Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
Le Deal du moment :
Cdiscount mobile : Forfait 100 Go sans engagement ...
Voir le deal
8.99 €

Rescue me. Neakas


Neal T. Hood omg mes feels

Piou
Je m'appelle : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
j'ai : 26
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : co gérant du SunRock
et niveau sentimental je suis : fiancé à Neal
On dit de moi que je suis : Un prince charmant, parfait, une fée, une colombe, trop bien pour ce monde qui ne me mérite pas. Sauf que j'ai un peu de mal avec tout ça.
et que je ressemble à : Finn Cole

Hors jeu, mon pseudo est : Bab
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
avec : 28438
messages à mon actif, dont : 132
rps. Les créations de mon profil viennent de : Bab: iconn, giff. Paillette: ava
Pour finir, je joue également : /.

Rescue me. Neakas 210307011101321484 Rescue me. Neakas 210307011100239403 Rescue me. Neakas 210307011132892730
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

Rescue me. Neakas 210307010918770936 Rescue me. Neakas 210307011001575388 Rescue me. Neakas 210307011002251164
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils de Léna Ballerine Russe et d’Alessio Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentations autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout brisé en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tous les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meeko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veut connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connaît pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interpose toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prêt à tout pour ceux qu'il aime ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel en juin pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ Ouvre le SunRock avec Lana le 29 janvier 2021 ✦ Offre à Neal la bague de sa mère lors de la saint valentin en signe d’être toujours là pour lui qu’importe la direction que prendra la relation ✦ Naissance d’Aurore le 20 février 2021✦ ✦ Reçoit une lettre des organisateurs de Coachella le jour de son anniversaire: le SunRock y est invité ✦ Remonte sur scéne pour la première vrai fois et pleinement au Spring Break ✦ Montra sur scéne à Coachella ✦ Futur parrain de bébé de Gemma ✦ Accepte le demande en "mariage" de Neal ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
My distinctive signs

✦ Sa première guitare étant détruite en janvier 2020, il en a acheté une nouvelle, elle porte le nom de [i]Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N offert par Neal pour ses 25 ans ✦ Porte les cicatrices de l’accident du métro dans les paumes de ses mains ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦ A un tatouage à l'annulaire gauche un "N" sur le dessus du doigt et un "T" à l'intérieur depuis février 2021 ✦ Pour ses 26 ans il recevra des objets qui ne le quitteront plus : une médaille et une plaque rejoigne son porte clé, une pochette contenant une pièce qui se trouve dans la poche intérieur de sa veste, un médiator qui s’il n’est pas utilisé est dans son portefeuille, un carnet en cuir et un stylo constamment dans mon sac à dos ✦ Porte une chaine au cou avec une bague de femme offert par Neal lors de la demande en "mariage"✦ [/i]

Rescue me. Neakas 210307010926939059
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi, Mercredi, Jeudi Vendredi: 7h45 - 11h45
Mardi: 12h - 16h
Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
Rescue me. Neakas 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans Rescue me. Neakas 2511619667
Rescue me. Neakas Cadeau11
• Têtes de Mules
Rescue me. Neakas 200327113946269016Rescue me. Neakas 200328021133309071
• #KLM
Rescue me. Neakas FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
Rescue me. Neakas 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
Rescue me. Neakas Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
Rescue me. Neakas 2oor
• Souvenir de Cap Code
Rescue me. Neakas CapeCod_Silver_Navy_1024x1024
• New Familly
Rescue me. Neakas 210418091627249975

Rescue me. Neakas 20021608055864050


Rescue me. Neakas 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. Rescue me. Neakas 1116103942

Rescue me. Neakas NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


LIEN DU POST
Lun 2 Aoû 2021 - 22:26
26/08/2021

Est ce que ce Summer Camp était une réussite? Je crois qu’on pourrait le dire oui. Une véritable coupure dans tous les drames de notre Neakas qu’on tente de rendre plus stable, loin de Boston, tout semblait nous réussir. Un peu comme à Coachella. Même si cette fois nos proches étaient dans le coin, même s’il y avait eu quelques crises et angoisses elles étaient vites passées. Elles n’avaient pas pris trop d’importance. Il y avait juste le manque d’Aurore. Ma fille qui me manquait terriblement et que j’avais hâte de retrouver, c’était le seul gros nuage alors qu’une odeur de quasi perfection, dans un cadre paradisiaque planait. Dans le bleu turquoise des Caraïbes, dans le vert émeraude des Antilles. Nous étions presque à la fin du voyage, plus que quelques jours avant le départ et de repartir pour Boston, et entamer notre nouvelle vie. Dans cette future maison dont nous rêvions depuis quelques semaines déjà, prêt à entamer les recherches et les démarches pour trouver notre véritable chez nous, un vrai endroit que nous appellerons maison pour de bon. Plonger dans les préparatifs de ce mariage aux couleurs d’été en plein mois de novembre. C’est les espoirs que nous avions pour le futur. Un futur qui sera aussi marqué par l'arrêt des études, pour plonger corps et âme dans les projets que Lana et moi avions pour le SunRock. Faire grandir notre bébé qui avait pris tellement de place. Qui l'aurait cru? Pas moi. Pas aussi rapidement. Nous souhaitions mettre tellement de chose en place, avec la participation de chacun des membres. Un jardin sur le toît, un salon de tatouage dans l’un des espaces disponibles, la création d’un label indépendant, des cours de cuisine … Il y avait tellement à faire. J’avais tellement d’espoir pour les mois à venir. Quand bien même il y avait la menace de cette balle. Toujours présente, qui pouvait tout envoyer valser, qui pouvait réduire à néant la perfection imparfaite que nous étions. Je n’oublie pas Amore. Jamais.
C’est le sourire aux lèvres parmi le groupe de cycliste que nous formions avec de nombreux vacanciers, en traversant la ville de Nassau, ville gorgée d’histoire, sur fond de colonialisme et de piraterie, pour ce que j’en avais retenu. Profitant plus de l’ambiance environnante pour vivre le présent. Moi sur mon vélo, quand tu étais loin devant à m’attendre ayant choisis l’option scooter pour ménager ta jambe. Et j'aurais probablement dû t'écouter quand tu m’as dis vouloir partager le trajet avec moi derrière. Je le réalise seulement une fois à terre. Un fois que le sol mordait la chair le côtés droit du corps, chute dus à la vitesse excessive d’un autre cycliste dans cette descente qui lui avait plus de chance que moi et filait tout droit. Je sais pas vraiment ce qui s’est passé ni comment je me suis placé pour tomber à dire vrai. Tout ce que je sais c’est que j’avais l’avant bras en sang et que je serrai les dents. Devant cette première douleur. Je venais pester contre l’autre qui n’avait pas pris la peine de faire demi tour pour s’excuser. Époustant mon bras pour voir les dégat de plus prêt, je nettoyais la plaie avec un peu d’eau, me disant que ça suffirait jusqu’au retour à l'hôtel de toute façon je savais que tu ne me laisserai pas vraiment le choix. J’étais prêt à reprendre la route pour te rejoindre c’est seulement en me relevant que ma cheville venait me lancer atrocement. J’attrapais alors mon téléphone pour te prévenir que j’avais besoin d’aide. Aide qui ne tarderai pas tant à venir. Enfin normalement.

@Neal T. Hood




Le plus important n'est pas ce que tu es,
mais ce que tu as choisis d'être

Titre de propriété :
 


I am an angel with a shootgun
Je m'appelle : Neal
j'ai : 28
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor - Near The Campus
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & ancien prostitué
et niveau sentimental je suis : bientôt marié avec Lukas
On dit de moi que je suis : Étrange
et que je ressemble à : Thomas Brodie-Sangster.

Hors jeu, mon pseudo est : Nagini
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
avec : 38387
messages à mon actif, dont : 86
rps. Les créations de mon profil viennent de : Joemaw & Nagini
Pour finir, je joue également : Ange K. Murray
Rescue me. Neakas PLCFdyU

Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère (le 25 Avril 2005) ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge en Novembre 2018 ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillais comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire (tous les événements après 2014) ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples

Rescue me. Neakas MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my boyfriend, futur husband
◆ Côme : my mafia boy
◆ Nathaniel : ex treasure

FAMILY
◆ Aurore : daughter
◆ Katalia : little angel sister
◆ Summer : wifey, mom of Aurore
◆ Yance : first cousin

SEX
◆ Jagger : ex need him
◆ Tom : special best friend
◆ Tova : insatiable ex lover

FRIENDS
◆ Aaron : good friend, helper
◆ Alma : protégée
◆ Eros : Aaron's boyfriend
◆ Georgie : special unique friend
◆ Kassidy : boss and friend
◆ Kassim : savior
◆ Kéo : coffee accident
◆ Keelan : colleague and ex flirting game
◆ Roxy : ex hate, virtual confidante, colleague
◆ Ryles : my baby, my darling, bromance

HATE

Rescue me. Neakas 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume, boit et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un morceau de balle dans la tête depuis l'attaque du Lord Hobo en 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■

A strong past for a relationship that is a little too unique
Rescue me. Neakas Jnijkv10

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
Mercredi : soirée off
Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
Samedi :  12:00 am – 03:00 am
Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

Travail au Holy Motors
Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
Mercredi : off
Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
Samedi :  off
Dimanche : off

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Mer 4 Aoû 2021 - 22:22
Jeudi 26 Août.

La fin du Summer Camp se profilait à l’horizon et je ne saurais vous dire dans quel état je me trouvais. Est-ce que j’étais heureux que ces vacances se terminent ? Est-ce que j’en étais triste ? À l’intérieur de mon être, les deux sensations semblaient se mélanger à la perfection. J’étais heureux de rentrer parce que le manque d’Aurore commençait à peser de plus en plus fort. La voir en visio n’était guère suffisant et ça ne faisait que faire grandir le manque. Je voulais retrouver ma fille et la prendre dans mes bras. Je voulais rentrer auprès de ma princesse et ne pas la quitter pendant plusieurs jours. Avec l’incident du Lord Hobo et la perte de mémoire qui s’en était suivie, je n’avais pas pu profiter pleinement d'elle ces derniers mois et je désirais me rattraper. Alors ouais j’étais heureux de la fin du Summer Camp qui allait me permettre de rentrer auprès d’une des femmes de mon existence. Ce n’était pas tout bien sûr. J’étais heureux de rentrer parce que je savais qu’un nouveau départ nous attendait à Boston. Les semaines à venir allaient marquer un tournant si réels et importants au sein de notre Neakas unique. Nous allions rentrer et nous devions trouver une maison. Notre maison. Nous allions rentrer et il fallait préparer le mariage. Notre mariage. Le futur semblait se dessiner devant nous et j’étais heureux de rentrer pour vivre ça. Cependant, une partie de mon être demeurait maussade. J’étais triste de quitter ce Summer Camp où j’avais presque oublié le morceau de balle dans ma tête et cette vie qui pouvait s’arrêter à tout moment. J’étais triste de la fin qui approchait parce que ce mois d’Août avait été fait de moments si magiques. Loin de Boston et des tracas du quotidien, c’était comme si la flamme pouvait s’épanouir pleinement sans le moindre risque. C’était comme si ici, tout comme à Coachella, nous pouvions exister et prendre toute la place sans avoir à subir une quelconque claque en retour qui viendrait nous dire que nous n’avions pas le droit. Ici, dans ces paysages magnifiques, il n’y avait pas ces contre-coups qui gueulaient pour dire que nous ne pouvions pas être heureux. Et, même si tout n’avait pas été rose tout le mois, le positif ressortait de ces dernières semaines. Le Summer Camp faisait du bien et nous profitions de chaque seconde. Comme aujourd’hui lorsque nous avions décidé de suivre tout le monde pour faire une traversée de la ville de Nassau. Une traversée à vélo était organisée au sein de cette ville gorgée d’histoires et je devais bien vous confier que je n’avais même pas vraiment écouté trop occuper à apprécier le moment. Mio Amore se trouvait sur un vélo et j’aurai aimé faire comme lui pour profiter ensemble l’un à côté de l’autre. Malheureusement, vu l’état de ma jambe et ce morceau de balle dans ma tête, ce n’était pas franchement conseillé. Pour une fois, je m’étais montré sage acceptant de monter sur un scooter pour la visite. J’avais essayé de convaincre mon futur mari de grimper avec moi afin de passer ce moment ensemble plutôt qu’il soit en vélo des mètres derrière moi.

L’échec avait été cuisant me laissant seul sur ce scooter avec une pointe de déception. Une pointe de déception que je gérais en faisant des allers-retours pour lui voler quelques baisers. Bien loin devant les autres, j’entendais soudainement mon téléphone dans ma poche. J’entendais cette sonnerie particulière que j’avais attribuée à Mio Amore. Cela me permettait de toujours savoir quand il m’écrivait. Si habituellement la sonnerie me réjouissait, là elle me tordait désagréablement le ventre. Ce n’était pas normal qu’il me contacte. Ce n’était pas logique qu’il cherche à me joindre. Attrapant le téléphone le plus vite possible tout en réduisant la vitesse du scooter, je captais bien vite les mots qui se dessinaient sous mes yeux. L’appel à l’aide était là alors, sans même prendre le temps de répondre, je m’empressais de faire demi-tour. Gamin inconscient qui ne regardait plus rien. Gosse paniqué qui accélérait. Je me retrouvais bien vite loin de mon point de départ et j’apercevais mon amoureux qui semblait mal en point non ? Le vélo échoué sur la route ne présageait rien de bon. Garant le scooter à toute vitesse, j’en descendais si vite que je manquais de m’étaler par terre. Je me précipitais sur mon amoureux en retirant mon casque que je laissais tomber au sol sans réfléchir soufflant « F*ck Amore… Qu’est-ce qu’il s’est passé? » Mes iris sombres se promenaient un instant autour de nous comme cherchant à comprendre ce qui avait pu arriver juste ici. Était-il tombé tout seul ? Avait-il été victime d’une chute à cause d’un autre ? Un autre qui ne se serait pas arrêté ? Les sourcils froncés, je sentais la colère gronder dans mes veines. L’envie de frapper tout et n’importe quoi cognait parce que je refusais l’idée que qui que ce soit ait pu blesser mon copain même sans le faire exprès. Déposant mes mains sur les joues du sexy musicien, je l’observais attentivement à la recherche de toutes les blessures. Mes mains glissaient sur ses épaules jusqu’à son bras que je bougeais doucement pour observer la plaie présente sur l’avant-bras. Je grimaçais tout en marmonnant « Ok… Ça n’a pas l’air trop grave… Tu as mal ailleurs bébé ? » Mes iris se relevaient sur lui pour capter son regard. Cependant, sans même attendre de réponse, je l’observais de haut en bas. Quelque chose clochait. Il ne se tenait pas vraiment droit là si ? Bordel, où s’était-il fait mal ? Le dos ? La jambe ? La cheville ? Le pied ? Impossible de deviner la réponse tout seul. Je ne pouvais qu’attendre que mon amoureux ouvre la bouche. Le cœur battant à tout rompre, je retirais le sac à dos de mes épaules de mes mains tremblantes tout en sifflant un « Assis-toi… » à l’homme que j’aimais. Il serait mieux posé tranquillement sur le sol pour avoir des soins. Des soins que j’étais prêt à faire alors que je fouillais dans le sac à dos pour en tirer la trousse de secours que j’avais en permanence sur moi. Il fallait être équipé avec nous. Nous les Neakas au drame jamais loin.

@Lukas O. Spritz

Neal T. Hood omg mes feels

Piou
Je m'appelle : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
j'ai : 26
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : co gérant du SunRock
et niveau sentimental je suis : fiancé à Neal
On dit de moi que je suis : Un prince charmant, parfait, une fée, une colombe, trop bien pour ce monde qui ne me mérite pas. Sauf que j'ai un peu de mal avec tout ça.
et que je ressemble à : Finn Cole

Hors jeu, mon pseudo est : Bab
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
avec : 28438
messages à mon actif, dont : 132
rps. Les créations de mon profil viennent de : Bab: iconn, giff. Paillette: ava
Pour finir, je joue également : /.

Rescue me. Neakas 210307011101321484 Rescue me. Neakas 210307011100239403 Rescue me. Neakas 210307011132892730
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

Rescue me. Neakas 210307010918770936 Rescue me. Neakas 210307011001575388 Rescue me. Neakas 210307011002251164
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils de Léna Ballerine Russe et d’Alessio Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentations autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout brisé en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tous les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meeko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veut connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connaît pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interpose toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prêt à tout pour ceux qu'il aime ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel en juin pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ Ouvre le SunRock avec Lana le 29 janvier 2021 ✦ Offre à Neal la bague de sa mère lors de la saint valentin en signe d’être toujours là pour lui qu’importe la direction que prendra la relation ✦ Naissance d’Aurore le 20 février 2021✦ ✦ Reçoit une lettre des organisateurs de Coachella le jour de son anniversaire: le SunRock y est invité ✦ Remonte sur scéne pour la première vrai fois et pleinement au Spring Break ✦ Montra sur scéne à Coachella ✦ Futur parrain de bébé de Gemma ✦ Accepte le demande en "mariage" de Neal ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
My distinctive signs

✦ Sa première guitare étant détruite en janvier 2020, il en a acheté une nouvelle, elle porte le nom de [i]Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N offert par Neal pour ses 25 ans ✦ Porte les cicatrices de l’accident du métro dans les paumes de ses mains ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦ A un tatouage à l'annulaire gauche un "N" sur le dessus du doigt et un "T" à l'intérieur depuis février 2021 ✦ Pour ses 26 ans il recevra des objets qui ne le quitteront plus : une médaille et une plaque rejoigne son porte clé, une pochette contenant une pièce qui se trouve dans la poche intérieur de sa veste, un médiator qui s’il n’est pas utilisé est dans son portefeuille, un carnet en cuir et un stylo constamment dans mon sac à dos ✦ Porte une chaine au cou avec une bague de femme offert par Neal lors de la demande en "mariage"✦ [/i]

Rescue me. Neakas 210307010926939059
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi, Mercredi, Jeudi Vendredi: 7h45 - 11h45
Mardi: 12h - 16h
Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
Rescue me. Neakas 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans Rescue me. Neakas 2511619667
Rescue me. Neakas Cadeau11
• Têtes de Mules
Rescue me. Neakas 200327113946269016Rescue me. Neakas 200328021133309071
• #KLM
Rescue me. Neakas FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
Rescue me. Neakas 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
Rescue me. Neakas Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
Rescue me. Neakas 2oor
• Souvenir de Cap Code
Rescue me. Neakas CapeCod_Silver_Navy_1024x1024
• New Familly
Rescue me. Neakas 210418091627249975

Rescue me. Neakas 20021608055864050


Rescue me. Neakas 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. Rescue me. Neakas 1116103942

Rescue me. Neakas NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


LIEN DU POST
Mer 4 Aoû 2021 - 23:45
Il était trop facile d'espérer que les choses se passent bien jusqu'à la fin. Trop facile d'avoir l'espoir qu'il n'y aie aucun point noir dans nos aventures, il y avait toujours l'ombre d'un drame, alors avec le temps nous avions commencé à prendre les devant. Et nous avions commencé à nous équiper, peut être plus que de raison. Ou peut être pas. En tout cas cette fois nous avions bien fait il semblerai. Déjouer les coups du destin avant qu'il ne frappe beaucoup trop fort. Oui la trousse de secours n'avait pas quitté nos sac de randonnée. Après tout le pire qui nous été déjà arrivé il ne pouvais y avoir que des choses moins pire de simple blessures mais tout de même. Alors nous étions devenue prévenant, l'un envers l'autre, envers nous même. On forme de réconciliation avec nos propre corps et nos esprits? Une façon d'être certain de pouvoir agir dans l'instant et de calmer l'inquiétude s'il nous arrivait quelques chose? C'est probable mais c'était inconscient. En tout cas aujourd'hui cette trousse nous serai nécessaire. Une preuve que les épreuves que nous avions enduré jusqu'à présent avaient porté leur fruits et que nous avions appris.

Seulement ce n'étais pas moi qui portais la trousse de secours. J'entendais encore tes mots. Non Amore, c'est moi qui prend le sac à dos comme ça, c'est pas trop lourd pour toi. Et ce sourire que j'avais eu, ce mouvement de tête qui disais que je capitulais face à toi Amore, tu cherchais quoi en prenant ce sac? Etre celui qui viendrait prodiguer les premiers soin s'il venait à m'arriver quelques choses? Ne pas me laisser faire en cas de chute? Y a de grande chance. Après tout c'est toi qui savais le mieux y faire. Bien sur que oui. Alors j'avais capitulé, et nous étions parti dans cette folle visite, chacun de notre côté mais ensemble aussi souvent que possible. Il était agréable de te voir faire ces aller retour pour me faire voler des baisers et retrouver tes bras quelques instants. Un bonheur simple auquel nous aspirions, un bonheur simple que nous arrivions à saisir ici, mais à croire qu'il avait duré trop longtemps puisque je me retrouvais rapidement à terre, un avant bras en sang et une douleur lancinante à la cheville lorsque je me redressais. Il est possible que je venais rire de la situation quelques part à l'intérieur c'était bien trop beau pour être totalement vrai. Le téléphone dégainé pour venir t'appeler à l'aide.

Et comme incapable de rester au sol tout de même je me redresse comme pour minimiser les choses d'ici que tu arrives. Alors oui je serre les dents, occupant mon esprit en nettoyant la plaie. Affichant un maigre sourire comme pour te rassurer même si je savais que ça ne servirais à rien, alors que tu venais presque tomber en descendant du scooter. J'aurai voulus essayer de te rassurer, qu'il n'y avait rien de bien grave au final. Je venais rapidement saisir une de tes mains rien que pour avoir le contact, rien que pour t'apaiser un peu, même si c'était infime. Serrant plus fort quand tu me demandais la raison de cette chute. J'sais pas ... Je ... un qu'est passé trop prêt j'crois ... j'ai fait un écart ... devait y avoir un trou ... j'sais pas trop Les yeux dans les tiens un peu trop suppliant de ne pas y accorder de l'importance et de te concentrer sur moi. Fermant les yeux quand tes mains rejoignais mes joues comme si ça avait le pouvoir d'apaiser les douleurs. Je ... non c'est pas trop grave j'crois ... Les yeux qui suivais tes mains me laissant manipuler aussi docilement qu'il m'étais possible alors que mon bras valide venais se poser sur ton épaule par un manque d'équilibre alors que tu cherchais à ouvrir le sac pour trouver la fameuse trousse. Je venais grogner sous la douleur parce que je venais m'appuyer sur le mauvais pied. La ... ma cheville ... Aide moi à m'assoir s'teuh plait ... j'crois que je me suis tordue la cheville en tombant ... quémandais je alors que j'entamais déjà le mouvement, pour me mettre au sol, non loin d'un mur sur le trottoir. Je venais relever les yeux sur toi, le regard désolé avec un sourire comme pour dédramatiser les choses. On aura tenu combien de temps sans accident? Te tirant contre moi pour réclamer un baiser. Des petits yeux suppliant Pour me donner du courage quand tu vas me soigner. Pour te faire penser un peu à autre chose, qu'au final ce n'était peut être pas si grave qu'un simple accident, qui ressemblait tellement à ceux qui nous arrivai quand nous étions enfant.

@Neal T. Hood




Le plus important n'est pas ce que tu es,
mais ce que tu as choisis d'être

Titre de propriété :
 


I am an angel with a shootgun
Je m'appelle : Neal
j'ai : 28
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor - Near The Campus
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & ancien prostitué
et niveau sentimental je suis : bientôt marié avec Lukas
On dit de moi que je suis : Étrange
et que je ressemble à : Thomas Brodie-Sangster.

Hors jeu, mon pseudo est : Nagini
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
avec : 38387
messages à mon actif, dont : 86
rps. Les créations de mon profil viennent de : Joemaw & Nagini
Pour finir, je joue également : Ange K. Murray
Rescue me. Neakas PLCFdyU

Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère (le 25 Avril 2005) ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge en Novembre 2018 ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillais comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire (tous les événements après 2014) ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples

Rescue me. Neakas MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my boyfriend, futur husband
◆ Côme : my mafia boy
◆ Nathaniel : ex treasure

FAMILY
◆ Aurore : daughter
◆ Katalia : little angel sister
◆ Summer : wifey, mom of Aurore
◆ Yance : first cousin

SEX
◆ Jagger : ex need him
◆ Tom : special best friend
◆ Tova : insatiable ex lover

FRIENDS
◆ Aaron : good friend, helper
◆ Alma : protégée
◆ Eros : Aaron's boyfriend
◆ Georgie : special unique friend
◆ Kassidy : boss and friend
◆ Kassim : savior
◆ Kéo : coffee accident
◆ Keelan : colleague and ex flirting game
◆ Roxy : ex hate, virtual confidante, colleague
◆ Ryles : my baby, my darling, bromance

HATE

Rescue me. Neakas 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume, boit et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un morceau de balle dans la tête depuis l'attaque du Lord Hobo en 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■

A strong past for a relationship that is a little too unique
Rescue me. Neakas Jnijkv10

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
Mercredi : soirée off
Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
Samedi :  12:00 am – 03:00 am
Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

Travail au Holy Motors
Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
Mercredi : off
Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
Samedi :  off
Dimanche : off

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Mer 11 Aoû 2021 - 0:43
Ce Summer Camp sans impact était trop beau pour durer n’est-ce pas ? Ce paradis qui s’étendait depuis plusieurs jours devait à tout prix être terni par l’Enfer. Ce paradis que nous vivions depuis plusieurs semaines ne pouvaient pas rester sous le grand soleil qui faisait tellement de bien. Ici, ce n’était que Lukas et moi loin de Boston et de nos tracas journaliers. Ici, j’oubliais le morceau de balle dans ma tête et le risque de fin de vie qui pesait sur moi. Ici, j’effaçais toutes les angoisses du futur concernant le mariage, l'exclusivité ou la maison. Ici, je me contentais de vivre et d’être bien. Lukas et moi profitions et découvrions sans se poser de questions. Il fallait profiter de chaque seconde pour se créer des souvenirs. C’était tellement agréable de vivre de cette manière. Au jour le jour sans se laisser happer par le brouillard noir de l’existence. Aujourd’hui, nous profitions pleinement de cette sortie à vélo – et en scooter pour moi – et nous prenions du plaisir même si nous étions loin l’un de l’autre. Loin parce que mon amoureux avait refusé de monter derrière moi. Loin, mais pas trop puisque je revenais régulièrement à son niveau pour lui voler de délicieux baisers qui agrémentaient cette visite pour en faire un instant que je chérissais. Loin devant le groupe, une partie de moi savait que tout ça était bien trop beau pour continuer sans accroche. J’avais envie d’y croire. Et c’était bien illusoire je le savais. Je le savais encore plus lorsque la sonnerie se déclenchait dans ma poche. Mon ventre se tordait et je m’empressais d’attraper l’appareil délivrant l’affreuse réalité. Le SOS résonnait. Le paradis était terni. Rongé par la panique, je faisais demi-tour à toute vitesse pour retrouver le sexy musicien quelques kilomètres plus loin. Il était vivant et conscient. Néanmoins, je savais qu’il était sans doute mal en point. Il ne m’aurait pas appelé sinon et puis son vélo ne se trouverait pas sur la route si tout allait bien. Garant le scooter, je m’empressais de descendre manquant de déclencher une nouvelle catastrophe lorsque la chute me semblait promise. Une chute que j’évitais porté par l’adrénaline. Me précipitant sur mon copain, je laissais le casque tomber sur le sol sans m’en préoccuper. Sa main attrapait la mienne et je le laissais faire le questionnant aussitôt. Ma question le poussait à serrer ma main un plus fort comme s’il ne parvenait pas à gérer le flux de sensations qui le parcourait. Était-il paniqué ? Je mâchouillais nerveusement ma lèvre et la réponse tombait. Une réponse qui venait faire bouillir mon être. Beaucoup trop vivement. La colère pulsait fortement dans mes veines. Le grondement s’échappait de mes lèvres sans que je ne sache le contrôler. L’envie de cogner poussait mes mains à trembler alors que je marmonnais « J’vais frapper celui qui a fait ça putain ! » J’en crevais d’envie. À la fin de cette visite, tout le monde allait se retrouver au même endroit et j’étais prêt à les menacer un par un pour trouver le coupable et lui foutre une droite. Un accident ça pouvait arriver. Mais qu’on ne s’arrête pas pour porter secours à l’homme que j’aimais, ça je ne pouvais pas l’accepter. La rage montait de plus en plus et mes iris sombres se relevaient sur Mio Amore. Son regard semblait me supplier de me calmer et de me concentrer sur lui plutôt que sur cette colère. Un soupir filtrait entre mes lèvres, mais je l’acceptais. Prendre soin de mon homme d’abord et faire payer le responsable après. Je déposais mes mains sur les joues du sexy musicien et je l’observais lentement prenant le temps de scanner chaque parcelle de peau en quête de blessures. Mes mains glissaient sur ses épaules puis sur son bras droit que je bougeais avec lenteur. La plaie n’avait pas l’air trop grave et je le faisais savoir malgré la grimace sur mon visage. Une autre interrogation quittait mes lèvres tandis que je reculais pour l’observer. Il ne se tenait pas très droit. Il y avait une autre blessure. Où ? Ça, je ne le savais pas encore. Je l’entendais à peine souffler une croyance tant mon cœur cognait fort dans ma tête. Retirant le sac de mes épaules de mes mains tremblantes, je lui demandais de s’asseoir. Ce serait mieux pour l’ausculter. Ce serait mieux pour le soigner. Mon amoureux ne semblait pas bouger pourtant alors que je farfouillais dans le sac.

Son bras valide s’échouait sur mon épaule. Je ne pipais mot le laissant prendre appui et ne réitérant pas ma demande pour qu’il se pose. J’étais bien trop occupé à chercher cette trousse de secours et je m’occuperais de cette demande après. Mes mains tremblaient tant que j’avais du mal à faire bouger les affaires dans le sac pour attraper la fameuse trousse rouge dont j’avais besoin. Je finissais par parvenir à mon but, mais un grognement de Mio Amore m’interrompait. Levant aussitôt les yeux sur son visage, je me concentrais sur les mots qu’il soufflait lorsqu’il se plaignait de sa cheville. Une plainte qui m’arrachait un « F*ck ! » incontrôlable parce que ça n’annonçait rien de bon et que ça risquait de sonner la fin de nos vacances. Ça risquait aussi de sonner des problèmes possibles pour l’homme que j’aimais. Laissant tomber la trousse et le sac sur le sol, je m’empressais de venir porter assistance à mon futur mari pour qu’il s’assoie sur le trottoir non loin d’un mur. Je l’entendais poser le probable diagnostic et j’hochais brièvement la tête pour confirmer ce qu’il lançait. Il s’était tordu la cheville. Ouais, c’était sûr et certain. Néanmoins, il restait à connaître la gravité de cette foulure et un passage aux urgences risquait de se révéler nécessaire. Je n’en avais pas envie, mais je savais que cela m’empêcherait de paniquer. Même après une examination minutieuse de ma part, je savais que je ne serai guère totalement rassuré. Après tout, même si je maîtrisais le domaine et que je pouvais peut-être poser un diagnostic, je n’étais pas un professionnel et il était préférable que mon copain voit quelqu’un s’y connaissant réellement pour éviter toute complications dans le futur. Je m’accroupissais face à mon amoureux ouvrant la trousse de secours. Je sentais son regard peser sur moi et je relevais les yeux pour croiser son regard désolé. Mio Amore avait ce léger sourire alors qu’il lançait cette question qui m’arrachait un sourire. Marmonnant un « Pas assez longtemps… », je m’apprêtais à me concentrer de nouveau sur ma mission lorsque le sexy musicien me tirait à lui pour obtenir un baiser. Les yeux suppliants et l’excuse bancale parvenaient à me convaincre de céder quand bien même j’avais envie d’agir au plus vite pour prendre soin de lui. Déposant mes lèvres sur les siennes, je prenais le temps d’un lent baiser où ma langue retrouvait celle de Mio Amore et où ma main s’était naturellement posée sur sa joue pour caresser sa peau. Quelques secondes hors du temps. Quelques minutes à oublier l’horreur. Je finissais par me reculer à bout de souffle et un peu moins paniqué que quelques instants plus tôt. Offrant un doux sourire à mon amoureux, je soufflais « J’reviens… Deux minutes… » parce que ça venait de faire tilt dans ma tête. Me redressant, je me dirigeais vers la route où le vélo trônait toujours et je le ramassais pour éviter un autre accident que je n’avais pas envie de gérer. Déposant le vélo sur un coin du trottoir, je revenais m’installer face à mon amoureux. Attrapant son bras, je commençais par soigner cette blessure visible. Désinfecter avec les produits adéquats. Vérifier qu’il n’y avait pas besoin de points. Faire un bandage correct. Levant les yeux sur mon copain pour être sûr qu’il allait bien, je laissais mes doigts glissaient le long de son torse avec lenteur. Des doigts qui s’aventuraient le long de sa cuisse pour tenter de le détendre avant que je ne descende en direction de cette cheville qui avait l’air de le faire souffrir. Sourcils froncés, je tentais de me souvenir quand une radio était nécessaire après une chute. Elle l’était pour les moins de dix-huit ans ou les plus de cinquante-cinq ans, ce qui n’était guère le cas de mon futur mari. Elle l’était aussi lorsque la douleur s’éveillait à la palpation ou qu’il était impossible de faire quatre pas en appui. Bien, ok. Soufflant pour me donner du courage, mes yeux se relevaient sur mon copain et je soufflais « Ok mon cœur… Je dois toucher ta cheville… Il faut que tu me fasses savoir si ça fait mal à un endroit ou à un autre… Et si jamais tu n’as pas mal à la palpation, il va falloir que tu tu te lèves et que tu fasses au moins quatre pas pour moi afin que je sache ce qu’on doit faire… » Non, en fait, je n’avais pas besoin de tout ça. Je savais d’ores et déjà que j’allais l’emmener aux urgences même si ce n’était pas nécessaire. J’allais l’emmener parce que j’avais besoin d’être sûr à cent pour cent et que je ne voulais pas prendre de risque. Moi le gamin à la tête écorchée d’une balle qui pouvait peut-être avoir oublié des choses importantes. Palpant doucement la zone douloureuse, mes prunelles faisaient des allers-retours entre la cheville de mon futur mari et son visage. Le cœur battant à tout rompre, mes doigts glissaient lentement et j’observais les réactions de mon amoureux. Une partie de ma tête était déjà en train de préparer le protocole RICE à suivre dans tous les cas après ce premier examen. RICE : du repos pour la cheville ; de la glace pour diminuer la douleur et l’œdème ; une compression pour bien tenir la cheville et une élévation de la jambe au-dessus du cœur aussi souvent et longtemps que possible. Tout ça n’allait sans doute pas plaire à mon amoureux. Tout ça allait mettre fin à notre Summer Camp aventureux. Heureusement que la fin approchait.

@Lukas O. Spritz

Neal T. Hood omg mes feels

Piou
Je m'appelle : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
j'ai : 26
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : co gérant du SunRock
et niveau sentimental je suis : fiancé à Neal
On dit de moi que je suis : Un prince charmant, parfait, une fée, une colombe, trop bien pour ce monde qui ne me mérite pas. Sauf que j'ai un peu de mal avec tout ça.
et que je ressemble à : Finn Cole

Hors jeu, mon pseudo est : Bab
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
avec : 28438
messages à mon actif, dont : 132
rps. Les créations de mon profil viennent de : Bab: iconn, giff. Paillette: ava
Pour finir, je joue également : /.

Rescue me. Neakas 210307011101321484 Rescue me. Neakas 210307011100239403 Rescue me. Neakas 210307011132892730
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

Rescue me. Neakas 210307010918770936 Rescue me. Neakas 210307011001575388 Rescue me. Neakas 210307011002251164
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils de Léna Ballerine Russe et d’Alessio Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentations autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout brisé en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tous les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meeko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veut connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connaît pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interpose toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prêt à tout pour ceux qu'il aime ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel en juin pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ Ouvre le SunRock avec Lana le 29 janvier 2021 ✦ Offre à Neal la bague de sa mère lors de la saint valentin en signe d’être toujours là pour lui qu’importe la direction que prendra la relation ✦ Naissance d’Aurore le 20 février 2021✦ ✦ Reçoit une lettre des organisateurs de Coachella le jour de son anniversaire: le SunRock y est invité ✦ Remonte sur scéne pour la première vrai fois et pleinement au Spring Break ✦ Montra sur scéne à Coachella ✦ Futur parrain de bébé de Gemma ✦ Accepte le demande en "mariage" de Neal ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
My distinctive signs

✦ Sa première guitare étant détruite en janvier 2020, il en a acheté une nouvelle, elle porte le nom de [i]Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N offert par Neal pour ses 25 ans ✦ Porte les cicatrices de l’accident du métro dans les paumes de ses mains ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦ A un tatouage à l'annulaire gauche un "N" sur le dessus du doigt et un "T" à l'intérieur depuis février 2021 ✦ Pour ses 26 ans il recevra des objets qui ne le quitteront plus : une médaille et une plaque rejoigne son porte clé, une pochette contenant une pièce qui se trouve dans la poche intérieur de sa veste, un médiator qui s’il n’est pas utilisé est dans son portefeuille, un carnet en cuir et un stylo constamment dans mon sac à dos ✦ Porte une chaine au cou avec une bague de femme offert par Neal lors de la demande en "mariage"✦ [/i]

Rescue me. Neakas 210307010926939059
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi, Mercredi, Jeudi Vendredi: 7h45 - 11h45
Mardi: 12h - 16h
Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
Rescue me. Neakas 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans Rescue me. Neakas 2511619667
Rescue me. Neakas Cadeau11
• Têtes de Mules
Rescue me. Neakas 200327113946269016Rescue me. Neakas 200328021133309071
• #KLM
Rescue me. Neakas FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
Rescue me. Neakas 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
Rescue me. Neakas Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
Rescue me. Neakas 2oor
• Souvenir de Cap Code
Rescue me. Neakas CapeCod_Silver_Navy_1024x1024
• New Familly
Rescue me. Neakas 210418091627249975

Rescue me. Neakas 20021608055864050


Rescue me. Neakas 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. Rescue me. Neakas 1116103942

Rescue me. Neakas NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


LIEN DU POST
Lun 16 Aoû 2021 - 0:45
Je savais ce qui allait se passer dans les prochains instant, je savais qu'en prenant mon téléphone pour te prévenir Amore tu serai inquiet. Le temps que quelques instant, le temps de me rejoindre et le temps complet pour que nous soyons certain qu'il n'y avait rien de grave. Enfin c'est ce que j'espérais. Gagner du temps pour et nous séparer du groupe aussi. Parce que je savais que tu ne laisserai pas les autres tranquille tant que tu ne saurai pas qui m'a mis à terre. Bien sur j'avais l'opportunité de taire ce passage mais je savais déjà qu'il y avait peu de chance que ça se passe ainsi. Bien trop bavard que j'étais surtout face à toi. Alors oui je mettais de la distance entre le groupe et nous dans l'espoir que tu oublie un peu et que tu te concentre sur moi une fois que tu serai arrivée. Une arrivée qui fut bien rapide. Trop rapide alors que je te voyais trébucher, jetant au sol ton casque. Alors que ma main venait chercher la tienne en quête de réconfort mais aussi avec l'envie de chercher à t'apaiser au cas où. Et je faisait bien parce qu'a peine avais je répondu que je te sentais déjà partir dans les tours. T'entendant grogner et te sentant trembler. Sursautant même quand tu faisais ta déclaration. Et pourtant je me taisais, cherchant tes yeux pour te supplier de ne pas agir, suppliant pour que tu restes à mes côtés, même après. Les choses était faites Amore il n'y avait pas besoin d'aller plus loin ce n'était pas grave. J'allais m'en remettre. C'est ce que j'espérais au fond de moi. Que tout irai bien. Et automatiquement je me mettais à respirer un peu plus fort et calmement pour que tout se calme autour de nous, je savais rester calme, mais je sentais la panique à travers tes doigts qui glissaient de mon visage à mon bras ensanglanté. Ma respiration calme ni faisait rien. Et encore moins une fois que je venais te délivrer ma véritable douleur. Celle que j'avais à la cheville qui m'obligeait à poser la main sur ton épaule alors que tu t'étais accroupis pour chercher la trousse de secours. Je venais mes mordre la langues sous la douleur, comme pour la faire passer. Et c'est avec ton assistance que je me retrouvais au sol.

Et une fois installé je ne pouvais pas m'empêcher de lâcher un commentaire comme pour dédramatiser la situation. Comme si nous n'avions pas le droit au total bonheur sur l'entièreté de nos vacances. Comme si ce foutu destin ne pouvais pas nous laisser tranquille et en paix. Et j'arrivais tout de même à t'arracher un sourire malgré tout. Un sourire qui faisait du bien à voir et qui prolongeait le mien. C'est juste un p'tit bobos on a connus pire Moya lyubov' Je sous estimais peut être la gravité de mon état, mais qu'importe je ne voulais pas que ça prenne trop d'incidence sur les derniers jours, qui se compterai presque plus en heures maintenant. Je venais te tirer contre moi pour obtenir un baiser, un baiser qui me poussait à fermer les yeux et à savourer l'instant où nos langues se croisais, un baiser qui faisais baisser la tension et la panique que je pouvais ressentir à travers toi. Profitant de la caresse offerte sur ma joue, alors que ma main de mon bras valide venais se perdre dans tes cheveux pour le prolonger le plus longtemps possible. Comme si cela avait le pouvoir de faire disparaitre l'accident et la probable gravité. Un baiser auquel tu mettais fin, au bout de plusieurs minutes à bout de souffle pour accompagné d'un sourire que je te rendais. Hochant la tête pour te signaler que tu pouvais me laisser quelques instant tant que tu ne restais pas loin. D'accord. Je venais tout de même te voler un bref baiser avant de te laisser t'éloigner, te regardant faire, gesticulant au sol pour m'installer encore plus confortablement et de regarder mon bras en sang, jouant de mon poignet pour être certain qu'il n'étais pas atteint. j'ai pas mal au poignet c'est déjà ça. J'étais pas prêt à porter un nouveau plâtre et à être privé de guitare une nouvelle fois. Bien vite tu étais de retour pour soigner cette blessure superficiel, à coup de désinfectant qui me faisait grimacer sous les picotements désagréable qu'il procurait. J'affichais un sourire rassurant pour dire que cette parti là et que tu n'avais plus besoin de t'en inquiéter. C'est alors que tes doigts venais glissaient le long de mon torse, lentement, puis de ma cuisse avant d'arriver à ma cheville, des doigts qui m'aider à me détendre alors que je fermais les yeux et qui me poussais à inspirer profondément avec la crainte ce qui pourrai en découler. Alors d'avance je venais grimacer alors que tes doigts ne venaient pas encore me toucher. Je venais hocher la tête pour dire que j'avais compris. D'accord soufflais je alors que la palpation commençait, je serrais les dent à peine l'effleurement commencé. Mon coeur ... je ... ça me fait mal à peine tu touche et j'suis pas certain de pouvoir poser le pieds à terre sans avoir mal. Et tout les deux on ... on sait qu'on va aller à l'hôpital pour être sur que c'est bon... fis je en posant ma main sur ton épaule comme pour t'arrêter de chercher plus loin et éviter des grimaces inutiles qui te fendrais le coeur et ajouterai de l'agacement auprès du responsable qui était totalement inconnu. Mes doigts venaient serrer un peu plus ton épaule. Aide moi plutôt à me relever et emmène moi à l'hôpital d'accord? C'est plus sage. C'est pas comme ça que j'avais imaginé la fin des vacances mais bon C'est clair que j'aurai préféré finir sur un diner romantique sur le bord d'une de ces îles paradisiaques qu'avec un repas à l'hôpital. Mes doigts quittais alors ton épaules pour venir effleurer ta joue, avec un doux sourire qui se voulait rassurant. Aller mon coeur ça va aller t'en fait pas, j'ai survécu à combien de chute en vélo? J'vais me remettre de celle ci aussi, ne t'inquiète pas, j'ai connus pire. Il est vrai que je n'étais pas réellement inquiet pour la suite. Ce n'étais qu'un accident auquel il ne fallait pas accorder plus d'importance. Et si c'était un peu plus important alors ça mettrai juste plus de temps à guérir.

@Neal T. Hood[/color]




Le plus important n'est pas ce que tu es,
mais ce que tu as choisis d'être

Titre de propriété :
 


I am an angel with a shootgun
Je m'appelle : Neal
j'ai : 28
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor - Near The Campus
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & ancien prostitué
et niveau sentimental je suis : bientôt marié avec Lukas
On dit de moi que je suis : Étrange
et que je ressemble à : Thomas Brodie-Sangster.

Hors jeu, mon pseudo est : Nagini
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
avec : 38387
messages à mon actif, dont : 86
rps. Les créations de mon profil viennent de : Joemaw & Nagini
Pour finir, je joue également : Ange K. Murray
Rescue me. Neakas PLCFdyU

Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère (le 25 Avril 2005) ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge en Novembre 2018 ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillais comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire (tous les événements après 2014) ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples

Rescue me. Neakas MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my boyfriend, futur husband
◆ Côme : my mafia boy
◆ Nathaniel : ex treasure

FAMILY
◆ Aurore : daughter
◆ Katalia : little angel sister
◆ Summer : wifey, mom of Aurore
◆ Yance : first cousin

SEX
◆ Jagger : ex need him
◆ Tom : special best friend
◆ Tova : insatiable ex lover

FRIENDS
◆ Aaron : good friend, helper
◆ Alma : protégée
◆ Eros : Aaron's boyfriend
◆ Georgie : special unique friend
◆ Kassidy : boss and friend
◆ Kassim : savior
◆ Kéo : coffee accident
◆ Keelan : colleague and ex flirting game
◆ Roxy : ex hate, virtual confidante, colleague
◆ Ryles : my baby, my darling, bromance

HATE

Rescue me. Neakas 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume, boit et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un morceau de balle dans la tête depuis l'attaque du Lord Hobo en 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■

A strong past for a relationship that is a little too unique
Rescue me. Neakas Jnijkv10

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
Mercredi : soirée off
Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
Samedi :  12:00 am – 03:00 am
Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

Travail au Holy Motors
Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
Mercredi : off
Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
Samedi :  off
Dimanche : off

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Sam 28 Aoû 2021 - 18:46
Bien évidemment il avait fallu que cet accident survienne alors que nos vacances demeuraient un peu trop parfaites ici au Summer Camp. Cela allait sans doute nous contraindre à rentrer à Boston dès aujourd’hui. Cela allait nous pousser à replonger dans la réalité faite de cauchemars et de drames incessants. En toute honnêteté, je n’avais aucune envie de retourner à la maison. Même si certaines personnes et certaines choses me manquaient, je désirais continuer de vivre ici où je me sentais mieux. Je n’avais aucune envie que les vacances s’achèvent. Je ne voulais pas laisser le quotidien reprendre ses droits. Je désirais continuer à profiter de chaque seconde sans contrainte en dehors de la vie habituelle bien trop rythmée. Je ne voulais pas me remettre à penser à cette mort qui pendait au-dessus de mon être. Je voulais continuer à oublier ce morceau de balle restant à l’intérieur de ma tête. Je le voulais tant oui. Toutes mes envies allaient être réduites à néant. Lorsque le téléphone s’était mis à sonner dans ma poche, je l’avais pressenti. Et, en revenant auprès de l’homme qui faisait battre mon cœur, je le savais. J’étais revenu bien trop rapidement auprès de Mio Amore après son appel au secours. J’étais revenu si vite que je manquais de tomber en descendant du scooter tant je désirais me presser pour être aux côtés de mon futur mari. Il était vivant et conscient ce qui était foutrement rassurant. Cependant, nuls doutes que le sexy musicien était mal en point sinon il n’y aurait pas eu d’appel et son vélo ne serait pas sur la route. J’évitais la chute par je ne savais quel miracle. Peut-être grâce à cette adrénaline cognant dans mon corps et à cette voix dans ma tête qui me soufflait d’éviter au maximum un autre accident. Je m’approchais de mon amoureux et nos mains se liaient presque aussitôt. Son contact faisait du bien. C’était rassurant de le voir vivant. Alors, je m’empressais de le questionner sur le comment de cette chute. Ok, Mio Amore faisait des chutes en vélo lorsque nous étions en Italie. Cependant, à cette époque, nous n’étions que deux gosses imprudents et fous qui ne faisaient pas réellement attention. Là, ce n’était pas pareil. Nous étions deux adultes avec des projets et la prudence était toujours de mise à présent parce que nous savions à quel point le destin aimait s’abattre douloureusement sur nous. J’étais persuadé qu’il n’était pas tombé tout seul sans raison. Et la confirmation glissait lorsqu’il serrait ma main. La réponse invitait la colère dans tout mon corps. La vague me submergeait bien trop intense. Le grondement passait entre mes lèvres. Je me sentais bouillir de l’intérieur. Mes mains se mettaient à trembler et l’envie de frapper montait en flèche. F*ck it. Bien évidemment, il avait fallu que cet accident survienne lorsque j’étais bien trop loin devant et que je n’avais pas mon futur mari dans mon champ de vision. Cela allait m’empêcher de trouver le coupable aisément pour lui faire payer la souffrance qu’il causait à l’homme que j’aimais. Même s’il s’en souvenait, j’étais persuadé que mon amoureux ne me fournirait pas de description physique du responsable de l’accident. Mio Amore ne voulait jamais que je me batte. Il n’allait donc pas ouvrir la porte à cette possibilité. Je trouvais d’ailleurs son regard. Ce regard qui semblait me supplier de me calmer et de me concentrer sur lui. Damn. Il avait raison. Soufflant un coup, je faisais cet effort. Il fallait prendre soin de mon amoureux et ensuite j’aviserai pour aller frapper le responsable. J’aurai le temps de gérer le reste plus tard. Après m’être occupé de celui qui comptait le plus. Après tout, même si Mio Amore n’était pas à l’article de la mort, je savais que quelque chose n’allait pas. Mes mains se posaient sur ses joues et je scannais chaque parcelle de sa peau. La respiration de mon copain se faisait plus forte et plus calme. Il utilisait cette respiration qu’il utilisait quand l’angoisse cognait un peu trop dans mon être. Cette respiration que je me mettais à suivre malgré moi comme une habitude ancrée qui faisait du bien et à laquelle je ne savais pas déroger. Mes doigts glissaient sur ses épaules et son bras droit blessé. La plaie ne semblait pas trop grave et je tentais de savoir où se trouvait l’autre blessure tandis que je retirais le sac de mes épaules. Malgré l’exercice de respiration, mes mains tremblaient toujours et je peinais à sortir la trousse de secours. De longues minutes au cours desquelles mon copain ne s’était toujours pas installé au sol comme demandé. Il était appuyé sur moi et je relevais soudainement la tête à son grognement et à sa plainte. Merde, ça n’annonçait rien de bon. La fin des vacances sonnaient clairement. Les problèmes pour Mio Amore s’imposaient. Je l’aidais à s’asseoir hochant la tête à son diagnostic tout en m’accroupissant devant lui. Mes iris croisaient les siennes désolées et je souriais à sa question marmonnant une réponse qui laissait le sourire sur le visage de mon parfait copain. J’hochais la tête aux mots qu’il soufflait parfaitement conscient qu’il avait raison. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de murmurer « Je… J’aime pas quand tu souffres… » C’était vrai. Je détestais ça. J’aurai préféré être la victime de cette chute. J’aurai préféré avoir à subir les conséquences d’une chute pour moi. Ce n’était malheureusement pas le cas et je devais prendre soin de mon amoureux. J’allais d’ailleurs me concentrer pour les soins lorsqu’il me tirait à lui pour un baiser. Un instant hors du temps à caresser sa joue et à retrouver ses lèvres. Un moment agréable à tout oublier alors que ses doigts glissaient dans mes cheveux. Quelques minutes de pur délice qui effaçaient la violente angoisse. Je reculais à bout de souffle offrant un doux sourire à l’homme aimé comme pour dire que ça allait et que ça irait malgré tout. Marmonnant que je revenais, Mio Amore m’offrait un baiser volé avant que je ne me redresse et m’éloigne quelques secondes avec son accord.

Je me dirigeais vers le vélo échoué sur la route pour le ramasser et éviter un autre accident que je n’avais clairement pas envie de gérer. Je désirais simplement m’occuper au mieux de Mio Amore et aviser la suite même si je me doutais d’ores et déjà qu’un retour à Boston allait sûrement avoir lieu dès ce soir. Frottant mes mains, je revenais auprès de mon copain d’un pas pressé. Iris sombres rivées sur mon amoureux, je le voyais en train de jouer de son poignet et je l’observais sans rien dire. Je mordillais nerveusement ma lèvre pour ne pas me mettre à l’engueuler de faire ça alors que je n’avais même pas encore soigné sa plaie. J’avais follement envie de lui crier dessus et de lui demander d’arrêter de bouger son bras comme ça le temps qu’il n’était pas soigné. J’avais envie de lui dire qu’il était un peu trop inconscient de faire ça et qu’il y avait des risques. Cependant, je mordais ma lèvre et je me taisais sagement. Je savais que Mio Amore avait besoin de faire un tel geste. Il avait besoin d’être sûr et certain que son poignet allait bien et que la musique n’allait pas lui être supprimée une nouvelle fois. Je le comprenais parfaitement et c’était pour cette raison que je prenais sur moi pour le laisser faire. La conclusion tombait enfin et le nœud dans mon ventre se défaisait un peu. Il allait arrêter de bouger son bras et, en plus, son poignet ne lui faisait pas mal. Il s’agissait là d’une très bonne nouvelle. Sourire amusé aux lèvres, je soufflais « C’est une bonne nouvelle. Je n’ai pas à trouver quelqu’un d’autre pour me jouer des chansons alors… » Le rire glissait entre mes lèvres avant que je ne m’installe face à mon amoureux pour commencer les soins. J’attrapais son bras blessé et je m’attelais à la tâche sans attendre. Nettoyer la plaie pour vérifier qu’il n’y avait pas besoin de faire de points. Ils ne semblaient pas nécessaires. Je désinfectais bien correctement le tout avant de faire un bandage à mon amoureux. Bien, ça c’était réglé. Cependant, il s’agissait du plus simple et du moins dangereux. Je devais m’occuper de son autre blessure à présent. Je devais regarder cette cheville. Mes doigts glissaient lentement le long du torse et de la cuisse de mon copain. J’agissais avec douceur et tendresse pour l’aider à se détendre. Je tentais de respirer doucement pour que Mio Amore demeure calme malgré l’angoisse de l’approche d’un tel contrôle. J’essayais vraiment de tout faire pour qu’il se sente bien. Je tentais de tout faire pour qu’il n’ait pas encore plus mal par ma faute. Sourcils froncés, je répétais dans ma tête les connaissances à ce sujet comme pour être certain de ne pas faire de bêtises. La radio n’était pas forcément obligatoire au vu de la situation. Enfin, c’était la théorie ça parce qu’au fond de moi, je savais qu’elle était obligatoire. Juste pour me rassurer. Simplement pour nous rassurer et être certain de ne pas passer à côté de quelque chose. Je m’en voudrais tellement si c’était le cas. Les yeux rivés sur l’homme que j’aimais, je prenais lentement la parole pour énumérer la situation. Énumérer ce que j’allais faire et ce qu’il devait faire. Mio Amore avait déjà les yeux fermés et il inspirait bien trop fort poussant mon cœur à se faire douloureux. Glissant ma main sur sa joue, je soufflais « Je te promets que j’fais doucement Amore… » pour essayer de le rassurer autant que je le pouvais. J’avais envie de le mettre en confiance. Lui qui grimaçait déjà avant même que mes doigts ne le touchent. Lui qui, pourtant, hochait la tête pour me signifier qu’il avait entendu et compris la totalité des consignes. Soufflant un coup, je me lançais alors dans l’examen. Les yeux alternant entre la cheville de mon futur mari et son visage, je tentais d’observer la moindre de ses réactions en palpant avec douceur la zone qui semblait douloureuse. Mio Amore serrait les dents devant mon acte et mon cœur se brisait de le voir faire. Je détestais  le voir dans un tel état. Je haïssais lorsqu’il souffrait et que je ne savais pas le soulager. Le cœur cognant bien trop fort dans la poitrine, je retirais mes mains de sa cheville lorsque sa voix s’élevait. Je levais les deux mains en l’air comme pour lui montrer que j’arrêtais et que je n’allais pas insister plus que ça. Les mots glissaient hors de la bouche de mon copain. Des mots un peu trop douloureux. Des propos foutrement trop réels. Il me connaissait si bien. J’hochais doucement la tête pour signifier que j’avais compris et que nous allions faire ce qu’il disait. Sa main se posait alors sur mon épaule qu’il serrait. Je déposais l’une de mes mains sur les siennes alors qu’il me demandait de l’aide pour se relever et aller à l’hôpital. Secouant négativement la tête, je sentais mon cerveau marcher à une vitesse folle. Nous ne pouvions pas aller à l’hôpital en scooter. Il fallait trouver un taxi. Mes prunelles se promenaient alors autour de nous en quête d’un véhicule. Une quête qui s’arrêtait trop rapidement lorsque les doigts de mon copain glissaient sur ma joue attirant toute mon attention. Me concentrant sur mon sexy musicien comme si je m’attendais à ce qu’il ait quelque chose à me demander, je ne pouvais pas m’empêcher de sourire devant les mots rassurants qu’il me confiait. Ces mots qui venaient encore une fois apaisé le cœur un peu trop fou. Ces mots qui savaient faire redescendre la pression de l'angoisse qui glissait dans mon corps. Hochant la tête, je marmonnais un « Oui Amore… » avant de m’approcher de lui pour déposer mes lèvres sur son front. M’éloignant de nouveau, je mordillais ma lèvre foutrement hésitant. Aller à l’hôpital en scooter serait beaucoup plus rapide que d’attendre un taxi. Cependant, c’était aussi foutrement dangereux et ce n’était clairement pas le mieux pour la cheville de mon copain. Plantant mon regard dans le sien, je lançais « Tu… T’ferais peut-être mieux de rester assis jusqu’à ce que je trouve un taxi… C’pas prudent d’aller à l’hôpital en scooter… » Je soufflais ces propos en espérant que l’homme que j’aimais me dise que j’avais parfaitement raison. Je soufflais ces mots en priant pour qu’il accepte cette alternative même si ça nous faisait un peu poiroter sur ce trottoir. Tirant mon téléphone de ma poche, j’étais déjà en train de chercher un taxi qui pourrait arriver au plus vite sur place. Après tout, même si Amore n’était pas d’accord, ce serait comme ça. Je ne voulais pas prendre le risque d’aggraver sa cheville. Une cheville à laquelle je jetais un coup d’œil fouillant soudainement dans la trousse de secours pour en tirer la poche de froid que je tendais à mon amoureux « Tiens mon cœur… T’peux mettre ça sur ta cheville en attendant ça fera du bien… Je… J’peux le faire si tu préfères, mais j’veux pas te faire mal alors ce… C’peut-être mieux que tu le fasses… J’sais pas… » Gamin un peu trop perdu malgré la maîtrise des soins. Gosse un peu trop effrayé parce que c’était mon futur mari le blessé.

@Lukas O. Spritz

Neal T. Hood omg mes feels

Piou
Je m'appelle : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
j'ai : 26
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : co gérant du SunRock
et niveau sentimental je suis : fiancé à Neal
On dit de moi que je suis : Un prince charmant, parfait, une fée, une colombe, trop bien pour ce monde qui ne me mérite pas. Sauf que j'ai un peu de mal avec tout ça.
et que je ressemble à : Finn Cole

Hors jeu, mon pseudo est : Bab
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
avec : 28438
messages à mon actif, dont : 132
rps. Les créations de mon profil viennent de : Bab: iconn, giff. Paillette: ava
Pour finir, je joue également : /.

Rescue me. Neakas 210307011101321484 Rescue me. Neakas 210307011100239403 Rescue me. Neakas 210307011132892730
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

Rescue me. Neakas 210307010918770936 Rescue me. Neakas 210307011001575388 Rescue me. Neakas 210307011002251164
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils de Léna Ballerine Russe et d’Alessio Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentations autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout brisé en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tous les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meeko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veut connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connaît pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interpose toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prêt à tout pour ceux qu'il aime ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel en juin pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ Ouvre le SunRock avec Lana le 29 janvier 2021 ✦ Offre à Neal la bague de sa mère lors de la saint valentin en signe d’être toujours là pour lui qu’importe la direction que prendra la relation ✦ Naissance d’Aurore le 20 février 2021✦ ✦ Reçoit une lettre des organisateurs de Coachella le jour de son anniversaire: le SunRock y est invité ✦ Remonte sur scéne pour la première vrai fois et pleinement au Spring Break ✦ Montra sur scéne à Coachella ✦ Futur parrain de bébé de Gemma ✦ Accepte le demande en "mariage" de Neal ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
My distinctive signs

✦ Sa première guitare étant détruite en janvier 2020, il en a acheté une nouvelle, elle porte le nom de [i]Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N offert par Neal pour ses 25 ans ✦ Porte les cicatrices de l’accident du métro dans les paumes de ses mains ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦ A un tatouage à l'annulaire gauche un "N" sur le dessus du doigt et un "T" à l'intérieur depuis février 2021 ✦ Pour ses 26 ans il recevra des objets qui ne le quitteront plus : une médaille et une plaque rejoigne son porte clé, une pochette contenant une pièce qui se trouve dans la poche intérieur de sa veste, un médiator qui s’il n’est pas utilisé est dans son portefeuille, un carnet en cuir et un stylo constamment dans mon sac à dos ✦ Porte une chaine au cou avec une bague de femme offert par Neal lors de la demande en "mariage"✦ [/i]

Rescue me. Neakas 210307010926939059
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi, Mercredi, Jeudi Vendredi: 7h45 - 11h45
Mardi: 12h - 16h
Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
Rescue me. Neakas 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans Rescue me. Neakas 2511619667
Rescue me. Neakas Cadeau11
• Têtes de Mules
Rescue me. Neakas 200327113946269016Rescue me. Neakas 200328021133309071
• #KLM
Rescue me. Neakas FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
Rescue me. Neakas 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
Rescue me. Neakas Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
Rescue me. Neakas 2oor
• Souvenir de Cap Code
Rescue me. Neakas CapeCod_Silver_Navy_1024x1024
• New Familly
Rescue me. Neakas 210418091627249975

Rescue me. Neakas 20021608055864050


Rescue me. Neakas 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. Rescue me. Neakas 1116103942

Rescue me. Neakas NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


LIEN DU POST
Dim 29 Aoû 2021 - 17:25
Je savais que je devais agir au plus vite pour ne pas laisser la colère trop vite s’inviter en toi. Même si je savais qu’elle allait ressortir à un moment où à un autre, elle ne devait pas être la priorité. Elle ne devait jamais devenir la priorité même si elle cognerai toujours un peu. Tu avais beau grogner contre ça. J’avais plus besoin de soin que de savoir que j’allais être vengé. J’avais besoin de t’avoir pleinement avec moi. Alors oui peut être que je minimisais l’accident, pour que tu restes à mes côté, attrapant tes mains pour te garder prêt de moi, avoir ce regard suppliant qui te faisait céder si rapidement. Une façon de t’ancrer avec moi, et de t’imposer cette respiration qui était devenu automatique avec le temps. Et loin quelque part en moi j’étais heure que ça fonctionne, j’étais heureux que tous les efforts avaient porté ces fruits. Que ces petits rien qui avait demandé beaucoup de temps était devenu des automatismes pour moi qui savait te rattraper si facilement. J’étais heureux de constater que cette magie pouvait fonctionner, et qu’en continuant encore avec le temps peut être que tu auras l’automatisme seul. Folle espoir hein? Mais espoir quand même. Une fois installé je continuais de dédramatiser la situation j'avais connu pire. Plusieurs dont tu avais été témoins en direct, et malgré moi un flash du métro se rejouais que balayais d’un coup de tête. Le présent c’est tout ce qui compte. Cette chute, ce bras en sang et cette cheville douloureuse. J’avais connus pire et ça te faisait sourire, tu prenais conscience que oui c’était vrai, ça se voyais. Et pourtant la confidence tombait. Une confidence qui me poussais à sourire tendrement, et qui réchauffait mon coeur agréablement. Je sais mon coeur. Mais tu peux pas toujours prendre tous les coups… Et comme pour alléger la situation je continuais. … faut savoir partager. A chacun son tour. Tu étais le dernier à avoir reçu, beaucoup trop violent, bien trop impactant. Et pour te calmer encore plus je venais t’attirer contre moi pour ce baiser salvateur, qui nous enfermait dans notre bulle confortable où rien d’autre ne comptait que la paix qu’elle nous apportait. J’étais tellement bien dans cette bulle Amore, loin du monde. Et pourtant il fallait revenir à la réalité. Une réalité faite de soin et de douleur à venir. Je le savais. Nous le savions tous les deux.

Rapidement seul, pour sécuriser les lieux, je venais vérifier mon poignet, sentant un regard désapprobateur planer, pourtant il était important que je sache, je devais savoir, si oui ou non cette chute avec impacté l’ancienne fracture. C’était important, probablement que je m’y prenais mal mais je m’en fichais pas mal de la procédure à cette instant j’avais juste besoin de savoir si les semaines à venir seraient juste difficiles ou réellement compliquées. J’avais besoin de faire partir le doute immédiatement. Alors je faisais tourner mon poignet dans tout les sens pour constater que tout allait bien. Constatation fait à haute voix avec un sourire, qui se tarissait un peu trop à sa remarque. Je n’aimais pas ça, je n’aimais pas cette idée d’être remplacé, et les choses étaient trop récentes pour commencer à en rigoler. Et pourtant je marmonnais un J’suis irremplaçable avec un sourire en coin pour calmer les choses qui commençaient à grouiller en moi. Je n’avais aucune envie que ça dérape et que le moment s’envenime, nous n’avions pas besoin de ça à l’instant. Les soins étaient alors prodigués. Désinfection et bandage, c’était aussi plaisant que dérangeant. Plaisant de te voir si concentré à la tâche, plaisant que tu sois là pour prendre soin de moi. Dérangeant parce que le produit qui entrait en contact avec la peau était loin d’être agréable. Mais ce n’étais rien, rien face à ce qui m'attendais pour la suite. Inconsciemment je sentais la douleur s’inviter alors qu’elle n’était pas encore réellement la jusqu’à présent. Pas vraiment réel tant que je n’avais pas posé mon attention dessus, mais là, à présent c’était le moment. Le moment ou j’allais avoir tes doigts qui viendrait pointer la douleur. Constaté que c’était tout de même un peu plus important. Alors oui je grimaçais déjà à l’idée, incapable de réellement me détendre alors qu’il que tu faisais tout dans se sens, et que tes gestes me faisait du bien. Oui ça faisait du bien Amore, crois. Mais ça n'évacuait pas la crainte d’avoir mal. J’avais beau écouter avec attention tes mots qui se voulaient rassurants, la crainte de savoir était là. Alors je fermais les yeux, inspirant fortement, sentant mon coeur s’accélérer désagréablement. Ta main s’invitais alors sur ma joue et automatiquement je me sentais me détendre légèrement, pas suffisamment peut être, mais un peu tout de même. J’avais confiance en toi et en tes intentions, j’étais prêt à te laisser faire. Laissant glisser un Oui Parce que je croyant réellement en tes mots et je le sentais dans tes gestes, pourtant je n’arrivais pas à me défaire de ce qui pouvait arriver, conscient de ce qu’on ferait par la suite qu’importe le résultat de ton auscultation. Je connaissais déjà ta demande à l’avance même si je n’avais pas mal. Je savais déjà où se terminerait la journée. Alors il valait mieux couper court à cet instant. Je venais alors quémander l'arrêt de tes gestes, autant pour toi que pour moi. Je voulais t’épargner le fait de me voir souffrir inutilement, il n’y avait rien à faire. L’option de l’hôpital était la meilleure, et au moins ce ne serait pas toi qui me ferait souffrir. Et quelques part je préférais que ça se déroule ainsi. Ce sera leur rôle et ton rôle sera de me soutenir pleinement dans l’instant pour me rassurer, pour que ça se passe bien. Il devait en être ici. Tes mains se relevais automatiquement sous la demande, et je venais placer la mienne sur ton épaule pour cette demande bien plus réaliste, une demande que tu acceptais, à une différence prêt que tu préférais un taxi au scooter. Je hochais la tête. J’suis d’accord pour un taxi mon coeur. J’allais pas vraiment faire de différence. Je ne sais juste pas comment on va faire pour rendre le vélo et le scooter. Mais qu’importe on trouverait bien une autre solution. Je ne cessais de te regarder, je te voyais t’agiter comme un besoin constant de devoir faire quelque chose. Trouver un taxi avec ton téléphone, désirer que je n’ai plus mal, ton angoisse était palpable, quand bien même tu savais que tout serait géré comme il le fallait.

Je soupirais un instant, las de devoir terminer les vacances ainsi. Tournant la tête vers le bas de la rue et voyant le point de vus en contre bas. Une vus que je n’aurai pas le droit de connaître, mais qui était tout de même plaisante d’où je me trouvais. Jusqu’à ce que tu me proposes une poche de froid, sentant tes mots se hachurer. Je venais prendre la poche et la placer sur ma cheville avant de me concentrer sur toi. Eh eh bébé Stop … Stop … d’accord? Plaçant mes mains sur tes joues. Mes lèvres sur son front. Regarde moi. Je vais bien et tu as fait tout ce que tu pouvais. Je suis vivant, tu m’as soigné le bras et on va aller à l'hôpital, en taxi qu’on va attendre, sagement d’accord? Chacun de mes mots étaient choisis avec soin, prononcés de façon lente. Bébé assied toi à mes côtés s’il te plait … Et regarde … faisant tourner ton visage avec douceur, pour que tu regardes la vus que nous avions d’ici, pour faire un peu oublier cet accident. J’aurai pas rêvé mieux pour attendre un taxi pour m’emmener à l’hôpital, l’endroit est magnifique et tu es à mes côtés. S’il te plait, pose-toi à côté de moi et … puis j’ai un truc à te donner. Un large sourire se dessinait sur mes lèvres, alors que je t’invitais fortement à t’exécuter. Chose faites. Plongeant ma main dans la poche je venai tirer le petit sachet de tissus. Avant de te le tendre Seulement quand je venais te le tendre une voix s'interposait entre nous. Est ce que je peux vous proposer une glace ? Je te quittais des yeux pour les poser sur la voix, un homme avec un stand ambulant qui vendait des glaces. Mon regard se reposait sur toi, hochant les épaules. Nous sommes encore en vacances et un petit plaisir simple dans un moment difficile ne serait pas de refus. Et comme pour t’obliger à accepter, j’affichais un grand sourire. Ca sera vanille pour moi. S’il te plait Moya Lyubov’ Tout n’est pas obligé d’être aussi sombre.

@Neal T. Hood




Le plus important n'est pas ce que tu es,
mais ce que tu as choisis d'être

Titre de propriété :
 


Lukas O. Spritz omg mes feels

I am an angel with a shootgun
Je m'appelle : Neal
j'ai : 28
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor - Near The Campus
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : barman au Lord Hobo, mécanicien au Holy Motors & ancien prostitué
et niveau sentimental je suis : bientôt marié avec Lukas
On dit de moi que je suis : Étrange
et que je ressemble à : Thomas Brodie-Sangster.

Hors jeu, mon pseudo est : Nagini
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
avec : 38387
messages à mon actif, dont : 86
rps. Les créations de mon profil viennent de : Joemaw & Nagini
Pour finir, je joue également : Ange K. Murray
Rescue me. Neakas PLCFdyU

Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère (le 25 Avril 2005) ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge en Novembre 2018 ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaillais comme indic pour la Mafia Italienne ● Victime d'une blessure par balle à la tête le Vendredi 23 Avril 2021 lors d'une attaque au Lord Hobo ● A perdu une partie de sa mémoire (tous les événements après 2014) ● A été kidnappé du 18 Juin 2021 au 23 Juin 2021 à Naples

Rescue me. Neakas MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my boyfriend, futur husband
◆ Côme : my mafia boy
◆ Nathaniel : ex treasure

FAMILY
◆ Aurore : daughter
◆ Katalia : little angel sister
◆ Summer : wifey, mom of Aurore
◆ Yance : first cousin

SEX
◆ Jagger : ex need him
◆ Tom : special best friend
◆ Tova : insatiable ex lover

FRIENDS
◆ Aaron : good friend, helper
◆ Alma : protégée
◆ Eros : Aaron's boyfriend
◆ Georgie : special unique friend
◆ Kassidy : boss and friend
◆ Kassim : savior
◆ Kéo : coffee accident
◆ Keelan : colleague and ex flirting game
◆ Roxy : ex hate, virtual confidante, colleague
◆ Ryles : my baby, my darling, bromance

HATE

Rescue me. Neakas 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait des cauchemars violents ■ Fume, boit et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2020 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage sur le bas-ventre gauche fait en 2016 en commun avec Nathaniel ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Côme fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Côme en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■ A demandé Lukas en mariage le Lundi 12 Avril 2021 ■ A un morceau de balle dans la tête depuis l'attaque du Lord Hobo en 2021 ■ A un tatouage à la cheville droite représentant un code barre depuis le 8 Juin 2021 pour recouvrir le tatouage ‘Dans cette vie et les suivantes’ fait en commun avec Nate le 3 Juin 2021 ■

A strong past for a relationship that is a little too unique
Rescue me. Neakas Jnijkv10

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am
Mardi : 09:00 pm – 12:00 am
Mercredi : soirée off
Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm
Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am
Samedi :  12:00 am – 03:00 am
Dimanche : soirée off ou 06:00 pm – 08:30 pm

Travail au Holy Motors
Lundi : 08:00 am – 12:00 pm
Mardi : 09:00 am – 12:00 pm
Mercredi : off
Jeudi :  08:30 am – 04:30 pm
Vendredi : 12:00 pm – 05:00 pm
Samedi :  off
Dimanche : off

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, trouble borderline, prostitution, sexe, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, blessure par balle, traumatisme, perte de mémoire, kidnapping

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Dim 5 Sep 2021 - 0:22
L’envie de venger mon amoureux cognait à l’instant même où je comprenais que la chute n’était pas accidentelle ou solitaire. Il y avait eu quelqu’un. Il y avait eu un impact. Il y avait un quelqu’un qui devait payer pour avoir osé faire du mal à l’homme que j’aimais. Malheureusement pour moi, je ne pouvais pas le faire. La situation n’était pas aisée. L’autre avait disparu depuis bien longtemps dévalant la pente sans peine sur son vélo. L’autre ne parvenait même plus à compter pour le moment. Il n’était pas dans mon champs de vision et je ne le connaissais guère. L’enquête allait devoir être menée pour le retrouver et lui faire passer l’envie de recommencer à provoquer des chutes. Ok ça pouvait être accidentel. Mais, zut, il aurait au moins pu s’arrêter pour porter secours à ce garçon pour qui mon cœur cognait si fort. N’était-il pas humain ? N’avait-il pas de cœur ? Ce n’était pas une course. Ce n’était qu’une visite de la ville à vélo. Ce n’était que des vacances. Le grognement prenait de plus en plus de place dans mon être tandis que toutes ces pensées tournaient. Il fallait que j’arrête de penser à cet inconnu sinon j’allais bien trop dérailler. Il fallait que je cesse de penser à cet étranger que j’allais galérer à retrouver sans l’aide de mon amoureux. Il fallait que je me concentre sur le plus important. Lukas. C’était lui qui comptait plus que tout à cet instant. C’était sur lui que toute mon attention devait être dirigée. Il fallait que je prenne soin de mon copain qui se retrouvait blessé. Il fallait que j’évalue la situation pour savoir quoi faire dans les heures et les jours à venir. Le retour à Boston semblait se profiler. Un tour à l’hôpital semblait également se dessiner quelque part. Je venais aider mon copain blessé à s’installer au sol où mon sac à dos se trouvait déjà. Trousse de secours entre les mains, je ne pouvais pas m’empêcher de penser que cela ne faisait pas assez longtemps que les drames ne s’étaient pas abattus sur moi. Sur nous. Ça ne faisait pas assez longtemps pour que nous puissions profiter pleinement de la vie. Sans se méfier. Sans se faire importuner. Sans souffrir. À quoi jouait donc le destin ? Pourquoi semblait-il toujours s’acharner sur moi à ce point ? Qu’avais-je fais pour le mériter ? Était-ce à cause de ces meurtres que j’avais commis et pour lesquels je n’avais pas payé ma dette ? Était-ce à cause de ce manque de fidélité que j’avais eu au cours de ces dernières années ? Ou bien était-ce parce que la vie savait que je n’étais qu’un monstre comme mon père et qu’elle tentait de me stopper avant qu’il ne soit trop tard ? Je n’en savais foutrement rien. Les pensées tournaient vivement à l’intérieur de mon esprit. Elles venaient alimenter cette voix qui avait su rester silencieuse pendant ces agréables vacances. Elles venaient offrir à manger à cette voix pour qu’ELLE puisse reprendre le dessus sur tout le reste. Enfin presque… ELLE n’allait pas reprendre le dessus maintenant. Pas alors que mon cerveau fonctionnait un peu trop. Pas alors que j’étais parfaitement concentré pour prodiguer des soins à l’être aimé. La confidence glissait entre mes lèvres. Je haïssais lorsque Mio Amore souffrait. Physiquement ou mentalement, je détestais savoir que cet homme que j’aimais pouvait avoir mal. Je haïssais encore plus ces souffrances lorsque je les imposais. Est-ce que j’étais responsable cette fois ? J’avais insisté pour faire cette balade et pour partir au Summer Camp alors… Ouais. Ouais peut-être bien que j’étais trop responsable encore une fois et je me détestais pour ça. Je n’aimais pas que mon copain souffre. Encore moins lorsque j’étais loin de lui incapable d’agir dans la seconde. Encore moins lorsque je ne pouvais rien pour le soulager à la vitesse de l’éclair. Après tout, je n’étais pas un magicien capable d’effacer sa douleur en un claquement de doigts. Je n’étais pas un sorcier qui saurait inverser la situation pour éviter l’accident. Je n’étais qu’un être qui tentait de prendre soin de lui. Je n’étais qu’un homme qui l’aimait et qui détestait le voir souffrir. Moi qui aurait préféré être la victime de cette chute. Moi qui préférait encaisser n’importe quelle souffrance qu’encaisser la détresse de mon amoureux. J’avais toujours peur de ne pas être suffisant pour lui venir en aide. J’avais toujours la trouille de ne pas être assez pour l’aider. Toujours. Et ça me rongeait douloureusement. Mio Amore souriait à mes mots en soufflant d’autres. Il balançait ces propos qui me poussaient à hausser les épaules comme incapable de réellement décider. Comme incapable de lui donner raison. Je marmonnais dans ma barbe inexistante « J’préférerai qu’il n’y ait pas de coups dans ce cas-là… » Ouais je préférais l’absence de coups à mon incapacité à tous les encaisser. Je préférais la fin de toutes ces horreurs du destin au partage de celles-ci. Secouant la tête comme pour clore définitivement le sujet dangereux, je sortais le matériel qui pourrait m’aider à soigner mon amoureux. J’étais prêt à m’atteler aux soins lorsque le sexy musicien m’entraînait à lui pour un baiser. Un baiser hors du temps qui provoquait le délice de l’instant faisant oublier l’horreur qui s’abattait. L’angoisse régressait. La mauvaise humeur s’éloignait. Les doigts de mon futur mari dans mes cheveux savaient me détendre alors que mes doigts glissaient sur sa joue. Le temps de quelques minutes, j’avais l’impression d’être encore en vacances à pouvoir profiter pleinement du moment sans me soucier de rien. Pendant quelques minutes, je nous sentais encore dans cette osmose si parfaite. Dans cette bulle si effacée de la réalité comme si toutes les horreurs ne pouvaient pas passer. Le souffle finissait par me manquer et me pousser à m’éloigner. La réalité reprenait ses droits bien trop rapidement et je pensais à ce vélo trônant sur la route. Soufflant à mon copain que je revenais, je profitais d’un ultime baiser volé avant de m’effacer pour rendre la scène plus sécuritaire et éviter d’autres drames que je n’avais pas envie de gérer. Gamin égoïste qui avait envie de ne penser qu’à l’être tant aimé. Je m’empressais d’attraper le vélo pour le ranger sur le côté du trottoir notant dans un coin de ma tête qu’il faudrait appeler la société qui avait prêté les vélos pour leur signaler qu’il était là avec le scooter sans doute. À présent que la scène était parfaitement sécurisée, je m’empressais de revenir auprès de mon amoureux pour me concentrer totalement et pleinement sur lui. Lui qui était le seul à compter maintenant. Lui dont j’allais prendre soin avant d’aviser la suite. Les soins, la vengeance et le retour à Boston… Ouais, c’était un bel ordre pour le reste de cette journée.

Mes iris sombres se posaient sur Mio Amore et ce que je voyais ne me plaisait guère. Il était en train de bouger son poignet un peu trop vite dans tous les sens. J’avais follement envie de l’engueuler de commettre un tel acte alors que je n’avais pas pris le temps de tout observer en détail. J’avais envie de lui crier dessus de peur qu’il se fasse encore plus mal et que le verdict soit encore plus mauvais. J’en crevais d’envie ouais. Cependant, mes dents venaient simplement écorcher ma lèvre et le silence demeurait. J’étais parfaitement conscient de la réalité qui s’abattait sur cet homme que j’aimais. J’étais parfaitement conscient de cette peur qui lui bouffait sans doute les entrailles. Une peur compréhensible face à laquelle il se devait d’agir pour obtenir une réponse. Heureusement pour moi, les mouvements ne duraient que quelques minutes avant qu’il ne s’arrête. Je souriais face à l’annonce qu’il lançait. Quelques mots m’échappaient avec un rire comme pour détendre mon être et apaiser encore plus la tension dans l’atmosphère. Oops… Mauvaise idée. Ce n’était clairement pas la chose à dire. Ce n’était vraiment pas les mots à souffler. Le sourire se tarissait sur le visage du sexy musicien et je baissais la tête me sentant foutrement trop coupable. Gamin bien trop incapable qui venait le blesser. Gosse bien trop misérable qui n’était clairement pas assez. Mio Amore finissait par marmonner quelques mots avec un sourire en coin comme s’il prenait sur lui pour ne pas provoquer de disputes là maintenant. Il souriait à moitié comme pour éviter de se laisser bouffer par des démons qui n’avaient même pas de raisons d’exister. Des démons que je venais pourtant alimenter en osant souffler de tels propos même si c’était sur le ton de la plaisanterie. Mâchouillant nerveusement ma lèvre, je revenais auprès de mon copain m’accroupissant face à lui. Ma main glissait sur sa joue pour attirer son attention. Et, plantant mon regard dans le sien, je soufflais avec assurance « Bien sûr que tu l’es Mio Amore… Tu es irremplaçable… Personne ne pourra jamais me jouer des chansons comme toi… Personne ne pourra jamais te remplacer dans mon existence… » Non personne n’y parviendrait. Jamais. Il n’y avait que lui. Il n’y aurait plus que lui. Pour toujours et à jamais. Soufflant un coup pour chasser l’émotion, je me concentrais alors sur la situation. J’attrapais le bras de mon copain effectuant les soins qu’il fallait avant de laisser mes doigts glisser lentement sur lui en quête de l’autre blessure. J’agissais avec lenteur pour le mettre en confiance et l’aider à se calmer. Je savais à quel point la douceur et la tendresse étaient importantes lorsque la blessure faisait bien trop mal. Je savais que je ne pouvais pas agir autrement bien trop angoissé à l’idée de provoquer plus de douleurs à l’aimé. Je tentais ces gestes pour apaiser mon copain. Répétant mes connaissances à l’intérieur de ma tête, je finissais par énumérer la situation à mon amoureux qui fermait déjà les yeux inspirant fort. Beaucoup trop fort. Mon cœur se craquelait dans ma poitrine et je m’empressais de promettre que j’allais faire doucement. Une promesse que je ne briserai pas. Je ne brisais jamais les promesses et mon copain devait le savoir. Il soufflait cette affirmation confiant et j’avais envie de tout abandonner en voyant qu’il grimaçait sans même que mes doigts ne le touchent. Néanmoins, je savais que je ne pouvais pas m’y résoudre. Il fallait prendre soin de lui. Alors, l’examen se lançait rapide. Je palpais la zone quelques secondes à peine le cœur éclaté en voyant mon amoureux serrer les dents. Sa voix résonnait, mes mains se levaient aussitôt et j’hochais la tête pour lui obéir pleinement. Nous nous arrêtions là. Nous n’allions pas pousser l’examen plus loin. Il fallait juste aller à l’hôpital maintenant et laisser les professionnels s’occuper de ça. Sa main se posait sur mon épaule et ma main glissait sur la sienne tandis que je refusais de l’aider à se relever. Ça ne servait à rien de se mettre sur pied. Nous n’avions pas encore de véhicule pour nous conduire à l’endroit désiré. La quête se lançait alors et elle se stoppait presque aussitôt lorsque les doigts de mon copain glissait sur ma joue. Me concentrant sur lui, je sentais l’angoisse s’effriter et le cœur ralentir sous son regard et sa douce voix. J’hochais la tête avant d’embrasser son front et de marmonner la réalité. Une réalité qu’il acceptait. Rester assis ici jusqu’à ce que je trouve un taxi. Acte que je m’empressais de mettre en pratique tirant le téléphone de ma poche. Pendant que ça chargeait, je venais fouiller la trousse de secours pour en sortir une poche de froid que je tendais à mon amoureux. Voix hésitante, souffle manquant, je lui demandais de la mettre sur sa cheville n’osant pas le faire moi-même de peur de le heurter. Mio Amore prenait la poche la posant sur sa cheville avant de m’interpeller. Sa voix résonnait me capturant totalement et me faisant oublier le téléphone. Ses mains glissaient sur mes joues réchauffant mon être qui était en train de s’enfoncer dans les méandres glacés de l’angoisse. Ses lèvres se posaient sur mon front et j’avais l’impression de pouvoir respirer de nouveau. Les mots tombaient. Les constatations glissaient entre les lèvres de mon copain. J’acquiesçais de façon un peu trop automatique. J’acquiesçais et je gardais la bouche close incapable de dire quoi que ce soit ou d’agir. Gamin un peu trop bloqué dans la situation. Gosse un peu trop noyé dans la réalité. La demande tombait soudainement et, avant même que je ne puisse agir, le sexy musicien me faisait tourner la tête pour que je puisse observer la vue qui s’étendait de notre position. Mes iris sombres la parcouraient un instant. Vue magnifique sur laquelle je n’avais pas su m’attarder bien trop concentré sur la seule vue qui importait : mon copain. Un copain dont la voix résonnait encore me poussant à doucement sourire sous les propos qui étaient prononcés. Mon futur mari était mal en point et c’était pourtant lui qui calmait la situation. C’était lui qui semblait capable de faire redescendre toute la pression et je m’en voulais d’être autant incapable. Je m’en voulais d’être si minable et de lui imposer cet égarement qui me bouffait. Je m’en voulais de ne pas être capable de prendre sur moi. La demande tombait une nouvelle fois et je me laissais tomber aux côtés de Mio Amore sur le trottoir. Je m’installais à ses côtés laissant l’une de mes mains se poser sur sa cuisse que je caressais distraitement. Trouvant son regard, je confessais « C’est vrai que c’est un chouette endroit pour attendre le taxi… Toi… Moi… Nous… Une magnifique vue… » C’était bien oui. Mes sourcils se fronçaient lorsque mon amoureux sortait un sachet en tissu de sa poche. Oh ouais, il avait un truc à me donner. Mais qu’est-ce que cela pouvait-être ? Ma curiosité n’était pas satisfaite à l’instant puisque nous étions interrompu par une voix. Un homme tenant un stand ambulant de glace venait de nous en proposer. J’étais prêt à refuser poliment n’ayant guère envie de perdre du temps à déguster une glace en attendant le taxi que je venais d’ailleurs de commander. Même s’il fallait attendre vingt minutes avant son arrivée, je ne parvenais pas à faire comme si tout était rose alors que ça ne l’était clairement pas. Malgré la vue et notre bulle, je ne pouvais pas me noyer dans un bien-être alors que l’orage éclatait au-dessus de nos têtes. Un orage que mon copain semblait avoir chassé de sa tête. Refuser la glace ne semblait guère être l’avis de Mio Amore qui en demandait déjà une les yeux tournés vers moi. Et, comme bien trop souvent face à lui, je cédais. Me remettant sur pied, je demandais au vendeur une glace à la vanille et une glace au chocolat récupérant nos friandises après les avoir payées. Tandis que le vendeur s’éloignait, je me réinstallais aux côtés de mon copain lui tendant sa glace. Je portais la mienne à mes lèvres avant de demander « Alors… Quelque chose à me donner ? » en haussant un sourcil bien trop curieux. Gamin qui n’était pas capable de contenir son impatience. Gosse qui préférait se concentrer chasser l’orage de sa tête et se concentrer sur ce moment. Profiter des dernières minutes de nos vacances avant de se retrouver à l’hôpital et d’être obligé de rentrer. Grappiller ces quelques minutes pour demeurer dans notre bulle si parfaite et délicieuse. Laisser le cœur s’emballer sous notre bonheur. Et vivre. Pour nous. Notre moment. Notre histoire. Nos souvenirs.

@Lukas O. Spritz

Neal T. Hood omg mes feels

Piou
Je m'appelle : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
j'ai : 26
ans et j'habite actuellement à : Putnam Manor
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : co gérant du SunRock
et niveau sentimental je suis : fiancé à Neal
On dit de moi que je suis : Un prince charmant, parfait, une fée, une colombe, trop bien pour ce monde qui ne me mérite pas. Sauf que j'ai un peu de mal avec tout ça.
et que je ressemble à : Finn Cole

Hors jeu, mon pseudo est : Bab
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
avec : 28438
messages à mon actif, dont : 132
rps. Les créations de mon profil viennent de : Bab: iconn, giff. Paillette: ava
Pour finir, je joue également : /.

Rescue me. Neakas 210307011101321484 Rescue me. Neakas 210307011100239403 Rescue me. Neakas 210307011132892730
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

Rescue me. Neakas 210307010918770936 Rescue me. Neakas 210307011001575388 Rescue me. Neakas 210307011002251164
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils de Léna Ballerine Russe et d’Alessio Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentations autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout brisé en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tous les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meeko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veut connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connaît pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interpose toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prêt à tout pour ceux qu'il aime ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel en juin pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ Ouvre le SunRock avec Lana le 29 janvier 2021 ✦ Offre à Neal la bague de sa mère lors de la saint valentin en signe d’être toujours là pour lui qu’importe la direction que prendra la relation ✦ Naissance d’Aurore le 20 février 2021✦ ✦ Reçoit une lettre des organisateurs de Coachella le jour de son anniversaire: le SunRock y est invité ✦ Remonte sur scéne pour la première vrai fois et pleinement au Spring Break ✦ Montra sur scéne à Coachella ✦ Futur parrain de bébé de Gemma ✦ Accepte le demande en "mariage" de Neal ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
My distinctive signs

✦ Sa première guitare étant détruite en janvier 2020, il en a acheté une nouvelle, elle porte le nom de [i]Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N offert par Neal pour ses 25 ans ✦ Porte les cicatrices de l’accident du métro dans les paumes de ses mains ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦ A un tatouage à l'annulaire gauche un "N" sur le dessus du doigt et un "T" à l'intérieur depuis février 2021 ✦ Pour ses 26 ans il recevra des objets qui ne le quitteront plus : une médaille et une plaque rejoigne son porte clé, une pochette contenant une pièce qui se trouve dans la poche intérieur de sa veste, un médiator qui s’il n’est pas utilisé est dans son portefeuille, un carnet en cuir et un stylo constamment dans mon sac à dos ✦ Porte une chaine au cou avec une bague de femme offert par Neal lors de la demande en "mariage"✦ [/i]

Rescue me. Neakas 210307010926939059
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi, Mercredi, Jeudi Vendredi: 7h45 - 11h45
Mardi: 12h - 16h
Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
Rescue me. Neakas Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
Rescue me. Neakas 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans Rescue me. Neakas 2511619667
Rescue me. Neakas Cadeau11
• Têtes de Mules
Rescue me. Neakas 200327113946269016Rescue me. Neakas 200328021133309071
• #KLM
Rescue me. Neakas FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
Rescue me. Neakas 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
Rescue me. Neakas Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
Rescue me. Neakas 2oor
• Souvenir de Cap Code
Rescue me. Neakas CapeCod_Silver_Navy_1024x1024
• New Familly
Rescue me. Neakas 210418091627249975

Rescue me. Neakas 20021608055864050


Rescue me. Neakas 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. Rescue me. Neakas 1116103942

Rescue me. Neakas NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


LIEN DU POST
Dim 3 Oct 2021 - 18:12
Prendre les coups l’un pour l’autre c’étaient toujours plus facile à accepter, pour toi comme pour moi Amore. Et ça le sera toujours, j’essayais simplement de détendre la situation pour quelques chose de plus agréable tu sais. Mais non tu ne semblais pas parvenir à t’y accrocher, n’y même à y croire. C’est pourquoi je venais préférer à une longue discussion, un baiser. Un baiser sincère, langoureux qui effaçait toute la situation, qui nous transportait dans cette bulle qui faisait tant de bien. Un baiser qui nous embarquait dans ce monde qui n'appartient qu'à nous et calme tout. Juste le temps de quelques instants pour calmer les coeurs, les respirations et les pensées qui fusent et qui risquent de fuser encore. Je préféré ce baiser comme s’il avait le pouvoir d'effacer cet accident qui venait foutre en l’air la fin de nos vacances. Quand bien même tu voulais me soigner. Cette chute avait trop de conséquence et la première qui me venais en tête quand tu t’éloignes c’est l’état de mon poignet, que je malmène probablement pour être certain que je n’allais pas en perdre une nouvelle fois l’usage. Il était hors de question que je sois privé une nouvelle fois de musique, hors de question que j’arrête à présent. C’est pourquoi j’arrivais à sourire sans difficulté quand je m'aperçois qu’aucune douleur ne s’invitais. Jusqu’à ta réflexion Amore. Cette réflexion qui effaçait mon sourire. Elle était peut être là pour rire, mais je n’étais pas prêt à ça, et je ne serai probablement jamais prêt à ce genre de plaisanterie. Pas avec toutes les particularités de notre couple et de ton passé. Je pouvais accepter certaines choses, mais pas en rire. Je me faisais violence pour ne pas surenchérir, nous n’avions pas besoin de ça maintenant. Préférant marmonner une vérité en laquelle je crois. J’étais irremplaçable. Au cours de ces dernières années je savais quelle place j’avais pris dans ta vie, peut être que je m’étais trop imposé, nous avions traversé tant d'épreuves et je savais que d'autres suivraient j’avais simplement envie qu’elles soient moindres ou plus agréables. Je n’avais aucune envie d’être remplacé. je suis irremplaçable murmuré pour rester convaincu. C’est alors que tu venais te placer face à moi Amore, plantant ton regard dans le mien tes mains sur mes joues. Je me sentais tout à coups stupide d’avoir réagis d’une telle façon. Tes mots me touchent et me percutent, ils s’impriment comme une piqûre de rappel, ils faisaient du bien à entendre et venaient chasser ce désagréable sentiment qui s’était immiscé sans raison. L’assurance dont tu faisais preuve à l’instant me ramenait presque à cette demande en mariage si particulière et où j’avais accepté ce futur qui nous attendait. Personne … Répété pour te faire entendre que nous étions sur la même longueur d’onde, et que le doute ne venait pas s'immiscer plus longtemps. Que la désagréable sensation s’était échappé dès lors que tu avais agi. Affichant un sourire plus rassuré, alors que tu te lançais dans les premiers soins.

Des premiers soins qui étaient effectués avec une grande minutie et attention, des soins qui montraient à quel point tu savais ce que tu faisais. Seulement pour la suite de l'auscultation je me montrais bien plus réticent. J’ai beau te faire confiance aveuglément à ce sujet, l’idée de ressentir une quelconque douleur sous ton toucher me faisait même anticiper des réactions. Serrant des dents, grimaçant. C’est pourquoi je préférais mettre fin rapidement à ce manège. Je te sais minutieux, et attentionné, je savais que tu ferai tout pour que ça se passe au mieux mais rien n’y faisait. Et puis nous savions comment allait finir cette session à l’hopital, tu acceptais sans broncher. Tu reculais, main en l’air pour signaler que tu n’irais pas plus loin. L’hôpital serai notre prochaine destination, c'était le plus simple pour tout le monde, je serai vus par un médecin et tu n’auras pas à te soucier du mal que tu pourrais me causer. Tu ne pouvais rien faire de plus que d’anticiper le départ pour l'hôpital, prévenir un taxi et pourtant je te sentais partir, je sentais la panique dans ta voix quand tu venais me proposer la poche de froid, une poche que j’acceptais et plaçait trop distraitement sur ma cheville préférant me concentrer sur toi que je sentais partir dans l’angoisse. Les mains qui glissent sur ton visage, les lèvres posées sur le front comme pour te rattraper, pour te faire voir une réalité plus large que simplement cet accident. Prennant le temps de prononcer chaque mot, et de t’inviter dans la contemplation de notre environnement. Certe il y avait moi et mes blessures, le vélo au milieu de la route, mais Amore il y avait tout le reste aussi. Ces maisons colorées de chaque côté de cette route pavée, la vue au loin de l'océan turquoise face à nous, au milieu de palmiers, laissant entrevoir un brin de paradis. Amore regarde simplement comme ce cadre n’est pas si mal. Il n’y a rien de plus à faire de toute façon, profitons juste de l’instant et enfermons nous dans cette bulle qui nous convient si bien. J’accompagnais les paroles de gestes, t’obligeant à tourner la tête avec douceur. Avant de t’inviter une nouvelle fois à t’installer à mes côtés, une nouvelle invitation que tu ne faisais pas attendre, prenant rapidement place, un sourire aux lèvres que je venais suivre avec mon pouce sur ta joue. Sentant ta main se poser sur ma cuisse pour de distraites caresses, nos yeux s’accrochant, laissant tomber la confessions, alors que je hochais la tête sous ton affirmation, … et un cadeau tout en tirant le sachet que j’avais prévu de t’offrir à la fin de cette visite. Je tirais ce sachet préférant l’instant présent pour te l’offrir, nous serons toujours mieux qu'à l'hôpital. Mais nous étions interrompus par ce marchand qui nous proposait une glace. Et je ne laissais pas la place à une quelconque contradiction, je venais te demander directement ce dont j’avais envie. Comme si chaque seconde qui nous restaient avant de monter dans les taxi étaient les derniers instants que nous aurions lors de ces vacances. Oui, j’avais probablement chassé l’orage pour une pluie plus calme et agréable. Une pluie qu’il était possible d’apprécier ensemble une glace en main dans notre bulle. Une glace que tu allais chercher rapidement avant de revenir. Un bras tendu pour la saisir. Merci mon coeur. attendant que tu viennes t’installer pour me tourner et déposer ma tête sur tes cuisses, portant rapidement la glace à mes lèvres avant de me faire rappeler à l’ordre pour ce cadeau, que j’avais toujours dans l’autre main. Tiens, quand je l’ai vus j’ai tout de suite pensé à toi. Un large sourire au lèvre qui t'était destiné alors que je te tendais le sachet, pour que tu y découvres le bracelet qui m'avait fait de l’œil plutôt dans la journée. La tête ) l'envers, le sourire aux lèvres, je ne pouvais pas m'empêcher de penser à quelques points ce moment nous ressemblais tellement. Parfaitement imparfait.

@Neal T. Hood




Le plus important n'est pas ce que tu es,
mais ce que tu as choisis d'être

Titre de propriété :
 


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: