Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility(KATOMY) il pericolo della passione
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -39%
    Le deal à ne pas rater :
    Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
    1190 € 1950 €
    Voir le deal

    (KATOMY) il pericolo della passione
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Ottis HeimannMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ottis Heimann
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : florence (italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston
    Situation sentimentale : en couple avec kat
    Études & Métiers : étudiant en technologie et innovation (5ème année)
    Date d'inscription : 10/08/2012
    Pseudo & pronom IRL : overlander (elle)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione F58c80f412c75a414e26e5a7b2966748cb23e5b5
    Avatar utilisé : Arón Piper
    Crédits : endlesslove
    Multicomptes : loyd mansfield
    Description un :

    If everything was perfect
    you would never learn and you would never grow

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Ottis , il a le syndrome de peter pan. il veut pas grandir, il est bien dans son confort enfantin, gamin dans l'âme, tête à claques à l'humour de con. c'est simple, soit on le supporte, soit on le supporte pas. et même si t'arrives à le supporter, y'a forcément des moments ou tu veux l'étrangler. mais c'est un bon vivant, l'italien, une pile électrique, électron libre que tu peux pas attraper à mains nues. ambitieux, il a confiance en lui et s'il pense aller loin dans la vie, il va tout donner pour y arriver. n'a jamais connu l'amour, s'est toujours contenté de lui-même et c'est peut-être mieux comme ça. fêtard, un peu trop accro à la coco, mais c'est qu'un détail. sociable, toujours opé pour faire de nouvelles rencontres et il a tendance à mettre les gens à l'aise dès les premiers instants... ou pas.
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    populaire ⬖ amical ⬖ blagueur ⬖ studieux ⬖ fêtard ⬖ loyal ⬖ capricieux ⬖ zen ⬖ sensible

    (KATOMY) il pericolo della passione Yajl
    Description deux :

    KATTIS

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    ⬖ ⬖ ⬖

    (KATOMY) il pericolo della passione SL6w7W2Q_o

    Description trois : Katalia Borgia : petite amie (29.06.20) ⬖ Magdalena Heimann : soeur ⬖ Capucine Nesbitt : meilleure amie ⬖ Aidan Nesbitt : meilleur ami ⬖ Elvira Kaine : amie ⬖ Jackson Brennan-Jobs : ami ⬖ Theodora Pasquier : amie ⬖ Jayson King : ami ⬖ Perséphone Lenoir : connaissance
    RPS en cours : (katalia)(magdalena)(ji-hun)

    3 rps/4 (free)
    Warning : maladie/cancer, sexe
    RPS : 137
    Messages : 53394
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t114720-ottis-heimann-aron-piper
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155331-ottis-gustin-easton-loyd-quito-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155389-ottis-gustin-easton-loyd-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155368-meetsachussets-hottis#6932223
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 8 Mar 2020 - 10:39
    taggercitereditionsupprimeradresse

    il pericolo della passione @Katalia Borgia
    ~~~~
    Florence, ma ville, ma maison, mon tout. Je l'avais prédis, j'avais prévenu Eddie que j'étais capable d'aller jusqu'en Europe pour fuir ma vie à Boston. Comme c'est plaisant de retrouver le soleil italien, entendre parler dans ma langue, ce roulement des 'r' et cette façon de parler fort avec des gestes. J'me sens comme un poisson dans l'eau. Mais un poisson enfermé dans son bocal qui tourne en rond. Avec ses pensées. Avec les images qui ne veulent pas quitter mon esprit. J'ai qu'un seul mot en tête : Kat. Pas Katalia, juste Kat. Je peux pas me la tirer de mon esprit, et malgré les pilules que je m'enfile tous les jours, elle reste quand même. Je dors pas la nuit, je vis pas la journée. Je suis tel un fantôme qui rôde dans les rues de son passé. Revoir mon grand-père, mes amis d'enfance, ne m'apportent même plus de plaisir. Manger chez le pizzaïolo Emilio n'est plus devenu mon terrain de jeu préféré. Je pensais réellement que fuir l'Amérique m'aiderait... mais c'est comme si ce continent me collait à la peau. Ce qui me fait mal, c'est également la mort d'Alyson. Car même si elle a été trop loin avec Kat, elle a été là pour me relever dans les moments les plus sombres. Elle m'a appris à devenir un homme plus fort, avec un mental d'acier. Je connais toutes les failles qu'il faut. Mais à quoi bon m'en servir maintenant ? Je n'ai plus goût à rien. Mon coeur saigne. Dans la salle de bain, ça m'arrive de contempler la plaie sur mon ventre, celle que m'a faite Katalia, et de la gratter avec mes ongles pour la refaire saigner. Pour retrouver la sensation que c'était quand elle m'a presque planté. Tordu, oui, je le suis un peu plus chaque jour. Quand est-ce que je vais rentrer à Boston ? Sans doute jamais. J'en ai fini avec ça. Je peux plus. Je peux même plus me regarder dans l'miroir. Encore un soir, sans doute le soir de trop, où je me fais embarquer par mes "nouveaux potes", les voisins de mon grand-père. On va dans un bar, mais pas un bar classique, le bar de la débauche. Celui où j'avais trop souvent eu l'habitude de me faufiler avec une fausse carte identité quand j'avais dix-sept ans à l'époque. C'est même dans ces toilettes que j'ai perdu ma virginité. Je retrouve des connaissances, elles sont contentes de me voir mais je n'arrive plus à afficher ce sourire faux. Je pensais pouvoir me fondre dans la masse, replonger dans le passé et y rester enfermé sans savoir où j'fous la clé. Mais ça ne marche pas. Je suis saoul, je ne compte même pas le nombre de shots qui traversent ma glotte. Je me tiens aux murs pour ne pas perdre l'équilibre et je me faufile dans les toilettes. Des toilettes communes, petites, ou tu dois souvent faire la file. Quand vient mon tour, je claque la porte derrière moi, oubliant de la verrouiller et je sors un petit sachet avec plusieurs pilules de différentes couleurs. Laquelle prendre ? Laquelle pouvait encore me faire effet ? Mes neurones sont déjà déchiquetées, mes yeux sont rouges sang et mon visage ruisselle de transpiration. Stop. Tu arrêtes Tom. Mais j'ai pas cette petit voix qui se met en alerte. Alors sans réfléchir. Je prends mon téléphone pour écraser les pilules dans le sachet et je verse la poudre sur la lunette de la toilette, fermée. Je fais trois lignes avec ma carte de banque, je prends un billet, et je m'enfile un premier rail. Suspens. Un deuxième. Silence. Et le troisième. Le troisième c'est celui de trop. Je me sens valser en arrière, les yeux hors de leurs orbites et je cogne ma tête sur la porte de la cabine qui s'ouvre et laisse tomber mon cadavre sur le sol. Bang. Le trou noir. J'entends juste des hurlements féminins, des bruits, des pas qui se pressent, et puis... plus rien.


    credits img/gif: lumos solem
    code by lumos s.


    ✧. ❛ love on top. i know nothing's perfect but it's worth it after fighting through my tears and finally you put me first. it's you.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    (KATOMY) il pericolo della passione 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 8 Mar 2020 - 14:41
    taggercitereditionsupprimeradresse

    haunted by,
    the ghost of you
    w/ @Tomy Moretti
    florence, ven 3 avr
    ~~~~
    La piccola rosa n'est plus. Elle s'est envolée, elle a disparue, et son père ne l'appelle presque plus comme ça, il l'appelle Katalia. Katalia. C'est toi, c'est cette fille en train de courir après l'amour de ce père qui ne la voit plus que comme une héritière. La couronne est belle, elle est dorée, elle est brillante, elle est vive, mais elle est surtout affreusement lourde. Ce matin est tout de même le prémisse d'une nouvelle et belle journée. Il a su redonner des couleurs à ton visage et de la chaleur dans ton cœur, @Toni Caldwell. Oui, son regard bienveillant, sa main sur la tienne et ses lèvres sur ton corps ont su t'aider à dompter tes démons. Non sans une certaine honte, tu te surprends même à sourire et rire, avec lui. Putain, parfois qu'est ce que tu te détestes à ne pas te sentir capable d'être bien sans sa présence. A chaque fois que t'y pense tu te sens mal, et à chaque fois que t'y pense, tu repousses l'inévitable jour où tu vas devoir changer ta vision des choses. Les somnifères que tu prends avec beaucoup trop d'application t’assomment de fatigue le soir, mais ce sont ses bras autour de toi qui t’empêchent de te réveiller en cris et en pleurs. Bordel, comment est-ce que c'est possible d'avoir ce sentiment de sécurité seulement après quelques semaines de cette nuit là, après quelques jours où les souvenirs ont assaillaient tes pensées et tes cauchemars ?! Tu n'arrives pas à lâcher totalement prise, car tu sais que, moins tu y pense, plus le retour de bâton sera difficile à encaisser. Le court temps de vol entre Milan et Florence laisse cependant le loisir à tes pensées de vagabonder. Au sujet de ta place que tu es en train de reprendre dans la famille, sur le fait que tu dois accepter au doigt et à l’œil les désirs de maman-papa pour retrouver ton train de vie et tes privilèges. Car tu penses naïvement que ça pourrait effacer les dernières semaines, Katalia. Les problèmes avec le mec de ta meilleure amie, le retour de Tomy dans ta vie, l'accident de métro, le chantage, ta fausse grossesse sur Veritas, la garde à vue, la perte de ton appartement, ton compte en banque gelé, l’enlèvement... ouais, l’enlèvement. Ton sang se glace, le duvet sur tes bras se hérisse et tu pinces très fort les lèvres pour ne pas te laisser submerger par la peine qui veut s'emparer de tes yeux. Le siège à côté de toi dans l'avion est vite. Toni est tombé malade, il n'a pas venir. Tu ne lui avoueras jamais, mais cela ne te dérange pas d’aller à cette mondanité toute seule. Tu n'as jamais été seule depuis ton arrivée dans le pays et aussi difficile que cela puisse te paraître de ne pas être à son bras, tu veux voir ce que cela donne.
    La soirée est d'un ennui mortel, il s'agit de l'inauguration d'un palace d'un proche de ton père. La bourgeoisie Florentine t'offre des bises à n'en plus compter en te répétant à quel point tu es sublime. Les faux semblants ne t'ont pas manqué, les rendre avec ton plus beau sourire non plus. Il est presque minuit lorsque la soirée touche à sa fin et lorsque tu traverses le couloir aux belles dorures et au sol marbré, tu remarques que les murs sont couverts de miroir. Tu croises ton propre regard puis te juge de haut en bas. Le reflet te dégoutte. C'est le reflet de cette robe qui brille, le reflet d'une personne que tu n'es pas, que tu n'es plus. Tu n'as pas la force de retourner directement dans ton hôtel dès maintenant. T'as juste l'envie et le besoin de crever tes tympans avec le bruit de ton cri et de faire couler une liqueur bien plus puissante que du champagne dans ta gorge brûlante. A défaut de ne pas pouvoir hurler dans la rue, tu te perds toujours plus loin dans les ruelles de Florence et finis par entrer dans un bar sans regarder l'encadré de la porte. Ta tenue jure avec l'endroit et avant même d'élire domicile au bar, tu décides d'aller aux toilettes pour vérifier que ton reflet donne toujours l'impression que tu es au dessus d'eux tous, là dehors. Cependant, ce ne sont ni les rires ni les conversations habituelles que tu entends, mais des cris alors que trois filles sortent précipitamment en te bousculant. La vision qui s'offre à toi te laisse une seconde interdite, comme en plein rêve éveillé et à mesure que ta tête commence à tourner sous l'effet du choc de cette découverte, tu discernes le visage de Tomy au sol, ses yeux grands ouverts et sans vie. Une fille est penché sur lui et le fait basculer sur le côté et enfonçant ses doigts dans sa gorge, pour le faire vomir visiblement. T'es figée, paralysée, alors que la porte des toilettes se referme contre ton dos. Ton regard passe à travers la pièce et tombe sur sa carte bancaire avec un billet encore à moitié roulé. La drogue est dans ses poumons, pas dans son estomac. La seconde qui passe s’étire tellement qu'elle te permet de te poser milles questions. Est-ce qu'il ne serait pas mieux de sortir de la pièce en silence et de le laisser ici sans prévenir personne ? S'il en était terminé de Tomy, en serait-il également terminé de tes souffrances ? Serais-tu capable de vivre avec le poids de savoir que tu as laissé un être humain à sa perte ? Peu importe l'être humain ? Tu n'as pas le temps de chercher les réponses, Katalia, tu dois agir. Alors tu le fais. Tes genoux viennent claquer avec douleur sur le sol froid de la petite pièce et tu pousses avec violence les mains de la blonde pour déposer deux doigts à la base de son cou dans le but de chercher son pouls. Il est faible, mais il est là, noyé par la course de ton propre cœur au triple galop. « Vas appeler les putains de secours, dépêche toi ! » tu cris sur la blonde dans ta langue natale. Pitié Tomy, réveille toi. La mort est trop douce pour le monstre que tu es. Tu dois vivre, tu dois souffrir. Tu pourrais te lever et aller appeler les secours toi-même, mais maintenant que t'as vue sa mort, tu ne peux plus te résoudre à quitter cette pièce.

    credits img/gif: pinterest
    code by lumos s.
    Ottis HeimannMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ottis Heimann
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : florence (italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston
    Situation sentimentale : en couple avec kat
    Études & Métiers : étudiant en technologie et innovation (5ème année)
    Date d'inscription : 10/08/2012
    Pseudo & pronom IRL : overlander (elle)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione F58c80f412c75a414e26e5a7b2966748cb23e5b5
    Avatar utilisé : Arón Piper
    Crédits : endlesslove
    Multicomptes : loyd mansfield
    Description un :

    If everything was perfect
    you would never learn and you would never grow

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Ottis , il a le syndrome de peter pan. il veut pas grandir, il est bien dans son confort enfantin, gamin dans l'âme, tête à claques à l'humour de con. c'est simple, soit on le supporte, soit on le supporte pas. et même si t'arrives à le supporter, y'a forcément des moments ou tu veux l'étrangler. mais c'est un bon vivant, l'italien, une pile électrique, électron libre que tu peux pas attraper à mains nues. ambitieux, il a confiance en lui et s'il pense aller loin dans la vie, il va tout donner pour y arriver. n'a jamais connu l'amour, s'est toujours contenté de lui-même et c'est peut-être mieux comme ça. fêtard, un peu trop accro à la coco, mais c'est qu'un détail. sociable, toujours opé pour faire de nouvelles rencontres et il a tendance à mettre les gens à l'aise dès les premiers instants... ou pas.
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    populaire ⬖ amical ⬖ blagueur ⬖ studieux ⬖ fêtard ⬖ loyal ⬖ capricieux ⬖ zen ⬖ sensible

    (KATOMY) il pericolo della passione Yajl
    Description deux :

    KATTIS

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    ⬖ ⬖ ⬖

    (KATOMY) il pericolo della passione SL6w7W2Q_o

    Description trois : Katalia Borgia : petite amie (29.06.20) ⬖ Magdalena Heimann : soeur ⬖ Capucine Nesbitt : meilleure amie ⬖ Aidan Nesbitt : meilleur ami ⬖ Elvira Kaine : amie ⬖ Jackson Brennan-Jobs : ami ⬖ Theodora Pasquier : amie ⬖ Jayson King : ami ⬖ Perséphone Lenoir : connaissance
    RPS en cours : (katalia)(magdalena)(ji-hun)

    3 rps/4 (free)
    Warning : maladie/cancer, sexe
    RPS : 137
    Messages : 53394
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t114720-ottis-heimann-aron-piper
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155331-ottis-gustin-easton-loyd-quito-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155389-ottis-gustin-easton-loyd-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155368-meetsachussets-hottis#6932223
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mar 2020 - 14:01
    taggercitereditionsupprimeradresse

    il pericolo della passione @Katalia Borgia
    ~~~~
    Est-ce que je suis mort ? Difficile à dire. Peut-être que je rêve. Peut-être que je suis en enfer. Après tout, j'ai eu des flashs, des moments clés de ma vie, défiler à toute vitesse. C'est pas ce qu'on dit non ? Que quand t'es prêt à mourir, y'a le film du court de ta vie qui t'explose dans les pupilles. Anyway, j'ai vu que tes souvenirs plaisants. J'me voyais pédaler sur un vélo sans les petit roues, pour la première fois. Ma mère m'encourage. Ma mère... J'ai revu son visage, cette tendresse, cet amour unique que personne ne pouvait remplacer. Elle n'était pas vraiment là, mais pourtant, j'avais cette sensation d'avoir quinze ans de moins, de réellement sentir sa chaleur rassurante quand elle me serre dans les bras après un bobo par-ci, par-là. Alors c'est ça maman ? T'es prête à m'accueillir avec toi, dans le monde des morts ? C'est le moment. Et je suis content. Je souris. Je vais réellement rejoindre la fin du tunnel pour retrouver la seule personne qui m'aime au monde, d'un amour sincère. Mais plus j'avance, elle s'éloigne. Alors je cours, de plus en plus vite, mais ma mère disparaît et j'hurle, les larmes aux yeux. Biiip, biiiip. " il revient à lui ! " bordel de merde, je reviens. Je suis ébloui par les lumières dans l'ambulance au plafond, et assourdi avec ces " veloce ! veloce ! " que crie un urgentiste. Jute, on est en italie, et mon coeur a même pas voulu réellement me lâcher dans mon pays natal. Des gens me touchent de partout, je déteste ça, arrêtez. Mais je suis trop faible pour leur dire, pour faire un geste, tout ce que je peux faire c'est respirer et grimace lorsqu'on me touche le visage pour regarder mes yeux. J'ai mal au crâne, terriblement mal. Qu'est-ce que j'ai fait ? Trou noir à partir du moment où je rentre dans ce putain de bar de la débauche. On m'a peut-être fracassé le crâne, j'me suis battu avec quelqu'un, peu importe. Celui qui a fait ça, a mal fait son boulot, car il m'a loupé. A l'hôpital, on m'encourage à ne pas me rendormir mais c'est plus fort que moi. Je sombre dans une autre galaxie, pendant des heures, voir peut-être des jours, et je finis par me réveiller dans une chambre blanche, froide - j'ai froid - avec un éclairage à donner la migraine à un aveugle. J'ai l'impression de revenir d'un long voyage dans l'espace, et de ne plus avoir de gravité. Si je me penche, je tombe directement sur le sol. Je tousse, j'ai la bouche sèche, et quelqu'un se déplace à côté de moi. Y'a vraiment quelqu'un ? Qui viendrait m'voir sur mon lit de mort putain ? Je pivote la tête et là... là, j'ai juste envie de rire. Peut-être que ce sont les antidouleurs pour la commotion que j'ai au crâne qui me fait halluciner. Katalaia Borgia, avec une mine affreuse et belle à la fois, qui me regarde. J'ouvre la bouche pour parler mais aucun mot ne sort. Qu'est-ce qu'elle fait ici ? A Florence ? Plus rien ne m'étonne quand on sait les trucs les plus wtf qu'on a vécu ensemble. Mais elle est vraiment là ? Putain d'cerveau qui me joue des tours. " je suis mort. " que je me dis à moi-même. Je regarde mes doigts, mes poignets, avec les fils reliés à je ne sais quel produit et je soupire. Moi qui ai la phobie des aiguilles... je suis en enfer, ouais, y'a qu'en enfer que je peux trouver deux choses : des aiguilles et le fantôme de Katalia pour me hanter dans ma souffrance.


    credits img/gif: lumos solem
    code by lumos s.


    ✧. ❛ love on top. i know nothing's perfect but it's worth it after fighting through my tears and finally you put me first. it's you.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    (KATOMY) il pericolo della passione 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mar 2020 - 18:21
    taggercitereditionsupprimeradresse

    haunted by,
    the ghost of you
    w/ @Tomy Moretti
    florence, ven 3 avr
    ~~~~
    La vision de la mort, précipice immortel. Le pouls qui faiblit, ce cœur qui failli. L'aide arrive très vite, trop vite, alors que la vie habite encore ses entrailles. On te pousse loin. Trop loin de ce corps aux airs sans vie. Tu ne comprends pas ce qu'il se passe, la scène est vive et trop brutale. Un brancard et des cris lorsque le cortège traverse le bar. Rien n'est clair, rien ne va. Ni la découverte de sa présence, ni l'overdose qui vient de le secouer sous tes yeux, ni même cette horrible douleur de le voir mort. Dans la panique, personne ne te dit de partir. Dans la panique, tu ne penses pas à fuir. L’ambulance, ses cris, les perfusions. Et ce nom. Ce nom que tu balances à la volée aux urgentistes pour monter dans le véhicule. T'es mal, t'as envie de vomir, à mesure que la haine devient un sentiment nouveau. Tu n'arrives pas à l'identifier, mais c'est un sentiment qui te donne l'impression que tu ne peux pas le voir crever, pas sous tes yeux. Tu ne veux pas en être témoin, tu ne saurais te relever de ce spectacle morbide. Alessia Moretti, c'est le nom que tu as donné pour pouvoir t'assurer que ses yeux de démon vont à nouveau s'ouvrir sur ce monde abominable. Sa sœur, sa cousine, sa femme, peu importe ce qu'ils veulent que tu sois, tu es juste toi. Toi et ce bazar qui te broie la tête et fait remonter une bile dans ta gorge. Cette femme capable de s’inquiéter de son avenir dans cette vie, ce n'est pas ce que tu veux être. Et pourtant tu es là. Putain de merde, il se réveille et tu veux t'envoler dans la nuit, mais tu n'y arrive pas. Tu recules, trop lentement, pas assez rapidement, il te voit.
    Il te voit, c'est trop tard.
    Tu aimerais n'être qu'une vision, un songe de son esprit tordu et dérangé. Pourtant tu es de chair et d'os et encore à sa merci. Les chaines sont seules images de ta tête mais pourtant tu n'arrives pas à les briser. 'je suis mort.' Non il ne l'est pas. Et toi, t'es en train de crever de l'intérieur alors que l'affreuse vérité s'impose à toi. Tu n'as pas tourné les talons lorsque tu es arrivé dans ces toilettes. Tu as menti sur ton nom pour grimper dans cette ambulance. Tu as suivi son corps inerte à travers les couloirs de l’hôpital. Tu as patienté entre son chevet et la machine à café pendant presque deux heures. Et tu n'as pas fuit lorsque ses paupières se sont ouvertes dans ta direction. Tu es désolante Katalia, et tu continues à l'être car tu ne te retourne pas. T'es encore dans ta robe brillante de mille feux. Mais seule la robe brille, rien d'autre. Ni ton visage, ni ton cœur, ni ton âme. Rien. « Tu n'es pas mort. » tes mots sifflent comme un venin alors qu'en silence, tu viens attraper entre tes deux doigts l'un des fils allant jusque dans le creux de son coude. « Pas encore. » Tes doigts écrasent doucement le fil alors que le liquide s'écoule toujours plus lentement jusque dans son organisme. Il te regarde alors qu'une machine commence à biper à fréquence régulière. Tu n'arrives pas à lâcher, ton regard est planté dans le sien, tes sourcils froncés, ton esprit à mille lieux de ton corps. T'as sa vie entre les doigts, littéralement, et t’apprécies bien trop ça pour sortir indemne de cette rencontre.

    credits img/gif: pinterest
    code by lumos s.
    Ottis HeimannMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ottis Heimann
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : florence (italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston
    Situation sentimentale : en couple avec kat
    Études & Métiers : étudiant en technologie et innovation (5ème année)
    Date d'inscription : 10/08/2012
    Pseudo & pronom IRL : overlander (elle)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione F58c80f412c75a414e26e5a7b2966748cb23e5b5
    Avatar utilisé : Arón Piper
    Crédits : endlesslove
    Multicomptes : loyd mansfield
    Description un :

    If everything was perfect
    you would never learn and you would never grow

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Ottis , il a le syndrome de peter pan. il veut pas grandir, il est bien dans son confort enfantin, gamin dans l'âme, tête à claques à l'humour de con. c'est simple, soit on le supporte, soit on le supporte pas. et même si t'arrives à le supporter, y'a forcément des moments ou tu veux l'étrangler. mais c'est un bon vivant, l'italien, une pile électrique, électron libre que tu peux pas attraper à mains nues. ambitieux, il a confiance en lui et s'il pense aller loin dans la vie, il va tout donner pour y arriver. n'a jamais connu l'amour, s'est toujours contenté de lui-même et c'est peut-être mieux comme ça. fêtard, un peu trop accro à la coco, mais c'est qu'un détail. sociable, toujours opé pour faire de nouvelles rencontres et il a tendance à mettre les gens à l'aise dès les premiers instants... ou pas.
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    populaire ⬖ amical ⬖ blagueur ⬖ studieux ⬖ fêtard ⬖ loyal ⬖ capricieux ⬖ zen ⬖ sensible

    (KATOMY) il pericolo della passione Yajl
    Description deux :

    KATTIS

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    ⬖ ⬖ ⬖

    (KATOMY) il pericolo della passione SL6w7W2Q_o

    Description trois : Katalia Borgia : petite amie (29.06.20) ⬖ Magdalena Heimann : soeur ⬖ Capucine Nesbitt : meilleure amie ⬖ Aidan Nesbitt : meilleur ami ⬖ Elvira Kaine : amie ⬖ Jackson Brennan-Jobs : ami ⬖ Theodora Pasquier : amie ⬖ Jayson King : ami ⬖ Perséphone Lenoir : connaissance
    RPS en cours : (katalia)(magdalena)(ji-hun)

    3 rps/4 (free)
    Warning : maladie/cancer, sexe
    RPS : 137
    Messages : 53394
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t114720-ottis-heimann-aron-piper
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155331-ottis-gustin-easton-loyd-quito-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155389-ottis-gustin-easton-loyd-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155368-meetsachussets-hottis#6932223
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 11 Mar 2020 - 17:42
    taggercitereditionsupprimeradresse

    il pericolo della passione @Katalia Borgia
    ~~~~
    Pendant un clair instant, je ne sais plus qui je suis, ni comment je m'appelle, ni pourquoi j'ai ce cul dans ce putain de lit d'hôpital. Puis au fur et à mesure, j'ai des flashs qui me reviennent, j'ai ces piques qui se plantent en moi et qui me rappellent pourquoi j'ai mal. Pourquoi j'en suis arrivé à ce point. Je me suis focus sur Katalia, sans forcément le vouloir. Et derrière tout ça, j'ai enfuis la mort d'Alyson. J'ai jamais voulu faire le deuil donc j'ai jeté ça derrière mon dos. Comme quand t'essayes de lancer une boule de papier dans la poubelle, les yeux fermés. Soit ça passe, soit ça casse. Mais cette boulette, elle revient, et elle te rappelle à quel point t'as mal d'avoir perdu tout le monde. C'est vrai Tom, quand tu retraces le court de ta vie, t'as tout perdu. Ta mère la première, emportée par la malade, ton père, emporté par son égocentrisme, Katalia, emportée par ta connerie, et Alyson... emportée par je ne sais quelle façon mais surement d'une façon pas très légale. J'ai jamais eue beaucoup de personnes autour de moi, des vraies. Des potes, des fréquentations, à la pelle. Mais des amis... ça vient, ça s'en va, mais ça ne reste pas. Face à toi, Kat, je suis plus vulnérable que jamais. Je suis sans défense et sans attaque. Je me laisse porter par tes griffes si c'est ce que tu veux. Je baisse mes yeux vers tes doigts qui prennent le tuyau jusqu'à ma veine et t'appuies dessus. Je fronce les sourcils en entendant le bruit se déclencher mais je ne bronche pas pour autant. Ouais, je suis pas encore mort. Mais au fond, t'sais, je le suis depuis bien longtemps. " tu t'trompes. " je relève le regard vers elle et je déglutis. Je laisse un long silence s'installer entre nous et j'attends que les biiip de la machine se calme pour reprendre. Histoire que j'ai toute son attention. Je m'appuie sur mes coudes pour me redresser et me retrouver assis, puis je passe une main dans mes bouclettes en soupirant. J'ai une main invisible mais d'acier qui me presse le coeur, comme si elle voulait y sortir le jus, tout le jus puant de mon organe qui a trop longtemps pourri. " je suis mort depuis ce que je t'ai fait. " l'émotion est beaucoup trop présente, grimpe comme une pique mais j'arrive à la dissimuler en expirant doucement. " y'a pas un jour où t'es pas dans ma putain de tête, ou tu m'rappelles pas à quel point j'ai baisé ta vie. " je lui lance ça comme un reproche, presque. Le visage rougit par la colère qui m'envahit. La colère contre moi. Si tu savais comme je me déteste. " je me suis même demandé ce que je pouvais faire pour t'épargner cette douleur... mais faut croire que la mort ça te suffit pas. " parce que t'es là, et j'imagine que si t'es là, c'est que t'as quelque chose à voir avec mon sauvetage. Je pivote la tête vers elle et j'attrape son poignet. Mais pas comme la dernière fois, pas avec violence. Je l'attrape comme pour la supplier. Oui, la supplier de me donner la solution pour me racheter sur la merde que j'ai posé sur son chemin depuis tant d'années. " alors dis-moi, ce qui te suffirait. " dis-moi ce que tu veux pour t'épargner encore plus de peine. Laisse-moi au moins faire une bonne action dans ma vie avant d'essayer de sombrer une nouvelle fois. Ma Kat, celle que j'ai aimée, celle que j'ai désirée, torturée, abîmée, harcelée, méprisée, mais toujours aimée. J'accepte ta sentence.


    credits img/gif: lumos solem
    code by lumos s.


    ✧. ❛ love on top. i know nothing's perfect but it's worth it after fighting through my tears and finally you put me first. it's you.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    (KATOMY) il pericolo della passione 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 14 Mar 2020 - 11:08
    taggercitereditionsupprimeradresse

    haunted by,
    the ghost of you
    w/ @Tomy Moretti
    florence, ven 3 avr
    ~~~~
    Est-ce la curiosité malsaine ou la peur de voir un être humain mourir devant tes yeux qui t'a fait grimpé dans cette ambulance ? Tu ne le sais pas et l'affreuse réalité du fait que tu ne sauras jamais te serre le cœur et te fait mal dans tout ton être. T'as mal, t'as honte, tu te sens minable mais surtout répugnante. Car oui, maintenant que t'es là, le fil alimentant son organisme et la vie qui l'habite entre les doigts, tu penses à eux. Eux, tes proches qui t'aiment et qui ferait tout pour t'arracher de cette situation. Mais il ne le feront pas, car tu ne leur dira pas, jamais. Cette situation et cette aversion morbide qui, mine de rien, te retient en otage par ta propre volonté. Le monde est vaste et grand, mais tu es pourtant là, à côté de lui, en train d'appuyer encore un peu plus fort sur ce fil. Tu ne supportes plus rien. Ni l'idée de les décevoir, ni l'idée d'être à côté de lui, ni même ta propre personne éprise de toutes ces questions. Tu n'as plus la force de réfléchir, ni même de parler, t'as juste la force de lui faire apparaître toute ta haine et ta peur à travers ton regard. Tu ne te cache plus de rien à ses yeux, Katalia. Plus tu le fera, pire ce sera. Preuve en est les deux derniers mois. Il te dit que tu te trompe, il s'appuie sur ses coudes, s'assoit et reprend la parole. Le fil s'échappe de tes doigts, tu le laisses retomber, tu ne comprends pas ce qu'il dit. Il fait mine de s'en vouloir, les émotions sur son visage ne mentent pas, il est en colère. Ses mots eux, résonnent à tes oreilles comme un vaste mensonge, une tentative de sauvetage de sa propre personne. Toi aussi, tu avais été prête à tout dire pour sauver ta vie, cette nuit là. Tes pommettes se colorent à leur tour, tu veux rester impassible, mais tu n'y arrive pas. Tes mots n'ont jamais été aussi froid et ton regard s'assombrit comme la plus noire des nuits d'hiver « tu sais où j'étais pendant quatre jours après la dernière fois ? à l'hôpital, après être tombée dans les pommes et avoir failli crever seule dans une ruelle » tu marques une pause, il n'y a plus un seul bruit dans la pièce, pas même ta respiration qui est coupée à cause de la haine « et dans cette cabane... » L'avait-il su, ça ? Que t'es restée sans espoirs et sans souvenirs pendant des jours dans cette horrible chambre, isolée de tes amis ? Avait-il ressenti une certaine culpabilité ? Avait-il tenter de passer à l’hôpital pour terminer le travail ? Cette idée te glace le sang. Tout ça, tu ne le sauras jamais, car tous les mots qui sortent de sa bouche sonnent comme des mensonges. Tu es destinée à vivre dans l’incertitude, dans l'ignorance, et dans la crainte. Il attrape ton poignet, tu n'as pas la force de le lui arracher. « pourquoi Tomy, juste, pourquoi ? » tu trouves le courage de croiser son regard. Tu n'as plus la force de reprendre la parole, mais tu veux qu'il arrive à comprendre le sens de ta question. Pourquoi cette nuit, pourquoi cette cabane, pourquoi cette blonde, cette torture ? pourquoi cette mort qu'il a voulu pour toi ?

    credits img/gif: pinterest
    code by lumos s.
    Ottis HeimannMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ottis Heimann
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : florence (italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston
    Situation sentimentale : en couple avec kat
    Études & Métiers : étudiant en technologie et innovation (5ème année)
    Date d'inscription : 10/08/2012
    Pseudo & pronom IRL : overlander (elle)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione F58c80f412c75a414e26e5a7b2966748cb23e5b5
    Avatar utilisé : Arón Piper
    Crédits : endlesslove
    Multicomptes : loyd mansfield
    Description un :

    If everything was perfect
    you would never learn and you would never grow

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Ottis , il a le syndrome de peter pan. il veut pas grandir, il est bien dans son confort enfantin, gamin dans l'âme, tête à claques à l'humour de con. c'est simple, soit on le supporte, soit on le supporte pas. et même si t'arrives à le supporter, y'a forcément des moments ou tu veux l'étrangler. mais c'est un bon vivant, l'italien, une pile électrique, électron libre que tu peux pas attraper à mains nues. ambitieux, il a confiance en lui et s'il pense aller loin dans la vie, il va tout donner pour y arriver. n'a jamais connu l'amour, s'est toujours contenté de lui-même et c'est peut-être mieux comme ça. fêtard, un peu trop accro à la coco, mais c'est qu'un détail. sociable, toujours opé pour faire de nouvelles rencontres et il a tendance à mettre les gens à l'aise dès les premiers instants... ou pas.
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    populaire ⬖ amical ⬖ blagueur ⬖ studieux ⬖ fêtard ⬖ loyal ⬖ capricieux ⬖ zen ⬖ sensible

    (KATOMY) il pericolo della passione Yajl
    Description deux :

    KATTIS

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    ⬖ ⬖ ⬖

    (KATOMY) il pericolo della passione SL6w7W2Q_o

    Description trois : Katalia Borgia : petite amie (29.06.20) ⬖ Magdalena Heimann : soeur ⬖ Capucine Nesbitt : meilleure amie ⬖ Aidan Nesbitt : meilleur ami ⬖ Elvira Kaine : amie ⬖ Jackson Brennan-Jobs : ami ⬖ Theodora Pasquier : amie ⬖ Jayson King : ami ⬖ Perséphone Lenoir : connaissance
    RPS en cours : (katalia)(magdalena)(ji-hun)

    3 rps/4 (free)
    Warning : maladie/cancer, sexe
    RPS : 137
    Messages : 53394
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t114720-ottis-heimann-aron-piper
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155331-ottis-gustin-easton-loyd-quito-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155389-ottis-gustin-easton-loyd-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155368-meetsachussets-hottis#6932223
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 15 Mar 2020 - 8:01
    taggercitereditionsupprimeradresse

    il pericolo della passione @Katalia Borgia
    ~~~~
    Y'a quand même quelque chose de pas logique, quelque chose qui trotte dans ma tête en boucle. Que fait-elle ici ? De un, à Florence, de deux, à l'hôpital. C'est quand même une coïncidence improbable. Le monde est trop petit pour nous, la terre trop plate pour empêcher les aimants de se coller. La gravité nous aspire, nous pousse à nous retrouve toujours au même endroit, au même moment. C'est le fucking destin ou le fucking karma. Pour ma part, j'pense que c'est la seconde option. Après ce que j'ai fait... j'ai voulu m'enfuir, plaquer ma vie à Boston pour retourner me consumer lentement dans mon pays natal. Mais le pays natal également de Kat. A croire qu'on a la même pompe qui fait couler le sang dans nos veines. Fragile, fébrile, vulnérable, je parle assez sincérité. La stratégie ne fait plus partie de mon vocabulaire. Je ne sais même plus ce que ça veut dire. Je suis Tomy le légume, échoué sur son lit de mort qui tente d'expliquer à la fille qu'il a escroqué qu'il a fait la pire connerie de sa vie, et qu'il serait prêt à mourir pour se faire rattraper. Quand je l'entends me raconter son récit d'après la cabane, je me pince les lèvres et je me retiens de lui dire que j'avais insisté dans la cabane pour l'emmener dans un endroit saint et sauf. Maintenant... elle m'apprend qu'elle s'est encore plus mise en danger. Je serre mon poing endolori puis je relâche la pression quand elle me demande pourquoi. Pourquoi ? Cette question pourrait insinuer pleins de choses tellement c'est vague. Pourquoi je t'ai épargnée ? Pourquoi j'ai demandé à une personne mafieuse de te torturer ? Ou... pourquoi j'ai sombré dans ces toilettes de ce bar florentin ? Ou pourquoi j'arrive toujours pas à te sortir de mon putain d'esprit ? Elle ose me regarder, Kat. Elle ne déploie pas ses longs cils pour les envoyer ailleurs. Elle me fixe, et je dois vous avouer que pour la première fois de ma vie, je suis intimidé. " et toi, pourquoi t'es là ? putain pourquoi tu perds ton temps dans cette chambre d'hôpital ? " je ne voulais pas m'énerver mais c'est plus fort que moi. Je veux savoir. Et réellement savoir. Je veux pas entendre qu'elle me dise qu'elle m'a trouvée par hasard et que les ambulanciers l'ont obligées à m'accompagner. Ou qu'elle venait rendre visite à un proche et qu'elle a vu ma tronche dans le couloir de l'hosto. Je ramène mes genoux vers moi et j'y pose mes coudes. J'y appuie mon front, je ferme les yeux un long moment. Chaque battement dans ma poitrine me fait mal. C'est encore pire que le mal de crâne et mes muscles compressés. " je peux te dire pourquoi. si c'est ce que tu veux entendre. mais on sait bien, que toi comme moi, tu vas pas croire un seul mot de ce que je vais te dire. " je relève la tête, me frotte les yeux puis je pose ma joue contre mon genou, pour te regarder. " la vérité, c'est que depuis que t'es revenue, t'as foutu un bordel monstre dans ma vie... j'ai paniqué quand tu m'as menacé. j'ai cherché de mon côté pour te faire changer d'avis. et quand je pensais être cuit, j'ai rencontré... cette fille. " je parle d'Alyson bien sûr, celle qui s'est chargée du kidnapping et tout le reste. " je lui faisais confiance. je lui avais expliqué la situation et j'ai bien insisté sur le fait que je ne voulais pas qu'elle te touche. " je prends une pause. Je déglutis et j'arrête de la regarder, je balade mes yeux en face de moi, ce mur blanc avec l'horloge qui fait un bruit agaçant. " et le fait qu'elle t'ait touché... j'y arrive pas. je peux pas vivre avec ça. je peux vivre avec le fait de t'avoir perdue, et qu'en plus, tu ais toutes les bonnes raisons pour me détester. " car au fond, je ressens quelque chose de vraiment puissant pour toi. Mais te le dire, te l'avouer, j'en ai la trouille. Car si j'ouvre ma carapace, si j'te dis réellement ce que je ressens, tu as tous les droits de t'en servir contre moi pour te venger.


    credits img/gif: lumos solem
    code by lumos s.


    ✧. ❛ love on top. i know nothing's perfect but it's worth it after fighting through my tears and finally you put me first. it's you.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    (KATOMY) il pericolo della passione 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 15 Mar 2020 - 15:42
    taggercitereditionsupprimeradresse

    haunted by,
    the ghost of you
    w/ @Tomy Moretti
    florence, ven 3 avr
    ~~~~
    T'as beaucoup trop de questions, Katalia. Et à cet instant, ici et maintenant, tu réalises qu'elles ne sont pas uniquement pour lui, mais également pour toi. Tu dois recentrer tes idées, calmer le bordel dans ta tête et prendre le temps de comprendre pourquoi tu n'arrives pas à passer à autre chose. C'était il y a presque un an déjà, cette rencontre, cette passion, cette fuite, ce néant... Il était réapparu dans ta vie comme si de rien n'était, et plutôt que de simplement traverser le paysage, il s'était arrêté, et il s'était tourné vers toi. Il avait volé ton attention, à coup de grands sourires narquois et de désinvolture, il avait volé ta sérénité et ton sommeil, à coup de menaces et de pressions. Putain, mais que t'avait-il laissé, hormis cette peur et cette honte ? Regard noir posé sur lui, il flanche avant de rependre le dessus. Son ton s'envole, tu récupères ton poignet que tu viens faire glisser dans la paume de ton autre main. Il cache son visage un instant entre ses genoux, ferme les yeux et toi, tu prends une grande inspiration avant de répondre « je suis là parce que j'ai cru te voir mourir, ok ? et que je voulais m'assurer que ça irait, parce que contrairement à toi, je n'ai jamais voulu te voir mourir » ta voix se met à trembler légèrement sur la fin de ta phrase. Il ne pourra pas te reprocher de ne pas être sincère, chacun de tes mots en déborde, tu ne veux plus rien passer sous silence. Ni la peur, ni la honte, ni la haine, ni même la tristesse de le voir dans ce lit d’hôpital. « dois-je encore avoir peur pour ma vie ? où peux-tu me promettre ici et maintenant que ni toi ni aucuns de tes amis ne tenteront de me faire à nouveau ça ? » La vérité, tu veux juste la vérité. Et à cet instant également, une bonne flasque d'alcool pour brûler dans ta gorge et réveiller une autre douleur que celle qui consume ton cœur. Sa tête se relève, il te regarde, un frisson parcourt ton dos. Il te raconte et pour la première fois depuis votre rencontre à cette foutue soirée à la pfo, tu te surprend à le croire. Son récit est bien trop précis pour être improvisé et son regard fuyant le tien laisse à penser la même chose. Ses derniers mots, en revanche, ne te plaisent pas du tout. « de m'avoir perdue ? putain mais qu'est ce que tu me dis, là ? tu ne m'a pas perdue, tu es par-ti. » le dernier mot s'échappe de tes lèvres avec beaucoup trop de vivacité, si bien que t'as peur qu'un infirmier entre dans la chambre en panique après avoir entendu quelqu'un crier. Tu respires un coup, tentes de te calmer et de reprendre tes esprits alors que tes joues rougissent sous la colère. T'as chaud dans cette putain de robe claire à paillettes, tu rêves d'un bon sweat et d'un jean. T'as mal aux pieds, aussi, alors tu retires tes stilettos pour perdre dix centimètres et te retrouver pieds nus sur le carrelage froid de la chambre d’hôpital. Les mots te brûlent les lèvres et tu ne tentes même pas de lutter. Ce sera peut être la seule occasion de lui dire, parce qu'il est coincé là avec toi, et que t'es coincée là, à cause de lui. « tu sais, j'en ai jamais rien eu à foutre de cet argent, Tomy. si t'avais voulu de mon aide, je te l'aurai donné sans concessions. » tu parles de cet argent en Italie l'an dernier, bien sur. Tu avais très bien su, après, que c'était un voleur, un menteur, un beau parleur, et que c'était dans ses gènes, pourtant... « le plus dur a toujours été de ne pas savoir pourquoi t'as voulu faire de ma vie un enfer... » Tu fais bien sur référence aux provocations, aux menaces, aux sextapes, à son regard noirs lorqu'il t'avait découvert dans sa chambre et à l’enlèvement. Au tout début de cette histoire, tu aurais pu laisser couler, le laisser tranquille, peut être que certaines choses ne seraient jamais arrivées. Tu l'as provoqué. Pourtant, et bien que tu ai cherché bien ses choses, Katalia, t'as surement pas assez cherché pour mériter tout ça.

    credits img/gif: pinterest
    code by lumos s.
    Ottis HeimannMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Ottis Heimann
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : florence (italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston
    Situation sentimentale : en couple avec kat
    Études & Métiers : étudiant en technologie et innovation (5ème année)
    Date d'inscription : 10/08/2012
    Pseudo & pronom IRL : overlander (elle)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione F58c80f412c75a414e26e5a7b2966748cb23e5b5
    Avatar utilisé : Arón Piper
    Crédits : endlesslove
    Multicomptes : loyd mansfield
    Description un :

    If everything was perfect
    you would never learn and you would never grow

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Ottis , il a le syndrome de peter pan. il veut pas grandir, il est bien dans son confort enfantin, gamin dans l'âme, tête à claques à l'humour de con. c'est simple, soit on le supporte, soit on le supporte pas. et même si t'arrives à le supporter, y'a forcément des moments ou tu veux l'étrangler. mais c'est un bon vivant, l'italien, une pile électrique, électron libre que tu peux pas attraper à mains nues. ambitieux, il a confiance en lui et s'il pense aller loin dans la vie, il va tout donner pour y arriver. n'a jamais connu l'amour, s'est toujours contenté de lui-même et c'est peut-être mieux comme ça. fêtard, un peu trop accro à la coco, mais c'est qu'un détail. sociable, toujours opé pour faire de nouvelles rencontres et il a tendance à mettre les gens à l'aise dès les premiers instants... ou pas.
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    populaire ⬖ amical ⬖ blagueur ⬖ studieux ⬖ fêtard ⬖ loyal ⬖ capricieux ⬖ zen ⬖ sensible

    (KATOMY) il pericolo della passione Yajl
    Description deux :

    KATTIS

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    ⬖ ⬖ ⬖

    (KATOMY) il pericolo della passione SL6w7W2Q_o

    Description trois : Katalia Borgia : petite amie (29.06.20) ⬖ Magdalena Heimann : soeur ⬖ Capucine Nesbitt : meilleure amie ⬖ Aidan Nesbitt : meilleur ami ⬖ Elvira Kaine : amie ⬖ Jackson Brennan-Jobs : ami ⬖ Theodora Pasquier : amie ⬖ Jayson King : ami ⬖ Perséphone Lenoir : connaissance
    RPS en cours : (katalia)(magdalena)(ji-hun)

    3 rps/4 (free)
    Warning : maladie/cancer, sexe
    RPS : 137
    Messages : 53394
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t114720-ottis-heimann-aron-piper
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155331-ottis-gustin-easton-loyd-quito-repertoire-rps
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t155389-ottis-gustin-easton-loyd-fiche-de-liens
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t155368-meetsachussets-hottis#6932223
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 15 Mar 2020 - 16:10
    taggercitereditionsupprimeradresse

    il pericolo della passione @Katalia Borgia
    ~~~~
    Putain, enfin. J'ai l'impression qu'on peut enfin avoir cette discussion sérieuse. Sans faux semblants, sans masque, sans rien à protéger ou à chercher en retour. Qu'est-ce qui peut m'arriver de pire ? Je sais déjà pas ce que je fous ici avec elle. Ni si je vais encore rester en Europe ou m'en aller quelque part pour que tout le monde ne se souvienne plus de ma gueule de détraqué. Je suis en train de claquer le reste de mes tunes dans la coke, bientôt, je serai à sec et dieu seul sait de quoi je serai capable pour avoir ma dose. Non Tomy, arrête ça. Ecoute Kat, écoute ce qu'elle te dit. Je me mords la joue, peut-être un peu trop fort car un goût métallique se fait sentir sur mes papilles. Mon regard la confronte. " arrête, j'ai jamais souhaité ta mort. " je lève les yeux au ciel et je soupire. Bien que je sois agréablement surpris qu'elle s'est inquiété pour ma vie, je veux pas qu'elle pense que mon seul but était de l'éliminer. C'est peut-être l'impression qu'Alyson lui a donné, mais ce n'est pas moi. La promesse que me demande l'italienne me brise les os. Elle pense réellement que dès que je vais me remettre sur pieds, je vais chercher à l'anéantir de nouveau ? Elle range sa main, la cache, et j'aurais bien aimé la reprendre. J'arrête de chercher ses phalanges des yeux et je lui réponds : " j'te promets que plus personne ne cherchera à te faire du mal. " tu le vois dans mes yeux noisettes que je suis plus déterminé que jamais à te protéger ? Non, c'est trop tôt pour elle. Elle n'a que ce souvenir noir et tordu de moi. Ses prochains mots me fouettent également. C'est pas la même chute que lorsque tu fais une overdose. C'est encore plus violent et douloureux. J'ai des remords qui me bouffent, tout me bouffe. Je veux juste refaire un saut dans le temps et empêcher de te nuire dès que je t'ai volé tout cet argent. Je reste un moment silencieux, mon regard baissé sur sa robe de soirée. Elle devait être belle hier. Pourquoi je ne l'ai même pas remarqué ? Parce que j'étais déjà trop défoncé. " j'étais con. j'étais qu'un gamin... et je le suis toujours.  " je ne me cherche pas d'excuses, j'essaye juste de répondre à sa question. Creuse un peu plus Tomy. Parle avec tes tripes, c'est le moment. " au début, je veux dire... au tout début qu'on se fréquentait, c'est vrai, je t'avais repérée. j'me disais qu'avec toi, je pourrais facilement toucher le gros lot. et puis... ça s'est compliqué. je pense que je me suis perdu dans mon propre jeu. " allez Moretti, c'est pas encore assez clair pour elle. Les filles, elles aiment quand on ne tourne pas autour du pot et qu'on dise les choses simplement. " je... je commençais à ressentir quelque chose pour toi, je veux dire, je commençais à bien t'aimer. et ça m'a fait flippé, c'était pas prévu dans le plan, alors j'ai limité les dégâts au plus vite. " fais une pause, respire. Je me sens libéré d'un poids de lui avoir dit ça. Qu'elle comprenne que le temps que j'ai passé avec elle, je l'aimais réellement, ce n'était pas que du vent. " et j'crois qu'en fait... ça me rattrape. " à croire que ma machine à pomper le sang peut pas se débarrasser de toi. Du tout. Je l'ai mise en veilleuse, pendant longtemps, et il suffit que tu redébarques en ville pour la réanimer.


    credits img/gif: lumos solem
    code by lumos s.


    ✧. ❛ love on top. i know nothing's perfect but it's worth it after fighting through my tears and finally you put me first. it's you.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : (KATOMY) il pericolo della passione 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    (KATOMY) il pericolo della passione 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 15 Mar 2020 - 18:02
    taggercitereditionsupprimeradresse

    haunted by,
    the ghost of you
    w/ @Tomy Moretti
    florence, ven 3 avr
    ~~~~
    La tournure dramatique de la conversation te fait faussement rouler des yeux au ciel alors que tu tentes de calmer ton cœur battant bien trop vite. Il n'a jamais voulu ta mort. Pourtant tout laisse à penser que c'est le contraire. Sinon, pourquoi aurait-il été dans cette cabane avec cette psychopathe blonde à torturer ton esprit et ton corps meurtri, électrodes sur le sol, couteau dans un coin et flingue chargé sur ta tempe. Ce souvenir te glace le sang et tu ne peux cacher la panique sur ton visage. Tu détaches ton attention de sa personne pour te retourner, analyser le silence et t'approcher de la porte pour vérifier à travers la petite fenêtre de cette dernière que la blonde n'est pas là dehors, à t'attendre pour en finir de cette histoire. Peut être que son malaise est une énorme pièce de théâtre, te menant tout droit dans un piège. Ou peut être que tu psychotes. Peut être que tu n'arriveras plus jamais à être sereine n'importe où ou tu te trouve. A cause de lui. Surement. La promesse est belle, mais t'espères surtout qu'elle est vrai. T'espère de tout ton être et de toute ton âme. Avec tous les produits que les médecins ont mis dans ses organismes, il ne doit pas avoir la force d'inventer des mots qu'il ne pense pas, il ne peut pas mentir, si ? T'aimerai tellement y croire, te sentir mieux, te sentir en sécurité, un sentiment que tu as vu s'envoler à l'instant où les souvenirs de cette nuit te sont revenus de façon brutale et inattendue. T'as fuis, loin, très loin, à l'autre bout de monde. Et pourtant il est encore là. Il est toujours là, putain mais qu'est ce que t'as fait pour mériter ça ? Son regard passe sur ta tenue et, par automatisme, tu croises les avants bras devant ton buste et ton encolure, comme pour te protéger et le priver de cette vision. Un gamin, voilà comment il s'explique. Tes joues sont encore légèrement rougies et le deviennent encore plus lorsque tu reprends la parole « tu n'es pas un gamin, un gamin ne pourrait pas faire autant de mal. tu es... autre chose. » tu siffles entre tes lèvres, la rage plus présente que la douleur. 'Un monstre sans cœur' serait plus adéquat. Il s'explique, il parle avec ses tripes et ton regard qui croise le sien te suggère qu'il est à nouveau sur la pente de la vérité. Ça te fait du bien d'entendre tout ça, mais ça te fait également mal à en crever. Putain Katalia, peut être que tu aurais préféré ne pas savoir. T'es venue ici pour t'assurer qu'il n'allait pas mourir, t'es venue ici pour le faire jurer de ne plus te faire de mal. Ce sont choses faites. Alors, pourquoi est-ce que t'es encore là ? Un porte monnaie, voilà ce que tu avais été. Et lorsque tu as commencé à devenir plus, lorsque tu as commencé à devenir un être humain à ses yeux, c'était déjà terminé. Mine de rien, t'avais peut être besoin de l'entendre de sa bouche pour complètement accepter l'idée que tu n'avais été rien. Et autant cela pouvait faire mal, autant cela te permettrait enfin d’arrêter de te poser toutes ces questions en boucle dans ta tête. Tu soupires, laisses tomber doucement ta tête vers le sol, résolue, blessée, touchée. Tu dois partir Katalia, avant de lui laisser l’occasion de planter encore un peu plus profondément un autre couteau de la douleur dans ta chair. 'et j'crois qu'en fait... ça me rattrape.' ses mots viennent briser le silence alors que tu commences à pencher le buste pour attraper tes chaussures dans le but de fuir d'ici. Tu fais un pas en arrière, vers la porte de la chambre, mais est stoppée nette dans ton élan par ses mots que tu ne comprends pas et que tu n'arriveras pas à laisser en suspens. Tu n'y arrivera pas, putain. « de quoi est-ce que t'es en train de me parler, encore ? »

    credits img/gif: pinterest
    code by lumos s.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum