Le Deal du moment : -50%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
189.99 €

Julianne I. Muirhead
Hors ligne | Aujourd'hui à 2:17
Sujets créés · Sujets · Messages
everything 'bout my character
Voir un profil - Julianne I. Muirhead VbD9xEXZ_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à :
Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis :
ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Tu peux m'appeler :
Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai :
26
ans, et si t'es curieux, je suis :
célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de :
Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis :
étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à :
Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.
Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle :
brown-eyed angel
, fidèle au poste sous ce compte depuis le :
27/04/2020
, d'où les :
965
messages, dont :
35
rps. Merci aux doigts de fée de :
brown-eyed angel (avatar), Magma. (code signature), Gabriel's inferno (texte signature) et La Doyenne
. Pour finir, je joue également :
Gresham O. Ewart (Giulio Berruti) & Gabriella B. Mitchell (Dakota Johnson).
Voir un profil - Julianne I. Muirhead 6S7EoZkA_o
Voir un profil - Julianne I. Muirhead 1f31f JULIA OR LITTLE KITTY
L'ANGE AU REGARD NOISETTE
AIMANTE ⊹ ARTISTE DANS L'ÂME ⊹ AMOUREUSE DE L'AMOUR ⊹ ATTENTIVE ⊹ ATTENTIONNÉE ⊹ AMOUREUSE DE LA NATURE ⊹ BATTANTE ⊹ CURIEUSE ⊹ CONSCIENCIEUSE ⊹ CULTIVÉE ⊹ COLÉRIQUE ⊹ DÉTERMINÉE ⊹ DISCRÈTE ⊹ DOUCE ⊹ DÉLICATE ⊹ DRÔLE ⊹ FEMME/ENFANT ⊹ FONCEUSE ⊹ FORTE ET FRAGILE À LA FOIS ⊹ GÉNÉREUSE ⊹ HAINEUSE ⊹ INTELLIGENTE (HPI) ⊹ INGÉNUE ⊹ IDÉALISTE ⊹ MINUTIEUSE ⊹ MATURE ⊹ PEUREUSE ⊹ PERFECTIONNISTE ⊹ ROMANTIQUE ⊹ RÊVEUSE ⊹ RAISONNABLE ⊹ RESPECTUEUSE, RANCUNIÈRE ⊹ SENSIBLE ⊹ SILENCIEUSE ⊹ SECRÈTE ⊹ SOLITAIRE ⊹ SOURIANTE ⊹ SOUCIEUSE ⊹ TÊTUE ⊹ TRAVAILLEUSE ⊹ TORTURÉE ⊹ VIOLENTE

Voir un profil - Julianne I. Muirhead RNF76eok_o
MES DATES CLÉS À BOSTON
1 0. 0 4. 1 9 9 3 | Le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». 1 9 9 9 | Je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. 2 0 0 0 | Première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. M I . 2 0 0 0 | Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. 2 0 0 3 | Ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. 2 0 0 4 | Ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. 2 0 0 5 | Cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. M I . 2 0 0 5 | Ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. 2 0 0 6 | Je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. 2 0 0 9 | Je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. F I N . 2 0 0 9 | Premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. M I . 2 0 1 0 | Je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. F I N . 2 0 1 0 | Je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. S E P T E M B R E . 2 0 1 1 | Je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. J U I N . 2 0 1 4 | Je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. S E P T E M B R E . 2 0 1 4 | Je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. J U I N . 2 0 1 8 | Obtention de mon baccalauréat. J U I N . 2 0 2 0 | Obtention de ma maîtrise à la faculté de design. S E P T E M B R E . 2 0 2 0 | Je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.
Voir un profil - Julianne I. Muirhead 0LvVZXsx_o
Voir un profil - Julianne I. Muirhead 1f495THAT'S MY FAMILY PORTRAIT
FAMILLE MUIRHEAD : PNJ ET HORS PNJ
D E X T E R . P I N K M A N | Cousin : ça arrive bientôt, bientôt, bientôt. C H R I S T O P H E R ( P N J ) | Père : je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. E M M A N U E L L E ( P N J ) | Mère : nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. O W E N ( P N J ) | Beau-père : je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami.


Voir un profil - Julianne I. Muirhead MDCCOOzN_o
Voir un profil - Julianne I. Muirhead 1f48dIT'S A LOVE STORY
L'AMOUR DE MA VIE
P R É S E N T | PERSONNE ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur, pour de bon, sans que cela cesse un jour. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté.
P A S S É | QUITO HALGROVE ; nous avons été ensemble mais nous avons préféré redevenir amis, afin de préserver notre dite amitié. Nous sommes redevenus proches, comme auparavant.
Voir un profil - Julianne I. Muirhead Dku5nhu8_o
Voir un profil - Julianne I. Muirhead 1f48eMY OATH TO YOUVoir un profil - Julianne I. Muirhead Fde2
PANEL D'AMI(E)S ET ENNEMI(E)S
L E S . A M BI G U Ë S | "CLYDE" (BB) ; Nous avons fait connaissance via un réseau social et quelque chose d'inexplicable est immédiatement passé entre nous, à l'image d'un puissant courant électrique. Je réponds au doux surnom de "chaton" tandis qu'il répond à "mon tigre" et nous échangeons énormément, nourrissant le même désir : celui de nous voir.
U N I Q U E | ALEJANDRO ORTEGA ; Il s'agit de ma plus belle rencontre. Je lui voue un amour indéfectible et une confiance comme nulle autre. Il n'est tout bonnement inoubliable : nous sommes des amis de longue date.
L E S . M E I L L E U R (E) S | BYRON PEARSON ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frère que je n'ai jamais eu. FLÓRA BJÖRK-LAXNESS ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble étant des meilleures amies.
P R O C H E S . A M I (E) S | SEXTON HADLEY ; C'est à la plage que l'on s'est rencontré. Il est le feu, je suis la glace qui l'apaise et nous avons fait de nos différences une force afin de devenir de très bons amis. Je réponds toujours présent pour Sexton, afin de l'écouter, de le choyer, de l'apaiser. Je suis également sa plus grande supportrice, lorsqu'il fait des compétitions. Je suis également sa confidente. MONROE BARLOW ; Nous n'avons rien en commun, mais c'est ce qui fait que nous sommes aussi proches. Je ne le juge pas, je lui apporte mon aide ainsi qu'apaisement, afin qu'il se sente bien auprès de moi. Je suis un peu à l'image de son "ange gardien" de temps en temps.
A M I (E) S | MATTEO G. VERSACE ; Le feeling est immédiatement passé entre nous et nous sommes devenus amis ou plutôt compagnons de sortie. BIANCA M. ALMEIDA ; Nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. JOSHUA OLSON ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer.
C O N N A I S S A N C E S | ASHER R. LANGFORD ; Je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance.
N É G A T I F S | ANDREW T. SPECTOR ; Au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. LOUISA (PNJ) ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir.
SUJETS EN COURS Voir un profil - Julianne I. Muirhead Rlo7
PRÉSENT ET FLASHBACK
TAYLOR » QUITO » SEXTON » ALEJANDRO » TC SUMMER CAMP » FLÓRA SUMMER CAMP » ELLA » CÒSIMO » DEXTER » SHADE »

Code:
#7ECBB7

Ϟ DATE DE NAISSANCE :
04/10/1993
Badges obtenus :
listing_1;crouton_1;blabla_1;buzz_2;
travel_1;dc_1;
Julianne I. Muirhead
» summer camper

0.02% du total | 9.02 messages par jour

everything 'bout me