GIULYA + without me.


GIULYA + without me. 058f4c06fc1412165263de2dae1f2c71e69ee13f
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : cinq ans
. Tu peux m'appeler : Lya, mais c'est principalement mes proches qui m'appellent ainsi
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : totalement célibataire.
Je viens de : montréal, je suis donc canadienne et avec une pointe d'italienne
Dans la vie, je suis : journaliste comme l'était mon père avant de mourrir
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : la sublima Lorena Rae.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Justine
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 22/01/2021
, d'où les : 110
messages, dont : 19
rps. Merci aux doigts de fée de : ajnaressources
. Pour finir, je joue également : personne d'autre.
GIULYA + without me. Tumblr_py6levVSt11v23e24o1_400 GIULYA + without me. Tumblr_pyv2ei3oP41vdovhxo1_400 GIULYA + without me. 084b09bab4739cbadd70dc0a382c2d60afe9566c
TALYA BR IDGERS
⌜ · character and all · ⌟ Née le 23 septembre 1993 à Montréal, elle est canadienne, mais également des origines allemandes et italiennes. Elle grandit dans ce pays, découvre la joie de l’hiver et des mètres de neige. Elle est très intelligente, obtient des bons résultats à l’école. Déménage pour suivre son père dans ses périples, c’est ainsi qu’ils arrivent aux USA. Impossible de réellement se poser dans une ville, c’est ainsi que Talya suit les cours par internet et se détache du cursus classique de l’école. Son père est mort quand elle n’avait que huit ans, elle ne se souvient pas de tous les détails. Une seule chose lui tient tête, la souffrance à sa disparition. Sa mère décide de quitter la ville, le pays pour le bien-être de sa vie et l’emmène en France à Paris. Talya reprend une vie normale, les cours dans une école, c’est ainsi qu’elle y redécouvre la vie en groupe. Les joies de l’adolescence et des soirées avec les amis, elle profite énormément durant cette période. Alcool, le sexe, les festivals, les weekends et les vacances à l’autre bout du monde. Autant le dire, Talya a profité de sa jeunesse, elle a fait des conneries comme tous les enfants de son âge. Elle fut accepter dans l’université de Montréal pour continuer ses études. Elle quitte de nouveau ses amis, mais c’est son choix pour son avenir, elle commence des études pour devenir journaliste d’investigation, comme son père. Des études qui font son bonheur, elle se plonge corps et âme pour y arriver. Sa mère apprend qu’elle a un cancer foudroyant, qu’il ne lui reste qu’un petit mois pour vivre. Talya est restée près d’elle durant tous ces jours, pour profiter un maximum, quand sa mère à quitter le monde, elle reçut la validation de son stage à Boston dans la société qu’elle désirait. Elle a quitté le sol canadien pour faire son stage, et accepter par la suite une embauche. Elle vit donc à Boston depuis cinq ans, elle a hérité de toute la fortune de la famille Bridgers. C'est-à-dire, des villas un peu partout dans le monde, elle s’en est achetée une à Boston pour avoir un peu plus de tranquillité. Elle s’est lancée dans un défi totalement fou, éclaircir la mort de son père.⌜ · the end lala · ⌟

» f i c h e d e l i e n


GIULYA + without me. 306fc7bea3f88e81f3acc10b8ef6a89977368f91 GIULYA + without me. Tumblr_pyv2ei3oP41vdovhxo4_400 GIULYA + without me. Tumblr_pkev66W2ZM1vtm1pjo8_400

f a m i l y p o r t r a i t ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

w h a t l o v e r s d o ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

s a d g i r l s c l u b ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

JUST WORDS...


WARNING // concernant Talya Bridgers Violence (boxe, arts martiaux), Sexe (érotique), Alcool, Drogue, Vulgarité. TRIGGER // refuse de jouer ; Violence sexuelle, Sexe (cru), cruauté animale, pédophilie, inceste.

LIEN DU POST
Mar 26 Jan - 19:04
Un long séjour dans la capitale du Royaume-Unis. Tu avais du t’y rendre pour écrire une nouvelle sur plusieurs événements passés. Tu aimais cette ville, Londres, si tu pouvais tu y serais certainement resté encore quelques jours pour flâner dans les rues londonienne. Tu appréciais la mentalité des personnes, les styles différentes les uns des autres. Malheureusement, tu avais du rentrer à Boston pour rendre ton écrit pour qu’il y soit publié le plus rapidement possible. C’était un dossier important et il ne pouvait pas se faire attendre encore bien longtemps. Tu n’avais donc pas dormi beaucoup durant quelques jours, tu devais rendre quelque chose d’impeccable. Tu avais fini de le corriger et de le mettre en page durant le vol. Tu atterrissais en milieu de journée, un taxi t’attendait en bas du parking pour te rendre à la société. Un long diebrefing, tu glissas le dossier à l’une de tes collègues pour qu’elle vérifie une seconde fois avant de le publier. Ta part du travail était terminé, et il commençait déjà à faire nuit, un léger soupire s’échappa de ta bouche. Clairement, tu n’avais pas l’impression de poser pied à terre ces derniers jours. La fatigue s’accumulait, tu n’avais qu’une envie, aller boire un petit verre dans l’un des bars du coin avant de rentrer chez toi. Après avoir réglé les derniers problèmes concernant ton voyage et l’argent que tu avais avancé, tu pris ton sac et disparu rapidement. Tu n’avais pas envie qu’on te réquisitionne pour autre chose. Une clope glissée entre tes lèvres, tu marchais tranquillement dans la rue. Croisant énormément de monde, c’était l’heure de pointe, ça se voyait. Des jeunes qui rigolaient, des bières à la main et quelques courses, tu allais en faire de même. Tu passas devant plusieurs bars, mais tu comptais aller dans celui où tu te rendais régulièrement. Ils faisaient les meilleurs cocktails de la ville, une fois arrivé au bar, tu pris place à une petite table pour deux, dehors en terrasse. Tu ne pouvais pas demander mieux, c’était parfait. Tu commandas alors un mojito passion, tu prendrais certainement un sex on the beach par la suite. Un peu de repos, tu te posas confortablement dans ton siège, respirant le grand air. Tu n’allais pas travailler pendant quatre jours, un petit weekend, histoire de te reposer un peu.
@Giuseppe Di Medici



GET OUT OF MY HEAD
by EXORDIUM.
GIULYA + without me. Media
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : mes dix huit ans
. Tu peux m'appeler : Gio, ou Prince
, j'ai : 29
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, l'amour ne fait pas encore partie de mes plans pour l'instant.
Je viens de : de la merveilleuse ville de Florence (Italie), mais je suis né à Los Angeles (USA)
Dans la vie, je suis : trader, vice-président de l'Association de mon père, mais je passe beaucoup plus de temps dans mon strip-club
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Michele Morrone

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Jojo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 18/01/2021
, d'où les : 53
messages, dont : 4
rps. Merci aux doigts de fée de : Crépuscule
. Pour finir, je joue également : J,W,R,S
WARNING // sexe, violence, kidnapping, détournement de fonds etc.

TRIGGER // refuse de jouer ; Pédophilie,

LIEN DU POST
Dim 7 Fév - 15:45
Récemment élu « trader du mois » dans ta société d’investissements, tu t’accordes un petit moment de répit parce que tu étais sur plusieurs chantiers à la fois. Fin c’est l’expression, mais il était vrai que tu ne t’accordais plus beaucoup de temps pour des plaisirs personnels. Tu aimes beaucoup trop l’argent pour laisser passer des opportunités en tout genre, c’est d’ailleurs pour cela que tu passes beaucoup de temps sur le terrain ces derniers temps. Tu t’es toujours dit qu’un excellent investisseur ne pouvait pas passer sa vie, le cul posé sur une chaise et ce même si celle-ci était confortable. D’ailleurs depuis peu, tu es sur un projet d’investissement immobilier mais comment dire, ça coince sur quelques détails et tu n’aimes pas ça. Il fallait que tu trouves une solution dans les plus brefs délais sinon cet immeuble que tu convoites tant, allait te filer entre les doigts et comment dire, tu détestes par-dessus tout, la défaite. Ton principal adversaire est redoutable mais tu comptes bien évidemment le mettre hors d’état de nuire, sans toutefois user de toute ta puissance. Quoique, tu pourrais aisément l’envoyer six pieds sous terre parce qu’il ose s’attaquer à ce que tu convoites mais il ne vaut pas vraiment la peine que tu te salisses les mains. De toute façon, cela nuirait à ta parfaite réputation et tu ne pourrais plus accéder à ton poste promis d’associé dans ta société d’investissements. Cela arriverait très bientôt parce que tu es le parfait exemple du carriériste qui ne laisse pas une miette à ses rivaux, même si ce sont des collègues de travail très proche. Qu’importe les moyens employés, seul le résultat compte ! Et comme dit précédemment, la défaite ne fait guère partie de ton vocabulaire. Néanmoins tu peux être un bon collègue aussi puisqu’aujourd’hui, tu as décidé de les accompagner pour manger un bout. Pendant que les autres discutent, tu les écoutes d’une oreille distraite avant de sourire lorsque tu reconnais au loin une certaine journaliste. « Je reviens ! » lances-tu avant de quitter votre table pour rejoindre @Talya Bridgers sur la table. « Miss Bridgers, on ne salue plus ses vieux amis ? » l’interpelles-tu d’une voix faussement vexée, puisque tu as un sourire amusé sur le visage.
GIULYA + without me. 058f4c06fc1412165263de2dae1f2c71e69ee13f
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : cinq ans
. Tu peux m'appeler : Lya, mais c'est principalement mes proches qui m'appellent ainsi
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : totalement célibataire.
Je viens de : montréal, je suis donc canadienne et avec une pointe d'italienne
Dans la vie, je suis : journaliste comme l'était mon père avant de mourrir
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : la sublima Lorena Rae.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Justine
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 22/01/2021
, d'où les : 110
messages, dont : 19
rps. Merci aux doigts de fée de : ajnaressources
. Pour finir, je joue également : personne d'autre.
GIULYA + without me. Tumblr_py6levVSt11v23e24o1_400 GIULYA + without me. Tumblr_pyv2ei3oP41vdovhxo1_400 GIULYA + without me. 084b09bab4739cbadd70dc0a382c2d60afe9566c
TALYA BR IDGERS
⌜ · character and all · ⌟ Née le 23 septembre 1993 à Montréal, elle est canadienne, mais également des origines allemandes et italiennes. Elle grandit dans ce pays, découvre la joie de l’hiver et des mètres de neige. Elle est très intelligente, obtient des bons résultats à l’école. Déménage pour suivre son père dans ses périples, c’est ainsi qu’ils arrivent aux USA. Impossible de réellement se poser dans une ville, c’est ainsi que Talya suit les cours par internet et se détache du cursus classique de l’école. Son père est mort quand elle n’avait que huit ans, elle ne se souvient pas de tous les détails. Une seule chose lui tient tête, la souffrance à sa disparition. Sa mère décide de quitter la ville, le pays pour le bien-être de sa vie et l’emmène en France à Paris. Talya reprend une vie normale, les cours dans une école, c’est ainsi qu’elle y redécouvre la vie en groupe. Les joies de l’adolescence et des soirées avec les amis, elle profite énormément durant cette période. Alcool, le sexe, les festivals, les weekends et les vacances à l’autre bout du monde. Autant le dire, Talya a profité de sa jeunesse, elle a fait des conneries comme tous les enfants de son âge. Elle fut accepter dans l’université de Montréal pour continuer ses études. Elle quitte de nouveau ses amis, mais c’est son choix pour son avenir, elle commence des études pour devenir journaliste d’investigation, comme son père. Des études qui font son bonheur, elle se plonge corps et âme pour y arriver. Sa mère apprend qu’elle a un cancer foudroyant, qu’il ne lui reste qu’un petit mois pour vivre. Talya est restée près d’elle durant tous ces jours, pour profiter un maximum, quand sa mère à quitter le monde, elle reçut la validation de son stage à Boston dans la société qu’elle désirait. Elle a quitté le sol canadien pour faire son stage, et accepter par la suite une embauche. Elle vit donc à Boston depuis cinq ans, elle a hérité de toute la fortune de la famille Bridgers. C'est-à-dire, des villas un peu partout dans le monde, elle s’en est achetée une à Boston pour avoir un peu plus de tranquillité. Elle s’est lancée dans un défi totalement fou, éclaircir la mort de son père.⌜ · the end lala · ⌟

» f i c h e d e l i e n


GIULYA + without me. 306fc7bea3f88e81f3acc10b8ef6a89977368f91 GIULYA + without me. Tumblr_pyv2ei3oP41vdovhxo4_400 GIULYA + without me. Tumblr_pkev66W2ZM1vtm1pjo8_400

f a m i l y p o r t r a i t ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

w h a t l o v e r s d o ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

s a d g i r l s c l u b ,, prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien prénom, nom descriptif lien

JUST WORDS...


WARNING // concernant Talya Bridgers Violence (boxe, arts martiaux), Sexe (érotique), Alcool, Drogue, Vulgarité. TRIGGER // refuse de jouer ; Violence sexuelle, Sexe (cru), cruauté animale, pédophilie, inceste.

LIEN DU POST
Lun 8 Fév - 8:59
Tu avais bien besoin de te reposer et tu n’avais rien trouvé de mieux que de venir t’installer dans un bar. Tu le connaissais parfaitement, puisque c’était le bar où travaillait un ami que tu adorais embêter. Malheureusement pour toi, ce soir était son jour de repos, il ne serait pas là pour te divertir. C’est d’ailleurs pour ça que tu avais décidé de t’installer dehors, loin du bruit de l’intérieur. Tu avais bien besoin de place et de liberté, entendre les conversations des autres, ne t’intéressait pas du tout. Le vol, le rendez-vous pour rendre ton dossier, tu n’avais plus de force. Un petit verre et tu reprendrais certainement le chemin pour rentrer chez toi, tu n’allais pas trainer. Tu n’avais pas la force, ni même l’envie d’y rester un siècle. Tu avais pris place sur cette petite table, deux places, c’était ce qu’il te fallait. Tu avais besoin de fumer, ton paquet de clope, un briquet, voilà que tu retombais dans ton défaut. Il fallait que tu arrêtes la clope, ce n’était en aucun cas bon pour toi, avec ton asthme et ta difficulté déjà bien présente de respirer. Tu laissas la fumer s’échapper de ta bouche, quand un jeune homme s’adressa à toi. Un regard posé sur lui, un léger sourire sur tes lèvres, tu le connaissais fort bien. Tu regardas la table non loin, entourée des hommes d’affaires, c’était certainement une réunion ou une coupure pour pouvoir se reposer avant de reprendre les négociations ou un truc dans ce genre. « Monsieur Di Medici. » laissais-tu sortir doucement de ta bouche. « Je m’excuse, je ne voulais pas vous déranger durant vos affaires. » soufflais-tu doucement. Haussant les épaules pour accompagner tes dires. « Mais vous pouvez vous asseoir un instant, si vous n’êtes pas pressé. » bien évidemment tu rigolais, il était rare que tu le vouvoyais et inversement. « Tu veux peut-être boire quelque chose ? » laissais-tu glisser entre tes lèvres. Finissant rapidement ta clope pour venir l’écraser au fond du cendrier qui se trouvait au centre de la table. Ton regard se promena un instant sur la table d’où il venait, ça sentait l’argent à des rondes, c’était impressionnant comment ils dégageaient ce sentiment de grandeur. Tu remis correctement ta veste, ne voulant pas attraper froid pour ton petit weekend prolongé. « Alors, que deviens-tu ? Les affaires marchent bien ? » ton regard se posa sur cet homme qui te faisait face.
@Giuseppe Di Medici



GET OUT OF MY HEAD
by EXORDIUM.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: