Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilitywhen everything gets in the way, seems you cannot be replaced.
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment : -21%
    LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
    Voir le deal
    39.59 €

    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 2 Mai 2022 - 22:08
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool, médicaments




    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced.

    26.04.2022 @Victoria Lahey

    Ce n’est pas sérieux, de boire quand on est sous anti-dépresseurs. Pas plus que ça ne l’est de prendre des anti-douleurs avec des anti-dépresseurs. Certaines situations exigent pourtant de faire ce genre de mélange. Liz sait très bien ce qu’elle fait, trop sans doute, mais il n’est pas question de se faire du mal ou de prendre de vrais risques avec sa santé. C’est simplement les choix dans sa tête qu’elle veut faire taire. Car depuis qu’elle a vu sa mère, il y a deux jours de cela, le discours que cette vieille bique a tenu n’a cessé de tourner dans son esprit. C’est comme si à chaque mot prononcé, Liz pouvait y découvrir un nouveau sous-entendu, quelque chose qu’elle n’avait pas vu. Elle ne s’est absolument pas attendu à ce que leur rencontre soit positive, ne sait toujours pas pourquoi elle a capitulé. Beth aurait dû en rester à la tête qu’a fait sa mère quand Ria lui a ouvert la porte. Mais fatiguée de devoir se battre pour garder certaines personnes dans sa vie et pour en éloigner d’autres, la trentenaire a fini par capituler à son plus grand regret. C’est perdu dans ses pensées sombres et ayant paradoxalement l’impression d’être sur un nuage que la jeune femme se rend jusque sa voiture, réalisant à peine qu’elle n’est pas en état de conduire. Il ne lui faut d’ailleurs pas plus de quelques minutes sur la route pour qu’elle grille un feu rouge sans faire attention et se prenne une autre voiture qui n’a pas pu freiner à temps. Par chance, elle a pensé à mettre sa ceinture et si elle est projetée brutalement sur le côté, sa ceinture la retient et son airbag la protège. Elle n’est au final que légèrement brûlée sur le nez et sur le bras, mais ne ressent aucune douleur. Peut-être est-ce l’adrénaline, toujours est-il qu’elle se précipite en dehors de la voiture et soupire de soulagement en voyant l’autre personne victime de l’accident en faire autant. Elle s’excuse platement mais la personne lui répond qu’elle ne peut rester sur place et remonte dans sa voiture, repartant rapidement. Beth soupire mais ne cherche pas plus à comprendre et retourne à sa voiture. Par chance, il doit être aux alentours d’une heure du matin et il n’y a pas grand monde dans les rues de Boston. Juste un passant qui l’informe avoir prévenu les secours. Elle soupire mais sait que c’est nécessaire, ou en tout cas, qu’elle aurait fait de même. Elle ne peut de toute façon pas reprendre le volant - pas après cet accident, et certainement pas sans savoir dans quel état elle est. Il lui faut de toute façon appeler un remorqueur.  Elle accepte la bouteille d’eau qu’il lui tend et s’assied sur le trottoir avant d’en prendre une gorgée. Liz soupire et repose la bouteille avant de prendre son visage entre ses mains. Tout part à nouveau à vau-l’eau. Tout ce qu’elle veut, c’est un peu de répit… Ce qu’elle n’est pas prête d’avoir au vu de la voix qui l’interpelle. D’un bond, elle se relève, mais vascille - il est ici plus question de plâner qu’un quelconque traumatisme crânien - avant de préciser d’une voix qu’elle espère assurée : “Je vais bien !
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 9 Mai 2022 - 22:53
    taggercitereditionsupprimeradresse
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced.

    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Glass-10 with @Elizabeth McCarthy and @Victoria Lahey
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Megaph10 warning : alcool, médicaments, accident de voiture.
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Calend10 the 26.04.2022 when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Marker10 Boston, Harbor Area Si elle en est à peine à la moitié de son shift, Vic trouve déjà sa journée interminable. C’est aujourd’hui sans Clary qu’elle effectue sa garde et le jeune femme qui lui sert de remplacant, bien que gentil, n’a absolument aucun atôme crochu avec l’ambulancière. Il a ce petit côté “je sais tout mieux que tout le monde” dans lequel elle pourrait se reconnaître, du temps où elle effectuait ses études de médecin ainsi que son internat, mais c’est à peu près là que s’arrêtent leurs points communs. Victoria ose espérer qu’elle n’était d’ailleurs pas aussi agaçante mais elle ne saurait le jurer. Elle respirait et vivait médecine et le faisait savoir à qui voulait bien l’entendre. Chacun de leur côté entre deux appels, c’est dans un bouquin qu’elle est plongée lorsque la sirène retentit à nouveau, ne réclamant que l’ambulance ainsi que l’équipe de réa, puisqu’il est impossible de savoir la gravité de l’accident jusqu’à l’arrivée sur les lieux. Son gyrophare enclenché, ils dévalent les rues de Boston à toute vitesse, en prenant tout de même soin de finir à leur tour dans le mur. Un soupir de soulagement s’échappe de ses lèvres lorsqu’elle aperçoit le véhicule, qui ne semble pas trop endommagé, alors qu’elle se gare sur le bas-côté. Dès qu’elle saute de l’ambulance, ses yeux cherchent le conducteur qu’elle trouve sur le bas-côté de la route. Son corps sait avant même qu’elle ne la reconnaisse. Les entrailles nouées, Vic plisse les yeux en se rapprochant, s’osant à peine à murmurer le prénom de son ex-fiancée de peur de découvrir son visage, lorsqu’elle relevera la tête. « Beth ? » Pas de réponse. Elle avance d’un pas de plus et répète une nouvelle fois son prénom, qui est cette fois entendu par la brune qui se redresse brutalement. L'ambulancière attrape directement ses deux bras pour la stabiliser, alors que son cœur bat la chamade malgré qu’elle n’ait pas l’air grièvement blessée à vue d'œil. « Beth assieds-toi stp. » Elle s'accroupit pour accompagner son mouvement, ses bras toujours accrochés à ceux de son ex fiancée, avant de tourner la tête vers son collègue. « Carter, la civière s'il-te-plait. » C’est l’ambulancière qui prend le dessus sur l’ex petit-amie pour l’instant, Vic sortant une lampe un peu plus grosse qu’un bic de sa poche. « Beth, tu peux suivre la lumière des yeux ? » Vic sent la panique arriver en constatant que la brune a beaucoup de mal à suivre les mouvements, avant que réalité la frappe de plein fouet. Si elle a peut-être une commotion, elle a surtout les pupilles dilatées. Une main dans celle de Beth, Vic se redresse tout en lui ordonnant de rester assise et tourne la tête vers l’homme qui les a sans doute appelé et qui n’a pas bougé depuis leur arrivée. « Merci de nous avoir appelé. Est-ce qu’il y avait une autre voiture impliquée ? Vous avez appelé la police ? » L’homme confirme le premier, ainsi que le délit de fuite qui, s’il devrait l’énerver, la rassure surtout. Cela veut dire que le chauffeur n’était lui-même pas gravement blessé et surtout qu’il ne risque pas de se retourner contre Beth, potentiellement en tort dans l’accident. La police, en revanche, a elle aussi été prévenue et est en chemin pour constater l’accident. « C’est une amie, tu peux nous laisser une petite minute ? » Un sourcil arqué, son collègue ne semble pas comprendre tout de suite le rapport entre leur lien et le fait qu’ils ne l’embarquent pas purement et simplement, mais il finit tout de même par s’écarter pour leur laisser un peu d’intimité. « Regarde-moi. » La main sur sa joue, Vic la laisse glisser jusqu’à son manteau pour tourner son visage dans un sens, puis dans l’autre pour s’assurer qu’elle ne rate aucune blessure plus sévère. « La police va arriver. Tu ne te souviens de rien. Tu es en état de choc, tu ne sais pas ce qu’il s’est passé. Pas un mot de plus de Beth. » Sauf si elle tient à se faire supprimer son permis, ce qui ne serait peut-être pas une mauvaise idée, tout bien réfléchi. « Tu as mal quelque part ? »
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 14 Mai 2022 - 14:40
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool, médicaments




    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced.

    26.04.2022 @Victoria Lahey

    Trop de choses se passent dans la tête de Beth, et elle sait qu’elle aurait sans doute plus de facilité à canaliser tout ça si elle n’avait pas mélangé anxiolytique et alcool mais le mal est fait et cette décision est sans aucun doute ce qui la taraude le moins. Les reproches sont répétées en boucle dans sa tête, de l’abandon de sa famille, à l’absence de soutien à son père - elle n’a fait que lui donner un rein, après tout - et à sa relation avec Ria. Ses frères et soeurs ont été plus bavards qu’ils n’auraient dû l’être et si Liz se contrefout que sa mère la sache en couple avec une femme, elle ne peut s’empêcher de leur en vouloir d’avoir raconté les détails moins sympas de leur histoire. La leçon de morale de ne pas pardonner à Victoria ce qu’elle a fait était déjà bien douloureuse quand le pardon n’a pas suffi à les rabibocher mais il faut évidemment que sa mère mette ça sur le compte de leur nationalité, comme si les hommes n’étaient pas particulièrement doués dans l’art de maltraiter les femmes qu’ils choisissent de faire leur, et ne parlons même pas de leur briser le coeur. Ainsi, même si Beth se redresse immédiatement, elle se demande une seconde si ce n’est pas le fruit de son imagination, mélangée au choc, la fatigue et les substances qu’elle n’aurait jamais dû mélanger. Ce n’est que quand elle sent les mains de l’ambulancière sur elle qu’elle réalise qu’elle est bien là et si cette dernière ne lui disait pas d’un ton aussi ferme de s’asseoir, elle se serait sûrement jetée dans ses bras. Au lieu de ça, elle s’exécute et fronce les sourcils en l’entendant réclamer une civière. “Je n’en ai pas besoin.” proteste-t-elle, mais Victoria ne semble même pas l’entendre. Elle acquiesce d’un signe de tête quand elle lui demande de suivre la lumière et s’efforce de le faire mais avec difficulté. Elle plisse les yeux, ce n’est pas agréable et cela lui donne encore plus la tête qui tourne qu’elle ne l’a déjà.
    Liz resserre sa main autour de la sienne pour s’assurer qu’elle ne parle pas et se dit qu’elle pourrait lui poser directement la question, mais est quelque part reconnaissante que ce ne soit pas le cas. Si Liz se sent tout à fait en mesure de répondre, elle a la bouche pâteuse et en aurait dû mal à articuler. Quand elle s’abaisse pour la regarder, elle n’a pas le temps de lui préciser que l’autre personne va bien et que c’est la première chose dont elle s’est inquiétée. Elle ferme doucement les yeux, une seconde, en sentant la main de Ria sur sa joue, se demandant quand elle parviendra à se faire à son absence dans sa vie - ou à ce semblant de présence - mais se concentre quand elle parle de la police. Son esprit a tendance à divaguer et elle fronce les sourcils à ce que lui dit Victoria. “Hein ? Mais pourquoi ?” dit-elle, comprenant à l’instant même où elle finit sa phrase. Elle soupire et acquiesce d’un signe de tête. “Ok. J’ai compris.” Elle relâche la main de Victoria pour se passer les mains sur le visage, grimace légèrement quand elle effleure son nez. “Bras et nez, mais c’est l’airbag je crois.” Sans réellement oser relever le regard - de toutes les personnes, il a fallu que ce soit Ria qui tombe sur elle, elle ajoute : “Tu as de l’eau ?”, précisant dans un même souffle : “L’autre personne va bien. J’ai vérifié.” Elle n’est pas shootée à ce point, c’est juste… une erreur de parcours, un moyen de supporter la fatigue de la vie qui est parfois plus éreintante que d’autres. “Je suis désolée.Que tu vois ça, que ce soit toi qui soit là. Liz est même désolée de s’être fait ça, car cela ne lui ressemble pas. Ne lui ressemblait pas, en tout cas.

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 25 Mai 2022 - 21:17
    taggercitereditionsupprimeradresse
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced.

    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Glass-10 with @Elizabeth McCarthy and @Victoria Lahey
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Megaph10 warning : alcool, médicaments, accident de voiture.
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Calend10 the 26.04.2022 when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Marker10 Boston, Harbor Area Malgré la panique qui la gagne lorsqu’elle découvre que Beth est la victime de l’accident sur lequel son équipe est appelée, Vic n’a d’autre choix que de réfléchir très vite. Elle ignore ce qu’à pu boire, ou ingurgité, son ex-fiancée mais cela risque de lui retomber dessus et venir ternir sa réputation. Puisqu’elle est engagée politiquement, c’est le genre de scandale dont la brune se passerait bien et l’ambulancière essaye de s’assurer qu’elle va bien tout en réfléchissant à une version des faits légèrement différente de la réalité - qu’elle ignore toujours. Elles n’ont surement pas énormément de temps pour se mettre d’accord mais tout se bouscule dans son esprit et Victoria est bien incapable de remettre ses idées en places. Elle ignore complètement la protestation de Beth concernant la civière, puisqu’il s’agit avant tout d’un moyen pour gagner quelques minutes d’intimité, sans sa partenaire à leurs côtés. La langue de Vic claque contre son palet d’un air agacé lorsque son ex fiancée lui demande pourquoi, puis elle hoche la tête en serrant les dents lorsque celle-ci comprend. Elle comprend. Beth n’essaye pas de la contredire, ou de lui trouver une toute autre explication à l’accident, elle donne simplement raison à Vic qui n’en revient pas. Il n’est pourtant pas question de se disputer, ou encore de paniquer, parce que le temps leur est compté avant l’arrivée des forces de l’ordre. Ok. Tourne la tête. Demande-t-elle pour analyser son nez qui, à première vue, ne semble en effet pas être cassé. Carter, tu peux nous ramener une bouteille d’eau s'il-te-plait ? Et un éthylotest. A la seconde où le paramedic les rejoint, Victoria utilise la demande de Beth pour le faire repartir en direction de l’ambulance et leur accorder un petit moment de plus en plus en tête-à-tête. Elle ignore encore la manière dont elle va s’y prendre pour effectuer ce test à sa place, car elle ne souhaite pas mettre son collègue dans la confidence et l’obliger à mentir pour elles. Je te crois. Sur l’état de l’autre personne, autant que sur le fait qu’elle soit désolée. Victoria a bien envie de lui dire qu’elle espère, sincèrement, qu’elle l’est, qu’elle réalise à quel point ça aurait pu prendre une tournure bien plus dramatique mais elle se garde ses leçons de morale pour plus tard. L’autre voiture a fait un délit de fuite, ça va jouer en notre faveur. Elle lui explique, pousse un long soupire avant de poser délicatement les mains sur ses joues et déposer un baiser au coin de son œil. [color:9495=#AB 2037]Laisse-moi t’embarquer dans l’ambulance, fais-moi confiance. Vic murmure avant de s’écarter et plonger son regard dans le sien, lui adressant un faible signe de tête pour appuyer ses paroles. Elle est, de toute façon, sa seule option. On va t’allonger. Elle lui explique alors que Carter est à nouveau à leur hauteur. Sa nuque stabilisée, Vic l’aide à se relever puisqu’elle est en mesure de le faire et l’installe sur la civière, qu’elle pousse ensuite vers l’arrière de l’ambulance. Est-ce que tu vois son téléphone quelque part? Carter la regarde d’un air soupçonneux, avant de s’éloigner du véhicule à la recherche du dit-téléphone, ce qui laisse approximativement trente secondes à Victoria pour effectuer le test et le placer dans un sac plastique. Je ne sais pas comment justifier qu’on ne t’emmène pas à l’hôpital. Vic admet dans un murmure. Il s’agit là du protocole et en toute honnêteté, cela la rassurerait que Beth passe par tous les examens qui suivent en général un accident de voiture. Si tu as des vertiges ou des nausées, il faut que tu me le dises Beth. Sa santé vaut bien plus qu’un retrait de permis, Victoria ne risque pas de mettre celle-ci en danger dans le simple but de lui éviter des ennuis avec la justice. N’ayant pas fait de victimes, les répercussions ne devraient - en toute logique - pas être dramatiques. J’ai son téléphone. On l’embarque? Merci Carter. Donne-moi trente secondes, je vais récupérer ses effets personnels dans la voiture. Elle va bien. Ses effets personnels mais surtout les possibles preuves des mélanges qu’elle a fait subir à son organisme. De retour à l’ambulance, Victoria grimpe dans celle-ci puisqu’il lui semble évident qu’elle ne sera pas celle au volant cette fois. On peut y aller, je préviens la police de notre destination. Les portes se referment et la paramedic se passe les mains sur le visage, avant de glisser l’une d’elle dans celle de Beth à nouveau. Qu’est-ce qui t’est passé par la tête Beth? Tu aurais pu te tuer. Sa voix trahit sa détresse plus que sa colère, alors qu’elle quitte son ex fiancée des yeux pour réfléchir à ce dont elle dispose dans l’ambulance et qui pourrait, potentiellement, leur venir en aide. Mais il n’y a rien. Rien qui ne lui vienne.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMar 7 Juin 2022 - 22:12
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool, médicaments pensées noires




    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced.

    26.04.2022 @Victoria Lahey

    Elizabeth a l’impression d’être une gamine prise sur le fait, en train de faire une grosse bêtise. Ce n’est pas son genre, et ça l’est encore moins de rester aussi passive mais au-delà du même fait qu’il a fallu qu’elle tombe sur son ex-fiancée, qui l’a connu mieux que quiconque sur cette terre, Beth est fatiguée. Elle a passé les deux dernières années de sa vie à se battre contre des épreuves qu’elle n’imaginait jamais traversé et chaque fois qu’elle a l’impression de retrouver un semblant de stabilité, c’est quelque chose d’autre qui vient la faire vaciller. Et plus que les épreuves qu’elle doit traverser, les dilemmes qui se posent sur son chemin, c’est l’incompréhension qui l’épuise. L’ancienne skieuse a toujours été quelqu’un qui réussissait à faire la part des choses, à prendre du recul sur les événements et à les digérer en quelques semaines. Cela ne signifiait pas nécessairement qu’ils cessaient de l’affecter mais elle les appréhendait assez pour tirer les conclusions qu’elle avait à en tirer et passer à autre chose. Désormais, Liz prend les coups mais si elle garde la tête haute, ce n’est que d’apparence. Instinctivement, elle se remercie de ne pas avoir pris avec elle la boîte d’anti-douleurs qu’elle garde précieusement dans son tiroir à sous-vêtements. Elle ne connaît que trop bien l’effet du mélange avec ce qu’elle a déjà pris ce soir et sait qu’elle n’aurait même pas cherché à résister. L’idée de mentir à Ria est de lui dire qu’elle a un peu trop abusé de l’alcool sans s’en rendre compte est tentante mais elle sait que la jeune femme est médecine et surtout ne sait pas les tests qu’on va lui faire. Elle connaît assez bien l’ambulancière pour savoir qu’elle préfèrera s’assurer que tout va bien avant de la laisser repartir. Les lèvres pincées, elle obtempère quand elle lui demande de tourner la tête pour l’examiner. C’est un comble de se retrouver examiner par elle, quand elles ne comptent pas le nombre de fois où elles ont pu jouer au docteur. Beth soupire et secoue doucement la tête quand Ria demande un éthylotest. Elle attend que ledit Carter soit parti pour préciser : “On connaît toutes les deux le résultat.”, ne soupçonnant pas que ce que la New Yorkaise à en tête.
    Soulagée quand Victoria lui confirme la croire, Liz ferme les yeux quelques secondes et ne les rouvre que quand elle lui dit que l’attitude de l’autre conducteur va jouer en leur faveur. Elle fronce les sourcils et s’apprête à lui dire qu’elle n’a pas besoin de la protéger quand les lèvres de la jeune femme vienne se poser contre sa peau. Comme avant, l’ancienne championne olympique sent les battements de son cœur ralentir, apaisé par la jeune femme. Elle n’a pas le temps d’ajouter quoi que ce soit qu’elle lui demande de lui faire confiance. Son collègue apparaît quasiment dans la seconde où elle s’éloigne et Liz acquiesce d’un signe de tête, pas certaine de comprendre ce que Victoria a en tête. “Ne te justifie pas. J’assume mes conneries.” Même si c’est la dernière chose dont elle a envie, il est hors de question que son ex-fiancée se compromette d’une façon ou d’une autre pour elle. Jamais Liz ne lui aurait demandé une telle chose et encore moins maintenant qu’elle sait comment elle a mis sa carrière de médecin en danger jusqu’à la faire voler aux éclats. A la réflexion, la skieuse aurait pu lui demander de signer un certificat attestant de sa capacité à reprendre le ski malgré une blessure à l’époque mais seulement en ayant la certitude que sa carrière n’en serait pas affectée. Les deux jeunes femmes étaient sur la même longueur d’ondes et comprenaient parfaitement l’importance de leur carrière l’une pour l’autre, comme elles se comprennent sans doute encore aujourd’hui sur leur difficulté à en faire totalement le deuil. “J’ai la tête qui tourne, mais c’était déjà le cas avant.” précise-t-elle à demi-mots, évitant le regard de la jeune femme. Reprenant une gorgée de la bouteille d’eau qu’elle lui a donné plus tôt, elle attend que Victoria revienne, tâchant de se concentrer sur ce qu’elle va lui dire. Elle cherche encore ses mots quand la main de Ria glisse dans la sienne, et Beth la serre doucement, posant son regard sur leurs deux mains ensemble. C’est moins douloureux qu’avant, contrairement à la première pensée qui lui traverse l’esprit quand Ria lui dit qu’elle aurait pu se tuer. Elle n’en viendrait pas jusque là mais ne peut s’empêcher de se demander si ça serait si grave. Elle soupire doucement et tend la main vers le visage de Victoria pour le tourner doucement vers elle quand elle la voit chercher une solution, un échapatoir. “Ne mens pas pour moi, Ria.” Elle soupire doucement : “Donne-moi un nouvel éthylotest.” dit-elle, avant de s’éclaircir un peu la gorge. “Et pour répondre à ta question : rien ne m’est passé exactement par la tête, et c’est exactement ce que je voulais.” Elle se pince les lèvres, le regard rivé sur le fond de l’ambulance. Hors de question de voir le regard déçu de Ria sur elle. “Je voulais juste boire un verre, j’en ai bu plus d’un.” Elle hésite une seconde mais préfère qu’elle entende la vérité de sa bouche plutôt que de résultats d’analyse sanguine, qu’elle ne serait pas étonnée d’être obligée de faire en arrivant à l’hôpital : “J’avais peut-être aussi pris plus d'antidépresseurs que prévu.” Un nouveau soupir s’échappe de ses lèvres : “Je n’ai pas réalisé dans quel état j’étais. Alors si je ne fais que perdre mon permis… je m’en remettrais.” Elle se laisse ensuite retomber doucement sur la civière, la concentration que cela lui demande d’articuler normalement et de faire comme si sa tête ne le tournait pas, l’épuise.

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 23 Juil 2022 - 12:40
    taggercitereditionsupprimeradresse
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced.

    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Glass-10 with @Elizabeth McCarthy and @Victoria Lahey
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Megaph10 warning : alcool, médicaments, accident de voiture.
    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Calend10 the 26.04.2022 when everything gets in the way, seems you cannot be replaced. Marker10 Boston, Harbor Area La peur passée, Victoria fait de son mieux pour ignorer la colère qu’elle sent grandir dans chaque parcelle de sa peau et dont, elle le sait, Beth se passerait bien. Elle rêve de la secouer afin qu’elle réalise à quel point elle a été stupide de se mettre - elle et toutes les personnes qui ont pu croiser sa route - inutilement en danger. Le plus dur pour la blonde est encore de comprendre et accepter le fait qu’elle n’a rien vu venir, alors qu’elles partageaient un repas il n’y pas plus d’une semaine. Au contraire, Vic s’est persuadée que son ex fiancée allait bien mieux, au-delà du stress qui a accompagné l’arrivée de sa mère à Boston. Elle la trouvait plus souriante dernièrement, comme si la brune acceptait enfin que leur vie n’était plus celle qu’elle était il y a deux ans, tant d’un point de vue professionnel que personnel. Laisse moi juste réfléchir deux minutes. Dit-elle agacée lorsque Beth lui dit assumer ses conneries. Dans l’absolu, Victoria en est heureuse et ne tient certainement pas à se mettre dans une mauvaise position en falsifiant, à nouveau, des résultats mais elle le ferait sans hésiter pour elle. Il n'est pas question de mettre sa carrière, ou son image, à mal à nouveau, il doit bien y avoir un moyen de les protéger toutes les deux mais elle ne parvient pour l’instant pas à mettre le doigt sur cette solution miracle. Est-ce que tu te souviens avoir pris un coup quelque part ? Entre l’adrénaline et le petit mélange qu’elle s’est autorisé, il n’est pas impossible qu'elle souffre sans même s’en rendre compte pour l’instant, Vic tient à écarter tout risque de voir son état se dégrader en quelques minutes, ou heures. S’il y a bien une intervention sur laquelle l’erreur ne lui est pas permise, c’est celle-ci car elle ne se pardonnerait pas d’avoir loupé quelque chose. Son esprit part dans tous les sens, il lui est difficile de se concentrer au point qu’elle se demande si elle n’aurait pas dû laisser Carter l’examiner aussi, par précaution.
    Je vais me débarrasser de celui-ci. La première chose qu’ils vont te faire à l’hôpital est une prise de sang. Inutile de lui faire passer un éthylotest à son tour, ce sont les résultats de l’hôpital qui compteront lorsque la police fera son enquête sur les causes de l’accident. Les dents serrées lorsque Beth répond à ses questions, Victoria doit sincèrement prendre sur elle pour ne pas rouler des yeux tant elle trouve son ex-fiancée inconsciente. Elle a, elle aussi, eu son lot de soirées où l’alcool a coulé à flot dans ses veines mais prendre le volant derrière est ridicule. Victoria se rappelle néanmoins son accident lors de ses premières semaines de retour à Boston et se dit qu’elle est bien mal placée pour juger. Sauf qu’elle allait mal, très mal, au moment des faits hors elle pensait que Beth allait bien. Il y a des ubers dans ces cas là. Pour éviter de se tuer ou aller tuer quelqu’un sur la route. Ok. Vic souffle, sans chercher à la contrarier à nouveau. Aux paroles de son ex-fiancée, elle se dit sincèrement qu’un retrait de permis ne pourrait que lui être bénéfique si elle se laisse à faire des mélanges alcool-médicaments. Je ne pense pas que tu risques plus, étant donné qu’il n’y a eu aucun blessé. Une chance, qui ne lui sourira peut-être pas deux fois. C’est simplement à cause de ta mère tout ça, Beth ? Depuis quand tu lui laisses autant de pouvoir sur toi ? Toujours, sans doute. Vic ne peut d’ailleurs pas imaginé ce que ressent la brune car elle a, pour sa part, toujours eu une relation très complice tant avec son père que sa mère.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 13 Aoû 2022 - 22:10
    taggercitereditionsupprimeradresse
    tw: alcool, médicaments, falsification de résultats, accident de voiture, pensées noires




    when everything gets in the way, seems you cannot be replaced.

    26.04.2022 @Victoria Lahey

    Si une part de Beth est soulagée que ce soit Victoria à ses côtés (car même après tout ce temps et tout ce qu’elles ont traversé, sa seule présence la soulage, ne serait-ce qu’un peu), elle le regrette également. Elle voit bien que l’esprit de la jeune femme va à mille à l’heure, se pose des centaines de questions et… trouve des réponses qui ne sont pas les bonnes. Liz se contente de serrer les dents quand elle lui répond agacée, et ferme les yeux. Immédiatement, elle les ouvre à nouveau; sa tête tourne beaucoup plus les yeux fermés et elle sent sa bouche devenir pâteuse et une migraine poindre le bout de son nez. Elle attend cependant que son ex-fiancée ouvre à nouveau la bouche pour dire quoi que ce soit, la connaissant assez pour savoir quand se taire et quand l’ouvrir. En l’occurrence, elle n’est absolument pas en position de le faire, mais elle espère tout de même que Ria n’est pas en train de chercher une façon de l’aider en falsifiant quoique ce soit. Avant même la révélation du chantage qu’elle avait subi, Beth ne l’aurait pas toléré, mais il en est encore plus hors de question pour le moment. “Non, non. La ceinture m’a retenue et l’airbag ne s’est même pas déclenché.” précise-t-elle, posant instinctivement sa main sur son épaule. La ceinture laissera sûrement une trace qui rien qui ne mérite de s’inquiéter outre mesure. Ne souhaitant pas entendre Victoria lui rappeler qu’elle n’est pas médecin, elle n’ajoute pas cette précision et attends que l’ambulancière s’installe à ses côtés.
    Une fois certaine d’avoir l’attention de la jeune femme, elle plonge son regard dans le sien et lui dit qu’il est hors de question qu’elle se mette en danger d’une façon ou d’une autre pour elle. Beth apprécie sincèrement qu’elle soit prête à se mettre dans la panade pour elle mais il en est tout simplement hors de question. “D’accord.” répond-elle, se doutant bien que la prise de sang n’est pas le seul examen auquel elle aura le droit à l’hôpital. Lorsque Victoria lui fait remarquer qu’il y a des ubers quand elle a trop bu ou fait de mauvais mélanges, Beth lève les yeux au ciel et lui dit simplement : “Vas-y, fais-moi la morale, qu’on en finisse.” Elle a tout à fait conscience de sa bêtise et elle mérite bien qu’on la lui fasse mais son mal de crâne se fait plus fort, et en toute franchise, Liz se fera assez la morale toute seule. Plus que pour elle, cet accident l’a effrayé pour le mal qu’elle aurait potentiellement pu faire à quelqu’un d’autre. D’une façon ou d’une autre, il va bien falloir qu’elle trouve un moyen de sortir la tête hors de l’eau. Epuisée des épreuves qui se mettent sur son chemin depuis deux ans maintenant, Beth a conscience que toutes ses tentatives de retrouver le large sont vaines. Peu importe ce qu’elle essaie, rien ne semble fonctionner désormais. Des événements qu’elle aurait balayé d’un haussement d’épaules l’affectent plus qu’ils ne le devraient. C’est comme si elle ne parvenait jamais assez longtemps à retrouver son souffle et que les moments de répit étaient bien trop rares, alors qu’en toute objectivité, elle n’a pas nécessairement à traverser plus d’épreuves que d’autres gens. Beth hausse les épaules quand elle lui dit qu’elle ne risque pas plus qu’un retrait de permis ; même si c’était le cas… tant que la sentence reste juste, elle est prête à l’accepter.
    Ses lèvres se pincent quand Ria lui demande pourquoi elle laisse sa mère avoir autant de pouvoir sur elle. Liz ferme les yeux quelques secondes, agacée par la tournure de la phrase, par l’impression que ça lui donne qu’elle est coupable, comme si elle avait le pouvoir de décider de s’en moquer du jour au lendemain. Le bonheur est un état d’esprit qu’elle a toujours veillé à avoir… mais parfois, cela ne suffit pas. Elle ouvre ensuite les yeux et hésite une seconde à lui dire à quel point tout l’épuise tant, mais s’abstient. Il n’est pas question de l’inquiéter outre mesure. “J’en sais rien. Cela reste ma mère, j’imagine que j’ai un peu trop écouté mes frères et sœurs qui croyaient en une réconciliation.” Beth n’est pas certaine qu’elle l’aurait souhaité, de toute façon, mais elle aurait aimé que le choix soit entre ses mains, et uniquement les siennes.


    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum