Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
/
i love harvard ✧. ❛ toute reproduction interdite
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.88 €

Reyes - Calme avant la tempête


Aller à la page : 1, 2  Suivant

Reyes - Calme avant la tempête 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Reyes - Calme avant la tempête 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Reyes - Calme avant la tempête 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Reyes - Calme avant la tempête 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Reyes - Calme avant la tempête B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Reyes - Calme avant la tempête Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Reyes - Calme avant la tempête 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Mar 6 Avr - 22:00:09
Il y a des choses qui changent pas. Comme par exemple un message bizarre envoyé à Reyes alors je suis clairement assis sur le canapé en crise noire et intense d'absence depuis des heures. En fait, j'aurais cru pouvoir me calmer, souffler et être au calme avec de la musique classique mais c'était clairement sans compter sur le monde autour de toi. J'ai entendu des hurlements dehors, j'ai entendu des bruits dans le couloir et j'ai paniqué. Mon frère me dit toujours ne pas rester seul à la maison mais je viens clairement de comprendre pourquoi.

Un seul message, un seul message Help, appartement Le message le plus bizarre et insupportable que j'ai pu envoyé. Parce que d'habitude ce sont des crises de rage, des crises de suicide ou même des crises d'aucune possession de mon corps, mais là c'est une crise noire, celle quand on est dans ces démons, dans son univers, dans son monde. Et mon monde est bien plus noir que les gens peuvent le croire.

Le téléphone est posé sur la table basse, je suis clairement assis sur le canapé et je ne fais rien. Je suis là à attendre. J'ai du avoir un peu de lucidité pour laisser la porte fermée mais pas verrouillée dans je suis rentré et Dieu me dit merci. Je ne sais pas, je ne sais pas qu'est que je fais mais je fixe le téléphone depuis des longues et insupportables minutes. Pour toi, c'est juste un débile qui commence à perdre la tête, pour moi, c'est une crise de déprime. Bien sur quand j'entends du bruit, je ne dis rien, je ne fais rien, cela doit être Reyes...

@Reyes Rothschild :heaart:
Reyes - Calme avant la tempête Se8c
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston (harbor area), en colocation avec moon.
et j'y ai posé mes valises depuis : presque huit années, un bail ou presque.
. Tu peux m'appeler : rey, diminutif courant pour mon entourage
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : une âme solitaire, père d'une fillette de quatre ans.
Je viens de : la pluvieuse contrée qu'est la capitale britannique, soit londres.
Dans la vie, je suis : étudiant en finance et commerce international. - et lors des vacances, je bosse dans l'entreprise familiale.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : tom webb.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : x
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/11/2020
, d'où les : 784
messages, dont : 74
rps. Merci aux doigts de fée de : comic light, avatar. - siren charms (sign). - killing boys (code profil).
. Pour finir, je joue également : oriana, kobe, gene, amren, edie.
Reyes - Calme avant la tempête Ol84 Reyes - Calme avant la tempête C4yt Reyes - Calme avant la tempête K9rh
REYES ROTHSCHILD
⌜ · character and all · ⌟ ontrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC, making it over 2000 years old. Richard McClintock, a Latin professor at Hampden-Sydney College in Virginia, looked up one of the more obscure Latin words, consectetur, from a Lorem Ipsum passage, and going through the cites of the word in classical literature, discovered the undoubtable source. Lorem Ipsum comes from sections 1.10.32 and 1.10.33 of "de Finibus Bonorum et Malorum" (The Extremes of Good and Evil) by Cicero, written in 45 BC. This book is a treatise on the theory of ethics, very popular during the Renaissance. The first line of Lorem Ipsum, "Lorem ipsum dolor sit amet..", comes from a line in section 1.10.32. ⌜ · the end lala · ⌟

» c o m p l é m e n t d  e f i c h e


» f i c h e d e l i e n



Reyes - Calme avant la tempête Hcb2 Reyes - Calme avant la tempête 53cs Reyes - Calme avant la tempête Z00z

f a m i l y p o r t r a i t ,, genesis rothschild adoptive brother, best friend danae rothschild little sister, godmother of her daughter mahé litlle brother  aimee rothschild little sister  emma rothschild daugther (pnj) wren rothschild cousin  spencer rothschild cousin kian rothschild cousin  

w h a t l o v e r s d o ,,
carla hopper girlfriend (deceased), mother of his daughter. prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

s a d g i r l s c l u b ,,
nom prénom lien lien  prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

f r i e n d s h i p & b e s t f r i e n d s ,, layla rothschild bestfriend, cousin colombe perol bestfriend romeo versace close friend, team creasus abelard z. de belgique godfather of her daugther, close friend, team creasus hadès de belgique close friend, team creasus leonie burgess ex girlfriend brother, good friend poppy deauclaire carla's bestfriend bianca almeida childhood & good friend eva jeminez fusional freindship hae-won min carla's friend, close friend eben wolford good friend  alizée wertheimerfriend of carla via social networks

c o m p l i c a t e d l i n e s ,, quinn habsbourg  uc prénom nom description du lien

JUST WORDS...


WARNING // concernant (personnage) décès, perte de sa petite amie, il n'en parle que très peu. sa sphère privé, peu loquace sur ce sujet.
TRIGGER // pédophilie, abus sexuels. - à définir ensemble si jamais.

LIEN DU POST
Ven 9 Avr - 15:56:57

Il y a le songe d'autrefois, celui qui réapparaît quand lorsque ton âme s'égare. Cela arrive à chaque fois que ton esprit n'est pas occupé. Telle une inspiration, tu ressens la douceur éphémère de sa présence avant que l'expiration la fasse disparaître en une seconde. Bien évidement, tu parles du souvenir de ta défunte petite amie à qui la vie a été arraché trop vite.  Tu viens de mettre un point final à un dossier sur lequel tu bosses depuis le début de semaine, et après relecture tu sais que la précision et de l'ampleur est de taille. De quoi ravir ton paternel qui t'a prévenue que cela serait le dernier. Une manière détourné de te dire qu'il s'inquiète pour toi et les dires de ta figure maternelle le confirment. Tu recules ton fauteuil de bureau d'un petit coup de pied, tandis que ton regard protecteur et paternel se pose sur le visage paisible de ta gamine qui dort sur ton lit. Tu te lèves pour la recouvrir d'un plaid à l'effigie de bébés cygnes lorsque ton cellulaire vivre comme un bourdon dans la poche ton jean. Le message est limpide, il ne t'en faut guère plus pour agir. Tu attrapes ta veste, laisse la porte de ta chambre entre ouverte avant de demander à Moon de garder la petite. Ta belle sœur hoche la tête mais au moins tu sais qu'avec sa tante, Emma ne risque pas de se réveiller en panique si elle ne te voit pas. Quelques kilomètres en voiture et des pas précipités plus tard, tu pénètres à l’intérieur de l'appartement de Léo sans prendre la décence de toquer – mais tu claques la porte pour le refermer. Assis sur le canapé, immobile, le jeune homme semble englouti par un flux de pensés sombre. « Hé, Léo ! Dis-moi quelque chose. ». Ton intonation de voix est d'une tempérance apaisante car tu sais que le timbre de voix fait beaucoup, surtout lors des crises de ton ami.
@A. Léo de Liechtenstein


- - if manners make the man as someone said then he's the hero of the day. it takes a man to suffer ignorance and smile be yourself no matter what they say.
Reyes - Calme avant la tempête 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Reyes - Calme avant la tempête 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Reyes - Calme avant la tempête 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Reyes - Calme avant la tempête 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Reyes - Calme avant la tempête B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Reyes - Calme avant la tempête Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Reyes - Calme avant la tempête 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Sam 10 Avr - 16:33:28
Cela aurait été trop facile si j'avais été en bonne phase toute ma vie mais je ne sais pas pourquoi cela tombe maintenant. Mon frère n'étant pas là, je ne savais pas à qui me tourner et j'ai envoyé ce message à Reyes parce que je sombrais lentement dans les ténèbres. Je pensais à pas mal de choses, négatives, venant lentement et petit à petit oublier rapidement tout ça et bien sur le canapé n'aidait pas à me sentir vivant. Je me laissais aller, sentant mes yeux me fermer alors que la porte émit un claquement. Reyes. Il était arrivé, il avait compris, il allait t'aider. Je ne me sens pas très bien ce qui était fortement le cas, mais je n'avais pas forcément besoin de l'exprimer pour que cela se voit. J'étais sans un état second, un état négatif que je n'aimais pas avoir et je ne supportais pas réellement ça. Je soupire, venant à ajouter Je suis désolé d'être comme ça... Parce que c'était la maladie, parce que c'était la folie, parce que ce n'était pas moi malheureusement. Je n''avais aucune envie de mourir, encore moins être enfermé et pourtant j'étais incapable d'être normal dans ce moment qui partait pourtant en lambeau. Je viens attraper maladroitement ma main pour résister un peu à toutes ses pensées mais tout venait se bousculer dans ma tête. De la peine, de la rage, de la mort, tout cela n'était pas forcément bon pour moi.
Reyes - Calme avant la tempête Se8c
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston (harbor area), en colocation avec moon.
et j'y ai posé mes valises depuis : presque huit années, un bail ou presque.
. Tu peux m'appeler : rey, diminutif courant pour mon entourage
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : une âme solitaire, père d'une fillette de quatre ans.
Je viens de : la pluvieuse contrée qu'est la capitale britannique, soit londres.
Dans la vie, je suis : étudiant en finance et commerce international. - et lors des vacances, je bosse dans l'entreprise familiale.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : tom webb.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : x
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/11/2020
, d'où les : 784
messages, dont : 74
rps. Merci aux doigts de fée de : comic light, avatar. - siren charms (sign). - killing boys (code profil).
. Pour finir, je joue également : oriana, kobe, gene, amren, edie.
Reyes - Calme avant la tempête Ol84 Reyes - Calme avant la tempête C4yt Reyes - Calme avant la tempête K9rh
REYES ROTHSCHILD
⌜ · character and all · ⌟ ontrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC, making it over 2000 years old. Richard McClintock, a Latin professor at Hampden-Sydney College in Virginia, looked up one of the more obscure Latin words, consectetur, from a Lorem Ipsum passage, and going through the cites of the word in classical literature, discovered the undoubtable source. Lorem Ipsum comes from sections 1.10.32 and 1.10.33 of "de Finibus Bonorum et Malorum" (The Extremes of Good and Evil) by Cicero, written in 45 BC. This book is a treatise on the theory of ethics, very popular during the Renaissance. The first line of Lorem Ipsum, "Lorem ipsum dolor sit amet..", comes from a line in section 1.10.32. ⌜ · the end lala · ⌟

» c o m p l é m e n t d  e f i c h e


» f i c h e d e l i e n



Reyes - Calme avant la tempête Hcb2 Reyes - Calme avant la tempête 53cs Reyes - Calme avant la tempête Z00z

f a m i l y p o r t r a i t ,, genesis rothschild adoptive brother, best friend danae rothschild little sister, godmother of her daughter mahé litlle brother  aimee rothschild little sister  emma rothschild daugther (pnj) wren rothschild cousin  spencer rothschild cousin kian rothschild cousin  

w h a t l o v e r s d o ,,
carla hopper girlfriend (deceased), mother of his daughter. prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

s a d g i r l s c l u b ,,
nom prénom lien lien  prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

f r i e n d s h i p & b e s t f r i e n d s ,, layla rothschild bestfriend, cousin colombe perol bestfriend romeo versace close friend, team creasus abelard z. de belgique godfather of her daugther, close friend, team creasus hadès de belgique close friend, team creasus leonie burgess ex girlfriend brother, good friend poppy deauclaire carla's bestfriend bianca almeida childhood & good friend eva jeminez fusional freindship hae-won min carla's friend, close friend eben wolford good friend  alizée wertheimerfriend of carla via social networks

c o m p l i c a t e d l i n e s ,, quinn habsbourg  uc prénom nom description du lien

JUST WORDS...


WARNING // concernant (personnage) décès, perte de sa petite amie, il n'en parle que très peu. sa sphère privé, peu loquace sur ce sujet.
TRIGGER // pédophilie, abus sexuels. - à définir ensemble si jamais.

LIEN DU POST
Mer 14 Avr - 16:12:46

La carte de la tempérance a souvent été érigé, apposé lorsque ton jeune frère se montrait trop impulsif. Un moment de tempérer ses ardeurs qu'elles soient énergiques ou encore colériques. De la fratrie, tu étais celui qui temporiser bien des situations, rare demeurer les fois où tu ne parvenais pas à gérer. Avec le De Liechtenstein, l'écho jouait sur la même logique mais avec une profondeur supplémentaire. L'expression de visage semble dénué de toutes émotions, ces dernières entravées dans un flux obscur de négativité. Tu connaissais assez Léo pour savoir qu'il avait horreur que l'on puisse le voir dans cet état, un état sur lequel il n'avait toujours pas le dessus. Pour autant, celle image est relayé au tiers plan, le plus important était de maîtrisé et d'apaiser au mieux ses maux intérieurs. « Ne t'excuse pour cela, Léo, on en déjà parler il me semble. ». Ton timbre de voix respire la pérennité et la confiance la plus véridique. Tu t'assois en sur la table basse en face de lui, venant serrer son avant bras comme pour forger un point d'ancrage par lequel conserver le lien. « T'es pas tout seul à gérer ça, mon gars. ». Tu avais conscience que de nombreuses pensées tourbillonnaient dans son esprit mais le but était surtout de le tirer vers le haut, non vers le bas. « Dis ce qui te passe par l'esprit, j'ai une réponse à chaque chose que tu vas dire. ». Un pari que tu prenais à chaque fois que l'une des crises de ton ami remontait à la surface.
@A. Léo de Liechtenstein


- - if manners make the man as someone said then he's the hero of the day. it takes a man to suffer ignorance and smile be yourself no matter what they say.
Reyes - Calme avant la tempête 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Reyes - Calme avant la tempête 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Reyes - Calme avant la tempête 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Reyes - Calme avant la tempête 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Reyes - Calme avant la tempête B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Reyes - Calme avant la tempête Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Reyes - Calme avant la tempête 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Mer 14 Avr - 19:10:03
Reyes savait toujours quoi dire pour me rassurer. Il était certes un peu plus jeune que moi, il savait quoi faire, au bon moment et c'était sans doute pour ça que c'était à lui que j'avais envoyé le message. Je fixais le vide, venant me rendre compte de sa présence par son toucher et aussi par sa voix, les sens étaient développés mais pourtant j'étais aveugle de bonnes ondes. Je m'accroche à cette voix alors que j'essaye de parler mais c'est assez compliqué de se concentrer avec toutes ses pensées. Mais voilà, j'entends du bruit, pensant qu'il était partit pour aller cherche de l'aide ou même partit tout court mais j'enlevais cette pensée rapidement de mon esprit, Reyes n'était pas comme ça. La preuve, il me touchait encore, il s'assit je ne sais trop où mais il me tenait mes avant-bras, bien fermement et d'instinct je serras les siens également. C'était difficile de savoir si une personne était douée pour réussir à me ramener dans mes pensées positives ou non, mais là, la crise était différente, des pensées complexes, mélangées entre elles, c'était le bordel. Et dire qu'il voulait que j'arrive à lui expliquer ce que j'avais dans le crâne. Bonne blague ou pas finalement. Je me laissais un peu aller quand même, venant à pincer les lèvres. Les décrire ça va être compliqué, mais je vais essayer. Je sais pas, j'ai envie de me faire mal. Je voix du sang, j'ai mal à la tête aussi. Je crois que je respire lentement aussi J'essaye de décrire mais c'est super compliqué et même impossible à faire finalement. Donc je ne sais pas si tout ce que je lui ai dis, ça va l'aider finalement. Peut-être qu'il faut que j'essaye aussi de fermer les yeux mais j'y arrive pas totalement à le faire malheureusement...

@Reyes Rothschild
Reyes - Calme avant la tempête Se8c
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston (harbor area), en colocation avec moon.
et j'y ai posé mes valises depuis : presque huit années, un bail ou presque.
. Tu peux m'appeler : rey, diminutif courant pour mon entourage
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : une âme solitaire, père d'une fillette de quatre ans.
Je viens de : la pluvieuse contrée qu'est la capitale britannique, soit londres.
Dans la vie, je suis : étudiant en finance et commerce international. - et lors des vacances, je bosse dans l'entreprise familiale.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : tom webb.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : x
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/11/2020
, d'où les : 784
messages, dont : 74
rps. Merci aux doigts de fée de : comic light, avatar. - siren charms (sign). - killing boys (code profil).
. Pour finir, je joue également : oriana, kobe, gene, amren, edie.
Reyes - Calme avant la tempête Ol84 Reyes - Calme avant la tempête C4yt Reyes - Calme avant la tempête K9rh
REYES ROTHSCHILD
⌜ · character and all · ⌟ ontrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC, making it over 2000 years old. Richard McClintock, a Latin professor at Hampden-Sydney College in Virginia, looked up one of the more obscure Latin words, consectetur, from a Lorem Ipsum passage, and going through the cites of the word in classical literature, discovered the undoubtable source. Lorem Ipsum comes from sections 1.10.32 and 1.10.33 of "de Finibus Bonorum et Malorum" (The Extremes of Good and Evil) by Cicero, written in 45 BC. This book is a treatise on the theory of ethics, very popular during the Renaissance. The first line of Lorem Ipsum, "Lorem ipsum dolor sit amet..", comes from a line in section 1.10.32. ⌜ · the end lala · ⌟

» c o m p l é m e n t d  e f i c h e


» f i c h e d e l i e n



Reyes - Calme avant la tempête Hcb2 Reyes - Calme avant la tempête 53cs Reyes - Calme avant la tempête Z00z

f a m i l y p o r t r a i t ,, genesis rothschild adoptive brother, best friend danae rothschild little sister, godmother of her daughter mahé litlle brother  aimee rothschild little sister  emma rothschild daugther (pnj) wren rothschild cousin  spencer rothschild cousin kian rothschild cousin  

w h a t l o v e r s d o ,,
carla hopper girlfriend (deceased), mother of his daughter. prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

s a d g i r l s c l u b ,,
nom prénom lien lien  prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

f r i e n d s h i p & b e s t f r i e n d s ,, layla rothschild bestfriend, cousin colombe perol bestfriend romeo versace close friend, team creasus abelard z. de belgique godfather of her daugther, close friend, team creasus hadès de belgique close friend, team creasus leonie burgess ex girlfriend brother, good friend poppy deauclaire carla's bestfriend bianca almeida childhood & good friend eva jeminez fusional freindship hae-won min carla's friend, close friend eben wolford good friend  alizée wertheimerfriend of carla via social networks

c o m p l i c a t e d l i n e s ,, quinn habsbourg  uc prénom nom description du lien

JUST WORDS...


WARNING // concernant (personnage) décès, perte de sa petite amie, il n'en parle que très peu. sa sphère privé, peu loquace sur ce sujet.
TRIGGER // pédophilie, abus sexuels. - à définir ensemble si jamais.

LIEN DU POST
Ven 16 Avr - 15:45:01

La maladie est un calvaire dans un quotidien. Tu es le mieux à même d'en dépeindre une situation car les vestiges de la présence de Carla sont là pour témoigner d'un vécu. Pour autant, tu sais également que la bipolarité de ton jeune camarade est loin d'être anodine. Elle est même bien plus complexe car elle guide ses pas vers des chemins toujours plus différents. Néanmoins, tu agis toujours avec beaucoup de précaution et de tempérance. Un attrait qui fait presque partie intégrante de toi. Assis en face de Léo, tu lui demandes de te décrire les pensées qui obstruent son esprit afin que tu puisses prendre la mesure de la noirceur qui s'écoule. L'obscurité macabre est une danse où l'ichor carmin ondule sur le siège d'une violence qui l'éreinte. Les maux de tête, le souffle qui semble lui manquer … Le fait qu'il parvienne à dire à voix haute ce qu'il ressent – même de manière succincte demeure encourageant pour l'instant. « Okay, pourquoi aurais-tu envie de te faire du mal ? ». Ton timbre est toujours calme, apaisant. Tu exerces une pression douce sur le poignet de ton ami afin de lui signifier qu'il est toujours encré dans l'instant présent mais aussi que tu es toujours là. « Tu devrais fermer un petit moment les yeux, Léo. Je vais te chercher un truc à boire, mh ? ». tu sais que  Léo prenait un traitement mais l'avait-il pris correctement ? On n'est jamais certains que le médicament fonctionne avec exactitude c'est cela le souci également.
@A. Léo de Liechtenstein


- - if manners make the man as someone said then he's the hero of the day. it takes a man to suffer ignorance and smile be yourself no matter what they say.
Reyes - Calme avant la tempête 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Reyes - Calme avant la tempête 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Reyes - Calme avant la tempête 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Reyes - Calme avant la tempête 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Reyes - Calme avant la tempête B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Reyes - Calme avant la tempête Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Reyes - Calme avant la tempête 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Ven 16 Avr - 20:09:46
J'aurais du m'en douter que c'était une mauvaise idée de rester seul ce soir. Et voilà que la crise débarque, encore plus appréciable tout ça, mais je me laisse aller aux paroles de Reyes. Le plus important était de revenir, d'oublier tout ce à quoi je pensais, de laisser libre recours à ces paroles et de mettre m'éviter un incident. Après tout, qu'est ce qu'était réellement une crise quand les gens me connaissaient. Cela pouvait être tout et n'importe quoi, dont des pensées trop sombres pour comprendre pourquoi et comment je suis là. Je fixe un instant le sol, essayant de lui décrire ce que j'avais en tête, des paroles, des images, mais je décris surtout ce que je pensais être le plus juste. La question de Reyes me résonne en tête et j'ajoute presque à la suite sans réfléchir Parce que ça fait du bien. Cela pourra être débile pour certains mais pas pour moi, c'est naturel et normal d'être ainsi finalement. Et puis je n'avais pas réfléchi, c'était simple et efficace comme réponse finalement. Je continue de sentir sa présence, cela me fait du bien de savoir qu'il était là et même si j'avais appris à me calmer avec mon frère, Reyes était un ami proche qui avait du me dompter rapidement finalement. Mais voilà il veut que je ferme les yeux mais j'avais pas très envie de le faire et de me retrouver seul avec toutes ses pensées. Je soupirais lentement, plusieurs fois comme pour savoir que mon souffle cardiaque n'était trop rapide, ni trop lent et j'ajoutais Et je fais quoi après avoir fermer les yeux ? tel était la question fatidique finalement. Que faire dans le noir et avec ses pensées meurtrières ? Mais il avait toujours réponse à tous, c'était pour ça que même les questions connes n'étaient pas connes avec le jeune Rothschild.
Reyes - Calme avant la tempête Se8c
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston (harbor area), en colocation avec moon.
et j'y ai posé mes valises depuis : presque huit années, un bail ou presque.
. Tu peux m'appeler : rey, diminutif courant pour mon entourage
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : une âme solitaire, père d'une fillette de quatre ans.
Je viens de : la pluvieuse contrée qu'est la capitale britannique, soit londres.
Dans la vie, je suis : étudiant en finance et commerce international. - et lors des vacances, je bosse dans l'entreprise familiale.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : tom webb.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : x
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/11/2020
, d'où les : 784
messages, dont : 74
rps. Merci aux doigts de fée de : comic light, avatar. - siren charms (sign). - killing boys (code profil).
. Pour finir, je joue également : oriana, kobe, gene, amren, edie.
Reyes - Calme avant la tempête Ol84 Reyes - Calme avant la tempête C4yt Reyes - Calme avant la tempête K9rh
REYES ROTHSCHILD
⌜ · character and all · ⌟ ontrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC, making it over 2000 years old. Richard McClintock, a Latin professor at Hampden-Sydney College in Virginia, looked up one of the more obscure Latin words, consectetur, from a Lorem Ipsum passage, and going through the cites of the word in classical literature, discovered the undoubtable source. Lorem Ipsum comes from sections 1.10.32 and 1.10.33 of "de Finibus Bonorum et Malorum" (The Extremes of Good and Evil) by Cicero, written in 45 BC. This book is a treatise on the theory of ethics, very popular during the Renaissance. The first line of Lorem Ipsum, "Lorem ipsum dolor sit amet..", comes from a line in section 1.10.32. ⌜ · the end lala · ⌟

» c o m p l é m e n t d  e f i c h e


» f i c h e d e l i e n



Reyes - Calme avant la tempête Hcb2 Reyes - Calme avant la tempête 53cs Reyes - Calme avant la tempête Z00z

f a m i l y p o r t r a i t ,, genesis rothschild adoptive brother, best friend danae rothschild little sister, godmother of her daughter mahé litlle brother  aimee rothschild little sister  emma rothschild daugther (pnj) wren rothschild cousin  spencer rothschild cousin kian rothschild cousin  

w h a t l o v e r s d o ,,
carla hopper girlfriend (deceased), mother of his daughter. prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

s a d g i r l s c l u b ,,
nom prénom lien lien  prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

f r i e n d s h i p & b e s t f r i e n d s ,, layla rothschild bestfriend, cousin colombe perol bestfriend romeo versace close friend, team creasus abelard z. de belgique godfather of her daugther, close friend, team creasus hadès de belgique close friend, team creasus leonie burgess ex girlfriend brother, good friend poppy deauclaire carla's bestfriend bianca almeida childhood & good friend eva jeminez fusional freindship hae-won min carla's friend, close friend eben wolford good friend  alizée wertheimerfriend of carla via social networks

c o m p l i c a t e d l i n e s ,, quinn habsbourg  uc prénom nom description du lien

JUST WORDS...


WARNING // concernant (personnage) décès, perte de sa petite amie, il n'en parle que très peu. sa sphère privé, peu loquace sur ce sujet.
TRIGGER // pédophilie, abus sexuels. - à définir ensemble si jamais.

LIEN DU POST
Mer 21 Avr - 18:13:03

La confiance a été simple a tisser quand bien même la persévérance s'est révélé être un ingrédient majeure du coté  de ton camarade. Par sa bipolarité, tu as très vite deviné que cela ne serait pas simple pour lui mais il est apparu que ton calme quotidien a été un atout majeur dans ta manche. Léo – tout comme son petit frère – sait qu'il peut compter sur toi en cas de problème, même le plus infime. La preuve étant de révélation lorsque tu as reçu son message court mais explicite de la situation. Cette dernière n'est jamais la même, tout dépend des flots émotionnels du porteur. Présentement, la fatigue est prédominante, écumant – ou presque – sa colère par un élan de froid qui le rend comme léthargique. Tu écoutes avec pertinence ses courtes paroles et tu sais alors que ce n'est pas la minute propice pour le laisser en compagnie d'une solitude même de petite durée. « Le bien procuré n'est pas toujours salvateur, Léo. On peut trouver autre chose, tu ne crois pas ? ». Timbre toujours serein de plénitude, ton interrogation est ouverte, simple au lointain du jugement. C'est une proposition que tu lui proposes dans son plus simple appareil, s'il refuse, tu t'adapteras comme à chaque fois. Sa question soudaine respire l'hésitation crainte de la prochaine étape, ce qui renforce ton idée de ne pas le laisser seul. Toujours en maintenant le point d'ancrage, tu viens t'asseoir à coté de lui avant de poursuivre. « Tu fermes les yeux et tu te laisses guider. Il n'y a aura pas de silence, juste le son de ma voix pour commencer et si cela te va on poursuit, si ce n'est pas le cas on avise autre chose, okay ? ». Il n'y avait jamais de pression de ta part, juste le libre choix de ton ami car la liberté est une ligne ténue qui semble lui échappé dans la vision de sa maladie. Et cela, tu espères et tentes à chaque fois de lui en défaire l’étau.
@A. Léo de Liechtenstein


- - if manners make the man as someone said then he's the hero of the day. it takes a man to suffer ignorance and smile be yourself no matter what they say.
Reyes - Calme avant la tempête 162
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, Centre Ville, dans mon appartement avec mon petit frère, sinon il m'arrive de dormir à l'hôtel de temps en temps
et j'y ai posé mes valises depuis : quelques mois seulement, septembre 2020 exactement
. Tu peux m'appeler : Léo, comme tout le monde
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : du Liechtenstein
Dans la vie, je suis : étudiant en lettres et politique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Adam Gallagher

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Marchand de Sable
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 24/03/2021
, d'où les : 2546
messages, dont : 200
rps. Merci aux doigts de fée de : ultraviolences (ic) ultraviolences (av) Boleynmess (gif) killing boys (profil) lovebug (badge pfo)
. Pour finir, je joue également : Juliet (L. Boynton), Azraël (A. Sahores)
Reyes - Calme avant la tempête 6eba86f0b9aa204a2dff189f68a4ef8a Reyes - Calme avant la tempête 3e7586ccf80f14136f51781970c7a979 Reyes - Calme avant la tempête 5b2fd906734611f83defea36a323f99b
ALOIS LEO DE
LIECHTENSTEIN

(STRANGE LIFE) » Zéro Je suis le premier d'une lignée de deux enfants. Cela n'est pas beaucoup mais bien assez pour devoir subvenir aux besoins de mon petit frère. Enfin, disons que tu sais que c'est lui qui va plus s'occuper de moi à cause de la maladie Un Petit, j'étais déjà un enfant compliqué, la maladie n'était pas encore découvert, je fuyais toujours les jours de mes devoirs royaux. Normal pour un enfant de quelques années non ? Mais tu sais un prince ne doit jamais fuir ses devoirs, bien au contraire. Alors je fis avec. Deux Mon petit frère est arrivé deux ans après moi, une joie pour moi mais de courte durée. Je n'aimais pas réellement un bébé qui pleurait tout le temps, qui mangeait et qui ne jouait pas au ballon avec moi. Mais qui peut en vouloir à un enfant ? Trois J'ai toujours été un enfant pleine de vie, venant faire pas mal de blagues, pas mal de bêtises aussi. Tous les enfants de mon âge sont ainsi malheureusement. J'ai souvent été puni avec mon frère mais cela a beaucoup renforcé notre lien fraternel. Faisant de nouveau un duo important à mes yeux.  Quatre La maladie s'est installée petite à petit dans mon corps, personne ne sait réellement comment elle est apparu. Certains médecins disent que cela provient de l'environnement, d'autres de l'adn et enfin d'autres de ma vie quotidienne. Mais tout ce que je sais c'est que j'étais malade. Une maladie a très grave, pas mourrante mais une maladie quand même. Et toi et Dieu savent que les maladies, je les hais réellement. Cinq L’hôpital n’était pas ma tasse, en même temps c’était la tasse de thé à qui ? Toi peut-être ? Un peu psychopathe alors sur les bords non ? T’es du genre à aimer les films d’horreur et adorer voir les gens à l’hôpital.. Taré. Mais le truc qui m’avait le plus marqué pendant mon séjour, c’était mon frère, chaque jour ici dans cette chambre d’hôpital privé ou clairement il n’avait pas sa place. Il venait me raconter sa journée, me faire comprendre que tout le monde a la maison le soûlait. Bref, le bon temps pour moi. Six Rester à l’hôpital s’était bien, mais faire les cours à l’hôpital s’était naze. J’ai connu ça, la fatigue, les piqûres, les cours, les lectures, les soirées seuls, bref, les moments gênants à l’hôpital mais j’y suis resté que quelques mois avant de pouvoir rentrer à la maison. Sept La maison était différente malgré mon retour. Elle n’était plus comme avant, ce n’était plus comme avant. En même temps, cela ne sera plus comme avant. Toi, tu as bien compris, tu sais ce que c’est clairement, quand tu passes d’un enfant pleine de vie, à un enfant malade finalement. Mais ne t’imagines pas que tout m’était pardonné. Bon, très bien, presque quand même. Huit Comme la maladie, j’ai eu mes hauts et mes bas. Je suis du genre à être quelqu’un qui aime l’extérieur, qui aime la nature, les pacs. Alors mes parents étaient toujours derrière moi pour me pousser à aller vers l’extérieur. C’est compliqué quand on doit vivre avec quelque chose que l’on a pas décider. Mon frère était là, à chaque crise, à chaque hurlement, à chaque pleur ou même à chaque joie. Il a tout connu de moi, devenant limite mon protecteur. Neuf Mes parents ont décidé de renoncer à l’école au palais, trouvant cela trop enfermant pour moi. J’ai donc intégré une école normale mais au même niveau que mon frère afin de pouvoir me contenir. Disons surtout que mon frère avait plus de chances de me calmer que de simples inconnus. Quoi de mieux que de me mettre à son niveau ? Dix Le plus dur à sans doute été les hurlements. Ma mère ne les supportait plus. Un choix pour elle, de fermer les yeux à chaque crise, de ne pas me mettre cela sur le dos, d’essayer de comprendre mes besoins. Mais cette maladie ne se gère pas avec des médicaments et de besoin soudain câlins ou discussions. Honnêtement, mon père essayait de faire comme les dires des médecins mais sérieusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Onze Ma passion pour la lecture et les cheveux se sont faits ressentir à ma xième crise. J’ai été retrouvé aux écuries en silence dans un des box de mes cheveux, prouvant encore une fois le calme et la tempête que cela peut engendrer en moi. Mon chien a toujours été là aussi, un bon chien adorable, toujours à mes côtés et aux côtés de mon frère pour notre plaisir personnel. La lecture pouvait me faire oublier tout ceci, ce monde si peu intéressant pour moi et qui ne trouvait guerre d’intérêt. Douze C’est à l’âge de quatorze ans que mes parents m’ont petit à petit enlever de la vie princière du pays. C’est difficile parce que y’a des jours je pouvais faire les sorties, je pouvais être là à visiter le monde, le pays, et d’autres ou il était impossible pour moi de sortir de ma chambre, restant en pleurant des yeux ou simplement en hurlant de douleur. C’est mon frère qui fut promu à ce rang. En plus de ses principaux travaux, il dut réaliser les miens, m’emmenant également, de temps en temps quand j’étais en bonne santé. La joie de voir le sourire de certains, très ému de me voir alors qu’il s’attendait à voir le deuxième prince. Treize Entre l’hôpital, l’école, le palais, je n’avais pas beaucoup d’amis. A l’école, tout le monde avait peur de moi car j’étais un enfant turbulent et très compliqué à comprendre. Au palais, personne ne voulait me parler pour m’énerver ou me faire changer d’humeur. Et à l’hôpital, tout le monde était au petit soin. Donc complexe d’avoir des gens sur qui compter. Y’avait toujours mon frère, et le chien qui me rendait compagnie mais c’est tout. Quatorze J’ai été admins à l’université du pays. Une université des plus corrects pour habiter les deux princes royaux dirons nous. Mais cela n’était pas assez pour mes parents, comme si l’école n’était pas faite pour nous, comme si la réputation, la sécurité tout ceci n’étaient pas fait pour nous. Nous avons quand même étudié deux ans à l’intérieur avant que mes parents décident de nous inscrire à Harvard. Quinze Une inscription spéciale avec des horaires aménagées, voilà ce que voulait mon père. Des horaires aménagées, tu entends ? Comme si, moi, Alois, je pouvais décider de quand je serai en cours. Grosse connerie. Mais ils ont négocié, assez et pas mal même pour pouvoir obtenir quatre-quinze pourcents de ce qu’ils voulaient. Seize Nous avons donc passés les statistiques avec mon frère, difficile de se concentrer, difficile de se rendre compte mais j’avais plutôt bien réussi. J’avais essayé de mettre tout ce que je pouvais pour obtenir des bonnes notes. Mais la phase fut plus compliqué. Devoir s’exprimer sur une thèse était un moins facile pour moi. Mon frère savait, il s’était exercé pendant des années avec les discours, les journalistes ou même les gens autour. Autant dire qu’il avait plus l’étoffe du prince royal que moi. Dix-Sept La lettre d’acceptation fut arrivée au palais, nous étions deux acceptés et cela avait de quoi réjouir maman qui était aux anges. Oui, tout ce qu’elle voulait, c’était de savoir que ses fils soient en sécurité et ensemble. Oui, tu vois même les Reines pouvaient être un peu maman poule, comme quoi… Cela arrive de temps en temps. Dix-Huit Nous sommes donc arrivés en Janvier 2021 à Boston, a la plus grande joie de mon frère. Nous avions réussi à négocier le deuxième semestre en immersion dans l’université afin que je m’adapte aux nombres, aux salles, aux professeurs. Dix-Neuf Au vue de tout ce qui se passait, j’ai décidé de m’inscrire dans une confrérie. Avec mon frère, nous avons décidé de nous inscrire à la pforzheimer house. L’élite de l’élite il faut dire. Il avait besoin de voir du monde, parce qu’avoir son grand frère malade, ce n’est actuellement pas la meilleure des compagnie surtout avec sa maladie. Mais comment je peux lui en vouloir de vouloir voir du monde ? Je suis incapable de lui en vouloir. Vingt Nous vivons donc à la pforzheimer house mais aussi dans notre appartement à Boston avec notre petit chien. C’était vraiment une petit coin de paradis, simple, et efficace avec deux gosses du Liechtenstein qui n’attendait que de voir le monde de leurs propres yeux



(DOUBLE LIFE) » Tout être qui se respecte possède des qualités et des défauts. Chacun les connait, chacun essaye d'améliorer ses défauts en qualités pour éviter d'être un homme mauvais ou une femme mauvaise. Mais certaines personnes comme moi, ne savent pas réellement si les adjectifs qui me caractérisent sont positifs ou négatifs. Finalement, selon mon humeur, tout eut changer d'une fraction de secondes. En réalité, c'est quelque chose que tu verras petit à petit au cours de ma vie ici, c'est assez amusant à voir pour quelqu'un de l'extérieur et assez effrayant pour quelqu'un de l'intérieur. Maintenant à toi de juger si c'est une qualité ou un défaut : Bipolaire Autant que je t'en parle dès le début, cela sera plus simple comme ça. Je suis bipolaire, une maladie aux troubles changeant d'humeurs en gros. C'est une maladie assez grave finalement que j'ai réussi à dompter pour pouvoir obtenir une vie entière médicaments, de suivis et surtout de surveillances acharnés par mes parents. Le prix de ma liberté est seulement quand je suis en bonne phase finalement. Passionné Il doit s'agir de mon trait de caractère le plus inattendu finalement mais je suis passionné les lettres, l'écriture, la lecture, les histoires que le monde peut raconter. J'ai passé beaucoup de temps à l'hôpital pour beaucoup d'examens et j'ai lu pendant ce temps. Toi tu sais pourquoi, les autres ils ne savent pas réellement. Et cela m'a permit de me faire cette passion, ce désir de toujours en connaitre plus sur ce monde qui m'entoure. Une caractéristique très intéressante que j'y repense. Colérique Je ne suis pas très fier et pourtant c'est le cas, je suis quelqu'un de colérique. Je n'aime pas attendre, je n'aime pas être mis sur le côté, je suis le premier, le seul et l'unique. Perfectionniste Et pourtant j'aime les choses bien faites, faite avec le temps lentement, délicatement, travailler et très passionnante. L'opposé total d'un trait insupportable de tout avoir tout de suite. Et pourtant je ne suis quelqu'un aime faire attention à lui, tout doit être parfait sur moi, sur le monde autour de moi et le monde qui me cotoie sinon je deviens colérique. Tu verras que c'est très contradictoire à mon prochain trait de caractère, mais tu verras que cela en vaut la peine Destructeur Il faut bien un point négatif à cette bouille d'ange. Mais toi tu es d'accord avec ça non ? Je suis quelqu'un qui aime détruire tout ce que je touche. Je ne supporte pas que les choses m'échappent alors je les détruis. J'ai sans doute un côté manipulateur pour les garder auprès de moi, peut-être, enfin toi tu ne le sais pas, mais moi je le sais un petit peu Effacé Grace ou à cause de cette maladie, j'aurais toujours l'air d'être effacé, dans mon monde, dans ma bulle. Le souci des médicaments qui arrivent à me faire sentir neutre. Je n'aime pas trop être sur le devant de la scène, à me faire photographier par les photographes ou les gens qui sont à côté de moi, je n'aime plus vraiment faire mon devoir de prince au pays. Mais ça tu le seras rapidement dans la dernière partie de cette fiche. Alors être effacer c'est quelque chose qui me correspond très bien aujourd'hui. Contrôleur Absolument pas dans le terme "je suis contrôleur de train". Non dans le terme contrôle de ma vie absolument. C'est malheureusement l'une des étapes de cette maladie, je contrôle. Je contrôle tout, mon emploi du temps, ma vie avant les cours, mes cours, mes plaisirs extra scolaires, mes sorties, mes nuits. Je suis obligé, j'ai le droit sinon je peux vite partir dans cette partie du monde qui ne me correspond plus. Bien sur, toi tu vas en voir des dérapages de ma vie à cause de ce non contrôle. Et ça va pas être joli à voir. Violent Les crises sont parfois négatives, parfois positives. Je vais te l'avouer, c'est du 99% / 1% donc ce n'est pas très joli. Mais il m'arrive d'être violent avec les murs, les gens, les objets, les personnes auxquels je tiens, les inconnus ou même tout ce qui me passe par la main. C'est plus fort que moi et cela fait partit du non contrôle de ma vie malheureusement... Joyeux Oui, il m'arrive aussi de rire, d'être heureux, d'être simplement dans ce bonheur que je voudrais gouter tous les jours de chacune de mes phases, mais c'est compliqué. C'est soit quelques jours, mois, mais pas plus, c'est différent, intéressant et assez chiant à la fois. Prince J'appelle ça un trait de caractère, tu appelles ça une fonction. J'appelle ça un caractère parce que tu es obligé de bien te comporter, d'être propre, d'être souriant, d'être heureux, d'être sociable, d'être tout ce que veut le peuple. Au pays, t'es prince, ici t'es étudiant, et non obligé d'être pareil. Mais c'est quand même obligatoire d'avoir ce trait de caractère un peu.. Mais finalement, toi, tu ne peux pas réellement comprendre quand depuis deux jours tu te le lèves, je suis tout heureux, tout enfantin et le lendemain, je suis insupportable jusqu'à la fin de semaine, parce que c'est compliqué encore une fois de te décrire tout cela finalement. Le caractère, tu l'apprends petit à petit à tes dépens pendant la connaissance d'un homme qui peut soit devenir ton ami, soit devenir ton ennemi.

personne ne peut comprendre quand on ne l'a pas vécut nous même...



Reyes - Calme avant la tempête B110b872f6899b49fc513fc2b1e3e9cc43328396 Reyes - Calme avant la tempête Tumblr_np2lcuLPvI1r79dgro1_250 Reyes - Calme avant la tempête 10dc37b8247b29de40ae871a6d1940dc--style-icons-mens-style

f a m i l y p o r t r a i t » prénom de liechtenstein petit frère honoria de liechtenstein grande soeur

w h a t l o v e r s d o » capucine beauregard ex petite amie (deux mois de relation)  alba keene crush karma maxwell relation toxique


c h i l d h o o d »
cléo salazar (famine), reyes rothschild (guerre) , astra deauclaire (guerre) amis proches, le groupe de la vie, alexander windsor et jessie grimaldi meilleurs amis eilenne hoffmann et madison vance amis d'enfance


f r i e n d s o r n o t »
iwan lockhart ami et ennemi jayden hong-west ami grâce à l'hôpital taylor froster médecin attitré haiwee wind river ami de longue date et aide pour les cours fallon davenport amie de longue date depuis l'entrée à la pfo jihyo hong-west rencontre à l'hôpital, nous sommes venus à devenu rapidement amis. céleste courtin-clarins ilan reuben jayson kingtova markovich meluzine heatherton caesar falls nathaniel ducret groupe d'amis de la pfo


u n k n o w n »
lyse benitez inconnu (rp en cours) livia lodges inconnu (rp en cours) novi rosenwald inconnu (rp en cours) crystal burrows inconnu (rp en cours) diego jimenez inconnu (rp en cours) magicka blossom inconnu (rp en cours) flora walmsley inconnu (rp en cours jia cheong inconnu (rp en cours) liam gremlins inconnu (rp en cours) janessa andrews inconnu (rp en cours)


JUST WORDS..

(TRIGGER) » rien mais venez demander avant
(WARNING) » maladie (bipolarité), violence



(RP) » En cours / Ouvert
cléo » alba » livia » reyes » cavaliers de l'apocalypse » nathaniel  » crystal » magicka » haiwee » taylor » karma 2 » flora » janessa » liam

(RP) » Terminer
tg pfo » novi » alba 2 chrissy » freya » karma » jia »


LIEN DU POST
Jeu 22 Avr - 21:59:45
Qu’est que j’aurais fait sans Reyes ? J’aurais sûrement fait trop de conneries pour m’éviter les pensées négatives que j’avais dans le crâne. Il intervenait souvent à toutes les crises peu importe dans quel état j’étais. Positif ou négatif il était là. Mais la seule qu’il n’avait pas connu était bien la crise suicidaire. Je n’arrivais pas à me dire que cela serait facile pour lui de me découvrir sans doute à moitié mort afin de m’aider. Le problème c’est que c’était horrible. Je les protégeai aussi un maximum lui et mon frère parce qu’on ne sait jamais ce que cela peut déclencher. La première fois, mon frère a vomi presque sur moi en me découvrant dans la salle de bain et depuis j’essaye de lui faire croire que tout va bien à ce niveau mais c’est faux bien entendu. Mais là c’est différent, ce sont des pensées seulement, noirs, intéresses et assez oppressantes pour moi finalement. Sauf que Reyes est là et il va m’aider à tout réaliser, parce que oui, ensemble, nous sommes plus forts. Je le crois quand il me dit que cela me fera du bien de fermer les yeux alors quand il s’assoit à côté de moi, je ferme les yeux et ma main se resserre plus durement sur sa main sans que je ne contrôle quoi que ce soit finalement. Je lui fais confiance, il me fait confiance. Mais tout se bouscule dans ma tête, tout devient perturbant, comme un cauchemar dans la ville réelle, impossible à sortir et impossible à détruire. Je ne supporte pas du tout cela, et j’essaye de calmer ma respiration bien que ma main ne lâche absolument pas la sienne parce que c’est le seul encrage à ce moment. Je finis par souffler fortement Je le sens pas du tout … Non parce que tout est différent. Bousculade dans ton cerveau, dans ton imaginaire, dans ton corps clairement, je ne peux absolument rien fait pour contrer tout ça et il n’est pas avec moi...
Reyes - Calme avant la tempête Se8c
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston (harbor area), en colocation avec moon.
et j'y ai posé mes valises depuis : presque huit années, un bail ou presque.
. Tu peux m'appeler : rey, diminutif courant pour mon entourage
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : une âme solitaire, père d'une fillette de quatre ans.
Je viens de : la pluvieuse contrée qu'est la capitale britannique, soit londres.
Dans la vie, je suis : étudiant en finance et commerce international. - et lors des vacances, je bosse dans l'entreprise familiale.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : tom webb.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : x
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/11/2020
, d'où les : 784
messages, dont : 74
rps. Merci aux doigts de fée de : comic light, avatar. - siren charms (sign). - killing boys (code profil).
. Pour finir, je joue également : oriana, kobe, gene, amren, edie.
Reyes - Calme avant la tempête Ol84 Reyes - Calme avant la tempête C4yt Reyes - Calme avant la tempête K9rh
REYES ROTHSCHILD
⌜ · character and all · ⌟ ontrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC, making it over 2000 years old. Richard McClintock, a Latin professor at Hampden-Sydney College in Virginia, looked up one of the more obscure Latin words, consectetur, from a Lorem Ipsum passage, and going through the cites of the word in classical literature, discovered the undoubtable source. Lorem Ipsum comes from sections 1.10.32 and 1.10.33 of "de Finibus Bonorum et Malorum" (The Extremes of Good and Evil) by Cicero, written in 45 BC. This book is a treatise on the theory of ethics, very popular during the Renaissance. The first line of Lorem Ipsum, "Lorem ipsum dolor sit amet..", comes from a line in section 1.10.32. ⌜ · the end lala · ⌟

» c o m p l é m e n t d  e f i c h e


» f i c h e d e l i e n



Reyes - Calme avant la tempête Hcb2 Reyes - Calme avant la tempête 53cs Reyes - Calme avant la tempête Z00z

f a m i l y p o r t r a i t ,, genesis rothschild adoptive brother, best friend danae rothschild little sister, godmother of her daughter mahé litlle brother  aimee rothschild little sister  emma rothschild daugther (pnj) wren rothschild cousin  spencer rothschild cousin kian rothschild cousin  

w h a t l o v e r s d o ,,
carla hopper girlfriend (deceased), mother of his daughter. prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

s a d g i r l s c l u b ,,
nom prénom lien lien  prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

f r i e n d s h i p & b e s t f r i e n d s ,, layla rothschild bestfriend, cousin colombe perol bestfriend romeo versace close friend, team creasus abelard z. de belgique godfather of her daugther, close friend, team creasus hadès de belgique close friend, team creasus leonie burgess ex girlfriend brother, good friend poppy deauclaire carla's bestfriend bianca almeida childhood & good friend eva jeminez fusional freindship hae-won min carla's friend, close friend eben wolford good friend  alizée wertheimerfriend of carla via social networks

c o m p l i c a t e d l i n e s ,, quinn habsbourg  uc prénom nom description du lien

JUST WORDS...


WARNING // concernant (personnage) décès, perte de sa petite amie, il n'en parle que très peu. sa sphère privé, peu loquace sur ce sujet.
TRIGGER // pédophilie, abus sexuels. - à définir ensemble si jamais.

LIEN DU POST
Sam 1 Mai - 9:22:08

Ses maux sont perceptibles. Ils le sont sans aucun doute parce que tu le connais, que tu as appris à l'apprivoiser au travers de votre amitié unique en son genre mais surtout parce que tu es un être particulièrement analytique et fin observateur. Un attrait de ta personnalité qui dérange un temps soit peu, grand bien que cela fasse à autrui, tu n'en as que faire. Les réponses surgissent à ton esprit sans que tu es besoin de demander confirmation aux individus. Pour autant, avec le jeune prince tu avais appris que chaque situation est différente de la précédente d'autant plus lorsqu'il est sous l'influence d'une aura qu'il ne peut contrôler en solitaire. Sa poigne autour de ta main est ferme, solide tel un naufragé s’accrochant à une bouée, signification sous-jacente de la moindre volonté quand bien même il ne peut l'apercevoir de ses propres yeux. Ses propos demeurent un murmure, une impression où il se laisse engloutir et où toute volonté comme à s'effacer petit à petit. Tu exerces une légère pression sur sa main afin de tenter de la ramener dans l'instant présent. Tu saisis ton cellulaire à l'arrière de la poche arrière de ton jean tout en cherchant dans tes fichiers audio. « Concentre toi sur ma voix, Leo. ». Déclares-tu d'un intonation calme et ferme à la fois afin d'inciter son esprit à demeurer en éveil le plus longtemps possible. Tu lances enfin la morceau de musique que tu cherchais, haussant quelque peu le son pour permettre d'avoir un fond sonore sans que cela soit trop fort pour brouiller la quiétude. Tu déposes ton smartphone sur la petite table basse, laisse la musique classique prendre possession de la pièce. « Laisse toi bercer par la musique. ». Tu raffermis la prise sur le point d'ancrage formé par vos deux mains alors que tu poursuis tout doucement pour apaiser davantage l'ambiance. « C'est un morceaux qu'a enregistré Emma. ». Tu poursuis le discours maintenant une quiétude dans la sphère qui se créée doucement mais certainement. Tu avais enregistré la performance de ta gamine lors de son dernier spectacle afin d'avoir des souvenirs mais aussi parce que son talent à la flûte traversière était précoce.
@A. Léo de Liechtenstein


- - if manners make the man as someone said then he's the hero of the day. it takes a man to suffer ignorance and smile be yourself no matter what they say.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: