::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tu ne peux me dire non

Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t67871-alejandro-ortega-marlon-teixeira?highlight=alejandro http://www.i-love-harvard.com/t25431-alejandro-ortega-principe-sin-corona http://www.i-love-harvard.com/t25432-alejandro-ortega-456-225-0705?highlight=alejandro http://www.i-love-harvard.com/t62051-http-instagram-com-7alejandroortega7
avatar
CITIZEN - BOSTON
Alejandro Ortega
CITIZEN - BOSTON
J'ai : 26 ans et je vis à : à Boston en colocation avec Leah. . J'ai posé mes affaires ici le : 27/01/2014 et depuis, j'ai posté : 5094 messages et gagné : 130 points. Actuellement, je suis : étudiant de dernière et côté coeur, je suis : Célibataire Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : ESTJ . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Marlon Teixeira ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Nick , et un grand merci à : PyT ✽ DC/TC : : Aucun

“Be yourself; everyone else is already taken.”


ALEJANDRO ORTEGA
★ 25 ans ★ Espagnol ★ A obtenu son diplôme en droit d'Harvard ★ Petit fils d'Amancio Ortega, homme le plus riche d'Europe ★ Réputation d'étudiant sérieux ★ Plutôt fêtard, merci année sabattique ★ Passionné ★ Intelligent ★ Posé ★ Patient ★ Fier ★ Rancunier ★ Orgueilleux ★ Prétentieux ★ Soif de vivre ★ Aime la voile ★ Aime la littérature★ Aime le vin, la bonne bouffe ★ Adore la musique ★ Adore la danse ★ A été en couple à de nombreuses reprises ★ Aime les sports aquatiques ★ Parle espagnol, portugais, italien, français et anglais. ★ Chaleureux avec ses proches, il peut se montrer plus distant avec les autres.

LOVE IS SEX, SEX IS LOVE
Leah Garcia, amie d'enfance, amie avec qui j'ai une aventure présentement. On habite ensemble à Boston, cela fait des flammèches!
Au printemps passé, je suis allé à une soirée musicale et j'y ai rencontré Sheila Sorabella. J'étais au piano, elle a chanté avec moi, une bien jolie symbiose, qui s'est poursuivi jusque chez elle et toute la nuit. Depuis, nous nous sommes revus, particulièrement au Spring Break. Au même Spring Break, j'ai fait la rencontre de Harper E. Kennedy. On a navigué à travers les îles Apagos ensemble et si l'aventure s'est conclue par un détour à la clinique médicale, je voulais la revoir et nous nous sommes revus. Est-ce que le coup de foudre existe? Tout semblait nous opposer, Milena Cohan et moi. Pourtant, grâce à un malheureux travail d'études que nous avons dû faire ensemble, nous nous sommes rapprochés et compris d'une certaine façon. À l'Halloween 2017, nous avons franchi le cap de l'amitié pour devenir amant/ami. Une relation brève, puisque Milena a trouvé l'amour, mais depuis, nous entretenons une belle amitié. J'ai eu une aventure d'une nuit il y a fort longtemps avec Willow S-Prada, que je pourrais bien recroiser à Harvard. Lors d'un été, j'ai eu une brève aventure avec Leevy W. Cartwith.

KEEP YOUR FRIENDS CLOSE
Mon ancien bizut et bon ami Tate L.Murray, que je vois moins souvent depuis que je ne suis plus Eliot, mais nos liens sont toujours aussi fort. Je fais souvent des sorties culturelles avec mon amie et passionnée d'art Rosie Reynolds. À un bal il y a plusieurs années maintenant, je me suis improvisé le cavalier de Sally A. Mendoza et depuis, on continue de se voir à l'occasion, mais je crois que dernièrement, nous nous sommes perdus de vue.


OTHER RELATIONSHIPS
Il y a quelques années, j'ai eu la chance de donner des petits cours d'espagnol à Maggie Clayton en échange de son aide pour un design. Maxym S. McAllister et moi ne nous entendons pas très bien depuis notre confrontation publique à la Eliot House. Une autre dunster Marla Witherspoon, devient toute timide chaque fois que je suis proche et j'avoue que je m'amuse de cela. Hazel N. Pennington est mon ex'. Elle et moi sommes sortis ensemble pendant presque un an, avant que je ne la laisse. C'est triste, mais la passion n'y était plus et c'est mon carburant en amour.Et enfin, la lie de l'humanité, Andrew R. Windsor. Je connais le vrai visage de cet homme et laissait moi vous dire qu'il vaut mieux se tenir loin de lui. C'est un salaud de la pire espèce.




Spoiler:
 


(#) Lun 16 Avr - 14:26
Tu ne peux me dire non
— feat Harper  

Alejandro avait invité Harper à regarder une répétition d'une troupe d'étudiants de la Julliard qui doivent présenter le Moulin Rouge ce soir au Sanders Theater justement. Quand la jeune femme arrive dans le théâtre, aucun signe d'Alejandro et une fois celle-ci assise, le numéro du tango démarre, comme si on l'attendait presque et les danseurs, chanteurs, étaient tous en costume.

https://www.youtube.com/watch?v=Lfal4a9aZto

Lorsque les jeunes danseurs entourent le premier couple, qui se trouvent parmi eux? Alejandro Ortega en personne! L'Espagnol est costumé comme eux, pantalons et bretelles, comme s'il faisait parti de la troupe de danseurs. Il est d'ailleurs le premier à s'emparer de "Roxanne" pour danser le tango avec elle. Visiblement, il devait s'être pratiqué! Puis, il la cède à un autre qui prend le relais et le numéro se poursuit, l'Espagnol en faisait toujours partie et lançait un bref regard vers Harper, toujours assise. À dire vrai, de son côté, bien qu'il était concentré sur chaque pas, chaque geste, il s'amusait comme tout. Puis, le chanteur entre en scène, le numéro connait son apothéose. À ce moment, tandis que les danseurs se trouvaient tous une cavalière, une Roxanne, Alejandro s'avance sur le bord de la scène, tend la main et fait signe à Harper de venir le rejoindre pour qu'ils dansent ensemble parmi les autres, tout autour du chanteur. Ils dansent ainsi le tango ensemble, jusqu'à la fin du numéro. D'ailleurs, les lumières s'éteignent toutes, sauf un faisceau de lumière juste au-dessus d'eux, qui sans hasard sans doute, étaient près du centre de la scène.

-Harper Eleanore Kennedy, est-ce tu veux être ma cavalière au bal?

Aucun homme ne saurait faire plus pour la convaincre, pas vrai?


LOYALS.




Príncipe sin corona
Leñador, no tales el pino, que un hogar hay dormido en su copa. Señora abubilla, señor gorrión, hermana mía calandria, sobrina del ruiseñor; ave sin cola, martín-pescador, parado y triste alcaraván; ¡a volar, pajaritos, a la mar!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mar 17 Avr - 0:46
Invité
Tu ne peux me dire non
— feat @Alejandro Ortega   

Alejandro m’avait invitée à venir voir une répétition de la troupe de Juilliard au Sanders Theater. Ce soir j’allais voir le Moulin Rouge. Impatiente, j’avais enfilé une robe printanière rouge pour être dans le thème. Je détestais que ma tenue ne s’accorde pas à l’événement auquel j’allais. Seulement, arrivée sur place, Alejandro ne répondait pas à mes messages et n’était pas là. Je m’assis tout de même à une bonne place pour admirer au mieux le spectacle. Alors que je commençais à m’inquiéter, la répétition commença et très vite, je fus happée par la justesse et la délicatesse des mouvements des étudiants. La musique, la chorégraphie … tout était parfait. Puis finalement, mes yeux ne purent s’empêcher de s’écarquiller lorsque j’aperçu Alejandro danser au milieu des autres danseurs. Je n’en croyais pas mes yeux et un grand sourire se dessina sur mes lèvres. Qu’il dansait bien, qu’il était beau et appliqué … C’était si naturel chez lui. J’étais réellement stupéfaite par tant de professionnalisme et de … passion lorsqu’il prit ‘Roxanne’. J’en étais presque jalouse alors que je le regardais la bouche entre-ouverte, prise de passion pour la façon dont il dansait avec elle, la touchait. Quelle complicité ! M’amusais-je à penser affectueusement, les yeux émerveillés. Je rêvais qu’il me prenne de cette façon là. D’ailleurs, nos regards ne tardèrent pas à se croiser. Je lui lançais un petit clin d’oeil, lui envoyant un baiser de mes mains. C’est alors qu’Alejandro s’avança et me fit signe, à moi de venir sur scène. Je rougis, pointant l’index contre moi, le visage semi rieur, semi interrogatif. Je me levais finalement, et marcha jusqu’à la scène, presque timide, ne sachant pas aussi bien danser qu’eux, si ce n’était que du classique. J’approchais lentement d’Alejandro, sentant ses mains sur ma taille alors qu’il me guidait. Je me servais des pas qu’il m’avait appris au spring break, tentant de gâcher le moins possible leur chorégraphie. La sensualité qui émanait de cette danse était telle que je failli ne même pas m’apercevoir que les projecteurs étaient braqués sur nous deux. Seuls, au milieu de la scène. Alejandro me demanda alors, de la manière la plus belle si j’acceptais d’être sa cavalière pour le bal. Je ne pu m’empêcher de le regarder amoureusement, si joyeusement avec ce grand sourire et mes yeux heureux. « Et comment !? Je serais plus qu’honorée d’être ta cavalière, Alejandro Ortega ! » lançais-je avant de l’entourer de mes bras et de l’embrasser aussi passionnément que ce spectacle somptueux.


LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: