Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityHit the road Jack (Wade & Jacob) - Page 2
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le deal à ne pas rater :
    TCL C74 Series 55C743 – TV 55” 4K QLED 144 Hz Google TV (Via ODR ...
    499 €
    Voir le deal

    Hit the road Jack (Wade & Jacob)
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 13 Mai - 16:47
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Libre les vendredis soirs, je prends note. Cela ne veut pas dire que Wade aura du temps à lui accorder chaque vendredi mais ils auront peut-être l’occasion de partager un verre ou deux à l’occasion. Jacob ne parvenait pas à imaginer la vie qu’il menait, à un si jeune âge, avec autant de responsabilités mais au fond, rien ne lui demandait de le comprendre. Il s’en tiendrait à prendre le temps que l’ex acteur souhaitait lui accorder et peut-être ferait-il même de nouvelles rencontrés à travers lui. Le brun n’était peut-être pas contre l’idée de partager une partie de son répertoire afin de permettre à un nouvel habitant de se faire un petit cercle de potes, puisqu’il était condamné à rester ici un certain temps. Ce sont de bien trop longues vacances si tu veux mon avis. Heureusement que sa rencontre avec Damya avait permis à la machine de se remettre doucement en route mais ça ne comblait pas de grands pans de son agenda non plus. Jacob était motivé à se créer une petite vie ici, à trouver un job dans le monde de l’art, à sortir. Il voulait retrouver tout ce qu’il avait laissé à Londres, en dehors de son rôle sur lequel il avait malheureusement fait une croix définitive. Par définition, le New-Yorkais savait qu’il ne serait jamais aussi heureux qu’il ne l’avait été à Londres mais il avait le choix de se morfondre, ou celui-ci de tenter doucement de reconstruire son château de cartes. Faudra que tu me files les bonnes adresses. Autant pour sortir, manger que draguer. Il était là depuis plusieurs mois à présent mais Jake avait tellement été focalisé sur son ex petite-amie, qu’il avait choisi de détester cette ville sans chercher à voir ce qu’elle avait à offrir. Les lieux où ils se rendaient étaient toujours les mêmes et surtout sans le moindre but. Je sais où aller si je souhaite avoir un bon cappuccino. Bien que JT n’était pas vraiment un addict à la caféine. Ses sourcils se froncèrent légèrement lorsque Wade fit référence à la vie d’artiste et au fait qu’il ne l’avait pas totalement abandonnée, et Jacob se retint de lui rire au visage. Il y a une forme d’art à faire du café? Il questionna innocemment, bien qu’il trouvait ça plus pathétique qu’autre chose. Un café était un café, tout comme il n’y avait rien d’artistique à servir un cocktail. C’était une technique à apprendre, qui n’avait absolument rien à voir avec le talent puisque n’importe qui aurait pu le faire, à force d'entraînement. Une voix, la grâce, la capacité à entrer en un personnage… ça, ça ne s'invente pas.
    Les yeux de Jacob s’accrochèrent à ceux de l’artiste déchu lorsqu’il affirma que le moment viendrait où il essayerait de le choper. Il se passa doucement la langue sur les lèvres avant de se les humecter avec un sourire flatteur - et flatté. Ne traîne pas trop, la vie est courte. Il ne fallait pas en perdre une miette et si le jeune Bailey avait l’intention de s’attaquer à lui, le plus tôt serait le mieux. Depuis quand n’avait-il pas eu le plaisir de s'essouffler dans les bras d’un homme ? Jacob en avait presque oublié la saveur et Wade était un candidat parfait pour lui rafraîchir la mémoire. Autant lui faire savoir dès à présent qu’il n’aurait aucun mal à parvenir à ses fins, si c’était ce qui le retenait de passer à l’action plutôt tôt que tard. C’est assez rare que je concède des points. JT ajouta, afin de le caresser dans le sens du poil. Il n’empêche que c’était vrai.
    L'atmosphère changea du tout au tout, à son grand dam, lorsque la conversation se tourna vers le décès du père de Wade et leurs ruptures respectives. L’humeur n’était plus du tout à la drague et celle de Jacob s’assombrit immédiatement. C’est sur. Il répondit distraitement, comprenant et admirant cette femme qui ne laissait pas tomber. Jacob adopterait le même comportement avec Love car lorsqu’on aime, on abandonne pas. C’était une preuve d’amour de la part de sa maman mais il n’allait pas insisté sur le sujet car il ne souhaitait pas se mettre le beau brun à dos. Et puis tout ceci n’était que son avis personnel, basé sur un court échange, il ne connaissait rien de cette femme, si ce n’était qu’elle avait mis au monde l’homme qui se trouvait devant lui. En effet. Jake ne voulait pas insinuer qu’une rupture était plus compliquée qu’une autre mais Wade avait raison sur ce point; elles étaient différentes. D’autant plus différente que Wade avait le privilège d’avoir été celui qui avait pris la décision, lorsque Jacob n’avait fait que subir celle de Love. Ça ne devrait pas. Il marmonna, plus pour lui-même que pour répondre aux propos du manager. Si l’un n’avait plus de sentiments ou trompait l’autre, pourquoi pas. Mais pas dans la situation actuelle des choses, où il avait été possible de discuter et faire au mieux pour les deux partis. Je suis là depuis des mois, j’ai plaqué un rôle dont j’ai rêvé toute ma vie pour elle. Je sais pas trop ce que je peux lui apporter de plus comme preuve. Il ne s’était pas attendu à ce qu’elle l'accueille à bras ouverts dès leurs premières rencontres mais les semaines, les mois, s’étaient écoulés sans aucune perspective d’avenir pour eux deux. Je ne vais pas continuer de ramper pour son petit plaisir. Car elle devait forcément prendre un certain plaisir à me voir à genoux, à sa merci. Tu n’as aucune envie de le retrouver ? Après toutes ces années ? Est-ce que son avenir avec Love devrait attendre plusieurs années pour qu’elle comprenne qu’ils étaient fait l’un pour l’autre ? Car il n'avait pas ce temps devant lui.
    Wade BaileyLove Shot
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Wade Bailey
    Love Shot
    Informations
    Âge : 29
    Lieu de naissance : Boston (USA), malgré des origines anglaises
    Quartier.s d'habitation & Colocation : Along Charles River, avec Sophia (17 ans), Ian (14 ans) et Dianna (dite Nana) (9 ans)
    Situation sentimentale : tout se mélange.
    Études & Métiers : responsable à Mike Pastries'
    Date d'inscription : 25/02/2022
    Pseudo & pronom IRL : chasinghearts / Margot (she/her)
    Icon : Hit the road Jack (Wade & Jacob) - Page 2 44a44ff5bb9cbb9586bbc59ff41395eaad7ae217
    Avatar utilisé : Harry Styles
    Crédits : jo-tag
    Multicomptes : thea - sienna
    RPS en cours : Wemma - Billie - Wendy - (Nate)
    Warning : décès du paternel, drogues, alcool
    Si quoi que ce soit vous gênes ou vous trigger dans mon jeu, n'hésitez pas à m'en faire part en MP ou sur discord pour que je mette les TW appropriés/n'aborde plus certains sujets avec vous.
    RPS : 98
    Messages : 3013
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t146939-wade-bailey-harry-styles#6305551
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t169126-thea-lockhart-wade-bailey-sienna-morelli-repertoire-rp#8094471
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t147114-meetsachussets-baileyotherspirits
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 11 Juin - 15:27
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Hit the road, Jack

    Hit the road Jack (Wade & Jacob) - Page 2 Glass-10 with @Jacob T. Walsh and @Wade Bailey
    Hit the road Jack (Wade & Jacob) - Page 2 Megaph10 warning : décès, alcool.
    Hit the road Jack (Wade & Jacob) - Page 2 Calend10 20.01.2023 Hit the road Jack (Wade & Jacob) - Page 2 Marker10 Nephilim

    Wade acquiesce quand Jacob lui dit qu’il prend note de son emploi du temps. Cela ne doit pas être facile de débarquer dans une ville comme ça, même si on a un peu de famille présente. Au fond, Jacob doit être un grand romantique pour faire ce genre de voyage pour récupérer celle qu’il considère comme la femme de sa vie. Cela peut paraître normal à beaucoup de gens et les films et séries télévisées ont tendance à tout faire pour laisser croire que c’est quelque chose de parfaitement normal, mais la réalité est bien différente. Quitter son confort sans savoir si c’est temporaire ou non et simplement dans l’espoir que quelqu’un veuille toujours de nous dans sa vie est un acte courageux et plein de foi. La chute doit être extrêmement difficile pour Jacob, vu la réponse apportée par Love à sa déclaration d’amour. Toute distraction doit donc être la bienvenue pour lui, même de créer un semblant de liens avec des gens qu’il a rencontrés au cours d’audition sans jamais les fréquenter auparavant. Sociable, Wade voit plutôt cela d’un bon oeil, ravi d’avoir l’occasion de rencontrer des “nouvelles” têtes et d’élargir ses horizons. Il a beau avoir un métier où il voit passer une multitude de gens différents chaque jour, il ne les côtoie pas vraiment assez pour créer de nouvelles relations. Lorsque son métier principal était d’être acteur, les choses étaient foncièrement différentes : d’un casting à l’autre, on voit parfois les mêmes personnes et à force de travailler plusieurs semaines et mois ensemble sur un même projet, on finit par se faire des potes, et parfois même des amis. “Ouais, je comprends. Tu as des pistes pour reprendre le boulot ou pas du tout ? J’imagine que Boston est pas ton premier choix ?” Ca l’est rarement quand on veut réussir mais c’est aussi plus facile d’avoir des rôles importants dans une ville qui n’est pas réputée pour le théâtre ou les comédies musicales - il faut juste tomber sur celle qui vous mènera à Broadway… et elles sont rares. “Parce que bon… tu auras beau te faire des potes ici, 98% de la population a un job et n’est pas dispo H24.” Wade acquiesce quand il lui parle de partager ses bonnes adresses : “Bien sûr, je te filerai mon mapster.”, c’est à dire le lien vers son compte sur l’application qui permet de répertorier toutes les bonnes adresses par thème et en précisant celles qu’on a pu essayer ou celles qu’on va essayer. “Ou une bonne part de gâteau, nos pâtisseries sont exceptionnelles.” précise-t-il, même si pour protéger sa ligne, il ne s’autorise à y goûter qu’une ou deux fois par semaine. “Non, même si j’imagine que les déco sur les latte en sont une forme ?” dit-il, réfléchissant avant de préciser : “Je parlais plutôt du coté un peu indépendant, quelque chose qui n’est pas juste dans le moule de ce qui est. C’est pas le côté “art” mais le coté un peu hors du moule.
    Les yeux plongés dans ceux de Jake, où l’on a envie de se perdre assez facilement, Wade maintient son regard en lui disant qu’il a bien l’intention d’en faire son quatre heures - ou son vingt-deux heures - à un moment ou un autre. Wade n’est pas toujours aussi direct et tâte parfois le terrain mais il agit généralement à l’instinct dans ce genre de situation et il est content de voir qu’il a bien lu son compagnon pour la soirée. Etre direct semble lui plaire et Wade sourit quand il l’entend lui dire ne pas trop prendre son temps. “Je me fais juste un peu désirer, ne t’inquiète pas.” Il ne va de toute façon pas lui sauter dessus alors qu’ils n’ont pas fini leur première bière mais ne garantit pas qu’il ne viendra pas goûter à ses lèvres d’ici la fin de la soirée : ces dernières semblent particulièrement appétissantes. “Eh bien, merci pour cet honneur, monsieur Walsh.” lui dit-il avant de lui faire un clin d’oeil.
    La discussion prend cependant rapidement un tournant inattendu et le sujet se fait plus sérieux. Puisqu’il aborde le thème de leurs séparations respectives, il n’est plus vraiment question de flirter et a fortiori, puisqu’ils se trouvent dans des côtés opposés sur le sujet et ne se comprendront sûrement pas. Wade fait attention aux mots qu’il utilise, bien conscient que que la rupture de Jacob est plus fraîche que celle de Wade et que le fait de s’être fait envoyé paître une nouvelle fois, doit raviver toutes ses émotions. Wade se contente d’acquiescer, plus par compassion que pour valider ce que Jake lui dit quand il dit qu’une rupture ne devrait pas être une décision unilatérale. Il comprend ce qu’il veut dire mais il est rare que les personnes soient cent pour cent d’accord sur le sujet, malheureusement. “Je ne sais pas… mais je comprends que tu en aies marre de ramper. Tu mérites mieux que ça.” Il ne connaît rien de leur histoire, mais il est certain d’une chose : une histoire ne fonctionne que si elle est un minimum équilibrée. Ce n’est jamais du cinquante cinquante, bien sûr mais il faut un minimum d’équilibre pour que cela fonctionne. Si l’un est éperdument amoureux mais que l’autre s’en moque, c’est voué à l’échec… et c’est mieux ainsi. Chacun mérite d’être aimé pour ce qu’il est, du moins Wade en est parfaitement convaincu. La question que lui pose ensuite Jacob le prend à revers et ne sachant pas vraiment comment répondre, le jeune homme décide de finir sa bière avant de lui répondre. Il soupire ensuite et répond, aussi honnêtement que possible : “Parfois, oui. Parce que c’était facile et passionné. Mais généralement, je n’y pense même pas. Je ne sais pas si j’aimerais à nouveau comme je l’ai aimé mais ce n’était pas facile tous les jours. On a tous notre égo, en tant qu’acteur mais le sien… c’était parfois difficile de l’accepter et de composer avec, et je pense que ça ne matcherait plus avec la personne que je suis aujourd’hui.” Et ce n’est la faute de personne. Wade a pris une direction et Kitt une autre. Ainsi va la vie.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 2 Juil - 22:58
    taggercitereditionsupprimeradresse
    En déménageant à Boston, Jacob ne pensait pas que ce serait aussi difficile de se faire une place. Bien sûr, il s’imaginait retrouver Love assez rapidement, ce qui changeait tout à sa réalité. Mais au delà de sa compagne, il n’avait pas pensé à la difficulté à s’installer ici et se faire un cercle d’amis. A vrai dire, il n’avait pensé qu’à sa petite-amie, sans réfléchir plus loin que le bout de son nez. C’était tellement évident qu’ils allaient décider de la suite à deux, il n’avait pas pensé une seule seconde devoir le faire seul et qu’il se retrouverait toujours à Boston après plusieurs mois. Les seules options dans son esprit avait été de la ramener à Londres, ou dans le pire des cas redescendre à New-York où ils avaient vécu pendant de nombreuses années. L’acteur n’était définitivement pas préparé à tous les obstacles qu’il affrontait au quotidien, ni à devoir se résoudre à accepter cette monotonie. Il n’avait pas de boulot, pas d’amis à l’horizon, pas de logement à lui. pourtant rien de tout cela n’était directement liés à Love mais c’était comme s’il n’était pas en mesure d’obtenir et construire quoi que ce soit sans la femme de sa vie à ses côtés. J’ai passé un pauvre casting il y a plusieurs jours, mais ça ne m’intéresse même pas. Certains diraient que c’est mieux que rien mais JT refusait de se résoudre à accepter n’importe quoi juste pour dire de faire quelque chose de ses journées. Il avait assez donné lorsqu’il était plus jeune et estimait mériter mieux à présent. J’envisage de redescendre à New-York si la situation ne change pas dans les semaines à venir. Je sais que ça risque d’être compliqué mais j’y ai mes habitudes et mes potes, ce sera toujours plus facile d’être sans emploi là-bas plutôt qu’ici. Les opportunités  y sont aussi beaucoup plus nombreuses. Le seul hic était que là-bas, il devrait payer un loyer complet alors qu’ici, il vivait sur le compte de sa chère tante. 98% ? C’est un sacré bon taux. Vu le nombre de sans-abris dans les rues, ce taux devait d’ailleurs être invité de toute pièce par Wade. C’est toi qui les fait ? Il demanda lorsque lebrun mentionna les pâtisseries exceptionnelles, dont Jacob raffolait en principe. Jt en mangeait rarement, souhaitant garder une ligne impeccable et ménager son estomac mais il était de nature gourmande et adorait se faire plaisir de temps en temps, lorsqu’il estimait le mériter. Je suis pas sûr d’être un très bon juge. Ou plutôt, Jacob était certain de ne pas lui fournir la réponse que Wade attendait de sa part, il préférait donc se taire. Oui, je vois. Si ça te plait, c’est l’essentiel. En réalité, il ne voyait pas du tout et avait des palpitations à la simple idée de finir comme lui, à vendre des gâteaux d’ici quelques mois plutôt qu’être sur scène, où était sa place.
    Je ne m’inquiète pas. Mais la patience n’est pas ma plus grande qualité. JT précisa en lui adressant un clin d'œil, avant de reporter son attention sur sa bière. Il n’était pas du tout venu à ce rendez-vous avec l’idée que quoi que ce soit puisse se passer avec Wade, cela ne lui avait même pas traversé l’esprit. En revanche, maintenant que Wade avait planté une petite graine dans son esprit, Jacob espérait qu’il ne traîne pas trop avant de mettre ses sous-entendus à exécution. La légèreté de la conversation prit un tournant à 180 degrés lorsqu’ils mentionnèrent tous les deux leurs exs relations mais Jacob était assez heureux, ou plutôt, soulagé de pouvoir en parler malgré tout. Rare était les personnes à l’écoute, ou à qui il avait sincèrement envie de se confier, et même s’ils étaient dans deux camps opposés, ça lui faisait du bien. Il ne mentionnait que rarement le nom de son ex petite-amie à la maison, car il se sentait plus que pathétique à n’avoir que sa tante comme “amie”. Buvons à ces paroles. Il méritait mieux, point à la ligne. Jacob était bien conscient qu’il avait commis énormément d'erreurs durant sa relation avec Love, la plus grosse étant de la laisser partir, mais cela ne voulait pas dire qu’il méritait de ramper pendant des lustres à présent. Il avait purgé sa peine, loin d’elle, continuait de le faire et il était temps de mettre un stop à cette douleur qu’elle lui infligeait dans le simple but de lui faire payer l'ultimatum auquel il n’avait pas répondu favorablement. Love ne voyait même pas qu’elle souffrait tout autant dans le processus, à moins qu’elle n’en ait sincèrement eu rien à faire d’eux et de leurs projets futurs. Parce que ça clasherait avec ton propre égo ou parce que tu n’aurais pas la patience de le supporter? Il demanda avec un sourire au coin des lèvres avant de lever les épaules. Mais je comprends, ça date et j’imagine que parfois il faut laisser au passé ce qui appartient au passé. Lui n’en était juste pas encore à ce stade avec Love.
    Le téléphone de Wade se mit à sonner alors que Jacob leva la main pour attirer l’attention du barman, leurs bières étant toutes les deux vides. Il n’eut cependant pas le temps de passer commande que le brun lui annonça que sa sœur venait d’avoir un accident de voiture et qu’il devait y aller. Timing de merde. J’aurais proposé de t’y conduire si j’avais un véhicule. Mais ce n’était pas le cas, c’est donc ici que leurs routes allaient se séparer prématurément. Tiens moi au courant, j’espère que c’est rien de grave. Juste assez grave pour justifier qu’il le laisse en plan car si elle avait besoin d’un pansement autour du doigt, c’était bien dommage d’arrêter une si bonne soirée en cours de route. Wade prenait la porte et embarquait avec lui toute opportunité de finir accroché à ses lèvres d’ici quelques verres.

    TOPIC TERMINÉ.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum