Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility(brad&becca) dopamine
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -39%
    Ordinateur portable ASUS Chromebook Vibe CX34 Flip
    Voir le deal
    399 €

    (brad&becca) dopamine
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 30 Aoû - 16:39
    taggercitereditionsupprimeradresse
    C'était avec grande impatience et un léger stress que Rebecca était venue rejoindre Brad chez lui. Pour qu'ils se retrouvent. Les vacances avec sa fille lui avaient fait du bien. Bien reposée, bien mentalement, elle était heureuse de le retrouver. De repasser du temps avec lui. Malgré cela, elle avait tout de même une pointe de stress. Peur que rien ne se passe comme elle l'imaginait. Peur que tout ait changé entre eux et qu'ils ne retrouvent pas leur dynamique d'auparavant. Evidemment, elle savait que cela ne serait pas exactement comme avant, mais elle ne voulait pas que cela soit bizarre. Heureusement pour elle, à peine l'eut-elle vu qu'elle se jeta dans ses bras. Passant très rapidement aux choses sérieuses. Ils se l'étaient dit : ils parleraient par la suite. Tout d'abord ils devaient se retrouver. Que leurs corps s'unissent de nouveau. Se réconcilier de la sorte pour mettre toutes les rancoeurs de côté et se retrouver.

    Une fois l'acte terminée, elle se retrouvait dans le lit de l'homme. Tous les deux nus, l'un contre l'autre. Profitant de ce moment de self-care post-sexe. Sa tête sur son torse, un de ses doigts glissant le long de son corps, elle lui dit. "Tu m'avais manqué..." Tout en relevant sa tête, ses lèvres vinrent chercher les siennes afin de lui offrir un doux baiser. D'amitié. D'amour. Aucun des deux n'étaient réellement capable de mettre un mot sur leur relation.

    @Bradley O'Connor
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 2 Sep - 11:22
    taggercitereditionsupprimeradresse
    On avait beaucoup parler avec Becca et j'avais simplement hâte qu'elle arrive. Je voulais la retrouver, retrouver ce qu'on avait avant, mais c'était un autre détail. Il nous fallait le temps aussi je pense. Mais est-ce qu'on allait avoir le même feeling qu'avant? J'ignorais. Je réfléchissais du coup énormément depuis quelques longues minutes dès le moment où elle m'avait dit qu'elle avait touché le sol américain et qu'elle allait passé les contrôles à l'aéroport pour venir me rejoindre. Je sors de mes pensées quand les portes s'ouvrent, je me lève et là tout mon stresse disparait très rapidement au contact de ses lèvres et de ses bras.. Alors bien sur que directement sans réellement de paroles on passe aux choses des plus intéressante... La partie qui nous connait le mieux. Après que celui-ci est fini, elle était dans mes bras. Je lui caresse doucement le dos en la regardant tout en souriant. Retrouvant aussi ma respiration. "Hum.. toi aussi tu m'avais manqué... " On avait jamais réellement été comme cela, on avait couché ensemble plusieurs fois oui c'était vrai. Mais c'était souvent au bureau ou en mode sauvage car on suivait nos pulsions à l'époque. Je prolonge le baiser tendrement puis je l'a regarde, ma main de libre caressant sa joue. "On a jamais été réellement comme cela tu t'en rends compte... A quel point on a changé?" Dis je en la regardant dans les yeux. Je suis pas du genre tendre, plus maintenant. Mais Rebecca restera toujours Rebecca. Et si vous savez depuis combien de temps on se tourne réellement autour..

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 4 Sep - 12:13
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Ils se retrouvaient tranquillement. A leur manière. Ils auraient pu parler et ensuite passer au sexe. Mais ça ne leur ressemblait pas. Ils avaient besoin de retrouver ce contact. Se prouver en quelque sorte qu'ils sont toujours autant attirés l'un par l'autre. Que des choses se sont passées entre eux, certes, mais l'amitié est toujours là. Ainsi que l'attirance et tout cet amour. Un amour qu'ils mettaient à profit grâce à leur relation si complexe. Ce n'était pas pour rien qu'ils avaient commencé par être de simples collègues à Harvard, terminer par bosser ensembles dans le cabinet de Bradley. Se voir en dehors, lorsque celui-ci se retrouvait célibataire entre deux relations. Elle avait commencé à connaitre son ami : faisant partie de ces personnes qui n'aiment pas être seuls, et se sentent comblés seulement en étant en couple. Mais c'était son problème : il se jetait tête en première dans chaque nouvelle relation qu'il pouvait avoir. Et voilà le résultat : il se retrouvait de nouveau célibataire. Pourtant, s'il le voulait, il pourrait trouver la perle rare. Se poser, réfléchir et non pas se mettre en couple avec la première venue. Rebecca ne s'en était rendu seulement compte lorsque celui-ci l'avait délaissé pour une petite nana. Elle n'avait pas voulu l'assumer, mais elle en avait été blessée, trahie. Elle avait ressentie cette crise de jalousie pointer le bout de son nez et avait préféré fuir. Lui mettre tout sur son dos, dû à la colère. Il n'y était pour rien. Ce n'était tout simplement pas une bonne idée : la colocation. Elle avait été bien plus attachée à lui que lui pour elle. Maintenant, elle savait ce qu'elle voulait ou non. Elle le voulait. Elle avait refusé de se l'admettre au nom de leur amitié, du travail. Mais c'était plus fort qu'elle. "Ca n'a pas aidé que tu sois mon patron..." Ou qu'il ait toujours été en couple. Mais elle s'abstenait de le dire. Elle n'était pas là pour le rabaisser. Elle était là pour l'avoir, enfin à elle. "D'ailleurs, tu penses que c'est une bonne idée que je revienne travailler pour toi?" Elle ne voulait pas refaire les même erreurs. "Tu sais que j'ai toujours voulu ouvrir mon cabinet - C'est peut-être le moment, non ? Maintenant que je vais mieux." Ils devaient se mettre d'accord sur leur relation. Ne pas recommettre les mêmes erreurs. Plus de colocation déjà. Ca ne leur avait pas du tout réussi. Ils étaient bien chacun chez soi, avec leur enfant respectif.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 10 Sep - 15:16
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Il y a et il y aura toujours quelques choses entre moi et Becca, c'était ainsi, c'était comme cela. J'ignorais vraiment ce que c'était mais, depuis des mois on ne s'était plus réellement parler. Et là? C'était comme si tout ce qui était arrivé c'était évaporer. On avait grandi, et puis on s'était perdu, ça nous avait rapprocher. J'étais avec Zola à un moment donné de ma vie, après Becca... Sauf que c'était Becca que je suis allé voir plusieurs fois à l'hôpital alors qu'elle était dans le coma. Zola, je n'ai même pas pris la peine d'aller en Espagne voir comment elle allait après la perte du bébé. J'ai compris cela seulement que récemment quand avec Rebecca on recommençait à se chercher. Et là maintenant qu'elle est dans mes bras, devant moi. Je le comprend encore mieux. Je m'attache trop vite à des histoires, je pensais qu'avec Zola ça irait mais non, je pensais qu'avec Luna à l'époque ça irait, mais non... Et je reviens toujours vers une personne Bec. Enfin bon, je l'a regarde en souriant, j'avais chaud, beaucoup trop chaud, on avait encore cette tension entre nous. Mais parler après le sexe c'était quelques choses d'intense. "Si c'était une bonne idée car puisque j'étais ton patron on a pu se rencontrer... Sans ça on se serait croiser au tribunal sans forcement faire attention à l'un ou l'autre." Je souris, puis je fronce le regard quand elle me demande si c'était une bonne idée qu'on recommence à bosser ensemble. "Moi je pense de mon point de vue que si tu aurais voulu l'ouvrir tu l'aurais fais il y a longtemps quand tu étais déjà prête. Mais tu ne l'as pas fais... Après je peux te proposer une idée.." Oui bon je réfléchis pas mal en ce moment et surtout là, je passe ma main dans ses cheveux. "Si tu bossais pour moi mais pour ton compte à toi? Je suis ton patron, mais tu ne bosses pas pour O'Connor Las and Offices, mais pour toi? Je gère tout l'administration, tu as ton bureau dans mon cabinet.. Tu gères que tes affaires, je fais le reste? Comme une sorte de holding? Je développe d'autres cabinets alors je peux le faire pour toi?" C'était flou dis comme cela, mais l'idée était assez excellente je pense pour ne pas qu'elle se sente enfermé avec moi mais en même temps qu'on bosse ensemble quand même? J'ignore si ça lui conviendrait.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 11 Sep - 17:27
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Il y avait quelque chose entre les deux. Ils ne pouvaient le nier. Ils revenaient toujours l’un vers l’autre. Ce n’est pas pour rien non plus qu’ils sont autant dans la vie de l’autre. Passant de patron/employée, collègues, amis, amants, colocataires. Comme s’ils avaient ce besoin de se voir l’un à côté de l’autre. Ne pas rester trop loin de l’autre. Rester dans la vie de l’autre, même si ça devait être pour le boulot. Eux-mêmes semblaient avoir été dans le déni de leur relation. Sinon, ils n’auraient jamais mis en place cette idée de colocation, qui est mauvaise pour toute personne attirée l’un envers l’autre. Ils auraient dû s’attendre au fait que l’un des deux allaient être jaloux et ne pas accepter les relations de l’autre. Ce fut Becca la première. L’alcool n’aidant pas évidemment. Mais tout cela semblait être derrière eux. Ou du moins, l’avocate voulait qu’ils n’en parlent plus. C’est elle qui avait poussé Bradley à ne plus y penser, à tenter de se revoir. Reprendre là où ils en étaient avant que tout ne s’écroule. « Oui, c’est vrai. La vie semble nous avoir mis sur le même chemin. » Sa tête sur son torse, elle tentait d’écouter le battement de son cœur. L’écoutant reprendre son souffle après l’acte sexuelle qu’ils venaient de terminer. « Je t’écoute. » Il est vrai qu’elle aurait pu le faire depuis le temps. Mais elle s’était toujours trouvé des excuses pour ne pas le faire. Car ouvrir son entreprise ce n’était pas rien. C’était de nouvelles responsabilités. Et même si elle avait confiance en elle, elle ne savait pas si elle en était capable. Ni même si elle pourrait vraiment s’épanouir là-dedans. Alors en écoutant l’idée de Bradley, elle hocha de la tête. L’idée était encore floue certes, mais elle avait compris la base et cela lui plaisait. Tout en se levant pour se mettre à califourchon sur lui, ses mains sur pectoraux, elle lui dit. « En fait, tu veux me garder près de toi. » Ses yeux dans les siens, elle vint l’embrasser, mélangeant avec douceur sa langue à la sienne. « Mais l’idée me plait. Je vais y réfléchir. » Sa bouche vint alors effleurer son cou, pour venir continuer tout le long de son torse.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 1 Oct - 15:31
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je l'a regarde en hochant la tête, c'est vrai elle n'avait pas tord, la vie nous mettait toujours sur le même chemin c'était ça qui était assez drôle quand on y pense. Car même si on s'éloigne même très loin, on revient toujours à deux. J'avais moi essayer d'avoir une relation avec une autre femme, que je pensais qui allait tenir, mais dans le fond, j'avais été trop vite car voila, les relations, ce n'est plus vraiment pour moi je pense. Mais quand je vois comment Rebecca et moi on est actuellement, comment on se cherche toujours, et surtout comment on revient toujours l'un vers l'autre, je me demande si il n'y a pas quelque chose de plus. Je ne veux pas mettre de terme, je veux profiter. Etre enfermé? Je ne le veux plus, j'ai peur de cela. Après tout, je l'avais perdu une fois quand on s'était enfermé dans une colocation avec avantages et j'avais un peu fuit pour aller voir Zola, donc voila. Je veux que si un truc arrive, que cela arrive avec le temps sans qu'on force. On veut se voir, ba on se voit, sinon on verra bien. Enfin voila, actuellement on était nu dans mon lit, tous les deux simplement, le sexe nous avait réunis encore une fois et là on pouvait discuter comme deux adultes sans forcément de jugements. Je lui fais d'ailleurs part de mon idée pour la suite de sa carrière. J'y avais déjà réfléchis depuis longtemps mais elle était parti de mon cabinet avant même que je ne puisse lui en parler. Alors oui c'est comme si je l'a gardais prêt de moi cela est vrai, on restait dans la même société et je serais encore pire que son patron mais son actionnaire. Puis que je développe d'autres cabinet sous mon nom récupéré le sien n'était pas un soucis non plus. Elle vient sur moi à califourchon, mes mains viennent sur ses hanches en plongeant mon regard dans le sien. Et pas sur sa poitrine que j'avais un gros plan devant moi. Car voila je me connais je suis très attiré par ses formes je ne vais pas le nier. "Prend le temps qu'il te faut pour y réfléchir mais voila je voulais te proposer cela depuis un bail mais les aléas de la vie on fait que je ne t'en fais pas forcément parler avant que .. Voila." Je l'a regarde mais elle m'embrasse, elle aime jouer la tentation alors qu'on avait une grosse conversation là. C'était le mal. Je prolonge le baiser avant qu'elle descend dans mon cou, je soupire, remontant mes mains vers ses fesses. "On peut même pas avoir une conversation sérieuse avec toi sur moi... Tu me perturbes tu sais ça?" Je relève son menton et sa tête pour la regarder et passer ma main sur sa joue. T'es au courant que ça va refaire parler en plus qu'on se revoit?"

    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum