Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilitystay curious ((victoria))
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • -40%
    Le deal à ne pas rater :
    Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
    59.99 € 99.99 €
    Voir le deal

    stay curious ((victoria))
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 8 Avr - 20:51
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Un appel difficile mais une fois que l’on est de retour à la caserne, c’est la bonne humeur et la bonne entente qui règne. Il y a des jours où des interventions se passent mieux que d’autres est aujourd’hui est un de ces jours, bien que le bilan des morts n’est pas à zéro. Mais ça aurait pu être pire, on ne va pas se mentir. Le visage plein de suie, je frotte ma joue et soupire à la réflexion de l’un de mes collègues. Écoute, je vais me laver et si t’as décidé de toujours être aussi con quand je sors de la douche, je t’en colle une. Parce que les réflexions sexistes, c'est très peu pour moi. Ma tenue posée devant le camion, je me dirige vers les douches et prends le temps de me laver et de me débarrasser de cette odeur de brûlé qui plane autour de moi. Enroulée dans ma serviette, je vois Victoria passer et souffle Alors le petit, il a tenu jusqu’à l’hôpital ? Plus petits poumons alors forcément, ça n’aide pas en cas d’incendie et des fumées épaisses que l’on a eu aujourd’hui. Je m’essuie les cheveux et lui souffle rapidement, On peut discuter dès que je suis habillée ? Pas que je sois pudique, que j’ai peur qu’elle voit un bout de mon sein gauche, de ma fesse droite ou je ne sais quoi mais je pense qu’on a quelques petites choses à se dire et j’aimerais le faire rapidement. Je sais qui elle est pour mon meilleur ami et bien que je ne puisse pas lui faire la morale - je ne sais pas tout et je ne suis personne pour le faire - mais je ne souhaite pas que son passé avec Gab nous empêche de travailler.


    @Victoria Lahey
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 17 Avr - 0:23
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Au retour de l’hôpital, je reste plusieurs minutes dehors pour profiter de l’air frais, avant d’enfin me diriger vers les douches. L’intervention a été assez importante et surtout, il s’agit de la première durant laquelle la vie d’un enfant était à risque depuis mes débuts à la caserne. J’ai beau avoir, malheureusement, perdu quelques gamins au cours de ma carrière en tant que chirurgienne, on ne s’habitue jamais à ce sentiment, moins encore à l’annonce aux parents. Par chance, c’est une bonne nouvelle que nous avons livré aux parents de Sawyer, avant de reprendre la route pour la caserne. Je file me rafraîchir pour être prête pour le prochain appel et lorsque je finis à peine de m’habiller, je croise Lucrezia que j’ai un peu évité dernièrement, hors échange totalement professionnel. « Oui, on a patienté un peu et il était stable quand on est partis. » Je lui adresse un sourire à travers le miroir devant lequel je me tiens et fait volte-face lorsqu’elle demande à discuter dans quelques minutes. « Oui bien sûr. Je vais juste me poser dans la salle de repos en attendant. » Je pensais à une micro sieste mais ce sera pour plus tard. Installée sur le lit, je me retiens d’envoyer un message à Beth, vers qui j’ai toujours envie de me tourner. J’ai passé ces deux dernières années à lui raconter chaque minute de ma journée et n’ai pas encore pris l’habitude de tout garder pour moi, moins encore lorsque ça concerne potentiellement mon ex mari. Je me trompe peut-être, si ça tombe c’est du boulot dont Lucrezia veut me parler mais quelque chose dans le ton sur lequel elle a proposé ça me fait dire que non. Je range le portable dans ma poche lorsque je vois la pompier se diriger vers moi et croise les jambes pour me retrouver en tailleur sur mon “lit”, lui adressant un signe de tête pour l’inviter à s’y installer aussi. « Je t’écoute. » Dis-je innocemment, parce qu’après tout, je ne fais que jouer aux devinettes sur le sujet qu’elle souhaite aborder.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postMer 28 Avr - 11:29
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Ah ! Ça c’est une bonne nouvelle. Que je souffle aux mots de Victoria. Vraiment, s’en est une. Depuis l’incident avec Allyson, j’angoisse un peu plus qu’avant lorsque les ambulanciers partent avec des patients bien touchés. Je ne peux pas dire qu’avant j’étais insensible mais j’étais clairement moins impliquée. Là, j’ai un constant rappel de ce qu’il s’est passé avec mon lieutenant et qu’on a beau être protégée, entraînée, un appel peut tout changer. Pas de soucis, je t’y retrouve d’ici quelques minutes. Un sourire échangé et je m’attèle à ma tâche du moment. Ma tenue de nouveau sur moi, mon tshirt bien rentré dans mon pantalon, la ceinture fermée, les cheveux tirés en un chignon haut, j’essuie les coulures de mascara sous mes yeux et en réapplique une légère couche. Je ne sors jamais sans un minimum de maquillage sur le visage, c’est ainsi. Mes bottines aux pieds, je range derrière moi et me dirige vers la salle de repos où Victoria m’attend, ne sachant pas forcément de quoi je vais lui parler bien qu’elle doit avoir une idée, il faudrait être complètement débile pour ne pas s’en douter un minimum. On a été très cordiales pendant nos services en commun mais moi qui aime déconner avec mes collègues, je ressens ce drôle de blocage et j’aimerais passer par-dessus. Gabriel risque de me donner sa vision des choses lorsque je lui en parlerais mais aujourd’hui et ici, c’est elle et moi qui sommes concernées et le bon fonctionnement de la caserne. Assise sur le lit en face d’elle, je pose mes mains sur mes jambes et souffle Je voulais parler de... Gabriel. De la façon dont tu lui as brisé le coeur, de la façon dont tu l’as abandonné et tous mes dommages que tu as causé sur lui. C’est le rôle de la meilleure amie que je suis de dire tout cela, non ? Et je le pense, un peu. Mais je suis sûre qu’il y a plus là dessous alors je souffle Gabriel. Enfin, du fait que j’ai beau être sa meilleure amie, j’ai pas envie que ça devienne bizarre entre nous. L’ambiance de la caserne en dépend. On parlait bien et quand on a mutuellement appris qui on était pour lui, je sais pas, je pense que ça a changé involontairement entre nous. Ou peut-être que c’était volontaire pour elle, je n’en sais rien.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postJeu 13 Mai - 21:17
    taggercitereditionsupprimeradresse
    « Pire que ça, oui. » Dis-je avec enthousiasme. Il nous arrive régulièrement de ne pas être assez rapides, ou simplement pas assez équipés, et de déclarer le décès dans l’ambulance, avant même que la victime ait une chance de franchir les portes des urgences. Mais aujourd’hui, c’est avec une bonne nouvelle que nous sommes reparties. Je ne suis honnêtement pas certaine que j’aurais pu encaisser l’inverse en ce moment, concernant la vie d’un enfant. « Ça marche. » Je lui adresse un sourire et quitte les douches pour aller me placer sur le lit et attendre le verdict. La caserne est un nouveau départ pour moi et si j’ai encore à me sentir “comme un poisson dans l’eau” dans ce nouveau poste, j’espère que ça viendra. En dehors du job, ça commence aussi - et surtout - par mes collègues. J’ai bien compris que Lucrezia était sincèrement appréciée à la caserne, je n’ai aucun doute sur le fait qu’elle pourrait retourner tout le monde contre moi si elle en avait envie. La pompier ne m’a pas donné cette impression mais je suis obligée de rester sur mes gardes. Lorsque la jeune femme me rejoint, je vérrouille mon téléphone et ève les yeux vers elle, les mains jointes entre mes jambes - toujours assise en tailleur. Elle s’arrête dans sa phrase, ce qui n’est pas bon signe. J’en ai la confirmation lorsque le prénom de mon ex-mari sort de sa bouche et vient me nouer l’estomac, malgré les mots rassurants de ma collègue. Je ne sais même plus si je dois la voir comme telle ou comme “la meilleure amie de Gabriel”. Je suis forcément soulagée de ce qu’elle me dit, mais je ne peux m’empêcher de me dire que Luz aura, quoi qu’il en soit, un avis différent sur la personne que je suis, maintenant qu’elle dispose d’une partie (peu glorieuse) de mon histoire. Mon ardoise vide est en fait bien chargée. « Ça me rassure que tu me dises ça. Je veux dire, je comprendrais parfaitement que tu prennes parti et c’est pour cette raison que je n’ai pas cherché à te parler, au-delà du boulot. » Parce que si quelqu’un s’était osé à faire autant de mal à l’un de mes ami(e)s proches, je ne suis pas certaine que je serais capable de faire abstraction de ça, que ça me regarde ou non. « J’ai commencé ici pour prendre un nouveau départ et je me suis imaginée le pire lorsque Gab m’a dit pour vous. » Qu’elle monte le monde entier contre moi, ou parvienne à me faire virer sur le champ. Je ne sais pas trop quoi ajouter, craignant toujours un peu que Lucrezia me la fasse à l’envers, même si la jeune femme semble honnête. « J’en demande peut-être beaucoup mais est-ce que ça pourrait rester entre nous ? » D’autant plus avec les passages de Gabriel à la caserne, bien que j’ai bon espoir qu’il change ses habitudes.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postVen 21 Mai - 0:17
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Gabriel est mon meilleur ami depuis que j’ai posé mes valises à Boston il y a trois ans. Je ne pourrais même plus dire comment nous nous sommes rencontrés mais entre lui et moi, quelque chose s’est passé à la seconde où nous avons parlé. Au-delà de son physique agréable, j’ai découvert un homme avec un cœur en or, une joie de vivre à faire pâlir bien des gens mais lorsqu’il m’a été permis de creuser un peu, j’ai découvert une personne un peu plus triste, sombre et meurtri. Les épreuves nous laissent - à tous - des blessures plus ou moins visibles et des plaies plus ou moins béantes. Et je sais qu’en venant me voir ici la dernière fois, tous les points de sutures qui maintenaient son cœur en un seul morceau ont sauté. Je le comprends, vraiment. Mais j’ai beau aimé mon meilleur ami de tout mon palpitant, je ne veux pas prendre partie. Il y a des combats qui ne sont pas les miens et offrir un accueil déplorable à Victoria ne fait pas partie de mes plans. Je pourrais, si je voulais. Mais toute l’importance est là : je ne le veux pas. On ne brise pas le coeur d’un homme comme Gabriel pour le plaisir de le faire. À moins d’être une sale garce mais une garce n’aurait pas dit ses voeux devant un curé, non ? C’est un peu trop poussé et je ne sais pas encore ses motivations mais je tends à dire que lorsqu’il y a tromperie c’est parce que les deux personnes ont des torts. Un partout, balle au centre ? Clairement. Mais ça, je le garde pour moi. Il n’a pas dit à quel point j’étais merveilleuse et parfaite ? Me voilà blessée. Que je souffle en levant les yeux au ciel, préférant jouer là-dessus qu’autre chose. Ce n’est pas mon genre, vraiment pas. Et s’il y a bien une chose que je reproche à cette ville, c’est son engouement pour les vacheries, les coups bas et le jugement. Leur Veritas à la noix de cajou, on en parle ? Je déteste ce genre de choses mais il faut faire avec. Et sa demande me surprend légèrement. J’arque un sourcil et me redresse légèrement, sur le lit en face de celui qu’elle occupait à mon arrivée. Cette discussion ou nos conversations en général ? Que je demande rapidement, pas trop sûre de ce qu’elle me dit et ce qu’elle veut réellement. Je ne cache rien à mon meilleur ami. Autant qu’on soit clair là-dessus parce que sinon, on va se retrouver dans de drôles de situations. Il sait que je ne te prendrais pas en grippe pour mener sa petite guerre interne. Bien que Gabriel ne soit pas de ce type, je sais que son divorce l’a salement amoché. Mais si un jour, tu me demandes de t’aider pour choper le numéro d’un civil, je n’irais pas lui répéter. Un clin d’oeil dans sa direction, j’espère qu’elle comprend que si Gabriel me demande comment ça se passe entre elle et moi, je ne mentirais mais je ne rentrerais pas dans les détails non plus. Je me demande juste comment ça va se passer entre eux lorsqu’il passera. Moi qui voulait vous présenter à sa prochaine venue… Si j’avais su. Que j’aurais pas plu mal tomber pour combler le cœur de mon meilleur ami. Ah, quelle douce ironie.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 29 Mai - 23:06
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Je fronce les sourcils, sceptique, lorsque Lucrezia insinue que je devais avoir mes raisons pour briser le cœur de mon ex mari. Sa réaction est un peu trop belle pour être vraie et je ne peux m’empêcher de me dire qu’il doit y avoir un monde entre ce que la pompier me dit et ce qu’elle pense réellement. J’avais mes raisons, oui, mais même si je venais à les révéler à Gabriel, je ne suis pas certaine qu’il les comprenait, à raison. S’il y a bien une chose sur laquelle nous sommes d’accord, c’est que le médecin est un homme bon qui ne méritait pas que je lui plante un couteau dans le dos. Sans trop savoir ce que je peux ajouter sans m’ouvrir à elle - car il est hors de question que je lui donne des détails sur notre divorce alors que le principal concerné n’a jamais eu l’ombre d’une explication - je me contente de hocher la tête doucement. Gabriel ne m’a pas laissé la moindre chance de lui expliquer mais je ne sais pas si j’aurais voulu savoir, à sa place, et je ne veux pas faire de Lucrezia le messager. « On est pas trop rentrés dans les détails. » Dis-je avec un sourire timide. J’ai été tellement surprise de le voir débarquer sur mon lieu de travail et ensuite m’apprendre son lien avec Alvares que je n’ai pas cherché à poser de questions. Et puis ce qu’il se passe entre eux, leur rencontre et les années d’amitié qui les lient ne me regardent pas le moins du monde. J’ai simplement déduit qu’elle était entrée dans sa vie après que moi j’en sois sortie et j’avoue être un peu curieuse de savoir ce qui fait qu’ils en sont restés au stade d’amis, tous les deux. Pour le peu que je connaisse, Lucrezia lui correspondrait et, à ma connaissance, les deux sont célibataires. « D’accord. Merci, en tout cas. » Ca aurait été tellement facile de se ranger du côté de son meilleur ami… Pour dire vrai, si les rôles étaient inversés, c’est sans doute ce que j’aurais fait. Je ne dis pas que j’aurais fait de sa vie un enfer, mais je me serais sans doute contentée de lui parler pour les interventions en crachant sur son dos avec Gabriel, un verre de vin à la main. Cette pensée me fait froid dans le dos, n’ayant aucune idée de ce qu’ils ont bien pu se dire. « Non non je me suis mal exprimée. » Dis-je en agitant les mains. « Je ne parlais pas de cacher quoi que ce soit à Gabriel. Plutôt de ne pas ébruiter notre histoire auprès des autres. » Nos collègues. Tout le monde connait le chirurgien ici et s’il décide de me jeter sous un bus, ainsi soit-il. Mais j’espère qu’il ne le fera pas et que Lucrezia ne révèlera pas notre lien et notre passé aux autres membres de l’équipe. On a tous un passé et si le mien pouvait rester là où il est et ne pas venir pourrir mon présent, ça m'arrangerait beaucoup. « Je prends note pour le numéro. » Dis-je avec un sourire sincère cette fois, me détendant doucement. Si ses intentions sont mauvaises, Luz le cache plutôt bien. Je ris nerveusement et me retiens de justesse de faire une blague sur le fait qu’elle a vu juste sur le fait qu’on irait bien ensemble. On a eu de belles années, que je n’oublierai jamais. Je l’ai aimé, mais sans doute pas assez ou pas comme il faut. « Vaut mieux pas. Mais si t’en as d’autres du genre dans ta liste d’amis… » Homme ou femme. En réalité, je ne suis pas du tout prête à rencontrer quelqu’un pour quelque chose de sérieux, juste pour m’amuser et j’aimerais autant ne pas faire du mal à toute sa liste de contacts.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 6 Juin - 13:54
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Assise devant Victoria, je pense chaque mot que je prononce. Bien sûr, une partie de moi lui en veut terriblement parce que je sais que Gabriel continue de souffrir de ce qu’il s’est passé et est encore incapable de se poser pour ces raisons mais ce sont leurs histoires. Je ne peux pas et ne veux pas m’immiscer là dedans. Surtout depuis que j’ai appris la grande nouvelle. Nous avons une relation professionnelle à entretenir et Victoria semble être là pour rester alors je ne peux pas me permettre de l’avoir à dos et de ne pas lui accorder autant d’importance que mes autres collègues et camarades soldats du feu. Alors oui, il y a de la rancoeur transmise par mon meilleur ami, bien profonde, instinct de protection mais il y a aussi de la logique et l’absence d’envie de me dire que si on l’oublie en mission, ce n’est pas bien grave. L’ambiance de la caserne ne doit pas changer à cause de cela. Elle va devoir faire avec le fait de le croiser de temps à autre ici et il en est de même pour lui. Oui, il m’a dit. Que je lance rapidement. Parce que le californien me raconte absolument tout de ce qu’il se passe dans sa vie, surtout quand il est perturbé de la sorte. Son visage meurtri, blessé, m’a peiné et perturbé lorsqu’il a débarqué chez moi ce soir là. C’est un gars qui déconne et là, ça détonnait carrément. Mes yeux sur la demoiselle, je comprends mal sa demande et souffle Oh. Je ris légèrement et me passe une main dans les cheveux. Je n’avais pas compris ça comme ça. Et c’est bien pour cela que je rajoute Ne t’inquiète pas, ça n’arrivera pas. Ils n’ont pas à savoir et que veux-tu que je leur dise ? Que tu as trompé Gab et ? Ça montrera qu’elle n’est pas franchement cool sur le plan personnel mais à part ça ? Si Gab a envie de te casser tes coups, c’est lui qui se chargera de dévoiler ton identité. Que je lance en riant légèrement. Moi, vraiment, je m’en fiche complètement. Je ne dis pas que si je l’avais rencontré au moment des faits, tout aurait probablement été différent. Mais ni elle ni moi ne le saurons jamais. Mais c’est quelque chose avec lequel je suis capable de vivre et j’espère qu’elle aussi, je ne peux pas mentir. Il y a des tas de choses qui se se sont passées dans notre passé et que l’on a pas envie d’avoir à affronter tous les jours. J’ai eu ma dose de drames et ils ne sont peut-être pas tous de mon chef mais ce n’est pas pour autant que j’ai envie que toute la ville soit au courant. Oulaaaa… Alors, oui mais non. Que je lance en riant. J’avais l’intention de les présenter mais ça ne se fera pas. Je veux bien être gentille mais je n’ai aucune envie que mon meilleur ami me tue... Je passe à nouveau une main dans mes cheveux. Je pense que Gabriel m’en voudrait clairement de faire cela et je le comprendrais totalement. À rôles inversés, je ne souhaiterais vraiment pas qu’il présente qui que ce soit à mon ex mari. Le jour où tu finiras par tout lui expliquer… Préviens moi, histoire que je sois off. Parce que, quelles que soient les raisons, les motivations et tout ce qui va avec, je sais qu’il le prendra mal et probablement de plein fouet. Ça sera un peu comme se faire renverser par un camion sur l’autoroute pour lui. En tout cas, ton secret est en sécurité avec moi, ne t’inquiète pas. Je lui adresse un clin d’oeil et me laisse tomber sur le lit, comme si mes muscles stressés se détendaient tous d’un coup. D’humaine à poupée invertébrée.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 12 Juil - 14:18
    taggercitereditionsupprimeradresse
    S’il y a bien un endroit où je ne pensais pas aborder ma vie privée, et certainement pas mon divorce acté depuis cinq bonnes années, c’est bien la caserne. Ce changement de carrière est synonyme de nouveau départ pour moi et j’ai - ou plutôt avais - bon espoir de pouvoir recommencer avec une ardoise vide. Ces personnes ne m’ont pas connue avec Gabriel, et surtout avec Beth, ce qui me permettait, jusqu’ici, de ne pas devoir justifier mes actes sur ces dernières années. Malheureusement, nos erreurs finissent toujours par nous rattraper, ce que je commence à comprendre. Je force un léger sourire lorsque Lucrezia me confirme que Gabriel lui a fait un résumé de notre conversation et me retiens de lui demander ce qu’il lui a dit d’autre. Il n’y a pas mille versions à notre rupture, mais je suis quand même curieuse de savoir la manière dont il voit les choses. Ce sourire disparaît de mes lèvres lorsque la brune appuie sur mon infidélité, même si son ton implique presque que ce n’est pas grave. Je déglutis et secoue la tête avant de rire lorsqu’elle parle de casser mes coups. « J’ai pas l’intention de chercher l’amour ici donc je pense que je n’ai pas trop à m'inquiéter à ce niveau. » Ca se passait plutôt bien, avec Gab, lorsqu’on bossait tous les deux à l’hôpital mais après notre rupture, ça m’a bien compliqué la vie d’éviter son service, je ne souhaite clairement pas renouveler l’expérience. Et puis surtout, je suis loin d’être prête pour une nouvelle relation. J’ai clairement un énorme travail à faire sur moi-même et des explications à fournir à Beth avant de pouvoir, ne fus-ce qu’envisager, me lancer dans autre chose. Ce qui me fait peur, c’est plutôt qu’il détruise ma réputation auprès de mes nouveaux collègues mais malheureusement, mon ex mari a les clés en mains pour le faire. La seule chose que je peux faire est de lui faire confiance et continuer à m’intégrer au groupe, en espérant que chacun se fasse son propre avis sans prendre ma vie privée en compte. « T’en fais pas, je plaisantais. » Même si après cinq années, je pense que Gabriel s’en fout complètement de savoir avec qui je partage ma vie ou mes nuits. Toujours est-il que je n’irai pas demander à sa meilleure amie de jouer les entremetteurs, ne souhaitant pas mêler une nouvelle personne à nos problèmes passés. « Rassure-toi, si ce jour devait arriver, je pense qu’il aurait eu lieu depuis longtemps. » Quel intérêt de lui fournir des explications aussi longtemps après les faits ? Gabriel ne m’a jamais laissé la moindre chance de lui expliquer ce qui m’a conduit à cette fameuse journée, où il m’a trouvée au lit avec Albus. D’une certaine façon, il m’a rendu service car je n’avais à l’époque aucune envie de lui avouer que j’avais perdu notre enfant quelques mois plus tôt. L’eau a à présent coulé sous les ponts et je ne vois pas ce qu’une conversation apporterait à l’un ou l’autre, ni pourquoi il chercherait à l’avoir à retardement. « Merci Lucrezia. » Je lui souris sincèrement et pose ma main sur son genou avant de les rapatrier sur mes propres jambes, toujours assise en tailleur. « Bon et toi, il ne t'intéresse pas Gabriel ? » Je pousse peut-être un peu la curiosité mais j’essaye de rebondir comme je peux pour ne pas que la conversation s’arrête là.
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postSam 24 Juil - 23:20
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Les histoires qui lient Victoria et Gabriel ne me regardent pas vraiment. Je me doute bien qu’elle aurait préféré être affectée à une caserne différente mais c’est ici qu’il y avait une place et elle n’a pas vraiment le choix. Je ne dirais rien, ne jugerais pas et garderais son petit secret pour moi. Je ne lui veux pas de mal, juste que tout se passe bien et qu’elle sache qu’elle ne risque rien. Je ne pourrais pas m’imaginer venir au travail tous les jours en me demandant à quel moment mon secret pourrait éclater. Le regard des gens qui changent… Non, vraiment, je ne veux pas qu’elle vive ça. On ne sait jamais ce que le futur nous réserve. Que je souffle en lui adressant un clin d'œil. Enfin, peut-être qu’elle a quelqu’un d’autre dans sa vie ou dans sa tête, pour ce que j’en sais. Une chose est claire, ici, elle contrôle son futur et ce qu’elle veut que nos collègues apprennent ou n’apprennent pas. Je ne vois pas Gabriel se venger de la sorte mais peut-être qu’il me surprendrait bien comme il faut. Je lui arracherais probablement la tête si cela venait à arriver mais je me retiens de le dire à la jeune femme. Elle n’a pas vraiment besoin de savoir que, bien que Gabriel soit mon meilleur ami, il y a des choses que je n’accepterais pas. Je l’écoute et souris légèrement. Il a fait le deuil de votre histoire mais je pense qu’il a besoin de savoir pour réellement passer à autre chose. De savoir s’il a fait quelque chose ou non. Est-ce qu’elle l’a trompé parce qu’elle ne l’aimait plus ou parce qu’il a agit d’une manière qui a fait que… Je connais assez le Californien pour savoir qu’il finira par lui demander clairement et simplement pourquoi. Pour la pardonner mais aussi probablement pour pouvoir convenablement avancer. Je sais qu’il n’arrive pas à s’attacher à cause de tout cela. Alors une vraie clôture, c’est tout ce que je lui souhaite, que je leur souhaite. Un sourire échangé et je manque de m’étouffer avec ma salive quand elle me demande si Gabriel ne m’intéresse pas. Oulaaa... Comment dire ça… Je l’aime de tout mon coeur, c’est mon meilleur ami mais… Ça s’arrête là. Très bel homme, plutôt sympa sous les draps mais Gabriel n’est pas celui qu’il me faut. Déjà, je connais toutes ses histoires de fesses et ça, ça me rebute carrément mais surtout… Quand on a un homme comme Gab dans sa vie, il ne faut pas le perdre. Et bien que je ne dis pas qu’un couple finit toujours mal, je préfère savoir que je peux compter sur lui toute ma vie que de prendre le risque de le perdre. On a passé une semaine - dix jours maximum à ne pas réellement se parler et ça m’a anesthésié pour les années à venir. Il est merveilleux mais n’est clairement pas pour moi. Un ami, le meilleur, mais clairement pas le petit ami que je souhaite. Les amitiés filles-garçons existent, nous en sommes la preuve. On a dérapé une fois, ivres tous les deux et ça nous a suffit je crois. Je ris légèrement, un peu gênée d’avoir balancé ça de la sorte. Ce n’est pas un secret mais bon…
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postDim 22 Aoû - 17:26
    taggercitereditionsupprimeradresse
    A mesure que la conversation avance, je me détends et parviens même à plaisanter avec Lucrezia, espérant qu’elle ne fait pas partie de ces personnes qui vous sourient en face et vous poignardent dans le dos. Je n’ai de toute façon pas d’autre choix que de lui faire confiance et prier pour que tout se passe bien à l’avenir, tant avec elle qu’avec mes autres collègues. « Certes. » Dis-je avec un sourire, sans chercher à riposter. Je sais parfaitement que je ne suis pas prête pour une nouvelle histoire et certainement pas avec l’un de mes collègues, la leçon a été tirée et bien retenue. Je n’ai cependant pas vraiment envie d’entrer dans les détails de ma vie privée, qui reviendront potentiellement aux oreilles de Gabriel, je donne donc raison à la jeune femme sans débattre. Même si c’est un non catégorique dans mon esprit, elle n’a pas tort lorsqu’elle dit qu’on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. « S’il avait envie de savoir, je ne pense pas qu’il aurait attendu cinq ans pour me poser la question. » Mon ton n‘a rien d'agressif mais je ne peux m’empêcher de passer sur la défensive. Je n’aime pas entendre de quoi Gabriel a besoin - ou non - pour avancer de la part d’une inconnue, alors que le médecin n’a jamais cherché à me poser la question ou écouter ce que j’avais à lui dire. Il a choisi de tirer une croix sur notre mariage sans obtenir de réponses et j’ai du mal à croire que le brun en a soudainement besoin après cinq années. Il y a prescription, l’eau a coulé sous les ponts et j’espère qu’il n’est pas resté bloqué là-dessus. Notre histoire était importante, il fera toujours partie de moi, de mon histoire, mais c’est du passé et j’aimerais que ça y reste.
    Je hoche la tête lorsque la pompier me dit qu’il n’est et ne sera jamais que son meilleur ami et ne peut m’empêcher de grimacer lorsqu’elle me dit que lorsqu’on a Gabriel dans sa vie, on ne prend pas le risque de le perdre. Je ne peux m’empêcher d’entendre une pique à peine voilée dans ses propos et me redresse dans le lit, soudainement plus aussi à l’aise que je ne l’étais il y a quelques minutes. « C’est compréhensible. » Et je vais m’arrêter là. Pas de commentaire, pas de “ tant mieux pour toi si c’est ainsi que tu le vois “ qu j’ai pourtant sur le bout de la langue, car je sais que quoi que je dise, cela risque de sonner un peu trop défensif ou agressif, voir les deux. Je force un sourire quand elle mentionne leur dérapage, qui ne me fait ni chaud ni froid mais auquel je n’ai juste rien à ajouter. Ce que fait Gabriel de sa vie ne me regarde plus depuis bien longtemps, je regrette un peu d’avoir posé la question. « Je ne me souviens pas qu’il était si mauvais au lit. » Je tente sur le ton de plaisanterie, mais ça sonne faux pour la bonne raison que je ne suis pas assez à l’aise avec Luz pour plaisanter sur sa vie sexuelle avec mon ex mari, qui me déteste. « Ça me fait plaisir que tu aies pris l’initiative d’en parler et que tout soit clair entre nous mais est-ce qu’on peut ne plus mentionner Gabriel s’il-te-plait ? » Je demande, espérant laisser définitivement ce chapitre de ma vie derrière moi. S’il y a bien un endroit où il n’a pas sa place, c’est bien sur mon lieu de travail.  
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum