Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityblaze up the fire.
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -39%
    Le deal à ne pas rater :
    Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
    1190 € 1950 €
    Voir le deal

    blaze up the fire.
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : blaze up the fire. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    blaze up the fire. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 12 Jan 2020 - 16:33
    taggercitereditionsupprimeradresse
    @Aubrey Nicholson JAN, SUN, 15:30 Une bonne grosse semaine de merde. Voilà, en cinq mots comment tu as vécu ces derniers jours. Ça a commencé dimanche dernier, lorsque t'as été chercher les problèmes auprès de @Tiago Olsen à la Adams House, et puis, il y a eu l’hebdomadaire session de travail avec @Hermès Arnauld, toujours un plaisir. D'ailleurs, t'es presque sure que dans l'un de tes rêves, tu t'es déjà vu en train de l'encastrer dans un mur. L'apothéose a bien sur été le fait de tomber nez à nez avec Marius alias @Tomy Moretti hier même dans cette maison. Cette fois ce n'était pas un rêve mais bel et bien un cauchemar. Oui, tu vas devoir vivre avec l'idée que tu peux croiser à n'importe quel coin de rue le type qui a joué avec ton cœur et t'as volé une bonne somme d'argent, la définition du bonheur. Aujourd'hui, t'avais clairement pas envie de rester seule chez toi à ruminer, alors t'as décidé de te foutre un coup de pied aux fesses, de prendre tes affaires et de venir réviser et te changer les idées à la Pfo. T'espères y croiser Meluzine, Jayson, Aymalyne ou encore Milo, bref n'importe quel visage qui pourrait te changer les idées. Malheureusement, tu ne croises aucuns d'entres eux. Tu vas devoir te débrouiller toute seule comme une grande, haut les cœurs. Tu arrives à la Pforzheimer House, ton pc et ton livre de gestion sous le bras. Tu files directement dans la salle commune où tu attrapes un coussin et un plaid sur l'un des sofas pour emmener le tout avec toi sur un transat sur la terrasse extérieure du bâtiment. Du revers de la main, tu fais tomber les quelques feuilles mortes du transat et t'installes sur ce dernier, avec tout ton bazar. L'hiver a bel et bien pointé le bout de son nez, mais ça te fait un bien fou de respirer de l'air frais. Tu t'enroules dans le plaid, fais glisser tes lunettes de vue sur le bout de ton nez et replis tes jambes en tailleur devant toi. Tu t'es habillée chaudement, et t'es prête pour une petite vingtaine de minutes en extérieur avant d'aller te réfugier au chaud dans la résidence. Un pull col roulé bien chaud, un legging sous ton jean, des timberland et une grosse écharpe, tu n'aurais pas pu mieux faire. Tu ouvres ton pc devant toi et commences à pianoter sur ce dernier, en lançant quelques coups d’œil de temps à autre sur le livre laissé ouvert à côté de toi. T'es concentrée, beaucoup trop concentrée, tu ne vois pas le temps passer. Mais ça te fait du bien, ça te change les idées autant que ça te permet de t’oxygéner le cerveau. Rapidement, tu commences à avoir froid aux bras, et tu décides de rentrer à l'intérieur pour continuer à travailler. Sauf que, tu n'as pas le temps de terminer de taper ta phrase sur ton ordinateur que tu sens une présence débouler derrière toi. Tu te retourne pour découvrir une belle brune, que tu ne connais ni d'Adam ni d'Eve. Elle à l'air vraiment de mauvaise humeur, c'est peut être une fille à qui t'as mal parlé un jour. Probablement. Cette dernière se retrouvant aujourd'hui et avec toi membre Pfo. « Heu... je peux t'aider ? » tu demandes calmement et gentiment. Peut être que tu te trompes carrément, que t'es à côté de la plaque. De toute façon, il n'y a qu'elle qui peut te le dire.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 15 Jan 2020 - 3:47
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Katalia Borgia & Aubrey Nicholson

    Blaze up the fire


    S’il a bien une chose que je ne supporte pas dans ma vie c’est qu’on se mette à travers mon chemin. Et j’ai bien compris ce que cette chère Katalia comptait faire. Une connasse rien de moins, une personne qui se donne le droit de lever le doigt sur le bonheur de mon meilleur ami. Elle est malheureusement la goutte de trop dans la vase dans cette journée. Un membre  dans le comité qui quitte, en me disant qu’il était mal dirigé par ma faute, une engueulade avec un enseignant sur sa manière de corriger et finalement Tiago qui m’explique que sa relation avec Mélu est contrecarrée par une pfo. Bien que j’apprécie l’ambition bien présente chez les jaunes, je suis soudainement dégoutée par cette couleur criarde. Je plonge mon portable dans ma poche en jurant. Je claque la porte me mon club en faisant sursauter la secrétaire qui hausse un sourcil. «Quoi ? » dis-je en serrant des dents . J’ai bien l’intention de la trouver et je vais faire trembler toute la pfo s’il le faut, ratisser tout Boston. Je suis à cran bien plus que je ne l’imaginais. Je bouscule deux, trois personnes en chemin en les dévisageant d’être sur mon chemin alors que je bouillonne. Stalkeuse, hors pairs à mes heures, je la retrouve rapidement sur l’Instagram de mélusine et je peux admirer son visage. Ces traits que je vais apprécier à détester. Je déboule sur le terrain de la confrérie. Il faut croire que c’est mon jour de chance elle est installé à l’extérieur alors que le froid se fait sentir jusqu’à la moelle. Je l’observe un moment, elle est beaucoup trop concentrée pour me voir arriver, ses doigts effrénés pianotent sur le clavier. Elle me fait penser à moi quand je suis prise dans mes travaux. Arrivant derrière elle comme une ombre bien sombre je la vois se retourner. Mes traits restent de marbre et ma colère ne descend pas, pourtant je devrais puisqu’elle reste dans le plus grand des calmes. Je contourne son transat avant de déposer mes mains sur les accoudoirs de celui-ci la surplombant. Bien que je sois petite, mon caractère m’aide à gagner quelques centimètres. D’autant plus que je n’ai jamais eu peur de me battre, encore moins de crier. J’ai appris à la dure et j’ai encore du mal à savoir où la limite quand quelque chose me contrarie. «Oui tu vas me rendre un service.» Je fais claquer mes ongles sur le plastique en durcissant mes traits. «Tu laisses Tiago tranquille ou ton jolie petit nez va finir dans un bain de sang.» Mes mots claquent et je reste dans cette position, en attendant qu’elle fasse ce que je lui demande. Et elle sera unique. Il n’y a aucun retour en arrière.
    AVENGEDINCHAINS


    @Katalia Borgia
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : blaze up the fire. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    blaze up the fire. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 15 Jan 2020 - 22:07
    taggercitereditionsupprimeradresse
    La brune ne prend même pas la peine de répondre à ta question que, déjà, elle contourne le transat et vient ancrer ses mains sur les accoudoirs de part et d'autre du siège. T'as un mouvement de recul de la tête, tu arques les sourcils, ouvres grands les yeux sous la surprise de son geste et relèves le menton l'air de dire "qu'estu m'veux?". Elle fait claquer ses ongles sur le plastique en prenant enfin la peine de répondre à ta question. «Oui tu vas me rendre un service.» Putain mais c'est qui cette meuf sérieux, qu'est ce qu'elle te veut ? Tu fermes ton ordinateur devant toi, déposes le bouquin dessus, déplies tes jambes et retires tes lunettes de tes yeux pour les poser sur le sommet de ton crane, bien coincées dans tes mèches brunes. Tout ça en silence et dans un calme olympien bien sur. T'as déjà passé la semaine sur les nerfs, hors de question d'avoir encore des problèmes. C'est bon là, t'es fatiguée, et il est hors de question que cette gamine vienne te chercher des poux. «Tu laisses Tiago tranquille ou ton jolie petit nez va finir dans un bain de sang.» Ouai ok, c'est bon t'as compris, tu sais de qui il s'agit. Du moins tu penses le deviner. C'est surement une amie de Tiago, ou bien sa sœur, ou sa cousine, bref, peu importe, tu t'en fou complètement. Pauvre enfant. T'as pas la force de lui expliquer par A + B que, pour son bien, elle ferait mieux de s'éloigner de son pote toxique. Tu lâches un long soupir blasé et te redresses du transat, forcée de doucement pousser sur son épaule droite afin de pouvoir te libérer un passage et te mettre debout. « Ouai écoute, le prends pas personnellement ni rien hin mais, mêle toi de tes affaires. » T'as déjà assez de conflits comme ça, franchement flemme de te prendre la tête avec cette nana là. Tu te penches pour attraper ton ordinateur et ton livre, que tu viens serrer contre ta poitrine avant de tourner le regard à nouveau sur la brune. « Sur ce, si tu veux bien m'excuser. » Tu ne laisse même pas couler un instant et te détournes déjà d'elle, en direction de l’intérieur du bâtiment, au chaud. Tu vas déposer tes affaires sur un coin du bar séparant la cuisine du reste de l’immense pièce commune des pfo. Étrangement, il n'y a pas un chat dans la pièce. Après tout, un dimanche à cette heure, les pfo doivent tous être sortis ou bien être dans leurs lits, à décuver de la soirée de la veille. Et ils ont bien raison, à cet instant, t'aurais toi même préféré être partout sauf ici. Tu n'oses pas regarder par dessus de ton épaule, de peur de la voir dans ton sillage. C'est clair que la brune, dont tu ne connais même pas le nom, semble vouloir en découdre, et t'as bel et bien la crainte qu'elle décide de ne pas en rester à ce bref échange faussement courtois de ta part.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 17 Jan 2020 - 15:45
    taggercitereditionsupprimeradresse

    Katalia Borgia & Aubrey Nicholson

    Blaze up the fire


    Une personne stable ferait marche arrière. Une personne censée prendrait sur elle. Une personne réfléchie la laisserait tranquille. Mais je suis loin de cette réalité. Non je claque, je mords et j'éclate. Je me laisse guider par ce volcan interne oubliant que je suis la seule qui contrôle cette éruption. Et la pauvre elle risque d'en voir de toutes les couleurs, alors qu'elle avait les yeux dans son cahier. La patience n'est pas de mise et encore moins les explications. Je vois rouge aujourd'hui et ça fait trop longtemps que je ne me suis pas servi de mes poings. Mes jointures ont pourtant l'air sans tâches, mais sous l'épiderme elles cachent plusieurs souvenirs de combats. Il aurait mieux fallu, qu'elle trace son chemin au lieu de s'en prendre à Tiago. Oui c'est un connard, un trou du cul même, mais il a que moi qui a le droit de le recadrer. Sa main pousse sur mon épaule avant de me dire de me mêler de mes affaires. Voilà, l'huile vient d'être jeté sur le feu et maintenant la marche arrière sera bel et bien impossible. Je souffle ma rage un moment en la regardant s'éclipser. Mon père m'a souvent fait comprendre que tout pouvait se régler si on restait posé. Je penserai de cette façon une autre fois. L'engrenage est installé et je ne réponds plus de rien.«Tu parles à la mauvaise personne. » dis-je en sifflant dans mes dents, mais elle est déjà partie. Elle file vers la pfo sans doute pour être près des regards. Sauf que je ne les vois plus. Elle est comme un faisceau de lumière à travers tous les passants. Ma seule et unique victime. Malheureusement et pour mon bonheur personnel, la salle est vide. Elle est près du bar, Je file comme une flèche faisant entendre chacun de mes pas avant de tirer un banc en la poussant légèrement dessus. «Bon alors pose toi là. C'est un ordre et rien d'autre. Au même moment je tire aussi un banc lui faisant face. «Alors de un ma belle. Ne me dit pas de me mêler de mes affaires, car je pourrais t'en dire tout autant.» Je lui renvoie un regard de dégoût en la regardant de haut avant de continuer. «De deux. Je peux me montrer très clémente si tu fais ce que je te dis. Tu sais j'ai pas envie de me blesser pour une garce comme toi.» Mon venin continue de cracher sur elle sans appelle. «Alors tu te mêles plus de ça ou je te défonce ton joli minois.»  
    AVENGEDINCHAINS


    @Katalia Borgia
    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : blaze up the fire. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    blaze up the fire. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 18 Jan 2020 - 21:06
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Tu entends la brunette prendre la parole, sans pour autant arriver à décrypter ses mots. A quelques mètres derrière toi, la brise hivernale vient prendre en otage ses mots alors que tu entres dans le bâtiment de la pfo house. Tu ne te retournes pas pour regarder où elle se trouve, car tu sais qu'elle est là, juste derrière toi. Tu entends son pas décidé et ses chaussures claquer sur le marbre au sol. Tu déposes tes affaires, pousses un très long soupir et t'apprêtes à te retourner pour lui faire face à nouveau. Sauf que tu n'as même pas le temps de tourner la tête que, déjà, elle est à ton niveau et te repousse au niveau des épaules pour te faire perdre l'équilibre et te faire asseoir sur un tabouret haut. Son geste te surprend et elle prend aussitôt la parole, ne te laissant pas même une seconde pour répliquer. «Bon alors pose toi là.» Elle tire un autre tabouret et s'y installe pour te faire face. Tu pinces les lèvres et viens retirer les lunettes posées sur le haut de ta tête pour les déposer sur le bar. A cause du geste brusque de la brune, tes lunettes ont failli tomber de ta tête. La dernière des choses que t'as envie de faire, c'est de devoir aller en catastrophe chez l'opticien le lendemain matin pour les faire réparer.  «Alors de un ma belle. Ne me dit pas de me mêler de mes affaires, car je pourrais t'en dire tout autant.» elle te regarde de haut en bas, et là, clairement, ton capital calme commence à partir en fumée. Rester tranquille ok, mais te laisser marcher sur les pieds, hors de question ! Encore une fois, elle te menace physiquement et cette fois, son regard est tellement noir que tu penses qu'elle est vraiment capable, d'en arriver là. Tu fixes son visage, puis laisses glisser ton regard sur l'ensemble de son corps, jusqu'à ces pieds. A la voir comme ça, elle ne semble pas plus menaçante que cela. Elle a même un visage qui semble hyper joli, si seulement elle se donnait la peine d'y aborder un sourire. Elle est élancée et plutôt bien foutue. Non, ce qui est le plus menaçant chez elle, ce n'est pas sa carrure, c'est son regard sombre et ses mots qui sortent de sa bouche comme un venin. «Alors tu te mêles plus de ça ou je te défonce ton joli minois.»  Putain mais elle va arrêter avec ses foutues menaces ? Tu fronces les sourcils, puis lui offres un sourire narquois. T'as vraiment pas peur d'elle, en fait. On t'a toujours dit que c'est ceux qui en dise le plus qui en font le moins. « C'est bon, t'as terminé ? » Tu te redresses, poses un coude sur le bar à côté de vous, et après un silence, lui dis. « Déjà, tu débarques ici et me menace alors que tu ne connais pas la moitié de l'histoire. Et puis, dois-je vraiment te préciser que ton pote, c'est un mec violent et infidèle ? allooo. » Tu te lèves du tabouret où elle t'a forcé à t'asseoir quelques secondes auparavant et fais quelques pas en arrière pour mettre quelques mètres entre vous. Cette fois, elle commence vraiment à jouer avec ta patience, tu vas craquer. D'ici peu. C'est sur. « Maintenant, sors d'ici où sinon on va avoir un problème, toi et moi. » tu croises les bras devant ta poitrine en la fixant, attendant patiemment de la voir quitter la pièce aussi rapidement qu'elle y était entrée.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 7 Fév 2020 - 3:45
    taggercitereditionsupprimeradresse


    blaze up the fire.
    ★ ─ w/ @Katalia Borgia


    Il est encore temps de rebrousser chemin, de redescendre sur terre et de reprendre mes esprits. Seulement je ne connais pas cette décision et je ne l'ai même pas caressé dans mon esprit. Je ne compte même plus les conséquences que je pourrais m'attirer, en créant peut-être même une rivalité avec la pfo en agressant une de leurs membres sans explications. Pourtant j'avais toutes les raisons du monde de lui en vouloir. Et je n'avais pas l'intention de m'expliquer à toute la population. Terminé ? Alors que je ne fais que commencer. Son sourire narquois m'horripile, m'hérisse les poils comme jamais et je vois encore plus noir. Bien plus que sombre qu'il est possible de le faire. Elle insulte encore plus Tiago, le traitant d'infidèle et cerise sur le gâteau violent. Une seule personne avait le droit de le replacer et encore moins de l'insulter. Je pourrais m'en prendre à n'importe qui osait émettre des ragots sur sa personne. Elle se relève me forçant à reculer, je la laisse faire, cherchant la bête en elle de cette connasse pour voir ce qu'elle peut faire. Oh t'en fait pas je sais me battre et je sais taper là où ça fait mal, bien plus que tu ne le crois. Elle ose me lancer des ordres et je lève un sourcil en la toisant. Je rigole cherchant mon ton le plus condescendant qui soit. «Toi ?». Je m'avance vers elle un peu, rentrant de nouveau dans sa bulle, bien plus que je ne devrais le faire. «Toi la gamine tu oses me dire quoi faire ?» Je ne crois pas non. Je le repousse de nouveau contre le bar en marchant toujours plus vers elle. Nos regards se battent si bien que toutes les insultes dans l'univers sont lancées. «Je décide quand je pars et avant que je parte tu vas me promettre de me laisser gérer Tiago moi-même.» Et cette fois c'est ma dernière menace, mon dernier ultimatum. Je glisse une main dans mon sac retirant ma bouteille d'eau. Je fais éclater le bouchon avant de déverser lentement le contenu sur sa tête, baignant sa chevelure brune sur ses tempes avec un sourire moqueur et satisfait. «Fidèle et violent tu dis ? Fais attention quand tu emplois ce genre de termes. Tu fabules tellement qu'on pourrait presque croire que t'as seulement un quart de cerveau.» Mon risque mesquin reprend de nouveau. «Non en fait je suis généreuse, ta tête est complète vide que j'attends le vent jusqu'ici.» Je laisse tomber la bouteille de plastique sur le sol avant de tourner les talons pour m'en aller. Une bonne chose de réglée, en pensant que je l'avais assez apeurée.




    credits img/gif: tumblr
    code by lumos s.

    Katalia BorgiaMembre de la Pforzheimer House
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Katalia Borgia
    Membre de la Pforzheimer House
    Informations
    Âge : 26
    Lieu de naissance : Milan (Italie)
    Quartier.s d'habitation & Colocation : South Boston (Boston)
    Situation sentimentale : En couple avec Ottis Heimann
    Études & Métiers : 4ème année en management et affaires internationales
    Date d'inscription : 23/11/2019
    Pseudo & pronom IRL : Clem (Elle/She)
    Icon : blaze up the fire. 396b4e82431e71f750ca31a625c563d80f394329
    Avatar utilisé : Cindy Mello
    Crédits : ©unfinishedfairytales (av) ©egosdeaths (gif icon)
    Multicomptes : Romy Freymann
    Description trois :
    blaze up the fire. 8QG11Hi

    Spoiler:
    RPS en cours :
    Ottis Heimann https://
    Jayson King https://
    Warning : Alcoolisme, sexe, mort, deuil
    RPS : 69
    Messages : 17325
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t110544-katalia-borgia-cindy-mello#4017208
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t151257-katalia-elsie-romy-repertoire-rps#6625432
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t118823-meetsachussets-kataliaborgia#4400043
    Complément de personnage : https://www.i-love-harvard.com/t158669-katalia-borgia-complement-de-personnage#7172048
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 15 Fév 2020 - 18:22
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Lorsque tu lui ordonnes de quitter la pforzheimer house, sa réaction ne se fait pas prier. Elle réduit aussitôt à néant l'espace que tu viens d'imposer entre vous deux et te toise en laissant échapper un rire condescendant. Vraiment insupportable cette nana, tu te demandes vraiment comment elle arrive à se supporter elle-même. Mais t'es pas d'humeur. T'es pas d'humeur au conflit, pas maintenant, pas ici. Ce n'est pas le bon moment. Elle ne saura arriver à t'arracher à ton self-control, tu t'en fais la promesse, ici et maintenant. «Toi la gamine tu oses me dire quoi faire ?» Avant même que tu ai le temps d'ouvrir la bouche, elle te pousse au nouveau contre le bar, alors que t'es désormais coincée entre elle et le mobilier dans ton dos. Putain mais, elle va te lâcher, oui ?! Elle te cherche encore en t'ordonnant de lui faire la promesse de laisser Tiago en paix. Le sang cavale jusqu'à tes joues alors que t'es prise d'un frisson, désormais plus qu’énervée par ses mots. « Moi, te faire une promesse ? A toi ?! » Cette fois, tu ne te retiens plus de hausser le ton et ta voix résonne dans l'immense salon des pfo. « Mais putain, t'as complètement craqué toi ! » La brune tend enfin une main vers son sac, pour se barrer ? Ce n'est pas trop tôt ! Sauf que non, elle est tout simplement en train de prendre une bouteille d'eau pour en vider le contenu sur ta tête. T'as aucuns autres réflexes que celui de lâcher un cri strident, à cause de l'eau glacée qui coule sur ta tête, dans ton cou, dans ton dos et dans ton décolleté. Tu n'arrives même pas à entendre ni comprendre les mots qu'elle prononce à ton intention, car t'es beaucoup trop frigorifiée et surprise par l'eau qui te dégouline désormais partout sur le corps et vient créer une flaque à tes pieds. Tu claques des dents et frisonnes, alors que tes mèches trempées viennent se coller sur tes joues. D'ailleurs, ces dernières toujours aussi rouge, ton cœur battant de plus en plus vite à mesure que la rage grandit en toi. La seule chose que tu arrives à discerner, c'est son rire. Son putain de rire mesquin qui brise le silence. Ça te fou la haine alors que tu entends la bouteille en plastique tomber au sol et ricocher deux fois. Elle tourne les talons et commences à s'en aller, comme tu avais pu le faire quelques minutes auparavant avec elle. Mais cette fois, c'est trop, elle a été trop loin. T'es encore tremblante à cause de l'eau qui te glace la peau, et d'un pas décidé tu la rattrape pour lui attraper fermement l'avant bras et la forcer à tourner la tête à nouveau vers toi. « T'es une putain de psychopathe, y'a un truc qui ne tourne pas rond chez toi ! » tu lui hurles à la figure, la main toujours fortement serrée sur son avant bras. En temps normal, tu n'aurais jamais fait ça, poser la main sur quelqu'un et serrer si fort que tu peux sentir son pouls sous tes doigts. Mais là, elle a été trop loin, elle t'a cherché, elle t'a souillé, et surtout, elle t'a attaqué. Ce n'est que de l'eau, au fond, mais c'est la symbolique du geste qui est forte et qui te met hors de toi. « Tu fais ça et après tu te barres ?! Non tu n'es pas une psychopathe, tu es une putain de lâche ! » Tu redresses le menton bien haut et pinces les lèvres pour éviter qu'Aubrey ne voit ces dernières trembler. Bye le self-control. Bye la promesse.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum