Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem


Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 9e846f70ebb322ec06a5cad2f77f1ac9d7457c4c
Je m'appelle : Dwayne, ça m'semble bien. Sinon, tu m'appelles pas, j'm'en porterai pas plus mal.
j'ai : 36
ans et j'habite actuellement à : Boston (city center-north end), un appart' spacieux avec mon fils de 3 ans.
Je viens de : Portland (Oregon), mais j'ai principalement vécu à Sacramento et Redding (Californie).
Dans la vie, je suis : Capitaine sapeur-pompier, en charge de la Rescue 1 de Boston. Egalement instructeur pour les nouvelles recrues et Inspecteur du bureau d'enquête incendie.
et niveau sentimental je suis : Veuf, et pas intéressé. Passe ton ch'min, tu veux ?
On dit de moi que je suis : du genre inaccessible. A moins qu't'aies d'la chance, qui sait ?
et que je ressemble à : Charlie Hunnam.

Hors jeu, mon pseudo est : Unicorn, ou comme ça t'chante.
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 19/08/2021
avec : 250
messages à mon actif, dont : 123
rps. Les créations de mon profil viennent de : Never Utopia (avatar) - Beylin (signature)
Pour finir, je joue également : None.
WARNING // concernant (personnage) Propos déplacés/choquants, violence excessive, sang, contenu d'intervention détaillé, pyromanie, brûlures, perte d'un bébé/perte d'un proche, suicide, autres ?TRIGGER // refuse de jouer ; None, I can play it all.

Préférence jeu:
- RPS: ****
- SMS: *

Albus - Ludo - Mila - Absolem - Lyra - Jules - Taylor - Avery

(8/8, FULL but ask me anyway ;)
LIEN DU POST
Mer 24 Nov - 0:12



Cover the past and start all over again (@Absolem Altman)  

Je n'crois pas en la rédemption et tu l'as compris. Pas plus qu'en l'exorcisme ou n'importe quel autre délire religieux. Sans juger d'tes croyances, de tes opinions sur la question. C'est juste moi, et mon esprit fermé. Plus simple de n'croire en rien plutôt que d'imaginer que j'finirais dans les flammes de l'enfer. Tu n'connais pas encore les lignes plus obscures de mon histoire; celles dont j'évite de parler, pour n'pas te faire fuir. Pour n'pas passer pour ce monstre, ce démon dont tu parlais. Ma colère est capable de m'amener à des actes dont t'as pas idée. J'suis cruel et sans limites, quand on fait du mal à mes proches. Je sais qu'tu penses être capable d'entendre, de supporter la moindre d'mes confessions. Mais. Il y a toujours un mais. Il y a ce souvenir, brûlant, douloureux, d'un homme au souffle agonisant parmi les braises. Une vie enlevée consciemment, avec un certain plaisir. Personne n'peut pardonner ça. Et toi, Absolem, j'veux pas te perdre après t'avoir raconté ces histoires. T'es trop précieuse dans ma vie, tu comprends ça ? " Si les nonnes portaient des proq cot, ça s'saurait. " j'me suis trompé, pas vrai ? J'ai pas fait l'effort d'me souvenir du nom de ce t-shirt trop court, et c'est volontaire. Au lieu d'ça, je balance quelques vers, une p'tite habitude entre nous, surtout en terme de communication. J'ignorais ta connaissance du sujet. Ca m'surprend, autant qu'ça me fait plaisir. J'ai la sensation qu'on partage un p'tit quelque chose, en plus, de nouveau. Autour d'la poésie et de ce qu'elle signifie. J'ai perdu un être cher, l'information est montée à ton cerveau. J'le vois. Mais je m'attendais pas à la suite. Personne n'a jamais inventé de poème, comme ça, sur un coup d'tête; et encore moins pour moi. Personne n'a jamais pris l'temps de s'exprimer dans mon langage particulier; ou du moins, de s'en inspirer pour me transmettre un message. T'as touché une corde sensible, profondément ancrée en moi. T'as fait tomber une barrière supplémentaire; plus grande et épaisse que les autres. Et tu sais quoi ? Moi non plus, j'peux pas vivre loin de toi. Je sens que l'éclat d'mon regard vacille, que ma tempête océane cherche à s'écraser le long d'mes joues. J'imagine que ça brille, de ton point d'vue. J'imagine que peut-être, toi aussi, tu penses à plus. J'en sais rien, il s'pourrait aussi que j'me fasse des films. Mais t'es mon rocher, Boucles d'Or. J'ai besoin d'toi, plus que je n'le laisse paraître. T'as sûrement jugé que c'était suffisant pour l'instant, puisque tu coupes court à cet échange silencieux. J'allais pousser un autre soupir lorsque t'es revenue, une idée - stupide - derrière la tête. " C'était tellement prévisible que j'ai rien vu venir.. " te connaissant, j'aurais dû m'en douter. J'en étire un sourire, avant d'tourner la tête et de suivre ton mouvement, amusé par ta réflexion. Clairement pas mon genre. J'avoue, j'ai craqué une seconde. Sur tes courbes. Sur ton "cul". J'sais pas trop à quoi on joue, mais c'est plaisant. Et j'décide de pousser l'action plus loin. J'veux une touche de légèreté. Alors j'trempe directement mes doigts dans la peinture, à la limite des poignets, et j'reviens doucement dans ton dos. " Effectivement, il y a une zone à peindre juste ici. " phalanges posées contre tes hanches, rapidement passées sur ton ventre, déposant la couleur sur ta peau. T'as la peau chaude, c'est agréable. Surprenante sensation. J'ai failli t'attraper pour t'garder contre moi. Jeu dangereux pour un homme adepte des risques.  


 
Vengeance
Wild and strong, you can't be contained; Never bound nor ever chained, wounds you caused will never mend.
(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fe9c87b4d37a338caeac137a2dbd5f8d467afd0f
Je m'appelle : Abso
j'ai : 23
ans et j'habite actuellement à : boston, dans un petit appart sympa avec mon demi-frère de 7 ans
Je viens de : eureka, en californie
Dans la vie, je suis : plus rien ..
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : admirable pour mes sacrifices
et que je ressemble à : olivia holt

Hors jeu, mon pseudo est : chromatica (marine)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 14/08/2021
avec : 320
messages à mon actif, dont : 76
rps. Les créations de mon profil viennent de : skvwalkcrsrp & salvia
Pour finir, je joue également : winter, shelby & isolde & gypsy

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fad34b65a8fcf39f5d95c9907aa2347e2384e63d
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆
if you want your children to be intelligent
read them fairy tales ? ♫
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆

who ? / the sweetheart
Autrefois, je brillais de mille feux. J'entrais dans leur vie tel un feu d'artifices. J'éblouissais ceux qualifiés de "ringards", mais attention je n'avais rien contre eux, ils étaient si attendrissants. Ouais, avant que ma vie explose, j'étais une nana populaire, entourée de ses fidèles pitbulls obsédés par les paillettes. J'ai apparemment un don, celui d'être particulièrement à l'écoute et attentionnée. On dit également de moi que je suis distinguée et joviale. Douce comme du coton, ma voix vous hypnotisera et vous rendra sûrement accro. Dans le pire des cas, vous adorerez me détester. Je ne suis pas madame parfaite pour autant, j'ai mes démons. Je ne conçois en aucun cas la trahison et la tromperie. Je ne pardonne pas. Je suis rancunière et extrêmement revancharde. Je souffre en secret derrière ma façade impeccable. Oui, je suis sévère envers moi-même, je place toujours la barre très haut. Je peux aussi me montrer irresponsable, notamment par impulsivité. Les coups d'sang, j'connais que trop bien. Ah et je ne supporte pas prêter mes petits copains, je suis d'une nature possessive et jalouse. En définitive, je suis le feu et la glace. Le miel et la sauce piquante. Et depuis la mort de mon père, dernier parent, j'ai littéralement changé. Femme mature, mère adoptive, j'suis redescendue de mon nuage et vis désormais comme mr et mme tout le monde. Je ne suis plus précieuse. Je suis atteignable et beaucoup plus terre à terre.


chronologie
❝ 20 novembre 1998 ❞ ─ naissance à eureka (californie)
❝ septembre 2007 ❞ ─ mort de sa mère.
❝ octobre 2014 ❞ ─ naissance de son demi-frère arlo.
❝ juillet 2015 ❞ ─ percute un homme et ne s'arrête pas. ce dernier est décédé sur le coup.
❝ novembre 2018 ❞ ─ détection d'une pathologie ayant un impact sur la fertilité.
❝ fin août 2021 ❞ ─ décès de son père et sa belle-mère.
❝ septembre 2021 ❞ ─ obtention de la garde de son demi-frère.
❝ fin septembre 2021 ❞ ─ rencontre de dwayne, son ange gardien.


WARNING // concernant (personnage) deuil. TRIGGER // refuse de jouer ; cruauté animale, pédophilie, racisme.

LIEN DU POST
Mer 24 Nov - 23:35



Cover the past and start all over again (@dwayne rashford)  

Un jour, peut-être que tu maîtriseras le langage de la mode et que moi, j’pourrais réciter des vers poignants que tu affectionnes. Alors bien sûr que tu me fais rire, bien sûr que je vénère cette complicité grandissante, mais ce que je ne peux apprécier, c’est cette épine dans le coeur qui ne cesse de te faire saigner. Regarde où je suis allé me perdre, dans ta poésie dramatique qui vole des larmes aux plus sensibles. J’ai emprunté une voie hasardeuse pour te clamer mon attachement, pour te manifester ce manque inimaginable que tu laisserais en partant. C’est probablement égoïste de te retenir, mais c’est aussi égoïste d’abandonner. Je ne sais pas pour autant qu'elle est cette âme que tu souhaiterais rejoindre et je ne veux pas savoir pour l’instant. Je pense même que tu n’en serais pas capable, même si je te torturerais. Cet instant était beaucoup trop intense. J’ai pris l’habitude de tâtonner avec toi et j’continuerais. C’est pour ça que je m’en vais et que je reviens dans le réel. Dans le moment présent. Assez du passé qui nous condamne. Vivons Dwayne. Ta peau maculée, fière de mon oeuvre minimaliste, je souris dans le silence et ponctue ma toile d’une touche sur ton nez à croquer. C’est de la provocation. Le jeu du chat et de la souris. Je te cherche pour que tu me trouves. C’est tout sauf clair. De retour devant le mur blanc, je m’apprête à le recouvrir d’une couleur ravissante, mais la fraîcheur de tes mains enduites de matière m’arrache un cri venant du plus profond de mes entrailles. « T’es complètement fêlé ! » Mais .. j’aime ça ? Je suis étourdie, faussement mécontente. C’est le retour du refoulé. Tes mains dérapant sur mon ventre découvert, je reste de dos et les force à rester en place. « Ne pars pas » Doux murmure éraillé, je plie la nuque et dépose l’arrière de mon crâne sur ton épaule. Mon regard est davantage flamboyant et s’efforce de chercher le tien. J’sais pas si c’est une dérive de notre amitié, une vague d’émotion qui te fait perdre les pédales, mais je me plais contre toi. Les hanches qui se balancent, je m’évertue à t’embarquer dans mon rythme, dans cette mélodie paradoxalement muette. Je sens les vibrations de tout ton être et forcément, c’est le désordre absolu dans ce corps créé pour recevoir des sensations. La poupée blonde tourne ensuite sur elle-même et apporte tes lourdes paluches sur son bassin. « Tu m’offres un slow ou t’es plutôt radin ? » Les sourcils qui se soulèvent, les lèvres qui se pincent, je déraille sur ta bouche et reviens à tes prunelles ensorcelantes. Quelque peu hésitante, dans l’improvisation totale, j’étire mes bras et accroche mes doigts à tes épaules solides. « Est-ce que tu poses tes mains sur les hanches de toutes les filles ? C’est pour montrer ton amitié ? » J’peux pas rester insensible. Les pensées impures me harcèlent. Tu déchaînes une passion volontairement ensevelie. Ne ressuscite pas un truc que je croyais mort. Ou alors fais semblant que ce n’est rien sans que ce ne le soit vraiment. C’est moi la fêlée en fait, c’est pas toi. Ou alors nous le sommes tous les deux. « Qu’est-ce qu’il se passe dans ta tête ou bien ailleurs ? Dis-moi, j'suis majeure, j'peux tout entendre. »



selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island (astra).

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 9e846f70ebb322ec06a5cad2f77f1ac9d7457c4c
Je m'appelle : Dwayne, ça m'semble bien. Sinon, tu m'appelles pas, j'm'en porterai pas plus mal.
j'ai : 36
ans et j'habite actuellement à : Boston (city center-north end), un appart' spacieux avec mon fils de 3 ans.
Je viens de : Portland (Oregon), mais j'ai principalement vécu à Sacramento et Redding (Californie).
Dans la vie, je suis : Capitaine sapeur-pompier, en charge de la Rescue 1 de Boston. Egalement instructeur pour les nouvelles recrues et Inspecteur du bureau d'enquête incendie.
et niveau sentimental je suis : Veuf, et pas intéressé. Passe ton ch'min, tu veux ?
On dit de moi que je suis : du genre inaccessible. A moins qu't'aies d'la chance, qui sait ?
et que je ressemble à : Charlie Hunnam.

Hors jeu, mon pseudo est : Unicorn, ou comme ça t'chante.
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 19/08/2021
avec : 250
messages à mon actif, dont : 123
rps. Les créations de mon profil viennent de : Never Utopia (avatar) - Beylin (signature)
Pour finir, je joue également : None.
WARNING // concernant (personnage) Propos déplacés/choquants, violence excessive, sang, contenu d'intervention détaillé, pyromanie, brûlures, perte d'un bébé/perte d'un proche, suicide, autres ?TRIGGER // refuse de jouer ; None, I can play it all.

Préférence jeu:
- RPS: ****
- SMS: *

Albus - Ludo - Mila - Absolem - Lyra - Jules - Taylor - Avery

(8/8, FULL but ask me anyway ;)
LIEN DU POST
Jeu 25 Nov - 11:05



Cover the past and start all over again (@Absolem Altman)  

On s'apprivoise encore, mais on commence aussi à s'connaitre - vraiment - sur certains points. Chacun à notre façon, j'imagine qu'on trouve des chemins vers l'autre, pour faire savoir qu'on s'intéresse, tout en restant dans la complicité et l'jeu. On fonctionne comme ça, on dévoile une forme d'intérêt par des voies détournées. J'ai pas mal d'progrès à faire avec la mode, c'est une certitude. Toi, tu t'en sors bien avec les poèmes, c'est un début. Un pas, l'un vers l'autre. On fait ça doucement, et c'est parfait ainsi. Même si une partie d'moi reste persuadée que j'suis trop torturé pour tes beaux yeux. J'aurais dû m'douter qu'la peinture inciterait à la connerie, surtout venant d'toi. T'es fière, - trop - fière pour qu'ton geste reste à sens unique. Mais, là aussi, j'imagine qu'tu pensais à la suite. A c'que je revienne te chercher. C'est pas super clair pour mon esprit en bordel; j'avoue qu'des fois, j'me demande vraiment si tu attends quelque chose de moi. Un geste, un rapprochement. J'sais pas. En tout cas, aujourd'hui, j'hésite pas. J'reviens te chercher, et comme par habitude lorsqu'il s'agit d'tes hanches, tu pousses un joli p'tit cri. " Comme si c'était surprenant.. " va pas faire genre, tu l'savais déjà. On a sauté dans l'vide ensembles, ça pourrait pas être plus dingue. Mais là.. Je m'attendais à en rester là. Tu vois ? J'avais pas prévu d'suite, pas d'conclusion, c'était simple et spontané. Pourtant, quand tu prononces ces mots, quand tu murmures près d'moi, j'peux pas refuser. Au contraire. En fait, j'suis soulagé qu'tu me retiennes. Tout comme je referme mes bras contre ton corps, mains toujours posées sur ton ventre. Nos regards se croisent un instant, et mes lèvres se posent contre ton épaule. Paupières closes une seconde, j'me contente de suivre ton mouvement. Lent. Presque imperceptible. Je suis.. Simplement bien. C'est possible, ça ? J'me sens incroyablement bien avec toi, contre ton corps. Je découvre cette sensation, qu'on partage vraiment pour la première fois. J'imagine que j'te communique pas mal de choses; entre le soulagement, la colère et peut-être autre chose, une émotion forte sur laquelle j'peux pas encore poser de mot. Tu t'tournes, force mes mains à revenir contre ta taille. C'est étrange. Pas si mal. " J'suis radin. " prononcé avec un sourire, qui veut dire oui. Mes océanes s'attachent à ton regard, glissent une demi-seconde sur tes lèvres avant d'remonter, lorsque tes mains osent à s'aventurer plus haut, sur mes épaules. Est-ce que tu m'demandes si t'es une fille parmi tant d'autres ? Si j'fais pareil avec tout l'monde ? Tu m'connais assez pour savoir que non. T'as vécu ici, avec moi, tu sais bien que j'me fiche des femmes, en règle générale. Est-ce que t'es exceptionnelle ? Evidemment. " J'vais même pas répondre à ces questions. " les réponses sont évidentes, tu sais lire entre mes lignes. J'ramène pas de femmes à la maison. En fait, t'es la seule qui vienne ici. J'sais pas c'qu'il se passe entre nous, j'sais même pas si j'hallucine encore, si j'me fais le plus gros film de l'histoire ou si c'est réel tout ça. D'ailleurs, j'sais pas trop comment répondre à tes questions. Observe, et analyse. Mon visage s'approche un instant du tien, et j'viens poser mon nez sur son jumeau; juste pour y glisser une touche de peinture, soyons d'accord. " Les mots n'sont pas toujours nécessaires pour s'exprimer. T'as déjà les réponses. " c'est pas une banale histoire, c'est peut-être quelque chose de plus fort, qu'on construit au fur et à mesure. En douceur, mes mains te tirent contre moi, ramènent ta peau découverte contre mon buste. Et j'décide, en toute simplicité, d'poser mes lèvres dans l'creux de ton cou. Sans être trop rapide, sans m'y attarder non plus. Presque frustrant pour moi, d'pas pouvoir apprécier ton épiderme plus longtemps, mais déjà tellement agréable, de ressentir ta chaleur contre la mienne. " Lis entre mes vers, accorde mon silence aux mots, et tu auras tes réponses. " petit à petit, une page après l'autre. L'histoire s'écrit, fais moi confiance.   


 
Vengeance
Wild and strong, you can't be contained; Never bound nor ever chained, wounds you caused will never mend.
(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fe9c87b4d37a338caeac137a2dbd5f8d467afd0f
Je m'appelle : Abso
j'ai : 23
ans et j'habite actuellement à : boston, dans un petit appart sympa avec mon demi-frère de 7 ans
Je viens de : eureka, en californie
Dans la vie, je suis : plus rien ..
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : admirable pour mes sacrifices
et que je ressemble à : olivia holt

Hors jeu, mon pseudo est : chromatica (marine)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 14/08/2021
avec : 320
messages à mon actif, dont : 76
rps. Les créations de mon profil viennent de : skvwalkcrsrp & salvia
Pour finir, je joue également : winter, shelby & isolde & gypsy

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fad34b65a8fcf39f5d95c9907aa2347e2384e63d
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆
if you want your children to be intelligent
read them fairy tales ? ♫
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆

who ? / the sweetheart
Autrefois, je brillais de mille feux. J'entrais dans leur vie tel un feu d'artifices. J'éblouissais ceux qualifiés de "ringards", mais attention je n'avais rien contre eux, ils étaient si attendrissants. Ouais, avant que ma vie explose, j'étais une nana populaire, entourée de ses fidèles pitbulls obsédés par les paillettes. J'ai apparemment un don, celui d'être particulièrement à l'écoute et attentionnée. On dit également de moi que je suis distinguée et joviale. Douce comme du coton, ma voix vous hypnotisera et vous rendra sûrement accro. Dans le pire des cas, vous adorerez me détester. Je ne suis pas madame parfaite pour autant, j'ai mes démons. Je ne conçois en aucun cas la trahison et la tromperie. Je ne pardonne pas. Je suis rancunière et extrêmement revancharde. Je souffre en secret derrière ma façade impeccable. Oui, je suis sévère envers moi-même, je place toujours la barre très haut. Je peux aussi me montrer irresponsable, notamment par impulsivité. Les coups d'sang, j'connais que trop bien. Ah et je ne supporte pas prêter mes petits copains, je suis d'une nature possessive et jalouse. En définitive, je suis le feu et la glace. Le miel et la sauce piquante. Et depuis la mort de mon père, dernier parent, j'ai littéralement changé. Femme mature, mère adoptive, j'suis redescendue de mon nuage et vis désormais comme mr et mme tout le monde. Je ne suis plus précieuse. Je suis atteignable et beaucoup plus terre à terre.


chronologie
❝ 20 novembre 1998 ❞ ─ naissance à eureka (californie)
❝ septembre 2007 ❞ ─ mort de sa mère.
❝ octobre 2014 ❞ ─ naissance de son demi-frère arlo.
❝ juillet 2015 ❞ ─ percute un homme et ne s'arrête pas. ce dernier est décédé sur le coup.
❝ novembre 2018 ❞ ─ détection d'une pathologie ayant un impact sur la fertilité.
❝ fin août 2021 ❞ ─ décès de son père et sa belle-mère.
❝ septembre 2021 ❞ ─ obtention de la garde de son demi-frère.
❝ fin septembre 2021 ❞ ─ rencontre de dwayne, son ange gardien.


WARNING // concernant (personnage) deuil. TRIGGER // refuse de jouer ; cruauté animale, pédophilie, racisme.

LIEN DU POST
Ven 26 Nov - 0:15



Cover the past and start all over again (@dwayne rashford)  

Qu’est-ce que je vais faire de toi ? Le roi de la négation. Du secret. Je crois qu’il faut que je t’entraîne, sans forcément te demander ton avis. T’es beaucoup trop dans la méfiance. Tu ériges des remparts, mais je les escaladerais toujours Dwayne. Je suis tenace. Si le rentre-dedans brutal ne fonctionne pas, je choisirai une autre méthode. L’essentiel, c’est que je te connecte à la mélodie de la vie. Écoute-nous. Regarde-nous. Continue de jouer au ping-pong, de ne pas me répondre. Laisse planer l’incertitude pour qu’elle bouffe mon coeur. Dirige-moi vers ton monde malsain, peu importe. Je trouverais toujours le chemin inverse et j’peux aimer la douleur. Et là, ce que je ressens, c’est une vague de frustration. De l’hésitation. Je marche sur une corde suspendue à des mètres de hauteur. L’équilibre se perd. Je vais tomber, mais pas au sol, dans tes bras. Bien que tu pèses ta force, je me sens attirée vers toi sans pouvoir éviter la collision. « Les mots sont ton arme favorite, tu te mélanges les pinceaux, t’as de la fièvre ? » Aucun rire ne parvient à éclater dans la pièce. Le rapprochement est si inattendu. Le baiser dans le cou, c’est le paradis et l’enfer qui fusionnent. T’as détraqué mon esprit en trois petites secondes. Il m’a fallu un effort monstre pour ne pas laisser s’échapper le soupir du bonheur. Je l’ai étouffé, réprimé, banni. Pour ne pas prendre le risque d’être humiliée ou de te foutre dans une sale position. J’ai jamais fait preuve de self-control à ce point. D’habitude, ces signaux délivrent la lionne qui dort en moi, mais aujourd’hui, je la laisse enfermée dans sa cage. Les mains qui descendent sur tes avant-bras et qui les saisissent, je contiens mon souffle perturbé par tes lèvres venues se nicher dans un lieu si personnel « J’ai tout mon temps pour décoder tes énigmes, mais toi ? L’horloge tourne, fais gaffe » Avec une grande difficulté, je frappe mes paumes sur tes pectoraux avant de m’éloigner de ton espace vital trop agréable. J’peux pas y prendre goût, c’est la place d’une autre. La mienne, elle est autour. À briser le silence lorsqu’il devient trop pesant, à brasser l’air avec mes danses ridicules ou à te voler des sourires timides. « Tu peux m’offrir un truc à boire ? Quel mauvais hôte que tu es » À nouveau de dos, je démarre réellement le boulot, parce que Jared le mérite et qu’il ne va pas attendre des années. J’crois que j’ai aussi besoin que tu quittes la pièce pour souffler, parce que c’était intense et ravageur pour une gosse comme moi. Peinture sur le rouleau, j’étale sur le mur et y met toute mon énergie, même si la tension d’une autre origine restera emprisonnée en moi. La voix qui a disparu, je me concentre sur mes gestes, bien que les pensées tournoient. C'était pas innocent ce que tu as fait et crois-pas que je vais l'oublier. Cette nuit, je ne dormirais pas, je me remémorerais cette empreinte ardente sur ma peau.



selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island (astra).

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 9e846f70ebb322ec06a5cad2f77f1ac9d7457c4c
Je m'appelle : Dwayne, ça m'semble bien. Sinon, tu m'appelles pas, j'm'en porterai pas plus mal.
j'ai : 36
ans et j'habite actuellement à : Boston (city center-north end), un appart' spacieux avec mon fils de 3 ans.
Je viens de : Portland (Oregon), mais j'ai principalement vécu à Sacramento et Redding (Californie).
Dans la vie, je suis : Capitaine sapeur-pompier, en charge de la Rescue 1 de Boston. Egalement instructeur pour les nouvelles recrues et Inspecteur du bureau d'enquête incendie.
et niveau sentimental je suis : Veuf, et pas intéressé. Passe ton ch'min, tu veux ?
On dit de moi que je suis : du genre inaccessible. A moins qu't'aies d'la chance, qui sait ?
et que je ressemble à : Charlie Hunnam.

Hors jeu, mon pseudo est : Unicorn, ou comme ça t'chante.
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 19/08/2021
avec : 250
messages à mon actif, dont : 123
rps. Les créations de mon profil viennent de : Never Utopia (avatar) - Beylin (signature)
Pour finir, je joue également : None.
WARNING // concernant (personnage) Propos déplacés/choquants, violence excessive, sang, contenu d'intervention détaillé, pyromanie, brûlures, perte d'un bébé/perte d'un proche, suicide, autres ?TRIGGER // refuse de jouer ; None, I can play it all.

Préférence jeu:
- RPS: ****
- SMS: *

Albus - Ludo - Mila - Absolem - Lyra - Jules - Taylor - Avery

(8/8, FULL but ask me anyway ;)
LIEN DU POST
Ven 26 Nov - 9:56



Cover the past and start all over again (@Absolem Altman)  

Ca ne dure qu'une seconde, mais j'ai l'impression d'voir une éternité défiler sous mes yeux. Aucune réaction. Que dalle. Rien qu'cette mimique que je n'connais que trop bien, lorsque tu t'apprêtes à te détacher d'moi. Le message est on ne peut plus clair. J'ai merdé. Sûrement cru voir des signaux, là où il n'y en avait pas. J'ai fais fausse route, et ça arrivera plus. J'vais pas recommencer, crois moi. J'me sens suffisamment con, d'avoir osé un geste pareil. Ma déception, j'la cache dans mon fort intérieur, j'la mêle à toutes ces émotions, celles qui veulent ma peau. Comme par habitude, j'reviens à ce visage de marbre; j'retrouve mes vieux démons, tout simplement. User de l'humour pour te défaire de c'te situation, c'est bien vu. C'est plus simple comme ça. " Ma tombe est déjà prête; t'inquiètes, j'suis en avance. " c'est c'que je déteste chez moi: cette facilité à toujours revenir vers les ombres, alors que j'étais bien parti pour apporter d'la lumière dans ma tête. J'accueille l'obscurité sans m'poser la moindre question. " J'vais chercher ça, honte à moi. " et j'parle pas vraiment des boissons. J'parle de mon comportement. Qu'est-ce que t'aurais à gagner, avec un type comme moi ? Impossible de rivaliser avec des jeunes souriants, en bonne santé, prêts à croquer la vie. Retrouve ta place Dwayne. Promis, j'te laisse ton espace. D'ailleurs, j'retourne à la cuisine, sort deux bières que j'ouvre avant d'les déposer sur l'plan de travail. J'ai besoin d'ma clope, de c'putain de goudron qui va salir mes poumons. Alors, j'fais un p'tit tour au frais, sur le balcon, je descends l'poison en vitesse accélérée avant d'revenir à la chambre de Jared, bières en main. " A la tienne. " dis-je en entrechoquant les verres entre eux, avant d'prendre un pot et un pinceau, pour travailler sur du détail. Parce que malgré tout, j'suis bien décidé à te montrer qui j'suis, et c'que j'aime faire. Parce que ce stop que j'ai mangé, ne signifie pas pour autant que je n't'apprécie pas. Ca n'change rien à mon affection, même si désormais, elle restera contenue. Cette fois, je m'attaque à la partie du mur, la plus proche du lit. Jared a besoin d'rêver, et je sais exactement comment faire. Grâce à toi. " J'suis pas certain de te l'avoir dit, mais.. J'adore dessiner. Je tiens ça d'ma mère, j'ai hérité de son talent. " et la scène que je reproduis de tête, c'est elle qui me l'inspire. Le petit Prince, ça m'semble assez coloré et enfantin pour plaire à mon fils. " Ma mère me lisait cette histoire, quand j'étais gosse. C'est l'un d'mes meilleurs souvenirs d'enfance. " j'ai le coup d'crayon, et les silhouettes se forment naturellement. " C’est une folie de haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué… C‘est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une d’elles vous a trahi, de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ. " ce n'sont pas mes mots, mais ils résonnent particulièrement, à ce moment d'ma vie. En ta présence, encore plus. C'est incroyable de partager ça avec toi; d'ailleurs, ça m'prend aux tripes. J'sais plus trop quoi penser, après ce qu'on vient d'vivre, mais une partie d'moi ne cesse de répéter, que tu pourrais être ce nouveau départ, cette force nouvelle dont parle la fable. Serais-ce si stupide de vouloir y croire ?   


 
Vengeance
Wild and strong, you can't be contained; Never bound nor ever chained, wounds you caused will never mend.
(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fe9c87b4d37a338caeac137a2dbd5f8d467afd0f
Je m'appelle : Abso
j'ai : 23
ans et j'habite actuellement à : boston, dans un petit appart sympa avec mon demi-frère de 7 ans
Je viens de : eureka, en californie
Dans la vie, je suis : plus rien ..
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : admirable pour mes sacrifices
et que je ressemble à : olivia holt

Hors jeu, mon pseudo est : chromatica (marine)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 14/08/2021
avec : 320
messages à mon actif, dont : 76
rps. Les créations de mon profil viennent de : skvwalkcrsrp & salvia
Pour finir, je joue également : winter, shelby & isolde & gypsy

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fad34b65a8fcf39f5d95c9907aa2347e2384e63d
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆
if you want your children to be intelligent
read them fairy tales ? ♫
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆

who ? / the sweetheart
Autrefois, je brillais de mille feux. J'entrais dans leur vie tel un feu d'artifices. J'éblouissais ceux qualifiés de "ringards", mais attention je n'avais rien contre eux, ils étaient si attendrissants. Ouais, avant que ma vie explose, j'étais une nana populaire, entourée de ses fidèles pitbulls obsédés par les paillettes. J'ai apparemment un don, celui d'être particulièrement à l'écoute et attentionnée. On dit également de moi que je suis distinguée et joviale. Douce comme du coton, ma voix vous hypnotisera et vous rendra sûrement accro. Dans le pire des cas, vous adorerez me détester. Je ne suis pas madame parfaite pour autant, j'ai mes démons. Je ne conçois en aucun cas la trahison et la tromperie. Je ne pardonne pas. Je suis rancunière et extrêmement revancharde. Je souffre en secret derrière ma façade impeccable. Oui, je suis sévère envers moi-même, je place toujours la barre très haut. Je peux aussi me montrer irresponsable, notamment par impulsivité. Les coups d'sang, j'connais que trop bien. Ah et je ne supporte pas prêter mes petits copains, je suis d'une nature possessive et jalouse. En définitive, je suis le feu et la glace. Le miel et la sauce piquante. Et depuis la mort de mon père, dernier parent, j'ai littéralement changé. Femme mature, mère adoptive, j'suis redescendue de mon nuage et vis désormais comme mr et mme tout le monde. Je ne suis plus précieuse. Je suis atteignable et beaucoup plus terre à terre.


chronologie
❝ 20 novembre 1998 ❞ ─ naissance à eureka (californie)
❝ septembre 2007 ❞ ─ mort de sa mère.
❝ octobre 2014 ❞ ─ naissance de son demi-frère arlo.
❝ juillet 2015 ❞ ─ percute un homme et ne s'arrête pas. ce dernier est décédé sur le coup.
❝ novembre 2018 ❞ ─ détection d'une pathologie ayant un impact sur la fertilité.
❝ fin août 2021 ❞ ─ décès de son père et sa belle-mère.
❝ septembre 2021 ❞ ─ obtention de la garde de son demi-frère.
❝ fin septembre 2021 ❞ ─ rencontre de dwayne, son ange gardien.


WARNING // concernant (personnage) deuil. TRIGGER // refuse de jouer ; cruauté animale, pédophilie, racisme.

LIEN DU POST
Ven 26 Nov - 17:44



Cover the past and start all over again (@dwayne rashford)  

C’est reparti. J’dirais pas que t’es fasciné par la mort, mais c’est comme si tu l’attendais. Comme si elle pourrait te délivrer d’une vie qui n’en vaut pas la peine. Morfonds-toi de nouveau. Je ne relèverai pas. Je ne montrerai aucune réaction. Plus besoin, t’as pigé que je ne supportais pas tes lamentations. Je suis lasse pour aujourd’hui. Donne-moi une nuit, pour digérer toute cette scène et je reviendrai plus battante que jamais. Je te traînerais vers la lumière et lorsque tu y seras, pas besoin de me remercier. Tout ce que je fais, c’est gratuit et sans arrières-pensées. Jamais je n’aurais cru que j’étais dotée de bonté. C’est toi et toute cette générosité que j’ai dû accepter. Alors pourquoi je t’envoie balader ? Parce que j’suis toute retournée. Le cerveau il est carrément à l’envers. Il ne répond plus. Il y a eu un vacillement des deux côtés, un instant où nous flottions loin d’ici. Et puis j’ai percé cette bulle d’une aiguille. Paf, on a retrouvé nos places et notre rivalité affectueuse. Je chasse l’ambiguïté qui s’est installée pour me déchaîner sur cette grande toile vierge. Ton retour se fait ensuite attendre. T’es long pour ramener deux boissons. Tu m’aurais pas lâché au moins ? Rouleau à la main, je m’approche de l’embrasure de la porte et tends l’oreille. Pas un bruit. Une fenêtre se referme lourdement au loin, signal pour reprendre le boulot et faire comme si de rien n’était. Tes pas approchent. Tu es de retour, l’odeur de tabac qui va avec. Nuage toxique que tu traînes. Abandonnant mon accessoire, j’attrape la bière, pose un sourire timide et m’enfile une gorgée, puis deux, puis trois. Je t’observe prendre possession de ton espace et m’éteins dans mon coin. Je suis envoûtée par ton charisme, cette propension à me faire voyager virtuellement. Bouteille déposée sur un tabouret, je réduis la distance qui nous sépare et me place légèrement derrière toi pour t’regarder faire. Je contemple. Puis, je me fais emporter dans une rivière de mots qui font écho en moi. C’était le but ? Où tu veux en venir bordel de merde ? T’es contradictoire. « Elle est toujours de ce monde ta mère ou elle se fout de nous avec la mienne ? » Bras croisés, je serre les mâchoires et gronde mon coeur qui s’mets à cogner ma poitrine. Ta récitation, elle tourbillonne en parallèle. Elle me pousse même à faire ces pas et à détailler ton profil alors que tu t’appliques pour ton fils. « Dwayne, tu crois en ces phrases que tu viens de prononcer ? » Les doigts qui s’approchent de ta tempe, je passe une fine mèche derrière ton oreille et repars lentement dans mon secteur pour poursuivre mon boulot. Je n'ai pas ta fibre artistique, je me contenterais de combler les vides, comme je l’ai toujours fait .. « Et je confirme, t’es vraiment radin, tu ne m’as même pas proposé une clope » Si tu pouvais revenir près de moi. Si tu pouvais poser tes mains où un amant les poseraient. Si tu pouvais laisser se marier nos parfums.



selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island (astra).

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 9e846f70ebb322ec06a5cad2f77f1ac9d7457c4c
Je m'appelle : Dwayne, ça m'semble bien. Sinon, tu m'appelles pas, j'm'en porterai pas plus mal.
j'ai : 36
ans et j'habite actuellement à : Boston (city center-north end), un appart' spacieux avec mon fils de 3 ans.
Je viens de : Portland (Oregon), mais j'ai principalement vécu à Sacramento et Redding (Californie).
Dans la vie, je suis : Capitaine sapeur-pompier, en charge de la Rescue 1 de Boston. Egalement instructeur pour les nouvelles recrues et Inspecteur du bureau d'enquête incendie.
et niveau sentimental je suis : Veuf, et pas intéressé. Passe ton ch'min, tu veux ?
On dit de moi que je suis : du genre inaccessible. A moins qu't'aies d'la chance, qui sait ?
et que je ressemble à : Charlie Hunnam.

Hors jeu, mon pseudo est : Unicorn, ou comme ça t'chante.
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 19/08/2021
avec : 250
messages à mon actif, dont : 123
rps. Les créations de mon profil viennent de : Never Utopia (avatar) - Beylin (signature)
Pour finir, je joue également : None.
WARNING // concernant (personnage) Propos déplacés/choquants, violence excessive, sang, contenu d'intervention détaillé, pyromanie, brûlures, perte d'un bébé/perte d'un proche, suicide, autres ?TRIGGER // refuse de jouer ; None, I can play it all.

Préférence jeu:
- RPS: ****
- SMS: *

Albus - Ludo - Mila - Absolem - Lyra - Jules - Taylor - Avery

(8/8, FULL but ask me anyway ;)
LIEN DU POST
Ven 26 Nov - 22:47



Cover the past and start all over again (@Absolem Altman)  

T'as sûrement raison, dans ta façon d'voir les choses; j'ai une drôle de relation avec la mort. Elle me fascine depuis toujours, j'ai appris à jouer avec et à n'plus en avoir peur. C'est d'ailleurs là, que se situe mon erreur. Pour aimer pleinement la vie, il faut avoir peur de mourir. Parait-il. Autant dire que j'rentre pas dans cette case, non plus. Je sais qu'tu fais le mieux, pour Jared autant qu'pour moi. J'en suis conscient, crois moi. J'ai compris que ma présence sur Terre vaut encore quelque chose, notamment pour toi. Et j'sais que t'as envie d'me ramener à la joie, au bonheur. C'est une mission compliquée, mais t'es foutrement têtue, jeune Altman. Tu vas pas baisser les bras, c'est une certitude. C'qui ne l'est pas, en revanche, c'est.. Nous ? J'sais plus où on en est. J'comprends pas sur quelle corde on joue. Tu m'as gentiment replacé dans l'chemin de l'amitié et.. Ca fait mal ? J'sais pas, peut-être que pour une fois, j'avais envisagé la possibilité, qu'une personne parvienne à percer ma carapace. Tu sais, j'ai appris à faire les choses avec une certaine réflexion, pour éviter les coups d'tête qui peuvent avoir de lourdes conséquences. Le geste était spontané, mais la volonté était réfléchie. J'me suis trompé, my bad. Message reçu, fort et clair. Alors on s'éloigne, on reprend cette distance nécessaire, pour souffler. J'aimerai effacer c'que j'viens de faire, mais ma clope ne changera rien. J'fais comme si tout allait bien en revenant, alors que j'traîne à nouveau cet air plutôt froid et détaché. Mais ça, c'est à la surface. A l'intérieur, je brûle; j'ressens des drôles de trucs. Des choses qui ont pas lieu d'être. T'as besoin d'un jeune pour avancer, avec des perspectives d'avenir. Moi, j'suis rouillé et déprimant. Pour autant, quand j'me remets au travail, c'est toi qui revient vers moi. Difficile de s'concentrer, quand j'sens ta présence derrière moi. Bonne question Absolem. " Mes parents sont sûrement en train d'jouer aux cartes avec elle. La bonne compagnie. " que tu comprennes, mon père aussi est de ce côté là. Ca évitera d'poser la question. J'fais une fixette sur les détails, comme pour éviter d'croiser ton regard. Qui sait c'que je pourrais y lire ? Mais t'as ce geste, suffisant pour que j'arrête mon élan. Pinceau relevé, mes océanes viennent cueillir tes iris, et j'souhaite déjà que tu comprennes: oui, avec toi, j'suis prêt à croire en beaucoup d'choses. " J'y croyais plus. Mais.. Ca revient au goût du jour. " avec toi, notamment. Celle qui impose les rapprochements, puis la distance. Tu souffles le chaud et l'froid, ça m'laisse assez perplexe. Cette fois, j'te laisse retourner à la tâche. Enfin, d'abord. Juste quelques secondes. Je t'observe, appliquée à peindre. T'es une belle personne, ça m'saute toujours aux yeux. Et j'parle pas de physique, mais de c'que tu possèdes en toi. Je me relève, comme attiré par ta présence dans la pièce. Et, à mon tour, j'viens me glisser derrière toi. Une main pour écarter ton chignon de fortune, pour libérer l'accès à ta nuque. L'autre revient contre ton ventre, et te ramène, une nouvelle fois, près de moi. " Un radin qui t'épargne le poison. " ma voix se transforme en souffle, un poil rauque sous l'effet d'ma dernière clope. Et mes lèvres glissent contre ta peau, viennent prendre contact avec ta nuque. J'en profite cette fois, je marque l'instant. Stupide, sans doute, en sachant qu'tu m'as écarté la première fois. " Je crois en toi. " sans savoir si ce sera assez, à tes yeux. Je crois en toi, et j'ai peur de t'perdre. De perdre ce qu'on a. Tu m'es précieuse, est-ce que tu comprends ? 


 
Vengeance
Wild and strong, you can't be contained; Never bound nor ever chained, wounds you caused will never mend.
(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fe9c87b4d37a338caeac137a2dbd5f8d467afd0f
Je m'appelle : Abso
j'ai : 23
ans et j'habite actuellement à : boston, dans un petit appart sympa avec mon demi-frère de 7 ans
Je viens de : eureka, en californie
Dans la vie, je suis : plus rien ..
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : admirable pour mes sacrifices
et que je ressemble à : olivia holt

Hors jeu, mon pseudo est : chromatica (marine)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 14/08/2021
avec : 320
messages à mon actif, dont : 76
rps. Les créations de mon profil viennent de : skvwalkcrsrp & salvia
Pour finir, je joue également : winter, shelby & isolde & gypsy

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fad34b65a8fcf39f5d95c9907aa2347e2384e63d
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆
if you want your children to be intelligent
read them fairy tales ? ♫
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆

who ? / the sweetheart
Autrefois, je brillais de mille feux. J'entrais dans leur vie tel un feu d'artifices. J'éblouissais ceux qualifiés de "ringards", mais attention je n'avais rien contre eux, ils étaient si attendrissants. Ouais, avant que ma vie explose, j'étais une nana populaire, entourée de ses fidèles pitbulls obsédés par les paillettes. J'ai apparemment un don, celui d'être particulièrement à l'écoute et attentionnée. On dit également de moi que je suis distinguée et joviale. Douce comme du coton, ma voix vous hypnotisera et vous rendra sûrement accro. Dans le pire des cas, vous adorerez me détester. Je ne suis pas madame parfaite pour autant, j'ai mes démons. Je ne conçois en aucun cas la trahison et la tromperie. Je ne pardonne pas. Je suis rancunière et extrêmement revancharde. Je souffre en secret derrière ma façade impeccable. Oui, je suis sévère envers moi-même, je place toujours la barre très haut. Je peux aussi me montrer irresponsable, notamment par impulsivité. Les coups d'sang, j'connais que trop bien. Ah et je ne supporte pas prêter mes petits copains, je suis d'une nature possessive et jalouse. En définitive, je suis le feu et la glace. Le miel et la sauce piquante. Et depuis la mort de mon père, dernier parent, j'ai littéralement changé. Femme mature, mère adoptive, j'suis redescendue de mon nuage et vis désormais comme mr et mme tout le monde. Je ne suis plus précieuse. Je suis atteignable et beaucoup plus terre à terre.


chronologie
❝ 20 novembre 1998 ❞ ─ naissance à eureka (californie)
❝ septembre 2007 ❞ ─ mort de sa mère.
❝ octobre 2014 ❞ ─ naissance de son demi-frère arlo.
❝ juillet 2015 ❞ ─ percute un homme et ne s'arrête pas. ce dernier est décédé sur le coup.
❝ novembre 2018 ❞ ─ détection d'une pathologie ayant un impact sur la fertilité.
❝ fin août 2021 ❞ ─ décès de son père et sa belle-mère.
❝ septembre 2021 ❞ ─ obtention de la garde de son demi-frère.
❝ fin septembre 2021 ❞ ─ rencontre de dwayne, son ange gardien.


WARNING // concernant (personnage) deuil. TRIGGER // refuse de jouer ; cruauté animale, pédophilie, racisme.

LIEN DU POST
Sam 27 Nov - 0:12



Cover the past and start all over again (@dwayne rashford)  

Quand je rembobine la cassette Absolem Altman, j’me dis que ma vie ne ressemble à rien. C’est un bordel magistral. De la joie, de la peine. Des morts, beaucoup de morts. Une malédiction qui ne cesse jamais. Je devrais même préparer mes funérailles, parce que chez nous, ça tombe n’importe quand. Sauf que j’suis pas seule dans ce merdier. Bien que tous les deux âgés, nous sommes aujourd’hui orphelins. Il n’y a plus ces voix si rassurantes qui nous tenaient à l’abri. Il n’y a plus ces personnes que l’on croyait infaillibles. Nous sommes seuls. « J’suis sûr que ça doit être la fête » Parce que si tes parents étaient toujours amoureux lorsqu’ils ont quitté ce monde, les miens étaient divorcés et éprouvaient beaucoup de dégoût l’un pour l’autre. Je suis presque déçue de ne pas pouvoir être spectatrice de ce carnage. Alors voilà un triste point commun. Émue et désorientée, j’annule notre distance pour admirer la délicatesse avec laquelle tu peins. C’est fou comment des doigts aussi épais peuvent être si précis. Tu ne cesseras jamais de m’épater, entre tes talents de peintre et de poète. « Je suis contente pour toi, c’est tout ce que tu mérites » C’est une grande victoire pour moi. Mon acharnement a fini par payer. Tu te reprends en main, même si les rechutes sont fréquentes. Je crois en toi. Mieux que ça, j’ai foi en toi, que le Seigneur me pardonne pour cette incartade. C’est tout ce dont j’avais besoin d’entendre, un peu d’espoir en l’avenir. Alors je repars vers ma zone et lance une piqure de rappel sur ton addiction qui fait .. ton charme. Putain, heureusement que tu n’entends pas mes pensées. Absorbée par mes coups de pinceaux, ce n’est qu’au dernier moment que mes sens m’alertent de ta présence. Le tam tam repart de plus belle dans un solo assourdissant. Je me raidis sous ton contact et entre en transe avec ta voix qui bourdonne dans mes oreilles. Une fois ok, mais deux, c’est trop. Le doute sur tes intentions s’intensifie. « Qu’est-ce que tu fais .. » Prononciation faiblarde, tant j’suis atteinte par ta peau qui se scelle à la mienne. La tétanie se tâte à me tourmenter. Le pinceau qui se fracasse sur la bâche, je fais volte-face, poignets calés sur ton torse. « C’est toi mon poison et tu le sais » Il circule déjà dans mes veines et j’parviendrais pas à le combattre si tu baises mon cou et réchauffes mon ventre de tes paumes. J’ai le sang en ébullition. La peur de créer un fossé entre nous. Pourtant, 13 ans nous séparent. Et ces 13 années, elles ne me font ni chaud, ni froid. Du haut de mes 1 mètre 61, je te fusille de mes prunelles et ne contrôle plus mon souffle morcelé sous l’émotion et le désir. Et puis le code féminin me trahit, morsure de la lippe inférieure. La tentation me guette. Les mollets qui tirent, je m’élève sur la pointe de mes pieds et câline ton nez du mien. « Je suis là. Je ne bouge pas, t’entends ? » Murmures enroués, je pose mon front sur son jumeau plus marqué par le temps et nos billes s’affrontent, iris contre iris. Pupille contre pupille. J’sens ton haleine qui ne m’a jamais perturbé. Au contraire. Ces effluves marquent indirectement ta douleur camouflée par le tabac, un truc qui t’rends paradoxalement attirant. « J'ai le vertige, j’ai besoin d'un pompier » Je me sens surtout chancelante et si intimidée face à ta complexité. J'devrais pas croire en l'impossible.



selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island (astra).

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 9e846f70ebb322ec06a5cad2f77f1ac9d7457c4c
Je m'appelle : Dwayne, ça m'semble bien. Sinon, tu m'appelles pas, j'm'en porterai pas plus mal.
j'ai : 36
ans et j'habite actuellement à : Boston (city center-north end), un appart' spacieux avec mon fils de 3 ans.
Je viens de : Portland (Oregon), mais j'ai principalement vécu à Sacramento et Redding (Californie).
Dans la vie, je suis : Capitaine sapeur-pompier, en charge de la Rescue 1 de Boston. Egalement instructeur pour les nouvelles recrues et Inspecteur du bureau d'enquête incendie.
et niveau sentimental je suis : Veuf, et pas intéressé. Passe ton ch'min, tu veux ?
On dit de moi que je suis : du genre inaccessible. A moins qu't'aies d'la chance, qui sait ?
et que je ressemble à : Charlie Hunnam.

Hors jeu, mon pseudo est : Unicorn, ou comme ça t'chante.
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 19/08/2021
avec : 250
messages à mon actif, dont : 123
rps. Les créations de mon profil viennent de : Never Utopia (avatar) - Beylin (signature)
Pour finir, je joue également : None.
WARNING // concernant (personnage) Propos déplacés/choquants, violence excessive, sang, contenu d'intervention détaillé, pyromanie, brûlures, perte d'un bébé/perte d'un proche, suicide, autres ?TRIGGER // refuse de jouer ; None, I can play it all.

Préférence jeu:
- RPS: ****
- SMS: *

Albus - Ludo - Mila - Absolem - Lyra - Jules - Taylor - Avery

(8/8, FULL but ask me anyway ;)
LIEN DU POST
Sam 27 Nov - 10:20



Cover the past and start all over again (@Absolem Altman)  

C'est vrai qu'on a un passé carrément déchiré, autant par les épreuves qu'les pertes qu'on a dû essuyer. Jamais évident d'vivre avec le poids des absences sur les épaules. Je sais c'que c'est, que de regarder l'ciel en questionnant la vie, à m'demander " et toi maman, tu ferais quoi à ma place ? " Les miens sont partis tôt, l'vide qu'ils ont laissé est simplement devenu habituel. Mon paternel ne m'aimait pas, il a fait l'choix de passer l'arme à gauche pour rejoindre son aimée; autant dire que même ça, j'en garde pas forcément des bons souvenirs. Ma première véritable famille, c'était Tanwen. J'serais curieux de savoir si, elle aussi, s'fout de notre gueule avec les autres. Il y a moyen, quand j'y pense. Elle n'souhaitait que mon bonheur, et serait probablement fière de m'voir reprendre l'ascendant. Surtout avec une femme qui en vaut la peine. " Tu sais, tu l'mérites aussi. " de prendre un nouveau départ. On en revient à cette conversation; faire réapparaître la gente masculine dans ta vie. J'crois que c'est véritablement ambigu entre nous; cela dit, j'ai pas encore tout compris, mais pour sur, j'voudrais pas m'imposer face à un autre type. Peut-être qu'on en reparlera un jour. Sûrement. Pour l'heure, j'reviens vers toi. C'était probablement plus simple de rester à distance, de confronter nos silences; mais j'suis attiré. Alors oui, je m'approche comme la première fois. Et d'la même manière, mes gestes ne sont pas innocents. C'est pas juste du désir Absolem, c'est tout c'que tu pourrais représenter. J'sais pas comment fonctionnent les mecs de ton âge, s'ils sont seulement attirés par tes courbes en règle générale; mais personnellement, j'vois bien plus loin qu'ça. C'que je fais, tu connais déjà la réponse. J'viens te chercher. J'viens te montrer que t'es une partie immense d'mon nouveau départ. Et nous voilà encore, dans cette fameuse position. Si près, l'un de l'autre. " C'est... Un drôle de compliment. " je m'attendais pas vraiment à ce mot de ta part. On associe facilement le poison à la mort, et j'espère que c'n'est pas ce que j'inspire chez toi. J'sais pas où on va, je sais même pas si on a les mêmes attentes, en finalité. J'ai des exigences claires, à trente six piges. Potentiellement opposées à celles d'une jeune femme de ton âge. Quand bien même je n'ressens pas la différence sur l'instant, j'le garde en tête. L'inférieure mordue, j'aurais jamais cru avoir envie d'voir ce signe particulier, sur tes lèvres à toi. Mais j'en ai envie aussi, d'me laisser porter par cette folle énergie. Caresse de ton nez contre le mien, mes mains passent naturellement dans l'creux de tes reins, pour te garder ici, tout près. J'perçois ton souffle, j'le sens distinctement et c'est une sensation étrange. Alors, j'me contente de hocher la tête, de faire bouger mon nez contre le tien, pour t'faire savoir que j'ai compris. J'y crois. Tout comme l'inverse est vrai. C'est naturel, nos fronts se rejoignent; et j'pourrais jurer qu'il y a une douce mélodie, un truc simple qui tourne quelque part. Un son qui nous accompagne. " J'suis là Abso'. " et j'te tiens. Impossible que tu tombes. Mes lèvres s'abaissent, glissent contre ta mâchoire puis dérivent à nouveau le long de ton cou. Suivre la ligne de la carotide, percevoir les battements du myocarde. J'prends mon temps, si tu savais comme je redécouvre ces sensations. " Maintenant, tu sais. " souviens toi jolie blonde. C'qu'il se passe dans ma tête. Je nourris des sentiments forts à ton égard, et j'prends mon temps pour construire tout ça. Je précipite pas les choses, ou du moins, j'essaie d'pas le faire. Mais j'crois avoir déjà fait beaucoup aujourd'hui, en levant l'doute sur l'existence d'une ambiguité entre nous. C'est là. Maintenant, ce sera à nous, de savoir c'qu'on veut en faire.


 
Vengeance
Wild and strong, you can't be contained; Never bound nor ever chained, wounds you caused will never mend.
(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fe9c87b4d37a338caeac137a2dbd5f8d467afd0f
Je m'appelle : Abso
j'ai : 23
ans et j'habite actuellement à : boston, dans un petit appart sympa avec mon demi-frère de 7 ans
Je viens de : eureka, en californie
Dans la vie, je suis : plus rien ..
et niveau sentimental je suis : célibataire
On dit de moi que je suis : admirable pour mes sacrifices
et que je ressemble à : olivia holt

Hors jeu, mon pseudo est : chromatica (marine)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 14/08/2021
avec : 320
messages à mon actif, dont : 76
rps. Les créations de mon profil viennent de : skvwalkcrsrp & salvia
Pour finir, je joue également : winter, shelby & isolde & gypsy

(TW) ✧ ❛ Cover the past and start all over again ✧ ❛ Absolem - Page 2 Fad34b65a8fcf39f5d95c9907aa2347e2384e63d
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆
if you want your children to be intelligent
read them fairy tales ? ♫
⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆⋆

who ? / the sweetheart
Autrefois, je brillais de mille feux. J'entrais dans leur vie tel un feu d'artifices. J'éblouissais ceux qualifiés de "ringards", mais attention je n'avais rien contre eux, ils étaient si attendrissants. Ouais, avant que ma vie explose, j'étais une nana populaire, entourée de ses fidèles pitbulls obsédés par les paillettes. J'ai apparemment un don, celui d'être particulièrement à l'écoute et attentionnée. On dit également de moi que je suis distinguée et joviale. Douce comme du coton, ma voix vous hypnotisera et vous rendra sûrement accro. Dans le pire des cas, vous adorerez me détester. Je ne suis pas madame parfaite pour autant, j'ai mes démons. Je ne conçois en aucun cas la trahison et la tromperie. Je ne pardonne pas. Je suis rancunière et extrêmement revancharde. Je souffre en secret derrière ma façade impeccable. Oui, je suis sévère envers moi-même, je place toujours la barre très haut. Je peux aussi me montrer irresponsable, notamment par impulsivité. Les coups d'sang, j'connais que trop bien. Ah et je ne supporte pas prêter mes petits copains, je suis d'une nature possessive et jalouse. En définitive, je suis le feu et la glace. Le miel et la sauce piquante. Et depuis la mort de mon père, dernier parent, j'ai littéralement changé. Femme mature, mère adoptive, j'suis redescendue de mon nuage et vis désormais comme mr et mme tout le monde. Je ne suis plus précieuse. Je suis atteignable et beaucoup plus terre à terre.


chronologie
❝ 20 novembre 1998 ❞ ─ naissance à eureka (californie)
❝ septembre 2007 ❞ ─ mort de sa mère.
❝ octobre 2014 ❞ ─ naissance de son demi-frère arlo.
❝ juillet 2015 ❞ ─ percute un homme et ne s'arrête pas. ce dernier est décédé sur le coup.
❝ novembre 2018 ❞ ─ détection d'une pathologie ayant un impact sur la fertilité.
❝ fin août 2021 ❞ ─ décès de son père et sa belle-mère.
❝ septembre 2021 ❞ ─ obtention de la garde de son demi-frère.
❝ fin septembre 2021 ❞ ─ rencontre de dwayne, son ange gardien.


WARNING // concernant (personnage) deuil. TRIGGER // refuse de jouer ; cruauté animale, pédophilie, racisme.

LIEN DU POST
Sam 27 Nov - 18:59



Cover the past and start all over again (@dwayne rashford)  

Il y a des parts d’ombres que je masque. Cette auto-destruction dont tu fais preuve, elle existe aussi chez moi et en chacun de nous. Peut-être que tu m’entraînes dans ta noirceur, mais je m’en fous tellement. Quand tu es si proche de moi, je me jetterais sans réfléchir. Je tomberais avec toi dans ce puits, parce que je sais qu’on finira par atterrir dans un monde qui nous réussira. Tu es un doux poison. Celui qui assiège le coeur et qui vous le réchauffe interminablement. Tu es celui-là. Celui dont on n’a pas envie de chercher l’antidote. J’aurais pu repartir vers la Californie, près de mes défunts, mais quand je t’ai rencontré, j’ai jeté l’ancre. Je n’ai plus peur de me retrouver ici. Je veux plus bouger. Je veux être disponible. Une figure commune, mais qui n’a pourtant rien de commun. Ce nez, il est unique. Ma bouche également. J’ai égoïstement envie de te marquer. De jour en jour, il y a ce foutu cerveau qui m’ramène en permanence à toi. Il est coincé dans cette boucle. Les yeux clignent et la bouche s’incline vers le plafond. C’est trop court. Un teaser frustrant que je dois accepter. J’ai le bout des doigts qui ont escaladé la taille de ton jogging et qui ont subtilement frôler le bas de ton ventre. Mais stop, marche-arrière enclenchée. La frontière n’est pas entièrement franchie, juste un pied qui s’y est aventuré. De quoi chambouler une existence. De quoi prendre une terrible gifle. Un retour de flamme que je n’avais pas vu venir. « Je sais rien du tout. Je ne sais même pas si tu existes vraiment ! » J’aplatis alors ma paume sur mon front, déviant le regard de tes billes hypnotisantes. Autour de moi, des papillons noirs battent des ailes. Et si j’avais halluciné depuis notre rencontre sur le parking ? Si tu étais la personnification de ce que mon inconscient désirait pour tenir le coup ? J’mesure plus mon pouls. Je recule alors que je voudrais avancer. Je songe à la chute de tes lèvres, à cette piste qu’elles auraient pu continuer d’emprunter. Mais le pire, c’est tout ce qui entoure ce désir. Il n’est pas né d’une banale attirance physique. Il s’est construit avec le temps. Avec les discussions. Avec nos différences. Nous deux, c’est comme une toile jamais terminée. Un tableau qui ne cesse d’évoluer. « C’est réciproque. Tu vois ce que je veux dire quoi » J’déteste avancer sur des sous-entendus, mais je dois m’y faire, parce que t’es pas bavard comme type, sauf s’il est question de parler poésie ou enquête mystérieuse. « Tu comptes beaucoup pour moi. Arlo t’aime bien aussi. Il me parle souvent de toi. Ce qui fait que je ne peux jamais t’oublier. T’es partout. » Nerveusement, je fais rouler ma bague autour de mon doigt, fixant l’extérieur par la fenêtre. Le ciel s’assombrit. Je hais cette saison morbide. L’air enfermé dans mes poumons, je le conserve un instant et le relâche. Attention reportée sur toi, j’écarquille mes yeux et frappe mes fesses. « Je voudrais pas rentrer de nuit, faut se grouiller au lieu de .. de faire ça, arrête de me déconcentrer aussi »




selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island (astra).

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: