Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityMailee Glanmore ► Lily Chee
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le deal à ne pas rater :
    TV LED 32” Continental Edison CELED32SAHD24B3
    139.99 €
    Voir le deal

    Mailee Glanmore ► Lily Chee
    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 16:54
    taggercitereditionsupprimeradresse
    TW : grossesse non désirée.


    MAILEE GLANMORE


    feat. lily chee






    ❝ come on baby,
    let's ride,
    we can escape
    to the great sunshine

    naissance
    Spingfield, Massachusetts, le 17 avril 2003 à deux heures six. Principal lieu d'habitation de ses parents, c'est là-bas qu'elle vivra une grande partie de son enfance et de son adolescence.

    nom(s) & prénom(s)
    Mailee est le prénom qui rendait "gaga" sa mère. Un caprice auquel son père, indifférent, l'aura laissée succomber. Glanmore, c'est le nom de son père, celui dont elle a naturellement hérité lorsqu'elle s'est mise à brailler pour la première fois.

    nationalité(s)
    Fière représentante du drapeau aux cinquante étoiles. Jeune femme qu'a du mal à vivre le fameux rêve américain auquel elle n'croit plus vraiment.

    origine(s)
    L'ascendance de son père, du sang irlandais et écossais dans ses veines. L'héritage de sa mère, un mélange de sang chinois et malais. Une ascendance malaisienne-chinoise-irlandaise-écossaise.

    orientation sexuelle
    Hétérosexuelle. Question qui ne s'est jamais posé, point important qu'aura toujours paru être une évidence. Il n'y a que l'amour et les bras d'un homme qui savent pleinement la combler (ou la rendre malade).

    statut amoureux
    Célibataire, seule. Allergique aux relations amoureuses, abonnée aux flirts qui ne mènent jamais à rien pour des raisons souvent évidentes.

    études
    Deuxième année d'arts visuels et multimédia, à travers un cursus d'arts cinématographiques.

    bourse
    D'abord éligible à la bourse au mérite. Mailee, désormais en deuxième année, reste dépendante de la bourse et des aides financières.

    statut social
    Elle n'a toujours connu qu'un milieu plutôt modeste, de ceux qui ne l'auraient jamais laissée imaginer mettre les pieds dans une fac aussi prestigieuse. Si elle dépend aujourd'hui pleinement de son job étudiant, de sa bourse d'études et des virements que lui envoient le père de son fils, elle continue de vivre au-delà de ses moyens.

    job étudiant
    Parce qu'il faut bien se vouloir indépendante, elle est employée polyvalente au Kendall Square Cinema. Une façon pour elle de découvrir le monde du cinéma... sans pour autant perdre l'équilibre.

    maison
    La Currier House est celle qui représente le plus ses valeurs.
    admission à harvard

    Harvard. Cliché de la réussite scolaire à l'américaine, campus sur lequel Mailee n'aurait jamais vraiment imaginé poser les pieds tant elle vient d'un milieu si différent et si lointain à la fois. Si elle avouera à quiconque qu'elle y a envoyé son dossier (parmi d'autres) sur un coup de tête, poussée et motivée par les doux mots de ses parents que ses résultats scolaires n'ont fait que rendre fiers, elle avouera aussi se laisser porter par le vent, tout autant convaincue qu'elle est capable d'en sortir diplômée qu'elle se sait capable d'abandonner les études du jour au lendemain, elle qui pensait encore il y a quelques mois finir sa vie derrière le comptoir d'un fast-food ou à conseiller des clients dans l'une des boutiques du centre-commercial de Boston... Ses bulletins étaient plus que bons. Les professeurs qui la portaient dans leur cœur lui ont fait de jolies lettres de recommandation, son essai sur les arts cinématographiques et l'amour qu'elle y porte ont tous dû être en sa faveur si on repense à cet entretien oral qu'elle pensait totalement loupé, saboté par le trac, la nervosité et l'anxiété que seul un quotidien qui bouge peut provoquer. À son entrée à Harvard, elle n'était pas sûre de bien y faire long feu... et sa première année n'a fait que renforcer l'idée qu'elle en ressortirait grandie.
    caractère du personnage

    Indépendante sans trop l'être, Mailee aime se montrer mature et capable de plus qu'elle peut en faire. Elle aimerait être plus dégourdie, la vérité c'est qu'elle a peut-être été trop (longtemps) couvée par ses parents. Téméraire, elle a besoin de se lancer tête baissée dans tout et n'importe quoi. Irraisonnable, imprudente et quelque peu naïve. On la berne facilement, un rien la fait rêver... et c'est bien l'un de ses points faibles. Honnête mais loin d'être franche, elle a souvent le sentiment d'avoir besoin d'exprimer ses pensées sans en être capable. Trop sensible, trop empathique, trop craintive de blesser ceux à qui elle tient. Sociable, très ouverte mais réservée lorsque certaines chose sont abordées. Le père de son fils, la mort de sa meilleure amie. Elle n'aime pas parler d'elle, se mettre en avant et utilise souvent l'humour pour pallier à ça. Son rire et ces conneries qui font rire les autres sont son arme de prédilection. Distraite et rêveuse, Mailee se perd bien trop souvent dans ses pensées, imagine sa vie sous d'autres angles et regrette bien souvent ses choix passés. Elle veut beaucoup de choses sans en faire les efforts. Sérieuse, elle est à fond dans les études et l'a toujours été. Tête pensante, première de la classe. Elle se donne constamment, révise plus qu'elle le devrait peut-être. Ses parents l'ont suffisamment saoulée avec ça pour qu'elle comprenne que ses études décideront elles-mêmes de son avenir dans la vie. Anxieuse et pessimiste. Si elle avait l'habitude d'essayer de donner un peu de lumière aux passes les plus sombres de la vie, Mailee a évolué et voit désormais la vie d'un oeil plus mature, plus "lucide" comme elle aime le dire.
    anecdotes

    parents ; famille ils se sont rencontrés au collège. ou au lycée. c'est un détail sur lequel ils ne parviennent jamais à se mettre d'accord, mais c'est peut-être parce que papa craquait déjà sur maman alors qu'elle, elle n'savait même pas comment il s'appelait ni à quoi il ressemblait. coup de coeur immédiat, love at first sight. "l'amour comme il n'existe plus", qu'ils aiment répéter quand ils voient ces couples qui ne tiennent pas, ces garçons dont leur fille est toujours tombée amoureuse sans savoir s'accrocher. ça n'a surpris personne que les deux emménagent ensemble alors qu'ils venaient à peine de terminer leurs études et qu'ils n'avaient pas de relation stable. ça n'a non plus surpris personne lorsqu'elle a annoncé être enceinte de son enfant alors qu'ils venaient à peine de se fiancer. enfant pas vraiment prévu mais accueilli avec autant de douceur que de bonheur, on ne peut pas dire que mailee ait jamais été malheureuse. famille modeste mais gamine pourrie gâtée. mailee a toujours été la princesse de son père, la petite reine de sa mère. celle qui inondait les deux de bisous et de câlins en rentrant de l'école, avant de s'élancer vers ses devoirs qu'elle affectionnait tant. éducation simple mais respectable, on lui a toujours montré cette ligne à ne pas franchir. politesse, respect, générosité. mailee ne s'est jamais (ou presque) fait remarquer autrement qu'en bien. des résultats scolaires bons, autant d'amis qu'elle pouvait avoir de boutons d'acné sur la figure en grandissant. elle a toujours fait la fierté de ses deux parents qui aimaient la mettre en avant et subjuguer le reste de la famille, aux repas de noël, en leur vantant ses petites merveilles et ses beaux mérites. si mailee y accorde moins d'attention maintenant qu'elle est à une heure et demi de chez elle, elle continue d'échanger quotidiennement appels et textos avec ses parents qu'elle affectionne comme personne. aidan ; fire in my heart comme cul et chemise. les soeurs halliwell mais à deux. un duo semblable à celui de clover et sam. une amitié qu'même un ouragan n'aurait jamais pu détruire. une rencontre alors qu'elles étaient encore en couche-culotte, encore à se baver dessus et à essayer de glisser un carré dans un triangle sans trop comprendre. leurs mères étaient amies, se voyaient quotidiennement. ça a contribué à faire naître cette flamme qui n'est jamais éteinte. là où il y avait mailee, il y avait aidan. meilleures amies, elles se sont accompagnées dans toutes ces périodes stressantes et importantes aux yeux de n'importe quelle fille. les contrôles surprises, les premiers coups de cœur et coup de blues. les premières chutes, le premier bal, les premières danses. elles savaient tout l'une de l'autre, et ce ne serait mentir de penser qu'elles n'avaient aucun secret l'une pour l'autre. c'était censé durer éternellement, ça aurait pu et ça aurait dû. mais y a forcément fallu qu'un alcoolique donne un mauvais coup de volant en pleine sortie d'école. quinze ans, à jamais. ce qui a suivi : des larmes, beaucoup de pleurs. des mots qu'elle n'aura jamais pu prononcer, d'autres qu'elle aurait aimé lui répéter au moins une dernière fois avant qu'elle s'en aille. aidan pour toujours. a swan song papa avait beau l'aimer de tout son coeur, il était pas sûr que sa fille soit faite pour la danse. elle avait la douceur d'une danseuse étoile, mailee. elle en avait la légèreté, la justesse. ce qu'ils n'avaient pas, c'était la quantité monstre de pognon qu'ils demandaient pour inscrire leur fille de six ans dans un cours de danse classique. comment est-ce qu'on peut justifier de tels tarifs pour des cours de tutus et de pirouettes ? ça n'avait aucun sens. mais c'était ça ou rien. la gymnastique, elle en faisait assez à l'école pour ne pas vouloir en faire en tant qu'activité extracurriculaire. le foot, elle évitait, préférant ne plus se prendre le ballon dans la figure comme ça lui était déjà tant arrivé (les garçons sont des animaux violents). la danse était son choix le plus logique. parce que sa cousine en faisait, parce qu'elle était obnubilée par les ballets qui passaient à la télé le dimanche après-midi, ces mêmes ballets devant lesquels son père roupillait en la gardant dans ses bras. mailee l'a décidé, papa l'a écoutée. elle a pris ses premiers cours à six ans et demi dans des collants un peu trop grands et des chaussons d'occasion. l'amour absolu. des sensations comme jamais ressenties. mailee chérissait autant ses cours de danse que ces soirées passées au fond de son lit avec un pot de glace devant sa série préférée sur netflix. un moyen de détourner le regard des atrocités du monde, un monde différent d'exprimer des choses qu'elle n'ose jamais prononcer. une passion qu'elle a abandonné peu avant d'entrer à la fac. par manque de temps, par manque d'argent. la danse lui reste aujourd'hui un manque. l'amour ; failure fille facile, ou gamine amoureuse de l'amour elle-même. personne ne sait vraiment, mais mailee bouderait la première affirmation qu'elle trouverait abjecte. élevée devant des rom-coms sur le câble, à bouffer des fanfictions honteuses et des romances de la plume de john green. mailee se devait d'être le genre de fille à ne vivre que par amour. pour dylan, ce gamin pour qui elle craquait en primaire alors qu'il était pas vraiment beau, qu'il bouffait tout le temps des trucs sortis de son nez mais qu'il parlait comme s'il avait six ans de plus. mature comme pas deux. pour maxwell et ces bonbons qu'il aimait partager avec elle à la cantine du collège entre deux blagues nulles qui la faisaient rire. pour felipe et cet accent caliente qui lui cramait le bas-ventre au lycée. ou encore pour julian et ces mélodies douces qu'il aimait lui intimer avec sa guitare, après les cours. des relations sans importances, d'autres qui en avaient davantage. la vérité, c'est qu'elle a eu le cœur brisé à chacune de ses ruptures. un cœur brisé qu'elle recollait en allant voir ailleurs, convaincue qu'elle avait besoin des bras d'un garçon pour aller mieux. l'amour ; le dernier l'amour, encore et toujours. une rupture désastreuse, un garçon quelle a peut-être surrestimé du haut de ses seize ans. le besoin d'autres choses, de faire une croix sur les garçons et de se focaliser sur ses examens. elle s'est fait une raison : tous sont des enfoirés (au moins jusqu'au prochain). mais bon. elle a continué d'être active sur instagram, de répondre à ces nombreux dms qu'elle recevait mais qu'elle décidait de ne pas bloquer. les mecs chelous qu'elle préférait insulter pour les merdes qu'on lui envoyait, les fuck boys qui s'approchaient d'elle comme ils s'approchaient de dix autres filles en même temps. parmi cette foule quelque peu déprimante, declan. un physique à en faire tomber un paquet, une majorité déjà bien atteinte et dépassée que ses parents (ni son entourage) n'auraient approuvés. mais des compliments comme on lui en a jamais dits, des mots doux comme elle en a jamais entendus. le genre d'hommes à être totalement hors de sa ligne de mire... de ceux dont t'as seulement la possibilité de rêver. sauf que lui... était là, juste là. un like, un commentaire, une conversation. d'inconnu, il est devenu une connaissance qu'elle aimait appeler le soir venu et les lumières de sa chambre éteintes. un crush qu'elle n'osait pas définir, un ami proche qui en savait plus sur elle que la plupart de ses amies. naïve, imprudente. ils se sont vus à la fête foraine qu'était organisée dans un coin de la ville qu'ils partageaient. le feeling est resté le même. son crush s'est intensifié ce soir-là. la façon dont il tenait sa main, dont il la regardait, s'adressait à elle. il était différent des garçons de son âge : il avait le permis, il avait de l'argent, il avait un toit. il la traitait comme une princesse, comme si elle était la seule fille au monde, c'est ce qui la faisait craquer. ils ont commencé à se voir plus fréquemment. de sorties le week-end, elle a commencé à aller passer la nuit chez lui lorsqu'ils en convenaient ainsi, mettant l'une de ses amies dans le coup pour expliquer ses disparitions à ses parents. c'était beau, magnifique. un rêve éveillé. la plus belle relation qu'elle ait jamais eue. l'accident ; le life changer elle avait les connaissances, mais était plutôt mauvaise en pratiques. si elle n'était pas vraiment bête et connaissait les bases en terme de contraceptifs... mailee a fauté. en oubliant de prendre la pilule, en surestimant les capacités d'un foutu truc en latex. "ça n'arrive que dans les films", c'est comme les accidents de la route ou ces gens qui se font avoir par la foudre. le jour où l'infirmière du lycée lui a donné un test de grossesse, elle a cru fondre en larmes. enfin, elle a fini par le faire lorsque celui-ci s'est avéré positif. remise en question de l'intégralité de sa vie, de la relation avec son amant, de son avenir aussi. elle l'a d'abord avoué à sa mère : long silence, elle l'a rassurée en lui disant que ça allait aller. son père a suivi, a été moins tendre. pas question d'avorter. c'est pas dans leurs valeurs, et mailee n'en a pas la force. ils se font tous à la nouvelle. personne ne sait qui est le père, elle a mis ça sur la tête d'un mec rencontré en soirée. c'est encore plus la honte. mailee accueillera un enfant dans neuf mois, ils aviseront ensuite. ça s'est mieux passé qu'elle l'aurait imaginé. avec lui, un peu moins. il est pas prêt à ça, il est prêt à rien. il est plus âgé, il a un travail, il a une copine (elle savait pas, forcément). s'ils continuent aujourd'hui de s'envoyer des textos de temps à autre, il ne fait plus partie de sa vie et ne le fera plus jamais. elle accepte à contrecœur ses virements mensuels et lui donne, lorsqu'il le demande, des nouvelles de cet enfant qu'il l'a condamnée à élever seule. aidan ; love in my heart elle décrira sa grossesse comme délirante. si elle avait encore beaucoup à découvrir de la vie lorsque son ventre s'est mis à enfler, elle ne se jugeait pas prête à découvrir... tout ça. les nausées, la prise de poids, les rendez-vous médicaux, la faim de loup, les envies sur lesquelles elle n'arrivait pas à mettre d'étiquettes, ses crises d'anxiété. son accouchement a duré de longues heures. elle s'est sentie mourir de nombreuses fois, mais c'est bien lorsqu'elle a entendu ses premiers cris qu'elle s'est sentie revivre. un p'tit gars comme elle en attendait un. tout petit, tout fin, tout léger. une plume. un enfant qui n'arrêtait pas de pleurer, son fils. une raison de vivre qu'elle avait eue du mal à accepter mais dont elle a pleinement pris conscience ce jour-là : le 7 juillet 2020. elle a passé les semaines suivantes à se reposer, à s'occuper de son fils, mais aussi à préparer sa rentrée. mailee s'est redécouverte, a donné un autre point de vue à cette nouvelle qu'elle avait toujours eu du mal à digérer. si elle n'était pas faite pour être mère, elle allait se donner la chance d'essayer, au moins pour lui. harvard ; complicated life le cinéma ; les études. deux passions communes qu'elle a décidé d'allier en franchissant l'entrée du campus fin août 2020. sérieuse, motivée. elle découvre la vie universitaire et les études supérieure avec les yeux qui brillent. aidan reste chez ses parents ; sans en avoir la garde légale, parents et fille ont pris la décision commune de les laisser s'en occuper pendant ses études, le temps d'avoir une situation. mailee révise et suit ses cours la semaine, prend le train chaque week-end pour rentrer à la maison près d'un enfant dont elle ne sait pas encore bien s'occuper : mais elle essaie d'apprendre. avec beaucoup d'efforts. si l'euphorie et l'envie de découvertes lui occupent l'esprit au tout début de sa première année de fac, mailee avouera souffrir du manque de son fils les mois qui suivront. habitée par un sentiment d'échec, d'abandon. elle sait que son fils mérite mieux mais n'est pas capable de le lui offrir. pas encore. et pourtant, son téléphone a sonné début mai. des soupçons de problèmes de santé pour son père, l'incapacité de ses parents à pouvoir s'occuper de son fils actuellement. mailee n'a eu d'autres choix que de rater les cours pendant une semaine pour aller le chercher, et revenir avec lui à boston. c'est la panique, c'est la merde. heureusement que les vacances approchent. en vrac elle a une photo de son fils en fond d'écran. la première photo qu'ils ont pris ensemble, alors qu'elle était encore shootée dans un lit d'hôpital et qu'il avait pas les yeux encore bien ouverts. x elle a une peur bleue du noir, un problème d'enfance pas encore résolu. x elle flirte souvent (sans la volonté de se poser) sans mentionner son statut de mère célibataire, convaincue que ça fait fuir ceux à qui elle s'intéresse. x elle dépense à outrance, fait pas vraiment attention quand elle met un truc dans le caddie. mauvaises habitudes qui finiront par la mettre sur la paille. x mailee est allergique (pas littéralement) aux légumes verts. non pas qu'elle est immature, mais ça la dégoûte pas mal. x elle a conservé ses premiers chaussons de danse. en sale état, ils trainent dans sa chambre d'adolescence, près des quelques photos de groupe prises avec ses amies à cette époque-là. x des rêves plein la tête, elle a écrit une bucket list à l'anniversaire de ses dix-huit ans. un saut en parachute, un voyage à paris, un massage thaïlandais, une nuit à disney world. tout s'y trouve. elle y jette un oeil de temps en temps. le temps passe. x elle a réalisé quelques courts avec le vieux camescope que son père lui a offert pour ses quinze ans. des trucs cons, faits avec les moyens du bord et aucun budget. tous en ligne sur youtube, elle les a passés en non-répertoriés dès son entrée à harvard, quelque peu honteuse de ses oeuvres mal jouées et foutrement risibles. x
    timeline (facultatif)

    mois/année
    et le blabla ici
    mois/année
    et le blabla ici
    mois/année
    et le blabla ici
    mois/année
    et le blabla ici
    & irl, ça donne quoi ?

    pseudo Likeness.
    âge La vingtaine.
    nationalité Française.
    forum connu par... l'annuaire FA.
    ILH, j'en pense quoi ? C'est merveilleux.
    avatar utilisé Lily Chee.
    crédits images Moi-même (avatar).
    nombre de mots par rp De 700 à 1500.
    type personnage Pré-lien d'@Allyson Barkley. Mailee Glanmore ► Lily Chee 2511619667

    code études
    nom des études ;; nom de la faculté ;; année d'étude ;; 20XX-20XX - explicatif pour remplir correctement : arts cinématographiques ;; department of art, litterature and history ;; seconde année ;; 2021-2022
    Code:
    @"Mailee Glanmore" » <i>(arts cinématographiques)</i>

    job étudiant :

    code métier
    nom du lieu + nom du métier :
    Code:
    @"Mailee Glanmore" » <i>(employée polyvalente)</i>

    code bottin
    Code:
    <span class="pris">LILY CHEE</span> <span class="inv/pl"></span> @"Mailee Glanmore"
    i love harvard i love harvard i love harvard i love harvard i love harvard i love harvard
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 16:54
    taggercitereditionsupprimeradresse
    l'histoire


    en recherche de liens/d'attaches, n'hésitez pas à me mp. Mailee Glanmore ► Lily Chee 2511619667 Mailee Glanmore ► Lily Chee 2511619667

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 16:55
    taggercitereditionsupprimeradresse
    quelle beauté Mailee Glanmore ► Lily Chee 863241595
    bienvenue :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 16:58
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenue Mailee Glanmore ► Lily Chee 2109348208
    Capucine NesbittI don’t wanna be you anymore
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Capucine Nesbitt
    I don’t wanna be you anymore
    Informations
    Âge : 25
    Lieu de naissance : Toulouse, au sud de la France.
    Quartier.s d'habitation & Colocation : jamaica plane (maison).
    Situation sentimentale : mariée à Aidan, le coeur lourd, la solitude dans l'âme.
    Études & Métiers : à la tête de sa propre marque de vêtements, (c)uteyes et modéliste/héritière d'Hermès
    Date d'inscription : 07/03/2021
    Pseudo & pronom IRL : mathilde (her)
    Icon : Mailee Glanmore ► Lily Chee 90118c7b3d165addb2f05a673d0e7cd10eab1484
    Avatar utilisé : Thylane Blondeau
    Crédits : Cosmiclight (avatar) - moi même (gifs signa) - awona (code sign) - aurélie krrje (beaukhart alias ils ont un beau kart + aidine)
    Multicomptes : @nicola @reese @simeon
    Description un :
    Mailee Glanmore ► Lily Chee 34d8d11f9b3315f40b612e603ab6ac631bdafdc2 Mailee Glanmore ► Lily Chee 40f0b62791b4047cad2c3f58696147335b48a16b
    Mailee Glanmore ► Lily Chee Capu10
    elle a les yeux révolver, elle a le regard qui tue,
    elle a tiré la première.
    t'es foutu.e .......
    RPS en cours :
    Mailee Glanmore ► Lily Chee Livre-10  SURVEILLANCE RP ... (here)
    Warning : consommation d'alcool et de drogues, propos violents et crus, sexe, infidélités, relation toxique (aidine), agression (droguée, poignardée), ablation d'un rein, avortement, insuffisance rénale (en attente de greffe).
    RPS : 110
    Messages : 15893
    Fiche de présentation : https://www.i-love-harvard.com/t130286-capucine-beauregard-thylane-blondeau
    Répertoire rps : https://www.i-love-harvard.com/t155384-capu-nico-reese-sim-ugo-repertoire
    Fiche de liens : https://www.i-love-harvard.com/t145528-capucine-simeon-nicola-relations#6211525
    Profil meetsachussets : https://www.i-love-harvard.com/t130407-meetsachussets-acuteyes
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 17:02
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Bienvenue chez toi et bonne chance avec ta fiche Mailee Glanmore ► Lily Chee 2109348208


    I'm sick, but you ignore everything. protecting you with ignorance is my goal.


    Mailee Glanmore ► Lily Chee 3ba9c210
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 17:11
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenue :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 17:29
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenue à la maison :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 18:26
    taggercitereditionsupprimeradresse
    comme elle est chou
    bienvenue :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 18:32
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenue à toi Mailee Glanmore ► Lily Chee 1001568715
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai - 18:59
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenue beauté :heaart:
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum