Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
-62%
Le deal à ne pas rater :
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban 60×60 cm
14.99 € 39.91 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -44%
-44% sur la carte mémoire microSD SanDisk ...
Voir le deal
103.49 €

Haiwee - Au programme : Politique

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Haiwee Wind River FIRE OHEHO

Haiwee - Au programme : Politique 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Haiwee - Au programme : Politique 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Haiwee - Au programme : Politique 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Haiwee - Au programme : Politique 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Haiwee - Au programme : Politique B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Haiwee - Au programme : Politique Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Haiwee - Au programme : Politique 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Mer 14 Avr - 13:13
Journée compliquée dans l'ensemble. C'était sans doute dû à la mauvaise nuit que j'ai passé à prendre la tête avec Karma. C'était très agréable de voir que l'envie de la tuer était présent malgré ma bonne phase. Donc autant dire que j'avais des pensées négatives aujourd'hui. Triste vie. Mais je ne me laissais pas abbatre, j'avais décidé de me rendre à la bibliothèque cette après-midi pour réviser.

Bien entendu, les révisions furent intenses, profondes et très intéressante dans l'ensemble, j'avais des examens prochainement et je ne voulais pas tout mettre en l'air à cause de ma maladie. J'avais juste peur que la mauvaise phase se pointe au mauvais moment finalement. En passant la porte de mon département, fiches en main, j'allais directement à mon casier dans l'espoir de pouvoir au moins rentrer plus léger mais c'était sans doute trop utopique. Mon chemin fut court et rapide, d'ailleurs, je croisas Haiwee non loin de là. Elle devait sans doute terminer son cours ou même finir un devoir à rendre. Peu importe, elle était là et cela faisait un moment que je ne l'avais pas vu dans les parages. Ou alors c'était moi qui n'était pas très causant ou qui ne faisait pas attention aux autres. Ouais cette hypothèse était plus plausible que l'autre en plus.  Je finis par avancer elle, simplement avant de sourire Haiwee, salut ! La jeune femme était une amie, puisque déjà vous étiez dans le même département et en plus, elle t'avait de nombreuses fois pour les cours, les fiches et le stress aussi.

@Haiwee Wind River :heaart:
happiness therapy
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Cambridge, dans une chambre d'étudiante
et j'y ai posé mes valises depuis : un an et demi de liberté
. Tu peux m'appeler : Haiwee, Hai', Wind River
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : promise à un ami d'enfance. Fiancée, donc.
Je viens de : Wind River, réserve amérindienne dans le Wyoming
Dans la vie, je suis : étudiante en politique et assistante de Jéremiah
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adria Arjona

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Leeloo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 359
messages, dont : 163
rps. Merci aux doigts de fée de : blop
. Pour finir, je joue également : Snow et ses drôles de dames. (Josephine &Taylor)
Haiwee - Au programme : Politique 6234b6e9ee5b27e88f966fdebeeb788b0f5883d1

X Elle est douce, mais aussi sauvage. Elle a un côté insaisissable, elle refuse de rentrer dans des cases. Elle aime la nature, la vie en général, elle croit en l'air, l'eau, le vent, et aux esprits bienveillants. Elle est craintive sur certains sujets, elle a peur de ce que peut faire l'humanité. Car elle pense que les esprits par la technologie sont aliénés. Elle est engagée, elle est passionnée, à fleur de peau ses sentiments, qu'ils soient bons ou mauvais, finissent toujours par éclater. Même si depuis son plus jeune âge on a voulu lui inculquer le calme régnant dans les esprits de ses ancêtres, Haiwee, n'en fait souvent qu'à sa tête. Et souvent perturbée par les choses qu'elle ne connaît pas, elle s'émerveille d'un peu tout et n'importe quoi.

Haiwee - Au programme : Politique 632b5d7307b0f189cea872427cad0bf6ce27dec9

X- BUCKET LIST - X
√ Visiter New-York.
√ Participer à un SB.
√ Obtenir le numéro de téléphone d'un parfait inconnu en soirée.
√ Tagguer un mur de Boston.
√ Aller au bal de fin d'année.


Haiwee - Au programme : Politique 46a90241c92d61a23a07b1ef9dd1ee52e5287e72

Dutch // rencontré en forêt, de cet homme elle ne veut se détacher. Grand frère, confident, sur lequel elle fantasme de temps en temps.
Sheng //
Luan // écrivain adoré, ami proche, délicieuse proximité. Haiwee ne voit pas, qu'il l'aime plus qu'elle ne le croit.
Jin //
Piotr // étudiant complexe qui la laisse le plus souvent perplexe.
Gresham // restée bloquée avec lui dans un ascenseur, à croire que ça rapproche les coeurs.
Elinor //
Riley //
Emerson // grand avocat, défenseur de beaucoup de droits, admiration.
Gabriella // petit diable sur son épaule.
Jeremiah // Nouvellement son patron, Haiwee ressent pour lui une certaine fascination.
Kael //


WARNING // concernant (Haiwee) rien, oisillon tombé du nid, Haiwee n'a (pour le moment) aucun travers.
TRIGGER // refuse de jouer ; viol. pour les rapprochements physiques quels qu'ils soient, même un simple baiser, me contacter.

Haiwee - Au programme : Politique Ryzx


FB :
Dutch // Forêt.

Novembre:
Dutch // Badgirlz.

Décembre :
Emerson // Cabinet d'avocats. Gresham // Ascenseur. Dutch // New-york.

Janvier :
Jérémiah // Entretien d'embauche. Piotr // Cafét'.

Mars :

Elinor // SB - Bayou. Piotr // SB - Bayou. Kael // SB - LaLaurie Mansion. Dutch // [url=AVENIR]SB - Cimetière.[/url]
LIEN DU POST
Dim 18 Avr - 8:08
" Au programme politique. "
17 avril 2021 -
Harvard university.
| @A. Léo de Liechtenstein |

Dans une salle d’études, Haiwee vient de mettre le point final à ce qui sera certainement l’une de ses dernières dissertations de l’année. Et peut-être, qui sait, la dernière dans cette section, car il y a tout, dans son esprit, qui semble en ébullition. Haiwee ne sait plus ce qu’elle veut faire, elle a perdu son art et sa manière. Alors elle tente de mettre pose dans le tumulte de ses pensées, alors qu’elle range dans son sac ses affaires.

De deux doigts, elle remet en place ses cheveux, et se décide à quitter ce lieu. La copie entre les mains, prête à la déposer dans le casier du professeur lui ayant demandé de la réaliser. Elle traverse les couloirs, marche entre ses murs qui à eux seuls pourraient raconter bien des histoires. Perdue dans son monde, elle ne remarque pas tout de suite qu’elle connaît la silhouette qui vient de s’arrêter à sa hauteur, elle en relève le regard, et esquisse un sourire à l’idée qu’une nouvelle fois ils se croisent, tous les deux, au gré du hasard. « Haiwee, salut ! » Elle lève la main dans un premier temps, pour le saluer simplement. Et prononce de sa voix, douce comme la majorité des fois, « Salut toi. » et peu fanatique des gestes affectueux physiques, elle se contente de cette manière là pour le saluer. Et de se montrer taquine, comme l’être, elle le sait. « Alors, on a des devoirs en retard ? » Elle se doute pertinemment que ce n’est pas le cas. Car au milieu de son propre vacarme mental, Leo est un élève appliqué. Et c’est bien pour cette raison qu’elle s’est perdue quelques fois avec lui dans la bibliothèque afin de travailler. « T’inquiètes pas, moi aussi. » Ce qui est un mensonge, forcément, et pour lui signifier, c’est un sourire qui vient arquer les traits de son visage à la limite du parfait.    


icon managarm code sleipnir.




┗ This is me trying. ┛
I've been having a hard time adjusting. I didn't know if you'd care if I came back. I have a lot of regrets about that. I just wanted you to know that this is me trying.


March Hare ; Dutch &co,
je t'aime. FORT. :heaart:
Haiwee - Au programme : Politique 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Haiwee - Au programme : Politique 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Haiwee - Au programme : Politique 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Haiwee - Au programme : Politique 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Haiwee - Au programme : Politique B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Haiwee - Au programme : Politique Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Haiwee - Au programme : Politique 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Jeu 22 Avr - 16:00
Le regard clairement sur la jeune femme, j'arrive à la voir de la loin. En même temps Haiwee c'est pas n'importe qui et je peux facilement la retrouver parmi tous les étudiants de Politique. Parce que contrairement aux autres, je reconnais parfaitement mes amis quand je suis entouré de monde autour de moi. Je finis par entendre ses paroles et je suis heureuse de tomber sur elle. D'ailleurs, elle n'est pas comme les autres et ne me sert dans ses bras toute excitée. Non, un simple salut que j'apprécie énormément finalement. Je lui retourne son sourire alors qu'elle me remarque en direction de notre département, je commence à rigoler Presque on va dire je viens même regarder sa copie pour rigoler et ajouter Je suis sur que tu as encore fait de l'excellent travail Elle travaillait tellement bien qu'elle était devenue par mon amie de bibliothèque, celle avec qui je me perdais entre les politiques américaines et russes. Mais ce n'était qu'un détail parmi les rires et les bonnes paroles finalement. Retard ou devoir en avance ? demandes-je quand même, après tout, elle pouvait tout aussi bien ne rien faire deux options mais je n'étais pas sure.
happiness therapy
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Cambridge, dans une chambre d'étudiante
et j'y ai posé mes valises depuis : un an et demi de liberté
. Tu peux m'appeler : Haiwee, Hai', Wind River
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : promise à un ami d'enfance. Fiancée, donc.
Je viens de : Wind River, réserve amérindienne dans le Wyoming
Dans la vie, je suis : étudiante en politique et assistante de Jéremiah
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adria Arjona

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Leeloo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 359
messages, dont : 163
rps. Merci aux doigts de fée de : blop
. Pour finir, je joue également : Snow et ses drôles de dames. (Josephine &Taylor)
Haiwee - Au programme : Politique 6234b6e9ee5b27e88f966fdebeeb788b0f5883d1

X Elle est douce, mais aussi sauvage. Elle a un côté insaisissable, elle refuse de rentrer dans des cases. Elle aime la nature, la vie en général, elle croit en l'air, l'eau, le vent, et aux esprits bienveillants. Elle est craintive sur certains sujets, elle a peur de ce que peut faire l'humanité. Car elle pense que les esprits par la technologie sont aliénés. Elle est engagée, elle est passionnée, à fleur de peau ses sentiments, qu'ils soient bons ou mauvais, finissent toujours par éclater. Même si depuis son plus jeune âge on a voulu lui inculquer le calme régnant dans les esprits de ses ancêtres, Haiwee, n'en fait souvent qu'à sa tête. Et souvent perturbée par les choses qu'elle ne connaît pas, elle s'émerveille d'un peu tout et n'importe quoi.

Haiwee - Au programme : Politique 632b5d7307b0f189cea872427cad0bf6ce27dec9

X- BUCKET LIST - X
√ Visiter New-York.
√ Participer à un SB.
√ Obtenir le numéro de téléphone d'un parfait inconnu en soirée.
√ Tagguer un mur de Boston.
√ Aller au bal de fin d'année.


Haiwee - Au programme : Politique 46a90241c92d61a23a07b1ef9dd1ee52e5287e72

Dutch // rencontré en forêt, de cet homme elle ne veut se détacher. Grand frère, confident, sur lequel elle fantasme de temps en temps.
Sheng //
Luan // écrivain adoré, ami proche, délicieuse proximité. Haiwee ne voit pas, qu'il l'aime plus qu'elle ne le croit.
Jin //
Piotr // étudiant complexe qui la laisse le plus souvent perplexe.
Gresham // restée bloquée avec lui dans un ascenseur, à croire que ça rapproche les coeurs.
Elinor //
Riley //
Emerson // grand avocat, défenseur de beaucoup de droits, admiration.
Gabriella // petit diable sur son épaule.
Jeremiah // Nouvellement son patron, Haiwee ressent pour lui une certaine fascination.
Kael //


WARNING // concernant (Haiwee) rien, oisillon tombé du nid, Haiwee n'a (pour le moment) aucun travers.
TRIGGER // refuse de jouer ; viol. pour les rapprochements physiques quels qu'ils soient, même un simple baiser, me contacter.

Haiwee - Au programme : Politique Ryzx


FB :
Dutch // Forêt.

Novembre:
Dutch // Badgirlz.

Décembre :
Emerson // Cabinet d'avocats. Gresham // Ascenseur. Dutch // New-york.

Janvier :
Jérémiah // Entretien d'embauche. Piotr // Cafét'.

Mars :

Elinor // SB - Bayou. Piotr // SB - Bayou. Kael // SB - LaLaurie Mansion. Dutch // [url=AVENIR]SB - Cimetière.[/url]
LIEN DU POST
Jeu 29 Avr - 9:31
" Au programme politique. "
17 avril 2021 -
Harvard university.
| @A. Léo de Liechtenstein |

 En avance, en retard, qu’importe, dans le fond, le fait est qu’elle trouve plutôt sympa, le fait de la croiser au hasard. « Presque on va dire. » Elle en fronce son expression, sans trop comprendre où il veut en venir. Peut-être qu’il est venu déposer, le même que celui qu’elle vient de terminer. Celui qui va conclure en beauté leur année. Et quand il renchérit, alors qu’elle vient de plaisanter sur le fait qu’elle n’a pas forcément fait preuve d’assiduité, elle partage son expression amusée. « Je suis sur que tu as encore fait de l'excellent travail. » Peut-être oui, certainement même, lorsqu’on la connait, mais ne dit-on pas qu’il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers. Et puis, que ce n’est de rien, que nous sommes abrités. « On va croiser les doigts. » Elle commente, la raillerie toujours présente sur son minois. Et la belle avance de deux pas … « Retard ou devoir en avance ? » Entre les deux, elle est géante, la différence, et de ça, l’amérindienne en entend les nuances.

D’un geste de la main, elle balaie l’espace, pour l’inviter, à marcher à ses côtés, sur un même rythme, calé. « Juste à temps. » elle répond fièrement. Alors qu’ils se dirigent tous les deux vers leur département. « En fait, je crois bien que c’est le dernier de l’année. » Elle a presque du mal à y croire, une deuxième qui tend à s’achever. Encore des mois qui l’ont changé, des mois qui l’ont éloigné de Wind River, mais qui rapproché, aussi. Parce que c’est de plus en plus proche le moment où elle se devra de rentrer et de reprendre sa vie. « C’est passé vite, tu ne trouves pas ? » Pourtant, elle a bien essayé de retenir le temps, mais c’est comme tenter d’attraper de la fumée avec ses doigts. Impossible et déstabilisant à la fois.
   


icon managarm code sleipnir.




┗ This is me trying. ┛
I've been having a hard time adjusting. I didn't know if you'd care if I came back. I have a lot of regrets about that. I just wanted you to know that this is me trying.


March Hare ; Dutch &co,
je t'aime. FORT. :heaart:
Haiwee - Au programme : Politique 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Haiwee - Au programme : Politique 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Haiwee - Au programme : Politique 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Haiwee - Au programme : Politique 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Haiwee - Au programme : Politique B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Haiwee - Au programme : Politique Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Haiwee - Au programme : Politique 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Ven 30 Avr - 16:23
Honnêtement, je ne savais trop quoi dire, ce n'était pas des devoirs, des fiches de révision et d'un groupe d'étude que je devais regarder en profondeur pour voir si cela pouvait m'intéresser donc autant dire que j'étais très loin du compte du devoir en retard pour ma part. Contrairement à elle qui m'indiqua que le devoir était rendu pile à l'heure. Je souris doucement pour la motiver mais elle ne le semble pas trop Arrête de dire n'importe quoi, tu fais toujours du bon travail et ça s'était ce qui était vrai. J'en profitais pour ranger mes fiches dans mon sac, tant pis, je les emporte et on verra plus tard. Je marche avec elle, venant réellement affirmer la chose Ca se fête souvent le dernier des derniers devoirs tu sais dis-je en souriant alors que je hoche la tête positivement à sa question Oui j'ai l'impression d'être rentrer hier à l'université alors que cela fait déjà une année scolaire entière Dingue mais à la fois très enrichissante cette année. J'ai appris beaucoup de choses, j'ai compris aussi beaucoup de choses sur moi et j'ai laissé mariné pas mal de conseils pour les appliquer. Honnêtement, je ne regrette aucun mot et aucun geste de cette année. Je suis fier de moi en plus.
happiness therapy
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Cambridge, dans une chambre d'étudiante
et j'y ai posé mes valises depuis : un an et demi de liberté
. Tu peux m'appeler : Haiwee, Hai', Wind River
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : promise à un ami d'enfance. Fiancée, donc.
Je viens de : Wind River, réserve amérindienne dans le Wyoming
Dans la vie, je suis : étudiante en politique et assistante de Jéremiah
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adria Arjona

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Leeloo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 359
messages, dont : 163
rps. Merci aux doigts de fée de : blop
. Pour finir, je joue également : Snow et ses drôles de dames. (Josephine &Taylor)
Haiwee - Au programme : Politique 6234b6e9ee5b27e88f966fdebeeb788b0f5883d1

X Elle est douce, mais aussi sauvage. Elle a un côté insaisissable, elle refuse de rentrer dans des cases. Elle aime la nature, la vie en général, elle croit en l'air, l'eau, le vent, et aux esprits bienveillants. Elle est craintive sur certains sujets, elle a peur de ce que peut faire l'humanité. Car elle pense que les esprits par la technologie sont aliénés. Elle est engagée, elle est passionnée, à fleur de peau ses sentiments, qu'ils soient bons ou mauvais, finissent toujours par éclater. Même si depuis son plus jeune âge on a voulu lui inculquer le calme régnant dans les esprits de ses ancêtres, Haiwee, n'en fait souvent qu'à sa tête. Et souvent perturbée par les choses qu'elle ne connaît pas, elle s'émerveille d'un peu tout et n'importe quoi.

Haiwee - Au programme : Politique 632b5d7307b0f189cea872427cad0bf6ce27dec9

X- BUCKET LIST - X
√ Visiter New-York.
√ Participer à un SB.
√ Obtenir le numéro de téléphone d'un parfait inconnu en soirée.
√ Tagguer un mur de Boston.
√ Aller au bal de fin d'année.


Haiwee - Au programme : Politique 46a90241c92d61a23a07b1ef9dd1ee52e5287e72

Dutch // rencontré en forêt, de cet homme elle ne veut se détacher. Grand frère, confident, sur lequel elle fantasme de temps en temps.
Sheng //
Luan // écrivain adoré, ami proche, délicieuse proximité. Haiwee ne voit pas, qu'il l'aime plus qu'elle ne le croit.
Jin //
Piotr // étudiant complexe qui la laisse le plus souvent perplexe.
Gresham // restée bloquée avec lui dans un ascenseur, à croire que ça rapproche les coeurs.
Elinor //
Riley //
Emerson // grand avocat, défenseur de beaucoup de droits, admiration.
Gabriella // petit diable sur son épaule.
Jeremiah // Nouvellement son patron, Haiwee ressent pour lui une certaine fascination.
Kael //


WARNING // concernant (Haiwee) rien, oisillon tombé du nid, Haiwee n'a (pour le moment) aucun travers.
TRIGGER // refuse de jouer ; viol. pour les rapprochements physiques quels qu'ils soient, même un simple baiser, me contacter.

Haiwee - Au programme : Politique Ryzx


FB :
Dutch // Forêt.

Novembre:
Dutch // Badgirlz.

Décembre :
Emerson // Cabinet d'avocats. Gresham // Ascenseur. Dutch // New-york.

Janvier :
Jérémiah // Entretien d'embauche. Piotr // Cafét'.

Mars :

Elinor // SB - Bayou. Piotr // SB - Bayou. Kael // SB - LaLaurie Mansion. Dutch // [url=AVENIR]SB - Cimetière.[/url]
LIEN DU POST
Mer 5 Mai - 11:32
" Au programme politique. "
17 avril 2021 -
Harvard university.
| @A. Léo de Liechtenstein |

« Arrête de dire n'importe quoi, tu fais toujours du bon travail » Oui et non, elle essaie en tous les cas, car elle s’en voudrait d’avoir quitté sa terre pour ne pas être digne de ce qu’elle a revendiqué tant de fois. Une place dans cette université, un droit de profiter de quelques mois de liberté. Bien que Harvard semble s’apparenter, en un sens, aussi à une prison bien qu’elle soit, cette fois, un peu plus dorée que celle se trouvant dans sa forêt. « Ca se fête souvent le dernier des derniers devoirs tu sais » Elle en esquisse un sourire, toujours à ses côtés, Haiwee elle est encore en apprentissage pour ce qui est de « fêter » surtout avec leurs règles de société. Elle n’est que trop peu habituée à faire de grandes célébrations avec des inconnus à foison. Et précise d’ailleurs « En petit comité, alors, la fête. » Elle a des angoisses de perdre la tête. Sans se douter une seule seconde, que la prochaine dans laquelle elle se rendra, sera loin d’être des plus calmes. Mais on ne sait jamais ce que la vie nous réserve, n’est-ce pas ?

« Oui j'ai l'impression d'être rentré hier à l'université alors que cela fait déjà une année scolaire entière » Ca la fait sourire, alors qu’elle détaille son visage, et ses airs. Une année de plus au compteur d’Haiwee, douze mois qui la rapprochent de ce moment fatidique où tout devra s’arrêter. Et elle tente pourtant de ne pas y penser. « Au moins, on y a survécu. » Tous les deux, à leurs niveaux personnels, un brin perdu. Lui dans les méandres que crée son esprit, et elle par ses lacunes au sujet de la vie. Alors une fois qu’ils sont devant le bon bureau, professeur désigné, Haiwee glisse son devoir dans son casier, et ça fait, se retourne vers Léo. Maintenant que sa mission du jour est accomplie, c'est tout le reste de la journée qu'elle a pour traîner, qu'importe jusqu'où ses pieds vont la mener. « T’as du temps devant toi ? » Des fois qu’il soit occupé et qu’il ne puisse pas, avec elle, traîner, Haiwee, elle déteste déranger.

   


icon managarm code sleipnir.




┗ This is me trying. ┛
I've been having a hard time adjusting. I didn't know if you'd care if I came back. I have a lot of regrets about that. I just wanted you to know that this is me trying.


March Hare ; Dutch &co,
je t'aime. FORT. :heaart:
Haiwee - Au programme : Politique 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Haiwee - Au programme : Politique 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Haiwee - Au programme : Politique 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Haiwee - Au programme : Politique 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Haiwee - Au programme : Politique B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Haiwee - Au programme : Politique Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Haiwee - Au programme : Politique 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Ven 7 Mai - 11:13
Honnêtement, j'étais sur de moi quand à son avenir. Elle était géniale, travaillait bien et savait y faire avec les profs. Autant dire, carton plein. Je proposais de fêter cela en soirée. Mais dans ma tête, il n'y aurait que elle et moi. Je n'étais pas amoureux des grosses fiestas étudiantes en fin de compte Oh oui ne t'inquiète pas et j'étais surtout un peu intimidé quand le monde autour de moi pouvait me regarder ou était trop nombreux. Donc autant dire qu'elle n'a pas de souci à se faire de ce côté là. Mais cette année a été particulièrement rude pour tous les deux et je m'en rends compte quand elle place le mot "survivre". Je la laisse déposer le devoir, j'en profite pour la regarder simplement, elle m'avait toujours impressionné à sa façon et j'étais content et même heureux d'être ami avec elle. Il n'y en avait pas deux comme elle et cela me faisait du bien de le savoir. Une fois tout cela terminé, elle en profita pour me demander mon emploi du temps Je dois déposer ça dans mon casier et je suis libre, donc oui je suis libre dis-je en souriant. J'avoue ne avoir rien du tout de la soirée de programmer donc autant en profiter, elle pouvait abuser de moi au moins, sans aucune once de scrupule.
happiness therapy
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Cambridge, dans une chambre d'étudiante
et j'y ai posé mes valises depuis : un an et demi de liberté
. Tu peux m'appeler : Haiwee, Hai', Wind River
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : promise à un ami d'enfance. Fiancée, donc.
Je viens de : Wind River, réserve amérindienne dans le Wyoming
Dans la vie, je suis : étudiante en politique et assistante de Jéremiah
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adria Arjona

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Leeloo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 359
messages, dont : 163
rps. Merci aux doigts de fée de : blop
. Pour finir, je joue également : Snow et ses drôles de dames. (Josephine &Taylor)
Haiwee - Au programme : Politique 6234b6e9ee5b27e88f966fdebeeb788b0f5883d1

X Elle est douce, mais aussi sauvage. Elle a un côté insaisissable, elle refuse de rentrer dans des cases. Elle aime la nature, la vie en général, elle croit en l'air, l'eau, le vent, et aux esprits bienveillants. Elle est craintive sur certains sujets, elle a peur de ce que peut faire l'humanité. Car elle pense que les esprits par la technologie sont aliénés. Elle est engagée, elle est passionnée, à fleur de peau ses sentiments, qu'ils soient bons ou mauvais, finissent toujours par éclater. Même si depuis son plus jeune âge on a voulu lui inculquer le calme régnant dans les esprits de ses ancêtres, Haiwee, n'en fait souvent qu'à sa tête. Et souvent perturbée par les choses qu'elle ne connaît pas, elle s'émerveille d'un peu tout et n'importe quoi.

Haiwee - Au programme : Politique 632b5d7307b0f189cea872427cad0bf6ce27dec9

X- BUCKET LIST - X
√ Visiter New-York.
√ Participer à un SB.
√ Obtenir le numéro de téléphone d'un parfait inconnu en soirée.
√ Tagguer un mur de Boston.
√ Aller au bal de fin d'année.


Haiwee - Au programme : Politique 46a90241c92d61a23a07b1ef9dd1ee52e5287e72

Dutch // rencontré en forêt, de cet homme elle ne veut se détacher. Grand frère, confident, sur lequel elle fantasme de temps en temps.
Sheng //
Luan // écrivain adoré, ami proche, délicieuse proximité. Haiwee ne voit pas, qu'il l'aime plus qu'elle ne le croit.
Jin //
Piotr // étudiant complexe qui la laisse le plus souvent perplexe.
Gresham // restée bloquée avec lui dans un ascenseur, à croire que ça rapproche les coeurs.
Elinor //
Riley //
Emerson // grand avocat, défenseur de beaucoup de droits, admiration.
Gabriella // petit diable sur son épaule.
Jeremiah // Nouvellement son patron, Haiwee ressent pour lui une certaine fascination.
Kael //


WARNING // concernant (Haiwee) rien, oisillon tombé du nid, Haiwee n'a (pour le moment) aucun travers.
TRIGGER // refuse de jouer ; viol. pour les rapprochements physiques quels qu'ils soient, même un simple baiser, me contacter.

Haiwee - Au programme : Politique Ryzx


FB :
Dutch // Forêt.

Novembre:
Dutch // Badgirlz.

Décembre :
Emerson // Cabinet d'avocats. Gresham // Ascenseur. Dutch // New-york.

Janvier :
Jérémiah // Entretien d'embauche. Piotr // Cafét'.

Mars :

Elinor // SB - Bayou. Piotr // SB - Bayou. Kael // SB - LaLaurie Mansion. Dutch // [url=AVENIR]SB - Cimetière.[/url]
LIEN DU POST
Mar 11 Mai - 11:27
" Au programme politique. "
17 avril 2021 -
Harvard university.
| @A. Léo de Liechtenstein |

Il y a quelque à coté de laquelle Haiwee est passée. Une nuance qu’elle n’a pas comprise, qui prouve à elle seule, que la belle ne connais pas cette danse. Le fait que la célébration n’est pas simplement une chose à laisser dans le creux de son imagination. Non, quand il répond ; « Oh oui ne t'inquiète pas. » Elle voit, que c’était une réelle proposition. Alors comme elle ne sait pas vraiment ce que cela peut signifier, si c’est une prévision qu’ils pourraient tous les deux, acter, elle sourit, et elle se dit, que pourquoi pas car elle ne sait pas de quoi elle sera faite la vie. Enfin… Jusqu’à ce qu’elle retourne dans l’endroit où elle a grandi.

Chemin se faisant, elle dépose son devoir, et demande ce qu’il compte faire ce soir. « Je dois déposer ça dans mon casier et je suis libre, donc oui je suis libre. » Une nouvelle fois, Haiwee esquisse un sourire avant de le mordre, une seconde elle torture son inférieure pour finalement le taquiner. « Libre, libre. » au moins, on peut dire que de sa répétition elle ne peut pas douter que c’est une vérité. Et elle espère que ce n'est pas un message qu'il pourrait lui faire passer. N'étant pas à l'aise lorsqu'on parle d'ambiguïté. Haiwee, des sentiments, elle en est une handicapée. « Alors allons dans ton casier. » Déposer ce qu’il a à déposer. Comme deux bons élèves disciplinés.
Et après… Elle ne sait pas vraiment, il est vrai que mise à part pour réviser et refaire le monde, ils ne se sont vus que très rarement.
Toujours côte à côte lorsqu’ils atteignent l’endroit désigné, « Je te proposerais bien un café, mais j’ai essayé trois fois déjà, » depuis qu’elle est là, « et je n’arrive toujours pas à comprendre ce que vous trouvez à cette boisson. » Il paraît même que pour certains, c’est une addiction. Mais elle ne serait pas contre un thé, dans le fond. Autant sauter sur l'occasion.

   


icon managarm code sleipnir.




┗ This is me trying. ┛
I've been having a hard time adjusting. I didn't know if you'd care if I came back. I have a lot of regrets about that. I just wanted you to know that this is me trying.


March Hare ; Dutch &co,
je t'aime. FORT. :heaart:
Haiwee - Au programme : Politique 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Haiwee - Au programme : Politique 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Haiwee - Au programme : Politique 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Haiwee - Au programme : Politique 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Haiwee - Au programme : Politique B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Haiwee - Au programme : Politique Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Haiwee - Au programme : Politique 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Hier à 18:30
Les examens allaient approcher et d'habitude les élèves ont tous un emploi du chargé, enfin pas comme moi et pas comme elle à ce que je pouvais entendre. Elle est libre, je souris, bien heureux de savoir que je vais passer du temps en dehors des cours avec Haiwee. Elle m'avait toujours impressionné et être en sa présence était quelque chose de très admiratif. Sans doute les cours et les bonnes notes qu'elle pouvait avoir. Je ne sais pas. Je finis par marcher avec elle jusqu'à mon casier pour déposer mes notes et mes compléments de cours. Mais voilà que je rigole, sa remarque était vraie, le café, c'était dégueulasse, vraiment et puis j'avais appris que je ne pouvais pas vraiment en prendre. Je souris ensuite Honnêtement, je n'aime pas le café, donc je ne te propose pas de café, mais peut-être un chocolat chaud ou un thé te conviendrait ? après tout, elle pouvait en aimer un sur trois ou aucun. J'espérais au moins un pour pouvoir continuer à bavarder autour d'une tasse chaude. Je finis par proposer Je te propose d'aller dans un café et de commander ce que tu souhaites, je t'invite Oui c'était proposer, maintenant il fallait pas qu'elle voit ça comme un rencard ou rendez-vous, juste une sortie entre amis finalement
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: