It's just you and I tonight • Alma


I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
It's just you and I tonight • Alma PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

It's just you and I tonight • Alma MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

It's just you and I tonight • Alma 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
It's just you and I tonight • Alma Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

It's just you and I tonight • Alma REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Mer 30 Déc - 0:02:39
It's just you and I tonight • Alma 3336911760_1_13_sDXfyIQjIt's just you and I tonight • Alma 3336911760_1_17_kJzs2WCF

Lundi 21 Décembre.

Décembre s’écoulait à une vitesse folle. Noël approchait à grand pas et je ne me sentais pas bien. Le stress de cette période semblait pulser partout autour de moi. Tout le monde courrait tout le temps à la recherche des parfaits cadeaux à faire à leur entourage ou du parfait menu à sortir pour le repas de Noël qui conviait toute la famille. Je détestais cette pression. Je haïssais cette oppression. Chaque sortie me demandait une arme de courage et des médicaments toujours à portée de main parce que la crise pouvait surgir à n’importe quel moment. Je n’aimais pas Noël. Je n’aimais plus Noël depuis la mort de ma mère. Je n’avais plus de famille à réunir pour passer un moment aussi magique qu’inoubliable. Je n’avais plus de proches à retrouver pour rendre cet instant unique. Non. Bien évidemment, j’avais mes proches. Toutes ces personnes que j’avais retrouvé à Boston ou que j’avais appris à connaître par ici. Mais, toutes ces personnes avaient des gens en dehors. Ils avaient tous une famille ou d’autres personnes qu’ils voulaient voir au temps des fêtes. Et moi… Moi je ne me sentais bienvenue nul part. Paria de la société. Intrus de son cercle proche. Et encore je ne vous parlais même pas des cadeaux. Je n’étais pas du genre à disposer d’argent en illimité. J’étais plutôt en galère niveau financier et il m’était difficile d’offrir des cadeaux que je trouvais à la hauteur pour tous ces gens que j’aimais. Alors, j’avais pris du temps pour construire des cadeaux. J’avais pris du temps pour faire des choses uniques en espérant que cela suffirait à réchauffer les cœurs et à faire plaisir. Le stress ne me quittait pas. Il ne me quitterait plus jusqu’à la fin de cette période. Le seul point positif était que je n’avais pas encore repris le travail au Lord Hobo et que je n’avais donc pas à subir ce moment entouré de trop de monde. Ce n’était pas plus mal d’ailleurs parce que je n’aurai pas été capable d’y faire face. Pas en plus de tout ce que je devais gérer. L’angoisse des résultats des examens, l’état de ma jambe, l’état de Lukas, ma relation avec Nixon, ma relation avec Caesar, les disputes régulières avec certains de mes proches – et surtout Lukas, le deal que j’avais passé avec la Mafia Italienne, mon état qui se détériorait au fil de semaines, le trou béant des Enfers qui s’ouvrait sous mes pieds… Ouais, je n’aurais clairement pas su gérer mon job de barman à cette période de l'année en plus de tous ces ennuis. Les journées défilaient déjà tellement vite et je m’y perdais. Gamin qui travaillait de nouveau pour la Mafia. Gosse en train de décliner dans l’Enfer qui lui tendait les bras. Les derniers jours avaient d’ailleurs été plus que difficiles. Je subissais ces corps à corps forcés avec des hommes choisis et envoyés par Rob, le dirigeant de la Mafia Italienne. Ce n’était pas les plus doux ou les plus agréable. Mais, je n’avais pas le choix. Le deal avait été passé. J’étais contraint de l’honorer pour protéger tout le monde et sauver des vies. J’étais obligé de mentir même si ça provoquait des disputes comme celle que j’avais eu quelques jours plus tôt avec Lukas. Cette dispute qui m’avait poussée jusqu’à l’aéroport où j’avais pris un billet pour l’Italie. Cette dispute qui m’avait donnée envie de partir pour l’Italie où je n’aurai plus à mentir. Cette dispute qui m’avait donnée envie que le monde cesse de tourner si vite. Je voulais une pause. Je voulais cesser de souffrir.

Et ce soir, mes vœux allaient être exhaussés. Ce soir était une soirée spéciale puisque j’avais réservée toute ma soirée pour Alma. La douce et jolie Alma que j’adorais tellement depuis que je l’avais rencontré un an et demi plus tôt. Au-delà d’être la sœur de ma Wifey et donc de me pousser à ne pouvoir que l’aimer, mon cœur s’était mis à fondre face à la demoiselle. Elle si jolie, si timide et si adorable. Elle pour qui j’avais appris la langue des signes afin de faciliter nos échanges et créer une réelle complicité. Au fil des mois, la complicité n’avait fait qu’augmenter. Elle n’était plus juste la sœur de ma Wifey. Elle était ma petite perle, mon joli cœur. Son sourire me faisait fondre. Sa présence avait le don de m’apaiser. Les heures avec elle était toujours délicieuses tant elles me permettaient de me couper du monde extérieur. Je veillais sur Alma comme si elle était ma propre petite sœur et notre amitié en était parfaite. Enfin… Je devais bien vous avouer qu’elle était peut-être un peu bancale. Même si nous n’en avions pas reparlé, Alma et moi avions échangé des baisers lors d’une soirée un peu trop alcoolisée. Des baisers dont la jeune fille ne m’avait jamais reparlé… Aussi, j’étais parti du fait qu’elle les avait simplement oublié et je n’avais pas cherché à remettre le sujet sur le tapis. J’avais laissé coulé. J’avais juste tenter d’oublier ce qui, honnêtement, n’était pas aisé. Lorsque je me retrouvais seul avec elle, il m’arrivait de lorgner un peu trop longtemps sur ces lèvres que j’avais déjà goûtées. Ces lèvres au goût sucré que j’avais envie de goûter de nouveau juste pour savoir si c’était l’alcool qui leur avait donné ce goût si agréable et apaisant. Jamais je n’avais franchi ce pas. Jamais je n’oserais franchir ce pas. Alma était la sœur de Summer qui attendait mon enfant. Il était hors de question de foutre la merde. Alors, ce soir, je devrais enterrer ces désirs fous et bien me tenir. Ce soir, c’était juste Alma et moi dans cet hôtel que j’avais réservé. Notre soirée allait se concentrer sur de la bonne bouffe, des plaids et des films de Noël. Ce soir, je pouvais passer un moment hors du temps effréné de dehors. Ce soir, je pouvais passer un moment dans une bulle loin de la souffrance et des ennuis quotidiens. J’en avais envie. J’en avais tant besoin. Ouais, j’avais besoin de ma Alma qui dégageait quelque chose d’apaisant. Quelque chose qui me faisait défaut ces derniers temps. Je désirais m’engouffrer dans cette brèche de tranquillité pour faire une pause loin de ma vie digne des Enfers. Chambre réglée avec mes économies, je me rendais sur lui envoyant un message à la demoiselle pour lui indiquer le numéro de la chambre et lui permettre de me rejoindre plus vite. 203 J’ouvrais la porte vérifiant tout de suite que je me trouvais bien dans une chambre fumeur. Maintenant que j’avais passé cette porte, il était hors de question que je ressorte dans le froid de Boston avant demain matin. Lorsque l’information fut vérifiée, je me débarrassais de ma veste et de mes chaussures avant de filer droit sur le mini bar pour servir deux verres de whisky. Je portais le mien à mes lèvres le temps d’une gorgée admirant la vue qui se tenait sous mes yeux. Un monde effréné de chaos auquel j’allais enfin pouvoir échappé. Un monde dont je n’avais plus à me soucier pour les heures à venir. Perdu dans mes pensées, je sursautais lorsque la porte s’ouvrait dans mon dos. Sourire aux lèvres, je me retournais vers Alma qui venait d’arriver signant un « Bonsoir joli cœur » tout en m’approchant d’elle. Je l’aidais à se débarrasser des affaires de la soirée avant de prendre sa veste pour l’accrocher. Revenant vers elle, mes bras s’enroulaient autour d’elle et j’avais l’impression que la pause commençait enfin. Je respirais un peu mieux. Je me sentais moins bouffé par tout le monde extérieur. Mes lèvres glissaient sur la joue de la demoiselle avant que je ne m’éloigne pour rejoindre le lit. Me laissant tomber dessus, je signais de nouveau « Prête pour une sublime soirée ? » avec un énorme sourire sur le visage parce que je savais d’avance que cette soirée serait délicieuse. Je me sentais déjà tellement mieux. Et ce lit était vraiment confortable. Fermant les yeux, j’attendais d’entendre du bruit dans la chambre ou de sentir du mouvement à côté de moi pour porter de nouveau mon attention sur la demoiselle.

@Alma E. Nightindale
It's just you and I tonight • Alma RPfq2L8O_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : longtemps
. Tu peux m'appeler : Alma, c'est assez court, non ?
, j'ai : 24
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire !
Je viens de : Californie
Dans la vie, je suis : étudiante en 6ème année de botanique
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Anya Taylor-Joy

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Eline
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 19/11/2020
, d'où les : 705
messages, dont : 35
rps. Merci aux doigts de fée de : salvìa (avatar)
. Pour finir, je joue également : Cleo Salazar et Calliopé L. S.-Warner
It's just you and I tonight • Alma 3adfee32580e1f227f0d4594d65ec4c4b3f8b2a3

Story of my life

Enfant adoptée par la famille Nightindale, Alma est originaire de Sacramento. Ses parents biologiques, déjà ruinés, ne pouvaient pas faire face au coût de l'éducation de leur fille sourde, et c'est donc à contre cœur qu'ils ont laissé partir leur fille chérie dans une famille qui pourrait financer tout ce dont elle aurait besoin pour suivre une éducation "classique". Elle intègre ainsi une fratrie de trois autres enfants : une fille aînée, Summer, et deux garçons.

Dès ses 12 ans, elle passe chaque été à San Francisco et Sacramento chez sa cousine Flor et sa mamá et son papá. Elle vit très mal ses années collège et lycée, victime de moqueries incessantes sur ses différences et n'a qu'une hâte : pouvoir quitter Boston.

Alma se découvre tôt une passion pour les plantes et leurs sciences. Et puis, il n'y a pas besoin de parler pour être avec elles. Elle se penche aussi sur les échecs lorsqu'elle est scolarisée dans son institut, seul échappatoire à ses heures d’ennui.


My personnality

Jeune femme douce, Alma est altruiste et pleine de générosité. Le cœur sur la main, elle est toujours présente pour les autres en cas de soucis, ne tournant jamais le dos à son prochain. Peut-être parfois un peu crédule, elle laisse toujours le bénéfice du doute à ses interlocuteurs, quitte à être blessée après. Alma est d’une grande timidité, accrue par sa surdité qui la bloque parfois à demander de l’aide à quelqu’un qu’elle ne connait pas. Elle peut toutefois s’avérer farceuse avec ses proches. Elle ne s’emportera pas avec des inconnus mais quand il s’agit de proches, beaucoup trop gentille et timide pour dire ce qui ne va pas sur le moment, elle peut devenir blessante quand la colère en elle s’accumule, même si elle s’en mordra les doigts tout de suite après. Il lui a aussi fallu du temps pour réaliser à quel point elle ne pouvait s’éloigner de sa famille, bien qu’adoptive, qui lui manquait terriblement lors de ces années passées à San Francisco. Malgré tout, Alma est une jeune femme assez tactile, peut-être même trop, à défaut de toujours savoir exprimer ce qu’elle ressent.



It's just you and I tonight • Alma 00025251ef229a0968707fef6cfa141744d6a576 It's just you and I tonight • Alma 984459b3832e7e3b902d3cc926de1334db17d20d It's just you and I tonight • Alma 52820d7902529911179124e28ba177656e8d1529

1996 ✰ Naissance à Sacramento, d'une mère infirmière et d'un père concierge. 1998 ✰ Adoption par la famille Nightindale 1999 - 2008 ✰ Scolarisation d'Alma dans un institut spécialisé pour sa surdité, où elle apprend la lecture labiale et la langue des signes. Mais elle s'y sent oppressée et aimerait être dans les mêmes écoles que ses frères et sœurs. 2008 - 2015 ✰ Scolarisation dans une école classique, mais elle y subit des moqueries à cause de sa différence, elle n'a qu'une hâte, retrouver l'été pour rejoindre sa cousine à San Francisco et atteindre sa majorité pour prendre le large de Boston 2015 - 2019 ✰ Bachelor en botanique à l'Université de Stanford Septembre 2019 ✰ Entrée à Harvard, elle retrouve à Boston sa cousine et sa soeur

My family
✰ Summer Sa grande sœur, l'une des personnes la plus importante à ses yeux. Elle a toujours une pensée pour elle, même si elles se retrouvent chacune à un bout de la terre ✰ Flor Sa cousine germaine, avec qui elle a passé ses meilleurs étés, avec qui elle a passé quelques années à San Francisco lors de son bachelor. Maintenant devenue sa colocataire, elle aime toujours autant être avec elle.


My friends
✰ Neal xxx ✰ Luan xxx

My love interest
✰ Link xxx

My ennemies
✰ Link xxx

Others
✰ Link xxx


WARNING // concernant Alma Adoption, Harcèlement
TRIGGER // refuse de jouer ; Pedophilie, Cruauté animale, Troubles de l'alimentation, Inceste, Psychophobie, LGBTphobies

Rps

En cours Team SunRock Brandy Vesta QnT' After Flor Summer Chrissy Neal Zéphyr

Terminés Clary


Meetssengers Neal Summer Flor Brandy Vesta Luan Team SunRock Zéphyr Ron Clary Poppy

Neal T. Hood FIRE OHEHO

LIEN DU POST
Mer 6 Jan - 3:26:09
J’étais apaisée à l’idée de savoir que j’allais passer la soirée en compagnie de Neal, cet homme que j’avais rencontré chez ma sœur il y a un an et demi, à mon retour de San Francisco. Je ne saurais dire ce qu’il s’était vraiment passé dans mon esprit quand je l’avais vu, mais il m’avait tout de suite intimidé, beaucoup trop pour que je ne m’intéresse pas à lui. Et puis il ne m’avait jamais vraiment laissé indifférente, avec son sourire, son regard et sa façon de passer sa langue sur ses lèvres. Moi qui, jusqu’ici, n’avait embrassé que Brandy, juste avant de m’enfuir en Californie, ne savais pas comment agir avec lui. Et puis, il y avait eu cette soirée où on avait sûrement trop bu tous les deux, plus que raisonnable, où on avait pu se retrouver seuls et que nos lèvres s’étaient rencontrées pour ce baiser doux qui marquait encore mon esprit. Je n’avais jamais remis ce sujet sur la table, ne voulant pas instaurer une quelconque gêne entre nous, surtout maintenant qu’il était avec Lukas, officiellement tout du moins. Et puis, il y avait ma sœur, Summer, et il était le père de sa fille, ma nièce. S’il se passait la moindre petite chose entre Neal et moi qui lui parvenait, je ne savais pas vraiment comment elle réagirait. Je ne voulais rien risquer, bien que j’aimais beaucoup Neal, peut-être même trop à vrai dire. Mais dans la situation actuelle, je ne pouvais rien avouer, et puis je n’étais pas du genre à en parler ouvertement si on ne me questionnait pas à ce sujet. Bien trop timide pour me confier à lui sur mes sentiments, je préférais donc me taire et laisser le temps passer, quitte à ce qu’il emporte ces sentiments envers lui définitivement.

Mais je ne pouvais m’empêcher de le revoir aussi souvent que ça nous était possible. Alors quand il avait proposé une soirée film, plaid et nourriture, j’avais accepté avec plaisir. Il m’avait envoyé juste avant le numéro de la chambre : la 203. Il m’y attendait déjà, sûrement avec impatience. Je pris l’ascenseur, mon petit sac - qui servait aux cours de sport lorsque j’étais au lycée - débordant de films recouverts d’un grand plaid bien chaud qui m’accompagnait dans ces soirées fraîches d’hiver. Je poussais la porte, non verrouillée, pour entrer dans la chambre, surprenant Neal. Il m’adressait ce sourire qui faisait battre mon cœur un peu plus vite chaque fois que je le voyais, bien trop faible pour résister à son charme. Mais, galant, et après m’avoir salué avec ce surnom qui faisait fondre mon cœur il se proposait de ranger ma veste, revenant aussitôt pour m’enlacer dans ce geste réconfortant. Je posais ma tête contre son torse, mes mains se posant timidement sur sa taille et fermais les yeux quelques instants, pour profiter de ce contact chaud et agréable. Je souris un peu plus - si c’était encore possible - lorsque je sentis ses lèvres, autrefois embrassées, contre ma joue, n’osant bouger. Mais aussitôt, il rejoignit le lit et me signa quelques mots, auxquels je répondis : “Toujours prête quand il s’agit d’une soirée en ta compagnie ! Va falloir que tu fasses un choix dans les films d’ailleurs !” N’attendant pas vraiment sa réponse, je me dirigeais vers la salle de bain adjacente pour enfiler mon pyjama - un ensemble chemise et pantalon - afin de passer la soirée confortablement. Revenue dans la chambre, j’attrapais le second verre de whisky posé sur le guéridon et me laissais tomber à mon tour sur ce lit confortable, aux côtés de Neal. Je me penchais vers lui pour embrasser sa joue, afin d’attirer son attention vers moi. “Tu veux commencer par quel film Nealou”, questionnais-je en signant, approchant aussitôt le sac plein à craquer de nous, pour lui laisser le choix, juste avant de porter ce verre de whisky à mes lèvres, laissant l’alcool brûler ma gorge.

@Neal T. Hood
I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
It's just you and I tonight • Alma PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

It's just you and I tonight • Alma MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

It's just you and I tonight • Alma 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
It's just you and I tonight • Alma Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

It's just you and I tonight • Alma REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

Alma E. Nightindale FIRE OHEHO

LIEN DU POST
Ven 12 Fév - 21:46:48
Les yeux rivés sur le monde extérieur, je laissais mon esprit naviguer dans les méandres de l’Enfer qui berçaient mes journées. Je me laissais emporter par toutes ces choses qui me tracassaient parce que j’étais encore tout seul au sein de cette chambre d’hôtel et que je ne savais pas mettre mon cerveau sur pause. Je ne savais pas freiner l’horreur. Je ne parvenais jamais à trouver le bouton qui me permettrait d’échapper au flot douloureux. Alors, ça tournait un peu trop vivement à l’intérieur de mon esprit. Je pensais à Noël qui approchait trop rapidement et qui ne cessait de m’angoisser. Je ne me sentais à ma place nulle part comme l’impression de n’avoir personne à retrouver et comme l’impression de venir gâcher le Noël de mes proches si j’osais m’imposer dans leurs célébrations. Je n’avais plus l’occasion d’avoir une famille à moi depuis des années. Je n’avais plus l’occasion de pouvoir revoir le visage de ma mère en Italie et ça me manquait. Elle me manquait si fort. Je rêvais si souvent que ma mère soit à mes côtés pour me soutenir, me secourir et m’aider à faire les bons choix. Si mon père ne l’avait pas tuée, ma vie serait tout autre aujourd’hui. Elle serait peut-être meilleure que celle que j’avais vécu au cours des dernières années. Alors ouais, je n’aurai sans doute pas eu l’occasion de connaître toutes ces personnes de Boston, mais j’aurai peut-être eu l’occasion d’être plus heureux. Moins détruit. Moins bouffé. Moins toxique. Un soupir glissait entre mes lèvres et mon esprit se mettait à envoyer tout le reste. Je pensais aux examens qui m’angoissaient beaucoup trop. Après ces derniers mois, je n’avais pas franchement pris le temps d’étudier correctement. Et, quand bien même je me forçais à rattraper mon retard, je savais que ça ne suffirait pas. Mon cerveau décrochait trop vite. Je ne parvenais plus à suivre correctement. Je risquais de tout louper. Les examens, le semestre, peut-être même l’année. Alors que devais-je faire ? Abandonner les études ? Me plonger pleinement dans une vie active ? Ce serait sans doute la solution. Encore plus avec ces soucis d’argent qui commençaient à pointer le bout de leur nez. Privé de la prostitution, je n’avais plus que mon salaire de barman pour tenter de m’en sortir et ce n’était clairement pas suffisant. Pas avec mon mode de vie. Pas avec l’arrivée d’Aurore prochainement. J’étais perdu dans mon futur. Un futur foutrement trop instable d’ailleurs… L’état de ma jambe était préoccupant. Elle me faisait souffrir régulièrement après des petites marches. Elle me faisait pleurer de douleur plus d’une fois dans la semaine. Et je ne pouvais même plus évacuer tout ce que je ressentais au travers de la boxe parce que ça m’était interdit pour me préserver. Secouant la tête, je jetais un regard en arrière constatant que la porte était toujours close. J’étais toujours seul et les pensées se remettaient à tourner. Je pensais à l’état de Lukas sans être certain qu’il puisse un jour sortir de ce cercle infernal qui lui pourrissait la vie. Pouvais-je l’aider ? N’étais-je pas un poids supplémentaire qui l’empêchait d’avancer ? Après tout, Nixon allait sans doute mieux s’en sortir que mon petit-ami puisqu’il ne m’avait plus dans sa vie. Ouais… Nixon et moi c’était complètement terminé. Le jeune homme allait pouvoir avancer sans le boulet à sa cheville. Le boulet qui s’était épris d’un autre encore une fois. Caesar. Je pensais à lui encore une fois. Lui avec qui les rapprochements étaient incessants. Lui avec qui je me sentais si bien. Lui que j’avais pourtant l’impression de foutre en l’air. Soufflant rageusement, je portais mon verre de whisky à mes lèvres pour le descendre et m’en préparer un nouveau. Et, pendant que l’alcool glissait dans le verre, je pensais à ce deal passé avec la Mafia. Ce deal qui ne faisait que détériorer mon état physique et mental. Je me sentais totalement à bout. Je me sentais croulant sous un poids que je ne pouvais pas supporter. J’avais l’impression de glisser toujours plus dans un Enfer qui ne me quittait pas. Un Enfer qui demeurait à jamais ouvert sous mes pieds. De retour à la fenêtre, je me mettais à compter ma respiration pour me calmer. Il fallait que je prenne sur moi parce qu’Alma n’allait pas tarder à me rejoindre. Ô douce Alma qui allait venir apaiser les flammes me mordant incessamment. Ô douce Alma qui allait m’offrir une pause loin de cet Enfer grouillant et déchirant.

La porte s’ouvrait soudainement m’arrachant brutalement aux dédales de pensées qui tourbillonnaient à l’intérieur de ma tête depuis de trop longues minutes. Je sursautais au bruit inattendu me reconnectant pleinement à la réalité. Je me tournais lentement pour faire face à la jolie Alma. Elle était là dans cette chambre avec moi et le sourire se dessinait aussitôt sur mon visage. J’avais soudainement l’impression que le calme débarquait pour trouver le bouton pause de ma tête et c’était foutrement agréable. Alma, Alma, Alma. La demoiselle était toujours aussi belle et désirable. Mes prunelles glissaient un instant sur ces lèvres que j’avais eu l’occasion de goûter. Mes prunelles se perdaient sur sa silhouette et je finissais par secouer la tête pour me bouger. Il ne fallait pas que je me perde une nouvelle fois à l’intérieur de ma tête pour des choses interdites aux plus jeunes. Je détaillais ce qu’elle apportait avec elle : un sac débordant de films, un plaid et de la nourriture. Tout était là pour transformer cette soirée morose en une soirée des plus délicieuse. Alma m’offrait sur un plateau d’argent ce moment hors du temps dont j’avais si follement besoin. Elle m’offrait cette brèche de tranquillité que je ne parvenais pas à trouver depuis de longues semaines. Le monde tournait trop vite sans moi. Le monde me glissait entre les doigts. Déposant mon verre de whisky déjà à moitié vidé pour la seconde fois, je me dirigeais vers la demoiselle sans attendre la saluant de ce surnom de toujours. Ce surnom qui lui correspondait si parfaitement depuis que je l’avais rencontré. Ce surnom qui ne la quitterait jamais. Alma était et serait pour toujours mon joli cœur. Je l’aidais à se débarrasser du sac que je déposais à côté du lit avant de venir retirer son manteau pour l’accrocher au porte-manteau. Galant à jamais. Protecteur pour toujours. Me rapprochant à nouveau de la demoiselle, je venais doucement la prendre dans mes bras. Sa tête contre mon torse. Ses mains glissaient sur ma taille. Mes prunelles se fermaient et j’avais l’impression de mieux respirer le temps d’un instant. Mon cœur cognait plus fort, mais ce n’était pas désagréable. J’étais bien. Je me sentais bien. J’avais soudainement l’impression de pouvoir oublier tout ce qui cognait un peu trop follement dans ma tête. Cependant, je ne pouvais pas rester des heures à la garder contre moi comme ça. Mes lèvres glissaient sur la joue de la demoiselle tandis que je m’éloignais en me laissant tomber sur le lit. Je la questionnais pour notre soirée et la réponse tombait trop vite. La réponse réchauffait délicieusement mon être et entraînait le grand sourire sur mon visage. Lorsqu’Alma signa que je devais faire un choix dans les films, j’hochais doucement la tête avant de fermer les yeux. J’avais le temps de choisi. Nous n’avions pas à précipiter la soirée. De toute manière, la demoiselle s’éloignait dans la salle de bain tandis que je ne bougeais pas de ce lit profitant du silence soudain à l’intérieur de ma tête. C’était comme si Alma débarquait avec une aura apaisante et un coffre fort. Elle enfermait toutes mes sombres pensées à l’intérieur me laissant parfaitement apaisé. Les minutes s’écoulaient et j’entendais finalement la demoiselle revenir, prendre le verre de whisky avant de se laisser tomber à mes côtés. Ses lèvres glissaient sur ma joue me poussant à ouvrir un œil pour l’observer. La question tombait alors me poussant à me redresser pour regarder le sac plein à craqué. Sourire amusé aux lèvres, je signais « Tu es au courant qu’on ne passe qu’une nuit ici ? On ne va pas avoir le temps de tout regarder… » Je mordillais l’intérieur de ma joue pour ne pas éclater de rire tandis que mes doigts farfouillaient à l’intérieur du sac regardant à peine les DVD qui passaient sous mes yeux. À vrai dire, peu m’importait ce qui allait passer sur l’écran. Je voulais juste profiter de la présence de la demoiselle. Haussant doucement les épaules, je me tournais un peu plus vers Alma pour rajouter « Choisis celui que tu préfères joli cœur… » lui laissant ainsi le total contrôle sur ce qui allait se dérouler sur l’écran. Et, pendant qu’elle sélectionnait notre visionnage du soir, je me relevais du lit pour aller me servir un nouveau verre. Le troisième de la soirée. Il fallait que je fasse attention quand même. Je ne devais pas perdre le contrôle. Je ne devais pas me mettre à embrasser la demoiselle qui se trouvait à mes côtés ce soir. Il fallait contrôler. Il ne fallait pas déraper. Verre en main, je le déposais sur la table de nuit avant de retirer mon pull et mon tee-shirt les balançant au loin. Si Alma se mettait à l’aise, autant que je me mette à l’aise également. Me rallongeant sur le lit, je tendais le bras vers mon verre avant de le porter à mes lèvres pour une gorgée. Je déposais mon verre sur la table de nuit avant de signer « Alors qu’est-ce que tu choisis ? » pour savoir à quel genre de film m’attendre tandis que j’ouvrais doucement les bras invitant Alma à venir contre moi.

@Alma E. Nightindale
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: