n'en ai pas envie et c'est pour ça que je ne pose pas vraiment de questions à cet instant précis. Nos chemins se sont recroisés. Et ce n'est sûrement pas pour rien. Son corps est encore contre le mien et je me contente de le serrer, de poser mon front contre son épaule et si pour d'autres je me tends lors des gestes plus doux d'affection, les siens... Passent. Je ferme les paupières de façon temporaire lorsque ses doigts s'infiltrent dans mes cheveux. Un souvenir d'autrefois qui me rappelle bien comment son contact m'a manqué. Qu'hier encore, il me ramène en Italie , à Milan. Dans cette pièce secrète, cachée de tous où je m'occupais de lui. De bien des façons différentes... J'avais pansé ses blessures physiques. J'avais pris l'homme contre moi et les contacts sont devenus rapidement quelque chose d'autre, même si je continuais de m'improviser infirmier en sa présence afin de lui rendre la vie un peu plus douce. Dans mes bras, j'ai développé quelque chose pour cet homme un peu plus vieux. Pour lui, j'étais tombé pour la première fois de ma vie et la chute avait été terrible lorsqu'il avait pris la fuite sans même m'avertir. Sans lettre. Sans explication. Rien du tout. J'lui en veux, parce que la rancune ne s'efface pas si aisément... Mais le désir de le retrouver est plus fort. Homme de qui suit son instinct, celui-ci me criait de rester, quand ma voix veut lui dire que je vais partir. Que je peux partir si c'est ce qu'il veut de moi. Il m'explique que même si j'avais voulu, je n'aurai point obtenu des réponses quant à son passé avec la mafia et je me contente de le laisser parler sans répondre. Plus je me tais, plus le combat intérieur est féroce. Plus mon esprit est prisonnier. J'avais réagis d'un mouvement rapide de la tête et des yeux lorsque son gémissement sonne relié à la douleur pour remarquer qu'il s'était mordillé la lèvre blessée. Je me rends bien compte que je réagis encore très fort en sa présence, même pour ses blessures et mon nez se plisse légèrement. Les évidences sont présentes sur la bonne décision, mais je ne peux pas la prendre pour lui. "- J'aurai eu peur d'te perdre. Ça aurait été une vision d'horreur de vivre ça... Mais non. Si tu m'avais tout expliqué, je ne t'en aurais pas empêché si c'était pour te sauver de cette vie et que c'est tout ce que tu voulais. Je ne suis personne pour t'empêcher de faire tout ça... Surtout parce qu'après tout, tu te dois d'être un minimum égoïste avec toi-même sinon tu ne vis pas." Je fronce un peu les sourcils tout en continuant d'être contre lui après avoir parlé. Il me parle de cette voix et je me contente d'écouter, encore une fois avant de réfléchir. "- Elle avait et elle a toujours tort. Parce que pour moi tu étais tout là-bas." Une grande révélation que je lance alors que je commence à me tendre contre lui et que l'ambiance change rapidement.

    Il semble y être sensible parce qu'il me glisse entre les mains et je ne le retiens pas de peur de lui faire mal, de le voir fuir à nouveau et je fige lorsqu'il bouge au point que je le vois me dépasser. L'une de ses jambes passe par-dessus moi et il s'asseye sur mes jambes. Son bassin trop proche du mien et d'un réflexe, ma main droit se pose sur sa cuisse, glissant légèrement vers l'arrière de celle-ci. L'autre, elle trouve refuge dans le bas de son dos afin de le soutenir contre moi et je ne cesse pas de le fixer droit dans les yeux. C'est dangereux. Oh... S'il ne fait qu'un geste de travers je ne crains pouvoir retenir ce qui va suivre. Ce qu'il va déclencher parce que nos yeux qui se fixent encore, il peut aisément voir le changement de mes pupilles. Parce que lorsqu'il commence à bouger sur moi, même si cela ne dure que quelques secondes avant qu'il n'arrête, mes pupilles se sont agrandies pour effacer la majorité de l'ambre que sont mes iris. Mon coeur bat plus fort. Le sang afflux plus vite dans mon corps et je ne peux pas arrêter ce qu'il commence à provoquer entre mes cuisses. Pourtant, je ne fais rien, mis à part resserrer mes doigts contre lui. Il avait lancé un non clair et court quant à ma question de disparaître et sa deuxième réponse est plus douce, plus explicative. Je suis mélangé... Parce que je semble comprendre que son passé l'a encore rattrapé. La mafia ? Autre chose ? J'ai peur de demander et qu'il me dise que tout cela n'avait servi à rien et que c'est lui qui va encore disparaître. Il ne veut pas que je pars... Mais est-ce que c'est une bonne idée de rester...? Ses yeux si intenses me crie quelque chose. De bouger. De prendre le dessus. Maintenant. Et bordel... Déjà que je suis faible, je me fais d'une telle violence déjà pour ne pas céder... Mais il faut tout pour me faire tomber et je n'en peux plus. "- Neal..." que je gronde tout bas, d'une râle que je ne peux pas contrôler. Ma main dans le bas de son dos remonte le long de son échine que j'ai autrefois connu et ma paume se pose contre sa nuque. Quelques secondes s'écoulent encore entre nous avant que j'appuie pour que cette fois, ses lèvres ne frôlent pas les miennes, mais s'appuient complètement contre elles. Ça explose, autant dans mon coeur que dans mon esprit. Souvenirs douloureux comme heureux... On a une page à tourner, je le sais. J'ignore les limites... Parce qu'il m'ouvre l'accès et je ne peux pas dire non quand lui il me dit oui. Je soupire un coup par le nez avant de venir complètement l'entourer de mes bras pour le serrer contre moi. Oh, ça dure, cette emprise. Mes lèvres se mouvaient contre les siennes dans une danse plus lente, plus langoureuse encore que tous les autres que j'ai embrassé dans ma vie, parce que c'est Lui. J'oublie sa blessure, j'oublie son état. Le mien empire, quand mes doigts s'enfoncent dans ses hanches, maintenant. Que mes pouces pressent contre le début de son bassin sur les côtés. Lorsque je le sens près d'être à bout d'souffle, je relâche le baiser pour venir poser un baiser sur le côté de sa mâchoire, puis je m'attaque à son cou pour y poser celles-ci dans une possession que je ne dissimule pas. Elle est temporaire. Comme une bulle dans laquelle nous sommes toujours et je ferme les paupières plusieurs secondes, le nez carrément dans son parfum et ça m'envahi. Comme une drogue. Parce que c'était lui, la mienne, la plus puissante d'entre tous autrefois. Plus autant aujourd'hui, mais elle fait encore effet et je me recule pour tenter de donner une dernière alarme à l'aîné. J'ai franchi une limite... Mais il a encore la carte de tout arrêter. Parce que je ne pourrais plus le faire après, sauf s'il me dit clairement non.

    Alors il faut se décider, Neal. Maintenant.
     



    @Neal T. Hood-Spritz




    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum