Le Deal du moment : -29%
Réduction de 30% sur la veste de ...
Voir le deal
59.97 €

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster.


I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Sam 5 Déc 2020 - 21:24
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_okj2fbJyDT1u5gt3to1_r1_500(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 070bfb2e215b3be964e9408c108546c1

Mercredi 30 Décembre. 06:30 pm

Assis seul dans la cabine d’essayage, je sentais la crise d’angoisse monter le long de mon corps. Je la sentais se propager lentement à l’intérieur de mon être. Les doigts qui tremblaient. Le cœur qui cognait trop fort. La température qui ne cessait d’augmenter. La sensation que le monde se mettait à tourner sous mes pieds. Mes prunelles se posaient une nouvelle fois sur l’écran de mon téléphone. Les mots n’avaient pas disparu. Ils étaient toujours là. Ils m’impactaient toujours autant. Je savais que je ne pouvais pas m’y soustraire. Je savais que je n’avais pas le choix. Je devais obéir. Ça faisait parti du contrat. Ça faisait parti de cette négociation qui remontait à plus d’un mois. Soupirant, je rangeais le téléphone dans mon sac à dos avant de jeter un coup d’œil à mon reflet. J’étais venu dans ce magasin m’acheter un costume pour la soirée de demain. Une soirée que je préparais depuis des jours déjà. Une soirée que je comptais passer en compagnie de Mio Amore pour le remercier de sa présence tout au long de l’année, pour m’excuser de tout ce que je pouvais lui faire subir et pour lui montrer à quel point je l’aimais. Une soirée qui risquait de tomber à l’eau à cause des ordres que je venais de recevoir. Des ordres qui me poussaient à quitter la boutique après avoir acheté ce costume au cas où… Pour une autre occasion peut-être. Écrivant un message à mon petit-ami pour lui signaler que j’allais manger avec un ami à l’extérieur et que je ne rentrerai qu’en fin de soirée, je sortais dans la rue prêt à me rendre là où je devais.

Mercredi 30 Décembre. 08:15 pm

Le rouge carmin tâchait mes doigts et je m’acharnais à le retirer dans la salle de bain de cet hôtel. Incapable de croiser mon reflet après ce que je venais de faire, je n’osais pas lever les yeux du lavabo qui se tâchait de rouge. Je frottais. Encore et encore. Je frottais jusqu’à m’en faire mal comme pour oublier ce que je venais de commettre. Et, finalement, coupant l’eau, je me mettais à sangloter sans être foutu de me contrôler. Qu’étais-je en train de devenir ? Qu’étaient-ils en train de me faire ? Être un prostitué pour Rob n’avait pas suffit, il faisait de moi un meurtrier à présent – même si j’en étais déjà un depuis des années, mais ça une seule personne le savait. Rob avait eu une querelle avec un homme et j’avais dû m’en occuper pour lui. Lui prouver que je tenais ma parole. Lui prouver qu’il pouvait relâcher Elie. J’avais retrouvé l’homme dans le bar de l’hôtel quelques heures plus tôt et j’avais suivi les consignes à la lettre. Le draguer, laisser l’invitation pour une chambre et le quitter sans qu’on me voit partir avec lui. Attendre dans la chambre que l’homme se pointe et il s’était pointé. Et là… Là, j’avais dû le tuer. Là, j’avais reçu des coups parce qu’il savait ce défendre cet homme. Là, j’avais fini par ôter la vie à un homme avant de quitter précipitamment la chambre en envoyant le code par texto aux personnes chargées de s’occuper du reste. Ce n’était pas mon rôle à moi. Moi j’avais fait ce qu’on m’avait demandé avant de me précipiter dans cette chambre pour tenter de tout effacer. Pour tenter de m’effacer.

Mercredi 30 Décembre. 09:30 pm

Éteint. Déconnecté. Perdu. Je l’étais depuis une bonne heure déjà. Installé au bar du Nephilim, j’enchaînais les verres sans réellement les voir. Les images se rejouaient dans ma tête encore et encore. Le rouge avait fini par quitter ma peau quand bien même j’avais encore l’impression de le voir. J’avais l’impression qu’il ne s’effacerait jamais et que tout le monde pouvait le voir. Ça faisait peur. Ça faisait mal. J’étais venu à Boston pour être libre. Au final, après deux années de liberté, je me retrouvais à nouveau prisonnier d’une vie que j’avais détesté. Une vie qui était pire ici qu’en Italie parce qu’ici j’avais mes proches. J’avais des personnes à qui j’étais forcé de mentir pour tenter de les protéger. Les larmes me montaient aux yeux et de je demandais un nouveau verre de la main. Vêtu d’un jean, d’un tee-shirt et d’une veste que j’avais acheté en sortant de l’hôtel avant de brûler mes vêtements de la journée, j’avais l’impression de me sentir observé. Partout. Tout le temps. Est-ce qu’on me regardait vraiment ? Est-ce que j’hallucinais seulement ? Je n’en savais rien. Peut-être qu’on me regardait à cause des marques sur mon visage. Je m’étais pris des coups contre cet homme. Ma lèvre était ouverte. Un hématome commençait à prendre vie au niveau de mon œil. Et je boitais encore plus parce qu’il avait fallu que je tombe sur ma jambe droite sans faire exprès lors de la bataille. Peut-être qu’on me regardait à cause de mon air un peu trop abattu et perdu. Putain, je n’en savais rien. Portant mon nouveau verre à mes lèvres, j’avais envie de m’effacer. J’avais envie de quitter Boston. Là. Ce soir. Je ne pourrais pas continuer cette vie là. C’était trop compliqué. Ça faisait beaucoup trop mal. Mordillant ma lèvre, je tournais sur mon tabouret pour observer les alentours à la recherche d’une distraction. À la recherche d’un signe qui me pousserait à rester. Fouillant dans les poches de mon jean, j’en retirais une pilule que je glissais dans ma bouche sans attendre. Il fallait que j’oublie ce soir avant de faire une bêtise comme monter dans n’importe quel avion en abandonnant mon téléphone là. Fermant les yeux, j’avalais la pilule avant de me retourner vers le bar pour demander un nouveau verre. Une nouvelle dose d’alcool pour m’aider à effacer l’horreur qui pulsait dans ma tête. Une nouvelle dose d’alcool pour tenter d’oublier le monstre que la Mafia était en train de façonner lentement. Un monstre écorché. Un monstre dominé. Un monstre obéissant. Un monstre qui n’avait pas hésité ce soir. Un monstre qui m’effrayait. Et si j’étais comme mon père ?
Piou
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : HARBOR TOWERS - WATERFRONT n°3, chez Neal pour le moment
et j'y ai posé mes valises depuis : septembre 2019
. Tu peux m'appeler : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : En couple avec Neal
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : musicien, écrivain. Surtout perdu.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Finn Cole

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Bab
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
, d'où les : 15317
messages, dont : 575
rps. Merci aux doigts de fée de : BMW iconn, ava
. Pour finir, je joue également : /.

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064946818326 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064954409380 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064954705935
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064950852104 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064958354476 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064958829608
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils d'une Ballerine Russe et d'un Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentation autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout briser en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tout les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meïko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veux connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connait pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interposera toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prés à tout pour ceux qu'il aime ✦ Sa première guitare étant détruite, il en à racheté une nouvelle, elle porte le nom de Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N ✦ La photo d'Alyson est dans son portefeuille, arraché, scotché, plié, caché, oublié ✦ Porte les cicatrices du métro dans les paumes de ses mains ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ A une bague de femme dans son portefeuille depuis fin novembre 2020 ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
people are going to talk about you
no matter what you do.

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064947265691 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064952974730 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064952859406
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi au Vendredi: 7h45 - 11h45

Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 2511619667
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Cadeau11
• Têtes de Mules
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200327113946269016(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200328021133309071
• Rest In Peace My Friend
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200401080125490348
• #KLM
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 2oor
• Souvenir de Cap Code
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. CapeCod_Silver_Navy_1024x1024

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 20021608055864050


(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 1116103942

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


Neal T. Hood FIRE OHEHO

LIEN DU POST
Lun 7 Déc 2020 - 0:27
Rétrospectivement l'année avait été un Enfer, sur bien trop de point, la mort avait été bien trop présente dans ma vie entre Alyson, Helina, et il y a deux mois jours pour jours Gemma. Toi qui l'avais embrassé et que j'avais réussi à extirper avec l'aide de Nixon. Et moi aussi j'ai faillis y passer moi aussi et par deux fois, entre l'accident de métro et l'enlèvement. J'avais dus mal à me remettre de tout ça. J'avais de plus en plus de mal à me remettre des coups que la vie m'avais mis cette année, alors mon espoir se portait sur l'année suivante, qui devait commencer à tes côtés à ce que j'avais compris puis que je devais te réserver la soirée du trente et un. Comme si le changement d'année avait le pouvoir d'influencer ce genre de chose. Allongé, sur le lit, téléphone entre les mains, un message de ta part, tu ne rentrerais pas tout de suite, tu dînais avec un ami, je secouais la tête soupirant, espérant que ce n'était pas un mensonge. Je restais un instant le téléphone entre les doigts avant d'envoyer un message à Naëlle pour savoir si elle souhaitait sortir, cela faisait des semaines que je n'étais pas réellement sortie boire un verre avec ma meilleure amie et puis il fallait bien que je trinque avec elle pour un karma un peu plus serein, pour l'année qui arrivait. Et puis de toute façon tu n'étais pas là ce soir. Le lieu de rendez vous, le Nephilim.
Je ne sais plus vraiment à quel moment j'étais passé par-dessus l'autorisation de retourner au Nephilim. Tu m'avais interdit d'y remettre les pieds suite à l'assassinat d'Alyson, pas tant que le coupable n'avait pas été retrouvé. Et des mois après il n'y avait eu aucune avancée et pourtant j'y été retourné sans même m'inquiéter d'un quelconque danger, comme si cette histoire était loin derrière nous. Peut être parce que cette amie était mauvaise et qu'elle avait fait du mal à quelqu'un proche de nous. J'en sais rien. Toujours est'il que l'autorisation n'avait pas été levé pour autant, et tu n'avais rien dis ce soir là quand j'avais mis les pieds dans ce bar, pour simplement oublier le mal qui me rongeait. Peut être que simplement tu avais oublié ou que mon état état plus inquiétant qu'une simple autorisation qui avait plus de six mois. J'en sais rien. Toujours est'il que ce soir je venais y mettre les pieds de nouveaux. Pourquoi ? Parce que justement la dernière fois il n'y avait pas eu de retour, que dans ce bar j'avais ma table, mes habitudes et qu'avec Naëlle je ne risquais rien.
J'avais enfilé fait l'effort de m'habiller un peu plus ce soir, histoire de fête le nouvel an en avance en avec ma meilleure amie, pantalon, chemise et veste de circonstance. J'essayais d'afficher un large sourire face à mon reflet dans le miroir, pour prendre un peu plus contenance, cette soirée devais être bonne, je le voulais profondément. Quittant ensuite l'appartement pour monter dans le taxi et rejoindre le bar. La tatoué n'était pas encore arrivée, je lui laissais le temps d'une cigarette et pourtant au fil des bouffées, rien. Le froid de l'hiver me poussait donc à rentrer, un fois le mégot fini. Poussant la porte du bar, il y avait du monde. Ma table était prise, je me tournais alors vers le bar et mes yeux se posaient sur ta silhouette que je connaissais par cœur. Tu ne semblais pas m'avoir vus et pourtant je voyais la scène, ta main plongeant dans ta poche avant de se diriger à ta bouche, ça ne présageait rien de bon, sans parler des marques qui se dessinaient sur ton visage … Je ne voulais pas de confrontation ce soir, il y en avait trop eu au cours de ces dernières semaines, et pourtant je ne pouvais pas te laisser faire n'importe quoi non plus. Je m'approchais alors, pour venir m’asseoir à ta droite je savais que je ne devais pas te surprendre parce qu'il y avait de grande chance que tu aie peur, ça je l'avais bien compris au cours du mois qui s'était écoulé. Je venais simplement déboutonner ma manche pour la remonter un peu et faire apparaître les deux bracelets qui ornais mon poignets en espérant que tu aie l’esprit suffisamment clair pour les voir pour t'y attarder. Lançant Une bière s'il vous plaît A destination du serveur. Dans tout les cas hors de question de te laisser partir seul.

@Neal T. Hood
I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Sam 19 Déc 2020 - 22:35
Mercredi 30 Décembre. 08:15 pm

Le lavabo blanc se colorait du rouge carmin de la fin d’une vie. La mienne. Celle de l’homme que je venais de tuer. Mon sang se mêlait au sien sous cette eau si claire. J’étais mort moi aussi. La Mafia venait de gagner la partie faisant de moi une marionnette parfaitement obéissante et capable de tout. Capable du pire. Je frottais vivement mes mains sans savoir m’arrêter, me fichant de me heurter. Je frottais mes doigts comme si cela pouvait me permettre de tout effacer de ces dernières heures. Je savais que je n’avais pas eu le choix. Bien évidemment, je n’avais plus mon mot à dire dans ces histoires depuis que j’avais accepté le deal au téléphone des semaines plus tôt. Il avait fallu que je commette ce crime pour sauver Elie et pour protéger la vie de Côme. Il avait fallu que je le fasse pour me protéger moi aussi et protéger mes proches. Si je n’obéissais pas, j’allais dérouiller et je ne serais sans doute pas le seul à dérouiller. Rob avait des indics en ville. Il avait des gens qui pourraient lui dire avec qui on m’avait vu. Je n’avais pas eu le choix. J’avais été obligé de commettre cet acte. J’ai tué un homme… La phrase se jouait et se rejouait à l’intérieur de mon esprit. Mes prunelles se levaient un quart de seconde sur mon reflet et je perdais la tête. Je déraillais. Je sombrais. Je coulais. Gamin à la dérive qui ne saurait plus jamais revenir. Tournant le dos au miroir, mes doigts glissaient dans mes cheveux sur lesquels je tirais avec l’espoir fou d’oublier toutes ces dernières heures. Juste tout effacer. Lèvres closes, le cri pulsait à l’intérieur de mon être presque aussi fort que mon cœur qui cognait douloureusement dans ma poitrine. Je me laissais tomber au sol incapable de tenir sur mes deux jambes. Je me laissais glisser sur le sol de cette foutue salle de bain dans cette fichue chambre d’hôtel pour laquelle j’avais dû donner un faux nom. J’ai tué un homme… La vérité éclatait de nouveau dans mon esprit et je savais qu’elle changeait tout. Ma vie, mon être, mon futur…

Mercredi 30 Décembre. 09:30 pm

Je m’étais échoué au Nephilim dans l’espoir de me noyer au sein de la foule. J’avais envie de m’effacer dans la masse de personnes présentes afin de tenter de tout oublier. Je désirais ne devenir qu’un être lambda au milieu de tous ces gens. Je voulais effacer qui j’étais. Je désirais rayer toute ma vie et repartir à zéro. Loin de ces marques qui détonnaient sur ma peau semaine après semaine. Loin de ce rouge que j’avais encore l’impression de voir sur mes doigts. Loin de ces horreurs qui pulsaient si violemment dans mon esprit. Mais, je n’étais pas foutu de bouger de mon tabouret au bar. Je n’étais pas capable de me lever pour rejoindre la piste de danse et m’oublier. Ma tête le refusait. ELLE le refusait préférant me noyer sous des risques. Maintenant que la Mafia avait su éveiller la bête en moi, que pouvait-il se passer ? Lors de bagarres, j’avais déjà manqué plus d’une fois d’envoyer quelqu’un à l’hôpital parce que je ne savais pas réellement me contrôler. Et maintenant… Maintenant que les vannes étaient réellement ouvertes, qu’allait-il se passer ? Est-ce que je pourrais réellement tuer quelqu’un sans faire attention ? La peur venait tordre mon ventre tandis que je demandais un nouveau verre d’alcool. Les doigts tremblants, je me sentais totalement perdu. Je n’étais plus qu’un gamin que la vie venait d’abattre avec un jeu beaucoup trop fort. Je n’étais plus qu’un pion désorienté sur un plateau au sein duquel il n’avait pas sa place. Je voulais partir. Je désirais rester. Je voulais oublier. J’avais envie de surpasser. Tapotant sur le bar, une partie de mon être regrettait d’avoir rendu le billet pour l’Italie. Si je l’avais eu sur moi à l’instant, nuls doutes que je serais déjà à l’aéroport pour l’échanger et me glisser dans un avion pour le soir même. Téléphone abandonné au bar, je me serais contenté de disparaître des radars. Gosse trop dangereux. Gamin si bousillé. Mais, je n’avais plus ce billet d’avion et je n’avais pas assez d’argent sur moi pour me payer un billet. J’aurai pu voler de l’argent. J’aurai pu trouver la faille. Pourtant, non, je ne bougeais pas de mon tabouret au bar. Silencieux, je me laissais embarquer par l’horreur de ma tête. Immobile, je sentais les douleurs pulser en moi. Ma lèvre piquait à chaque gorgée d’alcool. Mon œil était douloureux et je savais qu’il risquait d’être violacé dès demain. Ma jambe me tirait si violemment que je n’étais pas certain de pouvoir quitter le Nephilim sur mes deux pieds. Foutues emmerdes qui me collaient à la peau.

Soudainement, je sursautais sans être capable de le contrôler. Quelqu’un venait de s’installer à mes côtés à ce bar. Juste à côté de moi. De nombreux tabourets étaient libres au bar, mais la personne s’installait là. Si proche de moi. Beaucoup trop proche de moi. L’inconnu débarquait à ma droite et je sentais l’angoisse tordre mon ventre. C’était une mauvaise chose pour moi vu l’état actuel de ma jambe. Le côté droit était mon côté le plus faible actuellement. Je ne pouvais me redresser sur le champ et faire face à cette personne. Je ne pouvais pas me défendre. Est-ce que Rob envoyait quelqu’un pour me faire du mal ? Est-ce que c’était Rob ? Je mordais ma lèvre sentant mon corps se tendre encore plus. Mon cœur cognait encore plus fort à l’intérieur de ma poitrine. Je l’entendais résonner à l’intérieur de ma tête. Je le sentais presque battre dans mon cou tant il pulsait fort. Mes doigts se mettaient à trembler tandis que je me tassais un peu plus sur moi comme si ça pouvait me rendre invisible. Je tentais de me noyer dans le décor comme si la personne à mes côtés pouvaient juste m’oublier comme ça. Je tentais réellement de m’effacer d’ici. Un bras se posait sur le bar et je sursautais au geste. Foutu gamin effrayé. Mes yeux suivaient le bras pourtant comme si je m’attendais à voir un flingue se pointant sur moi pour m’obliger à suivre un chemin. Ce n’était pas un flingue qui se dessinait. Non. La personne présente venait déboutonner sa manche avant de la remonter lentement. Les gestes semblaient tous calculés… Trop calculés et je détestais ça. Ça m’effrayait parce que tout semblait prévu et moi je ne savais rien. Je n’étais plus qu’un gosse perdu. Mes prunelles sombres rencontraient alors ces bracelets qui ne m’étaient pas inconnus. Ces bracelets que mon petit-ami portait. Mon souffle se coupait. L’inconnu n’était autre que Lukas ? Que pouvait faire Mio Amore au Nephilim ? N’était-il pas censé être à la maison ? N’était-ce pas ce qu’il m’avait répondu ? M’avait-il seulement répondu ? Je ne saurais vous dire. J’avais trop perdu la tête. Mon cœur cognait douloureusement sous l’angoisse qui refusait de me quitter. Comment est-ce que je pourrais expliquer ma présence seul ici et blessé alors que j’étais censé manger avec un ami ? J’en venais presque à prier pour que la personne à mes côtés soit Rob et pas Mio Amore. Ce serait peut-être plus douloureux à affronter, mais ça resterait plus simple. Allez… Avec un peu de chance, ce n’était qu’une hallucination de ma tête un peu trop fichue en l’air. Avec un peu de chance, Lukas n’était pas réellement là. Stupide idée. La voix de mon copain résonnait et je fermais les yeux supportant alors le coup de massue qui semblait s’abattre sur moi. J’étais foutu. J’étais coincé. Il demandait une bière et je n’osais plus bouger. Je voulais fuir. Je voulais disparaître. Mais, je n’étais pas foutu de faire le moindre mouvement. Mon cœur cognait trop fort. Mes yeux restaient rivés sur le bar, sur mon verre. Je jouais doucement avec comme un gamin qui avait peur de se faire gronder. Sans même lever les yeux sur mon copain, je murmurais « Qu’est-ce que tu fais là Amore… ? » comme pour tenter de renforcer ce mur que je sentais monter entre nous. Ce mur que j’étais moi-même en train de bâtir parce que j’avais juste envie de confier ce que je venais de faire. Je voulais lui dire droit dans les yeux que j’étais devenu un monstre dont il devait s’éloigner. Mais, je savais que si je le faisais, je le mettrai encore plus en danger… Après tout, je saurais me contrôler face à lui… N’est-ce pas ? Levant doucement mes yeux sur Lukas, je me tournais à peine sur mon tabouret pour le regarder un peu plus tandis que je portais mon verre à mes lèvres pour le boire cul sec faisant signe au barman de m’en remettre un. Il allait m’en falloir plus pour ne pas craquer ce soir.

@Lukas O. Spritz
Piou
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : HARBOR TOWERS - WATERFRONT n°3, chez Neal pour le moment
et j'y ai posé mes valises depuis : septembre 2019
. Tu peux m'appeler : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : En couple avec Neal
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : musicien, écrivain. Surtout perdu.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Finn Cole

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Bab
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
, d'où les : 15317
messages, dont : 575
rps. Merci aux doigts de fée de : BMW iconn, ava
. Pour finir, je joue également : /.

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064946818326 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064954409380 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064954705935
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064950852104 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064958354476 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064958829608
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils d'une Ballerine Russe et d'un Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentation autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout briser en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tout les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meïko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veux connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connait pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interposera toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prés à tout pour ceux qu'il aime ✦ Sa première guitare étant détruite, il en à racheté une nouvelle, elle porte le nom de Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N ✦ La photo d'Alyson est dans son portefeuille, arraché, scotché, plié, caché, oublié ✦ Porte les cicatrices du métro dans les paumes de ses mains ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ A une bague de femme dans son portefeuille depuis fin novembre 2020 ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
people are going to talk about you
no matter what you do.

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064947265691 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064952974730 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064952859406
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi au Vendredi: 7h45 - 11h45

Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 2511619667
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Cadeau11
• Têtes de Mules
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200327113946269016(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200328021133309071
• Rest In Peace My Friend
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200401080125490348
• #KLM
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 2oor
• Souvenir de Cap Code
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. CapeCod_Silver_Navy_1024x1024

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 20021608055864050


(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 1116103942

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


LIEN DU POST
Sam 26 Déc 2020 - 16:34
Qu'est ce que je faisais là? La réponse était simple et tellement compliqué à la fois. J'étais là dans ce bar pour essayer de penser à autre chose et de passer un bon moment avec ma meilleure amie. J'étais là parce que la dernière fois que j'avais mis les pieds dans un bar, pour passer un moment agréable remontait à des mois. Des mois que je n'étais pas sorti pour simplement profiter, partager un verre avec quelqu'un qui n'avait pas connu l'horreur de l'enfermement. J'étais là parce que j'avais envie d'un endroit où je me sentais bien malgré l'interdiction. J'étais la pour reprendre un pied sur la vie et fêter les petite victoires que je pouvais avoir sur ce qu'elle m'imposait. Saccage, enlèvement, mort, accident. J'étais là pour respirer de nouveaux. Mais surtout j'étais là parce que j'étais seul ce soir, j'étais là parce que je me sentais de plus en plus seul au fil des jours que je passais à la maison à tes côtés. J'étais là parce que malgré tout je sentais que je te perdais. Que j'avais beau faire tout les efforts du monde, je voyais la destruction quotidienne intérieur et extérieur que tu t'infligeais. Et je passais même pour un faible au yeux de ton ex. Mec incapable de satisfaire tes envies. Mais putain c'était tellement compliqué. C'était toujours si compliqué. J'étais là parce que ça faisais un mois que cette trace été apparu dans ton cou, un mois que cette trace réapparaissais toute les semaines et il ne m'avait pas fallut longtemps pour que mon esprit balaie ton mensonge de cette attaque de Meeko, lui qui passais son temps à dormir au dessus de ta tête comme pour essayer de te protéger et veiller sur toi. Un mois que ces bleus et ces traces couvraient de nouveau ton corps. En vivant tout les jours à tes côtés, tout ce que tu me servais ne pouvais être que des mensonges dans lesquels tu t'enfonçais continuellement dans l'espoir que je ne vois rien. Que je ne me poses pas de questions, que je ne m'inquiètes pas, seulement ça ne marche pas comme ça. Je ne marche pas comme ça. J'ai besoin de savoir. Besoin de comprendre. Besoin de vérité. Un besoin de vérité qui me blessait constamment, et contre lequel je ne pouvais pas aller. Un besoin de vérité qui t'avais bien faillit te faire partir. Pour une énième dispute, parce que je ne supportais plus cette distance que tu imposais au fil des jours. Que j'avais beau prendre sur moi, je ne supportais plus ce manque de contact dans lequel nous étions entrain de nous engouffrer. Je crois que c'est à ce moment là que j'avais compris que je n'étais pas si loin de la vérité. Pour quelle autre raison tu aurai voulut retourner en Italie alors que tu t'y refusais jusqu'à maintenant ? Il n'y en avait qu'une seule qui s'était imposé à moi et qui faisait sens. Il avait remit la main sur toi. Que le danger n'était plus seulement la bas, mais ici aussi. Et le pourquoi ne s'était pas tellement fait attendre. Sauver un vie. C'est tout ce que j'avais, tout ce dont je devais me contenter. Te laisser te détruire, te voir disparaître, incapable, mis de côté et attendre que tu t'effaces. Que tout ce pourquoi je m'étais battu, sur lequel on avait travaillé au fil des jours au fil des mois passé ensemble n'avait plus de valeur. Réduit à néant par ce passé qui t'avais déjà tant pris. Et malgré j’essayais de me battre encore avec un allier improbable, qui était venu me cherchait et vers qui j'avais confié mes observations, mes conclussions et mes peurs. Nous étions tombé d'accord ensemble et nous avions raison. Même si les mots n'avaient clairement pas passé tes lèvres les conversation ce faisait de cette façon. La mafia avait mis la mains sur toi et je ne pouvais rien faire. Juste te laisser t'effacer. Inutile.

Voilà pourquoi j'étais la ce soir. Parce que je ne voulais pas être à la maison et te vois rentrer de nouveaux avec une plaie ouverte, que tu aurai voulus remplacer par un tatouage à m'imposer constamment. Comment est ce que tu avais pus me proposer un tel choix? Te voir charcuté continuellement ou marqué à vie de manière indélébile. Je savais que ce soir j'aurai le droit de voir cette marque de nouveau, parce que je ne croyais pas en ton message de repas avec un ami. Tes amis avaient tous un nom. Il y avait toujours une explication sur ton programme. Mais pas ce soir, comme tout les soirs où tu rentrais blessé détruit, me repoussant. J'avais pas envie d'être repoussé ce soir, j'en avais marre d'être de côté. Alors pour quelques heures, j'avais l'espoir que Naëlle et son fauteuil me fasse penser à autre chose. Que l'on pourrai trinquer à la vie et à de belle chose, noter sur un papier nos voeux pour la nouvelle année, les bruler et espérer simplement que la fumer les fasses se réaliser. Mais pourtant clopes au bout des lèvres la tatouée n'arrivait. Elle ne donnait pas de nouvelle. Priant simplement pour qu'elle aie du retard je lui laissais le bénéfice du doute, ne pas m'inquiéter plus. Passant les portes de Nephilim, un regard sur notre table prise, je prenais la direction du bar. Une pointe au coeur quand ta silhouette se dessinais sous mes yeux. Je n'avais pas envie de ça ce soir, je ne voulais pas de confrontation et pourtant, c'était plus fort que moi quand je te voyais plonger ta main dans ta poche, pour l'enfiler directement dans ta bouche. Inspirant profondément, je prenais de nouveaux sur moi et me diriger vers le bar en m'installant à ta droite. Un calcule pour ne pas te faire peur, comme toute ces fois en privée où j'avais du m'adapter. Pour ne pas te faire sursauter ou ne pas recevoir de coup en pleine nuit. Combien de fois j'avais dus me lever à cause d'un nez en sang. Un calcul inutile puisqu'à peine installé tu sursautais déjà et je te sentais te tendre. Je faisais tout de même remonter la manche de ma chemise pour te laisser entrevoir les bracelets, espérant que ceux là suffirait, passant commande pour une bière. Entendant un murmure sur ma présence. Et sans trop chercher la réponse sortait toute seule : C'est le destin qui m'a mis là. Y avait pas de meilleure explication. Si ce soir j'étais là c'est parce que même si j'avais l'impression de contrôler le fil de l'histoire en invitant ma meilleure amie, elle ne viendrait pas. Que ce soir ça serai toi et moi. Tes yeux rejoignais lentement les miens et il y avait une lueur encore différente, totalement, inconnue, encore plus apeuré, encore plus effrayé. Et malgré l'éclairage je voyais ton visage abimé. Lentement, je venais monter ma main pour caresser la blessure, comme si ça avait le pouvoir de marcher. Qu'est ce qui s'est passé?

@Neal T. Hood




Le plus important n'est pas ce que tu es,
mais ce que tu as choisis d'être

Titre de propriété :
 

I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Dim 27 Déc 2020 - 18:52
Mercredi 30 Décembre. 08:15 pm

Assis dans cette salle de bain, je me rendais soudainement compte que je n’étais qu’un stupide gamin qui n’avait pas pris le temps d’étudier la totalité de la situation. J’aurai dû savoir que quelque chose allait se passer. Je m’étais douté que quelque chose se préparait lorsque Jared était arrivé à Boston samedi dernier. Le jour même, Rob m’avait demandé d’aller l’accueillir et de lui faire visiter la ville pour qu’il passe un excellent séjour. Ma visite avec Jared s’était révélée être un moment fort agréable parce que j’avais retrouvé un ami du passé le temps de quelques heures. Les histoires de Mafia étaient restées bien planquées dans le placard tandis que Jared et moi avions profité de ces heures pour discuter, rire et s’amuser comme si nous étions encore ces deux adolescents qui s’adoraient. Sur le coup, je n’avais pas pensé à le questionner ou à réfléchir à ce qui pouvait se passer. Sur le coup, je ne m’étais douté de rien. Cependant, sur le chemin du retour, j’avais vu le message de Laurys et l’inquiétude s’était mise à monter dans mon être. Jared était un nettoyeur pour la Mafia et il ne pouvait pas être à Boston pour rien. Il ne pouvait pas avoir fait tout ce voyage juste pour visiter les lieux et passer du temps avec moi. Non. Depuis samedi dernier, l’inquiétude ne m’avait pas quitté. Elle pulsait en moi et j’attendais de voir ce qui allait se passer. Je m’attendais au pire. Je m’attendais à une horrible nouvelle. J’étais surtout effrayé à l’idée qu’il s’en prenne à Laurys et je n’avais jamais pensé qu’on me demanderait de tuer quelqu’un. J’étais certain que Rob avait oublié cette proposition lancée au téléphone ou, en tout cas, qu’il ne l’avait pas réellement prise au sérieux. Moi le gamin peureux, malade et dominé être capable de tuer quelqu’un ? C’était fou. Ok, je l’avais fait une fois en Italie, mais ça n’avait été que mon sauver d’un Enfer qui me déchirait. Je n’étais pas certain d’être capable de le refaire. Et pourtant… Assis sur le sol de cette salle de bain, j’avais été capable de le refaire. J’avais tué quelqu’un parce que Rob me l’avait demandé à la dernière minute. J’avais tué un homme pour protéger des vies. J’avais ôté la vie d’un homme et Jared était venu nettoyer après mon carnage pour l’effacer. Malheureusement pour moi, Jared ne nettoyait pas mon esprit. Il ne pouvait pas effacer les images du meurtre commis. Il ne pouvait pas effacer cette horreur qui cognait dans mon être et qui me dévorait si violemment.

Mercredi 30 Décembre. 09:30 pm

J’avais tué un homme et plus rien ne pouvait effacer cette vérité à présent. Plus rien ne pouvait me faire oublier cette dangereuse réalité. Pourtant, comme le dernier des idiots, je voulais essayer de tout effacer ce soir en me réfugiant au Nephilim. J’avais envie de me noyer dans la masse pour n’être qu’un étudiant comme tous les autres. Un étudiant qui n’avait que des petits problèmes d’étudiants. Un étudiant sans Mafia, sans maladie, sans prostitution forcée et sans meurtre sur les doigts. Ouais… Le temps d’un instant, j’avais envie de me noyer dans une normalité qui ne m’avait jamais été offerte. Je ne voulais pas avoir à surveiller tous mes mots de peur de gaffer et de dire des choses qui feraient fuir tout le monde. Je ne voulais pas avoir à faire attention à chacune de mes paroles de peur de laisser glisser l’un de ces secrets interdits qui pourraient me coûter ma vie. Je ne voulais pas être ce gamin qui avait peur de s’énerver et d’en venir à tuer de petits bagarreurs. Putain, non. Je ne voulais pas être effrayé de l’être que j’étais… De l’être que je devais à cause de Rob et de son organisation. Je ne voulais pas voir cette bête incontrôlable devenir mon reflet au quotidien. Et, bordel, le temps d’une soirée, je ne voulais plus être ce gosse qui sursautait dès qu’on l’approchait parce qu’il avait trop peur de la douleur qui pourrait arriver. Le temps d’une soirée, je ne voulais plus être Neal Teodoro Hood, le gamin battu par la vie et désorienté par ses obligations. Le temps d’une soirée, je voulais n’être qu’un mec comme n’importe qui. Je voulais n’être qu’un étudiant qui n’avait plus peur. Alors, installé sur ce tabouret au Nephilim, je laissais glisser les verres d’alcool dans ma gorge comme s’ils n’étaient que de l’eau. Installé au bar, je venais même glisser l’une de ces pilules miracles dans ma bouche avec l’espoir d’effacer le meurtre commis pour quelques heures. Malgré les substances avalées, mon moi profond ne s’effaçait pas et je ne pouvais pas m’empêcher de sursauter lorsqu’une personne s’installa à ma droite. Si proche. Trop proche. Ce n’était pas bon pour moi. Je ne pourrais pas me défendre avec ma jambe en vrac. Est-ce que Rob était là ? Est-ce que Jared m’avait trouvé pour me faire un compte-rendu ou m’en demander un ? Non. Ce n’était pas possible. Personne n’avait connaissance de ma présence ici. Le bras de la personne se posait sur le bar et je sursautais suivant le mouvement des yeux. Je m’attendais à voir ce revolver pointé sur moi pour m’obliger à suivre. Je m’attendais à me retrouver au pied du mur de nouveau. Gamin qui ne pouvait jamais être normal. Cependant, ce n’était pas cela qui se dessinait sous mes yeux. Non. Les bracelets de mon petit-ami entraient dans mon champs de vision. La voix de Mio Amore résonnait à mes oreilles alors qu’il commandait à boire. Jouant avec mon verre sans oser le regarder, je ne me sentais pas prêt pour cette confrontation. J’avais soufflé à Lukas que j’étais avec un ami ce soir alors comment allais-je pouvoir m’expliquer ? Il faudrait que je lui mente. Mentir sur mes actes de la soirée. Mentir sur l’origine de mes blessures. Mentir sur ce que j’avais fait pour ne pas lui montrer qu’il sortait avec le Diable. Ne levant toujours pas les yeux, je lui demandais ce qu’il faisait ici comme pour partir vers un autre chemin. Un chemin qui me permettait de masquer ma sombre réalité et mon horrible secret derrière un mur que je ne le laisserai jamais franchir.

La voix de mon petit-ami résonnait et je me concentrais sur lui. Je me concentrais sur cette mélodie qui m’accrochait à la réalité. Je me concentrais sur les mots qu’il soufflait pour ne pas me perdre derrière mon mur empli d’images d’horreurs. Un léger rire glissa entre mes lèvres lorsque Mio Amore souffla sa réponse. Je ne pouvais pas m’empêcher de le provoquer demandant d’un ton amusé « C’toi qui dit ça ? » Après tout, le sexy musicien m’avait bien fait comprendre qu’il n’était pas du genre à croire au destin et à toutes ces conneries du genre. Pourtant, ce soir, c’était lui qui en parlait et qui agissait comme si le fameux destin venait le foutre sur ma route. Malgré moi, je me demandais si cela était vraiment possible et surtout pourquoi cela arrivait. Qu’allait-il se passer ce soir pour que j’ai besoin de mon copain sur ma route ? Qu’avais-je prévu avant qu’il ne débarque ? Rien… Enfin, peut-être qu’ELLE avait prévu des choses et que Lukas venait de tout bouleverser et de me sauver par ce fameux coup du destin. Levant les yeux sur mon petit ami pour lui montrer que je ne me fermais pas sur moi, je me tournais sur mon tabouret afin de le regarder un peu mieux. Mon copain si parfait que je délaissais tellement ces dernières semaines parce que les obligations me bouffaient. Mon petit-ami avec qui je n’avais plus couché depuis trop longtemps parce que je n’étais pas capable de me laisser faire. De le laisser faire. Finissant mon verre cul sec comme pour oublier cette douloureuse réalité que je lui imposais, j’en commandais un nouveau lorsque soudainement la main de Lukas glissait sur moi. Elle glissait sur mon visage abîmé et je me tendais sans savoir me contrôler. Mon cœur cognait trop fort. Mes doigts se mettaient à trembler tant et si bien que je m’empressais de ramener mes mains vers moi pour le masquer. La question tombait et je baissais les yeux. Gamin pris sur le fait. Mordillant ma lèvre, je gémissais sous la douleur parce que j’avais oublié qu’elle était ouverte. Soupirant, je reculais mon visage pour me dégager du contact de Lukas avant de marmonner « Pas grand-chose… » Menteur Neal. Il s’en était passé des choses. J’avais dragué un homme pour le faire monter dans une chambre précise. Une chambre où je m’étais approché de lui le laissant m’embrasser pour mieux savoir comment attaquer. Une chambre où je m’étais battu avec cet homme avant de le tuer. La scène se rejouait dans ma tête me donnant l’impression de sentir le liquide carmin sur ma peau de nouveau. Secouant la tête pour chasser toutes ces images, je jouais nerveusement avec mes doigts avant de souffler « C’juste une p’tite bagarre avec un mec alcoolisé… C’pas important… J’vais bien… » Je ne mentais pas. Je masquais juste des informations. Je m’étais réellement battu avec un homme qui avait bu quelques verres d’alcool même si c‘était important parce que j’avais fini par tuer cet homme sous les ordres de la Mafia. Et, putain, je n’allais pas bien. Enfin… Physiquement, je n’allais pas trop mal. Les douleurs me lançaient, mais elles demeuraient supportables. Mentalement, j’étais réduit à néant en revanche et je venais bien vite attraper mon verre d’alcool pour le vider cul sec. Fermant les yeux, j’attendais quelques secondes laissant le liquide et la pilule ingurgitée plus tôt agir sur moi. Lorsque je rouvrais les yeux, c’était pour fouiller les alentours. Pas de Rob. Pas de Jared. Et personne de connu à l’horizon. Me levant de mon tabouret, je grimaçais un instant en posant ma jambe au sol. J’appuyais mon dos contre le bar descendant un nouveau verre servi avant de faire face à mon copain assis sur ce tabouret proche du mien. Une de mes mains se déposait sur le bord du tabouret tandis que je me rapprochais de mon petit ami en soufflant « Tu attends quelqu’un peut-être ? » Je voulais savoir s’il avait rendez-vous avec un proche par ici. Je n’avais vu personne, mais il y avait peut-être quelqu’un aux toilettes ou quelqu’un qui n’était pas encore arrivé. Ma main libre se déposait sur la cuisse de mon copain. Elle remontait doucement, mes doigts glissant à l’intérieur de sa cuisse. Me rapprochant de Mio Amore, ma bouche arrivait à son oreille où je susurrais « Si t’attends personne, c’de moi dont tu vas devoir t’occuper… » Léger rire amusé qui glissait entre mes lèvres avant que je ne vienne mordiller le lobe de l’oreille de mon copain. Et, aussi vite que je m’étais approché, je me reculais pour appuyer de nouveau mon dos contre le bar. Croisant mes bras contre mon torse, mes prunelles trouvaient celles de l’homme que j’aimais et j’attendais sagement de savoir s’il avait un rendez-vous avec quelqu’un.

@Lukas O. Spritz
Piou
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : HARBOR TOWERS - WATERFRONT n°3, chez Neal pour le moment
et j'y ai posé mes valises depuis : septembre 2019
. Tu peux m'appeler : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : En couple avec Neal
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : musicien, écrivain. Surtout perdu.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Finn Cole

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Bab
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
, d'où les : 15317
messages, dont : 575
rps. Merci aux doigts de fée de : BMW iconn, ava
. Pour finir, je joue également : /.

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064946818326 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064954409380 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064954705935
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064950852104 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064958354476 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064958829608
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils d'une Ballerine Russe et d'un Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentation autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout briser en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tout les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meïko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veux connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connait pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interposera toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prés à tout pour ceux qu'il aime ✦ Sa première guitare étant détruite, il en à racheté une nouvelle, elle porte le nom de Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N ✦ La photo d'Alyson est dans son portefeuille, arraché, scotché, plié, caché, oublié ✦ Porte les cicatrices du métro dans les paumes de ses mains ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ A une bague de femme dans son portefeuille depuis fin novembre 2020 ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
people are going to talk about you
no matter what you do.

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064947265691 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064952974730 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064952859406
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi au Vendredi: 7h45 - 11h45

Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 2511619667
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Cadeau11
• Têtes de Mules
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200327113946269016(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200328021133309071
• Rest In Peace My Friend
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200401080125490348
• #KLM
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 2oor
• Souvenir de Cap Code
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. CapeCod_Silver_Navy_1024x1024

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 20021608055864050


(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 1116103942

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


Neal T. Hood FIRE OHEHO

LIEN DU POST
Mer 30 Déc 2020 - 22:50
Qu'est ce qui m'avait pris à souffler de tel mots? Le destin ... je n'y croyais pas. Jamais. Et pourtant il passait entre mes lèvres. Pour quelle raison? Pour détendre l'atmosphère? Pour ne pas prendre le parti de la confrontation que je ne voulais pas et qui s'invitait bien trop souvent entre nous. Depuis des jours, depuis des semaines. Des disputes qui foutaient tout en l'air, toi, moi, nous. Depuis que tu avais accepté ce deal et que je n'avais pas le droit de m'impliquer, mis à l'écart. Je savais que c'était pour ma sécurité, mais je ne pouvais pas m'empêcher de m'inquiéter pour toi, constamment. Parce que je supportais pas ce qu'ils t'infligeaient, ce que tu avais accepté de t'infliger. Alors oui je le mot destin passais entre mes lèvre malgré moi pour excuser et ne pas prendre en compte nos responsabilités dans la situation. Simple pantin du jeu de la vie, qui prenait un malin plaisir à nous écorcher. En tout cas il était agréable d'entendre un rire sortir de ta gorge. Prenant en main mon verre avant de hausser les épaules. On dirait bien ouai. Un léger sourire alors que me voix laisser transparaitre une certaine lassitude. J'avais vraiment aucune envie d'y croire et de laisser faire le foutu destin. Mais les fais étaient là. Je devais passer la soirée seul, j'avais invité ma meilleure amie et elle ne se pointait pas. Et à la place tu étais là. Dans un sale état, peut être pas dans le pire que j'ai vus physiquement, mais il y avait une lueur dans tes yeux qui était différente, tellement différente, inconnue. Et malgré l'interdiction de te toucher qui pulsais depuis des semaines ce soir j'osais porter mes doigts sur ton visage comme s'il avait le pouvoir d'efface quoi que ce soit. Seulement ça n'arrangeait rien, je te sentais te tendre sous mes doigts, malgré la bonne intention. Je détestais ça, je détestais être la sources de ces tensions, seulement j'arrivais pas en m'en empêcher. Parce que bien trop attaché, bien trop inquiet. Demandant ce qu'il s'était passé. Je connaissais déjà les mots que tu venais me servir alors que tu te dégageais du contact. Une petite bagarre, avec un mec bourré. Ouvrant la bouche pour dire quelques choses, avant de me raviser. Résigné. Ca ne servais à rien, je ne servais à rien dans cette histoire et s'était frustrant. Je portais mon verre à ma bouche pour le vider d'une traite, pour me taire, il n'y avait rien à dire, il n'y avais plus rien à dire, si je ne voulais pas que ça parte trop loin. Préférant me tourner vers le comptoir et commander un autre verre, plus fort, tandis que tu les enchainais. J'aimais pas voir ça. J'aurai aimé ne pas être là, aimé ne pas avoir eu l'idée d'envoyer un message à Naelle pour l'inviter à venir ici, nous retrouver autre part.

C'est alors que je te sentais bouger à côté de moi, tournant un peu plus rapidement la tête pour te voir t'adosser au bar et descendre un nouveau verre. Avant de te rapprocher de moi. Un regard en biais, est ce que j'attendais quelqu'un? La réponse ne se fit pas attendre. Ca fait vingt minutes que j'attends ... m'arrêtant dans ma phrase surpris par la pression que je sentais venir sur ma cuisse qui remontais lentement et glissait vers l'intérieur. Mes yeux se posais sur l'action, alors que la chaleur commençais à m'envahir. ... Naëlle. Les yeux remontais le long de ton bras pour venir s'échouer sur ton visage meurtri que j'avais le temps d'apercevoir seulement une seconde, alors que je venais sentir ton souffle chaud caresser mon oreille. Je crois bien que mon coeur à loupé un tour à cet instant, que j'en écarquillais les yeux sous la proposition, proposition que je n'avais pas entendu depuis des semaines. Ca avait l'air de te faire rire, est ce que c'était une blague? une vaste provocation? Qu'est ce qui s'était passé pour que ce soir tu me laisse accès? Même s'il y avait eu rapprochement depuis hier on était encore loin de tout ça il y a encore quelques minutes. Et pourtant tu allais à l'opposé à l'instant. Tu me chauffais clairement, encore plus provoquant quand tu venais me mordre le lobe de l'oreille, faisant parcourir un frison dans la totalité de mon corps. Me poussant même à fermer les yeux et à souffler d'envie. Avant que tout s'arrête bien plus vite que tout avait commencé. Plus de souffle chaud, plus de pression. Juste une chaleur qui montait et un pantalon trop serré. J'ouvrais les yeux de nouveaux les yeux pour te voir les bras croisé dos au bar. Hésitant un instant avant de me redresser face à toi, passant la langue sur mes lèvres. Que je m'occupe de toi? Vraiment ? J'étais peut être un peu trop proche. C'est l'instant que mon téléphone choisis pour sonner. Je levais les yeux au ciel, avant de prendre mon portable et de regarder le nom s'afficher Naëlle. Oh ... ok ... c'est pas grave... à plus Je reportais mon attention sur toi. Il semblerai que je n'attende plus personne finalement. La faute à la neige... Pas évident de se déplacer par le temps qu'il fait, et encore moins en fauteuil roulant. Lentement je rapprochais mon corps du tiens pour tendre le bras et attraper un nouveau verre, que je portais à mes lèvres. Tu proposes quoi?

@Neal T. Hood




Le plus important n'est pas ce que tu es,
mais ce que tu as choisis d'être

Titre de propriété :
 

I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Sam 2 Jan 2021 - 23:46
Mercredi 30 Décembre. 08:15 pm

Perdu dans les méandres de mon esprit dans cette salle de bain que je détestais, je me demandais ce qu’il allait advenir de mon futur. Serais-je capable de faire comme si je n’avais pas commis un tel acte ? Serais-je capable de passer outre le fait que j’avais ôté la vie à un homme qui ne m’avait rien fait ? Serais-je réellement capable de conserver ce secret pour le restant de mes jours ? Serais-je capable de ne pas en cauchemarder pour les mois à venir ? Serais-je capable de ne pas devenir un monstre ? Je savais que je ne risquais rien. Je savais que personne ne viendrait chercher cet homme disparu. Je savais que tout serait parfaitement nettoyé dans la chambre où le massacre avait eu lieu. Je savais qu’il n’y avait aucun risque pour qu’on parle de ce meurtre ou que j’y sois relié. Pourtant, j’avais pris mes dispositions écrivant un rapide message à Laurys pour lui demander de me servir d’alibi juste au cas où. Une histoire prévue à la perfection. Une petite histoire qui suffirait et qui collerait avec le message envoyé à mon copain où je le prévenais de cette soirée avec un ami. Et, malgré tout ça, je savais que je ne pourrais pas agir comme si je n’avais rien fait. Je ne pourrai pas oublier cet acte d’horreur que j’avais commis. Je ne pourrai pas oublier le visage de cet homme à qui j’avais volé la vie. Je ne pourrai pas. Les cauchemars allaient frapper mon esprit. Je ne savais pas si le monstre en moi allait complètement s’éveiller. Je ne savais pas comment j’allais gérer les semaines à venir avec cette réalité. Avec ce secret si lourd et difficile à porter. Mais, je ne pouvais pas en parler. Je n’avais pas le droit de dire à mes proches que j’avais tué un homme… Deux hommes si on comptait Antonio en Italie. Comment réagiraient-ils en apprenant que je n’étais pas aussi innocent qu’on pouvait le croire ? Comment réagiraient-ils s’ils me savaient capable de telles horreurs ? Je n’avais pas envie de le savoir. Je ne voulais même pas en parler. Ce soir, contrairement à l’Italie, je n’avais pas commis ce meurtre pour me sauver et avoir une meilleure vie. Ce soir, je l’avais fait parce que c’était un ordre auquel je ne pouvais pas désobéir. Un ordre pour sauver Elie. Un ordre pour sauver Côme. Un ordre pour peut-être me sauver aussi dans le fond et, surtout, un ordre pour garder en sécurité tout le reste de mes proches.

Mercredi 30 Décembre. 09:30 pm

Je m’étais installé au Nephilim avec l’espoir d’oublier et d’être normal le temps de quelques heures avant d’être obligé de rentrer chez moi pour faire face à mon petit-ami. Est-ce qu’il verrait quelque chose de différent sur moi ? En moi ? Est-ce que ce meurtre commis changeait quelque chose ? Est-ce que mon copain ferait des hypothèses sur ce qui avait pu se passer ce soir ou est-ce qu’il me questionnerait simplement jusqu’à l’implosion ? Je n’en savais foutrement rien. Tout ce que je savais était que je me devais de lui masquer cette vérité. Tout ce que je savais était que je devais reprendre le dessus pour être aussi normal que d’habitude. J’avais quelques heures pour me préparer. Folle illusion. Foutu destin. Je ne restais pas longtemps seul installé au comptoir. Lukas s’installait à mes côtés me faisant sursauter jusqu’au moment où je voyais les bracelets et où j’entendais sa voix si parfaite. Je n’avais plus que quelques secondes pour me préparer et je me sentais déjà si condamné. Il fallait que je trouve un moyen d’échapper à la cage. La présence de mon copain était imprévisible. C’était totalement impensable. Et, pourtant, c’était si réel. Mon petit-ami se trouvait à mes côtés. Le jeu des illusions allaient devoir commencer dès à présent. Je devais y arriver. Il fallait que je me taise sur la réalité des dernières heures. Pour le protéger. Pour le garder. Pour ne pas changer son avis sur moi. Alors, je lançais la conversation cherchant à savoir ce qu’il fichait ici. Depuis quand Mio Amore sortait tout seul en boîte sans même me prévenir ? Mon copain parlait de destin et je trouvais ça plutôt ridicule parce que je savais qu’il n’y croyait pas. Toutes les fois où j’avais voulu parler de coup du destin, il avait toujours fini par dénigrer la chose d’une certaine manière alors l’entendre me dire que sa présence était due au destin demeurait assez risible. Je le provoquais doucement cherchant à savoir si c’était vraiment lui qui disait ça. Il haussais les épaules après avoir attrapé son verre en rétorquant. Sa voix était lasse comme s’il n’avait pas envie de croire aux propos qu’il venait de lancer, mais qu’il ne savait pas comment expliquer les choses autrement. Je tordais mes doigts entre eux le temps d’un instant parce que j’avais l’impression que mon copain en avait marre de tout ça. De toute cette vie qu’il menait avec moi et qui n’était jamais calme. Jamais normale. Levant les yeux sur le sexy musicien, les questions tournaient dans ma tête. Dis Amore, comment tu réagirais si tu savais que je ne suis qu’un meurtrier ? Est-ce que tu me laisserais vraiment te toucher ? Est-ce que tu n’aurais pas peur d’être le prochain ? Je n’en savais strictement rien. Je n’avais pas les réponses à tout cela. Je ne voulais même pas y réfléchir. Nous avions assez de problèmes comme ça depuis que je travaillais pour la Mafia et que j’étais un peu trop incapable de le laisser me toucher. Incapable de me détendre à ses côtés. Secouant la tête pour ne pas penser à ces interrogations, je finissais mon verre cul sec avant de me tendre. Les doigts de Lukas venaient de s’échouer sur mon visage. Son contact accélérait mon cœur de façon négative et poussait mes doigts à trembler. La question tombait. Cette question que j’aurais aimé éviter et que je ne savais pas fuir pourtant. Me dégageant de son contact qui me rendait anxieux, je baissais les yeux. Gamin coupable qui ne savait pas répondre. Gosse pris au dépourvu qui n’osait pas ouvrir la bouche. Je mentais sifflant que ce n’était pas grand-chose. Néanmoins, je savais que si je me contentais de ça, mon copain allait creuser un peu plus. Alors, comme pour éviter les questions gênantes, je babillais à propos d’une bagarre sans importance avec un mec alcoolisé avant de souffler que j’allais bien. C’était le cas. Physiquement, j’étais blessé, mais je savais que j’allais m’en tirer. Mentalement, j’étais foutu en l’air, mais je devais faire comme si ce n’était pas le cas parce que je devais taire la réalité. L’autre homme n’allait pas bien en revanche. Lui qui se trouvait sans doute déjà dans un sac. Mais, ça, Lukas n’avait pas besoin de le savoir. Il n’avait pas besoin des détails. Il n’avait pas besoin de la réalité absolue. Ce petit mensonge suffisait. Attrapant un nouveau verre, je le vidais en un rien de temps observant mon copain. Il ouvrait la bouche, mais aucun mot ne venait. Il finissait par boire son verre d’une traite et je l’observais un instant. Il semblait s’être résigné à ne rien dire. Pas de remarques. Pas de questions. Mais, je savais qu’il ne me croyait pas vraiment et ça faisait mal. J’avais envie de m’en prendre à lui. J’avais envie de le provoquer. Cependant, je ne voulais pas d’une nouvelle dispute. Une nouvelle dispute pour me déchirer le cœur. Une nouvelle dispute pour me foutre au sol. Alors, fermant les yeux, j’attendais quelques secondes de sentir l’impact de la drogue et de l’alcool sur moi. Juste attendre pour ne pas céder à la provocation douloureuse qui pourrait nous détruire.

Lentement ça pulsait en moi. L’alcool m’aidait à effacer l’horreur le temps de quelques heures peut-être. La drogue m’aidait à me sentir mieux. Moins angoissé, moins tendu, moins effrayé. Rouvrant les yeux, mes prunelles parcouraient le Nephilim un instant avant que je ne finisse par me lever de mon tabouret. La grimace glissait sur mon visage lorsque ma jambe droite s’appuyait au sol. Putain, est-ce que je m’étais encore plus blessé que ce que je pensais ? Mordillant nerveusement ma lèvre, je reprenais bien vite un visage normal tandis que j’appuyais mon dos contre le bar. Un nouveau verre d’alcool glissait dans ma gorge et je faisais face à mon petit-ami installé sur son tabouret. Un bref sourire passa sur mon visage tandis que je pensais à la chance que j’avais de l’avoir. Lui si beau, si présent, si attentionné, si acceptant. Posant ma main sur son tabouret, je me rapprochais pour chercher à savoir s’il était seul ou s’il attendait quelqu’un. Lukas ne serait jamais venu au Nephilim seul, si ? Il était sans doute en train d’attendre quelqu’un parti aux toilettes ou pas encore arrivé. Mio Amore me faisait savoir que ça faisait vingt minutes qu’il attendait… La phrase restait en suspens. Ça ne me plaisait pas d’attendre de savoir qui il attendait. Un autre homme? Une femme intéressée par lui ? Mon corps se tendait malgré moi sous cette jalousie qui me parcourait. Même si je voulais la réponse, je ne savais pas cesser mes mouvements qui le déconcentraient sans doute. Non, sûrement même vu que son regard était rivé à cette main qui remontait le long de sa cuisse. Mes doigts se perdaient à l’intérieur de sa cuisse effectuant une douce pression allumeuse. Finalement le prénom de Naëlle glissait entre ses lèvres et je me détendais aussitôt. La jalousie s’évaporait en un claquement de doigt alors que le regard de mon copain trouvait le mien. Je le voyais s’attarder sur mes blessures et ça ne me plaisait guère. Je ne voulais pas repartir sur ce sujet. Je ne voulais pas replonger dans une marre de mensonges et de non-dits. Alors, sans attendre plus longtemps, je m’approchais de mon petit-ami. Ma bouche glissait à son oreille pour lui susurrer qu’il allait devoir s’occuper de moi s’il n’attendait personne. Un rire amusé m’échappait suite à cette proposition un peu trop soudaine. Tellement trop osée au vu des dernières semaines. Je mordais son lobe sentant son souffle s’accélérer et j’étais certain que son cœur cognait plus fort dans sa poitrine. Me reculant soudainement, je m’appuyais contre le bar croisant les bras et appréciant le tableau de mon copain les yeux fermés. Il les ouvrait trop vite. Sa langue glissait sur ses lèvres. Ce geste me faisait frissonner de façon soudaine. Le sexy musicien se redressait face à moi. Proche. Trop proche. Mais, je ne ressentais pas la tension. Pas cette fois. Non. Je n’étais pas tendu le moins du monde. Gamin docile et malléable entre les doigts de l’homme que j’aimais. Sa question glissait et j’acquiesçais doucement. J’ouvrais même la bouche pour compléter la chose lorsque son téléphone sonna. Cette sonnerie qui me poussait à refermer la bouche tandis qu’il se préoccupait soudainement de son appareil. Quelques interminables secondes. J’avais envie d’attraper le mobile et de l’envoyer au loin pour qu’il me regarde moi et qu’il s’occupe de moi. Cependant, je restais sage. Je ne pipais mot. Je ne bougeais pas. J’observais simplement la beauté de mon copain et son attention rebasculait sur moi. Il n’attendait plus personne. Oh… Bien… Ainsi Naëlle venait d’annuler sa venue. Si je n’avais pas été présent ici, est-ce que mon copain serait resté au Nephilim ? Se serait-il fait draguer ? Aurait-il dragué quelqu’un ? Je n’avais pas le temps de réfléchir à ces questions puisque le sexy musicien s’approchait un peu plus de moi me poussant à me mordiller la lèvre sous le contact un peu trop inhabituel depuis des semaines. Il buvait un nouveau verre avant de m’interroger laissant un grand sourire prendre place sur mon visage. Mes mains trouvaient place sur les hanches de mon copain. Je le rapprochais encore plus de moi appréciant d’être ainsi pressé entre le bar et lui. Mon bas-ventre rencontrait celui de mon copain et je ne pouvais retenir ce gémissement qui glissa entre mes lèvres. Il ne se passait rien. Rien d’autre qu’un contact un peu trop oublié. Rien d’autre qu’un contact qui me faisait du bien. L’une de mes mains glissaient sous le tee-shirt de Mio Amore. Je caressais doucement sa peau rapprochant mon visage du sien. Et, tout contre ses lèvres, je soufflais « J’ai beaucoup de choses à te proposer… » Oh ouais. Ma tête ne savait pas s’arrêter. Elle ne savait plus se mettre sur pause avec tout ce manque qui pulsait. Mes lèvres frôlaient celle du sexy musicien et je reprenais un peu trop joueur « Tu peux continuer à boire au bar… Tu peux aller te défouler sur la piste de danse… Tu peux retourner à l’appartement… Ou tu peux réellement t’occuper de moi… T’occuper de ce que tu ne touches plus depuis des semaines… » Un doux rire passait entre mes lèvres et j’attrapais l’une des mains de mon copain pour la poser sur ce début d’érection qui s’invitait dans mon pantalon. Malgré le tissu, mes yeux se fermaient et je ronronnais presque de plaisir. Lâchant la main de Mio Amore, je bougeais la tête pour venir susurrer quelques mots supplémentaires à son oreille « J’suis certain que tu sauras m’emmener dans un endroit isolé… J’suis sûr que ta bouche peut provoquer des merveilles plus bas sur mon corps… Et j’suis persuadé que tu sauras me faire gémir comme jamais en me possédant Amore… » Mes dents venaient une nouvelle fois mordiller son lobe alors que je m’éloignais sans trop partir cette fois. Mes bras s’enroulaient autour du cou de l’homme que j’aimais. Je pressais mon corps contre le sien avant de planter mon regard dans le sien. Haussant un sourcil, j’attendais sa décision. Alors, Amore, prêt à me faire tien à nouveau ? Prêt à me faire savoir que je t’appartiens toujours ?

@Lukas O. Spritz
Piou
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : HARBOR TOWERS - WATERFRONT n°3, chez Neal pour le moment
et j'y ai posé mes valises depuis : septembre 2019
. Tu peux m'appeler : Lu/P'tit Lu/Owi/ ou ce que tu veux
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : En couple avec Neal
Je viens de : St Pettersbourg
Dans la vie, je suis : musicien, écrivain. Surtout perdu.
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Finn Cole

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Bab
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 13/11/2019
, d'où les : 15317
messages, dont : 575
rps. Merci aux doigts de fée de : BMW iconn, ava
. Pour finir, je joue également : /.

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064946818326 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064954409380 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064954705935
LUKAS OWEN SPRITZ
✧ ✦ ✧
” who is he "
Loyal ✦ Unique✦ Kafkaïen ✦ Altruiste ✦ Saltimbanque ✦ Optimiste ✦ Waouh ✦ Enthousiaste ✦ Nuancé ✦ Spontané ✦ Passionné ✦ Résilient ✦ Inspiré ✦ Tendre ✦ Zen

✧ ✦ ✧

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064950852104 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064958354476 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064958829608
” if you need more "

✦ Né à Saint Petersbourg le 6 Mars 1995 ✦ Fils d'une Ballerine Russe et d'un Architecte Italien ✦ A suivis sa mère lors de toutes ses représentation autour du monde ✦ S'inspire depuis toujours de ses voyages pour composer de nouvelles chansons, de nouveaux écrits ✦ Reçoit son premier instrument à 5 ans un accordéon, qu'il maîtrise parfaitement ✦ Joue de la guitare depuis ses 15 ans, sa première guitare s'appelle Nadia, du nom de sa meilleure amie à l'époque ✦ A une grande collection d'instrument de musique rare exposé dans l'appartement de ses parent à NYC ✦ A vingt ans il fait le pari de vivre une année sans carte bleu et sans aide de personne, il vivra à la rue sept mois avant de terminer son expérience à l'hôpital pour une pneumopathie ✦ Devient accro à la clope ✦ A découvert un relation extra conjugal de son père avec la mère de son meilleur ami ✦ Sa première fois fus en 2011 avec Nadia sa meilleure amie à l'époque ça a tout briser en eux ✦ A étudié trois ans à l'Institut de littérature Maxime Gorki à Moscou ✦ Tout les 24 Décembre au soir il assiste à un concert d'orchestre symphonique ✦ Est devenu claustrophobe après avoir été enfermé par d'autres enfants dans un placard ✦ Pratique le langage des signes, son préféré: Histoire ✦ Son chat est un Main Coon Meïko ✦ A une démarche personnel pour le zéro déchet ✦ Se pose la question de rejoindre Youth for Climate ✦ Boycott les grandes enseignes et essaye le vrac autant que possible ✦ Est un homme de valeur, sa vie est régie par des règles d'ors ✦ Prend son temps pour TOUT, il veux connaître, savoir pour comprendre ✦ Ne couche pas le premier soir, et ne couche pas tant qu'il ne connait pas ✦ Ne sais pas se battre mais s'interposera toujours lors d'une agression, même au risque de sa vie ✦ Exprime ses émotions et pour lui ce n'est pas une faiblesse que de pleurer ✦ L'écriture est un exutoire, il y dépose tout ✦ Un homme entier et prés à tout pour ceux qu'il aime ✦ Sa première guitare étant détruite, il en à racheté une nouvelle, elle porte le nom de Neal, gravé au dos de la caisse de résonance ✦ Porte un bracelet un bracelet au poignet gauche avec les initiales L & N ✦ La photo d'Alyson est dans son portefeuille, arraché, scotché, plié, caché, oublié ✦ Porte les cicatrices du métro dans les paumes de ses mains ✦ Après chaque voyage il ramène une bouteille d'alcool typique de la région visitée, elle sera consommé avec Naëlle exclusivement ✦ Ouvre un Meetssenger professionnel pour partager ses enregistrements ✦ A la rentrée 2020 il arrête ses études de littérature pour prendre la musique en majeur ✦ A fait mettre sous résine le trèfle à quatre feuille offert par Hugo lors de l'épreuve du labyrinthe et le garde en porte clé ✦ Se met en couple avec Neal à la rentrée de manière exclusive ✦ Subit une agression lors du saccage de son studio d'enregistrement, il ressort avec des côtés cassé, un plâtre, des ecchymoses ✦ S'inscrit au concours de talent auquel il est sélectionné ✦ Accepte les clés que l'appartement de son père qu'il lui à acheté ✦ A été le premier enlevé par Keith en octobre, retrouvé en fin de mois il souffre de cauchemars, et d'angoisse. A des difficultés à se remettre à la musique et à l'écriture. ✦ A force d'avoir écris « L&T » entouré d'un Neakas infini dans la paume de sa main l'ancre à laissé une marque ✦ Le retour à la réalité est difficile passe plusieurs à l'hôpital, avant d'emménager chez Neal ✦ Porte un second bracelet au poignet offert par Neal, un souvenir de Cape Code ✦ N'obtiendra pas son semestre ✦ A une bague de femme dans son portefeuille depuis fin novembre 2020 ✦ Porte clé agrémenté d'une pièce de puzzle en bois offert par Neal à Noël ✦


your life isn’t your if you
always care what others think.

−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
people are going to talk about you
no matter what you do.

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064947265691 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064952974730 (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 191202064952859406
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "

Horaire des cours
Du lundi au Vendredi: 7h45 - 11h45

Horaire du SunRock
Mardi - Mercredi - Jeudi : 17h - 22h30
Vendredi - Samedi : 18h - 23h30.


• Meeko en Kat Sitting (emo)
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_oyldxcjyMy1ug9tt2o1_1280
• Demoiselles en détresses en court de sauvetage (emo)
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_o17ow1XtXM1r2xr06o7_500
• Melu' et Meeko Perfect date :heaart:
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 7PQ1Eq38_o
• Cadeau de Neal pour les 25 ans (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 2511619667
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Cadeau11
• Têtes de Mules
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200327113946269016(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200328021133309071
• Rest In Peace My Friend
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200401080125490348
• #KLM
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. FzbcgUN
• NeaKas nique le temps
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 200616094954436404
• Porte Clé Souvenir du labyrinthe
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Pendentif-trefle-a-4-feuilles-01
• KaNeakas <3
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 2oor
• Souvenir de Cap Code
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. CapeCod_Silver_Navy_1024x1024

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 20021608055864050


(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 1116103942 Qui chaque jour sauvera le rêve de la Chatbox ?
Qui chaque jour brandira le drapeau de la Chatbox ?
C’est notre héros Lukaman.
Qui portera l’espoir de la Chatbox ?
Qui prouvera que l’on peut gagner ?
C’est notre héros, Lukaman.
Qui fera peur à ces sirènes qui nous noient ?
Qui vaincra l’ennemi juré de la Chatbox ?
C’est le porteur du drapeau de nos valeurs.
Qui parrainera nos fidèles petits nouveaux ?
Qui par son amour et sa mignonnerie saura nous montre le chemin du rp ?
C’est notre cher Lukaman.
Notre grand héros de la Chatbox,
Entendra nos souhaits de liens.
Qui est le petit cul, héros de notre Chatbox ?
Qui tombe sous le charme de Neal adoré ?
Notre héros qui porte les couleurs d’Harvard,
Le porte bannière de nos étudiants
C’est notre héros Lukaman,
Notre meilleur ami, celui qui fais peur aux sirènes du fond de la Chatbox,
Notre héros fidèle,
Notre Lukaman adoré.
Même lorsqu’il n’est pas là,
Il hante les couloirs de notre grande maison,
Il veille sur nous, même endormi,
Notre héros, Lukaman.
Comment oublier l’amour de ce héros ?
Je t’aime, je t’aime, Lukaman,
Il nous aime à chaque venue à la maison,
Notre grand héros,
Lukaman, le seul et l’unique pêcheur,
De nos corps attirés par Timmy,
Timeout cruel de notre Chatbox.
Notre Héros,
Lukaamaaan. (TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 1116103942

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. NpszQwXL_o

WARNING // concernant (Lukas)
Sexe (termes érotiques), Addiction (tabac), Kidnapping, Marqué psychologiquement par la violence de certain événement.

TRIGGER // refuse de jouer ;
Aucun pour le moment.


Neal T. Hood FIRE OHEHO

LIEN DU POST
Sam 9 Jan 2021 - 20:06
La situation avait tourné d'une façon dont que je ne m'attendais pas. Tellement inattendu. Une soirée où je devais me retrouver seul à l'appartement, j'avais enclenché l'invitation à ma meilleure amie, laquelle qui tarde à arriver et que tu viens remplacer quand je me place à tes côtés. Effrayé, distant, marqué par de nouveaux coups, mais sans trace. Et malgré un contact que je voulais rassuré tu le fuyait comme toujours. Je me résignais dans mon verre. Je chercherai pas plus loin, pas ce soir. Trop fatigué de ces disputes et de ces non dits au fil des semaines. Fatigués de la destruction que tu t'imposes parce que tu l'avais choisis. Sauver une vie pour en détruire un autre la tienne … Comme si tu n'avais pas suffisamment de chose à porter, il en fallait encore et toujours. Comme si tu avais la possibilité d'être partout pour tout le monde. Un jour ça sortira, un jour ça explosera, mais pas ce soir. Je ne voulais pas, je voulais surtout te ramener puisque tu étais là à mélanger alcool et drogue, à enchaîner les verres pour oublier probablement la première partie de la soirée. Je te teindrais compagnie même si Naëlle se ramenais, peut importe ce qui se passerai tu rentrera pas seul, c'est une promesse que je venais me faire. Et comme si le tout avais fait effet tu venais renverser la balance. Cette balance en équilibre sur un fil depuis des semaines. Te rapprochant plus encore que toute ces nuit que nous partagions, me demandant si j'attendais quelques. La réponse aurais pus ne pas se faire attendre mais la sensation perdu de cette main qui glisse le long de ma cuisse me surprend beaucoup trop m'empêchant de continuer, préférer regarder la scène et ressentir tout ce que ça me faisait, lâchant le nom de ma meilleure amie en remontant les yeux sur toi. A quoi tu joues … j'aurai voulus te le dire, te le demander, pourquoi tu m'allumais de cette façon. Je t'avais demandé de ne pas jouer pour ne rien en faire … Mais tu continuais encore plus, ton souffle contre mon oreille pour des propos plus qu'explicite, qui me scotchais sur place, le souffle bien plus court et plus fort, puis la sensation de tes dents sur ma peau. Fermant les yeux sous ce que tu réveillais, t'avais pas le droit de faire ça sans prévenir. C'était beaucoup trop puissant, beaucoup trop délicieux. Et si je ne m'étais pas laissé emporté par cette sensation, ces frisons je t'aurai gardé contre moi pour capturer tes lèvres. Seulement tu disparaissais déjà, me laissant avec cette frustrations. Rouvrant les yeux pour les poser sur ton visage, ma langue glissait sur mes lèvre à l'idée que je pourrais trouver un contact, des contacts, sensations bien trop oublié. Je me redresser pour te bloquer contre le bar, est ce que c'est vraiment ce que tu souhaitais ? Pas de mot, un simple sourire et un hochement de tête. Pas de tension, celle qui me dérageais, celle qui me m'obligeait bien trop souvent à m'éloigner pour que tu ne la ressente pas. J'étais prêt à m'approcher encore plus à me coller à toi pour capture tes lèvres cette fois seulement c'était au tour de mon téléphone de nous couper. Râlant intérieurement, sur cette incapacité à laisser sonner, je ne te lâchais pas des yeux pour autant, remarquant parfaitement que l’événement te déplaisais. Et au fur et à mesure que les secondes passaient mon sourire grandissait et il t'étais entièrement destiné. La confirmation de l'absence de Naelle, ce sera donc toi et moi ce soir Amore. Ainsi que le plan que tu proposais, cette possibilité de nous retrouver … Approchant d'un pas encore, pour prendre un verre et le vider de nouveaux appréciant le spectacle de ta lèvre sous tes dents, qui m'avait tant manqué, ce spectacle que je voulais voir encore longtemps. Et ce sourire que me faisais chavirer … oublier les semaines passés. Tu avais sus faire taire les questions avant même quelles n'arrivent à ces coups de pourquoi si destructeur. Tes mains sur mes hanches pour me rapprocher de toi, alors que les miennes se posais de chaque côté de toi au niveau du bar, attendant l'autorisation de poser un doigt sur toi. Fermant les yeux sous le contact de ta main sur ma peau, je me laissais faire, attendant un baiser et c'est pourtant tes lèvres qui vibrait contre les miennes, des propositions qui allais à l'opposé des tes actions, joueurs que tu étais. Je n'avais qu'une envie te faire taire, prendre tes lèvres une fois pour toute et t'embrasser avec fougue, contre ce bar avant de t'emmener plus loin. Seulement une ultime provocation venais me replacer dans la réalité je ne te touchais plus depuis des semaines, pourquoi ce soir qui avait de nouveaux le droit ? Qu'est ce qui s'était passé pour que tu me laisse t'approcher ces dernières secondes ? Qu'est ce qui s'était passé pour que tu m'allumes de cette façon. J'allais reculer au moment où tu me prenais la main pour la placer entre tes jambes me reconnectant totalement au présent, laissant mes doigts se fermer légèrement emporté par l'action. Je me mordais la lèvre inférieur d'envie et de désir qui montait, incapable de bouger ma main avec la seul envie de rencontrer ta peau. Comme si le fait de rester ainsi avait le pouvoir de faire disparaître les tissus. Puis de nouveaux mots, pour un défi définitif murmuré au creux de l'oreille. J'avais l'impression de hocher la tête mais pas certain que ça se voyait vraiment, savourant le souffle chaud que tu laissais contre ma peau, je lâchais même un gémissement quand tes dents la rencontrait de nouveaux. Je me soumettais totalement à ce désir inassouvi et lâchant ton entre jambe d'une part et le bar de l'autre mes mains se placer dans ton dos avant de soulever ton haut rencontrer ta peaux. Je voulais la sentir frisonner avant de t'embarquer. Un sourire sur les lèvres quand tu haussais les sourcils, alors que nos corps se rencontraient une nouvelle fois. Silencieux, en réponse, seulement, mes lèvres qui venais rencontrer les tiennes pour un baiser langoureux qui nous n'avions pas eu depuis trop longtemps, même celui de la veille ne m'avait pas autant bouleversé. Et pendant ce temps le scénario de la nuit se déroulait dans ma tête. Je voulais t'entendre gémir encore, je voulais te donner du plaisir toujours. J'avais besoin de te retrouver entièrement. Le souffle court à cause de se baisser qui me faisait perdre la tête. On va trouver un endroit où être tranquille J'aurai tellement voulus te porter à travers la foule, reprendre se baiser, je ne voulais pas perdre ce contact si proche, comme si en moins d'une seconde tout pouvais basculer de nouveaux. Montant ma main rencontrer ton épaule et la laisser attirer ta main pour se lier, je t'embarquais rapidement loin du bar, loin des gens et de la foule, j'avais l'impression un instant de me revoir un an auparavant lors de cette première fois au Badgirlz mais tout était tellement différent. Passant la première porte que l'on venait rencontrer, ne m'attardant même pas sur ce qu'il y avait, je refermais le verrous afin d'être tranquille à tes côtés. Je venais tirer sur ton bras pour te rapprocher de moi, avant de pivoter et de te plaquer contre la porte. Liant mes doigts à chacune de tes deux mains je les plaçais au niveaux de ta tête. Rapprochant mon corps pour me presser contre toi, mes lèvres contre les tiennes. J'vais te faire mien ici, et j'vais te faire gémir de plaisir des mots balancés comme une promesse, avant de prendre tes lèvres.

@Neal T. Hood




Le plus important n'est pas ce que tu es,
mais ce que tu as choisis d'être

Titre de propriété :
 

I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. 8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) I signed a pact with the devil. You'll meet the monster. REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Dim 24 Jan 2021 - 19:15
Mercredi 30 Décembre. 08:15 pm

Est-ce que vous pensez qu’à force de vouloir trop sauver tout le monde, on pouvait finir par se foutre en l’air soi-même ? Est-ce que vous pensez qu’à force d’encaisser tellement de choses pour les personnes autour de moi, je pouvais finir par exploser ? La question cognait pendant un instant dans mon esprit tandis que j’étais fermé dans cette chambre. Isolé de tout et de tout le monde. Je me retrouvais seul avec moi-même. Seul avec mes démons. Seul avec ELLE. Et ça, ce n’était jamais bon. Oh non, jamais bon du tout. Lorsque je me retrouvais tout seul, ELLE savait toujours trouver la faille pour prendre le dessus et me pousser à commettre de folles conneries. Qu’allait-il se passer ce soir ? Ce soir où je me sentais tellement mal. Je me demandais ce que je pouvais bien commettre. Je me demandais jusqu’où je pouvais aller ce soir. Est-ce que je pouvais pousser jusqu’à Carson Beach pour tenter de me noyer dans l’océan ? Est-ce que je pouvais me laisser tomber d’un pont pour tenter de sombrer loin de toute cette douleur incessante ? Parce que ouais putain, j’avais mal et personne n’était là pour le voir. Cela faisait des mois que j’encaissais des choses pour tout le monde. Cela faisait des mois que je tentais d’être là pour tout le monde tout le temps. Je ne prenais jamais vraiment le temps de me ressourcer. Je ne prenais jamais le temps de m’éloigner et de me concentrer sur moi. Non. J’étais toujours là pour les autres. Je répondais toujours présent pour les soulager. Et moi ? Qui était là pour m’empêcher de tomber ? Personne. Ce soir, personne n’était là et je venais de plonger dans la spirale mafieuse. Ce soir, je venais de commettre un meurtre pour cette Mafia qui avait su faire de moi le gamin indomptable et difficile que j’étais. Ce soir, je m’étais contenté d’obéir à un ordre comme bien trop souvent. J’avais obéis à cet ordre pour sauver Elie et Côme. J’avais accepté de presser la détente pour protéger tous mes proches et empêcher la Mafia de les retrouver et de les faire souffrir. Ce soir, j’avais commis un meurtre et ce n’était pas pour avoir une vie meilleure. C’était simplement pour que tous mes proches aient une vie meilleure. Et moi alors ? Moi je n’oublierai jamais ce que je venais de faire. Je n’oublierai jamais le visage de cet homme que j’avais tué. Ce visage qui me hanterait à jamais sans doute. Cette fois, je n’avais pas de cicatrice visible sur le corps comme avec Antonio. Cette fois, je n’avais le droit qu’à des cauchemars qui risquaient de me poursuivre toute ma vie. Cette fois, je n’avais le droit qu’à un nouveau secret à enterrer au fond de la boite. Ce soir, je n’avais le droit qu’à ce démon soudainement lâché. Ce diable que je devais garder enterré parce que ce n’était pas ainsi qu’on me connaissait. Ce n’était pas ainsi qu’on m’appréciait. Moi que tout le monde prenait pour un simple ange tentateur.

Mercredi 30 Décembre. 09:30 pm

Les choses s’étaient bousculées en un rien de temps. Je n’avais pas cédé à ce qu’ELLE voulait, mais je cédais tout de même à une descente. Je cédais pour sombrer dans un monde dangereux qui pourrait peut-être finir par la laisser gagner et m’emmener ailleurs. Le flou était majoritaire sur le déroulement de ma soirée puisque tout ce que je savais était que je désirais me noyer. Ouais, ce soir, j’avais prévu de boire les verres d’alcool jusqu’à me foutre la tête totalement à l’envers. Ce soir, je pensais consommer les substances jusqu’à parvenir à complètement effacer le visage de cet homme que j’avais tué. Je voulais tout noyer au loin dans mon esprit. Je désirais tellement effacer toute l’horreur de ces dernières heures qui me bouffait déjà trop. Je voulais simplement oublier l’acte que j’avais commis. Au moins pour quelques heures. Au moins le temps de réellement supporter ce meurtre que j’avais fait pour la Mafia. Alors, lentement, la soirée se dessinait dans ma tête. Boire et consommer pour oublier et être en mesure de donner le change dans quelques heures ou même demain face à mes proches. Boire, consommer et peut-être finir par me diriger sur la piste de danse me déhancher afin d’évacuer toutes ces mauvaises ondes qui cognaient trop forts dans mon corps. Je pensais peut-être même réussir à laisser un inconnu m’approcher sur cette piste. Un étranger avec qui j’aurai pu oublier l’horrible meurtrier que j’étais. Ce toxique gamin qui plongeait toujours plus bas dans un monde d’horreur. Si le contact passait, si je ne paniquais pas sous des doigts humains, je pourrais m’abandonner à quelqu’un. N’importe qui. Quelqu’un qui ne me connaissait pas. Quelqu’un qui ne voudrait qu’une nuit pour oublier la vie extérieure. Je pensais réellement avoir le temps de me remettre grâce à cette soirée. Je pensais prendre le temps d’effacer ces images et de me recomposer un bon visage. Je pensais avoir le temps d’apprendre à maîtriser l’illusion d’une vie où tout allait bien…. Où je n’étais pas un meurtrier. Ouais je pouvais laisser le droit à un étranger de me posséder simplement pour replonger dans les plaisirs charnels que je connaissais parfaitement et m’éloigner de ce diable qui avait du sang sur les doigts. Je voulais redevenir l’amant insatiable. Je ne voulais pas glisser et laisser échapper ce démon désireux de faire souffrir et saigner. Je voulais simplement redevenir celui que tout le monde connaissait. Ce gosse qui couchait partout. Ce gamin qui désirait tout le temps. Alors, ce soir, je prévoyais de sombrer dans les substances et peut-être de finir par m’abandonner à un inconnu qui pourrait me faire du bien. C’était ce de cette manière que j’avais prévu les choses. C’était de cette façon dont elles ne se dérouleraient pas bien évidemment. Foutu destin. Rien ne se passait comme je l’avais dessiné dans ma tête. L’alcool coulait bien dans mes veines. La drogue pulsait lentement dans mon corps. Mais, soudainement, je devais cesser de chuter dans ces substances qui m’entraînaient toujours plus dans la déchéance. Soudainement, je ne pouvais plus rien prendre. Je ne pouvais même plus fuir. Je ne pouvais plus penser à m’abandonner dans les bras d’un inconnu. Lukas était là à mes côtés. Lukas se trouvait au Nephilim et c’était foutrement imprévu. Il s’installait à mes côtés venant bouleverser la totalité de mon plateau de jeu. Je ne pouvais plus sombrer pour tenter d’effacer ce qui s’était passé. Je devais faire avec ce meurtre et jouer le jeu dès maintenant. Un jeu bien trop délicat. Un jeu du silence dont je n’avais pas l’habitude. Pas pour ça. Pas pour quelque chose qui me bouleversait tant. Mio Amore paraissait lasse quand bien même il tentait encore les rapprochements à mon égard. Ses doigts venaient s’égarer sur mon visage le temps d’un instant. Un trop bref instant puisque je m’écartais bien vite de ce contact qui me faisait du mal. De ce contact qui débarquait avec une question foutrement trop dérangeante. Qu’étais-je censé lui répondre pour expliquer les blessures sur mon visage ? Qu’étais-je censé dire pour ne pas avouer que j’avais tué quelqu’un ? Je n’étais plus qu’un gamin pris au dépourvu qui babillait une réponse partielle à la question. Une réponse qui offrait une vague idée de ce qui avait pu se passer sans dépeindre le portrait de la réalité. Et je buvais. Encore et encore. Je continuais de plonger et l’éclair se faisait. Je n’avais pas besoin d’un inconnu pour sombrer et oublier l’horreur. Je n’avais pas besoin d’un étranger pour replonger dans les plaisirs charnels. Tout serait sans doute mieux avec l’homme que j’aimais non ? Poussé par cette folle hypothèse, je me levais de mon tabouret pour m’approcher de mon copain et l’allumer en douceur. Ma main glissait à l’intérieur de sa cuisse… Mes lèvres contre son oreille soufflaient cette proposition osée qui n’avait plus glissé depuis des semaines… Mes dents venait mordiller son lobe… J’allumais la flamme m’éloignant rapidement pour me poser contre ce bar où je pouvais apprécier le tableau de mon mec. Mon petit-ami avait fermé les yeux sous mon rapprochement et, putain, j’aurai pu passer des heures à le regarder. Des heures à l’admirer et à me dire à quel point j’étais chanceux de l’avoir dans mon existence. Des heures à penser à quel point il était malchanceux d’être tombé sur ce déchet que j’étais. Sur ce coupable que j’étais devenu. Sur ce toxique gosse qui risquait de le foutre en l’air.

Je n’avais pas le temps de me perdre trop loin dans ces sombres pensées qui auraient pu ruiner le reste de la soirée puisque Mio Amore agissait. Il s’approchait de moi et je le laissais faire sans bouger de contre le bar. Je restais parfaitement immobile à ma place comme déjà un peu trop offert à cet homme que j’aimais. Après tout, appuyé contre ce bar, je n’avais aucun moyen de m’échapper au loin. Je n’avais aucun moyen de m’éclipser loin de mon petit ami. Non. Je savais que si je restais là, je risquais d’être pris au piège. Et, pourtant, j’y restais. Gamin docile qui acceptait d’être totalement à la merci de son Amore. Gosse malléable qui acceptait de se laisser faire pour la première fois depuis si longtemps. Trop longtemps. Mon sexy musicien s’approchait un peu trop de moi et j’attendais de ressentir ce qui venait en règle générale. Pourtant, étrangement, contrairement à ce dont j’avais tant pris l’habitude, ce n’était pas les picotements habituels qui venaient mordre ma peau. Non. Ils n’étaient pas là. Totalement effacés. Complètement disparus. Là, je ne me tendais pas. Je me laissais aller et c’était bien. C’était si foutrement agréable. Le contact me plaisait tant. Il ne m’oppressait pas. Il me faisait même du bien. Tellement de bien. Retrouver la proximité de cet homme que j’avais choisi était un réel délice. J’acquiesçais doucement à la question de mon petit-ami et j’étais même prêt à aller encore plus loin. J’étais prêt à l’inviter tout de suite sur ce chemin si peu emprunté au cours des dernières semaines lorsque son téléphone vint nous interrompre. Je ne pipais mot. Je ne bougeais pas. Mais, oh bordel, que je haïssais ce mobile qui me laissait suffisamment de secondes pour tout remettre en question. Le déplaisant appareil venait tout de même livrer une excellente nouvelle pour moi. Naëlle ne venait pas rejoindre mon copain ce soir et cette soirée se transformait totalement. Ce n’était donc plus que Lukas et moi. Juste nous deux en tête à tête à présent. Ma langue glissa sur mes lèvres alors qu’il s’approchait encore plus de moi provoquant ce contact devenu inhabituel qui me poussait à me mordiller la lèvre. Le désir montait en flèche. Le plaisir cognait en moi. C’était si bon de l’avoir si proche sans ressentir la douleur pulser dans mon corps. J’observais mon copain boire un nouveau verre admirant une nouvelle fois sa beauté renversante. Sourire collé aux lèvres devant cette divine vision, je déposais mes mains sur les hanches de Lukas qui lui déposait ses mains de chaque côté de moi sur le bar. C’était comme s’il attendait l’autorisation pour pouvoir me toucher tout en me gardant précieusement son prisonnier tout de même. C’était comme s’il attendait le moment où je soufflerai qu’il pouvait y aller sans crainte tout en refusant de laisser quelqu’un d’autre m’approcher. Et le moment arrivait bien vite. Je rapprochais mon copain de moi gémissant lorsque mon bas-ventre rencontra le sien. Sensation oubliée. Sensation délicieuse. J’aimais tellement être pressé ainsi entre lui et le bar. J’aimais tellement me sentir prisonnier de l’homme que j’aimais ce soir. J’en avais besoin. Besoin de m’abandonner complètement et de lui laisser le contrôle. Mais, pour se faire, il fallait que je souffle encore un peu sur la flamme. Il fallait que je parvienne à embraser mon copain pour qu’il s’occupe des flammes. Ma main glissait alors sous le tee-shirt de Lukas rencontrant sa peau tandis que je m’amusais à proposer des tonnes de choses. Des choses qui n’avaient aucun rapport avec nous et notre désir. Je jouais doucement avec mon copain et j’en riais. Ça faisait du bien. Ça m’éloignait de l’Enfer de ma tête. Je finissais par proposer qu’il s’occupe de moi attrapant l’une de ses mains pour la poser sur mon début d’érection. Ses doigts se refermaient légèrement sur mon désir et j’en fermais les yeux. La sensation était renversante. Je ronronnais de plaisir là tout de suite. Lâchant sa main, je venais susurrer de nouveaux mots à son oreille. De douces demandes qui glissaient pour qu’il m’emmène loin et me fasse gémir. Des demandes face auxquelles mon copain semblait acquiescer contre moi. Je mordillais de nouveau son lobe appréciant le gémissement glissant entre ses lèvres alors que ses mains bougeaient. Elles quittaient mon érection et le bar pour se faufiler dans mon dos se glissant sous mon haut pour rencontrer ma peau. Ça me rendait dingue. Ça me rendait ivre. Ça me rendait sien. Je me laissais aller enroulant mes bras autour du cou de mon amoureux et me pressant encore plus contre lui. Mes prunelles cherchaient les siennes dans l’attente de la décision pour notre soirée. Une décision qui ne tarda pas à tomber lorsque les lèvres de mon sexy musicien glissèrent sur les miennes pour un baiser langoureux. Un baiser qui m’avait tellement manqué depuis de si longues semaines. Un baiser qui me rendait tellement chaud. Un baiser qui me donnait envie de tellement plus. Lorsque Mio Amore s’éloigna de moi pour reprendre son souffle, je ronchonnais parce que je le voulais encore et encore. J’avais presque oublier tout le monde autour de nous. J’avais oublié tout le bruit autour de nous. J’aurais presque pu le supplier pour qu’il me fasse sien là contre ce bar. Lukas venait souffler des mots pour se trouver un endroit tranquille et j’hochais doucement la tête ne faisant clairement pas confiance à ma voix pour lui répondre. Sa main se liait à la mienne et il m’embarquait. Loin de tout. Je me laissais entraîner loin de ce bar aimé, de ces gens et de cette déchéance. Je me laissais entraîner dans une chute tellement meilleure. Une chute qui ne me ferait pas autant souffrir que celle qu’ELLE avait prévu. Nous passions une première porte et mon copain s’empressait de fermer le verrou. Un frisson glissa le long de mon corps. Effroi ? Envie ? Je ne savais pas exactement. J’étais le prisonnier de Lukas soudainement. La réalité me percutait et je me rendais compte que j’adorais ça. Tout semblait bien clair et inscrit sur une ligne. Je n’étais plus aussi libre et ça me plaisait. Ça me plaisait beaucoup trop. Mio Amore tirait sur mon bras pour me rapprocher de lui avant de me plaquer contre cette porte. Je mordillais ma lèvre pour retenir le gémissement de douleur quand mon dos percuta la porte. Je le retenais parce que j’aimais cette douleur et que je ne voulais pas m’en plaindre. Les doigts de mon copain se lièrent aux miens et il plaçait lentement mes mains au niveau de ma tête laissant un gémissement incontrôlable m’échapper. Merde… J’aimais trop ça. Soumis. Dominé. Contrôlé. Le corps de Mio Amore s’approchait du mien le pressant. Il me disait qu’il allait me faire sien ici. Qu’il allait me faire gémir de plaisir. Ça sonnait comme des promesses flottant dans l’air et j’acquiesçais vivement. Je voulais qu’il me fasse sien. Je voulais qu’il me fasse gémir de plaisir. Les lèvres de mon copain s’emparaient des miennes et je me laissais happer dans le baiser mes doigts serrant ceux de mon copain, mon corps se pressant contre le sien. Ma langue retrouvait sa compagne et dansait avec elle. Mon cœur cognait trop fort et d’une façon si délicieuse. Les frissons glissaient sur ma peau. Lorsque je m’éloignais à peine pour reprendre mon souffle, je soufflais « J’veux que tu me fasses tien… » Là. Tout de suite. Je ne voulais pas attendre. Je ne voulais plus attendre. Ça faisait des semaines qu’il n’y avait plus rien. Ça faisait des semaines que tout faisait trop mal. Alors, là, ce soir, je ne voulais pas attendre. J’avais besoin d’être à Lukas. J’avais besoin de lui appartenir et de plonger dans ce plaisir charnel. Je voulais m’abandonner à lui. Je désirais oublier l’horreur du début de ma soirée et plonger dans ce monde si délicieux à ses côtés. D’ailleurs, je ne perdais pas de temps parce que je revenais m’emparer des lèvres de l’homme dont j’étais si follement amoureux. Cet homme qui osait prendre les reines et qui savaient me faire chavirer ce soir. Parce que c’était exactement ce dont j’avais besoin. Besoin qu’on contrôle tout pour moi. Besoin de me laisser aller. Besoin de simplement m’abandonner.

@Lukas O. Spritz
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: