Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityHayley H. Greene ► Emma Delury
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment :
    ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
    Voir le deal

    Hayley H. Greene ► Emma Delury
    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 2 Oct - 20:46
    taggercitereditionsupprimeradresse
    HAYLEY H. GREENE

    naissance
    le 16 juillet 1999, à Los Angeles
    nom et prénoms
    GREENE Hayley, Heather
    nationalité
    américaine
    origines
    américaines
    orientation sexuelle
    lesbienne
    statut amoureux
    célibataire
    études
    design de mode
    bourse
    aucune...
    statut social
    un petit peu aisé
    job étudiant
    aucun (pour le moment maybe)


    — Honnêtement, Hayley s'est longtemps demandé si elle allait rejoindre une maison, la Currier plus précisément. Finalement, elle a décidé que non, préférant plutôt être une simple étudiante parmi tant d'autres ; une étudiante qui fait son propre chemin comme elle le sent et l'entend, sans avoir à dépendre de qui ou quoi que ce soit (se connaissant, elle sait que ça risquerait d'arriver et elle ne veut vraiment être dépendante de quiconque comme elle a pu l'être par le passé). De plus, il faut avouer que le terme « bizutage » l'a toujours un petit peu freinée... même si elle ignore la forme qu'il peut prendre. Ça ne lui inspire pas... confiance.
    Après une junior year catastrophique au niveau mental et psychologique, Hayley a décidé qu’il était temps pour elle de prendre un nouveau départ et, au passage, de reprendre sa vie en main. Cela signifiait, entre autres, arrêter de ressasser le passé, se focaliser sur le futur et la recherche d’un métier qui la motiverait et lui plairait. Cependant, ce n’était pas chose facile puisque son cœur balançait entre deux métiers assez opposés : psychologue et styliste.
    Elle a passé de longues nuits à rechercher des universités potentielles – Harvard était l’un des premiers résultats proposés, mais Hayley essayait de l’ignorer. Elle ? Étudiante à la prestigieuse université d’Harvard ? Alors que ses résultats scolaires avaient commencé à se dégrader et qu’elle avait – plus que jamais – du mal avec les mathématiques ? Impossible. Alors elle poursuivait ses recherches, mais n’était pas plus convaincue par les autres propositions.
    Les semaines passaient, les discussions avec certains proches s’enchaînaient et son projet professionnel se concrétisait. Psychologue aurait été un merveilleux métier – mais Hayley doutait sur sa capacité à pratiquer un tel métier sur le long terme ; styliste, en revanche… Une fois que tout cela était clair pour elle, il ne lui restait plus qu’à sélectionner les universités – et Harvard était toujours là, quelque part dans un coin de sa tête. Et pourquoi pas, après tout ? Si elle se donnait les moyens, elle pourrait bénéficier d’un enseignement de qualité pour pratiquer un métier qui lui tenait à cœur, enseignement proposé par un établissement de renommée mondiale. Un établissement à environ deux jours de voiture de Los Angeles. Quoi de mieux pour tourner la page et en écrire une nouvelle ? De nouvelles opportunités, la possibilité de mettre toutes ses chances de son côté. Un nouveau souffle, un nouveau départ. Avant même d’être admise, Hayley sentait qu’elle serait bien là-bas. Elle a ainsi travaillé d’arrache-pied, se remettant à niveau en mathématiques notamment pour pouvoir décrocher de très bons, presque excellents, résultats aux SATs. Ces derniers étaient l’épreuve qu’Hayley redoutait le plus, en plus de l’entretien, contrairement à la rédaction de sa dissertation qui s’est fait de manière beaucoup plus fluide. Quant à la dernière étape avant de pouvoir être admise à Harvard, l’entretien, disons que le stress et l’anxiété se sont invités lors des premières minutes, lui faisant croire pendant un instant que c’était fichu – mais la jeune Hayley était déterminée, s’est mentalement remuée pour mettre de côté son stress et tenter de briller. Il semble que ça ait marché…


    ALTRUISTE. Hayley aime les gens. Elle s’intéresse à eux, s’attache à eux, cherche à leur venir en aide. Elle est tournée vers les autres – tellement tournée vers les autres que, bien souvent, elle en vient à s’oublier elle-même.
    DÉVOUÉE. Une fois qu’elle s’attache à une personne, que ce soit sur le plan amical ou romantique, Hayley sera à ses côtés no matter what. Que le temps soit ensoleillé, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige. Que ce soit au beau milieu de la nuit ou de nulle part. Elle sera là, pour le meilleur et pour le pire. Ça la tue, au fond, de ne pas être présente lorsque quelqu’un à qui elle tient est dans le besoin.
    FÊTARDE. La musique assourdissante. Les rires. Le partage. Sentir son cœur vibrer. S’amuser. Danser. Être à bout de souffle. Aller prendre l’air (en bonne compagnie). Retourner sur la piste. Se sentir vivante. Elle a de l’énergie à revendre la petite, c’est une certitude.
    IMPULSIVE. Parfois, il lui arrive de ne pas réfléchir avant d’agir, avant de prendre une décision ou même avant d’accepter une proposition. Un weekend prévu à la dernière minute ? Une offre quelconque avec des détails épars ? Un message inquiétant de la part d’un·e ami·e ? Il se peut qu’Hayley fonce tête baissée, sans prendre le temps de se poser et de penser aux conséquences que cela pourrait entraîner.
    JOVIALE. Dotée d’une joie de vivre simple et d’un sourire contagieux, la jeune étudiante aime croquer la vie à pleines dents. Elle est d’ailleurs toujours partante pour sortir, aller manger entre amis, partir en vadrouille… tout ce qui peut un peu bousculer le train-train quotidien des études (mais elle est tout de même sérieuse).
    MALADROITE. Une bouteille, un verre à renverser ? C’est pour Hayley. Un coin de meuble dans lequel il y a possibilité de se cogner ? Encore pour Hayley. Mettre les pieds dans le plat au détour d’une conversation, se tordre la cheville dans les escaliers, un couteau qui dérape en cuisine, une petite marche qui se fait discrète à l’entrée d’un magasin, d’une maison, d’une pièce… Toujours pour Hayley.
    NAÏVE. Lui faire avaler des couleuvres ? C’est tout à fait possible. Dans la limite du raisonnable, bien sûr. Mais il est plus que fréquent pour elle de croire à ce qu’on lui dit, à ce qu’on veut lui faire croire. Et, même s’il lui est arrivé de réaliser qu’on la prenait pour une idiote, elle ne retient jamais la leçon – probablement parce qu’elle s’entête à vouloir voir le bon côté chez chacun·e.
    OBSERVATRICE. Que l’on se rassure : observer les autres n’est pas un de ses passe-temps favoris. Il s’agit juste de quelque chose qu’elle fait inconsciemment, qu’on soit en train de lui parler directement ou qu’on soit en pleine conversation avec quelqu’un d’autre. Elle prête attention à tout : le visage, son expression, le haut du corps, les mains, la position, le langage corporel.
    RANCUNIÈRE. Forgive, but never forget – probablement un des crédos rythmant sa vie. Quoique, le forgive n’est pas toujours automatique… surtout après avoir investi beaucoup de temps et d’énergie dans une relation. Mais une chose est sûre : si on lui inflige une blessure de toute sorte, il y a de fortes chances pour qu’elle ne cicatrise pas entièrement, même après plusieurs années.
    ROMANTIQUE. Malgré le peu d’expérience qu’elle a au niveau des relations amoureuses, Hayley est une grande romantique dans l’âme. Elle rêve de tendres baisers, de moments de complicité, de mots doux susurrés au creux de l’oreille, de caresses enivrantes… espérant qu’un jour, tout cela puisse se réaliser.

    ( 1 ) Le père d'Hayley est médecin généraliste et sa mère est illustratrice, spécialisée dans les contes pour enfants. Elle est le fruit de leur amour mais aussi d'une insémination artificielle, procédure médicale qu'ils ont décidé de lancer pour éviter les fausses couches à répétition de madame. ○ ( 2 ) Elle a toujours aimé dessiner, un hobby qui découle directement de la passion de sa mère, laquelle s'est transformée en métier. Quand elle était plus jeune, Hayley avait tendance à imiter sa mère et se munissait souvent d'un crayon pour gribouiller. ○ ( 3 ) Elle a une cicatrice au niveau de la cheville gauche, résultant de la casse d'une carafe d'eau après qu'elle l'ait accidentellement renversée et qu'elle n'a pu rattraper. En tombant, des éclats de verre plus ou moins gros ont été projetés. ○ ( 4 ) Bien qu'ils aient eu une relation très fusionnelle jusqu'à son adolescence, Hayley ne peut plus adresser la parole à son père. Elle ne peut plus. Elle lui en veut toujours d'avoir succombé à l'alcool et d'avoir fait exploser son cercle familial le plus proche. ○ ( 5 ) Lors de ses deux premières années à Boston, elle a eu l'opportunité de réaliser plusieurs shootings photo rémunérés. Depuis, elle apprécie la photographie, qu'elle soit devant ou derrière la caméra. ○ ( 6 ) Deux de ses amies (sur quatre !), Jillian et Avery, lui ont envoyé un message après toutes ces années afin de lui présenter leurs excuses pour avoir réagi de la sorte après qu'Hayley leur ait annoncé son homosexualité. (Elle... ne leur a jamais répondu, toujours blessée.)


    pseudo Nalou, xcamay ou Marie, tout simplement !
    âge 23 ans
    nationalité française
    forum connu par... en recherchant des faceclaims, sur un blog tumblr qui est un partenaire d’ILH si j’ai bien compris haha ?
    ILH, j'en pense quoi ? J’en pense que ça peut être un chouette forum pour m'aider à recommencer à RP... :3
    autres comptes ? Nope…
    avatar utilisé Emma Delury
    crédits images toutes les images proviennent de WeHeartIt (@6kdeja pour l'avatar, @gap01 et @tragiucs pour les deux icons et @indague pour le plus grand icon). L'image du chaton m'appartient, puisque c'est ma chatdoux. ♥
    nombre de mots par rp ça dépend ? Mais je m’étale facilement…
    type personnage inventé

    code études
    nom des études ;; nom de la faculté ;; année d'étude :
    design de mode ;; department of art, litterature and history ;; quatrième année
    Code:
    @"Hayley H. Greene" » <i>(design de mode)</i>

    code bottin
    Code:
    » <span class="pris">EMMA DELURY</span> » @"Hayley H. Greene"
    code memberclaim
    Code:
    <!-- Hayley H. Greene --><div class="grid-item fem harv student america homo beauty"><figure><img src="https://2img.net/image.noelshack.com/fichiers/2020/40/6/1601714155-avatar-1-hayley-h-greene.png" /><img src="https://2img.net/image.noelshack.com/fichiers/2020/40/6/1601719963-gif-5.gif" class="cover" /></figure><div class="content"><div class="name"><h2>HAYLEY H.<br />GREENE</h2></div><div class="info"><div class="face">Emma Delury</div> · <div class="age">21 ans</div><div class="activity">Étudiante en design de mode</div><div class="more"><a href="https://www.i-love-harvard.com/u10489">mon profil</a></div></div></div></div>
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 2 Oct - 20:47
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Un jour, une histoire


    Que dire de la vie d’Hayley Heather Greene, à part que, en effet, elle a été remplie d’amour ? Bon, d’accord. Pas tout le temps – mais ça a été le cas pour les quinze premières années.

    Hayley peut être considérée comme l’enfant salvateur, l’enfant du bonheur, l’enfant miracle. Malgré l’amour que ses parents éprouvaient l’un pour l’autre, rien n’y faisait : ils n’arrivaient pas à avoir d’enfant. Sa mère enchaînait les fausses-couches et son moral se fragilisait de plus en plus. S’en sont suivis plusieurs rendez-vous médicaux jusqu’au jour où, finalement, le gynécologue leur annonça la nouvelle à laquelle le couple ne s’attendait plus : un bébé était bel et bien en route !

    Un bébé qui devint une petite fille. Une petite fille en parfaite santé, un tantinet capricieuse à certains moments, mais qui avait toujours le sourire aux lèvres – un « bébé sourire ». Une petite fille loin d’être amorphe : très active et friande de balades, au cours desquelles elle pouvait courir, escalader, sauter, faire du vélo… tout en veillant à ne pas trop se tacher. La plupart du temps, c’était raté et vécu comme le plus grand des malheurs puisqu’elle avait un petit côté coquet, une volonté de ressembler à une princesse. Une petite fille qui adorait porter des robes et s’amusait à piquer le maquillage et les escarpins de maman. Une petite fille quelque peu pourrie gâtée – par exemple, toute la famille était réunie à chacun de ses anniversaires : grands-parents, oncles, tantes, cousins, cousines.

    Ses parents auraient tout fait pour elle. Hayley était la prunelle de leurs yeux, après tout. Ils voulaient qu’elle ne manque de rien.

    En revanche, une seule chose lui manquait terriblement : une fratrie. Un grand frère pour la protéger, une grande sœur pour s’échanger les vêtements. Un petit frère à taquiner, une petite sœur pour jouer avec elle. Juste… quelqu’un. Un autre enfant avec qui elle aurait pu partager son quotidien, ses jeux, ses peurs, ses joies, ses peines ; un autre enfant qui aurait pu la chérir tout autant, qui aurait été là pour elle à la moindre occasion ; un autre enfant qui aurait été l’une des personnes les plus importantes de sa vie.

    Ce manque a été comblé grâce à l’école. En 2nd grade plus précisément, lorsque Cassandra, petite nouvelle, est entrée dans la classe… et dans la vie d’Hayley, tel un boulet de canon. Ça leur a pris quelques jours, mais les deux fillettes ont fini par se lier d’amitié. Une amitié solide et fusionnelle, vouée à perdurer. Elles étaient inséparables, et rien ne semblait pouvoir briser ce lien si fort qu’elles partageaient et entretenaient.
    Pas même la venue de trois nouvelles amies lors de leurs années middle school. Jillian, Rose et Avery. Elles étaient considérées comme les cinq doigts de la main et, de nouveau, comme un groupe d’amies inséparables, un groupe incassable.


    Ah, la magnifique période de la préadolescence ! Le moment où la vie d’Hayley a commencé à basculer, sans que la jeune fille ne puisse avoir de contrôle sur quoi que ce soit. Le moment où les jeunes filles en fleur ont cette manie de demander « c’est lequel que tu trouves le plus mignon dans la classe ? » à tout-va.
    Une question qui était posée chaque année au sein de son groupe d’amies, entraînant gloussements et révélations. Mais très franchement, concernant Hayley, elle ne savait jamais quel nom de garçon citer. Ça ne l’intéressait pas, ça la dépassait. Et puis, il faut l’avouer, ils n’étaient pas du tout à son goût.

    Rose fut la première du groupe à sortir avec un garçon, quelques semaines après avoir soufflé ses treize bougies. Toutes étaient ravies pour elle et la bombardaient de questions : qu’est-ce que ça fait quand il t’embrasse, est-ce que tu as des papillons dans le ventre quand il est avec toi, est-ce que tu es amoureuse de lui… D’innombrables questions posées à Rose, mais qui, au final, avaient un impact sur ses amies, y compris Hayley.

    Tenir la main d’un garçon ? Non ça va, merci.

    Câliner un potentiel petit copain ? C’est gentil, mais non merci.

    S’imaginer en train d’embrasser un garçon ? Ew.

    … Mais pourquoi de telles réactions ? Pourquoi un tel rejet ? Toutes les filles de son âge commençaient à vouloir sortir avec un garçon ; certaines rêvaient déjà de rencontrer le prince charmant, comme Cassandra. Pourquoi avait-elle l’impression d’être différente ? Ça la tracassait, et elle essayait désespérément de trouver une réponse à cette grande interrogation.

    Je ne suis pas prête.

    J’ai juste envie de réussir à l’école pour l’instant.

    Les relations amoureuses ne m’attirent pas.

    Un jour j’aurais envie d’être en couple, mais pas maintenant, je suis encore trop jeune pour ça.

    Et pourtant… voir Rose et son petit ami de l’époque partager des moments de complicité et des gestes tendres, voir d’autres couples en-dehors de l’école… Tout cela lui donnait envie, à elle aussi, de vivre une belle histoire d’amour. Un jour, peut-être.

    Pendant deux ans, la jeune Hayley a vu son quotidien à la maison changer : son père s’était mis à boire, le moral miné après un mauvais diagnostic, fatal pour le patient qu’il jugeait hypocondriaque. Un verre par-ci, un autre par-là. Il se permettait de s’en resservir quelques-uns lors de soirées avec des amis. Puis un autre verre le lendemain, et pourquoi pas un nouveau verre le midi, quand il était à la maison ? Quand Hayley était là, sa mère ne disait rien. De temps en temps, des disputes éclataient : très vite étouffées lorsque la jeune fille se trouvait dans les parages, et rapidement attisées et ravivées lorsqu’elle était censée être endormie à l’étage.

    Pendant deux ans, la jeune Hayley s’est triturée la cervelle – et encore plus après le début de sa freshman year. À ce moment-là, elle a été frappée par la beauté des autres filles, lesquelles voyaient leur corps se transformer doucement pour devenir un corps de jeune femme. Comme elles étaient jolies. Et Cassandra… ce qu’elle était jolie, elle aussi. Sa voix était douce, son regard pétillait de joie de vivre, son rire était contagieux. Hayley ne s’est jamais sentie autant chanceuse que cette année-là, fière d’avoir Cassandra à ses côtés et d’être la seule à partager ce lien si spécial avec elle. Et puis, elle se sentait bien avec elle, apaisée. Comme si c’était une évidence.

    Puis un jour, sans qu’Hayley ne s’y attende, Cassandra lui a annoncé qu’elle était en couple. En une fraction de seconde, tout son monde s’est écroulé. Désormais, il y avait un garçon entre elles ; un garçon qui allait avoir une place particulière dans le cœur de Cassandra ; un garçon qu’elle allait devoir rencontrer et supporter, alors qu’il allait lui voler sa meilleure amie et l’embrasser devant elle. Son cœur était déjà brisé d’avance – et la situation à la maison n’arrangeait pas son désarroi.

    Au bout d’un moment, il a fallu qu’elle l’admette : elle ressentait plus que de l’amitié pour Cassandra.

    Et, tandis qu’elle réalisait ça, elle se rendait également compte qu’elle était là, la réponse à toutes ses questions. Depuis toutes ces années. Hayley était, tout simplement, une fille qui uniquement attirée par les filles féminines. C’était pour cette raison que les discussions autour des garçons la mettaient à l’aise ; c’était pour ça qu’aucun d’entre eux ne lui plaisait, ne lui donnait l’envie d’être en couple. En revanche, une jolie fille…

    D’abord, son homosexualité fut son petit secret. Le temps pour elle de l’accepter. Il lui a fallu plusieurs mois, voire une année. Il lui a également fallu apprendre à mentir et à se glisser sous un masque : ne pas réagir bizarrement quand on lui demandait si elle avait un copain, ne pas tiquer si quelqu’un dépréciait, insultait une personne homosexuelle…

    Puis est arrivée sa sophomore year. L’année qui a tout changé – et pas forcément dans le bon sens. C’était une année mouvementée, rythmée par l’éloignement et les disputes de ses parents, ensuite par la rupture compliquée de Cassandra et de son petit ami. Beaucoup de pleurs, de cris et de moments de tendresse entre les deux meilleures amies – un véritable refuge pour la blondinette.
    Puis Hayley décida d’avoir une conversation sérieuse avec Cassandra et de faire son premier coming out, bien que maladroitement.

    C’était une soirée spéciale meilleures amies, où produits de beauté, vernis et musique étaient au rendez-vous. Toutes deux venaient de discuter, pour la énième fois, de l’ex de Cassandra, avant que cette dernière déclare qu’elle était prête à rencontrer quelqu’un d’autre et démarrer une nouvelle histoire.

    « Et si… et si c’est une personne que tu connais ? Et que cette personne t’avoue qu’elle a des sentiments pour toi ? osa demander Hayley, essayant de contrôler les tremblements dans sa voix.

    — Ça dépend. S’il est mignon et qu’on s’entend bien de base, je peux tenter ! »

    Cassandra rit, et Hayley s’efforça de la joindre – bien que ça sonnait sans doute faux.

    « Et- et si c’est une personne à laquelle tu ne t’attends pas ?

    — Ça veut dire quoi, ça ? Genre quoi ?

    Euh…

    — Une fille, par exemple ? »

    Hayley se contenta d’hocher la tête, détournant le regard alors que Cassandra cherchait à la regarder dans les yeux. Il y eut un flottement pendant trois ou quatre secondes interminables, avant que Cassandra ne brise le silence :

    « Hayley, t’as des sentiments pour moi ? »

    Et comme la réponse ne sortait pas, elle insista : « Hayley. Est-ce que tu as des sentiments pour moi ? »

    Pétrifiée par la peur, la blondinette acquiesça, évitant de croiser le regard de sa meilleure amie.

    « Tu plaisantes ? C’est une blague, j’espère ? »


    Après cette déclaration inattendue, tout s’est enchaîné rapidement : Cassandra s’est levée du lit, a hurlé et pleuré avant de claquer la porte derrière elle, laissant une Hayley recroquevillée sur elle-même, en larmes.

    C’en était fini de leur amitié, et les jours suivants n’ont fait que le confirmer, semant la zizanie au sein de leur groupe. Jillian, Rose et Avery ne comprenaient pas pourquoi, du jour au lendemain, les deux meilleures amies supposées être inséparables, ne s’adressaient plus la parole. Puisque Cassandra refusait de leur en parler, Hayley décida de leur dire la vérité. Toute la vérité.

    Contrairement à Cassandra, ses trois amies ont accepté son homosexualité. En revanche, au fil des jours, Hayley s’est aperçue que leur comportement envers elle… changeait. Doucement, mais sûrement. Une certaine distance se créait, il leur semblait de plus en plus impossible de la regarder dans les yeux – comme si elle quelque chose n’allait pas, qu’elle était contagieuse.

    Hayley se sentait désemparée, trahie. Ça faisait tout aussi mal. Ça la bouffait. Et ce qu’il se passait chez elle ne s’arrangeait pas. Son père était souvent incohérent dans ses propos. Il buvait, rentrait tard le soir, n’avait plus de temps pour sa femme et sa fille et n’était même pas capable de voir que quelque chose tourmentait cette dernière – à la différence de sa mère, qui le remarqua rapidement. Un soir où son père manquait à l’appel, Hayley craqua, fondit en larmes et avoua tout à sa mère. Elle retiendra de cette soirée sa douce étreinte et ses mots plein d’amour : « Je t’aime mon cœur, et je suis très, très fière de toi. »

    Dynamisée par la réaction de sa mère et ne souhaitant pas créer encore plus de conflits entre ses parents, la jeune femme prit la décision d’évoquer son orientation sexuelle auprès de son père.

    Il était prévu, ce soir-là, qu’Hayley soit seule avec son père. Comme à son habitude, il avait bu quelques verres pendant le repas tout en parlant de la pluie et du beau temps, sans laisser l’occasion à sa fille de s’exprimer. Il se tut alors que tous deux posaient les assiettes sales dans le lave-vaisselle, et Hayley prit son courage à deux mains.

    « Papa, il faut que je te parle.

    — Qu’est-ce qu’il y a, mon ange ?

    Eh bien… C’est pas facile à dire… mais voilà, je, euh… je préfère les filles. »

    Sa réaction fut immédiate : il la gifla avant de saisir fermement son avant-bras gauche, une once de furie se reflétant dans ses yeux.

    « Qu’est-ce que tu as dit ?! »

    Aucun son ne pouvait sortir de la bouche d’Hayley, terrifiée par cette nouvelle facette de son père. Ce dernier remarqua la peur dans les yeux bleus de son enfant et s’empressa de la relâcher. Immédiatement, elle attrapa chacune de ses épaules, croisant les bras devant sa poitrine comme pour se protéger, avant d’apercevoir des larmes dans les yeux de l’homme. Est-ce qu’il… regrettait ses gestes brusques ?

    « Tu… quoi ? »

    C’était comme s’il lui donnait la chance de se rattraper, d’avouer qu’elle lui faisait uniquement une blague et qu’elle était toujours sa petite fille modèle, parfaite en tout point.

    « Je… (Hayley passa une main tremblante dans ses longs cheveux) Je préfère les filles. »

    Un lourd silence se mit à peser dans la pièce, étouffant. Puis une larme glissa le long de la joue de son père, lui brisant le cœur. Il s’approcha d’un pas et, pendant une fraction de seconde, Hayley ferma les yeux, se préparant à recevoir une deuxième gifle. Elle fut surprise par une caresse glissant de sa tempe à son menton et ouvrit les yeux, son père plaçant délicatement ses grandes mains de chaque côté de son visage.

    « Trésor… Qu’est-ce qu’on va penser de ton vieux père, hein ? Tu y as pensé à ça ? (Si proche, il puait l’alcool, à en donner la nausée) Tu… tu m’expliques ? Qu’est-ce que les gens vont dire de moi ?

    Je… (La gorge serrée, elle retenait ses larmes du mieux qu’elle pouvait) Je suis tellement désolée papa… »


    Après ce bal de réactions plutôt négatives, excepté celle de sa chère et tendre maman, Hayley se jura de garder son attirance pour les femmes féminines secrète.

    L’année suivante, la blondinette était seule. Plus de Cassandra, Jillian, Rose et Avery, bien que les trois dernières faisaient, de temps à autre, l’effort de lui parler – correction : de lui répondre quand elle cherchait à engager une conversation avec elles. Mais Hayley savait que tout avait changé entre elles, et que rien n’allait être comme avant. Cette année-là, le moral n’était pas au beau fixe, encore moins l’appétit puisque, parallèlement, ses parents entamaient une procédure de divorce (sinon ce n’est pas drôle).

    Vint enfin sa senior year, durant laquelle Hayley décida de se reprendre en main : hors de question de passer cette année comme la précédente. Hors de question de se retrouver encore seule, d’avoir le ventre qui se tord chaque jour avant de poser un pied dans l’établissement, de sauter des repas et d’avoir le ventre vide une bonne partie de la journée (même si cela lui avait permis de perdre quelques kilos qui n’avaient rien à faire là), de voir ses notes scolaires baisser de plus belle alors que son projet professionnel se concrétisait et qu’elle espérait être acceptée à l’université d’Harvard. Et, fidèle à sa promesse, hors de question de révéler à quiconque qui elle était vraiment.


    Après les SATs et son admission à la fameuse université d’Harvard, la blondinette n’avait qu’une seule hâte : s’échapper de Los Angeles pour pouvoir poursuivre ses études. L’été 2017 fut donc un tournant pour elle, sonnant le début d’une nouvelle vie dès son emménagement à Boston. Là-bas, elle découvrit de nouvelles choses : un nouvel accent (étant une californienne pure et dure qui a vécu pendant des années de l’autre côté du pays…) en plus de tous les autres provenant de la diversité à Harvard, des hivers froids accompagnés de neige (plutôt rare à Los Angeles du fait de la douceur des hivers là-bas), être indépendante et vivre seule (bien que sa mère l’appelle environ une fois par semaine) et à prendre goût aux fêtes.

    D’ailleurs, c’est lors d’une de ses premières fêtes qu’Hayley a découvert le plaisir charnel. Dès le début de la soirée, une jolie fille lui avait tapé dans l’œil – et c’était réciproque : des échanges de regards, des petits sourires qui voulaient tout dire. Il y eut ensuite cette opportunité de se rapprocher en dansant, de sentir et effleurer la peau de l’autre – un contact électrique qui faisait frémir le cœur d’Hayley. De même, l’opportunité de discuter, de flirter en se penchant vers l’autre à cause du (ou grâce au ?) volume de la musique.

    Après avoir glissé sa main dans celle d’Hayley, la jolie jeune femme l’amena plus loin, dans un coin un peu plus isolé. C’est à cet endroit qu’elle captura ses lèvres dans un échange de baisers passionnés – les tout premiers pour la blondinette – avant que toutes deux ne laissent leurs mains se balader sur le corps de l’autre. Hayley ne s’était jamais sentie à sa place avant cette soirée-là. Elle ne s’était jamais sentie autant désirée par quelqu’un d’autre – et ça lui plaisait. Ça la faisait vibrer. C’était exaltant.

    Un peu plus tard dans la nuit, elle succombait à cette jolie fille dans son propre lit.

    Le matin suivant fut une autre histoire. Hayley se réveilla en entendant des bruissements : sa conquête était en train de partir. Elle s’excusa de l’avoir tirée de son sommeil, lui avoua qu’elle comptait s’éclipser discrètement puisque ce n’était que l’histoire d’un soir avant de l’embrasser une dernière fois. Ah.

    Si on avait dit à la grande romantique Hayley que sa première fois allait être un coup d’un soir, elle n’y aurait jamais cru… et pourtant.

    Rhys AckermanMODÉRATION & DESIGN
    Élève de l'université Harvard

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Rhys Ackerman
    MODÉRATION & DESIGNÉlève de l'université Harvard
    Informations
    Âge : 23
    Lieu de naissance : brighton, uk
    Quartier.s d'habitation & Colocation : dans un dortoir à harvard
    Situation sentimentale : célibataire
    Études & Métiers : étudiant en troisième année d'undergraduate, option droit + bosse à l'administration d'harvard et revend les réponses des exams
    Date d'inscription : 15/03/2013
    Pseudo & pronom IRL : dark dreams. (she/her)
    Icon : crédit: thv1@tumblr
    Avatar utilisé : kim taehyung
    Crédits : march-mars@tumblr (av)
    Multicomptes : kaiden, kaze, donovan, kyro
    Description un :
    Hayley H. Greene ► Emma Delury D0328e931a7aedb73c68c1eccf371169ed496332 rhys ackerman
    single · bisexual · london
    future law school student
    basketball player
    rich guy · korean education photographic memory
    selling exams answers

    RPS en cours :
    02 RPs › 28/04 → 05/05
    00 RPs › 05/05 → 12/05
    00 RPs › 12/05 → 19/05
    01 RPs › 19/05 → 26/05

    MAI : 03
    Warning : sexe, alcool, drogues (amphétamines), langage vulgaire
    RPS : 70
    Messages : 62432
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t165819-rhys-ackerman-kim-taehyung
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t158086-
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t166603-rhys-ackerman-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t166159-meetsachussets-rackerman
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 2 Oct - 20:56
    taggercitereditionsupprimeradresse
    BIENVENUUUUUUUUE hanwii



    “take a deep breath and remember who the fuck you are ”
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 2 Oct - 21:04
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Bienvenue sur le forum. :heaart:
    Ottis HeimannMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ottis Heimann
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : florence (italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston
    Situation sentimentale : en couple avec kat
    Études & Métiers : étudiant en technologie et innovation (5ème année)
    Date d'inscription : 10/08/2012
    Pseudo & pronom IRL : overlander (elle)
    Icon : Hayley H. Greene ► Emma Delury F58c80f412c75a414e26e5a7b2966748cb23e5b5
    Avatar utilisé : Arón Piper
    Crédits : endlesslove
    Multicomptes : loyd mansfield
    Description un :

    If everything was perfect
    you would never learn and you would never grow

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Ottis , il a le syndrome de peter pan. il veut pas grandir, il est bien dans son confort enfantin, gamin dans l'âme, tête à claques à l'humour de con. c'est simple, soit on le supporte, soit on le supporte pas. et même si t'arrives à le supporter, y'a forcément des moments ou tu veux l'étrangler. mais c'est un bon vivant, l'italien, une pile électrique, électron libre que tu peux pas attraper à mains nues. ambitieux, il a confiance en lui et s'il pense aller loin dans la vie, il va tout donner pour y arriver. n'a jamais connu l'amour, s'est toujours contenté de lui-même et c'est peut-être mieux comme ça. fêtard, un peu trop accro à la coco, mais c'est qu'un détail. sociable, toujours opé pour faire de nouvelles rencontres et il a tendance à mettre les gens à l'aise dès les premiers instants... ou pas.
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    populaire ⬖ amical ⬖ blagueur ⬖ studieux ⬖ fêtard ⬖ loyal ⬖ capricieux ⬖ zen ⬖ sensible

    Hayley H. Greene ► Emma Delury Yajl
    Description deux :

    KATTIS

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    ⬖ ⬖ ⬖

    Hayley H. Greene ► Emma Delury SL6w7W2Q_o

    Description trois : Katalia Borgia : petite amie (29.06.20) ⬖ Magdalena Heimann : soeur ⬖ Capucine Nesbitt : meilleure amie ⬖ Aidan Nesbitt : meilleur ami ⬖ Elvira Kaine : amie ⬖ Jackson Brennan-Jobs : ami ⬖ Theodora Pasquier : amie ⬖ Jayson King : ami ⬖ Perséphone Lenoir : connaissance
    RPS en cours : (katalia)(magdalena)(ji-hun)

    3 rps/4 (free)
    Warning : maladie/cancer, sexe
    RPS : 137
    Messages : 53394
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t114720-ottis-heimann-aron-piper
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155331-ottis-gustin-easton-loyd-quito-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155389-ottis-gustin-easton-loyd-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155368-meetsachussets-hottis#6932223
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 2 Oct - 21:29
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Bienvenue Hayley H. Greene ► Emma Delury 2109348208


    ✧. ❛ love on top. i know nothing's perfect but it's worth it after fighting through my tears and finally you put me first. it's you.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 2 Oct - 21:45
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Bienvenue chez toi. Hayley H. Greene ► Emma Delury 2109348208
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 3 Oct - 0:17
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenuuuuue :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 3 Oct - 0:25
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Aaaah merci vous tous ! Hayley H. Greene ► Emma Delury 3850463188 Honnêtement, ça fait chaud au cœur, c'est toujours un peu flippant de débarquer sur un forum avec une grande communauté active haha ! Mais j'ai hâte de faire mes débuts ici (et au passage, bonne nuit à tous et toutes Hayley H. Greene ► Emma Delury 1839924927 )
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 3 Oct - 0:29
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Bienvenue parmi nous Hayley H. Greene ► Emma Delury 3850463188
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 3 Oct - 0:34
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Bienvenue parmi nous face
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum