::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

It will always be you › Chaol & Charlie

Invité
Invité
avatar

(#) Lun 12 Fév - 22:32
Invité
It will always be you
WEAVERS

Allongée dans le canapé, je jouais à candy crush sur mon téléphone pour faire passer le temps, une émission lambda tournant en fond à la télévision, et mon air passif fixant l'écran sans vraiment le faire. J'avais tout ce qu'il fallait dans notre suite pour m'occuper; entre le jacuzzi, la salle de sport et le home cinema, on était plutôt bien lotis. Pourtant, je n'avais envie de rien. Je soupirai pour la énième fois, posant mon téléphone avant d'enfoncer ma tête dans l'un des coussins à ma portée. Je n'arrêtais pas de penser aux sms que j'avais échangé avec Eliam la veille, entre l'énervement et les larmes qui m'étaient montées aux yeux. A ce chantage bidon qu'il m'avait fait pour accepter de venir à notre soirée de fiançailles à Hades et moi. A ce couple qu'il formait désormais avec Louve, chez qui il allait bientôt emménager. Clairement, je devenais folle à ruminer tout ça entre mes quatre murs. Et même si j'étais convaincue que prendre l'air me ferait du bien, je restais là. Pour la simple et bonne raison qu'une ribambelle de paparazzi squattaient devant l'hôtel depuis la veille, attendant que je veuille bien pointer le bout de mon nez pour me balancer toutes leurs questions en pleine poire. "Avez-vous fixé une date pour le mariage ?" "Quand avez-vous su que vous étiez amoureuse du prince ?" "Depuis combien de temps dure votre idylle ?" "Pourquoi n'habitez-vous pas encore avec le prince ?" et bla bla bla... Me relevant paresseusement, j'attrapai la bouteille de coca - qui était à peu près aussi diet que les restes de pizza et les crackers qui traînaient là, témoins de ma goinfrerie - m'apprêtant à boire une gorgée quand tout d'un coup, j'entendis le cliquetage familier de la porte d'entrée. Chaol ? m'étonnai-je en voyant débouler mon frère dans la pièce.


©️ MADE BY LOYALS.


@Chaol J. Weaver
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Lun 12 Fév - 22:57
Invité

Ce n’était pas une bonne journée. Trop de cours, trop de temps passé à fuir ce foutu sourire à la con que l’autre lui faisait toujours à l’autre bout du couloir. Et lui qui rêvait tout simplement de s’allonger dans le divan et de la présence de sa soeur, voilà qu’il fallait qu’il rencontre l’autre minable. Après les textos de la veille, cela semblait évident que la rencontre ne se passerait pas bien. Et sa main gauche le lui rappelait douloureusement à chaque fois qu’il pliait et dépliait la main. Il avait cogné fort, il le savait, mais cela faisait bien trop longtemps qu’il rêvait d’un tel moment. Dans le fond, peut-être que cela n’était pas une si mauvaise journée que cela. C’était à cocher sur sa bucket-list ; refaire le portrait de l’autre con. Cette simple pensée lui fit avoir un petit sourire en coin. Cependant, celui-ci disparu bien vite, alors qu’il tournait à l’intersection l’amenant à l’hôtel. Une horde de journalistes. Encore. Roulant des yeux, il approcha de l’endroit, s’arrêtant juste à côté d’eux pour déposer son véhicule au voiturier. Il ne fallut pas longtemps pour le reconnaître —cela lui apprendra à arborer une telle couleur de cheveux — et les portiers durent l’aider à pouvoir regagner l’intérieur calme de l’établissement. Son père devait détester cela au plus haut point, un tel accueil avait de quoi faire fuir tous les clients. Il espérait que Charlie n’ait pas eu à sortir. Il fut rapidement fixé, cependant, en pénétrant dans l’appartement, la trouvant dans le même canapé dont il rêvait depuis plusieurs heures. “Hey.” Il serra les dents lorsque sa peau écorché frotta contre sa veste en cuir alors qu’il retirait sa main de la poche — il avait préféré caché cela à l’oeil des caméras. “Those paparazzis are the eleventh plague of egypt, seriously. I don’t understand why dad is not making them go away.” Accrochant sa veste au porte-manteau, il enleva ses chaussures de deux coups de talon, traçant directement en direction de la cuisine. “We got ice in the fridge right ?” Quelques glaçons dans un torchon, et cela suffirait pour apaiser son poing douloureux. “How was your day sis’ ?”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mar 13 Fév - 15:22
Invité
It will always be you
WEAVERS

Dans la calme plat de la suite, j'arrivais presque à oublier le groupe de journaliste agglutinés en bas, à attendre désespérément que je sorte. Difficile pourtant de les oublier complètement puisque j'étais coincée ici, avec mon père qui ne cessait d'essayer de trouver une solution pour les faire dégager. Prenant une gorgée de coca, je finissais pas essayer de me remuer un peu en m'asseyant au bord du canapé, observant Chaol qui se débarrassait de son manteau. - I know.. dis-je en soupirant, déjà lassée de tout ça. - It's already.. the fourth time he makes them go off. But they come back, again, and again.. dis-je en me passant la main dans les cheveux l'air blasée. Vivement le 13, qu'on quitte la ville avec Hades. Avec un peu de chance, les paparazzi nous colleraient moins le train si on bougeait de Boston, quel que soit l'endroit où il m'emmenait. Le seul avantage dans tout ça, c'est qu'ils semblaient enfin lâcher un peu Abélard et Camila, faisant oublier de jour en jour le scandale créé par Aymalyne, et satisfaisant la famille royale. - Yeah I think.. dis-je en l'entendant parler de glaçons, me relevant pour venir le rejoindre à la cuisine. - Boring. Yours ? demandai-je en ouvrant le réfrigérateur, sortant les glaçons. - What do you want to drink ?


©️ MADE BY LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Fév - 9:39
Invité

Des rats, des vipères, des vautours, voilà ce qu’étaient cette foule de soi-disant journalistes se pressant aux portes de l’hôtel. La situation en devenant intenable, et la rage bouillait dans les veines de Chaol a la simple pensée que cela interférait bien trop avec la vie de Charlie et sa tranquillité. Le prince de glace ne pouvait supporter que la prunelle de ses yeux soit ainsi touchée, ainsi atteinte, pour la simple raison qu’elle était trop gentille, trop généreuse, trop tout. Une injustice de plus, en soi, et si d’ordinaire il ne trouvait pas spécialement cela dérangeant, il avait tout le mal du monde à accepter que celle-ci le touche d’aussi près. La touche d’aussi près, surtout. “I’ll talk to him.” Il voulait faire quelque chose, aider son paternel dans cette tâche ingrate et beaucoup trop frustrante. Par la même occasion, cela lui permettrait de montrer une fois de plus à son paternel qu’il était capable de prendre soin et de sa famille, et du business. Même si pour le moment, il devrait déjà prendre soin de lui-même. Ouvrant le congélateur, il déposa quelques morceaux de glace dans un torchon, refermant le tout comme un petit paquet qu’il alla appuyer contre ses jointures douloureuses. Pas de regrets, cependant. “Orange juice, thank you.” S’appuyant contre le comptoir de la cuisine, il répondit enfin à sa précédent question. “As usual. Until I ran into Eliam. And, well..” Il fit un mouvement avec sa main, lui faisant clairement comprendre ce qui c’était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Ven 16 Fév - 14:22
Invité
It will always be you
WEAVERS

Chaol me disait qu'il allait en parler à notre père, et je savais qu'il allait tout faire pour essayer d'arranger les choses. Parce qu'il en avait toujours été ainsi avec mes frères. Et même si ça me laissait souvent embarrassée, je savais également que je pouvais tout leur demander. Que je ne me sentirai jamais autant en sécurité qu'avec eux. Ils étaient... mes piliers dans ma vie. C'est presque comme si ils faisaient partie de moi, même si c'était difficile à comprendre. Je ne voulais pas que Chaol se tracasse pour tout ça et pourtant malgré moi, je savais que c'était le cas. J'avais beau essayer de le rassurer sur la situation, de lui cacher mes doutes et la panique qui m'envahissait parfois face à tout ça, je savais qu'il n'était pas dupe. - Ne t'inquiète pas, c'est pas si grave. Ils finiront bien par partir dis-je vaguement, essayant pourtant d'éviter qu'il prenne les choses trop à coeur. De toute manière vu comment c'était parti, je n'avais pas fini d'être embêtée par les journalistes. Je venais le rejoindre à la cuisine, pensant qu'il voulait se servir à boire quelque chose de frais, loin de la réalité. Je sortais donc le jus d'orange, ne voyant pas tout de suite son manège avec le torchon. Et puis je me figeais presque sur place en l'entendant prononcer le prénom de mon ex, me tournant vivement vers lui parce que clairement, ça n'annonçait rien de bon. - Tu as q... Qu'est-ce qu'il s'est passé ?! m'exclamai-je soudain en voyant l'état de sa main, ma voix tirant sur les aigu. Je venais immédiatement examiner sa main que je prenais entre mes doigts fin, voyant ses phalanges tirant entre le bleu et le rouge. - Tu as mal ? Vous ne vous êtes pas battus quand même ?! demandai-je en relevant mon visage vers lui, connaissait évidemment déjà la réponse. Attirant Chaol vers l'évier, j'ouvrais le robinet afin de lui rincer les mains, l'air inquiet.

©️ MADE BY LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Lun 19 Fév - 22:25
Invité

Il espère bien, Chaol, qu’ils finiront par partir. Il les fera partir sinon, ça, il se le jurait à lui-même. Hors de question de tourner ainsi autour de sa soeur pendant longtemps, de vrais vautours attendant que leur proie s’affaiblisse avant de fondre sur elle. Lui vivant, jamais il ne laisserait cela arriver. Et oui d’accord, ce n’était peut-être que des journalistes, mais cela ne l’empêchait pas de se sentir toujours aussi protecteur avec Charlie. Cela avait toujours été le cas et le sera toujours, même s’il n’était pas non plus du genre à le montrer en lui faisant des longues déclarations remplies d’amour et de bons sentiments. Il n’aimait pas s’épancher Chaol, il n’avait jamais été le genre de gamin à pleurer dès qu’il avait le moindre bobo ou à s’apitoyer sur son sort. Peut-être qu’entendre son père lui répéter qu’il se devait d’être un homme avait eu un plus grand effet sur lui que prévu, lui créant cette sorte de carapace de glace autour de son coeur. Glace qui savait pourtant fondre pour les personnes le méritant, même si cela ne voulait pas pour autant dire qu’il crachait des “je t’aime” à longueur de journée.  Alors il haussa simplement des épaules à l’affirmation de Charlie, se dirigeant vers la cuisine pour apaiser la chaleur dans sa main et la douleur, certes faible, mais lancinante qui l’accompagnait. Un petit sourire vint s’étaler sur son visage alors que Charlie ne remarquait absolument pas son petit manège, et il ne peut s’empêcher de ricaner légèrement à sa réaction. Et il adorait la taquiner. “Oh, nothing to worry about. I basically fell, and it happened that his face was right where my hand landed.” Il lui offrit un grand sourire innocent, se foutant clairement de sa tête. Ce n’était pas très sympa, surtout vu son air inquiet sur le visage en réalisant l’état de sa main, mais lui, cela le faisait beaucoup rire. Et même s’il était assez fier d’avoir refait le portrait de l’autre minable, il n’aimait pas spécialement se dire qu’il l’avait fait s’abaisser à en venir aux mains. C’était fait pour la populace, pourtant. Des gens comme lui, pas pour les Weaver. “It just burns a little, don’t worry. Him, however… well I’m not sure that sweet girlfriend of his is going to like his new face.” Bon, il exagérait peut-être un petit peu. Un tout petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mar 6 Mar - 14:10
Invité
It will always be you
WEAVERS

J'imaginai la scène d'ici et rien que ça, ça me donnait des frissons. Chaol ne m'avait pas encore répondu que j'imaginai déjà les pires horreurs. Et soudain, je repensais aux sms d'Eliam, qui m'avait dit vouloir frapper mon frère. Quel..“ Oh, nothing to worry about. I basically fell, and it happened that his face was right where my hand landed. ” Je voyais le sourire de mon frère, et je levais les yeux au ciel, exaspérée de le voir faire le malin. “ No kidding ? ” dis-je en soupirant. Ces deux-là ne s'étaient jamais aimés, et autant dire que ça ne c'était pas amélioré lorsque l'autre abruti m'avait trompée. J'aurais dû me douter que ça allait finir comme ça en fait. Pourtant je savais que ce n'était pas le genre de Chaol d'en venir au mains.. genre vraiment pas. Ce qui ne faisait que m'inquiéter davantage. Passant sa main sous l'eau, j'essayai de faire l'état des lieux des dégâts en examinant sa main. Grimaçant en voyant ses phalanges bleuies. “ It just burns a little, don’t worry. Him, however… well I’m not sure that sweet girlfriend of his is going to like his new face. ” Je relevai mon visage vers lui pour lui lancer un regard plein de reproches. Me faisait également du soucis pour Eliam maintenant, tout en ne pouvant qu'admirer la hargne de mon jumeau face à cette pétasse que je voulais laisser pourrir en enfer. Il aurait presque pu me faire sourire si lui et mon ex n'étaient pas les acteurs principaux de tout ça. “ You think you're funny, perhaps ? ” lançai-je malgré moi, avant d'imédiatement regretter. Je détestais la simple idée qu'on puisse se disputer. “ I don't want you to be hurt because of him ” dis-je en refermant le robinet pour placer la glace contre sa main. “ And I don't want you to hurt him either... not like that anyway. ”

©️ MADE BY LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Ven 16 Mar - 18:36
Invité

elle lui lance un regard blasé à sa remarque, mais lui ça le fait juste rire. il compte bien prendre ça à la rigolade, il lui a déjà apporté bien trop d'importance à ce minable. d'ailleurs, ils pourraient juste arrêter d'en parler, ça lui irait très bien. il n'y avait vraiment pas besoin de perdre plus de temps avec lui. mais évidemment elle est têtue charlie, elle compte bien avoir le fin mot de l'histoire et puis de lui faire des reproches aussi, parce que forcément elle n'aime pas le fait qu'il se soit battu avec lui. et il espère bien que c'est car elle pense que cela n'est pas de son niveau, et pas car il a fait du mal au minable. ça, ça aurait tendance à l'énerver. "i do, actually, as usual. don't you think i'm the funniest guy on earth ?" et il a son grand sourire qui mériterait des claques, mais il veut juste montrer à charlie que la situation n'est pas grave du tout, qu'il vaut mieux rire que de s'inquiéter ainsi. oui sa main est douloureuse, mais il a clairement connu pire niveau douleur. "he provoked me, for what it's worth. i could not juste stand there and hear him insult me, and believe that he was worthy of you." parce que personne l'était, clairement pas, personne ne le saurait jamais. elle était bien trop parfaite pour eux tous. "and to be honest... it felt pretty good." et le revoilà, le sourire insolent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: