lost boy ft. grâce


Aller à la page : 1, 2  Suivant

 lost boy ft. grâce F07af4a626aadb022c791a80e09803cf0cae3f0b
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : dix ans déjà
. Tu peux m'appeler : tu DOIS m'appeler Will.
, j'ai : 28
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : montréal.
Dans la vie, je suis : fleuriste.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : alexander ludwig.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 933
messages, dont : 59
rps. Merci aux doigts de fée de : bichette (avatar).
. Pour finir, je joue également : becca & victor & lilly.
 lost boy ft. grâce 9e901d4cd5e79a2fa6df391c8f7731d18cc9c363  lost boy ft. grâce A7167b4f5b497e3111f25798b21c2bb1d96103f6  lost boy ft. grâce 2cf4d5bb52af35fb28d57581a6f088d2e097f036
WILBY TREMBLAY
⌜ · character and all · ⌟  lost boy ft. grâce 2600 bélier  lost boy ft. grâce 1f319 scorpion ASC cancer. canadien d'origines allemandes, belges, anglaises & écossaises. ne connait pas sa famille. hétérosexuel. ne souhaite pas d'enfants. sdf. fleuriste. Il est sociable, rigolo, pudique, fier, macho, manipulateur, audacieux, énergique, courageux & enthousiaste.
Plat : pâtes carbonara.
Dessert : tarte au citron.
Couleur : noir.⌜ · the end lala · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



 lost boy ft. grâce 133e29147494ab6b7d59810a9c631032bd9ca23a  lost boy ft. grâce 2d764f04ee105c85300b681e761f10df8adbda8c  lost boy ft. grâce D3a95966de16ca4e7162082866ceb3f6fc2f6eb2

f a m i l y p o r t r a i t ,, unknown.

w h a t l o v e r s d o ,, andréa, davenport oneshot. bianca, almeida ex. gabriella, mitchell la femme de ses rêves.

o t h e r s ,, aisling, moore rencontre meetsa. naëlle, underhill l'a sauvé d'un accident de la route. mark, underhill papa de naëlle. grâce-ann, beckett rencontre sur le campus. mikke, fitzgerald tête à claque. meaghan, flores victime de son racisme.

JUST WORDS...


 lost boy ft. grâce Y5Xowhie_o


WARNING // concernant (personnage) raciste envers les gens de couleurs noirs.
TRIGGER // refuse de jouer ; pédophilie, cruauté animale, inceste.

#aisling #bianca #grâce-ann #gabriella #mikkhan #kaiden #sofia
LIEN DU POST
Dim 13 Déc - 22:17
Après avoir sauvé Naëlle et être resté un peu à l’hôpital, Will s’était dirigé vers le parc où il avait laissé ses affaires. Priant durant tout le trajet pour qu’on ne lui a pas volé ses affaires. Il était tout de même parti pendant un bon bout de temps. Et en arrivant sur les lieux, comme ce qu’il avait craint le plus, aucuns signes de ses affaires. Enervé, il avait crié, pesté et cogner dans un arbre. Se blessant légèrement. Puis il se calma, se disant que tout ce qu’il faisait-là ne l’aidait guère. Il s’assit au pied d’un arbre, réfléchissant à ce qu’il pouvait faire. Il pouvait demander de l’argent à Kaiden, ce qui se rapproche le plus d’un meilleur ami.  

C’est avec précipitation qu’il se dirigea vers le campus de l’université. Il commençait à bien connaitre les lieux maintenant. Il se souvenait d’une pièce où se trouvaient pas mal d’ordinateurs. Il espérait alors que personne ne s’y trouve, pour ne pas avoir à donner d’explications, ce qui signifierait : inventer des mensonges. Après quelques heures, il se trouva dans ladite pièce. Heureusement pour lui, personne ne s’y trouvait. Il s’installa directement derrière un écran, se connecta à son compte meetssenger et envoya un message à Kaiden afin de lui demander de l’argent. Il n’aimait pas ça, demander de l’aide. Et si ce n’était pas Kaiden, il se serait débrouillé tout seul. Comme il l’avait toujours plus ou moins fait. Son ami lui simplifiait simplement les choses. Il n’allait pas cracher dessus. Alors qu’il était en pleine discussion avec son ami, il n’entendit pas qu’une personne était rentrée. Il entendit simplement un raclement de gorge. Et merde. Il se retourna. Il n’était plus tout seul dans la pièce.

 #rplibre
 lost boy ft. grâce QRli9bwq_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : the Victor dans le North End de Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : mon départ d'Australie
. Tu peux m'appeler : Ann ou encore Annie mais aussi Grace ou Gracie
, j'ai : 31
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mais je semble inaccessible.
Je viens de : la ville d'Adélaïde
Dans la vie, je suis : journaliste média
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Lucy Kate Hale.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : BROWN-EYED ANGEL, mais aussi Louise
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/12/2020
, d'où les : 298
messages, dont : 21
rps. Merci aux doigts de fée de : Carole71 (a), ICE AND FIRE. (s), Catch Me par Nicole Gordon (texte s), BROWN-EYED ANGEL
. Pour finir, je joue également : Gresham, Gabriella et Emerson.
 lost boy ft. grâce SKepZtGK_o
LA BEAUTÉ FROIDE  lost boy ft. grâce 1f48b
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||26 FÉV 1989|| Jour de ma naissance. Seule ma mère est présente, je ne connaîtrais jamais mon père. ||1995|| J'ai six ans et je commence à écouter derrière les portes : je suis curieuse et fouineuse. ||1996|| Je découvre un homme dans le lit de ma maman. Ce soir-là, j'ai besoin d'elle, seulement, elle préfère me raccompagner dans ma chambre et me demande de me recoucher. Je passe au second plan. ||1996 TOUJOURS|| Après quelques mois seulement de relation, nous emménageons chez l'amant de ma maman, j'ai sept ans. Seulement, j'apprends aussi qu'elle est enceinte et que je ne serais plus sa seule enfant. Bientôt, nous serons deux et je sens que ma vie ne sera jamais plus la même. ||1997|| Ma première petite sœur naît et les responsabilités commencent pour moi. Je dois lui chanter des berceuses afin qu'elle s'endorme, m'essayer à l'apaiser parce que maman n'en a pas la force. ||1998|| Ma seconde petite sœur voit le jour, je dois à présent m'occuper de mes deux petites sœurs. ||1999|| Ma troisième et dernière petite sœur voit le jour et c'est de trois petites en bas âge dont je dois m'occuper. ||2000|| J'ai onze ans et lorsque mes petites sœurs dorment, sont calmes, je me plonge dans mes devoirs. Élève studieuse, ma mère est tout particulièrement fière de moi, mais ce soir-là, elle me demande de tout faire afin de poursuivre mon rêve et de réussir, surtout, pour mon propre avenir, mais également pour ceux de mes petites sœurs, car elle n'a pas les moyens et ne les aura pas afin de payer leurs études. J'ai ce poids sur mes épaules : celui de réussir coûte que coûte. ||DE 2000 À 2009|| Je grandis dans mon coin, sans ennuyer nos parents. Je m'essaie à être l'enfant idéale, l'adolescente, la jeune adulte qui s'occupe de tout au sein du foyer et qui excelle dans ses études. J'y parviens bien que je bous intérieurement, que je cache mes angoisses, que je terre ma peine, tout ce qui ne va pas dans mon existence. Malgré tout ceci, je parviens à être accepté à l'université de L'Australie du Sud avec des statistiques qui explosent les plafonds. J'avais par ailleurs été accepté à l'université d'Harvard, à Boston, mais j'ai dû revenir sur mon choix afin de rester pour les miens, de les aider, toujours. ||SEPT 2009|| Je fais ma rentrée et au premier cours de journalisme, je tombe sur le charme de mon professeur qui se trouve être marié, comme toutes les autres étudiantes de son cours. ||NOV 2009|| Mon professeur de journalisme m'invite à prendre place dans son bureau afin de parler de mes résultats on ne peut plus excellents, mais nous m'en faisons rien. Le courant passe entre nous, l'alchimie est palpable et nous parlons de sujets que nous avons en commun plutôt que de mes études. Il termine par me donner un nouveau "rendez-vous", dans le but de me revoir en priver. ||JANV 2010|| Je commence à sortir en secret avec mon professeur de journalisme qui se trouve toujours marier. Il m'assure que plus rien ne fonctionne dans son couple, qu'il ne peut se passer de moi et au plus profond de mon être, je le crois. Nous nous retrouvons dans son bureau afin d'échanger de longs baisers, mais aussi en dehors de l'université. ||DE 2010 À 2017|| Je vis une relation amoureuse des plus parfaites avec mon professeur qui a divorcé et je m'installe chez lui plus ou moins. Nous filons le parfait amour, jusqu'à ma dernière année à l'université, car j'apprends que l'on m'offre une opportunité difficile à refuser : un poste sur Boston. Dès lors que je l'annonce à l'homme que j'aime, un froid s'installe, il devient plus directif, intransigeant et étouffant. Il refuse de me partager et sa jalousie monte crescendo. ||FIN 2017|| J'apprends que je suis enceinte et je le souffle à l'homme qui partage ma vie. Il est heureux, mais ce n'est pas mon cas. Je me pose tout un tas de questions à propos de mon avenir, de ce que je vais advenir et il me traite comme celle qui porte son enfant et non plus comme la femme qu'il m'aime. Il m'oblige à prendre des compléments alimentaires, des vitamines et m'ordonne même à manger certains aliments plutôt que d'autres : j'étouffe de plus en plus, jusqu'à épuisement moral. ||DÉBUT 2018|| Je perds notre enfant, apprends que je ne pourrais jamais plus tomber enceinte et je sombre. Après quelques mois dans l'obscurité, je termine de me replonger dans mes études afin de garder la tête hors de l'eau. Avalant des médicaments, car sous traitement pour dépression, j'évite tout le monde, famille et mon "ex" qui ne sait pas encore qu'il l'est pour me consacrer à mes derniers examens et obtenir mon diplôme en journalisme afin de l'être, enfin. ||MI 2018|| J'obtiens enfin mon saint Graal et l'homme de ma vie comprend que je l'ai quitté. Il me remet mon diplôme, je fête ce dernier avec mes proches, sans réellement être présente pour finalement m'enfuir en ne leur laissant qu'un mot, une lettre, dans laquelle je leur écris que je pars pour Boston, afin de réaliser mon rêve. L'homme de ma vie se trouve présent à l'aéroport, seulement, il ne vient pas me voir, ne me dit pas au revoir et me laisse embarquer pour ne jamais plus me donner de nouvelles. Mon cœur est brisé, en miette et je m'envole pour un aller simple vers les USA. ||MI 2018 À DE NOS JOURS|| J'arrive à Boston et je me décide à commencer une nouvelle vie. Je poursuis mes entretiens avec un psy, m'en étant trouvé un nouveau puis je continue à prendre mon traitement. Je débute mon travail sur une chaîne de renom, ou je fais quelques apparitions, mais je monte rapidement en grade, comme travailleuse que je suis. Je ne cesse de bûcher, d'écrire et de m'informer, afin d'être la meilleure, la plus performante, toujours.
Chaque fois que je fais croire à mes proches que je vais rentrer à la maison, en Australie, je me défile parce que je suis incapable d'y retourner, de le voir. Son spectre plane toujours au-dessus de moi, quoi que je fasse alors je fournis toujours des excuses afin d'expliquer le "pourquoi" je ne rentrerais pas, jamais.
Lors de mon temps libre, je rends visite aux enfants à l'hôpital, afin de leur apporter soutien, joie, ainsi qu'amour puisque je ne pourrais jamais en avoir. En quelque sorte, j'essaye de me reconstruire avec leur aide, sans qu'ils ne le sachent et je les aide moi aussi en retour. Je les aime, tous ses enfants et passe les fêtes à leurs côtés, puisque je n'ai personne ici.
Aujourd'hui, je suis une journaliste média de renom, que l'on reconnaît souvent et que l'on qualifie de beauté froide.


 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce NWsbMF4o_o
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
Je suis : COMBATTANTE, CONVAINCANTE, DÉBROUILLARDE, DÉTERMINÉE, SOUCIEUSE, PERFECTIONNISTE, SILENCIEUSE, RÉFLÉCHIE, TRAVAILLEUSE, SARCASTIQUE, excessivement INTELLIGENTE, BORNÉE, TÊTUE, LOYALE, parfois MANIPULATRICE, OPPORTUNISTE, très bonne ORATRICE, MÉFIANTE, CURIEUSE, COLÉRIQUE (s’emporte rapidement), ANGOISSÉE, NERVEUSE, ÉNERGIQUE, peut sembler FROIDE/INACCESSIBLE, TÉMÉRAIRE (tête brûlée dans le cadre de son métier), FRANCHE, PIQUANTE et RESPONSABLE.

 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce BNJ063GI_o
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||MELANIE BECKETT|| (mère) ★★★★ - ||JOSEPH BOROWSKI|| (beau père) ★★★☆ - ||LILLY-ANN BOROWSKI|| (première demi-sœur -jouée) ★★★★ - ||BETH-ANN BOROWSKI|| (deuxième demi-sœur) ★★★★ - ||KATE-ANN BOROWSKI|| (troisième demi-sœur) ★★★★ - ||OWEN WILLIAMS|| (ancien amant/professeur/amour de ma vie) ★★★★


||LENKA IVANKOV|| (bonne amie/comme une petite sœur) ★★★★ - ||ALIZÉE WERTHEIMER|| (bonne amie/confidente) ★★★★ - ||SPENCER ROTHSCHILD|| (bonne amie) ★★★☆ - ||KAEL BRADFORD|| (monsieur cap ou pas cap) ★★☆☆.

||WARNING CONCERNANT GRACE-ANN|| Grossesse + tromperie (maitresse) + possessivité (sous emprise) + perte d'enfant + dépression.
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||TRIGGER // REFUSE DE JOUER|| Suicide + pédophilie + zoophilie + cruauté animale + inceste + viol.

||RPS EN COURS|| Wilby + Kael + Seth + Lilly-Ann + Victor

Code:
#208718


Wilby Tremblay FIRE OHEHO

LIEN DU POST
Ven 25 Déc - 1:36
" (RP ANCIENNEMENT LIBRE) LOST BOY. "

VISITE DE L'UNIVERSITÉ D'HARVARD ::
salle d'informatique
| @Wilby Tremblay |



Harvard, j’en ai rêvé durant un temps. J’ai même rempli LE dossier afin de rejoindre l’université et ai été accepté, ce qui m’a rendu éperdument heureuse, jusqu’à ce que j’y renonce, à ce songe, mon songe. Alors, depuis que je suis à Boston, je ne cesse de passer devant et de regarder les immenses bâtiments. Je m’imagine passer les portes, me mêler à la foule et m’y fondre, m’y perdre pour être considéré comme une étudiante à part entière, bien que ce ne soit pas le cas. Toutefois, je ne le fais pas ou plutôt, je ne l’ai jamais fait jusqu’à aujourd’hui. Manque de courage ? Peut-être bien, oui. Pourtant, je suis du style à être téméraire, notamment dans mon travail, alors pourquoi ne passerais-je pas incognito ? Puis soudain, je me dis que cela risque d’être difficile si l’un des étudiants me reconnaît. Un soupir passant la barrière de mes lèvres, je tapote mon index contre celles-ci et réfléchis. Pourrais-je demander à entrer, pour « visiter » ? Me ferait-on l’honneur d’accepter parce que je suis journaliste média ? Je n’en sais strictement rien, mais comme le dit le proverbe : qui ne tente rien, n’a rien. Alors, c’est avec une impudence sans nom que je me dirige vers l’un des bâtiments pour le pénétrer et demander à l’une des personnes présentes que l’on me donne la direction de l’un des secrétariats afin que je puisse m’y présenter.
Étant permise de me trouver sur le campus, un badge visiteur présent sur ma poitrine, je marche pour me rendre dans le bâtiment des sciences. Ce n’est pas mon domaine et c’est pour cela que je m’y rends, sans parler du fait que je suis curieuse. Déambulant dans les couloirs, je termine par dénicher la salle d’informatique et je m’interroge, me demandant de quels matériels ils usent ici, pour avoir les informations en temps et en heure. Fronçant mes sourcils, je pose avec délicatesse ma main sur la poignée afin d’ouvrir la porte et referme derrière moi, sans faire le moindre bruit, pour me tourner et remarquer la présence d’un jeune homme. Ne sachant quoi faire, quoi dire, je me racle la gorge afin qu’il sache que je suis présente et qu’ainsi, il ne soit pas surpris, si tant est qu’il ne porte aucun écouteur dans les oreilles. Affichant une petite moue, plaçant ma main droite sur mon coude gauche, comme signe de protection, de réclusion sur moi-même, je me dirige vers l’un des postes pour mettre en route un ordinateur. J’ignore le jeune homme présent, me dis qu’il ne s’agit que d’un étudiant parmi tant d’autres, le fait est que je note qu’il ne porte quoi que ce soit dans ses oreilles et qu’il semble tendu, ce qui me pousse à m’interroger. Qui est-il ? Que fait-il là ? Comment pourrais-je le savoir ? Instinctivement, je décroche mon badge et le fourre dans l’une de mes poches pour me lever, croiser mes bras et me diriger vers ce dernier. Restant tout de même à bonne distance, je le fixe, imperturbable et prends la parole : « Bonjour. » Je n’ai pas songé au fait qu’il puisse me reconnaître, mais je me dis que si tel est le cas, je lui présenterais mon badge.


icon managarm code sleipnir.



Would you lead me down the paths i cannot see. Then set me free, would you catch me.
JE SUIS BAMBI ! ! ! !
 lost boy ft. grâce F07af4a626aadb022c791a80e09803cf0cae3f0b
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : dix ans déjà
. Tu peux m'appeler : tu DOIS m'appeler Will.
, j'ai : 28
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : montréal.
Dans la vie, je suis : fleuriste.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : alexander ludwig.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 933
messages, dont : 59
rps. Merci aux doigts de fée de : bichette (avatar).
. Pour finir, je joue également : becca & victor & lilly.
 lost boy ft. grâce 9e901d4cd5e79a2fa6df391c8f7731d18cc9c363  lost boy ft. grâce A7167b4f5b497e3111f25798b21c2bb1d96103f6  lost boy ft. grâce 2cf4d5bb52af35fb28d57581a6f088d2e097f036
WILBY TREMBLAY
⌜ · character and all · ⌟  lost boy ft. grâce 2600 bélier  lost boy ft. grâce 1f319 scorpion ASC cancer. canadien d'origines allemandes, belges, anglaises & écossaises. ne connait pas sa famille. hétérosexuel. ne souhaite pas d'enfants. sdf. fleuriste. Il est sociable, rigolo, pudique, fier, macho, manipulateur, audacieux, énergique, courageux & enthousiaste.
Plat : pâtes carbonara.
Dessert : tarte au citron.
Couleur : noir.⌜ · the end lala · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



 lost boy ft. grâce 133e29147494ab6b7d59810a9c631032bd9ca23a  lost boy ft. grâce 2d764f04ee105c85300b681e761f10df8adbda8c  lost boy ft. grâce D3a95966de16ca4e7162082866ceb3f6fc2f6eb2

f a m i l y p o r t r a i t ,, unknown.

w h a t l o v e r s d o ,, andréa, davenport oneshot. bianca, almeida ex. gabriella, mitchell la femme de ses rêves.

o t h e r s ,, aisling, moore rencontre meetsa. naëlle, underhill l'a sauvé d'un accident de la route. mark, underhill papa de naëlle. grâce-ann, beckett rencontre sur le campus. mikke, fitzgerald tête à claque. meaghan, flores victime de son racisme.

JUST WORDS...


 lost boy ft. grâce Y5Xowhie_o


WARNING // concernant (personnage) raciste envers les gens de couleurs noirs.
TRIGGER // refuse de jouer ; pédophilie, cruauté animale, inceste.

#aisling #bianca #grâce-ann #gabriella #mikkhan #kaiden #sofia
LIEN DU POST
Jeu 14 Jan - 14:11
Après avoir écrit son message à son meilleur ami, il espéra alors qu’il lui réponde vite afin de pouvoir sortir de cette pièce au plus vite. Il ne voulait pas s’attarder ici. Mais c’était le seul endroit auquel il avait pensé pour envoyer son message, sans devoir payer quelque chose. Il venait de tout perdre et n’avait même pas un centime sur lui. Il aurait aussi pu aller directement chez son ami, mais ça, il ne le fait jamais. Il ne veut même pas savoir où il habite. Par jalousie ? Surement. Ou pour ne pas être déçu de voir ce que son meilleur ami possède et pas lui. Il en avait eu de la chance avec son application. Il était talentueux, intelligent et avait su sortir l’application qu’il fallait au bon moment. Wilby était moins chanceux. Quoique... Il a aussi pas mal d’argent qu’il met de côté, pour lui et pour Kaiden... Si jamais. Et le peu d’argent qu’il décide de garder pour lui, il le dépende à jouer. Espérant avoir autant de chances que son ami et gagner beaucoup en peu de temps.  

En attendant sa réponse, il était tendu. Il bougeait sa jambe droite et tapotait des doigts sur la table. Etant absorbé par l’écran de l’ordinateur il n’avait pas entendu la personne entrer dans la salle. Il sursauta donc lorsqu’elle le salua. Il posa sa main droite au niveau du cœur avant de se retourner. Il se retrouva face à une jolie blonde. “Prévenez la prochaine fois...” Dit-il en ayant toujours sa main sur le cœur. Il n’avait pas eu peur, mais ce fut l’effet de surprise. Il se croyait seul jusqu’à ce qu’il entende cette voix. “Ça fait longtemps que vous êtes là ?” Si ça se trouve elle était même là depuis le début. Il se retourna vers l’écran et diminua la fenêtre de conversation. Il ne souhaitait pas qu’elle entrevoie ce qu’il pouvait se dire avec son ami. Il ne savait pas du tout ce qu’il pourrait dire si elle lui demandait ce qu’il faisait là. Mais comme à son habitude, il aviserait sur le tas. Il plongea son regard dans le sien et lui sourit. Mode charmeur activé.

@Grace-Ann Beckett
 lost boy ft. grâce QRli9bwq_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : the Victor dans le North End de Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : mon départ d'Australie
. Tu peux m'appeler : Ann ou encore Annie mais aussi Grace ou Gracie
, j'ai : 31
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mais je semble inaccessible.
Je viens de : la ville d'Adélaïde
Dans la vie, je suis : journaliste média
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Lucy Kate Hale.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : BROWN-EYED ANGEL, mais aussi Louise
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/12/2020
, d'où les : 298
messages, dont : 21
rps. Merci aux doigts de fée de : Carole71 (a), ICE AND FIRE. (s), Catch Me par Nicole Gordon (texte s), BROWN-EYED ANGEL
. Pour finir, je joue également : Gresham, Gabriella et Emerson.
 lost boy ft. grâce SKepZtGK_o
LA BEAUTÉ FROIDE  lost boy ft. grâce 1f48b
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||26 FÉV 1989|| Jour de ma naissance. Seule ma mère est présente, je ne connaîtrais jamais mon père. ||1995|| J'ai six ans et je commence à écouter derrière les portes : je suis curieuse et fouineuse. ||1996|| Je découvre un homme dans le lit de ma maman. Ce soir-là, j'ai besoin d'elle, seulement, elle préfère me raccompagner dans ma chambre et me demande de me recoucher. Je passe au second plan. ||1996 TOUJOURS|| Après quelques mois seulement de relation, nous emménageons chez l'amant de ma maman, j'ai sept ans. Seulement, j'apprends aussi qu'elle est enceinte et que je ne serais plus sa seule enfant. Bientôt, nous serons deux et je sens que ma vie ne sera jamais plus la même. ||1997|| Ma première petite sœur naît et les responsabilités commencent pour moi. Je dois lui chanter des berceuses afin qu'elle s'endorme, m'essayer à l'apaiser parce que maman n'en a pas la force. ||1998|| Ma seconde petite sœur voit le jour, je dois à présent m'occuper de mes deux petites sœurs. ||1999|| Ma troisième et dernière petite sœur voit le jour et c'est de trois petites en bas âge dont je dois m'occuper. ||2000|| J'ai onze ans et lorsque mes petites sœurs dorment, sont calmes, je me plonge dans mes devoirs. Élève studieuse, ma mère est tout particulièrement fière de moi, mais ce soir-là, elle me demande de tout faire afin de poursuivre mon rêve et de réussir, surtout, pour mon propre avenir, mais également pour ceux de mes petites sœurs, car elle n'a pas les moyens et ne les aura pas afin de payer leurs études. J'ai ce poids sur mes épaules : celui de réussir coûte que coûte. ||DE 2000 À 2009|| Je grandis dans mon coin, sans ennuyer nos parents. Je m'essaie à être l'enfant idéale, l'adolescente, la jeune adulte qui s'occupe de tout au sein du foyer et qui excelle dans ses études. J'y parviens bien que je bous intérieurement, que je cache mes angoisses, que je terre ma peine, tout ce qui ne va pas dans mon existence. Malgré tout ceci, je parviens à être accepté à l'université de L'Australie du Sud avec des statistiques qui explosent les plafonds. J'avais par ailleurs été accepté à l'université d'Harvard, à Boston, mais j'ai dû revenir sur mon choix afin de rester pour les miens, de les aider, toujours. ||SEPT 2009|| Je fais ma rentrée et au premier cours de journalisme, je tombe sur le charme de mon professeur qui se trouve être marié, comme toutes les autres étudiantes de son cours. ||NOV 2009|| Mon professeur de journalisme m'invite à prendre place dans son bureau afin de parler de mes résultats on ne peut plus excellents, mais nous m'en faisons rien. Le courant passe entre nous, l'alchimie est palpable et nous parlons de sujets que nous avons en commun plutôt que de mes études. Il termine par me donner un nouveau "rendez-vous", dans le but de me revoir en priver. ||JANV 2010|| Je commence à sortir en secret avec mon professeur de journalisme qui se trouve toujours marier. Il m'assure que plus rien ne fonctionne dans son couple, qu'il ne peut se passer de moi et au plus profond de mon être, je le crois. Nous nous retrouvons dans son bureau afin d'échanger de longs baisers, mais aussi en dehors de l'université. ||DE 2010 À 2017|| Je vis une relation amoureuse des plus parfaites avec mon professeur qui a divorcé et je m'installe chez lui plus ou moins. Nous filons le parfait amour, jusqu'à ma dernière année à l'université, car j'apprends que l'on m'offre une opportunité difficile à refuser : un poste sur Boston. Dès lors que je l'annonce à l'homme que j'aime, un froid s'installe, il devient plus directif, intransigeant et étouffant. Il refuse de me partager et sa jalousie monte crescendo. ||FIN 2017|| J'apprends que je suis enceinte et je le souffle à l'homme qui partage ma vie. Il est heureux, mais ce n'est pas mon cas. Je me pose tout un tas de questions à propos de mon avenir, de ce que je vais advenir et il me traite comme celle qui porte son enfant et non plus comme la femme qu'il m'aime. Il m'oblige à prendre des compléments alimentaires, des vitamines et m'ordonne même à manger certains aliments plutôt que d'autres : j'étouffe de plus en plus, jusqu'à épuisement moral. ||DÉBUT 2018|| Je perds notre enfant, apprends que je ne pourrais jamais plus tomber enceinte et je sombre. Après quelques mois dans l'obscurité, je termine de me replonger dans mes études afin de garder la tête hors de l'eau. Avalant des médicaments, car sous traitement pour dépression, j'évite tout le monde, famille et mon "ex" qui ne sait pas encore qu'il l'est pour me consacrer à mes derniers examens et obtenir mon diplôme en journalisme afin de l'être, enfin. ||MI 2018|| J'obtiens enfin mon saint Graal et l'homme de ma vie comprend que je l'ai quitté. Il me remet mon diplôme, je fête ce dernier avec mes proches, sans réellement être présente pour finalement m'enfuir en ne leur laissant qu'un mot, une lettre, dans laquelle je leur écris que je pars pour Boston, afin de réaliser mon rêve. L'homme de ma vie se trouve présent à l'aéroport, seulement, il ne vient pas me voir, ne me dit pas au revoir et me laisse embarquer pour ne jamais plus me donner de nouvelles. Mon cœur est brisé, en miette et je m'envole pour un aller simple vers les USA. ||MI 2018 À DE NOS JOURS|| J'arrive à Boston et je me décide à commencer une nouvelle vie. Je poursuis mes entretiens avec un psy, m'en étant trouvé un nouveau puis je continue à prendre mon traitement. Je débute mon travail sur une chaîne de renom, ou je fais quelques apparitions, mais je monte rapidement en grade, comme travailleuse que je suis. Je ne cesse de bûcher, d'écrire et de m'informer, afin d'être la meilleure, la plus performante, toujours.
Chaque fois que je fais croire à mes proches que je vais rentrer à la maison, en Australie, je me défile parce que je suis incapable d'y retourner, de le voir. Son spectre plane toujours au-dessus de moi, quoi que je fasse alors je fournis toujours des excuses afin d'expliquer le "pourquoi" je ne rentrerais pas, jamais.
Lors de mon temps libre, je rends visite aux enfants à l'hôpital, afin de leur apporter soutien, joie, ainsi qu'amour puisque je ne pourrais jamais en avoir. En quelque sorte, j'essaye de me reconstruire avec leur aide, sans qu'ils ne le sachent et je les aide moi aussi en retour. Je les aime, tous ses enfants et passe les fêtes à leurs côtés, puisque je n'ai personne ici.
Aujourd'hui, je suis une journaliste média de renom, que l'on reconnaît souvent et que l'on qualifie de beauté froide.


 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce NWsbMF4o_o
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
Je suis : COMBATTANTE, CONVAINCANTE, DÉBROUILLARDE, DÉTERMINÉE, SOUCIEUSE, PERFECTIONNISTE, SILENCIEUSE, RÉFLÉCHIE, TRAVAILLEUSE, SARCASTIQUE, excessivement INTELLIGENTE, BORNÉE, TÊTUE, LOYALE, parfois MANIPULATRICE, OPPORTUNISTE, très bonne ORATRICE, MÉFIANTE, CURIEUSE, COLÉRIQUE (s’emporte rapidement), ANGOISSÉE, NERVEUSE, ÉNERGIQUE, peut sembler FROIDE/INACCESSIBLE, TÉMÉRAIRE (tête brûlée dans le cadre de son métier), FRANCHE, PIQUANTE et RESPONSABLE.

 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce BNJ063GI_o
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||MELANIE BECKETT|| (mère) ★★★★ - ||JOSEPH BOROWSKI|| (beau père) ★★★☆ - ||LILLY-ANN BOROWSKI|| (première demi-sœur -jouée) ★★★★ - ||BETH-ANN BOROWSKI|| (deuxième demi-sœur) ★★★★ - ||KATE-ANN BOROWSKI|| (troisième demi-sœur) ★★★★ - ||OWEN WILLIAMS|| (ancien amant/professeur/amour de ma vie) ★★★★


||LENKA IVANKOV|| (bonne amie/comme une petite sœur) ★★★★ - ||ALIZÉE WERTHEIMER|| (bonne amie/confidente) ★★★★ - ||SPENCER ROTHSCHILD|| (bonne amie) ★★★☆ - ||KAEL BRADFORD|| (monsieur cap ou pas cap) ★★☆☆.

||WARNING CONCERNANT GRACE-ANN|| Grossesse + tromperie (maitresse) + possessivité (sous emprise) + perte d'enfant + dépression.
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||TRIGGER // REFUSE DE JOUER|| Suicide + pédophilie + zoophilie + cruauté animale + inceste + viol.

||RPS EN COURS|| Wilby + Kael + Seth + Lilly-Ann + Victor

Code:
#208718


Wilby Tremblay FIRE OHEHO

LIEN DU POST
Sam 16 Jan - 2:09
Lost boy.
Étrangement, je suis intimement persuadée que ce jeune homme n’a rien à faire dans cette pièce ou alors qu’il fait quelque chose de douteux sur ce poste, étant donné sa nervosité on ne peut plus palpable. Jambe qui bouge, doigts qui frappent sur le bureau, il attend forcément quelque chose ou alors il a pris quelque chose, comme de la drogue. Me pinçant les lèvres à cette pensée, je serre davantage encore mes bras tout contre ma poitrine pour finalement le saluer en soufflant un « bonjour » cordial, mais dépourvu de la moindre once de chaleur. Il n’est pas utile qu’il me pense dans sa poche, ou encore que je suis une personne avenante, car ce n’est pas réellement le cas. Je suis plutôt assimilée à une belle femme qui se trouve intelligente, mais surtout, on ne peut plus professionnelle et distante, ce qui est le cas. Bien sûr, je souris lorsque je me dois de le faire, mais hors travail, je ne suis pas celle que je suis à l’écran. De ce fait, alors que le jeune homme se tourne afin de me voir, je le scrute sans sourciller. Sa main est plaquée sur sa poitrine, il a été surpris, alors que j’imaginais qu’il avait conscience que j’étais là, dans son dos. « Comment vouliez-vous que je vous prévienne ? » Je commence, sarcastique. « Un bonjour soufflé n’est pas une manière de faire savoir que l’on est présent dans une pièce, comme le raclement de gorge que j’ai fait auparavant ? » Je le jauge toujours, parle sur un ton égal, mais ne suis pas de plus avenantes, j’en ai conscience. « Je suis ici depuis quelques minutes seulement, moins de cinq, je dirais. » Je réponds, pour le questionner à mon tour : « Et vous, que faites-vous ici ? » Mon regard bleuté s’accroche au sien, le pénètre, alors qu’il se veut charmeur, ce jeune inconnu, mais cela ne fonctionne pas avec moi : jamais. « Vous pouvez ravaler votre sourire et stopper votre mode " séduction ", ça ne prend pas avec moi. » Je le préviens, me montrant honnête puisque je préfère que nous mettions cartes sur table et qu’il le soit lui aussi, du moins s’il en est capable. « Vous étudiez ici ? » Je continue, tandis que mes doigts frappent gentiment mon avant-bras. « Vous comptez me répondre ? » Je conclus, pour attendre ses réponses, à présent. J’espère qu’il va daigner prendre la parole, et cela, sans mentir, puisque j’ai un radar à « menteur » étant donné que je suis journaliste et que je ne suis pas dupe, face à autrui. « Je sais lorsqu’on me dit la vérité ou non. » Je le préviens, sans ciller, ni même faire le moindre pas dans la pièce. Je reste à ma place, droite comme un « i » et patiente toujours.
@made by ice and fire.


Would you lead me down the paths i cannot see. Then set me free, would you catch me.
JE SUIS BAMBI ! ! ! !
 lost boy ft. grâce F07af4a626aadb022c791a80e09803cf0cae3f0b
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : dix ans déjà
. Tu peux m'appeler : tu DOIS m'appeler Will.
, j'ai : 28
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : montréal.
Dans la vie, je suis : fleuriste.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : alexander ludwig.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 933
messages, dont : 59
rps. Merci aux doigts de fée de : bichette (avatar).
. Pour finir, je joue également : becca & victor & lilly.
 lost boy ft. grâce 9e901d4cd5e79a2fa6df391c8f7731d18cc9c363  lost boy ft. grâce A7167b4f5b497e3111f25798b21c2bb1d96103f6  lost boy ft. grâce 2cf4d5bb52af35fb28d57581a6f088d2e097f036
WILBY TREMBLAY
⌜ · character and all · ⌟  lost boy ft. grâce 2600 bélier  lost boy ft. grâce 1f319 scorpion ASC cancer. canadien d'origines allemandes, belges, anglaises & écossaises. ne connait pas sa famille. hétérosexuel. ne souhaite pas d'enfants. sdf. fleuriste. Il est sociable, rigolo, pudique, fier, macho, manipulateur, audacieux, énergique, courageux & enthousiaste.
Plat : pâtes carbonara.
Dessert : tarte au citron.
Couleur : noir.⌜ · the end lala · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



 lost boy ft. grâce 133e29147494ab6b7d59810a9c631032bd9ca23a  lost boy ft. grâce 2d764f04ee105c85300b681e761f10df8adbda8c  lost boy ft. grâce D3a95966de16ca4e7162082866ceb3f6fc2f6eb2

f a m i l y p o r t r a i t ,, unknown.

w h a t l o v e r s d o ,, andréa, davenport oneshot. bianca, almeida ex. gabriella, mitchell la femme de ses rêves.

o t h e r s ,, aisling, moore rencontre meetsa. naëlle, underhill l'a sauvé d'un accident de la route. mark, underhill papa de naëlle. grâce-ann, beckett rencontre sur le campus. mikke, fitzgerald tête à claque. meaghan, flores victime de son racisme.

JUST WORDS...


 lost boy ft. grâce Y5Xowhie_o


WARNING // concernant (personnage) raciste envers les gens de couleurs noirs.
TRIGGER // refuse de jouer ; pédophilie, cruauté animale, inceste.

#aisling #bianca #grâce-ann #gabriella #mikkhan #kaiden #sofia
LIEN DU POST
Lun 18 Jan - 12:57
La jeune femme avait totalement raison, mais ça ferait trop de mal à Wilby de l’assumer devant elle. Et tant bien même elle avait raison, elle aurait tout de même s’excuser de lui avoir fait peur de la sorte. Et ça, il n’allait pas l’oublier aussi facilement. Son regard dans celui de la jeune femme, il haussa les épaules en guise de réponse. Il n’avait rien d’autre à dire. Lorsqu’elle lui annonça le temps qu’elle était ici, il souffla un bon coup. Tout allait bien. Mais son cœur rebondit quand elle lui demanda à son tour ce qu’il faisait là. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir lui raconter à celle-là ? Il fit confiance en son instinct et lui dit la première idée qui lui venait à la tête. “Je travaille.” Il espérait alors qu’elle parte aussi vite qu’elle n’était venue, malgré sa beauté. Oh, décidemment, ce qu’il aime les blondes. Malgré son air autoritaire qu’elle semblait vouloir donner, il appréciait et ça l’excitait même. Mais il n’allait rien tenter, elle ne semblait pas être le genre de femmes à succomber en un instant. Non. Elle, ça serait plutôt du genre à devoir charmer des jours et des jours durant. Mais s’il allait devoir le faire, pas de soucis. Elle était si jolie. Malheureusement, elle le stoppa net, après seulement un sourire. Mais ce qu’elle lui dit, le fit sourire encore plus. Elle allait surement penser qu’il la provoquait. Peut-être un peu... “Qui vous dit que je veux vous séduire ?” Lui demanda-t-il avec un petit air malicieux. Pour rajouter, à lui-même, mais qu’elle l’entende tout de même. “On peut même plus sourire maintenant... Super.” Il poussa un long soupir. Il semblait avoir devant lui une très jolie femme. Et qui plus est : intelligente. Alors qu’il la dévisagea, elle semblait faire de même, elle lui demanda s’il étudiait ici. Il ne répondit pas. Laissant planer un silence entre eux deux. Leur seul regard pouvant parler. Mais cela ne semblait pas déstabiliser la blonde. “Je vais donc devoir tenter de cacher mon attirance pour vous.” Répondit-il, espérant que cela lui fasse oublier sa question d’avant. Il se retourna et en quelques secondes, il quitta toutes ses pages ouvertes sur l’écran de l’ordinateur et l’éteignit. Tant pis, il verrait la réponse de Kaiden plus tard. Là, il a mieux à faire : donner toute son attention à une sublime femme.

@Grace-Ann Beckett
 lost boy ft. grâce QRli9bwq_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : the Victor dans le North End de Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : mon départ d'Australie
. Tu peux m'appeler : Ann ou encore Annie mais aussi Grace ou Gracie
, j'ai : 31
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mais je semble inaccessible.
Je viens de : la ville d'Adélaïde
Dans la vie, je suis : journaliste média
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Lucy Kate Hale.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : BROWN-EYED ANGEL, mais aussi Louise
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/12/2020
, d'où les : 298
messages, dont : 21
rps. Merci aux doigts de fée de : Carole71 (a), ICE AND FIRE. (s), Catch Me par Nicole Gordon (texte s), BROWN-EYED ANGEL
. Pour finir, je joue également : Gresham, Gabriella et Emerson.
 lost boy ft. grâce SKepZtGK_o
LA BEAUTÉ FROIDE  lost boy ft. grâce 1f48b
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||26 FÉV 1989|| Jour de ma naissance. Seule ma mère est présente, je ne connaîtrais jamais mon père. ||1995|| J'ai six ans et je commence à écouter derrière les portes : je suis curieuse et fouineuse. ||1996|| Je découvre un homme dans le lit de ma maman. Ce soir-là, j'ai besoin d'elle, seulement, elle préfère me raccompagner dans ma chambre et me demande de me recoucher. Je passe au second plan. ||1996 TOUJOURS|| Après quelques mois seulement de relation, nous emménageons chez l'amant de ma maman, j'ai sept ans. Seulement, j'apprends aussi qu'elle est enceinte et que je ne serais plus sa seule enfant. Bientôt, nous serons deux et je sens que ma vie ne sera jamais plus la même. ||1997|| Ma première petite sœur naît et les responsabilités commencent pour moi. Je dois lui chanter des berceuses afin qu'elle s'endorme, m'essayer à l'apaiser parce que maman n'en a pas la force. ||1998|| Ma seconde petite sœur voit le jour, je dois à présent m'occuper de mes deux petites sœurs. ||1999|| Ma troisième et dernière petite sœur voit le jour et c'est de trois petites en bas âge dont je dois m'occuper. ||2000|| J'ai onze ans et lorsque mes petites sœurs dorment, sont calmes, je me plonge dans mes devoirs. Élève studieuse, ma mère est tout particulièrement fière de moi, mais ce soir-là, elle me demande de tout faire afin de poursuivre mon rêve et de réussir, surtout, pour mon propre avenir, mais également pour ceux de mes petites sœurs, car elle n'a pas les moyens et ne les aura pas afin de payer leurs études. J'ai ce poids sur mes épaules : celui de réussir coûte que coûte. ||DE 2000 À 2009|| Je grandis dans mon coin, sans ennuyer nos parents. Je m'essaie à être l'enfant idéale, l'adolescente, la jeune adulte qui s'occupe de tout au sein du foyer et qui excelle dans ses études. J'y parviens bien que je bous intérieurement, que je cache mes angoisses, que je terre ma peine, tout ce qui ne va pas dans mon existence. Malgré tout ceci, je parviens à être accepté à l'université de L'Australie du Sud avec des statistiques qui explosent les plafonds. J'avais par ailleurs été accepté à l'université d'Harvard, à Boston, mais j'ai dû revenir sur mon choix afin de rester pour les miens, de les aider, toujours. ||SEPT 2009|| Je fais ma rentrée et au premier cours de journalisme, je tombe sur le charme de mon professeur qui se trouve être marié, comme toutes les autres étudiantes de son cours. ||NOV 2009|| Mon professeur de journalisme m'invite à prendre place dans son bureau afin de parler de mes résultats on ne peut plus excellents, mais nous m'en faisons rien. Le courant passe entre nous, l'alchimie est palpable et nous parlons de sujets que nous avons en commun plutôt que de mes études. Il termine par me donner un nouveau "rendez-vous", dans le but de me revoir en priver. ||JANV 2010|| Je commence à sortir en secret avec mon professeur de journalisme qui se trouve toujours marier. Il m'assure que plus rien ne fonctionne dans son couple, qu'il ne peut se passer de moi et au plus profond de mon être, je le crois. Nous nous retrouvons dans son bureau afin d'échanger de longs baisers, mais aussi en dehors de l'université. ||DE 2010 À 2017|| Je vis une relation amoureuse des plus parfaites avec mon professeur qui a divorcé et je m'installe chez lui plus ou moins. Nous filons le parfait amour, jusqu'à ma dernière année à l'université, car j'apprends que l'on m'offre une opportunité difficile à refuser : un poste sur Boston. Dès lors que je l'annonce à l'homme que j'aime, un froid s'installe, il devient plus directif, intransigeant et étouffant. Il refuse de me partager et sa jalousie monte crescendo. ||FIN 2017|| J'apprends que je suis enceinte et je le souffle à l'homme qui partage ma vie. Il est heureux, mais ce n'est pas mon cas. Je me pose tout un tas de questions à propos de mon avenir, de ce que je vais advenir et il me traite comme celle qui porte son enfant et non plus comme la femme qu'il m'aime. Il m'oblige à prendre des compléments alimentaires, des vitamines et m'ordonne même à manger certains aliments plutôt que d'autres : j'étouffe de plus en plus, jusqu'à épuisement moral. ||DÉBUT 2018|| Je perds notre enfant, apprends que je ne pourrais jamais plus tomber enceinte et je sombre. Après quelques mois dans l'obscurité, je termine de me replonger dans mes études afin de garder la tête hors de l'eau. Avalant des médicaments, car sous traitement pour dépression, j'évite tout le monde, famille et mon "ex" qui ne sait pas encore qu'il l'est pour me consacrer à mes derniers examens et obtenir mon diplôme en journalisme afin de l'être, enfin. ||MI 2018|| J'obtiens enfin mon saint Graal et l'homme de ma vie comprend que je l'ai quitté. Il me remet mon diplôme, je fête ce dernier avec mes proches, sans réellement être présente pour finalement m'enfuir en ne leur laissant qu'un mot, une lettre, dans laquelle je leur écris que je pars pour Boston, afin de réaliser mon rêve. L'homme de ma vie se trouve présent à l'aéroport, seulement, il ne vient pas me voir, ne me dit pas au revoir et me laisse embarquer pour ne jamais plus me donner de nouvelles. Mon cœur est brisé, en miette et je m'envole pour un aller simple vers les USA. ||MI 2018 À DE NOS JOURS|| J'arrive à Boston et je me décide à commencer une nouvelle vie. Je poursuis mes entretiens avec un psy, m'en étant trouvé un nouveau puis je continue à prendre mon traitement. Je débute mon travail sur une chaîne de renom, ou je fais quelques apparitions, mais je monte rapidement en grade, comme travailleuse que je suis. Je ne cesse de bûcher, d'écrire et de m'informer, afin d'être la meilleure, la plus performante, toujours.
Chaque fois que je fais croire à mes proches que je vais rentrer à la maison, en Australie, je me défile parce que je suis incapable d'y retourner, de le voir. Son spectre plane toujours au-dessus de moi, quoi que je fasse alors je fournis toujours des excuses afin d'expliquer le "pourquoi" je ne rentrerais pas, jamais.
Lors de mon temps libre, je rends visite aux enfants à l'hôpital, afin de leur apporter soutien, joie, ainsi qu'amour puisque je ne pourrais jamais en avoir. En quelque sorte, j'essaye de me reconstruire avec leur aide, sans qu'ils ne le sachent et je les aide moi aussi en retour. Je les aime, tous ses enfants et passe les fêtes à leurs côtés, puisque je n'ai personne ici.
Aujourd'hui, je suis une journaliste média de renom, que l'on reconnaît souvent et que l'on qualifie de beauté froide.


 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce NWsbMF4o_o
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
Je suis : COMBATTANTE, CONVAINCANTE, DÉBROUILLARDE, DÉTERMINÉE, SOUCIEUSE, PERFECTIONNISTE, SILENCIEUSE, RÉFLÉCHIE, TRAVAILLEUSE, SARCASTIQUE, excessivement INTELLIGENTE, BORNÉE, TÊTUE, LOYALE, parfois MANIPULATRICE, OPPORTUNISTE, très bonne ORATRICE, MÉFIANTE, CURIEUSE, COLÉRIQUE (s’emporte rapidement), ANGOISSÉE, NERVEUSE, ÉNERGIQUE, peut sembler FROIDE/INACCESSIBLE, TÉMÉRAIRE (tête brûlée dans le cadre de son métier), FRANCHE, PIQUANTE et RESPONSABLE.

 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce BNJ063GI_o
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||MELANIE BECKETT|| (mère) ★★★★ - ||JOSEPH BOROWSKI|| (beau père) ★★★☆ - ||LILLY-ANN BOROWSKI|| (première demi-sœur -jouée) ★★★★ - ||BETH-ANN BOROWSKI|| (deuxième demi-sœur) ★★★★ - ||KATE-ANN BOROWSKI|| (troisième demi-sœur) ★★★★ - ||OWEN WILLIAMS|| (ancien amant/professeur/amour de ma vie) ★★★★


||LENKA IVANKOV|| (bonne amie/comme une petite sœur) ★★★★ - ||ALIZÉE WERTHEIMER|| (bonne amie/confidente) ★★★★ - ||SPENCER ROTHSCHILD|| (bonne amie) ★★★☆ - ||KAEL BRADFORD|| (monsieur cap ou pas cap) ★★☆☆.

||WARNING CONCERNANT GRACE-ANN|| Grossesse + tromperie (maitresse) + possessivité (sous emprise) + perte d'enfant + dépression.
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||TRIGGER // REFUSE DE JOUER|| Suicide + pédophilie + zoophilie + cruauté animale + inceste + viol.

||RPS EN COURS|| Wilby + Kael + Seth + Lilly-Ann + Victor

Code:
#208718


LIEN DU POST
Dim 24 Jan - 2:04
Lost boy.
Je me méfie, comme toujours, et cela, se perçoit dans ma posture, ainsi que dans mon regard clair se trouvant perçant et dans l’intonation de ma voix. Suis-je de celles qui se laisse berner par un jeune homme potentiellement charmant ou charmeur ? Non. Je n’ai jamais été de la sorte et ce n’est pas aujourd’hui que cela va changer, pour ce jeune homme qui semble être ici pour d’autres raisons que celle qu’il me donne. « Vous travaillez. » L’un de mes sourcils se dresse, l’air de dire que je ne suis dupe, ce qui est le cas. Je vois bien qu’il ne travaille pas, mais qu’il attend quelque chose. Un e-mail, peut-être ? En soit, cela ne me regarde en rien et je suppose qu’il n’est pas le premier ni même le dernier à attendre un mail ou encore à en écrire un, seulement, il y a un « je ne sais quoi » dans son attitude qui me signifie qu’il cache quelque chose, cet inconnu. Est-il seulement étudiant ici ? Si la réponse est non, comment connaît-il les lieux ? De nombreuses questions s’entrechoquent dans mon esprit en ébullition et tandis qu’il m’offre un sourire dans le but de me séduire, de m’avoir dans sa poche, j’interviens immédiatement, afin que les choses soient au clair entre nous deux. Il est inutile qu’il se fourvoie, qu’il puisse s’imaginer que cela va fonctionner sur moi et par conséquent, je le lui fais savoir. « Ne me prenez pas pour une idiote. » Je prononce, après avoir levé les yeux au ciel puisqu’il m’agace, ce jeunot, qui pense pouvoir me faire avaler n’importe quoi. « Mais bien sûr. » Je murmure à sa nouvelle réflexion, levant une seconde fois les yeux au ciel, tout en soupirant face à sa bêtise croissante, puisqu’à présent, il s’essaye à « me charmer » ou encore à « m’amuser », seulement, cela non plus, ne fonctionne pas avec moi. Il faut dire que je suis rude, difficile à débrider et peu de personne peuvent se vanter d’y être parvenu. « Vous avez terminé ? » Je réplique, pour l’interroger afin de savoir s’il étudie ici et tout ce qu’il trouve à me répondre, c’est qu’il faille qu’il s’essaye à me cacher son attirance pour moi. « Vous êtes pathétique. » Je rétorque dans la foulée de ses mots, cinglante, car il se joue de moi depuis bien trop de temps à mon goût, et cela, m’amuse encore moins que précédemment, alors que déjà, cela ne m’amusait pas : c’est pour dire. « Comptez-vous être honnête ou faut-il que je fasse intervenir une tierce personne ? Vous savez, quelqu’un qui travailles ici, afin de connaître la vérité. » Je l’interroge en faisant un signe de tête en direction de la porte d’entrée de la salle. Suis-je capable de le faire ? D’aller chercher un enseignant de ce bâtiment ? Oh que oui ! S’il ne me connaît pas, ce jeune homme, il ne devrait toutefois pas douter de mes propos, puisque je fais tout ce que je dis et il ne s’agit pas ici d’une menace, mais d’une véritable interrogation afin que je sache qui il est, cet inconnu aux allures de brigand.
@made by ice and fire.


Would you lead me down the paths i cannot see. Then set me free, would you catch me.
JE SUIS BAMBI ! ! ! !
 lost boy ft. grâce F07af4a626aadb022c791a80e09803cf0cae3f0b
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : dix ans déjà
. Tu peux m'appeler : tu DOIS m'appeler Will.
, j'ai : 28
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : montréal.
Dans la vie, je suis : fleuriste.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : alexander ludwig.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 933
messages, dont : 59
rps. Merci aux doigts de fée de : bichette (avatar).
. Pour finir, je joue également : becca & victor & lilly.
 lost boy ft. grâce 9e901d4cd5e79a2fa6df391c8f7731d18cc9c363  lost boy ft. grâce A7167b4f5b497e3111f25798b21c2bb1d96103f6  lost boy ft. grâce 2cf4d5bb52af35fb28d57581a6f088d2e097f036
WILBY TREMBLAY
⌜ · character and all · ⌟  lost boy ft. grâce 2600 bélier  lost boy ft. grâce 1f319 scorpion ASC cancer. canadien d'origines allemandes, belges, anglaises & écossaises. ne connait pas sa famille. hétérosexuel. ne souhaite pas d'enfants. sdf. fleuriste. Il est sociable, rigolo, pudique, fier, macho, manipulateur, audacieux, énergique, courageux & enthousiaste.
Plat : pâtes carbonara.
Dessert : tarte au citron.
Couleur : noir.⌜ · the end lala · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



 lost boy ft. grâce 133e29147494ab6b7d59810a9c631032bd9ca23a  lost boy ft. grâce 2d764f04ee105c85300b681e761f10df8adbda8c  lost boy ft. grâce D3a95966de16ca4e7162082866ceb3f6fc2f6eb2

f a m i l y p o r t r a i t ,, unknown.

w h a t l o v e r s d o ,, andréa, davenport oneshot. bianca, almeida ex. gabriella, mitchell la femme de ses rêves.

o t h e r s ,, aisling, moore rencontre meetsa. naëlle, underhill l'a sauvé d'un accident de la route. mark, underhill papa de naëlle. grâce-ann, beckett rencontre sur le campus. mikke, fitzgerald tête à claque. meaghan, flores victime de son racisme.

JUST WORDS...


 lost boy ft. grâce Y5Xowhie_o


WARNING // concernant (personnage) raciste envers les gens de couleurs noirs.
TRIGGER // refuse de jouer ; pédophilie, cruauté animale, inceste.

#aisling #bianca #grâce-ann #gabriella #mikkhan #kaiden #sofia
LIEN DU POST
Dim 24 Jan - 9:46
Décidemment il n’arrivait plus à être tranquille sur le campus. A ses débuts ici, il n’avait croisé personnes et il pensait être tranquille. Y faire un peu sa vie. Mais depuis quelques temps, passer son temps devenait plus compliqué ; entre les élèves, les professeurs et les autres comme cette jeune femme. Il n’arrive plus à se faire invisible. Il le savait, elle n’était pas professeur. Elle avait l’air bien plus chiante qu’eux. Puis si elle l’avait été, elle l’aurait tout de suite fait savoir. Quelque chose n’était pas net non plus dans son histoire. Elle cachait quelque chose aussi. Il le sentait. C’est pourquoi il éteignit l’ordinateur, pour lui prêter entièrement attention. Elle parlait pour lui, mais il sentait qu’elle n’était pas à sa place non plus. Elle confirma ce qu’il pensait lorsqu’elle lui demanda si elle devait faire intervenir quelqu’un qui travaillait ici. Il en sourit. Ça a du bon de se taire de temps en temps. Ça délie des langues. Il se leva, se retrouva face à elle. Il croisa ses bras. “J’en conclus donc que vous ne travaillez pas ici.” Et bim. D’où avait-il des comptes à rendre à une personne qui ne travaillait pas ici ? “Je vous dis qui je suis... si vous me dites, qui, VOUS, vous êtes.” Et il attendit comme ça, face à elle, les bras croisés. Elle voulait faire la dure, mais ça n’avait pas impressionné Wilby. Son jeu de charme n’avait pas fonctionné, mais ce n’est pas pour autant qu’il se laissait abattre. Il avait plus d’un tour dans son sac. Ou alors, allait-il continuer son charme, afin de l’énerver un peu plus. Elle était plutôt mignonne énervée. Puis ça l’amusait, à vraie dire. “On vous a déjà dit que vous étiez encore plus mignonne lorsque vous êtes énervées ? Ou que vous faites votre air sévère.” A ces paroles, elle le lui refit. Il leva le doigt. “Oui, voilà, exactement. Cet air-là !” Trop facile. “Bon en tout cas, si vous aviez été professeure, vous auriez été très bonne. Vous savez faire le regard qui tue et fait taire les élèves.” Malheureusement pour elle, il n’était pas un élève. Et déjà à l’époque, ses professeurs à l’école n’avaient pas réussi à le canaliser ou lui faire peur avec leur autorité. Ce n’est pas maintenant qu’un professeur commencerait à lui faire peur.   

@Grace-Ann Beckett
 lost boy ft. grâce QRli9bwq_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : the Victor dans le North End de Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : mon départ d'Australie
. Tu peux m'appeler : Ann ou encore Annie mais aussi Grace ou Gracie
, j'ai : 31
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mais je semble inaccessible.
Je viens de : la ville d'Adélaïde
Dans la vie, je suis : journaliste média
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Lucy Kate Hale.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : BROWN-EYED ANGEL, mais aussi Louise
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/12/2020
, d'où les : 298
messages, dont : 21
rps. Merci aux doigts de fée de : Carole71 (a), ICE AND FIRE. (s), Catch Me par Nicole Gordon (texte s), BROWN-EYED ANGEL
. Pour finir, je joue également : Gresham, Gabriella et Emerson.
 lost boy ft. grâce SKepZtGK_o
LA BEAUTÉ FROIDE  lost boy ft. grâce 1f48b
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||26 FÉV 1989|| Jour de ma naissance. Seule ma mère est présente, je ne connaîtrais jamais mon père. ||1995|| J'ai six ans et je commence à écouter derrière les portes : je suis curieuse et fouineuse. ||1996|| Je découvre un homme dans le lit de ma maman. Ce soir-là, j'ai besoin d'elle, seulement, elle préfère me raccompagner dans ma chambre et me demande de me recoucher. Je passe au second plan. ||1996 TOUJOURS|| Après quelques mois seulement de relation, nous emménageons chez l'amant de ma maman, j'ai sept ans. Seulement, j'apprends aussi qu'elle est enceinte et que je ne serais plus sa seule enfant. Bientôt, nous serons deux et je sens que ma vie ne sera jamais plus la même. ||1997|| Ma première petite sœur naît et les responsabilités commencent pour moi. Je dois lui chanter des berceuses afin qu'elle s'endorme, m'essayer à l'apaiser parce que maman n'en a pas la force. ||1998|| Ma seconde petite sœur voit le jour, je dois à présent m'occuper de mes deux petites sœurs. ||1999|| Ma troisième et dernière petite sœur voit le jour et c'est de trois petites en bas âge dont je dois m'occuper. ||2000|| J'ai onze ans et lorsque mes petites sœurs dorment, sont calmes, je me plonge dans mes devoirs. Élève studieuse, ma mère est tout particulièrement fière de moi, mais ce soir-là, elle me demande de tout faire afin de poursuivre mon rêve et de réussir, surtout, pour mon propre avenir, mais également pour ceux de mes petites sœurs, car elle n'a pas les moyens et ne les aura pas afin de payer leurs études. J'ai ce poids sur mes épaules : celui de réussir coûte que coûte. ||DE 2000 À 2009|| Je grandis dans mon coin, sans ennuyer nos parents. Je m'essaie à être l'enfant idéale, l'adolescente, la jeune adulte qui s'occupe de tout au sein du foyer et qui excelle dans ses études. J'y parviens bien que je bous intérieurement, que je cache mes angoisses, que je terre ma peine, tout ce qui ne va pas dans mon existence. Malgré tout ceci, je parviens à être accepté à l'université de L'Australie du Sud avec des statistiques qui explosent les plafonds. J'avais par ailleurs été accepté à l'université d'Harvard, à Boston, mais j'ai dû revenir sur mon choix afin de rester pour les miens, de les aider, toujours. ||SEPT 2009|| Je fais ma rentrée et au premier cours de journalisme, je tombe sur le charme de mon professeur qui se trouve être marié, comme toutes les autres étudiantes de son cours. ||NOV 2009|| Mon professeur de journalisme m'invite à prendre place dans son bureau afin de parler de mes résultats on ne peut plus excellents, mais nous m'en faisons rien. Le courant passe entre nous, l'alchimie est palpable et nous parlons de sujets que nous avons en commun plutôt que de mes études. Il termine par me donner un nouveau "rendez-vous", dans le but de me revoir en priver. ||JANV 2010|| Je commence à sortir en secret avec mon professeur de journalisme qui se trouve toujours marier. Il m'assure que plus rien ne fonctionne dans son couple, qu'il ne peut se passer de moi et au plus profond de mon être, je le crois. Nous nous retrouvons dans son bureau afin d'échanger de longs baisers, mais aussi en dehors de l'université. ||DE 2010 À 2017|| Je vis une relation amoureuse des plus parfaites avec mon professeur qui a divorcé et je m'installe chez lui plus ou moins. Nous filons le parfait amour, jusqu'à ma dernière année à l'université, car j'apprends que l'on m'offre une opportunité difficile à refuser : un poste sur Boston. Dès lors que je l'annonce à l'homme que j'aime, un froid s'installe, il devient plus directif, intransigeant et étouffant. Il refuse de me partager et sa jalousie monte crescendo. ||FIN 2017|| J'apprends que je suis enceinte et je le souffle à l'homme qui partage ma vie. Il est heureux, mais ce n'est pas mon cas. Je me pose tout un tas de questions à propos de mon avenir, de ce que je vais advenir et il me traite comme celle qui porte son enfant et non plus comme la femme qu'il m'aime. Il m'oblige à prendre des compléments alimentaires, des vitamines et m'ordonne même à manger certains aliments plutôt que d'autres : j'étouffe de plus en plus, jusqu'à épuisement moral. ||DÉBUT 2018|| Je perds notre enfant, apprends que je ne pourrais jamais plus tomber enceinte et je sombre. Après quelques mois dans l'obscurité, je termine de me replonger dans mes études afin de garder la tête hors de l'eau. Avalant des médicaments, car sous traitement pour dépression, j'évite tout le monde, famille et mon "ex" qui ne sait pas encore qu'il l'est pour me consacrer à mes derniers examens et obtenir mon diplôme en journalisme afin de l'être, enfin. ||MI 2018|| J'obtiens enfin mon saint Graal et l'homme de ma vie comprend que je l'ai quitté. Il me remet mon diplôme, je fête ce dernier avec mes proches, sans réellement être présente pour finalement m'enfuir en ne leur laissant qu'un mot, une lettre, dans laquelle je leur écris que je pars pour Boston, afin de réaliser mon rêve. L'homme de ma vie se trouve présent à l'aéroport, seulement, il ne vient pas me voir, ne me dit pas au revoir et me laisse embarquer pour ne jamais plus me donner de nouvelles. Mon cœur est brisé, en miette et je m'envole pour un aller simple vers les USA. ||MI 2018 À DE NOS JOURS|| J'arrive à Boston et je me décide à commencer une nouvelle vie. Je poursuis mes entretiens avec un psy, m'en étant trouvé un nouveau puis je continue à prendre mon traitement. Je débute mon travail sur une chaîne de renom, ou je fais quelques apparitions, mais je monte rapidement en grade, comme travailleuse que je suis. Je ne cesse de bûcher, d'écrire et de m'informer, afin d'être la meilleure, la plus performante, toujours.
Chaque fois que je fais croire à mes proches que je vais rentrer à la maison, en Australie, je me défile parce que je suis incapable d'y retourner, de le voir. Son spectre plane toujours au-dessus de moi, quoi que je fasse alors je fournis toujours des excuses afin d'expliquer le "pourquoi" je ne rentrerais pas, jamais.
Lors de mon temps libre, je rends visite aux enfants à l'hôpital, afin de leur apporter soutien, joie, ainsi qu'amour puisque je ne pourrais jamais en avoir. En quelque sorte, j'essaye de me reconstruire avec leur aide, sans qu'ils ne le sachent et je les aide moi aussi en retour. Je les aime, tous ses enfants et passe les fêtes à leurs côtés, puisque je n'ai personne ici.
Aujourd'hui, je suis une journaliste média de renom, que l'on reconnaît souvent et que l'on qualifie de beauté froide.


 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce NWsbMF4o_o
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
Je suis : COMBATTANTE, CONVAINCANTE, DÉBROUILLARDE, DÉTERMINÉE, SOUCIEUSE, PERFECTIONNISTE, SILENCIEUSE, RÉFLÉCHIE, TRAVAILLEUSE, SARCASTIQUE, excessivement INTELLIGENTE, BORNÉE, TÊTUE, LOYALE, parfois MANIPULATRICE, OPPORTUNISTE, très bonne ORATRICE, MÉFIANTE, CURIEUSE, COLÉRIQUE (s’emporte rapidement), ANGOISSÉE, NERVEUSE, ÉNERGIQUE, peut sembler FROIDE/INACCESSIBLE, TÉMÉRAIRE (tête brûlée dans le cadre de son métier), FRANCHE, PIQUANTE et RESPONSABLE.

 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce BNJ063GI_o
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||MELANIE BECKETT|| (mère) ★★★★ - ||JOSEPH BOROWSKI|| (beau père) ★★★☆ - ||LILLY-ANN BOROWSKI|| (première demi-sœur -jouée) ★★★★ - ||BETH-ANN BOROWSKI|| (deuxième demi-sœur) ★★★★ - ||KATE-ANN BOROWSKI|| (troisième demi-sœur) ★★★★ - ||OWEN WILLIAMS|| (ancien amant/professeur/amour de ma vie) ★★★★


||LENKA IVANKOV|| (bonne amie/comme une petite sœur) ★★★★ - ||ALIZÉE WERTHEIMER|| (bonne amie/confidente) ★★★★ - ||SPENCER ROTHSCHILD|| (bonne amie) ★★★☆ - ||KAEL BRADFORD|| (monsieur cap ou pas cap) ★★☆☆.

||WARNING CONCERNANT GRACE-ANN|| Grossesse + tromperie (maitresse) + possessivité (sous emprise) + perte d'enfant + dépression.
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||TRIGGER // REFUSE DE JOUER|| Suicide + pédophilie + zoophilie + cruauté animale + inceste + viol.

||RPS EN COURS|| Wilby + Kael + Seth + Lilly-Ann + Victor

Code:
#208718


Wilby Tremblay FIRE OHEHO

LIEN DU POST
Ven 29 Jan - 3:36
Lost boy.
Je parle encore et encore, inlassablement. Je suis sur la défensive, mes bras restent croisés et je fixe ce jeune homme, sans jamais poster mon regard où que ce soit ailleurs, car je ne lui fais aucunement confiance. Après tout, il n’est pas ici pour les bonnes raisons, je le sais, je le ressens et puis il m’est parfaitement inconnu, alors je ne peux pas défaillir, je ne peux pas baisser la garde. Seulement, c’est en parlant beaucoup trop que je me rends compte de mon erreur. Je ne me suis pas sentie supérieure, mais je souhaite savoir qui il est et ce qu’il fait là. Du coup, lorsqu’il conclut comme il le prononce si bien que je ne travaille pas ici, je peine à ravaler ma salive. *Merde ! J’ai beaucoup trop parlé.* Je pense, tandis que mon cœur s’emballe, bien que je ne laisse aucunement percevoir ma gêne, comme toujours. Le fait est qu’il a gagné un point, qu’il peut me retourner la question, afin de savoir qui je suis et lorsqu’il se lève afin de se planter devant moi, je me demande immédiatement s’il va me rouer de coups. Pourquoi cela ? Aucune idée. Je n’ai pas confiance, encore une fois et sa violence verbale, son assurance, me font croire qu’il puisse me frapper si l’envie lui en dit. « On baisse d’un ton. » Je commence, sans sourciller. « J’ai posé en première la question, je signale au passage. » J’ajoute, mon regard glacial planté dans le sien. « Vous allez faire quoi, me frapper, c’est ça ? » Je ne peux m’empêcher de lui demander tout en sondant son regard. « Je n’aime pas les personnes agressives comme vous. » Je lui indique, lui montrant que je n’ai pas peur, bien que ce ne soit pas totalement vrai. Le fait est que s’il doit me frapper, il le fera. Alors soit, si c’est ma destinée, je l’accepte. « Vous me répondez et je vous réponds. Point. » Je ne peux être plus claire et je ne reviendrais pas là-dessus, il ne peut que le comprendre. Puis il reprend et après son énervement qui s’évanouit en moins d’un quart de secondes - ce qui pourrait me donner le tournis - il reprend en me demandant si je me sais mignonne lorsque je me mets en rogne. « Non. » Je me contente de souffler, puisque je ne me pense ni belle, ni même mignonne, mais plutôt trop grande ainsi que trop maigre, très sincèrement. « Mon air sévère, je l’arbore tous les jours. » Je continue, sans relâcher ma prise sur son regard, bien que le sien soit amusé. « Très amusant, vous avez terminé ? » Je l’interroge lorsqu’il se joue de moi, de l’expression faciale que j’arbore et alors qu’il m’assure que j’aurai été une parfaite professeure, je ne me sens pas flattée, du tout même. À vrai dire, je ne le suis jamais parce que je ne m’aime pas, je ne m’aime en rien hormis le fait que je sois plutôt intelligente et que je sache cerner les personnes, que je les connaisse ou non. « C’est terminé, le brossage dans le sens du poil ? » Je finis de demander, l’un de mes sourcils se soulevant. « Vous voulez bien me faire part de votre prénom, au moins ? » Devrais-je mettre de l’eau dans mon vin ? « Je me nomme Grace-Ann. Grace-Ann Beckett. » Je décroise mes bras et extirpe mon badge visiteur de ma poche, afin de le lui présenter. Sait-il qui je suis ? Va-t-il me remettre ? Je n’en ai aucune idée et je ne suis pas spécialement heureuse que l’on me reconnaisse pour dire que l’on m’a vu à la télévision afin de parler des informations médias.
@made by ice and fire.


Would you lead me down the paths i cannot see. Then set me free, would you catch me.
JE SUIS BAMBI ! ! ! !
 lost boy ft. grâce F07af4a626aadb022c791a80e09803cf0cae3f0b
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston
et j'y ai posé mes valises depuis : dix ans déjà
. Tu peux m'appeler : tu DOIS m'appeler Will.
, j'ai : 28
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : montréal.
Dans la vie, je suis : fleuriste.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : alexander ludwig.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : alo
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/11/2020
, d'où les : 933
messages, dont : 59
rps. Merci aux doigts de fée de : bichette (avatar).
. Pour finir, je joue également : becca & victor & lilly.
 lost boy ft. grâce 9e901d4cd5e79a2fa6df391c8f7731d18cc9c363  lost boy ft. grâce A7167b4f5b497e3111f25798b21c2bb1d96103f6  lost boy ft. grâce 2cf4d5bb52af35fb28d57581a6f088d2e097f036
WILBY TREMBLAY
⌜ · character and all · ⌟  lost boy ft. grâce 2600 bélier  lost boy ft. grâce 1f319 scorpion ASC cancer. canadien d'origines allemandes, belges, anglaises & écossaises. ne connait pas sa famille. hétérosexuel. ne souhaite pas d'enfants. sdf. fleuriste. Il est sociable, rigolo, pudique, fier, macho, manipulateur, audacieux, énergique, courageux & enthousiaste.
Plat : pâtes carbonara.
Dessert : tarte au citron.
Couleur : noir.⌜ · the end lala · ⌟


» c o m p l é m e n t d e f i c h e

» f i c h e d e l i e n



 lost boy ft. grâce 133e29147494ab6b7d59810a9c631032bd9ca23a  lost boy ft. grâce 2d764f04ee105c85300b681e761f10df8adbda8c  lost boy ft. grâce D3a95966de16ca4e7162082866ceb3f6fc2f6eb2

f a m i l y p o r t r a i t ,, unknown.

w h a t l o v e r s d o ,, andréa, davenport oneshot. bianca, almeida ex. gabriella, mitchell la femme de ses rêves.

o t h e r s ,, aisling, moore rencontre meetsa. naëlle, underhill l'a sauvé d'un accident de la route. mark, underhill papa de naëlle. grâce-ann, beckett rencontre sur le campus. mikke, fitzgerald tête à claque. meaghan, flores victime de son racisme.

JUST WORDS...


 lost boy ft. grâce Y5Xowhie_o


WARNING // concernant (personnage) raciste envers les gens de couleurs noirs.
TRIGGER // refuse de jouer ; pédophilie, cruauté animale, inceste.

#aisling #bianca #grâce-ann #gabriella #mikkhan #kaiden #sofia
LIEN DU POST
Lun 1 Fév - 10:45
La jeune femme semblait avoir peur de Wilby. Oui, il peut faire peur de temps en temps. Mais seulement lorsqu’il est en colère et qu’il est prêt à se battre. Or, ce n’est pas le cas. Il est même plutôt très calme face à la blonde. Légèrement sur la défensive aussi. Mais seulement pour ne pas qu’on découvre la vraie raison de sa présence ici, ainsi que du fait qu’il n’ait aucun droit à être ici, encore moins à utiliser un poste. Il se défendait du mieux qu’il pouvait. Sa défense actuelle étant de répondre à la jeune femme par des questions. Ça le fit donc doucement rire lorsqu’elle lui dit qu’il était agressif. Elle ne le connaissait donc pas du tout. Il était plutôt doux comme un agneau actuellement. “Je peux vous assurez que je ne suis pas du tout agressif. Vous ne seriez plus là si je l’avais vraiment été.” En effet, elle serait déjà surement partie en courant, ne voulant pas avoir affaire à la colère de Wilby. Puis, il rajouta, afin de ne pas avoir à répondre à ses questions. “Et pour votre gouverne, je ne frappe pas les femmes.” Elles sont bien trop précieuses pour qu’il leur fasse du mal. Il croisa alors ses bras, pour se retrouver dans la même position que son interlocutrice. Il n’allait pas lâcher l’affaire aussi facilement. Elle semblait forte, avec du caractère et très têtue. Parfait. Wilby l’est aussi. On verrait bien qui gagnera, mais pour le moment, Wilby semblait avoir le dessus. Après tout, il avait réussi à lui faire dire qu’elle ne travaillait pas ici, sans rien demander. Il fit une petite diversion grâce à son charme, que celui-ci fonctionne ou pas. En tous les cas, ça fonctionnait dans le sens où il voulait. Elle en oubliait ses questions de départ. Il se mit à rire doucement, avant de lui dire. “Je ne peux ni être agressif... ni être mielleux avec vous. Vous êtes compliquées ma belle.” En lui disant cela, il lui montrait à quel point la situation était stupide et à quel point elle semblait être indécise. Peu importe ce qu’il lui disait, elle ne semblait pas être contente. Une indécise. Toujours les bras croisés, il fit un énorme sourire lorsqu’elle lui dit son prénom. “Vous voyez, j’ai gagné.” Elle lui avait donné son prénom avant lui, alors que plus tôt, elle lui avait demandé à ce qu’il lui donne avant. S’en était presque trop facile. “Enchanté Grace-Ann Beckett.” Il lui tendit sa main. “Moi, c’est Liam.” Pensait-elle vraiment qu’il allait lui donner son vrai prénom, alors qu’il n’est pas censé être ici ? Non, il préférait rester un inconnu. Il lui sourit avant de rajouter. “Puisque vous vous êtes présentée avant moi, je vais être gentil à mon tour.” Il la regarda, continua à lui sourire afin de la mettre à l’aise. “Vous avez raison, je ne suis pas censé être ici … Mais j’avais besoin d’envoyer un mail important … “ Puis il lui fit une petite moue, afin de la mettre dans sa poche. “On n’a pas tous la chance d’avoir un ordinateur chez soi … ou encore une connexion.” Il lui mentait pour son prénom, mais pas concernant la raison de sa présence ici. Il espérait qu’elle ait un tant soit peu de cœur et qu’elle comprenne. “Je ne faisais rien de mal. Mais c’est bon, je vais partir.”

@Grace-Ann Beckett

Spoiler:
 
 lost boy ft. grâce QRli9bwq_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : the Victor dans le North End de Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : mon départ d'Australie
. Tu peux m'appeler : Ann ou encore Annie mais aussi Grace ou Gracie
, j'ai : 31
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mais je semble inaccessible.
Je viens de : la ville d'Adélaïde
Dans la vie, je suis : journaliste média
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Lucy Kate Hale.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : BROWN-EYED ANGEL, mais aussi Louise
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 20/12/2020
, d'où les : 298
messages, dont : 21
rps. Merci aux doigts de fée de : Carole71 (a), ICE AND FIRE. (s), Catch Me par Nicole Gordon (texte s), BROWN-EYED ANGEL
. Pour finir, je joue également : Gresham, Gabriella et Emerson.
 lost boy ft. grâce SKepZtGK_o
LA BEAUTÉ FROIDE  lost boy ft. grâce 1f48b
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||26 FÉV 1989|| Jour de ma naissance. Seule ma mère est présente, je ne connaîtrais jamais mon père. ||1995|| J'ai six ans et je commence à écouter derrière les portes : je suis curieuse et fouineuse. ||1996|| Je découvre un homme dans le lit de ma maman. Ce soir-là, j'ai besoin d'elle, seulement, elle préfère me raccompagner dans ma chambre et me demande de me recoucher. Je passe au second plan. ||1996 TOUJOURS|| Après quelques mois seulement de relation, nous emménageons chez l'amant de ma maman, j'ai sept ans. Seulement, j'apprends aussi qu'elle est enceinte et que je ne serais plus sa seule enfant. Bientôt, nous serons deux et je sens que ma vie ne sera jamais plus la même. ||1997|| Ma première petite sœur naît et les responsabilités commencent pour moi. Je dois lui chanter des berceuses afin qu'elle s'endorme, m'essayer à l'apaiser parce que maman n'en a pas la force. ||1998|| Ma seconde petite sœur voit le jour, je dois à présent m'occuper de mes deux petites sœurs. ||1999|| Ma troisième et dernière petite sœur voit le jour et c'est de trois petites en bas âge dont je dois m'occuper. ||2000|| J'ai onze ans et lorsque mes petites sœurs dorment, sont calmes, je me plonge dans mes devoirs. Élève studieuse, ma mère est tout particulièrement fière de moi, mais ce soir-là, elle me demande de tout faire afin de poursuivre mon rêve et de réussir, surtout, pour mon propre avenir, mais également pour ceux de mes petites sœurs, car elle n'a pas les moyens et ne les aura pas afin de payer leurs études. J'ai ce poids sur mes épaules : celui de réussir coûte que coûte. ||DE 2000 À 2009|| Je grandis dans mon coin, sans ennuyer nos parents. Je m'essaie à être l'enfant idéale, l'adolescente, la jeune adulte qui s'occupe de tout au sein du foyer et qui excelle dans ses études. J'y parviens bien que je bous intérieurement, que je cache mes angoisses, que je terre ma peine, tout ce qui ne va pas dans mon existence. Malgré tout ceci, je parviens à être accepté à l'université de L'Australie du Sud avec des statistiques qui explosent les plafonds. J'avais par ailleurs été accepté à l'université d'Harvard, à Boston, mais j'ai dû revenir sur mon choix afin de rester pour les miens, de les aider, toujours. ||SEPT 2009|| Je fais ma rentrée et au premier cours de journalisme, je tombe sur le charme de mon professeur qui se trouve être marié, comme toutes les autres étudiantes de son cours. ||NOV 2009|| Mon professeur de journalisme m'invite à prendre place dans son bureau afin de parler de mes résultats on ne peut plus excellents, mais nous m'en faisons rien. Le courant passe entre nous, l'alchimie est palpable et nous parlons de sujets que nous avons en commun plutôt que de mes études. Il termine par me donner un nouveau "rendez-vous", dans le but de me revoir en priver. ||JANV 2010|| Je commence à sortir en secret avec mon professeur de journalisme qui se trouve toujours marier. Il m'assure que plus rien ne fonctionne dans son couple, qu'il ne peut se passer de moi et au plus profond de mon être, je le crois. Nous nous retrouvons dans son bureau afin d'échanger de longs baisers, mais aussi en dehors de l'université. ||DE 2010 À 2017|| Je vis une relation amoureuse des plus parfaites avec mon professeur qui a divorcé et je m'installe chez lui plus ou moins. Nous filons le parfait amour, jusqu'à ma dernière année à l'université, car j'apprends que l'on m'offre une opportunité difficile à refuser : un poste sur Boston. Dès lors que je l'annonce à l'homme que j'aime, un froid s'installe, il devient plus directif, intransigeant et étouffant. Il refuse de me partager et sa jalousie monte crescendo. ||FIN 2017|| J'apprends que je suis enceinte et je le souffle à l'homme qui partage ma vie. Il est heureux, mais ce n'est pas mon cas. Je me pose tout un tas de questions à propos de mon avenir, de ce que je vais advenir et il me traite comme celle qui porte son enfant et non plus comme la femme qu'il m'aime. Il m'oblige à prendre des compléments alimentaires, des vitamines et m'ordonne même à manger certains aliments plutôt que d'autres : j'étouffe de plus en plus, jusqu'à épuisement moral. ||DÉBUT 2018|| Je perds notre enfant, apprends que je ne pourrais jamais plus tomber enceinte et je sombre. Après quelques mois dans l'obscurité, je termine de me replonger dans mes études afin de garder la tête hors de l'eau. Avalant des médicaments, car sous traitement pour dépression, j'évite tout le monde, famille et mon "ex" qui ne sait pas encore qu'il l'est pour me consacrer à mes derniers examens et obtenir mon diplôme en journalisme afin de l'être, enfin. ||MI 2018|| J'obtiens enfin mon saint Graal et l'homme de ma vie comprend que je l'ai quitté. Il me remet mon diplôme, je fête ce dernier avec mes proches, sans réellement être présente pour finalement m'enfuir en ne leur laissant qu'un mot, une lettre, dans laquelle je leur écris que je pars pour Boston, afin de réaliser mon rêve. L'homme de ma vie se trouve présent à l'aéroport, seulement, il ne vient pas me voir, ne me dit pas au revoir et me laisse embarquer pour ne jamais plus me donner de nouvelles. Mon cœur est brisé, en miette et je m'envole pour un aller simple vers les USA. ||MI 2018 À DE NOS JOURS|| J'arrive à Boston et je me décide à commencer une nouvelle vie. Je poursuis mes entretiens avec un psy, m'en étant trouvé un nouveau puis je continue à prendre mon traitement. Je débute mon travail sur une chaîne de renom, ou je fais quelques apparitions, mais je monte rapidement en grade, comme travailleuse que je suis. Je ne cesse de bûcher, d'écrire et de m'informer, afin d'être la meilleure, la plus performante, toujours.
Chaque fois que je fais croire à mes proches que je vais rentrer à la maison, en Australie, je me défile parce que je suis incapable d'y retourner, de le voir. Son spectre plane toujours au-dessus de moi, quoi que je fasse alors je fournis toujours des excuses afin d'expliquer le "pourquoi" je ne rentrerais pas, jamais.
Lors de mon temps libre, je rends visite aux enfants à l'hôpital, afin de leur apporter soutien, joie, ainsi qu'amour puisque je ne pourrais jamais en avoir. En quelque sorte, j'essaye de me reconstruire avec leur aide, sans qu'ils ne le sachent et je les aide moi aussi en retour. Je les aime, tous ses enfants et passe les fêtes à leurs côtés, puisque je n'ai personne ici.
Aujourd'hui, je suis une journaliste média de renom, que l'on reconnaît souvent et que l'on qualifie de beauté froide.


 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce NWsbMF4o_o
 lost boy ft. grâce 1f496  lost boy ft. grâce 1f498
 lost boy ft. grâce 1f498  lost boy ft. grâce 1f496
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
Je suis : COMBATTANTE, CONVAINCANTE, DÉBROUILLARDE, DÉTERMINÉE, SOUCIEUSE, PERFECTIONNISTE, SILENCIEUSE, RÉFLÉCHIE, TRAVAILLEUSE, SARCASTIQUE, excessivement INTELLIGENTE, BORNÉE, TÊTUE, LOYALE, parfois MANIPULATRICE, OPPORTUNISTE, très bonne ORATRICE, MÉFIANTE, CURIEUSE, COLÉRIQUE (s’emporte rapidement), ANGOISSÉE, NERVEUSE, ÉNERGIQUE, peut sembler FROIDE/INACCESSIBLE, TÉMÉRAIRE (tête brûlée dans le cadre de son métier), FRANCHE, PIQUANTE et RESPONSABLE.

 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce BNJ063GI_o
 lost boy ft. grâce 1f497  lost boy ft. grâce 1f494
 lost boy ft. grâce 1f494  lost boy ft. grâce 1f497
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||MELANIE BECKETT|| (mère) ★★★★ - ||JOSEPH BOROWSKI|| (beau père) ★★★☆ - ||LILLY-ANN BOROWSKI|| (première demi-sœur -jouée) ★★★★ - ||BETH-ANN BOROWSKI|| (deuxième demi-sœur) ★★★★ - ||KATE-ANN BOROWSKI|| (troisième demi-sœur) ★★★★ - ||OWEN WILLIAMS|| (ancien amant/professeur/amour de ma vie) ★★★★


||LENKA IVANKOV|| (bonne amie/comme une petite sœur) ★★★★ - ||ALIZÉE WERTHEIMER|| (bonne amie/confidente) ★★★★ - ||SPENCER ROTHSCHILD|| (bonne amie) ★★★☆ - ||KAEL BRADFORD|| (monsieur cap ou pas cap) ★★☆☆.

||WARNING CONCERNANT GRACE-ANN|| Grossesse + tromperie (maitresse) + possessivité (sous emprise) + perte d'enfant + dépression.
 lost boy ft. grâce C9AdfeL
||TRIGGER // REFUSE DE JOUER|| Suicide + pédophilie + zoophilie + cruauté animale + inceste + viol.

||RPS EN COURS|| Wilby + Kael + Seth + Lilly-Ann + Victor

Code:
#208718


LIEN DU POST
Jeu 4 Fév - 2:31



LOST BOY.

Une seule erreur peut être fatale et je pense bien que c’est ce qui vient de m’arriver. À trop vouloir faire la morale, étant un moulin à paroles, je lui ai offert des munitions afin qu’il puisse me mettre à terre et ainsi avoir le dessus. Jurant dans mon esprit, me sentant sotte, ainsi qu’en colère contre moi-même, je reste stoïque face à ce jeune homme qui se trouve à présent face à moi, debout, le torse bombé. En fait-il trop ? En réalité, il m’effraie plus qu’autre chose et je l’interroge même afin de savoir s’il va me rouer de coups, pour en être certaine ou du moins, le savoir avant que cela n’arrive. Le fait est que selon lui - ses dires - il n’est pas agressif en ce moment, puis il me fait croire que j’aurais pris mes jambes à mon cou si cela avait été le cas. « Je ne suis pas de ceux qui fuient face au danger. » Je réponds, mon regard toujours planté dans le sien. « Je ne suis pas de ceux qui se tournent face à leurs peurs non plus. Bien que ce ne soit le cas en ce moment. » J’ajoute, pour qu’il ne se fasse pas d’idées, bien que j’imagine qu’il l’a senti ou même compris, que durant un bref instant, j’ai eu peur d’être frappé. « C’est bon à savoir que vous ne frapper pas les femmes. » Je lève un index en l’air et ajoute : « Toutefois, cela signifie que vous êtes violents envers la gent masculine. » Je conclus, puisque de toute façon, je ne peux pas me fier à ses mots, bien que je lui fasse confiance sur le fait qu’il ne s’en prendra pas à moi. Malgré tout, alors que nous nous jaugeons, je reste sur mes gardes et recroise mes bras. Il est inutile qu’il me pense plus détendu, plus facilement abordable ou encore manipulable, puisque ce n’est définitivement pas le cas. Alors, lorsqu’il reprend avec son rire qui me fait soupirer et lever pour une énième fois les yeux au ciel, je le fixe en plissant les yeux. « On cesse le "ma belle". » Je le préviens tout de suite, pour continuer : « Ni mielleux. Ni agressif. Seulement honnête. » De la malice naît dans mon regard. « On sait tous les deux que vous en êtes incapables, n’est-ce pas ? » Je dis, pour incliner ma tête de côté et finalement, décide de mettre de l’eau dans mon vin. Pourquoi ? Tout bonnement parce que cela ne fonctionne pas d’être sur la défensive en permanence, d’être agressive aussi, et c’est ce que je suis depuis que je l’ai repéré, cet inconnu. « Gagné quoi au juste ? » Je demande, faisant claquer ma langue sur mes dents. « Je ne fais que faire un pas vers vous. Je mets de l’eau dans mon vin. C’est une réaction adulte. » Je lui explique, car il ne semble pas savoir ce que c’est de l’être et tandis qu’il me tend sa main en soufflant un « enchanté », je m’en saisis avec fermeté. « C’est ça, le souci. » Je commence, puisqu’il s’est présenté sous le prénom de Liam. « Vous ne savez que mentir. Vous ne vous nommez pas Liam. » Je lui assure, puisque j’en suis persuadée et cela me sidère qu’il continue ainsi, inlassablement. « Comment ça, gentil ? » Je l’interroge, ayant récupéré ma main pour croiser de nouveau mes bras. « Un e-mail important… » Je susurre, reprends ses mots, mon regard se perdant finalement dans un ailleurs et n’étant plus ainsi positionné dans le sien. « Oui, c’est juste. » Je souffle pour moi-même à ses mots, puisque tout le monde n’est pas pourvu de la même richesse, ce qui me mine chaque fois que j’y pense, bien que je me sois construite et que j’ai tout fait afin de réussir pour moi et les miens. « Attendez ! » Je l’interpelle après qu’il ait soufflé qu’il va partir. « Je… » Me mordille ma lippe inférieure et cherche mes mots. « Je ne vous chasse pas. » Je prononce dans un rictus. « Je voulais seulement de la sincérité. » J’en hausse mes épaules et soupir. « Le fait est que ce n’est pas votre fort. Disons, pour des choses futiles comme donner votre prénom. Alors que lorsqu’il s’agit de vous livrer sur votre quotidien, c’est autre chose. » Je continue, puisque j’ai un bon instinct, je sais lorsque l’on me ment : je suis journaliste. « Mon métier me permet de savoir si on me ment ou non. Puis j’ai toujours été assez doué si je puis dire pour cela. » Je baisse le regard, car je déteste les compliments et surtout, je déteste m’en faire. « Mon métier est journaliste et avec le temps, les interviews entre autres chose, j’ai appris à cerner les personnes. » Sur mes mots, je cesse de parler et me demande si ce faux Liam va disparaître en passant la porte, ou non.


Spoiler:
 


Would you lead me down the paths i cannot see. Then set me free, would you catch me.
JE SUIS BAMBI ! ! ! !
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: