-44%
Le deal à ne pas rater :
Lecteur de Cartes SD/Micro SD, USB Type C Micro USB OTG et Lecteur de ...
8.99 € 15.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
Voir le deal
102 €

(kai) i guess we all fucked up


Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

(kai) i guess we all fucked up 5rYmsf5
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : presque dix ans
. Tu peux m'appeler : Kai, et en général on m'appelle que comme ça
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : Seattle.
Dans la vie, je suis : philanthrope, bénévole et assistant dans un cabinet d'avocats
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Francisco Lachowski.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : dark dreams.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/12/2013
, d'où les : 21323
messages, dont : 15
rps. Merci aux doigts de fée de : alcuna licenza. (av)
. Pour finir, je joue également : mickey a. / archer r. / devon b.

(kai) i guess we all fucked up Bf1c321f38a5a26c9f5610d3070afb66146aafd2
Just a city boy, born and raised in South Detroit... He took the midnight train goin' anywhere


HISTORY :: Kaiden, dit Kai. 26 ans, né à Seattle. Multi-millionnaire mais le cache, ne veut pas trop que ça se sache pour éviter qu'on abuse de lui comme on a pu le faire par le passé. Enfant malheureux, pris sous les coups de sa mère et de ses nombreux beaux-pères. Ne sait pas grand chose à l'amour, mais recherche malgré tout l'affection de ses proches. Généreux, se veut gentil et serviable. Très naïf cependant, se fait avoir à chaque fois qu'on le manipule. Aime la vie, aime être en vie. Est reconnaissant de beaucoup de choses, mais surtout d'avoir rencontré Alix. Elle l'a sauvé, et se sont enfuis de chez eux à l'âge de seize ans, échappant ainsi à leurs familles de tarés. Abusée comme lui, ils retrouvent l'un en l'autre la sécurité d'un foyer. C'est elle sa famille. Quelques semaines avant de rejoindre Boston, trois sous en poches. Deux ans dans la rue, avant de finalement s'en sortir. Ensemble, jamais séparément. Des rencontres singulières, évidemment. Mais toujours cette fusion qui les lie. Possiblement de l'amour de son côté, mais n'en est pas trop sûr. Alors il passe à autre chose. Des idées pleins la tête, mais surtout une qui se démarque. Une application, le succès. La revente. 250 millions de dollars. 125 chacun. Ils sont riches Alix et Kai, mais ils ne s'en vantent pas. Quoique. Kai un petit peu. C'est comme ça qu'il la rencontre. Rebecca, Becca. Premier baiser, première relation. Première fois tout court. Mais surtout premier cœur brisé. Là pour l'argent, pas pour l'amour. C'est dur et se promet de ne pas revivre ça. Alors cache sa fortune à tous ceux qui l'approchent, seuls ses proches sont au courant. Et vit bien mieux comme ça. Puis sentiments qui sont persistants. Alix au cœur de ses pensées. Une réciprocité non-existante, préférant les bras d'autres que ceux de Kai. Cœur qui se brise encore une fois. Naïf de croire que la personne la plus importante pour lui le pense aussi important à ses yeux à elle. Une disparité des sentiments et d'importance. Alors s'éloigne, se protège.

BEHAVIOR :: Kai c'est le garçon timide, gentil et incapable du moindre mal intentionnellement. Il donne sans jamais rien demander en retour. Pense bien trop aux autres avant de penser à lui-même. Les seules fois où il l'a fait, il s'est retrouvé le cœur en miettes, et ne veut pas que ça se reproduise. Il peut cependant se montrer ferme et décisionnaire quand il le faut. Sa vie est rythmée par l'aide aux autres et cherche ainsi à se faire une place dans le monde des avocats, quitte à aller faire des études. Bosse dans un premier temps dans un cabinet d'avocats en tant qu'assistant afin d'en connaître les ficelles du métier. Débrouillard et intelligent, il sait tirer parti d'une situation, aussi délicate soit-elle. Philanthrope, c'est avant tout sa générosité qui le caractérise.

RECENTLY :: Lors d'une soirée au BADGIRLZ en compagnie d'Andrea, Kai s'est fait agresser sexuellement par une femme qui a mis de la drogue dans son verre et lui a fait une fellation forcée. Depuis, il a du mal avec les femmes. Seules Alix, Veia et Reyna sont au courant.


▌REYNA WEISS :: ultimate crush
▌VEIA ALVISIO :: bestfriend
▌WADE MARSHALL :: bestfriend
▌ALIX STANFORD :: bff, back in track
▌YERI FAIRCHILD :: alix's daughter
▌ALASKA HAMILTON :: friend
▌LEVI FAIRCHILD :: friend, yeri's father
▌ANDREA DAVENPORT :: friend
▌ERIN FERRELL :: friend
▌ORION LAHEY :: don't like
▌DAWIE SEARS :: don't like
▌AIDAN NESBITT :: hate


— OUT OF TOWN
▌DARCY OSBORN :: friend
▌CARMELLA MOORE :: old crush, friend
▌LUX DE ROSIERS :: hate


kayna ;
I just wanna give you the loving that you're missing, just to wake up with you would be everything I need and this could be so different, tell me what you want to do(kai) i guess we all fucked up Kayna-manip-1




www andrea · www alix · www erin · www reyna (1) · www alaska · www reyna (2)

07 RPs › 19/06 → 26/06
02 RPs › 26/06 → 03/07
05 RPs › 03/07 → 10/07
01 RPs › 10/07 → 17/07
LIEN DU POST — Jeu 16 Jan - 8:13
HISTORY :: (un) À Seattle, il y a les riches... et les moins riches. Et ceux qui sont carrément sur le seuil de pauvreté. Ma famille en fait partie. Enfin, ma famille... Mon père est parti au bout de deux mois après ma naissance et ma mère, elle était déjà alcoolique, droguée, maniaco-dépressive... c'était pire après. Accro au sexe, elle enchainait les mecs, parfois cinq dans la même journée. Enfin, de mon jeune âge, je comprenais pas trop au début... jusqu'à ce que je puisse. ✻ (deux) La voisine d'à côté, Alix. C'est ma sauveuse, c'est mon tout, ma meilleure amie et confidente. Ma sœur d'une autre mère comme je l'appelle souvent... même si je crois que j'en suis amoureux aussi. Je... bref. Durant des années, on a tous les deux subit ce que nos familles nous faisaient endurer. Pas facile tous les jours, mais on était là pour se soutenir l'un et l'autre. Il suffisait qu'on aille sur le palier pour s'occuper, ou alors on se mettait à nos fenêtres, pour discuter pendant des heures. Le calvaire était plus supportable comme ça. ✻ (trois) Dix, c'est le nombre de fois où je me suis retrouvé à l'hôpital durant toute mon enfance. Brûlures au second degré, fractures, hématomes. Les blessures sont diverses et variées, et auraient du alerter les autorités compétentes, mais rien n'y fait. Je suis le fils d'une femme junkie, frêle et sensiblement charmeuse, alors je mérite mon sort, quel qu'il soit. Le pire. Je ne récolte que ce que je sème, de ce que les infirmiers ne cessaient de dire.  ✻ (quatre) Seize ans, quand on les a eu tous les deux, c'était la libération. Des années à rêver de ce moment, pour qu'il se déroule enfin : la fugue. De toute façon, c'est pas comme si ma mère allait se rendre compte que j'avais disparu, c'est limite un soulagement pour elle que de ne plus subvenir à une bouche supplémentaire. Seize ans, l'année où j'ai enfin su ce que signifiait réellement le mot ‘liberté’. ✻ (cinq) Boston, le rêve, la destination. On a mis deux semaines à y arriver. C'était dur, compliqué. Il faisait froid, il pleuvait, on avait quasi rien comme argent et tout ce qu'on avait partait dans la nourriture ou dans les médicaments pour ne pas mourir d'une pneumonie. C'était vraiment dur, mais l'espoir de trouver une vie meilleure nous aidait, clairement. Et on était deux. Alix et moi. Les deux doigts de la main, deux entités qui s'opposent mais qui s'attirent. Sans elle, ce voyage n'aurait clairement aucun intérêt. ✻ (six) SDF. Voilà ce qu'on est devenus pendant deux longues années. C'était un calvaire, l'enfer sur terre. Certes, c'était différent de ce que j'avais pu vivre chez ma mère, avec des amants violents, un autre enfer sur terre. Ici, on slalomait entre les maladies, les drogues, l'alcool ou même les envies suicidaires. C'était difficile pour le moral de tenir dans de telles conditions, quand le froid est si froid que même les multiples chaussettes ne peuvent empêcher le froid d'infiltrer notre peau, durcir nos membres durant la nuit. Le réveil n'en est que plus difficile à chaque fois, et on se dit que la prochaine fois n'existe peut-être pas.  ✻ (sept) La piscine municipale, c'était le principal refuge, pour paraitre un minimum présentable. Je le faisais une fois par mois environ, peut-être deux quand j'avais de la chance. Il y avait cette fille, à l'accueil. Très gentille, très sympa et qui semblait apprécier mes sourires. Alors quand je lui demandais si je pouvais entrer, si je pouvais ne serait-ce que me laver, elle acceptait. Une douche uniquement, et je ressortais aussitôt. C'est ce que je faisais, en espérant à chaque fois qu'elle y sera la fois d'après. Et la fois d'après, c'était quelqu'un d'autre, qui pensait que je postulais pour un emploi. Sautant sur l'occasion, c'est ainsi que j'ai eu mon premier job. Première paie. C'était plus ou moins à quelques semaines de l'incident du supermarché, où Alix a décroché son premier job aussi. Deux jobs, de l'argent, des douches à disposition pour pouvoir se laver... Le début de l'engrenage était lancé. Rapidement, on a réussi à avoir un appartement, des biens et une vie de liberté qui commençait réellement. ✻ (huit) FeedTheHomiies, le parcours était long et bûché d'obstacles, mais il fut merveilleux quand à la fin, on a fini par toucher 250M$. Oui oui, deux cents cinquante millions de dollars américain, pour une application qui permet de nourrir les sans-abris gratuitement. Les invendus des magasins, pour pas gaspiller, en échange d'un prix par les membres de l'appli. Les gens payent, les SDF reçoivent de la nourriture. Ce n'est pas grand chose, mais c'est le début de quelque chose. Pour moi, ça doit pas s'arrêter là. Cette histoire, c'est la mienne, je suis passé par là, à la recherche de la moindre miette de pain pour réussir à survivre. Je veux plus que ça arrive aux gens. Alors avec Alix, on a discuté, encore et encore, jusqu'à tomber sur cette idée. C'est sans regret que j'encaisse ce chèque. Sans aucun regret. ✻ (neuf) Will, c'est le pote du centre pour SDF, c'est celui avec qui le courant est bien passé. Celui qui nous a dit que notre appli avait eu un réel impact. Il est là depuis le début, il soutient comme il peut et je le kiffe, c'est un vrai pote, réellement. C'est clair que pour lui, je pourrais déplacer des montagnes. Pour lui, je dépenserai des mille et des cents. Alors quand il vient me demander de l'argent, je lui accorde sans bénéfice du doute. Je lui offre, et je sais qu'il me rendra la pareille un jour ou l'autre.  ✻ (dix) Rebecca, elle, c'est différent. Elle vient pas du même monde. Plutôt aisée, plutôt capricieuse. Mais elle avait un sourire qui m'a ravagé. En long, en large et en travers. Piqué par la flèche de cupidon, je me laisse séduire et je tente de séduire aussi. Le comble, c'est que ça fonctionne. Un premier baiser, un premier amour... une première fois. Une relation malgré tout tumultueuse, avec des disputes qui n'en cesse pas, mais une réconciliation qui se suit. Mais Rebecca, au final, elle ne m'aimait pas. Elle me voulait comme elle voulait le dernier iPhone sorti. J'étais son jouet du moment et je l'ai compris quand je l'ai vue, par hasard, embrasser un autre homme dans le centre commercial. Cœur brisé, mais je ne me laisse pas atteindre. C'est peut-être une erreur, j'ai peut-être mal vu. Alors je laisse couler, jusqu'à ce que ses mensonges deviennent de plus en plus perceptibles. Un enquêteur, des photos. J'ai ma réponse. C'était pas une erreur, j'ai pas mal vu. Elle me trompe, depuis le début, et je n'avais rien vu. La rupture était brutale, tout comme cette cassure dans mon cœur. Aimer, c'était pas fait pour moi. J'ai aimé ma mère, comme j'ai aimé Rebecca, et à chaque fois, c'est même pas réciproque. ✻ (onze) Le travail, c'est ce qui me permet d'oublier ce cœur brisé. Mon travail, c'était dans une médiathèque à présent. J'y passais le plus clair de mon temps, à ranger des livres mais également à les lire. Bizarrement, j'étais attiré par tout ce qui concernait le droit. Du travail, de la famille. Énormément de sujets à traiter dans ce domaine et ça me plait. Et c'est comme ça que j'ai fini par postuler dans un cabinet d'avocat, en tant que secrétaire. C'est rien, je sais. Je touche à rien, si ce n'est faire des recherches ou des photocopies. Mais c'est un début et je suis surtout entouré de diplômés du barreau. Pour mes projets futurs, c'est non négligeable. ✻ (douze) Les filles, Will y tient tandis que moi non. C'était pas tellement mon délire en fait et je ne comprenais pas pourquoi il en faisait des caisses. Alix non plus d'ailleurs. Je crois qu'en plus, elle ne l'aime pas trop donc ça n'arrange pas les choses. Seulement, des fois, je me retrouve avec des filles devant ma porte. Qu'elles soient là d'elles-même ou parce qu'il les a embauchées. C'était difficile de devoir refuser, mais je n'avais pas tellement le choix. C'était pas respectueux pour elles et lui, il allait voir. ✻ (treize) Avec Alix, on habite dans le même appart depuis tout ce temps. C'est notre chez-nous, notre bulle. C'est l'endroit où on se sent le mieux ici et c'était sûrement bien mieux comme ça. Hors de question de changer nos habitudes. D'ailleurs, elle n'a encore pas touché à un centime du chèque qu'elle a eu. Moi, un peu quand même. Pas vraiment pour moi, plus pour les autres. J'y peux rien, j'ai du mal à refuser quand on me demande de l'aide. ✻ (quatorze) Un numéro privé qui m'appelle. Le sixième cette semaine. Aucun message par la suite. C'était étrange, j'avais l'impression qu'il fallait que je prenne ce coup de fil mais je sais pas. Une bonne et une mauvaise sensation à la fois, qu'est-ce que ça donne ? Je ne voulais pas manquer de respect comme ça à cette personne mais du coup, laisse un message ? Ou ne cache pas ton numéro de cette façon. Finalement, au bout de deux semaines, j'ai fini par décrocher. “Kaiden ? — Oui ? — C'est maman...” Plus aucun mot ne sortait alors de ma bouche. Regard dans le vide, des mots à travers le combiné, le cœur battant. Je finissais par raccrocher sans rien dire, avec la ferme intention de changer de numéro. Cette mère, ce n'était pas ma mère, non. C'était pas possible. Sûrement une blague ou quelque chose du genre. Seulement... c'était sa voix, je la reconnaitrais entre toutes. ✻ (quinze) 2020, l'année de tous les possibles. Depuis que j'ai changé de numéro de téléphone, je n'ai plus eu d'appel masqué. Je n'ai plus eu de sensation bizarre. Cette mère qui revient après des années, dix ans après, n'est qu'une imposteur. Et j'ai la volonté de ne pas gâcher mon année à tenter de la retrouver. Alors le boulot, Alix et Will, mais surtout cette nouvelle appli qui va bientôt sortir. Cette année promet bien des choses... Ce n'est que le début de l'aventure.

BEHAVIOR :: DÉTERMINÉ quand j'ai une idée, je ne l'ai pas ailleurs et en général, j'arrive toujours à mes fins. ✻ MANIPULABLE de nature à croire en l'humanité, j'ai tendance à avaler tout ce qu'on me dit et forcément, on peut assez facilement me manipuler. Je le sais mais rien n'y fait. ✻ FONCIÈREMENT GENTIL j'ai horreur de la violence et de la méchanceté, alors qu'importe ce qu'on peut me balancer à la figure, je reste sur mes valeurs, ma ligne directrice. ✻ OPTIMISTE c'est bête mais avec l'enfance que j'ai eu, plongée dans le chaos le plus total, j'ai toujours vu cette lumière, cet espoir après l'enfer. Et même maintenant que ma vie est idéale, je continue d'espérer le meilleur pour tout le monde. ✻ TRAVAILLEUR afin de mener à bien mes objectifs, je bûche autant qu'il le faut. Motivation est le mot d'ordre et je ne lâche rien. ✻ NAÏF ça reste assez lié au fait que je sois manipulable. Je crois tout ce qu'on me dit et tombe dans le panneau à plusieurs reprises. C'est pas faute d'essayer de déceler le vrai du faux, en vain. ✻ BON bon, comme bonté. J'aime aider mon prochain comme je le peux, comme on a pu m'aider quand moi j'y étais. Seulement, trop bon, trop... ✻ CON ... con. Manipulable, naïf... con. C'est une suite logique. Pas dans le sens où je suis idiot, mais je crois encore une fois tout ce qu'on me dit, sans chercher à contrecarrer les dires. Et je me fais avoir, à chaque fois. ✻ RESPECTUEUX ne fais pas à autrui ce que tu n'aimerais pas qu'on fasse à toi-même. Je respecte ces mots, et je respecte les gens. Nous sommes tous des êtres humains et nous sommes tous sur un pied d'égalité. ✻ ATTENTIONNÉ mes proches, je les traite comme ma famille. Parce qu'ils le sont. Aux petits soins, je fais en sorte qu'ils soient le mieux possible, afin que leur vie soit meilleure également. ✻ EFFACÉ je n'aime pas être sur le devant de la scène. C'est viscéral, mais si je peux y échapper, je me mets en retrait directement, je m'efface, comme si je n'existais plus. ✻ INTROVERTI difficile pour moi de faire le premier pas vers quelqu'un, surtout une personne qui m'intimide, quelqu'un d'un cercle différent. Me lier d'amitié avec des gens est assez compliqué, je l'admets. ✻ HONNÊTE j'ai tendance à dire les choses comme je les pense... ✻ MALADROIT ... mais souvent avec beaucoup de maladresse. Je suis maladroit dans mes mots surtout, n'ayant pas beaucoup de capacité de communication. C'est le gros point noir de ma vie sociable, je le conçois. ✻ PERFECTIONNISTE cette envie que tout soit parfait, que tout soit propre, bien rangé et à sa place. Presque une maladie en fin de compte, ça peut en faire criser plus d'un.



“Don’t worry about me. I’ll fight it out alone here in the room.”



HB ILH:
 
LIEN DU POST — Jeu 16 Jan - 21:20
Je peux ? (kai) i guess we all fucked up 166564858
(kai) i guess we all fucked up 5rYmsf5
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : presque dix ans
. Tu peux m'appeler : Kai, et en général on m'appelle que comme ça
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : Seattle.
Dans la vie, je suis : philanthrope, bénévole et assistant dans un cabinet d'avocats
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Francisco Lachowski.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : dark dreams.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/12/2013
, d'où les : 21323
messages, dont : 15
rps. Merci aux doigts de fée de : alcuna licenza. (av)
. Pour finir, je joue également : mickey a. / archer r. / devon b.

(kai) i guess we all fucked up Bf1c321f38a5a26c9f5610d3070afb66146aafd2
Just a city boy, born and raised in South Detroit... He took the midnight train goin' anywhere


HISTORY :: Kaiden, dit Kai. 26 ans, né à Seattle. Multi-millionnaire mais le cache, ne veut pas trop que ça se sache pour éviter qu'on abuse de lui comme on a pu le faire par le passé. Enfant malheureux, pris sous les coups de sa mère et de ses nombreux beaux-pères. Ne sait pas grand chose à l'amour, mais recherche malgré tout l'affection de ses proches. Généreux, se veut gentil et serviable. Très naïf cependant, se fait avoir à chaque fois qu'on le manipule. Aime la vie, aime être en vie. Est reconnaissant de beaucoup de choses, mais surtout d'avoir rencontré Alix. Elle l'a sauvé, et se sont enfuis de chez eux à l'âge de seize ans, échappant ainsi à leurs familles de tarés. Abusée comme lui, ils retrouvent l'un en l'autre la sécurité d'un foyer. C'est elle sa famille. Quelques semaines avant de rejoindre Boston, trois sous en poches. Deux ans dans la rue, avant de finalement s'en sortir. Ensemble, jamais séparément. Des rencontres singulières, évidemment. Mais toujours cette fusion qui les lie. Possiblement de l'amour de son côté, mais n'en est pas trop sûr. Alors il passe à autre chose. Des idées pleins la tête, mais surtout une qui se démarque. Une application, le succès. La revente. 250 millions de dollars. 125 chacun. Ils sont riches Alix et Kai, mais ils ne s'en vantent pas. Quoique. Kai un petit peu. C'est comme ça qu'il la rencontre. Rebecca, Becca. Premier baiser, première relation. Première fois tout court. Mais surtout premier cœur brisé. Là pour l'argent, pas pour l'amour. C'est dur et se promet de ne pas revivre ça. Alors cache sa fortune à tous ceux qui l'approchent, seuls ses proches sont au courant. Et vit bien mieux comme ça. Puis sentiments qui sont persistants. Alix au cœur de ses pensées. Une réciprocité non-existante, préférant les bras d'autres que ceux de Kai. Cœur qui se brise encore une fois. Naïf de croire que la personne la plus importante pour lui le pense aussi important à ses yeux à elle. Une disparité des sentiments et d'importance. Alors s'éloigne, se protège.

BEHAVIOR :: Kai c'est le garçon timide, gentil et incapable du moindre mal intentionnellement. Il donne sans jamais rien demander en retour. Pense bien trop aux autres avant de penser à lui-même. Les seules fois où il l'a fait, il s'est retrouvé le cœur en miettes, et ne veut pas que ça se reproduise. Il peut cependant se montrer ferme et décisionnaire quand il le faut. Sa vie est rythmée par l'aide aux autres et cherche ainsi à se faire une place dans le monde des avocats, quitte à aller faire des études. Bosse dans un premier temps dans un cabinet d'avocats en tant qu'assistant afin d'en connaître les ficelles du métier. Débrouillard et intelligent, il sait tirer parti d'une situation, aussi délicate soit-elle. Philanthrope, c'est avant tout sa générosité qui le caractérise.

RECENTLY :: Lors d'une soirée au BADGIRLZ en compagnie d'Andrea, Kai s'est fait agresser sexuellement par une femme qui a mis de la drogue dans son verre et lui a fait une fellation forcée. Depuis, il a du mal avec les femmes. Seules Alix, Veia et Reyna sont au courant.


▌REYNA WEISS :: ultimate crush
▌VEIA ALVISIO :: bestfriend
▌WADE MARSHALL :: bestfriend
▌ALIX STANFORD :: bff, back in track
▌YERI FAIRCHILD :: alix's daughter
▌ALASKA HAMILTON :: friend
▌LEVI FAIRCHILD :: friend, yeri's father
▌ANDREA DAVENPORT :: friend
▌ERIN FERRELL :: friend
▌ORION LAHEY :: don't like
▌DAWIE SEARS :: don't like
▌AIDAN NESBITT :: hate


— OUT OF TOWN
▌DARCY OSBORN :: friend
▌CARMELLA MOORE :: old crush, friend
▌LUX DE ROSIERS :: hate


kayna ;
I just wanna give you the loving that you're missing, just to wake up with you would be everything I need and this could be so different, tell me what you want to do(kai) i guess we all fucked up Kayna-manip-1




www andrea · www alix · www erin · www reyna (1) · www alaska · www reyna (2)

07 RPs › 19/06 → 26/06
02 RPs › 26/06 → 03/07
05 RPs › 03/07 → 10/07
01 RPs › 10/07 → 17/07
LIEN DU POST — Jeu 16 Jan - 21:24
@Billie Hendfield bien sûr, t'as une idée ? (kai) i guess we all fucked up 1365124802



“Don’t worry about me. I’ll fight it out alone here in the room.”



HB ILH:
 
LIEN DU POST — Jeu 16 Jan - 21:27
@Kaiden Winston Tu me fais un petit topo de Kaiden ? (kai) i guess we all fucked up 3997999705
(kai) i guess we all fucked up 5rYmsf5
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : presque dix ans
. Tu peux m'appeler : Kai, et en général on m'appelle que comme ça
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : Seattle.
Dans la vie, je suis : philanthrope, bénévole et assistant dans un cabinet d'avocats
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Francisco Lachowski.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : dark dreams.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/12/2013
, d'où les : 21323
messages, dont : 15
rps. Merci aux doigts de fée de : alcuna licenza. (av)
. Pour finir, je joue également : mickey a. / archer r. / devon b.

(kai) i guess we all fucked up Bf1c321f38a5a26c9f5610d3070afb66146aafd2
Just a city boy, born and raised in South Detroit... He took the midnight train goin' anywhere


HISTORY :: Kaiden, dit Kai. 26 ans, né à Seattle. Multi-millionnaire mais le cache, ne veut pas trop que ça se sache pour éviter qu'on abuse de lui comme on a pu le faire par le passé. Enfant malheureux, pris sous les coups de sa mère et de ses nombreux beaux-pères. Ne sait pas grand chose à l'amour, mais recherche malgré tout l'affection de ses proches. Généreux, se veut gentil et serviable. Très naïf cependant, se fait avoir à chaque fois qu'on le manipule. Aime la vie, aime être en vie. Est reconnaissant de beaucoup de choses, mais surtout d'avoir rencontré Alix. Elle l'a sauvé, et se sont enfuis de chez eux à l'âge de seize ans, échappant ainsi à leurs familles de tarés. Abusée comme lui, ils retrouvent l'un en l'autre la sécurité d'un foyer. C'est elle sa famille. Quelques semaines avant de rejoindre Boston, trois sous en poches. Deux ans dans la rue, avant de finalement s'en sortir. Ensemble, jamais séparément. Des rencontres singulières, évidemment. Mais toujours cette fusion qui les lie. Possiblement de l'amour de son côté, mais n'en est pas trop sûr. Alors il passe à autre chose. Des idées pleins la tête, mais surtout une qui se démarque. Une application, le succès. La revente. 250 millions de dollars. 125 chacun. Ils sont riches Alix et Kai, mais ils ne s'en vantent pas. Quoique. Kai un petit peu. C'est comme ça qu'il la rencontre. Rebecca, Becca. Premier baiser, première relation. Première fois tout court. Mais surtout premier cœur brisé. Là pour l'argent, pas pour l'amour. C'est dur et se promet de ne pas revivre ça. Alors cache sa fortune à tous ceux qui l'approchent, seuls ses proches sont au courant. Et vit bien mieux comme ça. Puis sentiments qui sont persistants. Alix au cœur de ses pensées. Une réciprocité non-existante, préférant les bras d'autres que ceux de Kai. Cœur qui se brise encore une fois. Naïf de croire que la personne la plus importante pour lui le pense aussi important à ses yeux à elle. Une disparité des sentiments et d'importance. Alors s'éloigne, se protège.

BEHAVIOR :: Kai c'est le garçon timide, gentil et incapable du moindre mal intentionnellement. Il donne sans jamais rien demander en retour. Pense bien trop aux autres avant de penser à lui-même. Les seules fois où il l'a fait, il s'est retrouvé le cœur en miettes, et ne veut pas que ça se reproduise. Il peut cependant se montrer ferme et décisionnaire quand il le faut. Sa vie est rythmée par l'aide aux autres et cherche ainsi à se faire une place dans le monde des avocats, quitte à aller faire des études. Bosse dans un premier temps dans un cabinet d'avocats en tant qu'assistant afin d'en connaître les ficelles du métier. Débrouillard et intelligent, il sait tirer parti d'une situation, aussi délicate soit-elle. Philanthrope, c'est avant tout sa générosité qui le caractérise.

RECENTLY :: Lors d'une soirée au BADGIRLZ en compagnie d'Andrea, Kai s'est fait agresser sexuellement par une femme qui a mis de la drogue dans son verre et lui a fait une fellation forcée. Depuis, il a du mal avec les femmes. Seules Alix, Veia et Reyna sont au courant.


▌REYNA WEISS :: ultimate crush
▌VEIA ALVISIO :: bestfriend
▌WADE MARSHALL :: bestfriend
▌ALIX STANFORD :: bff, back in track
▌YERI FAIRCHILD :: alix's daughter
▌ALASKA HAMILTON :: friend
▌LEVI FAIRCHILD :: friend, yeri's father
▌ANDREA DAVENPORT :: friend
▌ERIN FERRELL :: friend
▌ORION LAHEY :: don't like
▌DAWIE SEARS :: don't like
▌AIDAN NESBITT :: hate


— OUT OF TOWN
▌DARCY OSBORN :: friend
▌CARMELLA MOORE :: old crush, friend
▌LUX DE ROSIERS :: hate


kayna ;
I just wanna give you the loving that you're missing, just to wake up with you would be everything I need and this could be so different, tell me what you want to do(kai) i guess we all fucked up Kayna-manip-1




www andrea · www alix · www erin · www reyna (1) · www alaska · www reyna (2)

07 RPs › 19/06 → 26/06
02 RPs › 26/06 → 03/07
05 RPs › 03/07 → 10/07
01 RPs › 10/07 → 17/07
LIEN DU POST — Jeu 16 Jan - 21:33
@Billie Hendfield bon, petit long topo, j't'ai c/c ma fiche (kai) i guess we all fucked up 387742012 (enfin les anecdotes, ça suffit amplement (kai) i guess we all fucked up 1881463262)

Citation :
(un) À Seattle, il y a les riches... et les moins riches. Et ceux qui sont carrément sur le seuil de pauvreté. Ma famille en fait partie. Enfin, ma famille... Mon père est parti au bout de deux mois après ma naissance et ma mère, elle était déjà alcoolique, droguée, maniaco-dépressive... c'était pire après. Accro au sexe, elle enchainait les mecs, parfois cinq dans la même journée. Enfin, de mon jeune âge, je comprenais pas trop au début... jusqu'à ce que je puisse. ✻ (deux) La voisine d'à côté, Alix. C'est ma sauveuse, c'est mon tout, ma meilleure amie et confidente. Ma sœur d'une autre mère comme je l'appelle souvent... même si je crois que j'en suis amoureux aussi. Je... bref. Durant des années, on a tous les deux subit ce que nos familles nous faisaient endurer. Pas facile tous les jours, mais on était là pour se soutenir l'un et l'autre. Il suffisait qu'on aille sur le palier pour s'occuper, ou alors on se mettait à nos fenêtres, pour discuter pendant des heures. Le calvaire était plus supportable comme ça. ✻ (trois) Dix, c'est le nombre de fois où je me suis retrouvé à l'hôpital durant toute mon enfance. Brûlures au second degré, fractures, hématomes. Les blessures sont diverses et variées, et auraient du alerter les autorités compétentes, mais rien n'y fait. Je suis le fils d'une femme junkie, frêle et sensiblement charmeuse, alors je mérite mon sort, quel qu'il soit. Le pire. Je ne récolte que ce que je sème, de ce que les infirmiers ne cessaient de dire. ✻ (quatre) Seize ans, quand on les a eu tous les deux, c'était la libération. Des années à rêver de ce moment, pour qu'il se déroule enfin : la fugue. De toute façon, c'est pas comme si ma mère allait se rendre compte que j'avais disparu, c'est limite un soulagement pour elle que de ne plus subvenir à une bouche supplémentaire. Seize ans, l'année où j'ai enfin su ce que signifiait réellement le mot ‘liberté’. ✻ (cinq) Boston, le rêve, la destination. On a mis deux semaines à y arriver. C'était dur, compliqué. Il faisait froid, il pleuvait, on avait quasi rien comme argent et tout ce qu'on avait partait dans la nourriture ou dans les médicaments pour ne pas mourir d'une pneumonie. C'était vraiment dur, mais l'espoir de trouver une vie meilleure nous aidait, clairement. Et on était deux. Alix et moi. Les deux doigts de la main, deux entités qui s'opposent mais qui s'attirent. Sans elle, ce voyage n'aurait clairement aucun intérêt. ✻ (six) SDF. Voilà ce qu'on est devenus pendant deux longues années. C'était un calvaire, l'enfer sur terre. Certes, c'était différent de ce que j'avais pu vivre chez ma mère, avec des amants violents, un autre enfer sur terre. Ici, on slalomait entre les maladies, les drogues, l'alcool ou même les envies suicidaires. C'était difficile pour le moral de tenir dans de telles conditions, quand le froid est si froid que même les multiples chaussettes ne peuvent empêcher le froid d'infiltrer notre peau, durcir nos membres durant la nuit. Le réveil n'en est que plus difficile à chaque fois, et on se dit que la prochaine fois n'existe peut-être pas. ✻ (sept) La piscine municipale, c'était le principal refuge, pour paraitre un minimum présentable. Je le faisais une fois par mois environ, peut-être deux quand j'avais de la chance. Il y avait cette fille, à l'accueil. Très gentille, très sympa et qui semblait apprécier mes sourires. Alors quand je lui demandais si je pouvais entrer, si je pouvais ne serait-ce que me laver, elle acceptait. Une douche uniquement, et je ressortais aussitôt. C'est ce que je faisais, en espérant à chaque fois qu'elle y sera la fois d'après. Et la fois d'après, c'était quelqu'un d'autre, qui pensait que je postulais pour un emploi. Sautant sur l'occasion, c'est ainsi que j'ai eu mon premier job. Première paie. C'était plus ou moins à quelques semaines de l'incident du supermarché, où Alix a décroché son premier job aussi. Deux jobs, de l'argent, des douches à disposition pour pouvoir se laver... Le début de l'engrenage était lancé. Rapidement, on a réussi à avoir un appartement, des biens et une vie de liberté qui commençait réellement. ✻ (huit) FeedTheHomiies, le parcours était long et bûché d'obstacles, mais il fut merveilleux quand à la fin, on a fini par toucher 250M$. Oui oui, deux cents cinquante millions de dollars américain, pour une application qui permet de nourrir les sans-abris gratuitement. Les invendus des magasins, pour pas gaspiller, en échange d'un prix par les membres de l'appli. Les gens payent, les SDF reçoivent de la nourriture. Ce n'est pas grand chose, mais c'est le début de quelque chose. Pour moi, ça doit pas s'arrêter là. Cette histoire, c'est la mienne, je suis passé par là, à la recherche de la moindre miette de pain pour réussir à survivre. Je veux plus que ça arrive aux gens. Alors avec Alix, on a discuté, encore et encore, jusqu'à tomber sur cette idée. C'est sans regret que j'encaisse ce chèque. Sans aucun regret. ✻ (neuf) Will, c'est le pote du centre pour SDF, c'est celui avec qui le courant est bien passé. Celui qui nous a dit que notre appli avait eu un réel impact. Il est là depuis le début, il soutient comme il peut et je le kiffe, c'est un vrai pote, réellement. C'est clair que pour lui, je pourrais déplacer des montagnes. Pour lui, je dépenserai des mille et des cents. Alors quand il vient me demander de l'argent, je lui accorde sans bénéfice du doute. Je lui offre, et je sais qu'il me rendra la pareille un jour ou l'autre. ✻ (dix) Rebecca, elle, c'est différent. Elle vient pas du même monde. Plutôt aisée, plutôt capricieuse. Mais elle avait un sourire qui m'a ravagé. En long, en large et en travers. Piqué par la flèche de cupidon, je me laisse séduire et je tente de séduire aussi. Le comble, c'est que ça fonctionne. Un premier baiser, un premier amour... une première fois. Une relation malgré tout tumultueuse, avec des disputes qui n'en cesse pas, mais une réconciliation qui se suit. Mais Rebecca, au final, elle ne m'aimait pas. Elle me voulait comme elle voulait le dernier iPhone sorti. J'étais son jouet du moment et je l'ai compris quand je l'ai vue, par hasard, embrasser un autre homme dans le centre commercial. Cœur brisé, mais je ne me laisse pas atteindre. C'est peut-être une erreur, j'ai peut-être mal vu. Alors je laisse couler, jusqu'à ce que ses mensonges deviennent de plus en plus perceptibles. Un enquêteur, des photos. J'ai ma réponse. C'était pas une erreur, j'ai pas mal vu. Elle me trompe, depuis le début, et je n'avais rien vu. La rupture était brutale, tout comme cette cassure dans mon cœur. Aimer, c'était pas fait pour moi. J'ai aimé ma mère, comme j'ai aimé Rebecca, et à chaque fois, c'est même pas réciproque. ✻ (onze) Le travail, c'est ce qui me permet d'oublier ce cœur brisé. Mon travail, c'était dans une médiathèque à présent. J'y passais le plus clair de mon temps, à ranger des livres mais également à les lire. Bizarrement, j'étais attiré par tout ce qui concernait le droit. Du travail, de la famille. Énormément de sujets à traiter dans ce domaine et ça me plait. Et c'est comme ça que j'ai fini par postuler dans un cabinet d'avocat, en tant que secrétaire. C'est rien, je sais. Je touche à rien, si ce n'est faire des recherches ou des photocopies. Mais c'est un début et je suis surtout entouré de diplômés du barreau. Pour mes projets futurs, c'est non négligeable. ✻ (douze) Les filles, Will y tient tandis que moi non. C'était pas tellement mon délire en fait et je ne comprenais pas pourquoi il en faisait des caisses. Alix non plus d'ailleurs. Je crois qu'en plus, elle ne l'aime pas trop donc ça n'arrange pas les choses. Seulement, des fois, je me retrouve avec des filles devant ma porte. Qu'elles soient là d'elles-même ou parce qu'il les a embauchées. C'était difficile de devoir refuser, mais je n'avais pas tellement le choix. C'était pas respectueux pour elles et lui, il allait voir. ✻ (treize) Avec Alix, on habite dans le même appart depuis tout ce temps. C'est notre chez-nous, notre bulle. C'est l'endroit où on se sent le mieux ici et c'était sûrement bien mieux comme ça. Hors de question de changer nos habitudes. D'ailleurs, elle n'a encore pas touché à un centime du chèque qu'elle a eu. Moi, un peu quand même. Pas vraiment pour moi, plus pour les autres. J'y peux rien, j'ai du mal à refuser quand on me demande de l'aide. ✻ (quatorze) Un numéro privé qui m'appelle. Le sixième cette semaine. Aucun message par la suite. C'était étrange, j'avais l'impression qu'il fallait que je prenne ce coup de fil mais je sais pas. Une bonne et une mauvaise sensation à la fois, qu'est-ce que ça donne ? Je ne voulais pas manquer de respect comme ça à cette personne mais du coup, laisse un message ? Ou ne cache pas ton numéro de cette façon. Finalement, au bout de deux semaines, j'ai fini par décrocher. “Kaiden ? — Oui ? — C'est maman...” Plus aucun mot ne sortait alors de ma bouche. Regard dans le vide, des mots à travers le combiné, le cœur battant. Je finissais par raccrocher sans rien dire, avec la ferme intention de changer de numéro. Cette mère, ce n'était pas ma mère, non. C'était pas possible. Sûrement une blague ou quelque chose du genre. Seulement... c'était sa voix, je la reconnaitrais entre toutes. ✻ (quinze) 2020, l'année de tous les possibles. Depuis que j'ai changé de numéro de téléphone, je n'ai plus eu d'appel masqué. Je n'ai plus eu de sensation bizarre. Cette mère qui revient après des années, dix ans après, n'est qu'une imposteur. Et j'ai la volonté de ne pas gâcher mon année à tenter de la retrouver. Alors le boulot, Alix et Will, mais surtout cette nouvelle appli qui va bientôt sortir. Cette année promet bien des choses... Ce n'est que le début de l'aventure.



“Don’t worry about me. I’ll fight it out alone here in the room.”



HB ILH:
 
(kai) i guess we all fucked up 8f074b02d35d82abe6b70fc0d183a2b9d5be67a9
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Cambridge
et j'y ai posé mes valises depuis : août 2019
. Tu peux m'appeler : Erin tout court
, j'ai : 23
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : l'Ecosse, Fort William
Dans la vie, je suis : étudiante en langage et littérature celte
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Abigail Cowen

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : leftovers
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 17/01/2020
, d'où les : 1293
messages, dont : 28
rps. Merci aux doigts de fée de : amor fati
. Pour finir, je joue également : ottis ; quito ; april ; gustin


(kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phf64j8pgf1vp79yq_500 (kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phd8hqgUQx1vp79yq_500 (kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phf65tnuJB1vp79yq_500
ERIN FERRELL
✧ ✦ ✧
” who is she "

tantôt noire, tantôt blanche, je suis totalement imprévisible. pile ou face, on n'sait jamais à quelle sauce je vais te manger. un sourire peut te faire penser que je suis contente, qu'il est sincère, adressé qu'à toi avec amour et affection, alors qu'il peut tout à fait te dire vtff. c'est moi, ça, erin la bombe à retardement. j'ai des émotions que je contrôle pas et parfois, ça explose et c'est triste si tu tombes sur mon chemin. mais au fond, je peux être vraiment cool. je suis quelqu'un de sociable, amicale, un peu drôle parfois, selon mon humeur. je peux être l'amie sur laquelle tu peux poser ta joue sur son épaule. mais par contre, ne t'avises pas de me trahir, de me mentir ou de me blesser, car tu peux amèrement le regretter.


✧ ✦ ✧


” if you need more "

~ née à Fort William en Ecosse, Erin porte fièrement l'accent écossais sur le bout de ses lèvres ~ fille cadette, elle a un grand frère Gustin, âgé de trois ans de plus qu'elle, qui ne fait pas trop la fierté de ses parents mais Erin est tout de même proche de lui ~ à l'âge de dix ans, Erin est prise de malaise, de vertiges, de maux de tête et après les analyses, on découvre qu'elle est atteinte de diabète ~ cette maladie a été dure à encaisser pour les parents, ils l'ont dès lors très chouchoutée, trop couvée sans doute, faisant de l'ombre à son frère qui était en parfaite santé ~ manquer d'insuline n'effraie pas l'adolescente qu'elle était. malgré la fatigue à certains moments, cela n'empêche pas la jeune femme d'être énergique, toujours positive, elle prend ce diabète comme une force et prend au sérieux son traitement ~ elle a toujours eu de facilités à l'école. c'était la bonne copine des filles et des garçons. généreuse qu'elle est, cela ne lui posait pas de problèmes de laisser ses camarades tricher sur elle ou de faire leurs devoirs ~ très sportive, Erin a fait pas mal de randonnées en pleine nature avec son père. ~ elle n'est pas très branchée technologie, elle préfère se foutre au fond du jardin et lire un bon livre ~ lors d'une soirée pour ses seize ans, Erin a été involontairement sous l'influence de substances toxiques et elle a finit la soirée à l'hôpital. Avec le taux de sucre trop élevée dans le sang, elle a failli y passer ou survivre avec de grosses séquelles ~ depuis ce fameux jour, Erin a peur de la foule, une phobie des gens ivres, yep, ça existe, sinon je viens de l'inventer ~ elle a tout fait pour essayer d'avoir une adolescence normale, outre sa maladie, ne s'est pas empêchée de vivre des choses normaux d'une personne de son âge ~ Erin a été intégrée à Harvard en septembre 2018, malgré le bonheur de cette situation, elle ne peut pas s'empêcher de chercher après son frère dans un coin de sa tête ~ des histoires d'amour, elle en a eu, elle est tomée amoureuse, elle a eu des chagrins mais cela ne l'empêche pas de vouloir encore aimer et de vivre des histoires extraordinaires ~ elle a peur de la mort, peur du noir et sa plus grande phobie est de se réveiller un matin seule au monde, sans personne à qui parler ~ cette année, elle a décidé de vouloir participer au bizutage de la dudley house. elle s'était dit que si elle réussissait bien sa première année, elle se permettra un petit écart en intégrant une maison et découvrir ce monde folklorique.


(kai) i guess we all fucked up 5SEAi3m

LIEN DU POST — Sam 18 Jan - 12:42


- - Remember not to get too close to stars, they're never gonna give you love like ours.
(kai) i guess we all fucked up QJiM1tI9_400x400
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : six ans
. Tu peux m'appeler : Mickey
, j'ai : 24
ans, et si t'es curieux, je suis : en train de reconstruire un truc avec Gaïa.
Je viens de : Seattle.
Dans la vie, je suis : en arrêt maladie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Kian Lawley.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : dark dreams.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 15/03/2013
, d'où les : 50764
messages, dont : 5
rps. Merci aux doigts de fée de : bb d'amour (lumos solem.)
. Pour finir, je joue également : kaiden w. / archer r. / devon b.

mickey ainsworth
[ THE MONSTER IN ME LOVES THE MONSTER IN YOU ]
____________________

(kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_oil6qhY3cR1tm5nf4_500 (kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_oil6p5SDWc1tm5nf4_500 (kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_oj9v116UJT1tm5nf4_500
____________________

ONCE UPON A TIME :: Mickey, c'est le dernier de la fratrie, un grand frère, une grande soeur. Né dans une famille aimante, il n'a jamais manqué de rien. Seulement de stabilité. Oui, papa travaillait dans des écoles et était affecté à différents états au cours des années. Durant les trois premières années de sa vie, Mickey a vécu à peu près dans toutes les grandes villes des Etats-Unis. Dernière en date, l'année de ses onze ans, Philadelphie. C'était l'hiver, c'était enneigé de partout. Et ses parents avaient pris la route ce soir là. Mais de eux cinq, il n'en restait que trois. Les deux parents sont décedés. C'est leur grand-mère qui est intervenue pour s'occuper d'eux. Surtout de Mickey. De l'accident, c'était lui le plus touché puisque son coeur se retrouve avec une faiblesse, une blessure, qui lui sera peut-être un jour fatal. Une fois remis de leurs blessures, plus ou moins, les Ainsworth s'envolaient en Angleterre, à Londres, où Granny vivait avec son mari. C'était une toute autre vie, une nouvelle vie. Ils n'avaient pas le choix après tout. C'était la première fois qu'ils restaient aussi longtemps à un endroit, faisant prendre conscience à Mickey ce qu'était le sentiment d'appartenance à une ville. Et il s'y sentait bien, en vrai. Malgré le manque de ses parents, cette douleur lancinante à chaque fois qu'il pensait à eux, il se sentait enfin chez lui. Seulement, l'année de ses dix-huit ans, son coeur lâche. C'est bête, mais ce coeur dysfonctionnel ne voulait plus fonctionner. Alors s'en est suivi des mois à l'hôpital, en attente d'un coeur, avant de finalement en avoir un. Une greffe, un mort pour sa vie. Il a encore du mal à s'y faire, mais dès qu'il regarde sa cicatrice sur son torse, il sait qu'il n'a plus droit à l'erreur. Mais Mickey est comme il est, à vouloir profiter, quitte à y laisser sa peau. Une fois de retour sur les terres américaines, dans le but d'intégrer l'université de Boston, il se dit que c'est le moment de profiter, sans retenue. Alcool, drogues... sexe. Il fait tout, il tente tout. Il ne veut pas mourir sans avoir vécu. Il a des rêves plein la tête, des étoiles dans les yeux, une envie de grandeur. Tout est possible dès à présent, et il le sait.

MINDHUNTER :: Mickey, c'est le garçon foufou, celui qui aime rire et blaguer, sans jamais réellement s'engager. L'engagement, ça fait peur. Et ça fait mal. Il était engagé avec ses parents et quand ils sont partis, il ne s'en est jamais vraiment remis. Pareil quand il a été en couple avec Nina. Elle est partie et il ne s'est jamais remis. Doucement mais sûrement, il fait des efforts sur son impulsivité. Il peut être gentil, patient, attendrissant, tout comme il peut devenir colérique, insupportable et surtout jaloux ainsi que possessif. Mais à côté de ça, il se donne un genre, celui du mec qui est détaché et s'en fout de tout. Parce que quelque part, il s'en fout de tout.

(kai) i guess we all fucked up 584439dba6515b1e0ad75b6e

▌MADDIE HOHENSTAUFEN :: daughter
▌GAÏA MURDOCK :: ex, still in love
▌MAVERICK TENENBAUM :: bestfriend
▌EUNJI MIN :: bestfriend
▌MIKKE FITZGERALD :: close friend
▌NINA FITZGERALD :: friend
▌SLOANE JENKINS :: ‘from london’ friend
▌ALICE SPELLMAN :: friend
▌HOPE KENNEDY :: new "friend"
▌IZZY BULGER :: boss
▌ALBUS JASINSKI :: doctor
▌BENEDICT BRIGGS :: tindate

— OUT OF TOWN
▌NINA HOHENSTAUFEN :: ex-girlfriend
▌CAMILLE AINSWORTH :: adoptive sister
▌MORGAN JONES :: old sexfriend

(kai) i guess we all fucked up 584439dba6515b1e0ad75b6e

(kai) i guess we all fucked up Image
MICKEY+GAÏA ; AINSWOCK

(kai) i guess we all fucked up 584439dba6515b1e0ad75b6e

(kai) i guess we all fucked up 0lpv
F R I E N D S

(kai) i guess we all fucked up 584439dba6515b1e0ad75b6e

01 RPs › 19/06 → 26/06
03 RPs › 26/06 → 03/07
01 RPs › 03/07 → 10/07
LIEN DU POST — Sam 18 Jan - 22:11
@Erin Ferrell mauvais compte mais osef 😂😂 t’as une idée ? (kai) i guess we all fucked up 1365124802


“If pain must come, may it come quickly. Because I have a life to live, and I need to live it in the best way possible. If he has to make a choice, may he make it now. Then I will either wait for him or forget him.”
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~



BONNE ANNÉE 2020:
 
(kai) i guess we all fucked up 8f074b02d35d82abe6b70fc0d183a2b9d5be67a9
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Cambridge
et j'y ai posé mes valises depuis : août 2019
. Tu peux m'appeler : Erin tout court
, j'ai : 23
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : l'Ecosse, Fort William
Dans la vie, je suis : étudiante en langage et littérature celte
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Abigail Cowen

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : leftovers
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 17/01/2020
, d'où les : 1293
messages, dont : 28
rps. Merci aux doigts de fée de : amor fati
. Pour finir, je joue également : ottis ; quito ; april ; gustin


(kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phf64j8pgf1vp79yq_500 (kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phd8hqgUQx1vp79yq_500 (kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phf65tnuJB1vp79yq_500
ERIN FERRELL
✧ ✦ ✧
” who is she "

tantôt noire, tantôt blanche, je suis totalement imprévisible. pile ou face, on n'sait jamais à quelle sauce je vais te manger. un sourire peut te faire penser que je suis contente, qu'il est sincère, adressé qu'à toi avec amour et affection, alors qu'il peut tout à fait te dire vtff. c'est moi, ça, erin la bombe à retardement. j'ai des émotions que je contrôle pas et parfois, ça explose et c'est triste si tu tombes sur mon chemin. mais au fond, je peux être vraiment cool. je suis quelqu'un de sociable, amicale, un peu drôle parfois, selon mon humeur. je peux être l'amie sur laquelle tu peux poser ta joue sur son épaule. mais par contre, ne t'avises pas de me trahir, de me mentir ou de me blesser, car tu peux amèrement le regretter.


✧ ✦ ✧


” if you need more "

~ née à Fort William en Ecosse, Erin porte fièrement l'accent écossais sur le bout de ses lèvres ~ fille cadette, elle a un grand frère Gustin, âgé de trois ans de plus qu'elle, qui ne fait pas trop la fierté de ses parents mais Erin est tout de même proche de lui ~ à l'âge de dix ans, Erin est prise de malaise, de vertiges, de maux de tête et après les analyses, on découvre qu'elle est atteinte de diabète ~ cette maladie a été dure à encaisser pour les parents, ils l'ont dès lors très chouchoutée, trop couvée sans doute, faisant de l'ombre à son frère qui était en parfaite santé ~ manquer d'insuline n'effraie pas l'adolescente qu'elle était. malgré la fatigue à certains moments, cela n'empêche pas la jeune femme d'être énergique, toujours positive, elle prend ce diabète comme une force et prend au sérieux son traitement ~ elle a toujours eu de facilités à l'école. c'était la bonne copine des filles et des garçons. généreuse qu'elle est, cela ne lui posait pas de problèmes de laisser ses camarades tricher sur elle ou de faire leurs devoirs ~ très sportive, Erin a fait pas mal de randonnées en pleine nature avec son père. ~ elle n'est pas très branchée technologie, elle préfère se foutre au fond du jardin et lire un bon livre ~ lors d'une soirée pour ses seize ans, Erin a été involontairement sous l'influence de substances toxiques et elle a finit la soirée à l'hôpital. Avec le taux de sucre trop élevée dans le sang, elle a failli y passer ou survivre avec de grosses séquelles ~ depuis ce fameux jour, Erin a peur de la foule, une phobie des gens ivres, yep, ça existe, sinon je viens de l'inventer ~ elle a tout fait pour essayer d'avoir une adolescence normale, outre sa maladie, ne s'est pas empêchée de vivre des choses normaux d'une personne de son âge ~ Erin a été intégrée à Harvard en septembre 2018, malgré le bonheur de cette situation, elle ne peut pas s'empêcher de chercher après son frère dans un coin de sa tête ~ des histoires d'amour, elle en a eu, elle est tomée amoureuse, elle a eu des chagrins mais cela ne l'empêche pas de vouloir encore aimer et de vivre des histoires extraordinaires ~ elle a peur de la mort, peur du noir et sa plus grande phobie est de se réveiller un matin seule au monde, sans personne à qui parler ~ cette année, elle a décidé de vouloir participer au bizutage de la dudley house. elle s'était dit que si elle réussissait bien sa première année, elle se permettra un petit écart en intégrant une maison et découvrir ce monde folklorique.


(kai) i guess we all fucked up 5SEAi3m

LIEN DU POST — Sam 18 Jan - 22:36
@Mickey Ainsworth j'me dis que ça fait un bail qu'on a plus rp ensemble et que c'est l'occasion qu'on se trouve un bon lien à jouer (kai) i guess we all fucked up 2109348208 déjà j'adore le perso hgjkghldkj et Alix aussi. anyway, je suis partante pour du compliqué, ou pas, une belle amitié, une aventure comme ça, à ta guise marinette (kai) i guess we all fucked up 1365124802


- - Remember not to get too close to stars, they're never gonna give you love like ours.
(kai) i guess we all fucked up 5rYmsf5
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : presque dix ans
. Tu peux m'appeler : Kai, et en général on m'appelle que comme ça
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire.
Je viens de : Seattle.
Dans la vie, je suis : philanthrope, bénévole et assistant dans un cabinet d'avocats
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Francisco Lachowski.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : dark dreams.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/12/2013
, d'où les : 21323
messages, dont : 15
rps. Merci aux doigts de fée de : alcuna licenza. (av)
. Pour finir, je joue également : mickey a. / archer r. / devon b.

(kai) i guess we all fucked up Bf1c321f38a5a26c9f5610d3070afb66146aafd2
Just a city boy, born and raised in South Detroit... He took the midnight train goin' anywhere


HISTORY :: Kaiden, dit Kai. 26 ans, né à Seattle. Multi-millionnaire mais le cache, ne veut pas trop que ça se sache pour éviter qu'on abuse de lui comme on a pu le faire par le passé. Enfant malheureux, pris sous les coups de sa mère et de ses nombreux beaux-pères. Ne sait pas grand chose à l'amour, mais recherche malgré tout l'affection de ses proches. Généreux, se veut gentil et serviable. Très naïf cependant, se fait avoir à chaque fois qu'on le manipule. Aime la vie, aime être en vie. Est reconnaissant de beaucoup de choses, mais surtout d'avoir rencontré Alix. Elle l'a sauvé, et se sont enfuis de chez eux à l'âge de seize ans, échappant ainsi à leurs familles de tarés. Abusée comme lui, ils retrouvent l'un en l'autre la sécurité d'un foyer. C'est elle sa famille. Quelques semaines avant de rejoindre Boston, trois sous en poches. Deux ans dans la rue, avant de finalement s'en sortir. Ensemble, jamais séparément. Des rencontres singulières, évidemment. Mais toujours cette fusion qui les lie. Possiblement de l'amour de son côté, mais n'en est pas trop sûr. Alors il passe à autre chose. Des idées pleins la tête, mais surtout une qui se démarque. Une application, le succès. La revente. 250 millions de dollars. 125 chacun. Ils sont riches Alix et Kai, mais ils ne s'en vantent pas. Quoique. Kai un petit peu. C'est comme ça qu'il la rencontre. Rebecca, Becca. Premier baiser, première relation. Première fois tout court. Mais surtout premier cœur brisé. Là pour l'argent, pas pour l'amour. C'est dur et se promet de ne pas revivre ça. Alors cache sa fortune à tous ceux qui l'approchent, seuls ses proches sont au courant. Et vit bien mieux comme ça. Puis sentiments qui sont persistants. Alix au cœur de ses pensées. Une réciprocité non-existante, préférant les bras d'autres que ceux de Kai. Cœur qui se brise encore une fois. Naïf de croire que la personne la plus importante pour lui le pense aussi important à ses yeux à elle. Une disparité des sentiments et d'importance. Alors s'éloigne, se protège.

BEHAVIOR :: Kai c'est le garçon timide, gentil et incapable du moindre mal intentionnellement. Il donne sans jamais rien demander en retour. Pense bien trop aux autres avant de penser à lui-même. Les seules fois où il l'a fait, il s'est retrouvé le cœur en miettes, et ne veut pas que ça se reproduise. Il peut cependant se montrer ferme et décisionnaire quand il le faut. Sa vie est rythmée par l'aide aux autres et cherche ainsi à se faire une place dans le monde des avocats, quitte à aller faire des études. Bosse dans un premier temps dans un cabinet d'avocats en tant qu'assistant afin d'en connaître les ficelles du métier. Débrouillard et intelligent, il sait tirer parti d'une situation, aussi délicate soit-elle. Philanthrope, c'est avant tout sa générosité qui le caractérise.

RECENTLY :: Lors d'une soirée au BADGIRLZ en compagnie d'Andrea, Kai s'est fait agresser sexuellement par une femme qui a mis de la drogue dans son verre et lui a fait une fellation forcée. Depuis, il a du mal avec les femmes. Seules Alix, Veia et Reyna sont au courant.


▌REYNA WEISS :: ultimate crush
▌VEIA ALVISIO :: bestfriend
▌WADE MARSHALL :: bestfriend
▌ALIX STANFORD :: bff, back in track
▌YERI FAIRCHILD :: alix's daughter
▌ALASKA HAMILTON :: friend
▌LEVI FAIRCHILD :: friend, yeri's father
▌ANDREA DAVENPORT :: friend
▌ERIN FERRELL :: friend
▌ORION LAHEY :: don't like
▌DAWIE SEARS :: don't like
▌AIDAN NESBITT :: hate


— OUT OF TOWN
▌DARCY OSBORN :: friend
▌CARMELLA MOORE :: old crush, friend
▌LUX DE ROSIERS :: hate


kayna ;
I just wanna give you the loving that you're missing, just to wake up with you would be everything I need and this could be so different, tell me what you want to do(kai) i guess we all fucked up Kayna-manip-1




www andrea · www alix · www erin · www reyna (1) · www alaska · www reyna (2)

07 RPs › 19/06 → 26/06
02 RPs › 26/06 → 03/07
05 RPs › 03/07 → 10/07
01 RPs › 10/07 → 17/07
LIEN DU POST — Dim 19 Jan - 22:03
@Erin Ferrell j'suis grave d'accord ! et j'suis partante pour tout, en plus t'as Kaya (kai) i guess we all fucked up 4205929361 me gusta (kai) i guess we all fucked up 3997999705
Parle-moi un peu d'Erin histoire de voir ce qu'on pourrait se trouver du coup (kai) i guess we all fucked up 3997999705



“Don’t worry about me. I’ll fight it out alone here in the room.”



HB ILH:
 
(kai) i guess we all fucked up 8f074b02d35d82abe6b70fc0d183a2b9d5be67a9
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Cambridge
et j'y ai posé mes valises depuis : août 2019
. Tu peux m'appeler : Erin tout court
, j'ai : 23
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire
Je viens de : l'Ecosse, Fort William
Dans la vie, je suis : étudiante en langage et littérature celte
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Abigail Cowen

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : leftovers
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 17/01/2020
, d'où les : 1293
messages, dont : 28
rps. Merci aux doigts de fée de : amor fati
. Pour finir, je joue également : ottis ; quito ; april ; gustin


(kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phf64j8pgf1vp79yq_500 (kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phd8hqgUQx1vp79yq_500 (kai) i guess we all fucked up Tumblr_inline_phf65tnuJB1vp79yq_500
ERIN FERRELL
✧ ✦ ✧
” who is she "

tantôt noire, tantôt blanche, je suis totalement imprévisible. pile ou face, on n'sait jamais à quelle sauce je vais te manger. un sourire peut te faire penser que je suis contente, qu'il est sincère, adressé qu'à toi avec amour et affection, alors qu'il peut tout à fait te dire vtff. c'est moi, ça, erin la bombe à retardement. j'ai des émotions que je contrôle pas et parfois, ça explose et c'est triste si tu tombes sur mon chemin. mais au fond, je peux être vraiment cool. je suis quelqu'un de sociable, amicale, un peu drôle parfois, selon mon humeur. je peux être l'amie sur laquelle tu peux poser ta joue sur son épaule. mais par contre, ne t'avises pas de me trahir, de me mentir ou de me blesser, car tu peux amèrement le regretter.


✧ ✦ ✧


” if you need more "

~ née à Fort William en Ecosse, Erin porte fièrement l'accent écossais sur le bout de ses lèvres ~ fille cadette, elle a un grand frère Gustin, âgé de trois ans de plus qu'elle, qui ne fait pas trop la fierté de ses parents mais Erin est tout de même proche de lui ~ à l'âge de dix ans, Erin est prise de malaise, de vertiges, de maux de tête et après les analyses, on découvre qu'elle est atteinte de diabète ~ cette maladie a été dure à encaisser pour les parents, ils l'ont dès lors très chouchoutée, trop couvée sans doute, faisant de l'ombre à son frère qui était en parfaite santé ~ manquer d'insuline n'effraie pas l'adolescente qu'elle était. malgré la fatigue à certains moments, cela n'empêche pas la jeune femme d'être énergique, toujours positive, elle prend ce diabète comme une force et prend au sérieux son traitement ~ elle a toujours eu de facilités à l'école. c'était la bonne copine des filles et des garçons. généreuse qu'elle est, cela ne lui posait pas de problèmes de laisser ses camarades tricher sur elle ou de faire leurs devoirs ~ très sportive, Erin a fait pas mal de randonnées en pleine nature avec son père. ~ elle n'est pas très branchée technologie, elle préfère se foutre au fond du jardin et lire un bon livre ~ lors d'une soirée pour ses seize ans, Erin a été involontairement sous l'influence de substances toxiques et elle a finit la soirée à l'hôpital. Avec le taux de sucre trop élevée dans le sang, elle a failli y passer ou survivre avec de grosses séquelles ~ depuis ce fameux jour, Erin a peur de la foule, une phobie des gens ivres, yep, ça existe, sinon je viens de l'inventer ~ elle a tout fait pour essayer d'avoir une adolescence normale, outre sa maladie, ne s'est pas empêchée de vivre des choses normaux d'une personne de son âge ~ Erin a été intégrée à Harvard en septembre 2018, malgré le bonheur de cette situation, elle ne peut pas s'empêcher de chercher après son frère dans un coin de sa tête ~ des histoires d'amour, elle en a eu, elle est tomée amoureuse, elle a eu des chagrins mais cela ne l'empêche pas de vouloir encore aimer et de vivre des histoires extraordinaires ~ elle a peur de la mort, peur du noir et sa plus grande phobie est de se réveiller un matin seule au monde, sans personne à qui parler ~ cette année, elle a décidé de vouloir participer au bizutage de la dudley house. elle s'était dit que si elle réussissait bien sa première année, elle se permettra un petit écart en intégrant une maison et découvrir ce monde folklorique.


(kai) i guess we all fucked up 5SEAi3m

LIEN DU POST — Dim 19 Jan - 23:49
@Kaiden Winston je suis nulle pour les résumés face (kai) i guess we all fucked up 927261665 mais j'ai un petit topo dans le profil (kai) i guess we all fucked up 2109348208


- - Remember not to get too close to stars, they're never gonna give you love like ours.
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: