Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityi tried to be perfect.
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -55%
    Coffret d’outils – STANLEY – ...
    Voir le deal
    21.99 €

    i tried to be perfect.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : i tried to be perfect. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    i tried to be perfect. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 13 Mai - 16:20
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me ★ mer 20 mai ─ w/ @Toni Caldwell

    La saveur de l’amertume. Elle se mêle au sentiment des regrets. Ballet incessant dans ta tête et dans ta poitrine. T'aimerais juste pouvoir tout arrêter, t’arrêter. Faire une pause, retrouver ton équilibre et de nouveau pouvoir avancer droit. Mais c'est impossible et tu continues de tituber à la recherche de réponses. Qu'est ce que tu veux faire Katalia ? Qui es-tu ? Que veux-tu ? Le poids de la solitude s'abat déjà sur tes frêles épaules alors que t'as juré à Meluzine d'être forte et de profiter de cet isolement imposé pour y voir plus clair. Mais comme ta cousine aime si sournoisement te le répéter depuis son arrivée quelques jours auparavant : tu ne sais pas être seule. Alors tu penses déjà de nouveau à lui, à Toni. Et t'as mal lorsque tu te réveilles en pleine nuit et qu'il n'est plus là. T'as cessé de tenter de le joindre, car tu sais qu'il ne répondra pas. Alors t'as juste abandonné et t'as laissé couler, espérant que le temps et la distance réveille le manque en lui autant qu'il te torture depuis des jours. Encore secouée par ta nuit presque sans sommeil de la nuit derrière et par le rhum encore bien présent dans ton organisme, tu fermes les paupières dans le taxi et attends juste et sagement en silence que le chauffeur te réveille lorsque tu seras arrivée devant chez toi. Les souvenirs de la veille sont encore flous. De la musique, des jeux d'alcools, des membres pforzheimer toujours plus déchaînés, beaucoup de rhum, et Ottis. Un jeu à la con, un je n'ai jamais t'ayant doucement mais surement tiré sur la pente de la complicité avec lui. Sur l'instant, t'as pensé que boire de l'alcool à outrance sera la meilleure idée de l'année, ce matin et dans ce taxi, t'as tendance à penser l'inverse. Tu entres dans ton appartement, trouves sur le bar un grand verre laissé par Lukas de sa recette miracle contre la gueule de bois. Tu grimaces lorsque tu avales le liquide acide, c'est dégueulasse et ça a intérêt de faire effet. Tu files à la douche, y reste très longtemps pour détendre tes muscles et avoir l'illusoire sensation de te laver de tous tes péchés. Tu sors, enfiles une tenue confortable, jupe en jean et col roulé clair confortable avec des baskets que tu enfileras pour sortir. Tes cheveux encore humides mouillent le tissus de ton haut et tu t’apprêtes à aller les sécher lorsqu'on toque à la porte. Perplexe, tu approches pour aller ouvrir. Qui peut venir à cette heure ? Meluzine et Lukas sont déjà en cours, il est presque midi et toi, tu ne dois pas aller à l’université avant quatorze heures. Tu tires sur la porte, t’apprêtant à voir littéralement n'importe qui, sauf lui. Il se tient là sur le pas de la porte, plus beau encore que dans ton souvenir. Ton cœur a comme un loupé, tu mords l'intérieur de ta joue, tu restes figée, seuls tes doigts sur la poignet de la porte tapotent nerveusement cette dernière. « Toni... qu'est ce que... » T'as envie de sauter de joie, d'être heureuse, de sourire, mais tu ne le fais pas, car quelque chose sur son visage te laisse deviner qu'il n'est pas là pour la raison que tu veux imaginer. « qu'est ce que tu fais là ? » Ton regard glisse sur lui, tu frissonnes, ne pouvant t’empêcher de lui trouver incroyablement séduisant dans son pull sombre et son jean bien ajusté. Puis, ton regard tombe sur un carton sur ses pieds. Tu deviennes tes affaires laissées chez lui. L’illusion d'une seconde devient cauchemar.

    code by lumos s.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 21 Mai - 17:06
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me.
    mer 20 mai ─ w/ @katalia borgia

    Le cœur anéanti depuis cette fameuse soirée. Tu n'as plus le goût de rien du tout. Même si ce soir-là, tu montrais que ça ne te faisait rien cette rupture. C'est tout l'inverse depuis que tu te retrouves seul dans ton appartement. Tu erres comme une âme en peine. Tu ne manges plus, tu ne dors plus trop. Tu as la nette sensation qu'on t'a arrachée le cœur sans anesthésiste. Une douleur immense dans ta poitrine qui n'arrive pas à se calmer depuis ce fameux quinze mai. Tu passes tes soirées à boire comme un trou pour éviter de souffrir dans ta solitude. Le fait de t'imaginer sans elle ... tu n'y arrives pas. Pourtant, tu vas devoir savoir le faire. Que tu le veuilles ou non. Ce matin, tu as pris une décision radicale pour pouvoir tourner la page définitivement. Tu as rassemblé toutes les affaires de Katalia dans un carton pour lui ramener chez elle. C'est peut-être le fait de voir cette chemisette de nuit, ce tee-shirt, et encore un tas de choses qui t'empêche d'avancer. Tu ne peux plus souffrir de la sorte. Tu l'as trop vécu dans tes relations précédentes pour recommencer sur cette pente raide. Tu refermes le carton avant de retourner dans ta chambre te préparé. Quelques minutes plus tard, tu claques la porte de ton appartement pour rejoindre ta voiture. Tu jettes le carton au côté passager et tu démarres la voiture une fois la ceinture mise. Vingt-minutes plus tard, tu te retrouves devant la porte de son appartement. Tu hésites pendant de longues minutes. Tu frappes ? Tu t'en fuis ? Tu frappes ? Où tu t'en fuis ? Non, tu ne fuis plus. Sois un homme Toni. Prends ton courage à deux mains. Tu frappes contre le bois de celui-ci en attendant une réponse de sa part. Tu ne sais même pas si elle est présente. Au pire des cas, tu passes le carton à sa meilleure amie ou ses meilleurs amis. Tu n'en veux plus, point barre. Puis, la porte s'ouvre et ton coeur vient à rater un battement lorsque tu vois son visage. « Katalia ... » Tu ne sais même pas toi-même ce que tu fiches ici. Tu as plus envie de partir en courant que d'affronter cette situation. « Je ... je ... je te ramène ça ! » dis-tu en lui donnant le carton que tu tiens dans les mains. Ta peau rentre en contact avec la sienne sans que tu ne le veuilles réellement. Tu es perdu dans tes pensées. « Je peux rentrer récupérer mes affaires ? » demandes-tu ! Sans attendre une réponse quelconque de sa part, tu pénètres à l'intérieur lorsque tu reçois un message de Levi, ton meilleur ami. Tu lui expliques que tu es chez Katalia pour récupérer tes affaires. Tu laisses ton téléphone sur la table de salon ouvert, ayant oublié de le verrouiller pour récupérer un tee-shirt qui traînait sur le canapé avant d'aller dans la chambre de celle-ci pour rassembler le reste.

    code by lumos s.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : i tried to be perfect. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    i tried to be perfect. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 22 Mai - 19:43
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me ★ mer 20 mai ─ w/ @Toni Caldwell

    Le choc, la surprise de le voir ici. Puis la douleur. Cette douleur quand ton regard tombe sur ce carton à ses pieds. Entrouvert, tu peux y apercevoir quelques fringues que t'as laissé chez lui, surement aussi tes bouquins de cours, tes affaires de salle de bain, ce genre de choses... Cette violente dispute et la fin de vous avaient été si inattendus, au bal. T'as encore du mal à y croire. D'ailleurs, tu n'y crois pas. Tu ne veux pas y croire. Parce que c'est trop dur et que tu ne veux pas d'un quotidien sans lui. Il a su se rendre indispensable à ta vie, et maintenant il part... Ses mots enfoncent encore un peu plus le couteau dans la plaie alors qu'il entre pour te passer devant, provoquant un courant d'air qui animent les mèches autour de ton visage et un frisson sur dans ton dos. Tu restes interdite, immobile, au niveau de la porte ouverte, la main encore sur la poignée. Il te tend alors le carton et tu sors de ta torpeur. Tu prends le carton à deux mains, vos doigts se frôlent, tu frissonnes mais t'as si mal. Tu vas pour laisser tomber le carton sur le bar, tu veux vite t'en débarrasser, tu ne veux pas garder ça dans les mains, c'est trop dur. Il commence à s'agiter dans tous les sens à la recherche de ses affaires. « attends, tu veux pas qu'on parle d'abord, s'il te pl... » il ne te laisse pas finir ta phrase et disparaît déjà dans ta chambre. Bon sang, mais comment c'est possible ? Comment vous avez pu en arriver là ?! Tu restes au niveau du bar, plonges le visage dans les mains et réprimandes tes larmes. Tu dois rester forte, tu dois lui parler. Tu dois lui montrer que tu es toujours cette fille de l'Italie, que t'as pas changé, qu'il compte pour toi. Qu'il doit te laisser une chance de lui prouver tout ça. T'es là, le visage toujours dans les paumes, à réfléchir à ce que tu vas bien pouvoir lui dire et comment, lorsqu'il sortira de la chambre. Mais t'y arrive pas, t'es toujours dérangée par un téléphone qui vibre, encore et toujours, inlassablement. T'arrives pas à te concentrer. Tu t'approches de la table, pensant d'abord qu'il s'agit de ton propre téléphone mais lorsque tu arrives à son niveau, tu réalises que non. Tu veux faire demi-tour, aller vers ta chambre le retrouver, mais le texte du message sur l'écran attire ton attention. Tu ne veux pas regarder, vraiment... mais le texte te saute aux yeux, juste parce que tu vois ton prénom... Un certain Levi qui lui dit d'être fort, de ne pas "laisser cette Katalia te manipuler". Et puis encore de nouveaux messages arrivent. Et honnêtement, juste à lire ça, du portrait qui est dépeint de toi par son ami, t'as juste l'air d'être la plus grosse des connasses de cette terre... « putain c'est quoi ça... » tu souffles alors que la conversation entière défile sous tes pupilles désormais floutées de larmes. Des messages de Toni aussi, très mauvais envers toi. Alors sans réfléchir une seconde de plus, tu prends le portable et déboules dans la chambre en criant et en pleurant « Toni, tu te fou de ma gueule, c'est quoi ces messages ?! »

    code by lumos s.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 11:27
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me.
    mer 20 mai ─ w/ @katalia borgia

    Tu appréhendes grandement ta rencontre avec la jeune femme. Tu avais longuement hésité à lui envoyer le carton par courrier pour ne pas la croiser. L'affrontement te fait peur. Tu ne sais pas à quoi t'attendre avec elle. On va dire que tu as déjà vécu le pire. La trahison, la déception, la tristesse. Malgré tous ces points négatifs. Tu l'as fortement aimé. Tu as donné énormément de ta personne pour essayer de la combler. Cela n'a pas suffit. À croire que tu es maudit en amour. Tu dois rester célibataire jusqu'à la fin des temps. Tu dois te contenter de voir tes amies s'épanouir sous tes yeux, voilà tout. Lorsqu'elle ouvre la porte, ton cœur rate un battement. Tu ne peux le contrôler. Tu lui donnes le carton entre temps vos peaux rentrent en contact. Avec du recul, tu aurais préféré ne pas toucher sa peau hâlée. Cette peau que tu adorais avoir près de toi pendant un mois. Tu viens à t'agiter de partout dans la pièce à la recherche de tes affaires personnelles. Moins tu mets de temps à rester ici, moins tu souffres. « Tu veux parler de quoi ? Tu veux surtout me retourner le cerveau encore une fois pour que je te pardonne une énième fois. Ça ne marche plus ! » balances-tu persuader par tes mots. Tu déposes ton téléphone sur la table après avoir répondu à ton meilleur ami. Direction la chambre pour récupérer tee-shirt, pantalon, chemise et tout un tas d'autres choses. Ensuite, la salle de bain pour récupérer le peu d'affaire que tu avais laissé en suspens. En déposant ton téléphone sur la table, tu ne pensais pas qu'elle regarderait tes conversations ou même celle avec ton meilleur ami. Où tu lui expliques tout en détail de ta relation avec elle et ce que tu penses d'elle depuis votre rupture. Finalement, elle arrive en trombe dans la chambre à te gueuler dessus comme ci tu étais le grand méchant loup de l'histoire. « Premièrement, tu vas vite redescendre d'un étage Katalia ! Deuxièmement, depuis quand tu te permets de fouiller sur mon téléphone ? Troisièmement, j'assume tout ce que j'ai dit dans la conversation avec mon meilleur ami. Que ça te plaise ou non, c'est le dernier de mes soucis ... » rétorques-tu plus déter que jamais.

    code by lumos s.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : i tried to be perfect. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    i tried to be perfect. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 24 Mai - 21:36
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me ★ mer 20 mai ─ w/ @Toni Caldwell

    Après la peine c'est la colère. Jamais ressenti envers lui, aujourd'hui plus vive que jamais. Tes doigts tremblent, tu ressens des picotements dans tes pommettes et les larmes floutent ta vision. Ton cœur bat beaucoup trop vite, mais à cet instant plus pour lui mais contre lui. Ouais, t'es blessée, vexée, dépassée. Toi qui voulais recoller les morceaux, qui a vraiment cru que c'était possible, tu viens de découvrir que ce n'est pas du tout son cas et qui plus est, qu'il parle hyper mal de toi... Comme la plus grande connasse, et tu le découvres comme la plus grande des connes. Tu déboules dans la chambre, animée de colère et de tristesse en brandissant son téléphone au niveau de ton visage et dans sa direction. Son ton sec vient te percuter de plein fouet et ne fait rien d'autre que de t’énerver et te blesser encore plus. « je ne fouille pas dans ton putain de téléphone, il était ouvert devant moi ! » Et puis, foutue pour foutue, tu viens replacer l'écran devant ton yeux et lis à voix haute d'une voix forte et piquante. « "ne te laisse embobiner" "reste fort" "dis lui d'aller se faire foutre si nécessaire" d'aller me faire foutre Toni, c'est vraiment ce que tu veux ?! » T'es rouge de colère, tu tends le bras pour lui rendre le téléphone mais en fait t'es pas capable de t'approcher de lui et de risquer que vos mains se touchent encore. Alors tu balances le téléphone sur ton lit à côté de lui pour qu'il le récupère. Il te rend complètement dingue. D'amour et de rage et le fossé n'a jamais été si mince et difficilement à gérer. T'as envie de tout envoyer valser. Ton caractère de merde, ces doutes dans sa tête, la déception dans ses traits, même tout ce qu'il a dans cette pièce. Tout et tout le monde. Afin qu'il ne reste que vous deux. Vous deux, comme cette fois là en Italie, la veille de votre retour... Mais tu ne peux pas, c'est trop tard. Toni ne veut plus de toi. « pense ce que tu veux de moi Toni, j'en ai plus rien à foutre. mais sache juste que j'ai tellement tenu à toi et je t'aurais tout donné, tout ! mais si c'est ce que tu veux, allons y, déchirons-nous... c'est toi qui t'en mordra les doigts... » pour l'instant, c'est toi qui va t'en mordre les doigts. En te laissant dicter comme ça par la fierté. Tu veux juste pas pas réaliser que c'est terminé entre vous alors... provoquer la dispute te donne juste l'impression que le temps s'étire, et que ce vous deux existe encore un peu... même si c'est dans les cris et dans les larmes.

    code by lumos s.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 29 Mai - 16:47
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me.
    mer 20 mai ─ w/ @katalia borgia

    « tu as tout de même fouiller sinon tu ne débarquerais pas comme une furie dans cette fichue chambre en gueulant ! » Les faits sont là. Elle ne peut pas le nier. Jamais tu te serais permis de regarder dans le sien. Pourquoi fait-elle cela avec ton téléphone ? Tu ne comprends pas trop. Surtout que tu n'as plus de compte à lui rendre. Elle fait sa vie, tu mènes la tienne comme tu l'entends. C'est triste d'en arriver à cette conclusion finale. Tu ne pensais pas que ta relation avec elle irait jusqu'à ce point-là. « Ouais c'est vraiment ce que j'ai envie Katalia ! J'ai besoin de tourner la page Katalia. » Tu ne peux pas être plus clair que cela. Tu es tellement en colère et déçue du comportement de la jeune femme que tu ne peux pas dire l'inverse à l'heure actuelle. C'est elle qui a tout ruiné dans votre relation, ce n'est pas toi. Tu aurais tellement tout donné pour que ça matche réellement entre vous. Tu tombais amoureux même si tu ne lui as jamais dit verbalement. Avec du recul, tu as bien fait de ne pas le faire. Tu aurais souffert encore plus que tu ne l'aies déjà. Même si ton visage est fermé face à-elle, cela n'empêche pas que tu aies meurtrie à l'intérieur. Tu jettes tous tes affaires dans un carton pour ensuite écouter encore Katalia déblatérer des inepties plus grosses que sa bêtise. Tu n'en peux plus de l'écouter te dire toute la rage qu'elle a envers toi. Elle retourne la situation et ça te met hors de tes gongs. « Ne retournes pas la situation à ton avantage. Ce n'est pas moi qui a ruiné la relation qu'on construisait. Ce n'est pas moi qui a cessé de te mentir chaque jour qui passait. Ce n'est pas moi que tu as retrouvé à quelques centimètres d'une autre personne que sa petite-amie. » balances-tu sans te démonter face à Katalia. « Si c'est vraiment ce que tu désires très bien. Déchirons-nous, si ça peut te faire plaisir ! » rétorques-tu en passant à côté d'elle en lui donnant un coup d'épaule. Ça sera le seul contact qu'elle aura de ta personne jusqu'à la fin des temps.

    code by lumos s.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : i tried to be perfect. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    i tried to be perfect. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 29 Mai - 22:57
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me ★ mer 20 mai ─ w/ @Toni Caldwell

    Ok s'il veut utiliser ce terme, oui tu as "fouillé". Si tel est le mot qui signifie que tu as vu des choses, des mots que tu n'étais pas censée voir. Alors là oui d'accord tu as fouillé. Pour la première et dernière fois de ta vie, assurément ; vu le mal que ça peut te faire. Peut être que t'aurais préféré pas savoir, peut être que t'aurais voulu rester comme une conne dans l'ignorance... car jamais tu n'arriveras pas à oublié ces sales mots qu'il a eu à ton égard dans les messages. Tu pleures de rage et balances son téléphone sur ton lit pour qu'il le reprenne. Il veut tourner la page, cette fois plus de doute à avoir. Il n'est pas là pour toi. Il est là pour fermer ce chapitre du passé, définitivement. Et toi, tu vas devoir faire avec, tu vas devoir faire de même. Tu ne trouves rien à répondre à ça. T'as juste mal et ce mal t’empêche d'ouvrir la bouche, prononcer le moindre mot où même d'y voir clair. Tout est flou, tout est colère, tout est noir, tout est perdu. Oui ce n'est pas lui qui a tout détruit, c'est vous deux, et pourtant... « bien sur que si, c'est toi qui m'a quitté, c'est toi qui m'abandonne... » et voilà qu'il te parle encore de cette putain d'histoire avec Ottis au bal. Bon sang, mais combien de fois il va falloir que tu lui dises que c'était rien ? Surement un nombre de fois incommensurable, parce qu'il ne te croira pas. Il ne te croira plus ; jamais. Ton cœur se resserre, tu pinces les lèvres, piquée et blessée. « mais tu le fais exprès, de pas comprendre, je vois pas ce que ça peut être d'autre ! » ta voix s'envole de nouveau. Tu ne voudrais pas, mais tu ne peux pas t'en empêcher « ça ne me fait pas plaisir qu'on se déchire ! c'est même tout l'inverse et puis... » tu t’arrêtes, trembles un peu trop vivement et viens porter une main à ton visage pour cacher ce dernier dans ta paume. « ça sert à rien... » tu dis tout doucement d'une façon à peine audible. Tu relèves le nez, les larmes sur tes joues et le cœur au bord des lèvres « ça sert à rien Toni, sors de chez moi ! » tu vas vers ta armoire pour en sortir ses quelques tee-shirts que tu balances dans le carton. Voilà, il a récupéré toutes ses affaires désormais. Il peut partir. C'est terminé.

    code by lumos s.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 30 Mai - 20:47
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me.
    mer 20 mai ─ w/ @katalia borgia

    Tu persistes à dire qu'elle a fouillé dans ton téléphone. Elle n'aurait jamais dû regarder à l'intérieur même si le téléphone s'ouvre sous ses yeux. Mais, c'est bien connu que les femmes fouillent de partout pour surveiller leur mec. Pour s'assurer qui ne les trompent pas ou qu'ils ne draguent pas d'autres femmes. Pourtant, dans cette situation il n'a plus aucun compte à lui rendre. Il est célibataire faute de trahison de la part de la jeune femme. Tu n'as pas envie de vivre encore une relation en dent de scie. De toujours avoir de mauvais moments pour pouvoir se réconcilier dans les bons. Tu as été vacciné par ton ancienne relation pour remettre les pieds dans le plat. Tu lui balances tout ce que tu penses sans te démonter devant elle. Tu as besoin de lui faire comprendre ce que tu penses, que ça lui plaise ou pas. Ça t'importe peu en réalité. Ce qui n'aurait pas été le cas il y a encore quelques semaines. « Ouais c'est vrai. Mais, c'est toi qui a tout ruiné entre nous ... » Si on est sur les reproches, tu as une longue liste à énoncer si elle a besoin. Peut-être que tu as été lâche de la larguer de la sorte sans écouter son explication. Sauf, que tu ne voulais pas qu'on te retourne le cerveau. « Je suis qu'un pauvre idiot qui ne comprend jamais rien, c'est bien connu. » Si c'était toi à quelques centimètres d'une femme comme elle l'a été avec Ottis. Elle t'aurait engueuler comme jamais, elle t'aurait pas laissé le temps de t'expliquer non plus. Sauf, qu'elle ne veut pas l'admettre. Tant pis. « Alors, pourquoi tu réagis de la sorte ? Je n'arrive plus à te comprendre » Les choses sont dites, on ne peut pas plus faire marche arrière. Terminé. Tu continues de récupérer tes affaires avant de remettre ton téléphone dans la poche lorsqu'elle te demande de sortir de chez elle. « Très bien Katalia ... je te dis adieu. » Les mots sont cruels et durs à accepter. Toutefois, tu te dois de le faire. Tu attrapes le carton où tes affaires se trouvent pour ensuite sortir de son appartement. Même pas un dernier regard dans sa direction non. Tu ne veux pas lui montrer que tu souffres de cette situation. Quand tu entends la porte de son appartement claqué derrière ta silhouette, les larmes s'échappent de tes yeux. Tu retournes dans ta voiture où tu restes cinq bonnes minutes pour essayer de calmer tes sanglots. Une fois la tempête terminée, tu roules jusqu'à ton appartement pour t'y enfermer jusqu'au jour où tu sentiras le besoin d'y ressortir.

    code by lumos s.

    FIN DU RP :heaart:
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : i tried to be perfect. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    i tried to be perfect. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 30 Mai - 21:52
    taggercitereditionsupprimeradresse


    but no one believes me ★ mer 20 mai ─ w/ @Toni Caldwell

    La rage au ventre, le cœur au bord des lèvres. Tu t’appliques à jeter de l'huile sur le feu qu'il a allumé. Tu t'en veux pas du tout sur l'instant. Non non, tu t'en voudras bien plus tard. C'est la pire des solutions mais c'est la seule qui semble te soulager sur l'instant. T'abandonner à la colère, et oublier tout le reste. Tout réduire à néant, oublier, avancer. T'as mal et ta vision est de plus en plus floue à cause de la rage et de la peine. Tant que tu finis par lui ordonner de partir. C'est trop pour toi, trop d'un coup. Tu ne supportes plus cette situation, cette discussion, tu ne le supporte plus. Alors t'exploses et réalises seulement après avoir claqué la porte derrière toi qu'il vient de prononcer à haute voix le mot "adieu". C'est trop tard pour le rattraper. Trop tard pour t'excuser et discuter calmement. Il ne le veut pas. Et au fond toi, est-ce que tu le veux ? Tu vas au salon récupérer ton téléphone, le met en mode avion dans la crainte de recevoir des appels ou sms de tes amis demandant si t'as eu des nouvelles de Toni... De rage, tu balances ton téléphone sur le canapé qui rebondi si fort qu'il retombe lourdement sur le sol. Tu le laisses là par terre pour te contenter de t’écrouler sur le canapé, balancer à travers la pièce les coussins et plaids qui s'y trouvent et finalement plonger ton visage strié larmes dans tes paumes... C'est terminé, pour de bon cette fois...

    FIN DU RP


    code by lumos s.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum