Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityruin my life (joan & romi)
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -39%
    Le deal à ne pas rater :
    Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
    1190 € 1950 €
    Voir le deal

    ruin my life (joan & romi)
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 13 Aoû - 17:20:29
    taggercitereditionsupprimeradresse
    ruin my life

    ruin my life (joan & romi) Glass-10 with @Joan Brekker and @Roman H.-Abbott
    ruin my life (joan & romi) Megaph10 warning : blessure.
    ruin my life (joan & romi) Calend10 12.08.2022 ruin my life (joan & romi) Marker10 Ecolodge tennis court Trouver des courts disponibles à l’hôtel, ou dans les environs, ainsi que la motivation de s'entraîner sous cette chaleur n’était pas tous les jours facile. Roman s’est cependant tenu à un programme assez strict (en dehors des rares grosses gueules de bois) afin de pouvoir reprendre à fond à la rentrée, une fois Harvard définitivement derrière lui. L’idée est toujours aussi absurde, il ne réalise pas encore totalement que c’en est fini pour lui les études et tout ce qui les accompagne, mais c’est le seul et unique choix possible. Il n’est pas question de se donner à cinquante pour cent dans sa carrière et à Harvard, car il tient à se laisser une vraie chance de remonter au top du classement d’ici deux ans, grand maximum. Et pour cela, il doit sacrifier le reste, il le sait. Heureux de constater que l’hôtel dispose de courts de tennis et qu’il ne va donc pas devoir remplacer son entraînement par un footing, il monte à l’aube sur ce dernier. Il est sept heures du matin et si ça pique un peu, il s’agit du meilleur moment de la journée afin d’éviter le soleil et profiter des activités avec les autres ensuite. Oubliant le monde autour, il tape dans la balle seul - à défaut d’avoir un partenaire pour la lui renvoyer - et travaille donc principalement son service, puisqu’il n’y pas de distributeur de balles automatique. Une peine mais c’était quelque peu encombrant à emporter, en plus de ses raquettes et autres équipements de sport. Sa concentration quitte le court pour se porter sur une présence, qu’il a senti sans même la voir, et qui se dirige vers le cours d’à côté après l’avoir observé. T’es tombée du lit ? Son sourire s’élargit alors qu’il marche en sa direction, récupérant sa bouteille d’eau au passage. Romi a toujours su la brune sportive mais il ne l’imaginait pas descendre sur les courts pour un tennis de bon matin, en vacances. Ça aussi, ça le fait sourire. Il a beau la connaître depuis des années, Joan reste pleine de surprise. Il y a quelqu’un qui te rejoint ou ça te tente de taper un peu la balle avec moi ? Il lui proposerait bien un match, mais ce ne serait pas équitable. Roman est juste content d’avoir potentiellement quelqu’un pour lui renvoyer la balle, même s’il ne s’agira probablement pas de l'entraînement le plus assidu qui soit.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 14 Aoû - 10:52:58
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Des heures qu'elle a ouvert les yeux. C'est plus fort qu'elle. Les grasses matinées, n'a jamais été particulièrement son truc à la base, mais depuis le début de SC elle dors encore moins que d'habitude. Elle est partie pour reprendre les cours encore plus fatiguée que lorsqu'elle les a terminé avant de s'envoler pour son périple estival. Habitée par cette pensée, elle a bien essayée, allonger das son lit de s'assoupir à nouveau. Elle a attendu une quinzaine de minutes, les yeux fermés, tentant de relâcher son corps et son esprit, de grignoter une nouvelle heure de sommeil, mais elle n'a pas réussi à replonger dans les bras de Morphée. Peut-être qu'elle n'a pas essayé assez fort. A la place, elle a enfilé un short et un tee-shirt délavé depuis longtemps à force de lavage, a rassemblé ses cheveux en une queue de cheval et elle a quitté le confort de sa chambre, baskets au pied. Après un tour expéditif de l'hôtel, elle est partie courir un peu, découvrant gentiment l'entourage direct du complexe hôtelier. Elle n'a pas forcé, se contentant de gambader paisiblement, une paire d'écouteurs enfoncés dans les oreilles.  Une heure environ s'écoule entre le début de son footing et le moment où elle achève sa boucle, regagnant son poing de départ. Pour autant, elle ne rentre pas directement prendre une douche et se remet à tourner, une vieille chanson pop du début des années 2000 bourdonnant dans ses oreilles. Elle marche durant quelques minutes avant d'approcher les cours de tennis, son regard rivé sur Roman, occupé à travailler son service. Joan hésite un instant, peu encline à le déranger. Elle se mord la lèvre, hésite à distance raisonnable, tant qu'il ne l'a pas encore repéré. Et puis elle décide d'y aller. Faisant un détour pour récupérer une raquette, elle se met ensuite à faire tournoyer cette dernière avec sa main tout en réduisant la distance qui la sépare des courts. Elle fait mine de se diriger vers le court voisin de celui où Roman se trouve mais s'interrompt dans sa progression lorsqu'il s'adresse à elle, ayant fini par la repérer. - t’es tombée du lit ? Elle se fend d'un sourire solaire, sa marque de fabrique pour ainsi dire. plus ou moins lui répond-elle en tirant son portable de la poche de son short pour couper sa musique. je t'embrasse pas, je pue qu'elle ajoute ensuite honnêtement lorsqu'il arrive à sa hauteur, le tout en se désignant elle-même d'un geste du bras, elle et sa peau poissée de sueur. - il y a quelqu’un qui te rejoint ou ça te tente de taper un peu la balle avec moi ? Elle acquiesce sur le champ, tout a fait partante. avec plaisir elle lui emboîte le pas pour regagner le court sur lequel il se tenait jusque-là tout en rouvrant la bouche. comment tu vas ? je t'ai à peine vu cet été. Enfin si, elle l'a croisé plusieurs fois, mais sans jamais vraiment se poser pour échanger plus de quelques mots avec lui.

    @Roman H.-Abbott
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 16 Aoû - 21:09:17
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Certains jours, face à l’absence évidente de qualité de ses entraînements, Roman regrette un peu de s’être engagé dans une équipe et d’être, de ce fait, bloqué pour tout l’été au Summer Camp. Il y a vu l’opportunité de profiter à cent-pour-cent de ses dernières vacances en tant qu’étudiant avant d’abandonner Harvard pour se consacrer à sa carrière, mais le temps lui semble un peu long. Huit semaines à bouger d’hôtel en hôtel, à chercher désespérément à garder le rythme et à s'entraîner entre deux épreuves ou soirées, ce n'était pas l’idée du siècle. Il a beau savoir que c’en est fini pour lui de plaisanter, il n’a à présent qu’une hâte ; rentrer à Boston. Le doute plane encore sur la suite précise de son programme. Pour tout dire, Romi n’est même pas certain de s’attarder bien longtemps avant de rentrer en Europe afin de se trouver un nouveau coach, mais c’est encore trop loin pour y penser. L’idée de laisser sa vie totalement derrière lui ne l’enchante pas mais il est bien conscient que tôt ou tard, c’est un sacrifice qu’il devra faire s’il veut vraiment revenir à un haut niveau. En attendant, il ne lui reste qu’une grosse semaine en terre africaine et l’étudiant compte en profiter autant que possible, surtout vu la visite qui les attend le lendemain. Le clou du voyage.
    Ses pensées quittent temporairement Boston et ses plans, qui le gardent éveillé la nuit, pour se diriger vers Joan qui vient à sa rencontre. Roman ne peut s’empêcher de la détailler de haut en bas lorsqu’elle lui dit puer, avant de sourire, amusé. Ouai, garde ta sueur pour toi. Il plaisante et boit une nouvelle gorgée d’eau avant de poser sa bouteille et faire quelques pas à reculons pour aller se placer de son côté du filet, non sans la quitter des yeux. Elle est vraiment tombée du lit pour être déjà dans cet état à une heure si matinale ! Il tente de ne pas montrer sa déception à sa question, car la brune manque très souvent à son quotidien. Romi a parfois l’impression qu’ils sont devenus de parfaits étrangers alors qu’ils étaient très proches pendant de longs mois, avant de s’éloigner (pas si) naturellement. En forme. Tu n’as pas dû squatter assez souvent la chambre de ton frère, parce qu’on a partagé tout l’été. Si sa meilleure amie partageait une chambre avec Joan, Romi sait qu’il aurait lui aussi gardé ses distances aussi souvent que possible, il ne pouvait donc pas le lui reprocher. Et toi alors ? Quoi de neuf ? Sans doute un tas de trucs dont il ignore tout, puisque leur sms se sont essoufflés en même temps que les moments qu’ils avaient pour habitude de partager.
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum