::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

momma told me go make yourself some friends or you'll be lonely ☽ ft Viola

HARVARD'S STUDENT
Jonah Kim
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t95869-jonah-kim-jeon-jungkook#3509325 http://www.i-love-harvard.com/t98475-jonah-de-l-enfer-il-en-sort-des-artistes#3611556 http://www.i-love-harvard.com/t95874-pour-me-plaire-il-te-faudra-souffrir-tristes-aleas-du-desir-jonah#3509650 http://www.i-love-harvard.com/t95876-jonah-kim-456-623-0927#3509668 http://www.i-love-harvard.com/t96098-http-twitter-com-dakid#3519429 http://www.i-love-harvard.com/t96104-http-formspring-me-jonahkim#3519597 http://www.i-love-harvard.com/t95892-http-instagram-com-dakid#3510472 http://www.i-love-harvard.com/t98394-snap-dakid#3609310
avatar
coréano-irlandais J'ai : 21 ans et je vis à : Boston, un appart cosy devenu zoo, en coloc avec Bob, Boo, Bae et Billy, mes quatre pythons, puis Lara et Ben les poussins et Peppa le porcelet . J'ai posé mes affaires ici le : 21/09/2018 et depuis, j'ai posté : 257 messages et gagné : 564 points. Actuellement, je suis : un étudiant flemmard mais passionné en danse et arts visuels, Spielberg peut bien se rhabiller, je me prépare à le détrôner, je suis aussi le président du club de danse 1Million Studio Dance d'Harvard et côté coeur, je suis : célibataire, je préfère être seul que de faire du mal, briser des cœurs ça fait des miettes et j'ai pas d'aspi. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis de nouveau toxico, amoureux de l'héroïne et attiré par celui qui me la vend . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Jeon Jungkook, le dieu d'un peuple entier ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : dunk , et un grand merci à : .noctuarts, ma personne favorite, la meilleure des meilleures, bref la queen u know what i mean (av) anesidora (sign) ✽ DC/TC : : nop


| DE L'ENFER, IL EN SORT DES ARTISTES |

INFOS l Jonah est né à Daegu, en Corée du Sud ● Il danse depuis qu'il a neuf ans, qu'importe le style imposé ● Passionné par la musique, il joue de la batterie, de la basse ainsi que du violon, il compose musiques et textes mais il ne chantera jamais devant quiconque si ce n'est son miroir, plutôt réservé à ce sujet ● Se casser la figure en skate, écouter la douce voix de sa sœur, se mettre en danger et emmerder le monde sont ses activités favorites ● Jonah se catégorise comme étant hétéro, son homosexualité étant trop difficile à assumer pour des raisons qui lui sont personnelles, il préfère de loin s'afficher aux côtés d'une fille, bien qu'il est loin de repousser un garçon lorsque personne ne regarde ● À 18 ans, il apprend qu'il est atteint d'une maladie touchant principalement les poumons, celle-ci étant incurable, elle pourrait l'emporter dans deux jours comme dans cinq ans. Il a cependant un traitement pour atténuer les douleurs et éviter un maximum de gros dégâts, bien qu'elle ne le guérira pas de l'inévitable ● Les drogues dures et l'alcool étaient autrefois ses anciens acolytes ; il a dû se sevrer à l'annonce de ses résultats de santé chaotiques, période de sa vie très éprouvante dont il ne parle jamais ● Fumeur invétéré, il serait capable d'épouser un paquet de clopes juste pour être sûr d'être heureux éternellement, même s'il est asthmatique jusqu'à l'os et risque sa vie à chaque bouffée, c'est un plaisir qu'on ne lui retirera pas ● À 17 ans il connaît sa première déception amoureuse, une relation nocive qui lui aura coûté un cœur et de longues nuits d'insomnies, une histoire qu'il est interdit d'évoquer et dont peu connaisse l'existence ● En juin 2018 il fait une seconde pneumonie, aggravée par la nicotine qu'il inhale sans arrêt mais dont il sort sans séquelles ● Jonah est passionné par l'adrénaline, il se met régulièrement en danger pour se sentir vivant et s'assurer qu'il respire encore, petit plaisir personnel qu'il partage généralement seul ● Il fait souvent des vidéos avec ses proches pour les monter ensembles et en faire un souvenir lorsqu'il ne sera plus là, pour s'assurer de laisser une trace de son passage dans leurs vies ● Il a une sainte horreur des espaces clos depuis qu'il est rester bloqué seul dans un ascenseur un peu plus de trois heures, un événement ayant fait renaître des troubles remontant à l'enfance ● Il possède désormais quatre pythons du nom de Bob, Billy, Boo, et Bae, deux poussins nommé Ben et Lara puis Peppa, son porcelet qu'il considère bizarrement comme ses propres enfants ● Il déteste qu'on ait pitié de lui, c'est ce pourquoi rare sont les personnes étant au courant pour son état de santé, il ne juge pas nécessaire de partager son calvaire à autrui ● Il n'a été en couple que deux fois, premier amour toxique, quant au second, il eut l'effet d'une bombe, depuis il ne dort plus avec qui que ce soit, si ce n'est pas sa sœur ou Naeun, sa meilleure amie ● Jonah n'a jamais su nager et c'est probablement le secret qu'il trouve le plus honteux à son sujet ● Du genre réservé et secret sur sa propre vie, il a vécu un tas de choses difficile à encaisser dont il n'a jamais parler, Jonah est quelqu'un de généralement joyeux – ou trop high pour être triste – qui préfère éviter d'ennuyer son entourage ● De son surnom « da kid », il est comme on l'entend, un garçon qui n'a jamais grandi, puéril et enfantin quand ça l'amuse, il peut tout autant se montrer mature et respon.. Mature, c'est déjà bien ● Il déteste le mensonge, c'est ce pourquoi il fait rarement confiance aux autres, jamais pour être honnête ● En juillet 2018 il se retrouve au commissariat pour avoir fait des graffitis sur une maison qu'il croyait être à l'abandon, le mois suivant, il est de nouveau emmené au commissariat pour s'être vengé en balançant des œufs sur la même bâtisse ● En septembre 2018 il entame sa troisième année d'étude en danse et arts visuels, rêvant les choses en grand malgré un avenir peu certain, il souhaiterait surpasser Spielberg et devenir le roi du monde cinématographique ● Les ordres des médecins passés aux oubliettes, il rechute après trois ans de sobriété et consomme à nouveau des drogues dures, renouant avec son tout premier amour ; l'héroïne, le crack, la cocaïne, la pure, la dure, la vraie ● ... ●

CARACTÈRE l Jonah est un spécimen particulier en son genre ; difficile à comprendre, impossible à cerner. Bien souvent il est compliqué de savoir s'il plaisante ou si, au contraire, il est sérieux ; son cynisme et son côté lunatique lui font parfois défaut. Son insensibilité à toute épreuve et sa franchise loin de la diplomatie le mène régulièrement dans de délicates situations dont il se sort avec un brin de manipulation et un sourire calculateur. Un humour à la Chandler Bing, l'intelligence de Spencer Reed, le goût de la fête comme James Cook, ses multiples facettes peuvent se montrer aussi utiles que déstabilisantes. Malgré son caractère terrible et cette manie à se mettre tout le monde à dos, la tête à claque qu'est Jonah fait preuve d'une loyauté honorable envers ses amis et les membres de sa famille dont il est proche. Bien dissimulé derrière ses iris diaboliques, il garde le sens des valeurs, ses principes encrés en lui, il défendra toujours ce en quoi il croit, coûte que coûte.



|DANS LES BRAS DE MORPHÉE C'EST BIEN, DANS LES TIENS C'EST MIEUX|

PAST l EFRAIN – Un passé tumultueux entre les deux hommes qui, au-delà de savoir s'éviter à la perfection au détour d'un couloir, ont su s'aimer assez pour finir par se séparer. Efrain, trop studieux, trop préoccupé par ses études en a oublié combien Jonah avait besoin de lui, combien il avait besoin d'exister dans ses iris sombres qu'il avait tant désiré. Malgré ça, l'amour, les sentiments, ne sauvent pas toujours tout. Si lui n'arrivait pas à mêler cours et copain, le cadet lui, n'encaissait pas d'être mit sur la touche tel un vulgaire pion, un jouet qui s'était senti désagréablement trahi lorsque la rupture aussi rude soit-elle, était venue lui briser le cœur. Jonah lui en a voulu, longtemps, bien trop sûrement, mais difficile de ne pas haïr quelqu'un qu'on a trop aimé.

PRESENT l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat ● Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. ●

AKWARD l ARES – Tiraillé entre de multiples sentiments tous aussi inattendus que refoulés, il ignore encore ce qu'ils sont réellement l'un pour l'autre ; sont-ils déjà quelque chose ? Autrefois ennemis, leur relation de dealer à client a prit un tournant radical lors d'une nuit où le feu est entré en contact avec l'essence elle-même, un nuit qui marquait le début d'une douce et malsaine décente aux enfers à laquelle il se raccroche comme un dernier remède. Ils se détestent, se déchirent mais se désirent.



| MA MEUTE CRIE À L'AMOUR |

FAMILY l LARA - Né après Lara, la logique veut qu'il soit le petit frère affectueux qu'il devrait être ; NO WAY. Jonah admire sa soeur comme personne, probablement la seule personne envers qui son respect est resté intact. Au fil des années, il est devenu le 'grand frère' de son aînée, protecteur et possessif, il aime par dessus tout la taquiner, l'embêter et faire de sa vie un doux petit enfer dont il est persuadé ; elle ne pourrait aucunement se passer. ● YURA -Depuis toujours, il entretient avec sa propre cousine une relation fusionnelle. Déjà petits, ils s'embêtaient l'un et l'autre, si bien que Jonah lui volait son goûter. Au fil des années, ils sont davantage devenu complices, à l'heure d'aujourd'hui il s'embêtent toujours pour plaisanter et passent beaucoup de temps en compagnie de l'autre.

BESTIES l NAEUN - Le beurre de sa tartine, le pain de son sandwich, sa nicotine, son crack, son héro, son amphétamine. Naeun et Jonah c'est la fusion, l'explosif, l'inséparable. Elle est son pilier, son repère, son trésor, le sang qui coule dans ses veines, elle est l'infinité d'étoiles qui brillent dans ses yeux et cette raison pour laquelle il se bat corps et âme contre ses propre démons. Naeun est son amie, la meilleure qui soit, partout où elle va, il suit, si quelqu'un s'en prend à elle, il cogne, si quelqu'un lui crie dessus, il criera plus fort ; il ne laisserait jamais tomber, sa personne préférée. ● MINHO – Ils sont l'ombre de l'autre, aussi solidaire que fusionnel. Jonah le voit comme un jumeau qu'il n'aurait jamais eu, celui sur qui il peut s'appuyer en période de vulnérabilité. Il change son calme habituel en tempête, de la même façon que Minho transforme son ouragan en sérénité. Ils se soutiennent, qu'importe les conneries dans lesquelles ils s'aventurent, ensemble ou non. Toujours là quand l'autre en ressent le besoin, ces deux idiots sont complémentaires et ne rate pas l'occasion de façonner ce monde à leur image dès qu'ils en ont l'occasion. ● KATSUMI – Son soleil, son astre, sa constellation. Katsumi est nettement plus jeune que lui, par conséquent, au fil du temps, Jonah a prit son rôle d'aîné très au sérieux, sûrement beaucoup trop. Il sera sans aucun doute l'épaule sur laquelle elle pourra fermement s'appuyer en cas de besoin, il ne pliera jamais devant une épreuve qu'importe sa difficulté. Si cogner quelqu'un qui s'approcherait de trop près de celle qu'il considère comme son bébé il faudra pour la protéger, alors coups il y aura. Protecteur à outrance, il déteste lorsqu'un regard masculin s'attarde un peu trop sur la jolie silhouette de son amie, lorsqu'on cherche à attirer volontairement son attention. Quoi qu'il en soit, celui qui un jour voudra lui décrocher la lune devra lui passer sur le corps, il n'est sincèrement pas prêt à laisser quelqu'un bousiller son trésor. En attendant, il prend soin d'elle et passe une grande partie de son temps à ses côtés.

FRIENDS l SOO-JIN - Chamailleries, bagarres enfantines, c'était principalement le résumé de leur relation étant plus jeunes. Il était claire comme de l'eau de roche que ces deux-là ne parvenaient ni à s'entendre, ni à s'apprécier. Mais les années passent, ils grandissent et se découvrent une étonnante amitié. Toujours est-il qu'ils continuent de s'embêter l'un l'autre, de se chamailler quelques fois, mais cette fois-ci, inutile de préciser que c'est uniquement affectif. ● LUCKY - Lucky et Jonah sont amis depuis longtemps à présent. Elle est probablement la seule personne qu'il n'ait pas été obligé de détester avant de pouvoir bien s'entendre avec elle. Très complice, bien souvent l'un avec l'autre, il est rare de constater une quelconque tension négative au sein de leur amitié. Peut-être étaient-ils trop complice, puisqu'ils ont fini, dieu sait comment, par déraper. Après ce petit écart, Jonah trouve judicieux de ne pas aborder le sujet et visiblement, son amie est du même avis. ● EDGAR - De longues années derrière eux, ils se connaissent et se côtoient depuis longtemps. Pas d'ombres au tableau, pas de bagarres, d'insultes ou de mot plus haut que l'autre. Puis thanksgiving, une soirée plutôt calme en apparence, bonne entente, un verre, deux, puis trois, bien qu'il lui soit interdit de boire dû à ses antécédents, il avait désobéis, il aurait sûrement pas dû. Une chose en entraînant une autre, il s'est laissé emporté par ses envies et succomba assez pour partager un moment intime avec Edgar. Depuis ce jour là, il est impératif que ça reste un secret, n'assumant aucunement ce côté de sa sexualité, alors désormais, difficile de savoir comment se comporter en sa présence, il alterne entre un sourire et l'envie brûlante de le frapper. ● ZOEY – Rencontré au beau milieu de la nuit, lors d'une fête à laquelle l'ambiance était aussi agréable que la sensation de passer sous un bus. Isolé dans la salle de bain, elle est apparu l'air de rien, entre une injection d'héroïne et un rail de coke. Dans les vapes, sans réfléchir au niveau d'expérience de cette acolyte inconnue, il la fournissait les yeux fermés pour partager ce high level à deux, l'embarquer dans une douce dimension qui finalement, les ont amené à se revoir, à s'apprécier, sans vraiment avoir à étaler la vie qu'ils mènent, et à chaque fois pour finir pareille ; défoncé, assez pour voir les étoiles, toujours.


FUCK YOU l SIMONE – Ah, Simone. Difficile de comprendre comment ils sont parvenu à obtenir une relation aussi délicate et tendue. Des paroles cinglantes, blessantes et le temps s'installe, Jonah lui, tête en l'air, oublie les mots durs qu'il a pu tenir à son égard, mais elle qui, visiblement rancunière, n'a jamais oublié le moindre détail de cet événement, continue de perpétuer cette guerre à laquelle il se joint. À ses yeux, il est immoral de faire des efforts avec quelqu'un qui, quoi qu'il en soit, ne vous appréciera pas, alors quitte à dégrader cet infime lien qui un jour lointain a pu être agréable, ils sont aujourd'hui chien et chat ; c'est à celui qui crachera la parole la plus dure.



LARASOO-JINYURAMIN-HOEDGARLUCKYARESZOEYEFRAINARES 2ARES 3NAEUN

(#) Lun 29 Oct - 18:00

viola & jonah

momma told me go make yourself some friends or you'll be lonely


Un, deux, trois, quatre ; voilà les seuls mots autorisés une fois le cours commencé. Du sérieux, de la concentration, et parfois, seulement quand tous avaient mémorisés les pas ; ils se permettaient de se détendre, de rire, de se taquiner les uns et les autres. La bonne ambiance et le talent peuplait le studio, ici, entre ces murs, aucuns jugements n'étaient permis, pas de rire moqueur, uniquement des encouragements, des félicitations, des sourires et des applaudissements. Jonah savait combien il était chanceux de pouvoir faire parti de ces cours et il faisait en sorte de toujours donner le meilleur de lui-même, bien que souvent ça impliquait qu'il ait besoin de son inhalateur. Il avait passé deux rudes semaines à travailler une chorégraphie tout droit extirpé de son imaginaire ; il l'a rêvait, la vivait et avait éprouvé le besoin de la rendre concrète alors il s'était élancé dans ce dilemme. Ça n'était ni la première fois, ni la dernière qu'il montait de toute pièce, une danse venue de son esprit, de ses envies, de ses besoins. Tout ce qu'il n'arrivait pas à dire, tout ce qui restait désespérément bloqué dans sa gorge, tout ce qu'il rêvait d'exprimer, de crier, de hurler ; il le dansait. Il n'avait trouvé aucun autre moyen d'être honnête avec lui-même, d'affronter ce qui le rongeait, d'extérioriser ce qui l'effrayait, ce qu'il craignait d'évoquer. Il pratiquait depuis qu'il avait neuf ans et ne s'était plus jamais arrêté. Il dansait partout ; chez lui, chez les autres, pendant les cours, dans la rue, sur les ponts, qu'importe l'endroit, la musique, les regards – c'était parfois plus fort que lui, lorsque l'un de ses membres débutait un mouvement, même infime, le reste de son corps suivait et de ce fait, c'en était devenu sa plus grande addiction, celle-là n'étant pas nocive, il pouvait la consommer quand bon lui semblait. Aujourd'hui encore, il avait fait profiter ses camarades de son  imagination débordante, bercé par 7 years, de Lukas Graham. Une chorégraphie différente de toutes celles qu'il avait montée jusque là ; plus douce et émanant d'une signification forte, puissante, d'un sentiment qu'il ne parvenait pas à exprimer, faute d'attention.  Quoi qu'il en soit, il en avait récolté des applaudissements et c'est satisfait qu'il l'avait apprise à ceux qui semblaient intéressés. Voilà comment c'était déroulé le cours d'aujourd'hui – d'une convivialité chaleureuse qui lui réchauffait quelque peu les lambeaux de coeurs qui lui restait. Les heures touchaient à leurs fin et la salle se vidait doucement, pourtant ça n'était pas fini, pas encore. Il restait toujours après les cours pour danser, seul, sans personne. Du moins, jusqu'à ce qu'il ne rencontre Viola ; débordante de talent et d'une grâce qu'il admirait. Ils s'apprenaient tous les deux des techniques que l'autre ne connaissait pas forcément – en effet, ils étaient plutôt complémentaire et partager ces moments avec elle lui faisait toujours beaucoup de bien. Jonah ôtait son sweat, ne gardant que son t-shirt collant de transpiration. La musique en fond sonore, toujours la même, il venait saisir sa serviette pour s'essuyer le visage lorsqu'elle daignait passer la porte ; « t'es en retard, sale gosse », ricanait-il avant de s'emparer de sa bouteille d'eau pour s'hydrater un peu - « alors, t'as passée une bonne journée ? ».
AVENGEDINCHAINS






† négocié une trêve, scellé l’accord avec nos lèvres, mais rien y fait ; demain y aura des cris, y aura des drames, des cendriers qui planent, c’est dans nos gènes, ça nous démange, il faut qu’on s’batte.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: