Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy)


Ange K. Murray FIRE OHEHO

psyduck
Je m'appelle : Jeremy (Jeje, pour les intimes)
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Cambridge, pas trop loin du campus, avec mon frère
Je viens de : ici et ailleurs
Dans la vie, je suis : étudiant à l'université d'Harvard et serveur au Queer Lips
et niveau sentimental je suis : en couple avec une petite ange blonde.
On dit de moi que je suis : un éternel souriant et un accro de la piscine
et que je ressemble à : Benjamin Mascolo

Hors jeu, mon pseudo est : joemaw
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 12/02/2021
avec : 3828
messages à mon actif, dont : 97
rps. Les créations de mon profil viennent de : joemaw
Pour finir, je joue également : Perceval Hoffman
Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) TjeDttN

JEREMY SADUSKY né le le 20 mars 1998 à Carson City, Nevada (USA). Sa mère, son frère Adam et lui ont fait quelques villes avant de se poser. Adam et Jeremy habite désormais Cambridge, Massachusetts (USA), puisqu'étudiants à Harvard tous les deux. ● Pour Jeremy, le choix d'études a été Médecine sportive / traumatologie et rééducation (Faculty of Medecine / 5e année - sept 2022 / 2 ans de retard). ● Il habite avec son frère dans un appartement non loin du campus, leur mère habitant une maison à Winthrop, il n'est pas rare de les croiser là-bas. ● Simple student, il n'a pas trouvé l'intérêt d'essayer de s'inscrire dans quelque fraternité que ce soit, considérant qu'entre les études et l'équipe de natation, il n'aurait pas particulièrement de temps à accorder. ● Serveur au Queer Lips, il passe parfois derrière le bar pour prêter un coup de main.

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) VSGEEvo

Affectueux avec ceux qu'il apprécie ● Agréable avec un peu tout le monde ● Ambitieux …sans réellement l'être ● Bon vivant et éternel souriantCalme de manière générale ● Colérique par pics sur ses mauvaises journées, plus spécifiquement dû à la douleur, mais il a tendance à s'isoler lorsque ça arrive ● Confiant, en apparence ● Déterminé et tête de mule sur certains points ● Dévoué, mais surtout pour sa famille ● Doux, il sait l'être énormement ● Empathique, laissant parfois l'impression qu'il comprend bien la situation, même si ça n'a jamais été la sienne …n'est-ce pas? ● Esprit d'équipe et de familleIndépendant en apparence parfois, il est cependant très attaché à sa famille ● Intègre, il pourra transgresser ses principes parfois, mais ça risque de coûter cher… ● Ouvert d'esprit, il dit ne pas avoir le choix depuis qu'il s'est ouvert le crâne ● Protecteur, à ne pas trop déconner avec cette partie… ● Secret, il a appris à esquiver certaines questions, en particulier sur son enfance ● Travaillant, il n'a pas de mal à mettre la main à la pâte sans rechigner

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Yf3SwMm

WARNING // concernant Jeremy : Perte d'enfant, alcoolisme, violence conjugale et familiale, blessures…

TRIGGER // refuse de jouer : Suicide, Pedophilie, Cruauté animale, Inceste, Viol.

Possible de jouer/d'aborder : Aide aux personnages ayant fait/faisant une tentative de suicide, victimes d'abus et/ou violence et/ou de viol, ayant eu un fausse couche/avortement, ayant des troubles de l'alimentation, dépression, maladie mentale, etc. RPs Hot possibles, tant que ce n'est pas que ça. Possibilité de jouer avec un personnage homophobe (ce n'est pas dit qu'il sera nécessairement agréable, par contre). Si une hésitation pour un sujet, n'hésitez pas à me MP pour demander, je ne mords pas ;)

LIEN DU POST
Sam 22 Jan 2022 - 19:06
Houston, we have a problem

Everybody has problems.
Everyone has issues.
- Ann Romney

-- 22 janvier 2022, tard --

@Ange K. Murray & @Jeremy Sadusky



Un rire passe mes lèvres tandis que je fais un discret signe d’au revoir à l’un de mes coéquipiers de l'équipe de natation qui quitte l'endroit accompagné, faisant semblant de ne pas voir le regard de mort qu’il m’envoie en échange. Me croiser ne faisait pas partie de ses plans de célébration pour la soirée. Clairement pas. Et à ce que j’ai pu comprendre lorsqu’il m’a intercepté plus tôt, m'ayant - avec toute la douceur du monde, c'est évident - presque étranglé avec le collet de ma chemise pour me tirer au coin d'un couloir, il n'est pas question que j'aille répété à qui que ce soit de l'équipe qu'il passe ses soirées ici, ou plus précisément comment et avec qui. Je ne vois toujours pas ce qui pourrait m'amener à prendre notes de ce qu'il fait de ses faits et gestes et noté le nom ou le look de la personne qui l'accompagne pour ensuite aller les raconter plus tard à qui veut l'entendre, mais bon, sa pression sur mon collet se faisait légèrement insistante quand même. Quelques points de pression bien placés pour que sa prise se relâche et je lui ai expliqué calmement : je suis ni un paparazzi en quête de pottins, pas plus que ses parents et mon nom c'est pas Veritas, alors il peut bien foutre ce qu'il veut de son temps, fêter notre victoire écrasante comme ça lui chante, ça me regarde en rien, j'ai sincèrement d'autres chats à fouetter quand la salle est pleine à craquer. Et très franchement, il devrait bien se foutre de ce qui que ce soit trouvera à redire sur ses occupations. Probablement beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Je suis pas dans ses baskets, je peux pas juger véritablement de la chose. Qu'il s'amuse et soit heureux si ça nuit à personne, c'est tout ce que je dis.

Continuant le service, les verres s'accumulent puis disparaissent et sont remplacés assez rapidement sur mon cabaret alors que je déambule dans ma section. Je mentirais si je disais que je suis au sommet de ma forme. J'aurais peut-être dû suivre les conseils des autres et aller fêter ou simplement savourer la victoire tranquillement et me reposer ce soir. Mais c'est un bon jour, alors j'ai pas voulu annuler quoi que ce soit. J'avais la pêche en me levant et, un mec de PENN ayant eu la brillante idée de nous emmerder, j'admets que je me suis fait un malin plaisir à pousser les machines à fond du moment que j'étais en ligne directe contre lui. Je l'ai écrasé. À chaque fois. Et mes muscles me le rappellent ce soir. Ça m'empêche pas de sourire, ça m'empêche pas de distribuer des boissons de toutes les couleurs à ceux et celles qui en demandent ou redemandent.

Le rythme commençant à ralentir, je me permets un passage derrière le bar pour descendre quelques gorgées d'eau d'une bouteille à label fluo. Manière plus sûre que de simplement indiquer "Jeje" sur la bouteille au marqueur indélébile. Un tour de ruban et hop!

- Jeremy? Questionne l'une de mes collègues.
- Hum? Laissais-je entendre en me redressant après avoir replacer ma bouteille en safe zone.
- Tu peux aller porter ça à Ange? Je suis encore débordée, m'explique-t-elle en faisant un signe de tête vers le bar. En effet, y'a encore foule. Alors que de mon côté c'est encore pas trop mal.
- Ça va aller? La questionnais-je, récupérant tout de même la consommation du patron.

Un hochement de tête de sa part et je conscens à m'éloigner, faisant signe à un collègue de vérifier de mon côté pour quelques minutes puisque je m'absente. Quelques coups sur le battant de la porte, je finis par pousser celui-ci, me permettant d'entrer.



You saved my life when I was ready to drown, drown, drown. Yeah, lookin' at you and all I do is feel proud, proud, proud. Nobody else make me feel like the world can wait. Oh, nothin' else matters but your skin on me. Baby, you are the answer, Make me say, I'ma be okay.

KoalaVolant
I could be the monster
Je m'appelle : Ange
j'ai : 26
ans et j'habite actuellement à : Boston
Je viens de : Cork en Irlande
Dans la vie, je suis : serveur au Newbury Comics, propriétaire du Queer Lips et pilote dans des courses de voitures illégales
et niveau sentimental je suis : Veuf et perdu
On dit de moi que je suis : une superstar ou un connard au choix
et que je ressemble à : Andy Biersack

Hors jeu, mon pseudo est : Nagini
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 02/08/2021
avec : 5297
messages à mon actif, dont : 133
rps. Les créations de mon profil viennent de : joemaw
Pour finir, je joue également : Neal T. Hood-Spritz
Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Original

Né le 17 Novembre 1995 à Cork (Irlande) • Vie d’enfant à Cork avec ma ‘mère’ de 1995 à 2002 • Vie autour du monde sur les routes avec mon père (chanteur dans un groupe) de 2003 à 2010 • Chanteur assurant les premières parties des concerts de mon père de 2008 à 2010 • Installation à Belfast en 2011 • Membre du Golden Clover en tant que chauffeur de 2011 à 2012 • Mariage avec Sacha le 20 Décembre 2013 • Mort de Sacha dans un accident de la route la nuit du 25 au 26 Décembre 2013 • Plonger dans la déchéance et l’illégalité de 2014 à 2015 • Dispute avec mon père qui est tué d’un coup de feu accidentel le 10 Janvier 2015 • Une année en prison de 2015 à 2016 pour divers délits – pas responsable du meurtre • Profiter autour du monde de fin Janvier 2016 à Décembre 2020 • Sortie de mon premier et seul album en Juin 2020 • Installation à Boston en Janvier 2021 • Découverte de frères et sœurs (famille Malacki) en Juillet 2021 • Acquisition du Queer Lips fin 2021 et décision de rester un an de plus à Boston à cause des dés

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Tumblr_pgv3s5WEkj1reydmg_400

LOVE
◆ Georgie : special unknow link
◆ Léan : ex forgotten

FAMILY
◆ Kassidy : half sister
◆ Kassim : half brother
◆ Keelan : half brother

SEX
◆ Côme : sexy neighbor I want
◆ Roxy : fan, sex & employee

FRIENDS
◆ Anton : perfect boss
◆ Jeremy : special flirting employee
◆ Lana : friend & one night stand on holidays
◆ Ludo : tenderness
◆ Lukas : music and fun friend
◆ Summer : tinder meeting

HATE
◆ Ryles : Sacha's brother

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) 99f782b9c236d3bcab971a8d8f02bd2543e8a4df

Nombreux tatouages sur la peau dont un lapin sur la cheville fait en Novembre 2021 ■ Piercing au nez, aux oreilles, au labret décalé, à la langue et sur le téton droit ■ Adore les voitures et risquer ma vie à une vitesse folle ■ Vêtements de Sacha dans mon armoire ■ A le doudou de Sacha pour les nuits seuls ■ Porte une alliance à l’annulaire de la main gauche ■ Porte un pendentif composé d’ailes d’ange et de l’alliance de Sacha ■ Joue de la guitare et de la batterie ■ Possède des carnets de composition ■ Sandwich coupé en triangle et plein de Nutella qui sait me remonter le moral ■ Cauchemars récurrents ■ Grand fumeur ■ Addict à l’alcool, en particulier la bière et le whisky ■ Accro à la drogue

Travail au Newbury Comics
Lundi : off
Mardi : 09:00 am - 03:00 pm
Mercredi : 09:00 am - 03:00 pm
Jeudi : 09:00 am - 03:00 pm
Vendredi : 09:00 am - 03:00 pm
Samedi : 09:00 am - 03:00 pm
Dimanche : off

WARNING // concernant (personnage) addictions à la drogue et à l'alcool, violence, mort, vocabulaire grossier, sexe, deuil, autodestruction.

TRIGGER // refuse de jouer ; cruauté animale.


Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Tumblr_nvnwzhZa9W1ugoy51o1_500

RPs FERMÉS – 3/5
Ludo (1)
Jeremy (1)
Côme (1)

QnT FERMÉS - 4/5
Georgie (3)
Georgie (4)
Jeremy (1)
Eben (1)
LIEN DU POST
Dim 30 Jan 2022 - 17:19
TW : drogues, accident de voiture

Samedi 22 Janvier. Tard.

« Ange ? Qu’est-ce que tu fiches bébé ? » Sa voix résonnait dans la voiture me questionnant sans que je ne lui répondre bien trop concentré sur ma tâche. La bouteille d’eau en main, je me redressais l’agitant doucement pour répondre à mon mari. Son rire emplissait l’habitacle déclenchant une vague de bonheur dans mon être comme à chaque fois que je l’entendais. Son rire si doux et si parfait. Son rire si joyeux et si entraînant. Après m’être attaché de nouveau sous son ordre, ma main se posait sur la sienne sur le levier de vitesse. Mes doigts libres venaient monter le volume de la radio et je me mettais à chanter à tue tête la douce balade qui passait à la radio. Je la chantais à mon mari avec toute mon âme lorsque, soudainement, le vacarme se faisait entendre. Mes oreilles se bouchaient. Les cris résonnaient. La voiture roulait sur elle-même dans un boucan assourdissant. Ma main serrait celle de mon mari. Et d’un seul coup le silence, la fin… La voiture ne bougeait plus. La musique s’était   coupée. Mon mari ne répondait pas. Je ne le trouvais plus. Nul part. Et les sirènes de l’ambulance résonnait au loin laissant mes yeux se fermer. « SACHA ?! » Le prénom passait entre mes lèvres un peu trop soudainement tandis que je me redressais brutalement du canapé qui avait accueilli mon corps épuisé de nuits d’insomnies. Déglutissant difficilement, mes iris bleues balayaient la pièce et je jurais à voix basse. Encore un cauchemar. Encore la même scène qui se rejouait continuellement dans ma tête. Encore et toujours cette perte qui écorchait l’être. Passant une main fatiguée sur mon visage, je restais quelques minutes assis sur le canapé à ne pas savoir quoi faire. J’entendais le boum-boum de la musique résonner en bas. Comment avais-je fais pour m’endormir malgré le boucan du bar ? Allez savoir. J’étais vraiment trop épuisé depuis quelques semaines. Décembre et Janvier étaient les deux mois les plus compliqués. Les deux mois où la tête n’était que venin douloureux. Les deux mois où les insomnies étaient trop nombreuses. Me redressant, je me décidais à quitter l’antre de mon bureau pour me joindre à la fête en bas. Boire, danser, coucher… C’était une excellente idée. Ma main se posait sur la poignée. La porte s’ouvrait. Je m’avançais. Et le flash s’invitait de nouveau. La main de Sacha serrant la mienne. La voiture qui roule sur elle. Le boucan. Le silence. L’obscurité. La porte se refermait aussitôt et je reculais dans mon bureau. Les démons étaient trop présents. Je n’avais pas envie de me noyer à la masse.

Ne prenant pas la peine de tourner le verrou de la porte, je m’installais de nouveau sur le canapé retirant la veste en cuir qui quittait rarement mon corps au travail. Tirant la table basse vers moi, je venais étaler dessus les différentes drogues que je trouvais dans mes cachettes du bureau. Le choix était large. L’oubli me tendait les bras. Les mélanges ne m’effrayaient pas. Poudre, pilules, seringue… La consommation était ouverte et l’idée laissait un sourire se dessiner sur mes lèvres. Le temps se mettait alors à filer sans moi. La vie se mettait à tourner sans ma présence. Moi je glissais dans une spirale dangereuse avec les substances qui rejoignaient mon être et qui savaient endormir les souvenirs toujours trop frais dans la tête. En quelques heures, j’étais complètement défoncé. Je n’allais pas être en mesure de rentrer chez moi ce soir. Je ne tenais sans doute pas sur mes pieds. Je risquais de passer une nouvelle nuit dans mon bureau du Queer Lips. F*ck. Il fallait que je fasse venir quelqu’un ici. La drogue n’était qu’un chemin de l’oubli. Il me fallait un corps pour plonger totalement dans l’oubli. Attrapant mon téléphone, j’avais déjà oublié ce que je devais faire tant et si bien que je me contentais d’appeler les filles en bas pour commander à boire. Je crevais de soif. L’attente commençait alors. En général, les filles toquaient à la porte et posaient la boisson devant sans rentrer. C’était convenu comme ça dès le départ. Plantant de nouveau une seringue dans le creux de mon bras, je laissais la drogue rejoindre mon système tandis que les coups se faisaient entendre sur la porte. Dose prise, je balançais les affaires m’apprêtant à me lever pour chercher de quoi me désaltérer. Cependant, la porte était poussée et mes sourcils se fronçaient. Je ne bougeais pas. Je ne cherchais même pas à masquer le panel de drogue étalé sur la table. Mes iris bleues se posaient sur Jeremy et je penchais doucement la tête sur le côté. Est-ce que j’avais oublié une entrevue avec le beau tatoué ? Non. Peut-être pas. Mes iris apercevaient mon verre dans sa main et je m’exclamais « C’est Mister Hot en personne qui m’apporte mon verre. Quelle chance ! Tu veux bien goûter et me dire ce que j’ai commandé ? » Parce que ouais je n’en avais plus la moindre idée. Sourire amusé aux lèvres, je reposais mon regard sur la table basse attrapant une pilule. La faisant tourner entre mes doigts, je marmonnais « Elles t’ont pas dit que tu pouvais juste le poser devant la porte mmmh ? » La question n’attendait pas de réponse. Je savais déjà qu’elles avaient dû oublier de le préciser. Relevant les yeux sur Mister Hot, je lançais « Tu m’apportes le verre ou tu restes planté devant la porte comme une statue ? Je ne vais pas te bouffer promis… » Mordillant ma lèvre, je l’observais de haut en bas avant de rajouter un « Sauf si tu me le demandes bien sûr… » avec un énorme sourire avant de glisser la pilule dans ma bouche sans la moindre hésitation.

@Jeremy Sadusky

Ange K. Murray FIRE OHEHO

psyduck
Je m'appelle : Jeremy (Jeje, pour les intimes)
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Cambridge, pas trop loin du campus, avec mon frère
Je viens de : ici et ailleurs
Dans la vie, je suis : étudiant à l'université d'Harvard et serveur au Queer Lips
et niveau sentimental je suis : en couple avec une petite ange blonde.
On dit de moi que je suis : un éternel souriant et un accro de la piscine
et que je ressemble à : Benjamin Mascolo

Hors jeu, mon pseudo est : joemaw
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 12/02/2021
avec : 3828
messages à mon actif, dont : 97
rps. Les créations de mon profil viennent de : joemaw
Pour finir, je joue également : Perceval Hoffman
Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) TjeDttN

JEREMY SADUSKY né le le 20 mars 1998 à Carson City, Nevada (USA). Sa mère, son frère Adam et lui ont fait quelques villes avant de se poser. Adam et Jeremy habite désormais Cambridge, Massachusetts (USA), puisqu'étudiants à Harvard tous les deux. ● Pour Jeremy, le choix d'études a été Médecine sportive / traumatologie et rééducation (Faculty of Medecine / 5e année - sept 2022 / 2 ans de retard). ● Il habite avec son frère dans un appartement non loin du campus, leur mère habitant une maison à Winthrop, il n'est pas rare de les croiser là-bas. ● Simple student, il n'a pas trouvé l'intérêt d'essayer de s'inscrire dans quelque fraternité que ce soit, considérant qu'entre les études et l'équipe de natation, il n'aurait pas particulièrement de temps à accorder. ● Serveur au Queer Lips, il passe parfois derrière le bar pour prêter un coup de main.

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) VSGEEvo

Affectueux avec ceux qu'il apprécie ● Agréable avec un peu tout le monde ● Ambitieux …sans réellement l'être ● Bon vivant et éternel souriantCalme de manière générale ● Colérique par pics sur ses mauvaises journées, plus spécifiquement dû à la douleur, mais il a tendance à s'isoler lorsque ça arrive ● Confiant, en apparence ● Déterminé et tête de mule sur certains points ● Dévoué, mais surtout pour sa famille ● Doux, il sait l'être énormement ● Empathique, laissant parfois l'impression qu'il comprend bien la situation, même si ça n'a jamais été la sienne …n'est-ce pas? ● Esprit d'équipe et de familleIndépendant en apparence parfois, il est cependant très attaché à sa famille ● Intègre, il pourra transgresser ses principes parfois, mais ça risque de coûter cher… ● Ouvert d'esprit, il dit ne pas avoir le choix depuis qu'il s'est ouvert le crâne ● Protecteur, à ne pas trop déconner avec cette partie… ● Secret, il a appris à esquiver certaines questions, en particulier sur son enfance ● Travaillant, il n'a pas de mal à mettre la main à la pâte sans rechigner

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Yf3SwMm

WARNING // concernant Jeremy : Perte d'enfant, alcoolisme, violence conjugale et familiale, blessures…

TRIGGER // refuse de jouer : Suicide, Pedophilie, Cruauté animale, Inceste, Viol.

Possible de jouer/d'aborder : Aide aux personnages ayant fait/faisant une tentative de suicide, victimes d'abus et/ou violence et/ou de viol, ayant eu un fausse couche/avortement, ayant des troubles de l'alimentation, dépression, maladie mentale, etc. RPs Hot possibles, tant que ce n'est pas que ça. Possibilité de jouer avec un personnage homophobe (ce n'est pas dit qu'il sera nécessairement agréable, par contre). Si une hésitation pour un sujet, n'hésitez pas à me MP pour demander, je ne mords pas ;)

LIEN DU POST
Sam 12 Fév 2022 - 4:57
Houston, we have a problem

Everybody has problems.
Everyone has issues.
- Ann Romney

-- 22 janvier 2022, tard --

@Ange K. Murray & @Jeremy Sadusky



Le verre récupéré, j'en laisse mon plateau dans un coin du bar, me dirigeant vers l'antre du patron. Je ne crois pas l'avoir aperçu roder dans le bar ce soir, alors je ne sais pas si je vais le trouver entre deux piles de papiers à faire les comptes, régler des problèmes ou simplement en mode "ne pas déranger". Tant qu'il n'est pas avec une conquête quelconque... Sans me déranger - il fait bien ce qu'il veut avec qui il veut après tout - disons simplement que je n'ai pas à en être témoin. Il ne semble pas avoir la moindre difficulté que ce soit à avoir l'aval de n'imprte quelle conquête sur qui il a jeter son dévolue, alors je ne m'inquiètes pas le moins du monde ce côté, mais ça n'en reste pas moins que sa vie privée ne me regarde pas particulièrement. Et ce, même s'il s'amuse à me draguer par-ci, par-là. Depuis le temps, je ne crois plus que ce soit avec de réelles intentions, plutôt un jeu, presque qu'une habitude. Et non, ça ne me dérange pas. Des surnoms où des invitations lancées ici et là, ce n'est jamais bien malvaillant, surtout venant de sa part. J'ai connu pire ou plus direct. À vous de voir comment vous prenez la chose et jusqu'où vous voulez que je déballe le sac, mais des mains baladeuses, j'ai connu et je suis peut-être la cause de quelques doigts fêlés, que ce soit parce qu'ils se sont attardés sur ma personne ou sur quelqu'un d'autre.

Chassant ces images de ma tête, je cogne quelques coups sur le battant, annonçant mon arrivée. Ne percevant aucun bruit de l'autre côté, pas un soupir, pas une plainte étouffée, pas de "chut" lancé à quelqu'un pour me mettre la puce à l'oreille, je me permets d'entrer. Bon d'accord, y'a pas plus d'invitation à entrer, mais chut… Je vais quand même pas lui laisser le tout devant la porte! Croisant son regard, je me doute que je ne suis probablement pas la personne qu'il s'attendait à voir dans son bureau ce soir. Pourtant, ça ne le démonte pas une seule seconde.

- Je crois pas que les barmaids essaient de t'empoisonner, Boss, indiquais-je avec un léger rire, secouant la tête. Qu'est-ce qu'il a encore en tête? À l'oeil, j'te dirais un mojito, confirmais-je tout de même, jetant à peine un regard au verre dans ma main.

Et si c'est le cas, j'ai pas excessivement envie d'y goûter. J'ai jamais été fan de menthe et les mojito ont tendance à en avoir trois tonnes, dépendant de qui le fait. Certain/e/s ici ont la main lourde avec ça, raison pour laquelle je ne commande que très rarement un truc qui en contient et que j'ai tendance à retenir mon souffle ou presque lorsque je me trimballe un truc à base de crème de menthe sur mon plateau.

Secouant la tête négativement à titre de réponse à sa question qui tient plus de l'affirmation de toute façon, je confirme ses doutes. Non, elles ne me l'ont pas dit. Et je n'ai pas songé à demander, non plus, je dois dire. On m'a demandé d'aller porter son verre au patron, ça me semblait assez direct comme chemin que je n'ai pas cru utile de demander des précisions et je n'ai pas imaginé qu'il fallait le laisser au plancher. Faire vite ou discret pour ne pas le déranger, oui, mais ça, ce n'est que logique. Vu le bazar sur la table devant lui, je comprends peut-être un peu mieux pourquoi certaines personnes n'osent pas nécessairement entrer ou qu'il n'a pas envie de les voir passer la porte. Bien que ma présence ne semble nullement le déranger puisqu'il ne fait pas un geste pour cacher quoique ce soit. Pas plus qu'il n'en touche un mot pour me dire de me taire à ce sujet, préférant me narguer doucement.

Levant à peine les yeux au ciel, il m'en tire tout de même un sourire avec ses conneries, me faisant avancer, sachant pertinemment qu'il ne va pas me sauter. Que l'envie le taraude ou non. Le respect règne dans ce club et il est probablement la première personne qu'un peu aller voir s'il se passe quoi que ce soit de travers. Un geste de sa part me fait cependant perdre mon sourire. Lui chopant le menton brusquement, je l'oblige à me regarder.

- La pilule. Recrache, ordonnais-je d'une voix claire, mais stricte, un air sérieux sur le visage. Ou t'as pas ton verre, précisais-je, plus joueur, pour qu'il ne le prenne pas comme une menace directe. Je ne sais pas ce qu'il a pris, n'aie pas envie de le savoir, mais je n'aie pas non plus envie qu'il me plante quoique ce soit où que ce soit sur un excès de colère ou de défense momentané.



You saved my life when I was ready to drown, drown, drown. Yeah, lookin' at you and all I do is feel proud, proud, proud. Nobody else make me feel like the world can wait. Oh, nothin' else matters but your skin on me. Baby, you are the answer, Make me say, I'ma be okay.

KoalaVolant
I could be the monster
Je m'appelle : Ange
j'ai : 26
ans et j'habite actuellement à : Boston
Je viens de : Cork en Irlande
Dans la vie, je suis : serveur au Newbury Comics, propriétaire du Queer Lips et pilote dans des courses de voitures illégales
et niveau sentimental je suis : Veuf et perdu
On dit de moi que je suis : une superstar ou un connard au choix
et que je ressemble à : Andy Biersack

Hors jeu, mon pseudo est : Nagini
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 02/08/2021
avec : 5297
messages à mon actif, dont : 133
rps. Les créations de mon profil viennent de : joemaw
Pour finir, je joue également : Neal T. Hood-Spritz
Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Original

Né le 17 Novembre 1995 à Cork (Irlande) • Vie d’enfant à Cork avec ma ‘mère’ de 1995 à 2002 • Vie autour du monde sur les routes avec mon père (chanteur dans un groupe) de 2003 à 2010 • Chanteur assurant les premières parties des concerts de mon père de 2008 à 2010 • Installation à Belfast en 2011 • Membre du Golden Clover en tant que chauffeur de 2011 à 2012 • Mariage avec Sacha le 20 Décembre 2013 • Mort de Sacha dans un accident de la route la nuit du 25 au 26 Décembre 2013 • Plonger dans la déchéance et l’illégalité de 2014 à 2015 • Dispute avec mon père qui est tué d’un coup de feu accidentel le 10 Janvier 2015 • Une année en prison de 2015 à 2016 pour divers délits – pas responsable du meurtre • Profiter autour du monde de fin Janvier 2016 à Décembre 2020 • Sortie de mon premier et seul album en Juin 2020 • Installation à Boston en Janvier 2021 • Découverte de frères et sœurs (famille Malacki) en Juillet 2021 • Acquisition du Queer Lips fin 2021 et décision de rester un an de plus à Boston à cause des dés

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Tumblr_pgv3s5WEkj1reydmg_400

LOVE
◆ Georgie : special unknow link
◆ Léan : ex forgotten

FAMILY
◆ Kassidy : half sister
◆ Kassim : half brother
◆ Keelan : half brother

SEX
◆ Côme : sexy neighbor I want
◆ Roxy : fan, sex & employee

FRIENDS
◆ Anton : perfect boss
◆ Jeremy : special flirting employee
◆ Lana : friend & one night stand on holidays
◆ Ludo : tenderness
◆ Lukas : music and fun friend
◆ Summer : tinder meeting

HATE
◆ Ryles : Sacha's brother

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) 99f782b9c236d3bcab971a8d8f02bd2543e8a4df

Nombreux tatouages sur la peau dont un lapin sur la cheville fait en Novembre 2021 ■ Piercing au nez, aux oreilles, au labret décalé, à la langue et sur le téton droit ■ Adore les voitures et risquer ma vie à une vitesse folle ■ Vêtements de Sacha dans mon armoire ■ A le doudou de Sacha pour les nuits seuls ■ Porte une alliance à l’annulaire de la main gauche ■ Porte un pendentif composé d’ailes d’ange et de l’alliance de Sacha ■ Joue de la guitare et de la batterie ■ Possède des carnets de composition ■ Sandwich coupé en triangle et plein de Nutella qui sait me remonter le moral ■ Cauchemars récurrents ■ Grand fumeur ■ Addict à l’alcool, en particulier la bière et le whisky ■ Accro à la drogue

Travail au Newbury Comics
Lundi : off
Mardi : 09:00 am - 03:00 pm
Mercredi : 09:00 am - 03:00 pm
Jeudi : 09:00 am - 03:00 pm
Vendredi : 09:00 am - 03:00 pm
Samedi : 09:00 am - 03:00 pm
Dimanche : off

WARNING // concernant (personnage) addictions à la drogue et à l'alcool, violence, mort, vocabulaire grossier, sexe, deuil, autodestruction.

TRIGGER // refuse de jouer ; cruauté animale.


Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Tumblr_nvnwzhZa9W1ugoy51o1_500

RPs FERMÉS – 3/5
Ludo (1)
Jeremy (1)
Côme (1)

QnT FERMÉS - 4/5
Georgie (3)
Georgie (4)
Jeremy (1)
Eben (1)
LIEN DU POST
Sam 12 Mar 2022 - 21:42
TW : drogues

Ô douce ivresse des substances. Ô agréable enivrement de l’oubli. C’était ce que je cherchais à cet instant précis après que les démons aient choisi de cogner vivement à la porte de ma tête. Le cauchemar m’avait foutu en l’air bien plus que je ne le pensais. Il m’avait fichu à terre si aisément et ça me rendait malade. Ouais, ça me rendait complètement dingue de voir à quel point des images d’un passé lointain pouvaient m’impacter. Ça me rendait fou de me rendre compte que ces souvenirs avaient plus d’impacts que des choses plus graves qui pouvaient survenir dans mon existence. C’était bien trop intense. C’était tellement destructeur. Incapable de sortir de mon bureau pour me noyer dans une ivresse qui aurait peut-être su me sauver de l’obscurité qui me rongeait, je restais installé sur le canapé de mon bureau. Il s’agissait là clairement d’un de mes meilleurs investissements vu toutes les nuits que je pouvais passer en ces lieux. Les drogues étalées sur la table basse face à moi, je me laissais doucement glisser dans cette spirale de l’oubli espérant noyer les images qui survenait encore derrière mes prunelles. Je me laissais happer derrière cette porte que je venais d’ouvrir espérant pouvoir la claquer au nez de ce passé qui rongeait mon être. L’Ange voulait s’échapper de la réalité qui le détruisait. L’Ange voulait s’effacer d’un monde dans lequel il n’était guère aisé de vivre. L’Ange voulait peut-être rejoindre le seul à avoir su faire autant chavirer mon cœur. Ce mari qui n’était plus et qui me manquait atrocement. Ce mari dont la perte m’écorchait trop cruellement l’être. Chaque jour était douloureux. Chaque instant était un supplice. Ils le devenaient encore plus dans ces moments où le cauchemar prenait le pas sur tout le reste. Les souvenirs étaient trop présents dans la tête. Ils étaient si violents que je ne pouvais pas me résoudre à quitter mon bureau pour rejoindre le bar en bas. Ange semblable à un zombie qui ne se sentait pas à sa place dans le monde des vivants et qui, pourtant, ne parvenait pas à rejoindre le monde des morts où l’amoureux l’attendait. Soupirant, le téléphone à la main, je ne savais même plus ce que je désirais faire. Les pensées virevoltaient. Alors, j’appelais les filles en bas pour obtenir un verre. Ouais juste un verre afin de plonger encore plus loin. Juste un verre pour donner vie à encore plus de mélange et me noyer dans ce bain de substances. Il s’agissait là de mon souhait le plus cher. Mon envie la plus intense était celle-ci. La seringue plantée au creux de mon bras, je terminais tout juste ma dose balançant le matériel sur la table basse lorsque des coups sur la porte me faisait relever la tête. Chouette le verre était là. Posant les deux mains à plat sur le canapé pour me donner de l’élan et peut-être trouver une sorte de stabilité, j’étais prêt à me lever pour récupérer mon dû. Récupérer ce foutu verre et revenir me noyer pour effacer le noir de l’existence.

Cependant, avant même que je n’esquisse un mouvement pour me redresser, la porte s’ouvrait sans que je ne m’y attende. Rares étaient les personnes à entrer dans mon bureau. Rares étaient les personnes à avoir envie de rentrer dans mon bureau. L’antre diabolique d’un Ange qui n’en était pas un. Sourcils froncés, je ne bougeais pas. Je ne cherchais pas à cacher la drogue étalée devant moi. Je ne tentais pas de faire bonne figure. Non, je m’en fichais totalement. Je n’avais pas peur. Rien n’était plus douloureux que la perte de mon mari. Rien ne pourrait me détruire plus que ça. Mes iris claires se posaient alors sur lui. Jeremy. Mister Hot en personne venait de pénétrer dans mon bureau me poussant à froncer les sourcils de peur d’avoir oublié quelque chose le concernant ce soir. Néanmoins, bien vite, je remarquais le verre dans ses mains et je savais qu’il ne faisait que m’apporter ma commande parce que les filles étaient sans doute déjà trop occupées en bas. Le sourire prenait alors place sur mon visage tandis que l’être se réjouissait de cette diversion qui pourrait peut-être noyer les souvenirs de la nuit d’horreur du passé. Je m’exclamais de ma chance cherchant à savoir ce que contenait le verre qu’il m’apportait. Ange qui ne se souvenait guère ce qu’il avait demandé. Les mots du serveur me faisaient sourire encore plus. Je me mordais la langue pour retenir la réponse qui s’était formée au tac au tac dans ma tête. Une réponse que je ne voulais pas souffler. Une réponse qui me ferait basculer loin de l’image du mec heureux que je possédais. Une réponse où j’aurai aimer lui souffler que l’empoisonnement m’arrangerait tant il me permettrait de rejoindre le mari aimé. Heureusement pour moi, le jeune homme ne s’arrêtait pas sur ces mots et je savais me tenir. La réponse tombait et j’hochais simplement la tête. Un mojito. Bien. Ce n’était guère ce que je préférais, mais ça le ferait sans doute. Attrapant une pilule entre mes doigts, j’étais bien décidé à la prendre avec le verre apporté. Ce verre que j’attendais affirmant que Jeremy n’était guère au courant du protocole mis en place ici. Il répondait à ça sans que je n’y fasse attention préférant enchaîner pour l’inviter à approcher et à me donner ma boisson. Il approchait et je glissais la pilule miracle dans ma bouche. Un acte qui poussait Mister Hot à réagir au quart de tour. Ses doigts choppaient mon menton un peu trop brusquement. J’étais tellement surpris que je ne bougeais pas. L’ordre tombait un peu trop strict et sérieux. Mes sourcils se fronçaient et, avant que je ne puisse répliquer, Jeremy laissait passer du chantage un peu plus joueur entre ses lèvres. Le sourire amusé prenait alors place sur mon visage. Coinçant la pilule sur un côté de ma bouche, je soufflais « Tu sais Mister Hot… La pilule est beaucoup plus intéressante que le verre… Alors là le jeu n’en vaut pas la chandelle… Je crois que c’est ça qu’on dit ou un truc du genre non ? » Les sourcils se fronçaient un peu plus face à cette réflexion. Je n’étais pas certain de cette expression en fait. Enfin cela importait peu. Plantant mes iris dans celle du serveur, je m’amusais doucement faisant bouger la pilule. Je la laissais glisser de moitié entre mes lèvres comme pour taquiner le jeune homme. Bien vite, la drogue disparaissait de nouveau dans un coin de ma bouche et je reprenais « Si tu veux vraiment que je recrache, il me faut plus intéressant à gagner en retour… » Ange qui marchandait son obéissance. Ange joueur qui se lançait sur ce plateau avec plaisir n’avalant toujours pas la drogue miracle. Après tout, peut-être que le Mister Hot allait réussir à me divertir mieux que cette pilule. Peut-être qu’il serait plus bénéfique à l’effacement de mon cauchemar et de mes souvenirs que cette énième pilule de ma soirée. Peut-être ouais… Je lui laissais le bénéfice du doute attendant patiemment de voir s’il allait offrir autre chose ou me laisser plonger dans ma dangereuse déchéance.

@Jeremy Sadusky

Ange K. Murray FIRE OHEHO

psyduck
Je m'appelle : Jeremy (Jeje, pour les intimes)
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Cambridge, pas trop loin du campus, avec mon frère
Je viens de : ici et ailleurs
Dans la vie, je suis : étudiant à l'université d'Harvard et serveur au Queer Lips
et niveau sentimental je suis : en couple avec une petite ange blonde.
On dit de moi que je suis : un éternel souriant et un accro de la piscine
et que je ressemble à : Benjamin Mascolo

Hors jeu, mon pseudo est : joemaw
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 12/02/2021
avec : 3828
messages à mon actif, dont : 97
rps. Les créations de mon profil viennent de : joemaw
Pour finir, je joue également : Perceval Hoffman
Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) TjeDttN

JEREMY SADUSKY né le le 20 mars 1998 à Carson City, Nevada (USA). Sa mère, son frère Adam et lui ont fait quelques villes avant de se poser. Adam et Jeremy habite désormais Cambridge, Massachusetts (USA), puisqu'étudiants à Harvard tous les deux. ● Pour Jeremy, le choix d'études a été Médecine sportive / traumatologie et rééducation (Faculty of Medecine / 5e année - sept 2022 / 2 ans de retard). ● Il habite avec son frère dans un appartement non loin du campus, leur mère habitant une maison à Winthrop, il n'est pas rare de les croiser là-bas. ● Simple student, il n'a pas trouvé l'intérêt d'essayer de s'inscrire dans quelque fraternité que ce soit, considérant qu'entre les études et l'équipe de natation, il n'aurait pas particulièrement de temps à accorder. ● Serveur au Queer Lips, il passe parfois derrière le bar pour prêter un coup de main.

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) VSGEEvo

Affectueux avec ceux qu'il apprécie ● Agréable avec un peu tout le monde ● Ambitieux …sans réellement l'être ● Bon vivant et éternel souriantCalme de manière générale ● Colérique par pics sur ses mauvaises journées, plus spécifiquement dû à la douleur, mais il a tendance à s'isoler lorsque ça arrive ● Confiant, en apparence ● Déterminé et tête de mule sur certains points ● Dévoué, mais surtout pour sa famille ● Doux, il sait l'être énormement ● Empathique, laissant parfois l'impression qu'il comprend bien la situation, même si ça n'a jamais été la sienne …n'est-ce pas? ● Esprit d'équipe et de familleIndépendant en apparence parfois, il est cependant très attaché à sa famille ● Intègre, il pourra transgresser ses principes parfois, mais ça risque de coûter cher… ● Ouvert d'esprit, il dit ne pas avoir le choix depuis qu'il s'est ouvert le crâne ● Protecteur, à ne pas trop déconner avec cette partie… ● Secret, il a appris à esquiver certaines questions, en particulier sur son enfance ● Travaillant, il n'a pas de mal à mettre la main à la pâte sans rechigner

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Yf3SwMm

WARNING // concernant Jeremy : Perte d'enfant, alcoolisme, violence conjugale et familiale, blessures…

TRIGGER // refuse de jouer : Suicide, Pedophilie, Cruauté animale, Inceste, Viol.

Possible de jouer/d'aborder : Aide aux personnages ayant fait/faisant une tentative de suicide, victimes d'abus et/ou violence et/ou de viol, ayant eu un fausse couche/avortement, ayant des troubles de l'alimentation, dépression, maladie mentale, etc. RPs Hot possibles, tant que ce n'est pas que ça. Possibilité de jouer avec un personnage homophobe (ce n'est pas dit qu'il sera nécessairement agréable, par contre). Si une hésitation pour un sujet, n'hésitez pas à me MP pour demander, je ne mords pas ;)

LIEN DU POST
Mar 29 Mar 2022 - 2:56
Houston, we have a problem

Everybody has problems.
Everyone has issues.
- Ann Romney

-- 22 janvier 2022, tard --

@Ange K. Murray & @Jeremy Sadusky



La tanière de l'ange, l'antre du manitou… Les expressions ne manquent pas pour définir le bureau du boss. Et si, en soit, le mec ne m'a jamais fait peur - même s'il a un look impressionnant, je peux l'admettre -, j'admets que je mets rarement les pieds dans son bureau. Plutôt par principe que je n'ai rien à faire là plutôt que parce que ça m'indispose réellement d'y être. Si on m'y appelle, c'est qu'il y a une bonne raison, en général. Et je n'ai pas particulièrement souvenir que ce soit arrivé plus d'une fois depuis que je bosse au Queer. Une simple mise à niveau après un moment à bosser là. Outre que ça… Non, je crois pas vraiment. Je le croise plus souvent au bar qu'autre chose. Ayant sa consommation en main par contre, je toque, me permettant d'entrer pour lui servir son verre. Et s'il semble étonné de me voir l'espace d'un instant, ce n'est bien que quelques secondes avant qu'il ne retombe sur ses pieds, ne se gênant pas pour me taquiner comme il en a l'habitude, arrivant à me tirer un sourire plus qu'une envie de l'assomer. Je ne sais pas, venant de lui, je ne trouve en rien que c'est aggressant. Ça glisse plutôt comme une remarque lancée par un pote que je connais depuis des années. Bon d'accord, il arrive encore à me faire piquer des fards par instant, parce que je n'avais pas prévu sa réplique, mais ce soir, c'est encore calme.

M'approchant pour lui remettre son verre, je lui choppe plutôt le menton lorsque je le vois s'installer pour gober je-ne-sais-quelle pilule. Vu la quantité de trucs étalés sur la table, je crois que y'a l'embarras du choix, même si je ne saurais pas en identifier la moitié. Pas mon rayon. J'arrive à reconnaître certains alcools à distance, rien qu'à l'odeur, à la couleur ou autre, mais pour ce qui est de la drogue, c'est le néant. Et ce n'est pas nécessairement un cours pour lequel j'ai envie de passer le diplôme. Et certainement pas de la même façon que j'ai appris à différencier un gin bon marché d'une bouteille de whiskey! Mais je n'ai pas plus envie de voir les effets négatifs que peut apporter n'importe quel trop plein de consommations. Que ce soit aussi simple qu'une crise de colère ou que ça s'étende jusqu'à quelque chose d'aussi grave qu'un départ en ambulance. Je ne sais pas quelle quantité à prit Ange, mais j'apprécierais qu'il arrête. Probable que ni lui, ni moi, on aie envie de jouer au babysitter jusqu'à ce qu'il redescende de son nuage artificiel et je peux garantir que si les fils se touchent dans son esprit et qu'il pête un cable, il n'appréciera pas que je sois celui qui le calme. Sur, n'importe lequel de nos doormans a une carrure plus impressionnantes que la mienne, mais c'est la que vient le gros détails : si eux sont en force brute, j'ai - malheureusement pour la personne en face - appris à soulager les douleurs, replacer les muscles et les nerfs. …ce qui veut aussi dire que je sais très bien faire l'inverse en quelques points de pressions simples. Et j'ai gardé de mes souvenirs qu'un total manque de pitié pour quelqu'un trop imbibé de quoique ce soit et qui souhaite lever la main sur quelqu'un d'autre. Je vous laisse faire le calcul si c'est une bonne ou une mauvaise chose.

Pour en revenir au présent cependant, ce n'est pas tant une surprise lorsque Ange me spécifie que la monnaie d'échange ne vaut pas le jeu, n'a pas du tout le même poids. Et il s'en amuse en plus, faisant réapparaitre le cachet entre ses lèvres avant de le cacher à nouveau, trop rapidement pour que j'en lâche son menton et l'attrappe. Me tirant un faible soupir, je me penche tout de même vers lui, ne m'arrêtant qu'à quelques centimètres de son visage.

- Tu préfèrerais franchement que je viennes la chercher moi-même, n'est-ce pas? Le questionnais-je, me doutant largement de la réponse si on compte, de un, son caractère, de deux, toutes les piques qu'il a pu me lancer ou même simplement le surnom qu'il me donne. Pour ce que j'ai compris, mon corps l'attire, mon attitude l'amuse et je suis pas mal comme employé, mais jamais il ne forcera un mouvement vers moi. Aussi, très sincèrement, je ne m'inquiète pas quand il déconne et je ne le prends pas mal. Ce qui explique peut-être aussi pourquoi je lui sers la suite sans sourciller : T'auras une faveur de ma part en banque, alors. N'importe quoi …ou presque, indiquais-je, ajoutant la dernière partie à titre de rappel sur cette mince limite qu'il n'a, de toute façon, jamais dépassée. J'ai plus de chance de lui tirer un rire que de véritablement l'intéresser par cet échange, je le sais, mais ça peut aussi être une façon de faire. Recrache, répétais-je, plus doucement, mais tout aussi fermement.



You saved my life when I was ready to drown, drown, drown. Yeah, lookin' at you and all I do is feel proud, proud, proud. Nobody else make me feel like the world can wait. Oh, nothin' else matters but your skin on me. Baby, you are the answer, Make me say, I'ma be okay.

KoalaVolant
I could be the monster
Je m'appelle : Ange
j'ai : 26
ans et j'habite actuellement à : Boston
Je viens de : Cork en Irlande
Dans la vie, je suis : serveur au Newbury Comics, propriétaire du Queer Lips et pilote dans des courses de voitures illégales
et niveau sentimental je suis : Veuf et perdu
On dit de moi que je suis : une superstar ou un connard au choix
et que je ressemble à : Andy Biersack

Hors jeu, mon pseudo est : Nagini
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 02/08/2021
avec : 5297
messages à mon actif, dont : 133
rps. Les créations de mon profil viennent de : joemaw
Pour finir, je joue également : Neal T. Hood-Spritz
Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Original

Né le 17 Novembre 1995 à Cork (Irlande) • Vie d’enfant à Cork avec ma ‘mère’ de 1995 à 2002 • Vie autour du monde sur les routes avec mon père (chanteur dans un groupe) de 2003 à 2010 • Chanteur assurant les premières parties des concerts de mon père de 2008 à 2010 • Installation à Belfast en 2011 • Membre du Golden Clover en tant que chauffeur de 2011 à 2012 • Mariage avec Sacha le 20 Décembre 2013 • Mort de Sacha dans un accident de la route la nuit du 25 au 26 Décembre 2013 • Plonger dans la déchéance et l’illégalité de 2014 à 2015 • Dispute avec mon père qui est tué d’un coup de feu accidentel le 10 Janvier 2015 • Une année en prison de 2015 à 2016 pour divers délits – pas responsable du meurtre • Profiter autour du monde de fin Janvier 2016 à Décembre 2020 • Sortie de mon premier et seul album en Juin 2020 • Installation à Boston en Janvier 2021 • Découverte de frères et sœurs (famille Malacki) en Juillet 2021 • Acquisition du Queer Lips fin 2021 et décision de rester un an de plus à Boston à cause des dés

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Tumblr_pgv3s5WEkj1reydmg_400

LOVE
◆ Georgie : special unknow link
◆ Léan : ex forgotten

FAMILY
◆ Kassidy : half sister
◆ Kassim : half brother
◆ Keelan : half brother

SEX
◆ Côme : sexy neighbor I want
◆ Roxy : fan, sex & employee

FRIENDS
◆ Anton : perfect boss
◆ Jeremy : special flirting employee
◆ Lana : friend & one night stand on holidays
◆ Ludo : tenderness
◆ Lukas : music and fun friend
◆ Summer : tinder meeting

HATE
◆ Ryles : Sacha's brother

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) 99f782b9c236d3bcab971a8d8f02bd2543e8a4df

Nombreux tatouages sur la peau dont un lapin sur la cheville fait en Novembre 2021 ■ Piercing au nez, aux oreilles, au labret décalé, à la langue et sur le téton droit ■ Adore les voitures et risquer ma vie à une vitesse folle ■ Vêtements de Sacha dans mon armoire ■ A le doudou de Sacha pour les nuits seuls ■ Porte une alliance à l’annulaire de la main gauche ■ Porte un pendentif composé d’ailes d’ange et de l’alliance de Sacha ■ Joue de la guitare et de la batterie ■ Possède des carnets de composition ■ Sandwich coupé en triangle et plein de Nutella qui sait me remonter le moral ■ Cauchemars récurrents ■ Grand fumeur ■ Addict à l’alcool, en particulier la bière et le whisky ■ Accro à la drogue

Travail au Newbury Comics
Lundi : off
Mardi : 09:00 am - 03:00 pm
Mercredi : 09:00 am - 03:00 pm
Jeudi : 09:00 am - 03:00 pm
Vendredi : 09:00 am - 03:00 pm
Samedi : 09:00 am - 03:00 pm
Dimanche : off

WARNING // concernant (personnage) addictions à la drogue et à l'alcool, violence, mort, vocabulaire grossier, sexe, deuil, autodestruction.

TRIGGER // refuse de jouer ; cruauté animale.


Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Tumblr_nvnwzhZa9W1ugoy51o1_500

RPs FERMÉS – 3/5
Ludo (1)
Jeremy (1)
Côme (1)

QnT FERMÉS - 4/5
Georgie (3)
Georgie (4)
Jeremy (1)
Eben (1)
LIEN DU POST
Sam 14 Mai 2022 - 16:55
TW : langage cru, sexe, accident de voiture, drogues

Cauchemar douloureux. Réalité désastreuse. Je haïssais ces moments où le passé était un peu trop supérieur au reste. Je détestais ces instants où je perdais le contrôle de cette manière me retrouvant trop foutu en l’air. Ange fichu à terre en un claquement de doigts. Ange rendu malade à cause de simples images qui se jouaient à l’intérieur de sa tête. Des images du passé que je ne parviendrais jamais à oublier. J’avais tant essayé pourtant. Je tentais toujours de les noyer et de les effacer. Ça ne fonctionnait jamais. Même l’hypnose n’avait pas été en mesure d’effacer l’horreur. Alors, ces images demeuraient avec une netteté trop forte dans mon esprit et elles me foutaient en l’air si aisément. Fichues conneries. Assis sur le canapé au sein de mon bureau au Queer Lips, j’entendais la fête battre son plein en bas. J’aurai pu décider de m’y joindre. J’aurai pu choisir de me noyer dans la masse de gens pour tenter d’effacer ces images de mon esprit. J’aurai pu me glisser dans l’Antre du Paradis en bas. Me joindre à la foule, boire de l’alcool et finir avec n’importe quelle proie que j’aurai trouvé sur la piste pour prendre mon pied. Ouais, j’aurai pu faire ça. Je faisais même ça en règle générale. Néanmoins, ce soir était un peu trop différent. Ce soir, les démons avaient cogné trop fort dans la tête. Ce soir, le cauchemar était trop virulent. Je savais que je ne serai guère en mesure de faire semblant d’être bien et de jouer le rôle du propriétaire du Queer Lips simplement trop enclin à faire la fête. Ce soir, je n’étais plus qu’un zombie qui ne pouvait pas exister dans le monde d’en bas. Ce soir, j’étais cet Ange qui préférait rester fermé dans son antre digne de l’Enfer à cramer lentement. Seringue plantée dans le bras, je prenais une dose de cette douce drogue qui saurait m’aider à oublier et me pousser à encore plus sombrer. Sombrer dans une inconscience sans images. Sombrer dans un oubli où l’accident n’existait plus. Juste sombrer encore plus loin avec l’espoir de parvenir à dormir. Un sommeil qui ne viendrait pas seul. Il me fallait plus. Alors je commandais un verre d’alcool en bas prêt à continuer les mélanges. Les coups étaient portés sur la porte. J’étais prêt à me lever lorsque la porte s’ouvrait. Ça ce n’était pas habituel. Je n’esquissais pas le moindre mouvement pour planquer ma drogue ou faire bonne figure sur mon état. De toute manière, je n’aurai jamais eu le temps de tout cacher correctement. De toute façon, j’étais bien trop incapable d’essayer de le faire. Mes iris tombaient alors sur Jeremy qui pénétrait dans le bureau. Mister Hot en personne venait jusqu’ici m’apporter le verre salvateur que j’avais commandé pour essayer de me noyer un peu plus. Sourire heureux sur le visage, j’accueillais avec grand plaisir cette nouvelle distraction qui m’était offerte. Cette distraction imprévue qui ne me faisait guère peur. Cette distraction qui me plaisait un peu trop alors que, merde, en y réfléchissant j’aurai dû savoir que ça allait changer la donne. Ça allait tout changer. La présence du jeune homme allait venir entraver mon amusement. L’arrivée de Mister Hot allait rendre bancal l’oubli trop désiré. Et ça je l’apprenais bien vite. Invitant le jeune homme à approcher pour récupérer mon verre plutôt que, je glissais une pilule entre mes lèvres et le plateau de jeu se renversait à l’instant.

Les doigts de Jeremy se déposaient brusquement sur mon menton. Je n’avais rien vu venir. Je n’avais pas pu prédire le contact pour tenter de m’en échapper ou de l’arrêter. Je n’avais pas pu me soustraire à ce contact. Les doigts débarquaient sur ma peau et ça me figeait le temps d’un instant. Ange qui n’était pas habitué à des touchers autres que sexuels. Ange qui n’avait pas l’habitude de sentir une poigne aussi brusque sans que ce ne soit lié à des choses interdites au plus de dix-huit ans. Je restais immobile sous le coup fichtrement trop surpris. Je ne bougeais pas alors que l’ordre tombait. C’était strict. C’était sérieux. Et c’était surtout foutrement déplaisant. Mes sourcils se fronçaient et j’aurai pu dégager la main du serveur avant de me lever pour lui échapper. Il n’avait pas à m’interdire quoi que ce soit. Il n’avait pas ce pouvoir. Il n’avait guère ce devoir. Tout comme il n’aurait jamais dû entrer dans mon bureau pour m’apporter ce foutu verre qui ne m’intéressait même plus. Heureusement pour nous deux, le chantage de Mister Hot se faisait plus joueur et le sourire amusé s’invitait sur mon visage. La bête de colère retournait au sommeil laissant sa place à l’Ange provocateur et joueur. Cet Ange que tout le monde connaissait parfaitement. Cet Ange qu’il connaissait bien. Je soufflais quelques mots par pure provocation lui prouvant qu’il faudrait qu’il trouve réellement quelque chose capable de surpasser la drogue s’il voulait obtenir ma coopération. Et, spoiler alert, ce n’était pas un verre d’alcool qui allait suffire pour cela. La pilule glissait à moitié entre mes lèvres pour taquiner l’adversaire qui n’avait guère le temps de réagir. Mes mots tombaient de nouveau et je restais sage. Je n’avalais pas cette pilule. J’attendais de voir si le jeune homme saurait me divertir mieux qu’avec une pilule. J’attendais de voir ce qu’il pouvait me proposer. Son soupir me poussait à lever les yeux sur lui comme pour le défier. S’il en avait aussi marre que ça, il pouvait simplement tourner les talons et ignorer le spectacle qu’il venait de voir. Ce n’était pas bien compliqué. Ou peut-être que ça l’était pour lui. Lui qui se penchait à quelques centimètres de mon visage. Sans être capable de me contrôler, sans être capable de me freiner, je bougeais à peine moi aussi. Ange qui se positionnait comme prêt à recevoir un baiser. Un baiser qui ne venait pas. La question tombait en revanche. Cette douce proposition qui me faisait sourire et qui me poussait à acquiescer. Oh oui, qu’il vienne la chercher lui-même était fichtrement tentant. Cependant, cela ne semblait guère le chemin qu’il empruntait. Il ne s’approchait pas plus et il soufflait d’autres mots. Il balançait cette nouvelle offre. Cette offre qui me faisait grimacer d’autant plus avec les limites qui s’imposaient. Soupirant, je marmonnais « Je suppose que cette faveur ne peut donc guère être ta magnifique bouche autour de ma queue mmmh ? » Ange bien trop cru dans ses propos. Ange bien trop clair dans ses paroles. Et soudainement, l’ordre glissait hors des lèvres de Jeremy. Toujours aussi ferme bien que plus doux. Je glissais la pilule entre mes lèvres venant l’attraper avec ma main. La montrant clairement au jeune homme, je soupirais avant de la poser sur la table face à moi. Mes iris claires se relevaient alors sur Jeremy et j’haussais un sourcil comme pour lui demander s’il était heureux maintenant. Parce que moi je ne l’étais guère. Ange qui n’avait plus le droit d’oublier. Ange qui ne pouvait plus s’évader. Je m’enfonçais un peu plus dans le canapé. Déposant un bras sur mes yeux, je reprenais la parole « Je pense bien à quelques faveurs… Un sommeil sans cauchemars ce serait chouette, mais ce n’est dans les cordes de personne ça… Un massage du dos serait le pied aussi, mais ce n’est pas un contact autorisé… » Les propos glissaient entre mes lèvres sans le moindre filtre. Je ne réfléchissais plus aux mots lancés. Je ne pensais plus aux failles que je laissais entrevoir. Ange qui replongeait dans le silence le bras sur les yeux. Ange qui attendait simplement que Jeremy tourne les talons. J'avais recraché la pilule comme il le voulait. Il avait apporté le verre comme il le devait. L'échange était terminé. Non ?

@Jeremy Sadusky

Ange K. Murray omg mes feels

psyduck
Je m'appelle : Jeremy (Jeje, pour les intimes)
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Cambridge, pas trop loin du campus, avec mon frère
Je viens de : ici et ailleurs
Dans la vie, je suis : étudiant à l'université d'Harvard et serveur au Queer Lips
et niveau sentimental je suis : en couple avec une petite ange blonde.
On dit de moi que je suis : un éternel souriant et un accro de la piscine
et que je ressemble à : Benjamin Mascolo

Hors jeu, mon pseudo est : joemaw
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 12/02/2021
avec : 3828
messages à mon actif, dont : 97
rps. Les créations de mon profil viennent de : joemaw
Pour finir, je joue également : Perceval Hoffman
Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) TjeDttN

JEREMY SADUSKY né le le 20 mars 1998 à Carson City, Nevada (USA). Sa mère, son frère Adam et lui ont fait quelques villes avant de se poser. Adam et Jeremy habite désormais Cambridge, Massachusetts (USA), puisqu'étudiants à Harvard tous les deux. ● Pour Jeremy, le choix d'études a été Médecine sportive / traumatologie et rééducation (Faculty of Medecine / 5e année - sept 2022 / 2 ans de retard). ● Il habite avec son frère dans un appartement non loin du campus, leur mère habitant une maison à Winthrop, il n'est pas rare de les croiser là-bas. ● Simple student, il n'a pas trouvé l'intérêt d'essayer de s'inscrire dans quelque fraternité que ce soit, considérant qu'entre les études et l'équipe de natation, il n'aurait pas particulièrement de temps à accorder. ● Serveur au Queer Lips, il passe parfois derrière le bar pour prêter un coup de main.

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) VSGEEvo

Affectueux avec ceux qu'il apprécie ● Agréable avec un peu tout le monde ● Ambitieux …sans réellement l'être ● Bon vivant et éternel souriantCalme de manière générale ● Colérique par pics sur ses mauvaises journées, plus spécifiquement dû à la douleur, mais il a tendance à s'isoler lorsque ça arrive ● Confiant, en apparence ● Déterminé et tête de mule sur certains points ● Dévoué, mais surtout pour sa famille ● Doux, il sait l'être énormement ● Empathique, laissant parfois l'impression qu'il comprend bien la situation, même si ça n'a jamais été la sienne …n'est-ce pas? ● Esprit d'équipe et de familleIndépendant en apparence parfois, il est cependant très attaché à sa famille ● Intègre, il pourra transgresser ses principes parfois, mais ça risque de coûter cher… ● Ouvert d'esprit, il dit ne pas avoir le choix depuis qu'il s'est ouvert le crâne ● Protecteur, à ne pas trop déconner avec cette partie… ● Secret, il a appris à esquiver certaines questions, en particulier sur son enfance ● Travaillant, il n'a pas de mal à mettre la main à la pâte sans rechigner

Houston, we have a problem (Ange & Jeremy) Yf3SwMm

WARNING // concernant Jeremy : Perte d'enfant, alcoolisme, violence conjugale et familiale, blessures…

TRIGGER // refuse de jouer : Suicide, Pedophilie, Cruauté animale, Inceste, Viol.

Possible de jouer/d'aborder : Aide aux personnages ayant fait/faisant une tentative de suicide, victimes d'abus et/ou violence et/ou de viol, ayant eu un fausse couche/avortement, ayant des troubles de l'alimentation, dépression, maladie mentale, etc. RPs Hot possibles, tant que ce n'est pas que ça. Possibilité de jouer avec un personnage homophobe (ce n'est pas dit qu'il sera nécessairement agréable, par contre). Si une hésitation pour un sujet, n'hésitez pas à me MP pour demander, je ne mords pas ;)

LIEN DU POST
Mer 29 Juin 2022 - 0:01
Houston, we have a problem

Everybody has problems.
Everyone has issues.
- Ann Romney

-- 22 janvier 2022, tard --

@Ange K. Murray & @Jeremy Sadusky



Me doutant que la condition est loin de lui faire plaisir, j'hausse un sourcil dubitatif en l'entendant marmonner.

- La drogue fait quand même effet? Le questionnais-je, plaisantant de l'entendre grogner, ne faisant aucun cas des paroles. Peut-être que mes joues ont pris une teinte un peu plus rosée, parce que ça me concerne, mais il n'a pas tord dans son affirmation : il n'y a pas de chance pour que cette idée prenne vie. C'est pas faute de m'avoir demander ou enquiquiner sur la question et il le sait.

C'est bien évident que, bien qu'il accepte d'obtempérer, le tout est loin de faire son bonheur. La pilule atterrit tout de même sur la table et à la tête qu'il tire, semblant me demander si j'en suis satisfait, je le remercie d'une révérence de tête. Oui, c'est apprécié. Et pour plusieurs raisons.

Ouvrant la bouche pour dire quelque chose lorsqu'il cache ses iris, je me tais plutôt, écoutant ce qu'il a à dire. Sommeil sans cauchemar? "Si ça se saurait, je dormirais plus souvent…" marmonnais-je à voix haute, sans m'en rendre compte. Nuit sans cauchemars, sans souvenirs difficiles, moins rouges, moins douloureux… Secouant la tête, je chasse les idées noires, prenant plutôt le parti de plaisanter, essayer d'alléger les pensées.

- Navré, même si je connais les points de pression, je ne suis pas encore au niveau de Mr. Miyagi et pour endormir en quelques touches, plaisantais-je, penchant tout de même la tête sur le côté, légèrement. Et ce n'est pas autorisé parce que tu es chatouilleux ou parce que c'est censé me débecter? Le questionnais-je, réellement curieux de la réponse, puisque pas trop certain de ce qu'il veut entendre par là.

Pour la première option, je comprendrais. Tout autant que si, pour lui, ça indique quelques autres jeux, une entrée en matière qui ne me regarde pas. Pour la seconde option… Disons simplement que je n'aurais pas ma place dans mon champ d'études ou alors, j'en serais fortement malheureux d'ici à avoir une spécialisation. À moins d'être foncièrement dégoûtant - ce qui m'étonnerait énormément venant de l'ange, vu son apparence normalement - ça ne me dérange pas du tout. Et à dire vrai, j'ai normalement une écoute particulièrement attentive lorsqu'il s'agit des méthodes de massothérapie pour ce qui attrait à ce qui se trouve sous la barre des hanches. Vous faites pas d'idées bandes de pervers, c'est surtout pour apprendre à soulager les douleurs, relaxer les nerfs tendus et apaiser les muscles. Médicalement parlant. Bien que, bon, j'admets que ça donne parfois un certain avantage dans un autre domaine, mais je m'égare …et face au patron, c'est pas trop le chemin où s'égarer! Ça lui donnera des idées pour me taquiner, encore… Et sinon, vu les gens qui lui tournent autour quand il se pointe au bar, je crois pas qu'il aie besoin de tuyaux sur le sujet.



You saved my life when I was ready to drown, drown, drown. Yeah, lookin' at you and all I do is feel proud, proud, proud. Nobody else make me feel like the world can wait. Oh, nothin' else matters but your skin on me. Baby, you are the answer, Make me say, I'ma be okay.

KoalaVolant
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: