Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilitycrash cœur (horstra)
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -16%
    Le deal à ne pas rater :
    Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
    669 € 799 €
    Voir le deal

    crash cœur (horstra)
    Horace DawsonFire Starter
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Horace Dawson
    Fire Starter
    Informations
    Âge : 27
    Lieu de naissance : Bristol
    Quartier.s d'habitation & Colocation : nouvellement en coloc avec riley et sienna (little italy)
    Situation sentimentale : emmêlé dans les draps, le corps à disposition
    Études & Métiers : sans diplôme, escort au dionysos, apprenti créateur de robes dans sa chambre
    Date d'inscription : 09/04/2021
    Pseudo & pronom IRL : GLEEK! (Annabelle)
    Icon : crash cœur (horstra) SJvnvglD_o
    Avatar utilisé : Timothée Chalamet
    Crédits : killing boys (profil), poets dept (avatar), astra (signa)
    Multicomptes : Jasper & Billie
    Description un :
    crash cœur (horstra) 857abfa47e0a163b28b692c25cf1e677327a6da7 crash cœur (horstra) Ab5d7bbd755edd7f3a169d3797e1d3e1d91b7b70 crash cœur (horstra) B8f24ef601ed20aeffa3c0bce684ddd98b351641
    HORACE DAWSON
    ⌜ · character and all · ⌟
    anglais de souche, né et élevé à Bristol, bostonien depuis cinq ans ● étudiant raté, en raison d’une dyslexie qui avorte tous ses rêves de longues études, et notamment d’Harvard ● hétérosexuel ● sa mère bosse dans une boutique de vêtements, et est une couturière talentueuse ● sa petite sœur et lui ont toujours servi de mannequins pour ses œuvres, ce qui a développé son sens de la mode, et particulièrement des couleurs ● son père s’est barré à la naissance de sa petite sœur ; musicien médiocre ● élevé dans un appartement miteux, rêve de réussite, et d’aider sa sœur et sa mère restées en angleterre ● ses yeux sont d’un mélange subtile de bleu, vert, marron et or, tout dépend ce qu’on veut y voir ● colore parfois ses ongles, ses paupières, enfile aussi bien des robes que des costards, la vie est un défilé chez les dawson ● danse, courre, gigote constamment ● son rire est contagieux et sonore ● profondément complexé par ses années redoublées, et son intellect qu’il juge limité - à tords ● pas foutu d’écrire sans mélanger les lettres, il est un dessinateur doué, particulièrement en portrait, et en âme ● a enchainé les boulots minables à boston, jusqu’à trouver une place comme homme de ménage dans la clinique rylon ● ses nuits sont occupées par le Sidh, où il fait office de gigolo, particulièrement pour quelques femmes riches plus âgées ● apprécie la compagnie de ces femmes, et se captive de leurs récits de vie – tout en se laissant entretenir ● délicat, et d’une bonté qu’on ne fait plus ● le cœur pur, et le corps abimé des aiguilles plantées, traçant des tatouages toujours plus présents sur la peau ● trop atypique, trop bruyant, trop féministe, trop coloré, trop petit et trop mince ; il se moque des rictus sur son passage, mais les entends encore parfois, la nuit tombée ● éternel optimiste, se mure dans un monde coloré qui n’existe que dans son esprit ● propose ses services gratuitement aux femmes coincées dans un squelette brisé, ou à l’esprit torturé ● solaire, le corps danse et la langue suit, la gorge gueule et le rire se déploie, ses rayons attirent facilement les plus abimés ● son amitié est multiple, généreuse et loyale ● impudique, le corps en œuvre d’art, exposée à ceux qui veulent s’y frotter ● dépense l’excès d’énergie dans tout et n’importe quoi, de la salle aux sports extrêmes ● maladroit, ses prestations sont tarifiées, si bien qu’il se perd quand elles ne le sont pas, et qu’il faut séduire sans billet ; peu doué dans l’art de déclarer ses intentions, et clairement conscient que ses activités ne sont pas compatibles avec une relation durable ● excessif et auto destructeur, sa consommation d’alcool, de drogues, de rêves loupés s’effondre ; s’il aime les autres, son ombre, beaucoup moins.⌜ · the end lala · ⌟


    » f i c h e d e l i e n



    crash cœur (horstra) 91e129c7e60b17ad3f0808a089789e90c0c8511a crash cœur (horstra) C81194bdab545ab67dfb8367a6ebe3375bb9dcc2 crash cœur (horstra) 2a6afbbf1c6b272957f9be4a0f81b7725fbfe947

    f a m i l y p o r t r a i t ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

    w h a t l o v e r s d o ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

    s a d g i r l s c l u b ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

    JUST WORDS...
    Warning : prostitution, propos vulgaires, sexe, autodestruction (consommation abusive d'alcools et drogues en tout genre), relation toxique
    RPS : 97
    Messages : 5598
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t131820-horace-dawson-harry-styles#5252936
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t131913-meetsachussets-horacedawson#5260323
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t131913-meetsachussets-horacedawson
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 5 Juin - 23:11
    taggercitereditionsupprimeradresse
    crash cœur
    with @Astra Rothschild
    tw : mention de drogue, alcool, sexe, langage vulgaire

    J’suis flippé. J’te sors de belles phrases de soutien, de compréhension, mais la vérité c’est que j’flippe comme jamais. Tu t’es éloignée, avant, pendant, et dans ce présent moisi, j’aime rien de ce que tu me sors, si ce n’est qu’au bout tu seras plus heureuse qu’auparavant. Y a cette belle lumière, claire, au bout de ton tunnel de rédemption. Et moi je peux pas lutter. J’ai même pas le droit de le faire, ou même d’en avoir envie. J’dois t’accompagner sur cette route qui s’étend, de l’autre côté de la mienne. Je sais que tu l’vois pas, que ça nous perdra, mais moi je le sais. J’le sais qu’un jour, tu comprendras que c’était pas pour rien, que mon nom était le premier sur la liste des indésirables, dans cet établissement. La lumière réclame des sacrifices. Puis moi, j’crois que je t’aime tellement que j’suis prêt à t’accompagner jusqu’à la table du mien. J’m’y allongerai sans regret. Mais donne nous un peu de temps. J’ferai les choses biens. J’ai pris des trucs à manger, des trucs pas trop sucrés, pas trop salés, parce que j’ai pas oublié que tu m’as dit que toutes les addictions devaient être abolies. De ma conso, il ne reste que mes yeux légèrement rougis. J’voulais tenter le jeun aujourd’hui, mais j’t’ai dis, j’suis flippé. J’ai pas résisté. Alors j’ai tout lavé. Ma peau, mes cheveux, changé mes vêtements. Pureté temporaire. Les boucles encore humides, quand j’frappe à ta porte. J’ai pas à boire, rien à fumer, même pas des clopes. Tu m’aurais insulté pour ça y a deux mois. Même pas de capote. Un vrai enfant de chœur qui sort de son bordel. T’ouvres, et le problème c’est que moi j’ai pas été faire une cure anti tout, alors j’te trouve toujours aussi belle. Plus, surement. Parce qu’on peut le tourner comme on veut, mais le repos, et l’absence de merde dans le corps, ça t’vas tout aussi bien. Mes traits illuminés d’un sourire trop spontané, j’retiens les gestes. “Hey.” Et les mots après aussi. “Tu m’as manqué”, “t’es trop belle”, tous ces trucs que je soupèse dans mon cerveau qui mouline. “Je .. euh..” Manque de te serrer la main ; j’y pense et j’me gifle mentalement pour ça juste après. J’te plaque un baiser sur la tempe, à défaut de t’plaquer contre un mur. C’est doux. Maladroit, mais incroyablement doux.




    enfant sauvage ☽ mon drame c'est mon ombre, une ombre profonde comme la nuit, qui gronde et ronronne quand je lui donne ma peur d'être seul, ma peur d'échouer. mon drame c'est mon ombre, qui grimpe et qui pousse le long de mon corps, comme du mauvais lierre ; elle, c'est le diable qui l'a cousue à mes pieds - c.luciani. 

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum