Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilitygirls just wanna have fun (celyne)
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -40%
    Le deal à ne pas rater :
    Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
    59.99 € 99.99 €
    Voir le deal

    girls just wanna have fun (celyne)
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 20 Juil 2022 - 21:36
    taggercitereditionsupprimeradresse
    girls just wanna have fun
    @Céleste Courtin-Clarins
    22 juillet 2022 au soir, summer camp



    Ces derniers jours du summer camp en Tunisie n’ont pas été de tout repos. Il y a eu cette soirée où sur un coup de tête, j’ai été voir Zachary, le meilleur ami de Soenn avec qui j’ai couché sans même le connaître. Avant qu’il ne parte, j’ai retrouvé Soenn, mon ex petit-ami, le temps d’une nuit. Aujourd’hui, je me retrouve à déjeuner avec celui qui a fait de ma première fois un souvenir douloureux. Et dans l’après-midi, j’ai vu Alba, une connaissance du début du summer camp. Un point positif pour cette étudiante qui me donne l’envie de me remettre à la danse. J’ai abandonné cette pratique pour mes études. Et quand je me suis retrouvée à danser sur cette île aux flamands roses, c’était presque une délivrance de retrouver mes pas de danses classiques. Ce sentiment de liberté n’a pas de prix. Le même quand je me suis retrouvée avec Manny sur Charles Rivers en train de danser dans ses bras. De plus en plus, je m’imagine reprendre la pratique de la danse à la rentrer. Peut-être pas la danse classique. La bachata avec Manny m’a plu, donc pourquoi pas ce genre de danse, une danse un peu plus féminine, sensuelle.
    Du coup, être avec toi ce soir et Anaé, je ne pouvais qu’en rêver de cette soirée. Une première depuis que j’ai joué les fantômes après cette soirée d’été deux-milles vingt-et-un après ce baiser. Aussi perturbant soit-il, et jeune idiote que j’étais, je m’étais mise en tête que j’allais ruiné l’image de ma famille si cela se savait. Qu’à la moindre photo dans la presse, ma famille allait me renier. J’ai été stupide, et j’aurai pu y perdre ton amitié, ne jamais connaître la jolie merveille qu’est ta fille.
    Sachant que tu es encore un peu malade, je te réserve une surprise pour ce soir, attendant gentiment que ta princesse s’endorme pour la mettre dormir par loin de nous. Anaé n’est clairement pas un souci pour moi, bien au contraire, je suis bien contente que de pouvoir la connaître et de passer un peu de temps avec elle. Avant de passer du temps avec toi, entre femmes. Une fois la puce endormie, je fais attention à ne pas trop faire de bruit, qu’elle ne se réveille pas en sursaut. Déjà qu’elle n’est pas dans son environnement habituel, je ne voudrais pas brusquer la petite merveille. « Tout va bien, elle dort ?» que je demande tendrement à la maman que tu es. Le respect avant tout. Pendant le temps où tu couchais Anaé, j’en ai profité pour passer en mode pyjama. Avec la chaleur, on n’est pas sur un pilou, loin de là, même, mais une tenue plus décontracte et légère. Je t’annoncerai la suite de programme sous peu.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 21 Juil 2022 - 0:20
    taggercitereditionsupprimeradresse
    girls just wanna have fun
    @Maxyne C. Lurton
    22 juillet 2022 au soir, summer camp



    « Ça va, que je souffle en berçant une Anaé larmoyante mais cruellement fatiguée dans mes bras, tu n'es pas toute seule, maman est là. Je suis là, et je dors juste à côté, d'accord ? » Un doudou, une tétine, deux petits yeux qui se ferment après quelques bisous, une petite main qui finit par lâcher le doux renard et voilà un bébé endormi, délicatement déposé dans le lit parapluie. J'éteins et éloigne la lampe la plus proche, te souris en te rejoignant. « Oui, tout va bien. C'était moins catastrophique qu'hier, à vrai dire. » Petit haussement d'épaule accompagné d'un léger sourire. Tu ne le sauras jamais car ta soirée était, je suppose, bien différente de la mienne, mais Anaé a plutôt mal vécu le coucher hier soir. Alors que deux jours auparavant, quand nous avons débarqué à Djerba, notre soirée s'est terminée sur la plage, dans un petit coin de paradis plus ou moins organisé par notre belle Adriana. S'étant assoupie à nos côtés, rassurée par notre présence à toutes les deux et probablement bercée par le bruit des vagues, il n'y avait pas eu cette épreuve de se retrouver dans un lit parapluie. Il avait fallu de longues minutes de pleurs étouffés dans mon épaule et une bonne dose de câlins pour qu'elle s'endorme dans mes bras, avant de la déposer sur ce nouveau matelas. « Elle devrait être partie pour sa nuit. » Surtout après avoir crapahuté ce matin et joué dans le sable en fin d'après-midi. Une journée bien remplie pour un bébé - et pour sa maman qui s'essouffle en un rien de temps, désormais. Les bras étendus vers le plafond de notre belle chambre, je m'étire, réalise que tu portes bien ta tenue. « Bonne idée, le pyjama. Je crois que je vais faire comme toi. À tout de suite ! » Et, ni une ni deux, je disparais dans notre salle de bain. Râle un bon coup en me démaquillant car, sérieusement, qu'est-ce que c'est que cette tête de fille fatiguée, Céleste ? Je lutte contre l'envie de me remettre de l'anticernes pour cette nuit, relativise en me disant que nous nous sommes vues dans pire situation par le passé. Avant que tu ne coupes court à tout entre nous. Je ne repasserai pas le film de ce qu'il s'est passé et de la blessure que ça a engendré, mais il est bel et bien ancré en moi, quelque part. Un débardeur en dentelle et une culotte enfilés plus tard, je réapparais dans ton champ de vision. « Alors, aurais-tu des choses croustillantes à me raconter ? Maintenant que nous pouvons passer une véritable soirée ensemble. » Entre l'avant-veille où je suis revenue tard dans la chambre et la veille où tu n'étais pas là... Il faut dire que nos retrouvailles se sont fait attendre.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 25 Juil 2022 - 22:33
    taggercitereditionsupprimeradresse


    Attendrie, je regarde ta magie de maman faire des miracles sur Anaé, qui ne semblait pas bien partie pour coopérer. Forcément, les voyages sont compliqués pour les enfants, surtout sur les longs trajets comme ceux là. Tu es tellement douée avec les enfants, tu comprends dans le moindre détail ce que veut ta fille. Dire qu’il y a un an quand je t’ai lâchement abandonné, je ne te savais même pas enceinte, je ne t’imaginais pas te retrouver avec un bébé dans les bras. Mais ce rôle te sied à merveille. « Allez a besoin de savoir que tata Maxou n’est pas loin pour pouvoir dormir.» Je souris, un rire léger pour ne pas réveiller la petite merveille qui commence à s’endormir à poing fermé. J’envie tellement les enfants pour ça, parfois les couchers sont difficiles, avec cependant la facilité à s’endormir également. Malheureusement, hier je n’ai pas pu assisté à son couché, je suis ravie d’être là ce soir. Je te laisse finir le protocole du dodo pendant que je file me changer pour une tenue plus détente avant de te retrouver. Un pyjama-short assez court pour faire l’affaire. « La salle de bain est tout à toi.» Je joue la police de circulation, en faisant une rotation de mon bras droit pour t’indiquer la direction à prendre en riant. Anaé n’est pas loin, mais assez pour pouvoir rire sans la faire sursauter de peur. La porte de la salle de bain se claque, et je t’entend t’affairer à travers la porte. Je souris même en t’entendant te plaindre toute seule. Ce genre de petite chose m’a manqué, beaucoup manqué. L’instant est parfait pour sortir du dessous du lit une caisse assez large pour contenir tout ce que je souhaitais. N’ayant pas le temps de la préparer moi-même, j’avais passé ma commande. Des masques, des crèmes, des huiles de massages, des produits de beautés pour la peau, les cheveux, les ongles. De quoi se refaire une santé de fer. Pour les huiles de massages, je te laisserai libre choix : soit j’appelle la direction et deux masseurs viendront, ou je m’en occupe. Je n’aurai pas la même expertise que les professionnels, seulement, ça nous permettra de rester toutes les deux. Malgré le fait que cela se passe comme si tout allait bien entre nous, je m’en veux encore de ma réaction de l’année d’avant. J’aimerai me faire pardonner, j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir pour cela, j’en suis consciente. Et je suis prête à tous les efforts pour ça. A commencer ce soir, par prendre soin de toi, et de ta santé. Je fini de trier les différents masques de soin quand tu reviens dans la chambre. Je siffle un coup en te voyant, en riant. Vous savez, ce genre de sifflement que font les hommes dans la rue quand ils trouvent une femme jolie. « Tu veux que je commence par quoi ? Tu sais le mec dont je t’avais parlé qui avait des sentiments pour sa meilleure amie...» Je marque un temps d’arrêt pour savoir si tu vois de qui je parle. « Et bien, il a officialisé avec sa copine, donc terminer les moments sexe avec lui.» Je soupire, avec Maxime, j’aurai préféré que ça dure plus longtemps, mais c’était prévisible que cela arrive un jour où l’autre alors je l’accepte. J’essaye. « Oh et il y a Manny, un mec que j’avais rencontré à Londres qui me laisse pas indifférente..» Je bafouille sur la fin avant de reprendre. « Enfin indifférente... je ne suis pas amoureuse hein ! Il est juste.. attractif.» Oui c’est le mot, attractif, attirant. « Et toi alors, je veux tout savoir..» Tout ce que j’ai pu raté, malheureusement. Je tend les bras vers tous les petits soins que je t’ai prévu. « C’est tout pour nous. » Autant dire que je suis fière de moi pour la préparation de la soirée.

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 7 Aoû 2022 - 23:08
    taggercitereditionsupprimeradresse
    girls just wanna have fun
    @Maxyne C. Lurton
    22 juillet 2022 au soir, summer camp

    Anaé endormie, me voilà prête à me glisser sous les draps à tes côtés, Tata Maxou, pour papoter jusqu'à ce que les bras de Morphée ne nous rattrapent. « Tu as vu ? Sourire charmeur aux lèvres, je passe une main dans mes cheveux et les jette par-dessus mon épaule à ton sifflement, faisant mine de crâner. Canon, hein ? » J'en viens même à tirer sur l'élastique posé sur mes hanches, le laissant ensuite claquer ma peau. C'est vraiment pour faire le show. Mais je redeviens un peu plus sérieuse, passe mes doigts sur les bretelles souples de mon débardeur pour cette nuit, jusqu'à ce qu'ils rencontrent ce petit clip. Allaitement oblige. Ça sera tellement plus pratique demain matin pour la tétée, quand je serai encore dans les vapes alors qu'Anaé, elle, sera bien réveillée, affamée. « C'est un haut spécial allaitement, mais ils font des habits de plus en plus jolis dans ce domaine. » Adieu les fringues moches autrefois destinées aux femmes enceintes et allaitantes. Bienvenue à celles qui mélangent utilité et esthétique ! Ce n'est pas parce qu'une femme attend un bébé ou est jeune maman qu'elle n'a plus le droit de se sentir belle. Ou d'être belle à regarder. Au contraire. Bon, ce n'est clairement pas ce qui va t'intéresser ce soir de toute manière, étant donné que ces messieurs semblent avoir toute ton attention. « Rappelle-moi juste son prénom ? » À ce mec qui a des sentiments pour sa meilleure amie. Je perds la mémoire depuis que j'ai accouché ; à croire qu'Anaé m'a innocemment volé quelques neurones ce soir-là. Mais la suite me fait rire - et je me sens presque coupable en voyant ton air un peu déçu. « Malheureusement, c'est la vie... C'est pour ça qu'il faut suivre les deux règles d'or : avoir plusieurs plans cul et ne pas s'attacher. Petit haussement d'épaule, puis je tapote la tienne doucement. Je sais que ça peut être compliqué, mais c'est faisable. » De ne pas s'attacher malgré les moments intimes. Oui, oui, c'est carrément faisable. Et heureusement car, si ce n'était pas le cas, je serais dans un pétrin sans nom. Ou alors peut-être suis-je moins fleur bleue que toi, et qu'il est plus facile pour moi de ne pas m'attacher. Va savoir. Mais le Manny semble rattraper le coup du premier. Tu me fais rire. Tu ressembles à une adolescente qui subit ses premiers émois émoustillants. « J'ai compris, ne t'inquiète pas. Il te plaît, c'est tout. Et heureusement que nous ne tombons pas amoureuses dès qu'un mec est assez charmant et attirant ! Le calvaire. » Je te souris, hausse à nouveau les épaules à ta question avant que je ne remarque cette caisse non loin de nous. Elle m'attire soudainement l'œil ; et encore plus lorsque tu en sors des produits de beauté et de soin. J'ai des étoiles dans les yeux là, non ? Sourire jusqu'aux oreilles, l'excitation doit se lire sur mon visage. « C'est vrai, c'est pour nous ? Pour une soirée détente ? Tu es géniale ! » Merveilleuse, même. Sauf que je ne le dis pas à voix haute. Histoire que tu ne confondes pas un tel compliment avec un pardon. Je récupère quelques flacons de crème, d'huile, lis ce qu'ils contiennent, ce qu'ils devraient avoir comme effet. C'est mon côté Clarins, ça. « Pour répondre à ta question, niveau croustillant, tout va bien de mon côté. Aucune attache, seulement de la liberté et du plaisir. J'arrive à jongler entre ma vie de maman et de femme, et ça me convient. » L'une de mes angoisses à partir du moment où j'ai décidé de garder Anaé et d'assumer mon rôle de mère. Est-ce que j'allais réussir à avoir ma vie de femme à côté, sachant que mon ex m'avait donné l'impression de ne plus être attirante, ni désirable ? Il m'avait fallu le temps de m'habituer à mon nouveau quotidien puis de rompre avant de trouver un rythme, un moyen de concilier les deux plus grands rôles de ma vie. Et, finalement, ça marche plutôt bien. Je suis une super maman - du moins, j'essaie -, et je n'ai rien perdu sur le plan sexe. D'autant plus que je reviens de plusieurs jours en compagnie d'une amie avec de bons bénéfices, alors pourquoi est-ce que ça n'irait pas ? Je regarde un autre flacon d'huile, avant de te sourire. « Par quoi est-ce que nous commençons ? »
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 14 Aoû 2022 - 23:32
    taggercitereditionsupprimeradresse


    Je ris quand tu fais semblant de faire ta diva dans ta tenue, bien qu’elle te va à merveille. C’est d’ailleurs impressionnant et beau à voir qu’on fait enfin de beaux vêtements de grossesses et post-partum également. « Il était temps que le monde évolue dans ce sens là.» Oui parce qu’être une mère ne veut pas dire qu’on doit s’habiller comme un sac à patate, qu’on ne puisse pas s’occuper de notre côté femme en même temps. Bon après, je ne connais pas encore cette chose que de devoir me partager entre être une femme, et peut-être un jour une maman et une épouse. Ça me semble tellement loin ce moment où tout ça viendra. Il n’y a qu’à voir les hommes autour de moi pour comprendre que la bague au doigts et les enfants, ce n’est pas pour maintenant. De toute façon, ça ne me fait même pas rêver actuellement. « Maxime.» Je souffle son prénom avec une déception dans le son de ma voix. Heureusement, le petit rire que j’entends à la suite de mon histoire me détend. Encore plus quand j’entends tes conseils. Ne pas s’attacher. Le problème est bien là, j’ai beau ne pas faire confiance aux hommes, ne pas vouloir appartenir à quelqu’un, pourtant je reste une fleur bleue. « Disons que Max, ça dure depuis plusieurs années, déjà du temps où j’étais à Londres. Donc c’est bizarre de passer à autres choses, de devoir juste lui faire la bise quand on se voit.» Peut-être que je suis finalement un peu plus possessive aussi que ce que je ne voudrais le croire. Je hausse les épaules, ces questions resteront sans réponses de toute façon. Enfin ça c’était encore sans savoir que quelques jours après, j’allais quitter son anniversaire plus tôt car la vue de lui et de sa copine étaient intenable pour mes beaux yeux. Je continue en te parlant de Manny, comme Maxime, c’est différent quand je suis avec lui. Faut pas croire, je sais qu’il fait parti de la case beau-parleur, aux trente-six milles femmes . Et pourtant faire sans lui, depuis qu’on se revoit, ça me paraît impossible. Assez de parler de mes soucis de cœur, ou plutôt de mes problèmes de sexe, j’oublie volontairement de répondre, préférant me concentrer sur toi. Je vois ton visage qui s’illumine en remarquant tout ce que j’ai mis à disposition pour qu’on passe une bonne soirée de détente ensemble. « Je t’avais que je prendrai soin de toi non ?» Ai-je un sourire satisfait sur le visage ? Absolument, contente d’avoir réussi mon effet de surprise sur tout ce que j’ai prévu. Voyant ta réaction, qui fait glousser au passage en te voyant lire les composition, je me dis que j’ai bien de faire attention aux produits demandés à la réception. Puis je t’écoute, je t’envie. Oui, tu arrives tellement à tout gérer d’un main de maître, sans y mêler le moindre sentiment qui pourrait te mettre à mal. « Je suis contente de voir que tu arrives à tout gérer comme ça. Tu mérites le meilleur de toute façon, et si le meilleur c’est ça, ta liberté et du plaisir, alors c’est parfait.» En tant qu’ancienne très bonne amie, reléguée au rang d’amie par mes bêtises, je me satisfait de ça pour toi. Anaé ne manque pas d’amour, toi non plus. Il ne manque plus qu’une baguette magique pour tes soucis de santé, et ça serait parfait. Je te vois, le flacon d’huile à la main. « Tu veux commencer par ça...» en pointant du doigts le flacon que tu tiens dans la main. «... ou par le visage ?» alors que je prends un gel nettoyant pour le visage avant de commencer. On nettoie, on exfolie, et après on se fait un soin. Du moins, je m’y suis toujours prise comme ça. « Le massage, tu as le choix, un masseur peut venir, ou c’est moi qui m’en occupe.» Je sais bien que c’est particulier entre nous, que j’ai créée une distance tout seule. Alors cette proposition risque de te paraître bizarre. J’aimerai juste te prouver que les choses sont différentes aujourd’hui. Ça prendra du temps, mais j’y arriverai.

    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum