Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
-42%
Le deal à ne pas rater :
Hot Wheels Coffret 20 véhicules
19.99 € 34.55 €
Voir le deal

Business and Ideals [FF]


Elizabeth McCarthy FIRE OHEHO

Business and Ideals [FF] Tpbz
Je m'appelle : Ale'
j'ai : 29
ans et j'habite actuellement à : Célibataire
Je viens de : l'Espagne
Dans la vie, je suis : diplômé de droit
et niveau sentimental je suis : Boston, dans le Waterfront.
On dit de moi que je suis : 5 ans
et que je ressemble à : Marlon Teixeira

Hors jeu, mon pseudo est : Nick
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/01/2014
avec : 6403
messages à mon actif, dont : 173
rps. Les créations de mon profil viennent de : PyT
Pour finir, je joue également : seulemement Ale' ;)
Business and Ideals [FF] T1zw
“Be yourself; everyone else is already taken.”
Business and Ideals [FF] 6uPe41Za_o

★ 28 ans ★ Espagnol ★ A obtenu son diplôme en droit d'Harvard ★ Petit fils d'Amancio Ortega, homme le plus riche d'Europe ★ Globe-trotter assumé ★ Plutôt fêtard, merci année sabbatique ★ Passionné ★ Intelligent ★ Posé ★ Patient ★ Fier ★ Rancunier ★ Orgueilleux ★ Prétentieux ★ Soif de vivre ★ Aime la voile ★ Aime la littérature★ Aime le vin, la bonne bouffe ★ Adore la musique ★ Adore la danse ★ A été en couple à de nombreuses reprises ★ Aime les sports aquatiques ★ Parle espagnol, portugais, italien, français et anglais. ★ Chaleureux avec ses proches, il peut se montrer plus distant avec les autres.

LOVE IS SEX, SEX IS LOVE
Linda R. Wright et moi sommes devenus des amis proches dès notre première rencontre. On partage plusieurs passions en commun. Je vais le dire, j'ai eu un coup de foudre pour cette fille. J'aime son esprit, sa beauté. Elle me plait. Seul hic: elle est fiancée.
Cheryl Burrows alias LonelyCha'. Je connais LonelyCha' depuis plusieurs mois maintenant. On texte, on s'écrit. On ne s'est jamais rencontré "en vrai", mais pourtant, on se confie beaucoup un à l'autre. Tout ce que je sais, c'est qu'elle est policière et brésilienne d'origines. Ce que j'ignore, c'est que j'ai croisé Cheryl dans un club de danse à Porto Rico durant le SC. Ni moi, ni elle, ne l'avons réalisé et Dieu sait qu'il a fait chaud dans ce club.
Leah Garcia, amie d'enfance, amie avec qui j'ai une aventure présentement. On a habité ensemble à Boston quelques temps avant que Leah ne quitte sans crier gare pour reprendre sa carrière de mannequin. Au Spring Break, j'ai fait la rencontre de Harper E. Kennedy On a navigué à travers les îles Apagos ensemble et si l'aventure s'est conclue par un détour à la clinique médicale, je voulais la revoir et nous nous sommes revus, amoureux, passionnés l'un pour l'autre.

KEEP YOUR FRIENDS CLOSE
Alizée Wertheimer et moi nous connaissons depuis un bon bout de temps. On se croisait souvent dans des soirées mondaines ici et là, on s'est côtoyé à Harvard. Au fil du temps, une amitié s'est construite. Amitié qui a pris une tournure encore plus... intéressante lors d'un voyage en Afrique. Depuis, nous sommes un peu entre deux eaux, mais ni un ni l'autre ne semble s'en plaindre.
J'ai tiré Gabriella B. Mitchell lors d'une de mes premières nuits de "patrouille", j'ai sorti Gabriella d'une situation difficile disons. Mais sans elle, il n'est pas certain que j'aurais survécu à cette nuit. Après cette nuit folle, je l'ai entraîné avec moi dans mes patrouilles nocturnes. Sceptique au départ, elle est devenue depuis une complice essentielle. Après avoir frôlé la mort en donnant la raclée à une bande de Néonazis, nous avons décidé de cesser nos activités. Tate L.Murray, que je vois moins souvent depuis que je ne suis plus Eliot, mais nos liens sont toujours aussi fort. Je fais souvent des sorties culturelles avec mon amie et passionnée d'art Rosie Reynolds.. Sloane Jenkins et moi entretenons une amitié améliorée sans attache, toute classique. Katalia Borgia et moi c'est compliqué... Elle décline mes avances dans un club, on se revoit au Japon où on a bien déconné et après, il y a eu cette balade en voilier dont on se souviendra tous les deux, je suis certain. Victor Borges a été mon coloc pendant quelques temps. Je suis heureux d'avoir pu aider un camarade hispano. J'ignore par contre qu'il a eu une aventure avec Gabriella...

OTHER RELATIONSHIPS
Une autre dunster Marla Witherspoon, devient toute timide chaque fois que je suis proche et j'avoue que je m'amuse de cela. Hazel N. Pennington est mon ex'. Elle et moi sommes sortis ensemble pendant presque un an, avant que je ne la laisse. C'est triste, mais la passion n'y était plus et c'est mon carburant en amour. Et enfin, la lie de l'humanité, Andrew R. Windsor. Je connais le vrai visage de cet homme et laissait moi vous dire qu'il vaut mieux se tenir loin de lui. C'est un salaud de la pire espèce.


WARNING // concernant Ale'
*Inceste
*Pédophilie
*Autres trucs tordus qu'il vaudrait mieux garder pour vous ;)

TRIGGER // refuse de jouer ;
Si vous avez un doute, envoyez moi un mp :)


The end of the beginning ⌂ feat Alizée
Break the Silence ⌂ feat Cheryl
Surprise et jeu de pistes ⌂ feat Sigrid
Business and Ideals ⌂ feat Elizabeth
Dance tonight ⌂ feat Linda
We fall so easily ⌂ feat Cheryl
LIEN DU POST
Dim 12 Sep - 23:21
Business and Ideals
— with @Elizabeth McCarthy

Jeudi 23 septembre

Alejandro attend patiemment à un café que son invitée se pointe. Oh, il est arrivé un peu d'avance. Il aime bien regarder les piétons passés à New-York, s'imprégner un peu de l'ambiance du quartier. Le café est en plein East Side de Manhattan, à quelques pas du bureau où il bosse. Il sait que sa rencontre d'aujourd'hui pourrait être une belle occasion d'affaires et d'ailleurs, il révisait encore le dossier du chasseur de tête. Elizabeth McCarthy...

L'image d'une compagnie est parfois quasi aussi important que les produits qu'elle vend. Dernièrement, l'image de Zara, une des entreprises du groupe Inditex et celle pour laquelle il bosse ne se porte pas au mieux. Ni en Europe, ni aux USA, surtout pas dans une ville comme New-York. Comme il bosse pour la branche américaine, Alejandro avait suggéré dans une réunion de renouveler les visages de la marque, choisir des personnes engager dans leur communauté, soutenir des projets, bref, redorer le blason , tandis que des mesures d'atténuation sont prises pour régler les autres problèmes. Et Elizabeth McCarthy est une sacrée bonne candidate pour ce qu'il a en tête. Quand on lit son pedigree, on a l'impression de lire un roman presque. Comment l'a-t-il remarqué? Une élection citoyenne et il a tout de suite noté son panache et a envoyé son chasseur de tête monter un dossier. Seul hic au tableau, sa filiation républicaine... Rien ne vaut ceci dit parler à la personne.

Il avait donc envoyé un courriel à Elizabeth, l'avait invité à New-York, billet de train payé et tout en première classe pour discuter de l'opportunité qu'elle devienne le visage de Zara et elle avait répondu par la positive. Le reste des détails s'étaient réglés rapidement et nous voici au grand jour. Détendu, il prenait une gorgée de sa tasse de café lorsqu'il la voit arriver. Bon, disons le tout de suite, aucun doute, elle ferait une belle égérie, très belle même... Alejandro se lève, sourit tout de suite et fait le tour de la table pour venir à la rencontre d'Elizabeth, lui serrer la main.

-Bienvenue à New-York mademoiselle McCarthy. Heureux de vous rencontrer, je m'appelle Alejandro Ortega, on a échangé par courriel.

Il tend sa main droite, échange un regard, un sourire, avant qu'il ne l'invite à s'asseoir et fasse de même à la suite.

-Vous avez fait bon voyage? Au fait, appelez-moi Alejandro svp. Nous avons la même alma mater, alors, je vous en pris.



Light My Fire
Je suis un vieux mangeur d'étoiles et c'est à la nuit que je me confie le plus aisément.
Business and Ideals [FF] Tumblr_o9bbqp99qZ1ua1ifyo5_250
Je m'appelle : Liz ou Lizzie
j'ai : 29
ans et j'habite actuellement à : harbor area
Je viens de : Bakersfield (CA)
Dans la vie, je suis : ancienne skieuse alpin / au chômage
et niveau sentimental je suis : ouverte à toute proposition, principalement celles sans sentiments
On dit de moi que je suis : résiliente
et que je ressemble à : Alicia Vikander

Hors jeu, mon pseudo est : Margot / chasinghearts (elle - she/her)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 11/01/2021
avec : 2942
messages à mon actif, dont : 29
rps. Les créations de mon profil viennent de : fast and furious / tumblr
Pour finir, je joue également : z.cassidy (r.madden) / h.stryder (a.debnam-carey) / n.lasri (m.el-hammani)
WARNING // concernant Lizzie addiction, dépression.
TRIGGER // refuse de jouer ; je ne refuse de rien jouer tant que cela peut servir le RP mais pour les sujets pouvant être triggering, je préfère qu'on en discute ensemble auparavant.

LIEN DU POST
Sam 18 Sep - 13:50
Venir travailler pour une marque comme Zara n’a jamais fait partie des activités professionnelles que la jeune femme s’est imaginée avoir. En se présentant aux élections citoyennes, Liz avait en tête de se lancer enfin plus sérieusement dans sa carrière politique. Même s’il s’agit d’un poste bénévole, cela lui aurait permis de mettre un premier pied à l’étrier, le tout sans l’empêcher d’avoir une carrière à côté. Si ses idées se portaient dernièrement vers la profession d’agent sportif, la jeune femme ne souhaite ne garder aucune porte fermée. A dire vrai, ce qui l’intrigue principalement dans le poste qu’on lui propose, c’est que l’idée serait de corriger ce qui ne va pas chez une marque. Cela peut paraître superficielle quand Elizabeth tient surtout à changer la vie des gens mais elle est assez renseignée sur le sujet pour savoir que c’est aussi un moyen de le faire. En notant ce qui ne va pas chez la marque, ce qui joue sur son image, elle sait aussi qu’elle peut améliorer la qualité de vie des salariés et en toute transparence, c’est surtout ça qui l’intéresse et les défis que cela peut représenter, autant au sein de la boîte que de se lancer dans une carrière dont elle ne connaît rien. Après tout, la jeune femme a toujours aimé se dépasser et si elle ne peut plus se permettre de le faire sur des skis, cela ne l’empêche pas de le faire dans la vie de tous les jours. Elizabeth n’a donc pas hésité plus de quelques limites lorsqu’elle a reçu le mail du PDG de Zara, Alejandro Ortega, même si elle s’est demandée comment il a pu obtenir son adresse email - oubliant qu’il suffisait sûrement de contacter son agent. Aller à New York juste pour un entretien va à l’encontre de pas mal de ces principes, estimant que la discussion pouvait sur Zoom mais plutôt que de se montrer fermée à l’idée, Elizabeth a décidé de se prendre des places pour plusieurs spectacles sur Broadway et de passer plusieurs jours dans la Grande Pomme, dont elle n’a pas foulé les rues depuis ce qui lui semble être une éternité.
C’est avec un peu d’avance qu’elle arrive sur le lieu de rendez-vous - sept minutes précisément, mais le PDG semble l’avoir précédé, et elle sourit en le voyant se lever pour la saluer. “Merci beaucoup. Enchantée.” dit-elle, serrant sa main avec assurance. Elle s’assoit ensuite et sourit en l’entendant : “Seulement si vous m’appelez Elizabeth, dans ce cas.” Ce qui lui fera bizarre quand c’est assez rare qu’on ne l’affuble pas d’un surnom mais elle ne va pas tout de même pas lui demander de l’appeler Lizzie quand même. “J’étais surprise de votre email.” dit-elle, décidant d’entrer directement dans le vif du sujet. Alejandro n’a cependant pas le temps de lui répondre qu’ils sont interrompus par le serveur. Liz passe commande, le laisse en faire de même et remercie le serveur avant de se tourner vers Alejandro. “Je n’ai absolument aucune expérience dans ce que vous me demandez, et je ne sais même pas comment vous avez entendu parler de moi.” L’avantage d’aller à ce genre d’entretiens - ceux qu’on attendait pas, c’est qu’on a absolument rien à perdre.


❝ So cut the headlights, summer's a knife. I'm always waiting for you just to cut to the bone, devils roll the dice, angels roll their eyes. And if I bleed, you'll be the last to know. It's a cruel summer. ❞
Business and Ideals [FF] Tpbz
Je m'appelle : Ale'
j'ai : 29
ans et j'habite actuellement à : Célibataire
Je viens de : l'Espagne
Dans la vie, je suis : diplômé de droit
et niveau sentimental je suis : Boston, dans le Waterfront.
On dit de moi que je suis : 5 ans
et que je ressemble à : Marlon Teixeira

Hors jeu, mon pseudo est : Nick
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/01/2014
avec : 6403
messages à mon actif, dont : 173
rps. Les créations de mon profil viennent de : PyT
Pour finir, je joue également : seulemement Ale' ;)
Business and Ideals [FF] T1zw
“Be yourself; everyone else is already taken.”
Business and Ideals [FF] 6uPe41Za_o

★ 28 ans ★ Espagnol ★ A obtenu son diplôme en droit d'Harvard ★ Petit fils d'Amancio Ortega, homme le plus riche d'Europe ★ Globe-trotter assumé ★ Plutôt fêtard, merci année sabbatique ★ Passionné ★ Intelligent ★ Posé ★ Patient ★ Fier ★ Rancunier ★ Orgueilleux ★ Prétentieux ★ Soif de vivre ★ Aime la voile ★ Aime la littérature★ Aime le vin, la bonne bouffe ★ Adore la musique ★ Adore la danse ★ A été en couple à de nombreuses reprises ★ Aime les sports aquatiques ★ Parle espagnol, portugais, italien, français et anglais. ★ Chaleureux avec ses proches, il peut se montrer plus distant avec les autres.

LOVE IS SEX, SEX IS LOVE
Linda R. Wright et moi sommes devenus des amis proches dès notre première rencontre. On partage plusieurs passions en commun. Je vais le dire, j'ai eu un coup de foudre pour cette fille. J'aime son esprit, sa beauté. Elle me plait. Seul hic: elle est fiancée.
Cheryl Burrows alias LonelyCha'. Je connais LonelyCha' depuis plusieurs mois maintenant. On texte, on s'écrit. On ne s'est jamais rencontré "en vrai", mais pourtant, on se confie beaucoup un à l'autre. Tout ce que je sais, c'est qu'elle est policière et brésilienne d'origines. Ce que j'ignore, c'est que j'ai croisé Cheryl dans un club de danse à Porto Rico durant le SC. Ni moi, ni elle, ne l'avons réalisé et Dieu sait qu'il a fait chaud dans ce club.
Leah Garcia, amie d'enfance, amie avec qui j'ai une aventure présentement. On a habité ensemble à Boston quelques temps avant que Leah ne quitte sans crier gare pour reprendre sa carrière de mannequin. Au Spring Break, j'ai fait la rencontre de Harper E. Kennedy On a navigué à travers les îles Apagos ensemble et si l'aventure s'est conclue par un détour à la clinique médicale, je voulais la revoir et nous nous sommes revus, amoureux, passionnés l'un pour l'autre.

KEEP YOUR FRIENDS CLOSE
Alizée Wertheimer et moi nous connaissons depuis un bon bout de temps. On se croisait souvent dans des soirées mondaines ici et là, on s'est côtoyé à Harvard. Au fil du temps, une amitié s'est construite. Amitié qui a pris une tournure encore plus... intéressante lors d'un voyage en Afrique. Depuis, nous sommes un peu entre deux eaux, mais ni un ni l'autre ne semble s'en plaindre.
J'ai tiré Gabriella B. Mitchell lors d'une de mes premières nuits de "patrouille", j'ai sorti Gabriella d'une situation difficile disons. Mais sans elle, il n'est pas certain que j'aurais survécu à cette nuit. Après cette nuit folle, je l'ai entraîné avec moi dans mes patrouilles nocturnes. Sceptique au départ, elle est devenue depuis une complice essentielle. Après avoir frôlé la mort en donnant la raclée à une bande de Néonazis, nous avons décidé de cesser nos activités. Tate L.Murray, que je vois moins souvent depuis que je ne suis plus Eliot, mais nos liens sont toujours aussi fort. Je fais souvent des sorties culturelles avec mon amie et passionnée d'art Rosie Reynolds.. Sloane Jenkins et moi entretenons une amitié améliorée sans attache, toute classique. Katalia Borgia et moi c'est compliqué... Elle décline mes avances dans un club, on se revoit au Japon où on a bien déconné et après, il y a eu cette balade en voilier dont on se souviendra tous les deux, je suis certain. Victor Borges a été mon coloc pendant quelques temps. Je suis heureux d'avoir pu aider un camarade hispano. J'ignore par contre qu'il a eu une aventure avec Gabriella...

OTHER RELATIONSHIPS
Une autre dunster Marla Witherspoon, devient toute timide chaque fois que je suis proche et j'avoue que je m'amuse de cela. Hazel N. Pennington est mon ex'. Elle et moi sommes sortis ensemble pendant presque un an, avant que je ne la laisse. C'est triste, mais la passion n'y était plus et c'est mon carburant en amour. Et enfin, la lie de l'humanité, Andrew R. Windsor. Je connais le vrai visage de cet homme et laissait moi vous dire qu'il vaut mieux se tenir loin de lui. C'est un salaud de la pire espèce.


WARNING // concernant Ale'
*Inceste
*Pédophilie
*Autres trucs tordus qu'il vaudrait mieux garder pour vous ;)

TRIGGER // refuse de jouer ;
Si vous avez un doute, envoyez moi un mp :)


The end of the beginning ⌂ feat Alizée
Break the Silence ⌂ feat Cheryl
Surprise et jeu de pistes ⌂ feat Sigrid
Business and Ideals ⌂ feat Elizabeth
Dance tonight ⌂ feat Linda
We fall so easily ⌂ feat Cheryl
LIEN DU POST
Sam 18 Sep - 16:42
Business and Ideals
— with @Elizabeth McCarthy

Alejandro n'est certes pas le PDG de Zara, mais il est tout de même le directeur de la branche américaine, ce qui le place grosso modo en charge des activités de l'entreprise en Amérique du Nord. Si sa branche peut devenir le fer de lance de ce renouveau, du changement de visage un peu de l'entreprise, ce serait bien.

Lui non plus n'avait pas grand chose à perdre de cette entretien, sinon que se faire rejeter blesse toujours un brin dans son orgueil. L'idée dans ce genre de relation d'affaires, c'est d'établir que ce serait gagnant-gagnant, de ne pas cacher les intérêts qu'il a. En tout cas, qu'Elizabeth ait accepté l'entretien était une première étape concluante. La demoiselle arrive à l'heure au rendez-vous et pour une fois, Alejandro était à l'heure, d'avance en fait même, histoire de réviser un brin et de profiter d'un bon café sur une terrasse new-yorkaise. Les présentations se font, de part et d'autre, ils se jaugent, c'est certain. Tout de suite, il la sent à l'aise, confiante, Elizabeth doit en avoir vu d'autre, se dit-il.

-Très bien Elizabeth.

Il ne put s'empêcher de sourire en coin, réflexe du charmeur qu'il est, d'autant qu'il aime qu'elle ait un certain front. D'ailleurs, à peine sont-ils assis que la fameuse Elizabeth prend les devants, captant aussitôt l'attention de l'Espagnol.

-Ah bon et pourquoi cela?

Le serveur se pointe et de son côté, comme il avait déjà un café, ça allait et il laisse la belle brune commander, avant qu'elle ne revienne au vif du sujet. Question tout à fait normale et réfléchit. Ses yeux fixés sur les siens, il en profite pour prendre une gorgée de café avant de répondre.

-Vous allez trouver cela... amusant je suppose, mais il se trouve que j'habite Boston et j'ai vu votre exposé pour le comité citoyen de la ville et... comment dire, vous m'avez fait forte impression Elizabeth.

Il marque une petite pause, d'autant que le serveur vient porter la commande de Liz', avant de reprendre.

-Que vous n'ayez aucune expérience marketing, promotion, mannequinat, quant à moi, c'est un avantage. Si on veut changer nos façons de faire, changer les types de personne qui représente la marque, bien il faut aussi changer le profil-type des personnes qu'on recrute quoi. Zara... enfin je veux des personnes engagées dans leur communauté, qui ne sont pas des miss ou des monsieurs parfaits en apparence, mais qui font de leur mieux et qui oui, paraissent bien, c'est certain, sans non plus correspondre nécessairement au standard classique de mode. Des personnes comme vous, Elizabeth.

Voilà, le tapis est déroulé et il jaugeait la jeune femme, curieux de voir sa réaction. A-t-il au moins capté son attention, allumée sa curiosité? Alejandro, en apparence détendu, était un brin nerveux.



Light My Fire
Je suis un vieux mangeur d'étoiles et c'est à la nuit que je me confie le plus aisément.
Business and Ideals [FF] Tumblr_o9bbqp99qZ1ua1ifyo5_250
Je m'appelle : Liz ou Lizzie
j'ai : 29
ans et j'habite actuellement à : harbor area
Je viens de : Bakersfield (CA)
Dans la vie, je suis : ancienne skieuse alpin / au chômage
et niveau sentimental je suis : ouverte à toute proposition, principalement celles sans sentiments
On dit de moi que je suis : résiliente
et que je ressemble à : Alicia Vikander

Hors jeu, mon pseudo est : Margot / chasinghearts (elle - she/her)
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 11/01/2021
avec : 2942
messages à mon actif, dont : 29
rps. Les créations de mon profil viennent de : fast and furious / tumblr
Pour finir, je joue également : z.cassidy (r.madden) / h.stryder (a.debnam-carey) / n.lasri (m.el-hammani)
WARNING // concernant Lizzie addiction, dépression.
TRIGGER // refuse de jouer ; je ne refuse de rien jouer tant que cela peut servir le RP mais pour les sujets pouvant être triggering, je préfère qu'on en discute ensemble auparavant.

LIEN DU POST
Dim 26 Sep - 18:25
Si Elizabeth reste impassible face au sourire charmeur d’Alejandro, elle ne peut s’empêcher de faire une note mentale sur le sujet. Elle ne souhaite pas juger son futur employeur alors qu’ils viennent à peine de se rencontrer mais elle ne compte pas non plus tout lui passer, et certainement pas les comportements déplacés s’il en a. Elle est rassurée quand il lui parle normalement et ne semble pas jouer à moitié sur le professionnel et personnel mais sait que c’est quelque chose à quoi elle fera particulièrement attention par la suite. Pas spécialement parce que c’est lui d’ailleurs ; elle n’a aucune réponse de penser qu’Alejandro Ortega n’est pas quelqu’un de bien, mais cela fait partie de l’un des sujets sur lesquels la jeune McCarthy cherche à être engagée au quotidien et pas uniquement quand il s’agit de faire de jolis discours à des séminaires ou congrès. La jeune femme annonce rapidement la couleur et lui indique qu’elle est surprise d’avoir été contacté par ce dernier. Un sourire se dessine sur ses lèvres lorsqu’il lui demande pourquoi ; Lizzie est certaine qu’il sait pertinemment pourquoi elle l’a été mais n’hésite pas une seule seconde avant de venir aux faits.
Si Liz est d’abord surprise de l’entendre dire qu’il habite Boston - pourquoi l’avoir fait venir à New York dans ce cas ?, la jeune femme est encore plus surprise de savoir que c’est sa candidature au comité citoyen de la ville qui a attiré son attention. Un sourire se dessine sur ses lèvres et s’étire un peu plus à son compliment. “Merci.” répond-elle, attendant la suite. La serveuse les interrompt et Liz la remercie pour sa boisson avant d’inciter Alejandro à continuer d’un signe de tête. Elle écoute attentivement ce qu’il a à lui dire car même si elle est à peu près certaine que ce job n’est pas fait pour elle (principalement parce qu’elle n’a pas vraiment de qualification), elle n’est pas venue là pour faire semblant d’écouter et le congédier ensuite. “Qu’est-ce que vous voulez dire par représenter la marque, exactement ?” Parce qu’il attend d’elle qu’elle fasse des défilés, il y a vraiment peu de chances que la jeune femme dise oui. Ce n’est pas quelque chose qui l’intéresse et même si elle comprend l’importance d’avoir un mannequin avec des tailles “standards” - même si Liz se considère trop athlétique pour correspondre à une taille standard, en réalité, ce n’est simplement pas quelque chose qu’elle tient à faire. D’autant plus qu’elle a beaucoup de critique à faire envers les maisons de monde, même si elle doit leur accorder qu’ils font des efforts notables ces derniers temps. “Je pense que la plus grand chose que vous devez changer chez la mode, c’est son côté superficiel. Je sais bien que les apparences sont la base de votre métier, mais le problème est qu’elles prévalent sur tout le reste. Il y a eu la fourrure, jusqu’à ce que ce soit si décrié que vous soyez obligés de changer au risque de perdre toute crédibilité. Il y a le travail des enfants, des ouïghours, le fait que les collections ne soient que rarement crées en considération de leur impact environnemental… La mode est le milieu le plus égoïste qui soit et ne change que lorsque cela peut impacter ses finances ou son image.” Le ton de Liz n’a rien d’agressif mais elle tient d’emblée à ce que les choses soient claires sur ce qu’elle pense de ce milieu. Cela n’a rien de très original et elle ose espérer que la personne en face d’elle en a conscience. Si ce n’est pas le cas, c’est certain que son discours ne va pas lui plaire…


❝ So cut the headlights, summer's a knife. I'm always waiting for you just to cut to the bone, devils roll the dice, angels roll their eyes. And if I bleed, you'll be the last to know. It's a cruel summer. ❞
Business and Ideals [FF] Tpbz
Je m'appelle : Ale'
j'ai : 29
ans et j'habite actuellement à : Célibataire
Je viens de : l'Espagne
Dans la vie, je suis : diplômé de droit
et niveau sentimental je suis : Boston, dans le Waterfront.
On dit de moi que je suis : 5 ans
et que je ressemble à : Marlon Teixeira

Hors jeu, mon pseudo est : Nick
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/01/2014
avec : 6403
messages à mon actif, dont : 173
rps. Les créations de mon profil viennent de : PyT
Pour finir, je joue également : seulemement Ale' ;)
Business and Ideals [FF] T1zw
“Be yourself; everyone else is already taken.”
Business and Ideals [FF] 6uPe41Za_o

★ 28 ans ★ Espagnol ★ A obtenu son diplôme en droit d'Harvard ★ Petit fils d'Amancio Ortega, homme le plus riche d'Europe ★ Globe-trotter assumé ★ Plutôt fêtard, merci année sabbatique ★ Passionné ★ Intelligent ★ Posé ★ Patient ★ Fier ★ Rancunier ★ Orgueilleux ★ Prétentieux ★ Soif de vivre ★ Aime la voile ★ Aime la littérature★ Aime le vin, la bonne bouffe ★ Adore la musique ★ Adore la danse ★ A été en couple à de nombreuses reprises ★ Aime les sports aquatiques ★ Parle espagnol, portugais, italien, français et anglais. ★ Chaleureux avec ses proches, il peut se montrer plus distant avec les autres.

LOVE IS SEX, SEX IS LOVE
Linda R. Wright et moi sommes devenus des amis proches dès notre première rencontre. On partage plusieurs passions en commun. Je vais le dire, j'ai eu un coup de foudre pour cette fille. J'aime son esprit, sa beauté. Elle me plait. Seul hic: elle est fiancée.
Cheryl Burrows alias LonelyCha'. Je connais LonelyCha' depuis plusieurs mois maintenant. On texte, on s'écrit. On ne s'est jamais rencontré "en vrai", mais pourtant, on se confie beaucoup un à l'autre. Tout ce que je sais, c'est qu'elle est policière et brésilienne d'origines. Ce que j'ignore, c'est que j'ai croisé Cheryl dans un club de danse à Porto Rico durant le SC. Ni moi, ni elle, ne l'avons réalisé et Dieu sait qu'il a fait chaud dans ce club.
Leah Garcia, amie d'enfance, amie avec qui j'ai une aventure présentement. On a habité ensemble à Boston quelques temps avant que Leah ne quitte sans crier gare pour reprendre sa carrière de mannequin. Au Spring Break, j'ai fait la rencontre de Harper E. Kennedy On a navigué à travers les îles Apagos ensemble et si l'aventure s'est conclue par un détour à la clinique médicale, je voulais la revoir et nous nous sommes revus, amoureux, passionnés l'un pour l'autre.

KEEP YOUR FRIENDS CLOSE
Alizée Wertheimer et moi nous connaissons depuis un bon bout de temps. On se croisait souvent dans des soirées mondaines ici et là, on s'est côtoyé à Harvard. Au fil du temps, une amitié s'est construite. Amitié qui a pris une tournure encore plus... intéressante lors d'un voyage en Afrique. Depuis, nous sommes un peu entre deux eaux, mais ni un ni l'autre ne semble s'en plaindre.
J'ai tiré Gabriella B. Mitchell lors d'une de mes premières nuits de "patrouille", j'ai sorti Gabriella d'une situation difficile disons. Mais sans elle, il n'est pas certain que j'aurais survécu à cette nuit. Après cette nuit folle, je l'ai entraîné avec moi dans mes patrouilles nocturnes. Sceptique au départ, elle est devenue depuis une complice essentielle. Après avoir frôlé la mort en donnant la raclée à une bande de Néonazis, nous avons décidé de cesser nos activités. Tate L.Murray, que je vois moins souvent depuis que je ne suis plus Eliot, mais nos liens sont toujours aussi fort. Je fais souvent des sorties culturelles avec mon amie et passionnée d'art Rosie Reynolds.. Sloane Jenkins et moi entretenons une amitié améliorée sans attache, toute classique. Katalia Borgia et moi c'est compliqué... Elle décline mes avances dans un club, on se revoit au Japon où on a bien déconné et après, il y a eu cette balade en voilier dont on se souviendra tous les deux, je suis certain. Victor Borges a été mon coloc pendant quelques temps. Je suis heureux d'avoir pu aider un camarade hispano. J'ignore par contre qu'il a eu une aventure avec Gabriella...

OTHER RELATIONSHIPS
Une autre dunster Marla Witherspoon, devient toute timide chaque fois que je suis proche et j'avoue que je m'amuse de cela. Hazel N. Pennington est mon ex'. Elle et moi sommes sortis ensemble pendant presque un an, avant que je ne la laisse. C'est triste, mais la passion n'y était plus et c'est mon carburant en amour. Et enfin, la lie de l'humanité, Andrew R. Windsor. Je connais le vrai visage de cet homme et laissait moi vous dire qu'il vaut mieux se tenir loin de lui. C'est un salaud de la pire espèce.


WARNING // concernant Ale'
*Inceste
*Pédophilie
*Autres trucs tordus qu'il vaudrait mieux garder pour vous ;)

TRIGGER // refuse de jouer ;
Si vous avez un doute, envoyez moi un mp :)


The end of the beginning ⌂ feat Alizée
Break the Silence ⌂ feat Cheryl
Surprise et jeu de pistes ⌂ feat Sigrid
Business and Ideals ⌂ feat Elizabeth
Dance tonight ⌂ feat Linda
We fall so easily ⌂ feat Cheryl
LIEN DU POST
Sam 2 Oct - 5:29
Business and Ideals
— with @Elizabeth McCarthy

Alejandro se doutait qu'Elizabeth se demanderait ce qui pouvait bien le motiver à la contacter elle entre toutes, compte tenu qu'elle n'avait aucune expérience comme égérie ou comme mannequin. Il se doutait aussi que l'argent ne serait pas le principal argument pour la convaincre non plus. C'est l'avantage d'être né dans une famille bien nanti et de ne jamais avoir eu de problèmes d'argent il suppose, cela fait en sorte que l'argent a nettement moins d'importance dans une conversation, quoique cela est encore drôle.

Non, il se doutait que ce serait d'abord et avant tout une question de principes. D'abord et avant tout, Elizabeth se demandait ce que ce boulot demanderait de sa part concrètement. En voilà une qui ne tourne pas autour du pot en tout cas ou qui fait semblant d'être intéressée.

-Être une sorte de porte-parole, porte-étendard. Une série de clips, d'entrevue, pas de pubs vraiment, des photos c'est sûr, votre présence à certaines occasions et bien sûr que vous portiez du Zara de temps en temps. Somme toute, c'est assez bien payé pour le peu qu'on demande.

D'ailleurs, Alejandro aime à penser que ce serait une sorte d'association, de partenariat, il ne cherche pas vraiment à tirer profit ou à acheter la jeune femme. Elle n'a rien demandé, elle n'est pas à vendre. Le vif du sujet ne tarde pas à être abordé. Calme, Alejandro écoutait le tout, respectueusement, sans l'interrompre. Se faire faire la morale fait parfois parti du métier. Visiblement, Elizabeth avait des opinions assez arrêtées sur la mode et tout le reste. Au moins, cela change de certaines personnes qui ne sauraient même pas où se trouve la Chine sur une mappemonde.

-Je ne peux pas parler pour l'ensemble du milieu de la mode. Ce que je sais par contre, c'est que nos dernières études montre qu'aujourd'hui, l'apparence ou le prix ne sont pas les seuls éléments qui comptent désormais. Les consommateurs sont désormais plus responsables, mieux informés et plus sensibles aux genre de questions que vous soulevez: l'impact environnemental, les conditions de travail, les positions politiques... Et oui, ce qu'on veut d'abord et avant tout, c'est que nos vêtements se vendent, c'est vrai, mais Zara a appris à la dure que le prix ne suffit pas. Même si selon moi, le fait de garder nos prix bas, abordables peut devenir un choix social. Il faut trouver l'équilibre pour ne pas encourager la surconsommation... Et pour anecdote, mon grand-père, quand il était président de la compagnie, avait été un des premiers pdg du textile à interdire la fourrure animale, mais je digresse.

Alejandro prend une gorgée de café, parce que toute cette discussion donne soif et ajoute, sur un ton un peu plus léger.

-Le fait que je sois en train de parler avec vous et non une influenceuse qui pose sur Instagram en bikini à longueur de journée devrait vous donner une idée du genre de consommateurs qu'on veut rejoindre et du pivot qu'on veut engager. La question maintenant est de savoir si vous voulez nous aider dans l'élan.



Light My Fire
Je suis un vieux mangeur d'étoiles et c'est à la nuit que je me confie le plus aisément.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: