Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

we are (almost) perfect


we are (almost) perfect D050a21a28a13902d9708af2d6aa14551f3ffc4c
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston avec gabriella.
et j'y ai posé mes valises depuis : dix ans déjà
. Tu peux m'appeler : tu DOIS m'appeler Will.
, j'ai : 29
ans, et si t'es curieux, je suis : épris d'une jolie blonde.
Je viens de : montréal.
Dans la vie, je suis : fleuriste.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : zefron.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 1930
messages, dont : 5
rps. Merci aux doigts de fée de : hedgekey (avatar), bichette (profil).
. Pour finir, je joue également : becca & victor, lilly & mikha.
we are (almost) perfect 0bfdd32441abb7782d9e6aa871c12b5ab489ac77
we are (almost) perfect XmbHpLvI_o
BLABLABLA :: je suis solaire bélier, ascendant scoprion, lunaire vierge. Je ne connais pas ma famille. Je suis 100% hétérosexuel, j'aime trop les femmes. Je ne souhaite ni d'enfants ni me marier. Je suis sdf car je préfère garder mon argent pour autre chose, bien qu'en ce moment j'habite chez ma copine. Je suis fleuriste depuis mes 18 ans. Mon plat préféré est les pâtes carbonara, mon dessert : la tarte au citron. Ma couleur préférée est le noir, d'ailleurs je suis très souvent habillé tout de noir. J'ai été raciste depuis la mort de mes parents. Puis récemment j'ai eu des nouvelles sur leur mort et tout a changé.


we are (almost) perfect F6fb7e0bee3d3a9128a215c35bafe1fd0fa28fac
Je suis : sociable, rigolo, pudique (sur mes sentiments), fier, macho, manipulateur, audacieux, énergique, courageux, enthousiaste, brave, généreux, confiant, indépendant, sérieux (au travail), juste, imaginatif, fougueux, perspicace, calme, fiable, persuasif, prétentieux, confus, agréable, précis, et brillant.

we are (almost) perfect 49820a8a79fa0b86e5f1876fe3ad0c8c0ba371ef

GABRIELLA MITCHELL (girlfriend)

ANDREA DAVENPORT (ils ont failli coucher ensembles) - GRESHAM EWART (le déteste car à cause de lui il est banni du campus) - MIKKE FITZGERALD (ne peut pas se le voir, cette tête de con) - MEAGHAN FLORES (a été sa victime de son racisme, tente de se rattraper à l'heure d'aujourd'hui) - BIANCA ALMEIDA (ex, avec qui ça va beaucoup mieux depuis leur dernière rencontre) - KAIDEN WINSTON (bestfriend) - SOFIA DUNN-AGUERA (amie) - AIDAN NESBITT (ennemi) - NAELLE UNDERHILL je l'ai sauvée - GRACE-ANN BECKETT (amie) - AISLING MOORE (connaisance).

Spoiler:
 


we are (almost) perfect XmbHpLvI_o
Warning concernant Wilby :: adoption, a été raciste, addict aux jeux.

Trigger // refuse de jouer :: pédophilie + cruauté animale + zoophilie + inceste + viol.

we are (almost) perfect XmbHpLvI_o

•. GABRIELLA B. MITCHELL :: We are (almost) perfect.
•. GRACE-ANN BECKETT :: My life is a lie.
•. AZRAEL Z. MALACKI :: Discovering a new place.
•. YOHEI MAEDA :: Let the music play.
•. MEAGHAN FLORES :: At last we meet again.
•. BIANCA M. ALMEIDA :: Jeune et con.


Code:
#AB90AB


LIEN DU POST
Ven 16 Avr 2021 - 13:25
mercredi 21 avril 2021


Cela faisait un mois que j’avais décidé de m’ouvrir à Gabriella, que j’avais accepté de lui ouvrir mon cœur et d’accepter l’amour qu’elle pouvait me porter. Un mois où tout aurait pu bien se passer si je n’avais pas été con le temps d’une soirée. Mais une dispute sur trente et un jours, nous étions plutôt bien non ? J’avais cru la perdre ce jour-là et je pense bien que cela m’a montré à quel point je tenais à elle. A quel point je ne voulais pas la perdre. Bien que je sentais qu’elle pouvait être bien plus heureuse sans moi. Alors que moi, je ne suis rien sans elle. Elle me rend meilleur. Et je n’aurais jamais cru dire cela : mais j’aime l’homme qu’elle me fait devenir. Même s’il est encore difficile pour moi de devenir l’homme parfait. Le copain qu’elle aurait envie de présenter à tous ses amis, à sa famille. Nous n’en sommes pas encore à ce stade. Ma faute. Je reste assez sur la réserve. Kaiden, mon meilleur ami connait mes sentiments pour elle. Il sait que je suis en couple avec elle. Mais à part lui, peu de personne, très peu de personnes savent que je suis en couple. Je ne me sens pas encore prêt à me ranger dans cette case : d’homme prit. Je ne suis pas encore le meilleur pour lui montrer des signes d’affection en public. Bien que nous ayons déjà fait quelques restaurants ensembles, mais ça a toujours été très formel. Je n’arrive pas à me lâcher, à lui prendre la main, l’embrasser à la vue de tous. Non. Pour le moment, je préfère vivre notre amour à l’écart de tous. Un amour secret, qui ne devrait pas l’être. Et ce soir, pour fêter nos un mois, mais aussi pour la remercier de rester à mes côtés malgré tous mes défauts, je lui avais concocter une petite soirée aux chandelles, dans un des meilleurs restaurants italiens de Boston. Je lui avais envoyé un message en début de journée pour lui dire de s’apprêter de sa plus belle tenue en rentrant. Quant à moi, j’étais sorti plus tôt du boulot, pour aller chercher un nouveau costume. Je voulais bien faire les choses. Lui montrer, que ce cap des un mois représentait beaucoup pour moi. J’avais opté pour quelque chose de simple : un costume noir et une chemise blanche. Je ne suis pas du genre à être trop fantaisie.

Une fois chez elle, je m’étais réfugié dans la chambre d’amis, afin de me préparer tranquillement. Puis quand je l’entendis rentrer, je criais. “Babe, je suis là. Mais ne rentre pas. Va te préparer.” Je me regardais dans le miroir, ne sachant pas si je devais mettre le nœud papillon ou non. “Ah, et …" Je roulais des yeux et jetais le nœud papillon sur le lit. Non, j’allais faire sans, ce soir. “Je t’aime.” Lui criais-je, avant de terminer par me coiffer et enfin mettre mes nouvelles chaussures. Tout était nouveau. Même mes chaussettes et mon boxer. Après quelques minutes, je me regardais de nouveau dans le miroir, plutôt fier de moi. Je sortis de la chambre, et me dirigea vers celle de Gabriella. “Tu es toute nue ?” Demandais-je en riant. “Je peux rentrer ?” N’étant pas patient, je savais que je n’arriverais pas à attendre qu’elle soit prête. La preuve, je n’attendis pas sa réponse pour ouvrir la porte et entrer dans la pièce. “Attention, le plus beau arrive !!” Puis, je la cherchais du regard.

@Gabriella B. Mitchell


“I love you as we love some dark things, secretly, between shadow and soul”

Wilby Tremblay FIRE OHEHO

we are (almost) perfect 5fqBkWPM_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : dans le quartier de Downtown, au City Center à Boston, dans un immense loft
et j'y ai posé mes valises depuis : mon retour de Rome en Italie
. Tu peux m'appeler : Gaby, mais aussi professeure Mitchell par mes étudiants
, j'ai : 32
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple et très amoureuse de l'homme qui partage ma vie (Wilby).
Je viens de : Boston. J’ai toutefois des origines italiennes ce qui fait que je suis italo-américaine.
Dans la vie, je suis : professeure en linguistique à la prestigieuse université de Harvard
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Amber (perfect) Heard.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : BROWN-EYED ANGEL
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/07/2020
, d'où les : 1821
messages, dont : 7
rps. Merci aux doigts de fée de : imaginelion. (a), salvìa (s) et BROWN-EYED ANGEL
. Pour finir, je joue également : Gresham, (Glenn) Emerson, Grace-Ann et (Giulia) Lena.
we are (almost) perfect D9b6f2a84bdf1abaa0b60237ee0e70d48595346f
g a b r i e l l a - m i t c h e l l
◜ Professionnelle des faux-semblants. ◞

p e r s o n a l i t y / pretty woman
Je raffole de chocolat. Je grignote en permanence. J'adore boire des cocktails. J'ai toujours une musique en fond sonore chez-moi, où que ce soit. J'adore travailler à mes bureaux : à Harvard ainsi que dans mon loft. J'adore sortir le soir, seule ou accompagner. Je ne sors jamais sans un sac à main ou une pochette Gucci. Je ne sors jamais sans quoi que ce soit en Gucci. J'ai des "TOC", tout doit être parfaitement aligné au millimètre près. Lorsque je vérifie quelque chose, c'est par un multiple de trois. (Exemple : je vérifie par trois fois ou un multiple de trois, ma porte d'entrée lorsque je quitte mon domicile.) J'adore que l'on m'offre des coupes de champagnes, des verres, lorsque je sors. J'aime que l'on essaye de me charmer, mais il faut s'accrocher. Je suis bornée et je ne démords jamais de mes idées. Je flâne dans mon lit, le week-end, que je sois seule ou non.


some links

we are (almost) perfect 4caab473a11d5260edb8983b30fd2c67857d4749
family - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -


friendship - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -
we are (almost) perfect 55c4f5e95cfd24ad05163265ba6826afcb0ed422


we are (almost) perfect 22175d40b89148bc82788ea3e5bbbf9e1727db8a
love story - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -


others - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -
we are (almost) perfect 9b877f8e9a0e611a2ce9e6ee803653d453d4b179


we are (almost) perfect 203c
Warning concernant Gabriella - Sa pathologie qui est traitée de façon narrative puisque personne n'est au courant de ses soucis de santé hormis Taylor-Veena Foster, car l'un de ses médecins.


Trigger (refuse de jouer) - Suicide + pédophilie + zoophilie + cruauté animale + inceste + viol.
we are (almost) perfect 274c


we are (almost) perfect C289ea942f020ffaca6df58a4296c12732f462e9
m e s - s u j e t s

« en cours »
Maximilien Lewis - Così bene vederti.
Victor Borges - Sex on fire.
Rakel Peleonor - I need you by my side.
Wilby Tremblay - We are (almost) perfect.
Bella Sinclair - Evacuate the dance floor.

Code:
#E36B14


LIEN DU POST
Ven 7 Mai 2021 - 1:42

WE ARE (ALMOST) PERCEFT.
@Wilby Tremblay
Me trouvant installer dans mon bureau à l’université de Harvard, je grimace à cause de ma main droite qui a subi de sacrer dommage il y a plusieurs semaines déjà à cause d’un coup de sang dû à ma colère contre Wilby. Le fait est qu’aujourd’hui, tout est différent, bien que certaines choses soient complexes dans le sens où nous ne vivons pas notre relation comme je le souhaiterais, mais je me tais à ce propos. « Plus de dispute. » S’extirpe d’entre mes lèvres par un souffle puisque nous avons failli nous perdre, et cela, définitivement. Lorsque j’ai cru que tout était terminé entre nous, j’ai songé au pire et encore à cet instant précis, lorsque j’y pense, je suis saisi par un frisson qui me paralyse. Me redressant sur mon assise après plusieurs minutes, je me lève afin de récupérer mon gilet se trouvant accrocher derrière la porte et tandis que je le passe, je perçois le tintement de mon iPhone qui me signale que j’ai reçu un message. Fronçant les sourcils, je retrouve mon bureau où il se trouve cacher sous quelques copies pour le débusquer et sourire lorsque je me rends compte qu’il s’agit de Wilby, le seul que j’aime. << Que me prépares-tu ? >> Je l’interroge pour sourire plus encore et me signifier intérieurement qu’il faille que je cesse de me poser tout un tas de questions étant donné que nous sommes heureux. *Mais le suis-je vraiment ?* Naît immédiatement dans mon esprit, et cela, pour une bonne raison : il ne semble pas assumer d’être en couple avec moi alors qu’il prétend m’aimer depuis le premier jour. Pinçant mes lèvres pour pousser un soupir, je délaisse mon téléphone afin de reprendre mes corrections puisqu’il n’y a que cela qui me permet de ne pas songer en permanence à lui et notre situation.

Il a dix-huit heures passées lorsque j'ouvre la porte de mon loft. Clés en main, je m’abaisse afin de saluer Blanche qui me rejoint tout en jappant pour m’accueillir et après de nombreuses caresses, je perçois la voix de mon homme qui doit se trouver dans l’une des chambres de mon logement. « OK, j’y vais ! » Je prononce à voix haute pour toute réponse, bien que j’aimerais ajouter que je ne suis pas de celles qui obéissent aux ordres de coutume. « Je n’accepte que parce qu’il me prépare quelque chose, sache-le. » Je dis à l’intention de ma Blanche avant de lui offrir une dernière caresse et de rejoindre ma chambre ainsi que mon assez grand dressing. « Moi aussi, je t’aime ! » Je clame afin qu’il m’entende puis je reprends : « Je dois être fabuleuse… » Prononcer pour moi-même, je me trouve devant toutes mes robes, plus superbes les unes que les autres. « Avant, une douche. » Je continue de parler seule, tout bas et tandis qu’elle se fait rapide, je retrouve mes habits alors qu’une simple serviette recouvre mon corps. « Quelle couleur me sied le mieux ? » Je me questionne, l’un de mes doigts tapotant mes lèvres charnues, ma chevelure blonde se trouvant relever grâce à une barrette, puisqu’ils sont propres de ce matin et que je ne les ai pas lavés, il y a quelques minutes seulement. « Une rouge ou alors une violette. » Je me dis alors que je me saisis de l’une d’entre elle pour afficher une légère moue et ainsi la replacer avant de m’en saisir d’une autre. « Celle-là me plaît bien. » Il faut dire qu’elle épouse parfaitement mon corps et met en valeur mes formes, du moins, celles qui me restent. « Ce sera toi. » Je prononce avant de jeter un coup d’œil à la porte puisque j’entends mon Wilby. « Presque ! » Je réponds pour glousser légèrement et tandis qu’il me questionne encore pour savoir s’il peut entrer, je n’ai pas le temps de répondre qu’il annonce son arrivée. « Je n’ai pas dit oui, je te signale, le plus beau. » Je dis à son intention avant de le retrouver et passer mes bras autour de sa nuque. « Tu es toujours le plus beau à mes yeux. » Je continue pour trouver ses lèvres et les embrasser délicatement, car je dois me vêtir et si nous nous enflammons, jamais nous ne pourrons nous rendre où que ce soit. « Maintenant, laisse-moi te regarder. » Je relâche avec regret sa nuque pour l’admirer et mes billes bleutées s’emplissent de scintillements intenses. « Tu es vraiment le plus bel homme de cette Terre, mon amour. » Je prononce, chamboulée, avant de me reprendre et de dire : « Maintenant, sors de la chambre. Je dois me faire divine pour être à ta hauteur et on sait tous les deux que lorsque je porte des vêtements, tu bondis déjà sur moi, alors, comme je ne porte qu’une serviette, oust ! » Je l’intime dans un mouvement de main de me laisser et me prépare, pour réapparaître en étant coiffée, ainsi que maquiller et évidemment vêtue de ma superbe robe rouge. Mes escarpins Louboutin aux pieds, je tourne sur moi-même lorsque je le rejoins mon homme, afin qu’il me détaille tout comme je l’ai fait plus tôt avec lui. « Suis-je assez belle pour être à ton bras ? » Je lui demande tout en rougissant légèrement pour baisser le regard et mordre ma lèvre en attendant sa réponse.


GABRIELLA
Wilby - Tell me I love you and I will stay, despite all the reasons that tell me to get away from you.
we are (almost) perfect D050a21a28a13902d9708af2d6aa14551f3ffc4c
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston avec gabriella.
et j'y ai posé mes valises depuis : dix ans déjà
. Tu peux m'appeler : tu DOIS m'appeler Will.
, j'ai : 29
ans, et si t'es curieux, je suis : épris d'une jolie blonde.
Je viens de : montréal.
Dans la vie, je suis : fleuriste.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : zefron.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 1930
messages, dont : 5
rps. Merci aux doigts de fée de : hedgekey (avatar), bichette (profil).
. Pour finir, je joue également : becca & victor, lilly & mikha.
we are (almost) perfect 0bfdd32441abb7782d9e6aa871c12b5ab489ac77
we are (almost) perfect XmbHpLvI_o
BLABLABLA :: je suis solaire bélier, ascendant scoprion, lunaire vierge. Je ne connais pas ma famille. Je suis 100% hétérosexuel, j'aime trop les femmes. Je ne souhaite ni d'enfants ni me marier. Je suis sdf car je préfère garder mon argent pour autre chose, bien qu'en ce moment j'habite chez ma copine. Je suis fleuriste depuis mes 18 ans. Mon plat préféré est les pâtes carbonara, mon dessert : la tarte au citron. Ma couleur préférée est le noir, d'ailleurs je suis très souvent habillé tout de noir. J'ai été raciste depuis la mort de mes parents. Puis récemment j'ai eu des nouvelles sur leur mort et tout a changé.


we are (almost) perfect F6fb7e0bee3d3a9128a215c35bafe1fd0fa28fac
Je suis : sociable, rigolo, pudique (sur mes sentiments), fier, macho, manipulateur, audacieux, énergique, courageux, enthousiaste, brave, généreux, confiant, indépendant, sérieux (au travail), juste, imaginatif, fougueux, perspicace, calme, fiable, persuasif, prétentieux, confus, agréable, précis, et brillant.

we are (almost) perfect 49820a8a79fa0b86e5f1876fe3ad0c8c0ba371ef

GABRIELLA MITCHELL (girlfriend)

ANDREA DAVENPORT (ils ont failli coucher ensembles) - GRESHAM EWART (le déteste car à cause de lui il est banni du campus) - MIKKE FITZGERALD (ne peut pas se le voir, cette tête de con) - MEAGHAN FLORES (a été sa victime de son racisme, tente de se rattraper à l'heure d'aujourd'hui) - BIANCA ALMEIDA (ex, avec qui ça va beaucoup mieux depuis leur dernière rencontre) - KAIDEN WINSTON (bestfriend) - SOFIA DUNN-AGUERA (amie) - AIDAN NESBITT (ennemi) - NAELLE UNDERHILL je l'ai sauvée - GRACE-ANN BECKETT (amie) - AISLING MOORE (connaisance).

Spoiler:
 


we are (almost) perfect XmbHpLvI_o
Warning concernant Wilby :: adoption, a été raciste, addict aux jeux.

Trigger // refuse de jouer :: pédophilie + cruauté animale + zoophilie + inceste + viol.

we are (almost) perfect XmbHpLvI_o

•. GABRIELLA B. MITCHELL :: We are (almost) perfect.
•. GRACE-ANN BECKETT :: My life is a lie.
•. AZRAEL Z. MALACKI :: Discovering a new place.
•. YOHEI MAEDA :: Let the music play.
•. MEAGHAN FLORES :: At last we meet again.
•. BIANCA M. ALMEIDA :: Jeune et con.


Code:
#AB90AB


LIEN DU POST
Mar 11 Mai 2021 - 21:30
mercredi 21 avril 2021


Ce n’était pas la première fois que j’étais en couple, certes, mais je n’ai jamais autant aimé une femme. Je n’ai jamais ressenti de tels sentiments envers qui que ce soit. Alors toute cette relation amoureuse, je dois encore m’y faire. J’apprends, petit à petit. Je ne suis pas un romantique, ou du moins, je ne l’ai jamais été. Peut-être qu’au fond je le suis, mais je n’ai jamais trouvé celle avec qui j’avais envie de l’être. Avec Gabriella, je vivais de nombreuses premières fois. Des premières fois que je devais accepter. Je devais mettre ce côté macho et coureur de jupons de côté, pour n’avoir d’yeux que pour ma belle. Je lui dois bien tout cela. C’est pour une de ses raisons que j’avais décidé de lui préparer cette petite soirée, au restaurant. Je souhaitais ainsi tenter de m’ouvrir un peu plus à elle, mais surtout, lui montrer que j’assume totalement notre relation. Même si j’ai énormément de mal à le montrer publiquement. Parce que sinon, j’en ai parlé de ma Gaby, à mon meilleur ami, à Sofia... Je n’ai aucun complexe là-dessus. Mais les petites attentions publiques, ce n’est pas encore mon genre. Bien que je sente que je dois y remédier. Une fois prêt, j’entrais dans sa chambre, avant même d’avoir sa réponse. Je la trouvais alors en serviette. Mon regard s’arrêta sur les parties dénudées de son corps, et je me demandais alors pourquoi on devait s’embêter à aller au restaurant. On serait pas mal ici, non ? A manger, tous les deux, nus comme des vers. “Tu sais très bien que je ne t’écoute pas de toute façon.” Puis je répondis à son baiser, qui semblait devenir petit à petit un peu plus enflammé. Malheureusement, ma belle y mit un terme, prétextant devoir encore se préparer. Décidemment, cette idée de restaurant n’était pas une bonne idée. J’aurais dû lui préparer un diner aux chandelles, à la maison. Ça aurait été bien plus pratique. “Peu importe ce que tu mettras, tu seras sublime.” Puis sur ces belles paroles, je sortis, à reculons, de sa chambre. Je m’assis dans le canapé du salon afin de l’attendre. Puis lorsque je l’entendis arriver, je me levais pour venir la retrouver et mes yeux brillèrent lorsque je l’aperçus. “Tu … Wow …" Je n’avais même plus les mots. Je sentis même mes joues rosirent, chose qui m’était très peu arrivée dans ma vie. “Je vais rendre jaloux tous les hommes que l’on va croiser. J'en suis ravi.” Lui dis-je dans un grand sourire. Bien plus facile à dire que ce que je peux ressentir en la voyant à cet instant.

Après un petit trajet en voiture, nous arrivions enfin sur place. A peine entrés dans le restaurant que je lui pris la main. Petit geste discret, oui, mais qui est plutôt explicite d’un point de vue extérieur, non ? Le maitre de salle nous amena à notre table et comme j’avais pu le voir dans certains films, je reculais la chaise de ma belle afin qu’elle s’asseye. Je trouvais cela bête, mais si ça pouvait faire plaisir à ma Gabriella. Je m’assis à mon tour, puis on prit tous les deux le menu. Je regardais ma belle le lire. Et à cet instant, je la trouvais terriblement jolie. D’une classe exceptionnelle. Et j’étais réellement fier de faire partie de sa vie. Je me mis alors à lire le menu à mon tour. Mais en bon indécis que je suis, il était impossible pour moi de faire un choix. “Mhh...” Je regardais ma douce. “Tu as choisi ?” Puis mon regard se posa de nouveau sur le menu. J’avais envie de tout commander.

@Gabriella B. Mitchell


“I love you as we love some dark things, secretly, between shadow and soul”

Wilby Tremblay omg mes feels

we are (almost) perfect 5fqBkWPM_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : dans le quartier de Downtown, au City Center à Boston, dans un immense loft
et j'y ai posé mes valises depuis : mon retour de Rome en Italie
. Tu peux m'appeler : Gaby, mais aussi professeure Mitchell par mes étudiants
, j'ai : 32
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple et très amoureuse de l'homme qui partage ma vie (Wilby).
Je viens de : Boston. J’ai toutefois des origines italiennes ce qui fait que je suis italo-américaine.
Dans la vie, je suis : professeure en linguistique à la prestigieuse université de Harvard
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Amber (perfect) Heard.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : BROWN-EYED ANGEL
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/07/2020
, d'où les : 1821
messages, dont : 7
rps. Merci aux doigts de fée de : imaginelion. (a), salvìa (s) et BROWN-EYED ANGEL
. Pour finir, je joue également : Gresham, (Glenn) Emerson, Grace-Ann et (Giulia) Lena.
we are (almost) perfect D9b6f2a84bdf1abaa0b60237ee0e70d48595346f
g a b r i e l l a - m i t c h e l l
◜ Professionnelle des faux-semblants. ◞

p e r s o n a l i t y / pretty woman
Je raffole de chocolat. Je grignote en permanence. J'adore boire des cocktails. J'ai toujours une musique en fond sonore chez-moi, où que ce soit. J'adore travailler à mes bureaux : à Harvard ainsi que dans mon loft. J'adore sortir le soir, seule ou accompagner. Je ne sors jamais sans un sac à main ou une pochette Gucci. Je ne sors jamais sans quoi que ce soit en Gucci. J'ai des "TOC", tout doit être parfaitement aligné au millimètre près. Lorsque je vérifie quelque chose, c'est par un multiple de trois. (Exemple : je vérifie par trois fois ou un multiple de trois, ma porte d'entrée lorsque je quitte mon domicile.) J'adore que l'on m'offre des coupes de champagnes, des verres, lorsque je sors. J'aime que l'on essaye de me charmer, mais il faut s'accrocher. Je suis bornée et je ne démords jamais de mes idées. Je flâne dans mon lit, le week-end, que je sois seule ou non.


some links

we are (almost) perfect 4caab473a11d5260edb8983b30fd2c67857d4749
family - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -


friendship - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -
we are (almost) perfect 55c4f5e95cfd24ad05163265ba6826afcb0ed422


we are (almost) perfect 22175d40b89148bc82788ea3e5bbbf9e1727db8a
love story - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -


others - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -
we are (almost) perfect 9b877f8e9a0e611a2ce9e6ee803653d453d4b179


we are (almost) perfect 203c
Warning concernant Gabriella - Sa pathologie qui est traitée de façon narrative puisque personne n'est au courant de ses soucis de santé hormis Taylor-Veena Foster, car l'un de ses médecins.


Trigger (refuse de jouer) - Suicide + pédophilie + zoophilie + cruauté animale + inceste + viol.
we are (almost) perfect 274c


we are (almost) perfect C289ea942f020ffaca6df58a4296c12732f462e9
m e s - s u j e t s

« en cours »
Maximilien Lewis - Così bene vederti.
Victor Borges - Sex on fire.
Rakel Peleonor - I need you by my side.
Wilby Tremblay - We are (almost) perfect.
Bella Sinclair - Evacuate the dance floor.

Code:
#E36B14


LIEN DU POST
Ven 4 Juin 2021 - 3:19
❛❛ We are (almost) perfect.

@Wilby Tremblay

Je mordille ma lèvre inférieure, charnue, et cela, assez furieusement tandis que je me trouve devant mon dressing. Car je ne sais pas ce que me prépare mon Wilby et même si je sais que je dois être magnifique, je ne suis pas certaine de l’endroit où l’on se rend. M’étant douchée, je réfléchis quant à la couleur de ma robe et lorsque je l’aperçois, qu’il se rapproche, je lève les yeux au ciel et hoche négativement le visage à ses mots. « Tu ne m’écoutes jamais, ah bon ? » Je l’interroge, mes prunelles claires dans les siennes avant de l’embrasser chastement dans un premier temps, lorsque ce dernier prend de l’ampleur et finisse enflammé, comme toujours, tandis que nous nous embrassons avec l’homme dont je suis éperdument amoureuse. C’est pour cette raison des plus évidentes que je souhaite le mettre à la porte, mais au vu de sa tenue, je suppose que nous allons nous rendre dans un restaurant assez chic, puisque c’est d’un costume, qu’il est vêtu, mon homme, bien qu’il ne porte pas de cravate ou de nœud papillon. Alors, lui disant à quel point je le trouve beau, je le chasse dans un « oust » qu’il entend, bien qu’il s’en aille à reculons, sans nul doute afin de regarder mes courbes sous cette simple serviette de bain, avant de refermer derrière lui. Puis c’est avec aisance que je me prépare, assez rapidement - je dois dire - pour apparaître dans son champ de vision en me sentant assez gêner puisque je ne sais pas si je suis assez belle pour être à son bras, ce que je lui souffle par ailleurs. « Wow ? » Je reprends, redressant mon visage tandis que mes joues se trouvent rosies. « N’exagère pas, chéri. » J’ajoute dans un murmure puisque je sens mon sang affluer à mes joues et sous peu, s’il continue de me complimenter, je risque d’avoir comme teinte de peau celle de ma robe, ce qui est absolument hors de question ! « Je prends un petit quelque chose pour couvrir mes épaules, un mini sac que j’ai déjà choisi et nous sommes partis. » Je lui annonce pour embrasser tendrement sa joue, aller chercher une veste de costume noire, oversized ainsi qu’une jolie pochette que j’aime porter lors de soirée. Une fois prête, nous nous en allons en voiture et tandis que je découvre la destination, un nœud se forme dans mon ventre. *Merde !* C’est ce que je me dis intérieurement sans pour autant souffler quoi que ce soit à mon beau Wilby.

Nerveuse, je marche aux côtés de mon homme sans souffler le moindre mot. Côte à côte, nous finissons par passer les portes du restaurant et dès lors que nous y sommes, je sens sa main s’emparer de la mienne, ce qui me surprend. *Qu’est-ce qu’il lui arrive ?* Je me demande puisqu’il n’est pas démonstratif du tout, l’homme que j’aime, mais peut-être s’essaye-t-il à faire des efforts… *C’est certainement cela, oui.* Je m’autorise à penser lorsque l’on nous dirige vers une table et qu’il me tire ma chaise, afin que je prenne place. « Merci. » Je murmure, un sourire naissant sur mon visage grâce à son geste de galanterie et lorsque l’on me tend la carte du menu, je ne peux pas m’empêcher de prononcer un « merci » en italien, puisque le Mamma Maria est un restaurant Italien. « Grazie. » Je souffle donc au serveur avant qu’il ne nous délaisse et que je m’interroge afin de savoir si des choses ont changé sur le menu, étant donné que je viens très couramment ici, bien que cela ne se soit pas produit depuis de nombreuses semaines. Par conséquent à l’aise, mes jambes croisées, je porte mon regard sur le superbe Adonis présent devant moi qui m’interroge, afin de savoir si j’ai d’ores et déjà fait mon choix. « Presque. » Je réponds, toujours dans un sourire lorsque je réalise que je suis assise non loin de la table où j’ai dîné avec le psychopathe qui a terrorisé et kidnappé bon nombre de personnes de Boston. Mon nœud à l’estomac se renforçant, je grimace avant de fermer les yeux pour m’essayer de garder une certaine contenance. « Hm… Tout est délicieux, ici. » Je prononce à l’intention de mon Wilby, pour reprendre : « Je viens très souvent ici, dans ce restaurant. J’ai des origines italiennes et c’est le meilleur en ce qui concerne la nourriture de mon second pays. » Il me semble que je le lui ai déjà soufflé, ce qui explique en partie mon caractère de feu, si je puis dire. « Tu ne seras pas déçu. Impossible. » Je termine lorsque le propriétaire fait son apparition et s’adresse à moi en italien pour m’assurer qu’il est heureux de me voir ici et que je suis absolument superbe, un peu plus à chaque visite dans son restaurant. « Hm. » Je suis gênée et évidemment, je m’empourpre. « Grazie mille. » Je réponds, pour présenter Wilby au restaurateur. « Voici mon… » J’en mords férocement ma lippe inférieure. « Mon petit ami. Il m’a invité chez vous, ce soir. Wilby ne parle pas italien alors… » Je ne termine pas ma phrase, mais il comprend aisément ce que je veux lui faire comprendre, cet homme âgé, qui déjà, tend une main à l’homme que j’aime afin de le saluer. « Pardonnez-moi pour mon italien. Je disais à votre superbe dulcinée à quel point je la trouve superbe, et cela, de plus en plus à chacune de ses visites. Vous avez beaucoup de chance d’avoir une telle beauté à votre bras. » Lui souriant chaleureusement, il termine d’ajouter que nous ne payerons pas le dessert pour m’offrir une légère pression sur mon épaule et disparaître étant donné que nous n’avons pas encore choisi. « Excuse-moi pour… Tout ceci. » J’en baisse le regard, car gênée. « Je suis une habituée de ce lieu alors, tout le monde me connaît, ou presque. » J’achève, espérant qu’il ne va pas être jaloux, mon Wilby, puisque après tout, l’homme étant venu nous saluer pourrait être mon père.



GABRIELLA
Wilby - Tell me I love you and I will stay, despite all the reasons that tell me to get away from you.
we are (almost) perfect D050a21a28a13902d9708af2d6aa14551f3ffc4c
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston avec gabriella.
et j'y ai posé mes valises depuis : dix ans déjà
. Tu peux m'appeler : tu DOIS m'appeler Will.
, j'ai : 29
ans, et si t'es curieux, je suis : épris d'une jolie blonde.
Je viens de : montréal.
Dans la vie, je suis : fleuriste.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : zefron.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 1930
messages, dont : 5
rps. Merci aux doigts de fée de : hedgekey (avatar), bichette (profil).
. Pour finir, je joue également : becca & victor, lilly & mikha.
we are (almost) perfect 0bfdd32441abb7782d9e6aa871c12b5ab489ac77
we are (almost) perfect XmbHpLvI_o
BLABLABLA :: je suis solaire bélier, ascendant scoprion, lunaire vierge. Je ne connais pas ma famille. Je suis 100% hétérosexuel, j'aime trop les femmes. Je ne souhaite ni d'enfants ni me marier. Je suis sdf car je préfère garder mon argent pour autre chose, bien qu'en ce moment j'habite chez ma copine. Je suis fleuriste depuis mes 18 ans. Mon plat préféré est les pâtes carbonara, mon dessert : la tarte au citron. Ma couleur préférée est le noir, d'ailleurs je suis très souvent habillé tout de noir. J'ai été raciste depuis la mort de mes parents. Puis récemment j'ai eu des nouvelles sur leur mort et tout a changé.


we are (almost) perfect F6fb7e0bee3d3a9128a215c35bafe1fd0fa28fac
Je suis : sociable, rigolo, pudique (sur mes sentiments), fier, macho, manipulateur, audacieux, énergique, courageux, enthousiaste, brave, généreux, confiant, indépendant, sérieux (au travail), juste, imaginatif, fougueux, perspicace, calme, fiable, persuasif, prétentieux, confus, agréable, précis, et brillant.

we are (almost) perfect 49820a8a79fa0b86e5f1876fe3ad0c8c0ba371ef

GABRIELLA MITCHELL (girlfriend)

ANDREA DAVENPORT (ils ont failli coucher ensembles) - GRESHAM EWART (le déteste car à cause de lui il est banni du campus) - MIKKE FITZGERALD (ne peut pas se le voir, cette tête de con) - MEAGHAN FLORES (a été sa victime de son racisme, tente de se rattraper à l'heure d'aujourd'hui) - BIANCA ALMEIDA (ex, avec qui ça va beaucoup mieux depuis leur dernière rencontre) - KAIDEN WINSTON (bestfriend) - SOFIA DUNN-AGUERA (amie) - AIDAN NESBITT (ennemi) - NAELLE UNDERHILL je l'ai sauvée - GRACE-ANN BECKETT (amie) - AISLING MOORE (connaisance).

Spoiler:
 


we are (almost) perfect XmbHpLvI_o
Warning concernant Wilby :: adoption, a été raciste, addict aux jeux.

Trigger // refuse de jouer :: pédophilie + cruauté animale + zoophilie + inceste + viol.

we are (almost) perfect XmbHpLvI_o

•. GABRIELLA B. MITCHELL :: We are (almost) perfect.
•. GRACE-ANN BECKETT :: My life is a lie.
•. AZRAEL Z. MALACKI :: Discovering a new place.
•. YOHEI MAEDA :: Let the music play.
•. MEAGHAN FLORES :: At last we meet again.
•. BIANCA M. ALMEIDA :: Jeune et con.


Code:
#AB90AB


LIEN DU POST
Jeu 10 Juin 2021 - 10:38
mercredi 21 avril 2021


J’hochais la tête pour enfin répondre “Sauf quand tu me demandes de te faire l’amour. Là, je t’obéis tout de suite.” Puis je souris, pour me mordiller les lèvres et plonger mon regard dans le sien. Notre relation n’est surement pas parfaite, mais elle est à notre image. J’essaie d’être le meilleur des petits amis, mais ma personnalité est bien trop présente pour être le parfait petit ami. Et de toute façon, elle m’aime comme je suis non ? Avec mes petits défauts. Bien qu’il y ait certains défauts sur lesquels il faut absolument que je travaille, je ne le nie pas. Sinon, je risque de la perdre. C’est bien pour cela, que je me décidais à l’inviter dans ce fabuleux restaurant ce soir, et tenter de propulser notre relation en avant. “Oui wow !” Je vins la prendre dans mes bras et lui déposer un baiser sur son front. “Tu sais que je te préfère nue... mais là, j’accepte totalement que tu gardes cette robe sur toi.” Elle mettait tout son corps en valeur et je pouvais en deviner ses courbes, chose que j’adorais. J’aime aussi l’idée de sortir au bras de la femme la plus bonne de la ville. Bien qu’il ne faudrait pas non plus que les autres la regardent de trop, au risque d’attiser ma jalousie. Une fois totalement prête, le sourire aux lèvres, nous sortions, prêts à partager cette nuit en amoureux. Je sentais que cette soirée pouvait être parfaite. Mais c’était sans compter que j’allais l’emmener dans un restaurant qu’elle connaissait déjà trop bien. D’ailleurs lorsqu’elle me le fit comprendre, j’en eus le cœur pincé. De déception. Moi qui voulais lui faire une belle surprise, enfin de compte c’était raté. Je venais juste de l’emmener dans un endroit banal, pour elle. Cela prouvait bien nos différences. Alors qu’elle est habituée à ce type de restaurant, moi, c’est bien la première fois que j’y mets un pied. “D’accord.” Répondis-je sèchement lorsqu’elle me dit que je n’allais pas être déçu. C’est raté car je le suis déjà. J’aurais surement dû l’amener au macdo, elle ne les fréquente surement pas ces fast food. Et alors que je pensais que ça ne pouvait pas être pire, un homme vint nous parler, ou plutôt me parler de Gabriella. Avec son accent pourri italien. Ça en faisait peut-être craquer plus d’une, mais moi je trouvais ça pathétique. Je ne lui répondis même pas. Il ne comprendrait surement pas mon accent québécois. “Je vois.” Je posais le menu, sachant ce que j’allais prendre, bien que l’appétit ne fût déjà plus au rendez-vous. “J’imagine que tu as déjà dû venir avec d’autres hommes.” Parce que oui j’avais bien remarqué le petit temps de pause que tu avais mis avant de me présenter comme ton petit ami. J’étais déçu, rageux et jaloux. Et elle me connaissait, elle savait que je n’arrivais pas à cacher mes émotions, surtout ceux-là. Bien que je nierais être jaloux ou quoique ce soit d’autres. “Vas-y appelle ton serveur qu’on mange et qu’on se casse d’ici veux-tu.” Si elle était une habituée, elle devait avoir un serveur attitré. En attendant, je me plongeais dans ma chaise et sortis mon téléphone. Tout en scrollant mes contacts, je m’arrêtais sur Kaiden. J’avais besoin de raconter ce rencard totalement raté. Je n’avais plus envie de faire un quelconque effort. J’avais fais tout cela : pour rien. Et cela me rongeait de l’intérieur. J’avais envie d’exploser et de sortir tout de suite, mais je tentais de me contenir pour ma Gabriella. Je ne voulais pas la mettre à l’aise face à ses amis.

@Gabriella B. Mitchell

[spoiler]1800e messages pour bichette :splick: [/color]


“I love you as we love some dark things, secretly, between shadow and soul”

we are (almost) perfect 5fqBkWPM_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : dans le quartier de Downtown, au City Center à Boston, dans un immense loft
et j'y ai posé mes valises depuis : mon retour de Rome en Italie
. Tu peux m'appeler : Gaby, mais aussi professeure Mitchell par mes étudiants
, j'ai : 32
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple et très amoureuse de l'homme qui partage ma vie (Wilby).
Je viens de : Boston. J’ai toutefois des origines italiennes ce qui fait que je suis italo-américaine.
Dans la vie, je suis : professeure en linguistique à la prestigieuse université de Harvard
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Amber (perfect) Heard.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : BROWN-EYED ANGEL
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/07/2020
, d'où les : 1821
messages, dont : 7
rps. Merci aux doigts de fée de : imaginelion. (a), salvìa (s) et BROWN-EYED ANGEL
. Pour finir, je joue également : Gresham, (Glenn) Emerson, Grace-Ann et (Giulia) Lena.
we are (almost) perfect D9b6f2a84bdf1abaa0b60237ee0e70d48595346f
g a b r i e l l a - m i t c h e l l
◜ Professionnelle des faux-semblants. ◞

p e r s o n a l i t y / pretty woman
Je raffole de chocolat. Je grignote en permanence. J'adore boire des cocktails. J'ai toujours une musique en fond sonore chez-moi, où que ce soit. J'adore travailler à mes bureaux : à Harvard ainsi que dans mon loft. J'adore sortir le soir, seule ou accompagner. Je ne sors jamais sans un sac à main ou une pochette Gucci. Je ne sors jamais sans quoi que ce soit en Gucci. J'ai des "TOC", tout doit être parfaitement aligné au millimètre près. Lorsque je vérifie quelque chose, c'est par un multiple de trois. (Exemple : je vérifie par trois fois ou un multiple de trois, ma porte d'entrée lorsque je quitte mon domicile.) J'adore que l'on m'offre des coupes de champagnes, des verres, lorsque je sors. J'aime que l'on essaye de me charmer, mais il faut s'accrocher. Je suis bornée et je ne démords jamais de mes idées. Je flâne dans mon lit, le week-end, que je sois seule ou non.


some links

we are (almost) perfect 4caab473a11d5260edb8983b30fd2c67857d4749
family - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -


friendship - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -
we are (almost) perfect 55c4f5e95cfd24ad05163265ba6826afcb0ed422


we are (almost) perfect 22175d40b89148bc82788ea3e5bbbf9e1727db8a
love story - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -


others - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) - prénom nom (( lien )) -
we are (almost) perfect 9b877f8e9a0e611a2ce9e6ee803653d453d4b179


we are (almost) perfect 203c
Warning concernant Gabriella - Sa pathologie qui est traitée de façon narrative puisque personne n'est au courant de ses soucis de santé hormis Taylor-Veena Foster, car l'un de ses médecins.


Trigger (refuse de jouer) - Suicide + pédophilie + zoophilie + cruauté animale + inceste + viol.
we are (almost) perfect 274c


we are (almost) perfect C289ea942f020ffaca6df58a4296c12732f462e9
m e s - s u j e t s

« en cours »
Maximilien Lewis - Così bene vederti.
Victor Borges - Sex on fire.
Rakel Peleonor - I need you by my side.
Wilby Tremblay - We are (almost) perfect.
Bella Sinclair - Evacuate the dance floor.

Code:
#E36B14


LIEN DU POST
Mer 7 Juil 2021 - 0:39
❛❛ We are (almost) perfect.

@Wilby Tremblay

Je suis heureuse à présent. Avec mon Wilby, tout va mieux et ce soir, il me concocte une surprise que j’ai hâte de découvrir. Mais avant que cela arrive, je dois me préparer et je passe une robe rouge qui met en avant mes formes - ou plutôt celles qui me restent - pour me présenter à lui et tourner sur moi-même afin qu’il m’admire sous toutes les coutures. Je veux lui plaire à mon amour, mon homme, celui qui fait battre mon cœur de joie comme de peine et lorsqu’il prononce un « wow » je suis heureuse comme je ne l’ai pas été depuis bien des années. Un immense sourire présent sur mon visage, je le laisse m’étreinte et m’embrasser, sur le front, ce que je trouve absolument craquant, mais je ne lui souffle pas. *C’est un signe d’affection, de protection à mon égard.* Je pense, souriant davantage encore, mes prunelles remplies de scintillements intenses puisque je sais qu’il ne me fera jamais de mal physiquement, contrairement à celui qui m’a battu des années durant. Une fraction de seconde, j’ai eu comme un voile devant mes yeux en pensant à lui, mais je l’oublie de plus en plus vite, aux côtés de celui qui me permet de m’épanouir et alors que nous quittons mon loft, nous nous en allons dans sa voiture en direction du lieu de ma surprise. Lorsque je réalise qu’il s’agit du Mamma Maria, je suis étonnée, mais aussi assez gênée parce que je connais très bien l’endroit et lorsqu’il le réalisera, je sais que cela le décevra. *Dois-je lui mentir ? Faire croire que c’est la toute première fois que je viens ici ?* C’est ce que j’aimerais faire, seulement, le propriétaire vient nous voir afin de me saluer puisque je suis une cliente fidèle et il échange avec moi en italien, ou plutôt, il s’y essaye, avant que je ne lui dise que mon Wilby ne comprend pas, ce qui s’avère être impoli. En réalité, je me fais toute petite, puisque j’imagine que sa colère va gronder, par sa jalousie et je sais que notre soirée va être gâchée. *Seigneur, faites qu’il ne s’énerve pas.* Je demande, telle une prière, quand il lâche sèchement un simple mot qui m’indique son humeur et appuie mes pensées : tout est fini. Cette soirée va passer d’un instant idyllique à un cauchemar sans fin et je ne sais pas si je vais pouvoir le supporter. Mes mains postées l’une sur l’autre, positionnées sur mes genoux, tandis que je les fixe, ne sachant où regarder, je grimace à ses nouveaux mots, l’homme étant venu nous saluer ayant pris la poudre d’escampette. « Wilby, s'il te plaît. » Je commence, me pinçant les lèvres, mon regard bleu empli de larmes. Je le supplie au travers de mes mots de ne pas nous faire ça, de ne pas réduire en cendres ce cadeau qu’il me fait, seulement, il continue pour sortir son smartphone de sa poche et jouer avec, ce qui me déçoit, mais surtout me peine. « Je suis d’origine italienne alors oui, je suis déjà venue ici, sans toi. » Je commence, tout bas. « Je suis navrée d’avoir eu une vie avant toi, si c’est ce que tu souhaites entendre. Mais ce n’est pas le lieu qui compte, ni même l’argent, ou… Ce qui prime, c’est que l’on soit tous les deux, mais tu ne penses pas ainsi, n’est-ce pas ? » Je termine, pour essuyer une larme qui commençait à rouler sur ma joue, quand je termine de faire signe à un serveur de venir à notre table. « Une salade césar en entrée, je vous prie. Ensuite… Non. » J’en secoue la tête et essaye de me reprendre, de me ressaisir. « Ouvrez-moi une bouteille de vin, de la famille Alighieri, je vous prie. Je souhaite en boire avec ma salade et je ne souhaite rien de plus. » Puis je me tais, attends qu’il passe commande, Wilby et une fois le serveur parti, j’achève : « Je n’ai pas de serveur attitré et si tu te poses la question, je n’ai jamais fini la nuit avec qui que ce soit d’ici. Maintenant, si tu veux bien m’excuser. » Je me redresse, des trémolos dans ma voix afin de rejoindre les toilettes puisque je ne désire pas me mettre à pleurer sous ses yeux, ni même sous ceux de quiconque. Ma démarche étant incertaine, ne marchant pas droit, je termine de trouver la pièce en question et m’enferme dans l’une des cabines afin de m’asseoir sur le cabinet, le fermant pour me laisser aller à pleurer.



GABRIELLA
Wilby - Tell me I love you and I will stay, despite all the reasons that tell me to get away from you.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: