(TW) It's our night ♔ Nummer


I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) It's our night ♔ Nummer  PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) It's our night ♔ Nummer  MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) It's our night ♔ Nummer  8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) It's our night ♔ Nummer  REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Sam 23 Mai - 23:20:36
(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nso9ftEMP51u9e6afo6_250(TW) It's our night ♔ Nummer  AgileLargeHorsechestnutleafminer-size_restricted

Lundi 25 Mai.

Le week-end avait filé à une vitesse dingue comme à chaque fois que je me retrouvais en compagnie de Nixon à bosser sur une murale. Je n’avais rien vu passer et j’avais enfin réussi à dormir un peu plus sans doute à cause de la fatigue accumulée ces derniers temps et peut-être aussi grâce au pouvoir de la peinture qui avait su totalement me divertir. Pendant que j’étais concentré sur l’œuvre du week-end, je n’avais guère eu le temps de penser aux mauvaises choses qui hantaient ma vie. Je ne m’étais pas laissé happer par l’horreur qui se jouait constamment à l’intérieur de ma tête depuis des semaines. Une horreur qui s’était intensifiée avec les événements inattendus de vendredi dernier. Vendredi… J’étais en train de parler avec Mayron dans l’idée de partir ensemble cette semaine. Quelques jours juste lui et moi loin de tout, loin de Boston. Mais, tout s’était retourné contre moi d’un seul coup. D’après ce que j’avais compris dans les messages que nous avions échangé, Mayron avait discuté de moi avec Milo et il avait choisi de l’écouter. Mayron avait choisi de sortir de ma vie en un claquement de doigt. Comme si c’était simple pour lui. Comme si je n’étais rien. Comme s’il ne ressentait rien. Peut-être qu’au final, Mayron s’était foutu de moi depuis son arrivée à Boston. Il avait sans doute juste voulu me baiser pour profiter de ma parfaite soumission avant de me laisser me fracasser en mille morceaux. Il avait sans doute simplement eu envie de me briser en milliers de petits morceaux pour se venger de mon départ. Puis, franchement, qu’avais-je fait de mal à Milo ? Lorsqu’il m’avait dit qu’il était préférable qu’on rompe, j’avais accepté la fin. Lorsqu’il m’avait dit qu’il était préférable que je sorte de sa vie à cause de son futur mari, je l’avais fait acceptant de le laisser vivre heureux avec Mahé. Ça m’avait fait mal. Ça avait été douloureux parce que Milo avait tant compté pour moi. Néanmoins, je m’étais effacé du paysage sans faire d’histoires. Je n’avais pas cherché à reprendre contact avec Milo. Je ne me mêlais même plus de sa vie. Alors, zut, ce qu’il y avait entre Mayron et moi, c’était censé n’être qu’entre Mayron et moi. Pourquoi Milo venait me gâcher la vie de cette manière ? Pourquoi venait-il briser mon cœur une fois de plus ? Pour le simple plaisir de me charcuter ? Pour continuer à me faire payer l’abandon commis en Italie ? Ou peut-être simplement parce qu’il ne voulait pas que je connaisse le bonheur ? Je n’en savais rien. Je ne voulais même pas chercher à comprendre. J’avais eu follement envie d’envoyer un sms à Milo vendredi pour tenter de comprendre, mais je ne l’avais pas fait respectant ma parole. Respectant cette fin demandée. À présent, tout ce que je savais était que j’avais mal. Beaucoup trop mal. L’absence de Mayron pesait dans mon existence. Tellement plus que je ne voulais le penser. Il me manquait. Cruellement. Réellement. Les cicatrices faisaient mal sur mon cœur. Si récentes. Si profondes. Si puissantes.

Et, comme si ce n’était pas assez, il y avait d’autres horreurs qui me coursaient depuis des semaines. Les cauchemars étaient revenus à la charge. Ils se plaisaient à gâcher mes nuits et à raccourcir mes heures de repos. Qu’est-ce qui les avait déclenchés de nouveau ? Je n’en savais rien. Ça ne comptait pas. Je savais juste qu’ils cognaient un peu trop forts. Ils étaient si réels que j’avais tant de mal à m’en détacher lorsque je me réveillais. J’avais du mal à me dire que mon père n’était pas là et qu’il ne venait pas juste de me battre. J’avais du mal à me dire que les clients d’Antonio n’étaient pas là à me posséder comme ils le voulaient. J’avais même fait des cauchemars encore plus suffocants sur un présent si terrifiant. Parmi ceux-ci, il y avait eu la mort de Lukas dans ce putain d’accident de métro ou encore la mort de Summer d’une façon trop rapide et imprévue. Je n’avais pas parlé à Lukas de ces cauchemars. Il avait assez de sa tête qui lui faisait mal depuis le bal. Il souffrait suffisamment comme ça. Je ne voulais pas en rajouter une couche. Je ne voulais pas provoquer plus de panique. Pas avant samedi en tout cas une fois que le scanner serait passé et que nous serions fixés sur l’état de santé de mon sexy musicien. Concernant Summer, malheureusement, la demoiselle avait dû subir le retour violent de mon cauchemar. Je l’avais appelé en pleine nuit quelques jours plus tôt simplement pour entendre sa voix à l’autre bout du fil et être rassuré de sa présence. Au-delà de ces cauchemars, il y avait mon opération qui approchait à grand pas et qui me stressait. Plus les jours s’écoulaient, plus je voyais la date fatidique se rapprocher. Ce n’était qu’une petite opération. Il n’y avait aucune raison pour que les choses se déroulent mal. Après un mois de repos, j’irai bien. Je serais sur pieds. Pourtant, quelque chose en moi ne cessait de cogner pour me dire que tout pouvait virer au drame. Pourquoi ? Comment ? Je n’en savais rien. Ce n’était qu’un mauvais pressentiment qui pesait sur mes épaules. C’était sans doute pour cette raison que j’avais prévu une semaine assez folle avant cette opération. Une semaine où je prévoyais de voir ces personnes qui comptaient tant pour moi. Je devais voir Katalia afin de lui avouer mes secrets. Je devais voir Lukas pour passer du temps avec lui et en profiter. Je devais voir Nixon pour profiter de ses bras. Je devais aussi voir Côme pour passer une nuit avec lui. Je devais voir Tomas, il me manquait. Et, bien évidemment, je devais voir Summer. Non… J’allais voir Summer ce soir. Oh… Attendez… À force de laisser mes pensées me bouffer, je me rendais soudainement compte que j’étais à la bourre pour rejoindre la demoiselle. Nous avions convenu de nous retrouver à dix-huit heures chez elle et il était déjà dix-sept heures trente passé. Soupirant, je refermais ma conversation avec Mayron. Cette conversation devant laquelle j’avais passé la fin d'après-midi à écrire des messages que j’effaçais incessamment incapable de me décider à refaire un pas vers celui qui me charcutait douloureusement. Je me dirigeais vers ma chambre pour enfiler ma veste en cuir et attraper le sac que j’avais préparé pour la soirée. Un boxer propre, mes médicaments, mon chargeur, des vêtements pour sortir, mes clopes, mon portefeuille, mon briquet… Je n’avais besoin de rien de plus pour passer la soirée et la nuit avec Summer. Mon regard s’était arrêté un temps sur les préservatifs dans ma chambre, mais non. Je ne comptais pas coucher avec Summer. C’était du passé même si nous en avions reparlé récemment. C’était fini. Glissant mon sac sur mon épaule, je me faufilais à l’extérieur de l’appartement. Hors de question d’arriver en retard chez ma Wifey.

J’avais trois minutes de retard lorsque je poussais la porte de l’appartement de Summer comme si je rentrais chez moi. Laissant tomber mon sac dans l’entrée, je gueulais « Wifey, je suis làààà » afin d’obtenir une réponse qui m’indiquerait où trouver la demoiselle. En fait, non, je n’avais pas besoin de la situer puisqu’elle arrivait vers moi. Mes bras s’ouvraient pour l’accueillir et se refermer sur elle. Mes lèvres se posaient au coin des siennes rapidement avant que je ne niche mon visage dans son cou respirant son parfum. J’étais tellement heureux. J’étais tellement bien. Tous mes soucis semblaient s’envoler. Tout semblait s’arranger. Ça faisait du bien. Ça m’apaisait. Ça m’aidait. Ma Wifey. Ma Darling. Summer… J’étais si heureux de l’avoir à mes côtés que je ne parvenais pas à imaginer ma vie sans sa présence. Je ne parvenais pas à imaginer un monde sans son être enchanteur. Je déposais un baiser dans le cou de la demoiselle avant d’attraper sa main pour commencer notre soirée. Une soirée au sein de laquelle je me laissais emporter. Je chassais l’horreur de mon esprit. Et je plongeais avec Summer. Avec délice. Avec plaisir. Je participais à toutes les conneries de la demoiselle simplement pour voir ce magnifique sourire se dessiner sur son visage. Juste pour entendre son rire résonner à mes oreilles. Mélodie si parfaite. Le temps filait. Sans nous. Nous étions en train de tout oublier. J’avais eu le droit à un masque sur le visage. Elle avait eu le droit  une session de maquillage que je n’avais même pas raté. Nous avions partagé un repas assis sur le canapé devant les dessins-animés. Et, nous avions fini par nous préparer pour poursuivre notre folle soirée. Nous étions dans ce taxi en direction du Nephilim pour danser jusqu'au bout de la nuit. Rire jusqu'au bout de notre vie. J’allais sans doute boire jusqu’à finir à l’ouest parce que je le voulais. J’avais envie de me foutre en l’air parce que je ne risquais rien. Cette nuit, c’était juste Summer et moi. Pas de coups d’un soir. Pas de copains. Pas de clients. Juste Summer et moi. Simplement nous. Je payais la course du taxi. Le chauffeur n’avait pas cédé au charme de ma Wifey. Ma Wifey qui avait su me faire tourner la tête. J’étais à côté d’elle sur cette banquette arrière et rien qu’à sa manière de draguer le chauffeur, j’avais eu follement envie de me pencher pour lui voler un baiser. Je ne l’avais pas fait me concentrant sur l’extérieur. Et heureusement pour moi, le trajet avait été court. Nous passions les portes de la boîte en un rien de temps. Je liais ma main à celle de Summer pour l’attirer vers le bar tandis que je demandais « Alors… Il y a ton serveur blondinet trop cute ? » Sourire aux lèvres, mes yeux se perdaient sur le bar à la recherche d’un tel serveur. Il y avait tellement de monde. Indiquant un tabouret à la demoiselle, je lui faisais un signe de la main pour lui indiquer que je partais nous récupérer à boire pendant qu’elle attendait ici. Elle n’avait pas besoin de venir se perdre dans la foule. Je me faufilais entre les corps sans perdre Summer des yeux. Jamais. Après quelques minutes d’attente, le barman me demandait ma commande et je la soufflais distraitement. Mes prunelles sombres avaient capté du mouvement. Un homme s’était approché de Summer et semblait lui parler. Mes poings se serraient alors que j’indiquais de la main l’autre côté du bar pour qu’on puisse être servi. L’endroit où se trouvait Summer. L’espace vers lequel je me rendais déjà. Je l’atteignais plus vite que je ne le pensais. Mes doigts glissaient sur la nuque de Summer alors que je déposais nonchalamment un bras autour de ses épaules soufflant « Je m’absente deux minutes pour récupérer à boire et tu te fais déjà draguer Darling… » Insister sur le Darling pour faire comprendre à ce mec de dégager. Lui envoyer un regard noir pour lui faire comprendre de ne pas rester dans les parages. Et, ressentir cette jalousie, cette possessivité parce que c’était MA Summer. C’était NOTRE soirée.
@Summer Nightindale
(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_inline_pdcvyuY9Xw1t9ndkh_540
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston en coloc avec Calli dans le quartier de Beacon Hill
et j'y ai posé mes valises depuis : quasiment ma naissance
. Tu peux m'appeler : Sum ou Summy ou Sumsum
, j'ai : 30
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire...mais j'aimerais trouver quelqu'un...
Je viens de : quelque part sûrement, c'est dur à dire quand on connaît pas d'où on vient
Dans la vie, je suis : agent d'accueil au massachussetts general hospital & youtubeuse & serveuse au Drink
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Marie Avgeropoulos

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Kiinder/Clara
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/05/2020
, d'où les : 3881
messages, dont : 71
rps. Merci aux doigts de fée de : mork (vava) & bcnoist (icon)
. Pour finir, je joue également : Laurys Mickelson (W. Poulter), F. Tom O'Callaghan (S. Larsen), E. Jellal Drägnïr-H. (C. Norgaard) & E. Roxy Dinkley (V. Moe)

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo6_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo3_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo1_250
SUMMER NIGHTINDALE
✧ ✦ ✧
” who is she "

Abandonnée à la naissance. • Adoptée par le chef du service pédiatrie de l'hôpital de Boston et sa femme juge d'instruction. • Deux petits frères et une petite sœur adoptés eux aussi. • Mucoviscidose diagnostiquée à l'âge de 3 ans. • Possède un bipeur en permanence sur elle au cas où une greffe soit disponible. • Maîtrise en développement et psychologie de l'humain d'Harvard (2008-2013). • Vis en coloc depuis ses dix-huit ans. • Possède une tortue depuis l'âge de 6 ans, elle s'appelle Turtle, elle a 33 ans. • A été fiancée une fois mais a finit par l'abandonner à cause de la pression de son père. • Bénévole au service pédiatrique de l'hôpital de Boston, bénévole auprès de personnes ayant tenté de se suicider et bénévole pour All For One. • L'hiver est la pire période de l'année pour elle en raison de sa maladie. • Végétarienne depuis le lycée. • Fan de séries médicales. • Stressée par les bruits de sirènes et de bip. • Pratique la méditation depuis longtemps. • Garçon manqué au niveau des fringues. • N'a jamais cherché sa famille biologique. • S'est déjà rasé le crâne pour soutenir ses amis atteint de cancer. • Fait don de ses cheveux dès qu'elle va chez le coiffeur. • N'a jamais fumé. • Devient dragueuse lorsqu'elle boit trop.


✧ ✦ ✧

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco4_r1_250
” if you need more "

Toi et moi pour toujours. Minute par minute. ━ pacte passé avec Neal.


Vie chaque jour comme si c'était le dernier...
−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
Rêve ta vie en couleur c'est le secret du bonheur...

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso3_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso1_250
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "
*☆ —ALMA E. NIGHTINDALE : Petite sœur - Même si vous n'avez pas le même sang, tu la considère comme ta véritable sœur. Tu la protège aussi bien que tu peux, même parfois un peu trop, mais c'est plus fort que toi. Tu ne veux pas qu'on lui fasse du mal. NAELLE UNDERHILL-H. : Meilleure amie - Vous vous connaissez depuis longtemps et on peut dire qu'elle est la femme de ta vie. Vous avez couché ensemble une fois lors de ta première année de fac, mais finalement vous avez compris que vous étiez plus fait pour être amies que petites amies. Heureusement, parce que t'imagine pas la vie sans la brune. JUDE MONTGOMERY : Frère de coeur - Il est dans ta vie depuis que vous êtes enfants et que vous vous êtes rencontrés à l'hôpital au service pédiatrie. Et tu l'as toujours vu comme un grand frère que t'as jamais eu. Il compte énormément pour toi. NEAL T. HOOD : Babe, Lover - Rencontré en 2018 lors d'un voyage en Finlande, tu voulais le draguer, t'as finis par lui raconter ta vie. Quand il est arrivé à Boston il a vécu quelques temps chez toi. Il t'a aidé à rayer des points de ta liste de choses à faire avant de mourir. Depuis ce voyage vous ne vous êtes jamais quitté, il est un confident, un ami, un petit frère, un amant, il est un peu tout en réalité. DUTCH B. COOPER : Ami d'enfance - Connu à l'hôpital, vous étiez proches et puis il s'est éloigné quand il a eu sa greffe, tu n'as jamais trop su pourquoi. Il est aussi ton premier crush, mais ça tu lui as jamais dis.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso4_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso3_250
” YOU'RE STILL THE ONE "
” love the way you lie "
*☆ —THADDEUS MOLNAR : Ex-fiancé (2013-2016) - Rencontré à Harvard, vous êtes sortis ensembles et il a finit par te demander ta main. T'étais heureuse, t'étais amoureuse, t'étais bien. Mais t'as finis par le quitter parce que son père t'as manipulé. Tu ne l'as pas revu jusqu'à cet été au Summer Camp et depuis, tu veux renouer avec lui parce qu'il est une grande part de ta vie.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io4_250
” WE'RE LIKE A SMALL GANG "
” more than friends "
*☆ —MALA TENENBAUM : Collègue du Drink - ... ALLYSON DAWKINS : Ami pompier - Vous vous connaissez de l'hôpital où il est pompier, tu ne le connais pas trop, mais il est plutôt sympa et tu l'aimes bien. LIAM GREMLINS : Patron & ami - Rencontré sur meet vous passez pas mal de temps à rire tous les deux et il a finit par te proposer un boulot dans son bar, que t'as accepté. CALLIOPE L. S-WARNER : Colocataire - Ta coloc actuelle, assez discrète tu t'entends super bien avec elle parce qu'elle est adorable avec toi. Elle s'occupe de Turtle quand t'es pas là. LUKAS O. SPRITZ : Ami & Petit ami de Neal - Tu sais pas trop, vous vous entendez bien, mais des fois tu dis ou fais des trucs qui lui plaisent pas et il t'en veux. Du coup tu sais jamais trop où vous en êtes tous les deux. ALYSSIA VOLTURI : Amie youtubeuse - Tu es tombé par hasard sur ses vidéos et tu as trouvé ça cool qu'elle parle de son handicap aussi naturellement. Du coup tu lui as proposé de faire une vidéo avec toi. Depuis vous collaboré de temps en temps ensemble. LEANDRA T. CARREIRAO : Bénévole association - Ta mère l'a aidé à monter son association et toi tu t'es proposé d'aider en temps que bénévole, parce que tu aimes rendre service aux gens. BILLIE O'MALLEY : Collègue du Drink - Billie elle est cool, t'aime bosser avec elle et tu sais pas pourquoi, mais quand t'as bu t'as tendance à la draguer. Ce qu'elle ne manque pas de te rappeler dès que t'es sobre. KATALIA BORGIA : Amie - Au départ, elle ne t'aimait pas trop parce que tu étais proche de Neal. Et puis vous avez appris que vous aviez une bucket list toutes les deux et depuis cela vous à rapprocher. Tu l'apprécie énormément. MARK UNDERHILL : Père de Naëlle - Tu ne le connais pas plus que ça, mais tu dois dire qu'il t'impressionne. Du coup, tu essais de ne jamais rester seule avec lui parce que tu ne sais jamais quoi lui dire. VICTORIA : Ancienne coloc (2015-2018) - Elle se sont connues à l'hôpital et quand elle s'est retrouvé à la rue tu lui a proposé de venir chez toi. Elle est restée jusqu'en 2018 et est partie quand elle était sûr que tu ne serais pas seule. Vous êtes resté amie même maintenant.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo3_250
” U SECRETLY WISH TO BE ME "
” trending topic in your life "
*☆ —WESLEY PATTERSON : Meilleur ami de Thad : Quand tu étais fiancé avec Thad l'entente entre vous était cordiale, vous vous appréciez. Depuis que tu as quitté son meilleur ami, il te déteste. En même temps tu peux pas lui en vouloir, t'aurais réagis pareil. T'espère que maintenant que tu reparle à ton ex, il t'en voudra un peu moins, même si c'est pas gagné. CRYSTAL BURROWS : Amie de Neal - En soit elle t'as rien fait. C'est juste qu'elle est trop proche de Neal et que t'aime pas ça.

(TW) It's our night ♔ Nummer  ZbCAp1

Bucket List:
 



Les phrases cultes de Nealou:
 


WARNING // concernant (personnage) Abandon d'enfant, maladie (mucoviscidose), mort, sexe TRIGGER // refuse de jouer ; Rien

LIEN DU POST
Ven 26 Juin - 1:32:36
T'avais besoin de sortir un peu. Non, pas que ça n'allait pas bien en ce moment, mais plus ton anniversaire ce rapprochait et plus tu angoissais un peu. Et comme vous aviez fêter l'anniversaire de Jude il y a peu...tu y pensais un peu trop souvent en ce moment. Trente ans. Pour la plupart des gens c'était rien. Pour toi, c'était plus proche de la fin de ta vie que du début...carrément plus proche de la fin même...alors tu as décidé de profiter encore plus de la vie. Parce que sachant que l'espérance de vie d'une personne atteinte de ta maladie sans greffe est d'environ trente-cinq ans, il faut que tu en profite avant de ne plus le pouvoir. Alors ouais, ce soir c'est soirée avec le plus parfait des anges gardiens. En plus ça fais longtemps...t'as l'impression de jamais pouvoir le voir tellement il est occupé, mais tu va pas t'en plaindre, il t'a toujours tellement soutenu et aidé, que tu peux pas lui en vouloir de ne pas avoir trop de temps à t'accorder. Alors du coup tu es contente de savoir que tu va pouvoir l'avoir pour toi toute la soirée. Tu avais passé l'après-midi à tout préparer ressemblant à une gamine de quinze ans qui attend sa meilleure amie pour une pyjame party ou bien son premier crush pour un rendez-vous, à vrai dire tu savais pas trop à quoi tu ressemblais le plus.

T'étais en train de sortir des cookies du four quand t'avais entendu la porte s'ouvrir et un Wifey retentissant dans l'appartement. Neal, était un peu comme chez lui ici et tu aimais savoir qu'il se sentait toujours aussi bien lorsqu'il venait. Aussitôt tu lâchais ton plateau de cookies pour courir jusqu'à l'entré, te jetant dans ses bras qu'il refermait autour de toi. Bordel que ça t'avais manqué ça. Ses lèvres se posèrent non loin des tiennes, geste totalement banal pour vous deux, même si tu savais que cela pouvait parfois perturber les gens. Sa tête glissa dans ton cou et tu le sentis respirer ton odeur. Instinctivement, avec un sourire tu resserrais un peu plus tes bras autours de son cou, respirant toi aussi son odeur qui t'avais terriblement manqué. "C'est tellement bien de te revoir Babe. Je te jure tu m'a trop, trop manqué. Plus jamais on reste aussi longtemps sans se voir." Oui parce que les messages c'étaient cool, mais ça ne remplaçais jamais le fait d'être avec lui. Tu ne sais pas combien de temps vous êtes resté là dans les bras l'un de l'autre, mais tu aurais pu y rester encore des heures. Cependant vous aviez une soirée de prévu et il fallait bien qu'elle commence à un moment donnée. Il t'entraîna donc à sa suite. Vous aviez commencé par des masques de beauté, riant lorsque tu voyais la tête du roux couvert d'argile verte et lui disant qu'il ressemblait au bébé de Shrek et Fiona comme ça vu qu'il était roux avec la peau verte. Il avait évidemment fais semblant d'être vexé pendant cinq minutes avant d'éclater de rire face à ta bêtise. T'avais ensuite eu le droit à un maquillage de la part du jeune homme et tu devais avouer qu'il était doué. Tu te sentais carrément belle grâce à lui. Et ensuite vous vous étiez préparés, un truc pas trop sexy, parce que le but n'était pas de sortir draguer et de ramener quelqu'un, mais un peu quand même, histoire qu'on te remarque au cas où. Après tout on ne savait jamais quand on allait tomber sur une personne qui allait nous plaire.

Bien évidemment tu avais essayé de draguer le chauffeur de taxi comme tu l'avais dis à Neal dans votre conversation. Mais le jeune homme qui vous avais conduit au Nephilim n'en avais apparemment rien à faire de toi. Tu avais boudé un peu quand tu l'avais compris, te reprenant cependant bien vite lorsque tu avais vu le regard de ton ami sur toi. Un regard qui disait que lui à la place du chauffeur il aurait accepté tes avances. Tu lui avais alors souris, posant ta tête sur son épaule quelques instants pour lui signifier que tu avais compris et que tu le remerciais. Une fois arrivé au Nephilim la main de Neal attrapa la tienne, liant vos doigts ensembles tandis qu'il t'entraînait jusqu'à l'intérieur de la boîte. A peine à l'intérieur de la boîte le jeune homme te demanda si le serveur dont tu lui avais parlé était là. Immédiatement, tu baladais ton regard sur le bar à la recherche du petit blond que tu n'aperçus pas. Un peu déçu tu haussais les épaules avant de te tourner vers le roux. "Non...il n'est pas là. Peut-être qu'on le verra plus tard." Après tout tu n'étais pas là pour ça se soir. Tu te penchais alors vers le jeune homme avec toi chuchotant à son oreille : "De toute façon je préfère t'avoir toi se soir dans mon lit, plutôt que lui..." Tu lui fais un clin d’œil avant de te lécher les lèvres mine de rien. Tellement naturel pour vous d'agir comme ça. Aucune ambiguïté et pourtant certaines personnes pourraient penser qu'il y a quelque chose entre vous. Mais vous savez tous les deux que se n'est pas le cas...et ça vous convient très bien.

Tu avise un tabouret de libre près du bar et tu décide de prendre place sur celui-ci pendant que ton ami se faufile pour aller chercher des boissons. Tu lui fais confiance, tu sais qu'il prendra quelque chose qui te plaît. A peine le jeune homme avait tourné les talons pour chercher à boire qu'un homme s'approcha de toi, commençant à engager la conversation. Tu te tendis immédiatement. Tu n'avais pas trop l'habitude d'être draguée, tu n'aimais pas spécialement ça d'ailleurs. Tu t'apprêtais à chercher Neal des yeux quand tu sentis des doigts passer sur ta nuque et un bras se glisser autours de tes épaules. Au départ un peu surprise tu te détendis en reconnaissant le parfum de ton ami. Un sourire naquis sur ton visage tandis que tu posais ta tête contre l'épaule du jeune homme. L'homme en face de vous ne cherche pas à comprendre et s'éloigne en marmonnant quelque chose à propos des jolies filles qui sont toujours en couple. Tu dépose un baiser dans le cou du rouquin avant de chuchoter à son oreille : "Merci pour le sauvetage..." Tu remarque alors vos verres qui vous on été apportés et tu les attrapent avant d'en tendre un au jeune homme en face de toi. Tu lève alors ton verre devant toi pour trinquer, un sourire aux lèvres. "A cette soirée. Minute par minute. Je t'aime Babe." Tu bois une gorgée du cocktail qui n'est pas trop fort avant de te pencher vers ton ami pour l'embrasser sur les lèvres. Juste un smack. Rapide et chaste. Mais histoire de faire comprendre à ceux près de vous que c'est TON Babe à toi et que se soir personne ne le touche.

@Neal T. Hood
I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) It's our night ♔ Nummer  PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) It's our night ♔ Nummer  MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) It's our night ♔ Nummer  8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) It's our night ♔ Nummer  REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Sam 11 Juil - 23:16:14
Summer. Summer. Summer. La belle brunette était entrée dans ma vie un peu plus de deux ans auparavant et je ne parvenais plus à imaginer mon existence sans elle. Il m’était totalement impossible de visualiser mon futur sans la présence de ma Wifey au sein de ma vie. J’avais sans doute beaucoup trop besoin d’elle comme un gamin fichtrement dépendant qui s’était un peu trop entichée de la sublime demoiselle. Comment vouliez-vous faire autrement face à elle ? C’était impensable de ne pas tomber sous le charme de la belle. Ça semblait beaucoup trop fou pour que ce soit réel. J’avais rencontré Summer en Finlande au début de l’année 2018. À l’époque, je n’étais encore qu’un Italien qui voyageait de pays en pays beaucoup trop incapable de se poser quelque part de peur de me faire retrouver et tuer par la Mafia. À l’époque, je n’étais qu’un gamin qui profitait d’un petit job et de quelques semaines en Finlande avant de quitter les lieux. Summer m’avait approché au bar de l’hôtel où nous résidions tous les deux. La magnifique brunette avait tenté de me draguer maladroitement et je devais avouer qu’elle était totalement craquante. Sa maladresse, sa splendeur… Franchement, elle avait tout pour me pousser à craquer. Tout en elle me disait d’accepter de l’emmener au sein de ma chambre comme elle semblait le vouloir en venant me draguer. Néanmoins, il y avait eu autre chose entre nous. Une étincelle tellement plus forte. Un sentiment beaucoup trop insistant. Nous avions d’ailleurs fini par passer la nuit à discuter ensemble. Nous avions passé de longues heures à refaire le monde comme si nous nous connaissions depuis toujours et que de telles nuits étaient habituelles pour nous. Ma Wifey m’avait parlé d’elle, de sa maladie et de sa bucket list alors que je m’étais un peu ouvert sur ma vie, mon trouble et mes voyages incessants. La soirée avait été marquée par mon envie de l’aider à cocher des cases de sa bucket list à tel point que cette envie était devenue la mission principale du séjour. Étant présent depuis déjà quelques semaines, j’avais conduit Summer sur le meilleur spot du pays afin de profiter des splendides aurores boréales sous nos yeux. Et hop, un point coché. Je me souvenais encore de cette soirée si magique. Je me souvenais du regard brillant de la brunette lorsque nous avions achevé ce souhait à tel point que j’avais eu le désir de continuer à cocher des cases. Alors, le lendemain, avant son départ, nous avions profité de notre journée pour faire du chiens de traîneau. Malheureusement, Summer avait fini par quitter la Finlande pour rentrer chez elle à Boston pendant que je repartais sur la route vers un autre pays et la séparation avait été difficilement. La demoiselle et moi avions heureusement choisi de garder contact. Et nous l’avions fait pendant des mois jusqu’à ce que je finisse par débarquer sur Boston à la fin de l’année m’invitant aussitôt dans son appartement pour une colocation de quelques mois. Ces trois mois avaient été extraordinaires à tel point qu’ils avaient su me convaincre de rester et de m’installer définitivement en ville. Mais, que vous dire de ma relation avec Summer ? Putain, franchement, elle était beaucoup trop difficile à définir. Nous étions deux meilleurs amis capables de parler pendant des heures et de se confier les secrets plus sombres. Nous étions deux frères et sœurs toujours désireux de protéger l’autre et de le rendre heureux. Nous étions deux anciens amants parce qu’ils nous étaient déjà arrivés de coucher ensemble… Plus d’une fois d’ailleurs. Il y avait eu les trois fois qui me permettaient de cocher des cases de la bucket list de la demoiselle, mais il y en avait eu d’autres. Et putain, ces corps à corps étaient toujours si dingues, si excellents, si envoûtant. Et bientôt nous allions devenir deux parents ensemble en raison de ce pacte que j’avais passé avec la demoiselle. Summer avait bouleversé la totalité de ma vie et c’était réellement agréable. Elle était comme un soleil dans toute mon obscurité. Alors, franchement, qu’est-ce que je deviendrai sans Summer ? Qu’est-ce que je pourrai bien faire si la demoiselle n’était pas présente à mes côtés ? Est-ce que je me serai vraiment installé à Boston si elle n’avait pas été là ?

Les questions tournaient en boucle à l’intérieur de ma tête tandis que je pénétrais dans l’appartement de la jeune fille. Des questions qui s’évaporaient bien vite et qui perdaient toute leur importance lorsque la brune trouvait son chemin entre mes bras. Elle faisait partie de ma vie et je n’avais donc pas à m’inquiéter d’un monde où elle n’était pas là. Serrant la demoiselle contre moi, j’avais soudainement l’impression de revivre totalement et d’oublier la totalité de mes soucis. Ces soucis qui bouffaient mon esprit de façon incessante depuis des mois maintenant. Ces soucis qui semblaient ne plus exister à l’instant même où je retrouvais ma Wifey. Mes lèvres se déposaient au coin de celles de Summer comme une simple habitude dont je ne savais pas me défaire. Une putain d’habitude dont je n’avais d’ailleurs aucune envie de me défaire tant ça me faisait du bien. Je me foutais bien des gens qui ne comprenaient pas cette salutation et qui se mettaient à penser tout et n’importe quoi à propos de notre relation. Les choses étaient claires entre Summer et moi et cela me suffisait amplement. Enfouissant mon visage dans le cou de ma Wifey, je venais respirer son parfum sentant alors toute la tension s’évaporer de mon être. Je me sentais si bien. Je me sentais enfin complet, enfin heureux. Les bras de Summer se resserraient autour de mon cou alors qu’elle me confiait que ça lui faisait tellement de bien de me revoir, et putain comme c’était réciproque. Elle devait bien le savoir. Elle devait bien le sentir dans mes bras qui se resserraient encore autour d’elle pendant que mon palpitant cognait un peu plus fort. Elle me jurait que je lui avais trop manqué me tirant un sourire amusé alors que je la croyais sans la moindre hésitation. Elle m’avait tant manqué également. Ma Wifey me disait que plus jamais on restait aussi longtemps sans se voir et, sans même prendre le temps de réfléchir, je secouais la tête murmurant un « Plus jamais » comme une nouvelle promesse qui se scellait entre nous. Après avoir déposé un baiser dans son cou, nous nous mettions en marche pour le début de notre soirée. C’était le genre de soirée qui faisait tout envoler. C’était le genre de soirée dont j’avais sans cesse envie à l’intérieur de ma vie. Plus de soucis. Plus d’angoisses. Plus de préoccupations. J’étais jute tellement bien à plonger avec délice dans ces conneries et cette soirée magique. Après un masque, une préparation au cours de laquelle je m’étais improvisé maquilleur et un repas devant des dessins-animés, ma Wifey et moi nous mettions en route vers notre destination finale. Le Nephilim allait nous accueillir ce soir. Il s’agissait de l’endroit parfait pour danser, rire et surtout pour boire à outrance comme je voulais tant le faire… Comme je ne le ferai sans doute pas trop désireux de veilleur sur la jeune fille qui m’accompagnait. Parce que ouais, nous en avions parlé avant et ce soir ce n’était que nous. Summer et Neal. Neal et Summer. Nummer. Uniquement. Pas la moindre distraction. Pas le moindre individu de l’extérieur. Nous en début de soirée. Nous en fin de soirée. Nous pour toute la nuit. Et ça commençait déjà à l’intérieur de ce taxi où Summer tentait de charmer le chauffeur pour éviter de payer la course. Un charme qui n’opérait malheureusement pas sur l’être voulu. Un charme qui opérait sur moi et qui aurait pu me faire totalement perdre le contrôle si je n’étais pas concentré sur le paysage défilant sous mes yeux. La tête de Summer venait se déposer sur mon épaule un bref instant comme pour un remerciement de mon comportement. Comme une tentation supplémentaire parce qu’elle savait que j’aurai cédé à ces avances. Mes lèvres se déposaient sur le haut de la tête de la jeune fille et heureusement que nous arrivions à destination avant que je ne perde totalement la tête et décide de l’embrasser. Le taxi s’arrêtait. La course était payée et nous passions les portes de la boîte de nuit. Liant ma main à celle de Summer, je l’attirais jusqu’au bar pour éviter de la perdre dans la foule et surtout pour être sûr et certain de la garder à mes côtés. Comme un gosse un peu trop curieux – et peut-être même trop possessif – je questionnais la demoiselle sur la présence de son serveur blondinet trop cute. J’avais envie de voir la tête du mec comme si une part de moi désirait évaluer la concurrence. Summer balayait le bar et j’attendais patiemment que la réponse tombe. Elle finissait par hausser les épaules en se tournant vers moi pour me confier qu’il n’était pas là et qu’on le verrait peut-être plus tard. Pour tout vous confier, ne pas le voir du tout me convenait parfaitement. Perdu dans mes pensées, je sursautais lorsque Summer se penchait à mon oreille pour chuchoter qu’elle préférait m’avoir moi dans son lit plutôt que lui. Et putain, voilà qu’elle m’offrait un clin d’œil tout en se léchant les lèvres sous mes yeux. F*ck. Comment j’étais censé lui résister ? Je mordillais ma lèvre détournant le regard tout en riant nerveusement comme pour évacuer ce désir qui commençait à pulser. Je marmonnais.

Je préfère aussi partager le lit avec toi ce soir…

Putain, mais il aurait mieux valu que je ferme ma bouche plutôt que de souffler de tels mots. Merde. Summer et moi étions amis maintenant. AMIS tout simplement. Ma vie amoureuse et sexuelle était suffisamment en bordel comme ça. Je n’avais pas besoin de rajouter de nouveaux problèmes dans l’équation déjà si compliquée. Mais, non, voilà, je n’étais pas foutu de me contrôler parce qu’il s’agissait de Summer. L’une des rares filles à me faire réellement de l’effet. L’une des rares filles avec qui j’avais couché plus d’une fois sans être sous la contrainte… N’était-elle pas la seule fille avec qui j’avais couché plusieurs fois d’ailleurs ? Oh bordel, peut-être bien que si. Secouant la tête pour éviter de me perdre, je savais qu’il me fallait à boire avant de faire d’autres conneries. J’indiquais un tabouret à Summer tout en lui soufflant que j’allais chercher à boire pendant qu’elle m’attendait ici. Il était franchement inutile de l’entraîner avec moi au sein de la foule oppressante du bar. Je n’avais aucune envie de la voir être bousculée par des personnes trop irrespectueuses. Je n’avais aucune envie qu’elle finisse blessée aussi je me faufilais seul entre les corps pour rejoindre le barman. Mes yeux ne quittaient pas Summer de vue et ce fut pour cette raison que je soufflais distraitement ma commande indiquant l’autre bout du bar de la main pour la récupérer. Au départ, j’avais prévu d’attendre les verres ici. Néanmoins, en voyant un homme se rapprocher de Summer, mes plans avaient vite changé. Je ne voulais pas rester ici. Poings serrés, je soufflais lentement pour ne pas m’énerver. Ce n’était pas le moment de déclencher une bagarre au Nephilim. Je venais alors rejoindre Summer laissant mes doigts glisser lentement le long de sa nuque. Déposant nonchalamment un bras autour de ses épaules, je faisais une remarque sur mon absence et le fait qu’elle se faisait déjà si vite draguer insistant bien évidemment sur le surnom que je lui donnais. Ce Darling qui montrait à quel point j’étais jaloux et possessif sans doute. Beaucoup trop putain, mais ce n’était pas de ma faute. C’était NOTRE soirée et c’était MA Summer. La demoiselle déposait sa tête contre mon épaule et je captais son sourire alors que le dragueur s’éloignait bien vite de nous après mon intervention et mon regard glacial. Il semblait avoir parfaitement compris le message que j’avais voulu faire passer alors qu’il marmonnait à propos des filles jolies toujours en couple. Je perdais bien vite sa trace alors que les lèvres de Summer s’échouaient dans mon cou me tirant un frisson et poussant mon cœur à battre un peu plus fort. Elle me chuchotait un remerciement pour le sauvetage avant d’attraper les verres arrivés pour m’en tendre un. Je m’en saisissais trinquant avec elle le sourire aux lèvres. Nous trinquions à cette soirée, minute par minute et elle me disait qu’elle m’aimait déclenchant une folle accélération de mon myocarde alors que je soufflais « Minute par minute ensemble Wifey. Je t’aime aussi. » Et ouais, je l’aimais tellement. Follement. Peut-être même un peu trop. Gosse si possessif. Je portais mon verre à mes lèvres le descendant en un rien de temps. Si je voulais me foutre la tête en l’air, il fallait bien que j’en descende quelques uns des verres. Je m’approchais du bar pour reposer mon verre sur le comptoir et en commander un nouveau lorsque les lèvres de Summer se déposaient sur les miennes. Un smack beaucoup trop rapide et si chaste. Un smack qui, pourtant, faisait clairement passer le message. J’étais à la brune ce soir. J’étais chasse gardé. Un sourire glissa sur mes lèvres alors que ma main glissait jusqu’à la taille de ma Wifey. Me penchant à son oreille, je murmurais alors « Tu veux rester au bar à boire ou tu veux danser ? » Je me reculais de quelques centimètres tout en haussant un sourcil amusé. La demoiselle avait sans doute envie de rester au bar pour terminer son verre. C’était toujours comme ça. Je la connaissais trop maintenant. La musique changeait soudainement et je reculais vers la piste de danse. Pour moi, le choix était fait. Je voulais danser. J’avais envie de me déhancher sur cette musique un peu trop sensuelle qui se diffusait dans le Nephilim. Et, sans lâcher Summer du regard, je commençais alors à me déhancher sur la piste ouvrant quelques boutons de ma chemise parce que, merde, je crevais déjà de chaud. Les yeux toujours plongés dans ceux de Summer, je me laissais entraîner par les notes de musique sans prêter attention aux personnes autour de moi et aux autres regards qui pouvaient se poser sur l’être que j’étais. Ce gosse si tentateur et allumeur.

@Summer Nightindale
(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_inline_pdcvyuY9Xw1t9ndkh_540
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston en coloc avec Calli dans le quartier de Beacon Hill
et j'y ai posé mes valises depuis : quasiment ma naissance
. Tu peux m'appeler : Sum ou Summy ou Sumsum
, j'ai : 30
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire...mais j'aimerais trouver quelqu'un...
Je viens de : quelque part sûrement, c'est dur à dire quand on connaît pas d'où on vient
Dans la vie, je suis : agent d'accueil au massachussetts general hospital & youtubeuse & serveuse au Drink
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Marie Avgeropoulos

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Kiinder/Clara
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/05/2020
, d'où les : 3881
messages, dont : 71
rps. Merci aux doigts de fée de : mork (vava) & bcnoist (icon)
. Pour finir, je joue également : Laurys Mickelson (W. Poulter), F. Tom O'Callaghan (S. Larsen), E. Jellal Drägnïr-H. (C. Norgaard) & E. Roxy Dinkley (V. Moe)

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo6_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo3_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo1_250
SUMMER NIGHTINDALE
✧ ✦ ✧
” who is she "

Abandonnée à la naissance. • Adoptée par le chef du service pédiatrie de l'hôpital de Boston et sa femme juge d'instruction. • Deux petits frères et une petite sœur adoptés eux aussi. • Mucoviscidose diagnostiquée à l'âge de 3 ans. • Possède un bipeur en permanence sur elle au cas où une greffe soit disponible. • Maîtrise en développement et psychologie de l'humain d'Harvard (2008-2013). • Vis en coloc depuis ses dix-huit ans. • Possède une tortue depuis l'âge de 6 ans, elle s'appelle Turtle, elle a 33 ans. • A été fiancée une fois mais a finit par l'abandonner à cause de la pression de son père. • Bénévole au service pédiatrique de l'hôpital de Boston, bénévole auprès de personnes ayant tenté de se suicider et bénévole pour All For One. • L'hiver est la pire période de l'année pour elle en raison de sa maladie. • Végétarienne depuis le lycée. • Fan de séries médicales. • Stressée par les bruits de sirènes et de bip. • Pratique la méditation depuis longtemps. • Garçon manqué au niveau des fringues. • N'a jamais cherché sa famille biologique. • S'est déjà rasé le crâne pour soutenir ses amis atteint de cancer. • Fait don de ses cheveux dès qu'elle va chez le coiffeur. • N'a jamais fumé. • Devient dragueuse lorsqu'elle boit trop.


✧ ✦ ✧

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco4_r1_250
” if you need more "

Toi et moi pour toujours. Minute par minute. ━ pacte passé avec Neal.


Vie chaque jour comme si c'était le dernier...
−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
Rêve ta vie en couleur c'est le secret du bonheur...

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso3_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso1_250
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "
*☆ —ALMA E. NIGHTINDALE : Petite sœur - Même si vous n'avez pas le même sang, tu la considère comme ta véritable sœur. Tu la protège aussi bien que tu peux, même parfois un peu trop, mais c'est plus fort que toi. Tu ne veux pas qu'on lui fasse du mal. NAELLE UNDERHILL-H. : Meilleure amie - Vous vous connaissez depuis longtemps et on peut dire qu'elle est la femme de ta vie. Vous avez couché ensemble une fois lors de ta première année de fac, mais finalement vous avez compris que vous étiez plus fait pour être amies que petites amies. Heureusement, parce que t'imagine pas la vie sans la brune. JUDE MONTGOMERY : Frère de coeur - Il est dans ta vie depuis que vous êtes enfants et que vous vous êtes rencontrés à l'hôpital au service pédiatrie. Et tu l'as toujours vu comme un grand frère que t'as jamais eu. Il compte énormément pour toi. NEAL T. HOOD : Babe, Lover - Rencontré en 2018 lors d'un voyage en Finlande, tu voulais le draguer, t'as finis par lui raconter ta vie. Quand il est arrivé à Boston il a vécu quelques temps chez toi. Il t'a aidé à rayer des points de ta liste de choses à faire avant de mourir. Depuis ce voyage vous ne vous êtes jamais quitté, il est un confident, un ami, un petit frère, un amant, il est un peu tout en réalité. DUTCH B. COOPER : Ami d'enfance - Connu à l'hôpital, vous étiez proches et puis il s'est éloigné quand il a eu sa greffe, tu n'as jamais trop su pourquoi. Il est aussi ton premier crush, mais ça tu lui as jamais dis.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso4_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso3_250
” YOU'RE STILL THE ONE "
” love the way you lie "
*☆ —THADDEUS MOLNAR : Ex-fiancé (2013-2016) - Rencontré à Harvard, vous êtes sortis ensembles et il a finit par te demander ta main. T'étais heureuse, t'étais amoureuse, t'étais bien. Mais t'as finis par le quitter parce que son père t'as manipulé. Tu ne l'as pas revu jusqu'à cet été au Summer Camp et depuis, tu veux renouer avec lui parce qu'il est une grande part de ta vie.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io4_250
” WE'RE LIKE A SMALL GANG "
” more than friends "
*☆ —MALA TENENBAUM : Collègue du Drink - ... ALLYSON DAWKINS : Ami pompier - Vous vous connaissez de l'hôpital où il est pompier, tu ne le connais pas trop, mais il est plutôt sympa et tu l'aimes bien. LIAM GREMLINS : Patron & ami - Rencontré sur meet vous passez pas mal de temps à rire tous les deux et il a finit par te proposer un boulot dans son bar, que t'as accepté. CALLIOPE L. S-WARNER : Colocataire - Ta coloc actuelle, assez discrète tu t'entends super bien avec elle parce qu'elle est adorable avec toi. Elle s'occupe de Turtle quand t'es pas là. LUKAS O. SPRITZ : Ami & Petit ami de Neal - Tu sais pas trop, vous vous entendez bien, mais des fois tu dis ou fais des trucs qui lui plaisent pas et il t'en veux. Du coup tu sais jamais trop où vous en êtes tous les deux. ALYSSIA VOLTURI : Amie youtubeuse - Tu es tombé par hasard sur ses vidéos et tu as trouvé ça cool qu'elle parle de son handicap aussi naturellement. Du coup tu lui as proposé de faire une vidéo avec toi. Depuis vous collaboré de temps en temps ensemble. LEANDRA T. CARREIRAO : Bénévole association - Ta mère l'a aidé à monter son association et toi tu t'es proposé d'aider en temps que bénévole, parce que tu aimes rendre service aux gens. BILLIE O'MALLEY : Collègue du Drink - Billie elle est cool, t'aime bosser avec elle et tu sais pas pourquoi, mais quand t'as bu t'as tendance à la draguer. Ce qu'elle ne manque pas de te rappeler dès que t'es sobre. KATALIA BORGIA : Amie - Au départ, elle ne t'aimait pas trop parce que tu étais proche de Neal. Et puis vous avez appris que vous aviez une bucket list toutes les deux et depuis cela vous à rapprocher. Tu l'apprécie énormément. MARK UNDERHILL : Père de Naëlle - Tu ne le connais pas plus que ça, mais tu dois dire qu'il t'impressionne. Du coup, tu essais de ne jamais rester seule avec lui parce que tu ne sais jamais quoi lui dire. VICTORIA : Ancienne coloc (2015-2018) - Elle se sont connues à l'hôpital et quand elle s'est retrouvé à la rue tu lui a proposé de venir chez toi. Elle est restée jusqu'en 2018 et est partie quand elle était sûr que tu ne serais pas seule. Vous êtes resté amie même maintenant.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo3_250
” U SECRETLY WISH TO BE ME "
” trending topic in your life "
*☆ —WESLEY PATTERSON : Meilleur ami de Thad : Quand tu étais fiancé avec Thad l'entente entre vous était cordiale, vous vous appréciez. Depuis que tu as quitté son meilleur ami, il te déteste. En même temps tu peux pas lui en vouloir, t'aurais réagis pareil. T'espère que maintenant que tu reparle à ton ex, il t'en voudra un peu moins, même si c'est pas gagné. CRYSTAL BURROWS : Amie de Neal - En soit elle t'as rien fait. C'est juste qu'elle est trop proche de Neal et que t'aime pas ça.

(TW) It's our night ♔ Nummer  ZbCAp1

Bucket List:
 



Les phrases cultes de Nealou:
 


WARNING // concernant (personnage) Abandon d'enfant, maladie (mucoviscidose), mort, sexe TRIGGER // refuse de jouer ; Rien

LIEN DU POST
Jeu 30 Juil - 10:07:47
T'avais toujours eu tendance à t'attacher un peu trop vite aux gens que tu rencontrais. Sûrement parce que tu ne savais pas combien de temps tu pourrais profiter d'eux avant de ne plus être là. Neal n'avait pas fait exception à la règle. En deux ans il avait pris une place tellement importante dans ta vie que tu n'arrivais plus à l'imaginer sans lui. Quand tu pense qu'au départ tu avais fais ce voyage en Finlande parce que tu n'allais pas bien suite à l'annonce de ton médecin qui te disais qu'une greffe devenait de plus en plus urgente à faire. Se soir là tu voulais juste oublier un peu ta vie à Boston et profiter un peu. Tu voulais passer la nuit entre des bras rassurant et protecteur. Alors quand t'avais vu le rouquin au bar de l'hôtel tu avais commencé à le draguer, maladroitement parce que tu n'as jamais su faire ça. Cependant t'avais bien vu que tu laissais pas le roux indifférent. Pourquoi vous n'avez rien fais ?? Tu ne sais toujours pas vraiment. C'était comme si un lien plus fort que l'envie physique avait pointé le bout de son nez entre vous. Comme si vous vous connaissiez depuis toujours. Vous avez passé la nuit à refaire le monde, à parler de tout et de rien. Vous étiez comme connecté alors que vous ne vous connaissiez pas quelques heures avant. T'avais jamais réussis à expliquer ça, mais tu aimais te rappeler de ce moment presque magique et hors du temps que vous aviez vécu ensemble. Lorsque tu avais quitté le pays trois jours plus tard, tu ne pensais pas que se serait aussi dur de quitter le jeune homme. C'était comme si on t'enlevais quelque chose de précieux. Vous vous étiez promis de rester en contact et vous aviez tenu cette promesse. Il te parlait des pays où il était, tu lui parlais de ta vie à Boston et de l'avancement de ta bucket list. Et puis un jour il avait débarqué en ville et tu avais proposé de l'héberger en attendant qu'il trouve un truc à lui. Vous aviez vécu trois mois ensemble et tu devais avouer que cela te manquais un peu parfois. Neal c'était un peu...un peu tout en fait. Un meilleur ami, un confident, un petit frère, un amant...il représentait tellement de chose à tes yeux. Tu ne savais pas vraiment comment qualifier votre relation mais tu savais qu'elle était importante à tes yeux, plus que la plupart de tes autres relations ça c'est sûr. Il était un peu comme ton petit coin de paradis. Celui qui te permettais de t'évader lorsque ça n'allait pas. Tu n'échangerais cette relation pour rien au monde. Tu avais beaucoup trop besoin de lui dans ta vie, sans lui elle serait beaucoup trop triste. Tu t'en rendais compte maintenant.

Il t'arrivait souvent de repenser à cette rencontre lorsque tu n'avais pas le moral et que tu ne voulais pas déranger le jeune homme. Tu étais en train d'y repenser en terminant tes cookies parce que tu savais qu'il n'allait pas tarder et tu avais hâte de le voir parce qu'il y avait trop longtemps que vous ne vous étiez pas vu. Lorsqu'il avait franchis la porte de ton appartement quelques instants plus tard tu lui avais sauté dessus, le serrant contre toi comme si vous ne vous étiez pas vu depuis une éternité, ce qui a tes yeux était le cas en fait. Tu restais un moment dans ses bras. Profitant de son étreinte qui t'avais beaucoup trop manqué. Lui disant que plus jamais tu ne voulais rester aussi longtemps sans le voir. Visiblement il était d'accord avec toi et tu étais contente de savoir ça. De savoir que tu n'étais pas la seule à penser ça. La soirée commença alors, doucement mais sûrement. Entre éclats de rire et discussion sérieuse, entre câlins et taquineries. Tu aimais ces soirées avec Neal. Les soirées Nummer, juste toi et lui comme lors de votre rencontre, c'était les meilleures à tes yeux. Rien que les moments passés dans ton appartement te rendais déjà heureuse, alors tu n'imaginais pas ceux que vous alliez vivre le reste de la nuit. Finalement, lorsque vous avez été près vous aviez pris la direction du Nephilim et dans le taxi tu essayais en vain de draguer le chauffeur. Malheureusement pour toi rien n'y fis. Un peu vexé tu posais ta tête sur l'épaule de Neal, cherchant un peu de réconfort. Lorsque tu sentis le baiser sur le dessus de ta tête tu laissais un sourire prendre place sur ton visage. Tu savais qu'il avait voulu te réconforter, te faire comprendre que le chauffeur n'y connaissait rien et que lui il t'aurait laisser le draguer. Une fois devant la boîte le jeune homme t'attrapa la main et sans te lâcher de peur de te perdre sans doute, il vous entraîna jusqu'au bar. Tu te contentais de suivre, un sourire aux lèvres parce que tu trouvais ça trop mignon qu'il ne veuille pas te lâcher, comme un petit garçon avec son doudou. Une fois près du bar, il te posa la question sur le serveur blond et tu savais à sa manière de te demander ça qu'il n'avait pas spécialement envie qu'il soit là se soir. Tu ne le vis d'ailleurs pas et histoire de rassurer le rouquin pour ne pas qu'il stresse toute la soirée en pensant que tu pourrais le laisser pour aller draguer, tu lui dis en le taquinant que tu ne voulais que lui dans ton lit se soir. Ce qui d'un côté était totalement vrai. Tu le vis alors se mordre la lèvre en détournant les yeux et tu étais contente de ton petit effet. "J'espère bien que tu veux partager mon lit, parce que je comptais pas dormir sur le canapé." Tu éclatais alors de rire histoire de détendre l'atmosphère parce que tu pouvais déjà voir le cerveau du roux se mettre à réfléchir à la situation et tu ne voulais pas. Ce soir, tu voulais qu'il s'amuse et qu'il oublie un peu tout ses problèmes.

Tu pris alors place sur un tabouret le temps que ton ami aille vous chercher à boire, ne t'embêtant pas à lui dire ce que tu voulais car tu savais qu'il saurait quoi te prendre. A peine s'était-il éloigné de toi qu'un mec arriva pour te draguer. Sérieusement ?? Il te guettait ou quoi ?? Tu n'avais pas franchement envie de lui parler, ce soir c'était ta soirée avec Neal et tu ne voulais pas que quelqu'un vienne gâcher ça, même s'il s'agissait d'un beau mec. De toute façon tu étais déjà accompagné d'un canon, alors pourquoi regarder ailleurs ?? Heureusement, tu n'eu même pas à remballer l'homme qui était venu te voir puisque le rouquin arriva et se chargea de lui faire comprendre qu'il n'avait aucune chance et qu'il devait mieux aller voir ailleurs. Tellement adorable. Tu le remerciais en posant ta tête sur son épaule, un sourire au visage. Tu avais l'impression de sourire tout le temps quand tu étais avec Neal et ça faisait du bien. Vous portiez un toast à vous deux et tandis que tu buvais quelques gorgées de ton verre le jeune homme avec toi le finis presque d'une traite. Ok. Bon, bah au moins tu savais lequel de vous deux serait le moins bourré ce soir. Tu souris alors qu'il allait commander un autre verre et tandis que le barman préparait sa commande il te demanda si tu restais assise ou si tu allais danser. "Va y. Je te rejoins quand j'ai finis." Tu n'aimais pas spécialement être collé à plein de monde lorsque tu dansais alors en général tu restais plutôt au bar, mais là t'allais faire un effort pour ton ami, mais pas tout de suite. Tu le vis s'éloigner vers la piste pendant que tu récupérais son verre. Sirotant le tien en même temps que tu ne le quittais pas des yeux sur la piste. A peine avait-il commencé à danser que déjà les regards ce posaient sur lui. Des hommes, des femmes, de tout âge et même parfois accompagnés le regardait pour la plupart avec envie. Et tu n'aimais pas spécialement ça. Ruminant dans ton coin tu buvais ton verre en analysant les alentours autours du jeune homme. C'est alors qu'une fille s'approcha, une blonde peroxydée et beaucoup trop maquillée, avec une robe tellement courte et moulante qu'on se demandait à un moment si elle n'allait pas finir à poil. Tu détestais ce genre de fille. Parce que tu savais qu'il n'y avait que les apparences qui l'intéressait et tu n'aimais pas les gens qui s'arrêtaient à ça. Elle s'approcha du rouquin, commençant à danser avec lui. Au départ, tu râla dans ton coin, continuant de boire ton verre sans rien faire. Et puis à un moment les mains de la jeune femme finir de défaire les boutons de ton ami, posant ses mains sur son torse en se rapprochant de lui pour danser. Ok....là c'était plus que ce que tu pouvais supporter. Tu finis le fond de ton verre avant de le poser d'un coup sec sur la table et te lever pour aller jusqu'à la piste de danse. Arrivé à la hauteur des deux danseur tu tirais sur l'épaule de Neal avant que l'autre n'essaie de l'embrasser. "Il est à moi, alors dégage de là connasse avant que je te fasse bouffer ton string et tes talons aiguille." Tu lui lançais un regard noir, histoire de bien te faire comprendre. Tu te retournais alors vers le jeune homme qui continuait de danser et te glissais contre lui, tes mains glissant sur son torse avant de s'enrouler autour de sa nuque pour le rapprocher de toi, tu plongeais alors la tête dans son cou pour y déposer une multitude de baiser avant de te pencher à son oreille, histoire qu'il t'entende : "Sérieusement je peux pas te laisser seul cinq minutes. T'as conscience que t'aurais pu te faire violer par cette pimbêche si j'étais pas intervenu ?? Je te lâche plus de la soirée maintenant Babe. Hors de question que quelqu'un profite de toi et de tes jolies fesses." Tu te reculais légèrement pour lui sourire, continuant à danser contre lui tandis que tu jetais des coups d’œil aux alentours histoire d'être sûr que tout le monde avait bien compris que c'était le tien ce soir et que tu ne le laisserais à personne d'autre.

@Neal T. Hood
I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) It's our night ♔ Nummer  PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) It's our night ♔ Nummer  MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) It's our night ♔ Nummer  8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) It's our night ♔ Nummer  REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Sam 19 Sep - 14:47:27
Une soirée Nummer… Qu’est-ce que cela signifiait en vérité ? Y avait-il un véritable programme attitré pour ce type soirée ? Pour tout vous avouer, il m’était difficile de réellement définir ces instants passés en compagnie de la belle brune. Bien évidemment, il y avait quelques règles que Summer et moi avions établi de façon implicites. Cependant, la majorité de notre programme était bien souvent improvisé en fonction des situations et surtout de nos envies sur l’instant. Du moment que nous respections nos règles, rien n’était interdit. Ces règles demeuraient si faciles à respecter puisqu’elles n’étaient qu’au nombre de trois. Les trois règles d’or qui nous permettaient de vivre des soirées parfaites juste à nous. Des soirées uniques comme l’était notre lien ou comme avait pu l’être notre rencontre. La première règle était la plus simple et peut-être même la plus logique : nous devions rester ensemble tout le temps. Une soirée Nummer c’était Summer et Neal tous les deux tout le temps. Il ne fallait jamais prendre trop de distances l’un envers l’autre. Il ne fallait jamais se laisser attirer dans un autre plan si l’autre ne pouvait pas y participer. Il ne fallait jamais effacer l’autre car sinon cela devenait une soirée banale. Une soirée Nummer était une soirée où la jolie brune et moi restions ensemble du début à la fin et cette règle ne m’avait jamais posé le moindre problème. La seconde règle était un peu plus dérangeante par moment puisqu’elle consistait à couper son téléphone portable. Avec un téléphone éteint, la demoiselle et moi étions sûrs et certains de ne pas être dérangés au cours de notre moment à nous. C’était une façon de nous couper du monde extérieur et de nos autres liens. C’était une façon de nous enfermer dans notre petite bulle. La majorité du temps, cette règle me plaisait car elle me permettait de réellement mettre sur pause tout le reste. Néanmoins, avec tous les événements de ces derniers mois et le besoin que Lukas pouvait avoir de moi à n’importe quel moment, j’avais du mal à me détacher de mon mobile sans me sentir coupable. Enfin, la dernière règle était souvent la plus compliquée à appliquer puisqu’elle consistait à laisser de côté les questions afin de profiter de chaque minute. Bien sûr, il m’était aisé de profiter de chaque seconde en compagnie de ma Wifey. Néanmoins, laisser les questions de côté me demandait beaucoup plus d’efforts. J’avais tant de mal à mettre mon cerveau sur pause parfois. J’avais tellement de difficultés à cesser de m’interroger sur tout et n’importe quoi. Mais, j’essayais réellement de le faire pour vivre ces soirées parfaites avec Summer. Ces soirées où nous finissions saouls à faire les cons à l’extérieur ou simplement dans le lit de ma Wifey à parler de tout et de rien pour refaire le monde ou même encore à s’endormir devant un dessin-animé. Ces soirées qui, parfois, se terminaient beaucoup plus chaudement. Ce soir, nous semblions d’ailleurs partis sur ce terrain. Il y avait quelque chose d’étrange dans l’air. La possessivité et la jalousie semblaient accentuées sans doute dues au fait que nous ne nous étions pas vus depuis quelque temps. Et, putain, il y avait même ce désir qui cognait dans l’habitacle du taxi tandis que Summer draguait le chauffeur et que je sentais ma température augmenter. Heureusement pour moi, nous arrivions bien vite à destination et je pouvais partir sur un nouveau terrain en oubliant ce désir qui brûlait en moi. Téléphone portable coupé, tête mise à moitié sur pause, j’étais totalement prêt à profiter des heures à venir. J’étais prêt à me laisser aller à cette soirée qui s’annonçait plus que parfaite. Comment pouvait-il en être autrement de toute manière ? J’allais passer la soirée avec mon rayon de soleil. J’allais passer la soirée avec cette fille qui était tout pour moi. Liant ma main à celle de ma Wifey, je l’attirais rapidement à ma suite en direction du bar. C’était notre soirée et je tenais bel et bien à le rappeler à la brune en commettant une telle action. Je ne voulais pas la perdre. Je désirai la garder à mes côtés et montrer à tout le monde que la jeune fille était à moi ce soir. Cette nuit, elle n’était qu’à moi. D’ailleurs, comme un mec un peu trop jaloux, je l’interrogeais sur la présence de son serveur blond et je devais bien avouer que j’étais plus que satisfait d’entendre qu’il n’était pas présent ce soir. Je ne voulais pas qu’il soit là. Je ne voulais pas qu’elle soit distraite par un autre garçon. Non. Pas ce soir. Ce soir, c’était soirée Nummer sans la moindre distractions.

Je sursautais soudainement lorsque ma Wifey s’approcha de moi pour murmurer à mon oreille qu’elle préférait m’avoir moi dans son lit plutôt que lui. Les mots se mettaient à résonner dans mon esprit de trop nombreuses fois. Je mordillais ma lèvre tandis que l’idée concrète se frayait un chemin au sein de mes pensées. L’idée était si délicieuse. L’idée me semblait si parfaite. Malgré moi, beaucoup trop incapable de les stopper, les images s’invitaient à l’intérieur de mon esprit. Je me voyais déjà seul avec Summer au sein de son appartement. Je me voyais déjà embrasser de nouveau les lèvres de la demoiselle pour donner vie à des baisers fiévreux. Je me voyais déjà laisser glisser mes doigts le long de son corps si parfait. Je me voyais déjà lui tirer ces sons que j’adorais entendre. Et, putain, merde, ce n’était pas bien. Ce n’était pas correct. Ces images continuaient dans mon esprit alors que je contemplais Summer sans pouvoir m’en empêcher. Et, après quelques minutes, me rendant compte de ce que j’étais en train de faire, je finissais par détourner le regard en riant nerveusement comme si cela avait le pouvoir de tout effacer. Effacer ces images dans ma tête. Effacer ce désir cognant en moi. Mes joues étaient sans doute rouges non ? Et puis, zut, il faisait vraiment chaud au Nephilim ou c’était juste moi ? Sans être capable de totalement me contenir et rester sage, je finissais par marmonner que je préférais aussi partager le lit avec elle ce soir. Je n’étais qu’un gamin qui ne savait pas se taire. Je n’étais qu’un gamin qui soufflait ces mots avec de folles images en tête. Je n’étais qu’un gosse qui devait savoir pourtant. Nous n’étions plus que des amis. A-M-I-S. Il fallait que je sois en mesure de classer dans un coin l’effet que la brune pouvait me faire. Il fallait que je sois capable de totalement me contrôler. La voix de ma Wifey résonnait rapidement à mes côtés et je posais brièvement le regard sur elle. Les mots qu’elle soufflait étaient là comme pour faire descendre la pression qui montait soudainement en moi. Je vous l’avais dit… Un lien unique… C’était comme si elle savait déjà tout ce qui se jouait en moi et qu’elle tentait d’apaiser les choses. Elle éclatait de rire suite aux mots qu’elle soufflait et je souriais en secouant la tête amusé avant de répliquer « Tu sais bien que je te laisserai JAMAIS dormir sur un canapé Wifey. » Oh non, jamais. Le confort et le bien-être de la demoiselle passaient avant tout tout le temps. Je savais que, même si un jour on m’interdisait de partager mon lit avec elle, je lui laisserai mon lit préférant le canapé. Je savais que je la ferai toujours passer en priorité comme je pouvais le faire avec Katalia. D’ailleurs, ce soir encore, je prenais soin d’elle lui indiquant un tabouret tandis que je m’éloignais pour nous commander deux verres. Le cocktail préféré de ma Wifey et le cocktail le plus fort du Nephilim pour moi. Je soufflais rapidement la commande avant de m’éloigner sans même avoir récupéré nos verres. Ce n’était pas franchement ma faute. À quelques mètres de moi, Summer se faisait draguer et je ne pouvais pas le supporter. Non. Pas ce soir. Pas après tous les mots qu’elle avait pu souffler à mon attention. Attendez… Est-ce que Summer cherchait vraiment à me chauffer aujourd’hui ? Ou peut-être qu’elle s’amusait juste et que j’étais en train de me faire de fausses idées ? Jurant dans ma barbe, je mordillais nerveusement ma lèvre sans être capable de rester en place. Même si ce n’était que des mots d’amusement, je ne pouvais pas la laisser partir avec un autre ce soir. C’était notre soirée Nummer. Aussi, je m’empressais de m’approcher déposant mon bras autour des épaules de ma Wifey et faisant rapidement comprendre que je pouvais être son copain en la surnommant Darling. La jalousie cognait en moi. La possessivité pulsait. Summer déposait sa tête sur mon épaule et le dragueur disparaissait m’offrant la victoire. Les lèvres de ma Wifey trouvaient le chemin de mon cou me poussant à frissonner sous le merveilleux contact qui faisait accélérer mon cœur. Elle me soufflait un remerciement et nous passions enfin à notre folle soirée d’alcool et de danse. Summer me tendait mon verre et nous trinquions à nos minutes et à nos sentiments. En un clin d’œil, mon verre était vide et déposé sur le comptoir. En quelques secondes à peine, j’en commandais déjà un nouveau et alors que j’allais demander à ma Wifey ce qu’elle avait à me raconter, ses lèvres se déposaient sur les miennes pour un smack. Si rapide. Si dévastateur. Mon cœur cognait plus fort. Ma température augmentait. Et, damn, je devais m’éloigner.

Cependant, je ne m’éloignais pas tout de suite. Cela n’aurait pas été très correct de ma part et, en plus, cela aurait attiré les interrogations de ma Wifey. Des interrogations auxquelles je n’avais aucune envie de répondre ce soir. Alors, je me penchais vers Summer pour venir murmurer une interrogation à son oreille. Main posée à plat sur sa taille, je tentais de savoir si la demoiselle voulait rester au bar à descendre tranquillement son verre ou si elle préférait d’ores et déjà s’abandonner sur la piste de danse à mes côtés. La réponse ne tardait pas à tomber et elle correspondait à mes attentes par rapport à la brunette. Ma Wifey me disait d’y aller et elle me rejoindrait lorsqu’elle aurait terminé son verre. Ouais, je m’en doutais. J’acquiesçais sagement à sa réponse sans même chercher à précipiter la demoiselle dans sa consommation d’alcool. Joueur, j’haussais tout de même un sourcil amusé comme pour la tenter un bref instant. Bien évidemment, je savais que Summer adorait rester au bar pour siroter son verre pendant de longues minutes et je ne voulais pas être celui qui lui gâcherait ce moment. Néanmoins, je n’avais pas réellement envie de la laisser toute seule au bar. Je ne voulais pas vraiment m’éloigner d’elle parce que je savais que je prenais alors le risque de la voir se faire draguer par un autre mec. Il y en avait tellement au Nephilim ce soir et ma Wifey était si attirante. Secouant la tête, je reculais tout de même en direction de la piste de danse parce que j’en avais besoin. Il fallait que je me dépense et que j’oublie ce désir qui s’amusait à cogner en moi. Il fallait que je danse pour pouvoir boire encore et toujours plus et parvenir ainsi à me foutre en l’air ce soir. Je me laissais emporter par la musique sensuelle diffusée dans le club ouvrant même quelques boutons de ma chemise tant je crevais de chaud. À cause de la danse ? À cause du désir ? Je n’en savais rien et je tentais juste d’oublier. Mes prunelles étaient plongées dans celles de Summer jusqu’à ce que, soudainement, une blonde s’approche de moi. Elle portait une robe courte, moulante et du maquillage à outrance. En un clin d’œil, je savais déjà que ce n’était pas le genre de filles qui pouvait m’attirer. Je savais déjà que je ne finirai pas ma soirée avec elle. Aussi, je la laissais faire dansant avec elle un sourire aux lèvres. Je profitais juste de l’instant et j’oubliais un peu ce désir pour Summer. La blonde défaisait les boutons de ma chemise avant de poser ses mains sur mon torse et ça ne me faisait rien. Nada. Le néant. Pas la moindre sensation. Je ne la repoussais pas pour autant déposant mes mains sur ses hanches alors qu’elle se rapprochait toujours plus pour danser avec moi. Oh… Allait-elle m’embrasser ? Est-ce que je pouvais réellement l’embrasser ? Je n’eus guère le temps de me questionner plus longtemps puisque soudainement Summer débarquait tirant sur mon épaule et s’adressant à la blonde. Joues rougies, je me remettais à danser observant la scène et écoutant d’une oreille distraite les menaces de ma Wifey. Ces menaces qui faisaient fuir ma partenaire et qui me poussaient à sourire car, putain, je n’étais donc pas le seul à être jaloux et possessif ce soir. Ma Wifey venait rapidement se glisser contre moi et voilà que ses mains glissaient sur mon torse. Les mains de Summer… Ça provoquait tant de sensations. Mon cœur cognait si fort. Mon désir revenait. Et je frissonnais sans savoir contrôler tout ça. Les mains de la demoiselle s’enroulaient autour de mon cou et elle se rapprochait de moi glissant sa tête dans mon cou pour y déposer de trop nombreux baisers. Des baisers qui me donnaient de plus en plus chaud au fil des secondes. Des baisers qui me faisaient tourner la tête. Bien vite la voix de Summer résonnait à mon oreille et je ne pouvais m’empêcher de rire aux mots qu’elle prononçait. Son sourire était si beau. Et la voir regarder autour de nous comme si elle avait peur qu’on vienne me voler était si adorable. Rapprochant encore plus le corps de la brune contre moi, je laissais mes mains glisser lentement de ses hanches au haut de ses fesses. Plantant mon regard dans le sien, je murmurais « Elle ne m’aurait pas violé Wifey. T’sais parfaitement qu’elle n’est pas mon genre et que je l’aurai renvoyé chier. Mais, je suis heureux que tu sois intervenue. T’es tellement adorable quand tu es jalouse. » Retirant une main de son corps, je venais lui donner une petite pichenette sur le nez avec un sourire amusé. Et, me laissant emporter par la musique, je replaçais ma main sur le corps de la demoiselle avant de rapprocher ma bouche de son oreille pour murmurer « Il n’y a que toi qui peut profiter de moi et de mes jolies fesses ce soir. » Déposant un baiser sur le front de Summer, je fermais les yeux continuant de danser contre la demoiselle et tentant de me vider la tête. Il fallait que j’efface les images désireuses de mon esprit avant de devenir dingue. Il fallait que je parvienne à me contrôler avant que ma Wifey ne se rende compte du désir réel qui pulsait en moi. Soirée Nummer. Soirée entre AMIS. Il fallait que ça rentre dans ma tête.

@Summer Nightindale
(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_inline_pdcvyuY9Xw1t9ndkh_540
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston en coloc avec Calli dans le quartier de Beacon Hill
et j'y ai posé mes valises depuis : quasiment ma naissance
. Tu peux m'appeler : Sum ou Summy ou Sumsum
, j'ai : 30
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire...mais j'aimerais trouver quelqu'un...
Je viens de : quelque part sûrement, c'est dur à dire quand on connaît pas d'où on vient
Dans la vie, je suis : agent d'accueil au massachussetts general hospital & youtubeuse & serveuse au Drink
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Marie Avgeropoulos

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Kiinder/Clara
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 16/05/2020
, d'où les : 3881
messages, dont : 71
rps. Merci aux doigts de fée de : mork (vava) & bcnoist (icon)
. Pour finir, je joue également : Laurys Mickelson (W. Poulter), F. Tom O'Callaghan (S. Larsen), E. Jellal Drägnïr-H. (C. Norgaard) & E. Roxy Dinkley (V. Moe)

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo6_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo3_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nfkd3hZ5Zi1rgmcozo1_250
SUMMER NIGHTINDALE
✧ ✦ ✧
” who is she "

Abandonnée à la naissance. • Adoptée par le chef du service pédiatrie de l'hôpital de Boston et sa femme juge d'instruction. • Deux petits frères et une petite sœur adoptés eux aussi. • Mucoviscidose diagnostiquée à l'âge de 3 ans. • Possède un bipeur en permanence sur elle au cas où une greffe soit disponible. • Maîtrise en développement et psychologie de l'humain d'Harvard (2008-2013). • Vis en coloc depuis ses dix-huit ans. • Possède une tortue depuis l'âge de 6 ans, elle s'appelle Turtle, elle a 33 ans. • A été fiancée une fois mais a finit par l'abandonner à cause de la pression de son père. • Bénévole au service pédiatrique de l'hôpital de Boston, bénévole auprès de personnes ayant tenté de se suicider et bénévole pour All For One. • L'hiver est la pire période de l'année pour elle en raison de sa maladie. • Végétarienne depuis le lycée. • Fan de séries médicales. • Stressée par les bruits de sirènes et de bip. • Pratique la méditation depuis longtemps. • Garçon manqué au niveau des fringues. • N'a jamais cherché sa famille biologique. • S'est déjà rasé le crâne pour soutenir ses amis atteint de cancer. • Fait don de ses cheveux dès qu'elle va chez le coiffeur. • N'a jamais fumé. • Devient dragueuse lorsqu'elle boit trop.


✧ ✦ ✧

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_njba4h3RYa1r5zcyco4_r1_250
” if you need more "

Toi et moi pour toujours. Minute par minute. ━ pacte passé avec Neal.


Vie chaque jour comme si c'était le dernier...
−·−− −−− ··− ·− ·−· · ··· − ·−· −−− −· −−·
Rêve ta vie en couleur c'est le secret du bonheur...

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso3_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nhbw0olVyK1r900yso1_250
” A BIT OF ME A PIECE OF YOU "
” love makes a family "
*☆ —ALMA E. NIGHTINDALE : Petite sœur - Même si vous n'avez pas le même sang, tu la considère comme ta véritable sœur. Tu la protège aussi bien que tu peux, même parfois un peu trop, mais c'est plus fort que toi. Tu ne veux pas qu'on lui fasse du mal. NAELLE UNDERHILL-H. : Meilleure amie - Vous vous connaissez depuis longtemps et on peut dire qu'elle est la femme de ta vie. Vous avez couché ensemble une fois lors de ta première année de fac, mais finalement vous avez compris que vous étiez plus fait pour être amies que petites amies. Heureusement, parce que t'imagine pas la vie sans la brune. JUDE MONTGOMERY : Frère de coeur - Il est dans ta vie depuis que vous êtes enfants et que vous vous êtes rencontrés à l'hôpital au service pédiatrie. Et tu l'as toujours vu comme un grand frère que t'as jamais eu. Il compte énormément pour toi. NEAL T. HOOD : Babe, Lover - Rencontré en 2018 lors d'un voyage en Finlande, tu voulais le draguer, t'as finis par lui raconter ta vie. Quand il est arrivé à Boston il a vécu quelques temps chez toi. Il t'a aidé à rayer des points de ta liste de choses à faire avant de mourir. Depuis ce voyage vous ne vous êtes jamais quitté, il est un confident, un ami, un petit frère, un amant, il est un peu tout en réalité. DUTCH B. COOPER : Ami d'enfance - Connu à l'hôpital, vous étiez proches et puis il s'est éloigné quand il a eu sa greffe, tu n'as jamais trop su pourquoi. Il est aussi ton premier crush, mais ça tu lui as jamais dis.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso4_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nlnvnvyS6a1r900yso3_250
” YOU'RE STILL THE ONE "
” love the way you lie "
*☆ —THADDEUS MOLNAR : Ex-fiancé (2013-2016) - Rencontré à Harvard, vous êtes sortis ensembles et il a finit par te demander ta main. T'étais heureuse, t'étais amoureuse, t'étais bien. Mais t'as finis par le quitter parce que son père t'as manipulé. Tu ne l'as pas revu jusqu'à cet été au Summer Camp et depuis, tu veux renouer avec lui parce qu'il est une grande part de ta vie.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsmm9g2ShF1s4ke8io4_250
” WE'RE LIKE A SMALL GANG "
” more than friends "
*☆ —MALA TENENBAUM : Collègue du Drink - ... ALLYSON DAWKINS : Ami pompier - Vous vous connaissez de l'hôpital où il est pompier, tu ne le connais pas trop, mais il est plutôt sympa et tu l'aimes bien. LIAM GREMLINS : Patron & ami - Rencontré sur meet vous passez pas mal de temps à rire tous les deux et il a finit par te proposer un boulot dans son bar, que t'as accepté. CALLIOPE L. S-WARNER : Colocataire - Ta coloc actuelle, assez discrète tu t'entends super bien avec elle parce qu'elle est adorable avec toi. Elle s'occupe de Turtle quand t'es pas là. LUKAS O. SPRITZ : Ami & Petit ami de Neal - Tu sais pas trop, vous vous entendez bien, mais des fois tu dis ou fais des trucs qui lui plaisent pas et il t'en veux. Du coup tu sais jamais trop où vous en êtes tous les deux. ALYSSIA VOLTURI : Amie youtubeuse - Tu es tombé par hasard sur ses vidéos et tu as trouvé ça cool qu'elle parle de son handicap aussi naturellement. Du coup tu lui as proposé de faire une vidéo avec toi. Depuis vous collaboré de temps en temps ensemble. LEANDRA T. CARREIRAO : Bénévole association - Ta mère l'a aidé à monter son association et toi tu t'es proposé d'aider en temps que bénévole, parce que tu aimes rendre service aux gens. BILLIE O'MALLEY : Collègue du Drink - Billie elle est cool, t'aime bosser avec elle et tu sais pas pourquoi, mais quand t'as bu t'as tendance à la draguer. Ce qu'elle ne manque pas de te rappeler dès que t'es sobre. KATALIA BORGIA : Amie - Au départ, elle ne t'aimait pas trop parce que tu étais proche de Neal. Et puis vous avez appris que vous aviez une bucket list toutes les deux et depuis cela vous à rapprocher. Tu l'apprécie énormément. MARK UNDERHILL : Père de Naëlle - Tu ne le connais pas plus que ça, mais tu dois dire qu'il t'impressionne. Du coup, tu essais de ne jamais rester seule avec lui parce que tu ne sais jamais quoi lui dire. VICTORIA : Ancienne coloc (2015-2018) - Elle se sont connues à l'hôpital et quand elle s'est retrouvé à la rue tu lui a proposé de venir chez toi. Elle est restée jusqu'en 2018 et est partie quand elle était sûr que tu ne serais pas seule. Vous êtes resté amie même maintenant.

(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo1_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo2_250 (TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_nsdut2tPqd1tj8psjo3_250
” U SECRETLY WISH TO BE ME "
” trending topic in your life "
*☆ —WESLEY PATTERSON : Meilleur ami de Thad : Quand tu étais fiancé avec Thad l'entente entre vous était cordiale, vous vous appréciez. Depuis que tu as quitté son meilleur ami, il te déteste. En même temps tu peux pas lui en vouloir, t'aurais réagis pareil. T'espère que maintenant que tu reparle à ton ex, il t'en voudra un peu moins, même si c'est pas gagné. CRYSTAL BURROWS : Amie de Neal - En soit elle t'as rien fait. C'est juste qu'elle est trop proche de Neal et que t'aime pas ça.

(TW) It's our night ♔ Nummer  ZbCAp1

Bucket List:
 



Les phrases cultes de Nealou:
 


WARNING // concernant (personnage) Abandon d'enfant, maladie (mucoviscidose), mort, sexe TRIGGER // refuse de jouer ; Rien

LIEN DU POST
Lun 26 Oct - 13:14:38
Les règles des soirées Nummer avaient été mise en place pour que vous passiez vraiment de bonnes soirées, comme lorsque vous étiez tous les deux en Finlande. La numéro un : rester ensemble était la plus simple à suivre. Après tout en général quand deux personnes faisaient un soirée ensemble c'était mieux si elles restaient ensembles. Sinon à quoi bon ?? La seconde posait parfois problème : couper son téléphone. En effet, des fois, laisser son téléphone de côté pendant toute une soirée c'était un peu compliqué. Toi, même tu avais parfois du mal à le faire. Mais tu faisais des efforts lorsqu'il s'agissait de ces soirées là. Parce que c'était toi et lui et personne d'autre autours. La dernière règle que vous aviez mis en place était d'oublier tous vos problèmes le temps de la soirée. Peut importe ce qu'il se passait en ce moment dans vos vies, vous ne deviez pas y penser jusqu'au lendemain que vous vous quittiez. Et ça faisait tellement de bien, de ne penser à rien, de vous concentrer uniquement sur vous deux et sur rien d'autre. Tu aimais ces soirées où il n'y avait que vous deux, où personne ne pouvait vous atteindre, ni les étrangers, ni les amis, personne. C'était juste Neal et Summer contre le reste du monde. Et ça avait été ça dès le début de votre amitié. Cependant, même si les règles vous obligeais à rester ensemble, rien ne vous obligeais à rire un peu au détriment de l'autre. Alors comme une enfant tu t'amusais à draguer le chauffeur de taxi pour ne pas payer le trajet et aussi un peu pour embêter Neal. Chose qui semblait assez bien marcher puisqu'il te fit un compliment avant que vous n'arriviez au Nephilim et qu'il t'entraîne avec lui près du bar. Il souleva alors la question du serveur blond dont tu lui avais parlé et tu le chercha un instant des yeux sans le trouver. Chose que tu fis remarqué au jeune homme avec toi tout en lui disant qu'à choisir tu préférais être dans son lit à lui plutôt qu'au blond. Tandis que tu riais, ton ami te rappela que jamais il ne te ferait dormir sur un canapé. Et tu souris face à cette remarque, parce qu'il était beaucoup trop prévenant, beaucoup trop gentil, beaucoup trop affectueux et doux avec toi. Tu étais un peu comme sa précieuse poupée de porcelaine. Et tu le remerciais pour ça. Pour prendre soins de toi alors qu'il n'avait jamais été obligé de le faire. Ta main se posait quelques instants sur sa joue, tandis que tu lui souriais pour lui faire comprendre que tu étais touchée. Il t'abandonna ensuite pour aller commander au bar et à peine étais-tu seule qu'un homme s'approcha de toi et commença a te draguer. Cela te fis sourire intérieurement, ce mec ne connaissait pas vos soirées et il ne savait pas qu'il n'avait aucune chance parce que ce soir, le seul qui comptait pour toi c'était Neal. Tu allais gentiment lui expliquer que tu n'étais pas intéressée par sa proposition mais Neal arriva à ce moment là et t'en débarrassa. Tu lui souris alors pour le remercier avant de prendre le verre qu'il te tendait pour trinquer avec lui. Tu déposais lentement tes lèvres sur les siennes juste pour un smack, mais tu savais déjà que cela était sans doute un peu trop. Parce que Neal avait cette sorte d'attraction avec tout le monde. Comme un aimant. Et tu faisais partie des personnes attirées par lui malgré toi. Même si évidemment tu ne le dirais pas à voix haute, parce que c'était pas vraiment de l'amour. Tandis qu'il allait s'éloigner vers la piste de danse tu lui soufflais que tu restais le temps de finir ton verre tranquillement. Tu n'aimais pas te presser ou du moins pas au début d'une soirée. Tu avais le temps pour ça. Tu avais toute la nuit pour profiter.

C'était le plan de départ, mais évidemment il avait fallut que cette blondasse se retrouve attirée par le roux comme un aimant. Et tu n'aimais pas ça. Tu n'avais pas envie que le roux se retrouve attiré par elle aussi et qu'il te laisse. Non, c'était votre soirée à vous. Hors de question qu'une blondasse y foute le bordel. Tu lui faisais clairement comprendre de dégager tandis que tu te glissais contre le jeune homme pour continuer à danser. Laissant glisser tes mains sur son torse et parcourant son cou de baiser histoire que tout le monde dans cette boite comprennent qu'il était avec toi et avec personne d'autre. Ses paroles te rassurais alors. Oui, il ne te laisserait pas. "Toi aussi tu es adorable quand tu es jaloux tu sais. J'ai remarqué. Le regard dans le taxi, celui quand tu as demandé pour le serveur et celui lorsque le mec est venu. Tu n'es pas doué pour le cacher." Tu lui lançais un sourire malicieux. Il pensait être discret ?? Et bien non. Tu te laissais alors porter par le rythme de la musique, te collant un peu plus contre le corps du jeune homme pour en profiter. Tu savais que la soirée risquait de déraper à tout moment mais qu'importe. C'était l'une de vos soirée. C'était Nummer. Dans votre bulle, sans rien d'autre autours. Et t'étais heureuse. Vraiment heureuse, alors sans chercher à comprendre tu attrapais la nuque du roux pour l'approcher de toi, chuchotant à son oreille. "Il n'y a pas que tes jolies fesses dont je veux profiter Babe..." Un autre sourire barra tes lèvres et tu te mis sur la pointe des pieds pour l'embrasser. Un vrai baiser. Du genre langoureux, qui aurait pu donner chaud à n'importe qui sur cette piste de danse.

@Neal T. Hood
I am just an angel with a shootgun
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Putnam Manor dans Cambridge (Near The Campus) - Appartement n°5
et j'y ai posé mes valises depuis : Novembre 2018
. Tu peux m'appeler : Neal suffira
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : en couple avec Lukas, même si l'exclusivité c'est pas mon truc.
Je viens de : Naples, en Italie
Dans la vie, je suis : étudiant en ingénierie mécanique, barman au Lord Hobo, indic pour la Mafia Italienne et anciennement prostitué
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Thomas Brodie-Sangster.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Nagini
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 23/11/2019
, d'où les : 23647
messages, dont : 201
rps. Merci aux doigts de fée de : Joemaw & Nagini
. Pour finir, je joue également : nobody.
(TW) It's our night ♔ Nummer  PLCFdyU

Borderline ● Fils d'un commissaire Irlandais et d'une mannequin Italienne ● Harcelé à l'école primaire et au collège ● Témoin du meurtre de sa mère ● Battu par son père qui a disparu à ses dix-huit ans après l'avoir laissé pour mort ● A rejoint la mafia Italienne et a été utilisé en tant que prostitué pendant plusieurs années ● A tué un homme de sang froid avant de se tirer dessus pour faire passer cette histoire pour un accident et quitter la Mafia ● A voyagé un moment trop incapable de se poser dans un endroit ● A fini par s'installer à Cambridge ● Pratiquait la boxe depuis plus de dix ans, mais a dû arrêter à cause de sa jambe droite ● Est retourné en Italie en Janvier 2021 pour mettre fin à son deal et travaille maintenant comme indic pour la Mafia Italienne ●

(TW) It's our night ♔ Nummer  MOkWYp

LOVE
◆ Lukas : my complicated boyfriend
◆ Nixon : ex everything forever
◆ Laurys : my mafia boy
◆ Tom : special best friend
◆ Caesar : my honey (flirt/confidences)

FAMILY
◆ Katalia : little angel, little sister
◆ Summer : my wifey, mom of Aurore
◆ Aurore : daughter

SEX
◆ Tova : insatiable (ex?) lover
◆ Albus : ex special client
◆ Ulrik : ex addictive client

FRIENDS
◆ Jellal : childhood lover
◆ Alma : adorable friend
◆ Kassidy : boss
◆ Caelum : ex flirt, important friend
◆ Crystal : ex sexfriend, confidante
◆ Vaughn : ex friend/flirt in Italia
◆ Archer : friend
◆ Alexander : tinder friend
◆ Naëlle : friend, Aurore's godmother

HATE
◆ Roxy : Real hate, virtual confidante
◆ Elia : Nixon's ex fiancee
◆ Nadia : Nixon's sister hates me

(TW) It's our night ♔ Nummer  8DCqo3D

Accro au sexe ■ Fait souvent des cauchemars violents ■ Fume souvent, boit régulièrement et consomme de la drogue ■ Suit un traitement pour son trouble Borderline avec du Risperdal (agressivité), du Deroxat (dépression) et du Solian (hallucinations/anxiété) ■ Boite de la jambe droite (blessure au genou infligée par son père en 2011 + blessure au mollet lors de l'accident du métro en Janvier 2020) ■ A de nombreuses cicatrices sur le corps ■ Porte un collier en argent offert par Lukas en Février 2021 avec une bague de femme dessus depuis Février 2021 ■ A un piercing à l'oreille gauche ■ Possède un tatouage au poignet en commun avec Laurys fait en Avril 2020 ■ Porte une bague de fiançailles à la main gauche offerte par Laurys en Janvier 2021 ■ A un tatouage derrière l'oreille droite représentant une bombe de peinture soufflant de la peinture noire qui se transforme en peinture colorée jusqu'à un N bleu fait en Février 2021 ■ A un tatouage à l'annulaire gauche avec un 'L' fait en Février 2021 ■

What's wrong with me?
(TW) It's our night ♔ Nummer  Tumblr_pz2lssjIL51tv9ctro3_500

Cours à la fac
Lundi : 10:00 am – 03:00 pm ; Mardi : 11:00 am – 04:00 pm ; Mercredi : 11:00 am – 01:00 pm ; Jeudi : 12:00 pm – 02:00 pm ; Vendredi : 08:00 am – 10:00 am.

Travail au Lord Hobo
Lundi : 11:00 pm – 02:00 am (parfois avec Tom) ; Mardi : 09:00 pm – 12:00 am (avec Sana) ; Mercredi : soirée off ; Jeudi :  07:00 pm – 10:30 pm (avec Sana) ; Vendredi : 10:00 pm – 03:00 am (avec Tom) ; Samedi :  12:00 am – 03:00 am (avec Tom) ; Dimanche : soirée off sauf besoin 06:00 pm – 08:30 pm (avec Sana).

(TW) It's our night ♔ Nummer  REBtjjBb_o

WARNING // concernant (personnage) : violence physiques et psychologiques, meurtre, prostitution, sexe, trouble Borderline, addictions à la drogue et à l'alcool, Mafia, autodestruction, pensées suicidaires

TRIGGER // refuse de jouer : cruauté animale

LIEN DU POST
Dim 17 Jan - 15:33:43
La soirée de ce soir s’annonçait d’ores et déjà des plus délicieuses. Je le savais au fond de mes tripes. Je savais que cette soirée serait inoubliable – même si je ne me doutais pas des futures conséquences de notre folie dans les mois à venir. Je savais juste que cette soirée allait me faire du bien. Elle me permettrait de m’évader de mon quotidien un peu trop bancal et compliqué. Elle me permettrait de lâcher prise avec cette vie trop difficile que je menais depuis des mois. Gamin un peu trop perdu dans une liberté qu’il avait du mal à gérer. Gosse un peu trop paumé dans une vie qui ne correspondait pas à ce qu’il avait vécu. Une vie faite d’embûches trop différentes et de problèmes si essentiels. Une vie où rien ne semblait réellement écrit à l’avance. Une vie que je désirais oublier totalement ce soir. Et cette soirée allait me le permettre. Cette soirée me permettrait de réellement profiter en compagnie d’une des personnes les plus importantes de mon existence. Summer. Ma Wifey. La seule et l’unique. Celle avec qui j’étais déjà lié pour la vie en raison de ce pacte que nous avions passé presque dès le départ. Celle avec qui j’étais prêt à m’engager comme jamais puisque j’acceptais de devenir papa. Ouais, nous avions passé un tel deal elle et moi. Si aux trente ans de la demoiselle, elle était toujours célibataire, j’acceptais d’être le père de cet enfant qu’elle désirait tant avoir. Oh bien évidemment, on ne parlait pas obligatoirement de coucher ensemble. Après tout, si j’étais en couple, il était hors de question d’en venir à la tromperie pour lui permettre d’avoir un enfant. Si j’étais en couple, je serais simplement donneur et je deviendrais père. Père d’un enfant à venir dans les années à venir. Ce n’étais pas pour tout de suite. Nous avions encore le temps d’en parler. Elle avait encore le temps de trouver quelqu’un. Et, de toute manière, ce sujet n’était pas le but de cette soirée. Non. Ce soir, nous pouvions nous perdre dans un dédale de joie et de plaisir. Ce soir, nous pouvions simplement glisser dans notre monde à nous. Notre Nummer aussi unique que fabuleux qui me permettait toujours d’aller mieux. Ce soir, je pouvais faire une croix sur mes préoccupation et simplement décider d’être heureux le temps d’être avec elle. Ce soir, pour quelques heures, je pouvais tout oublier. Je rangeais tout au sein d’une boîte que je fermais à clé et que je balançais au loin pour profiter pleinement de ma sublime amie. Summer et moi avions déjà passé quelques heures fermés dans son appartement à se préparer et à rire ensemble. Ces quelques heures m’avaient aidé à me sentir tellement plus léger, tellement moins oppressé. J’étais mieux. J’étais bien. Après tout, n’importe qui serait bien après avoir passé des heures à se maquiller l’un l’autre pour rigoler. Tout le monde se sentirait léger après avoir dîné devant des dessins-animés comme si nous n’étions encore que deux enfants qui ne se préoccupaient pas du monde qui tournait. Ouais, tout le monde serait bien. Et, tout le monde pourrait aussi sombrer dans un désir fou en voyant une Summer aussi sexy que radieuse faire des avances à notre chauffeur de taxi. Je contenais ce désir qui pulsait alors qu’elle le draguait. Je contenais mon envie de possession alors qu’elle se mettait autant en avant. Si parfaite. Si sensuelle. Si désirable. Même si notre chauffeur n’avait pas accepté de ne pas faire payer Summer, il l’avait regardé à tel point que j’avais eu envie de le mordre. J’avais eu envie de lui dire de poser ses putains de yeux sur la route parce qu’elle était à moi et qu’il ne pourrait jamais l’avoir. Fauve un peu trop fou. Fauve contenant son désir et sa jalousie. Une jalousie qui s’était invitée de nouveau lorsque je la questionnais sur la présence de son possible serveur blond. Ce serveur qui plaisait à la demoiselle et qui aurait pu être une distraction à notre soirée. Heureusement pour moi, heureusement pour ma jalousie, il n’était pas là. Ce blondinet n’était pas présent sur ma place et ma Wifey venait même confier qu’elle préférait m’avoir moi dans son lit plutôt que lui. Faux pas Wifey… Faux pas. Les mots cognaient dans ma tête laissant l’idée se frayer un chemin dans mes pensées. Les joues rouges, je sentais le désir monter un peu plus dans mon être. Je sentais la chaleur pulsait dans mon corps alors que l’envie était là. Réelle. Puissante. Heureusement pour moi, le sujet déviait sur où dormir et je m’empressais de lui faire savoir qu’elle ne dormirait jamais sur un canapé si j’étais là. Sa main sur ma joue et son sourire me faisaient comprendre qu’elle était touchée par les mots que je venais de souffler. Touchée par cette prévoyance que j’avais toujours à son égard. Touchée par mon envie de prendre soin d’elle de façon incessante. J’étais comme ça. Je serai à jamais comme ça avec elle même lors de nos soirées un peu trop alcoolisées. Une soirée qui commençait sur les chapeaux de roue. J’allais passer notre commande et elle se faisait draguer. Trop vite. Trop réellement. Je détestais ça au point de m’imposer me faisant passer pour son petit-copain sans la moindre difficulté. C’était naturel pour moi. C’était si facile d’être proche et possessif avec la brunette. Les surnoms glissaient naturellement entre mes lèvres et poussaient l’autre à s’éloigner bien vite. Ma Wifey m’avait laissé faire et ses lèvres venaient se faufiler dans mon cou me faisant oublier ce dragueur indésirable qui s’était évaporé et qui m’avait effrayé pendant un temps. Nos verres arrivaient et nous trinquions bien vite avec cette phrase comme d’habitude. Trinquer à nos minutes. Trinquer à notre amour unique. Je finissais mon verre trop rapidement en commandant un nouveau. J’allais demander des nouvelles à ma Wifey lorsque ses lèvres s’échouaient sur les miennes pour un smack trop rapide qui me laissait sur ma faim. Ça me donnait envie de plus. Je désirais demander encore plus. Et je n’avais pas le droit. Je ne pouvais pas faire ça. J’étais déjà dans une situation amoureuse compliquée. Je ne devais pas céder. Je devais respirer. Alors, déposant ma main sur la taille de Summer, je la questionnais sur son programme. Danser ou continuer à boire ? La brune voulait finir son verre et j’acquiesçais bien heureux de la laisser faire. Moi… Moi je m’éloignais d’elle. Je m’éloignais sur la piste de danse. Sur cette piste où je pouvais me dépenser et oublier. Cette piste où je pouvais me laisser emporter par la musique et non plus par ce fou désir.

La musique pulsait à mes oreilles. Elle m’emportait dans un autre monde où je me fichais de tout et où je me laissais aller au rythme. Tout oublier et glisser dans ce rythme délicieux. Tout effacer et plonger dans cette danse que j’aimais faire. La chaleur ne tardait pas à monter dans mon corps. Je crevais de chaud au point de déboutonner quelques boutons de ma chemise me fichant de laisser entrevoir les marques du passé sur mon corps. Je ne m’en étais jamais préoccupé. Elle faisait partie de moi. Ces cicatrices faisaient parties de mon histoire et je ne m’étais jamais questionné sur les afficher ou non. Je m’en foutais. Elles étaient là. Je ne pouvais pas les ignorer. Alors, je laissais les autres les voir et je ne pipais mots. Qu’ils se fassent leurs idées sur leur origine. Ça ne comptait pas pour moi. Je n’avais pas à répondre à leur curiosité malsaine. C’était mon histoire. Ça me regardait. Tout comme ce que faisait Summer me regardait ce soir parce que c’était notre soirée. À nous. Rien qu’à nous. Même sur cette piste de danse, je ne pouvais m’empêcher de regarder la brune installée au bar lui envoyant de doux sourires rassurants comme pour dire que, même si je dansais ici loin d’elle, elle était toujours dans mes pensées. Elle était incessamment dans ma tête. Surtout ce soir. Soudainement une blonde arrivait à mes côtés. Une blonde qui n’avait absolument rien d’attirant à mes yeux. Elle n’était pas mon genre. Beaucoup trop vulgaire. Beaucoup trop sûre d’elle. Beaucoup trop allumeuse. Beaucoup trop inconnue. Alors, je la laissais faire. Je me laissais faire parce que je savais qu’il n’y avait aucun risque pour que je sombre. Il n’y avait aucun risque pour que je glisse dans les avances de cette étrangère. Elle ne risquait pas de me détourner de ma soirée avec ma Wifey. Elle m’offrait simplement une petite distraction pendant un temps. Une distraction que j’accueillais avec un sourire amusé. Une distraction dont je profitais pleinement parce qu’elle savait venir effacer le smack de Summer quelques minutes plus tôt. Ce smack qui avait eu un peu trop d’impact sur mon être. Ce smack qui m’avait donné envie d’emmener Summer avec moi sur la piste et de piquer ses lèvres de nouveau. Là, grâce à la blonde, j’oubliais doucement ce désir qui pulsait. Je laissais partir ce plaisir qui cognait et qui m’aurait sans doute poussé à faire des conneries. L’étrangère déboutonnait tous les boutons de ma chemise et je ne bronchais pas. Qu’elle s’amuse si elle le voulait. Les mains de la blonde glissaient le long de mon torse et je ne ressentais rien. Sur le coup, j’avais envie de lui souffler que j’étais gay tout simplement. J’avais envie de lui dire qu’elle perdait son temps à agir comme ça parce que ça ne me faisait rien. Rares étaient les filles à savoir me provoquer quelque chose. Elles se comptaient sans doute sur les doigts d’une main. Mais, je ne pipais mot attendant de voir la suite. Je laissais même mes mains venir se déposer sur les hanches de la demoiselle inconnue. Cette demoiselle qui s’approchait de moi comme pour m’embrasser. Est-ce que je devais accepter ce baiser ? Est-ce que je devais lui mettre un vent ? Je n’avais même pas le temps de me questionner et de trouver quoi faire puisque Summer débarquait un peu trop soudainement. Un peu trop violemment. Furie brune emplie de jalousie. Furie brune si désirable. Summer s’adressait à la blonde comme si elle était ma petite-amie un peu trop possessive et je ne pouvais m’empêcher de rire parce qu’elle savait y faire. J’arrivais presque à croire à son histoire. Presque parce que moi je savais… Je savais que la vérité était tout autre. Même si nous avions partagé des corps à corps, même si nous nous provoquions souvent, Summer et moi étions loin d’être un couple. J’écoutais Summer d’une oreille distraite sans jamais cesser de danser. J’écoutais la brune proférer ces menaces sans m’éloigner de ma débauche. Et, finalement la blonde fuyait. Elle s’effaçait sans même un regard pour moi et je souriais heureux. Heureux de l’intervention de ma Wifey qui n’avait pas su se retenir. Heureux de ne pas être le seul être possessif et jaloux ce soir. Au lieu de retourner sagement au bar comme elle en avait peut-être envie, Summer venait se glisser tout contre moi laissant mon sourire s’agrandir. Un sourire qui se figeait lorsque les mains de la brune glissaient le long de ma torse. Là ça provoquait des choses. Summer était l’une de ces filles qui savaient m’allumer et me rendre fou. Le désir se mettait à pulser dans mon corps. Mon cœur cognait un peu plus fort dans ma poitrine. Les frissons se dessinaient lentement sur ma peau. Les lèvres de Summer glissaient alors dans mon cou pour déposer des baisers qui me faisaient tourner la tête. Des baisers qui me rendaient un peu trop fou. Des baisers qui aurait pu me pousser à l’embrasser là tout de suite. Cependant, ma Wifey venait souffler des mots dans mon oreille et ça me faisait rire. Je me concentrais sur ça pour ne pas céder au fou désir qui cognait en moi. Rapprochant le corps de Summer du mien, je laissais glisser mes mains de ses hanches au haut de ses fesses avant de marmonner quelques mots à propos de la blonde et de la jalousie de Summer. Amusé, j’en venais même à faire une pichenette sur son nez avec un sourire. La brunette n’avait pas dit son dernier mot puisqu’elle rétorquais bien trop vite montrant qu’elle avait su démasquer mon état également. Son sourire malicieux et ses mots me poussaient à rougir et à baisser les yeux le temps d’un instant. Un peu gêné qu’elle ait vu tout ça. Un peu gêné d’avoir ressenti tout ça peut-être aussi. Mais, finalement, l’alcool aidant, j’haussais doucement les épaules avant de souffler « Oops… J’suis pris en flagrant délit de jalousie je crois bien… » Un rire amusé glissait entre mes lèvres alors que je finissais par bouger de nouveau. Me rapprocher encore plus de Summer pour venir souffler quelques mots supplémentaires à son oreille. Des mots lui offrant un droit unique. Un droit qui n’appartenait qu’à elle. Elle la seule en mesure de profiter de moi et de mes fesses ce soir. Mes lèvres se déposaient sur son front pour un baiser rassurant avant que je ne me laisse de nouveau emporter dans notre danse. Les mains de ma Wifey glissaient dans ma nuque pour me rapprocher d’elle. Son souffle heurtait ma peau d’une façon beaucoup trop agréable. Et, soudainement, elle venait chuchoter à mon oreille qu’il n’y avait pas que mes jolies fesses dont elle voulait profiter ce soir. Oh f*ck… À quoi était-elle en train de jouer. Mes yeux se fermaient un instant comme pour encaisser l’amplitude de tous ces mots et de ce futur incertain qui semblait pulser à présent. Peut-être que notre soirée n’allait finalement pas se finir bourré à regarder un film dans l’appartement de Summer. Peut-être que ça allait finir beaucoup plus chaudement. Oh damn… Ouais… Les lèvres de Summer s’emparaient soudainement des miennes pour un baiser langoureux. Un baiser beaucoup trop langoureux qui augmentait ma température à une vitesse folle. Un baiser langoureux qui me donnait envie de plus. Encore plus. Tellement plus. Mes mains pressaient le corps de Summer contre le mien comme si je ne voulais pas qu’elle s’échappe. Comme si je ne voulais pas que ça s’arrête. Jamais. Lorsqu’on finissait par s’éloigner à bout de souffle, je murmurais « J’suis tout à toi Wifey… T’peux profiter de moi autant que tu le désires… » Mes prunelles trouvaient les siennes le temps d’un instant comme pour prouver que je n’étais même pas en train de rire. Non, certainement pas. Ce soir, je m’offrais à la demoiselle sur un plateau d’argent. Elle pouvait profiter de moi autant qu’elle le voulait. Elle pouvait tout prendre. Je ne refuserais rien. Pas ce soir. Plus ce soir.

Était-ce à cause de l’alcool ? Non, ce n’était pas possible. Je n’avais pas encore assez bu pour perdre la tête au point de me laisser aller dans un possible corps à corps. Ce n’était pas encore la faute de l’alcool. Ça le deviendrait peut-être plus tard parce que je ne comptais pas m’arrêter de boire. Alors quoi… Là, tout de suite, était-ce à cause de ces baisers ou de cette jalousie qui pulsait ? Bordel, ouais sans doute. Les baisers de ma Wifey savaient toujours me rendre ivre. Ils avaient quelque chose d’indescriptible. Quelque chose d’envoûtant qui m’envoyait beaucoup trop loin. Quelque chose d’addictif qui me rendait beaucoup trop accro. Quant à cette jalousie, elle était trop souvent incontrôlable. Elle pulsait comme mon cœur qui battait. C’était presque trop normal. Ou peut-être que ça venait simplement de notre relation un peu trop particulière à laquelle je ne savais pas me soustraire ? Pour tout vous confier, je m’en fichais totalement. Je voulais juste vivre pleinement cette soirée. J’étais tout simplement prêt à profiter de cette soirée Nummer sans la moindre limite. Et croyez-moi… J’en profitais bien. Les heures s’écoulaient beaucoup trop vite au sein du club. Elles s’écoulaient beaucoup plus vite que je l’aurais souhaité sans doute parce que je ne voulais pas que tout cela s’arrête moi. Je n’avais aucune envie que cette soirée prenne fin. Pourtant, elle filait à la vitesse de la lumière et j’en profitais pleinement. Je profitais de chaque foutue seconde en compagnie de ma Wifey parce que c’était comme ça entre nous. Profiter de chaque instant comme si c’était le dernier et, au fond de moi, je savais toujours qu’il y avait un risque pour que ce soit le dernier. Alors je profitais. Pleinement. Totalement. Ce soir, je me laissais aller dans cette soirée avec la brunette qui m’accompagnait. Nous avions dansé pendant plusieurs chansons collés l’un contre l’autre laissant le désir pulser entre nous. Nous avions dansé pendant de longues minutes l’un avec l’autre puisque ma Wifey avait refusé de me laisser seul sur la piste de danse depuis l’incident avec la blonde qui avait voulu me voler à elle. Contrairement à mes soirées seul, nous avions aussi passé beaucoup de temps au bar. Beaucoup de temps assis au comptoir pour permettre à ma Wifey de se reposer et de ne pas trop en faire. Je ne voulais pas qu’elle se sente mal. Je ne voulais pas provoquer de crises ici. Je ne voulais pas que cette soirée tourne au cauchemar. Non. Cette soirée devait être parfaite. Cette soirée allait être parfaite. Cette soirée était déjà parfaite en fait. Installés au bar, les verres s’étaient mis à défiler. Les uns après les autres. J’avais trop rapidement perdu le décompte. J’avais trop rapidement été incapable de me souvenir de combien j’en avais bu. Je savais simplement que j’avais bu plus que Summer. Tellement plus qu’elle parce qu’il me fallait beaucoup plus qu’elle pour être ivre. Et ivre je l’étais. Totalement. Je le savais. Je le sentais. Tout comme je sentais les conneries arriver sans pouvoir les empêcher. Une nouvelle musique se déclenchait et je me retrouvais sur la piste de danse en compagnie de la brunette. Comment étais-je passé du bar à la piste aussi vite ? Oh bordel… Aucune idée. Je perdais la tête. Je perdais le contrôle. Et je me laissais totalement hypnotiser par ma Wifey. Incapable de se lâcher, nous nous déhanchions l’un contre l’autre. Si proche. Trop proche peut-être. Le monde extérieur s’effaçait totalement. J’oubliais tous les autres autour de nous. J’en oubliais même le rythme à suivre. Je me laissais simplement avoir par Summer et son déhanché. Summer et cette danse allumeuse. Summer et cette chaleur qu’elle allumait en moi. Summer et ce désir qui cognait de plus en plus. Je crevais tellement de chaud avec la demoiselle sur cette piste de danse. Mes doigts finissaient par agir de leur propre chef. Ils agissaient tout seul se faufilant sous le haut de Summer. Je voulais sentir sa peau contre la mienne. Je crevais d’envie de retrouver la douceur de sa peau sous mes doigts. Un soupir de plaisir glissait entre mes lèvres lorsque mes doigts s’échouaient enfin sur cette peau que je caressais du bout des doigts. Est-ce que Summer frissonnait sous mon toucher ? J’en avais l’impression et ça me faisait doucement sourire. Heureux de lui faire cet effet qu’elle me faisait incessamment. Heureux de ne pas être le seul pris au piège de toutes ces folles sensations. Je me rapprochais encore plus de la brunette si cela était possible. Mes lèvres venaient doucement frôler les siennes en un jeu dangereux. Provocateur. Allumeur. Ma langue glissait entre mes lèvres et mon regard trouvait le sien. Est-ce que j’avais moi aussi cet éclat de désir dans le regard ? Est-ce que cette flamme d’envie brûlait dans mes yeux ? Me détournant de son regard, je bougeais doucement pour laisser mes lèvres s’échouer contre son oreille. Je soufflais doucement laissant mon souffle chaud s’échouer sur la peau de la brune. Et, finalement, je murmurais une interrogation à son regard. Je soufflais un « On rentre ? » simplement pour savoir si elle était elle aussi partante de terminer notre soirée ailleurs. Loin de tout ce bruit. Loin de tous ces gens. Loin de toute cette folie. Rester juste elle elle et moi. Retrouver notre soirée Nummer en tête à tête. Juste nous deux. Se laissant pleinement aller. Se perdant complètement. Mes lèvres glissaient le long de la mâchoire de la brunette avant de venir s’échouer dans son cou. J’y laissais une traînée de baiser. Je laissais parfois ma langue goûter à la peau sucrée de la brune. Je laissais parfois mes dents venir mordiller cette peau que je désirais tellement. Et finalement, je glissais sur son épaule pour y déposer un dernier baiser avant d’éloigner mes lèvres d’elle. L’envie était là. Violente. Incontrôlable. Trop forte. Est-ce que c’était une envie partagée ? Est-ce que cette envie serait finalement assouvie ? Ou peut-être que sortir maintenant nous permettrait de nous prendre une bouffée d’air frais et de ne pas sombrer totalement dans la folie. Ma Wifey acquiesçait à ma demande ou peut-être qu’elle disait oui à haute voix. Je n’en savais foutrement rien en fait. Tout ce que je savais était qu’elle était d’accord pour ce départ. Elle était d’accord pour s’éloigner de cet endroit et rentrer pour nous retrouver seul. Juste elle et moi. Simplement nous. Attrapant la main de la brunette, j’entremêlais doucement nos doigts tout en refermant ma chemise d’une main. Enfin… Je la refermais à moitié parce que ça devenait bien vite compliqué. Avec une main et de l’alcool dans le sang, je n’étais pas capable de faire ça. Passant par le bar pour régler la note de la soirée, j’en profitais pour descendre un nouveau verre qui me foutait la tête à l’envers. Ma Wifey n’en voulait pas elle et je m’empressais de descendre cet alcool brûlant pour l’entraîner dehors à ma suite. L’air frais me percutait. Vivement. Violemment. Mes prunelles se posaient bien vite sur Summer pour être sûr que la brune n’avait pas froid. Je ne voulais pas qu’elle tombe malade à cause de moi. Je ne voulais pas qu’elle traverse l’Enfer par ma faute. Je m’empressais d’héler un taxi et de pousser gentiment la demoiselle à l’intérieur de l’habitacle. Il fallait vite qu’elle rentre au chaud. Marmonnant l’adresse de la demoiselle, je renversais ma tête en arrière en soufflant doucement. Oh bordel. J’avais vraiment trop bu. J’avais vraiment trop chaud. Et le désir ressenti pour la brunette ne s’effaçait pas. Il était toujours là. Il pulsait toujours si violemment en moi. Je le sentais. Mon pantalon était d’ailleurs peut-être bien un peu trop serré. Les yeux fermés, je passais une main sur mon visage comme pour tenter de me réveiller et de m’éloigner de l’effet de l’alcool. Foutue idée. Ça ne fonctionnait pas. Ma main venait s’échouer sur la cuisse de Summer. Mes doigts s’amusaient à monter et à redescendre sur elle sans même que je ne la regarde. Je ne bougeais pas de ma position. Totalement affalé sur la banquette, tête renversée en arrière, yeux fermés, je me contenais pour ne pas sauter sur la brune à mes côtés. Je prenais sur moi pour tenter de contrôler mes envies. Mais, putain… Mes doigts me trahissaient glissant sur la demoiselle que je désirais follement.

@Summer Nightindale
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: