Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
Le deal à ne pas rater :
Adhérents FNAC : 20€ offerts en chèques cadeaux par tranches de ...
Voir le deal

« as de cœur » ∇ BILLIER


« as de cœur » ∇ BILLIER 069a227882891fd8b475967fe3e1e430b4d4e2f0
Je m'appelle : Billie, c'est bien Billie
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Manchester-by-the-Sea, avec Alexander et les souvenirs de Maverick.
Je viens de : Glencolmcille, cherche pas sur Google, c'est en Irlande.
Dans la vie, je suis : étudiante en sciences environnementales et barmaid au Drink.
et niveau sentimental je suis : volage, le cœur interdit mais le regard souvent posé sur une rousse.
On dit de moi que je suis : la fille bizarre qu'on entend rire trop fort
et que je ressemble à : Florence Pugh

Hors jeu, mon pseudo est : GLEEK! ou Annabelle, c'est sympa aussi
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/06/2017
avec : 3798
messages à mon actif, dont : 81
rps. Les créations de mon profil viennent de : hoodwink (avatar) lovebug la talentueuse (crackship)
Pour finir, je joue également : Alexis & Jasper & Horace
« as de cœur » ∇ BILLIER 41669bb0e8036d37cb1a63cb1387d5a716b1fc0f
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
Infos ● irlandaise, et new-yorkaise depuis ses douze ans ● brillante étudiante en sciences environnementales ● bisexuelle ● ses parents tiennent une librairie à New-York, qui périclite depuis plusieurs années ● a obtenu une bourse pour rentrer à Harvard, et travaille comme serveuse ● son petit frère a disparu alors qu’elle avait quinze ans, et n’a jamais été retrouvé ● son frère Zach et elles étaient similaires en de si nombreux points qu’on les prenait pour des jumeaux ● vit avec son fantôme depuis, qui lui est apparu plusieurs semaines après sa disparition ● ses parents n’ont jamais accepté l’idée de sa mort, et gardent espoir de le retrouver un jour ● ses yeux sont verts clairs ● vit intensément, se nourrissant d’adrénaline ● se coupe les cheveux elle-même, et devient une experte du carré bordélique ● fait la collection des peluches Aristochats, et particulièrement O’Malley pour des raisons évidentes ● cuisine souvent, pas toujours très bien, mais adore essayer des plats de tous les horizons, surtout quand le nom est imprononçable ● déteste le café et ne boit que du chocolat ● fervente défenseure de la cause animale et de l’écologie, elle donne régulièrement de la voix dans les manifestations ● apprentie passeuse d’âmes, elle développe une capacité à communiquer avec les personnes décédées ; ce don la rassure plus qu’il ne l’effraie, même si elle ne le maîtrise pas encore très bien ● ses parents lui ont collé le mot « folie », si bien qu’elle n’a plus jamais parlé à personne de sa petite particularité ● prends toutes les nouvelles avec un optimisme et une légèreté déconcertante ● galère à s’accrocher aux autres, à accorder sa confiance, ne voyant que le temporaire de la vie ● son corps est jonché de cicatrices causées par ses escapades nocturnes avec son frère ● se met rarement en colère ; du moins pas publiquement ● tantôt négligée, tantôt féminine, elle s’adapte à son environnement ● la plupart de ses vêtements ont été trouvés dans des friperies, ou achetés d'occasion sur internet ● bénévole pour la SPA ● incapable de montrer ses failles ● si on l’interroge sur son futur, elle vous parlera de son métier, jamais d’enfant ou de mariage ● Billie, elle s’en fout ; de toi, de moi, de son futur et de son passé. Elle se moque de s’écorcher les genoux sur le sol, des mots qu’on dit sur son chemin et d’écraser ses lèvres contre des bouches inconnues.

Présent : UC

Son caractèremaladroite les jambes qui courent trop vite, les épaules qui se cognent, les genoux qui rencontrent les graviers ; l’esprit virevolte et va souvent là où il ne faut pas. La concentration s’évapore, et elle se perdrait dans sa propre chambre ● obstinée l’idée qui vire à l’obsession, et plus rien ne compte pour o’malley. allez-y, gueulez, ligotez-lui les poignets, essayez et regardez-la se défaire, s’enfuir pour se vautrer dans son objectif ● imprudente ce qui a perdu le petit frère, ce qui perdra la grande sœur. le corps demande sa dose d’adrénaline, l’esprit veut toujours plus de nouveautés, de découvertes, il veut voir jusqu’où elle tiendra. jusqu’à quand elle flirtera avec la ligne, sans s’y étrangler. ● lunaire les yeux se perdent à côté, te loupent, regardent ailleurs. l’attention saute et s’évade, s’invente d’autres réalités. billie, elle est ailleurs, mais elle essaye de vivre autant qu’elle rêve ● effrontée les mots se moquent bien de la barrière de ses lèvres fines, ils passent les protections et se balancent là, contre les gens ; ils blessent, parfois, ils font rougir d’autres fois. l’insolence dans les prunelles qui fixent, et la rébellion est proche. l’autorité la dérange, elle ne s’y plie que lorsque ça l’arrange ● ambitieuse un jour, elle changera le monde. Ou peut-être le prochain, pour le rendre plus beau, plus humain, plus solidaire. car oui, o’malley a de grandes idées ● maline, elle a aussi une très bonne mémoire, surtout pour les choses qui ne servent à rien. L’ingénue se sort des situations par des tours, des esquives, jamais par la violence ● menteuse avec elle, avec les autres. billie dissimule son don, ou sa punition comme vous voulez, elle dissimule ses états d’âmes, ses fragilités, elle barricade l’ensemble derrière un sourire dégoulinant de malice ● solitaire ses alliés fidèles sont rares, tellement elle est sélective. Les gens l’ennuient la plupart du temps. Il lui faut ce truc dans le regard, ce sourire qui s’éternise, cette rage qui perle, il lui faut ce truc qui fera qu’elle attardera ses prunelles transparentes sur vous ● fragile comme ce fil qu’on tend trop fort, sur lequel on s’acharne, pour qu’il forme une tête de smiley souriant. demoiselle à la famille décimée, aux parents qui s’éloignent, et entourée de bien trop de personnes d’un monde éteint, tient sur sa corde, manquant à chaque pas de s’enfoncer dans la dépression qui habite ses patriarches. mais, écoutez-la déblatérez ses conneries, faites-vous berner, aidez-la

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_inline_pdu6w42HEn1ricaxd_540
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
liens a rajouter : maverick - eowyn - orphéa - mickey - alyssia - archer - alan

WARNING // concernant Billie : état dépressif avec prise occasionnelle d'anxiolytiques et somnifères, morts/esprits/fantômes, disparition d’un proche

TRIGGER // refuse de jouer ; sexe détaillé, sauf exception intéressant l'intrigue entre les personnages (ellipse favorisée)

LIEN DU POST
Mer 14 Juil 2021 - 19:57
J’sais même plus où on est, quel pays, quelle île. J’ai l’impression de vivre dans un espèce de rêve étrange, où mes yeux s’écarquillent, s’émerveillent, chaque jour. Trop de couleurs, de beautés. J’sais pas où poser les prunelles, et je m’égare. Une nouvelle vie. Plus belle, surement. J’suis arrivée hier. Un besoin de rester à Boston, loin de vous tous. C’était pas contre vous, c’était juste.. tu sais, ce besoin de se recentrer, de replonger un peu la tête dans la noirceur, pour mieux apprécier la clarté. Vous avez fini par me manquer. Même toi. Tu m’sauves, et tu le sais même pas. Cette maison revit, elle est plus belle avec ton regard abimé. Elle est vide, quand tu pars. On s’habitue vite au mouvement. Alors, je sors de mon enfer, je reviens vers vous. Je regarde la beauté d’Eowyn, la fragilité d’Orphéa, et je te trouve, dans cette salle de jeu. Je sais pas jouer. Avant, j’avais pas assez de tunes pour m’amuser à les perdre. J’attrape des dés sur une table, et j’te les présente ; arrivée dans ton dos. « Souffle. » J’les ai vu faire ça dans les films. La fille, souvent, souffle, et sert de porte bonheur à l’homme viril. Une belle connerie. On a qu’à inverser les rôles. On sera nos portes bonheurs respectifs. Mon bras entoure ton cou, hissée sur la pointe des pieds, et mes lèvres se plaquent sur ta joue en guise de salut. Retrouvailles après quelques jours, semaines. « Ils sont pas prêts pour notre duo, sur ce bateau. » La bouche s’écartèle en un large sourire. On s’était promis un verre et une discussion, quand j’arriverais. T’as des choses à me dire et j’suis pas très patiente, j’te rappelle.

credits img/gif: lovebug
code by lumos s.



☾ ☾ ☾  Tu reviendras toutes les nuits même si je ne t'appelle pas, je te rêve l'après-midi, je te cherche dans les draps, on t'appelle Mélancolie. Tu repars comme bon te va. On se croira toujours heureux, nos cœurs sont pourtant gris foncé
« as de cœur » ∇ BILLIER Ce33ed3b8fe68a637d69980af3d7c34f4a0e5b81
Je m'appelle : Alex ou Al
j'ai : 27
ans et j'habite actuellement à : éternel célibataire, mais en quête d'affection
Je viens de : Londres
Dans la vie, je suis : étudiant et photographe à mes heures perdues.
et niveau sentimental je suis : en colocation avec Billie depuis peu et bientôt Hayley.
On dit de moi que je suis : populaire, introvertis, loyal, solitaire
et que je ressemble à : Jack O'Connell, mais vite fait

Hors jeu, mon pseudo est : je
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/02/2020
avec : 2461
messages à mon actif, dont : 29
rps. Les créations de mon profil viennent de : delancey
Pour finir, je joue également : /

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_p10j3tr60U1rutcjwo5_250 « as de cœur » ∇ BILLIER LPJ-mZRo_400x400 « as de cœur » ∇ BILLIER CMAX5K5-
ALEXANDERWINDSOR
✧ ✦ ✧
” who is he "

Alexander détient une curiosité dévorante, depuis tout petit il se complaît dans les livres, les romans de gare, les bandes dessinées, mais aussi les œuvres scientifiques qui jonchaient le sol de sa chambre. Habité par une volonté d'en apprendre plus chaque jour, il a cependant créé un paradoxe par sa capacité à être facilement influencé et légèrement naïf. Ne pensant pas que que les gens souhaitent faire du mal volontairement, il discerne rarement les réelles intentions de son entourage. D'autant plus que sa discrétion fait de lui une proie facile pour les malintentionnés, puisqu'il ne donne que rarement son opinion et fuit les conflits dans la plupart des cas. Il trouve que c'est assez déjà usant de se donner une image lisse chaque jour. Même si depuis quelque temps il montre son côté rebelle et envoie valser tout ce qui le pourrit de l'intérieur. Malgré toute les disputes avec certains membres de sa famille il reste loyal et prêt à tout pour protéger les siens, quitte à se sacrifier pour le bien de tous. Il aime profondément son frère autant qu'il le déteste parfois.


✧ ✦ ✧

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_ol2in8G7rq1ubviupo7_400 « as de cœur » ∇ BILLIER X0aqxgj1d9akd3dfu9bg « as de cœur » ∇ BILLIER Jack-O-Connell--photographed-by-Bruce-Weber-for-T--03
” if you need more "

Pour moi ne comptent que ceux qui sont fous de quelque chose, fous de vivre, fous de parler, fous d'être sauvés, ceux qui veulent tout en même temps, ceux qui ne bâillent jamais, qui ne disent pas des banalités, mais brûlent, brûlent comme un feu d'artifice. ━ jack kerouac.


brûlons comme des lanternes dans un ciel étoilé.
−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
people are going to talk about you
no matter what you do.


« as de cœur » ∇ BILLIER Cinema-Jack-O-Connell-interpretera-Alexander-McQueen-dans-un-biopic « as de cœur » ∇ BILLIER 5912-1542621055 « as de cœur » ∇ BILLIER Jack_oconnell_DO-NOT-REUSE
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "
*☆ — ross j. windsor ; grand frère qui surprotège le petit. Malgré les dissensions, cela reste la famille. ☾ edgar windsor ; le cadet, mais pas le plus discret. Tout feu tout flamme, mais tout aussi proche pour partir loin ensemble. ☾ U.C ; .... ☾ u.c ; ...


« as de cœur » ∇ BILLIER Square_thumb%402x « as de cœur » ∇ BILLIER Flat,128x,075,f-pad,128x128,f8f8f8.u3 « as de cœur » ∇ BILLIER F11bb7d9245422058616a0afa033932b
” WE'RE LIKE A SMALL GANG "
” more than friends "
*☆ — uc. ; ... ☾ u.c ; ... ☾

WARNING // concernant (personnage) Alex est atteint déréalisation, de désillusion, claustrophobie et il est légèrement hyponcondriaque. Depuis la surconsommation de drogue dure.TRIGGER // refuse de jouer ; écrire ici

Free !
LIEN DU POST
Lun 19 Juil 2021 - 11:31

J'avais pas joué depuis des années, mais il fallait bien trouver un endroit plutôt calme et avec de l'alcool pour passer un peu de bon temps sur ce bateau; Bien que cela me faisait plaisir de croiser des amis ou des connaissances, j'avoue que l'ambiance intimiste de la salle de jeu m'ont donné un sentiment de sérénité. J'ai jamais été un bon joueur, loin de là. Il faut dire que pour être un bon joueur il fallait assurément prendre des risques. J'en prenais déjà assez avec ma santé mentale, il valait mieux pas que je fasse de même avec mon argent. Puis cela la mettrait mal de voir dans les journaux un énième scandale sur un membre de la famille Windsor. De toute manière pour ce qu'il en reste... La dernière roue cassé du carrosse, une vaste blague. Sortis de ma torpeur par une jeune femme qui apparait dans mon dos, j'exécute son ordre, d'un air relativement las. Ce n'est qu'à son baiser et son embrasse que je me rend compte de sa présence. Je souris brièvement et lui rend avec tendresse. un acte bref mais agréable, me remémorant les tous débuts de l'emménagement dans notre maison respective, enfin la sienne. « Non c'est sûr, j'ai déjà brulé la partie sud du bateau en faisant tombé ma clope dans une des chambres des membres de la pfizer. » Je souris légèrement avant de lui proposer mon bras pour quitter la table de jeu pour se trouver un coin plus propice à nous raconter nos derniers périples. « Tu arrives pile au bon moment, j'aurai bien besoin d'un verre et d'un morceau pour supporter tous ces gens. » lui chuchotais-je avec l'air le plus enjoué possible, ce qui signifiait juste de ne pas dire une insulte à la fin de ma phrase. « Je savais pas que tu arrivais aujourd'hui blondie, mais j'espère que t'as rien de prévu. Je te lâche pas » dis-je en trouvant une petite table non loin du bar de la salle de jeux où on s'installe avec une certaine aisance.



credits img/gif: lovebug
code by lumos s.


Time to
Reborn
everything you're trying to say to me
« as de cœur » ∇ BILLIER 069a227882891fd8b475967fe3e1e430b4d4e2f0
Je m'appelle : Billie, c'est bien Billie
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Manchester-by-the-Sea, avec Alexander et les souvenirs de Maverick.
Je viens de : Glencolmcille, cherche pas sur Google, c'est en Irlande.
Dans la vie, je suis : étudiante en sciences environnementales et barmaid au Drink.
et niveau sentimental je suis : volage, le cœur interdit mais le regard souvent posé sur une rousse.
On dit de moi que je suis : la fille bizarre qu'on entend rire trop fort
et que je ressemble à : Florence Pugh

Hors jeu, mon pseudo est : GLEEK! ou Annabelle, c'est sympa aussi
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/06/2017
avec : 3798
messages à mon actif, dont : 81
rps. Les créations de mon profil viennent de : hoodwink (avatar) lovebug la talentueuse (crackship)
Pour finir, je joue également : Alexis & Jasper & Horace
« as de cœur » ∇ BILLIER 41669bb0e8036d37cb1a63cb1387d5a716b1fc0f
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
Infos ● irlandaise, et new-yorkaise depuis ses douze ans ● brillante étudiante en sciences environnementales ● bisexuelle ● ses parents tiennent une librairie à New-York, qui périclite depuis plusieurs années ● a obtenu une bourse pour rentrer à Harvard, et travaille comme serveuse ● son petit frère a disparu alors qu’elle avait quinze ans, et n’a jamais été retrouvé ● son frère Zach et elles étaient similaires en de si nombreux points qu’on les prenait pour des jumeaux ● vit avec son fantôme depuis, qui lui est apparu plusieurs semaines après sa disparition ● ses parents n’ont jamais accepté l’idée de sa mort, et gardent espoir de le retrouver un jour ● ses yeux sont verts clairs ● vit intensément, se nourrissant d’adrénaline ● se coupe les cheveux elle-même, et devient une experte du carré bordélique ● fait la collection des peluches Aristochats, et particulièrement O’Malley pour des raisons évidentes ● cuisine souvent, pas toujours très bien, mais adore essayer des plats de tous les horizons, surtout quand le nom est imprononçable ● déteste le café et ne boit que du chocolat ● fervente défenseure de la cause animale et de l’écologie, elle donne régulièrement de la voix dans les manifestations ● apprentie passeuse d’âmes, elle développe une capacité à communiquer avec les personnes décédées ; ce don la rassure plus qu’il ne l’effraie, même si elle ne le maîtrise pas encore très bien ● ses parents lui ont collé le mot « folie », si bien qu’elle n’a plus jamais parlé à personne de sa petite particularité ● prends toutes les nouvelles avec un optimisme et une légèreté déconcertante ● galère à s’accrocher aux autres, à accorder sa confiance, ne voyant que le temporaire de la vie ● son corps est jonché de cicatrices causées par ses escapades nocturnes avec son frère ● se met rarement en colère ; du moins pas publiquement ● tantôt négligée, tantôt féminine, elle s’adapte à son environnement ● la plupart de ses vêtements ont été trouvés dans des friperies, ou achetés d'occasion sur internet ● bénévole pour la SPA ● incapable de montrer ses failles ● si on l’interroge sur son futur, elle vous parlera de son métier, jamais d’enfant ou de mariage ● Billie, elle s’en fout ; de toi, de moi, de son futur et de son passé. Elle se moque de s’écorcher les genoux sur le sol, des mots qu’on dit sur son chemin et d’écraser ses lèvres contre des bouches inconnues.

Présent : UC

Son caractèremaladroite les jambes qui courent trop vite, les épaules qui se cognent, les genoux qui rencontrent les graviers ; l’esprit virevolte et va souvent là où il ne faut pas. La concentration s’évapore, et elle se perdrait dans sa propre chambre ● obstinée l’idée qui vire à l’obsession, et plus rien ne compte pour o’malley. allez-y, gueulez, ligotez-lui les poignets, essayez et regardez-la se défaire, s’enfuir pour se vautrer dans son objectif ● imprudente ce qui a perdu le petit frère, ce qui perdra la grande sœur. le corps demande sa dose d’adrénaline, l’esprit veut toujours plus de nouveautés, de découvertes, il veut voir jusqu’où elle tiendra. jusqu’à quand elle flirtera avec la ligne, sans s’y étrangler. ● lunaire les yeux se perdent à côté, te loupent, regardent ailleurs. l’attention saute et s’évade, s’invente d’autres réalités. billie, elle est ailleurs, mais elle essaye de vivre autant qu’elle rêve ● effrontée les mots se moquent bien de la barrière de ses lèvres fines, ils passent les protections et se balancent là, contre les gens ; ils blessent, parfois, ils font rougir d’autres fois. l’insolence dans les prunelles qui fixent, et la rébellion est proche. l’autorité la dérange, elle ne s’y plie que lorsque ça l’arrange ● ambitieuse un jour, elle changera le monde. Ou peut-être le prochain, pour le rendre plus beau, plus humain, plus solidaire. car oui, o’malley a de grandes idées ● maline, elle a aussi une très bonne mémoire, surtout pour les choses qui ne servent à rien. L’ingénue se sort des situations par des tours, des esquives, jamais par la violence ● menteuse avec elle, avec les autres. billie dissimule son don, ou sa punition comme vous voulez, elle dissimule ses états d’âmes, ses fragilités, elle barricade l’ensemble derrière un sourire dégoulinant de malice ● solitaire ses alliés fidèles sont rares, tellement elle est sélective. Les gens l’ennuient la plupart du temps. Il lui faut ce truc dans le regard, ce sourire qui s’éternise, cette rage qui perle, il lui faut ce truc qui fera qu’elle attardera ses prunelles transparentes sur vous ● fragile comme ce fil qu’on tend trop fort, sur lequel on s’acharne, pour qu’il forme une tête de smiley souriant. demoiselle à la famille décimée, aux parents qui s’éloignent, et entourée de bien trop de personnes d’un monde éteint, tient sur sa corde, manquant à chaque pas de s’enfoncer dans la dépression qui habite ses patriarches. mais, écoutez-la déblatérez ses conneries, faites-vous berner, aidez-la

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_inline_pdu6w42HEn1ricaxd_540
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
liens a rajouter : maverick - eowyn - orphéa - mickey - alyssia - archer - alan

WARNING // concernant Billie : état dépressif avec prise occasionnelle d'anxiolytiques et somnifères, morts/esprits/fantômes, disparition d’un proche

TRIGGER // refuse de jouer ; sexe détaillé, sauf exception intéressant l'intrigue entre les personnages (ellipse favorisée)

LIEN DU POST
Lun 26 Juil 2021 - 21:26
J’ai besoin de personne. J’te jure. Je le répète, et j’y crois de moins en moins. C’est de la faute de Maverick, d’Orphéa, de ces gens qui se sont mis sur ma route, et qui ont prit trop d’importance tout de suite. C’est de leur faute si maintenant j’m’étouffe dans mon silence. C’est de ta faute, aussi. On était le ying et le yang, on compensait le positif et le négatif . Tous les deux, sur notre balance, on gérait l’équilibre. Mais, t’as sauté. Si, j’t’ai vu, t’as sauté, t’as dégagé ton sourire et ça a tout déséquilibré. Je suis devenue celle qui devait manier lumière et nuages. Je sais pas faire. Je me noie, quand c’est trop noir. Et sous le soleil, j’sais pas quoi faire de tous ces rayons. Je les réoriente pour éviter l’insolation. Alors, pour qu’on gère mieux notre balance, je te fais une place dans mes murs. J’arrive toujours pas à me dire que j’ai une maison ; une vraie. Cette vie, c’est pas vraiment la mienne. Je ne sais qu’être celle qui s’invite. Sentiment d’être la squatteuse de sa propre demeure. Avec ta présence, ça le fait moins. Avec ta présence, tout va mieux. Ca me soutire un rire, ton histoire de bateau cramé. « Si ça touche les Pfo, je suppose qu’on peut dire que c’est pas siiii grave. » Rictus amusé. Clairement, quitte à faire un feu de joie au beau milieu de l’eau, autant répandre quelques braises chez les vaniteux. Mes doigts accrochés à ton bras, pour s’éloigner. On a l’air de gens qui savent ce qu’ils font, n’est-ce pas ? Quelle escroquerie. « Voyons ce sont les vacances, ça rend les gens moins cons, non ? » Pas filtré, pas atténué pour préserver les égos autour non plus. S’affale dans ce fauteuil, près de cette petite table, parfaite pour regarder sans être emmerdé. « Je suis arrivée hier. C’était une surprise pour Orphéa, et pour faire plaisir à Eowyn, elle avait une soirée avec ses amis et elle voulait que je vienne. » Clairement, ça s’est pas passé comme prévu ; comme d’habitude. Secoue la tête. « Enfin, on s’en fout, j’suis là, et j’ai l’impression d’avoir loupé pleeeeins de trucs de ta vie. » Prunelles sur ta petite personne, Alex, et mes doigts qui appellent un serveur. Pas comme une bourgeoise en claquant des doigts, nan, en faisant un espèce de coucou.


credits img/gif: lovebug
code by lumos s.



☾ ☾ ☾  Tu reviendras toutes les nuits même si je ne t'appelle pas, je te rêve l'après-midi, je te cherche dans les draps, on t'appelle Mélancolie. Tu repars comme bon te va. On se croira toujours heureux, nos cœurs sont pourtant gris foncé
« as de cœur » ∇ BILLIER Ce33ed3b8fe68a637d69980af3d7c34f4a0e5b81
Je m'appelle : Alex ou Al
j'ai : 27
ans et j'habite actuellement à : éternel célibataire, mais en quête d'affection
Je viens de : Londres
Dans la vie, je suis : étudiant et photographe à mes heures perdues.
et niveau sentimental je suis : en colocation avec Billie depuis peu et bientôt Hayley.
On dit de moi que je suis : populaire, introvertis, loyal, solitaire
et que je ressemble à : Jack O'Connell, mais vite fait

Hors jeu, mon pseudo est : je
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/02/2020
avec : 2461
messages à mon actif, dont : 29
rps. Les créations de mon profil viennent de : delancey
Pour finir, je joue également : /

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_p10j3tr60U1rutcjwo5_250 « as de cœur » ∇ BILLIER LPJ-mZRo_400x400 « as de cœur » ∇ BILLIER CMAX5K5-
ALEXANDERWINDSOR
✧ ✦ ✧
” who is he "

Alexander détient une curiosité dévorante, depuis tout petit il se complaît dans les livres, les romans de gare, les bandes dessinées, mais aussi les œuvres scientifiques qui jonchaient le sol de sa chambre. Habité par une volonté d'en apprendre plus chaque jour, il a cependant créé un paradoxe par sa capacité à être facilement influencé et légèrement naïf. Ne pensant pas que que les gens souhaitent faire du mal volontairement, il discerne rarement les réelles intentions de son entourage. D'autant plus que sa discrétion fait de lui une proie facile pour les malintentionnés, puisqu'il ne donne que rarement son opinion et fuit les conflits dans la plupart des cas. Il trouve que c'est assez déjà usant de se donner une image lisse chaque jour. Même si depuis quelque temps il montre son côté rebelle et envoie valser tout ce qui le pourrit de l'intérieur. Malgré toute les disputes avec certains membres de sa famille il reste loyal et prêt à tout pour protéger les siens, quitte à se sacrifier pour le bien de tous. Il aime profondément son frère autant qu'il le déteste parfois.


✧ ✦ ✧

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_ol2in8G7rq1ubviupo7_400 « as de cœur » ∇ BILLIER X0aqxgj1d9akd3dfu9bg « as de cœur » ∇ BILLIER Jack-O-Connell--photographed-by-Bruce-Weber-for-T--03
” if you need more "

Pour moi ne comptent que ceux qui sont fous de quelque chose, fous de vivre, fous de parler, fous d'être sauvés, ceux qui veulent tout en même temps, ceux qui ne bâillent jamais, qui ne disent pas des banalités, mais brûlent, brûlent comme un feu d'artifice. ━ jack kerouac.


brûlons comme des lanternes dans un ciel étoilé.
−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
people are going to talk about you
no matter what you do.


« as de cœur » ∇ BILLIER Cinema-Jack-O-Connell-interpretera-Alexander-McQueen-dans-un-biopic « as de cœur » ∇ BILLIER 5912-1542621055 « as de cœur » ∇ BILLIER Jack_oconnell_DO-NOT-REUSE
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "
*☆ — ross j. windsor ; grand frère qui surprotège le petit. Malgré les dissensions, cela reste la famille. ☾ edgar windsor ; le cadet, mais pas le plus discret. Tout feu tout flamme, mais tout aussi proche pour partir loin ensemble. ☾ U.C ; .... ☾ u.c ; ...


« as de cœur » ∇ BILLIER Square_thumb%402x « as de cœur » ∇ BILLIER Flat,128x,075,f-pad,128x128,f8f8f8.u3 « as de cœur » ∇ BILLIER F11bb7d9245422058616a0afa033932b
” WE'RE LIKE A SMALL GANG "
” more than friends "
*☆ — uc. ; ... ☾ u.c ; ... ☾

WARNING // concernant (personnage) Alex est atteint déréalisation, de désillusion, claustrophobie et il est légèrement hyponcondriaque. Depuis la surconsommation de drogue dure.TRIGGER // refuse de jouer ; écrire ici

Free !
LIEN DU POST
Lun 2 Aoû 2021 - 10:39
C'est étonnant mais quand je regarde la belle, elle semble caché une certaine aversion pour évènement récent. Mais ce serait malvenu de ma part d'insister alors qu'elle vient à peine d'arriver. Bien que je retournerais terre et ciel pour défendre les O'Malley, même si je semble pas à avoir réussi... Je chasse les idées noires de ma tête, tout du moins quelques-unes non réticences à me laisser un peu d'air et profiter de la présence de ma colocataire dorénavant. Je me devais d'apprécier ce petit moment de répit avant de me retrouver engouffrer une nouvelle fois par mes démons. « De ma vie de ma vie... Oui si on veut. » Le serveur m'interromps, sans méchanceté. Je laisse Billie prendre commande, je lui annonce la mienne, un mimosa m'irait très bien. « Je sais pas si je dois commencer par les séquelles du kidnapping de l'année dernière où j'ai l'impression d'être les seules à avoir morfler. De ma famille qui a totalement disparu en l'espace de quelques mois ou encore d'un début d'histoire amoureuse des plus compliqués digne de Call Me By Your Name. » La commande arrive pour me permettre de reprendre mon souffle et de boire la première gorgée de ma verre. Les lunettes de soleils sur le nez, je regardais à l'horizon comme si j'espérait trouver une réponse sur une des lignes de fuite. « Ou sinon pourrait parler de notre nouvelle année ensemble et de ce qui nous attends. »



credits img/gif: lovebug
code by lumos s.


Time to
Reborn
everything you're trying to say to me
« as de cœur » ∇ BILLIER 069a227882891fd8b475967fe3e1e430b4d4e2f0
Je m'appelle : Billie, c'est bien Billie
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Manchester-by-the-Sea, avec Alexander et les souvenirs de Maverick.
Je viens de : Glencolmcille, cherche pas sur Google, c'est en Irlande.
Dans la vie, je suis : étudiante en sciences environnementales et barmaid au Drink.
et niveau sentimental je suis : volage, le cœur interdit mais le regard souvent posé sur une rousse.
On dit de moi que je suis : la fille bizarre qu'on entend rire trop fort
et que je ressemble à : Florence Pugh

Hors jeu, mon pseudo est : GLEEK! ou Annabelle, c'est sympa aussi
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/06/2017
avec : 3798
messages à mon actif, dont : 81
rps. Les créations de mon profil viennent de : hoodwink (avatar) lovebug la talentueuse (crackship)
Pour finir, je joue également : Alexis & Jasper & Horace
« as de cœur » ∇ BILLIER 41669bb0e8036d37cb1a63cb1387d5a716b1fc0f
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
Infos ● irlandaise, et new-yorkaise depuis ses douze ans ● brillante étudiante en sciences environnementales ● bisexuelle ● ses parents tiennent une librairie à New-York, qui périclite depuis plusieurs années ● a obtenu une bourse pour rentrer à Harvard, et travaille comme serveuse ● son petit frère a disparu alors qu’elle avait quinze ans, et n’a jamais été retrouvé ● son frère Zach et elles étaient similaires en de si nombreux points qu’on les prenait pour des jumeaux ● vit avec son fantôme depuis, qui lui est apparu plusieurs semaines après sa disparition ● ses parents n’ont jamais accepté l’idée de sa mort, et gardent espoir de le retrouver un jour ● ses yeux sont verts clairs ● vit intensément, se nourrissant d’adrénaline ● se coupe les cheveux elle-même, et devient une experte du carré bordélique ● fait la collection des peluches Aristochats, et particulièrement O’Malley pour des raisons évidentes ● cuisine souvent, pas toujours très bien, mais adore essayer des plats de tous les horizons, surtout quand le nom est imprononçable ● déteste le café et ne boit que du chocolat ● fervente défenseure de la cause animale et de l’écologie, elle donne régulièrement de la voix dans les manifestations ● apprentie passeuse d’âmes, elle développe une capacité à communiquer avec les personnes décédées ; ce don la rassure plus qu’il ne l’effraie, même si elle ne le maîtrise pas encore très bien ● ses parents lui ont collé le mot « folie », si bien qu’elle n’a plus jamais parlé à personne de sa petite particularité ● prends toutes les nouvelles avec un optimisme et une légèreté déconcertante ● galère à s’accrocher aux autres, à accorder sa confiance, ne voyant que le temporaire de la vie ● son corps est jonché de cicatrices causées par ses escapades nocturnes avec son frère ● se met rarement en colère ; du moins pas publiquement ● tantôt négligée, tantôt féminine, elle s’adapte à son environnement ● la plupart de ses vêtements ont été trouvés dans des friperies, ou achetés d'occasion sur internet ● bénévole pour la SPA ● incapable de montrer ses failles ● si on l’interroge sur son futur, elle vous parlera de son métier, jamais d’enfant ou de mariage ● Billie, elle s’en fout ; de toi, de moi, de son futur et de son passé. Elle se moque de s’écorcher les genoux sur le sol, des mots qu’on dit sur son chemin et d’écraser ses lèvres contre des bouches inconnues.

Présent : UC

Son caractèremaladroite les jambes qui courent trop vite, les épaules qui se cognent, les genoux qui rencontrent les graviers ; l’esprit virevolte et va souvent là où il ne faut pas. La concentration s’évapore, et elle se perdrait dans sa propre chambre ● obstinée l’idée qui vire à l’obsession, et plus rien ne compte pour o’malley. allez-y, gueulez, ligotez-lui les poignets, essayez et regardez-la se défaire, s’enfuir pour se vautrer dans son objectif ● imprudente ce qui a perdu le petit frère, ce qui perdra la grande sœur. le corps demande sa dose d’adrénaline, l’esprit veut toujours plus de nouveautés, de découvertes, il veut voir jusqu’où elle tiendra. jusqu’à quand elle flirtera avec la ligne, sans s’y étrangler. ● lunaire les yeux se perdent à côté, te loupent, regardent ailleurs. l’attention saute et s’évade, s’invente d’autres réalités. billie, elle est ailleurs, mais elle essaye de vivre autant qu’elle rêve ● effrontée les mots se moquent bien de la barrière de ses lèvres fines, ils passent les protections et se balancent là, contre les gens ; ils blessent, parfois, ils font rougir d’autres fois. l’insolence dans les prunelles qui fixent, et la rébellion est proche. l’autorité la dérange, elle ne s’y plie que lorsque ça l’arrange ● ambitieuse un jour, elle changera le monde. Ou peut-être le prochain, pour le rendre plus beau, plus humain, plus solidaire. car oui, o’malley a de grandes idées ● maline, elle a aussi une très bonne mémoire, surtout pour les choses qui ne servent à rien. L’ingénue se sort des situations par des tours, des esquives, jamais par la violence ● menteuse avec elle, avec les autres. billie dissimule son don, ou sa punition comme vous voulez, elle dissimule ses états d’âmes, ses fragilités, elle barricade l’ensemble derrière un sourire dégoulinant de malice ● solitaire ses alliés fidèles sont rares, tellement elle est sélective. Les gens l’ennuient la plupart du temps. Il lui faut ce truc dans le regard, ce sourire qui s’éternise, cette rage qui perle, il lui faut ce truc qui fera qu’elle attardera ses prunelles transparentes sur vous ● fragile comme ce fil qu’on tend trop fort, sur lequel on s’acharne, pour qu’il forme une tête de smiley souriant. demoiselle à la famille décimée, aux parents qui s’éloignent, et entourée de bien trop de personnes d’un monde éteint, tient sur sa corde, manquant à chaque pas de s’enfoncer dans la dépression qui habite ses patriarches. mais, écoutez-la déblatérez ses conneries, faites-vous berner, aidez-la

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_inline_pdu6w42HEn1ricaxd_540
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
liens a rajouter : maverick - eowyn - orphéa - mickey - alyssia - archer - alan

WARNING // concernant Billie : état dépressif avec prise occasionnelle d'anxiolytiques et somnifères, morts/esprits/fantômes, disparition d’un proche

TRIGGER // refuse de jouer ; sexe détaillé, sauf exception intéressant l'intrigue entre les personnages (ellipse favorisée)

LIEN DU POST
Mar 3 Aoû 2021 - 20:53
Tu t’rends pas compte à quel point on s’adapte à tout. A quel point on arrive à se muer, à se modeler, pour rentrer dans un monde qui ne nous convient pas. Qui ne tourne clairement pas rond. Désormais, vois-tu toi aussi, combien il déconne ? Tu vois les nuances de gris, de noir ? Tu vois comme c’est sombre, autour du soleil ? Qui va apporter la chaleur, dans notre grande demeure ? On s’tiendra debout, quoiqu’il arrive. On sombrera pas à deux, Windsor. Puisque désormais, je force le sourire, j’arrive même à le ressentir, alors que le bateau tangue. S’adapter. « Tu devrais trouver quelqu’un qui l’a vécu aussi. T’en trouveras toujours qui dirons qu’ils savent ce que ça fait, qu’ils comprennent.. mais c’est faux. » Personne capte rien. Personne sait, combien ça peut être vide à l’intérieur. Personne sait ce que vous avez vécu, là-bas. « Puis.. les familles tu sais, ça se saurait si c’était stable. » Les amis, aussi. Mes doigts qui galopent sur la table, viennent capter ton petit doigt. Orbes vertes sur toi. « Moi j’reste, pour l’instant. » J’ai rien d’une barque stable. Mais, tu peux te cramponner à mon cou quand même. « Et j’reste pas juste car je veux entendre ton histoire romanesque.. » Allez, raconte. Fait-moi vivre ce qui se dit dans les films. Les lèvres qui trempent dans la boisson posée devant. « On devrait aller voir une voyante, pour se préparer au chaos futur. » Amusée. Prenons des forces, si tu veux bien.


credits img/gif: lovebug
code by lumos s.



☾ ☾ ☾  Tu reviendras toutes les nuits même si je ne t'appelle pas, je te rêve l'après-midi, je te cherche dans les draps, on t'appelle Mélancolie. Tu repars comme bon te va. On se croira toujours heureux, nos cœurs sont pourtant gris foncé
« as de cœur » ∇ BILLIER Ce33ed3b8fe68a637d69980af3d7c34f4a0e5b81
Je m'appelle : Alex ou Al
j'ai : 27
ans et j'habite actuellement à : éternel célibataire, mais en quête d'affection
Je viens de : Londres
Dans la vie, je suis : étudiant et photographe à mes heures perdues.
et niveau sentimental je suis : en colocation avec Billie depuis peu et bientôt Hayley.
On dit de moi que je suis : populaire, introvertis, loyal, solitaire
et que je ressemble à : Jack O'Connell, mais vite fait

Hors jeu, mon pseudo est : je
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/02/2020
avec : 2461
messages à mon actif, dont : 29
rps. Les créations de mon profil viennent de : delancey
Pour finir, je joue également : /

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_p10j3tr60U1rutcjwo5_250 « as de cœur » ∇ BILLIER LPJ-mZRo_400x400 « as de cœur » ∇ BILLIER CMAX5K5-
ALEXANDERWINDSOR
✧ ✦ ✧
” who is he "

Alexander détient une curiosité dévorante, depuis tout petit il se complaît dans les livres, les romans de gare, les bandes dessinées, mais aussi les œuvres scientifiques qui jonchaient le sol de sa chambre. Habité par une volonté d'en apprendre plus chaque jour, il a cependant créé un paradoxe par sa capacité à être facilement influencé et légèrement naïf. Ne pensant pas que que les gens souhaitent faire du mal volontairement, il discerne rarement les réelles intentions de son entourage. D'autant plus que sa discrétion fait de lui une proie facile pour les malintentionnés, puisqu'il ne donne que rarement son opinion et fuit les conflits dans la plupart des cas. Il trouve que c'est assez déjà usant de se donner une image lisse chaque jour. Même si depuis quelque temps il montre son côté rebelle et envoie valser tout ce qui le pourrit de l'intérieur. Malgré toute les disputes avec certains membres de sa famille il reste loyal et prêt à tout pour protéger les siens, quitte à se sacrifier pour le bien de tous. Il aime profondément son frère autant qu'il le déteste parfois.


✧ ✦ ✧

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_ol2in8G7rq1ubviupo7_400 « as de cœur » ∇ BILLIER X0aqxgj1d9akd3dfu9bg « as de cœur » ∇ BILLIER Jack-O-Connell--photographed-by-Bruce-Weber-for-T--03
” if you need more "

Pour moi ne comptent que ceux qui sont fous de quelque chose, fous de vivre, fous de parler, fous d'être sauvés, ceux qui veulent tout en même temps, ceux qui ne bâillent jamais, qui ne disent pas des banalités, mais brûlent, brûlent comme un feu d'artifice. ━ jack kerouac.


brûlons comme des lanternes dans un ciel étoilé.
−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
people are going to talk about you
no matter what you do.


« as de cœur » ∇ BILLIER Cinema-Jack-O-Connell-interpretera-Alexander-McQueen-dans-un-biopic « as de cœur » ∇ BILLIER 5912-1542621055 « as de cœur » ∇ BILLIER Jack_oconnell_DO-NOT-REUSE
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "
*☆ — ross j. windsor ; grand frère qui surprotège le petit. Malgré les dissensions, cela reste la famille. ☾ edgar windsor ; le cadet, mais pas le plus discret. Tout feu tout flamme, mais tout aussi proche pour partir loin ensemble. ☾ U.C ; .... ☾ u.c ; ...


« as de cœur » ∇ BILLIER Square_thumb%402x « as de cœur » ∇ BILLIER Flat,128x,075,f-pad,128x128,f8f8f8.u3 « as de cœur » ∇ BILLIER F11bb7d9245422058616a0afa033932b
” WE'RE LIKE A SMALL GANG "
” more than friends "
*☆ — uc. ; ... ☾ u.c ; ... ☾

WARNING // concernant (personnage) Alex est atteint déréalisation, de désillusion, claustrophobie et il est légèrement hyponcondriaque. Depuis la surconsommation de drogue dure.TRIGGER // refuse de jouer ; écrire ici

Free !
LIEN DU POST
Mar 17 Aoû 2021 - 11:01
Je baisse le regard, je fuis, je pose ma tête sur ma main valide, puis je rabat mon attention sur Billie. Sa capacité à trouver les mots justes ou tout du moins s'en approcher me rassure bien que cela m'inquiète aussi. En temps normal, cela aurait dû être moi qui lui importait du soutien, ou une épaule sur laquelle se répandre. Pourtant depuis octobre dernier on dirait que la chute aux enfers s'est accéléré. Ou peut-être que j'ai juste perdu cette petite flamme qui me tenait encore au chaud. « Une voyante ? Je suis pas sûr d'avoir encore la force d'entendre de mauvaise nouvelle tu vois, mais si tu veux y aller je peux t'accompagner. Comme ça je pourrais juger de loin. » Bien que je ne sois pas friand de ce genre d'idée, je ne suis pas assez qualifié pour critiquer la démarche. Au fond, ce n'est qu'une manière d'entendre des choses que l'on veut entendre au plus profond de soi, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Je bois une bonne gorgée de mimosa avant de me cacher derrière mes lunettes de soleil, comme si je voulais cacher mon regard. Que je cache surtout par un large sourire de compassion envers elle. « De toute manière, je te suis, je suis tout à toi aujourd'hui. Puis tu prends de meilleures décisions que moi en ce-moment alors !» je rigolais timidement, mais au fond c'était surement vrai.



credits img/gif: lovebug
code by lumos s.


Time to
Reborn
everything you're trying to say to me

Alexander Windsor FIRE OHEHO

« as de cœur » ∇ BILLIER 069a227882891fd8b475967fe3e1e430b4d4e2f0
Je m'appelle : Billie, c'est bien Billie
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Manchester-by-the-Sea, avec Alexander et les souvenirs de Maverick.
Je viens de : Glencolmcille, cherche pas sur Google, c'est en Irlande.
Dans la vie, je suis : étudiante en sciences environnementales et barmaid au Drink.
et niveau sentimental je suis : volage, le cœur interdit mais le regard souvent posé sur une rousse.
On dit de moi que je suis : la fille bizarre qu'on entend rire trop fort
et que je ressemble à : Florence Pugh

Hors jeu, mon pseudo est : GLEEK! ou Annabelle, c'est sympa aussi
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/06/2017
avec : 3798
messages à mon actif, dont : 81
rps. Les créations de mon profil viennent de : hoodwink (avatar) lovebug la talentueuse (crackship)
Pour finir, je joue également : Alexis & Jasper & Horace
« as de cœur » ∇ BILLIER 41669bb0e8036d37cb1a63cb1387d5a716b1fc0f
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
Infos ● irlandaise, et new-yorkaise depuis ses douze ans ● brillante étudiante en sciences environnementales ● bisexuelle ● ses parents tiennent une librairie à New-York, qui périclite depuis plusieurs années ● a obtenu une bourse pour rentrer à Harvard, et travaille comme serveuse ● son petit frère a disparu alors qu’elle avait quinze ans, et n’a jamais été retrouvé ● son frère Zach et elles étaient similaires en de si nombreux points qu’on les prenait pour des jumeaux ● vit avec son fantôme depuis, qui lui est apparu plusieurs semaines après sa disparition ● ses parents n’ont jamais accepté l’idée de sa mort, et gardent espoir de le retrouver un jour ● ses yeux sont verts clairs ● vit intensément, se nourrissant d’adrénaline ● se coupe les cheveux elle-même, et devient une experte du carré bordélique ● fait la collection des peluches Aristochats, et particulièrement O’Malley pour des raisons évidentes ● cuisine souvent, pas toujours très bien, mais adore essayer des plats de tous les horizons, surtout quand le nom est imprononçable ● déteste le café et ne boit que du chocolat ● fervente défenseure de la cause animale et de l’écologie, elle donne régulièrement de la voix dans les manifestations ● apprentie passeuse d’âmes, elle développe une capacité à communiquer avec les personnes décédées ; ce don la rassure plus qu’il ne l’effraie, même si elle ne le maîtrise pas encore très bien ● ses parents lui ont collé le mot « folie », si bien qu’elle n’a plus jamais parlé à personne de sa petite particularité ● prends toutes les nouvelles avec un optimisme et une légèreté déconcertante ● galère à s’accrocher aux autres, à accorder sa confiance, ne voyant que le temporaire de la vie ● son corps est jonché de cicatrices causées par ses escapades nocturnes avec son frère ● se met rarement en colère ; du moins pas publiquement ● tantôt négligée, tantôt féminine, elle s’adapte à son environnement ● la plupart de ses vêtements ont été trouvés dans des friperies, ou achetés d'occasion sur internet ● bénévole pour la SPA ● incapable de montrer ses failles ● si on l’interroge sur son futur, elle vous parlera de son métier, jamais d’enfant ou de mariage ● Billie, elle s’en fout ; de toi, de moi, de son futur et de son passé. Elle se moque de s’écorcher les genoux sur le sol, des mots qu’on dit sur son chemin et d’écraser ses lèvres contre des bouches inconnues.

Présent : UC

Son caractèremaladroite les jambes qui courent trop vite, les épaules qui se cognent, les genoux qui rencontrent les graviers ; l’esprit virevolte et va souvent là où il ne faut pas. La concentration s’évapore, et elle se perdrait dans sa propre chambre ● obstinée l’idée qui vire à l’obsession, et plus rien ne compte pour o’malley. allez-y, gueulez, ligotez-lui les poignets, essayez et regardez-la se défaire, s’enfuir pour se vautrer dans son objectif ● imprudente ce qui a perdu le petit frère, ce qui perdra la grande sœur. le corps demande sa dose d’adrénaline, l’esprit veut toujours plus de nouveautés, de découvertes, il veut voir jusqu’où elle tiendra. jusqu’à quand elle flirtera avec la ligne, sans s’y étrangler. ● lunaire les yeux se perdent à côté, te loupent, regardent ailleurs. l’attention saute et s’évade, s’invente d’autres réalités. billie, elle est ailleurs, mais elle essaye de vivre autant qu’elle rêve ● effrontée les mots se moquent bien de la barrière de ses lèvres fines, ils passent les protections et se balancent là, contre les gens ; ils blessent, parfois, ils font rougir d’autres fois. l’insolence dans les prunelles qui fixent, et la rébellion est proche. l’autorité la dérange, elle ne s’y plie que lorsque ça l’arrange ● ambitieuse un jour, elle changera le monde. Ou peut-être le prochain, pour le rendre plus beau, plus humain, plus solidaire. car oui, o’malley a de grandes idées ● maline, elle a aussi une très bonne mémoire, surtout pour les choses qui ne servent à rien. L’ingénue se sort des situations par des tours, des esquives, jamais par la violence ● menteuse avec elle, avec les autres. billie dissimule son don, ou sa punition comme vous voulez, elle dissimule ses états d’âmes, ses fragilités, elle barricade l’ensemble derrière un sourire dégoulinant de malice ● solitaire ses alliés fidèles sont rares, tellement elle est sélective. Les gens l’ennuient la plupart du temps. Il lui faut ce truc dans le regard, ce sourire qui s’éternise, cette rage qui perle, il lui faut ce truc qui fera qu’elle attardera ses prunelles transparentes sur vous ● fragile comme ce fil qu’on tend trop fort, sur lequel on s’acharne, pour qu’il forme une tête de smiley souriant. demoiselle à la famille décimée, aux parents qui s’éloignent, et entourée de bien trop de personnes d’un monde éteint, tient sur sa corde, manquant à chaque pas de s’enfoncer dans la dépression qui habite ses patriarches. mais, écoutez-la déblatérez ses conneries, faites-vous berner, aidez-la

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_inline_pdu6w42HEn1ricaxd_540
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
liens a rajouter : maverick - eowyn - orphéa - mickey - alyssia - archer - alan

WARNING // concernant Billie : état dépressif avec prise occasionnelle d'anxiolytiques et somnifères, morts/esprits/fantômes, disparition d’un proche

TRIGGER // refuse de jouer ; sexe détaillé, sauf exception intéressant l'intrigue entre les personnages (ellipse favorisée)

LIEN DU POST
Sam 28 Aoû 2021 - 17:29
Y aurait juste besoin d'une petite braise, un petit quelque-chose, pour que j'essaye de faire repartir le brasier qui te composait. Tu te fanes, alors, je te garde encore davantage près de moi. Je te surveille, pour souffler sur le feu qui se réduit à vue d’œil. C'est pas mon rôle favori, tu sais. Surtout car je sais que je n'ai guère un talent dans le sauvetage des âmes en perdition. Normalement c'est moi qui plonge. Comment on fait, si tu sautes avant moi ? La tête qui se secoue de gauche à droite, et sur mes traits, un fin sourire. « J'ai mieux, je crois. » Mes doigts agrippent ta main, et je présente ta paume ouverte à mes prunelles. Doucement, je glisse le charnu de mes phalanges sur tes lignes de vie. « On va voir si j'ai moi aussi du talent. » Surement pas. Mes capacités se limitent à voir ceux qui sont censés être partis. Le passé ; pas le futur. Mon regard, qui essaye de distinguer le tien derrière tes lunettes fumées. « Je voiiiis.. » Rien du tout. Des lignes sur la peau. Mais, la malice à la bouche fait déjà deviner que j'invente. Comme s'il y avait mieux à attendre de ma part. « Je vois un garçon, genre.. super canon. » Facile, t'as bon goût généralement. « Je vois surtout que tu ne m'as pas tout raconté sur tes mésaventures. » Main libre, qui vient te piquer ton mimosa. « Tu racontes, ou j'finis ton verre, et j'te mets au coca zéro. » Gamine qui s'amuse. Prend un peu de mon soleil. « Même pas de sucre. » Rajouté, avec un sourire complice.


credits img/gif: lovebug
code by lumos s.



☾ ☾ ☾  Tu reviendras toutes les nuits même si je ne t'appelle pas, je te rêve l'après-midi, je te cherche dans les draps, on t'appelle Mélancolie. Tu repars comme bon te va. On se croira toujours heureux, nos cœurs sont pourtant gris foncé
« as de cœur » ∇ BILLIER Ce33ed3b8fe68a637d69980af3d7c34f4a0e5b81
Je m'appelle : Alex ou Al
j'ai : 27
ans et j'habite actuellement à : éternel célibataire, mais en quête d'affection
Je viens de : Londres
Dans la vie, je suis : étudiant et photographe à mes heures perdues.
et niveau sentimental je suis : en colocation avec Billie depuis peu et bientôt Hayley.
On dit de moi que je suis : populaire, introvertis, loyal, solitaire
et que je ressemble à : Jack O'Connell, mais vite fait

Hors jeu, mon pseudo est : je
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/02/2020
avec : 2461
messages à mon actif, dont : 29
rps. Les créations de mon profil viennent de : delancey
Pour finir, je joue également : /

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_p10j3tr60U1rutcjwo5_250 « as de cœur » ∇ BILLIER LPJ-mZRo_400x400 « as de cœur » ∇ BILLIER CMAX5K5-
ALEXANDERWINDSOR
✧ ✦ ✧
” who is he "

Alexander détient une curiosité dévorante, depuis tout petit il se complaît dans les livres, les romans de gare, les bandes dessinées, mais aussi les œuvres scientifiques qui jonchaient le sol de sa chambre. Habité par une volonté d'en apprendre plus chaque jour, il a cependant créé un paradoxe par sa capacité à être facilement influencé et légèrement naïf. Ne pensant pas que que les gens souhaitent faire du mal volontairement, il discerne rarement les réelles intentions de son entourage. D'autant plus que sa discrétion fait de lui une proie facile pour les malintentionnés, puisqu'il ne donne que rarement son opinion et fuit les conflits dans la plupart des cas. Il trouve que c'est assez déjà usant de se donner une image lisse chaque jour. Même si depuis quelque temps il montre son côté rebelle et envoie valser tout ce qui le pourrit de l'intérieur. Malgré toute les disputes avec certains membres de sa famille il reste loyal et prêt à tout pour protéger les siens, quitte à se sacrifier pour le bien de tous. Il aime profondément son frère autant qu'il le déteste parfois.


✧ ✦ ✧

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_ol2in8G7rq1ubviupo7_400 « as de cœur » ∇ BILLIER X0aqxgj1d9akd3dfu9bg « as de cœur » ∇ BILLIER Jack-O-Connell--photographed-by-Bruce-Weber-for-T--03
” if you need more "

Pour moi ne comptent que ceux qui sont fous de quelque chose, fous de vivre, fous de parler, fous d'être sauvés, ceux qui veulent tout en même temps, ceux qui ne bâillent jamais, qui ne disent pas des banalités, mais brûlent, brûlent comme un feu d'artifice. ━ jack kerouac.


brûlons comme des lanternes dans un ciel étoilé.
−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
people are going to talk about you
no matter what you do.


« as de cœur » ∇ BILLIER Cinema-Jack-O-Connell-interpretera-Alexander-McQueen-dans-un-biopic « as de cœur » ∇ BILLIER 5912-1542621055 « as de cœur » ∇ BILLIER Jack_oconnell_DO-NOT-REUSE
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "
*☆ — ross j. windsor ; grand frère qui surprotège le petit. Malgré les dissensions, cela reste la famille. ☾ edgar windsor ; le cadet, mais pas le plus discret. Tout feu tout flamme, mais tout aussi proche pour partir loin ensemble. ☾ U.C ; .... ☾ u.c ; ...


« as de cœur » ∇ BILLIER Square_thumb%402x « as de cœur » ∇ BILLIER Flat,128x,075,f-pad,128x128,f8f8f8.u3 « as de cœur » ∇ BILLIER F11bb7d9245422058616a0afa033932b
” WE'RE LIKE A SMALL GANG "
” more than friends "
*☆ — uc. ; ... ☾ u.c ; ... ☾

WARNING // concernant (personnage) Alex est atteint déréalisation, de désillusion, claustrophobie et il est légèrement hyponcondriaque. Depuis la surconsommation de drogue dure.TRIGGER // refuse de jouer ; écrire ici

Free !
LIEN DU POST
Mar 7 Sep 2021 - 10:34
Le contact de ses doigts contre ma peau semble adoucir mes peines, avant de les voir dansé sur les lignes de ma main. Elle aurait pu me sortir n'importe qu'elle histoire farfelu sur le fait que mes lignes soient hachuré, linéaire, brisé, j'aurais acquiescé de toute manière. Bien que je me doute que Billie, n'a pas aux dernières nouvelles, suivis de formation en lecture d'avenir, je me laisse faire. C'est peut-être pour ça que j'esquisse un sourire lorsqu'elle m'annonce la venue d'un garçon mystérieux. Il y avait un peu de ça, mais la voir jubilé en emportant mon mimosa avec elle me fait presque oublier les petits pincements au cœur que j'ai depuis la mâtinée, à cause de ce fameux garçon.
« Vous êtes toujours aussi étonnante miss O'Malley, mais oui il y a bien un garçon, mais pas du genre conte de fée non. » Bien qu'on est assez vieux aujourd'hui pour savoir que les contes de fée n'est qu'un tissus de mensonge, on se surprend toujours à y croire ne serait-ce qu'un instant quand on sombre effleurer du doigt l'amour véritable. Je récupère mon mimosa de l'emprise de la belle avant d'en boire une gorgée et de le reposer d'un air presque grave. « C'est juste l'histoire d'un amour improbable entre deux hommes qui se sont intéressé l'un et l'autre mais pas au bon moment. La façon la plus concrète d'avoir rater le train. Et depuis l'un des deux aimerait pouvoir l'oublier pour ne plus ressentir ne serait-ce encore une fois encore cette foutu douleur qui lui fait l'effet d'éclat de balle autour du cœur. C'est la version courte du conte bien sûr. » Et je pense qu'elle suffisait déjà à elle-même. J'attrape mon verre et bu l'intégralité du mimosa avant de demander gentiment au serveur de m'en amenait un autre. Au fond de ma chaise, le regard droit sur elle je souris gravement. « Au moins tu ne me piqueras pas mon verre cette fois. »


credits img/gif: lovebug
code by lumos s.


Time to
Reborn
everything you're trying to say to me
« as de cœur » ∇ BILLIER 069a227882891fd8b475967fe3e1e430b4d4e2f0
Je m'appelle : Billie, c'est bien Billie
j'ai : 24
ans et j'habite actuellement à : Manchester-by-the-Sea, avec Alexander et les souvenirs de Maverick.
Je viens de : Glencolmcille, cherche pas sur Google, c'est en Irlande.
Dans la vie, je suis : étudiante en sciences environnementales et barmaid au Drink.
et niveau sentimental je suis : volage, le cœur interdit mais le regard souvent posé sur une rousse.
On dit de moi que je suis : la fille bizarre qu'on entend rire trop fort
et que je ressemble à : Florence Pugh

Hors jeu, mon pseudo est : GLEEK! ou Annabelle, c'est sympa aussi
fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/06/2017
avec : 3798
messages à mon actif, dont : 81
rps. Les créations de mon profil viennent de : hoodwink (avatar) lovebug la talentueuse (crackship)
Pour finir, je joue également : Alexis & Jasper & Horace
« as de cœur » ∇ BILLIER 41669bb0e8036d37cb1a63cb1387d5a716b1fc0f
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
Infos ● irlandaise, et new-yorkaise depuis ses douze ans ● brillante étudiante en sciences environnementales ● bisexuelle ● ses parents tiennent une librairie à New-York, qui périclite depuis plusieurs années ● a obtenu une bourse pour rentrer à Harvard, et travaille comme serveuse ● son petit frère a disparu alors qu’elle avait quinze ans, et n’a jamais été retrouvé ● son frère Zach et elles étaient similaires en de si nombreux points qu’on les prenait pour des jumeaux ● vit avec son fantôme depuis, qui lui est apparu plusieurs semaines après sa disparition ● ses parents n’ont jamais accepté l’idée de sa mort, et gardent espoir de le retrouver un jour ● ses yeux sont verts clairs ● vit intensément, se nourrissant d’adrénaline ● se coupe les cheveux elle-même, et devient une experte du carré bordélique ● fait la collection des peluches Aristochats, et particulièrement O’Malley pour des raisons évidentes ● cuisine souvent, pas toujours très bien, mais adore essayer des plats de tous les horizons, surtout quand le nom est imprononçable ● déteste le café et ne boit que du chocolat ● fervente défenseure de la cause animale et de l’écologie, elle donne régulièrement de la voix dans les manifestations ● apprentie passeuse d’âmes, elle développe une capacité à communiquer avec les personnes décédées ; ce don la rassure plus qu’il ne l’effraie, même si elle ne le maîtrise pas encore très bien ● ses parents lui ont collé le mot « folie », si bien qu’elle n’a plus jamais parlé à personne de sa petite particularité ● prends toutes les nouvelles avec un optimisme et une légèreté déconcertante ● galère à s’accrocher aux autres, à accorder sa confiance, ne voyant que le temporaire de la vie ● son corps est jonché de cicatrices causées par ses escapades nocturnes avec son frère ● se met rarement en colère ; du moins pas publiquement ● tantôt négligée, tantôt féminine, elle s’adapte à son environnement ● la plupart de ses vêtements ont été trouvés dans des friperies, ou achetés d'occasion sur internet ● bénévole pour la SPA ● incapable de montrer ses failles ● si on l’interroge sur son futur, elle vous parlera de son métier, jamais d’enfant ou de mariage ● Billie, elle s’en fout ; de toi, de moi, de son futur et de son passé. Elle se moque de s’écorcher les genoux sur le sol, des mots qu’on dit sur son chemin et d’écraser ses lèvres contre des bouches inconnues.

Présent : UC

Son caractèremaladroite les jambes qui courent trop vite, les épaules qui se cognent, les genoux qui rencontrent les graviers ; l’esprit virevolte et va souvent là où il ne faut pas. La concentration s’évapore, et elle se perdrait dans sa propre chambre ● obstinée l’idée qui vire à l’obsession, et plus rien ne compte pour o’malley. allez-y, gueulez, ligotez-lui les poignets, essayez et regardez-la se défaire, s’enfuir pour se vautrer dans son objectif ● imprudente ce qui a perdu le petit frère, ce qui perdra la grande sœur. le corps demande sa dose d’adrénaline, l’esprit veut toujours plus de nouveautés, de découvertes, il veut voir jusqu’où elle tiendra. jusqu’à quand elle flirtera avec la ligne, sans s’y étrangler. ● lunaire les yeux se perdent à côté, te loupent, regardent ailleurs. l’attention saute et s’évade, s’invente d’autres réalités. billie, elle est ailleurs, mais elle essaye de vivre autant qu’elle rêve ● effrontée les mots se moquent bien de la barrière de ses lèvres fines, ils passent les protections et se balancent là, contre les gens ; ils blessent, parfois, ils font rougir d’autres fois. l’insolence dans les prunelles qui fixent, et la rébellion est proche. l’autorité la dérange, elle ne s’y plie que lorsque ça l’arrange ● ambitieuse un jour, elle changera le monde. Ou peut-être le prochain, pour le rendre plus beau, plus humain, plus solidaire. car oui, o’malley a de grandes idées ● maline, elle a aussi une très bonne mémoire, surtout pour les choses qui ne servent à rien. L’ingénue se sort des situations par des tours, des esquives, jamais par la violence ● menteuse avec elle, avec les autres. billie dissimule son don, ou sa punition comme vous voulez, elle dissimule ses états d’âmes, ses fragilités, elle barricade l’ensemble derrière un sourire dégoulinant de malice ● solitaire ses alliés fidèles sont rares, tellement elle est sélective. Les gens l’ennuient la plupart du temps. Il lui faut ce truc dans le regard, ce sourire qui s’éternise, cette rage qui perle, il lui faut ce truc qui fera qu’elle attardera ses prunelles transparentes sur vous ● fragile comme ce fil qu’on tend trop fort, sur lequel on s’acharne, pour qu’il forme une tête de smiley souriant. demoiselle à la famille décimée, aux parents qui s’éloignent, et entourée de bien trop de personnes d’un monde éteint, tient sur sa corde, manquant à chaque pas de s’enfoncer dans la dépression qui habite ses patriarches. mais, écoutez-la déblatérez ses conneries, faites-vous berner, aidez-la

« as de cœur » ∇ BILLIER Tumblr_inline_pdu6w42HEn1ricaxd_540
« as de cœur » ∇ BILLIER 1506444243-1504988286-ligne1
liens a rajouter : maverick - eowyn - orphéa - mickey - alyssia - archer - alan

WARNING // concernant Billie : état dépressif avec prise occasionnelle d'anxiolytiques et somnifères, morts/esprits/fantômes, disparition d’un proche

TRIGGER // refuse de jouer ; sexe détaillé, sauf exception intéressant l'intrigue entre les personnages (ellipse favorisée)

LIEN DU POST
Lun 20 Sep 2021 - 21:13
Tu vois, c'est pas compliqué de regarder les nuages, et de les trouver beaux même quand ils sont gris. Même menaçant. Parait qu'il faut apprendre à danser sous la pluie. Sauf qu'on sait pas faire. Nous, on la regarde depuis le canapé, avec un plaid, on la regarde avec les billes éteintes. Sauf que, maintenant, on est deux. Et si j'y arrive pas pour moi, j'suis plutôt sûre d'y parvenir pour toi ; à voir les couleurs. En commençant par cette lecture des lignes de ta main, armée d'une absence totale de connaissances sur le sujet. Le culot ; ça marche toujours. Surtout pour faire avouer certaines choses. « Y a pleins de contes différents. » Souvent, les histoires que l'on connaît ne sont que des versions embellies des véritables récits. La vie, croyez-moi, c'est pas très joli. Mais, que serait une existence sans combat, sans nuances ? Alors, tu me récupères ton mimosa, puisque tu respectes les règles. Y a toujours un garçon, une fille. Y a toujours un cœur qui se compresse, dans les mines tristes des rêveurs. « C'est qui ? » Le garçon, le héros de ton histoire. Le dragon, aussi. « Ce garçon qui t'éclate le cœur façon piñata, c'est qui ? » Comment bondir d'une histoire sans nom, à la demande de placer quelques lettres l'une derrière l'autre. C'est moi. Et puisque c'est moi, tu peux me le dire. « Pourquoi vous ne décidez pas que c'est maintenant, votre moment ? » Ce ne sont que de belles excuses, ces histoires de trains qui se loupent. « Si t'as l'occasion d'être heureux, la laisse pas passer. » Et, mon verre qui se vide à la suite du tien. Une autre commande, pareille. Mon sourire amusé, à ta dernière réplique. « Sinon tu vas finir avec moi, et on sera les vieux flippants au poney et aux chats du quartier. » Trinquer dans ces seconds verres qu'on nous apporte. Peut-être que ça sera pas si triste, au milieu de notre ménagerie.


credits img/gif: lovebug
code by lumos s.
[color=steelblue]



☾ ☾ ☾  Tu reviendras toutes les nuits même si je ne t'appelle pas, je te rêve l'après-midi, je te cherche dans les draps, on t'appelle Mélancolie. Tu repars comme bon te va. On se croira toujours heureux, nos cœurs sont pourtant gris foncé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: