Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityParty Rock is in a different house tonight (Jaysaël et Oliver)
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -33%
    Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
    Voir le deal
    99.99 €

    Party Rock is in a different house tonight (Jaysaël et Oliver)
    Cornelius KochSUMMER CAMPER
    Touriste au Japon

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Cornelius Koch
    SUMMER CAMPERTouriste au Japon
    Informations
    Âge : 31
    Lieu de naissance : Baltimore, dans le Maryland (USA)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : T'habites seul dans le centre-ville de Boston, loft industriel que tu présentes pas à tous le monde.
    Situation sentimentale : Célibataire, t'es pas le plus doué pour ça
    Études & Métiers : Pompier, t'as passé l'examen d'entrée le jour de ton 20ième anniversaire
    Date d'inscription : 12/03/2023
    Pseudo & pronom IRL : joemaw
    Icon : Cory
    Avatar utilisé : Fabien Tietjen
    Crédits : KLM
    Multicomptes : Perceval Hoffmann / Griffith Exner
    Description un : Taille : 6'1'' / 185 cm
    Warning : Violence, blessures, accident, perte d'un enfant, overdose…
    RPS : 3
    Messages : 2789
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t172304-cornelius-koch-fabien-tietjen
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t166737-perceval-hoffmann-oliver-matthew-davis-griffith-exner-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t172366-cornelius-koch-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t172367-meetsachussets-iceberg-koch
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 10 Sep - 23:30
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Lançant que je vais chercher des glaçons chez moi, je lui propose de me filer un coup de main, pour deux raisons. La première, c'est que si on doit parler, y'a pas à ce que la moitié de l'école soit au courant, la langue de vipère nous a déjà posé assez de problème de ce côté par le passé. Y'a pas besoin de répêter… La deuxième, c'est que je lui tends sur un plateau l'option de me dire "C'est bon, dégage." s'il a pas l'intention de supporter ma présence plus longtemps. Tout de même un peu surpris de le voir caller son verre en une gorgée, acquiesçant ensuite à m'aider, m'indiquant de lui montrer le chemin, je prends le parti de me taire, faisant un simple signe de tête vers l'entrée. Verre encore entre les mains, une fois dans le corridor, je récupère la clé dans l'une de mes poches pour déverrouiller la porte. "Attention au potentiel boulet de canon." Lançais-je à titre d'avertissement avant d'ouvrir la porte. Mais pour une fois, Sergeant n'apparaît qu'après qu'on aie pu mettre les pieds dans l'appartement, à croire qu'il s'était endormi sur le lit… "Il est pas mauvais." Indiquais-je à l'attention de Jaysaël, en me penchant pour gratouiller l'oreille du quadrupède. Quadrupède qui semble vouloir me contredire d'un bout à l'autre puisqu'il gronde sourdement avant de laisser échapper un jappement accusateur. "Sergent! Chut, c'est ok. C'est un ami." Le réprimandais-je en français, expliquant au passage. "Ami" semble être un terme assez simple qu'il comprend normalement assez bien, aussi, il ne poursuit pas ses accusations et retourne se coucher dans son panier. Passant le court corridor, m'attendant à avoir le brun sur les talons, je finis par me tourner lorsqu'on passe à l'air ouverte offrant espace salon et cuisine. Je n'ai pas vraiment pris la peine de poser une table pour me faire un coin salle à manger, étant seul avec la patate à quatre pattes, les bancs à l'ilôt de cuisine me conviennent très bien. "Heum… bienvenue chez moi." Mentionnais-je tout de même, vaguement mal à l'aise. Ce n'est pas très grand, c'est assez basique, sans vraiment grande décoration, mais entre le chevalet par là, les fournitures d'arts par ici et le mur de photos souvenir comme une tapisserie de polaroid en entrant au salon… je m'y sens chez moi. "Si tu veux fumer…" Indiquais-je en posant mon paquet de cigarette près du cendrier sur l'ilôt, alors que je récupère un bac de plastique posé sur le frigo afin de récupérer les glaçons.

    @Jaysaël S-Castellan





       
    'Til the roof comes off,
    'Til the lights go out,
    'Til my legs give out,

    'Til my bones collapse
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 14 Sep - 9:42
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Clairement, je ne sais pas ce qu'il me prend de le suivre comme ça... Pur élan masochisme de ma part, c'est clair et net car je sais que je risque de morfler avec ce que je pourrais voir dans son appartement. Mais faut croire que quand ça le concerne, je resterais toujours déraisonnable. Le suivant sans même porter un dernier regard à l'un ou l'autre de mes collègues alors que nous quittons temporairement la soirée, je constate rapidement que oui, effectivement, ils sont bel et bien voisin. Une porte à coté qu'il ouvre, une annonce concernant un boulet de canon qui me fait froncer les sourcils. Je vois rapidement le chien débarquer et au final, constate encore une fois que nos chemins se sont bien séparé. Un chien, alors que je suis un homme à chat, que depuis des années, je prends toujours soin de Moo, ce chat que le blond à aussi connu, qu'il a été récupéré chez les Cabots au prit d'une coloration capillaire des plus voyantes. "Il est." Je sais pas si on peut dire d'un chien qu'il est mignon et beau me semble trop fort... "mignon ?" Finis-je quand même pas dire sans certitude dans mon choix de mots pour le qualifier alors que l'animal me grogne dessus. Lui non plus il est pas convaincu par ce mot... Je le comprends tellement, j'ai personnellement jamais aimé être traité de mignon.

    Je tique alors à ce que j'entends, à la désignation qu'il me donne. Ami. Vraiment ? Je le fixe un moment, cherche à savoir si réellement il me voit comme tel ou si c'est juste pour le chien et clairement, c'est la seconde option qui gagne. Je suis son ex, le crétin qui était amoureux fou de lui et qu'il a abandonné sans se retourner, le crétin qui pourrait encore lui courir après si il n'avait pas per de subir encore la même chose. Le crétin qui a jamais su réellement tourné la page ou plutôt qui n'y arrive pas.

    Je suis alors son mouvement pour franchir le hall d'entrée de son appartement et atterrir dans la salle de séjour, Pièce que je balaie du regard et dont je capte rapidement les effluves de la peinture. Une impression de revenir en arrière de quelques années, quand on était bien tout le deux, quand je rentrais des cours et que l'appartement était imprégné de cette même odeur. Ma mâchoire se sert... Pas pour rien que je déteste cette odeur maintenant, parce qu'elle est associée à lui, parce que ça fait trop mal de la sentir. "Ouais je veux bien." Peut-être que l'odeur de la clope me la fera un peu oublier peut-être que ça atténuera le tout. Je me saisis de son paquet pour en sortir un bâton de nicotine que je glisse entre mes lèvres. "T'as un briquet ?" Le questionnais je alors en cherchant un peu du regard sur le plan de travail si j'en trouve un. Je le remarques alors et m'empresse de l'attraper.

    Cornelius KochSUMMER CAMPER
    Touriste au Japon

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Cornelius Koch
    SUMMER CAMPERTouriste au Japon
    Informations
    Âge : 31
    Lieu de naissance : Baltimore, dans le Maryland (USA)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : T'habites seul dans le centre-ville de Boston, loft industriel que tu présentes pas à tous le monde.
    Situation sentimentale : Célibataire, t'es pas le plus doué pour ça
    Études & Métiers : Pompier, t'as passé l'examen d'entrée le jour de ton 20ième anniversaire
    Date d'inscription : 12/03/2023
    Pseudo & pronom IRL : joemaw
    Icon : Cory
    Avatar utilisé : Fabien Tietjen
    Crédits : KLM
    Multicomptes : Perceval Hoffmann / Griffith Exner
    Description un : Taille : 6'1'' / 185 cm
    Warning : Violence, blessures, accident, perte d'un enfant, overdose…
    RPS : 3
    Messages : 2789
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t172304-cornelius-koch-fabien-tietjen
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t166737-perceval-hoffmann-oliver-matthew-davis-griffith-exner-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t172366-cornelius-koch-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t172367-meetsachussets-iceberg-koch
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 23 Sep - 5:34
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Un léger rire secoue mes épaules au commentaire de Jaysaël, me faisant lui lancer un regard amusé. Je sais que le Sergeant est pas le grand favori niveau apparence. Les bouledogues remportent rarement les concours de beauté ou même la faveur du public dans ce domaine, mais pour ce que j'ai découvert avec le quadrupède avec lequel je cohabite, ils compensent grandement en affection. Alors, oui, j'ai fini par le trouver mignon à sa manière, mais mon opinion est hautement biaisée. Calmant tout de même le dit-quadrupède concerné, j'explique vaguement. "C'est Jason qui me l'a ramené. Il fait du bon boulot pour mes problèmes." Soufflais-je avec un regard tout pour l'animal. Il m'évite bien des problèmes médicaux. "…même si c'est pas le prix de beauté." Accordais-je tout de même avec un léger rire. On peut pas tout avoir! Mais entre ses services et son affection, ça me va parfaitement.

    Réalisant cependant le côté bizarre de mon offre à inviter Jaysaël chez moi, je lui souhaite la bienvenue avec un mouvement pour indiquer autour, ne sachant pas trop quoi dire d'autre, pour être franc. Voulant chasser le début de malaise ressenti, je lui laisse savoir qu'il peut s'installer pour fumer s'il a accepté de me suivre pour ça. Acceptation qui relève légèrement le coin de mes lèvres alors que je récupère le bac sorti pour la soirée, mais oublié avant son début. Question qui tombe et je délaisse à nouveau le bac. "Oh! Ouais, quelque part…" Commençais-je avant de faire tapoter mes poches de jeans, réalisant que l'objet se trouve plus loin sur le plan de travail, près de l'un de mes carnets, lorsque Jaysaël fait un mouvement pour le zippo. "Tu me diras s'il fonctionne pas; il a ses caprices." Indiquais-je avec simplicité, voulant retourner au chargement de glace. Il faut parfois connaître le truc pour l'allumer, mais c'est un zippo, le truc intuable. Ça fait des années que je l'ai et je l'ai toujours apprécié depuis qu'on me l'a… "Oh…" Soufflais-je alors que la pensée frappe ma cervelle, me faisant me retourner vers le brun. Je suis pas certain qu'il veut se souvenir que c'est lui qui me l'a offert… Briquet argenté offert pour mon anniversaire, portant nos initiales. Avec le temps, elles se sont estompées, des pigments de couleurs se sont glissés dans la gravure de manière permanente, mais ça reste un objet de mon quotidien. Que ce soit parce que j'ai besoin d'une dose de nicotine, pour une présence rassurante que je le triture au fond d'une poche parce que je suis nerveux ou parce que je me perds à contempler la flamme pour ralentir les tempêtes dans ma tête… Mais je crois que je n'ai plus été aussi conscient de son apparence que depuis qu'il me l'a offert. Et je sais pas si je dois le lui retirer avant qu'il voit, s'il a pas déjà remarqué, si je vais juste avoir l'air de le prendre pour un gamin qui sait pas se servir d'un briquet, si je vais le manger par la tête ou si il en a rien a battre… Clairement, je sais plus sur quel pied danser quand ça le concerne, alors là…

    @Jaysaël S-Castellan





       
    'Til the roof comes off,
    'Til the lights go out,
    'Til my legs give out,

    'Til my bones collapse
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 25 Sep - 9:44
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je ne suis pas convaincu par le chien, étant bien plus un homme à chat qu'à chien, je restes un peu con à ne pas savoir comment le définir réellement. Mais je reste encore plus surpris par les paroles de mon ex. "T'es problèmes ?" Répétais je alors sans comprendre qu'il parle de sa faculté à oublier de manger. Ou bien peut-être est-ce que je m'attends à autre chose, quelque chose de plus grave peut-être ? Je ne sais pas quoi penser, ni même si je suis une personne à qui il pourrait se confier si effectivement il a une maladie ou un truc dans le genre. Après tout nous ne sommes plus rien l'un pour l'autre, par son choix à lui alors clairement, je ne serai pas surpris de rester encore sur le banc de touche.

    Le suivant à l'intérieur de son appartement, j'acceptes son offre de m'en griller une. Avec tout ce qui se passe dans ma tête ce n'est clairement pas plus mal de pouvoir prendre une grosse bouffée d'air mélangé à la nicotine. La clope entre les doigts, je le questionnes alors pour le briquet avant de constater la présence de celui-ci un peu plus loin sur le plan de travail. Je m'en saisis pour allumer la clope glissée maintenant entre mes lèvres. Je tiques alors un peu sur le zippo. Cadeau conservé qui n'a plus aucune signification. "Tu l'as gardé ?" Soufflais-je alors. "T'aurais pu le jeter." Comme tu m'as jeté. A croire au final que cet objet peut avoir bien plus de valeur à ses yeux que moi. Parce que moi j'ai fini à la trappe et lui, bien des années après notre rupture il est encore dans sa vie. Je joue d'ailleurs avec le zippo, vestige de notre relation, de ce que l'on a pu être. Trace d'un passé que j'aimerais oublier mais qui se ravive de plus en plus à chaque fois que je le croise. Histoire qui me blesse, qui m'a brisé au point de ne plus être capable de me poser sérieusement avec quelqu'un. Histoire qui pour lui ne semble rien représenté, étant passé bien au dessus de tout, bien au dessus de la peine. A-t-il seulement pleuré une fois pour moi ? A-t-il seulement eu une seule fois des remords ? Des regrets ? Je ne le regarde plus, mon regard concentré sur la flamme du zippo.


    Cornelius KochSUMMER CAMPER
    Touriste au Japon

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Cornelius Koch
    SUMMER CAMPERTouriste au Japon
    Informations
    Âge : 31
    Lieu de naissance : Baltimore, dans le Maryland (USA)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : T'habites seul dans le centre-ville de Boston, loft industriel que tu présentes pas à tous le monde.
    Situation sentimentale : Célibataire, t'es pas le plus doué pour ça
    Études & Métiers : Pompier, t'as passé l'examen d'entrée le jour de ton 20ième anniversaire
    Date d'inscription : 12/03/2023
    Pseudo & pronom IRL : joemaw
    Icon : Cory
    Avatar utilisé : Fabien Tietjen
    Crédits : KLM
    Multicomptes : Perceval Hoffmann / Griffith Exner
    Description un : Taille : 6'1'' / 185 cm
    Warning : Violence, blessures, accident, perte d'un enfant, overdose…
    RPS : 3
    Messages : 2789
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t172304-cornelius-koch-fabien-tietjen
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t166737-perceval-hoffmann-oliver-matthew-davis-griffith-exner-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t172366-cornelius-koch-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t172367-meetsachussets-iceberg-koch
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 1 Oct - 0:38
    taggercitereditionsupprimeradresse
    L'entendant répéter, j'hoche tranquillement la tête, sans pour autant être habitué de me faire questionner sur le sujet, je n'ai pas de honte à y répondre; c'est une part de ma réalité, je n'essaie pas de le cacher. Ce serait plus contre-productif qu'autre chose. J'essaie seulement d'améliorer mes conditions au mieux de mes possibilités.

    - Noirceurs et nourriture, principalement, expliquais-je calmement. Il me ramène dans la réalité, me raccroche au présent et me rappelle que je dois manger, sortir, bouger… C'est difficile de t'enfoncer dans le noir quand il te couvre de calins baveux, fis-je avec un rire d'un souffle. Il est pas de mauvaise compagnie non plus quand je fais de l'insomnie, expliquais-je avec un demi-sourire.

    Ce sont des problèmes que l'ancien Winthrop m'a connu avoir, à plus ou moins grande échelle. Il s'est souvent réveillé pour me trouver déjà debout, souvent mon carnet de croquis à la main et les écouteurs sur les oreilles pour ne pas risquer de le réveiller. Mes épisodes de stress et de panique étaient moins prononcés à cette époque cependant …et encore moins à ses côtés. Je mangeais mieux aussi s'il était là, parce que lui devait manger, donc je me souvenais que c'était un besoin que j'avais aussi, même si j'avais, selon ses remarques, la mauvaise tendance à me nourrir de liquide. Chose que je fais encore souvent, si je dois être franc, mais ils sont plus souvent balancés en vitamines et autres apport pour fournir l'équivalent d'un repas.

    Je ne réponds rien lorsqu'il remarque le briquet, baissant simplement et stupidement le regard. Qu'est-ce que je pourrais dire de toute façon? "Oui, je l'ai gardé." C'est pas comme s'il ne le voyait pas, l'a dans les mains. J'aurais pu m'en débarrasser, c'est déjà venu sur le sujet, quand Jax a fini par exploser en disant qu'il l'utiliserait jamais parce que ça venait de mon ex. Mais ça fait longtemps de ça…

    Relevant la tête, j'observe un moment le brun qui regarde la flamme, ses traits qui ont à peine changé avec les années. Rien de bien sévère, rien de bien grave, une certaine maturité seulement qui le rend tout aussi séduisant. Acceptant de décoller mes hanches du comptoir, je m'approche assez pour tendre le bras et refermer doucement le capot du briquet, mes doigts effleurant ceux de Jaysaël bien que je les retire ensuite, n'essayant pas de récupérer l'objet.

    - Tu vas te brûler; il chauffe vite maintenant, indiquais-je doucement pour expliquer. Y'a que moi qui s'en sert normalement.

    J'ai encore quelques fumeurs dans mon entourage, mais si j'acceptes de leur fournir une flamme avec ce zippo, je ne les laisses plus le prendre. Appareil qui fait ses caprices et que je n'ai pas envie que quelqu'un envoie dans le décor parce qu'il perd les nerfs après. Ce serait à moi de les perdre si c'était le cas. Même si c'est qu'un briquet… Alors si je refuse pour les autres, allez savoir pourquoi j'ai laissé Jaysaël s'en servir si facilement. Parce qu'il est celui qui me l'a offert? Possiblement. S'il décidait de passer la porte avec, je ne trouverais probablement rien à lui redire.

    @Jaysaël S-Castellan





       
    'Til the roof comes off,
    'Til the lights go out,
    'Til my legs give out,

    'Til my bones collapse
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 4 Oct - 11:36
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je l'observe ou plutôt devrais-je dire que je le fixe alors qu'il me donne sa réponse. Noirceur ? Je tique sur ce mot, est-ce que cela signifie déprime pour lui ? Est-ce qu'il a des pensées sombres ? Pourquoi ? Depuis quand ? Je ne lui connaissais pas cela ou alors ne l'ai-je jamais vraiment réalisé ? Autant pour son habitude de ne pas manger ou ses insomnies, je me souviens parfaitement de cela... Comment pourrais je oublier en fait ? Je crois que de notre relation, et malgré mes tentatives, je n'ai réussi à ne rien laisser fuiter de mon esprit. Il a été tellement important pour moi que malgré les années, tout est encore bien trop vivaces, comme mes sentiments. Tumulte que j'éprouve par sa faute. Mélange d'amour et de haine, cocktail plus qu'explosif entre mes mains et ce même si je le canalise au maximum maintenant, ce qui ainsi, lui évite de se retrouver avec des cavés renversés sur sa personne ou des propositions plus que tendancieuse sous prétexte d'un alcool pas assez fort pour me faire perdre la tête. Je ne lui fait cependant aucune remarque, parce que je sais pertinemment ne pas être la bonne personne à qui il doit vouloir parler de ses problèmes. Je le suis donc sans dire un mot de plus à ce sujet. S'il désire en parler davantage, il le fera de lui-même, je n'ai aucunement le droit de m'immiscer dans sa vie et dans le fond, je n'en ai pas envie, parce que cela me blesserais beaucoup trop. Nous sommes des ex, rien de plus. Je suis juste le crétin qu'il a largué sans un au revoir.

    Mon regard sur la flamme créé par le zippo que je lui ai offert bien des années auparavant, je relève le regard vers lui quand il vient m'effleurer les doigts pour le refermer. "C'est trop tard." Parce qu'il m'a touché, parce qu'il y a eu le contact entre nous, comme lors de la séance d'examen. Contact de ses doigts qui me brulent parce que dans le fond, je suis incapable de l'oublier, d'oublier les sentiments que j'ai pour lui et que malgré le temps, ils ne se sont pas estompé. Parce que la sensation est là, qu'effectivement le métal entre mes doigts est chaud, mais pas suffisament pour me faire réagir, pour me faire le lâcher. Non, il aurait fallut un peu plus de temps probablement ou bien suis-je juste inconscient de cela parce que mon regard est posé sur lui et que je reste maintenant silencieux.

    Cornelius KochSUMMER CAMPER
    Touriste au Japon

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Cornelius Koch
    SUMMER CAMPERTouriste au Japon
    Informations
    Âge : 31
    Lieu de naissance : Baltimore, dans le Maryland (USA)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : T'habites seul dans le centre-ville de Boston, loft industriel que tu présentes pas à tous le monde.
    Situation sentimentale : Célibataire, t'es pas le plus doué pour ça
    Études & Métiers : Pompier, t'as passé l'examen d'entrée le jour de ton 20ième anniversaire
    Date d'inscription : 12/03/2023
    Pseudo & pronom IRL : joemaw
    Icon : Cory
    Avatar utilisé : Fabien Tietjen
    Crédits : KLM
    Multicomptes : Perceval Hoffmann / Griffith Exner
    Description un : Taille : 6'1'' / 185 cm
    Warning : Violence, blessures, accident, perte d'un enfant, overdose…
    RPS : 3
    Messages : 2789
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t172304-cornelius-koch-fabien-tietjen
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t166737-perceval-hoffmann-oliver-matthew-davis-griffith-exner-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t172366-cornelius-koch-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t172367-meetsachussets-iceberg-koch
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Oct - 21:59
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je vois une certaine incompréhension dans son regard et un vague sourire s'inscrit sur mes lèvres, peut-être que c'est seulement le mot "noirceur" qui le fait tiquer, parce que ça ne pointe pas vers un problème en soi. C'est une habitude de l'utiliser pour désigner la panoplie complète de ce que je me traîne depuis des années.

    - Les épisodes étaient plus rares quand j'étais avec toi, laissais-je entendre pour qu'il arrête de se torturer les méninges s'il cherche de quoi je parles. …parce que t'étais là, en grande partie, confiais-je calmement. Il a bien souvent calmer des crises sans même s'en rendre compte, il a déjà coupé des descentes aux enfers sans peut-être savoir jusqu'à quelle extension il m'avait aidé. Et il m'a déjà retrouvé avec plus d'une égratignure même si, en soi, je ne me les avait pas nécessairement infligé moi-même… Stress, épisodes nerveux, spleen, tourbillon de pensées qui ne s'arrêtent plus, crises de panique, etc., énumérais-je avec un vague signe de main pour indiquer que ça continue. Y'a des moments ou c'est plus actifs, d'autres où ça me fout la paix, selon ce qui se passe dans ma vie… expliquais-je sans trop entrer dans les détails, ne voulant pas l'assommer avec des trucs dont il doit bien se foutre au final.

    Suffit de départs, d'arrivées, d'engueulades, de confrontations, de stupidités, de certaines personnes en particulier ou d'événements qui paraissent parfois totalement anodins pour que se déclenche un mécanisme dont je n'ai pas entièrement contrôle et qui me plonge vers le fond. Je n'ai pas le contrôle, mais avec les années, j'ai de meilleurs outils et là, j'ai le Sergent pour m'aider. J'ai de bons piliers autour de moi également, plus qu'avant d'ailleurs.

    Le laissant se servir pour fumer, je réalise à retardement que le briquet qu'il a dû utiliser est celui qu'il m'a offert il y a des années et dont je ne me suis pas débarrasser. Chose qui semble l'étonner bien qu'il ne se manifeste pas aussi fort que je l'ai déjà entendu. Ça tient plus de la constatation tranquille alors qu'il se perd dans la contemplation de la flamme. Sans trop savoir quoi dire pour un moment, je le laisse faire, quitte à ce qu'il vide le réservoir, ça je m'en fous. Au bout d'un moment, je finis tout de même par m'approcher, fermant doucement le capot du zippo, sans pour autant lui retirer l'objet, l'avertissant seulement qu'il pourrait se brûler parce qu'il chauffe vite. Il a connu bien des allers et venues ce briquet, il a ses propres caprices. Entendant Jaysaël lâcher que c'est trop tard, je sursaute légèrement.

    - Ha merde, désolé… M'exclamais-je faiblement alors je récupère rapidement un glaçon dans le congelo, le serrant entre mes doigts. Attrapant ensuite sa main de ma main libre sans y penser réellement, j'y retire le briquet pour l'abandonner sur le comptoir avec le cube d'eau gelée et calmant mes mouvements pour glisser beaucoup plus doucement mes doigts désormais mouillés et froids sur sa peau qui était en contact avec le briquet. J'aurai pu mettre la glace directement mais c'est jamais vraiment conseillé, choc thermique et tout… Passant une fois, je réalise soudainement ce que je fais, virant au rouge tomate jusqu'aux oreilles en un quart de seconde, soudainement incapable de relever la tête pour le regarder, mais continuant les mouvements d'apaisement parce que je ne sais plus quoi faire d'autre.


    @Jaysaël S-Castellan





       
    'Til the roof comes off,
    'Til the lights go out,
    'Til my legs give out,

    'Til my bones collapse
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 29 Oct - 9:23
    taggercitereditionsupprimeradresse
    J'essaie de comprendre, de savoir de quoi il parle et il me facilite un peu la tâche, exprimant de lui même tout cela, me jetant de fleurs au passage. Je le fixe un instant, ne comprenant pas au final pourquoi il me balance cette phrase, ce fait du passé comme si cela pourrait encore avoir une importance aujourd'hui.. Parce que soyons honnête si j'en calmais à l'époque, il est fort probable que son mec d'après ai fait de même et le suivant aussi, ainsi que le futur qu'il trouvera. Je ne pense pas être une exception, même tout l'inverse. Notre relation n'a rien eu de salvateur au final, plutôt tout l'inverse, du moins de mon côté... Lui il l'a vécu autrement, sans aucun mal pour s'en remettre. Suis-je d'ailleurs un brin masochiste pour ainsi le suivre cher lui ? Je l'ai repoussé et maintenant, je fous quoi ? Je devrais l'ignorer, laissé notre passé à ce qu'il est et ne pas chercher autre chose. Le passé est le passé point final. Et pour ne pas le revivre, il faut que je l'évite, lui qui a tout bouleversé dans ma vie, tel un ouragan. Et pourtant, je ne me retourne pas pour prendre la porte, que du contraire, je le suis, découvre son appartement, reconnait l'odeur de peinture, celle que j'ai du mal à supporté depuis son départ, celle qui me fait automatiquement pensé à lui. Je pourrais en grimacer si je n'avais pas un bon contrôle sur moi, préférant ne rien montrer de mes pensées et de mes ressentit.

    Discussion qui suit, zippo redécouvert, cadeau de cette relation passée devenu visiblement capricieux et il ne comprend pas mes mots... Que du contraire, se précipite pour me retirer le briquet des mains et m'affligé de nouvelles brûlures, comme je venais de le sous-entendre. Doigts sur ma paume, sensation humide et froide, mon regard reste rivée sur lui, car il m'a clairement prit au mot, sans comprendre que je parle de notre contact. Je reste silencieux, un peu con face à ce qu'il se passe là avant de finalement retirer ma main. "C'est bon, je suis pas brulé. Je plaisantais." Finis-je par lui annoncer en essuyant ma main humide sur mon t-shirt. J'ai pas besoin de sa tendresse ni de sa douceur, je n'en veux plus, parce que ça fait trop mal. Mais en même temps j'aimerais savoir si c'est juste parce que c'est moi ou si il aurait fait cela à n'importe qui au lieu de lui dire de passer sa main sous l'eau tiède. Sauf que les mots ne franchissent pas mes lèvres parce que lui demander cela laisserait entendre que j'aimerais encore être unique pour lui, sauf que je sais que ce n'est pas le cas et je ne suis pas assez masochiste pour être désireux de l'entendre.

    Cornelius KochSUMMER CAMPER
    Touriste au Japon

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Cornelius Koch
    SUMMER CAMPERTouriste au Japon
    Informations
    Âge : 31
    Lieu de naissance : Baltimore, dans le Maryland (USA)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : T'habites seul dans le centre-ville de Boston, loft industriel que tu présentes pas à tous le monde.
    Situation sentimentale : Célibataire, t'es pas le plus doué pour ça
    Études & Métiers : Pompier, t'as passé l'examen d'entrée le jour de ton 20ième anniversaire
    Date d'inscription : 12/03/2023
    Pseudo & pronom IRL : joemaw
    Icon : Cory
    Avatar utilisé : Fabien Tietjen
    Crédits : KLM
    Multicomptes : Perceval Hoffmann / Griffith Exner
    Description un : Taille : 6'1'' / 185 cm
    Warning : Violence, blessures, accident, perte d'un enfant, overdose…
    RPS : 3
    Messages : 2789
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t172304-cornelius-koch-fabien-tietjen
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t166737-perceval-hoffmann-oliver-matthew-davis-griffith-exner-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t172366-cornelius-koch-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t172367-meetsachussets-iceberg-koch
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 9 Nov - 3:53
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Avertissement de ma part qui tombe trop tard, j'ai le réflexe de récupérer un glacon, me gelant volontairement les doigts pour ensuite les appuyer sur sa main, là où le briquet a pu être en contact et trop chauffer. Ancien réflexe, vieille habitude de pouvoir le toucher sans condition, mon cerveau semble avoir défoncé toutes les barrières par gestes automatisés et quand je me rends compte de ce que je fais, je n'arrive à rien d'autre que de piquer un fard monstre, sentant mes joues s'enflammer sans pour autant que je ne puisse arrêter les mouvements pour calmer la possible brûlure. Du moins, jusqu'à ce qu'il retire sa main et me dise qu'il plaisantait, qu'il ne s'est pas brûler.

    - Ha… Je… Désolé, de t'avoir mouiller la main alors, m'excusais-je alors, sans pour autant être capable de relever la tête pour le regarder. Une seconde passe, puis deux et finalement je me redresse, envoyant le glaçon, resté sur le comptoir, dans l'évier. Si... si tu préfères rentrer, c'est à ta guise, mais si tu restes, je m'arrangerai pour que Kitt essaie pas de nous flanquer continuellement côte à côte, lui assurais-je, arrivant finalement à lui jeter un regard et lui fournir un pauvre sourire.

    Après tout, y'a plusieurs autres membres du personnel universitaire là, alors possible qu'il aie envie de faire du social et je ne crois pas que je sois celui avec qui il a le goût de passer le plus de temps. Pour ma part, j'en ai un peu perdu l'envie d'y être, mais j'ai promis et je trouverai bien à y faire, le blue passera. Kitt aura surement à me présenter au type qu'il fréquente, mais avec qui il ne sort pas ...ou peu importe leur accord. Et j'ai deux mots à lui toucher au sujet de Jaysaël.

    @Jaysaël S-Castellan





       
    'Til the roof comes off,
    'Til the lights go out,
    'Til my legs give out,

    'Til my bones collapse
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 27 Nov - 11:21
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je ne dis rien de plus, ma main froissant mon haut pour retirer le peau d'eau présente sur mes doigts lors que mon ex s'excuse de ce geste intrusif qui n'avait aucun but nocif. Je pourrais lui dire que ce n'est pas grave, qu'il ne doit pas se prendre la tête, mais je préfère rester silencieux, redoutant ce que je pourrais bien dire sous le coup de l'action... Ce désir de vouloir savoir si il aurait agit ainsi avec un autre, cette envie d'être encore unique pour lui, de l'entendre me le dire... Je ne peux pas lui demander un tel mensonge et surtout faire face à l'éventualité qu'il dise qu'il aurait fait ça avec tout le monde... La vérité est trop cruelle surtout quand ça le concerne. Je l'observe, cherchant en fait des signes, mais quoi comme signe ? Je ne sais pas moi-même. Sa tentative de fuir mon regard, preuve qu'il est mal à l'aise avec moi ? Ses tentatives encore et encore de me faire quitter cette soirée ? Les choses sont limpides au final, il désire que je me casse et rien de plus et comme un con je l'ai suivi chez lui. Dans le genre pas futé pour lire le signes, je suis probablement le meilleur, faudrait me décerner une palme d'or à ce niveau.

    J'hausse les épaules, soupirant légèrement, "Je vais rentrer." Parce que depuis le début, j'avais pas envie d'être là, que dès le début l'envie de partir était présente et au final mon idée initiale était bien de juste faire acte de présence avant de finalement repartir sans plus de chichi. "Comme ça tu seras tranquille." Il n'aura pas à m'éviter, à fuir mon regard, il sera ainsi ravi et pourra profiter correctement de la soirée de son voisin. Je ne fais d'ailleurs pas plus de cérémonie, de toute façon ce n'est pas comme si il me retiendrait, il insiste tellement pour me voir partir. Je tourne ainsi les talons pour reprendre la direction de sa porte d'entrée, donnant une gratouille au chien au passage.

    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum