Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilitylike a child when our eyes meet (roman)
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le deal à ne pas rater :
    Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot 6 Boosters Mascarade ...
    Voir le deal

    like a child when our eyes meet (roman)
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 15 Juil - 23:40:23
    taggercitereditionsupprimeradresse
    darling, I fancy you
    with @roman h.-abbott
    jour 14 - 19 juillet
    tw : accident de voiture, tentative de suicide, underco
    (pas forcément dans le premier post).
    Les yeux rivés sur les arbres et le paysage, je laisse mes doigts glisser sur le torse nu de Roman. Le bruit de la pluie m’apaise et je ferme les yeux, espérant me rendormir une petite heure. Vu le temps, je ne suis pas sûre d’avoir envie de faire quoi que ce soit avant de devoir bouger vers la prochaine destination. Ce Summer Camp est fatiguant pour les participants au Summer Express comme pour les personnes qui suivent les équipes. Je passe mes journées à faire et défaire mes valises, ce qui ne me plait pas le moins du monde. J’ai hâte d’être en France en août pour pouvoir pendre mes affaires dans le placard et ne plus y toucher pendant quelques semaines. Le clapotis de l’eau sur la patio me berce et alors que je commence à m’endormir, mon téléphone sonne et me fait sursauter. Merde, putain. Que je souffle en me redressant rapidement et attrapant le téléphone. Je m’apprête à passer le cellulaire en silencieux lorsque je reconnais l’indicatif après le +1 qui appartient aux États-Unis d’Amérique. Je tourne le visage vers Roman et souffle Rendors toi, j’arrive. J’embrasse sa joue et passe par-dessus lui pour atteindre le patio sur lequel je m’enferme rapidement, prenant cet appel. Je reste là une dizaine de minutes avant de rentrer dans la chambre. C’était Dustin Velazquez. Je ne suis même pas sûre qu’il sache de qui il s’agit mais c’est un nom important pour moi, dans mon ancien champ de prédilection. Il veut que je vienne cet été à Corsicana pour trois semaines de workshops pour préparer la saison des Navarro Cheer. Je n’arrive pas à y croire. Tu crois que c’est une blague ? Mon regard se plonge dans celui de Roman et j’attends une réponse de sa part, ne me rendant même pas compte que ce que je raconte n’a aucune logique et aucun sens.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 16 Juil - 0:11:40
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Le téléphone sonne et je sursaute dans le lit, m’accrochant aux draps comme s’ils pouvaient me retenir d’une chute fatale. Je dormais tellement bien, mon cœur bat la chamade, je réalise à peine que Louise me parle avant de s’extirper du lit pour prendre l’appel. Dans un long soupire, je rabats un bras sur mes yeux et me concentre sur ma respiration afin de calmer les palpitations provoquées par le sursaut. C’est bien un truc qui ne pourrait jamais m’arriver: mon téléphone est en mode avion de la seconde ou je me mets au lit jusqu’à ce que me réveille. Le monde peut bien s’écrouler pendant la nuit, je ne l’apprendrais qu’au petit-matin. Les muscles douloureux, je grogne d’avoir été réveillé dans de telles conditions. Je suis exténué. Nous sommes bien loin des vacances soleil, plage, fiesta auxquelles Harvard nous a habitués ces dernières années. Je prends mon pied, j’adore la compétition, mais quelques degrés et un peu de temps libre supplémentaires n’auraient franchement pas été du luxe. Il va falloir attendre le mois d'août, et mon déplacement sur la côte d’Azur, pour faire bronzette et malheureusement, je pense que j’aurai plus important à faire que flâner sur la plage. Je me sens partir doucement lorsque j’entends la porte glisser et les pas de ma petite-amie se rapprocher du lit à nouveau. Velazquez qui ? Quoi ? J'extirpe le bras qui cachait mes yeux pour le laisser retomber sur le matelas et tenter de les ouvrir à moitié pour voir ce qu’elle fait et si c’est vraiment à moi qu’elle s’adresse. A qui d’autre? Il n’y a que moi ici mais elle m’a dit de me rendormir - ça je l’ai très bien entendu - et maintenant elle papote. La tête encore dans le brouillard, j’essaye de l’écouter mais je ne suis pas certain de tout comprendre. Ce nom ne me dit rien mais je me rappelle qu’elle a mentionné Navarro collègue à quelques reprises. La tête à présent tournée vers Louise, je caresse sa cuisse qui est la seule chose à portée de main, qui ne nécessite pas que je change de position. Je suis bien là, rendormons-nous. Répète, j’ai rien suivi. En revanche, ce que je comprends très bien, c’est que nos “plans” tombent peut-être à l’eau et que ma petite-amie risque de se trouver au Texas plutôt qu’à Paris. Il vit sur un autre fuseau horaire ce Domingues ? J’ai déjà oublié son nom, alors je sors le premier qui a la même consonance et qui me vient à l’esprit, soit celui de ma meilleure amie.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 16 Juil - 1:01:46
    taggercitereditionsupprimeradresse
    J’écoute les informations qu’il me donne, la proposition qu’il me fait et je suis incapable de dire oui ou non. Si je n’avais pas de job, si je n’avais pas ma vie qui m’attend à Boston, j’aurais dit oui sans hésitation mais là, j’ai pas mal de choses à voir, à gérer et à organiser. Même si ce n’est que quelques semaines, je ne peux pas répondre sur le champ. Moi qui comptait me rendormir, je sens que mon sommeil est foutu pour les heures à venir, ce qui risque de ne pas trop plaire à Roman qui est fatigué, je le vois bien. Sa main sur ma cuisse, je le regarde et souris légèrement. Il est quand même sacrément beau, mon petit-ami, je ne peux le nier. Je me penche vers lui, embrasse doucement ses lèvres et me glisse rapidement à ses côtés. Alors que je tire la couverture sur nous, je le reprends sur ses derniers mots : Velazquez, pas Domingues. Je n’ai jamais travaillé avec Dustin mais lorsqu’Andy a décidé de quitter son rôle d’assistant coach des Navarro Cheer, c’est Dustin qui a pris sa place. Je n’arrive pas à y croire et j’attends la proposition par mail qu’il compte me faire pour m’assurer que tout cela est bien réel. Il a gagné quatre championnats de cheerleading à Daytona Beach. Que je souffle, prête à faire un résumé succinct des accomplissements du jeune homme. Je pourrais faire la même chose avec Gaby Butler. C’est l’assistant de Monica Aldama, mon ancienne coach à Corsicana, quand j’étais cheer. Et je crois que c’est ce qui me met le plus en joie dans cette proposition : revoir mon ancienne coach, celle qui m’a tellement appris et m’a soutenu autant que possible après mon accident de voiture. C’est genre… Le rêve de toute cheerleader. Mais je n’en suis plus une et n’en serai plus jamais une, à mon grand regret. Je n’ai plus l’âge, plus la condition physique et mon genou ne tiendrait pas le coup, je le sais. C’est comme si Rafael Nadal te demandait de venir l’aider à planifier une stratégie d’un des petit qu’il entraîne. Je ne suis pas sûre que Rafael Nadal entraîne qui que ce soit mais il est l’une des seule personne que je connais dans le monde de la petite balle jaune.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 16 Juil - 23:40:06
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je force mon corps et mon esprit à sortir de la vase pour me concentrer sur ce que Louise me raconte car j’ai beau être largué, je comprends au son de sa voix que ça lui tient à cœur. Je profite du baiser qu’elle pose sur mes lèvres pour fermer les yeux à nouveau une dizaine de secondes, entourant son corps de mes bras lorsqu’elle prend position à mes côtés à nouveau. Peut-être qu’on va tenter de se rendormir finalement. Oui, Velazquez. Peu importe mais je répète pour imprimer ce nom et prouver à ma petite-amie que je l’écoute et m’intéresse à ce qu’elle raconte. On a mentionné le cheerleading dans les capsules lors de notre rencontre et très rapidement par la suite mais on ne s’est jamais trop étalé sur le sujet et pour cause : sa carrière s’est arrêtée net. Comme la mienne, mais pour des raisons bien différentes. La tête tournée vers elle, je joue avec ses cheveux et hoche la tête en essayant de me rappeler qu’elle était le but de l’appel, maintenant que j’ai tout le contexte. Un workshop, trois semaines, le Texas. Je n’ai retenu que ça mais je pense que j’ai les points importants. C’est une excellente nouvelle, non ? Au ton qu’elle emploie, je crois bien mais en même temps, Louise a une vie à Boston qu’elle ne peut potentiellement pas plaquer du jour au lendemain pour un mois. Sache que peu importe les circonstances, je ne dirais pas non à Rafa. A Novak, peut-être, mais Rafa, jamais de la vie. Et encore, je n’apprécie pas spécialement le joueur serbe mais il reste un des piliers de notre sport, un exemple à suivre, et je serais honoré de travailler avec lui d’une manière ou d’une autre. Mes lèvres s’étirent dans un sourire fatigué et je viens embrasser la tempe de ma petite-amie avant de l’observer en caressant du bout des doigts son visage. Je n’ai pas attendu d’être en couple pour voir sa beauté mais plus je la regarde, plus je me dis qu’elle est divine. Tu penses que c’est envisageable avec le boulot ? Je ne mentionne même pas nos plans à Paris et Monaco car je ne m’attends pas à entrer dans l’équation. En toute honnêteté, elle n’en ferait pas partie si je recevais en effet un appel de mon héro hyspanique - Lou a tapé dans le mile. Je veux être le petit-ami qui la soutient et la pousse à aller au bout de ses rêves, peu importe ce que ça implique pour nous, et non le mec grincheux et égoïste qui pense à son été. Ce n’est pas comme si Louise m'annonçait un déménagement définitif au Texas, nous survivrons trois semaines si elle en vient à prendre sa décision dans ce sens.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 20 Juil - 20:30:58
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je ne sais pas quoi penser. Je ne sais pas même si tout cela est légitime. J’actualise ma boîte mail tout en discutant avec Roman, attendant cet email qui me donnera toutes les informations et m’aidera peut-être à réaliser. Je ne quitte pas le cellulaire des yeux et enclenche les notifications sonores pour les emails lorsque je le pose à côté de mes fesses. C’est pire qu’une excellente nouvelle… Que je souffle me laissant partir dans mes rêveries. Le mat, le cheer, la communauté qui tourne autour de ce sport et tout ce que cela implique. Mais j’ai quitté ce monde il y a plusieurs années et je ne sais pas si c’est une bonne idée de replonger dedans même pour quelques semaines. Je n’ai plus grand chose avec l’athlète que j’étais à l’époque, on ne va pas se voiler la face… Qu’est-ce que t’as contre Djoko ? Il est pas très beau mais ses cheveux sont moins catastrophiques que ceux de Rafa… Je ne peux m’empêcher de laisser un léger rire s’échapper de mes lèvres. Je sais bien que ce n’est pas du tout ce dont on parle mais ça me détend parce que je suis tendue comme un string à ce moment précis. Que vais-je faire si tout se confirme ? Comment vais-je pouvoir gérer avec le boulot, mes vacances, mes plans pour l’Europe au mois d’août. Je ne renoncerai pas à nos plans communs et préfère prendre des congés sans solde plutôt que de louper quoi que ce soit. Je ne sais pas totalement pourquoi il retourne dans la principauté mais s’il a besoin de soutien, je serai là pour lui. Je sais pas… Je pense que oui. Ma supérieure n’a plus de vacances jusqu’en octobre pour sa lune de miel et peut-être que je pourrais faire un peu de télétravail. Je n’en sais, je n’en ai jamais fait mais on ne va pas se voiler la face, ce que je fais depuis l’hôpital, je pourrais le faire depuis n’importe où dans le monde. Si c’était pour septembre ou octobre, je sais que ce serait mort avec l’ouverture de la clinique de New York et donc tout le recrutement qui va avec mais là… De toute façon, je ne monte pas à New York pour les premiers entretiens alors que je les fasse de Boston ou de Corsicana… Je ne vois pas de différence mais il va falloir que j’en parle avec ma supérieure et peut-être même Jude… Tu crois que c’est une folie ? Je me demande bien quel est son avis sur la question. Je sais que si ça se fait, je vais devoir agir rapidement mais je suis prête à tout pour retrouver cette ambiance qui m’a bercé toute mon enfance. J’ai perdu pas mal de mes contacts mais ce serait peut-être l’occasion de renouer ? Rah, je n’en sais tellement rien ! Et puis, moi qui me disait que trois semaines loin de Roman pour commencer une relation allait être compliqué, je nous en rajoute trois. Quel merdier…
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum