Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityTW • Happy New Year •• Victoria.
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -50%
    -50% Baskets Nike Air Huarache
    Voir le deal
    64.99 €

    TW • Happy New Year •• Victoria.
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 29 Déc 2021 - 14:29
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Happy New Year

    01 01 2021 - 7h03

    @Victoria Lahey

    Je l’ai vu comme un signe, qu’on se retrouve toutes les deux ici, en ce foutu trente et un décembre. A se noyer dans le travail plutôt que d’aller nous amuser. A se dire que de toutes les façons, il en faut bien, non ? Et autant que ce soit elle, que ce soit moi. Parce que je ramasse encore les morceaux de ma personne, ceux que j’ai égaré ici et là. Je n’avais même pas le cœur à me battre pour obtenir cette nuit en congé. Je voulais juste me noyer. M’assourdir de cas désespérant et penser que tout ça ne vaut pas que du vent.

    Son ambulance, elle m’en a amené trois. Trois patients. Plus ou moins grave. Mais c’est sur le dernier, que je l’ai balancée, ma proposition démodée. D’une Taylor désespérée. « On va boire un verre après ? » Ou dix, ou quinze, peu importe à la vérité. Le nombre qu’il faut pour tenter de pallier la vie, son entièreté. Pour foutre aux oubliettes ma mère. Son personnel enfer. Pour délaisser l’absence et Jasper. Le silence dans cette maison qui n’est pas à moi. Et pour soigner, le fait de l’avoir recroiser. Lui. Tout le mal que ça me fait de le savoir revenu aujourd’hui.

    Alors quand ma garde a touché à sa fin, j’ai un ce sourire vissé à mon visage en constatant qu’elle était là, assise sur l’un des bancs devant l’hôpital à m’attendre. Anciennes amies, présentes connaissances. Je crois que je n’en sais foutrement rien, mais je n’ai pas envie d’y réfléchir, pas besoin. Je tends donc mon index et mon majeur vers en lui proposant « Deux choix. » Sourire carnassier, mes phalanges en train de s’agiter. « Un bar, ou chez moi. » Trent possède un nombre incalculable d’alcool que je ne connaissais pas. « Bonne année Victoria. » Ca saigne à l’intérieur de moi.

     

    HARLEY-
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 29 Déc 2021 - 20:04
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool.




    Happy New-Year

    01.01.2022 @Taylor V. Foster


    Les plans pour ce réveillon ne manquaient pas, ce qui ne m’a empêché de le passer à la caserne ou plutôt à parcourir les rues de Boston, avec plusieurs passages par l'hôpital pour y déposer les victimes. De repos pour Noël afin de pouvoir le fêter avec mes parents, le deal était d’assumer cette garde et si j’ai bien pensé à trouver une excuse, je ne suis pas de celles qui se défilent de leurs responsabilités pour les beaux yeux d’un homme. Ni pour ceux de Ryke, fidèle ami qui m’a convié à sa petite soirée, ni pour ceux de William dont l’offre était pourtant alléchante.
    A dix minutes de la fin de mon service, qui fût sans une minute de repos, je regrette presque le verre que j’ai prévu de partager avec Taylor afin de célébrer la nouvelle année. De bon matin, nous qui n’avons pas eu l’occasion de le faire en même temps que le reste du monde, à minuit tombé. Si je ne sais pas de quoi l’année sera faite, je suis certaine de vouloir oublier que la précédente a existé. Malgré l’appel de mon lit, que je peux entendre jusqu’ici, je prends une douche rapide et me maquille pour me donner un air plus vivant, priant qu’un appel de dernière minute ne vienne pas ruiner nos plans. Ce n’est pas le cas et à sept heures tapantes, l’ambulance me dépose devant l’hôpital pour retrouver la chirurgienne qui, contrairement à moi, continue de vivre son rêve. Me trouver devant ce bâtiment, ou entre ses murs, est toujours douloureux mais un jour peut-être, je parviendrai à accepter la situation.
    La nostalgie laisse place à un sourire franc sur mes lèvres lorsque Taylor se dirige vers moi et présente les options qui s’offrent à nous. Mon cerveau est trop lent, à moitié endormi, je suis encore en pleine réflexion sur ses propositions lorsqu’elle me souhaite une bonne année. Ah oui. Je l’oublierais presque. « Bonne année, docteur Foster. » Il est important le titre, plus encore lorsqu’on le perd. « La question est plutôt, est-ce que tu connais un bar ouvert à cette heure et dont la licence permet de servir de l’alcool ? » Car ils ne doivent pas être nombreux et ce n’est pas un café que je souhaite partagé, quand bien même il me ferait le plus grand bien. « Tant qu’il y a une bouteille de rouge qui m’attend, tout me va. » Bonjour, l’an deux-mille-vingt-deux.

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 3 Jan 2022 - 16:19
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Happy New Year

    01 01 2022 - 7h03

    @Victoria Lahey

    Même quand je le prononce, je n’y crois pas. Je ne vois pas trop comment elle pourrait être bonne l’année. Et en même temps, y a l’éternel optimisme, qui me souffle que ça ira. Qu’il n’y a pas vraiment d’autres choix. Et sa mélancolie répond à la mienne. « Bonne année, docteur Foster. » On tendra les mains pour s’accrocher durant cette matinée alcoolisée, on fera comme si la vie, sa démission, et les années ne nous avaient pas séparées. « La question est plutôt, est-ce que tu connais un bar ouvert à cette heure et dont la licence permet de servir de l’alcool ? » J’en ai ce petit son qui s’échappe de mes lèvres, pour approuver la pensée, et j’indexe même un n’importe quoi, dans le vent, je parle avec les doigts, avant de le faire réellement. « Ce n’est pas faux. » Alors c’est acté, ce sera chez moi. Ou chez lui. Chez le fiancé. « Tant qu’il y a une bouteille de rouge qui m’attend, tout me va. » Je n’ai pas encore vidé tous les stocks de la baraque, donc il y aura. Et je m’en amuse d’un « Tes désirs sont des ordres. » Presque. Je suis fatiguée, mais je souhaite omettre que très souvent, en ce moment, je me déteste. Que je ne sais plus être parfaite. C’est un peu pêle-mêle, c’est en chantier, je provoque un tas de chocs entre mes propres songes abîmés. « Du couuuuup, » je tourne presque sur moi-même, avec ma fausse bonne humeur, « taxi ! » Un trajet jusqu’au graal millésimé. J’en sors mon téléphone, commande sur l’application attitrée la voiture désignée. Je feins l’ignorance au moment de demander, tandis qu’on marche en direction de la route, « Alors ton réveillon ça a été, tu t'es éclatée ? » signe d’un rire cette interrogation, un tantinet, dépitée.

     

    HARLEY-
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 15 Jan 2022 - 17:12
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool.




    Happy New-Year

    01.01.2022 @Taylor V. Foster


    Si j’aimerais pouvoir affirmer avec certitude que cette année sera meilleure que celle qui l’a précédée, je suis consciente que nous ne sommes jamais à l'abri d’une -mauvaise- surprise. Je me revois encore, il y a un an, soulagée de dire au revoir à deux-mil-vingt, pour au final encaisser encore plus de coups. Il y a eu du bon, quelques rares moments qui ressemblaient presque au bonheur, mais ces derniers se quantifient sur les doigts d’une seule main. « Ce n’est pas faux. » J’en ai une légère moue, peu fière de casser la doctoresse dans son entrain. Et elle en a. J’ignore d’où lui vient cette bonne humeur et ne la connaît pas - ou plus - suffisamment pour voir les fissures, sous le masque. « Tes désirs sont des ordres. » « Fais attention, tu risquerais de vite regretter cette remarque. » J’en ris, bien qu’il n’y ai rien de drôle. La fatigue, dirons-nous. A-t-elle le pouvoir de m’apporter un contrat en bonne et due forme ? Ce n’est pas tant que je déteste mon emploi actuel, ce n’est simplement pas ce pourquoi j’ai travaillé jour et nuit pendant treize années. Taylor pianote sur son téléphone et lorsqu’elle se met en marche, je m’accroche bras dessus bras dessous pour suivre ses pas. « Exceptionnel. Six blessés graves, deux morts, un AVC et une réaction allergique aux fruits de mer. Ce n’est pas cette année qu’ils imprimeront une belle photo de famille, à moins d’avoir pensé à en capturer une avant le repas. Je n’ai jamais vu un visage aussi déformé. » Le pauvre gars ne ressemblait plus à rien, mais devrait s’en sortir sans séquelle, contrairement au couple de gamins fauchés par un chauffeur ivre. « Et toi ? Prête à faire la fête jusqu’au bout de la… journée ? » Morphée, et son compagnon le Bordeaux, nous emporteront peut-être bien avant l’heure mais j’ai foi en nous et en notre résistance à la privation de sommeil.


    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 18 Jan 2022 - 15:20
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Happy New Year

    01 01 2022 - 7h03

    @Victoria Lahey

    Et directement elle me répond, enjouée par la force des choses car elle est comme moi, je le sais, totalement éreintée. « Fais attention, tu risquerais de vite regretter cette remarque. » Un petit regard, les sourcils plusieurs fois relevés, en un mime faussement intéressé. Dragueuse hors pair, pas vrai ?

    Alors on marche, l’une à l’autre accrochée, comme le parfait tableau d’une véritable amitié. De deux femmes qui ne se seraient pas perdues de vues depuis quelques années. « Exceptionnel. » Je l’entends que ce n’est pas le cas, qu’il a dû être semblable au mien, sur quelques points. « Six blessés graves, deux morts, un AVC et une réaction allergique aux fruits de mer. » Je ne peux que pincer mes lèvres pour toutes réactions. « Ce n’est pas cette année qu’ils imprimeront une belle photo de famille, » et malgré tout, mes lèvres scellées, elles se détachent pour que je me mette à sourire, amusée, le privilège des docteurs de rire de quelques malheurs, « à moins d’avoir pensé à en capturer une avant le repas. Je n’ai jamais vu un visage aussi déformé. » Racle ma gorge, j’avorte mon rire et précise, « Je veux bien te croire. » sur parole, et je garde pour moi le détail de ma propre soirée, je crois bien que ses patients sont suffisants. Pas la peine de préciser que j’ai perdu le dernier que j’ai opéré. « Et toi ? Prête à faire la fête jusqu’au bout de la… journée ? » Jusqu’à ce qu’on tombe de fatigue, le message est assimilé. « Evidemment ! » J’ai hâte de me noyer, d’éradiquer l’année deux-mille-vingt-et-un et de ne plus y penser. De mettre la floppée de déceptions de côté. Aux oubliettes, et voilà que le taxi se décide à arriver. Elle grimpe en premier, moi après, je balance avec nonchalance l’adresse de chez Trent, n’arrivant toujours pas à penser que c’est chez moi. Quelques minutes à peine, durant lesquelles je détaille un peu, parle de Charlie et de sa façon d’avoir géré la nuit, le fait qu’il a voulu me refiler tous ses cas, jusqu’à ce que la discussion soit coupée par le chauffeur prononçant un « Et voilà. » signal de notre arrivée, je sors donc de mon sac le montant nécessaire de billets afin de payer.
    Je nous guide jusqu’à l’entrée de la maison, sors mes clefs, j’ouvre la grande porte en bois, et tout en déposant mes affaires sur le buffet de l’entrée, « Fais comme chez toi. » que je lui dis non sans penser que cette phrase pourrait tout aussi bien s’adresser à moi. Je me déplace sur le côté et questionne du coup, amusée « Du vin, du coup ? » Il est temps de célébrer.

     

    HARLEY-
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 1 Fév 2022 - 12:40
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool.




    Happy New-Year

    01.01.2022 @Taylor V. Foster


    Je suis la première surprise par cette décision de fêter le réveillon à retardement, aux côtés de Taylor. Je ne saurais dire à quand remonte notre dernier tête-tête, ou même une soirée en compagnie d’autres collègues, car j’ai perdu les invitations en même temps que mon contrat au Massachusetts general hospital. L’idée est un peu tombée comme un cheveux dans la soupe, entre deux patients que j’ai confié en ses mains expertes avant de reprendre la route, mais je dois dire qu’elle me plait. N’importe quel plan est meilleur que l’absence de l’un d’eux mais je dois bien admettre que ça me fait plaisir de retrouver la chirurgienne, malgré la crainte que ça ne passe plus du tout entre nous. J’ai emprunté un chemin bien différent du sien et je crains que, notre passion pour la médecine mise de côté, il ne nous reste pas énormément de points communs. Seules les prochaines heures me le diront mais c’est du bon pied que je souhaite commencer cette nouvelle année, je ferai donc en sorte que nous passions un bon moment. « Evidemment ! » « Parfait. » Je m’exclame, avant d’entrer dans le uber et l’écouter ma résumer brièvement sa garde.
    Une chance que son domicile se trouve à moins de dix minutes de l’hôpital car les transports ont toujours eu le don de m’endormir, peu importe l'intérêt que je porte à la conversation. Je profite du moment où elle cherche ses clés pour bailler sans la moindre grâce, puis suis Foster à l'intérieur de la demeure que je n’ai encore jamais visitée. « Fais comme chez toi. » Je hoche la tête et profite de son invitation pour me déchausser et abandonner mes bottines dans le d’entrée. « Du vin, de la tequila. Tout ce que tu veux, je ne suis pas exigeante. » La deuxième nous permettrait peut-être de tenir éveillées plus longtemps qu’une bouteille de rouge mais je crois en nos années d'entraînement pour tenir plusieurs heures encore. « C’est pas mal du tout. Tu vis ici depuis longtemps ? » Dis-je en observant les lieux à mesure que nous avançons dans la maison pour retrouver la cuisine. « Seule ? » J’ajoute, car bien trop curieuse et pour le coup sans doute un peu envieuse. Mes colocs sont adorables et je pensais avoir besoin d’une présence mais, de plus en plus, je réalise que j’étais bien seule avec mon chat. Pathétique.

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 12 Fév 2022 - 19:42
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Happy New Year

    01 01 2022 - 7h03

    @Victoria Lahey

    « Parfait. » Peut-être pas, mais ça fait du bien de penser que ça l’est. De faire semblant que le monde ne s’écroule pas sous nos pieds. Je crois bien que je suis en train d’abuser, seulement, je suis claquée, alors j’estime avoir le droit de divaguer. De raconter n’importe quoi, d’être saoule avant l’heure, ou quelque chose comme ça.
    Les secondes deviennent des minutes et nous voilà dans la grandeur de chez moi. De chez lui. De chez nous. Le tout est encore et toujours un tantinet flou. J’en craque un sourire lorsqu’elle quitte ses chaussures après mon indication, d’ailleurs, je vais même répéter son geste, à la réflexion. J’en profiter pour soupirer et l’écoute répondre à mon interrogation. « Du vin, de la tequila. Tout ce que tu veux, je ne suis pas exigeante. » Et j’en frappe deux fois dans mes mains, l’air de dire que ça m’excite et que ça me va bien. « C’est pas mal du tout. Tu vis ici depuis longtemps ? » Elle demande tandis qu’on traverse pour arriver à la cuisine, mes doigts pianotent sur le plan de travail de l’ilot central… « Seule ? » Un regard lui est lancé de biais, et je suis finalement face au placard contenant les alcools au moment où j’accepte d’articuler. « Depuis mars de l’année dernière, si j’ai bien compté. » Le temps passe trop vite, et pourtant, si j’étais venue ici dans l’espoir de me protéger, il semblerait que ma vie n’a jamais été aussi compliquée. « C’est la maison de mon fiancé. » Ex fiancé ? Fiancé officiel ? Officieux ? J’ai oublié comment correctement le nommer. « Mais je vis seule. » que j’exulte en un rire, tout à fait logique d'être seule mais fiancée, au moment de poser la bouteille de Gin sur ledit ilot. « Gin tonic, ça va forcément nous donner un coup de fouet. » Je sors le tonic du frigo, les verres, rapidement, je les sers. « Et toi ? Tu deviens quoi ? » Là aussi, y a trop de temps écoulé entre toi et moi.

     

    HARLEY-
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 20 Fév 2022 - 18:39
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool.




    Happy New-Year

    01.01.2022 @Taylor V. Foster

    Si on m’avait dit que, malgré l’absence totale de plan, c’est avec Taylor que je célébrerais la nouvelle année, je n’y aurais probablement pas cru. Non pas que j’ai quelque chose contre la chirurgienne, bien au contraire, mais nos derniers moments partagés remontent à tant de mois que son prénom ne m’aurait pas traversé l’esprit sans ces multiples rencontres cette nuit.
    Rapidement arrivées en ses lieux, je me débarrasse de mes chaussures et observe attentivement son mobilier tout en hochant la tête lorsqu’elle m’informe de son emménagement en mars dernier. Cela commence à faire un moment, ce qui appuie un peu plus sur les nouvelles que nous n’avons pas souhaité partager depuis mon départ de l’hôpital. Je ne m’en accommode pas cependant, car nous n’avons pas choisi de porter un toast à nos actes manqués mais bien à cette nouvelle année et, pourquoi pas, à ces retrouvailles. Les yeux écarquillés à la prononciation du mot fiancé, je suis déjà prête à la congratuler mais Taylor me coupe l’herbe sous le pied, et ce petit pic d’excitation s'évanouit en une fraction de seconde. Fiancée mais seule. Je n’ose pas la questionner plus en détail, préférant ne pas mettre les pieds là où je ne suis pas invitée à le faire. Nous avons tous des épisodes douloureux, ou des pans de notre vie, que nous préférons passer sous silence. J’en compte même un paquet. Un sourire plaqué au visage pour reprendre une certaine contenance, mes yeux tombent sur le gin et les lèvres viennent s’étirer bien plus naturellement. « Tu sais comment parler aux femmes. » Dis-je en riant, avant de poser les coudes sur l'îlot central. Mon index tapote ma bouche, faisant mine de réfléchir. Qu’est ce que je deviens, si l’on omet tout ce que je ne souhaite pas lui avouer ? « Une pauvre fille dont le chat est devenu la prunelle de ses yeux. » Malgré toute l’ironie de ma réponse, le coin de mes lèvres s’arque. J’ai rompu mes fiançailles deux petites semaines avant de rompre mon contrat. « Je suis ambulancière et je vis avec trois autres femmes parce que je ne supportais plus la solitude, qui me manque à présent terriblement. » Victoria, la girouette. J’aime à penser que je sais ce que je veux dans la vie mais dis comme ça, je suis bien loin du compte. « Mais tout va bien. J’ai eu quelques soucis de santé l’année passée, je suis heureuse de laisser tout ça derrière moi. » Car je me plains, mais je sais la chance que j’ai d’être sur pieds aujourd’hui. « Et toi, à part les fiançailles?. » Parce que tout de même, elles m'intriguent.


    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 24 Fév 2022 - 14:31
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Happy New Year

    01 01 2022 - 7h03

    @Victoria Lahey

    « Tu sais comment parler aux femmes. » Au moins, si je ne suis pas experte en amour, on peut dire que ce n’est pas totalement le cas en amitié. On mettra de côté la pause de plusieurs mois dans ladite amitié. « Il paraît, ouais. » Large sourire, et précision de « Elles n’ont pas ma préférence, c’est con. » Ce serait peut-être plus simple, si c'était le cas. Je n’ai pas bu que je divague déjà. Mais je suis persuadée que Vic me pardonnera.

    Les verres rapidement servis, je lui tends le sien, et garde le mien en main. Patiente pour boire la première gorgée, d’entendre ce qu’elle va bien pouvoir me raconter. Sur son sujet, ce que j’ai manqué. Des trucs plus beaux que mon faux fiancé. « Une pauvre fille dont le chat est devenu la prunelle de ses yeux. » Tiens, à ses mots j’en viens à réaliser que nous n’avons pas été accueillies par mon chien. « Je suis ambulancière et je vis avec trois autres femmes parce que je ne supportais plus la solitude, qui me manque à présent terriblement. » C’est drôle, ce paradoxe, hein. Je le vis aussi. J’étouffais dans mon appart. Je crisais en compagnie de Trent. Et maintenant que je suis seule, je donnerais bien des choses pour le récupérer. « Trois femmes ? » Réflexion soulevée. « Vous ne vous étripez pas ? » Parce qu’on sait combien les filles sont des pestes parfois. « Mais tout va bien. J’ai eu quelques soucis de santé l’année passée, je suis heureuse de laisser tout ça derrière moi. » Léger froncement de sourcils, soucieuse des soucis énoncés. Même si elle semble vouloir rapidement, dessus, passer. « Et toi, à part les fiançailles ? » Parfaitement renvoyée, la balle. J’en ai un énième sourire, avant de lever le récipient, je me trouve un bouclier dans l’alcool. « A 2022 ! » Un toast qu’on pourra porter autant de fois qu’elle le voudra. Je suis prête à appuyer sur la touche repeat, à chaque verre, à vouloir oublier que je suis à l’envers. Et je bois finalement, trop vite si bien que les bulles viennent piquer mon nez. « Je me suis spécialisée, cette année. » Je reprends, parler du travail, seule réussite à mon actif. « Chirurgie générale. » Ca fait toujours bien de le souligner. Pour l’égo, la fierté. Puis boire encore avant de balancer. « T’aurais dû être à mes côtés. » Les limites presque dépassées.

     

    HARLEY-
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 7 Mar 2022 - 19:41
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool.




    Happy New-Year

    01.01.2022 @Taylor V. Foster

    « Il paraît, ouais. Elles n’ont pas ma préférence, c’est con. » Je souris et me demande un instant si Taylor se sent obligée de le préciser parce qu’elle me sait bisexuelle. Je n’ai d’autre intention que celle de vider un verre, ou une bouteille, en sa compagnie afin de célébrer ce premier jour de l’an deux mille vingt deux avec une amie. Ou quelqu’un qui s’en approche, en tout cas. Je ne m’attarde pas plus longtemps sur cette pensée négative, osant espérer que la chirurgienne n’est pas de celles qui pensent que, parce que les femmes m’intéressent, il me les faut toutes. On est d’ailleurs plus proche du néant que du défilé ces dix huit derniers mois, je peux compter sur les doigts d’une seule main les draps dans lesquels je me suis abandonnée.
    Le bilan dressé, un peu rapidement, sur la vie que je mène, je lève les épaules à sa question sur mes colocataires. « Pour l’instant, ça se passe plutôt bien. On est que trois et une collègue va nous rejoindre à la fin du mois. J’ai hâte qu’elle soit là. » Malgré la sympathie que j’ai pour Tara et Shane, elles ne sont pas encore catégorisées comme amies, j’ai hâte d’avoir Ludo à mes côtés. J’espère juste qu’on ne finira pas par ne plus pouvoir se voir en peinture, entre la caserne et l’appartement. « Mon chat est terrorisé par le Husky de ma coloc alors je passe pas mal de temps dans ma chambre. » Comme une adolescente, isolée du monde. J’apprécie partager le repas avec les filles, ou encore me poser devant un film, mais je passe plus de temps que de raison dans la chambre, c’est un fait. Mon cancer rapidement mentionné, sans même être nommé, je retourne la question à Taylor afin qu’on ne s’attarde pas sur le sujet, et fronce doucement les sourcils lorsqu’elle évite soigneusement de me répondre. C’est si catastrophique pour n’avoir rien à mentionner ? Dans mes pensées, je lève malgré tout mon verre et en bois une première gorgée. « À 2022. » Puisse-t-elle être plus douce que 2021 et, peut-être, me permettre de clore quelques chapitres pour en ouvrir de nouveaux. Lèvres pincées, je hoche la tête quand Tay mentionne sa spécialité, m’efforçant de ne pas faire le parallèle avec ma carrière ratée. Je dois me souvenir que je ne suis pas le centre du monde, que tout ne se rapporte pas à moi et qu’il n’y a donc pas lieu d’être jalouse qu’elle y soit arrivée et pas moi. Pourtant, c’est là. Que je le veuille ou non, ça me ronge. « Félicitations. » Je parviens à souffler sans m’étrangler, lorsque Taylor elle-même me rappelle mon échec, avant de boire une longue gorgée de mon gin. « J’aurais dû, oui. » Défaitiste, je viens en descendre la moitié de mon verre avant de pousser un soupire. Je ne dois pas oublier que la version officielle est que j’ai, soudainement, eu envie de changer de voix et foutre en l’air quatorze années de ma vie. « Je ne voulais pas te faire de compétition. » J’en ris, mais le son est faux. Rayé. Je n’en peux plus de ce disque, du mensonge que je conte à qui veut l’entendre en peinant toujours autant à justifier mes choix, qui n’en sont pas.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum