Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibilityMYRON FLAMSTEAD ► ed skrein
I LOVE HARVARD
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le deal à ne pas rater :
    FNAC : Week-end adhérents, 10€ offerts tous les 100€ d’achat
    Voir le deal

    MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein
    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 19:15
    taggercitereditionsupprimeradresse
    MYRON FLAMSTEAD

    date de naissance
    20 février 1993
    lieu de naissance
    Londres
    nom
    Flamstead
    prénom(s)
    Myron
    nationalité(s)
    Britannique
    origine(s)
    Anglaises du côté de sa mère, autrichiennes et tchèques du côté son géniteur, seule information que sa mère avait sur son client
    orientation sexuelle
    Hétérosexuel
    statut amoureux
    Célibataire
    statut social
    Dans la galère, mais habitué
    travail
    Barman


    — myron il n'a aucun but dans la vie. un but par jour : se réveiller, apprécier autant qu'il le peut sa journée, dormir. il ne voit rien plus loin que le bout de la semaine. rien ne le fait sortir la tête de l'eau et peu importe, il n'en a pas envie. être submergé par vie c'est son quotidien depuis toujours. vivre un jour de plus et tout ira bien. voilà sa vision de la vie.


    un sourire ravageur, des yeux pétillants de charme, un accent britannique prononcé et une pointe d'assurance agaçante, myron est doué socialement parlant. accessible en surface, naturellement drôle, il donne de sa personne pour amuser son entourage. marqué par de malheureux épisodes de son enfance, il lui tient à coeur de protéger les personnes qu'il aime. il n'a qu'une parole, ne fais pas dans la langue de bois, dis toujours ce qu'il pense. pas de détours, il va toujours droit au but. nonchalant, il vit au jour le jour sans réellement penser au futur, il s'auto-persuade qu'il n'est destiné qu'à une vie instable, décousue et sans but. voir plus loin lui ferait trop peur. fidèle mais mortellement rancunier, le blesser c'est mourir dans son coeur, il n'a jamais accordé un retour en arrière à personne. myron c'est une boule d'excès à l'état pur, il vit tout trop intensément : l'amour, la tristesse, le désespoir, la colère, la haine. il inspire un jour, fait peur un autre. il boit beaucoup, trop. il aime oublier ses nuits, les enfouir dans les entrailles de lucifer. la vérité, c'est qu'il a des traumatismes enfouis, des plaies ouvertes qui ne font que saigner sans qu'il ne le comprenne. son inconscient refuse de ressentir ses vraies douleurs et blessures. tellement qu'il se persuade qu'il est plus fort qu'elles.

    ((facts.)) il boit tous les jours, résultat d'une addiction non contrôlée et d'un travail bien trop encré dans son style de vie. #il fume des clopes depuis qu'il a 14 ans, il n'a jamais arrêté et n'arrêtera probablement jamais. quiconque le côtoie l'associe obligatoire à une odeur de tabac froid. #bagarreur dans l'âme, il tape sur les autres depuis tous gamin. il n'est pas rare de le voir avec des scratches sur le visage. #il a pratiqué la boxe anglaise pendant 10 ans mais ses mauvaises habitudes ne collaient plus avec les valeurs de ce sport.#il n'a que de très rares contacts avec sa mère à ce jour, ils se téléphonent aux anniversaires et aux fêtes. ses sentiments envers elle sont toujours présents, ils ne s'apportent juste que de la tristesse entre eux. #il a fait sa première fois à 15 ans avec une fille plus âgée que lui, bien plus expérimentée. il a dé-sentimentalisé le sexe pendant de longues années, jusqu'à elena, son premier amour. #il a appris à jouer du piano enfant mais ne pratique que rarement. #il aime errer dans les rues, être au contact de l'effervescence de la ville. c'est son moyen à lui de contrer la solitude qui le guette. #il ne s'imagine pas d'avenir, au fond de lui il s'est toujours vu mourir jeune et ne manquer à personne.  


    ﹏﹏﹏﹏﹏﹏

    ((london slut.)) Myron est né le 20 février 1993 à Londres. Fruit d’une relation intime rémunérée d’un soir, il est ce que l’on appelle l’un de ces « fils de p*te », littéralement. Megan, elle s’appelle, n’avait que 19 ans lorsqu’elle est tombée enceinte, à moitié à la rue, laissée pour compte par sa famille. La naissance de Myron n’est dû qu’à un déni de grossesse, raison pour laquelle la jeune femme a dû « se le trimballer » comme elle l’a toujours dit.
    ((sleeping bag.)) Pas de domicile fixe, ils ne faisaient que dormir dans le salon des quelque peu recommandables fréquentations de Megan. A peine âgé de 8 ans, le gamin trainait déjà dans les rues avec les ados des quartiers pendant que sa mère rencontrait ses clients. Le temps a passé et avant d’atteindre ses 16 ans, le gamin était déjà accro à la cigarette, baptisé à l’alcool et initié au sexe sans valeur.
    ((mother’s son.)) Malgré ce que l’on pourrait penser, Myron a toujours aimé sa mère. Elle aussi, après l’avoir considéré comme un vulgaire sac qu’elle devait trimballer d’appart en appart, a fini par s’attacher à ce gamin, qui n’avait rien demandé et qui s’en sortait pourtant si bien (autant qu’il le pouvait dans ces circonstances).
    ((click.)) La veille de ses 18 ans, alors qu’il revenait d’un entrainement de boxe, le jeune homme s’est interposé dans une altercation entre deux jeunes et s’est fait tirer dessus dans le feu de l’action. Plus de peur que de mal mais cet incident a poussé sa mère à le faire partir. Par des raisons qu’il ignore encore aujourd’hui, elle a réussi à l’envoyer étudier dans une fac misérable au fin fond du Royaume-Uni.
    ((the great move.)) Après trois ans passés dans le « trou du cul du monde » à enchaîner les échecs scolaires, les soirées et les filles, Gale son meilleur ami l’embarque avec lui direction Boston. Gale fait sa grande et attendue entrée à Harvard et Myron, dont la vie reste vouée à l’échec, le suit, sans ayant la conviction qu’il réussira à faire quelque chose de sa vie aux États-Unis.
    ((boston’s streets.)) Les deux amis débarquent à Boston l’été 2014. Tandis que Gale prépare sa rentrée, Myron lui ère dans les rues de Boston, cherche à se familiariser avec cette nouvelle ville. Ils vivent ensemble dans un modeste appartement toutefois bien plus confortable que ceux que Myron a connu toute son enfance. Il se trouve par hasard un boulot de barman dans un bar étudiant de la ville, endroit où il travaille toujours aujourd’hui.
    ((Elena.)) Il la rencontre dans ce bar, lors d’une soirée étudiante pré-Thanksgiving. Tradition américaine que lui ne fête pas, qui lui rappelle que la seule famille qu’il a n’est pas là. Et elle, elle était là. Incroyablement belle, puant le fric à plein nez, semblant complètement à part du monde où elle se trouvait. Elle lui a soudoyé un shot de tequila gratuit et il n’en a pas fallu plus qu’un battement de cil pour que Myron connaisse son premier coup de foudre. C’était électrique, inexplicable. Lui qui a toujours contrôlé son monde s’est soudain retrouvé à la merci d’un petit bout de femme.
    ((loveshot.)) Il a passé chaque jour des vacances d’hiver qui ont suivis avec elle, tombant complètement fou amoureux d’elle. Elle avait sa dose d’adrénaline avec lui. Elle, l’aînée modèle de sa famille, fréquentant en secret le mauvais garçon, voir aux yeux des autres, le raté du coin. Il la poussait dans ses retranchements, lui faisait briser tous ses préjugés et ses barrières. Leur histoire d’amour a duré 2 ans, entretenue dans le plus grand des secrets, non sans attiser la colère de Myron. Lui voulait crier haut et fort qu’elle était à lui mais elle l’en empêchait. Peur des conséquences ou de ce que sa famille pourrait faire, il n’a jamais su.
    ((avenant.)) En octobre 2016, Elena tombe enceinte. Elle le découvre malheureusement trop tard et se voit obligée d’amener sa grossesse à terme. Pour Myron, la situation fait écho à celle de sa mère et il jure à Elena qu’il sera là pour elle. Toutefois, le père de la jeune femme découvre cette relation en même temps que cette grossesse et s’en prend à Myron. Il menace de déshériter Elena et de lui couper les vivres (incluant ses études à Harvard) s’il ne renonce pas à tout droit parental sur cet enfant. Myron refuse mais Elena voyait les choses autrement. « Ne gâche pas ma vie plus qu’elle ne l’est déjà, Myron. » lui a-t-elle dit. Elle a fait son choix et elle ne l’a pas choisi lui, mais son confort, son argent, sa famille. Déçu, le cœur brisé, écœuré, il signe les papiers dans un accès de colère et renonce à tout droit sur cet enfant.
    ((hell.)) Il se persuade depuis toutes ces années qu’il ne le regrette pas. La vérité c’est que cette décision le ronge de l’intérieur, sans qu’il ne s’en rende compte. Aujourd’hui, à bientôt 28 ans, sa vie en est toujours au même point qu’il y a 7 ans : alcool, drogue, sexe, le bar où il travaille et la rue, dans laquelle il erre la moitié de la nuit, car c’est le seul endroit où il se sent chez lui.


    pseudo spf
    âge 23 ans
    nationalité française
    forum connu par... bazzart autrefois
    ILH, j'en pense quoi ? bogoss
    autres comptes ? /
    avatar utilisé ed skrein  MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 1365124802
    crédits images tumblr
    nombre de mots par rp 500-800, selon l'inspiration en fait
    type personnage inventé

    code métier
    bar dans le centre de boston + barman:  explicatif pour remplir correctement dans ce sujet
    Code:
    @"Myron Flamstead" » <i>barman</i>
    code bottin

    Code:
    » <span class="pris">ED SKREIN</span> » @"Myron Flamstead"
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 19:16
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Un jour, une histoire


    tu lâches tes deux pauvres sacs d'affaires sur le sol poussiéreux. un nuage de poussière se diffuse dans la pièce au passage, laissant entrevoir ses particules grâce aux rayons du levé du soleil. « bienvenue à boston ! » s'exclame gale, se tournant vers toi comme si vous veniez de pénétrer dans un penthouse de luxe. mais évidemment, toi tu t'en fiches, tout te convient. t'as à peine de quoi te payer ce pauvre loyer alors que pourrais-tu dire. t'es bien content d'avoir un toit, ton meilleur pote avec toi et tu n'en demandes pas plus. un vieux canapé occupe la pièce de vie et puis c'est tout. tu souris, ce nouveau départ ne t'excite pas forcément mais il a au moins le mérite de te faire découvrir de nouveaux bho---horizons. tu vas pas aller te confondre parmi les petits étudiants parfaits d'harvard toi, tu vas simplement faire office de compagnon de vie à gale. et ça te va. tu récupères tes sacs pour les installer dans ce qui est dorénavant ta nouvelle chambre. un concept qui t'es encore étranger, avoir ta piaule à toi seul. t'as du mal à apprécier ça, la solitude c'est pas ton truc de toute façon et faire oublier la misère que t'as vécu.

    la soirée battait son plein dans le bar plein à craquer, comme à son habitude un vendredi avant les vacances. tu as pris fonction derrière le bar depuis seulement deux mois et pourtant tu t'y sens chez toi déjà. comme une impression de déjà et de renouveau en même temps, cette débauche cette fois étudiante rendant la chose plus légère et acceptable. l'ivresse, cette vieille amie qui t'accompagne depuis si longtemps. qu'elle se colle à toi, à ton entourage, elle t'accompagne partout. tu la distribues même, de tes mains de maître pour manipuler la tireuse à bière. balayant la salle du regard entre deux clients, tu prends plaisir à vivre au coeur de l'action, à être en pleine effervescence, tout le temps. et au milieu des autres, elle te regarde. son regard si perçant se bloque dans le tien. une pause, un temps dans cette effervescence tu t'abandonnes. l'histoire de dix secondes, elle te pétrifie. puis elle disparait. tu la cherches instinctivement, continuant d'assurer ton job de barman. « bonsoir. » tu souris bêtement. tu ne sais pas quoi dire, tu t'approches d'elle sans quitter du regard son sourire angélique. « je suis la seule de mes amies qui n'a pas eu droit à son verre offert ce soir. tu saurais m'aider? » tu hausses les sourcils, t'inclinant devant une technique d'approche si peu originale. et pourtant, tu sens qu'elle sait ce qu'elle fait. « je vais prendre ce silence pour un oui. ce sera donc un shot de vodka. » lâche-t-elle, avant de sourire fièrement et bêtement. et voilà comment elle t'as mis au piquet. dès les premiers instants, tu l'as senti. cette gentillesse, cette fragilité enrobée d'un caractère et d'une détermination sans faille. « et voilà... » « elena. » et elle est partie. satisfaite d'avoir laissé sa trace dans ta soirée, dans ta vie. si tu avais su.

     ta respiration se fait plus calme. tu reprends petit à petit tes esprits, ton souffle. des mois que vous êtes ensemble, des mois que vous le faites et tu la désires toujours plus à chaque fois. elle te regarde, tentant de percer à jour les quelques faiblesses qu'il lui reste à découvrir chez toi. en quelque temps, elle a su se dessiner une carte mentale de ton esprit. comment tu réagis, qui tu es, ce que tu aimes. alors bien évidemment qu'elle sait qu'aujourd'hui, tes pensées sont tournées vers une personne en particulier. megan. « tu penses à elle, n'est-ce pas ? » fuyant son regard, tu te redresses, attrapant ton paquet de cigarette sur la table de chevet. tes yeux trahissent la tristesse écrouée au fond de ton coeur. tu allumes cette cigarette, soupires, tu ne sais pas si tu avais aborder le sujet. « c'est son anniversaire aujourd'hui. » dis-tu simplement, rapportant ta clope à tes lèvres. « je lui avais dit que je rentrerais. la vérité, c'est que je n'en ai pas envie. » crève coeur, aucune envie de retrouver cette misère. tu sais qu'elle a arrêté la prostitution, troquant ses clients du sexe pour faire des ménages dans des bureaux de la city. mais ses malheurs, ses dépressions, ses problèmes restent là. des amants différents, des problèmes d'argents récurrents, une non-envie de sortir là tête de l'eau. tu l'aimes, megan, mais elle te rend malheureux. tu écrases ta clope à moitié consumée sur la table de chevet, attrape elena pour la serrer contre toi. « je vais vraiment bien pour la première fois de ma vie, je veux pas gâcher ça. je suis amoureux de toi, elena. » ta faille, la plus grande, la plus redoutable. elle connait tout de toi. cette blonde, elle est la seule à pouvoir te tirer vers le haut. ou te faire plonger dans les entrailles de l'enfer.

    tu fais les cent pas sur les pavés humides des rues de boston. capuche noir dissimulant ton visage, perdu dans tes pensées, inquiet à l'idée de la vie qui t'attend. comment feras-tu, comment lui offriras-tu la vie qu'elle a toujours été destinée d'avoir ? tant de questions, peu de réponses. quoi qu'il en soit, tu ne reviendras pas sur ta décision. jamais tu n'accepteras d'abandonner cet enfant et surtout pas elena. un bruit de moteur te sort de tes pensées nocturnes, une voiture s'arrête à ton niveau. tu fronces les sourcils, cherchant à comprendre ce qu'il se passait. tes yeux s'adoucissent lorsque tu aperçois sa chevelure blonde sortir de l'arrière de la voiture. tu la serres dans tes bras alors qu'elle te demande de monter à l'appartement avec toi. « il faut qu'on parle. ton père est venu ici, il... » elle te coupe. « je sais. » elle baisse les yeux. tu fronces les sourcils. merde. qu'a-t-il pu lui faire, son refus d'obtempérer à du avoir des conséquences directes sur elle. « qu'est-ce qu'il t'a fait elena ? quoi qu'il fasse, tu sais que je serais là pour toi. on sera ensemble, jusqu'au bout, il ne pourra rien contre ça. » lâches-tu en attrapant son visage au creux de tes mains. elle pleure, se mord la lèvre tellement elle a mal. comme si son corps luttait contre ce que esprit souhaitait lui faire dire. « elena ? » ton ton se veut inquiet, stressé. elle saisit son sac à main et en sort une enveloppe chiffonnée qu'elle te tend difficilement. « tu dois signer les papiers myron. je t'en supplie. ne gâche pas ma vie plus qu'elle ne l'est déjà. » ses larmes coulent à flot et toi tu n'y crois pas. tu la fixes, ahuri par ses paroles. « qu'est-ce qu'il a dit ? arrête elena ! tu n'aurais jamais pris cette décision. ce papier c'est moi renonçant à cet enfant. et à nous, tu le sais parfaitement ! » tu sais qu'il la menace. elle n'aurait jamais accepté cette situation. « c'est mon choix, myron. quelle vie on promet à cet enfant ? moi, sans argent, sans diplôme et toi... je... » aouch. toi. t'es le putain de problème. t'es pas assez bien pour elle. elena sèche ses larmes, comme si elle venait de déverser un océan, se débarrassant de sa tristesse et son déchirement. elle te quitte. elle te demande de la laisser partir, pour elle, pour ce bébé. mais la vérité, c'est que ce bébé tu n'y penses plus. il est la seule raison pour laquelle tu perds la femme que tu aimes aujourd'hui. pourquoi te battre pour cet enfant ? ton coeur se brise en mille morceaux, ton âme quitte ton corps le temps d'un instant. ce corps saisit les papiers et le stylo qu'elle te tend et y appose ta signature. elle s'éloigne, t'adressant un dernier regard rempli de mélancolie.« merci de m'avoir aimé comme tu l'as fait, myron. je suis désolé... pour tout ça... » elle s'éclipse, sûrement en pleurant. tu n'en sais rien, ton âme reprends possession de ton corps à cet instant. tu t'effondres, utilisant tout ce que tu as sous le main pour le briser. tu ravages cette piaule qui a vu naître ton amour pour elle. tu ne peux pas le croire, elle est partie.  

    scrutant les passants dehors depuis l'arrière du bar, tu finis ton verre de whisky d'une traite. fin d'après-midi, t'es déjà en place. les jours se suivent et se ressemblent. retour à la case départ, toi et ta solitude collée à la peau. tu sors fumer une clope avant d'attaquer l'afterwork et voir débarquer les richous étudiants du coin. tu sens un regard pesant sur toi au loin, te décide à regarder qui en était l'auteur. tu fixes la personne en retour, affichant finalement un sourire mesquin avant de cracher ta fumée comme si tu t'apprêtais à cracher ton venin. mais tu n'en fais rien, tu lâches ta clope sur le sol sans prendre le soin de l'éteindre. tu l'ignores royalement, cet enfoiré qui vient te balancer sa parfaite petite réussite à la gueule, lui, ses copains d'harvard, sa petite meuf hautaine et son costume à six cent balles. t'en as rien à foutre, vous n'avez plus rien à voir. il se dit peiné par la fin de votre amitié, par ta nonchalance, ta négligence. toi t'es sidéré par sa stupidité sans nom. autrefois ton meilleur ami, gale est devenu la représentation même de tout ce qui te donne envie de vomir. attrapant ta bouteille de whisky fétiche, tu jettes un regard à jaïna, bien décidée à t'accompagner dans ce service de la défonce ce soir. show must go on.

    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 19:25
    taggercitereditionsupprimeradresse
    mon dieu ce mec MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 4205929361
    bienvenue chez toi MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 1365124802
    réserve moi un petit lien MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 152426858
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 19:39
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 3850463188 MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 2109348208
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 19:41
    taggercitereditionsupprimeradresse
    @Myron Carpenter c'est vrai qu'il est canon ce mec MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 2109348208
    excellent choix, bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 2109348208
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 19:58
    taggercitereditionsupprimeradresse
    quel bg MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 152426858
    bienvenue à toi MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 3850463188 MYRON FLAMSTEAD ► ed skrein 1839924927
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 21:01
    taggercitereditionsupprimeradresse
    Bienvenue :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 21:19
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenue chez toi et bonne chance pour ta fiche. :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 21:42
    taggercitereditionsupprimeradresse
    wow ce mec!!
    bienvenue :heaart:
    InvitéInvité
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Anonymous
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas
    Lien du postLun 23 Nov 2020, 22:21
    taggercitereditionsupprimeradresse
    bienvenue parmi nous :heaart:
    Contenu sponsorisé
    feat
    Arrivée
    Multicomptes
    Crédits
    Discord
    Pseudo & pronom IRL
    Informations
    participer à veritas ?les secrets à ne pas révéler
    Veritas

    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum