Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityASTORIA NDADAYE ► laura harrier
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -21%
    Le deal à ne pas rater :
    LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
    39.59 € 49.99 €
    Voir le deal

    ASTORIA NDADAYE ► laura harrier
    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:42
    taggercitereditionsupprimeradresse
    ASTORIA RUTH NDADAYE

    / 24.11.1996
    une journée glaciale, rayonnement inexistant, aussi bien à l'extérieur - les températures négatives - qu'à l'intérieur - l'absence de joie de ses parents
    philadelphie
    Philadelphie, Pennsylvanie, USA
    ndadaye
    sans aucun doute africain, rwandais précisément; unique reflet de ses origines - outre son physique - que son père n'a pu lui soutirer
    / astoria ruth
    dissonance remarquable face son patronyme, prénoms américains, aucun écho rwandais, par volonté d'oublier, par peur d'être stigmatisé dans ce pays synonyme de renouveau
    / pansexuelle
    peu regardante, tant que l'affection lui est accordé, que des bras lui apportent ce réconfort et assurance qu'elle est aimée
    célibataire
    célibataire aujourd'hui, demain est une autre histoire
    moyen
    du moins suffisamment élevée pour subvenir à ses besoins et caprices; puis si tel n'est pas le cas, tous les moyens sont bons pour ne pas se priver
    / secrétaire
    dorénavant secrétaire au service d'accueil d'harvard par nécessité; elle ne peut décemment pas abandonner ses filles à côté, étant en tête d'un mini réseau de tueuses à gages


    — Boston n'a jamais été sa cible, il l'était. Ce qui l'entourait n'était qu'un décor de fond, un superflu - cela pouvait être autant Boston que Madrid, qu'elle n'en sourcillerait pas plus. Philadelphie est son vrai fief, son vrai chez soi; sur cette ville, elle pouvait disserter infiniment, énumérer ses lieux de fréquentation et conter son train de vie, répondre à la question. Boston, elle en était incapable, ne connaissait pas et ne le désirait aucunement. Sa venue, récente, n'était que provisoire, n'est-ce pas ?  


    Beauté violente; une violence joyeuse, sans frein. Envoûtante, sang chaud, obsessive. Un portrait sans doute peu flatteur, annonciateur d’apocalypse. Mais elle l'est, apocalyptique, destructrice.  Femme fatale, au sens propre de l’expression. Beauté immersive, ensorcelante, elle séduit ou rejette sans demi mesure. Elle enchante, use de ses atouts dont elle est pleinement consciente, dépasse les limites, frôle l’être manipulateur dans l’unique but d’arriver à ses fins. La fin justifie les moyens, dit-on, sois en-t-il ainsi. Fille unique qui n’a jamais contenté, femme amoureuse brisée, abandonnée, Tori a adopté ce besoin irrépressible de tirer les ficelles suite à un abandon, son abandon. Ancienne victime, soumise, fragilisée par cette obsession d’être aimée, elle se refuse de porter l’étiquette de la petite fille au coeur brisé une deuxième fois - une troisième fois. Un passé enterré, enfoui - en apparence, mais toujours à deux doigts de refaire surface. Revendiquer son indépendance, elle le fait, elle le répète; pour autant, son essence même a tendance à rejeter cette revendication. Au fond, Tori reste une petite fille, rêveuse, envieuse d’un amour fusionnel, idyllique. Naïveté quand tu nous tiens. L’image d’insensible, lasse, impénétrable qu’elle rejette est, classiquement,  pour se protéger. Pour éviter de retomber en chute libre. Cette chute brutale, inattendue, fatale. Tori oublie donc, se réinvente chaque jour, provoque, détruit, se reconstruit égoïstement. Peu importe le mal qu’elle laisse derrière son passage, peu importe le mal semé, les âmes détruites à cause d’elle - tant qu’elle n’a pas subi ses propres maux, le monde peut continuer de tourner. Elle ne se salit jamais les mains. Elle établit son propre terrain de jeu, toxique, violent mais joyeux, sans frein. Beauté violente; la vie tout autant qu'elle-même.


    pseudo malfoymeds
    âge promis jsuis majeure
    nationalité pas française
    forum connu par... top-sites
    ILH, j'en pense quoi ? ça va, ça va
    autres comptes ? rip tous mes autres comptes
    avatar utilisé laura harrier
    crédits images tumblr + sharkloé
    nombre de mots par rp aléatoire
    type personnage inventé

    parrainage //
    code métier
    harvard university + secrétaire à l'accueil :  explicatif pour remplir correctement dans ce sujet
    Code:
    @"Astoria Ndadaye" » <i>(secrétaire à l'accueil)</i>
    code bottin
    Code:
    ☾ <span class="pris">LAURA HARRIER</span> ⊹ @"Astoria Ndadaye"
    code memberclaim explicatif pour le remplir correctement dans ce sujet
    Code:
    <!-- Astoria Ndadaye --><div class="grid-item fem citi dark america pan other"><figure><img src="https://images2.imgbox.com/ca/c6/k5WL7JW0_o.png" /><img src="https://66.media.tumblr.com/5663d45db70c48f1fd31dff010fe9f8c/d53c893e1347bf2b-c4/s500x750/b0838c7700af399a0c31acc91e7b126db9addfb3.gifv" class="cover" /></figure><div class="content"><div class="name"><h2>ASTORIA<br />NDADAYE</h2></div><div class="info"><div class="face">Laura Harrier</div> · <div class="age">23 ans</div><div class="activity">secrétaire à harvard / à la tête d'un mini réseau illicite de tueuses à gages</div><div class="more"><a href="https://www.i-love-harvard.com/u7044">mon profil</a></div></div></div></div>
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:42
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Un jour, une histoire




    - - no matter what we breed
    we still are made of greed
    this is my kingdom come - -


    first part // père réfugié rwandais aux Etats-Unis, survivant du génocide des Tutsi en 1994, contrairement à sa fille aînée et sa première femme - remarié un an plus tard, mariage mixte, très controversé dans la famille de la mariée; de nouveau père la deuxième année qui suit - astoria ruth; deux prénoms, à priori communs mais réellement réfléchis; prénoms américains, eclipse d’une origine qui faisait beaucoup trop parler - petite poupée maudite dès la naissance, rejetée par son père, hantée par la perte de sa première fille; rejetée par la mère, plus soucieuse des murmures derrière son dos que de sa fille qu’elle berçait dans ses bras - remarques discriminantes insoutenables du monde extérieur, la peur plus forte que l’amour, la génitrice prit fuite deux ans après - enfant turbulente, loin de la princesse raffinée que son père s’efforçait de forger, loin de la grâce et l’élégance que sa feu soeur aînée représentait, papa ne manquait jamais de lui faire remarquer; Tori le sentait, le savait, papa ne l’aimait pas - peu scolaire, elle préférait errer aux côtés des marginaux, les malfamés comme on les appelait; différents mais passionnants à ses yeux - malgré elle, tori ne lorgnait uniquement que sur les durs à cuire, ces ‘bad boy’ de service qui ravageaient les rêves et fantasmes de toutes ces adolescentes en pleine découverte de leur corps; il était un de ces bad boy : sihan - première relation de sa vie, elle était heureuse tori, épanouie, se sentait aimée et aimait; première relation et comme toutes les premières fois, c’était parfaitement imparfait, parsemées d’embuches, saupoudrée de nocivité. S’aimer et se détruire, une bataille constante poussée par cette volonté de contrôler l’autre, que ce soit de sa part, à elle ou de la sienne, à lui. Relation constamment testée par elle, menant à une destruction physique par lui; une fois puis deux, une rage sans merci, incontrôlable, une transe qui hantera tori quelques nuits avant de prétendre avoir oublié pour l’aimer, pour qu’il l’aime.

    Il m’a quittée. Il est parti. Putain, il est vraiment parti. C’est ma faute, maman, je le sais, c’est ma faute. Je n’ai pas su le retenir, le garder, le faire m’aimer comme moi je l’aimais - comme je l’aime. Je l’ai poussé à bout, malmené, je ne suis qu’une bonne à rien. Papa a raison, je ne serai jamais ma soeur, je n’ai aucune valeur. Comment est-ce qu’on peut se sentir valeureux quand la seule personne qui vous aime tel que vous êtes, vous abandonne ? Il m’a abandonnée, maman. Sans hésiter une seule seconde. J’ai cru qu’il m’aimait, ou tenait à moi, ne serait-ce qu’un petit peu - mais il n’a pas hésité une seule seconde, à plier bagages.. Tu me dirais sûrement que c’est qu’un premier amour, que j’en trouverai d’autres; et je le sais. Je l’espère. Mais en attendant, ça fait mal. Vraiment, vraiment mal, putain. Comment est-ce qu’on arrête d’avoir mal ? D’abord toi, puis lui.. Maman, pourquoi est-ce que tout le monde m’abandonne ? Pourquoi est-ce que personne ne m’aime ? Pourquoi ? C’est ma faute. Ca doit être de ma faute; je suis le seul facteur commun entre toi et lui. Je n’aurais pas dû lui parler de l’autre abruti, lui mentir, le provoquer - deux fois. Mais je voulais juste savoir, savoir s’il m’aimait. J’y croyais. Fort, très fort. Sa façon de me regarder, ce sourire qu’il m’adressait, sa jalousie - je croyais qu’il m’aimait.. Quelle conne tu fais ma pauvre Astoria ! Quelle naïveté ! Regarde-toi, t’es minable, pathétique, comment est-ce qu’on pourrait t’aimer ? Comment on fait pour m’aimer, maman ? Parce que moi, je vous aime. Je t’aime, je l’aime et vous m’avez abandonnée. Ca fait mal, très mal. Aide-moi, dis-moi que ça va passer.. s’il te plaît. Aide-moi, maman..

    - LETTRE A X PAR ASTORIA NDADAYE, SEPTEMBRE 2014

    second part // Descente aux enfers, l’abandon de Sihan creuse un trou noir sans fin à la place de son petit coeur - puis vint Yusuf; cet homme marié, envoûté, hypnotisé par sa beauté, se fourvoie pour elle, mène une vie de mensonges, de manipulations, de soumission - Tori prend plaisir à jouer, tirer du bout des doigts les ficelles qui manipulaient Yusuf telle une marionnette; Tori évolue, s’efface, renaît, revit dans ce monde vicieux, sanglant, sans pitié - rusée, plus égoïste aujourd’hui qu’hier, sa préservation est mot d’ordre, Yusuf serait sacrifié avant elle. Un business, à deux, qui portait le visage masculin mais contrôlé réellement par l’esprit destructeur féminin; leur secret. Un business qui se contentait de quelques recrues féminines, de clientes tout aussi féminines souhaitant vengeance, d’une partie de séduction et d’une fin létale; ni plus ni moins, aucune chair consommée, aucune preuves tangibles, tout était calculé; Tori menait son monde, son business dans l’ombre - leur charmante petite famille atypique et sa dynamique hors du commun s’étalèrent sur trois ans avant que le drame n’arriva.


    Maman.. ça fait longtemps, je sais. Mais Yusuf est parti. Tu ne le connais pas, je n’ai pas eu le temps de t’en parler mais il est celui qui a guéri et pansé mes blessures, il m’a aidée, beaucoup aidée, quand je t’ai supplié de m’aider; il était là. Et là, il ne l’est plus. Il est parti, maman.. pas comme Sihan, pas comme toi, il est vraiment parti. Abattu. De sang froid. Par un policier pendant un contrôle banal. Un truc assez courant ici, ou partout même mais on a beau le lire sur tous les journaux, les infos, ce n’est pas aussi percutant et violent que le vivre. Mais ne t’inquiète pas, je ne suis pas triste, je ne pleure pas : je suis enragée, maman. Enragée. Je sens la rage qui m’habite qui n’attend qu’une seule chose : à sortir. J’ai envie de crier. Il m’aimait maman. Pour une fois, j’en suis certaine, il m’aimait. Et je l’aimais, à ma façon. Je crois. Mais il m’aimait. Il était doux, aimant, docile; il ne méritait pas sa mort, cette mort. Personne ne mérite cette mort. Je suis en colère. (…) Tu sais pourquoi je t’écris, maman ? Je t’écris pour que tu comprennes, que tu comprennes qui je suis, ce que je suis, qui je serai, pourquoi je suis. Que tu comprennes que tu m’as laissée dans un monde de merde maman, que tu m’as abandonnée salement dans cet Enfer, que vous m’avez abandonnée, Sihan et toi. C’est de ta faute maman, c’est de sa faute, j’ai compris que ce n’était plus la mienne, ça n’a jamais été la mienne. Je ne fais que subir, ce que vous m’avez fait endurer. Observe maman, comprends.. Comprends que c’est ta dernière lettre. Peu importe où tu te trouves, comprends que ta fille n’existe plus. Le peu d’espoir en elle vient de s’envoler en fumée. Elle n’a plus personne. Je n’ai plus personne. Et tu es celle que je blame, tu es celle qui m’a abandonnée en premier.. Je te déteste, je vous déteste.

    - LETTRE A X PAR ASTORIA NDADAYE, FEVRIER 2018

    last part // Le deuil fut particulièrement bref pour l’envoûteuse; deux semaines et la voilà remise sur pieds, aux côtés de ses filles; un service, un business qui s’ébruitait et progressait dans l’économie souterraine philadelphienne - Fière, Tori s’en amusait, s’amusait, vaquait son temps libre à ses propres séductions, enchaînant hommes, femmes et compléter son tableau de chasse déjà bien complet - Le jeu, bien que divertissant, devint cependant insipide au bout d’un an et demi; futile lorsqu’elle se rendit compte qu’elle ne serait pas autant aimée qu’aux côtés de Yusuf - puis une petite trouvaille hasardeuse dans ses affaires personnelles lui apporta l’idée d’un tout autre amusement; un cliché datant de son lycée,  mal vieilli, tâché, déchiré mais suffisamment lisible pour y distinguer un visage et un prénom qu’elle s’était interdit de se remémorer; Sihan et Astoria de dix-sept ans, enlacés, heureux. Sentiment de bonheur qui lui sauta à la figure malgré elle, bonheur qui lui tira un sourire, son premier vrai sourire depuis la mort de Yusuf, et les souvenirs, les bons, la lumière en elle, disparue avec la dernière tragédie en date semblait petit à petit revivre. Une illusion ou une réalité ? Qu’étais-tu Sihan ? Est-ce que tu pourrais la rendre heureuse à nouveau ? Nouveau jeu à jouer qu’elle se hâta de commencer, dès le lendemain, aux côtés de ses filles, en réservant le premier vol pour Boston. ( to be continued.. )

    Minji BangMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Minji Bang
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 23
    Lieu de naissance : séoul en corée du sud
    Quartier.s d'habitation & Colocation : south boston
    Situation sentimentale : célibataire, le coeur qui voltige constamment
    Études & Métiers : étudiante en quatrième année d'économie à harvard
    Date d'inscription : 18/10/2016
    Pseudo & pronom IRL : estelle (elle/she)
    Icon : ASTORIA NDADAYE  ► laura harrier 15f4dd98331c855f4cb28195fb3f481692ac5123
    Avatar utilisé : kim jennie
    Crédits : hemlock (avatar), insomnia ragged (signature), sharkloé (bannière ship)
    Multicomptes : aucun
    Description un :
    ASTORIA NDADAYE  ► laura harrier A43d68a528881598fefffe9e067459b2f9d2b62f ASTORIA NDADAYE  ► laura harrier C9b1445e5311b6e1da5a6d9f706a078de88000ac
    YOU SHOULD SEE ME IN A CROWN
    1:10 ━━●━━━━━ 3:00
    ⇆ㅤ ◁ ❚❚ ▷ㅤ ↻

    ❝ she's fire and ice.
    you'll fear the cold and crave the burn. ❞

    Description deux : ASTORIA NDADAYE  ► laura harrier UYAHlWXg_o
    Warning : comportements toxiques (manipulation, chantage)
    RPS : 15
    Messages : 13490
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t167727-minji-bang-kim-jennie
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t164492-meetsachussets-minjibang
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:42
    taggercitereditionsupprimeradresse
    jtm jtm jtm (pas)



    that's that me espresso
    now he's thinking about me every night oh, is it that sweet? I guess so. say you can't sleep, baby I know



    anya et la chasse aux ventricules:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:43
    taggercitereditionsupprimeradresse
    oooouh vivement le drama
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:49
    taggercitereditionsupprimeradresse
    ce pseudo + laura ma queen ASTORIA NDADAYE  ► laura harrier 863241595
    hâte de lire ta fiche ! rebienvenue chez toi :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:54
    taggercitereditionsupprimeradresse
    dommage qu'on puisse pas se pécho
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:55
    taggercitereditionsupprimeradresse
    ReBienvenue & Bon courage pour ta fiche :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:56
    taggercitereditionsupprimeradresse
    slt t'as pas un 06 ?
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 22:00
    taggercitereditionsupprimeradresse
    canon ASTORIA NDADAYE  ► laura harrier 4205929361
    rebienvenue :heaart:
    Rhys AckermanMODÉRATION & DESIGN
    Élève de l'université Harvard

    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Rhys Ackerman
    MODÉRATION & DESIGNÉlève de l'université Harvard
    Informations
    Âge : 23
    Lieu de naissance : brighton, uk
    Quartier.s d'habitation & Colocation : dans un dortoir à harvard
    Situation sentimentale : célibataire
    Études & Métiers : étudiant en troisième année d'undergraduate, option droit + bosse à l'administration d'harvard et revend les réponses des exams
    Date d'inscription : 15/03/2013
    Pseudo & pronom IRL : dark dreams. (she/her)
    Icon : crédit: thv1@tumblr
    Avatar utilisé : kim taehyung
    Crédits : march-mars@tumblr (av)
    Multicomptes : kaiden, kaze, donovan, kyro
    Description un :
    ASTORIA NDADAYE  ► laura harrier D0328e931a7aedb73c68c1eccf371169ed496332 rhys ackerman
    single · bisexual · london
    future law school student
    basketball player
    rich guy · korean education photographic memory
    selling exams answers

    RPS en cours :
    02 RPs › 28/04 → 05/05
    00 RPs › 05/05 → 12/05
    00 RPs › 12/05 → 19/05
    01 RPs › 19/05 → 26/05

    MAI : 03
    Warning : sexe, alcool, drogues (amphétamines), langage vulgaire
    RPS : 70
    Messages : 62399
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t165819-rhys-ackerman-kim-taehyung
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t158086-
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t166603-rhys-ackerman-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t166159-meetsachussets-rackerman
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 22:16
    taggercitereditionsupprimeradresse
    t'es belle, trop canon ASTORIA NDADAYE  ► laura harrier 152426858
    RE-BIENVENUUUUUUUUE hanwii



    “take a deep breath and remember who the fuck you are ”
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum