Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityABRIL OJEDA ► Azul Guaita
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment :
    Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition ...
    Voir le deal

    ABRIL OJEDA ► Azul Guaita
    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 18:14
    taggercitereditionsupprimeradresse
    TW : décès, suicide, agression sexuelle


    Abril Ojeda


    feat. Azul Guaita






    ❝ Il rappelle ses créatures qui tentent de s'échapper
    En l'air en fusée quitter la maison qui n'est plus
    Ni verte ni accueillante
    Le nid crève et
    Les étoiles se mettent à mourir

    naissance
    30 avril 2000, elle clôt le mois dont elle porte le prénom

    nom(s) & prénom(s)
    Abril Ojeda

    nationalité(s)
    Argentine, mais elle compte bien un jour obtenir la nationalité américaine

    origine(s)
    Argentine par son père et mexicaine par sa mère

    orientation sexuelle
    Pansexuelle, elle a longtemps douté, ne comprenant pas vraiment ce qu'elle cherchait, avant de comprendre ce qui l'attirait

    statut amoureux
    Célibataire, elle tombe vite amoureuse, Abril, de nombreuses personnes. Elle a d'ailleurs déjà été en couple avec plusieurs personnes en même temps, et c'était merveilleux d'amour et de bienveillance

    études
    Mathématiques. Elle sait être sérieuse quand il faut, et surtout quand le sujet l'intéresse. Et surtout, les mathématiques ne peuvent pas mentir, elles.

    bourse
    Oui

    statut social
    Modeste

    job étudiant
    Elle fait de l'aide aux devoirs à des lycéens, mais est à la recherche d'un autre job afin de mettre un peu de beurre dans les épinards

    maison
    Students ; aucune maison ne lui correspond vraiment, elle préfère rester libre de voler de ses propres ailes
    admission à harvard

    Les ongles rentrent dans sa peau alors qu'elle se rappelle les mots qu'elle a préparé. L'anxiété dans le ventre, la peur de faire n'importe quoi, de tout foirer à la dernière étape. Sans doute celle où elle est le moins à l'aise, devoir discuter avec des gens. Tout le reste s'est bien passé ; il faut dire que l'écrit c'est son domaine et elle a réussi les tests avec une facilité déconcertantes. C'est pour ça que ses parents l'ont envoyée aux États-Unis après tout ; pour lui offrir les chances qu'eux n'ont jamais eues. Et puis c'était son rêve aussi, celui qu'ils partageaient, dressant des mood board dans leur chambre d'adolescent. Pour eux, pour lui, surtout, elle ne peut pas échouer. Alors quand vient son tour, Abril inspire un bon coup et rentre dans le bureau le menton levé. Pas question de louper Harvard.
    caractère du personnage

    Déchirée : entre rationalité et émotions, Abril a toujours eu de la peine à trouver l'équilibre. Son esprit cartésien aimerait pourtant la diriger vers la logique, mais il y a toujours des sentiments qui viennent se mêler à ses réflexion et déséquilibrer la balance. Pourtant, si elle était un peu moins émotive, il serait peut-être encore en vie...
    Amoureuse : elle aime la vie et surtout, elle aime les gens. Un sourire, un discours, une voix ; un rien peut la faire tomber profondément amoureuse. Ca dure rarement longtemps, mais ça dévaste tout dans son estomac, encore une fois un peu trop gouvernée par ses émotions.
    Cruelle : parfois les mots partent comme des balles, avant même qu'elle ait pu essayer de les retenir. Elle sait les déchirures que ça peut créer, les crevures dans les âmes de ceux qu'elle aime. Mais elle n'arrive jamais à les retenir, bien qu'elle essaie vaillament de combattre ce défaut.
    Méfiante : elle ne l'était pas avant. Quand il était encore en vie, quand les sourires dansaient autour d'elle dans son quotidien. Mais quelque chose s'est cassé à sa mort, et depuis Abril a de la peine à faire confiance. Surtout à eux.
    Obstinée : elle ne lâchera rien. Jamais.
    anecdotes

    Petite dernière d'une famille de sept filles, Abril a grandi dans les cris et la solidarité, mais surtout un amour sans borne ☆ Depuis gamine, sa mère et certaines de ses soeurs l'ont prises avec elle pour aller grimper. L'escalade l'a poursuivie toute sa vie et, encore aujourd'hui, c'est une passion qui la calme et la rassure ☆ Quand ses camarades de classe n'avait qu'une envie celle de jouer, Abril rêvait de pouvoir compter jusqu'à l'infini. Une de ses aînées lui avait un jour dit que c'était impossible, mais l'enfant n'entendait pas ce mot dans son langage et s'est fait le défi d'apprendre tous les nombres du monde pour démentir l'affirmation ☆ Elle a fini par comprendre que c'était impossible, mais son amour pour les nombres était né. Eux ne peuvent pas mentir et, surtout, s'enchaînent avec facilité. Elle adore ça, la gamine, et ses profs sont tous soufflés par son aisance et la fougue qu'elle met là-dedans. Si seulement elle pouvait mettre la même ardeur en lecture se plaint sa maîtresse sur son bulletin scolaire ☆ Si ses parents ont peu de moyen, ce n'est pas le cas de la soeur de sa mère qui vit aux États-Unis. Rêve américain tout doré dans la tête de la gamine. À 13 ans, quand ses parents lui proposent d'aller vivre avec son oncle et sa tête, elle accepte. Là-bas, elle aura des meilleures chances de rentrer dans une bonne université, et surtout elle a envie de découvrir ce pays qu'elle voit à la télévision ☆ Aux États-Unis elle partage sa nouvelle vie avec son cousin, Dick. Il a un an de plus qu'elle et ils se sont toujours bien entendu. Il a la même passion qu'elle pour la grimpe qu'il tient également de sa mère. Ensemble ils passent de longues heures sur des voies ☆ Pour ses 16 ans, Dick lui offre une fine chaîne en offre pour sa cheville. Elle ne la quittera plus jamais ☆ Ensemble, ils parlent souvent de ce qu'ils aimeraient faire plus tard. Ils ont un rêve qu'ils partagent, celui d'Harvard. Enfin, c'est surtout celui de son cousin, mais il est un peu son modèle sur terre et elle a envie de faire comme lui ☆ La première fois qu'elle embrasse une fille, Abril se sent perdue. Elle aime les garçons, elle en est certaines, mais alors... pourquoi ? Elle finit par en discuter avec Dick qui ne la juge pas. Au contraire, c'est grâce à de longues discussions avec lui qu'elle finit par comprendre. Elle s'en fiche en fait, de ce que l'autre à entre les jambes. Ce qui l'intéresse, c'est autre chose : l'esprit, le sourire, les rires ☆ Et puis il y a eux. Les potes de son cousin. Ils sont marrants, elle les aime bien et les croise parfois à des soirées. L'alcool coule dans les gosiers, elle aime bien ça. La drogue aussi parfois, ça ça lui plaît un peu moins ☆ La bagarre a été terrible, les mots ont été trop loin. Et Abril est partie en claquant la porte, abandonnant cette stupide fête et surtout son stupide cousin et ses stupides amis. Elle préfère rentrer chez son oncle et sa tante que passer la soirée avec eux ☆ C'est le hurlement de sa tante qui la réveille le lendemain. Elle apprend la réalité comme un choc : son cousin est mort, il s'est suicidé laissant une lettre d'adieux derrière lui. Elle ne comprend pas, la seule chose qu'elle saisisse, c'est que les derniers mots qu'elle lui a adressé étaient pour lui crier sa haine ☆ L'enterrement est une succession de larmes dans ses yeux. De colère également : contre le monde, contre le manque de sens dans tout ça, et surtout pourquoi lui ? Il y a quelque chose d'étrange qui forge une colère immense en elle. Et Abril se persuade qu'il y a des non-dits, que quelque chose ne joue pas dans tout ça. ☆ Il y a des messages, des regards, des paroles qu'elle ne calcule pas. Les potes de Dick savent des trucs et ne veulent rien lui dire. Ils jurent qu'ils n'étaient au courant de rien, elle ne les croit pas. Abril devient méfiante. Il y a quelque chose de louche dans cette histoire, et elle l'élucidera.
    & irl, ça donne quoi ?

    pseudo Betelgeuse
    âge Entre 25 et 30
    nationalité hélvétique
    forum connu par... mon premier compte
    ILH, j'en pense quoi ? j'adore :heaart:
    autres comptes ? @Joyce Millett @"compte" @"compte"
    avatar utilisé Azul Guaita
    crédits images Google & moi
    nombre de mots par rp Selon l'inspiration, plutôt beaucoup
    type personnage pré-lien par @Nathaniel Bernadotte

    code études
    nom des études ;; nom de la faculté ;; année d'étude ;; 20XX-20XX - explicatif pour remplir correctement : mathématiques ;; science and engineering ;; quatrième année ;; 2021-2022
    Code:
    @"Abril Ojeda" » <i>(mathématiques)</i>


    job étudiant :

    code métier
    nom du lieu + nom du métier : aide aux devoirs

    Code:
    @"Abril Ojeda" » <i>aide aux devoirs</i>


    code bottin

    Code:
    <span class="pris">Azul Guaita</span> <span class="inv/scena/pl"></span> @"Abril Ojeda"









    i love harvard i love harvard i love harvard i love harvard i love harvard i love harvard
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 18:15
    taggercitereditionsupprimeradresse
    l'histoire


    - Viens jouer avec nous, Abril !

    Abril ne répond pas, concentrée sur sa feuille. Avec une patience infinie, elle écrit des nombres depuis des nombres, ils s'enchaînent, mais elle ne se lasse pas.

    - Allez ! Je t'ai dit que c'était impossible, tu ne vas tout de même pas y passer la nuit.

    Mais la gamine de six ans n'écoute pas sa grande soeur. Elle est persuadée, elle, qu'il est possible d'écrire tous les nombres de l'univers, incapable de comprendre un concept aussi absurde que l'infini. Alors elle continue à écrire, et sa soeur abandonne.
    Cette nuit-là, elle ne dormira pas longtemps.

    ***

    - Votre fille est brillante, mais...

    L'enseignante hésite à parler. La mère de son élève de 12 ans est venue seule, le père cumule trois boulots pour nourrir toutes les bouches de la famille, il n'a pas le temps de venir assister à un rendez-vous scolaire. Ca ne l'étonne pas vraiment, au fond, combien de parents absents au rendez-vous ? C'est pas la misère dans ce quartier, mais pas loin. Pas le temps de plaisanter, pas le temps de s'apitoyer non plus. Mais pas le temps de laisser les talents briller comme ils pourraient briller.

    - ... mais je ne suis pas sûre que ce que nous pouvons lui proposer ici soit suffisant.

    Elle ne sait pas comment l'exprimer, mais la mère a compris. Elle aime sa gamine, mais c'est justement parce qu'elle aime qu'elle est prête à la voir partir. Et elle sait exactement où. Quelques heures plus tard, elle est au téléphone avec sa soeur ; celle qui a réussi à partir d'Ushuaïa aussi et à épouser un américain. Ils ont une belle maison dans un beau quartier ; elle le voit bien sur Skype. Puis vient la discussion avec Abril, étonnamment facile. L'enfant ne comprend pas vraiment tout ce que cela inclut. Elle ne voit que la nouveauté : vivre avec son cousin qu'elle voit quand il vient en vacances et qu'elle adore. Les Etats-Unis qu'elle admire dans les séries qui passent à la télévision.
    Pourtant, à l'aéroport la réalité les rattrape tous et les adieux sont déchirants. Elle pleure longtemps après être montée dans l'avion, Abril. Et ses parents, parfaits reflets, pleurent encore plus longtemps sur le tarmac.

    ***

    - T'as déjà entendu parler d'Harvard ?

    Abril hoche négativement la tête, fascinée par son cousin. Il sait tout, il est drôle, gentil, toujours plein d'énergie et d'idées. Alors quand il lui parle de son rêve d'intégrer l'université de Boston, elle marche aussitôt avec. Désormais, elle aussi veut entrer à Harvard. Le rêve de Dick devient le sien.

    ***

    La fête bat son plein en bas, alors que Dick et Abril sont posés sur le toit de la maison. Son oncle et sa tante sont partis pour le weekend, c'était l'occasion rêvée d'organiser une pool party. Mais trop de bruits et de lumières, trop d'alcool également dans les verres. Dick a su lire la panique dans les yeux de sa cousine - il la connaît par coeur - et l'a entraînée vers ce lieu rien qu'à eux. Ce lieu depuis lequel ils aiment regarder les étoiles. Le regard rivés sur la voûte stellaire, il souffle à la nuit ses questions.

    - Quelque chose ne va pas ?
    - Dick je... je crois que j'ai embrassé une fille.
    - Tu crois ?
    - Heu... non. J'ai embrassé une fille.

    Les mots sont bizarre dans sa bouche alors qu'elle a encore le goût des lèvres sur les siennes. Lentement, elle tourne le regard vers l'adolescent à côté d'elle ; la peur terrible qui la juge. Mais, les yeux toujours fixés sur le ciel, Dick se contente de sourire gentiment, compréhensif comme toujours.

    - C'était bien ?
    - Heu... oui ?
    - Alors c'est que tout va bien.

    ***

    - TU TE FOUS DE MA GUEULE ?!

    Les mots explosent dans le hall d'entrée. Elle pète les plombs Abril, elle pète complètement les plombs. Il faut dire que l'alcool lui tourne un peu la tête, et puis la colère l'envahit vite par nature. Mais jamais contre son cousin. Jamais. Il faut dire qu'ils s'entendent si bien les deux, se comprennent toujours. Enfin, pas cette fois. Soirée idiote. Avec d'autres, ils ont fait un pari pour voir qui tenait le mieux l'alcool et, un des mecs présents a trouvé judicieux d'essayer de l'embrasser, attrapant ses fesses avec ses mains dégoûtantes. Abril a aussitôt crier au scandales, une claque dans sa figure. Et elle attendait le soutient de son cousin dans cette affaire.
    Mais lui semblait bien plus intéresser par faire la fête que de lui venir en aide. C'est pas si grave, tu vas t'en remettre. Elle l'a pas supporté, ça, et lui a balancé les pires horreurs à la figure. A claqué la porte derrière elle. Adios, qu'ils s'amusent bien entre eux, ces crétins.

    ***

    Tout est flou dans sa tête. Les sens se confondent et, surtout, le cri qui l'a extirpée de son sommeil continue dans sa tête, ne s'arrête jamais. Sa tante a pourtant refermé la bouche depuis longtemps, mais Abril ne pourra jamais oublier. L'horreur a désormais une définition dans sa tête : c'est l'image d'une mère qui perd son fils.
    Et surtout, surtout... Elle revit les mots, la haine, la colère qui l'a envahie la veille. Elle a dit les pires horreurs à Dick, et il ne sera jamais plus là pour l'entendre s'excuser, pour se réconcilier. Finies les conversations sur le toit. Finies les blagues. Finie la vie. Et surtout. L'atroce question, celle qui va l'empêcher longtemps de dormir : et si c'était sa faute ? Il ne parle pas d'elle dans la note d'adieu qu'il a laissé, mais elle ne peut s'empêcher d'y penser. Si les horreurs qu'elle lui a adressées avait tout brisé, jusqu'à la vie de son cousin ?

    ***

    L'enterrement est une mascarade. Ce n'est pas possible, ce n'est pas le corps de son cousin qu'on met sous terre. Elle n'y croit pas, les larmes sur ses joues non plus. Tout est devenu noir et Abril hait la terre entière.

    ***

    Elle les a recroisés. Eux. Les potes de Dick, ceux qui étaient là à sa mort. Et il y a quelque chose d'étrange avec eux, elle en est certaine. Plus le temps avance, plus elle se persuade qu'ils lui cachent des choses. Parce que si ce n'est pas le cas, ça veut dire que c'est elle la coupable, ça veut dire que c'est à cause de ce qu'elle lui a dit ce soir-là qu'il a mis fin à ses jours. Entre la culpabilité et la méfiance, elle a choisi le moins difficile à supporter. Ce sont eux les coupables, et elle compte bien découvrir ce qu'il s'est vraiment passé à cette fête. Se persuade qu'elle peut bien trouver.
    Alors Abril s'insère dans leur vie. Se rapprocher d'eux c'est encore le meilleur moyen de prouver que c'est eux les véritables coupables de tout ça, de lever les derniers soupçons, de la libérer, surtout, du poids de la culpabilités. Sous l'excuse de vouloir connaître ceux qui étaient amis avec son cousin, elle cherche à passer le plus de temps possible avec eux ; ça l'obsède. Et un jour, elle l'a promis au ciel au-dessus du toit de la maison de son oncle et de sa tante, elle trouvera les véritables raisons de la mort de Dick.



    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 18:16
    taggercitereditionsupprimeradresse
    rebienvenue ABRIL OJEDA ► Azul Guaita 1562094367
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 18:29
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Re-Bienvenue :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 19:02
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Bienvenue :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 19:10
    taggercitereditionsupprimeradresse
    re-bienvenue et bon courage pour ta fiche :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 19:14
    taggercitereditionsupprimeradresse
    rebienvenue ABRIL OJEDA ► Azul Guaita 2511619667
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 19:54
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Ohhhhh hanwii
    Re-bienvenue mon chanton ABRIL OJEDA ► Azul Guaita 3850463188
    Hâte de voir ce que tu vas nous faire cette fois ABRIL OJEDA ► Azul Guaita 1839924927
    Garde moi un lien :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 20:02
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Merci à toutes et tous :heaart:

    @Levi Duque promis ABRIL OJEDA ► Azul Guaita 2524437717 (par contre tu remarqueras que son prénom ne commence par par "C" ABRIL OJEDA ► Azul Guaita 1881463262)
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 9 Jan - 20:04
    taggercitereditionsupprimeradresse
    @Abril Ojeda il l'appellera Cabril sans problème face
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum