Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Kahena Malacki
Hors ligne | Aujourd'hui à 16:26
Sujets créés · Sujets · Messages
everything 'bout my character
Image :
Voir un profil - Kahena Malacki B5419a0fdc3012a9e26053653528eda7eea43118r1-200-200_00
Je m'appelle :
Kahena, mais on m'appelle Kahe
j'ai :
25
ans et j'habite actuellement à :
dans un appart' de Cambridge avec Eleanor
Je viens de :
Boston, même si j'ai des origines hawaïennes par mes parents
Dans la vie, je suis :
étudiante en ingénierie mécanique
et niveau sentimental je suis :
dans l'obscurité d'un nouvel abandon
On dit de moi que je suis :
celle qu'on ne voit jamais venir
et que je ressemble à :
Kiana Madeira
Hors jeu, mon pseudo est :
Darklies-Clearminds (il)
fidèle au poste sous ce compte depuis le :
14/02/2022
avec :
467
messages à mon actif, dont :
23
rps. Les créations de mon profil viennent de :
darklies-clearminds
Pour finir, je joue également :
Lenny, Raven
Description / partie 1 :
Voir un profil - Kahena Malacki 06803f391af53245c5a261869add1e5f667846b2
CARACTÈRE > Gosse rebelle depuis toujours, tu fais partie des personnes loyales envers tes proches, bien que tu sois forcée de leur mentir parfois pour leur bien. Poupée dure et secrète, un mental d'acier quand les sentiments ne sont pas de la partie. Grande gueule intrépide qui n'hésite pas à plonger dans la merde pour s'en tirer sans jamais faire plonger ceux que tu as choisis à tes côtés. Tempérament discret, tu es celle qui s'efface, mais qui peut se montrer aussi vive qu'un serpent quand l'occasion se présente. Provocation comme mécanisme de défense quand t'as l'impression que l'étau se resserre sur toi et feindre l'indifférence juste après. Être qui joue avec les variations sans mal, soufflant le feu et la glace à ta guise. Proche de tes adelphes, tu es celle qui demeure la plus secrète avec l'aîné.

Voir un profil - Kahena Malacki Tumblr_psf9h1vrdf1vlete3o2_250
ANECDOTES > Tu fais partie des plus jeunes de la fratrie. Tu as exactement quinze ans de moins que ton frère aîné Kassim et trois ans de plus que Keelan, le plus jeune. T'as vécu dans un trailer park jusqu'à ta majorité, et après ton acceptation à la fac, t'es partie de là, laissant Keelan seul entre les mains d'un père violent et d'une mère soumise. Cependant, tu allais assez régulièrement au Park pour ne pas laisser Keelan tout seul trop longtemps. Mais au fur et à mesure, les visites se sont espacées, trop prise par tes études et ton job au garage, et t'as rien vu venir de la finalité des évènements. Depuis, ton père est mort, ta mère demeure introuvable et ton seul repère familial reste tes adelphes. Au delà du chaos familial dans lequel t'as évolué, ta vie de lycéenne a été bercée par les premiers émois, les premiers rapprochements, les premières mains prises et la découverte de la sexualité, de tes propres désirs, la découverte des tentations, masculines, féminines, non genrées. Les premiers feulements dans la voix en reprenant ton souffle. Le temps de devoir coller une étiquette sur ce que tu aimes, le temps de l'assumer au grand jour, face à ta famille. Mais celle-ci s'est montrée ouverte, étant donné que presque aucun.e adelphe n'est pleinement hétérosexuel.le. Il y a des rencontres qui bousculent toute une vie. Des rencontres qui vous poussent vers le haut ou vous tirent dans les abysses. Cette rencontre avec Elle était du type chaotique, qui pousse dans les retranchements, qui repousse toutes les limites. Une amitié toxique qui t'a traînée dans les affres de l'illégalité. D'abord rien de méchant, de petits délits sans réelles conséquences. Une canette de soda dans une alimentation de nuit, puis un t-shirt à bas prix, puis ça allait crescendo, jusqu'à cette première voiture volée. L'adrénaline causée par le risque était votre moteur. L'amitié se muait en une relation épistolaire. A chaque nouveau vol, vous convoliez. Aucune tendresse, aucun amour. Une sauvagerie à l'image de vos actions. Le duo atypique de la fille de bonne famille rebelle et toi, la pauvre de la caravane, studieuse et sans histoires. A mesure que le temps passait et que cette relation de confiance grandissait, Elle t'a présentée à des gens. Regards perfides que tu sens se poser sur toi sans les voir, iels aiment la chair fraîche, les nouvelles âmes à pervertir. Le deal était simple. Tu voles des caisses, tu les amènes dans un hangar, tu te fais discrète. Le prix qu'iels te proposent suffit largement à te convaincre. Ne pas dépendre d'un prêt étudiant, être à l'abri durant toute ta scolarité. Dans la pièce obscure, tu ne discernais que les canines aiguisées d'un sourire à la lueur d'une lumière faiblarde. T'as vendu ton âme au Diable pour une sécurité financière, au détriment des risques encourus. L'amour qui nait, ta relation avec Elle n'est plus seulement de l'amitié tantrique. C'est pas toi qui l'a dit en premier, mais t'es sans doute celle qui l'a ressenti sans jamais le dire. Duo en affaires comme sous les draps. Tout juste dix-huit ans, tu sais que dans quelques mois tu sortiras de là, que tu devras te concentrer sur tes études d'ingénieure en mécanique, que tu largueras ton dernier véhicule à la fin de l'été dans ce hangar. Elle essaie, pourtant, de te convaincre de continuer. Qu'elle va demander à vos boss de te donner un rôle moins visible mais d'autant plus important : le trafic de faux documents et de fausses immatriculations. Et pour ses beaux yeux, tu acceptes, parce que tu te dis que c'est moins risqué. Elle doit partir pour une nouvelle mission. Toi, tu attends sagement au hangar, dans l'obscurité. T'as un mauvais présentiment qui te prend aux tripes, elle met trop de temps pour revenir. Tu te concentres comme tu peux sur les bruits de la ville, des sirènes, lointaines mais présentes. Puis le néant, jusqu'au bruit du moteur qui approche. Voiture abîmée, des impacts de balles sur la carrosserie, ton coeur s'emballe et tu t'approche de la berline fusillée. Elle peine à sortir de l'habitacle, blessée. Les sièges couverts de ce liquide poisseux. Tu hurles son prénom alors qu'elle s'écroule dans tes bras. Elle ricane doucement, en te disant qu'elle aura vu un ange avant de mourir, et que tu es désormais la femme de sa vie, avant de s'éteindre. Journée pluvieuse, le coeur en miettes dans tes habits sombres, à traverser les allées fleuries et mornes du cimetière. Présence discrète dans l'assemblée de sa famille et de ses amis. Te sentir seule dans ton désarroi face à cette marbrure qui porte son nom. Elle Blakstone. Dix-neuf ans. Trop jeune pour connaître un si tragique dessein. Cacher que tu étais là pour son dernier souffle, cacher les raisons de cette mort, ne pas entâcher sa mémoire en sortant les secrets de la boîte de Pandore de vos activités communes. Te sentir coupable intérieurement de ne pas l'avoir sortie de là, et la rage au ventre, tu jures que tu continueras pour elle. Petite princesse est devenue un coeur de glace, qui ne se soucie plus que de ce qu'elle doit faire, laissant le reste au second plan, enchainant les corps et décimant les coeurs épris. Une vraie tempête qui détruit tout sur son passage, taisant la douleur, portant le masque solide de l'indifférence et des faux semblants pour ne pas sombrer. Continuant férocement de servir cette mafia qui est à tes yeux la véritable responsable de la mort d'Elle. Et pourtant, tu respectes ton serment, falsifiant les documents pour les véhicules volés, tout en travaillant légalement dans ce garage solidaire. Le mensonge comme unique technique de survie aux yeux de ta famille. Cacher tes activités et pourtant tu le sais, que Kassim t'a grillée. Mais tu ne t'es pas démontée, parce que tu penses qu'il a bien plus à cacher que toi. Il ne te reste qu'à découvrir quoi. Au départ de votre mère, t'as toi aussi eu envie de prendre le large, fuir cette ville maudite. Fuir tes problèmes. Mais tu ne pouvais pas lâcher Harvard, tu ne pouvais pas décevoir la matriarche après tout ce qu'elle a subi. Alors tu t'es promis une chose, c'est de prendre le large à chaque vacances, pas bien loin, mais t'évader quand même, comme si tu étais prisonnière d'une cellule invisible. Celle de l'épée de Damoclès au-dessus de ta tête qui te crie que tu pourrais bien te faire attraper, un jour ou l'autre.

Voir un profil - Kahena Malacki 4f829f3fab5c6c83da67ec0598a6cf3b7d1f50d2
Trigger warning :
WARNING // concernant (personnage) homicides, violence physique et verbale, vol et escroquerie
TRIGGER // refuse de jouer ; agressions sexuelles, le reste à voir ensemble si jamais
Ϟ DATE DE NAISSANCE :
09/05/1997
Kahena Malacki
i'm a harvard student

0.01% du total | 1.58 messages par jour

everything 'bout me