informations
Ambiance nocturne pour cette nouvelle version signée Killing Boys et Nympheas. Merci à elles pour ce design effervescent, rythmant une nuit à Boston. C'est l'after party, le moment où l'on décompresse. On fête la fin de l'année, on encense les gagants du bal et on invoque le début de l'été. Nous remercions également cc crush (listings des membres) et never utopia (barre latérale) pour leurs aides précieuse. Concernant le messenger, les remerciements sont de mise pour Ange Tuteur pour l'avoir imaginé et codé, puis pour Nine pour l'idée de l'utilisation en tant que messagerie instantanée. After party in the magic city.
VERITAS ; application cruelle permettant de découvrir ou faire découvrir tous les petits secrets sur son entourage. Impossible de cacher quoi que ce soit, impossible d'avoir des secrets. Veritas dévoile tout, sans sourciller. Et vous ? Irez-vous dénoncer vos amis ?
Wesley Patterson » membre du mois
Ella Marriott » membre du mois
Famille Fairchild » membre du mois



 
Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €

 ::  :: Under the Spotlight :: Top SitesVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Glagar20
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston en colocation avec alessandra et eunji
et j'y ai posé mes valises depuis : vingt années
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 243
$. Tu peux m'appeler : Beau, diminutif de mon nom, à la prononciation si simple
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, depuis plusieurs mois, savourant les relations éphémères.
Je viens de : Toulouse, ville à l'accent chantant de France
Dans la vie, je suis : architecte en bâtiments
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giza Lagarce

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : mathoumatoufait (mathilde)
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 11/04/2020
, d'où les : 375
messages. Merci aux doigts de fée de : l'extraordinaire jendy aka killing boys (avatar) moi même & MISERUNT (icon) VOCIVUS (gif)
. Pour finir, je joue également : danae (b. marquezine)

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PD0uYAZw_o TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 11Dt7l2c_o
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 113
un. tes parents t’ont inscrite dans de multiples domaines sportifs, mais le pire fut la danse classique. un véritable calvaire pour une enfant qui déteste l’encadrement parfait, le côté strict. / deux. t’es loin d’être un véritable cordon bleu. c’est un talent que tu aurais adoré avoir, mais tu foires souvent les cuissons. et il t’est bien trop difficile de réaliser des plats asiatiques, ceux que tu préfères par-dessus tout. / trois. tu chantes comme une casserole, et pourtant tu te considères comme la céline dion nouvelle génération. et comme une bonne chanteuse qui se respectent, tu es une fan invertébrée des karaokés. / quatre. on devine très facilement que tu es française. tu as toujours ton accent natal lorsque tu parles anglais. / cinq. véritable artiste, tu réalises de nombreux tableaux qui s'entassent chez toi. ils ne sont destinés à personne. uniquement par plaisir. c'est un talent que tu as eu naturellement, autant que le violoncelle. / six. depuis ta séparation avec ton dernier petit-ami, tu n'as plus envie de t'attacher, de t'ouvrir. alors tu préfères partir sur des relations sans histoires, juste du plaisir. / sept. tu ne tiens pas en place. tu cherches constamment de quoi pouvoir t'occuper. rester tard au lit c'est donc trop pour toi. / huit. tu détestes l'odeur de la cigarette. ivre, tu as tendance à vouloir en fumer une, et finalement la craquer tant ça te répugne. / neuf. ce qui est certainement le plus insupportable avec toi, c'est que tu perds tout. / dix. à l'âge de sept ans, suite au divorce de tes parents, tu as suivi ta mère, traversée l'océan atlantique pour déposer tes valises à boston. / onze. à l'âge de dix ans, suite à un accident de voiture, ta colonne vertébrale fut touchée, paralysant partiellement tes jambes. / douze. il y a trois ans, tu as subit une dernière opération, te permettant ainsi de retrouver l'usage complet de tes jambes. pourtant, tu te déplaces encore par moments avec une canne, le dos toujours fragile. / treize. toutes les semaines, tu te rends chez le kiné pour poursuivre cette rééducation et muscle ton dos. / quatorze. tu gardes encore un traumatisme important de ton accident, revoyant par instants des flashbacks, faisant des terreurs nocturnes. t'obligeant d'aller voir encore ton psy régulièrement. / quinze. partout où tu vas, tu te déplaces avec cette boule de poils, némo.

(POST) — Dim 24 Mai - 11:05
☾ i'm a badass
i'm a wild card ⊹☾
11
Revenir en haut Aller en bas
☾ i'm a badass  i'm a wild card ⊹☾
Aimée Beauregard
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Glagar20
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston en colocation avec alessandra et eunji
et j'y ai posé mes valises depuis : vingt années
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 243
$. Tu peux m'appeler : Beau, diminutif de mon nom, à la prononciation si simple
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, depuis plusieurs mois, savourant les relations éphémères.
Je viens de : Toulouse, ville à l'accent chantant de France
Dans la vie, je suis : architecte en bâtiments
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giza Lagarce

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : mathoumatoufait (mathilde)
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 11/04/2020
, d'où les : 375
messages. Merci aux doigts de fée de : l'extraordinaire jendy aka killing boys (avatar) moi même & MISERUNT (icon) VOCIVUS (gif)
. Pour finir, je joue également : danae (b. marquezine)

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PD0uYAZw_o TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 11Dt7l2c_o
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 113
un. tes parents t’ont inscrite dans de multiples domaines sportifs, mais le pire fut la danse classique. un véritable calvaire pour une enfant qui déteste l’encadrement parfait, le côté strict. / deux. t’es loin d’être un véritable cordon bleu. c’est un talent que tu aurais adoré avoir, mais tu foires souvent les cuissons. et il t’est bien trop difficile de réaliser des plats asiatiques, ceux que tu préfères par-dessus tout. / trois. tu chantes comme une casserole, et pourtant tu te considères comme la céline dion nouvelle génération. et comme une bonne chanteuse qui se respectent, tu es une fan invertébrée des karaokés. / quatre. on devine très facilement que tu es française. tu as toujours ton accent natal lorsque tu parles anglais. / cinq. véritable artiste, tu réalises de nombreux tableaux qui s'entassent chez toi. ils ne sont destinés à personne. uniquement par plaisir. c'est un talent que tu as eu naturellement, autant que le violoncelle. / six. depuis ta séparation avec ton dernier petit-ami, tu n'as plus envie de t'attacher, de t'ouvrir. alors tu préfères partir sur des relations sans histoires, juste du plaisir. / sept. tu ne tiens pas en place. tu cherches constamment de quoi pouvoir t'occuper. rester tard au lit c'est donc trop pour toi. / huit. tu détestes l'odeur de la cigarette. ivre, tu as tendance à vouloir en fumer une, et finalement la craquer tant ça te répugne. / neuf. ce qui est certainement le plus insupportable avec toi, c'est que tu perds tout. / dix. à l'âge de sept ans, suite au divorce de tes parents, tu as suivi ta mère, traversée l'océan atlantique pour déposer tes valises à boston. / onze. à l'âge de dix ans, suite à un accident de voiture, ta colonne vertébrale fut touchée, paralysant partiellement tes jambes. / douze. il y a trois ans, tu as subit une dernière opération, te permettant ainsi de retrouver l'usage complet de tes jambes. pourtant, tu te déplaces encore par moments avec une canne, le dos toujours fragile. / treize. toutes les semaines, tu te rends chez le kiné pour poursuivre cette rééducation et muscle ton dos. / quatorze. tu gardes encore un traumatisme important de ton accident, revoyant par instants des flashbacks, faisant des terreurs nocturnes. t'obligeant d'aller voir encore ton psy régulièrement. / quinze. partout où tu vas, tu te déplaces avec cette boule de poils, némo.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t115853-nicola-deauclaire-giza-lagarce https://www.i-love-harvard.com/t115885-aimee-j-ai-faim-d-amour-mais-je-pense-que-ca-sera-plus-simple-que-je-me-fasse-des-pates https://www.i-love-harvard.com/t115891-aimee-beauregard-456-865-8835#4242767 https://www.i-love-harvard.com/t115890-aimee-beauregard#4242762
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Glagar20
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston en colocation avec alessandra et eunji
et j'y ai posé mes valises depuis : vingt années
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 243
$. Tu peux m'appeler : Beau, diminutif de mon nom, à la prononciation si simple
, j'ai : 27
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, depuis plusieurs mois, savourant les relations éphémères.
Je viens de : Toulouse, ville à l'accent chantant de France
Dans la vie, je suis : architecte en bâtiments
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giza Lagarce

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : mathoumatoufait (mathilde)
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 11/04/2020
, d'où les : 375
messages. Merci aux doigts de fée de : l'extraordinaire jendy aka killing boys (avatar) moi même & MISERUNT (icon) VOCIVUS (gif)
. Pour finir, je joue également : danae (b. marquezine)

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PD0uYAZw_o TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 11Dt7l2c_o
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 113
un. tes parents t’ont inscrite dans de multiples domaines sportifs, mais le pire fut la danse classique. un véritable calvaire pour une enfant qui déteste l’encadrement parfait, le côté strict. / deux. t’es loin d’être un véritable cordon bleu. c’est un talent que tu aurais adoré avoir, mais tu foires souvent les cuissons. et il t’est bien trop difficile de réaliser des plats asiatiques, ceux que tu préfères par-dessus tout. / trois. tu chantes comme une casserole, et pourtant tu te considères comme la céline dion nouvelle génération. et comme une bonne chanteuse qui se respectent, tu es une fan invertébrée des karaokés. / quatre. on devine très facilement que tu es française. tu as toujours ton accent natal lorsque tu parles anglais. / cinq. véritable artiste, tu réalises de nombreux tableaux qui s'entassent chez toi. ils ne sont destinés à personne. uniquement par plaisir. c'est un talent que tu as eu naturellement, autant que le violoncelle. / six. depuis ta séparation avec ton dernier petit-ami, tu n'as plus envie de t'attacher, de t'ouvrir. alors tu préfères partir sur des relations sans histoires, juste du plaisir. / sept. tu ne tiens pas en place. tu cherches constamment de quoi pouvoir t'occuper. rester tard au lit c'est donc trop pour toi. / huit. tu détestes l'odeur de la cigarette. ivre, tu as tendance à vouloir en fumer une, et finalement la craquer tant ça te répugne. / neuf. ce qui est certainement le plus insupportable avec toi, c'est que tu perds tout. / dix. à l'âge de sept ans, suite au divorce de tes parents, tu as suivi ta mère, traversée l'océan atlantique pour déposer tes valises à boston. / onze. à l'âge de dix ans, suite à un accident de voiture, ta colonne vertébrale fut touchée, paralysant partiellement tes jambes. / douze. il y a trois ans, tu as subit une dernière opération, te permettant ainsi de retrouver l'usage complet de tes jambes. pourtant, tu te déplaces encore par moments avec une canne, le dos toujours fragile. / treize. toutes les semaines, tu te rends chez le kiné pour poursuivre cette rééducation et muscle ton dos. / quatorze. tu gardes encore un traumatisme important de ton accident, revoyant par instants des flashbacks, faisant des terreurs nocturnes. t'obligeant d'aller voir encore ton psy régulièrement. / quinze. partout où tu vas, tu te déplaces avec cette boule de poils, némo.


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 51272590e6cf48b2a26fc415fa30edebf02a9c95
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston.
et j'y ai posé mes valises depuis : juin 2019.
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 4162
$. Tu peux m'appeler : laïa, c'est suffisament court comme ça.
, j'ai : 21
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, préférant rester seule que mal accompagnée
Je viens de : san francisco ou la plus belle ville de californie, c'est évident.
Dans la vie, je suis : étudiante en première année de danse
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : ariana grande.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : be the one, arno.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 07/07/2019
, d'où les : 10238
messages. Merci aux doigts de fée de : blossom ainsi que la base des bases, tumblr
. Pour finir, je joue également : cornelia warhol (n. peltz) zackaria nesbitt (s. mendes) queenie fairchild (n. kordei)

laïa leeuwen
d é l i c a t e s s e

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 4474b051febcf77513af418a1a77a1ba0d1c5faf

this is the feeling i have been searching for my entire life, for as long as i could remember. cecause suddenly, the world went quiet. and i felt safe, in my own head

music one, world off. save room for us - tinashe // not time to die - billie eilish // love on top - beyonce // pétasse - joanna // it's you - ali gatie // girl on fire - alicia keys // tell me you love me - demi lovato // knees - bebe rexha // new rules - dua lipa // work from home - fifth harmony // sign of the times - harry styles // never really over - katy perry // motivation - normani // no tears left to cry - ariana grande // dance to this - troye sivan et ariana grande

✧ ✦ ✧

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 2d0JFo9X_o TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 SmallDemandingAdder-size_restricted TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 SWOCHnb3_oTOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Profil

― Tu as grandis dans une famille de classe moyenne – Ton père est urgentiste tandis que ta mère tient depuis de nombreuses années une boutique de fleurs – Ayant grandis dans la ville la plus tolérante du pays, tu as eu la chance d'apprendre énormément grâce à la diversité sociale et culturelle qui t'a toujours entouré – Fille unique, ta réelle complicité avec tes parents t'a permis d'oublier le manque d'un frère ou d'une sœur à tes côtés – Tu n'as jamais été compliquée durant ton enfance. Souriante, pétillante et lumineuse, tu étais un véritable rayon de soleil ambulant – Tu as toujours eu besoin de te défouler. Pratiquant l'équitation pendant plus de cinq ans, tu arrêtas pour te concentrer sur la danse et le chant, tes passions suprêmes – Tu étais une véritable prodige dans ta petite école de danse. Nombreuses ont été les écoles qui t'ont proposé d'intégrer leur rang, mais tu as toujours refusé, n'ayant nullement envie de quitter ta famille de cœur – Ta famille étant dans la campagne américaine, tu y passais toutes tes vacances. Citadine au milieu des champs, c'est grâce à ta cousine Ruby que tu as pris goût à la campagne et aux randonnées dans les montagnes – Tu as toujours eu une relation très spéciale avec Ruby, que tu considérais véritablement comme la grande sœur que tu n'avais jamais eu - C'est de septembre 2017 à juin 2018, après tes années lycées, que tu partis pendant un an en Australie pour faire fille au pair. Cette expérience restera à jamais la meilleure de toutes - Tu intégras Harvard à la rentrée 2018 avec un an de retard. Tu t'installas chez Ruby, qui était depuis déjà trois ans – Malheureusement, au bout de la deuxième semaine, tu te rompis les ligaments croisés lors d'une répétition de danse – En ayant pour de nombreux mois de repos et de guérison, tu décidas de retourner à San Francisco pendant un an – Tu as assisté au décès de ta cousine Ruby le 15 juin 2019, étant à ses côtés lors de cet accident de voiture – Tu as été extrêmement traumatisée par cet événement mais cela ne t'empêcha pas de continuer ton petit bonhomme de chemin, décidant de garder la tête haute pour Ruby qui aurait été anéantie de te voir au plus mal – Tu as fais ton retour à Boston depuis fin juin, tu partis au Summer Camp puis intégreras à nouveau Harvard en première année de danse, espérant de tout cœur que tout se passera bien – Il y a deux mois, au début du mois d'octobre, tu as reçu une invitation pour intégrer une troupe de danse californienne qui allait faire le tour de la région, allant de salle en salle sur la côte. Leur manquant une danseuse, ils t'avaient contacté à la dernière minute. Bien évidemment, tu acceptas cette proposition et mis à nouveau en parallèle tes études – Mais c'est mi-décembre que tu fis un retour inattendu à Boston, ayant décidé de quitter la troupe suite à de nombreux événements qui t'ont poussé à bout physiquement et moralement parlant.

timeline ; (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla -

maniaque, solaire, maladroite, gaffeuse, généreuse, déterminée, sociable, naïve, franche, sensible, peureuse, stressée.


(POST) — Dim 24 Mai - 12:49
☾ i won't be silenced
every rule, every word ⊹☾
11



broken home baby
you just gotta, just gotta love me, don't let goodbyes come too easy. love me, just let me know that you need me. love me, i'll teach you how to love me
Revenir en haut Aller en bas
☾ i won't be silenced  every rule, every word ⊹☾
Laïa Leeuwen
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 51272590e6cf48b2a26fc415fa30edebf02a9c95
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston.
et j'y ai posé mes valises depuis : juin 2019.
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 4162
$. Tu peux m'appeler : laïa, c'est suffisament court comme ça.
, j'ai : 21
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, préférant rester seule que mal accompagnée
Je viens de : san francisco ou la plus belle ville de californie, c'est évident.
Dans la vie, je suis : étudiante en première année de danse
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : ariana grande.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : be the one, arno.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 07/07/2019
, d'où les : 10238
messages. Merci aux doigts de fée de : blossom ainsi que la base des bases, tumblr
. Pour finir, je joue également : cornelia warhol (n. peltz) zackaria nesbitt (s. mendes) queenie fairchild (n. kordei)

laïa leeuwen
d é l i c a t e s s e

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 4474b051febcf77513af418a1a77a1ba0d1c5faf

this is the feeling i have been searching for my entire life, for as long as i could remember. cecause suddenly, the world went quiet. and i felt safe, in my own head

music one, world off. save room for us - tinashe // not time to die - billie eilish // love on top - beyonce // pétasse - joanna // it's you - ali gatie // girl on fire - alicia keys // tell me you love me - demi lovato // knees - bebe rexha // new rules - dua lipa // work from home - fifth harmony // sign of the times - harry styles // never really over - katy perry // motivation - normani // no tears left to cry - ariana grande // dance to this - troye sivan et ariana grande

✧ ✦ ✧

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 2d0JFo9X_o TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 SmallDemandingAdder-size_restricted TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 SWOCHnb3_oTOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Profil

― Tu as grandis dans une famille de classe moyenne – Ton père est urgentiste tandis que ta mère tient depuis de nombreuses années une boutique de fleurs – Ayant grandis dans la ville la plus tolérante du pays, tu as eu la chance d'apprendre énormément grâce à la diversité sociale et culturelle qui t'a toujours entouré – Fille unique, ta réelle complicité avec tes parents t'a permis d'oublier le manque d'un frère ou d'une sœur à tes côtés – Tu n'as jamais été compliquée durant ton enfance. Souriante, pétillante et lumineuse, tu étais un véritable rayon de soleil ambulant – Tu as toujours eu besoin de te défouler. Pratiquant l'équitation pendant plus de cinq ans, tu arrêtas pour te concentrer sur la danse et le chant, tes passions suprêmes – Tu étais une véritable prodige dans ta petite école de danse. Nombreuses ont été les écoles qui t'ont proposé d'intégrer leur rang, mais tu as toujours refusé, n'ayant nullement envie de quitter ta famille de cœur – Ta famille étant dans la campagne américaine, tu y passais toutes tes vacances. Citadine au milieu des champs, c'est grâce à ta cousine Ruby que tu as pris goût à la campagne et aux randonnées dans les montagnes – Tu as toujours eu une relation très spéciale avec Ruby, que tu considérais véritablement comme la grande sœur que tu n'avais jamais eu - C'est de septembre 2017 à juin 2018, après tes années lycées, que tu partis pendant un an en Australie pour faire fille au pair. Cette expérience restera à jamais la meilleure de toutes - Tu intégras Harvard à la rentrée 2018 avec un an de retard. Tu t'installas chez Ruby, qui était depuis déjà trois ans – Malheureusement, au bout de la deuxième semaine, tu te rompis les ligaments croisés lors d'une répétition de danse – En ayant pour de nombreux mois de repos et de guérison, tu décidas de retourner à San Francisco pendant un an – Tu as assisté au décès de ta cousine Ruby le 15 juin 2019, étant à ses côtés lors de cet accident de voiture – Tu as été extrêmement traumatisée par cet événement mais cela ne t'empêcha pas de continuer ton petit bonhomme de chemin, décidant de garder la tête haute pour Ruby qui aurait été anéantie de te voir au plus mal – Tu as fais ton retour à Boston depuis fin juin, tu partis au Summer Camp puis intégreras à nouveau Harvard en première année de danse, espérant de tout cœur que tout se passera bien – Il y a deux mois, au début du mois d'octobre, tu as reçu une invitation pour intégrer une troupe de danse californienne qui allait faire le tour de la région, allant de salle en salle sur la côte. Leur manquant une danseuse, ils t'avaient contacté à la dernière minute. Bien évidemment, tu acceptas cette proposition et mis à nouveau en parallèle tes études – Mais c'est mi-décembre que tu fis un retour inattendu à Boston, ayant décidé de quitter la troupe suite à de nombreux événements qui t'ont poussé à bout physiquement et moralement parlant.

timeline ; (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla -

maniaque, solaire, maladroite, gaffeuse, généreuse, déterminée, sociable, naïve, franche, sensible, peureuse, stressée.


Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t111075-laia-leeuwen-sabrina-carpenter#4034262 https://www.i-love-harvard.com/t111088-one-less-problem-without-you-laia#4034587 https://www.i-love-harvard.com/t111086-laia-leeuwen-456-411-1506#4034571 https://www.i-love-harvard.com/t115110-http-instagram-com-laia_leeuwen#4208128 https://www.i-love-harvard.com/t111089-laia-leeuwen#4034614
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 51272590e6cf48b2a26fc415fa30edebf02a9c95
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston.
et j'y ai posé mes valises depuis : juin 2019.
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 4162
$. Tu peux m'appeler : laïa, c'est suffisament court comme ça.
, j'ai : 21
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, préférant rester seule que mal accompagnée
Je viens de : san francisco ou la plus belle ville de californie, c'est évident.
Dans la vie, je suis : étudiante en première année de danse
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : ariana grande.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : be the one, arno.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 07/07/2019
, d'où les : 10238
messages. Merci aux doigts de fée de : blossom ainsi que la base des bases, tumblr
. Pour finir, je joue également : cornelia warhol (n. peltz) zackaria nesbitt (s. mendes) queenie fairchild (n. kordei)

laïa leeuwen
d é l i c a t e s s e

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 4474b051febcf77513af418a1a77a1ba0d1c5faf

this is the feeling i have been searching for my entire life, for as long as i could remember. cecause suddenly, the world went quiet. and i felt safe, in my own head

music one, world off. save room for us - tinashe // not time to die - billie eilish // love on top - beyonce // pétasse - joanna // it's you - ali gatie // girl on fire - alicia keys // tell me you love me - demi lovato // knees - bebe rexha // new rules - dua lipa // work from home - fifth harmony // sign of the times - harry styles // never really over - katy perry // motivation - normani // no tears left to cry - ariana grande // dance to this - troye sivan et ariana grande

✧ ✦ ✧

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 2d0JFo9X_o TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 SmallDemandingAdder-size_restricted TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 SWOCHnb3_oTOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Profil

― Tu as grandis dans une famille de classe moyenne – Ton père est urgentiste tandis que ta mère tient depuis de nombreuses années une boutique de fleurs – Ayant grandis dans la ville la plus tolérante du pays, tu as eu la chance d'apprendre énormément grâce à la diversité sociale et culturelle qui t'a toujours entouré – Fille unique, ta réelle complicité avec tes parents t'a permis d'oublier le manque d'un frère ou d'une sœur à tes côtés – Tu n'as jamais été compliquée durant ton enfance. Souriante, pétillante et lumineuse, tu étais un véritable rayon de soleil ambulant – Tu as toujours eu besoin de te défouler. Pratiquant l'équitation pendant plus de cinq ans, tu arrêtas pour te concentrer sur la danse et le chant, tes passions suprêmes – Tu étais une véritable prodige dans ta petite école de danse. Nombreuses ont été les écoles qui t'ont proposé d'intégrer leur rang, mais tu as toujours refusé, n'ayant nullement envie de quitter ta famille de cœur – Ta famille étant dans la campagne américaine, tu y passais toutes tes vacances. Citadine au milieu des champs, c'est grâce à ta cousine Ruby que tu as pris goût à la campagne et aux randonnées dans les montagnes – Tu as toujours eu une relation très spéciale avec Ruby, que tu considérais véritablement comme la grande sœur que tu n'avais jamais eu - C'est de septembre 2017 à juin 2018, après tes années lycées, que tu partis pendant un an en Australie pour faire fille au pair. Cette expérience restera à jamais la meilleure de toutes - Tu intégras Harvard à la rentrée 2018 avec un an de retard. Tu t'installas chez Ruby, qui était depuis déjà trois ans – Malheureusement, au bout de la deuxième semaine, tu te rompis les ligaments croisés lors d'une répétition de danse – En ayant pour de nombreux mois de repos et de guérison, tu décidas de retourner à San Francisco pendant un an – Tu as assisté au décès de ta cousine Ruby le 15 juin 2019, étant à ses côtés lors de cet accident de voiture – Tu as été extrêmement traumatisée par cet événement mais cela ne t'empêcha pas de continuer ton petit bonhomme de chemin, décidant de garder la tête haute pour Ruby qui aurait été anéantie de te voir au plus mal – Tu as fais ton retour à Boston depuis fin juin, tu partis au Summer Camp puis intégreras à nouveau Harvard en première année de danse, espérant de tout cœur que tout se passera bien – Il y a deux mois, au début du mois d'octobre, tu as reçu une invitation pour intégrer une troupe de danse californienne qui allait faire le tour de la région, allant de salle en salle sur la côte. Leur manquant une danseuse, ils t'avaient contacté à la dernière minute. Bien évidemment, tu acceptas cette proposition et mis à nouveau en parallèle tes études – Mais c'est mi-décembre que tu fis un retour inattendu à Boston, ayant décidé de quitter la troupe suite à de nombreux événements qui t'ont poussé à bout physiquement et moralement parlant.

timeline ; (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla - (date) - lieu ; le blabla -

maniaque, solaire, maladroite, gaffeuse, généreuse, déterminée, sociable, naïve, franche, sensible, peureuse, stressée.



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 9fde90a7caa96ae0a72f34e416ecb09159817f3a
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : cinq ans
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 2542
$. Tu peux m'appeler : quito tout court
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : piqué à vif par un seul nom : alexis
Je viens de : l'Equateur
Dans la vie, je suis : étudiant en mathématiques appliquées et éducation scolaire et mécanicien
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Kit Harington

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : leftovers
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/05/2019
, d'où les : 1603
messages. Merci aux doigts de fée de : VOCIVUS
. Pour finir, je joue également : ottis (a. piper), erin (a. cowen) & max (s. heughan)

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_pnypxjsYlw1xh6wm4o2_250 TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_pnypxjsYlw1xh6wm4o5_250

OH PRETTY BABE LUCKY FOR YOU
I GOT ALL THESE DADDY ISSUES

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
(à savoir) Quito, ce mec qui est long à la détente, rêveur, souvent dans la lune, vite distrait. C'est comme s'il y avait un autre monde dans sa tête, faut toujours le rappeler sur terre. Ce spécimen est un véritable casse-tête chinois, totalement imprévisible. Personne ne le connait vraiment par coeur, sauf peut-être sa petite soeur Ushuaïa. Protecteur, loyal, sensible, familial, autonome, ce sont des qualités qui l'ont aidé pendant qu'il fuyait son pays natal avec sa soeur. Bout-en-train, casse-coup, Quito ne manquera pas de faire le pitre pour apporter des ondes positives aux personnes qui l'entourent.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
i've loved, and i've lost
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_o8szeqlEOw1u3ffw6o7_250
CAUGHT IN THE MIDDLE
OF THIS DYSFUNCTION

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_inline_nsq92hn9wE1qlt39u_250

(POST) — Dim 24 Mai - 13:04
☾ admin et vice-président
all born superstars ⊹☾
11


- - Take me to the rooftop. I wanna see the world when I stop breathing turning blue. Tell me love is endless. Don't be so pretentious, leave me like you do. If you need me, you wanna see me. You better hurry 'cause I'm leaving soon.

Revenir en haut Aller en bas
☾ admin et vice-président all born superstars ⊹☾
Quito Halgrove
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 9fde90a7caa96ae0a72f34e416ecb09159817f3a
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : cinq ans
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 2542
$. Tu peux m'appeler : quito tout court
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : piqué à vif par un seul nom : alexis
Je viens de : l'Equateur
Dans la vie, je suis : étudiant en mathématiques appliquées et éducation scolaire et mécanicien
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Kit Harington

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : leftovers
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/05/2019
, d'où les : 1603
messages. Merci aux doigts de fée de : VOCIVUS
. Pour finir, je joue également : ottis (a. piper), erin (a. cowen) & max (s. heughan)

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_pnypxjsYlw1xh6wm4o2_250 TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_pnypxjsYlw1xh6wm4o5_250

OH PRETTY BABE LUCKY FOR YOU
I GOT ALL THESE DADDY ISSUES

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
(à savoir) Quito, ce mec qui est long à la détente, rêveur, souvent dans la lune, vite distrait. C'est comme s'il y avait un autre monde dans sa tête, faut toujours le rappeler sur terre. Ce spécimen est un véritable casse-tête chinois, totalement imprévisible. Personne ne le connait vraiment par coeur, sauf peut-être sa petite soeur Ushuaïa. Protecteur, loyal, sensible, familial, autonome, ce sont des qualités qui l'ont aidé pendant qu'il fuyait son pays natal avec sa soeur. Bout-en-train, casse-coup, Quito ne manquera pas de faire le pitre pour apporter des ondes positives aux personnes qui l'entourent.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
i've loved, and i've lost
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_o8szeqlEOw1u3ffw6o7_250
CAUGHT IN THE MIDDLE
OF THIS DYSFUNCTION

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_inline_nsq92hn9wE1qlt39u_250

Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t105887p20-quito-lannister-kit-harington#3858252 https://www.i-love-harvard.com/t105913-quito-le-soleil-nait-dans-ma-vie#3858511 https://www.i-love-harvard.com/t105172-theo-alimanesco-456-121-0823#3820947 https://www.i-love-harvard.com/t107296-http-instagram-com-quitohot#4020044 https://www.i-love-harvard.com/t105170-theo-alimanesco#3820882
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 9fde90a7caa96ae0a72f34e416ecb09159817f3a
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : cinq ans
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 2542
$. Tu peux m'appeler : quito tout court
, j'ai : 25
ans, et si t'es curieux, je suis : piqué à vif par un seul nom : alexis
Je viens de : l'Equateur
Dans la vie, je suis : étudiant en mathématiques appliquées et éducation scolaire et mécanicien
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Kit Harington

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : leftovers
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/05/2019
, d'où les : 1603
messages. Merci aux doigts de fée de : VOCIVUS
. Pour finir, je joue également : ottis (a. piper), erin (a. cowen) & max (s. heughan)

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_pnypxjsYlw1xh6wm4o2_250 TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_pnypxjsYlw1xh6wm4o5_250

OH PRETTY BABE LUCKY FOR YOU
I GOT ALL THESE DADDY ISSUES

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
(à savoir) Quito, ce mec qui est long à la détente, rêveur, souvent dans la lune, vite distrait. C'est comme s'il y avait un autre monde dans sa tête, faut toujours le rappeler sur terre. Ce spécimen est un véritable casse-tête chinois, totalement imprévisible. Personne ne le connait vraiment par coeur, sauf peut-être sa petite soeur Ushuaïa. Protecteur, loyal, sensible, familial, autonome, ce sont des qualités qui l'ont aidé pendant qu'il fuyait son pays natal avec sa soeur. Bout-en-train, casse-coup, Quito ne manquera pas de faire le pitre pour apporter des ondes positives aux personnes qui l'entourent.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
i've loved, and i've lost
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_o8szeqlEOw1u3ffw6o7_250
CAUGHT IN THE MIDDLE
OF THIS DYSFUNCTION

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_inline_nsq92hn9wE1qlt39u_250


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell

(POST) — Dim 24 Mai - 16:54
☾ i see it, i like it
i want it, i got it ⊹☾
RANG - 11


L'ANGE DÉCHU
Est-ce que ta vengeance correspond à celle dont tu as rêvé ? De lapin, tu t'es transformée en chaton furieux. Eh bien, tu m'as sérieusement griffé, aujourd'hui, mon chat. Chacune de tes paroles à fait mouche. Es-tu heureuse, à présent ? Maintenant que tu m'as humilié devant mes étudiants en leur révélant mes péchés secrets ? Un véritable bûcher des vanités que tu t'es empressée d'allumer.
Revenir en haut Aller en bas
☾ i see it, i like it i want it, i got it ⊹☾
Gresham O. Ewart
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell

Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t115478-gresham-o-ewart-giulio-berruti https://www.i-love-harvard.com/t115612-gresham-o-ewart-for-the-rest-of-my-life-i-ll-dream-of-hearing-your-voice-breathe-my-name#4230123 https://www.i-love-harvard.com/t115643-gresham-ewart-456-223-2111#4231328 https://www.i-love-harvard.com/t115635-http-instagram-com-greshamoxleyewart#4230852
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford

(POST) — Dim 24 Mai - 21:32
☾ i won't be silenced
every rule, every word ⊹☾
rang - 11


L'ANGE AU REGARD NOISETTE
Elle aimait avec d'autant plus de passion qu'elle aimait avec ignorance. Elle ne savait pas si cela est bon ou mauvais, utile ou dangereux, nécessaire ou mortel, éternel ou passager, permis ou prohibé elle l'aimait.
Revenir en haut Aller en bas
☾ i won't be silenced  every rule, every word ⊹☾
Julianne I. Muirhead
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford

Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t116594-julianne-i-muirhead-dakota-johnson https://www.i-love-harvard.com/t116766-julianne-i-muirhead-le-talent-c-est-l-audace-que-les-autres-n-ont-pas#4290971 https://www.i-love-harvard.com/t117552-julianne-i-muirhead-456-292-1988#4331780 https://www.i-love-harvard.com/t117553-http-instagram-com-julianneisidoramuirhead#4331782 https://www.i-love-harvard.com/t117583-julianne-i-muirhead#4333640
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
.
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : un peu plus de six ans
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 339
$. Tu peux m'appeler : May si tu veux
, j'ai : 23
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire mais bloquée par un grand frère relou.
Je viens de : Malaga, en Espagne
Dans la vie, je suis : étudiante en histoire de l'art et masseuse
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : laurel thoma.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : samiith
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 569
messages. Merci aux doigts de fée de : doomdays
. Pour finir, je joue également : blake (charleen weiss)



TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_otxjojuIh81sqstgio4_400
MAYSSA SBIA
✧ ✦ ✧
” WHO IS SHE "

un. Fruit de l'union entre une espagnole et un marocain tu nais le 12 octobre 1996 à Malaga. Tes origines sont facilement reconnaissables à ton prénom et l'accent chantant qui résonne à chacun de tes mots. deux. Enfance heureuse, tu passes la majorité de ton temps avec ton grand frère. Ton plus fidèle ami, ton confident. Tellement attachée à lui que quand il quitte la maison familiale tu le vis comme un abandon. trois. Adolescente, tu touches à tout. Du volley à la flute à bec en passant par la couture, t'as une affection particulière pour le skate. Ta planche te suit partout où tu vas. quatre. Au skate se mêle la peinture et plus particulièrement le body painting. Tu passes beaucoup de temps à peindre, et le corps humain reste ta toile favorite. cinq. Asthmatique de naissance, tu fais une crise grave à dix-huit ans et tu manques de mourir. Incident qui te rappelle que tu n'es pas aussi résistante que tu le voudrais. six. Deux mois plus tard, tu rentres à Harvard pour étudier l'histoire de l'art. Premiers pas sur les terres américaines, curieuse de découvrir une nouvelle culture et de tester ton indépendance loin de ta famille. sept. La même année, ton frère emménage à Boston. Même si t'es heureuse de le revoir, t'as le sentiment que tes parents l'ont envoyé pour te surveiller suite à ta crise d'asthme, et t'apprécies moyennement l'intention. huit. Des histoires d'amour t'en as vécu. T'as été amoureuse et ton petit coeur à souffert. Pourtant tu crois toujours au prince charmant, jamais tu ne t'interdira d'aimer à cause d'un garçon. La féministe qui t'habite le refuse catégoriquement. neuf. Le pollen est ta kryptonite. Tes allergies sont facilement détectables, yeux écarlates, teint pâle, tu ressembles à un mort vivant. Au printemps les rues prennent une allure de champs de mine. dix. Tu forces toujours un peu trop sur l'alcool. Généralement tu hérites d'une joyeuse gueule de bois ou d'un superbe black out à ton réveil. Sensation que tu détestes mais que tu réitères quand même. T'as du mal à apprendre de tes erreurs. onze.[ T'es une grande adepte des manifestations. T'as pas peur de crier tes droits quand ceux-ci sont trop souvent oubliés. Cette ferveur t'a valu plusieurs gardes à vue, mais rien d'assez impressionnant pour que tu ne retournes pas défiler quand t'en ressens le besoin. douze. Pour toi, la danse est un véritable atout. Atout dont seul ton frère a hérité. Dotée d'une coordination très moyenne en boîte t'as plus tendance à passer pour une poupée désarticulée que pour une danseuse étoile, mais tu le vis bien. treize. Grande fan de jeux vidéos tu peux passer des journées entière devant un écran trop lumineux pour te défier aux autres sur COD, Fortnite ou Overwatch. quatorze. T'es passionnée par les reptiles en tous genre. Plus tard t’adopteras sans doute un serpent. quinze. A côté de tes études tu travailles comme masseuse. Même si ce n'est pas le métier dont tu rêves, t'es fière de gagner de l'argent par toi même.

Pile ou face, noir ou blanc, t'es imprévisible. Dédoublement de personnalité qui donne le tournis et intimide. Pourtant t'es loin d'être intimidante, juste trop lunatique. Tantôt sage, tantôt insolente, te cerner s'avère compliqué, mais pas impossible. Impossible, mot inconnu de ton vocabulaire. T'es déterminée et très impliquée dans tout ce que tu fais. Tu vois grand, une ambition débordante qui te mènera loin. Tu vis ta vie à fond, t'as comme cette sensation de le devoir plus que les autres, sans doute parce que t'es asthmatique. Le plus souvent t'ignores ton handicape, tu t'obstines à vivre comme une personne lambda, si ce n'est plus dangereusement. Beaucoup trop intrépide et téméraire, t'as cette manie de souvent faire angoisser tes proches. Tu ne veux pas être traitée différemment. Tu détestes la pitié. Dans la liste figurent aussi, la moquerie et l'injustice. Face à ces trois éléments, tu sors facilement les crocs. T'as pas peur de l'affront, il t'est même arrivé de te battre. Mais cette impulsivité révèle une hypersensibilité développée durant cette période où ton frère était rejeté. Trop empathique, t'es cette amie qui s'imbibe du malheur des autres pour les soulager et qui s'oublie. T'es aussi celle qui aime faire la fête, qui profite un peu trop des plaisirs de la vie et qui malgré tout évite de se prendre la tête.


✧ ✦ ✧


(POST) — Lun 25 Mai - 0:05
b - ☾ i do what i want
when i'm wanting to⊹☾
11


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 9b8cf8dd81de7088531073944e99e0b1347c42cb
♡ j'veux pas passer à côté d'ma vie,
j'préfère caner dans l'feu d'l'action
Revenir en haut Aller en bas
b - ☾ i do what i want  when i'm wanting to⊹☾
Mayssa Sbia
.
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : un peu plus de six ans
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 339
$. Tu peux m'appeler : May si tu veux
, j'ai : 23
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire mais bloquée par un grand frère relou.
Je viens de : Malaga, en Espagne
Dans la vie, je suis : étudiante en histoire de l'art et masseuse
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : laurel thoma.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : samiith
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 569
messages. Merci aux doigts de fée de : doomdays
. Pour finir, je joue également : blake (charleen weiss)



TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_otxjojuIh81sqstgio4_400
MAYSSA SBIA
✧ ✦ ✧
” WHO IS SHE "

un. Fruit de l'union entre une espagnole et un marocain tu nais le 12 octobre 1996 à Malaga. Tes origines sont facilement reconnaissables à ton prénom et l'accent chantant qui résonne à chacun de tes mots. deux. Enfance heureuse, tu passes la majorité de ton temps avec ton grand frère. Ton plus fidèle ami, ton confident. Tellement attachée à lui que quand il quitte la maison familiale tu le vis comme un abandon. trois. Adolescente, tu touches à tout. Du volley à la flute à bec en passant par la couture, t'as une affection particulière pour le skate. Ta planche te suit partout où tu vas. quatre. Au skate se mêle la peinture et plus particulièrement le body painting. Tu passes beaucoup de temps à peindre, et le corps humain reste ta toile favorite. cinq. Asthmatique de naissance, tu fais une crise grave à dix-huit ans et tu manques de mourir. Incident qui te rappelle que tu n'es pas aussi résistante que tu le voudrais. six. Deux mois plus tard, tu rentres à Harvard pour étudier l'histoire de l'art. Premiers pas sur les terres américaines, curieuse de découvrir une nouvelle culture et de tester ton indépendance loin de ta famille. sept. La même année, ton frère emménage à Boston. Même si t'es heureuse de le revoir, t'as le sentiment que tes parents l'ont envoyé pour te surveiller suite à ta crise d'asthme, et t'apprécies moyennement l'intention. huit. Des histoires d'amour t'en as vécu. T'as été amoureuse et ton petit coeur à souffert. Pourtant tu crois toujours au prince charmant, jamais tu ne t'interdira d'aimer à cause d'un garçon. La féministe qui t'habite le refuse catégoriquement. neuf. Le pollen est ta kryptonite. Tes allergies sont facilement détectables, yeux écarlates, teint pâle, tu ressembles à un mort vivant. Au printemps les rues prennent une allure de champs de mine. dix. Tu forces toujours un peu trop sur l'alcool. Généralement tu hérites d'une joyeuse gueule de bois ou d'un superbe black out à ton réveil. Sensation que tu détestes mais que tu réitères quand même. T'as du mal à apprendre de tes erreurs. onze.[ T'es une grande adepte des manifestations. T'as pas peur de crier tes droits quand ceux-ci sont trop souvent oubliés. Cette ferveur t'a valu plusieurs gardes à vue, mais rien d'assez impressionnant pour que tu ne retournes pas défiler quand t'en ressens le besoin. douze. Pour toi, la danse est un véritable atout. Atout dont seul ton frère a hérité. Dotée d'une coordination très moyenne en boîte t'as plus tendance à passer pour une poupée désarticulée que pour une danseuse étoile, mais tu le vis bien. treize. Grande fan de jeux vidéos tu peux passer des journées entière devant un écran trop lumineux pour te défier aux autres sur COD, Fortnite ou Overwatch. quatorze. T'es passionnée par les reptiles en tous genre. Plus tard t’adopteras sans doute un serpent. quinze. A côté de tes études tu travailles comme masseuse. Même si ce n'est pas le métier dont tu rêves, t'es fière de gagner de l'argent par toi même.

Pile ou face, noir ou blanc, t'es imprévisible. Dédoublement de personnalité qui donne le tournis et intimide. Pourtant t'es loin d'être intimidante, juste trop lunatique. Tantôt sage, tantôt insolente, te cerner s'avère compliqué, mais pas impossible. Impossible, mot inconnu de ton vocabulaire. T'es déterminée et très impliquée dans tout ce que tu fais. Tu vois grand, une ambition débordante qui te mènera loin. Tu vis ta vie à fond, t'as comme cette sensation de le devoir plus que les autres, sans doute parce que t'es asthmatique. Le plus souvent t'ignores ton handicape, tu t'obstines à vivre comme une personne lambda, si ce n'est plus dangereusement. Beaucoup trop intrépide et téméraire, t'as cette manie de souvent faire angoisser tes proches. Tu ne veux pas être traitée différemment. Tu détestes la pitié. Dans la liste figurent aussi, la moquerie et l'injustice. Face à ces trois éléments, tu sors facilement les crocs. T'as pas peur de l'affront, il t'est même arrivé de te battre. Mais cette impulsivité révèle une hypersensibilité développée durant cette période où ton frère était rejeté. Trop empathique, t'es cette amie qui s'imbibe du malheur des autres pour les soulager et qui s'oublie. T'es aussi celle qui aime faire la fête, qui profite un peu trop des plaisirs de la vie et qui malgré tout évite de se prendre la tête.


✧ ✦ ✧


Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t116557-mayssa-sbia-laurel-thoma https://www.i-love-harvard.com/t116688-you-re-my-wonderwall-mayssa#4287918 https://www.i-love-harvard.com/t116689-mayssa-sbia-456-993-4327#4287937 https://www.i-love-harvard.com/t116752-http-instagram-com-mayssavaouquoi#4290229 https://www.i-love-harvard.com/t116741-mayssa-sbia#4289740
.
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston
et j'y ai posé mes valises depuis : un peu plus de six ans
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 339
$. Tu peux m'appeler : May si tu veux
, j'ai : 23
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire mais bloquée par un grand frère relou.
Je viens de : Malaga, en Espagne
Dans la vie, je suis : étudiante en histoire de l'art et masseuse
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : laurel thoma.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : samiith
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 569
messages. Merci aux doigts de fée de : doomdays
. Pour finir, je joue également : blake (charleen weiss)



TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Tumblr_otxjojuIh81sqstgio4_400
MAYSSA SBIA
✧ ✦ ✧
” WHO IS SHE "

un. Fruit de l'union entre une espagnole et un marocain tu nais le 12 octobre 1996 à Malaga. Tes origines sont facilement reconnaissables à ton prénom et l'accent chantant qui résonne à chacun de tes mots. deux. Enfance heureuse, tu passes la majorité de ton temps avec ton grand frère. Ton plus fidèle ami, ton confident. Tellement attachée à lui que quand il quitte la maison familiale tu le vis comme un abandon. trois. Adolescente, tu touches à tout. Du volley à la flute à bec en passant par la couture, t'as une affection particulière pour le skate. Ta planche te suit partout où tu vas. quatre. Au skate se mêle la peinture et plus particulièrement le body painting. Tu passes beaucoup de temps à peindre, et le corps humain reste ta toile favorite. cinq. Asthmatique de naissance, tu fais une crise grave à dix-huit ans et tu manques de mourir. Incident qui te rappelle que tu n'es pas aussi résistante que tu le voudrais. six. Deux mois plus tard, tu rentres à Harvard pour étudier l'histoire de l'art. Premiers pas sur les terres américaines, curieuse de découvrir une nouvelle culture et de tester ton indépendance loin de ta famille. sept. La même année, ton frère emménage à Boston. Même si t'es heureuse de le revoir, t'as le sentiment que tes parents l'ont envoyé pour te surveiller suite à ta crise d'asthme, et t'apprécies moyennement l'intention. huit. Des histoires d'amour t'en as vécu. T'as été amoureuse et ton petit coeur à souffert. Pourtant tu crois toujours au prince charmant, jamais tu ne t'interdira d'aimer à cause d'un garçon. La féministe qui t'habite le refuse catégoriquement. neuf. Le pollen est ta kryptonite. Tes allergies sont facilement détectables, yeux écarlates, teint pâle, tu ressembles à un mort vivant. Au printemps les rues prennent une allure de champs de mine. dix. Tu forces toujours un peu trop sur l'alcool. Généralement tu hérites d'une joyeuse gueule de bois ou d'un superbe black out à ton réveil. Sensation que tu détestes mais que tu réitères quand même. T'as du mal à apprendre de tes erreurs. onze.[ T'es une grande adepte des manifestations. T'as pas peur de crier tes droits quand ceux-ci sont trop souvent oubliés. Cette ferveur t'a valu plusieurs gardes à vue, mais rien d'assez impressionnant pour que tu ne retournes pas défiler quand t'en ressens le besoin. douze. Pour toi, la danse est un véritable atout. Atout dont seul ton frère a hérité. Dotée d'une coordination très moyenne en boîte t'as plus tendance à passer pour une poupée désarticulée que pour une danseuse étoile, mais tu le vis bien. treize. Grande fan de jeux vidéos tu peux passer des journées entière devant un écran trop lumineux pour te défier aux autres sur COD, Fortnite ou Overwatch. quatorze. T'es passionnée par les reptiles en tous genre. Plus tard t’adopteras sans doute un serpent. quinze. A côté de tes études tu travailles comme masseuse. Même si ce n'est pas le métier dont tu rêves, t'es fière de gagner de l'argent par toi même.

Pile ou face, noir ou blanc, t'es imprévisible. Dédoublement de personnalité qui donne le tournis et intimide. Pourtant t'es loin d'être intimidante, juste trop lunatique. Tantôt sage, tantôt insolente, te cerner s'avère compliqué, mais pas impossible. Impossible, mot inconnu de ton vocabulaire. T'es déterminée et très impliquée dans tout ce que tu fais. Tu vois grand, une ambition débordante qui te mènera loin. Tu vis ta vie à fond, t'as comme cette sensation de le devoir plus que les autres, sans doute parce que t'es asthmatique. Le plus souvent t'ignores ton handicape, tu t'obstines à vivre comme une personne lambda, si ce n'est plus dangereusement. Beaucoup trop intrépide et téméraire, t'as cette manie de souvent faire angoisser tes proches. Tu ne veux pas être traitée différemment. Tu détestes la pitié. Dans la liste figurent aussi, la moquerie et l'injustice. Face à ces trois éléments, tu sors facilement les crocs. T'as pas peur de l'affront, il t'est même arrivé de te battre. Mais cette impulsivité révèle une hypersensibilité développée durant cette période où ton frère était rejeté. Trop empathique, t'es cette amie qui s'imbibe du malheur des autres pour les soulager et qui s'oublie. T'es aussi celle qui aime faire la fête, qui profite un peu trop des plaisirs de la vie et qui malgré tout évite de se prendre la tête.


✧ ✦ ✧



TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell

(POST) — Lun 25 Mai - 2:45
☾ i see it, i like it
i want it, i got it ⊹☾
RANG - 11


L'ANGE DÉCHU
Est-ce que ta vengeance correspond à celle dont tu as rêvé ? De lapin, tu t'es transformée en chaton furieux. Eh bien, tu m'as sérieusement griffé, aujourd'hui, mon chat. Chacune de tes paroles à fait mouche. Es-tu heureuse, à présent ? Maintenant que tu m'as humilié devant mes étudiants en leur révélant mes péchés secrets ? Un véritable bûcher des vanités que tu t'es empressée d'allumer.
Revenir en haut Aller en bas
☾ i see it, i like it i want it, i got it ⊹☾
Gresham O. Ewart
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell

Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t115478-gresham-o-ewart-giulio-berruti https://www.i-love-harvard.com/t115612-gresham-o-ewart-for-the-rest-of-my-life-i-ll-dream-of-hearing-your-voice-breathe-my-name#4230123 https://www.i-love-harvard.com/t115643-gresham-ewart-456-223-2111#4231328 https://www.i-love-harvard.com/t115635-http-instagram-com-greshamoxleyewart#4230852
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford

(POST) — Lun 25 Mai - 4:56
☾ i won't be silenced
every rule, every word ⊹☾
rang 11


L'ANGE AU REGARD NOISETTE
Elle aimait avec d'autant plus de passion qu'elle aimait avec ignorance. Elle ne savait pas si cela est bon ou mauvais, utile ou dangereux, nécessaire ou mortel, éternel ou passager, permis ou prohibé elle l'aimait.
Revenir en haut Aller en bas
☾ i won't be silenced  every rule, every word ⊹☾
Julianne I. Muirhead
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford

Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t116594-julianne-i-muirhead-dakota-johnson https://www.i-love-harvard.com/t116766-julianne-i-muirhead-le-talent-c-est-l-audace-que-les-autres-n-ont-pas#4290971 https://www.i-love-harvard.com/t117552-julianne-i-muirhead-456-292-1988#4331780 https://www.i-love-harvard.com/t117553-http-instagram-com-julianneisidoramuirhead#4331782 https://www.i-love-harvard.com/t117583-julianne-i-muirhead#4333640
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell

(POST) — Lun 25 Mai - 16:49
☾ i see it, i like it
i want it, i got it ⊹☾
RANG - 11


L'ANGE DÉCHU
Est-ce que ta vengeance correspond à celle dont tu as rêvé ? De lapin, tu t'es transformée en chaton furieux. Eh bien, tu m'as sérieusement griffé, aujourd'hui, mon chat. Chacune de tes paroles à fait mouche. Es-tu heureuse, à présent ? Maintenant que tu m'as humilié devant mes étudiants en leur révélant mes péchés secrets ? Un véritable bûcher des vanités que tu t'es empressée d'allumer.
Revenir en haut Aller en bas
☾ i see it, i like it i want it, i got it ⊹☾
Gresham O. Ewart
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell

Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t115478-gresham-o-ewart-giulio-berruti https://www.i-love-harvard.com/t115612-gresham-o-ewart-for-the-rest-of-my-life-i-ll-dream-of-hearing-your-voice-breathe-my-name#4230123 https://www.i-love-harvard.com/t115643-gresham-ewart-456-223-2111#4231328 https://www.i-love-harvard.com/t115635-http-instagram-com-greshamoxleyewart#4230852
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NBO5WNcS_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, à Along Charles River dans le quartier de Fenway, plus exactement à Fenway Triangle Trilogy, logement numéro quatre
et j'y ai posé mes valises depuis : sept ans déjà
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 1171
$. Tu peux m'appeler : Gres' si nous sommes proches, autrement c'est Gresham ou monsieur Ewart, quant à mes étudiants, c'est uniquement professeur Ewart
, j'ai : 35
ans, et si t'es curieux, je suis : actuellement célibataire. D'ailleurs, on me qualifie généralement d'homme sans cœur ou possédant un cœur de pierre.
Je viens de : Londres, en Angleterre.
Dans la vie, je suis : professeur en psychologie
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Giulio Berruti, un sublime Adonis italien.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 04/04/2020
, d'où les : 821
messages. Merci aux doigts de fée de : endlesslove (avatar), cara linda (code signature), Le divin enfer de Gabriel (teext signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Julianne I. Muirhead (Alicia Vikander).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LzoKZg3S_o
PR GRESHAM OXLEY EWART
L'ANGE DÉCHU

— Ma personnalité possède deux facettes bien différentes, ou si vous préférez, très distinctes. De manière générale, il n'y a que des qualificatifs péjoratifs qui accompagnent mon nom, de part mes étudiants ou toutes personnes se confrontant à l'homme que je suis. Voici quelques-uns d'entre eux. Les plus charmants, je dirais.

On me dit guindé et c'est le cas ! Je me montre pompeux, pincé, n'arborant que des vêtements griffés que personne ne doit toucher et par-dessus tout salir, au risque de se prendre mes foudres et mon courroux pour une bonne année. Je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se vêtir convenablement et cela se remarque immédiatement au travers de mes expressions, comme mes pincements de nez. On me dit « con », je le suis certes, mais ce qui prime dans ce terme est le fait que je sois lunatique à souhait. Je change d'humeur en un battement de cils, si bien que je donne parfois le vertige ainsi que la nausée à mes étudiants et collègues. Il ne faut pas grand-chose afin que mon regard se voile pour devenir sombre, tandis que la seconde d'après je peux retrouver mon calme, comme si l'orage n'était jamais passé. Mon côté hargneux correspond également au fait que l'on me dise des plus « cons ». Je semble perpétuellement de mauvaise humeur, je suis assez imprévisible et souvent agressif dans mes propos, lorsque l'on me pousse à bout. Bien évidemment, je ne frappe pas la gent féminine, mais en ce qui concerne les mâles, je ne retiens pas les coups de poings lorsque cela s'avère des plus nécessaires. L'agressivité va de paire avec la colère et il va s'en dire que je suis des plus colériques lorsque quelque chose ne va pas dans mon sens ou lorsque quelque chose n'est pas prévu. Je déteste cela, l'imprévisibilité. À vrai dire, j'exècre plus que toutes les situations où je n'ai pas le contrôle sur absolument tout, puisque je me sens vulnérable, et cela, je ne le supporte pas. J'ai un fort tempérament, je m'emporte aisément, je hais plus que tout que l'on me tienne tête sur l'un de mes sujets de prédilections et je pense que l'on pourrait me nommer « Thor » pour la simple idée que je suis le dieu du tonnerre, celui présent dans mon regard lorsque je suis en rogne. Autrement, on me qualifie de froid, du moins, c'est ce que disent tout ceux avec qui je ne suis pas proche. La raison ? Mon rapport avec ceux-ci se fait sans la moindre affection, ni même sans cordialité. Je me contente de faire cours à mes étudiants, de répondre aux questions sans montrer la moindre once de compassion si l'un d'eux se montre en difficulté. Ce qui prime est de se montrer professionnel. Que l'on puisse penser que je n'ai pas de cœur ne m'atteins définitivement pas. En ai-je un, par ailleurs ? Je ne répondrais pas à cette question, vous vous ferez un avis par vous-même.

— Le peu de personnes qui peuvent prétendre me connaître – faisant parti de mon entourage proche – a une autre vision sur l'homme que je suis véritablement, lorsque l'on creuse dans le but de trouver mon cœur, puisque j'en ai un, paraît-il. Bien sûr, ils savent comment je me comporte à l'université, avec ceux que je ne considère pas être dans mon cercle, si je puis m'exprimer ainsi, mais cela ne désagrège en rien ce qu'ils pensent de ma personne, celle qui n'est pas recouverte par sa carapace blindée et épaisse, celle qui s'ose à baisser la garde. Il va sans dire que ses fameux proches sont à compter sur les doigts de mes deux mains.

Les personnes qui sont chères à mon cœur me connaissent comme étant attentif. Je porte toute mon attention à ceux que j'aime et je décèle dans leur regard s'ils vont bien ou si quelque chose cloche. Je suis affectueux, usant de gestes de tendresse, puis je suis serviable ainsi que prévenant et attentionné. J'offre des présents à profusions à ceux que j'aime, ma mère adoptive ainsi que ma jeune sœur, que j'affectionne énormément même si je leur souffle peu, puisque je préfère les actes aux mots. De manière générale, les femmes me considèrent comme un parfait gentlemen. Je leur tiens la porte, je me permets de tirer sur leur chaise afin qu'elles puissent s'asseoir, entre autres choses. Je ne considère pas cela comme quelque chose d'extraordinaire puisqu'à mon sens, il s'agit d'éducation et mes parents adoptifs se sont très bien occupés de cette part de celle-ci, bien mieux que d'autres aspects, à mon plus grand regret. Autrement, on me qualifie d'ambitieux, dans le bon sens du terme, ce qui peut sembler incroyable au vu des lignes précédentes, bien que je le sois également dans les mauvais sens du terme, puisque je me considère comme cupide bien qu'audacieux et téméraire. À noter que je suis également présomptueux. Lorsque je courtise une femme – ce qui s'avère rare – je me démontre désespérément romantique. Suis-je de l'un de ses personnages caricaturaux des romans d'amour lorsque moi-même, je suis… Intéressé par une femme ? Malheureusement, la réponse est oui. Je suis le genre d'hommes à écrire des poèmes, des sonnets sur la femme qui hante mes pensées, même si je ne lui fais pas parvenir. Le dernier point de caractère dont je vais vous révélez la teneur en est un que très peu de personnes connaissent et qui fait celui que je suis aujourd'hui, celui que l'on dépeint. Je suis torturé, brisé, au plus profond de mon âme, de mon être. J'ai vécu une enfance des plus désastreuse, des plus misérables et il est clair que j'ai garde des stigmates, des cicatrices qui ne se dissiperont jamais. Je suis comme marquée à jamais au fer rouge, au niveau même de ce que l'on nomme « cœur » et une plaie béante le traverse, ce dit palpitant, qui peine à battre sans me faire atrocement mal à chacun de ses dits battements.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 M8nszC87_oSOME KEY DATES
TIMELINE

(09.27.1984) - LONDRES ; je vois le jour, bien malheureusement - (12.24.1986) - LONDRES ; naissance d'Isolde, mon ange, ma petite sœur chérie - (1991) - LONDRES ; je suis violenté pour la première fois par mon géniteur - (1991 à 1993) - LONDRES ; l'enfer sur Terre : je me trouve rouer de coups - (09.28.1993) - LONDRES ; décès d'Isolde (accident domestique), décès du géniteur (par ma mère), décès de cette dernière (suicide).

(09.29.1993) - LONDRES ; ma rencontre avec Helen, un ange envoyé sur ma route afin que je change de vie - (début 1994) - LONDRES ; emménagement avec adoption au manoir d'Helen et Edmund Egerton, j'y rencontre ma nouvelle petite sœur : Katherine - (2001) - LONDRES ; exclusion totale et définitive du lycée catholique où je poursuivais ma dernière année d'études, quelques jours plus tard, j'ai essayé de mettre fin à mon existence. Edmund m'a aidé, il m'a tendu sa main et je l'ai attrapé. Seul mon père adoptif a eu vent à l'époque que j'avais intenté à mes jours, puisqu'il m'a sauvé in extrémis - (2006) - LONDRES ; nous apprenons qu'Edmund est souffrant, qu'il est atteint d'un cancer incurable. Je lui fais la promesse de prendre soin d'Helen et Katherine, les deux femmes de nos vies. Quelques mois plus tard, il décède - (2007) - LONDRES ; après les funérailles d'Edmund, je prends à part ma petite sœur et ma mère adoptive afin de leur faire part de ce que j'ai vécu, pour leur signifier qu'Edmund, mon défunt et seul père m'a sauvé. Je leur fais la promesse de ne jamais plus faire de tentative de suicide, puis je leur fais également la promesse de me tourner vers elles si un jour, je venais à me sentir mal à nouveau, à avoir des idées noires - (2012) - LONDRES ; j'obtiens mon doctorat de psychologie, afin de pouvoir enseigner celle-ci à l'université - (2015) - LONDRES ; Helen me parle de déménager aux États-Unis afin que je puisse réaliser mon rêve : enseigner à Harvard. Avec Katherine, elles vont me suivre et ont déjà postulé à Boston, ceci dans mon dos et je les remercie.

(2016) - BOSTON ; il s'agit de ma première année d'enseignement à l'université d'Harvard en tant que professeur de psychologie. J'ai été accepté dans le corps professoral et je vis enfin mon rêve absolu - (2017 à de nos jours) - BOSTON ; j'y suis toujours enseignant en psychologie et je réside à Fenway, dans un logement des plus coûteux donnant sur Fenway Stadium. Je prends des nouvelles d'Helen et Katherine tous les jours par téléphone et nous nous voyons le week-end afin d'échanger sur notre semaine.


TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 KOuhaoNa_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE : PNJ

— HELEN EGERTON ⊹ il s'agit de ma mère adoptive : elle m'a sauvé et jamais je ne la remercierais assez pour cela ☾ KATHERINE EGERTON ⊹ petite sœur adoptive : je l'aime plus que de raison, bien qu'elle sache mieux que personne me mettre hors de moi ☾ EDMUND EGERTON ⊹ père adoptif : il m'a tendu la main au bon moment et m'a sauvé de l'enfer - son décès me bouleverse toujours malgré les années passées et la plaie ne se referme pas, la douleur ne se dissipe pas.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 GgzDeT58_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'ANGE QUI PARTAGE MA VIE

ANONYME ⊹ je n'aime pas encore trouvé celle qui parviendra à me faire sortir de l'obscurité afin de m'amener à la lumière - mon ange n'est point encore apparu sur mon chemin, mais je l'attends et j'espère.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 NtBh7qbq_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

JAMES WINSLOW ⊹ il est mon meilleur-ami, nous sommes tous deux brisés - James est comme un frère pour moi ☾ ANDREW T. SPECTOR ⊹ il s'agit d'un ami de longue date puisque nous avons fait connaissance à Londres, étant voisins - nous nous sommes liés d'amitié pour nous perdre de vue à mon départ et nous retrouver à Harvard - je lui porte une oreille attentive, j'essaye de l'aider comme je peux, puis surtout : nous sommes à nouveau amis, comme lorsque nous résidions en Angleterre ☾ MAXWELL GIBSON ⊹ nous nous sommes rencontrés à Harvard et je le considère comme l'un de mes meilleurs amis et collègues - nous sommes potes de beuverie et nous nous rendons ensemble au Nephilim ☾ MARGOT DE LUXEMBOURG ⊹ Margot est mon ange aux cheveux d'or. Notre relation est particulièrement ambiguë. Nous avons toujours gardé contact malgré la distance et nous jouons à un jeu : celui du chat et de la souris. Elle est ma faiblesse, j'aime la voir dès que nous nous trouvons au même endroit. J'ai besoin d'elle : de la voir ☾ JOE VANDERWAAL ⊹ c'est mon avocat et rapidement nous nous sommes entendus - aujourd'hui, je le considère comme mon second meilleur-ami ☾ ELLA MARRIOTT-W. ⊹ Ella et moi, nous connaissons de Londres. Sa famille et la mienne étaient amies, nous avons fait brièvement connaissance avant que je ne quitte ma ville de naissance pour Boston. Nous venons de nous retrouver à Harvard et ce que je ne sais pas, est que j'ai été son premier "crush" comme disent les jeunes de nos jours ☾ SLOANE JENKINS ⊹ nous nous connaissons de Londres, c'est là-bas que nous sommes nés et c'est aussi dans cette ville que nous nous sommes liés d'amitié - aujourd'hui nous sommes des amis proches - je m'inquiète énormément pour elle ☾ TAYLOR V. FOSTER ⊹ notre relation a mal débuté de mon fait. Je me suis joué d'elle et elle m'en a tenu rigueur jusqu'à ce que je fasse amende honorable, par nos relations communes. Nous avons terminé de nous revoir et avons décidé d'un commun accord de reprendre notre relation du début. Nous nous entendons bien mieux à ce jour ☾ LEANDRA T. CARREIRAO ⊹ nous ne sommes que de simples connaissances mais je porte beaucoup d'espoir à son propos - elle désire créer sa fondation/association et je souhaite participer - elle est en quelque sorte ma rédemption ☾ MICKEY AINSWORTH ⊹ ce fut mon barman préféré au Neplilim, j'étais par ailleurs très généreux en pourboires à son égard ☾ PRIMROSE BARLOW ⊹ je suis admirateur de l'auteure et je désire apprendre à connaître la femme ☾ IZZY BULGER ⊹ entre nous, cela a mal débuté. Je me suis montré exécrable et miss Bulger ne l'a pas oublié. Le fait est que nous nous sommes revus au Nephilim et Izzy s'est rendue compte que j'étais "sa poule aux œufs d'or". Après conversation, notre relation s'est améliorée et à présent tout va mieux.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 ZcBb4we4_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE PEUT SE VOIR EN PEINTURE

MARIA L. DE MEDICI ⊹ il s'agit d'une étudiante de Harvard et j'adore la haïr, m'en prendre à elle afin de lui clouer le bec - elle rend le change et nos confrontations sont des instants que j'attends avec impatience.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 FIOAAL5w_o
TEACHER AND STUDENTS RELATIONSHIP
CE N'EST PAS SI AISÉ

IRIS DE DANEMARK ⊹ cette jeune brunette est une étudiante de Harvard, mais nous nous connaissons d'ailleurs, de Londres - ce fut une soirée intense, une seule et unique soirée que je n'ai pas oublié - aujourd'hui notre relation s'avère complexe ☾ WILLOW CALDWELL ⊹ je suis son mentor, elle m'admire, ce que je trouve des plus flatteur - j'essaye de me comporter de la meilleure façon avec elle, afin qu'elle ne se ravise pas à mon propos ROMIE WALTON ⊹ cette jeune femme est une énigme sur pattes et étrangement, je me suis pris d'affection pour elle - je m'essaye à l'aider comme je peux en l'écoutant, en lui offrant des conseils ☾ SANA BUKOVSKI ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes et je l'apprécie - elle a des questions pertinentes, des réflexions qui le sont toutes autant - ce que je ne sais pas encore, c'est que nous avons consommé ensemble ☾ FRANCESCA DE M-BORBÓN ⊹ cette jeune femme me trouble, ce qui me désespère lorsque j'y songe - je ne souhaite que la protéger de tout ce qui l'effraie ☾ ALLIE SANDERSON ⊹ elle est ma protégée et cela depuis qu'un crétin fini s'en est pris à elle au Starbucks - je l'ai prise sous mon aile et tous ceux qui se monteront désagréable à son égard auront affaire à moi. ☾ VESPER PHOBOS ⊹ il s'agit de l'une de mes étudiantes, qui se montre un peu trop "entreprenante" si je puis dire. Je m'interroge sur ses intentions à mon propos et je ne compte pas lâcher l'affaire sans savoir ce qu'elle attend réellement de moi. ☾ BYRON PEARSON ⊹ il s'agit de mon "non" étudiant en psychologie préféré, puisqu'il m'est venu en aide, alors que j'allais exploser devant mon MacBook Air. Grâce à lui, ce dernier fonctionne et avec le temps, à force de nous recroiser à la bibliothèque de l'université, j'ai appris à énormément l'apprécier ☾ SHÉHÉRAZADE EL ASHAD ⊹ cette étudiante use de ses charmes, de son bagout et cela sur ma personne. Avec le temps et malgré nos confrontations, j'ai appris que nous avions beaucoup de points en commun, ce qui fait qu'aujourd'hui, notre relation est devenue complexe, voir ambiguë - affaire à suivre !

Code:
#5D731D
TOPICS EN COURS
FIRST... ΛVƐC leandra t. carreirao
CORO CORO... ΛVƐC james winslow
NEW CITY... ΛVƐC iris de danemark
SIGNING... ΛVƐC primrose barlow
I WILL... ΛVƐC francesca de m-borbón
WE NEED TO... ΛVƐC sloane jenkins
HAPPY WHEN... ΛVƐC andrew t. spector
THERE IS NO... ΛVƐC sana bukovski
MY HEART... ΛVƐC ella marriott-w.
RAINY DAY... ΛVƐC vesper phobos
THE FAULT... ΛVƐC taylor v. foster
TG BAR ΛVƐC james - andrew et maxwell


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford

(POST) — Lun 25 Mai - 22:38
☾ i won't be silenced
every rule, every word ⊹☾
rang 11


L'ANGE AU REGARD NOISETTE
Elle aimait avec d'autant plus de passion qu'elle aimait avec ignorance. Elle ne savait pas si cela est bon ou mauvais, utile ou dangereux, nécessaire ou mortel, éternel ou passager, permis ou prohibé elle l'aimait.
Revenir en haut Aller en bas
☾ i won't be silenced  every rule, every word ⊹☾
Julianne I. Muirhead
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford

Voir le profil de l'utilisateur https://www.i-love-harvard.com/t116594-julianne-i-muirhead-dakota-johnson https://www.i-love-harvard.com/t116766-julianne-i-muirhead-le-talent-c-est-l-audace-que-les-autres-n-ont-pas#4290971 https://www.i-love-harvard.com/t117552-julianne-i-muirhead-456-292-1988#4331780 https://www.i-love-harvard.com/t117553-http-instagram-com-julianneisidoramuirhead#4331782 https://www.i-love-harvard.com/t117583-julianne-i-muirhead#4333640
TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 5awwyghu_o
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston, au city center, plus exactement dans une maison pittoresque extrêmement onéreuse
et j'y ai posé mes valises depuis : ma seconde année d'étude à Harvard, bien que j'ai toujours vécu à Boston, mais précédemment avec mon père, dans son penthouse
. Je t'offre un verre ? Après tout j'ai : 496
$. Tu peux m'appeler : Julia, c'est généralement ainsi que l'on me nomme ou Jules.
, j'ai : 26
ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire, mon cœur ne s'est épris pour personne.
Je viens de : Boston, dans le Massachussetts.
Dans la vie, je suis : étudiante en faculté de design
et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Alicia Vikander, l’égérie Louis Vuitton.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Louise.
, fidèle au poste sous ce compte depuis le : 27/04/2020
, d'où les : 356
messages. Merci aux doigts de fée de : icarus (avatar), cara linda (code signature), Victor Hugo Les Misérables (texte signature) et Roxane Sears
. Pour finir, je joue également : Gresham O. Ewart (Giulio Berruti).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 XL9HUsu2_o
JULIANNE ISIDORA MUIRHEAD
L'ANGE AU REGARD NOISETTE

JE SUIS : aimante, artiste dans l'âme, amoureuse de l'amour, attentive, attentionnée, amoureuse de la nature, battante, curieuse, consciencieuse, cultivée, colérique (mais personne ne le sait), déterminée, discrète, douce, délicate, drôle, femme/enfant, fonceuse, forte et fragile à la fois (je possède un fort tempérament), généreuse, haineuse (uniquement envers moi-même), intelligente (HPI, c'est-à-dire haut potentiel intellectuel), ingénue (j'avale aisément ce qu'on me raconte dans la vie de tous les jours), idéaliste, minutieuse, mature (surtout face aux situations qui se révèlent complexes, extrêmement difficiles à gérer), peureuse (face aux inconnus, aux bestioles, puis dans le noir le plus complet), perfectionniste, romantique (je raffole des romans à l'eau de rose), rêveuse, raisonnable, respectueuse, rancunière, sensible (parfois dans l'extrême), silencieuse, secrète, solitaire (plus souvent que je ne le souhaite), souriante, soucieuse (je m'enquis pour tous), têtue, travailleuse, torturée (personne n'en a connaissance), violente (envers moi, ce que je possède).

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 PmZG1GZo_o
SOME KEY DATES
TIMELINE

(10.04.1993)BOSTON ; le jour de ma naissance. Je suis attendue comme le messie par mes parents, surtout mon père, qui me qualifie déjà comme étant son « cadeau ». (1999)BOSTON ; je commence à voir des monstres dans ma chambre, qui sont des jeux d'ombres. Le fait est qu'un monstre réside chez nous : Louisa, qui me frappe dès qu'elle en a l'occasion. (2000)BOSTON ; première véritable déception de part mes parents : ils annulent notre premier dimanche qui nous est consacré à tous trois, c'est le début de la fin, comme on le dit si bien. (2000)BOSTON ; Louisa m'assène mes premiers coups de règle en fer, elle m'avilit en me rappelant que je suis faible ainsi que fragile, pour terminer sa torture psychologique en me répétant que je ne deviendrais personne, que je n'ai aucun avenir. (2003)BOSTON ; ma mère me surprend à déguster de la glace et il s'ensuit une discussion afin de me faire comprendre que je dois commencer un régime : j'ai seulement dix ans. Elle est mannequin, sublime, je désire lui ressembler comme deux gouttes d'eau, elle est mon modèle de beauté, de perfection. (2004)BOSTON ; ma mère Emmanuelle apprend que Louisa me frappe, la vieille bique étant censée s'occuper de moi. Elle prévient sur l'instant mon père, pensant qu'il la renverra, seulement, il décide de mettre à la porte ma mère avec qui ça ne va plus depuis longtemps déjà. J'ai onze ans et ma cellule familiale explose, à cause de cette sorcière, celle que mon père considère comme sa seconde mère. (2005)BOSTON ; cela fait un an que ma mère ne vit plus avec nous et je fais comprendre à mon père que malgré l'année passée, je ne lui pardonne pas. Je lui en veux parce que nous ne formons plus une famille et ma colère ainsi que ma peine ne désemplissent pas. (mi 2005)BOSTON ; ma mère m'accueille pour la toute première fois chez elle, chez nous puisqu'elle m'a préparé une chambre, étant sa fille. Seulement, lors de cet instant, elle me fait comprendre que c'est terminé, qu'elle ne reviendra plus jamais auprès de nous, et cela, me brise littéralement le cœur. J'en veux de plus en plus à mon père, si bien que je lui adresse à peine la parole à partir de ce jour. (2006)BOSTON ; je ne veux pas rester chez moi, seule. Je demande donc à mon père de financer des cours de piano afin que j'apprenne à jouer de mon instrument préféré. Je ne lui donne pas réellement le choix, à vrai dire. Je m'essaye à me noyer dans des activités en plus de mes études afin d'occulter ma peine, la douleur qui me tient en permanence, jour comme nuit. (2009)BOSTON ; je me trouve hospitaliser parce que j'ai fait un malaise : je me suis écroulée durant un cours de piano. J'ai perdu énormément de poids seulement personne ne s'en est aperçu et le médecin qui me prend en charge annonce de but en blanc à mes parents que je suis anorexique et qu'ils n'ont strictement rien vu. (fin 2009)BOSTON ; premier week-end de retour chez moi. Je le sens mal et j'ai raison puisqu'après quelques heures seulement une dispute éclate entre mes parents et je demande à mon beau-père de me ramener en clinique, afin que je puisse y retrouver ma nouvelle chambre et dormir en paix, loin de ceux qui n'ont rien compris à la détresse, malgré tout ce qui s'est passé. (mi 2010)BOSTON ; je désire rentrer chez moi et je le fais savoir au médecin qui s'occupe de moi. Un mois, plus tôt, je me suis fait agresser par un autre patient de l'étage, à qui j'ai accordé toute ma confiance. Je me rends soudainement compte que je souhaite retrouver les miens, qui semblent s'entendre beaucoup mieux. Puis, je me remémore ce que m'a dit ma mère : qu'il faut avancer ainsi que se reconstruire et je décide d'en faire mon credo. (fin 2010)BOSTON ; je rentre partiellement à la maison : enfin ! Je fais part à mon père que j'ai décidé de marcher dans ses pas, puis nous concluons un pacte. Je lui promets de me consacrer uniquement à mes études, arrêtant toutes mes autres activités afin de ne plus être surmené. (septembre 2011)BOSTON ; je reprends les cours au lycée. Je désire poursuivre mes rêves, je suis une étudiante assidue, sérieuse et j'ai de très bons résultats, pour ne pas dire les meilleurs. (juin 2014)BOSTON ; je quitte le lycée, ayant obtenu mon diplôme de fin de celui-ci, ayant les meilleurs résultats aux Stats. J'ai même explosé les plafonds, comme aime l'affirmer mon père. On a découvert durant l'année que je suis HPI, un terme que je n'accepte pas vraiment, mais je ne dis rien. Je dis alors à ce dernier que je veux aller à Harvard, je prépare mon dossier d'admission et je l'envoie, nourrissant l'espoir que j'y serais acceptée. (septembre 2014)BOSTON ; je rentre à Harvard et je m'y trouve en internat, pour la première année. (juin 2018)BOSTON ; obtention de mon baccalauréat. (juin 2020)BOSTON ; obtention de ma maîtrise à la faculté de design. (septembre 2020)BOSTON ; je vais commencer ma septième année à l'université de design d'Harvard.

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 LNyQF9SW_o
A BIT OF ME A PIECE OF YOU
FAMILLE

JOE VANDERWAAL - COUSIN ; Joe et moi nous sommes retrouvés depuis approximativement six ans et malgré notre grande différence d'âge, nous adorons passer du temps ensemble. Il est comme un frère, à mes yeux. ☾ CHRISTOPHER MUIRHEAD (PNJ) - PÈRE ; je l'ai longtemps admiré. Nous étions très proches, jusqu'à ce qu'il détruise, notre famille, aussi bancale eut-elle été. Durant quelques années, je lui en ai voulu, je l'ai mis de côté, même parfois ignoré, mais avec les épreuves difficiles que j'ai vécu, nous nous sommes retrouvés, pour mon plus grand bonheur. Aujourd'hui, j'essaye de marcher dans ces pas comme je désire devenir architecte d'intérieur, ce qu'il est, depuis bien longtemps déjà. ☾ EMMANUELLE MUIRHEAD (PNJ) - MÈRE ; nous n'avons pas eu des rapports bien faciles, sans doute parce qu'elle était la plus belle des femmes à mes yeux. Mannequin, elle était ma poupée barbie et je l'idolâtrais plus que de raison. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que je prenne soin de moi. Que je devienne aussi belle qu'elle et j'ai commencé un régime alors que j'avais dix ans. C'est la séparation avec mon père qui nous a rapproché, et même si elle réside à Paris aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. ☾ OWEN (PNJ) - BEAU-PÈRE ; je l'ai tout de suite adoré. Owen m'a immédiatement considéré comme sa fille et il m'a toujours mieux comprise que mes propres parents. Je l'adore, j'aime lui parler, me confier à lui et j'admets qu'il me manque, tout comme ma mère. J'aimerais les voir plus souvent, tous deux. Owen est un véritable second père pour moi, il est même semblable à un ami. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 UqtMYjJG_o
YOU'RE STILL THE ONE
L'AMOUR DE MA VIE

INCONNU ; je ne suis pas encore tombée sur l'être qui fera battre mon cœur. Cet ange qui me permettra d'éclore à l'image d'une rose. Il n'a pas encore trouvé le chemin afin de me rencontrer, mais j'espère qu'il finira par arriver, puisque, qu'est-ce une vie sans connaître le véritable amour, celui qui nous chamboule et nous renverse au point de nous faire changer de vision du monde ? Rien. Une vie morne, terne, sans la moindre couleur, sans la moindre once de beauté. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 0SpRhFwb_o
WE'RE LIKE A SMALL GANG
PANEL D'AMI(E)S ET CONNAISSANCES

BYRON PEARSON - MEILLEUR AMI COMME UN FRÈRE ; Nous nous sommes rencontrés en cours d'architecture d'intérieur. Nous sommes rapidement devenus amis pour devenir meilleurs amis. Il est le frèree que je n'ai jamais eu. ☾ FLÓRA BJÖRK-LAXNESS - MEILLEURE AMIE ; Nous nous sommes rencontrées par le biais de nos pères respectifs. Ayant le même caractère, nous nous sommes immédiatement entendues et au jour d'aujourd'hui, nous sommes toutes deux inséparables. Nous passons énormément de temps ensemble. ☾ CHARLÈNE DESMAURIEUX - AMIE PROCHE ; nous nous connaissons depuis de nombreuses années toutes les deux, via le biais de la danse. Ayant toutes deux des origines françaises, cela nous a rapprochées. Aujourd'hui, nous sommes des amies proches et je l'aide à supporter le récent décès de son petit frère. Je désire être l'épaule sur laquelle ma chère amie peut se reposer, puis je suis présente pour elle de jour comme de nuit. ☾ BIANCA M. ALMEIDA - BONNE AMIE ; nous sommes très différentes pour ne pas dire à l'opposé. C'est ce qui nous a rapproché et au jour d'aujourd'hui nous sommes de bonnes amies. Elle m'aide à m'affirmer alors que je m'essaye à panser ses maux, surtout en ce qui concerne ses parents. ☾ JOSHUA OLSON - AMI ; Avec Joshua, nous nous sommes rencontrés lors du club de lecture. Avec le temps, nous avons constaté nos points en communs et aujourd'hui nous sommes amis. Je lui donne aussi des cours de piano, puisque c'est son rêve de savoir en jouer. ☾ ASHER R. LANGFORD - RENCONTRE RÉCENTE ; je l'ai remarqué à plusieurs reprises à la bibliothèque de Boston. Nous nous sommes parlés une première fois, un soir, alors que j'y étudiais pour me rendre compte qu'il y travaillait, qu'il n'était pas un simple étudiant. Asher me semble être un jeune homme intéressant et gentil. J'espère que nous ferons plus ample connaissance. ☾

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 82whS5lM_o
U SECRETLY WISH TO BE ME
ON NE SE SUPPORTE PAS

LOUISA (PNJ) - ANCIENNE NOURRISSE ; il s'agit du monstre qui m'a maltraité depuis mon plus jeune âge. C'est la vieille mégère qui s'occupait de mon père et qu'il considérait comme sa propre mère. C'est la cause de notre éloignement avec ce dernier, puis elle a causé le divorce de mes parents. Je la hais plus que n'importe qui au monde et j'espère ne plus jamais la revoir. ☾ ANDREW T. SPECTOR - COMPLEXE/DIFFICILE ; au jour d'aujourd'hui, je ne l'apprécie pas, et cela, est visiblement réciproque ! Tout est parti d'un quiproquo et aujourd'hui encore, je me dis que c'est une histoire des plus stupide. J'aimerais que l'on puisse retourner en arrière afin que tout ceci ne soit jamais arrivé, seulement, on ne le peut. Le fait est qu'après ce qui s'est passé, je n'ai qu'un but : l'éviter afin de ne jamais le croiser. ☾

Code:
#1489BE
TOPICS EN COURS
FAMILY... ΛVƐC joe vanderwaal
QU'EST-CE QUE... ΛVƐC andrew t. spector
MOMENT... ΛVƐC bianca m. almeida
SHOPPING... ΛVƐC charlene desmaurieux
SECOND... ΛVƐC asher r. langford


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
(POST) —
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

TOP-SITE ✱ Quiet little lovers - Page 2 Empty
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Under the Spotlight :: Top Sites-
Sauter vers: