Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityyou're tryna let me go.
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -28%
    Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
    Voir le deal
    279.99 €

    you're tryna let me go.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : you're tryna let me go. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    you're tryna let me go. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 24 Mar - 23:29
    taggercitereditionsupprimeradresse

    and i can see it,
    i can feel it
    @Ilhan Locke
    cambridge, ven 17 avr
    ~~~~
    Une bouteille à la mer, un drapeau blanc, la renaissance d'un lien perdu. T'y pense de plus en plus, chaque jours un peu plus. Vie paisible à Boston n'est plus sans sa présence. Trou béant dans ton cœur se creuse encore et encore lorsque tes songes s'envolent en sa direction. Putain t'aurais pas pensé que ça aurait pu être le cas, Katalia. Cette main qui glissait nonchalamment sur ton avant bras te provoquant un léger frisson, ses traits qui s’éveillaient lorsque son rire emplissait la pièce, ses sourcils froissés et son sourire en coin lorsque vous étiez cachés derrière une voiture en filature, ces discussions jusqu'à pas d'heures et cette chaleur qu'il apportait dans ton cœur. Lui. Ces souvenirs sont loin mais ils te paraissent pourtant comme hier. Parce que passées la haine et la rancœur, le regret et la morosité se sont imposés à toi. Le soleil s’immisce parmi les nuages, l'un de ses brins vient caresser ton visage et toi, à ce instant, tu te jures d'arranger les choses. Soupir, regard sur l'écran de ton téléphone, il est déjà l'heure de rejoindre cette amie t'attendant chez elle dans ce beau quartier. Tu te lèves, laisses le banc derrière toi et attrapes d'une main le paquet kraft dans lequel se trouvent des cafés et de délicieux petits gâteaux de la boulangerie par loin. Une bourrasque passe, tu plisses les yeux et chasses tes mèches obscurcissant ta vision. Frêle être secouée par la brise vive, illusion d'une douceur fragile à la merci du vent. Tu vacilles mais tu ne flanches pas. T'aimerai pourtant, tout serait plus évident. Tu disparais de la vue des passants en entrant dans l'immeuble, l'ascenseur s'ouvre devant toi et tu rentres sans même relever la tête, attention perdue sur le petit écran. « Bonjour. » Tu n'es pas seule et tu redresses légèrement la tête pour appuyer sur le bouton du sixième étage. Un poids s'abat sur toi, tu le sens mais tu ne comprends pas. Et puis, tu sens ce regard, alors que l'ascenseur commence à monter. Tu relèves un peu plus la tête, repousses tes mèches dans ton dos avec une main puis reste interdite. Ce visage que t'as cherché partout, dans tes pensées et dans les rues. Il est là. « oh » t'as perdu l'usage de la parole, t'es surprise, désemparée, déroutée. Regard qui passe sur le compteur des étages. Tu veux partir d'ici, tu veux fuir. T'as pas prête à avoir cette conversation, tu n'as pas assez répété les phrases dans ta tête. Tu ne sais pas s'il est prêt. Tes pupilles glissent sur ses traits et tu sais qu'il n'est pas prêt. Putain, impossible de t'échapper. Ton cri du cœur s'affiche subtilement sur tes lèvres et t'as juste tellement peur qu'il le balaye d'un coup de revers de la main agrémenté d'un regard noir.

    credits img/gif: tumblr
    code by lumos s.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 29 Mar - 1:12
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Sac porté sur l'épaule, toujours la peau bronzée par le Mexique. Ilhan sort de son appart fin prêt pour aller à sa salle de sport, bien motivé. Il a tout de suite repris le rythme après avoir délaisser ces séances pour plutôt profiter des festivités du Spring Break comme il se doit. Pas question de se laisser aller plus longtemps, pour lui, l'apparence est primordiale. Ses pensées sont bien occupées, par pleins de choses, et même si il aurait voulu que ça ne le soit pas le cas, elles se sont aussi dirigés vers elle. Même s'il la déteste plus qu'il ne l'aime à présent, elle a laissé un vide dans sa vie qu'il le veuille bien ou non. La période où il l'accompagnait dans de folles missions surveillance, leurs fous-rires et même leurs étreintes semblent loin. Debout sur le côté, il n'attend plus qu'à ce que l'ascenseur ne lui signale qu'il est au rez-de-chaussée pour sortir. Manque de bol, il se souvient qu'il a oublié ses airpods. Et plutôt rêver que de faire son sport sans sa musique, il doit remonter. Foutu tête en l'air. Au même moment, une personne entre et même s'il elle a le visage caché par sa chevelure, tête baissée, il sait de qui il s'agit. Parfaite silhouette, cette voix reconnaissable entre mille : Katalia. Sérieux, t'as rien trouvé de mieux à dire ? Genre des excuses par exemple. N'importe quoi d'autre qu'un pauvre oh. Ilhan, il ne la fuit pas du regard. Intensif, bourré de reproches. Non, il n'est pas prêt. Non, de l'eau n'a pas coulé sous le pont. Pas encore. Peut-être jamais, aussi rancunier qu'il est. T'as oublié que je vis ici ? Parce qu'elle semble pas mal surprise de le croiser. Un peu comme t'as oublié tout ce que j'ai fait pour toi, en fait. Amertume. Soutien indéniable dans le passé. Son départ précipité en Italie, son oreille attentif à chaque problème qu'elle avait, absolument tout. Malgré ça, elle a préféré se ranger du côté d'Aksel - comme beaucoup - et le lâcher comme une pauvre chaussette. Trop bon trop con, c'est ce qu'on dit. Comment ça se fait que tu ne sois pas avec Aksel à cracher sur mon dos ?

    @Katalia Borgia
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : you're tryna let me go. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    you're tryna let me go. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 29 Mar - 17:07
    taggercitereditionsupprimeradresse

    and i can see it,
    i can feel it
    @Ilhan Locke
    cambridge, ven 17 avr
    ~~~~
    La panique et la peur. La panique de devoir assumer, la peur d'être confrontée à lui, ici et maintenant. C'est l'instant, c'est le moment, et t'étais tout sauf prête. Il se tient là, le visage renfrogné, dans ses fringues de sport et avec sa bonne demi-tête te dépassant malgré tes bottes à talons. Ce qu'il pourrait être beau, si seulement son légendaire sourire venait orner ses lèvres. Ouais, car dans ta tête, lorsque tu penses à lui, lorsque tu le revois dans tes songes, c'est toujours avec son inimitable sourire. Désormais, il n'en est plus rien, et ton cœur se resserre, blessé. Tu sais que c'est de ta faute, que t'as fait de la merde, mais putain ce que ça fait mal de le constater. Ses mots fusent des reproches, des attaques, des lames toujours plus aiguisées qu'il s'applique à enfoncer dans ta chair à la merci de sa colère. « non, je sais que t'habite ici, je... » ouais Katalia, tu quoi ? Tu perds un instant l'usage de la parole alors qu'un nouveau reproche fuse à travers l'habitacle de l'ascenseur. « j'peux pas te laisser dire ça, Ilhan, j'ai jamais craché sur ton dos... » T'as été déçue, blessée, choquée par ses actes, mais jamais t'as voulu qu'il lui arrive du mal. Et à cet instant précis, tu réalises que, le fait de couper les ponts comme ça du jour au lendemain, ça lui a surement fait du mal. T'as eu mal toi aussi. T'as eu mal de le perdre, mais jamais tu ne l'aurais cru capable de faire une telle chose à son meilleur ami. Peut être que t'as toujours eu des œillères Kat, peut être que t'as toujours voulu voir de lui ce que tu souhaitais qu'il soit pour toi : quelqu'un de parfait. Mais force est de constater qu'il ne l'a pas été, quelqu'un de parfait pour toi, et qu'il a encore moins été l'être formidable incapable de faire du mal à son ami de la sorte. Cependant, tu t'en veux énormément. Parce qu'il a toujours été là pour toi. Il ne t'a jamais jugé, il t'a épaulé, même lorsque t'as pris les décisions les plus cruelles de ta vie. Et toi en retour, tu l'as juste abandonné. Pourquoi c'est si compliqué de juste lui en vouloir pour de bon et pour toujours ? Pourquoi c'est si compliqué de ne pas avoir le cœur qui se resserre lorsque tu le vois devant toi ? T'arrives pas à te détacher de cette tête de mule, t'as essayé, mais tu réalises à cet instant que tu n'y arrivera jamais. L'ascenseur a comme un mouvement d'agitation avant de s’arrêter, tes yeux s'écarquillent légèrement et tu tournes la tête vers le compteur des étages, visiblement stoppé net dans sa course entre le troisième et quatrième étage. « ne me dit pas que c'est en train d'arriver... » C'est une blague, un canular, une mauvaise scène de film ? Tout, tout sauf la réalité. Pas ici, ni maintenant, ni avec lui. Bordel, pitié. « allo, allo, y'a quelqu'un ? » tu paniques alors que tu t'acharnes sur le petit bouton d'assistance, en vain.

    credits img/gif: tumblr
    code by lumos s.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 2 Avr - 0:43
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Katalia dément les paroles d'Ilhan mais il peine à la croire. Son soupir échappé et son visage fermé en témoigne. Il n'est plus capable d'avaler ses mots et de se dire qu'elle est honnête. Si elle ne lui a pas cracher sur son dos à proprement parler, Katalia l'a quand même fait d'une certaine manière en arrêtant de lui parler du jour au lendemain, sans crier gare. Il n'est pas bête, il a rapidement compris ce à quoi c'est dû et la peine qu'il éprouve en est plus autant douloureuse. Pris plus comme un abandon qu'une réelle trahison. Certes, il est loin d'être blanc comme neige dans l'histoire, mais il pensait qu'elle plus que personne dans son cercle restreint le comprendrait, du moins ne le jugerait pas. Tu m'as laissé tomber Kat. murmure t-il. C'est pire que les insultes, les critiques, que les regards de mépris dont il a droit à chaque pas franchi à Harvard. Ilhan il a une attache assez forte pour Katalia. Leur brève aventure n'est pas insignifiante à ses yeux. Ni tout le reste. Elle compte pour lui, il pensait que c'était aussi son cas. Ilhan, il est trop borné, trop guidé par sa rancune pour la prendre dans ses bras, la pardonner aussi facilement. Pourtant, il y pense au fond de lui, désir qu'il prend soin d'enfouir le plus possible. L'ascenseur se met à bouger étrangement avant de s'arrêter complètement, sa montée interrompue entre le troisième et quatrième étage. Quoi, ils ne sont pas plus haut ? Ilhan avait l'impression d'être là depuis bien plus longtemps. Illusion donné par cette conversation qu'il aurait aimé repoussé plus loin. Merde, c'est pas vrai ! Il accuse le coup. Katalia panique, se rue sur le bouton d'assistance, mais c'est bien connu, ce genre de service n'est jamais efficace. Il leur faut toujours un temps fou pour solutionner le problème. Pas de réseau capté sur son téléphone. Évidemment, c'est jamais le cas. On le sait tous mais on continue de vérifier en espérant d'être chanceux. Sans étonnement, c'est pas son jour. Injures de l'italienne, dépitée. Je suis pas plus heureux d'être bloqué avec toi, je t'assure. Impuissant, il se laisse tomber au sol alors que Kat est toujours debout, cherchant un moyen de sortir. On a plus qu'à attendre. Ilhan est coincé avec la dernière personne qu'il aurait voulu mais il essaye de relativiser sur la situation. T'as tout le temps de me donner des explications. Il l'écoutera au moins. Par obligation mais c'est déjà ça. ...ou on peut se regarder dans le blanc des yeux en silence jusqu'à qu'on nous sorte, ça m'est égal.

    @Katalia Borgia
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : you're tryna let me go. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    you're tryna let me go. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 4 Avr - 22:47
    taggercitereditionsupprimeradresse

    and i can see it,
    i can feel it
    @Ilhan Locke
    cambridge, ven 17 avr
    ~~~~
    C'est si dur. Si dur de voir ses traits tirés de la sorte. Et pourtant, tu ne le regardes pas tellement ni tellement longtemps. Parce que t'arrives pas, c'est juste tellement compliqué à gérer lorsque ton regard s'attarde un peu trop sur son visage et que son regard noir vient croiser le sien. T'as pas la force de supporter sa colère à ton attention. T'as jamais eu la force de ça et aujourd'hui encore moins. Parce sa colère est justifiée. Pendant tes semaines, tu n'y avais pas pensé, t'avais juste pensé à tout le mal qu'il avait causé et toute la déception que t'avais ressentie. Mais désormais et maintenant que tout ça s'est envolé, il n'y a juste plus que les regrets, ces horribles et putains de regrets qui t’empêchent de soutenir son regard. Alors tes doigts viennent torturer l'une de tes mèches, parce que t'as besoin de t'occuper les mains, et parce que tu ne veux pas qu'il lise le stress dans ces dernières qui pourraient s'entrecroiser devant ton ventre. « Tu m'as laissé tomber Kat. » Première écluse qui s'abat sur toi. Tu pourrais presque sentir tes jambes chanceler, mais tu restes debout, penaude et interdite. Et c'est juste pire que tout, en fait. T'aurais préféré qu'il hurle, qu'il crie, qu'il laisse exploser sa rage. Tout sinon ce murmure. Parce que dans ce dernier, t'as entendu et t'as entraperçu la tristesse, la rancœur mais surtout la peine. Comme si tu ne t'en voulais pas déjà assez. Tu viens mordiller nerveusement dans ta lèvre inférieure, alors que tes doigts malmènent toujours cette putain de mèche. Et puis l'ascenseur s’arrête, il s’arrête et ton cœur manque presque de le suivre. T'as un loupé, ta respiration s’accélère et lorsque tu réalises que personne ne répond alors que tu cliques plusieurs fois sur le bouton d'appel à l'assistance, tu lâches quelques jurons dans ta langue natale. Tu paniques quelques instants et t'as presque le temps d'oublier sa présence alors que la peur de rester coincée prend le pas sur tout le reste, lorsque ses mots viennent fuser et t'attirer à l'inévitable réalité de l'instant. Tu arrêtes de t'exciter une seconde, lâches un long soupir avant de réaliser qu'il vient de se laisser tomber au sol, bras croisés sur ses genoux près de son torse. De l'autre côté de l'ascenseur, tu penches le buste pour déposer le paquet kraft à tes pieds et c'est au tour de ton téléphone de subir ta panique et tes gestes agités et loin d'être délicats. Evidemment, pas de réseau dans l'habitable. Tu finis par abdiquer à ton tour et laisses glisser ton dos le long de la paroi de l'ascenseur, pour te retrouver assise par terre à ton tour. Ta tête bascule légèrement en arrière, paupières fermées et vient doucement de poser contre la paroi. Une minute passe, puis deux alors que t'es juste là à tenter de rassembler tes idées et chasser la panique. D'ailleurs, pourquoi t'es comme ça, Kat ? D'habitude, t'as beaucoup moins de mal à contrôler tes émotions, à contrôler tes gestes, à contrôler tout, en fait. Il faut croire qu'avec certaines personnes c'est plus compliqué, ça te touche plus. « j'ai jamais voulu te laisser tomber, je... je suis désolé, pour tout ça. » tu baisses le menton et ouvres les yeux pour les perdre sur son visage. « je n'avais pas à interférer, ni même à prendre un parti, en fait... c'est vos histoires et je n'en connais pas toutes les subtilités. » juste la finalité, en fait. « mais merde Ilhan, ce que t'as fait, j'ai pas pu... » pour les excuses, on repassera, Katalia. Ça ressemble plus à un reproche voilé, mais tu vas faire des efforts, promis promis. T'arrives enfin à le regarder dans les yeux, ça te provoque un frisson, t'es pas bien mais tu tiens, aussi longtemps que possible, afin qu'il puisse lire dans ton regard tous les regrets du monde.


    credits img/gif: tumblr
    code by lumos s.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum