Le Deal du moment : -33%
Ecran PC XIAOMI – 24″ – MI MONITOR 1C
Voir le deal
99.99 €

heeru


Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54 ... 58 ... 63  Suivant

heeru - Page 53 RxDeceAh_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : 2019
. Tu peux m'appeler : haru
, j'ai : 24
ans, et si t'es curieux, je suis : mariée à matthew avant même d'avoir formé un couple avec lui
Je viens de : toronto / seoul / paris.
Dans la vie, je suis : ma propre patronne
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : jeon somin

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : moonie (Emeline première du nom)
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 11/02/2018
, d'où les : 4338
messages, dont : 15
rps. Merci aux doigts de fée de : femme de ksj & double b (ava) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : yeon-min lee (im jaebeom) & sungjae yoon (park seonghwa)
heeru - Page 53 PeYZLtwQ_o
“ haru yun ”
✧ ✦ ✧

(1996 - toronto) c’est au nom de maelia qu’elle répondait au début de sa vie. enfance tumultueuse, vilain petit canard de la famille, en éternel conflit. des ambitions qui font tâche car trop irréalistes selon ses parents. des rêves de scène, d’artiste, plein les yeux. gamine en manque d’attention qui faisait tourner en bourrique ses parents. un manque d’attention, d’amour, qui la ronge encore aujourd’hui. raison pour laquelle elle ne considère plus sa famille comme sa famille.
(2010 - séoul) papillon qui prend son envol, quitte sa prison pour rejoindre une destination qui peut-être lui permettra de réaliser ses ambitions professionnelles. trainee, entraînement plus que intensif, un sacrifice mais elle était prête à tout pour être sous le feu des projecteurs, faire ce qu’elle aime, la musique, la danse, être sur le devant de la scène. plus de bas que de haut mais elle réussit, sur le point de réaliser son rêve. mais. il y a toujours un mais dans l’histoire. une blessure trop grave qui met un terme à son rêve d’enfant. reborn la chance qui frappe à la porte, un visuel et une prestance qui sont restés dans la mémoire des professionnels de l’industrie du divertissement. la revoilà de nouveau sous le feu des projecteurs. des contrats de représentation par ci, un autre par là et petit à petit ce chemin qui la mène jusqu’à créer sa première collection et fait naître une nouvelle ambition, développer sa marque.
(2015 - paris) comme une évidence, paris, la capitale de la mode. elle ne pouvait pas passer à côté de cette occasion en or. un partenariat avec une grande maison de création. elle va tout apprendre là-bas, elle va être conseillée, aidée, et sa marque chouchoutée pour que par la suite elle puisse prendre elle-même les rênes de son royaume. une publicité parfaite accompagnée d’une communication réglée aux millimètres. et haru qui prend goût à sa vie parisienne. elle est épanouie, son rêve se concrétise. elle est la joie. et son coeur qui apprécie lui aussi la vie qu’il mène. ces petits rituels qui s’installent avec celui qui a réussi à taper dans l’oeil de son myocarde. une relation secrète, à l’abri des regards indiscrets, pas de place à la lassitude. elle ne pensait pas que c’était possible que quelqu’un partage les mêmes convictions qu’elle. elle qui n’a jamais réussi à avoir de relations de longues durées à cause de ses sentiments qui vont et viennent.
(2019 - boston) tremblement de terre dans le pays merveilleux d’haru quand son bien aimé lui annonce qu’il doit repartir dans son pays pour des raisons politiques. mais elle ne veut pas elle prend peur à la seconde où il lui demande qu’une fois de retour ils devront officialiser leur relation et qu’elle devra se plier aux règles qu’on lui impose. un chamboulement trop important et si elle venait à perdre la raison pour laquelle elle se réveille tous les matins, son petit empire. elle rejette cette proposition utilisant la mort de son frère comme excuse pour rompre et retourner à boston. jouer la comédie devant celui qui détient toujours une partie de son coeur et sa famille quand elle devra prétendre sa tristesse face à la disparition de son grand frère à qui elle n’a pas accordé d’importance depuis qu’elle avait quitté toronto. elle plie bagages, quitte sa vie confortable de paris et s’installe à boston où elle continue à développer sa marque grâce à son sens des affaires et à fidéliser sa communauté.


heeru - Page 53 2FgCPH8G_o heeru - Page 53 2mrTpwrl_o heeru - Page 53 BXwaOQZH_o

(possessive) la peur de passer dans l'ignorance quand on s'approche trop d'un être qui lui appartient. d'être reléguée au second plan, elle s'y refuse. prête à tout pour éloigner des étrangers qui s'attachent un peu trop à ses trésors.
(protectrice) sans hésiter elle sortira les griffes si quiconque ose s'attaquer à ses protégés. prête à risquer sa vie pour les éloigner de la cruauté de ce monde.
(vipère) le venin qui butte contre ses lèvres quand on vient titiller ses nerfs. incapable de garder sa langue dans sa poche, de s'abstenir pour éviter d'envenimer la situation. non c'est trop bon d'écraser son adversaire.
(naïve) parce qu'elle croit trop en la bonté des gens, elle s'attache si facilement, qu'elle a ce besoin d'attention constant qu'elle est incapable de voir l'entourloupe, le piège qu'on lui tend. et quand la chute arrive la belle culpabilise de se faire manipuler.
(ambitieuse) viser toujours plus haut, voir toujours plus grand. on n'arrêtera pas son esprit créatif si ça peut l'emmener jusqu'au sommet qu'elle veut atteindre. rien ne la freinera dans sa conquête du monde.
(volage) la valse des sentiments, ça vient, ça repart, ça jette son dévolu sur un autre. papillon accro à sa liberté. vie sentimentale rythmée par l’inconstance. incapable de contrôler ses émotions, elle se laisse guider par eux. quand la routine devient lassante, que la flamme s’estompe c’est un signe qu’il est temps de passer à autre chose.
(charmeuse) sourire malicieux, les yeux qui brillent, le regard de lionne. elle n'hésitera pas de jouer de tous ses atouts pour obtenir ce qu'elle désire.
(diva) la lumière des projecteurs braquée sur elle. c’est plus fort qu’elle ce besoin d’attirer l’attention. qu’on cède à tous ses caprices. le refus du non. ce désir d’être chouchoutée.
(inarrêtable) débordante d'énergie, il est compliqué de la suivre sans être à bout de souffle. cligner des yeux une seconde suffit pour la perdre de vue, elle a déjà filer pour semer celui qui use inutilement de son temps.
(coquette) une apparence soignée jusqu'au bout des ongles. le plaisir de prendre soin d'elle, de son corps, de son image.

déteste qu'on l'appelle maelia ; utilise uniquement son prénom coréen depuis qu'elle est allée à séoul ; accro à son téléphone ; il n'y a pas une journée sans qu'elle alimente ses réseaux sociaux ; déteste rester seule ; gourmande, surtout quand il s'agit de chocolat ; rire communicateur ; arrive à s'endormir n'importe où - adore donner des surnoms à tout le monde ; moulin à paroles ; a toujours une trousse de maquillage dans son sac à main ; businesswoman ; jalouse ; drôle ; susceptible


heeru - Page 53 9lZb2lZY_o heeru - Page 53 NZqa4nxw_o heeru - Page 53 RLM8cAlM_o

*☆ — theo (little bro ; her universe) : quand son petit frère, theo, fit son apparition dans la famille, elle l’a protégé. protégé de ce que ses parents lui ont privé. tant d’amour maternel à donner à son jeune fraternel. pourtant d’apparence le climat est glacial car elle n’accepte pas d’être repoussé par celui-ci. malgré les querelles elle ne peut s’empêcher de le couvrir d’attention et prendre soin de lui même si elle est rejetée.

heeru - Page 53 VUSOkoQy_o heeru - Page 53 X6B37G7A_o heeru - Page 53 W3pieOZl_o

*☆ — luan (cute little cousin) ; yeona (her precious flower) ; matthew (her number one)


TW // à propos du personnage : décès, violence verbale (parfois)

TW // refuse de jouer : propos racistes/homophobes ; pédophilie ; inceste ; cruauté animale ; automutilation

LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:03
elles sont rebondies ça me ferait même pas mal


wannabe
No matter what I'm going my way. It's what I've dreamed every night. Don't worry we're just going our way.
heeru - Page 53 3e156a3da0bbe39e0b684ce9a2011de8
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : lincolnshire, en collocation avec ace
et j'y ai posé mes valises depuis : mes dix-huit ans
. Tu peux m'appeler : baby hee
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : la déesse au coeur partagé
Je viens de : séoul
Dans la vie, je suis : la dumbass d'aster et l'obsession de yeon
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : perfect joohyun

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alice
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/04/2020
, d'où les : 9209
messages, dont : 72
rps. Merci aux doigts de fée de : everdosis (avatar) ; astra (signature) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : theo » hana » orion » ron
heeru - Page 53 Ec15eeff3de3fb60eb5e67e7c8ea98cc heeru - Page 53 DUNyi2rQ_o heeru - Page 53 Dce6064e58988f75196ebf9c7b0f8d24
JOHEE SEO
⌜ · lovesick girl · ⌟ autrement, c’est la muse divine - le charme à l’état pur, joyau que l’on désire croquer, à s’en blesser. divine aux airs de reine, à couronner son monde (théâtre). la môme brûlante, désire un peu plus déchiré l’épiderme marquante (et marquée). les mots durs à la commissure des lèvres, le corps en transe sur la musique de mauvaise qualité. ailleurs elle devient aphrodite. brutalité dans la beauté, épouse les fantasmes, devient les songes. elle est belle, la môme aux airs d’ange, suscite les envies, la gamine, attise les feux (quand elle brûle de vivre). consciente presque inconsciente, à se plaire dans les dangers, pour le bon vouloir de prendre une grande bouffée d’air. c’est la gamine qu’on désire, quand ce qu’elle désire c’est s’échapper, son monde qui tourne autour d’elle, ce putain de sourire à faire perdre l’esprit. les curieux qui s’y plaisent, et elle, bonne vivante, s’empare du monde (pièce maîtresse de son ivresse).

22 y.o ;; 1m58 ;; cheerleader ;; daegu, sk ;; hotel del luna's barmaid ;; literature student ;; colocation w/ aster ;; aster's girlfriend ⌜ · at the end, she's the beautiful story · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



heeru - Page 53 6b3d6df56f2aef62ad9f8dba0886ba35 heeru - Page 53 58g0d8FN_o heeru - Page 53 F1e39b6d2fa7fe4ccf0228d3975c806b

l o v e i n t e r e s t ,, aster, kang » m o o d b o a r d » moon’s children, s’aimer aux éclats de rire dans les draps, l’ancien janvier à s’aimer (c’est pas réel, c’est l’utopie du désir). il sait, le môme, à quel point il l’aime, la fille inaccessible. et elle, elle sait pas, l’aimer autrement. les âmes-sœurs paumés, aux airs de van gogh, tableau impressionniste, aux couleurs d’une différente - désir d’aimer. la bouffée d’oxygène il est, à lui promettre de ne plus jamais disparaître. et c’est à s’aimer là-bas, en irlande, qu’elle se rend compte. blesse, malheureuse avant de s’autoriser à s’adonner aux plaisirs avec lui,à épouser les traits fins de son visage ;; 23.01.2021 » f a v o r i t e q u o t e » " je me déteste ", alors aime-moi - aster

f r i e n d s l i k e f a m i l y ,, suhee, hwang little sister ;; c'est comme le modèle idéal d'une sœur qu'elle n'a jamais eue, jo hee et l'amour protecteur, la confidente, jolie suhee, à être celle à qui le monde de jo hee tourne autour, comme une vraie famille yeon-min, lee l’ex petit-ami et le pilier ;; l’avoir aimé, sûrement comme jamais elle n’avait aimé (l’amour passion, peut-être juste voué aux amours de jeunesse, l’enfance qui aime à la place des deux adultes), s’être épousés là, dans les draps, à la commissure des lèvres déposer les baisers envolés. ne plus savoir où se rendre, être tombée sous le charme de l’amour pour deux, mais au final se séparer de lui, sans jamais savoir pouvoir vivre sans ce qui a pu la rendre si douce, yeon-min, au sourire qui communique la chaleur humaine, tendre ami, merveilleux amour, comme elle l’aime, son pilier, comment vivre sans l’être le doux ? haru, y.zhang la meilleure amie et femme de sa vie ;; car c'est comme ça, les effluves de séoul et de paris, à s'aimer au delà de minuit, à s'amuser, rires en folie, à croire qu'elles ont de nouveau seize et dix-sept ans cleo, salazar la meilleure amie ;; l'être qui rend dingue, parfois à se disputer comme deux gamines mais à finalement trop s'aimer jinho, bae l'ex petit-ami et le meilleur ami ;; aux amours de jeunesse, aux traces de morsures et aux éclats de rire étouffés dans les draps, c'est là, à l'honneur de leur fort lien, que les deux mômes ont fini par s'accorder une amitié plus forte que n'importe quoi d'autre

b r e a k f a s t c l u b ,, mizuki, kobayashi amie proche ;; à danser si proches l'une de l'autre, à narguer les garçons, autrefois, en prétextant la relation amoureuse, et aujourd'hui à vivre les folles folies (pléonasme, yes) luna, moon amie ;; si douce amie, toujours présentes, jamais à se parler tous les jours, mais à toujours s'adorer comme-ci les jours étaient leurs amis lucifer, black l’ex petit-ami ;; lui en vouloir, rancunière la môme, le départ qui n’a jamais suffit à apaiser les tensions, et maintenant à détester plus qu'à apprécier. lucifer, démon, imbécile presque, on en sait sur nom, et elle, ne supporte plus les excuses qu’elle ne croit plus, et pourtant l’apprécie, ne peut plus vivre sans l’idiot ji-sung, lee 'ami d'enfance ;; juste quelques rires, quelques émois, et quelques fois se retrouver comme autrefois et lui qui se plaint de ne jamais être aimé à sa juste valeur sungjae, yoon au départ ;; tout allait bien, une amitié naissante jusqu'à ce que le monstre se dévoile, et peut-être que la chance se présente de nouveau, d’être juste de bons amis

JUST WORDS...

(2/3. free)
(( y e o n-m i n )) » (( a s t e r )) » (( you ? ))


heeru - Page 53 Qz7b


warning ; jo hee // harcèlement scolaire (primaire)
trigger // refuse de jouer : pédophilie, maltraitance infantile & animale, harcèlement, racisme, lgbtphobie, viol


LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:04
comme les miennes


lovesick girl
the more i do, i'ma shine, baby
heeru - Page 53 RxDeceAh_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : 2019
. Tu peux m'appeler : haru
, j'ai : 24
ans, et si t'es curieux, je suis : mariée à matthew avant même d'avoir formé un couple avec lui
Je viens de : toronto / seoul / paris.
Dans la vie, je suis : ma propre patronne
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : jeon somin

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : moonie (Emeline première du nom)
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 11/02/2018
, d'où les : 4338
messages, dont : 15
rps. Merci aux doigts de fée de : femme de ksj & double b (ava) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : yeon-min lee (im jaebeom) & sungjae yoon (park seonghwa)
heeru - Page 53 PeYZLtwQ_o
“ haru yun ”
✧ ✦ ✧

(1996 - toronto) c’est au nom de maelia qu’elle répondait au début de sa vie. enfance tumultueuse, vilain petit canard de la famille, en éternel conflit. des ambitions qui font tâche car trop irréalistes selon ses parents. des rêves de scène, d’artiste, plein les yeux. gamine en manque d’attention qui faisait tourner en bourrique ses parents. un manque d’attention, d’amour, qui la ronge encore aujourd’hui. raison pour laquelle elle ne considère plus sa famille comme sa famille.
(2010 - séoul) papillon qui prend son envol, quitte sa prison pour rejoindre une destination qui peut-être lui permettra de réaliser ses ambitions professionnelles. trainee, entraînement plus que intensif, un sacrifice mais elle était prête à tout pour être sous le feu des projecteurs, faire ce qu’elle aime, la musique, la danse, être sur le devant de la scène. plus de bas que de haut mais elle réussit, sur le point de réaliser son rêve. mais. il y a toujours un mais dans l’histoire. une blessure trop grave qui met un terme à son rêve d’enfant. reborn la chance qui frappe à la porte, un visuel et une prestance qui sont restés dans la mémoire des professionnels de l’industrie du divertissement. la revoilà de nouveau sous le feu des projecteurs. des contrats de représentation par ci, un autre par là et petit à petit ce chemin qui la mène jusqu’à créer sa première collection et fait naître une nouvelle ambition, développer sa marque.
(2015 - paris) comme une évidence, paris, la capitale de la mode. elle ne pouvait pas passer à côté de cette occasion en or. un partenariat avec une grande maison de création. elle va tout apprendre là-bas, elle va être conseillée, aidée, et sa marque chouchoutée pour que par la suite elle puisse prendre elle-même les rênes de son royaume. une publicité parfaite accompagnée d’une communication réglée aux millimètres. et haru qui prend goût à sa vie parisienne. elle est épanouie, son rêve se concrétise. elle est la joie. et son coeur qui apprécie lui aussi la vie qu’il mène. ces petits rituels qui s’installent avec celui qui a réussi à taper dans l’oeil de son myocarde. une relation secrète, à l’abri des regards indiscrets, pas de place à la lassitude. elle ne pensait pas que c’était possible que quelqu’un partage les mêmes convictions qu’elle. elle qui n’a jamais réussi à avoir de relations de longues durées à cause de ses sentiments qui vont et viennent.
(2019 - boston) tremblement de terre dans le pays merveilleux d’haru quand son bien aimé lui annonce qu’il doit repartir dans son pays pour des raisons politiques. mais elle ne veut pas elle prend peur à la seconde où il lui demande qu’une fois de retour ils devront officialiser leur relation et qu’elle devra se plier aux règles qu’on lui impose. un chamboulement trop important et si elle venait à perdre la raison pour laquelle elle se réveille tous les matins, son petit empire. elle rejette cette proposition utilisant la mort de son frère comme excuse pour rompre et retourner à boston. jouer la comédie devant celui qui détient toujours une partie de son coeur et sa famille quand elle devra prétendre sa tristesse face à la disparition de son grand frère à qui elle n’a pas accordé d’importance depuis qu’elle avait quitté toronto. elle plie bagages, quitte sa vie confortable de paris et s’installe à boston où elle continue à développer sa marque grâce à son sens des affaires et à fidéliser sa communauté.


heeru - Page 53 2FgCPH8G_o heeru - Page 53 2mrTpwrl_o heeru - Page 53 BXwaOQZH_o

(possessive) la peur de passer dans l'ignorance quand on s'approche trop d'un être qui lui appartient. d'être reléguée au second plan, elle s'y refuse. prête à tout pour éloigner des étrangers qui s'attachent un peu trop à ses trésors.
(protectrice) sans hésiter elle sortira les griffes si quiconque ose s'attaquer à ses protégés. prête à risquer sa vie pour les éloigner de la cruauté de ce monde.
(vipère) le venin qui butte contre ses lèvres quand on vient titiller ses nerfs. incapable de garder sa langue dans sa poche, de s'abstenir pour éviter d'envenimer la situation. non c'est trop bon d'écraser son adversaire.
(naïve) parce qu'elle croit trop en la bonté des gens, elle s'attache si facilement, qu'elle a ce besoin d'attention constant qu'elle est incapable de voir l'entourloupe, le piège qu'on lui tend. et quand la chute arrive la belle culpabilise de se faire manipuler.
(ambitieuse) viser toujours plus haut, voir toujours plus grand. on n'arrêtera pas son esprit créatif si ça peut l'emmener jusqu'au sommet qu'elle veut atteindre. rien ne la freinera dans sa conquête du monde.
(volage) la valse des sentiments, ça vient, ça repart, ça jette son dévolu sur un autre. papillon accro à sa liberté. vie sentimentale rythmée par l’inconstance. incapable de contrôler ses émotions, elle se laisse guider par eux. quand la routine devient lassante, que la flamme s’estompe c’est un signe qu’il est temps de passer à autre chose.
(charmeuse) sourire malicieux, les yeux qui brillent, le regard de lionne. elle n'hésitera pas de jouer de tous ses atouts pour obtenir ce qu'elle désire.
(diva) la lumière des projecteurs braquée sur elle. c’est plus fort qu’elle ce besoin d’attirer l’attention. qu’on cède à tous ses caprices. le refus du non. ce désir d’être chouchoutée.
(inarrêtable) débordante d'énergie, il est compliqué de la suivre sans être à bout de souffle. cligner des yeux une seconde suffit pour la perdre de vue, elle a déjà filer pour semer celui qui use inutilement de son temps.
(coquette) une apparence soignée jusqu'au bout des ongles. le plaisir de prendre soin d'elle, de son corps, de son image.

déteste qu'on l'appelle maelia ; utilise uniquement son prénom coréen depuis qu'elle est allée à séoul ; accro à son téléphone ; il n'y a pas une journée sans qu'elle alimente ses réseaux sociaux ; déteste rester seule ; gourmande, surtout quand il s'agit de chocolat ; rire communicateur ; arrive à s'endormir n'importe où - adore donner des surnoms à tout le monde ; moulin à paroles ; a toujours une trousse de maquillage dans son sac à main ; businesswoman ; jalouse ; drôle ; susceptible


heeru - Page 53 9lZb2lZY_o heeru - Page 53 NZqa4nxw_o heeru - Page 53 RLM8cAlM_o

*☆ — theo (little bro ; her universe) : quand son petit frère, theo, fit son apparition dans la famille, elle l’a protégé. protégé de ce que ses parents lui ont privé. tant d’amour maternel à donner à son jeune fraternel. pourtant d’apparence le climat est glacial car elle n’accepte pas d’être repoussé par celui-ci. malgré les querelles elle ne peut s’empêcher de le couvrir d’attention et prendre soin de lui même si elle est rejetée.

heeru - Page 53 VUSOkoQy_o heeru - Page 53 X6B37G7A_o heeru - Page 53 W3pieOZl_o

*☆ — luan (cute little cousin) ; yeona (her precious flower) ; matthew (her number one)


TW // à propos du personnage : décès, violence verbale (parfois)

TW // refuse de jouer : propos racistes/homophobes ; pédophilie ; inceste ; cruauté animale ; automutilation

LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:04
si tu le dis


wannabe
No matter what I'm going my way. It's what I've dreamed every night. Don't worry we're just going our way.
heeru - Page 53 3e156a3da0bbe39e0b684ce9a2011de8
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : lincolnshire, en collocation avec ace
et j'y ai posé mes valises depuis : mes dix-huit ans
. Tu peux m'appeler : baby hee
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : la déesse au coeur partagé
Je viens de : séoul
Dans la vie, je suis : la dumbass d'aster et l'obsession de yeon
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : perfect joohyun

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alice
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/04/2020
, d'où les : 9209
messages, dont : 72
rps. Merci aux doigts de fée de : everdosis (avatar) ; astra (signature) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : theo » hana » orion » ron
heeru - Page 53 Ec15eeff3de3fb60eb5e67e7c8ea98cc heeru - Page 53 DUNyi2rQ_o heeru - Page 53 Dce6064e58988f75196ebf9c7b0f8d24
JOHEE SEO
⌜ · lovesick girl · ⌟ autrement, c’est la muse divine - le charme à l’état pur, joyau que l’on désire croquer, à s’en blesser. divine aux airs de reine, à couronner son monde (théâtre). la môme brûlante, désire un peu plus déchiré l’épiderme marquante (et marquée). les mots durs à la commissure des lèvres, le corps en transe sur la musique de mauvaise qualité. ailleurs elle devient aphrodite. brutalité dans la beauté, épouse les fantasmes, devient les songes. elle est belle, la môme aux airs d’ange, suscite les envies, la gamine, attise les feux (quand elle brûle de vivre). consciente presque inconsciente, à se plaire dans les dangers, pour le bon vouloir de prendre une grande bouffée d’air. c’est la gamine qu’on désire, quand ce qu’elle désire c’est s’échapper, son monde qui tourne autour d’elle, ce putain de sourire à faire perdre l’esprit. les curieux qui s’y plaisent, et elle, bonne vivante, s’empare du monde (pièce maîtresse de son ivresse).

22 y.o ;; 1m58 ;; cheerleader ;; daegu, sk ;; hotel del luna's barmaid ;; literature student ;; colocation w/ aster ;; aster's girlfriend ⌜ · at the end, she's the beautiful story · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



heeru - Page 53 6b3d6df56f2aef62ad9f8dba0886ba35 heeru - Page 53 58g0d8FN_o heeru - Page 53 F1e39b6d2fa7fe4ccf0228d3975c806b

l o v e i n t e r e s t ,, aster, kang » m o o d b o a r d » moon’s children, s’aimer aux éclats de rire dans les draps, l’ancien janvier à s’aimer (c’est pas réel, c’est l’utopie du désir). il sait, le môme, à quel point il l’aime, la fille inaccessible. et elle, elle sait pas, l’aimer autrement. les âmes-sœurs paumés, aux airs de van gogh, tableau impressionniste, aux couleurs d’une différente - désir d’aimer. la bouffée d’oxygène il est, à lui promettre de ne plus jamais disparaître. et c’est à s’aimer là-bas, en irlande, qu’elle se rend compte. blesse, malheureuse avant de s’autoriser à s’adonner aux plaisirs avec lui,à épouser les traits fins de son visage ;; 23.01.2021 » f a v o r i t e q u o t e » " je me déteste ", alors aime-moi - aster

f r i e n d s l i k e f a m i l y ,, suhee, hwang little sister ;; c'est comme le modèle idéal d'une sœur qu'elle n'a jamais eue, jo hee et l'amour protecteur, la confidente, jolie suhee, à être celle à qui le monde de jo hee tourne autour, comme une vraie famille yeon-min, lee l’ex petit-ami et le pilier ;; l’avoir aimé, sûrement comme jamais elle n’avait aimé (l’amour passion, peut-être juste voué aux amours de jeunesse, l’enfance qui aime à la place des deux adultes), s’être épousés là, dans les draps, à la commissure des lèvres déposer les baisers envolés. ne plus savoir où se rendre, être tombée sous le charme de l’amour pour deux, mais au final se séparer de lui, sans jamais savoir pouvoir vivre sans ce qui a pu la rendre si douce, yeon-min, au sourire qui communique la chaleur humaine, tendre ami, merveilleux amour, comme elle l’aime, son pilier, comment vivre sans l’être le doux ? haru, y.zhang la meilleure amie et femme de sa vie ;; car c'est comme ça, les effluves de séoul et de paris, à s'aimer au delà de minuit, à s'amuser, rires en folie, à croire qu'elles ont de nouveau seize et dix-sept ans cleo, salazar la meilleure amie ;; l'être qui rend dingue, parfois à se disputer comme deux gamines mais à finalement trop s'aimer jinho, bae l'ex petit-ami et le meilleur ami ;; aux amours de jeunesse, aux traces de morsures et aux éclats de rire étouffés dans les draps, c'est là, à l'honneur de leur fort lien, que les deux mômes ont fini par s'accorder une amitié plus forte que n'importe quoi d'autre

b r e a k f a s t c l u b ,, mizuki, kobayashi amie proche ;; à danser si proches l'une de l'autre, à narguer les garçons, autrefois, en prétextant la relation amoureuse, et aujourd'hui à vivre les folles folies (pléonasme, yes) luna, moon amie ;; si douce amie, toujours présentes, jamais à se parler tous les jours, mais à toujours s'adorer comme-ci les jours étaient leurs amis lucifer, black l’ex petit-ami ;; lui en vouloir, rancunière la môme, le départ qui n’a jamais suffit à apaiser les tensions, et maintenant à détester plus qu'à apprécier. lucifer, démon, imbécile presque, on en sait sur nom, et elle, ne supporte plus les excuses qu’elle ne croit plus, et pourtant l’apprécie, ne peut plus vivre sans l’idiot ji-sung, lee 'ami d'enfance ;; juste quelques rires, quelques émois, et quelques fois se retrouver comme autrefois et lui qui se plaint de ne jamais être aimé à sa juste valeur sungjae, yoon au départ ;; tout allait bien, une amitié naissante jusqu'à ce que le monstre se dévoile, et peut-être que la chance se présente de nouveau, d’être juste de bons amis

JUST WORDS...

(2/3. free)
(( y e o n-m i n )) » (( a s t e r )) » (( you ? ))


heeru - Page 53 Qz7b


warning ; jo hee // harcèlement scolaire (primaire)
trigger // refuse de jouer : pédophilie, maltraitance infantile & animale, harcèlement, racisme, lgbtphobie, viol


LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:05
quoi ? on a des belles fesses, j'y peux rien moi


lovesick girl
the more i do, i'ma shine, baby
heeru - Page 53 3e156a3da0bbe39e0b684ce9a2011de8
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : lincolnshire, en collocation avec ace
et j'y ai posé mes valises depuis : mes dix-huit ans
. Tu peux m'appeler : baby hee
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : la déesse au coeur partagé
Je viens de : séoul
Dans la vie, je suis : la dumbass d'aster et l'obsession de yeon
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : perfect joohyun

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alice
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/04/2020
, d'où les : 9209
messages, dont : 72
rps. Merci aux doigts de fée de : everdosis (avatar) ; astra (signature) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : theo » hana » orion » ron
heeru - Page 53 Ec15eeff3de3fb60eb5e67e7c8ea98cc heeru - Page 53 DUNyi2rQ_o heeru - Page 53 Dce6064e58988f75196ebf9c7b0f8d24
JOHEE SEO
⌜ · lovesick girl · ⌟ autrement, c’est la muse divine - le charme à l’état pur, joyau que l’on désire croquer, à s’en blesser. divine aux airs de reine, à couronner son monde (théâtre). la môme brûlante, désire un peu plus déchiré l’épiderme marquante (et marquée). les mots durs à la commissure des lèvres, le corps en transe sur la musique de mauvaise qualité. ailleurs elle devient aphrodite. brutalité dans la beauté, épouse les fantasmes, devient les songes. elle est belle, la môme aux airs d’ange, suscite les envies, la gamine, attise les feux (quand elle brûle de vivre). consciente presque inconsciente, à se plaire dans les dangers, pour le bon vouloir de prendre une grande bouffée d’air. c’est la gamine qu’on désire, quand ce qu’elle désire c’est s’échapper, son monde qui tourne autour d’elle, ce putain de sourire à faire perdre l’esprit. les curieux qui s’y plaisent, et elle, bonne vivante, s’empare du monde (pièce maîtresse de son ivresse).

22 y.o ;; 1m58 ;; cheerleader ;; daegu, sk ;; hotel del luna's barmaid ;; literature student ;; colocation w/ aster ;; aster's girlfriend ⌜ · at the end, she's the beautiful story · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



heeru - Page 53 6b3d6df56f2aef62ad9f8dba0886ba35 heeru - Page 53 58g0d8FN_o heeru - Page 53 F1e39b6d2fa7fe4ccf0228d3975c806b

l o v e i n t e r e s t ,, aster, kang » m o o d b o a r d » moon’s children, s’aimer aux éclats de rire dans les draps, l’ancien janvier à s’aimer (c’est pas réel, c’est l’utopie du désir). il sait, le môme, à quel point il l’aime, la fille inaccessible. et elle, elle sait pas, l’aimer autrement. les âmes-sœurs paumés, aux airs de van gogh, tableau impressionniste, aux couleurs d’une différente - désir d’aimer. la bouffée d’oxygène il est, à lui promettre de ne plus jamais disparaître. et c’est à s’aimer là-bas, en irlande, qu’elle se rend compte. blesse, malheureuse avant de s’autoriser à s’adonner aux plaisirs avec lui,à épouser les traits fins de son visage ;; 23.01.2021 » f a v o r i t e q u o t e » " je me déteste ", alors aime-moi - aster

f r i e n d s l i k e f a m i l y ,, suhee, hwang little sister ;; c'est comme le modèle idéal d'une sœur qu'elle n'a jamais eue, jo hee et l'amour protecteur, la confidente, jolie suhee, à être celle à qui le monde de jo hee tourne autour, comme une vraie famille yeon-min, lee l’ex petit-ami et le pilier ;; l’avoir aimé, sûrement comme jamais elle n’avait aimé (l’amour passion, peut-être juste voué aux amours de jeunesse, l’enfance qui aime à la place des deux adultes), s’être épousés là, dans les draps, à la commissure des lèvres déposer les baisers envolés. ne plus savoir où se rendre, être tombée sous le charme de l’amour pour deux, mais au final se séparer de lui, sans jamais savoir pouvoir vivre sans ce qui a pu la rendre si douce, yeon-min, au sourire qui communique la chaleur humaine, tendre ami, merveilleux amour, comme elle l’aime, son pilier, comment vivre sans l’être le doux ? haru, y.zhang la meilleure amie et femme de sa vie ;; car c'est comme ça, les effluves de séoul et de paris, à s'aimer au delà de minuit, à s'amuser, rires en folie, à croire qu'elles ont de nouveau seize et dix-sept ans cleo, salazar la meilleure amie ;; l'être qui rend dingue, parfois à se disputer comme deux gamines mais à finalement trop s'aimer jinho, bae l'ex petit-ami et le meilleur ami ;; aux amours de jeunesse, aux traces de morsures et aux éclats de rire étouffés dans les draps, c'est là, à l'honneur de leur fort lien, que les deux mômes ont fini par s'accorder une amitié plus forte que n'importe quoi d'autre

b r e a k f a s t c l u b ,, mizuki, kobayashi amie proche ;; à danser si proches l'une de l'autre, à narguer les garçons, autrefois, en prétextant la relation amoureuse, et aujourd'hui à vivre les folles folies (pléonasme, yes) luna, moon amie ;; si douce amie, toujours présentes, jamais à se parler tous les jours, mais à toujours s'adorer comme-ci les jours étaient leurs amis lucifer, black l’ex petit-ami ;; lui en vouloir, rancunière la môme, le départ qui n’a jamais suffit à apaiser les tensions, et maintenant à détester plus qu'à apprécier. lucifer, démon, imbécile presque, on en sait sur nom, et elle, ne supporte plus les excuses qu’elle ne croit plus, et pourtant l’apprécie, ne peut plus vivre sans l’idiot ji-sung, lee 'ami d'enfance ;; juste quelques rires, quelques émois, et quelques fois se retrouver comme autrefois et lui qui se plaint de ne jamais être aimé à sa juste valeur sungjae, yoon au départ ;; tout allait bien, une amitié naissante jusqu'à ce que le monstre se dévoile, et peut-être que la chance se présente de nouveau, d’être juste de bons amis

JUST WORDS...

(2/3. free)
(( y e o n-m i n )) » (( a s t e r )) » (( you ? ))


heeru - Page 53 Qz7b


warning ; jo hee // harcèlement scolaire (primaire)
trigger // refuse de jouer : pédophilie, maltraitance infantile & animale, harcèlement, racisme, lgbtphobie, viol


LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:05
c'est les fesses de bff ça heeru - Page 53 550846730


lovesick girl
the more i do, i'ma shine, baby
heeru - Page 53 RxDeceAh_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : 2019
. Tu peux m'appeler : haru
, j'ai : 24
ans, et si t'es curieux, je suis : mariée à matthew avant même d'avoir formé un couple avec lui
Je viens de : toronto / seoul / paris.
Dans la vie, je suis : ma propre patronne
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : jeon somin

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : moonie (Emeline première du nom)
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 11/02/2018
, d'où les : 4338
messages, dont : 15
rps. Merci aux doigts de fée de : femme de ksj & double b (ava) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : yeon-min lee (im jaebeom) & sungjae yoon (park seonghwa)
heeru - Page 53 PeYZLtwQ_o
“ haru yun ”
✧ ✦ ✧

(1996 - toronto) c’est au nom de maelia qu’elle répondait au début de sa vie. enfance tumultueuse, vilain petit canard de la famille, en éternel conflit. des ambitions qui font tâche car trop irréalistes selon ses parents. des rêves de scène, d’artiste, plein les yeux. gamine en manque d’attention qui faisait tourner en bourrique ses parents. un manque d’attention, d’amour, qui la ronge encore aujourd’hui. raison pour laquelle elle ne considère plus sa famille comme sa famille.
(2010 - séoul) papillon qui prend son envol, quitte sa prison pour rejoindre une destination qui peut-être lui permettra de réaliser ses ambitions professionnelles. trainee, entraînement plus que intensif, un sacrifice mais elle était prête à tout pour être sous le feu des projecteurs, faire ce qu’elle aime, la musique, la danse, être sur le devant de la scène. plus de bas que de haut mais elle réussit, sur le point de réaliser son rêve. mais. il y a toujours un mais dans l’histoire. une blessure trop grave qui met un terme à son rêve d’enfant. reborn la chance qui frappe à la porte, un visuel et une prestance qui sont restés dans la mémoire des professionnels de l’industrie du divertissement. la revoilà de nouveau sous le feu des projecteurs. des contrats de représentation par ci, un autre par là et petit à petit ce chemin qui la mène jusqu’à créer sa première collection et fait naître une nouvelle ambition, développer sa marque.
(2015 - paris) comme une évidence, paris, la capitale de la mode. elle ne pouvait pas passer à côté de cette occasion en or. un partenariat avec une grande maison de création. elle va tout apprendre là-bas, elle va être conseillée, aidée, et sa marque chouchoutée pour que par la suite elle puisse prendre elle-même les rênes de son royaume. une publicité parfaite accompagnée d’une communication réglée aux millimètres. et haru qui prend goût à sa vie parisienne. elle est épanouie, son rêve se concrétise. elle est la joie. et son coeur qui apprécie lui aussi la vie qu’il mène. ces petits rituels qui s’installent avec celui qui a réussi à taper dans l’oeil de son myocarde. une relation secrète, à l’abri des regards indiscrets, pas de place à la lassitude. elle ne pensait pas que c’était possible que quelqu’un partage les mêmes convictions qu’elle. elle qui n’a jamais réussi à avoir de relations de longues durées à cause de ses sentiments qui vont et viennent.
(2019 - boston) tremblement de terre dans le pays merveilleux d’haru quand son bien aimé lui annonce qu’il doit repartir dans son pays pour des raisons politiques. mais elle ne veut pas elle prend peur à la seconde où il lui demande qu’une fois de retour ils devront officialiser leur relation et qu’elle devra se plier aux règles qu’on lui impose. un chamboulement trop important et si elle venait à perdre la raison pour laquelle elle se réveille tous les matins, son petit empire. elle rejette cette proposition utilisant la mort de son frère comme excuse pour rompre et retourner à boston. jouer la comédie devant celui qui détient toujours une partie de son coeur et sa famille quand elle devra prétendre sa tristesse face à la disparition de son grand frère à qui elle n’a pas accordé d’importance depuis qu’elle avait quitté toronto. elle plie bagages, quitte sa vie confortable de paris et s’installe à boston où elle continue à développer sa marque grâce à son sens des affaires et à fidéliser sa communauté.


heeru - Page 53 2FgCPH8G_o heeru - Page 53 2mrTpwrl_o heeru - Page 53 BXwaOQZH_o

(possessive) la peur de passer dans l'ignorance quand on s'approche trop d'un être qui lui appartient. d'être reléguée au second plan, elle s'y refuse. prête à tout pour éloigner des étrangers qui s'attachent un peu trop à ses trésors.
(protectrice) sans hésiter elle sortira les griffes si quiconque ose s'attaquer à ses protégés. prête à risquer sa vie pour les éloigner de la cruauté de ce monde.
(vipère) le venin qui butte contre ses lèvres quand on vient titiller ses nerfs. incapable de garder sa langue dans sa poche, de s'abstenir pour éviter d'envenimer la situation. non c'est trop bon d'écraser son adversaire.
(naïve) parce qu'elle croit trop en la bonté des gens, elle s'attache si facilement, qu'elle a ce besoin d'attention constant qu'elle est incapable de voir l'entourloupe, le piège qu'on lui tend. et quand la chute arrive la belle culpabilise de se faire manipuler.
(ambitieuse) viser toujours plus haut, voir toujours plus grand. on n'arrêtera pas son esprit créatif si ça peut l'emmener jusqu'au sommet qu'elle veut atteindre. rien ne la freinera dans sa conquête du monde.
(volage) la valse des sentiments, ça vient, ça repart, ça jette son dévolu sur un autre. papillon accro à sa liberté. vie sentimentale rythmée par l’inconstance. incapable de contrôler ses émotions, elle se laisse guider par eux. quand la routine devient lassante, que la flamme s’estompe c’est un signe qu’il est temps de passer à autre chose.
(charmeuse) sourire malicieux, les yeux qui brillent, le regard de lionne. elle n'hésitera pas de jouer de tous ses atouts pour obtenir ce qu'elle désire.
(diva) la lumière des projecteurs braquée sur elle. c’est plus fort qu’elle ce besoin d’attirer l’attention. qu’on cède à tous ses caprices. le refus du non. ce désir d’être chouchoutée.
(inarrêtable) débordante d'énergie, il est compliqué de la suivre sans être à bout de souffle. cligner des yeux une seconde suffit pour la perdre de vue, elle a déjà filer pour semer celui qui use inutilement de son temps.
(coquette) une apparence soignée jusqu'au bout des ongles. le plaisir de prendre soin d'elle, de son corps, de son image.

déteste qu'on l'appelle maelia ; utilise uniquement son prénom coréen depuis qu'elle est allée à séoul ; accro à son téléphone ; il n'y a pas une journée sans qu'elle alimente ses réseaux sociaux ; déteste rester seule ; gourmande, surtout quand il s'agit de chocolat ; rire communicateur ; arrive à s'endormir n'importe où - adore donner des surnoms à tout le monde ; moulin à paroles ; a toujours une trousse de maquillage dans son sac à main ; businesswoman ; jalouse ; drôle ; susceptible


heeru - Page 53 9lZb2lZY_o heeru - Page 53 NZqa4nxw_o heeru - Page 53 RLM8cAlM_o

*☆ — theo (little bro ; her universe) : quand son petit frère, theo, fit son apparition dans la famille, elle l’a protégé. protégé de ce que ses parents lui ont privé. tant d’amour maternel à donner à son jeune fraternel. pourtant d’apparence le climat est glacial car elle n’accepte pas d’être repoussé par celui-ci. malgré les querelles elle ne peut s’empêcher de le couvrir d’attention et prendre soin de lui même si elle est rejetée.

heeru - Page 53 VUSOkoQy_o heeru - Page 53 X6B37G7A_o heeru - Page 53 W3pieOZl_o

*☆ — luan (cute little cousin) ; yeona (her precious flower) ; matthew (her number one)


TW // à propos du personnage : décès, violence verbale (parfois)

TW // refuse de jouer : propos racistes/homophobes ; pédophilie ; inceste ; cruauté animale ; automutilation

LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:07
certainement


wannabe
No matter what I'm going my way. It's what I've dreamed every night. Don't worry we're just going our way.
heeru - Page 53 3e156a3da0bbe39e0b684ce9a2011de8
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : lincolnshire, en collocation avec ace
et j'y ai posé mes valises depuis : mes dix-huit ans
. Tu peux m'appeler : baby hee
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : la déesse au coeur partagé
Je viens de : séoul
Dans la vie, je suis : la dumbass d'aster et l'obsession de yeon
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : perfect joohyun

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alice
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/04/2020
, d'où les : 9209
messages, dont : 72
rps. Merci aux doigts de fée de : everdosis (avatar) ; astra (signature) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : theo » hana » orion » ron
heeru - Page 53 Ec15eeff3de3fb60eb5e67e7c8ea98cc heeru - Page 53 DUNyi2rQ_o heeru - Page 53 Dce6064e58988f75196ebf9c7b0f8d24
JOHEE SEO
⌜ · lovesick girl · ⌟ autrement, c’est la muse divine - le charme à l’état pur, joyau que l’on désire croquer, à s’en blesser. divine aux airs de reine, à couronner son monde (théâtre). la môme brûlante, désire un peu plus déchiré l’épiderme marquante (et marquée). les mots durs à la commissure des lèvres, le corps en transe sur la musique de mauvaise qualité. ailleurs elle devient aphrodite. brutalité dans la beauté, épouse les fantasmes, devient les songes. elle est belle, la môme aux airs d’ange, suscite les envies, la gamine, attise les feux (quand elle brûle de vivre). consciente presque inconsciente, à se plaire dans les dangers, pour le bon vouloir de prendre une grande bouffée d’air. c’est la gamine qu’on désire, quand ce qu’elle désire c’est s’échapper, son monde qui tourne autour d’elle, ce putain de sourire à faire perdre l’esprit. les curieux qui s’y plaisent, et elle, bonne vivante, s’empare du monde (pièce maîtresse de son ivresse).

22 y.o ;; 1m58 ;; cheerleader ;; daegu, sk ;; hotel del luna's barmaid ;; literature student ;; colocation w/ aster ;; aster's girlfriend ⌜ · at the end, she's the beautiful story · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



heeru - Page 53 6b3d6df56f2aef62ad9f8dba0886ba35 heeru - Page 53 58g0d8FN_o heeru - Page 53 F1e39b6d2fa7fe4ccf0228d3975c806b

l o v e i n t e r e s t ,, aster, kang » m o o d b o a r d » moon’s children, s’aimer aux éclats de rire dans les draps, l’ancien janvier à s’aimer (c’est pas réel, c’est l’utopie du désir). il sait, le môme, à quel point il l’aime, la fille inaccessible. et elle, elle sait pas, l’aimer autrement. les âmes-sœurs paumés, aux airs de van gogh, tableau impressionniste, aux couleurs d’une différente - désir d’aimer. la bouffée d’oxygène il est, à lui promettre de ne plus jamais disparaître. et c’est à s’aimer là-bas, en irlande, qu’elle se rend compte. blesse, malheureuse avant de s’autoriser à s’adonner aux plaisirs avec lui,à épouser les traits fins de son visage ;; 23.01.2021 » f a v o r i t e q u o t e » " je me déteste ", alors aime-moi - aster

f r i e n d s l i k e f a m i l y ,, suhee, hwang little sister ;; c'est comme le modèle idéal d'une sœur qu'elle n'a jamais eue, jo hee et l'amour protecteur, la confidente, jolie suhee, à être celle à qui le monde de jo hee tourne autour, comme une vraie famille yeon-min, lee l’ex petit-ami et le pilier ;; l’avoir aimé, sûrement comme jamais elle n’avait aimé (l’amour passion, peut-être juste voué aux amours de jeunesse, l’enfance qui aime à la place des deux adultes), s’être épousés là, dans les draps, à la commissure des lèvres déposer les baisers envolés. ne plus savoir où se rendre, être tombée sous le charme de l’amour pour deux, mais au final se séparer de lui, sans jamais savoir pouvoir vivre sans ce qui a pu la rendre si douce, yeon-min, au sourire qui communique la chaleur humaine, tendre ami, merveilleux amour, comme elle l’aime, son pilier, comment vivre sans l’être le doux ? haru, y.zhang la meilleure amie et femme de sa vie ;; car c'est comme ça, les effluves de séoul et de paris, à s'aimer au delà de minuit, à s'amuser, rires en folie, à croire qu'elles ont de nouveau seize et dix-sept ans cleo, salazar la meilleure amie ;; l'être qui rend dingue, parfois à se disputer comme deux gamines mais à finalement trop s'aimer jinho, bae l'ex petit-ami et le meilleur ami ;; aux amours de jeunesse, aux traces de morsures et aux éclats de rire étouffés dans les draps, c'est là, à l'honneur de leur fort lien, que les deux mômes ont fini par s'accorder une amitié plus forte que n'importe quoi d'autre

b r e a k f a s t c l u b ,, mizuki, kobayashi amie proche ;; à danser si proches l'une de l'autre, à narguer les garçons, autrefois, en prétextant la relation amoureuse, et aujourd'hui à vivre les folles folies (pléonasme, yes) luna, moon amie ;; si douce amie, toujours présentes, jamais à se parler tous les jours, mais à toujours s'adorer comme-ci les jours étaient leurs amis lucifer, black l’ex petit-ami ;; lui en vouloir, rancunière la môme, le départ qui n’a jamais suffit à apaiser les tensions, et maintenant à détester plus qu'à apprécier. lucifer, démon, imbécile presque, on en sait sur nom, et elle, ne supporte plus les excuses qu’elle ne croit plus, et pourtant l’apprécie, ne peut plus vivre sans l’idiot ji-sung, lee 'ami d'enfance ;; juste quelques rires, quelques émois, et quelques fois se retrouver comme autrefois et lui qui se plaint de ne jamais être aimé à sa juste valeur sungjae, yoon au départ ;; tout allait bien, une amitié naissante jusqu'à ce que le monstre se dévoile, et peut-être que la chance se présente de nouveau, d’être juste de bons amis

JUST WORDS...

(2/3. free)
(( y e o n-m i n )) » (( a s t e r )) » (( you ? ))


heeru - Page 53 Qz7b


warning ; jo hee // harcèlement scolaire (primaire)
trigger // refuse de jouer : pédophilie, maltraitance infantile & animale, harcèlement, racisme, lgbtphobie, viol


LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:08
et... babe, t'as un mari merveilleux


lovesick girl
the more i do, i'ma shine, baby
heeru - Page 53 3e156a3da0bbe39e0b684ce9a2011de8
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : lincolnshire, en collocation avec ace
et j'y ai posé mes valises depuis : mes dix-huit ans
. Tu peux m'appeler : baby hee
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : la déesse au coeur partagé
Je viens de : séoul
Dans la vie, je suis : la dumbass d'aster et l'obsession de yeon
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : perfect joohyun

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alice
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/04/2020
, d'où les : 9209
messages, dont : 72
rps. Merci aux doigts de fée de : everdosis (avatar) ; astra (signature) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : theo » hana » orion » ron
heeru - Page 53 Ec15eeff3de3fb60eb5e67e7c8ea98cc heeru - Page 53 DUNyi2rQ_o heeru - Page 53 Dce6064e58988f75196ebf9c7b0f8d24
JOHEE SEO
⌜ · lovesick girl · ⌟ autrement, c’est la muse divine - le charme à l’état pur, joyau que l’on désire croquer, à s’en blesser. divine aux airs de reine, à couronner son monde (théâtre). la môme brûlante, désire un peu plus déchiré l’épiderme marquante (et marquée). les mots durs à la commissure des lèvres, le corps en transe sur la musique de mauvaise qualité. ailleurs elle devient aphrodite. brutalité dans la beauté, épouse les fantasmes, devient les songes. elle est belle, la môme aux airs d’ange, suscite les envies, la gamine, attise les feux (quand elle brûle de vivre). consciente presque inconsciente, à se plaire dans les dangers, pour le bon vouloir de prendre une grande bouffée d’air. c’est la gamine qu’on désire, quand ce qu’elle désire c’est s’échapper, son monde qui tourne autour d’elle, ce putain de sourire à faire perdre l’esprit. les curieux qui s’y plaisent, et elle, bonne vivante, s’empare du monde (pièce maîtresse de son ivresse).

22 y.o ;; 1m58 ;; cheerleader ;; daegu, sk ;; hotel del luna's barmaid ;; literature student ;; colocation w/ aster ;; aster's girlfriend ⌜ · at the end, she's the beautiful story · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



heeru - Page 53 6b3d6df56f2aef62ad9f8dba0886ba35 heeru - Page 53 58g0d8FN_o heeru - Page 53 F1e39b6d2fa7fe4ccf0228d3975c806b

l o v e i n t e r e s t ,, aster, kang » m o o d b o a r d » moon’s children, s’aimer aux éclats de rire dans les draps, l’ancien janvier à s’aimer (c’est pas réel, c’est l’utopie du désir). il sait, le môme, à quel point il l’aime, la fille inaccessible. et elle, elle sait pas, l’aimer autrement. les âmes-sœurs paumés, aux airs de van gogh, tableau impressionniste, aux couleurs d’une différente - désir d’aimer. la bouffée d’oxygène il est, à lui promettre de ne plus jamais disparaître. et c’est à s’aimer là-bas, en irlande, qu’elle se rend compte. blesse, malheureuse avant de s’autoriser à s’adonner aux plaisirs avec lui,à épouser les traits fins de son visage ;; 23.01.2021 » f a v o r i t e q u o t e » " je me déteste ", alors aime-moi - aster

f r i e n d s l i k e f a m i l y ,, suhee, hwang little sister ;; c'est comme le modèle idéal d'une sœur qu'elle n'a jamais eue, jo hee et l'amour protecteur, la confidente, jolie suhee, à être celle à qui le monde de jo hee tourne autour, comme une vraie famille yeon-min, lee l’ex petit-ami et le pilier ;; l’avoir aimé, sûrement comme jamais elle n’avait aimé (l’amour passion, peut-être juste voué aux amours de jeunesse, l’enfance qui aime à la place des deux adultes), s’être épousés là, dans les draps, à la commissure des lèvres déposer les baisers envolés. ne plus savoir où se rendre, être tombée sous le charme de l’amour pour deux, mais au final se séparer de lui, sans jamais savoir pouvoir vivre sans ce qui a pu la rendre si douce, yeon-min, au sourire qui communique la chaleur humaine, tendre ami, merveilleux amour, comme elle l’aime, son pilier, comment vivre sans l’être le doux ? haru, y.zhang la meilleure amie et femme de sa vie ;; car c'est comme ça, les effluves de séoul et de paris, à s'aimer au delà de minuit, à s'amuser, rires en folie, à croire qu'elles ont de nouveau seize et dix-sept ans cleo, salazar la meilleure amie ;; l'être qui rend dingue, parfois à se disputer comme deux gamines mais à finalement trop s'aimer jinho, bae l'ex petit-ami et le meilleur ami ;; aux amours de jeunesse, aux traces de morsures et aux éclats de rire étouffés dans les draps, c'est là, à l'honneur de leur fort lien, que les deux mômes ont fini par s'accorder une amitié plus forte que n'importe quoi d'autre

b r e a k f a s t c l u b ,, mizuki, kobayashi amie proche ;; à danser si proches l'une de l'autre, à narguer les garçons, autrefois, en prétextant la relation amoureuse, et aujourd'hui à vivre les folles folies (pléonasme, yes) luna, moon amie ;; si douce amie, toujours présentes, jamais à se parler tous les jours, mais à toujours s'adorer comme-ci les jours étaient leurs amis lucifer, black l’ex petit-ami ;; lui en vouloir, rancunière la môme, le départ qui n’a jamais suffit à apaiser les tensions, et maintenant à détester plus qu'à apprécier. lucifer, démon, imbécile presque, on en sait sur nom, et elle, ne supporte plus les excuses qu’elle ne croit plus, et pourtant l’apprécie, ne peut plus vivre sans l’idiot ji-sung, lee 'ami d'enfance ;; juste quelques rires, quelques émois, et quelques fois se retrouver comme autrefois et lui qui se plaint de ne jamais être aimé à sa juste valeur sungjae, yoon au départ ;; tout allait bien, une amitié naissante jusqu'à ce que le monstre se dévoile, et peut-être que la chance se présente de nouveau, d’être juste de bons amis

JUST WORDS...

(2/3. free)
(( y e o n-m i n )) » (( a s t e r )) » (( you ? ))


heeru - Page 53 Qz7b


warning ; jo hee // harcèlement scolaire (primaire)
trigger // refuse de jouer : pédophilie, maltraitance infantile & animale, harcèlement, racisme, lgbtphobie, viol


LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:08
prouve que t'es là parce que t'as la chance d'être tombé amoureuse


lovesick girl
the more i do, i'ma shine, baby
heeru - Page 53 3e156a3da0bbe39e0b684ce9a2011de8
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : lincolnshire, en collocation avec ace
et j'y ai posé mes valises depuis : mes dix-huit ans
. Tu peux m'appeler : baby hee
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : la déesse au coeur partagé
Je viens de : séoul
Dans la vie, je suis : la dumbass d'aster et l'obsession de yeon
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : perfect joohyun

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alice
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/04/2020
, d'où les : 9209
messages, dont : 72
rps. Merci aux doigts de fée de : everdosis (avatar) ; astra (signature) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : theo » hana » orion » ron
heeru - Page 53 Ec15eeff3de3fb60eb5e67e7c8ea98cc heeru - Page 53 DUNyi2rQ_o heeru - Page 53 Dce6064e58988f75196ebf9c7b0f8d24
JOHEE SEO
⌜ · lovesick girl · ⌟ autrement, c’est la muse divine - le charme à l’état pur, joyau que l’on désire croquer, à s’en blesser. divine aux airs de reine, à couronner son monde (théâtre). la môme brûlante, désire un peu plus déchiré l’épiderme marquante (et marquée). les mots durs à la commissure des lèvres, le corps en transe sur la musique de mauvaise qualité. ailleurs elle devient aphrodite. brutalité dans la beauté, épouse les fantasmes, devient les songes. elle est belle, la môme aux airs d’ange, suscite les envies, la gamine, attise les feux (quand elle brûle de vivre). consciente presque inconsciente, à se plaire dans les dangers, pour le bon vouloir de prendre une grande bouffée d’air. c’est la gamine qu’on désire, quand ce qu’elle désire c’est s’échapper, son monde qui tourne autour d’elle, ce putain de sourire à faire perdre l’esprit. les curieux qui s’y plaisent, et elle, bonne vivante, s’empare du monde (pièce maîtresse de son ivresse).

22 y.o ;; 1m58 ;; cheerleader ;; daegu, sk ;; hotel del luna's barmaid ;; literature student ;; colocation w/ aster ;; aster's girlfriend ⌜ · at the end, she's the beautiful story · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



heeru - Page 53 6b3d6df56f2aef62ad9f8dba0886ba35 heeru - Page 53 58g0d8FN_o heeru - Page 53 F1e39b6d2fa7fe4ccf0228d3975c806b

l o v e i n t e r e s t ,, aster, kang » m o o d b o a r d » moon’s children, s’aimer aux éclats de rire dans les draps, l’ancien janvier à s’aimer (c’est pas réel, c’est l’utopie du désir). il sait, le môme, à quel point il l’aime, la fille inaccessible. et elle, elle sait pas, l’aimer autrement. les âmes-sœurs paumés, aux airs de van gogh, tableau impressionniste, aux couleurs d’une différente - désir d’aimer. la bouffée d’oxygène il est, à lui promettre de ne plus jamais disparaître. et c’est à s’aimer là-bas, en irlande, qu’elle se rend compte. blesse, malheureuse avant de s’autoriser à s’adonner aux plaisirs avec lui,à épouser les traits fins de son visage ;; 23.01.2021 » f a v o r i t e q u o t e » " je me déteste ", alors aime-moi - aster

f r i e n d s l i k e f a m i l y ,, suhee, hwang little sister ;; c'est comme le modèle idéal d'une sœur qu'elle n'a jamais eue, jo hee et l'amour protecteur, la confidente, jolie suhee, à être celle à qui le monde de jo hee tourne autour, comme une vraie famille yeon-min, lee l’ex petit-ami et le pilier ;; l’avoir aimé, sûrement comme jamais elle n’avait aimé (l’amour passion, peut-être juste voué aux amours de jeunesse, l’enfance qui aime à la place des deux adultes), s’être épousés là, dans les draps, à la commissure des lèvres déposer les baisers envolés. ne plus savoir où se rendre, être tombée sous le charme de l’amour pour deux, mais au final se séparer de lui, sans jamais savoir pouvoir vivre sans ce qui a pu la rendre si douce, yeon-min, au sourire qui communique la chaleur humaine, tendre ami, merveilleux amour, comme elle l’aime, son pilier, comment vivre sans l’être le doux ? haru, y.zhang la meilleure amie et femme de sa vie ;; car c'est comme ça, les effluves de séoul et de paris, à s'aimer au delà de minuit, à s'amuser, rires en folie, à croire qu'elles ont de nouveau seize et dix-sept ans cleo, salazar la meilleure amie ;; l'être qui rend dingue, parfois à se disputer comme deux gamines mais à finalement trop s'aimer jinho, bae l'ex petit-ami et le meilleur ami ;; aux amours de jeunesse, aux traces de morsures et aux éclats de rire étouffés dans les draps, c'est là, à l'honneur de leur fort lien, que les deux mômes ont fini par s'accorder une amitié plus forte que n'importe quoi d'autre

b r e a k f a s t c l u b ,, mizuki, kobayashi amie proche ;; à danser si proches l'une de l'autre, à narguer les garçons, autrefois, en prétextant la relation amoureuse, et aujourd'hui à vivre les folles folies (pléonasme, yes) luna, moon amie ;; si douce amie, toujours présentes, jamais à se parler tous les jours, mais à toujours s'adorer comme-ci les jours étaient leurs amis lucifer, black l’ex petit-ami ;; lui en vouloir, rancunière la môme, le départ qui n’a jamais suffit à apaiser les tensions, et maintenant à détester plus qu'à apprécier. lucifer, démon, imbécile presque, on en sait sur nom, et elle, ne supporte plus les excuses qu’elle ne croit plus, et pourtant l’apprécie, ne peut plus vivre sans l’idiot ji-sung, lee 'ami d'enfance ;; juste quelques rires, quelques émois, et quelques fois se retrouver comme autrefois et lui qui se plaint de ne jamais être aimé à sa juste valeur sungjae, yoon au départ ;; tout allait bien, une amitié naissante jusqu'à ce que le monstre se dévoile, et peut-être que la chance se présente de nouveau, d’être juste de bons amis

JUST WORDS...

(2/3. free)
(( y e o n-m i n )) » (( a s t e r )) » (( you ? ))


heeru - Page 53 Qz7b


warning ; jo hee // harcèlement scolaire (primaire)
trigger // refuse de jouer : pédophilie, maltraitance infantile & animale, harcèlement, racisme, lgbtphobie, viol


LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:08
parce qu'il a la chance d'être tombé amoureux


lovesick girl
the more i do, i'ma shine, baby
heeru - Page 53 3e156a3da0bbe39e0b684ce9a2011de8
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : lincolnshire, en collocation avec ace
et j'y ai posé mes valises depuis : mes dix-huit ans
. Tu peux m'appeler : baby hee
, j'ai : 22
ans, et si t'es curieux, je suis : la déesse au coeur partagé
Je viens de : séoul
Dans la vie, je suis : la dumbass d'aster et l'obsession de yeon
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : perfect joohyun

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alice
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/04/2020
, d'où les : 9209
messages, dont : 72
rps. Merci aux doigts de fée de : everdosis (avatar) ; astra (signature) ; killing boys (profil)
. Pour finir, je joue également : theo » hana » orion » ron
heeru - Page 53 Ec15eeff3de3fb60eb5e67e7c8ea98cc heeru - Page 53 DUNyi2rQ_o heeru - Page 53 Dce6064e58988f75196ebf9c7b0f8d24
JOHEE SEO
⌜ · lovesick girl · ⌟ autrement, c’est la muse divine - le charme à l’état pur, joyau que l’on désire croquer, à s’en blesser. divine aux airs de reine, à couronner son monde (théâtre). la môme brûlante, désire un peu plus déchiré l’épiderme marquante (et marquée). les mots durs à la commissure des lèvres, le corps en transe sur la musique de mauvaise qualité. ailleurs elle devient aphrodite. brutalité dans la beauté, épouse les fantasmes, devient les songes. elle est belle, la môme aux airs d’ange, suscite les envies, la gamine, attise les feux (quand elle brûle de vivre). consciente presque inconsciente, à se plaire dans les dangers, pour le bon vouloir de prendre une grande bouffée d’air. c’est la gamine qu’on désire, quand ce qu’elle désire c’est s’échapper, son monde qui tourne autour d’elle, ce putain de sourire à faire perdre l’esprit. les curieux qui s’y plaisent, et elle, bonne vivante, s’empare du monde (pièce maîtresse de son ivresse).

22 y.o ;; 1m58 ;; cheerleader ;; daegu, sk ;; hotel del luna's barmaid ;; literature student ;; colocation w/ aster ;; aster's girlfriend ⌜ · at the end, she's the beautiful story · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



heeru - Page 53 6b3d6df56f2aef62ad9f8dba0886ba35 heeru - Page 53 58g0d8FN_o heeru - Page 53 F1e39b6d2fa7fe4ccf0228d3975c806b

l o v e i n t e r e s t ,, aster, kang » m o o d b o a r d » moon’s children, s’aimer aux éclats de rire dans les draps, l’ancien janvier à s’aimer (c’est pas réel, c’est l’utopie du désir). il sait, le môme, à quel point il l’aime, la fille inaccessible. et elle, elle sait pas, l’aimer autrement. les âmes-sœurs paumés, aux airs de van gogh, tableau impressionniste, aux couleurs d’une différente - désir d’aimer. la bouffée d’oxygène il est, à lui promettre de ne plus jamais disparaître. et c’est à s’aimer là-bas, en irlande, qu’elle se rend compte. blesse, malheureuse avant de s’autoriser à s’adonner aux plaisirs avec lui,à épouser les traits fins de son visage ;; 23.01.2021 » f a v o r i t e q u o t e » " je me déteste ", alors aime-moi - aster

f r i e n d s l i k e f a m i l y ,, suhee, hwang little sister ;; c'est comme le modèle idéal d'une sœur qu'elle n'a jamais eue, jo hee et l'amour protecteur, la confidente, jolie suhee, à être celle à qui le monde de jo hee tourne autour, comme une vraie famille yeon-min, lee l’ex petit-ami et le pilier ;; l’avoir aimé, sûrement comme jamais elle n’avait aimé (l’amour passion, peut-être juste voué aux amours de jeunesse, l’enfance qui aime à la place des deux adultes), s’être épousés là, dans les draps, à la commissure des lèvres déposer les baisers envolés. ne plus savoir où se rendre, être tombée sous le charme de l’amour pour deux, mais au final se séparer de lui, sans jamais savoir pouvoir vivre sans ce qui a pu la rendre si douce, yeon-min, au sourire qui communique la chaleur humaine, tendre ami, merveilleux amour, comme elle l’aime, son pilier, comment vivre sans l’être le doux ? haru, y.zhang la meilleure amie et femme de sa vie ;; car c'est comme ça, les effluves de séoul et de paris, à s'aimer au delà de minuit, à s'amuser, rires en folie, à croire qu'elles ont de nouveau seize et dix-sept ans cleo, salazar la meilleure amie ;; l'être qui rend dingue, parfois à se disputer comme deux gamines mais à finalement trop s'aimer jinho, bae l'ex petit-ami et le meilleur ami ;; aux amours de jeunesse, aux traces de morsures et aux éclats de rire étouffés dans les draps, c'est là, à l'honneur de leur fort lien, que les deux mômes ont fini par s'accorder une amitié plus forte que n'importe quoi d'autre

b r e a k f a s t c l u b ,, mizuki, kobayashi amie proche ;; à danser si proches l'une de l'autre, à narguer les garçons, autrefois, en prétextant la relation amoureuse, et aujourd'hui à vivre les folles folies (pléonasme, yes) luna, moon amie ;; si douce amie, toujours présentes, jamais à se parler tous les jours, mais à toujours s'adorer comme-ci les jours étaient leurs amis lucifer, black l’ex petit-ami ;; lui en vouloir, rancunière la môme, le départ qui n’a jamais suffit à apaiser les tensions, et maintenant à détester plus qu'à apprécier. lucifer, démon, imbécile presque, on en sait sur nom, et elle, ne supporte plus les excuses qu’elle ne croit plus, et pourtant l’apprécie, ne peut plus vivre sans l’idiot ji-sung, lee 'ami d'enfance ;; juste quelques rires, quelques émois, et quelques fois se retrouver comme autrefois et lui qui se plaint de ne jamais être aimé à sa juste valeur sungjae, yoon au départ ;; tout allait bien, une amitié naissante jusqu'à ce que le monstre se dévoile, et peut-être que la chance se présente de nouveau, d’être juste de bons amis

JUST WORDS...

(2/3. free)
(( y e o n-m i n )) » (( a s t e r )) » (( you ? ))


heeru - Page 53 Qz7b


warning ; jo hee // harcèlement scolaire (primaire)
trigger // refuse de jouer : pédophilie, maltraitance infantile & animale, harcèlement, racisme, lgbtphobie, viol


LIEN DU POST
Jeu 14 Jan 2021 - 23:09
va crever le monde et sa connerie


lovesick girl
the more i do, i'ma shine, baby
Page 53 sur 63Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54 ... 58 ... 63  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: