Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
Le Deal du moment : -50%
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à ...
Voir le deal
29.97 €

jordan & niels


Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
jordan & niels - Page 2 Tumblr_nxic9x82tm1rgjpvao5_400
Je m'appelle : jo, jojo, jordy, weaver.
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Boston avec Mérope, Elena et Thaïs dans un appartement. Partage une chambre à la adams avec Georgia.
Je viens de : Détroit, usa.
Dans la vie, je suis : étudiante en théâtre, danse et média. Barmaid au Royale.
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : shorty
et que je ressemble à : hanna beth

Hors jeu, mon pseudo est : lakostas
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/09/2022
avec : 751
messages à mon actif, dont : 20
rps. Les créations de mon profil viennent de : laulau (ava) laulau d’mon coeur (bann profil) lovalova (bann adams)
Pour finir, je joue également : agathe (jo. skriver)
jordan & niels - Page 2 3kdWC1f


jordan & niels - Page 2 2gkK1YcV_o

WARNING // concernant (jordan) violence conjugale, mort, alcool, violences, traumatismes psychologiques, deuil, sexe (soft/ellipse), consommation de substances illicites.
TRIGGER // refuse de jouer ; l'inceste, pédophilie, cruauté animale, homophobie, racisme. Je suis ouverte à tout tant que ça reste cohérent et que ça soit abordé dans le respect.

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 1:03
mon coeur se brise en mille morceaux



never let the fire inside you leave
if you don't make the choice and you don't use your voice, someone else will speak for you instead.


.
Je m'appelle : niels, difficile de faire plus court
j'ai : 25
ans et j'habite actuellement à : cambridge, colocation toute neuve avec ace.
Je viens de : new york et ses quartiers sombres.
Dans la vie, je suis : étudiant pour devenir un social worker auprès des jeunes dans les foyers
et niveau sentimental je suis : pas sûr de moi, la peur au ventre en subtil épice d'une peur d'abandon et pourtant en couple avec adrian où le love language n'est que passion intense.
On dit de moi que je suis : un peu trop sanguin.
et que je ressemble à : emilio sakraya.

Hors jeu, mon pseudo est : notaboo (she)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 26/07/2022
avec : 2924
messages à mon actif, dont : 25
rps. Les créations de mon profil viennent de : pvtti smith (av) lovebug (profil), moore (sign).
Pour finir, je joue également : matian escamilla et zane schwartz.
jordan & niels - Page 2 Ff3f5479928ccbf3f9f64a2803b8b62d2696b777 jordan & niels - Page 2 Bb3ac1a612528666bdb33718b25b87d594629674 jordan & niels - Page 2 F6b24dda300b249f47503b86974f1322bf8d83ff
✧.· be abadass
with a great ass ·.✧

----------
★★★★★
impulsif
★★★★
fêtard
★★✩✩✩
rêveur
✩✩✩✩✩
dépendant

----------

tu es le feu, flamme qui t'animent constamment. gamin turbulent devenu adulte colérique, parfois violent. personne ne sait te contrôler, pas même toi. lion en cage, indomptable, on en peut t'enfermer sans conséquences. tu frappes, tu hurles, tu bouges dans tous les sens. loin d'être un type canalisé. déterminé, sans jamais te soucier des conséquences. totalement irréfléchis et spontané, combien de voiture brulée par simple mental breakdown ? combien de flic insulté par simple haine de l'injustice ? incapable de refuser n'importe quels défis lancer, compétiteur dans l'âme. tu veux être le meilleur, gagner, constamment triompher dans ce que tu entreprends, égo mal placé. pourtant fauxhumble, selon les circonstances. tu sais avouer ta défaite pour mieux exceller par la suite. on pourrait presque parler d'une certaine jalousie éprouvée quand d'autres réussissent où tu échoues. tu n'abandonnes pas, borné par tes convictions et tes valeurs, persévérant. tu défends tes pensées, tu n'aimes pas qu'on te contredise, têtu. sans passer par plusieurs chemins, la diplomatie n'est pas ton fort, franc, dans l'extrême. parfois même vulgaire, sans te soucier des conséquences ou des apparences. leader né, tu n'aimes pas suivre, tu es charismatique. chef de bande. amoureux de l'aventure, tu aimes explorer différentes contrées. curieux absolu, tout t'intéresses sans exceptions. selon toi, tout peut être intéressant, tolérant. carapace bien établie. faux sauvage. tu es hypersensible, émotions à vifs, constamment. sujet aux excès d'émotions. faits anodins qui peuvent te révolter sans que personne ne s'en serait soucié, simple images triste qui laisse tes larmes couler, un regard sans mauvaises pensées qui peut te faire cogiter toute une soirée. plus profondément empathe tu absorbes le monde qui t'entoures, les émotions, les énergies, tu es constamment sous l'emprise des âmes qui t'entourent. tu réagis là où tout le monde s'en fou. la peur du noir, de la solitude, d'être enfermée, tu es terriblement anxieux au fond. malgré cette insolence, vulgarité, tu n'es que fragilité. souvent qualifié d'une sorte de robin des bois, tu aides les autres à trop souvent d'en écraser toi même. tu t'attires les emmerdes, continuellement. instable dans tes choix et tes émotions, tu n'as que peu confiance en toi.paradoxalement, tu aimes sentir, que tu attises les convoitises. tu sais jouer de tes charmes sans jamais réellement assumer. tu adores ces rapports de forces entre colère et passion. depuis gamin, habituée à vivre dans ton indépendance et autonomie, type qui ne demandera jamais rien à personne, l'habitude de déranger. artiste dans l'âme. tu peins, dessines, gribouilles sur tes carnets des montagnes de traits noirs sans parfois aucuns sens. tu chantes, tu sais jouer de la guitare. schémas chaotiques dans ton crâne que tu retransmet de ton âme.

jordan & niels - Page 2 MboJdOir_o

(naissance) né dans une clinique de la grosse pomme en 1997, deux parents aimants. un père allemand/serbe et une mère marocaine/américaine. coup de foudre absolus dont tu es le fruit inespéré. grossesse et accouchement compliqué, elle n'a jamais pu retomber enceinte après toi. loin d'être né la cuillère en or entre les dents financièrement, pourtant, comblé d'amour depuis tes premiers cris. (décès paternel) [2004] tu te souviens des cris qui ont donnés de leurs échos dans tout le quartier. elle a perdu sa moitié dans un accident de voiture. ton père est mort ce jour la sans jamais revenir du travail, laissant une femme à jamais inconsolable et son fils devenu adulte bien trop tôt. la douleur de ta mère est resté gravé comme un marker indélébile dans une gravure sur bois. (pauvreté) elle était seule à subvenir à vos besoins pendant des années. longues années d'infortunes, où la faim se faisait sentir quelques soirs, où le chauffage manquait dans ta chambre et où les mains de ta mère était asséchée par le travail. tu mentais, parfois, prétextant avoir mangé ton assiette à ta faim, pour la voir manger, elle, ton héroïne. gamin qui a grandit trop vite, tu rentrais seul de l'école à ton jeune âge, tu faisais à manger en tentant de ne rien bruler de tes mains d'enfant, tu faisais les lessives en oubliant trop souvent de mettre la poudre comme un grand. tu voulais l'aider, la soulager de ses multiples travails incessants, fatiguants. (cancer) [2009] rien ne s'est arrangé quand elle l'a découvert lors d'un examen de routine dans un dispensaire. cancer du seins en stade trop avancé pour tenter de lutter. elle ne te l'a jamais dit d'elle même, tu l'as découvert toi même dans ses papiers oubliés. ce rôle de chef de famille endossé, tu l'as obligé plus d'une fois à aller consulter, tenter des soins palliatifs pour la soulager. l'argent continuait de partir quand les salaires se faisaient moins fréquents. magouilleur par défaut, la rue t'a appris à voler, conserves et quelques billets dans les poches mal fermées. livreur de journaux, quelques billets pour aider les voisins : tu prenais tout ce que tu pouvais. (wongsa) [2011] elle déniche un travail dans l'entreprise wongsa, couple touché par cette femme rencontrée par hasard au détour d'une rue, tombée de fatigue. ils lui ont offert une place facile d'accès pour son corps meurtris par ce cancer foudroyant. d'abord de la méfiance, puis de l'apaisement. tu voyais son sourire sur ses lèvres quand elle parlait avec ces gens. compréhensifs, avec elle, avec toi. inhabituel, pourtant agréable. elle leur faisait confiance. elle décède en 2011, dans son sommeil. garçon perdu, finalement rattrapé dans les filets des wongsa qui ont décidés de t'adopter, toi. évènements qui s'enchainent. gamin des rues qui se retrouve dans les rangs d'une famille aux billets faciles. pourtant tu continues tes magouilles, les habitudes qui reprennent le dessus, tu continues de voler parfois, dealer quand tu peux. tu sais d'où tu viens, gravé en toi au fer rouge. (omar) elle le savait, elle sentait son corps s'éteindre. quelques jours avant de rendre l'âme, elle ta donné cette boite avec pour seule consigne de l'ouvrir une fois qu'elle ne serait plus là. plusieurs mois qui s'estompent avant d'oser ouvrir le loquet de la boite de bois vieillis. des papiers accumulés, des lettres échangées. tu découvres que tu as un demi-frère, omar. né à paris d'une union d'un soir entre ton père et une française. il t'a adressé cette lettre, traits rédigés de sa main te suppliant de le retrouver, il n'a jamais eu le courage de le faire, ton père. l'idée logée dans une partie de cette tête occupée, des recherches pendant de longues années sur du temps parfois oublié. tu sais que tu dois le retrouver, mais quand ? comment ? (boston) [2015] tu rejoins aiden, ton cousin dans les bras de boston. de quoi changer d'air, découvrir de nouvelles têtes. tu penses trop rapidement à ces soirées étudiantes, gosses de riches qui veulent s'amuser, s'écailler le nez de quelques poudres magiques à la recherche de la décadence d'une société : toi aussi tu veux t'amuser, leur vendre tes merdes, voler leurs poches, profiter de quelques frasques vengeresses de cette ancienne vie misérable. (harvard) [2019] gamin étonnement pas mauvais à l'école. parcours scolaire réussis, capacités qualifiés de très intéressantes par plus d'un de tes anciens professeurs. t'es poussé par tes adoptants à rejoindre els rangs d'harvard, profiter de cette nouvelle chance de la rendre fière, ta mère. longues années à refuser, systématiquement, impensable de te retrouver dans cette cohésion de richesse et opulence constante. pourtant tu t'y inscris, finalement, pensant à elle. ce qu'elle te dirait, ses mots qui ont marqués tes lignes lors de ta candidature. tu es en science de l'éducation pour suivre ce chemin presque naturel d'aider les jeunes comme toi, dans les foyers, les rues ou ailleurs où la détresse se fait sentir. (vie amoureuse) tu l'as vu souffrir si fort, ses larmes qui coulaient pendant des années chaque soirs. comme un rendez vous macabre pour continuer de célébrer l'amour de sa vie perdu trop tragiquement. tu connais cette souffrance de perdre quelqu'un que tu aimes dans les parties les plus profondes de ton âme. tu as toujours saboté tes propres relations, presque sans le vouloir. inconscient forgé à préférer la solitude plutôt que de vivre un abandon. loin de vouloir vivre ce qu'elle a vécu, le revivre une deuxième fois de tes yeux d'enfant spectateur. tu aimes facilement, pourtant tu t'interdis tout attachements officiels. préférant t'écorcher l'âme rapidement que d'en souffrir éternellement. (robin des bois) gamin qui a appris à vivre seul, une mère trop occupée à faire vivre votre foyer. tu as toujours tout fait pour la rendre fière, alléger ses tâches. elle ne t'a jamais félicité, jamais remercier d'avoir été cet enfant sacrifié. loin d'être méchante, seulement épuisée par cette vie, vidée de toutes énergies. un simple corps sans âme qui a erré pendant des années pour te maintenir en vie, toi. elle ne voyait plus tout ce que tu pouvais faire, pour elle, pour vous. gamin qui faisait toujours tout pour elle sans jamais avoir de retour. l'habitude maintenant, de tout faire seul. indépendance comme trait de caractère forgé au fil des années. paradoxe quand tu ne demandes jamais rien à personne par peur de déranger et que toi, tu dis toujours oui pour aider. une routine qui s'est installé devenue naturelle, te sacrifier pour les autres. (pseudo bad boy) la dégaine presque cliché, on pourrait souvent te qualifier du "bad boy", l'homme trop sanguin, aux quelques cicatrices comme preuves de tes nombreux excès de colère. rage au ventre constante sans en connaitre la solution d'apaisement. t'es sous l'influence de tes émotions, jamais canalisé. tu sais jouer des poings, courir trop vite pour fuir, crocheter des serrures merdiques, voler tes poches discrètement ou magouiller des tirades entière pour vendre tes folies.

jordan & niels - Page 2 AvYG9SQj_o

✧.· PREFERENCES DE JEU meets, rp courts et au feeling, favorise qualité à la quantité.

✧.· WARNING
- à propos de ton personnage -
vulgaire, violence, cancer, mort, drogue, adoption.

✧.· TRIGGER
- refuse de jouer -
à voir ensemble en amont si situation particulière à jouer.

jordan & niels - Page 2 Adriels4

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 1:05
et j'reviendrais le coller à la glue jordan & niels - Page 2 1815259351


i don't care
they can say it all sounds crazy, they can say, they can say i’ve lost my mind, i don’t care, so call me crazy, we can live in a world that we design

jordan & niels - Page 2 Tumblr_nxic9x82tm1rgjpvao5_400
Je m'appelle : jo, jojo, jordy, weaver.
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Boston avec Mérope, Elena et Thaïs dans un appartement. Partage une chambre à la adams avec Georgia.
Je viens de : Détroit, usa.
Dans la vie, je suis : étudiante en théâtre, danse et média. Barmaid au Royale.
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : shorty
et que je ressemble à : hanna beth

Hors jeu, mon pseudo est : lakostas
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/09/2022
avec : 751
messages à mon actif, dont : 20
rps. Les créations de mon profil viennent de : laulau (ava) laulau d’mon coeur (bann profil) lovalova (bann adams)
Pour finir, je joue également : agathe (jo. skriver)
jordan & niels - Page 2 3kdWC1f


jordan & niels - Page 2 2gkK1YcV_o

WARNING // concernant (jordan) violence conjugale, mort, alcool, violences, traumatismes psychologiques, deuil, sexe (soft/ellipse), consommation de substances illicites.
TRIGGER // refuse de jouer ; l'inceste, pédophilie, cruauté animale, homophobie, racisme. Je suis ouverte à tout tant que ça reste cohérent et que ça soit abordé dans le respect.

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 1:05
j'espère qu'elle est de bonne qualité ta glue jordan & niels - Page 2 1815259351



never let the fire inside you leave
if you don't make the choice and you don't use your voice, someone else will speak for you instead.


.
Je m'appelle : niels, difficile de faire plus court
j'ai : 25
ans et j'habite actuellement à : cambridge, colocation toute neuve avec ace.
Je viens de : new york et ses quartiers sombres.
Dans la vie, je suis : étudiant pour devenir un social worker auprès des jeunes dans les foyers
et niveau sentimental je suis : pas sûr de moi, la peur au ventre en subtil épice d'une peur d'abandon et pourtant en couple avec adrian où le love language n'est que passion intense.
On dit de moi que je suis : un peu trop sanguin.
et que je ressemble à : emilio sakraya.

Hors jeu, mon pseudo est : notaboo (she)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 26/07/2022
avec : 2924
messages à mon actif, dont : 25
rps. Les créations de mon profil viennent de : pvtti smith (av) lovebug (profil), moore (sign).
Pour finir, je joue également : matian escamilla et zane schwartz.
jordan & niels - Page 2 Ff3f5479928ccbf3f9f64a2803b8b62d2696b777 jordan & niels - Page 2 Bb3ac1a612528666bdb33718b25b87d594629674 jordan & niels - Page 2 F6b24dda300b249f47503b86974f1322bf8d83ff
✧.· be abadass
with a great ass ·.✧

----------
★★★★★
impulsif
★★★★
fêtard
★★✩✩✩
rêveur
✩✩✩✩✩
dépendant

----------

tu es le feu, flamme qui t'animent constamment. gamin turbulent devenu adulte colérique, parfois violent. personne ne sait te contrôler, pas même toi. lion en cage, indomptable, on en peut t'enfermer sans conséquences. tu frappes, tu hurles, tu bouges dans tous les sens. loin d'être un type canalisé. déterminé, sans jamais te soucier des conséquences. totalement irréfléchis et spontané, combien de voiture brulée par simple mental breakdown ? combien de flic insulté par simple haine de l'injustice ? incapable de refuser n'importe quels défis lancer, compétiteur dans l'âme. tu veux être le meilleur, gagner, constamment triompher dans ce que tu entreprends, égo mal placé. pourtant fauxhumble, selon les circonstances. tu sais avouer ta défaite pour mieux exceller par la suite. on pourrait presque parler d'une certaine jalousie éprouvée quand d'autres réussissent où tu échoues. tu n'abandonnes pas, borné par tes convictions et tes valeurs, persévérant. tu défends tes pensées, tu n'aimes pas qu'on te contredise, têtu. sans passer par plusieurs chemins, la diplomatie n'est pas ton fort, franc, dans l'extrême. parfois même vulgaire, sans te soucier des conséquences ou des apparences. leader né, tu n'aimes pas suivre, tu es charismatique. chef de bande. amoureux de l'aventure, tu aimes explorer différentes contrées. curieux absolu, tout t'intéresses sans exceptions. selon toi, tout peut être intéressant, tolérant. carapace bien établie. faux sauvage. tu es hypersensible, émotions à vifs, constamment. sujet aux excès d'émotions. faits anodins qui peuvent te révolter sans que personne ne s'en serait soucié, simple images triste qui laisse tes larmes couler, un regard sans mauvaises pensées qui peut te faire cogiter toute une soirée. plus profondément empathe tu absorbes le monde qui t'entoures, les émotions, les énergies, tu es constamment sous l'emprise des âmes qui t'entourent. tu réagis là où tout le monde s'en fou. la peur du noir, de la solitude, d'être enfermée, tu es terriblement anxieux au fond. malgré cette insolence, vulgarité, tu n'es que fragilité. souvent qualifié d'une sorte de robin des bois, tu aides les autres à trop souvent d'en écraser toi même. tu t'attires les emmerdes, continuellement. instable dans tes choix et tes émotions, tu n'as que peu confiance en toi.paradoxalement, tu aimes sentir, que tu attises les convoitises. tu sais jouer de tes charmes sans jamais réellement assumer. tu adores ces rapports de forces entre colère et passion. depuis gamin, habituée à vivre dans ton indépendance et autonomie, type qui ne demandera jamais rien à personne, l'habitude de déranger. artiste dans l'âme. tu peins, dessines, gribouilles sur tes carnets des montagnes de traits noirs sans parfois aucuns sens. tu chantes, tu sais jouer de la guitare. schémas chaotiques dans ton crâne que tu retransmet de ton âme.

jordan & niels - Page 2 MboJdOir_o

(naissance) né dans une clinique de la grosse pomme en 1997, deux parents aimants. un père allemand/serbe et une mère marocaine/américaine. coup de foudre absolus dont tu es le fruit inespéré. grossesse et accouchement compliqué, elle n'a jamais pu retomber enceinte après toi. loin d'être né la cuillère en or entre les dents financièrement, pourtant, comblé d'amour depuis tes premiers cris. (décès paternel) [2004] tu te souviens des cris qui ont donnés de leurs échos dans tout le quartier. elle a perdu sa moitié dans un accident de voiture. ton père est mort ce jour la sans jamais revenir du travail, laissant une femme à jamais inconsolable et son fils devenu adulte bien trop tôt. la douleur de ta mère est resté gravé comme un marker indélébile dans une gravure sur bois. (pauvreté) elle était seule à subvenir à vos besoins pendant des années. longues années d'infortunes, où la faim se faisait sentir quelques soirs, où le chauffage manquait dans ta chambre et où les mains de ta mère était asséchée par le travail. tu mentais, parfois, prétextant avoir mangé ton assiette à ta faim, pour la voir manger, elle, ton héroïne. gamin qui a grandit trop vite, tu rentrais seul de l'école à ton jeune âge, tu faisais à manger en tentant de ne rien bruler de tes mains d'enfant, tu faisais les lessives en oubliant trop souvent de mettre la poudre comme un grand. tu voulais l'aider, la soulager de ses multiples travails incessants, fatiguants. (cancer) [2009] rien ne s'est arrangé quand elle l'a découvert lors d'un examen de routine dans un dispensaire. cancer du seins en stade trop avancé pour tenter de lutter. elle ne te l'a jamais dit d'elle même, tu l'as découvert toi même dans ses papiers oubliés. ce rôle de chef de famille endossé, tu l'as obligé plus d'une fois à aller consulter, tenter des soins palliatifs pour la soulager. l'argent continuait de partir quand les salaires se faisaient moins fréquents. magouilleur par défaut, la rue t'a appris à voler, conserves et quelques billets dans les poches mal fermées. livreur de journaux, quelques billets pour aider les voisins : tu prenais tout ce que tu pouvais. (wongsa) [2011] elle déniche un travail dans l'entreprise wongsa, couple touché par cette femme rencontrée par hasard au détour d'une rue, tombée de fatigue. ils lui ont offert une place facile d'accès pour son corps meurtris par ce cancer foudroyant. d'abord de la méfiance, puis de l'apaisement. tu voyais son sourire sur ses lèvres quand elle parlait avec ces gens. compréhensifs, avec elle, avec toi. inhabituel, pourtant agréable. elle leur faisait confiance. elle décède en 2011, dans son sommeil. garçon perdu, finalement rattrapé dans les filets des wongsa qui ont décidés de t'adopter, toi. évènements qui s'enchainent. gamin des rues qui se retrouve dans les rangs d'une famille aux billets faciles. pourtant tu continues tes magouilles, les habitudes qui reprennent le dessus, tu continues de voler parfois, dealer quand tu peux. tu sais d'où tu viens, gravé en toi au fer rouge. (omar) elle le savait, elle sentait son corps s'éteindre. quelques jours avant de rendre l'âme, elle ta donné cette boite avec pour seule consigne de l'ouvrir une fois qu'elle ne serait plus là. plusieurs mois qui s'estompent avant d'oser ouvrir le loquet de la boite de bois vieillis. des papiers accumulés, des lettres échangées. tu découvres que tu as un demi-frère, omar. né à paris d'une union d'un soir entre ton père et une française. il t'a adressé cette lettre, traits rédigés de sa main te suppliant de le retrouver, il n'a jamais eu le courage de le faire, ton père. l'idée logée dans une partie de cette tête occupée, des recherches pendant de longues années sur du temps parfois oublié. tu sais que tu dois le retrouver, mais quand ? comment ? (boston) [2015] tu rejoins aiden, ton cousin dans les bras de boston. de quoi changer d'air, découvrir de nouvelles têtes. tu penses trop rapidement à ces soirées étudiantes, gosses de riches qui veulent s'amuser, s'écailler le nez de quelques poudres magiques à la recherche de la décadence d'une société : toi aussi tu veux t'amuser, leur vendre tes merdes, voler leurs poches, profiter de quelques frasques vengeresses de cette ancienne vie misérable. (harvard) [2019] gamin étonnement pas mauvais à l'école. parcours scolaire réussis, capacités qualifiés de très intéressantes par plus d'un de tes anciens professeurs. t'es poussé par tes adoptants à rejoindre els rangs d'harvard, profiter de cette nouvelle chance de la rendre fière, ta mère. longues années à refuser, systématiquement, impensable de te retrouver dans cette cohésion de richesse et opulence constante. pourtant tu t'y inscris, finalement, pensant à elle. ce qu'elle te dirait, ses mots qui ont marqués tes lignes lors de ta candidature. tu es en science de l'éducation pour suivre ce chemin presque naturel d'aider les jeunes comme toi, dans les foyers, les rues ou ailleurs où la détresse se fait sentir. (vie amoureuse) tu l'as vu souffrir si fort, ses larmes qui coulaient pendant des années chaque soirs. comme un rendez vous macabre pour continuer de célébrer l'amour de sa vie perdu trop tragiquement. tu connais cette souffrance de perdre quelqu'un que tu aimes dans les parties les plus profondes de ton âme. tu as toujours saboté tes propres relations, presque sans le vouloir. inconscient forgé à préférer la solitude plutôt que de vivre un abandon. loin de vouloir vivre ce qu'elle a vécu, le revivre une deuxième fois de tes yeux d'enfant spectateur. tu aimes facilement, pourtant tu t'interdis tout attachements officiels. préférant t'écorcher l'âme rapidement que d'en souffrir éternellement. (robin des bois) gamin qui a appris à vivre seul, une mère trop occupée à faire vivre votre foyer. tu as toujours tout fait pour la rendre fière, alléger ses tâches. elle ne t'a jamais félicité, jamais remercier d'avoir été cet enfant sacrifié. loin d'être méchante, seulement épuisée par cette vie, vidée de toutes énergies. un simple corps sans âme qui a erré pendant des années pour te maintenir en vie, toi. elle ne voyait plus tout ce que tu pouvais faire, pour elle, pour vous. gamin qui faisait toujours tout pour elle sans jamais avoir de retour. l'habitude maintenant, de tout faire seul. indépendance comme trait de caractère forgé au fil des années. paradoxe quand tu ne demandes jamais rien à personne par peur de déranger et que toi, tu dis toujours oui pour aider. une routine qui s'est installé devenue naturelle, te sacrifier pour les autres. (pseudo bad boy) la dégaine presque cliché, on pourrait souvent te qualifier du "bad boy", l'homme trop sanguin, aux quelques cicatrices comme preuves de tes nombreux excès de colère. rage au ventre constante sans en connaitre la solution d'apaisement. t'es sous l'influence de tes émotions, jamais canalisé. tu sais jouer des poings, courir trop vite pour fuir, crocheter des serrures merdiques, voler tes poches discrètement ou magouiller des tirades entière pour vendre tes folies.

jordan & niels - Page 2 AvYG9SQj_o

✧.· PREFERENCES DE JEU meets, rp courts et au feeling, favorise qualité à la quantité.

✧.· WARNING
- à propos de ton personnage -
vulgaire, violence, cancer, mort, drogue, adoption.

✧.· TRIGGER
- refuse de jouer -
à voir ensemble en amont si situation particulière à jouer.

jordan & niels - Page 2 Adriels4

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 1:07
elle l'a toujours été, non ?


i don't care
they can say it all sounds crazy, they can say, they can say i’ve lost my mind, i don’t care, so call me crazy, we can live in a world that we design

jordan & niels - Page 2 Tumblr_nxic9x82tm1rgjpvao5_400
Je m'appelle : jo, jojo, jordy, weaver.
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Boston avec Mérope, Elena et Thaïs dans un appartement. Partage une chambre à la adams avec Georgia.
Je viens de : Détroit, usa.
Dans la vie, je suis : étudiante en théâtre, danse et média. Barmaid au Royale.
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : shorty
et que je ressemble à : hanna beth

Hors jeu, mon pseudo est : lakostas
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/09/2022
avec : 751
messages à mon actif, dont : 20
rps. Les créations de mon profil viennent de : laulau (ava) laulau d’mon coeur (bann profil) lovalova (bann adams)
Pour finir, je joue également : agathe (jo. skriver)
jordan & niels - Page 2 3kdWC1f


jordan & niels - Page 2 2gkK1YcV_o

WARNING // concernant (jordan) violence conjugale, mort, alcool, violences, traumatismes psychologiques, deuil, sexe (soft/ellipse), consommation de substances illicites.
TRIGGER // refuse de jouer ; l'inceste, pédophilie, cruauté animale, homophobie, racisme. Je suis ouverte à tout tant que ça reste cohérent et que ça soit abordé dans le respect.

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 2:07
non mais là c'est pire que pire



never let the fire inside you leave
if you don't make the choice and you don't use your voice, someone else will speak for you instead.


jordan & niels - Page 2 Tumblr_nxic9x82tm1rgjpvao5_400
Je m'appelle : jo, jojo, jordy, weaver.
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Boston avec Mérope, Elena et Thaïs dans un appartement. Partage une chambre à la adams avec Georgia.
Je viens de : Détroit, usa.
Dans la vie, je suis : étudiante en théâtre, danse et média. Barmaid au Royale.
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : shorty
et que je ressemble à : hanna beth

Hors jeu, mon pseudo est : lakostas
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/09/2022
avec : 751
messages à mon actif, dont : 20
rps. Les créations de mon profil viennent de : laulau (ava) laulau d’mon coeur (bann profil) lovalova (bann adams)
Pour finir, je joue également : agathe (jo. skriver)
jordan & niels - Page 2 3kdWC1f


jordan & niels - Page 2 2gkK1YcV_o

WARNING // concernant (jordan) violence conjugale, mort, alcool, violences, traumatismes psychologiques, deuil, sexe (soft/ellipse), consommation de substances illicites.
TRIGGER // refuse de jouer ; l'inceste, pédophilie, cruauté animale, homophobie, racisme. Je suis ouverte à tout tant que ça reste cohérent et que ça soit abordé dans le respect.

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 2:08
mais j'te pardonne, parce que c'comme ça



never let the fire inside you leave
if you don't make the choice and you don't use your voice, someone else will speak for you instead.


.
Je m'appelle : niels, difficile de faire plus court
j'ai : 25
ans et j'habite actuellement à : cambridge, colocation toute neuve avec ace.
Je viens de : new york et ses quartiers sombres.
Dans la vie, je suis : étudiant pour devenir un social worker auprès des jeunes dans les foyers
et niveau sentimental je suis : pas sûr de moi, la peur au ventre en subtil épice d'une peur d'abandon et pourtant en couple avec adrian où le love language n'est que passion intense.
On dit de moi que je suis : un peu trop sanguin.
et que je ressemble à : emilio sakraya.

Hors jeu, mon pseudo est : notaboo (she)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 26/07/2022
avec : 2924
messages à mon actif, dont : 25
rps. Les créations de mon profil viennent de : pvtti smith (av) lovebug (profil), moore (sign).
Pour finir, je joue également : matian escamilla et zane schwartz.
jordan & niels - Page 2 Ff3f5479928ccbf3f9f64a2803b8b62d2696b777 jordan & niels - Page 2 Bb3ac1a612528666bdb33718b25b87d594629674 jordan & niels - Page 2 F6b24dda300b249f47503b86974f1322bf8d83ff
✧.· be abadass
with a great ass ·.✧

----------
★★★★★
impulsif
★★★★
fêtard
★★✩✩✩
rêveur
✩✩✩✩✩
dépendant

----------

tu es le feu, flamme qui t'animent constamment. gamin turbulent devenu adulte colérique, parfois violent. personne ne sait te contrôler, pas même toi. lion en cage, indomptable, on en peut t'enfermer sans conséquences. tu frappes, tu hurles, tu bouges dans tous les sens. loin d'être un type canalisé. déterminé, sans jamais te soucier des conséquences. totalement irréfléchis et spontané, combien de voiture brulée par simple mental breakdown ? combien de flic insulté par simple haine de l'injustice ? incapable de refuser n'importe quels défis lancer, compétiteur dans l'âme. tu veux être le meilleur, gagner, constamment triompher dans ce que tu entreprends, égo mal placé. pourtant fauxhumble, selon les circonstances. tu sais avouer ta défaite pour mieux exceller par la suite. on pourrait presque parler d'une certaine jalousie éprouvée quand d'autres réussissent où tu échoues. tu n'abandonnes pas, borné par tes convictions et tes valeurs, persévérant. tu défends tes pensées, tu n'aimes pas qu'on te contredise, têtu. sans passer par plusieurs chemins, la diplomatie n'est pas ton fort, franc, dans l'extrême. parfois même vulgaire, sans te soucier des conséquences ou des apparences. leader né, tu n'aimes pas suivre, tu es charismatique. chef de bande. amoureux de l'aventure, tu aimes explorer différentes contrées. curieux absolu, tout t'intéresses sans exceptions. selon toi, tout peut être intéressant, tolérant. carapace bien établie. faux sauvage. tu es hypersensible, émotions à vifs, constamment. sujet aux excès d'émotions. faits anodins qui peuvent te révolter sans que personne ne s'en serait soucié, simple images triste qui laisse tes larmes couler, un regard sans mauvaises pensées qui peut te faire cogiter toute une soirée. plus profondément empathe tu absorbes le monde qui t'entoures, les émotions, les énergies, tu es constamment sous l'emprise des âmes qui t'entourent. tu réagis là où tout le monde s'en fou. la peur du noir, de la solitude, d'être enfermée, tu es terriblement anxieux au fond. malgré cette insolence, vulgarité, tu n'es que fragilité. souvent qualifié d'une sorte de robin des bois, tu aides les autres à trop souvent d'en écraser toi même. tu t'attires les emmerdes, continuellement. instable dans tes choix et tes émotions, tu n'as que peu confiance en toi.paradoxalement, tu aimes sentir, que tu attises les convoitises. tu sais jouer de tes charmes sans jamais réellement assumer. tu adores ces rapports de forces entre colère et passion. depuis gamin, habituée à vivre dans ton indépendance et autonomie, type qui ne demandera jamais rien à personne, l'habitude de déranger. artiste dans l'âme. tu peins, dessines, gribouilles sur tes carnets des montagnes de traits noirs sans parfois aucuns sens. tu chantes, tu sais jouer de la guitare. schémas chaotiques dans ton crâne que tu retransmet de ton âme.

jordan & niels - Page 2 MboJdOir_o

(naissance) né dans une clinique de la grosse pomme en 1997, deux parents aimants. un père allemand/serbe et une mère marocaine/américaine. coup de foudre absolus dont tu es le fruit inespéré. grossesse et accouchement compliqué, elle n'a jamais pu retomber enceinte après toi. loin d'être né la cuillère en or entre les dents financièrement, pourtant, comblé d'amour depuis tes premiers cris. (décès paternel) [2004] tu te souviens des cris qui ont donnés de leurs échos dans tout le quartier. elle a perdu sa moitié dans un accident de voiture. ton père est mort ce jour la sans jamais revenir du travail, laissant une femme à jamais inconsolable et son fils devenu adulte bien trop tôt. la douleur de ta mère est resté gravé comme un marker indélébile dans une gravure sur bois. (pauvreté) elle était seule à subvenir à vos besoins pendant des années. longues années d'infortunes, où la faim se faisait sentir quelques soirs, où le chauffage manquait dans ta chambre et où les mains de ta mère était asséchée par le travail. tu mentais, parfois, prétextant avoir mangé ton assiette à ta faim, pour la voir manger, elle, ton héroïne. gamin qui a grandit trop vite, tu rentrais seul de l'école à ton jeune âge, tu faisais à manger en tentant de ne rien bruler de tes mains d'enfant, tu faisais les lessives en oubliant trop souvent de mettre la poudre comme un grand. tu voulais l'aider, la soulager de ses multiples travails incessants, fatiguants. (cancer) [2009] rien ne s'est arrangé quand elle l'a découvert lors d'un examen de routine dans un dispensaire. cancer du seins en stade trop avancé pour tenter de lutter. elle ne te l'a jamais dit d'elle même, tu l'as découvert toi même dans ses papiers oubliés. ce rôle de chef de famille endossé, tu l'as obligé plus d'une fois à aller consulter, tenter des soins palliatifs pour la soulager. l'argent continuait de partir quand les salaires se faisaient moins fréquents. magouilleur par défaut, la rue t'a appris à voler, conserves et quelques billets dans les poches mal fermées. livreur de journaux, quelques billets pour aider les voisins : tu prenais tout ce que tu pouvais. (wongsa) [2011] elle déniche un travail dans l'entreprise wongsa, couple touché par cette femme rencontrée par hasard au détour d'une rue, tombée de fatigue. ils lui ont offert une place facile d'accès pour son corps meurtris par ce cancer foudroyant. d'abord de la méfiance, puis de l'apaisement. tu voyais son sourire sur ses lèvres quand elle parlait avec ces gens. compréhensifs, avec elle, avec toi. inhabituel, pourtant agréable. elle leur faisait confiance. elle décède en 2011, dans son sommeil. garçon perdu, finalement rattrapé dans les filets des wongsa qui ont décidés de t'adopter, toi. évènements qui s'enchainent. gamin des rues qui se retrouve dans les rangs d'une famille aux billets faciles. pourtant tu continues tes magouilles, les habitudes qui reprennent le dessus, tu continues de voler parfois, dealer quand tu peux. tu sais d'où tu viens, gravé en toi au fer rouge. (omar) elle le savait, elle sentait son corps s'éteindre. quelques jours avant de rendre l'âme, elle ta donné cette boite avec pour seule consigne de l'ouvrir une fois qu'elle ne serait plus là. plusieurs mois qui s'estompent avant d'oser ouvrir le loquet de la boite de bois vieillis. des papiers accumulés, des lettres échangées. tu découvres que tu as un demi-frère, omar. né à paris d'une union d'un soir entre ton père et une française. il t'a adressé cette lettre, traits rédigés de sa main te suppliant de le retrouver, il n'a jamais eu le courage de le faire, ton père. l'idée logée dans une partie de cette tête occupée, des recherches pendant de longues années sur du temps parfois oublié. tu sais que tu dois le retrouver, mais quand ? comment ? (boston) [2015] tu rejoins aiden, ton cousin dans les bras de boston. de quoi changer d'air, découvrir de nouvelles têtes. tu penses trop rapidement à ces soirées étudiantes, gosses de riches qui veulent s'amuser, s'écailler le nez de quelques poudres magiques à la recherche de la décadence d'une société : toi aussi tu veux t'amuser, leur vendre tes merdes, voler leurs poches, profiter de quelques frasques vengeresses de cette ancienne vie misérable. (harvard) [2019] gamin étonnement pas mauvais à l'école. parcours scolaire réussis, capacités qualifiés de très intéressantes par plus d'un de tes anciens professeurs. t'es poussé par tes adoptants à rejoindre els rangs d'harvard, profiter de cette nouvelle chance de la rendre fière, ta mère. longues années à refuser, systématiquement, impensable de te retrouver dans cette cohésion de richesse et opulence constante. pourtant tu t'y inscris, finalement, pensant à elle. ce qu'elle te dirait, ses mots qui ont marqués tes lignes lors de ta candidature. tu es en science de l'éducation pour suivre ce chemin presque naturel d'aider les jeunes comme toi, dans les foyers, les rues ou ailleurs où la détresse se fait sentir. (vie amoureuse) tu l'as vu souffrir si fort, ses larmes qui coulaient pendant des années chaque soirs. comme un rendez vous macabre pour continuer de célébrer l'amour de sa vie perdu trop tragiquement. tu connais cette souffrance de perdre quelqu'un que tu aimes dans les parties les plus profondes de ton âme. tu as toujours saboté tes propres relations, presque sans le vouloir. inconscient forgé à préférer la solitude plutôt que de vivre un abandon. loin de vouloir vivre ce qu'elle a vécu, le revivre une deuxième fois de tes yeux d'enfant spectateur. tu aimes facilement, pourtant tu t'interdis tout attachements officiels. préférant t'écorcher l'âme rapidement que d'en souffrir éternellement. (robin des bois) gamin qui a appris à vivre seul, une mère trop occupée à faire vivre votre foyer. tu as toujours tout fait pour la rendre fière, alléger ses tâches. elle ne t'a jamais félicité, jamais remercier d'avoir été cet enfant sacrifié. loin d'être méchante, seulement épuisée par cette vie, vidée de toutes énergies. un simple corps sans âme qui a erré pendant des années pour te maintenir en vie, toi. elle ne voyait plus tout ce que tu pouvais faire, pour elle, pour vous. gamin qui faisait toujours tout pour elle sans jamais avoir de retour. l'habitude maintenant, de tout faire seul. indépendance comme trait de caractère forgé au fil des années. paradoxe quand tu ne demandes jamais rien à personne par peur de déranger et que toi, tu dis toujours oui pour aider. une routine qui s'est installé devenue naturelle, te sacrifier pour les autres. (pseudo bad boy) la dégaine presque cliché, on pourrait souvent te qualifier du "bad boy", l'homme trop sanguin, aux quelques cicatrices comme preuves de tes nombreux excès de colère. rage au ventre constante sans en connaitre la solution d'apaisement. t'es sous l'influence de tes émotions, jamais canalisé. tu sais jouer des poings, courir trop vite pour fuir, crocheter des serrures merdiques, voler tes poches discrètement ou magouiller des tirades entière pour vendre tes folies.

jordan & niels - Page 2 AvYG9SQj_o

✧.· PREFERENCES DE JEU meets, rp courts et au feeling, favorise qualité à la quantité.

✧.· WARNING
- à propos de ton personnage -
vulgaire, violence, cancer, mort, drogue, adoption.

✧.· TRIGGER
- refuse de jouer -
à voir ensemble en amont si situation particulière à jouer.

jordan & niels - Page 2 Adriels4

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 7:52
heureusement que tu me pardonne après que j'ai passé des mois à supporter ton parfum qui pue ué j'ai jamais rien dit ?? (emo)


i don't care
they can say it all sounds crazy, they can say, they can say i’ve lost my mind, i don’t care, so call me crazy, we can live in a world that we design

jordan & niels - Page 2 Tumblr_nxic9x82tm1rgjpvao5_400
Je m'appelle : jo, jojo, jordy, weaver.
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Boston avec Mérope, Elena et Thaïs dans un appartement. Partage une chambre à la adams avec Georgia.
Je viens de : Détroit, usa.
Dans la vie, je suis : étudiante en théâtre, danse et média. Barmaid au Royale.
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : shorty
et que je ressemble à : hanna beth

Hors jeu, mon pseudo est : lakostas
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/09/2022
avec : 751
messages à mon actif, dont : 20
rps. Les créations de mon profil viennent de : laulau (ava) laulau d’mon coeur (bann profil) lovalova (bann adams)
Pour finir, je joue également : agathe (jo. skriver)
jordan & niels - Page 2 3kdWC1f


jordan & niels - Page 2 2gkK1YcV_o

WARNING // concernant (jordan) violence conjugale, mort, alcool, violences, traumatismes psychologiques, deuil, sexe (soft/ellipse), consommation de substances illicites.
TRIGGER // refuse de jouer ; l'inceste, pédophilie, cruauté animale, homophobie, racisme. Je suis ouverte à tout tant que ça reste cohérent et que ça soit abordé dans le respect.

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 22:36
pardon? il sent bon, arrête de mentir huh tu préfères largement l'odeur sucrée de mon parfum. Tu veux que j'te fasse une liste de ce que moi j'ai supporté? jordan & niels - Page 2 387742012



never let the fire inside you leave
if you don't make the choice and you don't use your voice, someone else will speak for you instead.


.
Je m'appelle : niels, difficile de faire plus court
j'ai : 25
ans et j'habite actuellement à : cambridge, colocation toute neuve avec ace.
Je viens de : new york et ses quartiers sombres.
Dans la vie, je suis : étudiant pour devenir un social worker auprès des jeunes dans les foyers
et niveau sentimental je suis : pas sûr de moi, la peur au ventre en subtil épice d'une peur d'abandon et pourtant en couple avec adrian où le love language n'est que passion intense.
On dit de moi que je suis : un peu trop sanguin.
et que je ressemble à : emilio sakraya.

Hors jeu, mon pseudo est : notaboo (she)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 26/07/2022
avec : 2924
messages à mon actif, dont : 25
rps. Les créations de mon profil viennent de : pvtti smith (av) lovebug (profil), moore (sign).
Pour finir, je joue également : matian escamilla et zane schwartz.
jordan & niels - Page 2 Ff3f5479928ccbf3f9f64a2803b8b62d2696b777 jordan & niels - Page 2 Bb3ac1a612528666bdb33718b25b87d594629674 jordan & niels - Page 2 F6b24dda300b249f47503b86974f1322bf8d83ff
✧.· be abadass
with a great ass ·.✧

----------
★★★★★
impulsif
★★★★
fêtard
★★✩✩✩
rêveur
✩✩✩✩✩
dépendant

----------

tu es le feu, flamme qui t'animent constamment. gamin turbulent devenu adulte colérique, parfois violent. personne ne sait te contrôler, pas même toi. lion en cage, indomptable, on en peut t'enfermer sans conséquences. tu frappes, tu hurles, tu bouges dans tous les sens. loin d'être un type canalisé. déterminé, sans jamais te soucier des conséquences. totalement irréfléchis et spontané, combien de voiture brulée par simple mental breakdown ? combien de flic insulté par simple haine de l'injustice ? incapable de refuser n'importe quels défis lancer, compétiteur dans l'âme. tu veux être le meilleur, gagner, constamment triompher dans ce que tu entreprends, égo mal placé. pourtant fauxhumble, selon les circonstances. tu sais avouer ta défaite pour mieux exceller par la suite. on pourrait presque parler d'une certaine jalousie éprouvée quand d'autres réussissent où tu échoues. tu n'abandonnes pas, borné par tes convictions et tes valeurs, persévérant. tu défends tes pensées, tu n'aimes pas qu'on te contredise, têtu. sans passer par plusieurs chemins, la diplomatie n'est pas ton fort, franc, dans l'extrême. parfois même vulgaire, sans te soucier des conséquences ou des apparences. leader né, tu n'aimes pas suivre, tu es charismatique. chef de bande. amoureux de l'aventure, tu aimes explorer différentes contrées. curieux absolu, tout t'intéresses sans exceptions. selon toi, tout peut être intéressant, tolérant. carapace bien établie. faux sauvage. tu es hypersensible, émotions à vifs, constamment. sujet aux excès d'émotions. faits anodins qui peuvent te révolter sans que personne ne s'en serait soucié, simple images triste qui laisse tes larmes couler, un regard sans mauvaises pensées qui peut te faire cogiter toute une soirée. plus profondément empathe tu absorbes le monde qui t'entoures, les émotions, les énergies, tu es constamment sous l'emprise des âmes qui t'entourent. tu réagis là où tout le monde s'en fou. la peur du noir, de la solitude, d'être enfermée, tu es terriblement anxieux au fond. malgré cette insolence, vulgarité, tu n'es que fragilité. souvent qualifié d'une sorte de robin des bois, tu aides les autres à trop souvent d'en écraser toi même. tu t'attires les emmerdes, continuellement. instable dans tes choix et tes émotions, tu n'as que peu confiance en toi.paradoxalement, tu aimes sentir, que tu attises les convoitises. tu sais jouer de tes charmes sans jamais réellement assumer. tu adores ces rapports de forces entre colère et passion. depuis gamin, habituée à vivre dans ton indépendance et autonomie, type qui ne demandera jamais rien à personne, l'habitude de déranger. artiste dans l'âme. tu peins, dessines, gribouilles sur tes carnets des montagnes de traits noirs sans parfois aucuns sens. tu chantes, tu sais jouer de la guitare. schémas chaotiques dans ton crâne que tu retransmet de ton âme.

jordan & niels - Page 2 MboJdOir_o

(naissance) né dans une clinique de la grosse pomme en 1997, deux parents aimants. un père allemand/serbe et une mère marocaine/américaine. coup de foudre absolus dont tu es le fruit inespéré. grossesse et accouchement compliqué, elle n'a jamais pu retomber enceinte après toi. loin d'être né la cuillère en or entre les dents financièrement, pourtant, comblé d'amour depuis tes premiers cris. (décès paternel) [2004] tu te souviens des cris qui ont donnés de leurs échos dans tout le quartier. elle a perdu sa moitié dans un accident de voiture. ton père est mort ce jour la sans jamais revenir du travail, laissant une femme à jamais inconsolable et son fils devenu adulte bien trop tôt. la douleur de ta mère est resté gravé comme un marker indélébile dans une gravure sur bois. (pauvreté) elle était seule à subvenir à vos besoins pendant des années. longues années d'infortunes, où la faim se faisait sentir quelques soirs, où le chauffage manquait dans ta chambre et où les mains de ta mère était asséchée par le travail. tu mentais, parfois, prétextant avoir mangé ton assiette à ta faim, pour la voir manger, elle, ton héroïne. gamin qui a grandit trop vite, tu rentrais seul de l'école à ton jeune âge, tu faisais à manger en tentant de ne rien bruler de tes mains d'enfant, tu faisais les lessives en oubliant trop souvent de mettre la poudre comme un grand. tu voulais l'aider, la soulager de ses multiples travails incessants, fatiguants. (cancer) [2009] rien ne s'est arrangé quand elle l'a découvert lors d'un examen de routine dans un dispensaire. cancer du seins en stade trop avancé pour tenter de lutter. elle ne te l'a jamais dit d'elle même, tu l'as découvert toi même dans ses papiers oubliés. ce rôle de chef de famille endossé, tu l'as obligé plus d'une fois à aller consulter, tenter des soins palliatifs pour la soulager. l'argent continuait de partir quand les salaires se faisaient moins fréquents. magouilleur par défaut, la rue t'a appris à voler, conserves et quelques billets dans les poches mal fermées. livreur de journaux, quelques billets pour aider les voisins : tu prenais tout ce que tu pouvais. (wongsa) [2011] elle déniche un travail dans l'entreprise wongsa, couple touché par cette femme rencontrée par hasard au détour d'une rue, tombée de fatigue. ils lui ont offert une place facile d'accès pour son corps meurtris par ce cancer foudroyant. d'abord de la méfiance, puis de l'apaisement. tu voyais son sourire sur ses lèvres quand elle parlait avec ces gens. compréhensifs, avec elle, avec toi. inhabituel, pourtant agréable. elle leur faisait confiance. elle décède en 2011, dans son sommeil. garçon perdu, finalement rattrapé dans les filets des wongsa qui ont décidés de t'adopter, toi. évènements qui s'enchainent. gamin des rues qui se retrouve dans les rangs d'une famille aux billets faciles. pourtant tu continues tes magouilles, les habitudes qui reprennent le dessus, tu continues de voler parfois, dealer quand tu peux. tu sais d'où tu viens, gravé en toi au fer rouge. (omar) elle le savait, elle sentait son corps s'éteindre. quelques jours avant de rendre l'âme, elle ta donné cette boite avec pour seule consigne de l'ouvrir une fois qu'elle ne serait plus là. plusieurs mois qui s'estompent avant d'oser ouvrir le loquet de la boite de bois vieillis. des papiers accumulés, des lettres échangées. tu découvres que tu as un demi-frère, omar. né à paris d'une union d'un soir entre ton père et une française. il t'a adressé cette lettre, traits rédigés de sa main te suppliant de le retrouver, il n'a jamais eu le courage de le faire, ton père. l'idée logée dans une partie de cette tête occupée, des recherches pendant de longues années sur du temps parfois oublié. tu sais que tu dois le retrouver, mais quand ? comment ? (boston) [2015] tu rejoins aiden, ton cousin dans les bras de boston. de quoi changer d'air, découvrir de nouvelles têtes. tu penses trop rapidement à ces soirées étudiantes, gosses de riches qui veulent s'amuser, s'écailler le nez de quelques poudres magiques à la recherche de la décadence d'une société : toi aussi tu veux t'amuser, leur vendre tes merdes, voler leurs poches, profiter de quelques frasques vengeresses de cette ancienne vie misérable. (harvard) [2019] gamin étonnement pas mauvais à l'école. parcours scolaire réussis, capacités qualifiés de très intéressantes par plus d'un de tes anciens professeurs. t'es poussé par tes adoptants à rejoindre els rangs d'harvard, profiter de cette nouvelle chance de la rendre fière, ta mère. longues années à refuser, systématiquement, impensable de te retrouver dans cette cohésion de richesse et opulence constante. pourtant tu t'y inscris, finalement, pensant à elle. ce qu'elle te dirait, ses mots qui ont marqués tes lignes lors de ta candidature. tu es en science de l'éducation pour suivre ce chemin presque naturel d'aider les jeunes comme toi, dans les foyers, les rues ou ailleurs où la détresse se fait sentir. (vie amoureuse) tu l'as vu souffrir si fort, ses larmes qui coulaient pendant des années chaque soirs. comme un rendez vous macabre pour continuer de célébrer l'amour de sa vie perdu trop tragiquement. tu connais cette souffrance de perdre quelqu'un que tu aimes dans les parties les plus profondes de ton âme. tu as toujours saboté tes propres relations, presque sans le vouloir. inconscient forgé à préférer la solitude plutôt que de vivre un abandon. loin de vouloir vivre ce qu'elle a vécu, le revivre une deuxième fois de tes yeux d'enfant spectateur. tu aimes facilement, pourtant tu t'interdis tout attachements officiels. préférant t'écorcher l'âme rapidement que d'en souffrir éternellement. (robin des bois) gamin qui a appris à vivre seul, une mère trop occupée à faire vivre votre foyer. tu as toujours tout fait pour la rendre fière, alléger ses tâches. elle ne t'a jamais félicité, jamais remercier d'avoir été cet enfant sacrifié. loin d'être méchante, seulement épuisée par cette vie, vidée de toutes énergies. un simple corps sans âme qui a erré pendant des années pour te maintenir en vie, toi. elle ne voyait plus tout ce que tu pouvais faire, pour elle, pour vous. gamin qui faisait toujours tout pour elle sans jamais avoir de retour. l'habitude maintenant, de tout faire seul. indépendance comme trait de caractère forgé au fil des années. paradoxe quand tu ne demandes jamais rien à personne par peur de déranger et que toi, tu dis toujours oui pour aider. une routine qui s'est installé devenue naturelle, te sacrifier pour les autres. (pseudo bad boy) la dégaine presque cliché, on pourrait souvent te qualifier du "bad boy", l'homme trop sanguin, aux quelques cicatrices comme preuves de tes nombreux excès de colère. rage au ventre constante sans en connaitre la solution d'apaisement. t'es sous l'influence de tes émotions, jamais canalisé. tu sais jouer des poings, courir trop vite pour fuir, crocheter des serrures merdiques, voler tes poches discrètement ou magouiller des tirades entière pour vendre tes folies.

jordan & niels - Page 2 AvYG9SQj_o

✧.· PREFERENCES DE JEU meets, rp courts et au feeling, favorise qualité à la quantité.

✧.· WARNING
- à propos de ton personnage -
vulgaire, violence, cancer, mort, drogue, adoption.

✧.· TRIGGER
- refuse de jouer -
à voir ensemble en amont si situation particulière à jouer.

jordan & niels - Page 2 Adriels4

LIEN DU POST
Sam 24 Sep - 22:39
vas y dis moi


i don't care
they can say it all sounds crazy, they can say, they can say i’ve lost my mind, i don’t care, so call me crazy, we can live in a world that we design

jordan & niels - Page 2 Tumblr_nxic9x82tm1rgjpvao5_400
Je m'appelle : jo, jojo, jordy, weaver.
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Boston avec Mérope, Elena et Thaïs dans un appartement. Partage une chambre à la adams avec Georgia.
Je viens de : Détroit, usa.
Dans la vie, je suis : étudiante en théâtre, danse et média. Barmaid au Royale.
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : shorty
et que je ressemble à : hanna beth

Hors jeu, mon pseudo est : lakostas
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/09/2022
avec : 751
messages à mon actif, dont : 20
rps. Les créations de mon profil viennent de : laulau (ava) laulau d’mon coeur (bann profil) lovalova (bann adams)
Pour finir, je joue également : agathe (jo. skriver)
jordan & niels - Page 2 3kdWC1f


jordan & niels - Page 2 2gkK1YcV_o

WARNING // concernant (jordan) violence conjugale, mort, alcool, violences, traumatismes psychologiques, deuil, sexe (soft/ellipse), consommation de substances illicites.
TRIGGER // refuse de jouer ; l'inceste, pédophilie, cruauté animale, homophobie, racisme. Je suis ouverte à tout tant que ça reste cohérent et que ça soit abordé dans le respect.

LIEN DU POST
Dim 25 Sep - 0:47
te voir porter des pyjamas troués alors que c'tait direction les poubelles, des tas de meufs que tu ramenais, l'appart en bordel après les soirées (ouui moi aussi je m'inclus mais c'pas toi qui te tapais le ménage le lendemain), placer les objets trop haut sans penser à ma taille de naine roh et on en parle de la lunette des toilettes toujours remontée??



never let the fire inside you leave
if you don't make the choice and you don't use your voice, someone else will speak for you instead.


Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: